AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FlashBack avec Raio] Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [FlashBack avec Raio] Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble ! Mer 29 Aoû - 23:01


Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble !






Comme souvent ces temps-ci, je restais dans mon coin à rien faire. Je m’ennuyais à mourir : j’en avais marre de l’entraînement et j’avais la flème de bouger pour aller en ville. J’étais dans un endroit calme et paisible, il n’y avait que de la verdure autour de moi et c’est ça qui rendait le paysage magnifique. Je m’étais construit un hamac avec des feuilles de palmiers que j’avais pris un peu plus tôt et m’étais installé dessus. Ça faisait 3 heures que j’étais là à glander, puis un homme poussant un chariot en bois prendre le chemin de la ville.

« Et vous monsieur !! Arrêtez-vous s’il vous plait !
Pouvez-vous me dire ce qu’il y a d’intéressant en ville ? »


« Notre île est très calme et il n’y a pas grand chose à faire. Cependant, il y a un restaurant réputé un peu plus loin, légèrement en dehors de la ville. Il est connu dans la région et les gens y mange des plats exquis. »

« Merci. En plus ça tombe bien, je n’avais pas envie d’aller pêcher ce midi. »
Je laissai l’homme s’en aller tandis que je retournai à mon campement afin de récupérer mes affaires. En réunissant mes biens, je vis mon Den Den Mushi. Il n’avait pas servi le pauvre, en même temps ce n’est pas comme si j’avais plein d’amis… Je le mis avec le reste dans un sac puis me mit en route.
Alors que je marchai, je remarquai que l’île était vraiment bizarre. Au début, je me déplaçais sur un chemin en dalle de pierre. Plus j’avançai, plus la route devenait de plus en plus difficile à traverser. Il y avait de la boue partout et je vis à une vingtaine de mètres de mon emplacement des sables mouvants. Comment je le savais ? Il y avait des squelettes d’animaux morts à moitié engloutis. Si des artistes avaient assistés à cette scène, ils l’auraient sûrement peint et auraient empochés des millions.
Il était midi et le soleil est au plus haut. Il faisait tellement chaud que toute l’eau était partie de mon corps et je ne transpirais quasiment plus. Il fallait faire vite, je n’avais plus de quoi m’hydrater et ça devenait critique. J’essayai de ne pas penser à ça et de me concentrer sur ce qu’il y avait autour de moi. Je vis deux hommes ivres se battre pour une bouteille de vin rouge, et ils arrivaient à peine à rester debout. Je vis aussi un chasseur tirer sur son propre chien car il avait mal visé. Désormais il paniquait et appelait à l’aide, je l’ignorai puis continuait ma route.
Ce fût au bout d’une heure de marche que je vis enfin de la vie. J’étais arrivé devant un grand pont. D’après un panneau placé à côté de moi, cette passerelle permettait d’accéder à la ville. Je traversai le passage puis vis devant moi ce qu’ils appelaient « une ville ». C’était un tas de maisons en bois mal construits avec une fontaine qui ne fonctionnait même. Quand j’étais petit, j’essayais d’imaginer le monde plusieurs siècles avant nous. Et c’est exactement comme ça que je voyais une ville d’antan. Il y avait aussi des garçons qui jouaient aux pirates. Ils avaient chacun un bâton qui devait surement être leur katana, ils portaient aussi un chapeau avec une tête de mort, probablement fabriqués par leur mère. C’est vrai que la ville ressemblait à un taudis, mais d’un autre côté les gens avaient l’air heureux. Ils étaient heureux de s’amuser avec les moyens du bord, je ne comprenais cependant pas comment ils pouvaient être aussi épanouis. J’avais vécu en solitaire et je passais mon temps à construire des armes avec mon père.
J’atteignai quelques minutes plus tard la mairie de la ville. C’était un bâtiment un peu plus grand que les autres, mais tout aussi moche. Ne voulant pas m’attarder dessus, je décidai cette fois de ne plus m’arrêter, car je manquai d’eau et j’avais très faim. J’accélérai le pas et vis plus vite que prévu ce qui avait l’air d’être un restaurant. C’était la plus belle construction que j’avais vu depuis mon arrivée. Les murs extérieurs étaient peints en blanc, avec quelques décorations en toutes les couleurs. Il y avait écrit sur l’enseigne : « L’auberge de Miki ». J’ouvris la porte d’entrée puis rentrai à l’intérieur. La pièce principalle – celle où mangeait les gens, car c’est aussi un endroit pour dormir je vous rappelle – était grand et illuminée. Un jeune homme m’invita à m’installer. Il m’avait emmené vers une table un peu plus loin, au bout de la salle étant donné que j’étais tout seul. Je commandai du riz et du poisson. Le plat arriva quelques temps après : je m’apprêtai à très bien manger, et ça faisait plaisir.
Un fois mon repas fini, je me levai après avoir payé, puis allai droit vers le bar – une autre salle -.


« Une grande bouteille d’eau et du saké s’il vous plaît. »
Je finis le tout en quelques secondes. Quelque chose m’étonnai, j’avais réussi pendant plusieurs heures à oublier ma vraie vie : celle d’un pirate qui a juré de se venger en détruisant la Marine. Constatant que je n’avais plus rien à faire ici, je me retournai afin de partir quand je vis soudain un visage familier…





Dernière édition par Oga Saruwatari le Jeu 30 Aoû - 11:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack avec Raio] Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble ! Jeu 30 Aoû - 1:42

Entre Cocoyashi et Logue Town, Raio s'arrêta dans plusieurs villes et fit des rencontres de tout genre. Cela est l'histoire de son premier arrêt avant Logue Town.

*Ahh j'ai la dalle et Jo aussi a l'air d'avoir faim, je vais attraper du bon poison !*

Je pris la canne a pêche qui se trouvait sur la barque au moment où je l'avais volé, mis un peu de mon sang sur le bout et le trempai dans l'eau. Je n'attendis pas longtemps avant d'avoir une touche, je tirai sur la corde comme un forcené et le poison fit son apparition mais, manque de chance, ce dernier était tout petit. Alors, je le déchirai en plusieurs petits morceaux et retrempai ma canne dans l'eau. Jo avait l'air un peu fatigué, après tout il est comme moi. Les heures passaient et j'allais utiliser mon dernier bout de poisson, mon petit lion me fessait une petite scène et une dispute éclata encore mais, au moment où je lui sautai dessus un gros poisson assez gros pour un bon diner pour moi et Jo. Je sortis mon arme et tira des balles électrique puis au moment ou la poiscaille allait retomber dans l'eau je l'attrapai par la queue et l'assommai contre le rebord du bateau, avec mon petit couteau je le tuai et me mis à lui tirer des balles feu pour le faire cuir.

Le Poisson était cuit, on se mit à manger comme des mal nourrit, en réalité on était vraiment mal nourrit enfin, c'était surtout ma faute, il faut qu'à l'avenir je prenne beaucoup plus la prochaine fois. Le poisson finit on le jeta à l'eau avec le bide bien remplis, Jo était content mais, ce qui me réjouissait le plus était l'île que j'apercevais au loin, en une heure j'y suis facile et je vais pouvoir acheter de la viande !

Arriver su l'île, je devais me renseigner comme d'habitude ensuite je me dirigerais vers le restaurant. Bizarrement j'avais un sentiment mitigé sur cette île, tout est mal construit, non mal reconstruis, cela se voyait en un coup d'oeil. La fontaine au milieu ne donne pas d'eau alors qu'il y a une mer juste à coter. Bref, ce n'est pas mes affaires, je vais aller manger ça me changera les idées et aussi l'idée de tuer ceux qui m'observe. J'arrivais enfin au restaurant, je rentrai dans la salle et à ma plus grande surprise je croisai... Oga

Oga le sabreur et ami et aussi pirate que j'ai rencontré à Goa ensuite à Cocoyashi avec la marine Jett. Je remis mon chapeau en place et m'exclamai avec classe :

« Oga Sawu.. Sawaa... Oga !! Comment tu vas l'ami ? Tu partais ? Arrête de déconner j'ai la dalle et pleins de choses à te raconter !! »

Il n'eut même pas le temps de répondre que j'avançais vers lui et le portai pour le faire s'asseoir sur une chaise devant le contoire du restaurant. La serveuse qui était un charmante femme s'avança vers moi, me regardait avec un petit sourire et me demanda ce que je voulais manger, je lui répondis du tac au tac du riz frit avec de la viande, beaucoup de viande et pour mon lion du riz frit, je regardai Oga dans les yeux et commandai à sa place des takoyakis pleins de takoyakis. Pendant que cette charmante cuisinière, partait faire notre commande, un bruit assourdissant se fit entendre. Des personnes étaient rentrées avec brutalité et commencer a saccager. Je continuais à regarder mon ami et lui posai des questions :

« Alors, raconte ! Tees aventures, qui tu à rencontrer et aussi à la fin du repas je veux savoir si tu es devenu plus for.. »

Quelqu'un interrompue pendant ma discutions. Un gars qui criait sur les barbares qui détruisaient tout, il est ordonna de tout arrêter et de faire la mission demander. Ces derniers s'exécuta et partit dans la cuisine et emmena de force la cuisinière sous les yeux des clients, qui ne paraissait pas vraiment choqué. Alors, pendant un moment de colère je me levai et criai que je voulais ma viande et demandai aux habitants qu'elle bordel ce passe sur cette île ?!

Personne ne voulait parler, car ils étaient tous figés de peur mais, un vieil homme pris la parole :

« Il y a maintenant de cela dix ans, un homme est venu sur cette île avec son équipage et a tout détruit, puis nous a pris en otage l'obligeant à payer de plus en plus d'argent pour lui. Nous avons essayé de nous rebeller a plusieurs reprises mais, en vain. Beaucoup trop de sang à couler, la marine ne vient pas ici. Ce pirate nous prend tout notre richesse, nous fait travailler comme des forcenés, le seul endroit paisible qu'il y a... avait, était ici ce restaurant chaleureux de Miki-chan. Nous ne savons plus quoi faire ! Regarder ce sont ces hommes sur l'affiche a vos pieds ! »

Il s'écroula aux sols, avec des larmes qui coulaient sur ses joues et sur celle des autres clients. Un inconnu rentra dans la pièce et cria le nom de la cuisinière, quand il vu tout le monde aux sols et le bazars dans la salle, il s'écroula aux sols lui aussi. Je mis mon chapeau lançai un regard à Jo et m'en allais en disant :

« Vous n'êtes que des bouffons, vous laisser abattre aussi facilement, vous me faite pitié. Moi je vais chercher Miki. Je ne le fais pas pour vous mais, elle m'a promis de me faire mon riz... »

Je pris l'affiche et découvris leur visage...



Nom : Otami
Boss d'une petite organisations de mercenaires. Il se bat surtout avec un sabre.
PF : 110
PR:100



Nom : Zenkiri ou Zenriki
Le bras droit de Otami, un type assez effrayant quand il s'énerve, se bat avec ses poings
PF : 90
PR : 40


Dernière édition par Raio N. Raito le Jeu 6 Sep - 16:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack avec Raio] Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble ! Jeu 30 Aoû - 11:49



En me retournant, je vis… Raio ! C’était mon meilleur ami, et la première personne que j’avais vraiment apprécié depuis que je suis devenu pirate. Une tonne de questions trottait dans ma tête. Je me demandais à quel point il était fort mais aussi s’il avait rencontré des personnes encore plus fortes que lui. Mon cher ami était toujours le même, il n’y avait pas changé d’un pouce, et il était toujours accompagné par son lionceau Jo. Ce dernier avait par contre grandi, ce qui est normal pour un lion. Je le vis me regarder avec un air ébahi, en même temps quelle était la chance de se retrouver en plein East Blue. Il reprit son sérieux, remis son chapeau en place, puis me dit :

« Oga Sawu.. Sawaa... Oga !! Comment tu vas l'ami ? Tu partais ? Arrête de déconner j'ai la dalle et plein de choses a te dire !! »

« Bah… »

Je n’avais même eu le temps de répondre. Alors que j’étais debout, il me souleva avec une facilité déconcertante, puis me plaça sur la même chaise que tout à l’heure. En le regardant de plus près, il avait l’air de s’être un peu musclé. Côté vêtement, il était toujours le même : la veste, le pantalon et le chapeau étaient restés identiques. Il s’installa à côté de moi, puis fit sonner une petite clochette afin qu’un serveur vienne prendre sa commande. Ce fût une femme, et elle était très charmante. Je repris mon sérieux, puis remarquai que ce n’était pas le cas de Raio. Il la regardait fixement dans les yeux, attendant un regard de la jeune femme, ce qui arriva deux secondes plus tard : elle l’avait regardé puis sourit. Mon cher ami était tellement rouge qu’on croirai qu’il était malade, il transpirait et le savait lui même : il se sentait tellement mal à l’aise qu’il tremblait sans arrêt et me lançai un regard suppliant. Je lui répondis :

« Bah vas-y, prend la commande ! Haha !! »

En pleine confusion, il lui dit ce qu’il voulait. Il prit deux plats de riz frit – un pour lui et un pour Jo -, de la viande, et il m’imposa même de manger des takoyakis ! En se retournant, je vis qu’il y avait écrit derrière sa tenue « Cuisinière en chef ». Je vois, mais pourquoi est-ce qu’elle n’avait pas envoyé un vrai serveur, elle n’en avait pas ? En regardant autour de moi, je vis qu’il y en avait cinq, mais qu’ils étaient tous occupés.
Alors que nous attendions l’arrivée de notre repas, un énorme bruit envahit la salle. Des énergumènes rentrèrent dans le restaurant puis saccagèrent tout ce qu’il y avait dans la pièce. Une dizaine de table et de chaise étaient en miettes mais ces fous n’allaient pas s’arrêter là. Ils s’en prirent aux clients, les prenant par le col et les jetant plus loin. Sans prendre compte de ce qu’il se passait autour de nous, Raio continua à parler :


« Alors raconte ! Tes aventures, qui as-tu vu et aussi à la fin du repas je veux savoir si tu es devenu plus fort... »

Au même moment, quelqu’un interrompit la conversation une bonne fois pour toutes. C’était un homme et il ordonna à tous les saccageurs d’arrêter et de suivre la mission à la lettre. Ces derniers arrêtèrent sur le champ, puis suivirent l’ordre que leur avait apparemment donné leur « chef ». Deux individus rentrèrent dans la cuisine, puis ressortirent accompagné de la cuisinière de tout à l’heure. Ils lui avaient ligoté les mains et mis du scotch sur sa bouche afin de l’empêcher de crier. Pour aller plus vite, deux autres coéquipiers allèrent les aider à la porter, puis ils sortirent de la pièce en quelques instants. Tout autour de moi, les gens avaient l’air morts de peur, mais quelque chose m’avait surpris : personne n’avait contesté. Alors que tout le monde était sous le choc, Raio cria :

« Je veux ma viande moi !! Et putain, c’est quoi ce bordel ?! »

Ce fût un vieil homme qui lui répondit.

« Il y a maintenant dix ans de cela, un homme est venu sur cette île avec son équipage et a tout détruit, puis nous a pris en otage l'obligeant à payer de plus en plus d'argent pour lui. Nous avons essayé de nous rebeller à plusieurs reprises mais en vain. Beaucoup trop de sang a coulé, et la marine ne vient pas ici. Ce pirate nous prend tout notre richesse, nous fait travailler comme des forcenés, le seul endroit paisible qu'il y a... avait, était ici : ce restaurant chaleureux de Miki-chan. Nous ne savons plus quoi faire ! Regardez ce sont ces hommes sur l'affiche a vos pieds ! »

Il tomba à terre puis pleura comme tous les autres. Un bouffon rentra dans la salle puis cria le nom de la cuisinière. Ne recevant aucune réponse, il s’écroula au sol lui aussi. Ce mec servait vraiment à rien, il était venu en courant et avait l’air déterminé, puis le voilà en train de chialer.
Je vis Raio lancer un regard à son compagnon Jo puis se leva de sa chaise.


« Vous n’êtes que des bouffons, vous laisser abattre aussi facilement, vous me faites pitié. Moi je vais chercher Miki. Je le fais pas pour vous mais, elle m'a promis de me faire mon riz... »

Suite à ces mots, il prit l’affiche qui se trouvait au sol, la regarda, puis me la passa.
Une fois que je lus toutes les informations sur eux, je dis.


« Je viens avec toi Raio. Ça fait je ne sais combien de temps que je me fait chié, en plus il n’y a absolument rien à foutre sur cette île »

Je sortis du restaurant puis me dirigeait directement vers une porte qui avait l’air suspecte. Elle était à moitié ouverte et il y a avait plein de trace de pas par terre. Je m’approchai doucement puis regardai autour de moi pour voir s’il n’y avait personne qui me surveillait. Je traversai la porte, puis me retrouvait au milieu d’un terrain vaste. Je continuai à marcher, lançant de temps en temps des regards autour de moi. C’est alors qu’un groupe de vingt personnes courut dans notre direction, guns et katana à la main.

« Je prend la moitié. »

C’est ainsi que le combat commença.




Dernière édition par Oga Saruwatari le Ven 31 Aoû - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack avec Raio] Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble ! Ven 31 Aoû - 11:31


Je sortis assez énerver du restaurant, Oga rajouta qu'il me suivait, car il s'ennuyait à mourir ici, je n'étais pas contre au contraire c'est un bon moyen de voir s'il a un peu progressé. Sur le chemin, Oga paraissait un peu.. paranoïaque, il regardait partout, certes on nous suivait mais, c'était pas la peine de stresser à ce point. Bref, trouver leurs quartier général fut assez facile, des traces de pas menant à une grande porte en bois, des bouteilles à coter, bref, le grand bordel. Je ne savais pas vraiment ce que je voulais ces malfrats mais, je voulais le découvrir, certes j'ai dit que c'est la bouffe qui m'intéressait mais, j'ai menti. Imaginer un pirate qui vient sauver les autres, j'aurais dû m'engager dans la marine si c'était vraiment mon but.

Jo m'avertis qu'une foule ce dirigeai vers nous, il allait avoir de l'action mais, une envie pressente se fit sentir alors, je me mis contre un buisson puis commençai a uriner et c'est à ce moment que les autres débarquèrent, Oga me demanda de prendre la moitié mais, c'était chaud j'étais en plein travail. Les mercenaires m'attaquèrent en premier, je me demandai ce que j'allai bien pouvoir faire dans cette position. Une solution vint-à moi, Jo devrait me couvrir mais, il était trop occupé à se moquer de moi et voulait voir comment j'allais m'en sortir. Un mec arriva avec son épée et essaya de me trancher, toujours en train d'uriner je vis quelques sur le coter mais, il continuait à enchaîner les coups alors je me tournai vers lui et criai :

« JETT PIPI !! » tout-en finissant de pisser

Je remis ma troisième jambes dans mon pantalon puis mis un coup de pied dans la tête de l'homme qui se tenait devant moi, il tomba aux sols et je sortis mes armes et tira des balles feu dans les airs en direction d'un groupe de malfrats en criant Oga recule toi. Une vague de feu descendit en direction du nid de mercenaires, je rangeai mon arme en demandant à Oga de s'occuper du reste. Des pas derrière moi mon avertis du danger, je sortis mon arme et le pointai vers la personne qui nous suivîmes et à ma grande surprise c'était l'homme qui était rentré dans le restaurant après le carnage des mercenaires. Je lui demandai tout en pointant mon arme sur lui ce qu'il voulait il me répondit :


« Vous avez raison on a abandonné mais, on veut aussi vous aider à récupérer ma soeur des mains de Otamie. Cet homme veut l'épouser mais, Miki ne veut pas d'un homme comme cela. Il a fait beaucoup de demande mais, à chaque fois elle l'ignorait, c'est la raison pour laquelle seul le restaurant de Miki était la mieux rénover. Maintenant, il a kidnappé pour lui faire des choses horribles et je ne veux pas rester là sans avoir essayé, laisser nous vous aider ! »

Toute une foule se mit à nous suivre, c'est cela qui voulait dire par nous. Ok... Bref, il ne feront que me gêner, je les ordonnai de rentrer chez eux mais, il ne m'écoutèrent pas alors, je me tournai vers Oga


« Si t'a fini on continue.. »



Dernière édition par Raio N. Raito le Mer 5 Sep - 9:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack avec Raio] Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble ! Ven 31 Aoû - 15:39



Alors que j’allais attaquer, j’entendis une foule de personne un peu plus loin, près de la porte. Cela me déconcentra, mais alors que tous les ennemis arrivaient en courant, ils se dirigeaient quasiment tous vers Raio… qui était en train de pisser… À ce moment ?! En plein combat, il avait une envie de pisser ?! Bref, sans m’occuper de lui, je me concentrai sur le peu d’ennemis qu’il me restait. 5 personnes sur 15 seulement, j’avais pas la côte dis donc… Je sortis mon katana puis attendis. Tous mes adversaires me fixaient attentivement, et je n’eus pas à attendre beaucoup avant de voir le premier homme attaquer. Je pris un peu d’élan puis sautait vers la droite, là où se dirigeait mon adversaire, puis je l’attaquai.

« Katana Slash ! »

Il tomba à terre, puis je reportais mon regard sur le reste des hommes. Ils étaient tous surpris de voir un des leurs se faire vaincre aussi facilement. Voulant le venger, ils s’approchèrent tous en même temps.
Il était temps d’utiliser ma nouvelle technique. Je plantai mon katana dans le sol puis tournai en équilibre dessus.


« Spiral of the hell ! »

Étant donné que mes ennemis étaient très proches, mon attaque les toucha de plein fouet. Ils chutèrent tous en même temps, puis je me retournai pour voir ce qu’il se passait du côté de Raio. Et… il était en train de pisser sur son adversaire ! Ce dernier tomba à la renverse tout en criant « C’est dégueulasse !!! ». Le pirate sortit ses deux guns puis, juste avant de tirer, cria ceci :

« Recule toi Oga ! »

À peine avais-je eu le temps de bouger qu’il tira des balles de feu. La plupart étaient morts ou bien blessés, le reste courait afin de s’échapper. Mais d’après ce qu’il se passait, ils avaient reçu l’ordre de ne pas abandonner, si bien qu’ils se dirigèrent tous vers moi.

« Oga ! Je te laisse t’occuper du reste. »

Je me remis en position de combat puis fonçai à l’attaque.

« Katana Slash ! »

Deux des trois personnes se prirent l’attaque de plein fouet, le troisième esquiva de justesse. Mais il n’était pas assez fort pour pouvoir esquiver une seconde attaque.

« Mini Katana Tornado ! »

Il rejoignit le reste de ses camarades à terre. Le combat contre ces mercenaires débutant était terminé. Je rangeai mon katana puis à ma grande stupeur, je vis une foule de gens près de Raio. Et ce groupe était apparemment dirigé par le bouffon qui s’était ramené en courant dans le restaurant et qui s’était immédiatement mis à chialer. Raio leur gueula dessus.

« Rentrez chez vous, vous n’allez faire que me gêner. »
Cependant, les hommes – quelques femmes – l’ignorèrent et commencèrent à avancer vers une grande tour qui se trouvait un peu plus loin sur le terrain.

« Si t'as fini on continue.. »

Nous commençâmes nous aussi à nous diriger vers le bâtiment. Cependant, alors que tout était calme, un homme très musclé venu de nulle part, s’approcha de moi puis me frappa d’un coup poing phénoménal dans les côtes. Je n’étais pas tombé, mais j’avais par contre le souffle coupé. Il était très fort, si bien qu’il m’avait fait reculé de 10 mètres facilement. En levant la tête, je reconnus directement qui il était.

« Enfoiré !! T’es Zenriki, le bras droit d’Otami ! »
Qu’allais-je pouvoir faire contre un homme aussi fort? Étais-je de taille à rivaliser contre lui ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack avec Raio] Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble ! Mer 5 Sep - 19:44


Raio avait tenté d'empêcher les habitants de le suivre mais, ces derniers fiers de leur nouveaux esprits de vengeance ne l'écoutait pas et suivirent Raio à la trace. Oga qui avait fini de s'occuper de petites frappes qu'était les mercenaires, rangea son katana avec un grand sourire et répondis au check de son ami Raio. Les deux amis qui s'étaient vus que deux fois en tout, avait tissé des liens forts peut être grâce aux voies qu'ils ont choisies eux-mêmes ou alors seulement un énième coup du destin. Les deux pirates avançaient dans le calme plat, pas un bruit, même une mouche la mouche qui passa par là fit demi-tour. Raio trouvait tout ça suspect mais, décida de tenter le diable. Une ombre surgit de nulle part et fonça en direction des pirates qui ne fessaient pas attention. L'ombre mit un coup de poing à Oga et ce dernier recula d'un grand bond :

« Enfoiré !! T’es Zenriki, le bras droit d’Otami ! » Disait-il avec un genou à terre et les mains sur le ventre.

Zenriki se tenait debout droit comme un « i », les bras sur les hanches en poussant un rire diabolique. Raio remit son chapeau en place et se mit devant son ami en lui fessant signe de rester en retrait. Le mercenaire lança quelque insulte au pirate au chapeau mais, sans résultat et enchaîna avec un petit sprint. Raio esquissa un sourire en coin tout en chuchotant la lenteur de son adversaire. Le mercenaire enchaîna des coups de poing mais, le sniper les esquiva tous sans bouger d'un seul pas, seulement avec le haut de son corps. Des coups lent mais, assez puissant pour donner des frissons à certaine personne mais, pas à Raio. L'enchaînement de coups de poings du mercenaire ne fessait que brasser de l'air, le pirate qui voyait la vitesse de ce dernier chuter, bloqua un de ses coups avec sa main, puis avec son pied donna un coup sur le bras tendu de Zenriki. Le mercenaire hurla de douleur en reculant, Raio commença alors un monologue :

« Maintenant ton bras est cassé, alors tu ne peux plus l'utiliser donc ca veut dire que je vais te tu... »

« Tuer ? Vous ne parler pas un peu trop vite mon chère ? »


Ces paroles vint couper le monologue du pirate, Raio cherchait du regard qui avait pu parler et le trouva assez facilement. Il débarqua d'une marche gracieuse derrière Zenriki. Un regard froid dans de si beaux yeux vert, une longue chevelure de couleur doré telle boucle d'or. Cet homme qui ressemblait grandement à une femme était Otami le mercenaire qui menaçait toute cette île. Il semblait fort et Raio le savait rien qu'avec son regard. Otami s'approcha de Raio, le regard dans les yeux le mercenaire lança :


« Bonjour monsieur les justiciers, j'ai entendu dire que vous venez arracher cette île de mes griffes, alors je vous propose un jeu. Laissons donc Zenkiri et ton ami, finir ce combat, pendant ce temps nous regarderont ce combat sans intervenir même si l'un tue l'autre et si vous battez Zenkiri alors vous aurez l'honneur de me combattre. Cela vous va »

Raio fit un signe de tête en guise de oui et se retourna vers Oga. Un simple regard, un sourire et un signe du pouce, c'est tout ce que le pirate lança à son fidèle ami.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack avec Raio] Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble ! Mer 5 Sep - 21:37

    Zenriki me regarda de haut puis cracha. C’était un homme très musclé, et il faisait peur à voir. Soudain, je remarquai quelque chose à côté de moi : c’était Raio qui me faisait signe de reculer. Je n’avais pas vraiment le choix, cet homme était apparemment beaucoup plus fort que moi. J’obéissai puis me dirigeai vers un buisson une vingtaine de mètres plus loin. Le mercenaire se mit directement à l’attaque : il frappa sans relache Raio, mais ce dernier évitait tous les coups avec une facilité déconcertante. En le regardant de plus près, je remarquai même qu’il rigolait. Alors que Zenriki commençait à fatiguer, le pirate en profita bloqua un de ses coups puis lui frappa son bras d’un bon coup de pied. Il hurla de douleur puis Raio parla :

    « Maintenant ton bras est cassé, alors tu ne peux plus l'utiliser donc ca veut dire que je vais te tu... »

    « Tuer ? Vous ne parlez pas un peu trop vite mon cher ? »

    La personne qui avait parlé se trouvait derrière Zenriki. Il avait une voix d’homme et une tête de femme. Qu’était-il réellement ? Bref, il – ou elle d’ailleurs… - était très grand et avait une longue chevelure blonde. Il avait des yeux perçants de couleur verte et… je ne sais toujours pas si c’est un homme ou une femme !!! Disons que c’est un homme pour l’instant. Il regarda Raio d’un air confiant puis lui dit :


    « Bonjour messieurs les justiciers, j'ai entendu dire que vous venez arracher cette île de mes griffes, alors je vous propose un jeu. Laissons donc Zenkiri et ton ami finir ce combat, pendant ce temps nous regarderons le spectacle sans intervenir même si l'un tue l'autre. Si vous battez Zenkiri alors vous aurez l'honneur de me combattre. Cela vous va ? »

    Raio opina du chef puis me fit un signe du pouce. Il était donc de combattre sérieusement n’est-ce pas ? Je pris mon katana bien fermement dans les mains puis avançai d’un pas décidé. Zenriki était toujours à genoux en train de gémir de douleur.

    « Je ne te combattrai seulement quand tu te relèveras. »

    Suite à ces mots, il se releva, ne voulant pas perdre sa dignité. Je fonçai immédiatement sur lui, puis l’attaquai avec des coups nets et précis. Grandement affaibli, il arrivait à peine à esquiver mes attaques. Il restait cependant debout pour montrer qu’il n’avait pas encore perdu. Je m’arrêtai 2 minutes plus tard pour voir les dégâts que je lui avais infligés. Il avait une dizaine d’entailles sur le torse et sur le visage, je lui avais aussi tranché l’œil droit et la peau de sa joue gauche était en partie arrachée. Bizarrement, en regardant ça, je n’avais aucune pitié pour lui. C’était un mec comme les autres, comme moi d’ailleurs. Je me remis à attaquer jusqu’à ce qu’il tombe une bonne fois pour toute. Mais ce moment n’arrivait pas. Il restait debout droit comme un piquet même s’il saignait de partout. Je stoppai encore une fois ce que je faisais puis essayai de voir s’il avait l’intention d’abandonner. Ses yeux étaient vides et blancs comme la mort : il était inconscient.


    « Même si tu n’es plus avec nous en ce moment, je vais te donner mon nom : Oga Saruwatari. Repose en paix. »
    Je pris mon katana puis le décapitai d’un seul coup. Sa tête tomba et son corps suivit. Un marre de sang s’était formée, et je remarquai un peu plus loin que les habitants de l’île qui étaient venus sauver la femme étaient térrifiés de voir un cadavre tomber sans sa tête…

    Je me retournai afin de voir ce qu’il advenait de Raio et d’Otami.

    « Bon bah… Ton pote est mort. Bah quoi ? Fais pas cette tête ! C’est tout ce qu’il méritait… Bref, il est temps de te défoncer… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack avec Raio] Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble ! Ven 7 Sep - 15:22


Otami le boss d'une organisation de mercenaire s'était rajouté à la bagarre un peu plus tôt que prévue, son arrivée d'une marche gracieuse fit grand bruit parmi la foule des villageois qui criaient des insultes envers le mercenaire sans pitié. L'homme aux cheveux doré proposa un « jeu » à Raio, ce dernier accepta sans hésiter. Le premier combat opposa Oga contre Zenkiri. Le pirate au chapeau trouvait ce combat assez intéressant, car cela permettrait à celui-ci de jaugea la force de son ami. Raio lança un cri d'encouragement avant le début du combat. Il resta debout, le chapeau cachait ses yeux, signe d'un peu d'inquiétude. Oga attendait que son adversaire se relève pour commencer à attaquer, ce qui ne se fit pas attendre. Zenkiri se releva avec beaucoup de mal, le seul coup que Raio lui avait infligé, lui fessait souffrir. Oga prit sa lame et fonça à l'attaque.

IIl commença par donner plusieurs coups d'épée sans arrêter tel une personne qui a la rage de gagner. Le mercenaire trop lent ou trop affaibli par le coup de Raio en esquiva quelque une mais, beaucoup le toucha. Oga mit un dernier coup de lame, puis recula avec un petit bond en arrière et tout le monde fut stupéfait de ce qu'il voyait. Zenkiri avait reçu plusieurs entailles sur le corps, un oeil en moins, les bras briser. Raio esquissa un sourire en regardant l'homme aux cheveux doré en rage et rajouta encore une pique :


« Hmm... Je ne sais pas si vous voyez mais, je crois que votre...toutou est mort ! » disait-il d'un ton moquer.

Oga s'approcha du mercenaire et regarda ses yeux et comme le pensait Raio depuis un moment ce gars était inconscient depuis un bon moment déjà. Le combat était fini, Oga donnait son nom aux guerrier inconscient puis le découpa la tête sans une once de regrets ou d'autres choses, ce qui déplu un peu à Raio qui grimaça un peu. Otami, fou de rage se leva et fonça sur Oga avec son épée en mains, au moment il allait lui asséner un coup de lame, une main surgit de nulle part et l'écrasa dans le sol avec une violence hors du commun. La tête enfoncée dans le sol, le mercenaire blond demanda qui était la personne qui avait fait cela et cette personne répondit :

« C'est le justicier qui était assis à coter de toi. Tu as essayé de toucher un de mes amis, même y penser ça vaut la mort et tu seras tué par mes propres soin ! » disait-il d'une façon diabolique.

Raio releva le mercenaire doré par le col puis le jeta au loin, puis avança en direction de son adversaire d'une façon nonchalante, celui-ci avait eu le temps de se relever et proférer des insultes envers les pirates mais, cela ne fit rien à Raio qui ne pensait qu'à l'éclater. Le pirate au chapeau murmurait des mots tout en avançant « briser, castré, écraser, non.... anéantir... ». En une seule seconde le pirate prit une accélération et apparu devant le mercenaire dorée. Otami surpris par la vitesse du pirate essaya de reculer mais, Raio l'attrapa par le bras et lui mit un coup de genou dans le plexus, ce qui coupa la respiration de ce dernier. L'homme aux cheveux doré était à genoux mais, Raio entrer dans une rage folle enterra son adversaire avec un coup de pied haut en bas, le frappant avec son talon. Le sniper se retourna pensant qu'il avait gagné et s'en alla mais, un lame de vent vint trancher le dos du pirate qui n'était pas sur ses gardes.

Sans crier ou même montrer une once de douleur, Raio sortis son gun et sans un mot il avança tel la faucheuse sortit de l'enfer pour venir l'enlever du royaume des vivants. Le pirate tira successivement plusieurs balles feu, qui vint atteindre son adversaire. Le mercenaire et les buissons au tour prirent feu. Raio prit son autre pistolet ou était chargé des balles eau et tira sur les buissons pour éteindre ce feu qu'il avait déclaré. Otami qui était en train de brûler hurla à la mort, même Jo ne reconnaissant plus Raio qui fit tant de mal à une personne. D'un rugissement le félin demanda à Raio de se reprendre que cela ne le ressemblait pas. Les yeux du pirate changea en passant d'un regard froid et glacial à un regard convivial.

Le pirate éteignit le feu sur le mercenaire en tapant avec sa veste sur le corps calciné et sans vie du mercenaire aux cheveux d'or. Une fois le feu éteint, Raio demanda aux habitants d'aller voir ce qui y avait dans le château, car leur richesse ne se sont pas envolés, le pirate au chapeau savait qu'il gardait le trésor dans une salle spéciale. Les habitants fous de joie s'empressa en criant des cris de victoire.

Les habitants avaient trouvé le trésor, une montagne d'or pour être plus exact. Raio était retourné au restaurant dégustant son assiette qu'il avait tant attendu. Une fois finie il prit ses affaires et s'adressa a Oga :


« Écoute l'ami nous n'avons pas vraiment eu le temps de discuter mais, moi je vais en direction de Grand Line et ça m'étonnerais qu'on se revoit. Je t'attendrai là-bas, ne traîne pas trop ! »


Puis partit en lançant un au revoir de la main.


HRP: Bon j'ai un peu bâclé la fin, en manque d'idée. Tu fera ton dernier post et tu demandera tes points.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack avec Raio] Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble ! Ven 7 Sep - 20:27

    Suite à ce que je venais de dire, Otami fonça sur moi en criant de rage. Cependant, Raio le stoppa d’un seul poing qui le propulsa au sol avec une violence inouïe. Sa tête s’était enfoncée par terre, mais il arrivait encore à faire bouger le reste de son corps. Ce fût à ce moment que Raio parla.

    « C'est le justicier qui était assis à coté de toi. Tu as essayé de toucher un de mes amis, même y penser ça vaut la mort et tu seras tué par mes propres soins ! » »

    Otami se releva complètement stupéfait, il avait été mis à terre en un seul coup. Ce pirate était trop fort et il le savait, mais il ne pouvait pas abandonner. Alors qu’il pensait à tout ça, Raio apparut instantanément à côté de lui, ce qui le surprit une nouvelle fois. Le pirate lui attrapa le bras puis lui défonça le plexus d’un gros coup de genoux. Il fût en l’espace de quelques instants une deuxième fois à terre, ou plutôt à genoux. Il avait désormais du mal à respirer et il était complètement sonné. Il avait des yeux exorbités et ne comprenait pas d’où son adversaire tirait sa force.

    Tandis qu’il reprenait son souffle, Raio leva son pied puis frappa son ennemi en plein dans la nuque. Sa tête fut une nouvelle fois projetée au sol. C’était désormais sûr : Otami avait perdu. Raio s’éloigna, croyant qu’il avait gagné, mais son ennemi se releva d’un seul coup et, grâce à son katana, il forma une lame de vent qu’il envoya directement sur le pirate au chapeau. Ce dernier, contre toute attente, reçu le coup en plein dans le dos. Mais il ne grimaça même pas, il se retourna tout simplement, prit son gun, puis tira des balles de feu sur Otami. Tout ce qui était en face de Raio avait brulé, même son adversaire. Il hurlai à en perdre ses poumons, et essayai d’éteindre le feu qui s’était déclenché sur ses habits. Mais le pirate au chapeau prit immédiatement son second pistolet puis tira des balles d’eau afin d’éteindre l’incendie qu’il avait lui même déclenché. Il n’y avait désormais du feu que sur Otami ! Mon cher ami avait fait preuve d’une cruauté que je n’avais jamais vu chez lui, et même Jo le remarqua. Il commença à rugir, surement pour demander à son maître d’arrêter le désastre. Les yeux de ce dernier avait repris une allure normale : il était de retour parmi nous. Il éteignit aussitôt le feu qu’il y avait sur son ennemi, mais il était déjà mort. Il tomba puis un silence régna partout autour de nous.

    Les villageois n’en croyaient par leurs yeux. L’homme qu’ils avaient tant craint et qui leur avait fait tant de mal avait été battu à plate couture. Alors qu’il n’y avait aucun bruit, Raio proposa à tout le monde d’aller dans le château afin de récupérer leurs biens. Ces derniers crièrent et certains même pleurèrent de joie. Ils étaient désormais libres et pourraient vivre correctement, comme tout le monde… Ils prirent la direction de l’endroit où se trouvait tous leurs trésors tandis que Raio se dirigea vers moi. Il me proposa d’aller au restaurant puis d’attendre que la cuisinière soit libérée par ses amis afin qu’elle vienne nous cuisiner.

    Nous étions assis depuis une heure quand la femme arriva. Elle était si heureuse… Ses yeux brillaient et un sourire resplendissant illuminait son visage. Elle nous donna à manger à volonté, ce qui rendit Raio encore plus joyeux qu’elle. Ce fût après la dixième assiette qu’il décida d’arrêter de manger. Quand à moi j’avais mangé mon assiette de takoyaki, et je m’étais surtout gavé de petits gâteaux fourrés au chocolat, un délice !! Alors que nous parlions de ce qu’il s’était passé, Raio estima qu’il était temps pour lui de partir. Il leva puis me dit un dernier mot.

    « Écoute l'ami nous n'avons pas vraiment eu le temps de discuter mais, moi je vais en direction de Grand Line et ça m'étonnerais qu'on se revoit. Je t'attendrai là-bas, ne traîne pas trop ! »

    Grand Line ? Il était donc devenu assez fort pour s’aventurer sur Grand Line ?! En même temps, il avait tout simplement explosé Otami, mise à part le coup qu’il a reçu dans le dos à cause d’une petite inattention. J’espérai le revoir, et bientôt. Pour ce faire, je devais devenir encore plus fort ! Bref, je laissai partir Raio puis me dit au revoir d’un signe de la main.

    Était-il possible qu’on se rencontre encore une fois ? C’est en tout cas ce que je souhaitais…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FlashBack avec Raio] Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble !

Revenir en haut Aller en bas

[FlashBack avec Raio] Kidnapping lors d'une rencontre imprévue ! Les deux hommes combattent encore une fois ensemble !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Orange Town-