AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Bonne journée, Mauvaise étoile [FB, Pv: Aiko Tsukiyo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Bonne journée, Mauvaise étoile [FB, Pv: Aiko Tsukiyo] Mar 25 Sep - 5:38

Je me souviens de ce jour il y a de cela moins d’un an, j’étais temporairement affecter à la base marine de Shell Town dans l’East Blue, je ne connaissais personne dans le secteur hormis quelque cas de soldat qui voyageais comme moi entre diverse forteresse du au fait que nous étions de minable matelots ou de simples caporaux, les deux plus bas grades de toute la marine. Je n’avais pas de mission ce jour-là, bien sûr je devais faire quelque visite ici et là pour vérifier que les matelots effectuais chacune de leur corvée dans l’ordre, la bonne humeur et surtout en temps. C’était mon rôle, je devais l’accomplir mais une fois le travail accomplis et mon quart de travail terminé je décidai qu’il était temps pour moi de visiter le coin, je ne voulais pas m’attacher au environs mais si une mission requérais ma présence à un endroit précis du secteur je me devais de connaître les moindres recoins de l’île ou tout du moins de Shell Town. Je descendis donc les diverses étages du bâtiment pour ensuite commencer ma longue marche à travers la ville, partout ou l’ont regardais il y avait des insignes de la marines et des soldats marchaient de tous els côté, impossible de faire trois pas sans risquer de heurter par mégarde un matelot. Voilà bien un village qui semblait être bien gérer et dont la sécurité ne serais jamais à blâmer, je n’aurais jamais dû croire que c’étais réellement le cas mais bon il faut bien rêver de temps à autre.

"Regarde maman un ourson en peluche, je peux l’avoir?"

"Mon chérie il est a gagné et je ne suis pas douer à ce jeux."

je remarquais hors de cette foule une maman t son enfant, l’enfant désirais un prix d’un jeux de fête foraine, un très grand ourson en peluche mais le jeux en tant que t’elle était un jeux de tir. La mère était évidemment pas douer mais essaya quand même pour faire plaisir à son gamin, elle ne réussie que deux cibles mais le propriétaire fut généreux et donna quand même un prix minimum, celui gagner à quatre cibles toucher. Le gamin ne semblait pas heureux bien que le prix soit le même ourson mais de très petite taille ou enfin de la taille normal pour un jouer d’enfant. Je retins la mère en souriant, elle sembla un peu perplexe mais je lui dis simplement de bien vouloir attendre. Je lançai en défis le propriétaire comme quoi si je touchais toutes les cibles je repartais avec son gros lot bonus qui était un tirage limité de la journée, un autre ourson exactement pareille mais plus gros que celui que le gamin avait vue. La différence était qu,il portait un chapeau et était bleu. Celui-ci refusa pour la simple raison qu’il n’était pas à gagner ainsi, je lui lançai un autre défit selon laquelle je serais capable de gagner son jeux trois fois d’affiler sans faute. L’homme ce foutu de ma gueule ainsi que les autres stands environnant. Je savais très bien que les jeux était parfois un peu truquer mais c’étais un jeu simple et dans une discipline qui ne m’était pas inconnue et loin de là. Ce coup-ci l’homme accepta en prétextant en riant qu’un autre prix presque aussi gros mais différent était dans ses stocks, le prix non réclamer du jour précédent.

*Il va manger ses bas.*

Le jeu commença et comme promis je m’appliquai, les canards passèrent deux ou trois fois sans que je n’essais d’en tiré un seul. Les gens autours pensaient que j’étais effrayer, la raison ne mon inactivité était que j’attendais d’avoir bien assimilé les pièges de ce jeux soit la mobilité différente de certain canard. Puis je n’arrêtai pas de tiré, ils tombèrent tous et je fis mon premier des trois scores parfait promis. L’homme n’en fit pas de cas et jugea ouvertement que j’étais très chanceux, son sourire d’effaça alors qu’à la première sortie de la deuxième vagues, toutes les cibles étaient touchés. La tension fut à son comble, j’avais attiré un nombre impressionnant de passant, la troisième vague fut déclencher et je ne manquais aucune cibles. Le propriétaire fut furieux et je demandai mon prix, il fut un bon perdant et me donnais l’énorme ourson puis je le donnais au petit garçon ou enfin à sa mère qui eux l’aide d’un amis passant pour le porter jusque chez eux ou enfin c’est ce que je compris. Je m’éloignais tranquillement puis je tombais rapidement face à face avec une bien jolie fille qui me regardait depuis un moment pour vas savoir qu’elle raison.

Son visage m’était familier mais je n’eux pas le temps de vérifier, le mec du stand ainsi que ses amis des jeux voisins n’aimaient pas mon genre, un mec qui était aussi douer n’étais pas bon pour les affaires. L’un d’eux m’attrapa l’épaule et me retourna vivement pour me donner une racler à la figure, je n’étais pas en tenue de la marine et donc pour moi je n’inspirais pas l’ordre et donc j’étais une cible facile. Je ne possédais pas d’arme sur moi n’y rien alors que lui était immense et se croyais donc invincible. Je me relevai tranquillement et m’excusa d’avoir été aussi chanceux à son jeux, que je ne recommencerais pas et qu’il n’entendrait jamais plus parler de moi. Le tout était évidemment faut, j’avais bien regardé son visage et était conscient de qui il était réellement, un ancien bandit de grand chemin qui avait purgé sa sentence il y a des années de cela mais qui apparemment n’avait pas abandonné ses mauvaises manies ainsi que sa bande d’amis. Il volait encore les braves gens dans un sens d’une façon légale. Je sortie après qu’il m,est laisser tranquille un den den mushi et divulgua son nom ainsi que ses actions du moment, la base elle-même allait envoyer des gens pour l’appréhender, l’un des amis du grand gaillard entendit tout et le lui dit. Celui-ci ce retourna d’un air très mauvais, j’étais donc une nouvelle fois la cible de sa colère mais cette fois-ci il sortie une dague et voulu m’attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Bonne journée, Mauvaise étoile [FB, Pv: Aiko Tsukiyo] Sam 29 Sep - 17:00

    Cela faisait deux semaine que la jeune Aiko était à Shell Town. Elle était arrivé là-bas pour une petite mission sympathique visant a surveiller le bon déroulement d'une fête foraine. Elle avait aidé les commerçant pour monté leur étale, les forain pour préparer leur manège, avait surveiller a ce que tout se déroule comme prévu en faisant des rondes dans allé. Pour cela, elle était aidé de nombreux autres marines. Mais sa gentillesse faisait qu'elle faisait souvent beaucoup plus que ce qu'on lui demandais. Alors que le dernier jour de la fête foraine arrivait, son chef lui autorisa une journée de libre pour qu'elle puisse elle aussi participé aux activité.

    A vrai dire, Aiko étant aussi une grande gamine, elle attendait le dernier jour avec impatience. Le matin, lorsque son capitaine lui donna le feu vert, elle parti habillé d'une petite robe blanche avec un sac a main assortie, elle avait juste laissé sa hache qu'elle savait inutile. Les gens la reconnaissait et certain forain lui offrir même une partie gratuite. Elle n’était pas très doué au jeux de précision, mais compensait ceci par des score monstrueux dans les jeux de forces. Elle avait fait exploser la cloche d'un jeu de . Âpres s'être excuser a multiple reprise au gérant, elle aidé a remonté l'attraction. Heureusement le patron était vieux monsieur sympathique comme tout et ne lui en voulu pas. Il la félicita d'ailleurs plus qu'autre chose. Car personne n'avait jamais réussi a atteindre cette stupide cloche. Mais comme elle était trop gêner pour accepter le gros lot, elle repartis avec juste une petite licorne en peluche sur l'épaule.

    Elle avançais dans les allée en mangeant une pomme d'amour chocolat caramel qu'elle avait acheter a un stand en passant. Alors qu'elle croquait dans la confiserie, ses pensée vagabondèrent vers Daiki... Elle aurait aimé qu'il soit la avec elle... Alors que le fruit rétrécissait au fur et a mesure qu'elle croquait dedans, Aiko vit un jeune garçon réclamer une peluche à sa mère a un stand plusieurs mètres plus loin. Une petite voix au fond d'elle lui demandais de l'aider, mais elle n’était vraiment pas doué a ce genre de jeu. La mère tenta mais elle ne réussi pas a toucher le nombre nécessaire de cible. Le gamin ce mit a réclamer l’énorme ours. Il était vraiment insolent ce gosse... Mais en même temps, a cette age, c'est normal. Un jeune homme s'approcha du stand et se mit a parler avec le gérant.

    Aiko n'est pas curieuse... pas du tout... juste un peu. Elle s'approcha discrètement de la scène, maintenant qu'elle était plus proche, l'homme semblait lui rappeler quelque chose... elle l'avait sûrement déjà croiser durant ses vadrouille, mais sans faire attention plus particulièrement que ça. Le jeu démarra tranquillement, et aucun coup ne parti.... Elle se demanda ce qu'il faisait lorsqu'une salve de coup extermina les petits canards qui servait de cible. La demoiselle était tellement sidérer que la petite peluche qui trônait sur son épaule tomba au sol. Elle se baissa pour la ramasser alors qu'une foule assez impressionnante de monde venait se rapprocher pour regarder. Quand elle se releva elle était derrière et ne voyait plus rien de part ça petite taille. Elle repartit un peu plus loin déçu de ne pas voir la suite... et puis, elle n'allait pas s'incruster comme ça, ce n’était pas très poli.

    Elle se avança quelques mètres plus loin lorsque le cri de joie du petit garçon se fit entendre, apparemment il avait gagner son ourson. Aiko se retourna vers la scène lorsque le tireur sortis de la foule d'un pas nonchalant. Il la croisa et elle fut encore pris par cette impression de déjà vu... elle le regardai passer lorsque le patron du jeu de tout a l'heure s'approcha vivement et le retourna en lui prenant l'épaule l'épaule avant de lui assénez son poing sur la figure. Elle voulu l'aider, mais en même temps, elle hésitait... C’était une histoire entre homme... et les hommes n'aimaient pas qu'on s'occupe de leur cas. Surtout si c'est une fille qui les aides, c'est bien connu et elle ne voulait pas embarrasser ce jeune homme. Celui-ci se releva et s'excusa... Mais quelques secondent après être partis il sorti un Den Den Mushi et envoya de nombreuse information à la base sur le gérant du stand de tire.

    Cette information fit le déclic dans le petit cerveau de notre demoiselle. C’était un collègue, elle avait du le voir dans son uniforme ou simplement croisé, pour ça qu'elle ne l'avait pas reconnu... Enfin, elle l'aurait sûrement pas reconnu dans tout les cas. De nouveau, le gérant s'approcha avec la tête d'un homme des plus mécontent... D'un autre côté, on venait de le signaler de nouveau à la marine d’après ce qu'elle avait écouté c’était un ancien bandit. Il sortit un poignard. Cette fois-ci, La petite marine n'allait pas le laissé faire. De plus, le tireur était désarmé. Elle couru et bloqua le coup avec son bras avant d'utilisé toute ça force et en profitant de l’élan de son adversaire pour le projeter quelques mètres plus loin. Tout avait été effectuer avec la plus grande classe, sans mouvement superflu... Mais lorsque l'homme retomba elle prit une teinte rouge pivoine et s'excusa platement.


    -Ahhhh !! Nan, je voulais pas faire de mal, je suis désolé.... Mais.... je... voulais pas... euh...

    Finalement, elle se tut lorsque les ami du chef arrivèrent. Eux non plus n’étaient pas très content. En faite, elle se sentait pas du tout d'attaque sans sa hache... et ne voulait qu'une chose c'est fuir. Elle regarda autours d'elle... Les passant s’approchaient et formais désormais une sorte de cercle autours du groupe.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Bonne journée, Mauvaise étoile [FB, Pv: Aiko Tsukiyo] Mar 2 Oct - 0:05


L'homme allait bientôt me frapper avec sa dague, je n'avais pas d'arme sur moi mais franchement avec mon âge, j'avais appris à me défendre avec comme seule défense mes propres mains. L'homme n'était pas petit, il était même dans la catégorie des colosses et je ne me sentais pas confiant. Tout ceci par contre n'était qu'un détail et en me relevant je me préparai à tout du moins esquiver cette attaque, une personne intervint en ma faveur, la jeune dame que j'avais remarqué un peu plus tôt et qui m'avait pendant un instant troublé de par son apparence, elle me disait quelque chose maintenant que je la voyais de plus près mais ce fut lorsqu'elle empoigna et projeta l'énorme individu que tout devint clair. Je voyais qu'une seule personne dans le coin capable d'une force brute aussi imposante en étant s'y féminine et peu imposante, La sergente Tsukiyo. Ce fut un spectacle époustouflant, les rumeurs sur son cas étaient donc réelles, une dame possédant presque un corps équivalent à la moitié d'une, qui avait dans les bras et les jambes la puissance de plusieurs hommes ensemble. Je me relevais en époussetant mes vêtements et quelques instants plus tard notre adversaire ce releva avec l'aide de ces amis et semblait vouloir se venger et ce avec ces camarades.

"Un...deux..trois..quatre....cinq hommes pour attaquer une demoiselle, franchement n'avez-vous donc pas de manière, je conçois qu'il en manque encore le double pour avoir une chance. Je trouve que ça reste très vexant de voir comment vous vous conduisez. On vous relâches, vous redonnes une chance d'insertion en société et continuez à être une nuisance pour ce monde."

Je me retournais vers ma camarade.

"Sergente Tsukiyo, ce fut un honneur d'être secourue par une femme de votre qualité."

Les hommes n'aimèrent pas mon monologue et sortirent des armes cacher un peu partout autour de nous, des sabres en majeur partie mais aussi pour deux d'entre eux des pistolets. Je ne possédais aucune arme sur moi et ils s'armaient tous comme des trouillards, je fus triste pour eux lorsque je pris sur moi le fait d'être immobile et concentrer, mon corps changea rapidement pour former l'aspect d'un grand lézard bleuté, le pouvoir de mon fruit du démon entrait en jeux, aucune source d'eau proche et aucune arme fait en granite marin, ce combat serait trop facile. Les vêtements c'était ajusté à ma nouvelle taille qui n'avait pas forcément beaucoup changé, un peu plus grand et gros certes mais rien d'extrême pour le poids et la taille. La majeure partie de mon nouveau poids étant concentré dans une grande queue pointue. L'autre changement majeur hormis les écailles et l'aspect normale d'un lézard mais sur deux pattes vint rapidement entrer en jeux, ma langue s'étira longuement et rapidement me permettant de subtiliser une lance à l'un d'eux. Elle revint vers moi et je l'attrapai avec l'un de mes mains griffus alors que ma langue ce replia dans ma gueule.

"Merci gamins je me sentais tellement en danger sans arme contre vous tous, j'avais très peur."

Ma voix était la même que celle de mon apparence humaine, le ton que j'utilisais suggérait que je me moquais d'eux et pas qu'un tout petit peu. L'un d'eux n'arrivais plus à se retenir et me tirais dessus avec son jouet.

"Depth Dance"

Je fis tourbillonner la lance devant moi pour bloquer et envoyer le projectile dans les airs mais celle-ci ce retrouva planter dans mon épaule à la place. Je la retirais avec mes griffes, la plaie commençais lentement son processus de régénération instantané, l'un des effets les plus intéressants conférés par ce fruit. Force était d'admettre, je ne pouvais pas me battre convenablement sans une arme beaucoup plus similaire à la mienne. Ainsi donc je devais terminer ce petit problème le plus rapidement possible. Je ne voulais pas mêler Aiko dans tout ceci mais l'un des hommes lui fonça dessus avec un sabre.

"Belly Breaker"

Je tendis ma queue dans un arc de cercle et avant qu'il n'atteigne sa cible ou que sa cible lui démolisse le visage je l'entraînais contre contre gré vers moi, les déstabilisant et me permettant de lui enfoncer mon genou profondément dans l'estomac. Celui-ci tomba comme une roche sur le sol, incapable de respirer un instant et perdis connaissance, maintenant il ne restait que deux hommes avec des fusils, un homme désormais désarmer qui brandit un morceau de bois, une idée bien stupide certes, comme nouvelle arme. Un autre avec une épée et leur chef qui tira un énorme marteau de derrière son propre comptoir où il avait été presque projeté. Les renforts arrivèrent plus tôt que prévue m'étant fin à ce petit conflit.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bonne journée, Mauvaise étoile [FB, Pv: Aiko Tsukiyo]

Revenir en haut Aller en bas

Bonne journée, Mauvaise étoile [FB, Pv: Aiko Tsukiyo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Shell Town-