AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[flash-back] Pour une poignée de légumes ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [flash-back] Pour une poignée de légumes ... Ven 12 Oct - 20:35

    Conseil des frères laoshen, Ile de Freyja, North Blue


    C'était bel et bien le Mahatma Kandhi qui présidait ce groupe. La réunion avait lieu dans le temple principal. Les meilleurs fidèles entièrement dévoués à leur propre nirvana s'étaient rassemblés pour parler d'affaires qui touchaient de très près leur petite communauté. Une grande table circulaire avait été placé au centre de la salle. Tous les moines siégeaient avec fierté dans cette assemblée. Le Mahatma Kadhi prit la parole. C'était un vieil homme de foi, non dénué d'esprit.


    " Messieurs, si le conseil est réuni aujourd'hui, c'est pour une raison particulière. Vous serez étonné de voir que j'ai également invité notre cher bienfaiteur Zahi Boshnak, chef de la caste des gardiens. Comme vous le savez, cela va faire presque six ans que l'hérétique Ganesha Ithar a trahi notre confiance en avalant le Fruit Sacré. En commettant ce crime impardonnable, les dieux l'ont maudit et les esprits du mal se sont incarnés en lui. Il est désormais doté de pouvoirs, comme certains de nos frères l'ont remarqué le jour de sa fuite. Cette histoire aurait pu se terminer le jour-même si Ganesha Ithar avait accompli un exil silencieux. Mais il n'en est rien. Il se trouve qu'il fasse désormais partie de la marine ! Une force armée protectrice du monde. Et nous ne pouvons laisser cela tel quel ! Avec un démon dans ses rangs, l'impossible pourrait arriver ! Alors nous allons procéder à un vote. Mes frères ! Désirez-vous entamer une chasse à l'encontre de l'hérétique ? "


    Les moines laoshen échangèrent des regards quelque peu apeurés. Ganesha Ithar, possédé par les démons ? Cela paraissait invraisemblable. Mais cet ancien membre de la communauté monacale de Freyja avait enfreint le premier des sacrements en mangeant le Fruit Sacré. Un à un, les moines levèrent la main. La sentence fut donc prononcée, le sergent allait être poursuivi par les forces de Freyja jusqu'à ce que mort s'ensuive. Zahi Boshnak, le maitre de la caste des gardiens, la force armée de l'île, se leva et parla.


    " Mahatma, j'en fais le serment, je respecterai votre engagement. La caste des gardiens, les protecteurs et guerriers de Freyja feront tout leur possible pour arrêter l'hérétique Ithar. Mes hommes vous ramèneront sa tête. Je compte dès à présent envoyer un homme de confiance : Hanabe. Certains d'entre vous connaissent bien ce gardien, il a accompli de nombreux exploits. Sa force est colossale et fait office d'un parfait chasseur de démon. Je vous garanti un grand succès de sa part. "


    Les moines se saluèrent les uns les autres, et Kandhi s'inclina devant Zahi. Le gardien se retira avec déférence, descendit les marches qui menaient eu temple, et se rendit à la caserne. Il traversa la cour principale dans laquelle se déroulait l'ensemble des entrainements des jeunes recrues. On le salua avec grand respect : Zahi était un gran guerrier. Puis il se rendit dans un des quartiers principaux du bâtiment. Il entra dans un dôjô plongé dans une obscurité quasi-totale. Mais tous les gardiens de l'île étaient habitués à l'absence de lumière. Cela faisait partie des entrainements. Zahi se rapporcha d'une silhouette massive.


    " Hanabe, tu vas pouvoir de dégourdir un petit peu. "

    " Ca fait combien de temps que tu ne m'as pas autorisé à sortir, Zahi ? Presque cinq ans. Cinq putain d'année à me faire chier sur cette maudite île ! Pourquoi ? Pourquoi ? "

    " Il semblerait que l'isolement t'ait endomagé la mémoire. Je te rappelle que tu as complètement détruit un edifice importan lors de ta dernière mission. Tu as du mal à contrôler ta force monstrueuse. Et c'est pour ça que j'ai besoin de toi. Ganesha Ithar, ça te dit quelque chose ? "

    " L'hérétique. "

    " Dans le mille. Tu as carte blanche. Ramène-moi sa tête. Il est sergent dans la marine, tu ne devrais pas trop tarder pour le trouver. "


    Zahi se retira, laissant jubiler son guerrier. Hanabe regarda le plafond du sombre dôjo, et éclata d'un rire malfaisant, sonore et terrifiant. Il allait enfin laisser exploser sa rage au cours d'un combat. Il était libre.

    ------------------------


    J'avais accosté sur Bilobilo, une petite île de North Blue. Il ne s'agissait pas d'une mission à proprement parler mais ça en avait tout l'air. Juste avant que je ne rencontre le sous-amiral Senzô, mon supérieur, le colonel Brant, m'avait ordonné de lui ramener des légumes particuliers, qui ne poussaient que sur une île de north blue : Bilobilo. Ces légumes avaient des vertues constipatrices, fortes utiles pour les victimes de tout genre de chiasses. Il se trouvait que le colonel avait attrapé la mégastro. Une variante de la gastro, mais en plus violente, et uniquement focalisé (fécalisé, humour.) sur la défecation. Cela faisait plus de trois jours qu'il était resté bloqué sur le trône, à laisser chanter sa boyasse et à boucher les canalisations du QG. Les légumes bilobilo (du même nom que l'île) étaient le seul remède contre la mégastro même si celui qui en mangeait devait s'attendre à ne plus chier pendant trois semaines. Mais dans ce cas-çi il existait d'autres légumes : ceux de l'île borouborou qui permettaient de relâcher les sphyncters et donc de chier bouillasse pendant cinq jours non-stop. Pas d'inquiétude, pour guérir cette diharrée due aux légumes borouborou, il suffisait de manger les légumes bilobilo.

    Mais je devais me presser, toute la tuyauterie du QG de North Blue était en péril ! Il était donc grand temps pour moi de me mettre à chercher ces petits légumes faiseurs de miracles. Avec mon unité de douze hommes, je mis pied sur l'île qui était inhabitée. Je distribuais alors pelles et pioches aux soldats. Et bien oui, les légumes bilobilo poussaient sous terre, dans des endroits humides. Cette île était une immense forêt tropicale, bordée par une plage de sable blanc. Sans hésiter, toute la troupe s'enfonça dans l'épaisse forêt. Nous tenions absolument à sortit le colonel de ce purin euh ... pétrin. Comment trouver un lieu où l'humidité était élevée ? Il suffisait de trouver un essaim de moustiques. Une fois cela fait, mes hommes se mirent à l'ouvrage. Je fis de même, et je devais avouer que contre toute attente, je fus l'ouvrier le plus efficaçe de notre petit groupe. Après à voir touché le sol, je fis léviter plusieurs blocs de terre et les entassai. Après quelques minutes d'investigations, nous débusquâmes trois gousses de légumes bilobilo ! Mission accomplie, le fion du colonel Brant allait pouvoir souffler un petit peu. Durant le trajet de retour, je sentis une présence. Comme si j'étais épié. J'ordonnai alors à mes soldats de rejoindre le navire et de m'y attendre. Je regardai autour de moi. Et je vis alors mon adversaire. Un sumo au corps couvert de tatouages ... Je le connaissais ... Cela faisait des années que je ne l'avais pas vu. Il s'agissait d'un des membres de la caste des gardiens de mon île natale. Il me dévisagea un moment avant de me déclarer en ricanant :


    " Ah ah ah ! Alors c'est toi Ganesha Ithar ! Un ancien moine laoshen obèse ? Décidément, Zahi me le paiera très cher. Il m'avait pourtant promis une proie digne de ce nom. Mais je vais devoir m'occuper de toi. "

    " Hanabe ... ? De Freyja ? Qu'est ce que tu fais içi ? Zahi t'a chargé de m'éliminer ? Je ne comprends rien. "

    " Pourtant on m'avait dit que tu étais plus fûté que combattif. Mon pauvre, le Mahatma Kandhi a réuni un conseil monacal. Tu as été ondamné à mort et c'est Zahi qui se charge du dossier. Tu seras poursuivi jusqu'à ce que mort s'ensuive, Ganesha. Désolé de te l'annoncer comme ça, mais je suis celui qui va mettre un terme à ta vie. "


    Hanabe n'était pas un ennemi à prendre à la légère. Il était très puissant et surtout incontrôlable. Ainsi donc les membres de ma communauté avaient décidé de me poursuivre jusqu'à ma mort. Une situation délicate qui était indépendante de toute autre institution. Et puis, j'avais de l'énergie à revendre. Hanabe fronça les sourcils et fonça sur moi. Il s'apprêta à abattre la paume de son énorme main sur mon visage, mais j'esquivai avec chance et peu de souplesse. Le gardien défonça un tronc d'arbre qui se situait derrière moi. L'arbre s'effondra dans un fracas monstrueux, Hanabe jubilait. Moi non. Je posai ma main sur un autre arbre qui était juste à côté de moi. J'avais donc une arme à portée de main. Mais avant d'utiliser ce végéal, j'utilisai ma technique fétiche :

    Ashura Viknar : La Percée des Dix Points !!!

    Je joignis les mains en les claquant. Mon collier de dix perles de métal se mit à léviter, puis se dispersa dans les airs. Les grosses boules fusèrent sur Hanabe, finalement j'allais devenir vainqueur du combat assez rapidement. Mais se dernier contracta ses muscles. Les impacts ne lui firent aucun effet. Impressionnant. Jamais je n'avais encore vu cela. Il était temps de passer aux choses sérieuses. L'arbre se déracina, et flotta à son tour au dessus de moi. Il faisait bien dix mètres de haut, il était aussi conséquent qu'un chêne vigoureux. En une seconde, l'immense tronc s'abattit sur le sumo. Mais ce dernier l'enserra dans ses bras avant de le rompre en deux morceaux. Une fois de plus, ma tentative ne servit à rien. Hanabe ne se fit pas attendre, et m'infligea un coup de poing à pleine puissance dans le ventre. Je fus projeté à plusieurs mètres du sol avant de retomber sur un rocher, j'allais me fracasser le crâne ... Mais les masses de terres que j'avais entassés lorsque j'avais creusé me sauva in exremis la vie en amortissant ma chut. Ainsi, sur mon tapis de terre, je pris mon envol pour atterir à plusieurs centaines de mètres plus loin, sur la plage de sable. Je crachai du sang. Je sentais une extrême douleur au niveau de la cage thoracique. Mes soldats s'atroupèrent autour de moi.


    " Allez vous en !! " avais-je rugit.


    Trop tard. Hanabe avait entamé une course à pied qui battait tous les reccords. Il venait de me rejoindre sur la plage. Il croisa les bras et éclata de rire. J'étais de nouveau à sa merçi. J'étais sur le sol, à trainer péniblement mon corps massif. En utilisant mon pouvoir sur mes propres vêtements, j'arrivai néanmoins à glisser quelque peu. Au prochain coup, il était certain que mon corps ne tiendrait plus le coup. Il était inutile de tenter de raisonner ce fou furieux. Il prenait son pied uniquement en combattant, lui retirer ce plaisir était beaucoup trop demander. Il ne restait plus qu'une solution. Je touchai le sol et provoquai une espèce de mini-tempête de sable. Elle ne recouvrait qu'une surface restreinte, mais était d'une grande intensité. Hanabe ragea et tenta de protéger ses yeux contre les grains qui griffaient sans relâche sa rétine. Pendant ce temps, moi je m'étais positionné au bord de l'eau. Une position extrêmement vulnérable pour un utilisateur de pouvoirs d'un fruit du démon. Sans hésiter, je plongeais ma main dans l'eau de mer. Imergé sous l'eau, mon corps était incapable de se mouvoir, mais mon pouvoir était néanmoins toujours actif, mais non activable. Alors qu'un simple contact avec l'eau de mer était inoffensif. Et dans mon cas, il était salvateur.

    Medusa Aquaria : Les Esprits de l'Océan !!

    Après avoir touché l'eau, deux masses d'eau de mer lévitèrent. Elles étaient toutes les deux plus grosses que moi. La tempête se calma, mais Hanabe était resté immobile, trop occupé à tenter de sortir le sable qui s'était logé sous sa paupière. Il allait à présent savoir à quel point sa force était impuissante face à moi. Les trois masses fusionnèrent en une énorme sphère qui fonça sur Hanabe. Une fois cela fait, le sumo se retrouva à l'intérieur de cette gigantesque bulle d'eau. Il tenta de se débattre, de s'échapper, mais sans succès. Il s'agissait d'une véritable prison aqueuse. Puis il se fatigua, perdit ses forces, et mourrût en moins d'une minute. Ses poumons s'étaient remplis d'eau de mer, il était désormais vaincu. Une fois mon ouvrage accompli, je laissai éclater la sphère que je venais de créer et qui m'avait demandé énormément de concentration. Si j'avais eu affaire à deux adversaires, cette technique n'aurait servit à rien. Je m'étalai sur le sable chaud à haleter comme un petit chien. Je toussai encore du sang et grimaçai de douleur. Les soldats se hâtèrent de faire venir de médecin de bord pour qu'il me soigne. J'avais deux côtes brisées ainsi qu'un poumon légèrement perforé. Mais il fallait vite stopper l'hémoragie interne. Un navire de secours de la marine fut alerté, et une heure plus tard, j'étais dans le bloc opératoire du vaisseau-médecin. Le colonel allait devoir attendre, j'avais besoin de quelques semaines de repos. Mais depuis mon lit, j'entendait les hurlements de son trou du cul qui criait à l'aide ....
Revenir en haut Aller en bas

[flash-back] Pour une poignée de légumes ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Autres Iles de North Blue-