AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[flash-back] Des débuts douloureux pour un moine peu entrainé ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [flash-back] Des débuts douloureux pour un moine peu entrainé ... Mer 19 Sep - 17:47

    Je venais à peine de sortir de la caserne. J'étais une jeune recrue parmis mes frères d'armes de la marine. De la piétaille, des troufions, de simples pions. A croire que même nos supérieurs méprisaient entièrement nos misérables vies. A l'époque, j'avais un ami qui était dans la même section que moi. Il se nommait Dart, et ce qui était intéressant, c'est qu'il était mon opposé. Un homme fait de muscles, maitre d'armes à feu et adepte de nombreux sports de combats, capable de se défaire des situations les plus périlleuses sans avoir besoin d'un quelconque pouvoir. J'avais un peu honte d'être ami alors que moi-même j'étais complètement dépendant de mes pouvoirs. De plus, j'étais loin de maitriser entièrement les possibilités de mon pouvoir.

    Alors que nous fûmes dans la caserne, prêt à attendre un nouvel ordre, un colonel fit irruption dans la salle principale. C'était un homme âgé qui portait un katana qui faisait deux fois sa taille. Cet officier, c'était Brant Karolg, une légende au sein de la base principale de North Blue. Et aussi un bretteur des plus brillants. Il cria au garde à vous, et nous nous rangeâmes en ordre face à lui, raides comme des piquets. Il passa en revue les soldats, jusqu'à ce qu'il me remarqua.


    " Quel est ton nom, soldat ? "

    " Ganesha Ithar, mon colonel. "

    " Eh bien mon cher Ganesha, j'espère que vous n'affamez pas vos camarades avec une telle bedaine. C'est la première fois que je vois quelqu'un de si gros dans une unité. Comment diable êtes-vous pervenu à devenir un membre de la marine ? "

    " Je suis doté de certains talents. "

    " Eh bien parlez ! "

    " J'ai mangé le Fuwa fuwa no mi, le fruit démoniaque de la gravité, mon colonel. Je suis en mesure de manipuler la gravité de chaque objet non-vivant que je touche. "

    " En effet, voilà quelque chose de singulier. Beaucoup de grands officiers sont dotés de pouvoirs, comme vous. Je vous souhaite la bienvenue parmis nous, nous avons besoin de tels effectifs dans nos rangs. Bien ! Messieurs, j'ai une grande nouvelle à vous donner. Une violente bataille fait rage actuellement sur une île nommée Janissa. Voici donc le topo : à 8h15 ce matin, toute une flotte s'est mise à bombarder cette île réputée pour être pro-gouvernementale. La flotte en question n'est autre qu'une dizaine de vaisseaux de guerre appartenant de Sammy Sam Summers, un pirate primé à plus de vingt millions de berrys. Après cette violente attaque, les pirates ont investi l'île et tiennent en otage la globalité des habitants. Depuis 12h56 la marine lance une série d'assaut sur l'île. Désormais, Janissa est un véritable champ de bataille, et je vous demande à votre unité de prendre l'ennemi à revers et ainsi de surprendre l'ennemi. Ce sera votre mission du jour, bonne chance. Quant au capitaine du navire, je m'en occuperai personnellement. "


    Dart m'adressa un léger clin d'oeil, ce qui me fit sourire. Tout comme moi, il avait hâte d'être sur le terrain pour mettre un terme aux méfaits de ces pirates barbares. Nous fîmes notre paquetage, et toute notre section se pressa de monter à bord d'un galion de guerre. Tout le monde trépignait d'impatience. Notre première véritable bataille. En tant que simple soldat, je n'avais pas le droit de porter mes vêtements habituels, par conséquent j'étais vêtu du même accoutrement que mes camarades. Casquette et chemise de marine. En guise d'arme, j'avais un fusil et une épée, mais j'étais bien loin du compte en ce qui concernait le maniement des armes. Les heures passèrent, et enfin Janissa était en vue. Un épais nuage noir montait dans le ciel. On entendait les explosions et les cris. En l'espace d'un instant, je crus que tout l'équipage fut frappé par la terreur. Mais Brant intervint précisément à cet instant-là pour remonter le moral des troupes.


    " Pas de panique, mes amis ! Soyez fier et braves, vous êtes les garants de la sécurité, de la paix ! Les chevaliers du bien ! Ne reculez devant rien, ces pirates ne connaissent pas la marine. Allons-y, posons l'ancre sur la plage du nord. "


    Le navire s'approcha silencieusement de la côte sableuse et y déposa son ancre. Toute la section mit pied à terre avec moi et Dart dans le lot. Sous les indications minutieuses du colonel Brant, nous nous faufilions à travers cette forêt tropicale qui débouchait directement derrière la ville. Une fois entré dans le bourg du nord qui semblait calme et non souillé par les combats de la journée, le vieil officier nous demanda de nous mettre à couvert. Moi et Dart nous accroupissâmes derrière un tas de sac de sables pendant que Brant parlait à son escargophone portable à une dizaine de mètres de nous. De la sueur coulait de mon front, mes vêtements étaient imbibés de transpiration. Dart ricana en me voyant m'essuyer le front avec une bras encore plus humide.


    " Tu as peur, Ganesha ? "

    " Pas du tout. C'est juste que ... Ce petit exercice m'a un peu fatigué. A ton avis, risquons-nous notre vie dans cette mission ? "

    " Tout le monde risque sa vie, Ganesha. Peut-être que dans ta petite vie de moine, on ne t'a pas apprit à quel point le monde est aussi dangereux qu'imprévisible. La réalité des choses est plus dure à encaisser que n'importe quoi d'autre. Un jour je serai un grand officier et je changerai la face du monde. "

    " Je serai alors à tes côtés pour accomplir mon nirvana. "

    " Il suffit les discussions inutiles ! Nous sommes en mission. Je viens de recevoir un appel des forces spéciales qui opèrent frontalement aux pirates. Ces derniers sont forcés d'entamer une retraite vers le nord. Autrement dit, dans notre direction. Je veux que toute la section soit prêt à accueillit Sam Sammy Summers comme il se doit. Nous ne devons faire aucun quartier, il nous faut la tête de ce salaud aujourd'hui même. Préparez-vous ! "


    La tension monta d'un cran. Et cette fois-çi la peur me tenaillait l'estomac. Je serai contre moi mon fusil, comme s'il allait faire tout le boulot à ma place. Quant à Dart, il tremblait d'excitation, prêt à donner sa vie pour tuer ces pirates. Et soudain, une vingtaine de ces brigands firent irruption dans le bourg. Le colonel hurla l'ordre et chacun de nous fit feu dans le groupe. Les guerriers ennemis les moins expérimentés furent tué sur le coup, mais l'élite de Summers ne tarda pas à répliquer. Quatre d'entre eux firent des bonds spéctaculaires dans les airs avant de décapiter nos troupes. Le colonel se jeta à corps perdu dans le combat, massacrant quiconque lui barrait la route à coup de son sabre gigantesque. Un des acrobates pirates parvint jusqu'à moi. En l'espace d'un instant, je crus que ma dernière seconde dans ce monde était venue. Mai à temps, Dart me souleva à un bras, et m'envoya valser en arrière avant de cribler le corps du flibustier de l'intégralité de son chargeur de revolver. A terre, j'avais encore du mal à réaliser que la mort venait de me passer sous le nez. Mon compagnon tourna la tête vers moi pour me demander si tout allait bien. J'acquiesçai, mais l'impossible se produisit. Un autre pirate venait de surgir, et trancha la gorge de Dart. Ma réaction immédiate fut d'hurler un cri de colère si intense qu'il surprit énormément le meurtrier de mon ami. Je tenai avec fermeté le sabre à ma ceinture. Et je compris alors que mon utilité au sein de la marine n'était pas due à mes talents de combattant ... Mais à mes pouvoirs. C'étaient ces pouvoirs qui allaient me permettre de trouver le nirvana. Submergé par la rage, je me servis du sabre ... mais via mes pouvoirs ! Le sabre se mit à flotter en l'air. Mon adversaire fronça les sourcils. Il ne comprenait pas. Alors il bondit une fois encore dans les airs pour venir jusqu'à moi et me tuer. Mais immédiatement, le sabre fusa vers lui, l'embrochant sur place.

    Ces compères remarquèrent l'étrange mort de leur frère d'arme. Et bon nombre d'entre eux se ruèrent vers moi, pourfandant ainsi les soldats marines qui tentaient de s'interposer. Je tendis la main en leur direction, et le sabre obéit. Il taillada, trancha, entailla chaque ennemi, les faisant tomber à même le sol dans un flot de sang. D'autres encore remarquèrent l'épineux problème et obstacle que je constituais. Ils se rameutèrent à nouveau. Mais à distance, j'étais hors de portée, et protégé par mon sabre. Les soldats se joignirent à mes cotés pour faire feu sur mes agresseurs. Ajoutez à cela un sabre volant qui tuait sans compter, vous obtenez la déroute dans le clan adverse. Et c'est alors qu'un hurlement retentit. Un des pirates tomba à genoux sur le sol, le visage baigné de larmes. Sur le toit de l'église, se tenait fièrement le colonel Brant, une tête au bout de son bras encore sanguinolante. Celle de Sam Sammy Summers. Le combat était terminé, les pirates avaient rendu les armes.

    Deux heures avaient passées, les pirates avaient été entassé dans un galion qui partait en direction du pénitencier le plus proche. Enveloppé dans une couverture, je restai assit aux côté de mon ami Dart qui avait rendu l'âme au combat. Je ne pleurai, j'étais simplement pensif. Il avait perdu la vie par ma faute. Quelqu'un prit place à mes côtés, mais je n'y prêtai pas attention. Il s'agissait du vieux Brant.


    " Je suis peut-être vieux, mais pas idiot. J'ai vu ce qu'il s'est passé dans la bataille. Tu as combattu fièrement et tué plus de la moitié des effectifs ennemis. Tu as les félicitaitions du QG, et pour te récompenser, tu vas devenir caporal. N'oublie pas que dans la voie que tu as emprunté, de nombreux morts joncherons le sol. Des proches. Mais si tu ne veux pas qu'une telle chose arrive, deviens plus fort. Tu possèdes un pouvoir, sers-t'en pour devenir un être exceptionnel. A propos, j'aimerais te faire un cadeau. "

    " ... "


    Le colonel déposa sur mes genoux un collier constitué de perles. Sauf que celles-çi étaient aussi grosse qu'un poing et étaient faites de métal lourd. Peut-être du plomb. Je tournai la tête vers Brant et l'interrogeai d'un regard à la fois surprit et bêta. Je ne comprenais pas quelle était la signification de ce cadeau.


    " Sam Sammy Summers portait ça autour du cou. Il est issu de la même île que moi même si je ne l'ai jamais croisé dans ma jeunesse. Il s'agit d'un collier que l'on donne aux plus vaillants guerriers de notre communauté. Je t'en fait cadeau, tu trouveras certainement une façon d'utiliser ce présent à bon escient. "


    Je restai alors à contempler le cadavre de mon ami. Je venais de lui voler sa vie et son rêve. Peut-être me pardonnerait-il dans l'au-delà ? Seul ma mort aurait apporté la réponse. Le camp fut levé, les habitants de Janissé furent sauvé. Mais moi non. Pas pour l'instant. Mon âme était trop tourmentée.
Revenir en haut Aller en bas

[flash-back] Des débuts douloureux pour un moine peu entrainé ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Autres Iles de North Blue-