AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

• La page tant convoité par le conseille de cinq étoiles ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 114
Points d'activités : 541
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 22

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 3770
Points de popula' [PP] : 770
Divers:
MessageSujet: • La page tant convoité par le conseille de cinq étoiles .. Lun 30 Juil - 19:03



    • La Page 12 du livre de Rembaldy !




    Pourquoi mon père s'attaquerait à mes hommes ? Surtout que j'avais dépensé une somme colossale afin d'obtenir ce que je cherchais tant, la page douze du livre de Rembaldy. Il n'y avait qu'une seule explication sur le comportement de mon père, il savait que j'étais en vie et il voulait que le gouvernement le sache. Je devais me rendre le plus rapidement possible dans la forêt de Paradysia Island, s'il parvenait à mettre la main sur cette page, ces cinq dernières années m'auront servit à rien. En faite, en quelque sorte, cette page était ma vie et si mon père la prenait, c'était comme si le gouvernement me capturais ou encore comme s'il m'exécutait. Je me dirigeais vers le port de Whiskey Peak afin de trouver un navire rapide, de préférence un navire de la marine m'arrangerait beaucoup.

    Une fois arrivée au port, il n'y avait pas la moindre navire .. Que pouvais-je faire dans ce genre de situation ? Utiliser mon Soru était la meilleur solution, mais malheureusement, je ne pouvais pas utiliser cette technique jusqu'à Paradysia Island. Cette île était beaucoup trop loin pour que je pusse y aller en me servant d'une technique de cp9. Je restais sans rien faire .. Cinq minute plus tard, un navire de chasseur de prime jetais l'ancre sur le port. J'esquissais un léger sourire et je me cachais derrière les tonneaux afin d'attendre que ces bandits descende du navire. Il était une trentaine et il semblerait qu'il était bourré, raison de plus pour éviter un combat. Une fois qu'il n'y avait plus personne dans le navire, j'utilisais mon soru afin de monter à bord et je levais l'ancre. Cap sur Paradysia Island, je m'étais rendu trois fois sur cette île lorsque je faisais partie du cp9. Je prenais le chemin que je prenais autre fois en espérant qu'il n'y aurait pas de tempête, ni d'orage.

    Je me mettais devant le navire et j'attendais avec impatience mon arriver sur l'île de Paradysia Island. Soudain j'entendais un bruit derrière moi, je ne bougeais pas et je me concentrais afin de savoir si la personne allait vraiment m'attaquer. Peut-être que c'était un objet ? Soudain j'entendais des bruits des pas qui arrivaient en ma direction, il n'y avait pas de doute c'était un humain, il était agité. D'ailleurs il venait de faire tomber quelque chose d'appétissant, je sentais l'odeur agréable de la nourriture .. Je décidais de me retourner : soudain je voyais un cuisinier qui venait de faire tomber la nourriture dont il venait de préparé. Il prenait un air inquiet et il m'adressait la parole en disant :

    « Excusez-moi, mais qui êtes-vous ? Et où sont mes supérieurs ? »

    Je gardais un air neutre et j'essayais d'analyser la situation. Cet homme était sûrement tenu prisonnier par les chasseurs de primes afin qu'ils leurs fassent à manger ou autre chose dans le genre. Je ne savais quoi lui dire .. Lui parler pour passer le temps ? Ou le jeter à la mer ? Bon finalement je choisissais la première option, lui parler afin que le temps pusse passer plus rapidement.


    « Tes supérieurs ? J'en sais rien, quand j'ai vu un groupe de trente personne descendre du navire, j'ai profité pour le prendre et me rendre plus rapidement sur un autre île. » Disais-je tout en restant toujours aussi neutre...

    Le jeune cuisinier semblait avoir peur de moi, pourtant je n'avais rien fait qui pourrait lui foutre la trouille. Enfin qu'importe, je levais mon regard sur l'océan et j'apercevais que je n'étais pas très loin de Paradysia Island. Il y avait un typhon à quelque mètres de nous et si je me trompais pas, il fallait y entrer à l'intérieur afin d'être propulser dans les air et plus précisément sur l'île de Paradysia Island. Je laissais le navire aller en direction du typhon, il ne restait plus que quelque seconde avant que nous soyons pris par le typhon. Le cuisinier pétait un câble et prenait la parole en disant :

    « Mais .. Tu .. Vous êtes fou ou quoi ? Le navire se dirige vers le Typhon et vous rester tranquille comme si de rien était ? » Disait-il en s'agitant dans tous les sens.. « MA .. MaAman je veux pas mourir **sniff* » Disait-il tout en ayant des larmes aux yeux ..

    Il me faisait rien ce type. Je décidais de tourner le navire vers la droite et je lui laissais le commande en lui faisant un clin d’œil. En utilisant mon soru, je rentrais dans le Typhon et je me laissais propulser vers Paradysia Island. J'espérais qu'il s'en sortirait tout seul avec ce navire. Enfin bref..

    Me voilà enfin dans la forêt de Paradysia Island, les choses sérieux allaient enfin commencer. Je marchais tranquillement dans la vaste forêt de Paradysia tout en cherchant Varron mon contact. J'espérais le trouver assez rapidement.. Soudain une chose arrivait de ma gauche et me propulsait contre un arbre, je ne savais pas c'était quoi ou qui, mais il allait me le payer. Je me relevais tranquillement et je me retournais afin de voir qui c'était et je vous laisse deviner.. C'était varron qui était paniqué sur le fait que mon père le retrouve avant moi. Tout comme lui, j'étais soulagé, la première chose dont je lui demandait c'était de me donner la page 12 du livre de Rembaldy. Il prenait aussitôt la parole en disant :

    « Pas ici Nagato ! Ton père va nous trouver, partons d'ici. Il a éliminé tout le monde très facilement et nous deux, on pourra rien y faire s'il nous retrouve. »


    « Donne-moi d'abord la page et après j'assurais ta sécurité ! Sache une chose, je ne suis pas ton ami, je suis juste quelqu'un qui ta recruté et qui ta donner une fortune pour lui trouver une page d'un livre datant de 700 ans. Normalement ta sécurité c'était l'argent que je t'ai donné, en te recrutant je t'avais dit que cet mission serait dangereux, mais tu l'as accepté. Maintenant donne moi cette page. »

    « Non .. Nagato tu vas me tuer ? Je croyais qu'on était ami... » Disait-il tout en sortant la page du livre de sa poche. Puis il me menaçait en disant : « Si tu m'amène pas ailleurs, je vais déchirer cette page que tu convoites tant. »

    Je rappliquais en disant :

    « Si tu fais ça, tu mourras, je tuerais ta femme et tes parents. Il semblerait que tu ne le connaisse pas assez bien. Je ne rigole pas, alors DONNE MOI CETTE PAGE MAINTENANT. »

    YORU MOKUTON

    Soudain un bout de bois pointu arrivait d'une vitesse incroyable et transperçais son corps. Il me regardait bizarrement tout en rendant l'âme. Sans tarder, j'utilisais mon Soru et je prenais la page du livre et je sursautais en arrière. Deviner qui était cette personne qui venait de le tuer ? Du bois ça ne vous dit rien ? C'était bien évidemment mon père .. ! Il arrivait en ma direction, il marchait doucement et ne montrait aucune émotion.


    Première apparaition de Tsubaki D. Genji

    « Nagato .. ! »

    To Be Continued ---- Nagato Vs Son père



_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 114
Points d'activités : 541
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 22

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 3770
Points de popula' [PP] : 770
Divers:
MessageSujet: Re: • La page tant convoité par le conseille de cinq étoiles .. Lun 30 Juil - 20:36



    • Discussions entre père et fils !




    Il n'y avait pas de doute, il était très en colère, il serait même capable de me tuer. Malheureusement pour lui, il était hors de question de lui donner cette page. La page douze du livre de Rembaldy était une grande avancé sur mes recherches sur l'immortalité. Si je devais me battre contre mon père afin de protéger ce document, je le ferais et s'il fallait le tuer, je n'hésiterais pas un seul instant. Tout personne qui connaissant l’historie de Rembaldy prendrait la même décision que moi. Dans le gouvernement, il y avait des taupes, l'amiral en chef et d'autres personnes dont j'ignorais leurs identités. Alors, il était hors de question que ce document se trouve entre leurs mains. La question que je me posais était : est-ce que mon père allait d'abord essayer de parler avec moi afin de régler les choses sans violence, où allait-il faire comme d'habitude, c'est-à-dire foncer dans le tas afin d'avoir ce qu'il convoite tant ? En tout cas, nous n'allions pas tarder à le savoir.. Il tenait dans sa main un kunai ensanglanté et se dirigeait vers moi avec un air désagréable. Il était temps de se comporter en homme, je fermais les deux boutons de ma cape qui étaient ouvertes et je me dirigeais doucement vers lui.. tel père tel fils ! Quand il posait son pied gauche, je posais le même et quand il posait le pied, je faisais de même. Nous marchions exactement de la même façon, les regards meurtrières, déterminé pour protéger un bout de papier. Une fois qu'une longueur de cinquante mètre nous séparait, il s'arrêtait et je faisais de même.

    Je ne pouvais pas utiliser mon mode corbeaux, car il avait les yeux rivé sur moi et il pouvait facilement comprendre ce que je comptais faire, ainsi il pourrait rappliquer facilement en attaquant mon véritable corps. Donc au final, ça serait moi qui tomberait dans ma propre piège. Que faire ? Voilà la question dont je me posais .. Quant à mon père, il jetait quatre kunai à deux mètres de moi, il devait sûrement préparer son plan d'attaque. C'était un grand stratège, donc je ferais mieux de rester sur ma garde. La moindre faut pas et le combat serait déjà terminer. Ça serait dommage de perdre un combat, alors qu'elle n'avait même pas commencer. Je posais mes deux mains contre le sol et je décidais de réfléchir, j'essayais de trouver une technique d'illusion pouvant lui faire de mal, une technique qui pourrait le déstabiliser. J'ouvrais mon œil gauche afin de le surveiller et soudain j'étais surpris, car il faisait exactement la même chose que moi. Soudainement le sol commençait à trembler, il devait sûrement être l'auteur de ce tremblement. Ma concentration était inutile, il venait de créé une gigantesque prison en bois. Lui et moi étions à l'intérieur, si l'on regardait à première vu on aurait dit que c'était une maison, mais malheureusement les murs étaient beaucoup trop haute pour que ça soit une maison et en plus, il n'y avait pas de toit. Tout était clair désormais, il venait de faire ceci afin que je ne pusse pas m'échapper. C'était sage de sa part, sauf que ce n'était pas ce mur de bois qui allait m’empêcher à m'échapper. Je me relevais tranquillement et je nettoyais mes mains, j'en avais marre de réfléchir, ça donnait la migraine.

    Pourquoi chercher à être une autre personne que moi ? J'étais nagato et je devais agir comme je le faisais autre fois. Je devais me débarrasser de cette peur, il fallait que j'imagine une autre personne que mon père, ainsi la peur disparaîtrait.
    Je le fixais et ainsi je créais une illusion qui lui ferait croire qu'il n'y avait plus de barrière, mais enfaîte la barrière étaient toujours présente. Il n'était pas con et je savais très bien qu'il savait que c'était une illusion. Sauf qu'il ne saurait pas à partir d’où sa barrière commençait et à partir d'où elle se terminait. L’avantage la-dessus serait que quand nous combattrions, il se pourrait qu'il se cogne contre son mur ainsi j'aurais le destin du combat entre mes mains. Rien ne me garantissait que cela marcherait, mais j'étais du genre croyant et surtout envers mes techniques. Bref. Il me lançait enfin un léger sourire et s'approchait encore de dix mètres avant de prendre la parole en disant :

    « Nagato, mon fils ! Tu es près à combattre ton père pour un bout de papier ? Franchement c'est pathétique, Tensei ne ferait jamais une chose pareil. Nous avions exactement cinq minutes pour discuter et trouver un accord, après il sera trop tard et tu sais que je ne reviens jamais sur ma parole. Après tout, c'est ça être un Tsubaki. » Disait-il tout en ayant le sourire aux lèvres. Il reprenait la parole en disant : « Je pense déjà que tu sais pourquoi je veux cette page, tu es plus grand que Tensei et tu connais les enjeux de ce monde. D'ailleurs, qui aurait cru qu'un matelot de la marine intégrerait le cp9 et deviendrait un super assassin. Puis ce même personne qui s'allie avec une ex-Shichibukai et qui simule sa mort avant de disparaître pour un laps de temps. Franchement bravo, tu es très puissant et je suis fier de toi mon fils. Tu montres que tu es digne d'un Tsubaki, côté espionnage et mensonge personne ne t'arrive à la cheville. Tout le monde croit à ta mort, même le conseille de cinq étoiles, tout le monde ignore que tu as tuer le directeur du cp9. Il y a tellement de chose à dire à ton sujet.. » Disait-il avant de marquer une petite pause.


    « Ne soit pas si surpris, après tout je suis ton père et je te connais mieux que quiconque dans ce monde. Il y a une seule chose qui m'échappe, pourquoi veux-tu et cherches-tu les œuvres de Rembaldy ? Enfaîte, pour être plus précis, quel est ton véritable objectif ? Réponds à cette question et après je prendrais une décision. Si ta réponse me convient pas, on arrête les parlotte et on passe aux choses sérieuses. Si ta réponses me convient, je ne t'ai pas vu et je te crois mort. Je disparaîtrais très rapidement de ce lieu et je dirais aux conseille que j'ai échoué. » Disait-il tout en attendant impatiemment ma réponse à sa question.

    Pour une surprise, s'en était une. Je n'aurais pas cru qu'il lancerait une conversation, en tout cas c'était une excellente idée. Il venait de dire tout les crimes que j'avais commit, que ça soit à l'intérieur du cp9 ou ailleurs. Franchement, je n'aurais jamais cru que quelqu'un serait au courant de certain crime. Comme quoi, ma défense était très vulnérable et si je ne la renforçais pas, tout le monde saurait très bientôt que je n'étais pas mort et aussi tout les crimes que j'avais commit. J'étais dans une mauvaise posture, je vais devoir être direct et sincère avec mon père, aujourd'hui le mensonge était inutile. Non .. Enfaîte, le mensonge devenait un danger pour moi. Effectivement c'était mon point fort, mais maintenant il est aussi mon point faible. Je lançais un léger sourire avant de prendre la parole à mon tour :

    « Franchement, je suis épaté ! Avant de te dire quoique ça soit, je vais te donner un conseil. Il y a une très grande menace dans votre gouvernement et c'est à cause de cette menace que j'ai quitté le cp9. Une organisation clandestine mené par l'amiral en chef, Charles VI. Il y a dix membres dans l'organisation et leur objectif était de me tuer parce que j'avais éliminé le chef du cp9. Un agent du gouvernement y faisait partie et je l'avais affronté et tué. Après il y avait Valérius le Shichibukai, mais tensei l'avait déjà éliminé pour d'autres raison et donc il me facilita la tâche. Il reste encore huit membre à découvrir, si tu me garanti une place parmi vous et si vous faite juger l'amiral en chef, j'accepterais de vous donner la page douze et tout mes autres recherches. » Disais-je tout en marquant une petite pause.


    « Autrement, je ne vois pas d'autre chose que la confrontation entre père et fils. Mon véritable objectif ? C'est très simple, je veux devenir immortel et je suis près à faire tout les sacrifices qu'il faut. Maintenant à moi de te poser une question Genji, ou devrais-je dire papa ? Pourquoi, pourquoi te caches-tu avec les conseilles de cinq étoiles, alors que tu sais très bien qu'ils sont les ennemis de Tsubaki ? Quel sont tes véritables objectifs ? J'ai été honnête avec toi, alors fait de même, s'il te plaît. »

    « Nagato, tu es pathétique ! Je vais prendre cette page de force et tu ne pourras rien y faire. »

    Je m'en doutais bien. Les cinq minutes s'étaient écroulés et il décidait de passer à l'attaque. Il tendait sa main vers ma direction et me lançait un bout de bois pointus donc j'esquivais à l'aide de mon Soru. Il enchaînait cet fois-ci avec ses deux mains et il me lançait une dizaine d'épée en bois. J'utilisais ma technique Tekkai et ainsi tous les épée en bois s'écrasaient sur moi sans me faire la moindre égratignure. S'il voulait m'avoir, il lui faudrait des techniques beaucoup plus puissante. Je ne perdais pas de temps et j'utilisais ma technique suivante :





    Rankyaku Shurikens


    Me servant de mon pied, je lui envoyais trois lames d'air assez grosses en forme de shurikens. Elles tournaient tellement qu'elles pourraient couper ou raser tout ce qui sur son chemin. Comment allait-il faire pour contrer cette superbe technique ? Pendant qu'il se concentrait sur ma technique, j'utilisais mon mode corbeau. Les choses sérieuses allaient enfin commencer.



    To Be Conitnued --- Un combat entre père et fils.



_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 114
Points d'activités : 541
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 22

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 3770
Points de popula' [PP] : 770
Divers:
MessageSujet: Re: • La page tant convoité par le conseille de cinq étoiles .. Mer 12 Sep - 15:41



    • Un combat explosif !




    J’avais à pend eux le temps eu le temps d’utiliser mon mode corbeau qu’il se débarrassait de ma technique. Le plus choquant dans tout ça, c’était la façon dont il avait fait pour se débarrasser de mes trois lames de vents en forme de shurikens. Il avait tout simplement mis ses deux mains en avant et une fois que la technique était à quelques millimètres de lui, il se contentait de le contrer avec une technique vraiment bizarre. Le combat ne faisait que commencer, si je n’utilisais pas des techniques puissances, je pourrais d’ores et déjà dire à dieu à la victoire. En tout cas, maintenant que j’étais en mode corbeaux il allait être très difficile pour lui de m’avoir. Comment comptait-il s’y prendre ? Nous allons pas tarder à le savoir ! Il annulait sa technique de défense et marchait tout doucement vers mon illusion, il semblait être blesser au niveau de l’épaule, c’était une nouvelle encourageante pour la suite du combat. Il s’arrêtait un instant et il décidait de fermer les yeux. J’envoyais mon illusion sur lui afin de le faire croire que j’allais le tuer, soit il savait que c’était une illusion et dans ce cas il ne fera rien, soit il n’est pas au courant et il va esquiver une attaque d’illusion. Quand mon corps arrivait à quelques centimètres de lui, il ouvrait les yeux et décidait de rien faire. Mon corps passait à travers, il venait de se défaire d’une illusion très difficile à s’en débarrasser. Il prenait la parole en disant :

    « Nagato, je suis ton père, ce n’est pas avec des techniques aussi ridicule que tu vas m’avoir. Maintenant montre moi que tu es un homme, combat moi avec des techniques de combat et non des illusions qui servent à distraire les enfants. »

    Comme je vous le disais ça allait être très difficile de l’avoir. J’étais à quelque mètre de lui et étant donné qu’il s’était débarrasser de mon mode corbeau, la technique s’annulait automatiquement. Désormais il pouvait me voir, je ne savais pas trop comment m’y prendre. Quant à lui, il était déterminé à avoir ce qu’il voulait. Il esquissait un léger sourire et s’écriait en disant :





    « Mokusento : La rage de la forêt ! »


    À ce moment précis, j’utilisais aussi une technique en disant :




    « Rankyaku Spirale ... »


    Il me lançait une multitude de troncs de bois avec une rapidité impressionnante. Quant à moi, ma technique servait à anéantir la sienne et créer une grande explosion qui lui infligerait quelques dégâts. Nos deux techniques s’entrechoqueraient et comme je vous le disait l’explosion était énorme. Mais deviner quoi ? Il ne savait pas que ma technique était destiné à créer une explosion car au moment ou les deux techniques s’entrechoquaient, j’utilisais une autre technique d’illusion qui était « Le changement de l’atmosphère.. » Même s’il était très malin, il n’avait pas pu deviner mon plan. Comme un con, il regardait ce qui se passait, pendant ce temps j’utilisais le soru pour reculer. Étant pris dans l’illusion du changement de l’atmosphère, il s’était fait prendre par l’explosion du bois et la technique d’spirale. Normalement, il ne pourrait s’en sortir, car le spiral était vraiment trop grande pour qu’il pusse se remettre de cet attaque. Je soupirais un bon coup avant d’utiliser de nouveau le mode corbeau et cet fois-ci je décidais de penser à rien. Comme ça, j’étais convaincu qu’il ne pourrait savoir que le corps qui serait en face de lui soit un leurre. Je faisais cela au cas ou, il serait toujours en vie bien sûr !


    Le revoilà ! Je savais qu’il en fallait plus pour l’éliminer, maintenant ça allait être beaucoup plus difficile de l’avoir. Ma seule chance serait qu’il tombe dans mon piège ..! Il me regardait (l’illusion) avec un visage agressif et il décidait de passer à l’action, encore une fois il utilisait une technique étrange. Soudainement des troncs de bois sortaient partout sur la zone du combat, malheureusement ma technique de mode corbeaux était de nouveau annulé. Il fonçait dans ma direction et s’apprêtait à utiliser une nouvelle technique, je n’allais pas me laisser faire, donc j’utilisais mon kami afin d’esquiver ses techniques. Et franchement ça marchait à merveille, il n’arrivait pas à me toucher, il continuait à bouger dans tous les sens et c’était toujours sans réussite. Je m’apprêtait à l’attraper par la colle qu’il m’attrapait avant. Grâce à son haki de l’observation, il avait anticipé mon mouvement. À l’instant même où il m’avait attraper, il me plaquait au sol de toute sa force avant de frapper avec son poing en forme de marteau en bois. Avant que sa technique ne m’atteigne, je le regardais droit dans les yeux et je le plongeais dans une illusion en utilisant la technique suivante :

    « « Youri No Gensou : Illusion dans l’obscurité ! »


    Grâce à cette technique, il ne voyait plus rien à part le noir, ainsi sa précision était légèrement réduite. Je penchais ma tête vers la gauche et j’encaissais sa technique au niveau de l’épaule gauche. Au moment même j’encaissais le choc, l’illusion était annulé et il pouvait désormais gérer le combat comme bon lui semble. Il sortait rapidement un bois en forme d’une sabre et il me transperçait avec au niveau du bras gauche, puis une autre sur le pied droit. Désormais, il n’y avait pu de doute, c’était bien lui le vainqueur de ce combat. Il avait la possibilité de me tuer, mais il ne l’avait pas fait. Il se contentait seulement de prendre la parole en disant :

    « Voilà, maintenant tu ne peux plus bouger. Si tu forces en faisant le fou, je te tuerais pour de bon. Maintenant facilite nous la tâche et fait nous gagner du temps : donne moi le papier et je te laisse en vie. Tu sais très bien que ce document est très important pour moi, je ne vie que pour arranger les désordres de Rembaldy. »

    Je n’avais pu le choix et je savais très bien qu’il était capable de me tuer. Je prenais la parole à mon tour en disant :


    « Il est dans ma poche intérieur ! Mais rends-moi un service, je veux juste savoir ce qui est écrit s’il te plait. Ensuite tu pourras te barrer avec si tu le veux. »

    J’étais bête j’aurais du lire et tout retenir, le connaissant je peux dire à dieu à la lecture maintenant. Il mettait sa main dans ma poche intérieur et récupérait le document puis il décidait de la lire à voix basse :

      * Le monde sera bouleversé à jamais ! Quand ce moment arrivera, l’élu deviendrait immortel, le passager entrera dans la légende, le visiteur deviendra corrompu, l’enfant deviendra le roi, et cet homme mystérieux ayant changé de visage deviendra le diable en personne. L’illusionniste deviendra immortel et choisira le camp du diable tout en étant opposé avec lui. Ces huit personne doté d’une force incroyable et ayant moins de trente ans deviendront la cible de tout le monde. À ce moment précis, le passager deviendra le héros de ce monde avant de rendre l’âme ! *


    Pourquoi n’était-il pas content ? Je lui avais donné le doucement, mais il semblerait que ce n’était pas ce qu’il cherche. Il pliais la feuille en quatre partie et la remettait dans ma poche intérieur avant de prendre son escargophone. Il essayait de joindre quelqu’un, mais c’était sans succès ! Il attendait quelques secondes puis son escargophone sonnait, il décrochait en prenant un ton grave et mécontent :

    « Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi vous avez pas répondu à mon appel ? »

    La personne étant de l’autre côté de la ligne lui répondait en disant :

    « Excusez-moi chef, j’étais en ligne avec marinford. Il pareil que l’amiral en chef vient de rendre l’âme, le gouvernement à appris qu’il était corrompu et ils avaient envoyé leurs meilleurs homme afin de l’éliminer. Celui qui a découvert la corruption de cet homme est Bayakura Makkura, l’ex-agent du cp9 qui était devenu vice-amiral puis ensuite il avait disparu et même qu’on le croyait mort. De votre côté, vous avez réussi à mettre la main sur la page douze ? »


    QUOIIIIIIIIIIII ?????? C’est une blague j’espère ? Makkura ? Non c’était impossible ! Je me forçais afin de me relever, mais c’était mission impossible. Mon père raccrochait au nez de l’autre homme et se retournait vers moi avant de me dire :

    « Nous vivons dans un monde de fou ! Nagato je te prie de m’excuser, si tu avais obéit rien de tout ça ne serait arriver. Écoute moi bien, je vais te raconter un petit truc avant de te libérer : à l’époque quand j’étais né mon père était convaincu que j’étais le passager, celui étant choisi par Rembaldy pour être le héros de ce monde. Maintenant j’en suis certain que ce n’est pas moi. Je n’es plus rien à faire dans ce monde. » Il s’arrêtait un instant, puis il enlevait le bout de bois qui était percer sur ma jambe. Il reprenait son souffle en disant : «  à l’intérieur de paradysia, tu trouveras un homme qui s’appelle Tayako, va le voir il te donnera plus d’information sur notre clan. Soit du genre respectueux et sympathique avec lui, sinon il ne te dira rien du tout. » Il marquait une petite pause, puis il enlevait l’autre bois qui était percer sur mon épaule. Quelques instants après, il continuait en disant :


    « Maintenant tue moi et amène moi à marie joa, tu leurs expliquera pourquoi tu as fuit etc .. Et tu diras que je faisais aussi partie de l’organisation de L’amiral en chef, ainsi il te donneront surement ma place au sein de cinq étoiles. C’est bien ton rêve non ? Alors c’est le moment de la faire devenir réel ! »


    Je ne comprenais pas grand-chose ! Mais l’essentiel était qu’il n’allait pas me tuer aujourd’hui. Je me relevais et je décidais de sortir la page douze, il fallait absolument que je la lise. Je voulais absolument savoir ce qui avait démotivé mon père. … … Ah je comprenais mieux ! Il n’était pas dans la liste de Rembaldy, que c’est dommage ! Moi qui croyait que tout notre famille était les élus. En tout cas une chose était sûr, j’étais né pour devenir un immortel et personne n’allait pouvoir m’en empêcher. Étant un peu blesser de partout, je regardais mon père de haut en bas puis je décidais d’utiliser une technique avant d’obéir à son ordre. Il me devançait et il utilisait un truc bizarre dont je n’avais même pas eu le temps de voir. Soudain une grande explosion se faisait entendre étant tout les deux pris dedans. Je m’en doutais, c’était du bluff ! Je n’aurais jamais du baiser ma garde.. Maintenant je me trouvais par terre comme une merde, j’étais entre la vie et la mort. Sa technique était trop puissante, je n’arrivais même pas à ouvrir correctement les yeux. Je voyais une silhouette devant moi, c’était mon père, il était lui aussi dans une mauvaise posture. Je prenais la parole en lui disant :


    « Sale enfoiré, j’aurais du m’en douter ! Qu’est-ce que tu comptes faire maintenant ? »

    Il esquissait un léger sourire en disant :

    « Nagato, je suis désolé mais enfaite, je ne vais pas mourir ! Je vais faire comme toi, c’est-à-dire disparaitre. » Il sortait de sa poche deux boites étranges, il ouvrait le premier qui contenait des pilules et me le faisait avaler. Puis il reprenait la parole en disant : « Ne t’inquiète pas, je n’ai pas l’intention de te tuer, grâce à ce drogue que j’ai ramener de l’île des hommes poissons, dans quelques heures tu seras en forme. » Il remettait le reste des drogues dans ma poche intérieur et il ouvrait la deuxième boite, puis enchainait en disant : « Celle-là c’est pour moi, je vais tomber dans un coma pour environ une semaine. Les autres croiront que je suis mort et donc une fois que je serais enterrer, tu viendras me déterrer et tu me donneras tout le reste de la drogue afin que je prenne connaissance et que je disparaisse pour de bon. Tu comprendras plus tard pourquoi je fais ceci et tu verras aussi que je te serais très utile. »

    Quelque seconde après, il tombait par terre tel un mort. Quand à moi, je fermais peu à peu l’œil et je perdais connaissance..


    A suivre : Marie Joa, la surprise du siècle !



_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: • La page tant convoité par le conseille de cinq étoiles ..

Revenir en haut Aller en bas

• La page tant convoité par le conseille de cinq étoiles ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Paradysia Island-