AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Tournoi des champions. Qui gagnera? [Jane Osore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Tournoi des champions. Qui gagnera? [Jane Osore] Jeu 6 Sep - 19:42

    Une semaine... Déjà sept jours que j’étais perdu en pleine mer sous les lourds rayons du soleil. J’étais couché sur mon petit bateau, affamé, assoiffé et fatigué. Peut-être est-ce déjà la fin de mon aventure. Non, je ne pouvais pas penser à la mort alors que je débute dans ma quête de puissance. Mais que puis-je faire, j’étais bien trop faible pour naviguer encore une fois. J’ai déjà navigué pendant une semaine, là je suis trop crevé. La seule solution était donc de se laisser porter par les vagues s’il y en avait sinon, je devais me résoudre à faire de cette mer mon cercueil. Je n’avais même pas de carte marine et il ne me restait plus provision depuis avant-hier. Si seulement il y avait de la pluie et un poisson qui sautait dans la barque. Mes problèmes seraient réglés et j’aurai la patate. Putain, je n’avais même plus la force de crié à l’aide à la personne qui voudrait bien m’aidé et me rassasier. Je trouvai un dernier souffle de courage pour lever la tête et regarder s’il y avait quelque chose à l'horizon mais rien... Cette fois j’étais bien mort, j’en suis sûr et je tombai dans les pommes mon sabre a côté laissant le bateau bouger sous les vagues et grâce au vent.

    Je me réveillai plus tard, mais ce n’étais pas dans mon bateau. Non, c’était dans un endroit sombre, un endroit ou la lumière y pénétrais peu, une sorte de chambre ou j’étais couché. Je en savais pas où j’étais mais la seul chose qui me vint en tête était d’être joyeux. J’étais en vie et l’aventure ne s’arrêtait pas là. Je sortis ensuite de mon lit, choppant Kuroi Ryuu, me dirigeant vers la porte. Quand je passai cette étape, je vis un long couloir aussi sombre que la chambre d’où j’étais couché. Je en sais pas combien de temps je passai a essayé de trouver la sortit mais c’était long, au moins une bonne trentaine de minute. J’avais vraiment la dalle et je m’asseyais au sol souffrant regardant encore une fois ma mor en face. Putain, mourir dans un couloir c’est pas cool. Mais au loin, j’entendis des voix, une sorte de dialogue et je suivis le son. Au loin, un grand rectangle blanc m’aveuglait, c’était bien la porte de sortit et que je la franchis je vis plusieurs personnes me regardant tous en même temps. Qui sont-ils. Je n'en n'avais aucune idée. Je me dirigeai vers un des mecs et l’aborda

    « Dis-moi, tu sais un nous sommes, et pourquoi suis-je ici ? »

    « Tu dois être le nouveau hein, moi je suis Kuchiki, et tu n’es pas sur une île mais sur une plateforme marine. Ici c’est la fiesta, tu verras »

    Le mec avait dit que c’était une plateforme, j’y crois pas. Je devais pourtant y croire pour m’en sortir. Les types d’ici avaient l’air plus bizarre les uns que les autres. Mais le plus bizarre était qu’il n’y avait que des hommes ici, uniquement ça. Pourquoi ? Je ne peux pas vivre sans femme faut absolument que je parte mais comment, sans ma barque et coulerai au fond de l’eau… Bref, un écran s’alluma d’un coup sur un bâtiment très grand et un mec y était afficher. Il avait l’air taré avec sa face de steak mais ce qu’il disait attisa ma curiosité.

    « Bonjour messieurs, vous êtes sur Senna Sea-line, ma plateforme marine. Ici, se trouve des pirates de tous genres qui cherche a de l’argent et des trésors. Et bien c’est aujourd’hui que ça commence messieurs. Ici se déroulera un grand tournoi, dans ce bâtiment derrière, il y a beaucoup de spectateur qui vous attendent, alors battez-vous bien et écraser, tuer, décapité votre adversaire. Ici seul le plus fort reste et les plus faibles ne méritent pas la vie. Le vainqueur de ce tournoi empochera beaucoup de Berry et des trésors telle des bijoux et autres. Amateur s’abstenir. Tous ce qui veulent y participé allez-y et les autres, brûler en enfers. Hahahahaha »

    L’écran s’était éteint et la foule se dirigea en courant vers le bâtiment. Des personnes étaient même écrasées et je marchais sur plusieurs cadavres avant d’entrer dans ce bâtiment. Il y avait vraiment foule. Des spectateurs qui huaient comme des malades, ils voulaient sans doute voir du sang. Dans une salle que l’on pouvait voir l’intérieur, un type sortit. Il s’agissait du même type qui nous avait parlé plutôt. Il prit de grand air, avant de reblablater des mots

    « Je me nomme Senna Kokogawa, un marchant très riches et je vous promets cette richesse si vous êtes le dernier debout. La première épreuve se déroulera en huit manches. Vous êtes quatre-vingts ici et je ne veux en voir qu’un à chaque fin de combat. Veuillez aller prendre vos cartes dans les mains des différentes personnes posté là-bas »

    Je me dirigeai vers les type plus loin qui a avait d’immense boite dans leur main. Chacune d’entre elle avait un trou ou les pirates y prenaient des cartes au hasard. Il y avait des cartes de huit couleurs, rouge, bleu, jaune, vert, noir, violet, bleu et rose. Les différents personnes n’en avait qu’une et se demandait comme moi, a quoi cela servait. Kuchiki, le type qui m’avait répondu toute à l’heure-là était à côté de moi avec une carte bleu. Moi j’en possédais une rouge mais d’un coup Kokogawa le con de toute à l’heure ce mit a crié comme un malade

    « Premier combat, Carte rouge ! »

    A la couleur de ma carte, j’avais enfin compris. Les couleurs nous classaient par combattant et je n’avais pas du tout envie d’affronter et de tuer Kuchiki et heureusement, il n’avait la même couleur que moi. Les autres participants sortir du dôme et seul les rouges, y restait. Il y en avait des petits, des grands, des gros et des maigres. Je sortis mon sabre et le présentateur faisait son boulot de présentateur

    « Attention messieurs, combattez ! »

    Les hommes déboulaient de partout, c’était littéralement un vrai massacre. Nous étions que dix mais le sang coulait déjà beaucoup. Deux adversaires m’attaquèrent simultanément mais il était faible et lent. Je courus derrière eux avait d’en décapiter un de sang-froid. Attaqué par l’arrière ce n’est pas humble mais bon, je suis un pourri. L’autre se retourna et frappa de son sabre mais j’avais plus d’un atout dans ma manche

    Kokyuu

    J’esquivai son attaque assez rapidement pour ensuite frapper avec mon sabre. Mais le type était coriace et ne se laissait pas faire. Il eut le temps de chopper un type et de se servir de lui comme un bouclier. Je tranchai le mauvais mais bon, un de moins ne fais pas de mal. Le mec reprit l’équilibre avant de frapper avec son sabre. Le mien aussi était en route et nos fers se croisaient. Mais j’avais tous prévus. Le type vit son sabre se fissurer avant que ce soit son corps que pissa le sang. Et oui, j’avais bien utilisé une technique, mon arcane. Pendant l’attaque je criai un bon coup…

    Sonic Slash

    Après ce petit combat, il ne restait plus personne de vivant. Les autres s’étaient entre tuer. Et je vis un projecteur s’allumer sur moi. Kokogawa se leva en applaudissant un bon coup et en criant

    « Très bien, quel est ton nom, guerrier au cheveux rouges »

    « Moi, je suis Ryuuk Sawayoshi, et tu veux savoir quoi encore hein ? »

    « Mesdames et messieurs, le premier demi-finaliste s’appelle Ryuuk Sawayoshi »

    Des applaudissements, et les combats s’enchainèrent jusqu’à ce qu’il ne restait plus que 8 personnes sur les 80. Nous nous placèrent sous l’ordre de Kokogawa devant le foule d’où il nous observait

    « Et oui spectateurs, les combats de première phase sont terminé, veuillez acclamer nos huit guerriers. Du groupe rouge, Ryuuk Sawayoshi, du groupe bleu Kuchiki, du groupe jeune le grand Scar, du groupe vert, Buster, celui qui vaincu les noirs Toshiro, du groupe des violets Rock, le guerrier des bleus, Jam et celui qui vie encore parmi les rose, Johnny l’homme masquer »

    Je regardais mes futurs adversaire quand un panneau d’affichage s’alluma avec des noms y inscrit

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi des champions. Qui gagnera? [Jane Osore] Jeu 6 Sep - 21:22






Je me retrouvais actuellement dans une situation très délicate. Je n'avais pas très compris comment j'étais arrivée ici, mais je me retrouvais dans de beaux draps.

J'étais sur les mers, tranquillement, en train de voyager dans les îles d'East Blue quand, tout à coup, ma fidèle embarcation avait heurté un imposant pylône en acier. Celle-ci s'était presque fracassée sur le coup, ne supportant plus la mer et toutes sur ses turbulences. Ce fidèle navire m'avait porté depuis l'île de Kichigaï, mon île natale. Je l'avais moi-même fabriquée, cela m'avait pris beaucoup de temps, des mois et ce n'était pas mon premier essai. J'étais passée par toute sorte de résultats avant d'arriver à quelque chose qui flottait et qui était dirigeable.

La seule chose que je pus faire avant que mon navire ne sombre fut de prendre ma cape, le sac dans lequel je gardais quelques affaires et sauter. D'une main ferme, j'avais enfoncé mes griffes dans une poutre de bois tendre, constamment mouillée par la mer. Celle-ci servait à maintenir les pylônes en place. Le bois, plus flexible, permettait de résister aux courants marins sans craquer. À peine eus-je été hissée sur la plateforme que j'entendis une voix rauque parler dans un haut-parleur. Tournant la tête, je vis également des pancartes anti-femmes. Mais dans quel endroit était-je encore tombé ? N'écoutant que mon courage et ma volonté de trouver un nouveau navire, j'entrai dans l'imposant bâtiment tout en écoutant la voix. Autour de moi, des hommes et uniquement des hommes. Aucun ne me parut assez digne de confiance pour lui dévoiler mon secret.

Mais lorsque les mots "argent", "richesses" et "diamants" parvinrent à mes oreilles, mon envie de fuir s'estompa très rapidement. J'étais très avare, avide de richesses. Je ne voulais qu'une chose à l'heure actuelle : de l'argent afin de me payer un navire digne de ce nom qui ne craquerait pas au bout de quelques semaines de navigation. C'est donc avec motivation et envie que je me présentai à l'inscription, gardant ma capuche et me faisant appeler « Johnny ». C'était le seul nom qui m'était venu à l'esprit. Sa ressemblance avec le mien me permettait de ne pas totalement être perdue si jamais quelqu'un essayait de m'interpeller. Au pire, ces hommes ne semblaient pas très doués pour manier la langue, leurs erreurs de prononciation m'avantageraient sûrement et j'entendrai peut-être un « Jane ».


Ne comprenant toujours pas totalement ce qui se passait, je tirai une couleur au sort et tombai sur le rose. Attendant mon tour, qui était le dernier, je vis toutes les autres couleurs s'affronter avant moi, remarquant quelques participants intéressants. De soixante-dix combattants, ils étaient tombés à sept. Vint alors mon tour et celui de mes neuf adversaires. On nous ne présenta pas et je pus seulement voir les quelques armes qu'ils possédaient. Deux qui portaient des sabres, un des pistolets, les autres semblaient se battre à mains nues. Une cloche sonna et le combat débuta.

Rapidement, les premiers tombèrent, les plus faibles. Plus que huit. Je voulais éviter que l'on découvre mon identité, les femmes n'étant pas vraiment les bienvenues. D'une balayette, j'en fis tomber un histoire qu'un second ne l'achève tandis qu'un autre participant profita d'une attaque dans mon dos pour abattre mon agresseur, déconcentré, d'un coup de pistolet dans la tempe. Plus que six. Là, les choses se compliquaient, des alliances commençaient à se faire. Pour bloquer une attaque, je dus sortir l'une de mes mains et mes longues griffes apparurent. Rapidement, je tranchai mon agresseur et entendit, derrière moi, deux corps tomber. Nous n'étions plus que trois. Le pistolero, apparemment doué en esquive et rapide pour la contre-attaque, une brute épaisse et ma modeste personne. Me ruant sur la brute, je la poussai habilement contre le pistolero qui se chargea, sous la panique, de lui emplir le corps de balles. Contournant le colosse, je n'hésitai pas une seconde et planta mes griffes dans l'abdomen de tireur. Il s'agissait là de la seule opportunité.

J'étais la seule debout.


« Johnny l'homme masqué est le vainqueur ! »annonça le présentateur.
S'en suivit une nouvelle présentation, les huit vainqueurs alignés :
« Et oui spectateurs, les combats de première phase sont terminés, veuillez acclamer nos huit guerriers. Du groupe rouge, Ryuuk Sawayoshi, du groupe bleu Kuchiki, du groupe jaune le grand Scar, du groupe vert, Buster, celui qui a vaincu les noirs Toshiro, du groupe des violets Rock, le guerrier des bleus, Jam et celui qui vit encore parmi les rose, Johnny l’homme masqué »


Un panneau d'affichage s'alluma, affichant des noms.
Qu'allait-il encore m'arriver ?


© Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi des champions. Qui gagnera? [Jane Osore] Ven 7 Sep - 5:57

Kokowaga était excité par nos combats et ne cessait de brailler comme un malade. Mais un même moment, un panneau d’affichage se mit en route. Nous étions debout tous en ligne droit quand la nouvelle nous parvenu. Le panneau indiquait, un combat a quatre et chacun pour ça peau. Un combat de survit en quelque sorte. Nous devions ne finir et passer à la final directement. Quelle bonne idée qu’avait eu Kokowaga. En finir au plus vite pour que j’empoche l’argent et autre plus rapidement. Des mecs sortirent d’un local pour venir ramasser les corps des combattants morts. Il faut dire qu’il y avait beaucoup de sang au sol et sa me répugnait. Bien sûr j’étais un assassin habitué mais voir tous ses corps à terre pouvait répugner le pire des criminels. Bref, après le passage de l’équipe de nettoyage, Kokogawa se mit à beuglé encore une fois avant que le panneau ne tourne a l’ar-en-ciel. Un festival de couleur s’y passait et ensuite plus rien. Puis en fait d’un coup une lumière vive s’alluma et nous pûmes voir 4 photos différentes. Et dans les quatre, j’en reconnaissais une de moi. Kokogawa prit ensuite la parole

« La première demi-finale aura lieu maintenant. Le premier vrai massacre se fera avec quatre guerriers et seul le dernier débout ira jusqu’en final et peut être empocher tous le pâque taule. Attention, les adversaires sont : Scar, Ryuuk, Toshiro et Jam. »

Je devais buter les trois type pour passer mais, ils paraissaient coriaces, les uns comme les autres. D’un côté un mec musclé à souhait, un vrai bulldozer blond qui avait massacré les autres à coup de poing Américain, de l’autre un type aux cheveux décolorés et a l’allure pas net qui possédait une grosse masse d’arme avec lui. Il avait arraché des têtes avec ça. Mon dernier adversaire, lui avait plutôt l’air mince et intelligent. En aucun cas une brute mais bon, si il avait buté les autres, faut m’en méfier. Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuer. Les quatre autres non nommé sortirent un par un du terrain et nous, participant pris chacun du recule. J’entendis les mec parler et se provoquer

« Toshiro : Vous allez perdre les mecs, je vous aplatirais la tête, ce serra trop facile »

« Scar : Inculte, ne sait tu pas que pour tuer, une certaine force est demander. Je possède la force de vous écraser en un coup de poing chacun »

« Jam : A noter, mes adversaires ne sont que des hommes confiant se provoquant, et en passant, je suis expert du ninjutsu, vous ne pouvez rien contre ça messieurs »

Je pris le sabre dans son fourreau et soupirant un coup avant de gueuler façon Kokogawa

« Vous allez là fermer, non ? Vous me faite chier avec vaut c’est moi qui gagnera et tous. Vous savez très bien que votre destin est scellé et puis basta. Combattons maintenant »

Quand le coup de départ fut donné, Jam sauta sur moi et envoya des shurikens très rapide. J’essayai de les esquiver mais je m’en étais pris deux ou trois sur huit quand même. Dans le bras heureusement. Je l’avais volontairement placé là pour éviter de grosse blessure. Je profitai pour regarder Toshiro se faire laminer par Scar le blondinet. Quelle puissance, il repousssait la masse avec ses coups de poing. Le combat entre eux deux fus brève, vus qu’il l’arracha la moitié du visage avec ses piques sur ses gants. Il frappa ensuite sa poitrine mainte et mainte fois provoquant une hémorragie très grave que causa la mort du Toshiro. Scar était aux anges et quand il se retourna, il croisa mon regard. J’avais de plus grand soucis sous les bras. Jam, le ninja. Il vait beau être maigre et pas très grand, bigleux et autre. Ce type restait super rapide dans ses attaques. Il sauta d’un coup sans prévenir avant d’ôter sa veste et de fouetter le vide. Des shurikens en sortirent et je devais me sauver de cette situation.


Sonic Slash


J’envoyer pour la deuxième fois cette attaque d’air qui dévia a cause de sa vitesse la trajectoire des shurikens. J’avais réussi et me rengainai mon sabre pour partir en l’air derrière le dos de Jam avant de lui assener une de mes favorites

Sonic Kick

Je frapper s’un coup de pied extrêmement rapide le crâne de mon adversaire et celui-ci s’écrasa la face au sol. Le pauvre con. En descendant, je le pris par le col de sa chemise et ensuite pour le balancer contre un mur de stade debout. Je me rendis a côté du type avant de rengainer mon sabre et d’utiliser le…


Shizzu


Je transperçai longtemps et a très grande vitesse Jam qui mourut par la suite. La final me tendais les bras à condition d’en finir avec Scar mais, il était si imposant. Bref, Il fonça sur moi diaboliquement préparent un coup galactique. Je réussi a en éviter beaucoup de ses attaques mais, il réussissait toujours a me toucher. J’avais la face en sang et le bras aussi. Les coups de sabre ne semblent n’avoir aucun effet sur cet enfoiré. Une idée géniale me vint en tête pour arrêter ce type, une idée simple mais dévastateur. Je décider de me passer de sabre pour attaquer. Quand Scar fonça sur moi comme un taureau, je lachai le sabre au sol avant de contre-attaquer

Sonic Smash

J’infligeai un coup de poing très rapide sur la face de mon adversaire et celui-ci recula de beaucoup sans tomber, le type vraiment coriace. Il recourut sans réfléchir et ce stoppa net en se tenant le corps et en criant. Je soupirai avant de me déplacé vers mon ennemi

« Et oui fait mal hein ? Tu viens de gouter a mon Song Gun et maintenant, parer a recevoir ta défaite. ?

Il ne m’avait même pas répondu et je n’u aucune pitié de tuer ce mec. Le combat du groupe 4 est fini et maintenant passons à la dernière étape. Je sortis du dôme crevé avant de regarder sur le projecteur des images et tous. Un homme apparu, et gueula

« Bon, félicitation Ryuuk , les combats que tu nous mène sont très bien et exemplaire. Passons au groupe B »

Je vis l’écran refaire son arc-en-ciel et d’autre nom apparu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi des champions. Qui gagnera? [Jane Osore] Sam 8 Sep - 13:13




Ce tournoi était assez intéressant, du moins, pour ceux qui aimaient les combats. Le tirage au sort eut lieu et je fus ravie de voir que je me trouvai dans le second groupe, j'allais pouvoir observer les quatre premiers combattants, ainsi que celui qui serait peut-être mon adversaire. Je me devais de gagner, je n'avais pas le choix. Il fallait que je finance un nouveau navire, un navire capable d'aller sur Grand Line et de vaincre le Nouveau Monde. Je n'avais toujours pas oublié mon objectif de rejoindre l'équipage de Utakata Guren et ainsi de posséder assez d'influence pour protéger mon île. C'était un objectif irréalisable pour le moment, sachant que je n'étais pas très forte. Malgré mon comportement, je me rendais compte qu'il me restait encore beaucoup de chemin à parcourir. Je ne pouvais pas m'affirmer sans subir de cuisantes défaites, c'était pour ça que j'avais participé à ce tournoi, même si en réalité, je n'avais pas eu beaucoup de choix en m'échouant ici. Cet endroit empli d'hommes me répugnait assez, mais ils auraient certainement eu la même réaction que moi en voyant que je n'étais pas humaine, que j'étais un démon.

Me retirant de la zone de combat, je rejoignis les gradins spécialement mis à disposition pour les participants. Sans retirer ma cape, sans que les autres ne puissent voir mon visage ou mon corps, j'observai le combat. Le vainqueur de l'équipe rouge était impressionnant et se débarrassa d'un mec plutôt habile et rapide grâce à des déplacements supersoniques. J'avais eu du mal à le suivre du regard. L'autre, un monstre de force brute, bloqua les coups d'une massue et se chargea de réduire à l'état de purée son adversaire. Les deux adversaires se regardèrent et s'attaquèrent. Ce fut finalement le moins imposant des deux qui gagna, le mec de l'équipe rouge, un certain Ryuuk. Si je gagnais, je me retrouverai contre lui. Je n'aimais pas ça, je voyais clairement qu'il était plus fort que moi, plus rapide. La vitesse était quelque chose de primordial pour moi, quelque chose où j'aimais dominer mes adversaires. Avec lui, ce serait beaucoup plus compliqué, malheureusement. Retirant ce que j'avais vu de mes pensées, j'avançai sur la zone de combat à l'appel de mon faux nom. Le speaker avait fait une annonce retentissante. Mes adversaires étaient trois hommes, assez différents les uns des autres.



Spoiler:
 

Les présentations étaient faites. Je pus remarquer que bon nombre de mes adversaires étaient assez étranges. Le premier utilisait comme arme de prédilection une énorme couteau, le deuxième, sûrement plus brutal vu son apparence, usait d'une massue et portait à sa ceinture différents couteaux de boucher. Le dernier, plus classique, mais apparemment le plus impressionnant que l'avait suggéré le présentateur, utilisait un sabre.

Le combat fut lancé. Buster, l'homme aux couteaux de boucher avait choisi de m'affronter. Je surveillais tout de même mes arrières afin d'éviter qu'un autre participant n'ose attaquer sans que je le voie arriver. La tête pleine de confiance qu'il avait disparut de suite quand il vit ma vitesse. Il tirait une tête, comme s'il se savait très faible. Grâce à ma technique « Demon Zap »; je n'eus aucun mal à me débarrasser de lui tant il fut apeuré. Je compris tout de suite en me retournant que la suite ne serait pas aussi facile.

Kuchiki était au sol, du moins, il semblait y avoir deux Kuchiki. Couvert de sang, Rock l'avait littéralement coupé en deux. Son arme en était pleine aussi. Il possédait donc une force assez impressionnante. Je n'avais pas du tout vu ce qui se passait dans mon dos et je me retrouvai bien embêtée. Le corps-à-corps contre un ennemi de ce type était proscrire. Mais je ne disposais d'aucun autre moyen. C'était un véritable boucher que j'avais en face de moi, plus encore que mon adversaire précédent qui avait tous ces couteaux sur lui.

Les couteaux ! C'était la solution. Passant à proximité du corps, j'en sais quatre et les lançai directement sur mon adversaire. Il les dévia facilement grâce à son imposante arme, avançant lentement, sachant qu'un jour ou l'autre il aurait ma peau, le mur empêchant ma fuite. Le public hurlait, il voulait voir du combat et pas une fuite. Mais j'avais peur, je ne voulais pas me retrouver découpée ainsi, je ne voulais pas et ne pouvais pas. Que faire ? Tenter de jouer sur la vitesse était la seule option que j'avais, la seule et unique chose que je pouvais faire.

À nouveau, j'usai ma technique « Demon Zap » sûrement pas la plus puissante de mon répertoire, mais celle qui m'avait permis de me sortir de beaucoup de situations. Je passai alors rapidement sur un côté, très proche de lui, ayant lancé mes coups. Mais mes griffes n'avaient senti que du métal et en aucun cas sa chair. Il était fort, très fort. Sur son imposant couteau, on voyait quelques dues à mon attaque. C'était tout. Il se retourna lentement, je fis de même. Nous nous faisons à nouveau face. Je ne voulais pas sortir mon atout de suite, mais j'allais être obligée. Je ne voyais que cette solution, improviser.

Il était sûr de lui, savait que j'avais peur, j'allais donc en profiter. Saisissant mon courage à deux mains, je m'élançai à nouveau exécutant la même technique que tout à l'heure. Sauf que cette fois-ci, une passée, ayant toujours senti du métal avec mes griffes, je fis sortir ma queue de sous mon grand manteau. Une attaque de face qui se transformait en une attaque de dos. J'avais très bien compris. Il était surpris et ne dit rien. J'avais littéralement tranché l'arrière de ses genoux, ses tendons. Il chuta au sol, ne pouvant plus tenir debout. Je n'étais peut-être pas blessée physiquement, mais très atteinte psychologiquement. De plus, enchaîner deux techniques à une vitesse si élevée avait fatigué mes jambes. La suite serait difficile. D'autant plus que la finale arrivait que mon adversaire n'était autre que Ryuuk, qui aurait certainement fait une bouchée de cet adversaire.



« Évacuez-les ! » lança le présentateur tout en annonçant une dizaine de minutes de repos afin que je récupère convenablement et ait le même état physique que mon adversaire.

Les dix minutes passèrent et mon état psychologique était toujours au plus mal. J'avais vraiment eu l'impression de voir la mort passer. Il m'avait fait peur, très peur. Et ce n'était pas fini. Même si son apparence était plus chaude, plus agréable, j'avais très bien vu comment il avait tué les combattants. Était-ce le sort qui m'était réservé ? Je ne pouvais pas y croire.


« Commençons la finale ! Elle opposera Ryuuk brillant vainqueur du groupe des rouges à Johnny, l'homme masqué qui a terrassé le groupe des roses et ses trois autres adversaires ! »

J'avançai, peu en confiance. Mon adversaire ne pouvait pas le voir car ma cape masquait mon visage. J'allais tout de même essayer de faire de mon mieux et de vaincre mes peurs. J'étais alors concentrée, prête à en découdre, mais préférant ne pas être trop confiante. Je prenais mon adversaire au sérieux. Prête, j'entendis alors le speaker lancer le début du combat.

D'une seule et unique impulsion, je me ruai sur lui, utilisant ma technique « Demon Zap ». Etant maintenant passée derrière lui, sans encore savoir s'il était atteint, je tentais un puissant coup de pied retourné en direction de son visage. Il venait de son angle mort, il ne pourrait donc réagir qu'au tout dernier moment, j'espérais vraiment faire mouche assez rapidement. Après cela, je fis quelques bonds en arrière, de manière à avoir une certaine marge de sécurité ainsi qu'assez d'élan pour enchaîner sur une nouvelle attaque. Encore une fois, je ne pris qu'une impulsion, forte, puissante, puis utilisa extrêmement rapidement ma queue afin d'utiliser « Demon Drill ». Cette fois-ci, une véritable foreuse volante se dirigeait vers le pirate.
Esquiverait-il ? Contrerait-il ? Dans tous les cas, il faudrait qu'il fasse quelque chose.



Spoiler:
 

© Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi des champions. Qui gagnera? [Jane Osore] Dim 9 Sep - 5:40

  • Finalement le tournoi de Kokogowa était intéressent. Après mon grand combat terminé, je pus me reposé pendant un moment dans les gradins des guerriers. Pendant ce court repos, je pus observer mes adversaires s’entre tuer. Il y avait mon ami du jour Kuchiki, un grand mec du nom de Buster, un autre au jambe suprêmement longue, Rock et l'autre mec masqué du nom de Johnny. Ils s'étaient tous battu courageusement et seul Johnny resta en dernier. Kuchiki avait été trancher en deux par cet enfoiré de Buster. Kuchiki semblait jeune et très gentil, il ne méritait pas la mort et j'étais en rogne a cause de ça. Après le deuxième tours, nous fûmes tous les deux, Johnny et moi emmener en sale de soin. Mes blessures furent soigner et bander avant que je ne refasse mon apparition dans le stade. En me confrontant à mon adversaire, je pus voir une certaine crainte en lui. C'était assez étrange mais je restai calme et serein. Ce type était très bon, mais je passai dur comme faire pouvoir le battre. Mais contre toute attente, Johnny se rua sur moi a grande vitesse. Il était passé derrière moi assez vite pour quelqu'un de normal pour ensuite me frapper d'un coup de pied destructeur. Je réussi quand même a éviter le coup a temps. Mais je pouvais vous dire que sans mon fruit, mon visage serait déformer. Le type fut ensuite une sorte de manœuvre avant de me bondir dessus en tournoyant comme un fucking foreuse. Avec mon sabre arrêter ce coup était impossible, il ne me restait plus qu'a esquiver comme je le fais si bien.

    Je pris une très grande impulsion avant de reculer d'un coup. Mais l'attaque de cette enfoiré restait pas mal longue et réussit quand même a me toucher les bras que j'avait mit devant moi pour me protégé. Du sang y giclait et faut dire que ça faisait assez mal. Je repris ensuite ma course vers cette enfoiré. Je dégainai mon sabre avant de me propulser littéralement devant mon adversaire. Je pivota mon corps très vite avant de trancher devant moi. Avait-il été touché, je n'en n'avais aucune idée mais je continuai quand même

    Résonance !


    J’insufflai des ondes sonore a mon sabre, une onde a haute fréquence avant de réessayer de le frapper. Ce coup là devais faire mouche et je n'allait pas reculer de si tôt. Après une bonne série d'attaque, je décidai de changer de tactique car je devais en finir. En finir vite et une idée me vit en tête soudainement. Un enchaînement plutôt. Je reculai très vite en envoyant mon sabre juste devant mon adversaire. Je 'lavais envoyer de façon a ce qu'il se plante au sol par la lame.

    Sonic Chock


    Je me servis du mur comme un trampoline avant de m'élancer a très grande vitesse devant mon adversaire. Je me servis ensuite de mon sabre comme d'un deuxième trampoline avant de plaquer ma main sur la poitrine de mon ennemi.

    Sonic Impact


    Mais a mon grand désespoirs, je sentis un cour instant avant mon attaque... Des seins ! Comment es possible? Je dégringolai ensuite pour m'écraser au sol comme une crotte les yeux encore ébahie.Johnny, une femme? Pourquoi le sort s'acharne sur moi, pourquoi?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi des champions. Qui gagnera? [Jane Osore] Dim 9 Sep - 12:40




Tout commençait mal pour moi : déjà que je n'étais pas dans un état psychologique optimal, j'avais vu ma première attaque complètement rater. Ma technique « Demon Zap » n'avait pas eu l'effet escompté et le coup lancé avait été paré de je ne sais pas quelle manière. Le coup de pied envoyé était bon, je le savais. Rapide et précis, provenant directement d'un angle mort de ma cible, mais il avait esquivé encore plus rapidement que mon pied était arrivé. À partir de là, ma confiance s'était un peu envolée, mes craintes s'avéraient exactes : ce type était beaucoup plus fort que tous les mecs que j'avais combattus jusqu'à présent. Il n'était pas le vainqueur de son groupe pour rien. Il était expérimenté, cela se sentait, bien plus que je ne pouvais l'être. Je savais que l'expérience du jour me ferait du bien, de voir que même sur East Blue, il y avait des types beaucoup plus forts que moi. Je n'avais pas le niveau adéquat pour Grand Line, c'était certain, ni même pour régner sur cette petite mer. Je devais faire attention, ne pas mourir. Emmagasiner de l'expérience, réussir des prouesses et ainsi devenir plus forte. Il le fallait.

Légèrement déconcentrée, j'avais tout de même lancé « Demon Drill », cette technique qui me faisait devenir une foreuse. Avec succès car même s'il avait réussi à esquiver, je l'avais quand même touché. Peut-être que l'écart n'était pas si important que je pouvais le croire. Peut-être était-il à ma portée ? J'allais le savoir dans les secondes qui suivaient. C'était à son tour d'attaquer et bien que blessé, je sentais que ce serait d'un tout autre calibre que mes petites attaques.

D'un coup, il s'était approché de moi, avait fait un rapide quart de tour sur lui-même avant de trancher avec son sabre. D'un rapide réflexe, je fis un pas en arrière ce qui épargna mon corps, mais pas ma longue cape qui risquait, à tout moment, de me lâcher pour dévoiler mon identité. Il fallait que je fasse attention, sans quoi je risquais d'être découverte d'avoir bon nombre d'hommes à dos. Il continua alors son enchaînement, multipliant les coups de sabre. Je les contrai comme je pouvais, avec mes griffes. Je fus touchée à l'épaule, un important jet de sang gicla, puis sur le flanc, du côté gauche. Je serrai les dents, ce combat devenait difficile, je fatiguais, ses attaques étaient de plus en plus rapides et moi de plus en plus lente et moins précise.
C'est alors que je le vis, là, lâcher son sabre, le planter dans le sol, sauter contre le mur et se diriger à toute allure vers moi. Prise de panique, je fis un bond en arrière, me croyant hors de portée. Mais... Le sabre planté là n'était pas anodin. Non, c'était une deuxième rampe de lancement. Je le vis arriver comme une balle, je voulus bouger mais mon flanc me fit presque hurler de douleur. C'était trop tard, j'allais être vaincue.

Sa main droite tendue, il la plaqua contre moi, contre ma poitrine. Et là, il sentit quelque chose de mou et d'assez imposant. Son air changea, je vis dans ses yeux qu'il était complètement déboussolé. Il venait de comprendre que j'étais une femme. Son attaque s'arrêta net, il s'écrasa sur le sol, me laissant une ouverture.

Vive comme le vent, je le soulevai d'un coup de pied dans les airs, tentant mon attaque « Demon Atlas ». Une fois celui-ci en l'air, ma longue queue sortit de ma cape et s'enroula autour de lui. Je commençai à tourner sur moi-même, l'entraînant dans ma course. Notre chute commençait. Arrivés à hauteur du sol, je le lâchai, essayant de le propulser contre la surface dure de toutes mes forces. Après cela, je chutai, n'arrivant pas à me maintenir sur mes appuis, ce qui déchira amplement ma cape, laissant apparaître mes ailes noires, mon joli minois et mes formes divinement démoniaques. La foule fut abasourdie, j'entendis des cris, des hurlements. Certains m'acclamaient, d'autres m'insultaient. Mais j'étais là, couchée, relevant à peine la tête pour voir si mon adversaire était encore debout ou si j'avais gagné. Quelle serait l'issue de ce combat ? Pour le moment, je m'en fichais, je ne voulais savoir qu'une chose : allais-je mourir ici, complètement détruite par les autres hommes ? Ou recevrais-je l'aide de quelqu'un ?

Déjà, les gradins se décimèrent, les plus costauds accouraient, beuglant quelques paroles. Kokogowa, le speaker et propriétaire hurla dans son micro.


« Les femmes sont interdites ici ! EXTERMINEZ-LA ! »

J'étais exténuée, morte de fatigue et ne pouvait plus riposter. Seule la fuite était possible, mais j'étais bientôt encerclée des deux côtés. Je n'avais pas d'idée de rechange. Il fallait que je me batte, même si mes blessures me faisaient mal. Me mettant en garde, je vis une vingtaine d'hommes autour de moi, tous armés. Je n'avais littéralement aucune chance, ou peut-être une : parvenir à en mettre un ou deux à terre et fuir aussi vite que je le pouvais. Mais ça, c'était une autre histoire.

Spoiler:
 

© Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi des champions. Qui gagnera? [Jane Osore] Lun 10 Sep - 6:46

  • Je fus encore surpris par ce que j’avais touché. C’était des seins, un supposé homme avec une poitrine aussi féminine. Johnny était sans aucun doute une femme. Je ne pus donc pas l’attaquer et je m’écrasai au sol comme un con. Mais la bougresse n’hésita en aucune fois. Elle m’attaqua sans pitié en m’envoyant au ciel d’un coup de pied qui en passant me fis très mal. Une sorte de queue se dirigea vers moi m’empoignant comme un serpent empoigne sa proie. Je vis ce supposé mec tourner comme une toupie quand toute a coup elle/il chuta avec moi en plus. Je tombai sur mes deux mains tandis qu’elle/lui essaya une sorte de propulsion et déchira sa cape au même moment. Aucun doute là-dessus, c’était bien une meuf. Avec un jolie visage mais un peu ténébreux, bien formé et tous. Mais, ce qu’il me choqua restait tous les autres choses qu’elle avait. Griffes, ailles et queue. Un vrai démon. Une race de notre monde assez faible en population. Bref, un silence d’un coup dans la foule. Et moi toujours ébahi. D’un coup des cris monstrueux se firent entendre. Des insultes ou des acclamations. Les deux côtés criaient très forts. De vrais monstres. Debout devant cette femme, j’avais de la peine pour elle quand même qui paraissait désemparé. D’un coup, les spectateurs se mirent a courir dans le stade, gueulant comme des malades. Kokogawa, cette pourriture se mit a parler

    « Les femmes sont interdites ici ! EXTERMINEZ-LA ! »

    Pauvre enfoiré. Cette femme était amplement plus blessée que moi. Et restait sans défense contre cette tuerie de mec devant. Il fallait que j’intervienne. Je courus seul vers les types qui tentaient d’attaquer Johnny

    Sonic Punch

    J’écrasai l’un de mes adversaires d’un coup de poing très rapide. Celui-ci écrasa sa face sur le sol. Je courus très vite vers cette femme faisant face à ces mecs qui voulaient la buté.

    « Ryuuk ! Tu fais quoi mec, nous te débarrassons d’elle et tu en poche l’argent, alors sort mec ! »
    « Tu touches pas à cette fille, sale bâtard. Je vais pas te laisser passer et de même pour aucun de vous enfoirés »

    « Au je comprends, tu veux la tuer seul pas vrai ? »

    « Tu as tous faux ! Je ne l’a tuerai pas et basta. Vous non plus en passant »Les types coururent vers nous et je fus contraint de portée Johnny avant de passer derrière toute cette foule à très grande vitesse. Je la déposai pour ensuite me retourner sabre dégainer devant cette vingtaine d’hommes. Ces enfoirés allaient tous crever. Je me jetai vers eux avec une vitesse de pointe phénoménale. Déchiquetant tous ce qui était sur mon passage. Mon attaque était si rapide que je donnai l’impression de disparaitre pour revenir devant, le sabre en sang avant que ceux touché ne succombe. Ce geste, cette puissance, cette finesse, il faudra trouver un nom pour cette technique. Décidément, j’étais créatif aujourd’hui. Après cette petit confrontation ou six hommes moururent, je pus remarquer que ces types n’étaient pas si force que ça. Et je pourrais dire sans gêne qu’ils étaient de bas-niveau. Je les tuai un par un, mais c’était très dur car, il en venait de partout à chaque fois. Je décidai par la suite, une chose que je ne fais que très rarement. Fuir !. Je repris sur mon dos Johnny encore blessé, avant de courir très vite en sautant sur les murs du stade immense. Je devais faire une chose avant. Johnny et moi nous n’étions pas venus ici pour rien. AU non ! Nous devions prendre nos sacs d’or, dans la salle de Kokogawa. Une fois entré, celui-ci pointa un flingue vers moi me menaçant d’un air perdu et il tremblotait.

    « Ne t’approche pas ou je te bute, dégage! »

    « Désolé fumier ! »

    Je tranchai la poitrine du mec avant de charger sur les sacs. Je fis ensuite le plein avant de prendre cette démon sur mon dos et sauter a la suite. Mais, j’entendais un grand bruit de loin… Les types se ruaient dans l’eau, c’était clair et net. Pour moi, qu’elle que chose ne sentait pas bon et ce n’étais pas mes pieds !. Une chose me figea un moment, oui je l’avais vu, le navire des marins qui se dirigeait vers nous. Il fallait fuir, oui fuir encore et encore…. Mais bien heureusement pour nous, il y avait pleinde bateau accosté près de cette plateforme et je n'hésitai pas a en prendre un et m'enfuir avec la fille. Je naviguai avec elle derrière moi. Après avoir échapper a la marine qui avait arrêter tous les guerriers et spectateur de la plateforme, je séparai l'argent pour ensuite, anotre arriver sur une île l'enmener a l'hopitale avec sa part du mago. Je fis mes aurevoir a cette fille blessé avant de reparir vers d'autre aventure
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi des champions. Qui gagnera? [Jane Osore] Mar 11 Sep - 16:31




Je n'avais absolument rien compris à ce qui se passait. Potée là, risquant ma vie à chaque seconde, je n'avais plus la force de me défendre. J'avais tenté de fuir, mais mon corps refusait de bouger. J'étais à la merci de tous les adversaires qui avaient rejoint la zone de combat. Étais-je perdue ? Je le pensais sincèrement. Sans même résister, je fermai les yeux, pensant, cette fois-ci, que ma dernière heure était arrivée. Que pouvais-je faire de plus ? Rien. Je ne pouvais plus vivre, pas dans un tel état et avec un tel niveau. J'étais pitoyable, manquait cruellement de niveau et avait beaucoup trop d'ambition. Si d'habitude, il s'agissait d'une qualité, cette fois-ci, elle me menait à ma perte. Les yeux plus gros que le ventre, voilà ce qui m'était arrivé. J'avais commis une erreur fatale, une erreur irréparable. En ce monde, je n'étais rien, seulement une simple mouche. Oui, seulement.
Bizarrement, je ne sentis pas la lame me trancher. Rouvrant un œil, puis l'autre, je vis que le pirate que j'avais combattu jusqu'à présent, Ryuuk, venait de me sauver. Je ne savais pas pourquoi, mais j'étais consciente de l'immense chance que j'avais. Je restai néanmoins là, pétrifiée de peur, sans pouvoir faire le moindre mouvement. Je le regardai se battre comme un beau diable, enchaînant un à un tous les adversaires qui lui faisaient face. Il était fort, beaucoup plus fort que moi et semblait disposer d'aptitudes encore plus particulières que les miennes. Tentant de bouger, je sentis mes jambes me lâcher. Marquées par la peur, elles ne voulaient toujours pas me permettre de me tenir debout. Que faire ? Je ne pouvais même pas l'aider.

Je ne pus qu'observer, apprenant de chacun de ses mouvements. Il était fort, rapide et usait de son sabre d'une manière assez singulière. C'était impressionnant, presque artistique, mais très meurtrier. Me concentrant, je parvins enfin à me mettre debout.
Ce fut ce moment précis que le pirate choisit pour m'empoigner avec force. Nous allions fuir, je l'avais bien compris car il restait encore quelques hommes en état de combattre. Aussi fort était-il, il ne pouvait rivaliser avec tout ce monde. Je ne compris pas grand-chose, encore sous le choc. Je ne vis que notre fuite, dans un navire, sur les mers. Les vagues, tout de même agitées, finirent pas avoir raison de moi, me laissant m'endormir, exténuée physiquement et psychologiquement.


Une journée s'était écoulée.
Je me réveillai dans un hôpital, presque entièrement bandée. Je ne savais plus ce qui s'était passé, si ce n'était qu'une importante fortune s’amoncelait à côté de mon lit. Il m'avait donc laissé une partie du butin. Ce pirate était sympathique et m'avait sauvé. Je lui en devais une, tôt ou tard il faudrait que je le remercie. Il avait disparu sans laisser de traces. Je ne connaissais que son nom, pas ses objectifs ni sa prochaine destination. Cela aurait pu être sympathique de faire un bout de chemin ensemble. Je ne pouvais pas rester seule, du moins, pas avec cette force. Il fallait que je m'entraîne sérieusement, très sérieusement afin de devenir une pirate aguerrie. Toutes les aventures que j'avais connues jusqu'ici m'avaient permis d'obtenir de l'expérience, j'étais devenue plus sage, moins hâtive et beaucoup plus réfléchie. Des qualités nécessaires. Dorénavant, il faudrait s'améliorer sur le côté physique et, pourquoi pas, développer de nouvelles facultés au combat. J'avais grandement besoin de me renouveler.

Encore bandée, mais étant autorisée à sortir de l'hôpital, je partis. Cette île deviendrait mon nouveau camp, ma base. Jusqu'à ce que je devienne assez forte pour pénétrer sur Grand Line. De toute manière, il faudrait franchir ce cap un jour et ce serait là-bas que je me forgerai vraiment. Ici, ce n'était qu'un maigre échauffement.




© Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tournoi des champions. Qui gagnera? [Jane Osore]

Revenir en haut Aller en bas

Tournoi des champions. Qui gagnera? [Jane Osore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Sur les mers de East blue-