AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Arc Luvneel: La Quête du Journal de Bord !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Arc Luvneel: La Quête du Journal de Bord ! Jeu 28 Juin - 23:14



★ L’Histoire de Montblanc Norland. Le Royaume de Luvneel ★





C’est une histoire vieille de plus de plus de quatre siècles qui se transmet de génération en génération. Une histoire que chaque habitant de North Blue connait. On la dit « moralisatrice », puisque cette histoire tirée de faits réels est devenu une des fables les plus connues du monde. Cette histoire nous évoque parle du mensonge le plus gros du monde et nous enseigne que le proverbe « A malin, malin et demi » est en partie vraie.


Jadis, sur une île lointaine de la North Blue nommée le Royaume de Luvneel, était un homme nommé Mont Blanc Norland. C’était un explorateur et un botaniste très expérimenté et qui sillonnait les océans à la recherche de nouvelles contrées et de nouvelles plantes pour les lister sur son journal de bord avec pour rêve de pouvoir un jour classer toutes les variétés de plantes qui existent et de faire une carte du monde entier. Alors à chaque fois qu’il revenait de ses voyages, il contait ses aventures aux habitants de son royaume natal. Les gens y croyaient fermement, étant donné qu’ils ne pouvaient pas savoir si ce qu’il racontait était vrai ou faux.


Puis un jour, lorsqu’il rentra d’une expédition faite sur Grand Line, il fit son rapport au roi sur ce qu’il à vu et sur ce qu’il avait entendu.


« J’ai découvert une île où il y a une montagne d'or ! »


Le roi quand à lui qui faisait une confiance aveugle en Norland le crut sur parole et il voulu le voir de ses propres yeux. Il demande alors à 2000 soldats pour l’accompagner pour ce long voyage sulfureux. A cette époque là, Grand Line était une mer hostile à tous, inhospitalière et très mal connue. C’est pourquoi le voyage vers celle-ci fut difficile, le roi et ses soldats durent affronter des rois des mers aussi colossaux les uns que les autres. Mais la perspective de trouver une citée remplie d’or les aveuglaient tous à tel point que mourir leur était devenu égal. Après tout cela, seulement 100 soldats sur les 2000 avaient survécut sur les mers de Grand Line. Mais quand ils furent arrivés sur l’île, leur déception et leur colère furent grande : ce n’était qu’en réalité une simple jungle peuplée d’oiseaux étranges. Suite à ce mensonge, Norland fut condamné à la peine de mort pour tous ses mensonges. Sur Luvneel, plus personne ne le croyait. Tout le monde pensa que cet homme leur avait menti pendant toutes ces années et avaient décidé de se venger de lui en acceptant la peine de mort. Ses derniers mots furent :

« Je sais que la montagne d’or existe vraiment sur la mer ! »

Mais plus personne ne le croyait. Au contraire, tout le monde pensa que par cette parole, il était décide à mentir jusqu’à sa mort. Et de nos jours maintenant sur North Blue, cette histoire est contée dés le plus jeune âge à tous les petits en guise de morale : « ne mens jamais si tu ne veux pas finir comme Norland ! »
Voici l’histoire, telle que nous décrit la légende de Montblanc Norland.



[…][…][…]


~ Royaume de Luvneel ~


« DEHEHAHAHAHAHAHAHA !!! Vous vous rendez compte de c’qu’on à fait nous tous ?! DEHEHAHAHAHAHAHAHA !!!! On à carrément mis sans dessus dessous un royaume, en plus on à réussi à fuir !!!! DEHEHEHAHAHAHAHAHAHA !!! On est vraiment des durs à cuir hein, faut’ pas nous chercher, pas vrai Nii-san ?! Il n’est pas né celui qui osera défier les Niru No Kaizoku ! DEHEHEHAHAHAHAHAHAHA !!! » Dit-il en tapant de manière exagérée Kayl sur le dos.



Zaïmon était mort de rire tout seul sur le pont du petit bateau, ce même petit bateau-express qu’il avait construit en quinze minute à Yuki et qui d’ailleurs n’allait pas tarder à rendre l’âme. Déjà une bonne partie s’était détachée en court de route, il se retrouverait presque sur un énorme radeau de bois. Kayl le médecin de l’équipage avait été salement amoché, mais avait pu se soigner dument en partie grâce aux habitants de Yuki. C’était aussi le cas pour Pegasus et Zaïmon, sauf que leur soin avait été complémenté par Kayl et ses connaissances en la médecine. C’était vraiment un très bon médecin de bord, Zaïmon l’avait bien remarqué. Grâce à Pegasus également, ils avaient pu éviter un typhon violent qui avait risqué de s’acharner sur le bateau déjà réduit de moitié. En somme, les trois là faisaient une bonne équipe malgré les conditions précaires dans lesquelles ils vivaient. Mais bientôt cela allait changer car Zaïmon avait l’intention de trouver très vite un nouveau bateau.

On voyait déjà l’île de Luvneel en gros plan de là ou se situaient les Niru No Kaizoku. Pegasus avait emprunté la bonne route, pas de doute. C’était une bien belle contrée apparemment, un beau style architectural harmonisé avec un type de végétation typique des îles de North Blue : la post-toundra. Un beau palais flamboyant et historique prônait sur le milieu de la ville semi-portuaire. Aussi, sur le flanc droit, on voyait une épaisse forêt qui semblait prendre une bonne partie de l’île. En soit, un royaume qui n’avait rien pour déplaire à Zaïmon, et peut-être était-ce aussi le cas pour ses nakamas.


« Luvneel… le royaume où est né Montblanc Norland, le roi des menteurs. Un sacré type celui là ! Il à menti jusqu’à la fin ! Je me rappelle que mon oncle n’arrêtait pas de me rabâcher cette histoire à chaque fois que je mentais… DEHEHAHA !!! »



« Toi Nii-san qui est né sur North Blue, tu devrais être au courant de cette histoire légendaire même si tu n’as pas vécu dans un cocon familial… toi aussi Brother (Pegasus), je suppose... »

Oui c’était bien ici que s’était déroulée cette fameuse histoire qui vous à été contée quelques lignes plus haut. Même Zaïmon la connaissait. Il faut dire que cette histoire avait fait presque le tour du monde tellement cet homme avait sorti un mensonge épique.

« Bon… il est temps d’accoster. Je vous préviens ça va secouer avec ce navire, DEHEHEHAHAHAHA !!! »

Quel accostage d’ailleurs… le navire à peine arrivé aux environs de la baie s’était littéralement décomposé malgré-lui. C’était prévu par Zaïmon, ce bateau devait tenir jusqu’à ce qu’ils arrivent à bon port. Eh bien pari tenu, il avait bien tenu jusque sur la côte. Après quoi les morceaux de bois qui composaient le navire commençaient à sombrer au fond de l’océan. Zaïmon était content, il avait réussi à atterrir sans encombre en sautant dés que le bateau avait sombré sur le pont du quai. Mais ce ne semblait pas être la même chose pour ses deux nakama qui n’avaient pas prévu cela.

« Yosh !!!! Bon, au programme aujourd’hui, approvisionnement… Ah mais on à pas de Berrys… Bon c’est pas grave, on va mendier alors !!!! Façon Niru No Kaizoku, gardez toujours la classe Cool »



« J’crois qu’on va s’éclater ici !!! N’est-ce pas mes frères ?! DEHEHEHAHAHAHAHAHA !!!! »

Il les regardait se débattre dans l’eau. Visiblement, la désinvolture de leur capitaine commençait à peser à force...

HRP: Voici l'ordre de postage: Zaïmon, James, Kayl puis Pegasus, c'est donc à James de poster.


Dernière édition par Zaïmon le Mer 4 Juil - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arc Luvneel: La Quête du Journal de Bord ! Ven 29 Juin - 13:06

    Cela faisait maintenant deux jours que James avait dû accoster en catastrophe au Royaume de Luvneel. En effet, pris dans une violente tempète, il avait dévié de son cap pour rebondir à l'entrée du royaume du célèbre Montblanc Norland, le roi des menteurs. Son embarcation de fortune, trop fragile pour résister à une tempète, lui avait quand même permis de survivre jusque là. Cependant l'accostage lui fût fatal, la coque se brisa contre l'un des pontons du port et James eu à peine le temps de sauver son marteau ainsi que son sac de marchandises du nauffrage. Maintenant sans embarcations, sans argent et surtout sans aide pour partir à la recherche de ses amis, James se trouvait en bien mauvaise posture. Il commença alors à se balader dans les rues principales du Royaume, à la recherche d'un petit job qui lui permetterait d'acheter un bateau pour repartir en mers direction Red Line. Heureusement James pouvait compter sur la qualité de ses produits. En effet il ne tarda pas à trouver une clientèle très demandeuse en matière de spiriteux sur les docks. Il s'y installa donc dès le jours de son arrivée. Il déplia la grande nappe qui lui servait de sac et commença à disposer toutes ses bouteilles. Il en écoula une bonne petite partie, les dockers raffolaient de son Rhum et de ses vins diverses. Il se fît rapidement un joli paquet en l'espace d'une après-midi. Tout heureux de sa réussite et une fois le soir arrivé, il se dépècha de filer dans les rues de la ville pour trouver la taverne la plus proche où il pourrait passer la nuit. Il ne tarda pas à trouver ce qu'il cherchait: une petite taverne située dans une ruelle étroite dont on distinguait à peine l'entrée à la lueure des lampions qui éclairaient la rue. Il en passa la porte et fila s'installer à la table la plus proche. Cette taverne était visiblement très fréquentée par les travailleurs du port. Lorsque James s'assit à une table, ils ne tardèrent pas reconnaître l'homme qui les avait fourni en boissons toute l'après midi, l'un deux s'avança et prit place à la table du pirate.

    "Hey le vieux! Je te reconnais! C'toi qui vendait d'la gnole t'alleurs *hic*! Dis moi elle envoie l'paté ta boisson! Moi et mes gars on a eu du mal à s'en remettre! J'avais jamais bu un truc aussi doux en goût et fort en alcool *hic*"

    James tout heureux de voir qu'il possèdait déja quelques amateurs de son produit sur cette île, repoussa toutes les chaises rangées en dessous de sa table et dit:

    "Gyahahahahahahaha! Tu m'en vois ravi l'ami! Prennez place toi et tes amis! Ce que vous avez bu est de fabrication maison! Il s'agit de mon fameux Rhum de Cactus d'Alabasta! J'ai moi même inventé la recette et j'en suis fier Gyahahahahaha. Il m'en reste une bonne douzaine de bouteille les gars! Ca vous dit d'en ouvrir une ?"

    "Et comment! *hic*"

    L'homme et trois de ses amis prirent place autour de James à sa table pendant que celui-ci tirait une autre bouteille de sa besasse. Il en arracha le bouchon de liège d'un coup de dent et servit tous ceux qui l'entourraient. Les rires des hommes commencèrent à retentir dans toute la pièce. La salle était bondée, tout le monde chantait avec ferveur. Il y regnait une ambiance comme celles qu'apprécie particulièrement James... Celle d'une franche camaraderie. Cependant James n'oubliait pas son objectif qui était de retrouver ses amis, ainsi il commença à questionner l'homme qui l'avait rejoind le premier à sa table:

    "Gyahahahaha! Quelle bonne ambiance ça fait plaisir! Dis moi l'ami, toi qui travaille sur les docks, sais tu où je pourrai acheter une barque qui me permetterait de voyager jusqu'à Red Line. Mon bateau à rendu l'^me ce matin et je dois absolument reprendre mon voyage!"

    Là, les hommes se taisèrent tous et regardèrent James, l'air surpris. Puis il ils se mirent tous à rigoler en coeur, les plus souls allant même jusqu'à tomber de leur chaises!

    "Hein?"

    "Hohoho t'es vraiment un marrant le vieux! Ou alors tu es un piètre marin!"

    "Qu'est-ce que tu veux dire par là mon gars?"

    "Vouloir aller sur Red Line sur une simple barque c'est du suici*hic*suicide... Ta barque aura déja cèdé que tu n'auras même pas fait la moitier de ton chemin! Et crois moi, ce n'est pas un bobard à la Norland que je te raconte là"

    Il est clair que James était loin d'être expérimenté pour ce qui est de l'art de la navigation. Après tout il avait pris la mers trois semaines plus tôt et c'était la première fois qu'il quittait son île natale de Little Market. Devant l'avertissement des marins, qu'il prit évidemment au sérieux, il continua de faire la fête avec eux jusqu'au bout de la nuit, même si son esprit se mit à divaguer, demeurant inquiet de trouver un moyen d'embarquer en direction de Red Line. Le lendemain matin ne tarda pas à pointer le bout de son nez. James lui n'avait pas dormis, sa capacité à résister à l'alcool avait eu raison de tous ses compagnons de soirée qui roulèrent sous les tables les uns après les autres au fur et à mesure de la nuit. Frais comme un gardon il repris son emplacement de vente situé sur le port au petit jour. Premier arrivé sur les lieux il eu le temps de voir les Dockers qui venaient au travail, tous épuisés et tenant une sévère gueule de bois. Lorsqu'il les vit arriver dans cette état, James ne pût s'empècher de laisser échapper un bon gros rire:

    "Gyahahahahaha! Bah alors les gars je croyais que vous étiez de bons fêtards!"

    Si james faisait beaucoup de bruit en rigolant, il y eu un autre rire qui portait au moin aussi fort que le sien. Il se tourna et vît au bout d'une embarcation, un jeune homme faisant fièrement face à la mer . Il tendit un peu plus l'oreille pour entendre ce que celui-ci disait:

    « Bon… il est temps d’accoster. Je vous préviens ça va secouer avec ce navire, DEHEHEHAHAHAHA !!! »


    Visiblement il s'agissait d'un jeune homme plein de fougue. D'ailleurs sa manière d'être et son insouciance rappelaient à James sa manière d'être lorsqu'il était lui même jeune. Il continuait de le regarder discrètement le sourrire aux lèvres. Leur accostage fût pour le moin peu orthodoxe. Si celui qui semblait être le capitaine accosta sans embûches, ce n'était pas le cas de ses deux autres compagnons, un jeune homme ressemblant fortement au capitaine et un homme poulpe.

    "Gyahahahahahahaha! Qui sont ces joyeux lurons?!"

    Continuant de regarder le jeune homme sur le ponton, il l'entendit à nouveau prendre la parole toujours plein de fougue:

    « Yosh !!!! Bon, au programme aujourd’hui, approvisionnement… Ah mais on à pas de Berrys… Bon c’est pas grave, on va mendier alors !!!! Façon Niru No Kaizoku, gardez toujours la classe »


    « J’crois qu’on va s’éclater ici !!! N’est-ce pas mes frères ?! DEHEHEHAHAHAHAHAHA !!!! »

    A ces mots James eu une nouvelle idée. Visiblement ces jeunes gens avaient besoin d'argent et lui, il n'arrivait pas écouler ses bouteilles autre part que sur le port. Il avait pourtant térriblement besoin d'argent et les mots du docker raisonnaient dans sa tête. Il n'atteindrait pas Red Line seul et il le savait! Ces gens allaient peut être pouvoir l'aider. Il ne tarda pas à se lever pour marcher en direction du jeune homme.

    "Gyahahahahahaha! Dis moi mon gars, tu m'as l'air d'avoir besoin d'argent! Je viens de vous voir arriver et il semblerait que ton bateau ne sois plus qu'un tas de cures-dents flottant sur l'eau Gyahahahahah! Mon nom est James! James Grape! On ne se connait pas mais j'aime ta fougue mon gars! Je suis moi même à la recherche d'argent pour pouvoir m'acheter un bateau et j'ai peut être un travail pour toi, ça t'interesse?"

    Il n'y avait aucun signe d'animosité sur le visage de James lorsqu'il avançait vers le jeune homme. Le vieux briscar affichait un large sourrire à celui et lui tendit la main pour mettre en confiance le jeune marin.

    "Je suis arivé sur cette île hier, j'ai réussi à me faire un peu d'argent en vendant mes bouteilles mais je ne peux pas couvrir toute la ville tout seul! Que diriez-vous de m'aider toi et tes amis qui visiblement sont en train de couler. Non seulement on partagera la recette qu'on fera ensemble mais en plus je vous offrirai quelques bouteilles de mon fameux Rhum de cactus d'Alabasta Gyahahahahahhahaha! Tu peux me croire mon gars, James grape " le lion gris" est un homme de parole! Gyahahahahahahaha!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arc Luvneel: La Quête du Journal de Bord ! Ven 29 Juin - 23:55

« DEHEHAHAHAHAHAHAHA !!! Vous vous rendez compte de c’qu’on à fait nous tous ?! DEHEHAHAHAHAHAHAHA !!!! On a carrément mis sans dessus dessous un royaume, en plus on à réussi à fuir !!!! DEHEHEHAHAHAHAHAHAHA !!! On est vraiment des durs à cuir hein, faut’ pas nous chercher, pas vrai Nii-san ?! Il n’est pas né celui qui osera défier les Niru No Kaizoku ! DEHEHEHAHAHAHAHAHAHA !!! »

« Aniki … J’ai mal ... »

En effet, alors que pour Aniki et Pégasus tout allez plus ou moins bien, moi j’avais mal partout. Il faut, pour comprendre ma situation, se rappeler que peu avant notre départ de Yuki, un homme m’avait attaqué et m’avait laissé de belles marques dont une me traversant complètement. J’avais donc dormis pendant de nombreux jours: une semaine et demi. Heureusement, grâce à Pégasus, je n’avais pas eu trop à souffrir durant le voyage grâce à ses talents de navigateur nous ayant permis d’éviter un typhon … Nous avions de nombreuses différences mais nous avions un lien: Les Niru no Kaizoku et un amour de la liberté.

Soudain, alors que je me pensais le dos, je vis la terre. Luvneel. Il paraît qu’un homme y avait beaucoup menti et qu’il était mort à cause de cela … Mourir car l’on ment … C’était le somum. Je ne connaissais pas les détails de l’histoire contrairement à tout les enfants de North Blue à cause de ma vie en tant qu’expérience … Au moment ou ce moment passa par mon esprit, je ne pus m’empêcher de serrer les poings, à la limite de me les ouvrir. C’est la douleur à mon épaule qui me rappela à la raison. A l’épaule? Je n’avais pourtant aucun impact en ce point de mon corps. C’est en regardant que je vis Shana, ma petite souris, me mordant pour me réveiller. Elle avait bien fait.

« Toi Nii-san qui est né sur North Blue, tu devrais être au courant de cette histoire légendaire même si tu n’as pas vécu dans un cocon familial… toi aussi Brother , je suppose... »

« Et bien … A vrai dire … Non. »

Je vis le regard affairé de Zaïmon derrière ses lunettes … Et bien non … Je ne la connaissais pas et alors? Il parla alors de l’accostage … Encore un de ses moments épiques au bout du quel le bateau exploserait. Nous attérîmes donc dans l’eau. Alors que Pégasus nageait tranquillement vers le rivage, Zaïmon se débattait comme il ce n’était pas permis. Me débattant moi même je dis « Fure Fure no Plate! » et des plaques apparurent pour nous propulser vers la plage. Une fois arrivé, nous nous assîmes un petit peu afin que Zaïmon est le temps de nous dire:

« Yosh !!!! Bon, au programme aujourd’hui, approvisionnement… Ah mais on à pas de Berrys… Bon c’est pas grave, on va mendier alors !!!! Façon Niru No Kaizoku, gardez toujours la classe »

« Gyahahahahahaha! Dis moi mon gars, tu m'as l'air d'avoir besoin d'argent! Je viens de vous voir arriver et il semblerait que ton bateau ne sois plus qu'un tas de cures-dents flottant sur l'eau Gyahahahahah! Mon nom est James! James Grape! On ne se connait pas mais j'aime ta fougue mon gars! Je suis moi même à la recherche d'argent pour pouvoir m'acheter un bateau et j'ai peut être un travail pour toi, ça t'intéresse? »

Un vielle homme venait de parler et continuait. Il semblait exceptionnellement vieux mais très sur de lui … James Grape le lion gris … Il se disait homme de parole mais la vente d’alcool ne m’intéressait pas en fait. Non pas que je n’avais pas confiance en l’homme mais plutôt qu’un médecin pourrait gagner plus … Je jaugeais l’homme du regard puis d’un hochement de tête je fis signes à mes frères que l’homme me paraissait réglo et que l’on pouvait lui faire confiance. Je me levais donc et c’est dans l’eau que je récupérais mes instruments de médecine scalpels, stétoscopes, médicaments et autres fioles. Après les avoirs fixé sur ma tenu à l’aide de ma ceinture spéciale, je me levais pour regarder notre interlocuteur en face. Après avoir eu pendant quelques secondes un regard des plus sérieux, je souris à mon interlocuteur en lui tendant ma main.

« Je me présente, Kayl la Flèche du Nord, médecin et membre de cet équipage. Le capitaine en est Zaïmon ici présent et l’homme poisson n’est autre que Pégasus, notre navigateur. Mais tu dois le savoir car tu as vu nos affiches dans la rue ... »

Je pris soudain conscience de mes paroles et je vis trois affiches avec nos visages dessus … Je couru les chercher pour les ramener. Les images étaient toute belle … Mais nous avions une prime sur nos tête. J’étais fière mais en même temps j’eus un lourd sentiment d’appréhension. En arrivant au près de l’équipage et de James, je mis les trois wanted au sol.

« 42.000.000 de Berrys pour Aniki, 37.000.000 pour Pégasus et 35.000.000 pour moi … J’ai peut être une idée pour l’argent … Mais nous aurons besoin de toi James. Et si tu n’es pas d’accord je ferais valoir mes talents de médecin pour gagner vite de l’argent. »

Je lançais alors un petit regard vers Aniki en espérant qu’il comprenne mon idée: James fairais croire qu’il nous avait capturé, prendrait l’argent et à ce moment là nous commencerions à combattre contre la marine … Mais c’était une idée un peu farfelu et il fallait être sur de nous et du Lion Gris.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arc Luvneel: La Quête du Journal de Bord ! Sam 30 Juin - 10:58

Voilà déjà près d’une semaine que Pegasus avait rejoint le groupe des Niru No Kaizoku suite aux évènements de Yuki. Les trois hommes en avaient profiter pour se reposer et pour soigner leurs blessures convenablement durant leur voyage. Néanmoins Kayl avait été salement touché et sa période de convalescence s’étira sur toute la durée du trajet. Zaïmon après quelques jours constata que son navire ne tiendrais plus très longtemps le coups et Pegasus lui proposa alors, en lui montrant une carte, les différentes îles qu’ils pouvaient encore espérer atteindre. Celui-ci pointa presque immédiatement Luvneel, dont Pegasus connaissait un peu l’histoire de l’île. Les jours suivants Pegasus dut mettre les bouches et double et ils parvinrent non sans mal jusqu’aux abords de l’île. Un typhon les avait en effet bloqués durant le trajet mais Pegasus avait su manier l’embarcation à bon port et grâce à l’aide de Zaïmon durant les manœuvres ils avaient su éviter le pire. Cette journée de tempête semblait à présent bien loin et se qui restait de l’embarcation avançait en direction du port sous un soleil de plomb.

Zaimon en voyant qu’ils étaient bientôt arrivés s’avança à l’extrémité du pont et scruta les environs. Pegasus avait aidé Kayl à se relever et à sortir de sa cabine. Il avait une mine affreuse et semblait toujours souffrant de ses anciennes blessures. Zaïmon se mit alors à parler.


- Luvneel… le royaume où est né Montblanc Norland, le roi des menteurs. Un sacré type celui là ! Il à menti jusqu’à la fin ! Je me rappelle que mon oncle n’arrêtait pas de me rabâcher cette histoire à chaque fois que je mentais… DEHEHAHA !!! Toi Nii-san qui est né sur North Blue, tu devrais être au courant de cette histoire légendaire même si tu n’as pas vécu dans un cocon familial… toi aussi Brother, je suppose...

En effet Pegasus avait déjà entendu parler de cette fameuse légende et il envoya un acquiescement à Zaïmon pour lui faire comprendre qu’il connaissait lui aussi cette histoire. Zaïmon avait la curieuse manière de l’appeler « Brocher et cela plaisait énormément à l‘homme poisson. Cela voulait dire qu’il formait lui et l’équipage une grande famille, une famille de « frère d’arme ». Ils avaient pendant leur voyage renforcé leur lien d’amitié en parlant de leur vies respectives. Alors que des morceaux du bateau commençaient déjà à rompre et à tomber à l’eau les un après les autres, Zaïmon rigola à gorge déployée et toujours d’un ton insouciant il se mit à parler.

- Bon… il est temps d’accoster. Je vous préviens ça va secouer avec ce navire, DEHEHEHAHAHAHA !!!

Accoster n’était pas le bon mot, couler était plus approprié. Le navire était à présent à quelques mètres du pont d’accostage du port, ils allaient finalement peut être y arriver. Et bien non… un CRAC sonore se fit entendre et le navire se stoppa net coulant désormais pour de bon. Zaimon sauta avec grâce jusqu’au pont ne se souciant guère de ses camarades. Mais quel capitaine ce gars, pensa Pegasus en rigolant. Alors qu’il allait aider le pauvre Kayl à monter celui-ci était déjà lui aussi sur le pont. Pegasus c’était prit un vent monumentale restant seul sur le navire et il sombra dans l’eau avec lui. Il remonta plus loin à une échelle complètement trempé et essora ses vêtements. Zaimon était mort de rire et Pegasus renchérit.

- Tu sais Zaï j’aurais pu me noyer… heureusement que je suis un homme poisson ZEHAHAHAHA !

Les deux frères rigolèrent de plus belle et Zaïmon décida qu’il était impératif de se faire de l’argent pour la suite de leur aventure, malheureusement pour eux ils n’avaient rien pour s’en faire. La seul façon était soit de travailler pour en acquérir soit d’en voler mais cette dernière solution n’était pas trop du goût de Pegasus. Leur capitaine opté pour mendier mais Pegasus expliqua que depuis les évènements de Yuki ils devaient essayer de passer le plus possible inaperçu dans la région. Un vieil homme s’avança et coupa net le débat des Niru à propos de ce sujet.

- Gyahahahahahaha! Dis moi mon gars, tu m'as l'air d'avoir besoin d'argent! Je viens de vous voir arriver et il semblerait que ton bateau ne sois plus qu'un tas de cures-dents flottant sur l'eau Gyahahahahah! Mon nom est James! James Grape! On ne se connait pas mais j'aime ta fougue mon gars! Je suis moi même à la recherche d'argent pour pouvoir m'acheter un bateau et j'ai peut être un travail pour toi, ça t'intéresse ?

Ce mystérieux homme semblait assez âgé mais avait encore un physique imposant, il lançait un franc sourire au groupe, témoignant de sa sincérité. Peut être avait il un travail à leur proposer. Kayl présenta alors l’ensemble du groupe et au même moment son visage sembla interpellé par quelque chose et il fit un allé retour en tenant dans sa main trois affiches. A la stupéfaction des trois hommes il s’agissait d’affiche de recherche. Les yeux de Pegasus sortirent de ses orbites, à présent ils étaient considérés comme des criminels, dans quel pétrin s’était il fourré… Zaïmon rigolait tout comme à son habitude et Pegasus lui administra un petit coup sur la tête pour lui expliquait qu’il ne fallait pas se réjouir de ces choses là. Leur prime s’élevait de 42.000.000 Berrys pour Zaïmon, 37.000.000 pour Pegasus et 35.000.000 Kayl. Avec ça ils allaient avoir la moitié des chasseurs de primes de North Blue à leurs trousses. Kayl semblait réfléchir puis il émit une nouvelle solution quand à la manière de se procurer de l’argent.

- J’ai peut être une idée pour l’argent … Mais nous aurons besoin de toi James. Et si tu n’es pas d’accord je ferais valoir mes talents de médecin pour gagner vite de l’argent.

Pegasus voyait le coup venir et il administra une frappe un peu plus forte cette fois ci sur la tête de Kayl. Ils étaient pas frère pour rien ces deux là. Kayl avait la folle idée de se faire capturer et de prendre l’argent de leur prime avec la complicité de James. Ils étaient vraiment cinglés, il suffisait d’un seul coup de den den et l’amiral rappliquait de nouveau, rien que d’y penser l’homme poisson en avait des frissons. Il avait d’ailleurs comme volonté de devenir plus fort à l’avenir pour pouvoir se défendre contre ce genre de type. L’homme poisson se tourna vers le vieil homme et il espéra que celui-ci n’ai rien entendu sur leur prime. Après tout il était âgé et son audition était peut être amoindrit. Il saisit ces deux camarades par les bras et ils suivirent le dénommé James jusque dans un bar.


L’ambiance était vraiment festive et les quatre hommes s’assirent à une table et pendant que Zaïmon et Kayl discutaient avec James de la nature du travail qui leur proposait, Pegasus lui, allait commander au bar les boissons avec les dernières économie qu’il avait. Il fut interpellé par une conversation de deux client adosser au comptoir.

- Ta vue ça Montblanc Ovie et encore partie en direction de la forêt.

- A ouai raconte.

- Ba tu sais bien que depuis qu’il est née il en a bavé le gosse. Les gens ont toujours gardé de la rancune envers son père et l’ont un comme qui dirais exilé de la ville. Il parait qu’il aurait décider de prouver la sincérité de son père et ramenant son fabuleux trésor enterré dans la forêt et ainsi montrer à tous qu’ils se sont trompés.

- A ba encore une histoire à dormir debout si tu veux mon avis. Il va finir comme son père cet abruti. Sauf qu’il va causer sa propre perte.

- C’est vrai t’as pas tord, la forêt est vraiment dangereuse ses temps si et la dernière fois il est revenu il était à moitié mort.

- Si tu veux mon avis il vaut pas mieux que son père.

Ces paroles énervèrent Pegasus et il coupa net la conversation des deux hommes.

- Excusez moi messieurs j’ai entendu votre conversation et je suis intéressé par cet histoire de trésor vous pouvez m’en parler un peu plus.

Son regard intimida les deux homme qui se mirent aussitôt à parler.

- Il y aurait d’après les dires dans la forêt un coffre caché qui contiendrait le trésor de Norland Montblanc. Toujours d’après la légende il contiendrait le journal de bord de celui-ci ainsi qu’une grosse quantité d’or et également la fameuse recette de l’alcool de Luvneel qui fut perdu il y a longtemps et qui pourtant faisait la renommé de notre pays.

- Mais il faudrait vraiment être un fou pour croire à cet historie de trésor.

- Un trésor ?!

Zaïmon avait surgit de nulle part faisait dépasser sa tête du comptoir entre Pegasus et les deux hommes. Pegasus la frappa sur la tête, sa allait devenir une habitude à force. Ils retournèrent à la table du bar avec leurs boissons. Pegasus respectait la position de Zaïmon et il allait le laisser décider de la marche à suivre. Leur objectif étaient quand même se procurer de l’argent ainsi qu’un navire, qu’allait il choisir au final ?


Dernière édition par Pegasus le Mar 3 Juil - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arc Luvneel: La Quête du Journal de Bord ! Dim 1 Juil - 12:11



★ Le Souvenir d'un combat Mémorable ! Montblanc Ovie, Le Menteur ★





Ils semblaient bien s’être trouvés tous les trois, cet homme-poisson et ces deux frères. Il faut dire que la bêtise semblait les avoir atteints aux plus hauts points. Effectivement, pourquoi rigoleriez-vous quand votre embarcation coule au moment où vous arrivez sur une île ? Il n y a personne d’autre, hormis Zaïmon et ses nakamas qui étaient capables de faire preuve d’une telle imbécilité. D’ailleurs, Pegasus qui lui n’avait pas bougé du navire s’était laissé couler [A la Jack Sparrow] et au passage s’était fait inconsciemment ignoré par Kayl. Zaïmon, ayant assisté à la scène dans son ensemble rigolait de plus belle. Puis, suite à une blague de très mauvais goût de la part de l’homme-poulpe, Zaïmon éclata de rire encore une fois.

« DEHEHEHEHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!! Sacré Pegasus, tu m’plais de plus en plus !!! »

Pegasus essaya aussi de le raisonner par rapport à l’attitude qu’ils pourraient avoir sur cette île. Il devait commencer à savoir que partout où il va Zaïmon ne pouvait pas s’empêcher de faire parler de lui, c’est pourquoi il lui recommanda de rester le plus discret possible à cause des événements de Yuki.
C’est à ce moment là qu’un homme était venu à leur rencontre. Il était vieux et pourtant semblait respirer de vie. Il avait dés la première rencontre fait bonne impression sur Zaïmon de part son attitude enjouée et non asociale. D’ailleurs, le vieil homme avait pris la parole pour dire qu’il avait assisté au naufrage du navire désossé. Il disait répondre au nom de James Grape et qu’il appréciait la spontanéité de Zaïmon… avouez que ce n’est pas donné à tout le monde d’apprécier cette chose, surtout quand ça concerne le capitaine pirate… m’enfin. Ce dénommé « James » semblait avoir entendu les propos de Zaïmon concernant sa recherche d’argent, il disait qu’il cherchait à acheter un navire afin de pouvoir s’en aller ici et qu’il pouvait se charger de leur trouver un boulot. Oui car James se disait être un vendeur d’alcool et le travail qu’il donnait était de vendre toutes ses bouteilles pour pouvoir partager la recette de ce job. Au début Zaïmon allait refuser étant donné qu’il avait des projets plus tracés, mais lorsque celui-ci parla de bouteilles de rhum venu d’Alabasta…


« Du…. Du… DU RHUM ?! »

*BONG*

Pegasus venait de le frapper à la tête. Visiblement, l’imbécilité de son capitaine semblait l’exaspérer. Il est vrai qu’avoir Zaïmon en tant que chef donne parfois des envies de « TA GUEULE !! », des envies de « IMBECILE !!! » ainsi que des envies de « GHAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!! J’EN PEUX PLUS !!!! » . L’homme-poulpe avait pu le constater durant tout le trajet, on ne compte plus combien de fois il avait frappé les deux frères car si le frère était un parfait hurluberlu, le petit-frère était un gars drôlement farfelu. Pegasus, tiens le coup !!!!
Par la suite Kayl présenta l’ensemble de l’équipage au vieil homme en commençant par lui et finissant par Pegasus. Mais Kayl avait eu des propos bizarres… des affiches ? En fait il venait de dire cela inconsciemment puis par je ne sais quel moyen, il était allé chercher des sortes d’affiches. Sur le coup Zaïmon n’en revenait pas tout comme ses compagnons : c’était des avis de recherches ! 35. 000. 000 de Berrys pour la tête de Kayl, 37. 000. 000 pour celle de Pegasus et enfin.. 42. 000. 000 pour celle de Zaïmon !


« DEHEHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!! On est connus maintenant, dans tout North Blue, on est des vrais pirates maintenant !!! Faut fêter ça, James apporte nous une bouteille de rhum !!! »


Pegasus ne se gêna pas pour frapper de nouveau Zaïmon, l’homme poulpe semblait lui moins joyeux et plutôt anxieux. Lui et Kayl semblaient vraiment choqués par cette nouvelle. Il est vrai que ça n’allait faire que pimenter la vie des pirates, qui étaient désormais connus par le gouvernement et qui allaient faire l’objet des incessantes attaques de la marine ainsi que des chasseurs de primes. Mais Zaïmon s’en foutait éperdument, cette prime était vraiment significative pour lui. Leur vie de vrai pirate écumant les mers allait vraiment commencer.

Enfin Kayl, remis de cette nouvelle avait annoncé qu’il avait une idée pour pouvoir obtenir de l’argent facilement et ce grâce à James. Il ne l’avait pas encore énoncée, mais Zaïmon l’avait devinée dans son regard. Pegasus semblait lui aussi avoir compris et s’était une fois de plus empressé de frapper ses compagnons à la tête. C’est vrai qu’aucun des deux ne semblaient réfléchir à la portée de leurs action et semblait se ficher complètement des conséquences de leurs actes.


[…]

« DEHEHEHAHAHAHAHAHAHAHA !!!! Alors comme ça tu viens de Little Market, ossan ?! »



« C’est à côté de mon île Natale ça… Tansé, qu’elle s’appelle ! »

L’ambiance était festive dans la taverne. Il y avait un brouhaha pas possible, mais la voix de Zaïmon ressortait parmi toutes celles présentes. Les trois marins faisaient connaissance autour d’une table pendant que Pegasus était allé commander des boissons avec ce qui lui restait comme argent. Puis ils discutaient afin de mieux faire connaissance. Le vieil homme parla de son arrivée qui était aussi catastrophique de la leur et de son ambition de partir d’ici.
Kayl agrippa alors un journal laissé à l’abandon sur une table adjacente, puis commença peu à peu à lire à haute voix avec Zaïmon.


« DEHEHAHAHAHAHAHAHA !!! On fait la première page regarde : « L'équipage des NIRU NO KAIZOKU Soulève le régime de Yuki ! » Si avec ça on à pas la marine qui nous pourchasse, c’est qu’ils sont vraiment aveugles !! DEHEHEHEHAHAHAHAHAHA !!! »

Mais ce n’était pas la seule chose qui attira son attention. Il y avait aussi quelque chose d’un peu plus impressionnant : L’équipage des Magu Kaizokudan s’étaient enfuis d’Impel Down ! Zaïmon eut un regard plein de stupéfaction. Il ne savait que très peu de chose sur Impel Down mais savait que cette prison était réputée pour être imprenable, et jusqu’ici quasiment personne n’avait réussi à s’échapper d’ici. Le capitaine était un jeune homme qui répondait au nom de Zenbazuro Juro… Zenbazuro Juro… c’était l’homme dont avait parlé le chef de la révolution sur Yuki… C’était donc le petit fils de Sayuki ? Impressionnant… Et puis en même temps c’était normal que quelqu’un d’une telle famille fasse parler de lui ainsi. Zaïmon se demandait quel genre d’homme pourrait être se Jurô…

Il y avait aussi un autre fait : on annonçait l’élection de Rekim Leolio en tant qu’homme le plus fort de North Blue. Zaïmon s’en souvenait, c’était lors du tournoi des pirates qui avait eu lieu sur l’Île Koh-Lonta. Il avait perdu en première instance face à cet homme qui ne lui avait pas rendu la vie facile. Le capitaine pirate repensa alors à son combat contre ce Rekim Leolio.




◘◘ Flash Back ◘◘


Il ne pouvait plus bouger. Il avait eu l’espoir de le vaincre ce Rekim Leolio, notamment grâce à sa dernière attaque. Mais malheureusement, sa technique de support s’était retournée contre lui. Il n’avait pas vu que celui qu’il était en train de frapper était une statue de terre caoutchouteuse. Leolio, plus malin, avait su se départir de ce qui se voulait être un piège pour lui, et en avait profité pour porter un coup fatal à Zaeth. N’ayant pu résister au dernier coup à cause de sa condition physique détériorée par ce combat, il s’était fait avoir directement. Il en était devenu impuissant en conséquence.

« Hey, Leolio ! Saches que tu ne t’en tiras pas comme ça ! Je te le promets… tu ne seras jamais le Seigneur des Pirates, tant que je serai toujours en vie ! »



« Je te le promets sous cette pleine lune, qu’elle scelle à jamais ma promesse ! N’oublie jamais mes paroles, je suis Zaeth Aux Poings Rouges, celui qui deviendra la vraie terreur de ces mers et celui que tout le monde craindra ! DEHEHAHAHAHAHAHAHAHA … »

◘◘ Fin Flash Back ◘◘


Ce fut un combat vraiment épique et qui avait changé la vie de Zaïmon. Il s’était alors promis de devenir plus fort et plus compétent pour pouvoir un jour le revoir et lui refaire le portrait. Oui il en à la perspective : un jour, il deviendra plus fort que Leolio.
Enfin, ce qui le fit sortir de ses pensées, ce fut la discussion de deux hommes qui au comptoir commençaient à parler d’une chose qui intéresserait chaque pirate qui se respecte. Tous deux étaient visiblement en train de parler d’un trésor et à la simple énonciation de ce mot, Zaïmon avait surgit de nulle part afin de pouvoir en savoir plus. Bien entendu, Pegasus ne s’était pas retenu de le frapper encore une fois.

C’est après avoir entendu ce que les hommes avaient pu raconter au sujet de ce trésor que les trois pirates accompagnés du vieux James retournèrent autour de la table afin de pouvoir se désaltérer avec leurs boissons.
Cette histoire de trésor venait de changer complètement la donne : ils pourraient récupérer un max d’argent pour pouvoir s’enfuir d’ici à bord d’un bon bateau, et en gardant un maximum de Berrys. Zaïmon mit son poing en avant et se mit à dire :


« Si y a un trésor ici, il DOIT nous appartenir !! AUCUN trésor n’est un trésor s’il n’a pas été découvert pas nous Cool… on doit absolument le trouv… »

Il s’était soudainement arrêté de parler à cause du silence anormal qui avait pris la taverne. Tout le monde s’était tu à la venue d’un homme dans le bar. Il était petit et avait les cheveux coiffés en étoile qui cachaient son regard. Il semblait être blessé.
Les clients, qui semblaient bien le connaître ne s’inquiétaient guerre de son état. Au contraire, ils commencèrent à chuchoter entre eux et puis finalement des voix moqueuses se démarquèrent des autres.




« C’est Montblanc Ovie, le Menteur ! »



« Alors ?! A ce qu’il parait t’es encore allé au bois d’Hore pour chercher ton « soi-disant » trésor ?! HAHAHAHAHAHAHA !!! Eh bien, qu’as-tu découvert ? »

Oui c’était bien Ovie, l’un des descendants de Montblanc Norland. Tout le monde le connaissait sur cette île à cause de ces histoires sur sa famille que l’on dit pathétiques.
Il arrêta alors sa marche vers le comptoir. Il se tenait là, immobile devant tout le monde, le regard empli de rage et d’espoir incertain.


« … Je n’ai rien trouvé cette fois-ci… »



« … Mais un jour, je vais vous prouver que mon père avait raison ! Que mon grand-père avait aussi raison, ainsi que tous mes ancêtres que vous persécutez depuis tant d’années !! Nous ne sommes pas des MENTEURS !!! »

Un nouveau silence de stupéfaction s’était à nouveau installé dans la salle. Tout le monde écoutait les propos du jeune avec attention. C’est alors que soudainement les villageois éclatèrent de rire au dépends du jeune homme.

« HAHAHAHAHAHAHAHAHA !!! Mais quel imbécile !!! »

Le jeune ne bougea pas. Il grinça des dents de colère et serra les poings. Voir ces gens se moquer de lui ainsi que de ses ancêtres lui donnait une rage sans pareille.

« T’es vraiment qu’un con ! Je parie que c’est toi qui à inventé cette histoire de toutes pièces ! »

« Ouais, il doit être comme son père, comme ses ancêtres ! Que des menteurs ! »



« T’es qu’un sale menteur comme toute ta famille ! »

Zaïmon quand à lui regardait avec attention ce Montblanc Ogie. Déjà il croyait que l’histoire de Norland n’était qu’un mythe, une de ces légendes moralisatrices, il ne savait pas que Norland avait eu une descendance. Alors ce Ogie était de sa famille ? Il n’avait pas tout compris, mais sait que cet adolescent devait souffrir antérieurement. Il l’avait remarqué : Ogie était prêt à bondir sur tout le monde pour les tuer un par un, mais il ne pouvait pas. Il semblait vraiment convaincu que dans ce bois il y avait un trésor, et que son ancêtre n’était pas un menteur. Cependant ces gens ne semblaient pas le croire et se moquaient de lui à son instar.

« Allez, sors d’ici ! On veut pas de menteur à côté de nous ! »



« Disparais ! Ne reviens plus sale menteur ! »

Dirent les gens tout en jetant leurs chopes de bière sur lui. Il ne chercha pas à les esquiver, il subissait tout de plein fouet. A ce moment là, Zaïmon se demanda quel genre d’homme ce gars là pouvait-il être pour se laisser frapper de la sorte. Il devait être vraiment persuadé de ce qu’il avançait…
Au moment ou Ogie sortit du bar en courant, Zaïmon se sentait vraiment mal pour ce dernier. Alors l’histoire de Norland serait erronée ? Il ne savait rien de la vraie version de l’histoire, mais voulait impérativement la savoir. C’est pourquoi il sortit à son tour de la taverne pour essayer de rejoindre le petit en courant, laissant ainsi ses nakamas et le vieil homme en plan.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arc Luvneel: La Quête du Journal de Bord ! Dim 1 Juil - 19:36

Cet équipage était pour le moins surprenant de diversité. Le capitaine était plein de fougues et d'entrain, l'autre jeune homme semblait plus réservé et sérieux tandis que l'homme poisson était visiblement le plus raisonné, mais aussi le plus stressé de l'équipage. Tout à coup l'autre jeune homme, un peu plus en retrait jusque là, s'avança vers James et pris la parole:

« Je me présente, Kayl la Flèche du Nord, médecin et membre de cet équipage. Le capitaine en est Zaïmon ici présent et l’homme poisson n’est autre que Pégasus, notre navigateur. Mais tu dois le savoir car tu as vu nos affiches dans la rue ... »

James serra la main du jeune homme, heureux de voir que ceux-ci ne semblaient pas sur la défensive vis à vis de lui. Après tout ils ne le connaissaient pas et ne l'avaient pas jugé à son age ou son allure. Lorsque le jeune homme mentionna la renommée qu'ils avaient gagné au cours de leurs péripécies sur Yuki, James fût pour le moin surpris. Puis le dénommé Kayl décrocha trois affiches, présentant les primes de tous les membres de l'équipage. Tout à coup James eut un étrange préssentiment. Si ces jeunes gens avaient l'air plutôt délurés et joyeux, leur parcourt laissait entendre qu'il ne fallait pas les sous-estimer. Loin de se laisser impréssionner, James demeurait néanmoins admiratif devant ces avis de recherche. Peut être qu'il avait finalement trouvé des personnes assez fortes et courageuses pour l'aider. Zaimon était plutôt fière de cette réputation toute nouvelle. Il se mit alors à féliciter ses amis, ce qui visiblement n'était pas du goût de Pegasus qui lui envoya un bon coup sur le crâne. Pendant que ces deux là se prennaient la tête, Kayl s'avança pour proposer à James un autre moyen de gagner de l'argent. Si il ne comprennait pas vraiment où le jeune homme voulait en venir, Pegasus semblait savoir de quoi il souhaitait parler et cela ne l'enchantait visiblement pas vraiment, il laissa donc le crâne de Zaïmon pour s'occuper de celui de Kayl. Devant ce spectacle et cette insousciance, James ne pût s'empècher de sourrire.

"Gyahahahahaha, on dirait bien que vous êtes dans de sales draps les jeunes! Mais ne vous laissez pas abbatre, je suis sûr que ces primes, vous les méritez bien! Le gouvernement se fourre à mon avis le doigt dans l'oeil s'il pense mettre la main sur vous! Et étant donné que nous allons travailler ensembles, je ne les laisserai pas vous capturer. Qu'ils viennent! Gyahahahahahaha! Allons les gars! Trouvons nous une taverne où nous pourrons passer la nuit pour discuter et trouver un moyen de grapiller quelques berrys!"

Les trois hommes semblaient visiblement d'accords avec cette proposition. Ils avaient sans doute besoin de repos ou bien d'un bon verre. James les conduisit donc à la petite auberge où il avait passé la nuit dernière. Il poussa les portes battantes de l'entrée pour constater qu'il y avait du monde mais surtout un bonne ambiance dans laquelle lui et ses amis pourraient passer inaperçus. Ils s'asseyèrent à une table dans le fond de la salle, un peu à l'abrit du bruit. Là James leur conta son histoire sur Little Market, évitant pour le moment d'évoquer le sort de ses amis ainsi que le pouvoir de son fruit du démon. Si Zaïmon, Kayl et Pegasus étaient sans doute des gens dignes de confiance, James préférait garder cela pour lui, après tout il était lui aussi en fuite et devait éviter de faire trop de vagues...

« DEHEHEHAHAHAHAHAHAHAHA !!!! Alors comme ça tu viens de Little Market, ossan ?! »
« C’est à côté de mon île Natale ça… Tansé, qu’elle s’appelle ! »


"Oui j'en ai éffectivement entendu parler! En revanche malgré mon age, je viens à peine de quitter mon île pour la première fois. J'ai eu quelques problèmes avec un chasseur de primes sur le chemin et me voilà atterri sur cette île maintenant! Mais bon il n'y a pas d'age pour partir à l'aventure non? Gyahahahahaha!"

Kayl se saisit alors d'un journal qui trainait par là et se mit à le lire avec Zaïmon. Si James les écoutait en silence, le récit qu'il décrivait était pour le moin ahurissant. La Marine avait dû sortir le grand jeu et envoyer un amiral sur place. Qui plus est, le légendaire Sayuki était mentionné! Ces gars n'étaient pas n'importe qui et James se confortait de plus en plus à cette première intuition qui ne l'avait plus quitté depuis son premier contact avec les Niru no Kaizoku: Ces gars étaient à suivre! Si il ne prennait pas le train en marche il allait finir par le regretter. Puis Zaïmon, toujours aussi heureux de cette réputation s'écria:

« DEHEHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!! On est connus maintenant, dans tout North Blue, on est des vrais pirates maintenant !!! Faut fêter ça, James apporte nous une bouteille de rhum !!! »

" Ah en voilà une idée qu'elle est bonne Gyahaha! Je vais vous chercher des verres!"

James saisit son verre qui trainait sur la table puis déboucha une bouteille afin de le remplir. Puis il fila du coté du bar pour chercher d'autres verres vides. Comme il leur avait promis il était temps de leur faire goûter son fameux Rhum d'Alabasta! Il revenait vers la table en sifflotant lorsque l'agitation commença à gagner la salle. Un jeune homme à peine entré dans la salle principale venait d'être pris pour cible par la quasi totalité des occupants de l'auberge. Pour faire simple, tout le monde semblait le connaître sauf James et les Niru no Kaizoku.

« C’est Montblanc Ovie, le Menteur ! » s'écria un docker légèrement émèché.

Puis un autre gars eu le temps d'en remettre une couche:

« Alors ?! A ce qu’il parait t’es encore allé au bois d’Hore pour chercher ton « soi-disant » trésor ?! HAHAHAHAHAHAHA !!! Eh bien, qu’as-tu découvert ? »

Visiblement, ce pauvre garçon était la tête de turc des habitants de l'île. Tout cela parce qu'il portait un lourd passé qui n'était pas le sien mais celui de son grand père. C'est d'ailleurs dans ce sens qu'il tenta de se défendre en protègeant l'honneur de ses ainés. Mais visiblement la réputation de son grand père était trop lourde à porter pour lui... Devant ce spectacle, James fût pris d'une colère noire. Qui étaient tous ces gens pour juger de la vie et des paroles de ce jeune homme. James avait vaguement entendu parler de l'histoire de Norland. Que celui-ci ait dit la vérité ou ait menti ne faisait pas de son petit fils un menteur pour autant.


La moquerie passa d'ailleur rapidement au sévice. En effet les bières commencèrent à voler en direction du jeune homme. Si les réactions des habitants dévaient sûrement le toucher et le blesser, il n'en montrait aucuns signes et resta digne en face d'eux. Sa détermination était sans failles et si personne ne semblait disposé à le croire, lui croyait au moin en lui même. La dignité et la prestance qui émanait du jeune homme touchèrent le coeur de James. Il avait d'ailleurs remarqué que Zaïmon écoutait lui aussi Ovie avec attention et ne semblait pas insensible à la détresse du jeune homme. Si James laissa Ovie sortir dignement sous les huées des personnes présentes dans la taverne, il fracassa d'un violent coup de point la table de l'homme qui avait déclenché tout ça en se moquant en premier du jeune homme...
Un profond silence se mit alors à règner dans la salle tandis que James prit la parole.


"Bande d'imbéciles!!! Moi qui hier encore, croyait que vous étiez des gens de bon sens et de fraternité, comment pouvez-vous vous en prendre à ce jeune homme de la sorte!! Tout ça parce qu'il porte un passé qui n'est pas le sien et dont vous avez pris l'habitude de rigoler. Que Montblanc Norland ait menti ou pas ne suffit pas à dire de cet enfant qu'il est lui même un menteur!!!! Si votre propre père était un tueur! Est-ce que vous accepteriez d'être traités en criminels?! On ne peut pas juger un livre à sa couverture et c'est ce que vous faite avec son nom!"

A ce moment là une voix s'éleva dans la salle. L'un de ceux qui s'était moqué de Ovie se leva et jetta son verre en direction de James. Ayant vu le verre arriver, James l'évita aisément et le laissa se fracasser sur le mur derrière lui.

"Hey qui t'es grand père pour venir nous donner des leçons! Tu sais où t'es là? Parce que en tout cas t'es loin de chez toi! Ici c'est le quartier des dockers du grand port de Luvneel alors tu ferais mieu de la fermer!"

"Ah oui?!"

C'était éxactement ce qu'il fallait à James pour le faire sortir de ses gonds, le prendre de haut à cause de son age tout en le menaçant. Sans hésiter le vieux Pirate bondit sur la table de l'homme qui venait de le provoquer et lui bousilla la machoire d'un violent coup de pied. A ce moment plusieurs dockers se levèrent pour foncer en direction de James qui les repoussait en envoyant une table dans leur direction. Puis se tournant et sourriant vers Zaïmaon, Kayl et Pegasus il dit:

"Dites moi les gars, ça vous dit de sceller notre accord autour d'une petite bagarre! On dit qu'il n'y a rien de tel que de se battre côte à côte pour former de solides liens Gyahahahahahahahaha. Tiens Zaïmon je t'en envoie un! Montre moi ce que vaut le capitaine des Niru no Kaizoku! Gyahahahahaha"

James ne déconnait pas! Il venait éffectivement d'attraper par la taille l'un des dockers qui cherchait à s'en prendre à lui et l'envoya en direction de Zaïmon grâce a l'une de ses projections de karaté. Puis il se tourna et envoya violament l'un de ces autres opposants la tête la première dans un mur. Il venait de mettre l'auberge sans dessus-dessous mais après tout cela lui importait peu. James détestait la violence et la méchanceté gratuite et ce, d'autant plus lorsque celle-ci repose sur quelque chose d'aussi idiot qu'un simple préjugé. Etant très au fait du mal que pouvait provoquer la méchanceté de toute une communauté, il savait très bien que ce préjugé ne disparaitrait pas avant que chacun des hommes qui prenaient plaisir à y prendre part n'ait été sévèrement corrigé!

[Voila j'espère que ça vous convient et désolé pour l'attente. J'ai eu un Week end chargé]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arc Luvneel: La Quête du Journal de Bord ! Mar 3 Juil - 12:52

« AIE »

Pégasus venait de me frapper derrière le crâne … Il avait certainement compris ce que je voulais faire et cela ne devais pas lui plaire … Certes, nous risquions gros. Mais se faire cent millions de Berrys en une seule fois. Une autre chose me passa par la tête: un amiral risquait de venir à Luvneel. La dernière fois, j’ai eu tellement mal que je suis tombé dans un coma ayant duré une semaine. J’avais mis un temps fou à me remettre et j’avais encore mal. Je n’avais pas envisagé cette éventualité et je me refroidis pour ce plan.

Zaïmon et James discutaient tant dis que je m’éloignais seul vers la ville. Je fis le tour du quartier portuaire tranquillement. Les bâtiments étaient en bois et d’architecture simple. Il n’y avait aucune parure, aucun élément inutile, que de l’utilitaire. Une ville dortoir? Certainement. On voyait de nombreuses auberges et il y avait de nombreux immeubles. Le quartier portuaire était relativement mal famé et il y avait de nombreux malades. En quelques minutes, je me fis une petite centaine de Berrys juste en distribuant des médicaments. Quand je revins au bout d’une dizaine de minute, mes amis étaient partis … Les connaissant, ils avaient dû à la plus poche taverne. Je m’y rendis sur le champs. En entrant je vis mes amis et me saisis d’un journal pour le lire. Je ne pus m’empêcher de lire à voix haute ce que je vis:

« Pour avoir guidé une révolution dans le royaume de Yuki, pour avoir tenue tête à un Amiral et pour avoir été protégé par le Leader de la Révolution, les pirates cités précédemment (Horvath Kayl, Pégasus et Zaïmon) sont désormais activement recherché dans tout North Blue. Si vous les trouvez, livrez nous les pour recevoir une récompense d’un minimum de 35 000 000 pour la capture du plus faible d’entre eux. Toute coopération avec eux sera sévèrement puni … »

Je fis une petite pose pour relire rapidement ce que j’avais dit et pur me rendre compte de l’affront que l’on me faisait. Me relevnt, je mis un violent coup de poing dans la table.

« Comment ça le plus faible? Ils vont voir ces marines de pacotille. Quand ils seront percé par mes vecteurs ils rigoleront moins ses abrutis! RHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA »

Je regardais alors les gens autour de moi. Je vis un sourire sur les visages de mes trois compagnons et surtout l’incompréhension des gens dans la salle. Je me rassis sans faire d’histoire quand un homme entra dans la salle. Visiblement blessé, il fit le sujet de moquerie. Il était apparemment le descendant du menteur … Comment osaient ils se moquer de lui? Alors que j’allais engagé le combat, ce fut James qui parla. Ce vieux était vraiment intéressant:

« Bande d'imbéciles!!! Moi qui hier encore, croyait que vous étiez des gens de bon sens et de fraternité, comment pouvez-vous vous en prendre à ce jeune homme de la sorte!! Tout ça parce qu'il porte un passé qui n'est pas le sien et dont vous avez pris l'habitude de rigoler. Que Montblanc Norland ait menti ou pas ne suffit pas à dire de cet enfant qu'il est lui même un menteur!!!! Si votre propre père était un tueur! Est-ce que vous accepteriez d'être traités en criminels?! On ne peut pas juger un livre à sa couverture et c'est ce que vous faite avec son nom! »

Il envoya alors un homme vers Aniki. Il avait ouvert la danse avec ce magnifique coup. Un homme redit une insulte et je ne pus m’empêcher d’appliquer un « Fure Fure no …. BOOST » sur ma jambe droite et un sur mon poing. Je fis alors un saut énorme qui me propulsa vers le lustre énorme. D’un coup du tranchant de la main, je pus briser la chaine en piteux état grâce au boost sur ma main. Le Lampadaire tomba alors et il écrasa cinq hommes. James avait proposé que l’on scelle notre pacte dans une bataille … Pas de soucis … Je pris la parole alors que j’étais encore debout sur le lustre qui n’avait de lustre que le nom.

« James … Ecoute moi bien. Chez nous, on ne se bat pour rien. Chacun de nous à un rêve, un espoir, un passé ou une tache à accomplir. Nous sommes les Niru no Kaizoku. Nous sommes plus qu’un équipage, nous sommes une famille. Nous nous battons avec nos coeur pour éliminer ce qui se dressent sur nos routes. »

Je mis alors mes mains devant moi pour bloquer le coup de poing qu’un homme voulait me donner. L’attrapant alors par le cou je le fis voler. Je fis alors deux « Fure Fure no Plate » pour repousser deux hommes courant vers James. Je venais d’exprimer le respect que j’avais pour lui en l’aidant de cette manière.

« Laisse moi refaire les présentation: Je suis Kayl, la Flèche du Nord. J’ai vécu dans un laboratoire pendant 16 ans et c’est de là que je tire ma force. Mon but? Permettre à mon frère de devenir le Seigneur des Pirates. Là bas il y a Pégasus. C’est un homme poisson comme tu peux le voir mais il est également l’un des plus grand naviguateur de notre époque. Il est celui qui nous permettra de trouver le One Piece. Derrière toi il y a Zaeth aux poings bouillants. Il est notre capitaine mais avant tout notre frère. Il nous a accepté sur son navire et nous sommes ainsi devenus ses frères d’armes. Tu veux nous aider aujourd’hui? Trouve un moyen de me convaincre que tu es fais parti de ceux qui vive. »

Je venais de dire une tirade relativement philosophique et mon regard se fit dur comme si j’attendais une réponse. J’avais un peu pris la place d’Aniki sur ce coup là mais je voulais que cet homme nous rejoigne car il avait ce petit quelque chose qu’ont ceux qui vont changer le monde.

« Alors ? »

[Je sais que c'est brouillon sur les paroles mais c'est fait exprès]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arc Luvneel: La Quête du Journal de Bord ! Mar 3 Juil - 17:14

Lorsqu’il était revenu à la table pour boire un verre avec le reste de ses compagnons Pegasus avait bien vu que l’histoire du trésor avait bien plu à son capitaine. Bien évidemment l’homme poisson était également intéressé par cette histoire et l’idée de partir à l’aventure à la chasse au trésor de Montblanc le faisait rêver. Pegasus gardait néanmoins les pied sur terre, contrairement à ses camarades, et il émettait un doute quand à la véracité du trésor. Après tout Montblanc était connu dans le monde entier pour avoir mentit. Néanmoins Pegasus n’était pas du genre à écouter les rumeurs et ragots en tout genre, il restait seulement mitigé quand à cette affaire. Il rebut une gorgé en écoutant ses amis parler à leur nouveau compagnon. Dans la conversation Zaïmon brandit un article de journal dans lequel il faisait la première page. L’homme poisson cracha tout se qu’il avait dans la bouche et se saisi du journal d‘un geste brusque. Il n’en croyait pas ses yeux il faisait la une suite aux évènements qui s’étaient déroulés à Yuki. C’était fichu, le sort s’acharnait contre lui, il allait être traqué où qu’il aille et tous le monde voudrait sa peau. En plus il risquait réellement d’y passer avec les deux frères qui criaient à qui veut bien l’entendre qui ils étaient. Il reprit néanmoins courage en buvant une gorgé du rhum de James qui, il faut le reconnaître, était tout simplement excellent. Il parla avec lui de tout et de rien jusqu’au moment où un jeune homme rentra dans la taverne et changea l’atmosphère du bar créant un brusque silence.


Après cet éphémère silence les gens de la taverne se mirent à exploser de rire puis se moquèrent du jeune homme. De se que Pegasus comprenait, il s’agissait du descendant de Montblanc. L’homme en question était blessé mais les gens ne semblaient pas sans soucier de cela et le lynchèrent même gratuitement. Pegasus se souleva de son siège avec fureur mais ses compagnons l’avaient précédés, et Kayl ainsi que James enclenchèrent rapidement une bagarre général dans l’établissement. Zaïmon quand à lui poursuivit le jeune homme et Pegasus profita du chaos général pour lui aussi sortir. En regardant derrière lui l’homme poisson pu voir que le vieux James se débrouillait vraiment bien en baston. Encore une force de la nature pensa-t-il. Pegasus était cependant très fier de l’attitude de ses compagnons qui avaient tout de suite réagit justement à cet situation et avec zèle. L’homme poisson avait horreur de la violence gratuite, par le passé il en avait trop fait les frais. Il arriva alors à hauteur de Zaïmon qui avait pu stopper le descendant de Montblanc.

Pegasus ressassait dans sa tête tout se qu’il avait pu entendre. Apparemment le jeune descendant de Montblanc cherchait à laver l’honneur de sa famille en trouvant dans la forêt le trésor caché de son père. Pegasus pouvait supposer que son ancêtre avait mentit par le passé, mais quel intérêt aurait eu ce jeune homme à le faire. L’homme croyait de plus en plus en cet histoire et de plus les moqueries de la taverne l’avait littéralement dégoûté et l’avait même un peu frustré. Il s’était promis de toujours faire se qui lui semblait juste dans sa vie et il sentait que là une impardonnable injustice se passait sur cet île envers ce pauvre garçon. Il posa sa main sur l’épaule du jeune homme et parla d’une voix relativement sereine.

- Ovie c’est bien ça ? Je me présente Pegasus navigateur officiel des Niru No Kaizoku, sache que nous croyons à ton histoire.

Le jeune homme se détacha l’épaule du contact de Pegasus et le regarda d’un air mauvais.

- Tu crois qu’on se moque de toi ? Et bien si tu regarde derrière moi tu verras mes compagnons se battre dans la taverne pour laver l’affront qu’il ton fait et leur donner une bonne leçon de vie.

Le regard du jeune homme changea radicalement en regardant le grabuge dans la taverne et de légères larmes se formèrent sous ses yeux.

- Mais pourquoi ? Pourquoi des inconnus croiraient ils à cette histoire ?!

- Est bien tout simplement parce que nous avons foi en toi.

A ces paroles Ovie semblait complètement déboussolé et en même temps tellement heureux qu’enfin des gens lui offrent leur confiance.

- Nous connaissons nous aussi des injustices. Nous sommes des pirates et partout où nous irons on nous traiteras toujours comme des criminels ou de la vermines mais au fond nous sommes seulement des aventuriers qui parcourons l’océan, pas vrai Zaï ?

Il administra une tape un peu forte dans le dos à son capitaine qui eu pou l’effet de le faire tousser assez fortement. Ovie lâcha un rire assez franc ainsi qu’un large sourire. Pegasus en avait peut être fait un peu trop avec ces belles paroles, mais le résultat était là et le jeune homme avait reprit goût à la vie. N’était se pas le plus beau des cadeaux...

Kayl et James arrivèrent un peu plus tard et ensembles ils marchèrent jusqu’à chez Ovie. Ils étaient à présent bien loin du village et ils tombèrent sur une petite cabane ronde faite en bois, à la lisière d’une gigantesque forêt. Ils se regroupèrent tous à l’intérieur autour d’une feu de camp où Ovie leur prépara un repas. La cabane était mignonne et Ovie leur expliqua que c’est lui qui l’avait fabriquée. Pegasus n’y connaissait pas grand-chose en construction et fut assez émerveillé. Au cour du repas le sujet du trésor fut abordé et Ovie se mit à parler d’un ton assez nostalgique.

- Cela fait plusieurs années que j’essaye de pénétrer dans la forêt et de trouver le trésor de mon ancêtre. Malheureusement je suis bien trop faible pour venir à bout des multiples danger de la forêt et à chaque fois je reviens gravement blessé. En plus de ça la vie n’a pas toujours était simple et depuis que je suis tout petit tout le monde se moque de moi et me dénigre quoi que je fasse. C’est pour ça que j’ai décider de laver l’honneur de ma famille. Mais je n’y arrive pas, je n’en suis même pas capable !

Il tapa du poing sur la table. L’infortune sévit vraiment partout dans le monde pensa l’homme poisson. Ovie se ressaisis tout d’à coup et ouvrit un tiroir en montrant un parchemin.

- Pourtant tout ce-ci est vrai, et en trouvant ce trésor je montrerais au monde entier qu’il s’est trompé.

Pegasus vit sur le parchemin une carte représentant la forêt d’Hore. Ainsi le trésor existait bel et bien, à présent la seul motivation de Pegasus s’était de retrouver ce merveilleux trésor. Il regarda ses compagnons qui semblaient tous enjoués. Zaïmon se leva alors, il allait sûrement prendre la bonne décision et impliquer officiellement les Niru dans la fabuleuse légende du trésor de Montblanc

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arc Luvneel: La Quête du Journal de Bord ! Mer 4 Juil - 9:49



★ Le Rhum à mauvais goût. La chasse au trésor commence ! ★





Avant, le rhum avait bon goût. L’ambiance était à la fête, les dockers étaient considérés comme une bande de joyeux lurons toujours à vouloir festoyer. Les esprits étaient remplis de gaieté, d’enthousiasme vis-à-vis de l’enjouement commun. Tous allaient de bon train, les Niru No Kaizoku tout comme les habitants du village qui étaient venus se désaltérer. Même si les uns étaient des pirates et les autres étaient des civils, ils ne différaient pas autant qu’on ne pourrait le penser. Après tout personne n’avait envie de se faire la guerre à ce moment là.

Et puis maintenant avec cet événement éhonté, le rhum avait perdu toute sa saveur et il avait mauvais goût. L’ambiance ? Pourrie, réduite à rien. Les dockers étaient considérés comme des gens irrespectueux et mauvais, profitant du fait qu’ils soient nombreux pour en venir à bout d’un seul gosse. Que pouvait faire cet Ovie face à tous ces gens ? Rien. Absolument rien. Ou bien qu’une seule chose : subir. C’était atroce, inhumain, injuste, lâche. Tout ce genre d’attributs dont avait fait preuve les habitants qui étaient assimilables à des attributs de pirates.
Et ironie du sort, les seuls qui n’avaient pas réagit aussi lâchement étaient les Niru No Kaizoku, qui étaient en colère contre tous ces gens qui profitait de la faiblesse de cet enfant pour le détruire lui ainsi que sa famille qui n’est pas là, comme l’auraient fait de véritables civils. En fait pendant un instant tout était inversé : les civils se comportaient en pirates et les pirates se comportaient en civils. Comme quoi la barrière qui sépare un civil normal de la piraterie est très mince.

C’est pour cela que Zaïmon n’avait pas touché à son verre une seconde fois, car selon lui la situation le rendait « mauvais ». Aussi, quand James avait envoyé un des dockers sur lui, il l’avait attrapé de plein vol et saisit par le col violemment.


« S’il vous plaît… Ne me tuez pas ! Je vous donnerais ce que vous voudrez … de l’argent…. Vous ne pouvez pas me tuer comme ça… j’ai une famille, un petit garçon ! »

« Une famille, dis-tu ?! Que dirait ton fils s’il te voyais agir de la sorte ?! N’importe quoi… et tu oses encore te regarder dans un miroir ? T’es qu’un minable ! Tous comme vous tous, vous n’avez aucun honneur… ! »



« Désolé James… mais le rhum à trop mauvais goût pour le boire ici… »

Déclara Zaïmon d’un ton ferme et hautain tout en relâchant l’homme au sol comme un vulgaire déchet. Celui-ci s’écroula par terre sans rien dire, sonné et étonné par les propos cinglants du capitaine pirate. Ce dernier se mit alors en route pour rattraper le jeune Ovie sans se soucier de ce qu’adviendrait ses nakamas étant donné qu’il avait une confiance aveugle en eux. On en était ramené ici à une vraie philosophie : le rhum ne pouvait pas avoir bon goût si l’ambiance n’est pas au rendez-vous.

Bref. Lorsqu’il continuait sa course, il se mit à repenser à la réaction de James. Côté réaction, il n’en attendait pas moins de Pegasus ou encore de son petit-frère Kayl, mais celle de James était tout aussi admirable. Bien que semblant être un civil et semblant connaître l’histoire légendaire de Norland, il ne s’était pas rangé à l’avis populaire. Il avait réagit comme Zaïmon et son équipage avait eux même réagit.
Le capitaine pirate se mit alors à voir beaucoup plus qu’un simple vieux vendeur d’alcool sympathique chez cet homme, il était aussi rempli de bon sens et avait de hautes normes morales, les mêmes normes qui font de quelqu’un un vrai homme. Oui, sa réponse était en accord avec les pensées de Zaïmon qui se sentait capable de sortir exactement les mêmes propos que ce James. En plus il semblait savoir se battre vu la force exceptionnelle dont il à fait preuve lorsqu’il tabassait des gens dans la taverne. Zaïmon quand à lui ne pouvait s’empêcher d’apprécier d’avantage cet homme à sa juste valeur malgré leur grande différence d’âge.

Au bout de quelques instants, il finit par rattraper Ovie qui s’était réfugié à quelques mètres de la taverne dans une impasse. Il ne semblait pas avoir aperçu Zaïmon s’approcher de lui, aussi fut-il surpris d’entre sa voix.


« Alors comme ça t’es l’un des descendants de ce Norland… Dehehe… »

Le jeune Ovie se retouna rapidement. Il afficha une mine horrifiée au départ, puis changea rapidement d’expression.

« Vous êtes… vous êtes… vous êtes le pirate qui à renverser le royaume de Yuki et dont tout le monde parle… Sugoi… Zaïmon aux Poings Rouges… »



« Vous étiez au bar tout à l’heure je me trompe ? Qu’est-ce que vous me voulez ?! M’enfoncer encore plus ?! »

Zaïmon sourit face au désarroi de cet adolescent qui ne savait vraisemblablement pas où donner de la tête, surtout avec l’arrivée de Pegasus. Le capitaine pirate décida de tourner le dos à Ovie.

« On m’a toujours dit que Norland n’était qu’un vaurien de pacotille, un gars qui s’inventait des histoires pour amuser la galerie… on me disait même quand j’étais petit que je deviendrais comme lui à force de mentir… »



« Mais cet imbécile à aussi causé sa perte en racontant le mensonge le plus gros du monde… une montagne d’or, DEHEHEHAHAHAHAHA !!! C’qu’il faut pas entendre ! DEHEHEHAHAHAHAHAHA !!!! »

Pegasus semblait un peu étonné de la réaction de son capitaine. C’est vrai… à quoi jouait-il ? Il y a quelques minutes, il était en colère contre ceux qui se moquaient de lui et maintenant il faisait de même ? En réalité, Zaïmon savait pertinemment ce qu’il faisait. C’était en quelques sortes un test pour savoir jusqu’ou la volonté de cet adolescent allait.
D’ailleurs la réponse ne se fit pas attendre. Ovie s’énerva rapidement, dents serrés, yeux remplis de haine envers celui qui venait d’insulter son ancêtre… chose qui ne fit que sourire le capitaine pirate.


« Enfoiré… »



« Mon ancêtre n’était pas un MENTEUR !!! »

Il se rua alors sur Zaïmon en courant du plus vite qu’il le pouvait, s’armant d’une grande chaîne en fer et la faisant tournoyer de plus en plus vite. Mais alors qu’il s’approchait du capitaine pirate pour le frapper, celui-ci saisit la chaîne d’une simplicité sans pareille en la saisissant d’une rapidité époustouflante. Le petit Ovie était déconcerté non seulement par sa prestation pitoyable, mais aussi par la rapidité dont avait fait preuve son adversaire, adversaire qui ne pouvait s’empêcher de sourire une nouvelle fois.

« Alors pourquoi tu t’inquiètes autant ? Regarde moi… je n’ai pas peur de dire que je serais le futur seigneur des pirates et pourtant tu sais ce qu’on me répond ?! »



« On se rit, on se moque de moi… on me prend même pour le dernier des imbéciles partout que j’aille… et t’as vu, j’ai toujours ce même sourire et cette même classe ! DEHEHEHAHAHAHAHAHAHAHA !!! Pas vrai Pegasus ? » Lui dit-il en lui frappant de manière exagérée au dos, suffisamment pour qu’il tombe par terre.

Ovie regarda Zaïmon, stupéfait. Sûrement était-il étonné par la conviction de cet homme de devenir le seigneur des pirates. Il est vrai que c’était comparable, Ovie voulait rétablir son honneur familial, et Zaïmon quand à lui voulait être le roi des pirates. Deux choses que l’on pourrait croire impossible mais que certains veulent montrer que c’est bien loin de l’être avec de la volonté.
Zaïmon finit enfin par lâcher la chaîne du jeune homme et à la lui rendre, pendant que Pegasus commença lui aussi à parler tout d’abord en se présentant et en disant que lui et ses nakamas croyaient à son histoire, puis en lui assurant que lui et Zaïmon ne se moquaient aucunement de lui, avec pour preuve cette bagarre qu’étaient actuellement en train de mener James et Kayl dans la taverne.


« Mais pourquoi ? Pourquoi des inconnus croiraient ils à cette histoire ?! »

« Baka ! T’as toujours rien compris ? »

« Et bien tout simplement parce que nous avons foi en toi. »

Les réponses des deux amis avaient été bénéfiques pour cet adolescent. Il avait de grimacer et désormais se sentait heureux d’avoir enfin des gens qui croyaient en ce qu’il avançait.

« Nous connaissons nous aussi des injustices. Nous sommes des pirates et partout où nous irons on nous traitera toujours comme des criminels ou de la vermine mais au fond nous sommes seulement des aventuriers qui parcourons l’océan, pas vrai Zaï ? »

« Ouais j’suis tout à fait d’acco... KEUF ! Enfoiré ! »

Tout ce cirque eut pour effet de faire éclater de rire Ovie. C’était bien le but recherché après tout. Zaïmon, en le regardant rire ainsi comme s’il n’avait pas rit depuis des mois, se demanda à quel point ce gars là avait souffert de ne pas pouvoir se reposer sur quelqu’un durant toutes ces années… M’enfin le principal soit qu’il ait retrouvé la joie de vivre, et ça c’était le plus important.

[…]
Quelques instants plus tard ils étaient chez Ovie Montblanc, dans une cabane qui donnait sur l’entrée de la forêt d’Hore.

« Sugoooi ! C’est toi qui à construit cette cabane tout seul ?! »

« Oui… en fait mon père était un charpentier, il m’avait appris quelques trucs et j’ai construit moi-même cette cabane… »



« Eh bah elle est mal construite ! »

« EH ?! »

Zaïmon n’était pas du genre à laisser quelque chose mal construit de la sorte, c’est pourquoi il s’arma de ses éternels outils en les faisant jongler comme-ci c’était le roi de la charpenterie.

« Marteau ! Clous ! Vis ! Au travail ! »

« Suugoooooooii !! Tu es incroyable Zaïmon-aniki ! »

« Je sais Cool »

Pegasus profita bien sûr de l’occasion une fois de plus pour dénigrer son capitaine au sujet de la « prétendue classe » qu’il pouvait dégager lors de cet interlude.
M’enfin. Kayl et James étaient arrivés quelques minutes plus tard et Ovie avait décidé que c’était le moment de passer à table. Pendant que les autres étaient là en train de manger, Zaïmon s’occupait de consolider la maison du jeune. C’est à ce moment là qu’Ovie choisit donc de mettre au clair cette histoire de trésor.


« Cela fait plusieurs années que j’essaye de pénétrer dans la forêt et de trouver le trésor de mon ancêtre. Malheureusement je suis bien trop faible pour venir à bout des multiples dangers de la forêt et à chaque fois je reviens gravement blessé. En plus de ça la vie n’a pas toujours était simple et depuis que je suis tout petit tout le monde se moque de moi et me dénigre quoi que je fasse. C’est pour ça que j’ai décidé de laver l’honneur de ma famille. Mais je n’y arrive pas, je n’en suis même pas capable ! »


Il commença à s’énerver une nouvelle fois. Zaïmon l’écoutait avec attention et ne disait rien.

« Pourtant tout ceci est vrai, et en trouvant ce trésor je montrerais au monde entier qu’il s’est trompé. »

C’est alors qu’il sortit une sorte de parchemin. Zaïmon se rua sur celui-ci. Une carte au trésor ! Celui-ci était en fait une carte représentant la forêt d’Hore dans son entier. Le trésor était supposé se situer en son centre, il était marqué dessus par une grosse croix noire.



« Bon… pour notre profit… euh je veux dire bien sûr si ça peut t’aider à te sentir mieux… Je crois que vous avez tous compris ce qu’on va faire… Une chasse au trésor… Dehehehe… »



« Car je l’ai dit et redit ! Aucun trésor ne sera un trésor tant qu’il n’a pas été trouvé par MOI… euh je veux dire NOUS ! James, t’es de la partie aussi ?! »

Il disait ça en espérant que le vendeur d’alcool participe, car il lui avait fait bonne impression. Ovie affichait quand à lui un regard bien heureux, mais il était toujours aussi soucieux.

« C’est vrai ? Vous voulez m’aider ? Mais… il y a ces monstres et… »

« T’occupes des monstres baka ! T’as pas encore compris à qui t’avait affaire là ?! »

Dit-il en lui frappant la tête. Ovie semblait désormais mieux comprendre pourquoi cet homme et ses nakamas avaient à eux seuls causé la perte d’un royaume tout entier, avec cette attitude de battants.

« D’accord… ! Mais il y a un autre problème... c'est qu'il faut activer deux bornes pour pouvoir accéder à la grotte souterraine... l'une se situe sur le chemin par de devant chez-moi, et l'autre se situe de l'autre côté de la forêt... on peut y accéder par un autre chemin qui se situe un peu plus au sud... »

« Soit. On va se diviser en deux groupes dans ce cas. Moi, toi et James, on va aller par là, quand à Kayl et Pegasus, vous allez prendre l’autre chemin pour activer les bornes. Ah ouais mais… on à qu’une seule carte… Pegasus est navigateur donc tu sauras de repérer non ? »

C’est la que Zaïmon se trompait. Etre un navigateur ne signifiait pas obligatoirement se diriger à travers n’importe quel endroit au flair et à l’instinct, surtout en plus si c’est une forêt.

« C’est pas grâve, j’ai ce qu’il faut ! J’ai un plan de la forêt mais pas avec la croix, il suffit juste de la placer pour que ça fasse comme la mienne. »

« D’accord, c’est arrangé dans ce cas. Bon on y va, de toutes façons on devrait se dépêcher avant que la nuit ne tombe. Oui, cette nuit ! On aura trouvé le trésor cette nuit, et on découvrira enfin la vraie histoire de Montblanc Norland ! Allez… on finit de bouffer et à l’attaque ! »

L’esprit était de nouveau là. Tout le monde affichait un regard fier et souriant face à la nouvelle quête qui les attendait et tout ceci pour une noble cause. Ovie était sans doute le plus souriant, il était même étincelant. Il allait enfin pouvoir prouver a ses villageois que ses ancêtres ne mentaient pas, il allait pouvoir laver l’honneur de son père et de Norland. Oui, il était plus heureux que jamais.

HRP: Voilà on va se diviser en deux groupes maintenant comme je l'ai dit IRP: Moi James et Ovie, et l'autre groupe Pegasus et Kayl. Vous allez tous affronter dans cette partie des monstres dont je vous enverrais les détails par mp (la prochaine fois on choisira tous ensemble les monstres parce que c'est pas marrant de le faire à chaque fois comme ça XD)
Vous pouvez demander vos points pour cette partie là, James tu posteras un nouveau sujet pour moi et toi (dans Autres îles de North Blue), et Kayl tu posteras pour toi et Pegasus (pour suivre l'ordre de passage), après on se rejoindra communément au bout d'un certain temps pour affronter le boss final ^^
Voili voilou, si vous avez des questions ou des suggestions n'hésitez pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Arc Luvneel: La Quête du Journal de Bord !

Revenir en haut Aller en bas

Arc Luvneel: La Quête du Journal de Bord !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Autres Iles de North Blue-