AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Un sacre à Bavari [PV Toshiro Katazuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Un sacre à Bavari [PV Toshiro Katazuke] Mar 18 Sep - 19:01

    Des ordres de mission, j'en avais vu passer des tas et des tas. J'étais sergent de la marine et je disposais d'un petit navire de patrouille ainsi que d'un équipage de douze hommes entièrement sous mon commandement. Un samedi matin, l'escargophone sonna, il était temps pour moi de reprendre du service. Cette fois-çi l'objectif était simple : se rendre sur l'île Bavari afin d'encadrer un sacre. L'île en question était sous le joug d'un monarque qui venait de rendre l'âme il y avait peu de temps. Il était grand temps pour ce royaume de passer le relai au fils légitime du roi. Seulement, l'occasion était trop belle pour les révolutionnaires de l'île qui désiraient démolir le pouvoir mis en place sur Bavari. Il fallait donc protéger coûte que coûte le jeune roi pendant toute la cérémonie du sacre, le moment où il allait le plus être exposé. Ce qui se présentait comme étant une simple mission de protection se révélait être capitale pour l'équilibre politique d'un royaume tout entier. Après avoir reçu mes instructions de mission, j'ordonnai au caporal Rayjin d'aligner les troupes sur le pont principal. Je me mis alors à arpenter de long en large la file de soldats qui étaient prêts à donner leur vie pour accomplir leur devoir.


    " Soldats, notre mission du jour nous as été lancée depuis le QG. Nous avons pour ordre de protéger Rufus VII, le futur roi de Bavarie. Ce jeune seigneur sera sacré à la cathédrale de Momonga, une des villes les plus importantes de l'île. Il y sera exposé et bien entendu, à la merci d'un fou mal intentionné. Les terroristes révolutionnaires défient l'autorité des souverains de cette île depuis trop longtemps. Notre but est d'éradiquer toute menace contre le prince lors de cette cérémonie du sacre. Faisons voile vers Momonga sans plus attendre, nous sommes attendus. "

    " Vous avez entendu les ordres ? Allez au travail ! "


    Et notre vaisseau vogua en direction de cette île dont je n'avais jamais entendu parler. Après avoir fait mon rapport auprès des troupes, je retournai dans ma cabine afin de méditer, dormir et manger. L'excercice spirituel se faisait de plus en plus rare dans mon quotidient. La vie d'un officier de la marine n'était pas de tout repos, loin de là. Trois jours passèrent, lorsque nous la côte s'offrait enfin à nous. Il était temps de débarquer. Il était hors de question d'accoster au port, de peur d'être confronté à des attaques contre le navire. Nous mouillâmes donc à moins d'un kilomètre du bord de mer. Le caporal Rayjin eut pour ordre de rester à bord du bateau pendant toute la mission avec trois de nos soldats. Quant à moi, je partis vers le port, dans une chaloupe, accompagné de sept vaillants soldats. Je savais que de nouvelles troupes se situaient sur l'île et seraient directement affectées sous ma tutelle. Près de 30 effectifs, pour être exact. Une fois dans la ville portuaire, un train nous mena jusquà la capitale sans plus attendre. Mon contact était le chef de la garde impériale, un certain Joukanov. Durant le trajet, il me vanta les mérites de sa position ainsi que de ce que apportait le royaume Bavari au Gouvernement Mondial. Avant qu'il n'en dise davantage, je pris la parole.


    " Cher Joukanov, je comprends votre enthousiasme à l'idée d'avoir en face de vous un représentant du gouvernement, mais sachez que je ne suis qu'un membre du pouvoir exécutif. Un sous-officier qui plus est. Vous n'avez aucun intérêt à me parler de la réussite du royaume, car la marine n'a aucune fonction politique. Nous sommes le bras armé des autorités de ce monde. "

    " Vous avez drôlement de toupet pour me faire savoir que vous désirez mon silence. Je croyais qu'en tant que soldat de la justice, votre spécialité c'était l'obéissance. "

    " Ma spécialité c'est l'éradication de ceux qui entravent l'équilibre et la paix universelle. C'est mon nirvana, et je l'obtiendrai à n'importe quel prix. Je ne vous blâme pas de me parler avec une telle arrogance, car vous êtes du bon côté de la balance. Vous êtes un homme bon et honnête avec vous-même. Que le Saint Esprit vous bénisse. "


    Il me dévisagea avec un air inquiet. A mon humble avis, il n'avait rien compris à ce que je venais de lui dire. Mais son regard perdu se focalisa sur le paysage que nous offrait le voyage. Cette île était belle. Il y avait de grands valons qui surplombaient des forêts toute colorées. J'ignorais qu'il y avait de tels joyaux sur North Blue. Décidément le monde était empli de surprises et de mystères. Le train s'arrêta et nous descendîmes. Le sacre allait débuter le lendemain, et nous devions tout faire pour sécuriser la ville de Momonga et surtout les alentours de la cathédrales. Les 30 unités que mes supérieurs m'avaient promis étaient toutes ici. Il y avait également beaucoup de membres de la garde royale. Le seul bémol, c'était que je n'avais aucune confiance en ces hommes-là. Après tout ces gardes pouvaient être soudoyés, ou même être au service de la révolution. Il fallait donc imaginer un dispositif de sécurité dans lequel la garde royale serait le plus éloigné possible du roi. Bien entendu, Joukanov ignorait tout de cette initiative, je craignais qu'il ne prenne trop la mouche. La nuit tomba et nous étabîmes des patrouilles afin d'écarter tout suspect des lieux principaux du sacre. Nos ennemis pouvaient parfaitement placer des explosifs n'importe où afin de frapper vite et fort. Quant à moi, je me reposais dans la caserne qui se situait non loin de là. J'étais dans un état de méditation intense et était prêt à intervenir si une simple attaque se produisait ...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un sacre à Bavari [PV Toshiro Katazuke] Mar 18 Sep - 20:47

Toshiro se trouvait à Bavari depuis quelques heures. Il se disait qu'il devait trouver quelqu'un mais il scrutait la rue d'en dessous et voyait rien du tout.Les rues était pratiquement normales par temps de vacances et de courses scolaires pour les enfants. Par contre, il regardait les allées et venues des personnes et voyait que la sécurité semblait se renforcer durement.Les policiers tournaient et faisait la garde. Mais que se passait-il? C'est vrai aussi qu'il se trouvait dans la capitale de l'île et que les policiers était nombreux mais pas à ce point-là.Il avait déjà entendu parler de cette île et c'était par le journal. Il disait que cette île n'avait plus de vrai contrôle et que déjà des révolutionnaires était là. Peut-être pour s'emparer d'une certaine chose cachée.Il se dit que demain quelque chose d'important allait se passer car la sécurité est toujours renforcée un peu avant pour s'assurer que tout va bien se passer mais quoi? En tout ça , il resterait là pas loin de l'abbaye pour pouvoir réfléchir sur tout ça.Ca allait être sûrement un pôle de ce qu'il allait se passer demain.L'abbaye avait une très grande place et allait sûrement être utilisée à bon escient.La nuit était tombée. Les étoiles était magnifiques et Toshiro les contempla un bon moment puis il se dit que demain il devait surveiller encore la population dans l'attente d'un évenement, il sentait venir un mauvais coup arriver et souvent son intuition était bonne.Il se leva, prit le même coin que d'habitude et s'endormit à l'abri de tout problème
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un sacre à Bavari [PV Toshiro Katazuke] Mer 19 Sep - 16:55

    La nuit se déroula sans aucune encombre, tout se déroula comme prévu. Au petit matin, on me réveilla dès l'aube afin que moi et Joukanov puissions davantage nous concentrer pour les préparatifs de sécurité. Deux jours avant, le chef de la garde avait mit aux fers udeux douzaines d'hommes suspectés de haute trahison envers la couronne de Bavari. Leurs soupçons étaient justifiés, car sous la torture, les félons avaient confessé leurs crimes.


    " Si ces hommes n'avaient rien à se reprocher, ils n'auraient pas avoué. J'éspère qu'ils seront sévêrement châtié pour leurs crimes contre l'ordre et la paix. "

    " Assurément, sergent Ganesha. Ils ont été brulé vifs. Comme des hérétiques. En fait, nous considérons notre foi en notre souverain comme un seconde religion. "

    " Un point de vue que je comprends parfaitement. Le représentant de l'ordre, de la justice et des bienfaits, est comme sacré. Mon nirvana coincide parfaitement avec la vision de gouvernement que cette île détient. Je suis ravi de contribuer au couronnement d'un des garants de l'équilibre. "


    Joukanov me fit son plus beau sourire, et ensemble nous nous rendîmes jusqu'à la place qui se situait juste devant la cathédrale. D'ici quelques heures cet endroit serait bondé, et sa majesté ferait alors son apparition. De temps à autres je subissais les moqueries des gardes royaux qui remarquaient mon ... embonpoint. Mais j'étais loin d'être rancunnier. J'enviais presque ces jeunes hommes qui n'avaient pas passé leur enfance le nez plongé dans des livres. Moi-même j'ignorais ce qu'était de manier des armes. Seuls mes pouvoirs hors du commun faisaient de moi un être puissant. Les soldats marines qu'avait dépéché le QG m'obéissaient merveilleusement bien, et sans moquerie de leur part. Quant aux gardes, selon mes exigeances, ils furent déplacés le plus loin possible. Les habitants de la ville s'éveillèrent et ceux qui passèrent par la cathédrale pour aller au marché remarquèrent le gros bonhomme vêtu d'un drap orange : moi. Les enfants menaient jusqu'à moi pour me poser toutes sortes de questions et faire des remarques. L'un d'entre eux doutait de mon grade au sein de la marine en prétextant mon manque de force. Pour m'amuse, je touchai de l'index sa casquette et la fit léviter pendant quelques secondes dans les airs. Amusé, tout une horde de bambins se mirent à courir après le couvre-chef qui déambulait dans les rues de la ville. Même les parents riaient. C'était pour cela que je me battais. Pour voir le sourire illuminer tous les visages. Le voilà, mon nirvana. Mais rapidement, Joukanov me fit revenir à la réalité.
    Un de ses espions venait de refaire surface. Il se présenta à nous, tout haletant et plus alarmé que jamais.


    " Monseigneur Joukanov, les révolutionnaires ont levé toute une troupe de guerriers, ils sont près d'une cinquantaine. Ils arrivent par le nord afin de submerger les forces de la garde ainsi que les forces gouvernementales et tuer sa majesté. "

    " Es-tu certain de ces informations ? "

    " Assurément ! C'est une catastrophe nous devons annuler le sacre. "

    " Il en est hors de question. Le prince doit être sacré roi aujourd'hui. Sinon la situation n'en serait que plus favorable pour les révolutionnaires de votre pays, par la suite. Le royaume de Bavari a besoin d'un monarque digne de ce nom. Si rien n'est fait aujourd'hui, l'île tout entière risque de basculer dans une guerre civile. Les ordres sont formels, le sacre doit avoir lieu comme prévu. Je vous rappelle que le gouvernement joue gros dans cette histoire. Les blues sont les mers les plus soumises au conseil des cinq étoiles et rien ne doit changer cela. Il en va de la réputation de l'ordre mondial je ne tolérerai pas l'échec. Je vais suivre l'espion accompagné de vingt marines afin d'arrêter à temps ces sanguinaires criminels. Quant à vous, Joukanov, je vous confie le commandemant des troupes protectrices de son altesse jusqu'à mon retour. "

    " Vingt soldats ? Mais c'est de la folie, vous allez vous faire submerger par leur nombre ! "

    " Inutile de s'inquiéter. Je vaux à moi seul toute une troupe de soldats d'élite. Pourquoi croyez-vous que j'ai été nommé sergent ? "


    Joukanov me dévisagea les yeux ronds. Il ne croyait absolument pas en ma victoire, et pourtant elle était certaine. L'espion me guida moi et ma troupe aux portes de la ville. Et comme prévu, deux heures plus tard, un petit groupe d'hommes encagoulés dans des manteaux, des capes s'approchèrent. On distinguait clairement leurs épées, leurs armes à feu et tout leur attirail. Il s'agissait là des révolutionnaires venu assassiner le futur roi de l'ile. Une fois assez proche d'eux, je lançai l'attaque. Les marines chargèrent, et la petite bataille commença. Une bataille éphémère puisque j'allais entrer en scène. Alors que les premières lames s'entrechoquaient, je claquai des mains en les joignant devant mon visage et prononçai ces mots :


    Ashura Viknar : La Percée des Dix Points !!!


    Mon collier de boules de métal se sépara sur le champ. Chaque perle métalique lévitait désormais dans le ciel, il y en avait dix en tout, chacune aussi grosse qu'un poing. Grâce à mon pouvoir de répulsion, je commandai chacune d'entre elles. Qui aurait pu croire que ce qui semblait être une babiole puisse devenir une arme redoutable. Chaque perle fusa vers une victime révolutionnaire. Des fois dans le crâne, dans la joue, dans les côtes, dans les testicules, bref, une technique qui causait de nombreux dégâts. Puis pour les derniers survivants, ils se prenaient les dix perles un peu partout sur leur corps. Tel était le châtiment reservé aux criminels. Nos ennemis s'effondrèrent sur le sol, parfois hurlants, parfois inconscients ... Mon collier de perle reprit sa forme originelle et se reposa autour de mon cou. Il était temps de repartir ...







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un sacre à Bavari [PV Toshiro Katazuke] Sam 22 Sep - 21:55

Toshiro se leva comme d'habitude et reprit sa position de surveillance. Il était déjà 10 heures. Le clocher avait sonné ces 10 coups et tout bougea et se rassembla sur l'abbaye.Toshiro prit sa forme de loup et sauta sur un autre immeuble discrétement pour voir encore mieux la scène. Toshiro vit alors un groupe de révolutionnaires arriver ainsi qu'un homme de la Marine devant eux: On aurait dit qu'il avait peur. Un Marine n'était pas trop sensé avoir peur mais bon... il était parti faire un rapport à son chef. Le Marine était revenu avec son chef. Il avait l'air assez fort. La puissance de cet homme était facile à deviner. Elle était plus forte que celle de Toshiro. Il se mit à faire des gestes amples et son collier de boules se transforma en poignard que Toshiro compara plus à des flèches à cause de la vitesse mais il se dit qu'il allait tuer des révolutionnaires. Il profita que le Chef Marine fit son attaque avec les yeux fermés pour qu'il puisse attaquer le même nombre de personnes que lui. C'était presque un plaisir pour lui de tuer parce que ils ressemblaient aux groupes qu'il avait déjà vu.Ils avaient fait des choses pas très symphatiques à des personnes innocentes devant ces yeux.Il préférait qu'ils meurent.Toshiro reprit sa place pour ne pas attirer l'attention des Marines. Ca serait bête de se faire capturer comme ça.Toshiro se tapit sur le toit de l'abbaye pour pouvoir voir ce qu'il allait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un sacre à Bavari [PV Toshiro Katazuke] Dim 23 Sep - 0:38

    Les cadavres s'effondraient devant moi, sans vie. J'avais fermé les yeux quelques secondes, le temps de lancer mon attaque. Lorsque j'avais réouvert les yeux, moi et mes hommes étions vainqueurs, la menace était écartée. C'est alors qu'un de mes soldats se précipita vers moi, les yeux presque en larmes. Il tremblait, quelque chose l'avait profondément choqué.


    " Sergent ... J'ai vu quelque chose. Un monstre a tué deux des révolutionnaires sous mes yeux, alors que vous utilisiez votre pouvoir. Il était clair que nous n'étions pas seuls lors de cette offensive. "

    " Que voulez-vous dire, soldat ? "

    " Une bête très rapide ... bestiale. A coups de crocs et de griffes, il a massacré nos cibles. Aussi efficacement que vous ... "

    " Savez-vous ce qui fait la plus grande qualité d'un officier ? C'est la déduction, l'analyse et l'anticipation. Et non la puissance brute. Comme le laisse paraitre mon physique, je ne suis ni un sportif, ni un guerrier. Mais un homme d'esprit. Il existe de nombreuses créatures étranges dans ce bas-monde, mais peu d'entre elles sont doté d'une telle maitrise de soi. Notre "monstre" a fait preuve d'un grand sens de la précision avec cette démonstration de frappe chirurgicale. Autrement dit, un animal à intelligence humaine. Ou un être humain au physique bestial. Parmis les trois types de fruits du démon que l'on peut rencontrer, il existe la catégorie des zoans, qui confèrent des pouvoirs issus du monde animal à son utilisateur. Je pense que nous avons affaire à ce genre d'individu. Et un énergumène dans les parages le jour du sacre est potentiellement dangereux. Dites aux organisateur de doubler la garde, nous avons affaire à un possesseur de pouvoirs. Quant à moi, je vais débusquer notre mystérieux homme-bête. "


    Mes soldats obéirent sur le champ et disparurent dans les rues de la cité. Quant à moi, je me précipitai sur la pile de cadavres afin de trouver un quelconque indice. Je remarquai les différents types de blessures sur les victimes. Certaines étaient dues à des coups de boules de métal, d'autres d'entailles au sabre. Mais plusieurs d'entre elles ressemblaient davantage à des morsures ou des coups de griffes. Plusieurs touffes de poils noirs se trouvaient sur le sol. En combinant les différentes informations, je concluai que ma mystérieuse proie avait mangé un zoan de type carnivore. Des types de fruits particulièrement violents. La seule option possible pour ce carnassier était de se déplacer de toits en toit pour passer inapperçu. Les soudaiens empreintes de pas dans le sol confirmaient mon hypothèses. Celles-ci commençaient non loin de la maison la plus proche. Et les premières étaient plus profondes que les autres ce qui supposait un atterissage après un saut exécuté d'un point en hauteur. Les toits. Mais sur quel toit pouvait bien se situer notre bougre de suspect ? Pour moi, il n'y avait qu'un seul moyen de trouver ce monstre. Me rendre au sommet de la cathédrale pour le localiser. Car la cathédrale était l'édifice le plus haut de la ville.

    Je me hâtai de retourner très vite à la cathèdrale malgré mon surpoids. Une fois arrivé aux pieds de celle-ci, les autres marines me regardaient avec effroi. Je leur ordonner de ne pas bouger d'un pouce avant que je m'occupe de l'homme-animal. Au bout d'une demi-heure d'escalade, de marches d'escaliers et d'échelles, j'arrivai sur le toit de la cathédrale. Et une fois sur celle-ci, surprise ! Je tombai nez à nez avec un homme-loup. Mon suspect était face à moi et il était considéré comme une menace. Je le pointai du doigt et hurlai :


    " Je suis le sergent Ganesha de la marine, dépêché du QG de North Blue. Etant un utilisateur d'un zoan de type carnivore, je vais vous demander de me suivre. Vous êtes considéré comme un suspect potentiel pour l'assassinat du souverain de cette île. Reprenez votre forme humaine et veuillez me suivre. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un sacre à Bavari [PV Toshiro Katazuke] Jeu 27 Sep - 21:02

Toshiro vit que le Chef de la Marine était là devant lui. Il était pour une fois confronté à quelqu'un de plus fort que lui. La première chose qu'il se dit était de se confronter à son ennemi pour voir sa puissance.Mais une chose le tracassait.Toshiro pourrait se faire tuer par un Chef de la Marine dès la première île. Ca serait été une petite aventure. Trop petite au goût de Toshiro.Beaucoup de questions se mêlaient et se mélangeaient dans la tête de Toshiro. Toshiro se leva et commença à parler:

- Tu te nommes Ganesha, n'est ce pas? Sache que je te regarde et j'ai vu que tu avais remarqué mes traces. Comment as-tu remarqué que j'étais là ? Un instinct? Une erreur de ma part?

Toshiro se stoppa un instant. Il savait qu'il était presque un détective.Il devait analyser la situation et trouver une échappatoire.Cette échappatoire que Toshiro cherchait, était déjà dans son esprit depuis un bon temps.Sa solution avait quelques risques mais ils fallait les prendre pour pouvoir s'enfuir tranquillement dans 2 jours. Le temps pour lui de rassembler ses affaires, de préparer ses provisions et de prendre une carte de la région de North Blue. Mais il devait exposer une idée à Ganesha.

- Vois-tu? Même sous ma forme bestiale, j'ai un esprit intelligent et qui peut deviner beaucoup de choses. Voyons si tu arrives à comprendre ce que je veux dire et de me retrouver avant le coucher du soleil qui aura lieu dans exactement 8 heures . Faisons un pari, si tu arrives à m'attraper avant le coucher du soleil, je me laisserais aller dans une de tes bases. Sinon tu me laisses repartir.

Toshiro était assez sûr de son coup. Il avait prévu chaque possibilité avant d'annoncer ces règles. En calculant le nombre de personnes qu'il avait dans son régiment, le pourcentage de chance que Ganesha avait pour me trouver était de 1 voire 2%. C'était relativement très peu .Ganesha allait sûrement refuser cette proposition. C'était presque évident mais il fallait essayer quand même.
Toshiro était encore devant Ganesha sur le toit de la cathédrale.Cette cathédrale était très pratique pour voir tous les toits de la ville et aussi le sommet de la montagne.Toshiro se mit sur l'aiguille supérieure de la cathédrale par un petit saut bien programmé.Maintenant, l'ombre de Toshiro était très grande et allait sur Ganesha.Désormais, la balle était dans le camp de Ganesha. Toshiro attendait sa réponse avec impatience.
Allait-il accepter ou refuser la proposition de Toshiro?
Tel est le mystère!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un sacre à Bavari [PV Toshiro Katazuke] Ven 28 Sep - 11:22


    " Tu te nommes Ganesha, n'est ce pas? Sache que je te regarde et j'ai vu que tu avais remarqué mes traces. Comment as-tu remarqué que j'étais là ? Un instinct? Une erreur de ma part? "


    Telles avaient été les premières paroles de mon adversaire qui était donc cet homme ? Je restais tout de même sur mes gardes, les personnes bénéficiant des pouvoirs d'un zoan possédaient une usculature et une rapidité largement supérieure au commun des mortels. Ils étaient littéralement des surhommes, ce que je ne suis franchement pas vu ma forme physique. Par méfiance, je commençai à faire graviter autour de moi les dix grosses boules de métal qui constituaient mon collier. Je devais être prêt à intervenir le moment venu. Je le sondai du regard, sans répondre directement à sa question. Puis e éxécutant un bond admirable, il se plaça sur la première tour, plus précisément sur l'aiguille de l'immense cadrant. Il était désormais au dessus de moi. Puis il reprit la parole, toujours avec ce calme si absolu.


    " Vois-tu? Même sous ma forme bestiale, j'ai un esprit intelligent et qui peut deviner beaucoup de choses. Voyons si tu arrives à comprendre ce que je veux dire et de me retrouver avant le coucher du soleil qui aura lieu dans exactement 8 heures . Faisons un pari, si tu arrives à m'attraper avant le coucher du soleil, je me laisserais aller dans une de tes bases. Sinon tu me laisses repartir. "

    " Pour répondre à ta première question, j'ai effectivement deviné que tu possédais des pouvoirs de frutis du démon de type zoan. Lors de ta formidable attaque éclair, tu as laissé derrière toi quelques poils, ainsi que des traces de griffures et de crocs. J'ai également remarqué que tes empreintes de pas n'étaient pas tracables. La seule option qui m'est venue à l'esprit est que tu puisses te déplacer sur les toits. Alors je suis venu au sommet de cette cathédrale afin d'avoir une vue d'ensemble et te repérer. Et par chance, je suis tombé directement sur toi. Ta présence sur cette cathédrale au moment clé d'un tel évènement sur Bavari m'inquiète réellement. Tout porte à croire que tu es un terroriste. Tes pouvoirs, ton attitude hostile envers moi ... En refusant d'obéir à un ordre d'un officier de la marine, tu t'exposes à de graves sanctions ! Le quartier est bouclé, qu'est ce que tu fiches encore ici ? Quelles sont tes intentions ? Je suis un sergent et je n'ai pas l'intention de jouer à cache-cache avec toi. Je vais purement et s'implement te mettre en état d'arrestation pour outrage à un représentant de l'autorité gouvernementale et suspiçion d'attentat sur la personne royale de cette île ! J'espère avoir répondu à ta question. Et j'aimerais également savoir ton nom, misérable gredin !! "


    Je devais le plus rapidement possible pincer ce suspect afin de l'interroger. Alors n'écoutant que mon coeur et mon code de conduite, je lançai ma première attaque :

    Ashura Viknar : La Percée des Dix Points !!!

    Les dix grosses perles d'acier de mon collier fusèrent en même temps sur ma cible : cet homme-loup inquiétant, dans le but de la fracasser sans aucun état d'âme. En même temps, je posai ma main sur le rebord en pierre, ce qui allait me servie pour la suite si l'occasion s'en présentait. Ce que cet inconnu ignorait également, c'était de quelle nature étaient les pouvoirs du fruit que j'avais ingéré ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un sacre à Bavari [PV Toshiro Katazuke] Lun 1 Oct - 20:51

Toshiro était toujours sur son aiguille au sommet de la cathédrale. En dessous, il y a un rassemblement qui s'est formé.Tous regardaient la scène avec attention. Ganesha quant à lui fit léviter les 10 boules de son collier de perles. Toshiro fut choqué par quelque chose. Ganesha faisait léviter sans problème 10 boules qui devait être en acier d'une facilité déconcertante. Tout ceci était relativement bizarre comme sa forme. Sa forme était lié à son fruit du Canidé version Loup.Selon la déduction de Toshiro, Ganesha possédait un Fruit du Démon. Toshiro se remémorât tous les livres sur les fruits du démon qu'il avait lu.Il se rappela d'un fruit qui l'avait marqué assez bizarrement.Le fruit pouvait créer des sortes d'anti-gravité ou autre et donc jouait sur la gravité et la lévitation par extension.Est-ce qu'il était le possesseur de ce fruit très rare et puissant? Il devait voir si sa déduction était exacte. Ganesha se mit à parler tout à coup :

" Pour répondre à ta première question, j'ai effectivement deviné que tu possédais des pouvoirs de fruits du démon de type zoan. Lors de ta formidable attaque éclair, tu as laissé derrière toi quelques poils, ainsi que des traces de griffures et de crocs. J'ai également remarqué que tes empreintes de pas n'étaient pas traçables. La seule option qui m'est venue à l'esprit est que tu puisses te déplacer sur les toits. Alors je suis venu au sommet de cette cathédrale afin d'avoir une vue d'ensemble et te repérer. Et par chance, je suis tombé directement sur toi. Ta présence sur cette cathédrale au moment clé d'un tel évènement sur Bavari m'inquiète réellement. Tout porte à croire que tu es un terroriste. Tes pouvoirs, ton attitude hostile envers moi ... En refusant d'obéir à un ordre d'un officier de la marine, tu t'exposes à de graves sanctions ! Le quartier est bouclé, qu'est ce que tu fiches encore ici ? Quelles sont tes intentions ? Je suis un sergent et je n'ai pas l'intention de jouer à cache-cache avec toi. Je vais purement et simplement te mettre en état d'arrestation pour outrage à un représentant de l'autorité gouvernementale et suspiçion d'attentat sur la personne royale de cette île ! J'espère avoir répondu à ta question. Et j'aimerais également savoir ton nom, misérable gredin !! "


J'avais compris désormais. Voilà pourquoi il cherchait sur les toits.J'avais laissé quelques touffes de poils et des coups de griffes. Tout cela était possible.J'avais agi dans la précipitation et avait oublié d'effacer les preuves. JE viens aussi d'apprendre que Ganesha est sergent. Un grade aussi important est très souvent synonyme d'une chose que Toshiro redoutait en grande quantité dès le début de son aventure. Cette chose se nommait la puissance. Toshiro devait décliner son identité et aussi raconter une chose assez déconcertante pour lui. Il avait fait pourtant quelque chose il y a 2 jours qui aurait pu éviter ce qui vient de se passer, mais la personne n'a pas dû penser lui dire.Toshiro commença à ouvrir sa bouche et à s'exprimer:

- Bon. Très bien. Mon nom est....

Ashura Viknar : La Percée des Dix Points !!!

Toshiro vit arriver sur lui les 10 boules lévitantes . Il sauta dans les airs pour échapper aux boules qui ressemblaient plus à des boulets avec cette vitesse.Il se repositionna sur l'aiguille et quelque chose frappa et fit tout comprendre à Toshiro.
Ganesha après avoir utilisé son attaque, avait touché une pierre. Mais cette pierre avait des distorsions depuis que Ganesha l'avait touché. C'était donc bien le fruit de la gravité.

-Bon. Déjà je trouve que c'est très impoli de me couper la parole avec ton attaque. Alors écoute-moi, je ne te ferais rien. J'ai des choses importantes à te dire qui pourrait changer ton jugement et ainsi que mon nom alors je te donne mon nom : Toshiro Katazuke. Toi tu es Ganesha, un Sergent de la Marine et aussi possesseur du fruit du démon de la Gravité. Maintenant que tu es découvert, je te conseille de m'écouter encore plus.Voudras-tu m'écouter ? Ou continueras-tu tes attaques? Sache que je ne riposterais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un sacre à Bavari [PV Toshiro Katazuke] Jeu 4 Oct - 19:44

    "Bon. Déjà je trouve que c'est très impoli de me couper la parole avec ton attaque. Alors écoute-moi, je ne te ferais rien. J'ai des choses importantes à te dire qui pourrait changer ton jugement et ainsi que mon nom alors je te donne mon nom : Toshiro Katazuke. Toi tu es Ganesha, un Sergent de la Marine et aussi possesseur du fruit du démon de la Gravité. Maintenant que tu es découvert, je te conseille de m'écouter encore plus.Voudras-tu m'écouter ? Ou continueras-tu tes attaques? Sache que je ne riposterais pas. "


    J'observais attentivement cet étrange personnage. Quelles étaient ses réelles intention ? Mais je décidément, je n'avais pas tellement le temps de tergiverser avec lui. J'avais mes propres obligations. La cérémonie du sacre était en train de débuter, et j'étais sur le point de faillir à mon devoir. Je fis retomber la pierre sur le sol en secouant la tête. puis je me dirigeai vers la porte qui débouchait sur le toit. Avant de partir, j'adressai un dernier regard à mon interlocuteur.


    " Je vois bien que tu n'es pas venu pour nuire à la vie de l'empereur. Je vais donc te laisser tranquille pour cette fois. Mais j'éspère ne pas te recroiser de nouveau sur mon chemin sinon je serai forcé de t'emprisonner. Sur ce, je te dis au revoir. "


    Puis je partis afin de laisser la cérémonie se dérouler sans encombre. Une fois celle-ci achevée, mon oeuvre ici fut achevée. J'avais accompli mon devoir en tant que marine et soldat du gouvernement. Bavari avait de nouveau un souverain et les choses allaient désormais rentrer dans l'ordre. La démilitarisation de l'île se fit petit à petit, au fur et à mesure des mois qui passèrent. Quant à moi, je regagnai la base de North Blue, prêt à être affecté pour de nouvelles missions.

    [ désolé de ce poste pourri, mais je dois mettre un terme à notre rp. Ca fait déjà trois semaines qu'il dure et pour moi c'est trop long. De plus j'en avait marre de faire des flash-backs. Cette décision n'a rien à voir avec toi, ne prends pas ça pour toi, j'ai bien aimé notre petite aventure ^^ Mais c'est aussi de ma faute puisque j'ai pas vu que tu avais posté depuis lundi. Mais j'ai pas envie d'attendre de nouveau une semaine, le rythme est devenu trop lent à mon goût. Mais bon c'est pas grave puisque j'éspère qu'on aura l'occasion de faire un bon rp plus tard dans l'aventure ^^]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un sacre à Bavari [PV Toshiro Katazuke]

Revenir en haut Aller en bas

Un sacre à Bavari [PV Toshiro Katazuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Autres Iles de North Blue-