AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Les Maréchaux de la Paix [Astral Senta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Les Maréchaux de la Paix [Astral Senta] Dim 14 Oct - 16:11




    Nom : Gilgamesh Soni
    Armes : La Pilule de l'Esprit, la Pilule du Corps ainsi qu'un bâton en acier nommé " Justice "
    Pouvoirs/compétences : Se bat au corps à corps après avoir ingéré un quantité phénoménale de drogues diverses. Son corps est tellement pur qu'il ne ressent pas les effets néfastes des drogues dans son organisme.



    Nom : Sonara Kayos
    Armes : Aucune
    Pouvoirs/compétences : Sa vitesse de déplacement est comparable à celle du soru. Ses mouvements sont si rapides que personne ne peut les voir. Quant à sa force physique, elle à un tel niveau qu'elle peut aisément briser du roc avec les poings.


    Gilgamesh et Sonara n'étaient pas des chasseurs de primes ordinaires. Ils venaient de Freyja, l'île natale de Ganesha. Gilgamesh avait été dans son jeune temps le meilleur ami du sergent. Cette amitié avait très mal fini, puisque que Ganesha avait été contraint de s'être exilé de son île après avoir mangé le Fruit Sacré (qui n'était autre que le Fuwa fuwa no mi). Depuis lors, comme les lecteurs doivent s'en souvenir, le conseil des frères Laoshen de Freyja, dirigé par le Mahatma Kandhi, avait donné à Zahi Boshnak, chef de la caste des gardiens, l'ordre d'éliminer Ganesha Ithar, l'hérétique. Zahi avait alors envoyé un de ses meilleurs guerriers : Hanabe. Ce dernier fut tué lors de sa tentative de meurtre contre Ganesha. Il fallait dire que le sous-officier ne se laissait pas faire, mais avait frôlé de très près la mort. Zahi eut donc vent de la défaite de son ami Hanabe, et jura de faire tout son possible pour ramener la tête de Ganesha sur le sol de Freyja.

    Gilgamesh, qui fut le meilleur ami de Ganesha, se proposa pour aller le tuer. Zahi accepta et ordonna qu'il fut accompagné de Sonara Kayos, un des meilleurs espoirs féminins de la caste des gardiens. Les deux protecteurs de l'île prirent le premier navire, et voyagèrent jusqu'aux abords de Grand Line, afin de chercher des informations sur leur cible. Après quelques semaines d'investigations, ils apprirent que le sergent s'était rendu sur Grand Line. Les deux gardiens déidèrent donc de se rendre à Whyskey Peak et de se faire passer pour des chasseurs de primes, le temps que de nouvelles informations filtrent. Voici donc près de deux semaines que les deux assassins résident sur cette île maudite pour les pirates ...

    ----------------------------------------


    La dernière étape de notre initiation avec Senzô s'était enfin terminée. Grâce à notre espit d'équipe, Astral et moi avions triomphé des terribles épreuves de notre mentor. Il s'était avéré que le voleur n'était autre que le sous-amiral lui-même ! Le lieutenant était parvenu à immobiliser l'officier, et à reprendre le coffre. Senzô s'expliqua : toute cette histoire n'était qu'une mascarade ! Les témoins, le vol, tout ! A part les pirates bien entendu. Il nous félicita et nous promit une prochaine rencontre. Après avoir fait ses adieux, il se transorma en un oiseau de feu qui s'envola dans le ciel. Incroyable ! Ainsi donc cet homme avait ingéré lui aussi un fruit du démon de type zoan ! Mais d'une autre sorte que celui d'Astral. Après avoir réussi le stage, Astral et moi décidions de voyager encore ensemble durant quelques temps. Nous étions sur Grand Line, et nous comptions bien y rester ! C'était bel et bien sur ces mers que nous pouvions nous faire un nom. D'un commun accord, nous nous dirigeâmes vers Whiskey Peak. S'il y avait bien un endroit où les connaisseurs de la piraterie vivaient, c'était bien ici. Les chasseurs étaient très bien informés au sujet des criminels qui écumaient les mers, c'était donc ici que devait être notre point de départ.

    Le voyage de Mouse Amazon Island jusqu'à l'île des chasseurs de prime dura une petite semaine. La navigation sur Grand Line était complètement différente de celle sur les blues, car le climat était extrêmement capricieux. De plus, il était nécessaire d'avoir des éternals pose ou des log pose pour pouvoir naviguer en toute sécurité. Le lieutenant Astral ne semblait pas trop être dépaysé. Il ne fallait pas sous-estimer son grade, ce n'était pas la première fois qu'il venait sur Grand Line. Une fois que nous eûmes accosté sur l'île, je proposai à mon ami et supérieur d'aller boire un coup dans une taverne. Un fois à l'intérieur de l'une d'entre elles, nous commandâmes du rhum, et entre deux grands verres, je lui déclarai :


    " Tu sais, je pense que nous devrions suivre les conseils du sous-amiral Senzô. Tout comme moi, tu dois être d'accord avec le fait que c'est un officier unique et intouchable. Il nous a suggéré plus d'une fois de faire équipe, et je pense que le but de ce stage était précisément de nous apprendre que toi et moi, on se complète. A nous deux, nous serons invincibles sur le terrain. Je propose donc que nous formions un équipe. Un duo qui ferait trembler tous les pirates de Grand Line. Pour ça, tu as juste à m'affecter sous ton commandement puisque ton grade est supérieur au mien. Qu'en dis-tu ? "


    J'attendais impatiemment sa réponse, et j'ignorais que dans l'ombre, la malveillance nous guettait ...


Dernière édition par Ganesha le Dim 14 Oct - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Maréchaux de la Paix [Astral Senta] Dim 14 Oct - 16:44




Nouvelles équipe !



      Nous avions enfin réussi, à nous deux, Ganesha et moi-même nous avons réussi à venir à bout des épreuves affreuses du sous amiral Senzô. Il nous rendit le coffre en nous expliquant que tout cela n’était qu’une énorme supercherie organisée par ses soins. Tout cela, avait était organisé pour que les pirates qui était notre véritable mission, ne déguerpisse pas aux premiers bruit de marin arrivant sur l’ile. Après nous l’avoir expliqué, il nous donna notre recommandation et prenant sa forme animale, il s’envola vers d’autres cieux. Bon, il avait lui aussi mangé un fruit de type zoan, voilà comment il me comprenait aussi bien. Après le départ de Senzô, Ganesha et moi-même décidèrent de voyager encore ensemble car maintenant que nous somme sur Grand Line, on va casser du pirate ! D’un comme un accord, lui et moi nous somme dirigés vers Whyskey Peak terre des chasseurs de primes donc un endroit où on pourrait facilement trouvés des informations sur nos futures missions.

      Après avoir embarqué sur le bateau pour Whyskey Peak, le voyage dura exactement quatre jours. Même si les températures étaient complétement différente que celle sur les Blues, j’avais l’air moins touché que mon compagnon, c’était surement due au fait que ce n’étais pas la première fois que j’aller sur Grand Line. Après ce petit trajet, nous débarquâmes enfin sur cette ile qui est la hantise des pirates les plus faibles de Grand line : Whyskey Peak. D’un comme un accord, Ganesha m’invita à boire un verre dans un petit bar se trouvant sur le port, pratique pour étancher notre soif. Entre deux verre de rhum, le sergent me proposa une idée fort sympathique

      " Tu sais, je pense que nous devrions suivre les conseils du sous-amiral Senzô. Tout comme moi, tu dois être d'accord avec le fait que c'est un type formidable. Il nous a suggéré plus d'une fois de faire équipe, et je pense que le but de ce stage était précisément de nous apprendre que toi et moi, on se complète. A nous deux, nous serons invincibles sur le terrain. Je propose donc que nous formions un équipe. Un duo qui ferait trembler tous les pirates de Grand Line. Pour ça, tu as juste à m'affecter sous ton commandement puisque ton grade est supérieur au mien. Qu'en dis-tu ? "

      - Cette idée est vraiment…Géniale ! Je suis en tout point d’accord avec toi Ganesha, nos deux styles de combat fusionnent parfaitement, toi et moi allons devenir les soldats de la marine les plus craints des pirates !

      Après ma réponse, lui et moi avons trinquer à notre future collaboration ainsi qu’a tous les pirates que nous allions détruire dans notre avancer dans la marine. Après avoir bu pendant un moment, deux types encapuchonnés vinrent à notre table avant de nous regarder fixement, mais que voulait t’ils ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Maréchaux de la Paix [Astral Senta] Dim 14 Oct - 20:15


    " Cette idée est vraiment…Géniale ! Je suis en tout point d’accord avec toi Ganesha, nos deux styles de combat fusionnent parfaitement, toi et moi allons devenir les soldats de la marine les plus craints des pirates ! "


    J'étais heureux qu'Astral soi interessé par ce projet d'alliance. Il manquait beaucoup d'officiers de bonne trempe au sein de la marine, et nous serions les prochains cadors de notre sublime institution. Alors que nous nous appretâmes à trinquer, deux hommes vêtu de capes et de capuches se rapprochèrent de nous. L'un était plus petit que l'autre, et le premier parla en premier :


    " Ganesha Ithar, hérétique. Tu as osé profaner la loi primordiale de notre peuple. Le conseil des frères Laoshen a décidé de ton exécution, et c'est le maitre Zahi qui s'en charge. Hanabe n'était pas de taille contre toi, mais moi, je le serai ! Sonara ! Occupe-toi de son compagnon ! Tous les amis du profanateur seront exécutés. "

    " Astral ! Prépare-toi ! Ce sont ... "


    Je n'eus pas le temps de le prévenir. Le plus grand des deux inconnus se rua sur moi, me faisant rouler et glisser jusqu'au mur du fond. Son complice devait certainement déjà combattre contre Astral. Même si ces deux-là vivaient dans une communauté d'ermite, ils étaient extrêmement puissants. J'eus du mal à me relever, mon ennemi marchait lentement vers moi. Il retira sa capuche, dévoilant ainsi son vrai visage ... Gilgamesh ! Il était autrefois mon meilleur ami ... Et malgré la différence de nos castes, nous avions su nouer des liens indestructibles. Il me sonda du regard, toujours avec ce regard calme qu'il a toujours eu.



    " Hérétique, tu as emprunté la voie du pêché. Le nirvana de la caste des gardiens est d'anéantir les ennemis de l'île Freyja. Et tu es devenu précisément un ennemi de notre communauté. Malgré notre amitié qui fut inébranlable, je vais te tuer aujourd'hui. Tu sais que je n'hésiterai pas. "


    C'était terrible. J'aimais terriblement Gilgamesh, qui fut mon principal soutient pendan toutes mes années dans l'académie laoshen. Je ne pus m'empêcher de verser une larme. Il m'était impossible de blesser un ancien camarade. Le gardien ôta sa cape, et se mit en postion de combat. Il tenait en main un bâton en acier trempé, la célèbre arme "Justice". Elle était offerte au meilleur élève de l'académie des gardiens. Autrement dit, Gilgamesh était l'élève ayant reçut les meilleurs résultats depuis son prédecesseur. Il le fit tournoyer avec agilité, et sortit une pilule blanche de sa poche et l'avala. Il fut prit d'un frisson, et ses yeux devinrent aussi rouges que la braise. Je savais ce qu'il venait d'ingérer. Le cachet blanc, dit "La Pilule de l'esprit". Tout le monde sait que nous n'utilisons que 10% de notre capacité cérébrale. Avec ce drogue, on pouvait utilise jusqu'à 30%. Mais dans la plupart des cas, l'utilisation de la pilule entrainait la folie. Seulement, Gilgamesh avait un corps si parfait, que son organisme n'en ressentait pas les effets négatifs. Avec ses nouvelles capacités, sa force était grandement décuplée, mais ainsi que sa capacité d'analyse et son sens de l'anticipation. Il réfléchissait beaucoup plus vite en clair. Il se rua sur moi avec une vitesse incroyable, et abattit son bâton sur mon épaule. Je sentis mon bras se disloquer sous le coup redoutable de Gilgamesh. J'hurlai de douleur, mais restai sans bouger. Il me regarda, comme dégoûté de mon manque de combattivité. Mais je ne pouvais me résoudre à combattre quelqu'un de si cher à mon coeur. Et puis le visage d'Astral me vint en mémoire. Nous allions former une force irrésistible. Nous devions purger ce monde. La paix universelle. J'y croyais dur comme fer. Et Gilgamesh faisait obstacle. Je claquai des doigts avec ma main droite.


    Ashura Viknar : La Percée des Dix Points !!!


    Les boules de métal de mon collier lévitèrent et fusèrent sur le corps de Gilgamesh. J'en profitai pour me relever et prendre la fuite. Une fois hors de la taverne, je ramarquai avec surprise que le gardien avait repoussé chaque assaut de mes perles. Il fallait que je me batte en faisant de mon mieux. Je posai ma main sur ce sol constitué de roches.


    Gana Gana Suprêma : La Créature de la Terre !


    De nombreuses plaques rocheuses se délogèrent du sol, et recouvrirent intégralement mon corps, formant ainsi une armure de roc, aux bras et aux mains gigantesques. J'avais une allure de golem, mais qu'importe. Je fis revenir jusqu'à moi mes perles, qui tourbillonnaient autour de mon corps désormais plus que massif. Gilgamesh marcha jusqu'à moi, toujours avec son calme habituel. Il fronça les sourcils en voyant l'attirail que je portais. Il ne devait pas y comprendre grand chose, mais il fouilla de nouveau dans sa poche. Il en sortit une pilule rouge. Une pilule extrêmement dangereuse, puisque j'avais étudié ces effets. Cette drogue appelée "la Pilule du Corps", conférait une nouvelle apparence à son détenteur. La morphologie et l'organisme de l'hôte étaient intégralement modifiés. Au final, celui qui avalait cette pilule devenait plus gros, plus agressif et immensément plus fort. Combinée avec la Pilule de l'Esprit, les effets étaient imprévisibles. Gilgamesh ouvrit la bouche, et y plongea la pilule.


    " Gilgamesh, non !!! "


    Une étrange aura bleuâtre se dessina autour du gardien. Je l'entendais hurler. Il hurlais de souffrance. Pourquoi avait-il choisi de prendre cette monstreuse drogue. Tout comme moi, il devait savoir que la mort l'attendait s'il continuait ainsi. Peut-être ne désirait-il pas me tuer en étant conscient. Il fallait qu'il perde les pédales pour le faire. Un éclat de lumière aveuglant se produisit, et lorsque j'ouvris les yeux, il n'était plus là. Sentant une présence derrière moi, je me retournai.


    Gilgamesh était devenu méconaissable. Il était désormais gigantesque, presque trois mètres de haut. Sa musculature était telle qu'elle était largement supérieur à n'importe quel colosse de ce monde. Ses yeux étaient toujours aussi rouge, il avait des cheveux de la même couleur qui se dressaient sur son crâne d'ordinaire chauve. Il était désormais la folie. A une vitesse inimaginable, il me frappa.


    Son coup brisa toutes les roches qui étaient sensées me protéger. Je fus repoussé sur plusieurs mètres avant de m'effondrer sur le sol. Je me mis à tousser du sang, je sentais que mon estomac était en bouillie. De plus, mon épaule cassée me faisaient encore plus mal. Cette fois-çi, j'étais hors-service, incapable d'utiliser mes pouvoirs tellement que j'éais faible. Je sentis mes forces me quitter ... J'étais vraiment pitoyable. Gilgamesh marcha vers moi d'un pas lent, comme une possédé. Quelques mètres devant moi, il vomit une énorme quantité de sang. Son organisme était loin de tenir le coup. Il avançait néanmoins. Au prochain choc, mon coeur allait lâcher.


    " GANESHAAAA !!! Je ne laisserai pas mon corps m'abandonner avant de t'avoir envoyé six pieds sous terre ! Tu mourras avant moi ... Gghhh ... Hérétique !! Mécréant !! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Maréchaux de la Paix [Astral Senta] Lun 15 Oct - 18:33




Combat !



      Bon, j'avais maintenant dit ma réponse à Ganesha qui avait l'air emballer par une alliance entre nous, ce qui ne m'étonna pas vraiment. Lui et moi, étions vraiment ami et ensemble nous allions mettre la piraterie à Genoux, c'est sûr. Alors que lui et moi allions trinquer pour sceller notre alliance, deux personne en capuches firent leurs apparition, l'un d'eux prit la parole le premier :

      " Ganesha Ithar, hérétique. Tu as osé profaner la loi primordiale de notre peuple. Le conseil des frères Laoshen a décidé de ton exécution, et c'est le maitre Zahi qui s'en charge. Hanabe n'était pas de taille contre toi, mais moi, je le serai ! Sonara ! Occupe-toi de son compagnon ! Tous les amis du profanateur seront exécutés. "

      Je n'ai pas compris tout de suite ce qui était en train de se passer, le premier homme fonça alors sur Ganesha pour entamer le combat avec lui. Voyant l'expression de Ganesha, ils devaient se connaitre, sinon il joue vachement bien la comédie. Alors que je voulais aller aider mon nouvel équipier, une femme s'interposa avant de prendre la parole.



      " Je ne veux pas te combattre car tu n'à rien à voir avec cela, mais ce combat n'est pas le tien. Notre mission est de tué Ganesha, personne d'autre alors si tu n'interviens pas, nous te ferons aucun mal. Et si tu te demandes qui je suis, je me nomme Sonara Kayos originaire tout comme compagnon de l'ile natale de Ganesha.

      " Je ne veux pas te vexer hein, et je comprends tous ces histoires de missions. Mais, il y à un hic, Ganesha est mon ami, alors tu peux toujours courir pour je vous laisse le tuer sans intervenir, tu peux compter avec moi dans la partie ma belle !

      Elle ne me regarda même, pas, elle fit juste mine de murmurer un "très bien." Quand elle eut fini ces deux mots, elle disparut tout simplement de devant mon regard juste avant de se retrouver juste devant moi, sa vitesse était très élevée, je ne l'avais même pas vu venir. D'un coup sec, elle me frappa l'abdomen, m'envoyant à l'extérieur du bar, me faisant passer à travers un des murs. Elle me rejoignit alors dehors, passant par le trou qu’elle venait de causer grâce à sa force assez spectaculaire je dois dire. Bien sûr, je n'aller pas la laisser me battre aussi facilement, c'est pour cela que je me suis relevé, prenant ma forme hybride pour lui faire face.


      Maintenant que j'avais pris cette forme, sa vitesse ne pourrait sans doute plus me surprendre, le fait d'être un félin aller me permettre de pouvoir la sentir ou l'entendre, même si mes yeux ne peuvent la suivre. Elle en fit d'ailleurs vite les conséquences, elle tenta la même attaque que précédemment, une attaque direct, sauf qu'au moment où son poing devait rentrer en collision avec mon abdomen, il rencontra plutôt ma main, mon odorat me permit d'éviter et d'attraper son poing, l'envoyant alors moi-même dans le décors, le combat allé pouvoir commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Maréchaux de la Paix [Astral Senta] Lun 15 Oct - 19:37

    J'étais prêt à rendre littéralement l'âme. C'était certain, j'allais mourir d'une seconde à l'autre, c'était sans espoir. J'étais si sonné que j'étais incapable de bouger ou d'utiliser correctement mes pouvoirs. La mort n'avait jamais été aussi proche de moi. Le temps était si flou ... Je ne savais plus quoi faire. Tout était perdu. A cet instant précis, je regrettai simplement d'avoir mangé ce fruit ... Il avait été la source de tous mes ennuis ... Je fermis les yeux en attendant la sentence. Une sentence quin tarda à venir. J'ouvris les yeux, et je remarquai que Gilgamesh était à genoux, devant moi. La bouche dégoulinante de sang, ses yeux versés de larmes. Sa nouvelle apparence n'avait rien de similaire à l'ancienne. Mais pourquoi pleurait-il donc ? Il plongea son regard dans le mien.


    " C'est impossible ... C'est au-dessus de mes forces ... Je ne peux pas !!! "


    Contre toute attente, celui qui fut jadis mon meilleur ami était incapable de s'aquitter de la tâche qui lui incombait. Je le soupçonnais d'être devenu un autre homme. Mais c'était loin d'être le cas. Comme moi, il éprouvait les mêmes sentiments. Ne pouvant m'empêcher de sucomber à l'émotion, je versai des larmes à mon tour. Gilgamesh posa sa main sur mon épaule et vomit une énorme quantité de sang. Peut-être deux litres en moins de dix secondes. Il s'effondra sur le sol, comme paralysé. Il leva les yeux vers le ciel, comme si c'était la dernière fois.


    " Ganesha ... Longtemps tu as rêvé d'être comme moi ... Et moi rêvé d'être comme toi. Nous nous complétions, j'étais le corps, tu étais l'esprit. Comment ai-je pu croire une seule seconde que j'allais mettre un terme à la vie de l'être qui m'a le plus marqué dans ma triste vie. Ah ... Qu'est ce que j'aurais aimé vivre ce que tu es devenu ... Tu as voyagé ... Tu es devenu quelqu'un, tu t'es entouré d'amis d'après ce que je vois. Ta patrie ne devrait pas te manquer. Il n'y a rien à envier à Freyja. Je pars le coeur léger ... "

    " Gilgamesh ... "


    Ses yeux se fermèrent doucement. C'est alors que du ang se mit à couler à flot de tous ses orifices. Bouches, oreilles, nez et yeux. L'utilisation des deux pilules en même temps avaient certainement bousillé son corps. Ses organes devaient être à l'état liquide. La frustration et la colère me rongea alors. Je reprenais peu à peu mes esprits, même si je toussais encore du sang. Je me relevai, et pleurai à chaudes larmes. Le responsable de cette tragédie n'était autre que le Mahatma Kandhi. Celui qui m'avait banni, m'avait renié, m'avait fait passer pour la dernière des ordures au sein de mon propre peuple. Un peuple aveugle, refermé sur lui-même, ermite, reclus sur son île de montagnes ... Un peuple qui osait se mettre en travers de ma route. De celle des officiers chargés d'imposer la paix universelle. Une tâche peu aidée, mais sérieuse. Je me relevai non sans souffrir et me dirigeais vers le bâton de mon camarade. Justice. Une arme faite d'acier trempée, de couleur rouge, et aux extrémités dorées. Elle serait désormais une arme que j'apprendrais à manier grâce à mon pouvoir. Je fis le serment de devenir aussi redoutable que mon camarade mort au combat. Je me tenais appuyé dessus et tentai de rejoindre Senta. A présent, il était temps d'être soigné. Je devais aussi quelques explications à mon compère.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Maréchaux de la Paix [Astral Senta] Lun 15 Oct - 19:49




Combat !


      Le combat avait maintenant bien démarrer, ma vitesse ainsi que ma force était maintenant décuplée grâce à ma transformation en homme lion, la jeune femme, bien que sa vitesse et sa force soient juste en dessous des miennes ne pouvait rien, grâce à mon odorat je pouvais la sentir et donc prévoir à l'avance ou elle se trouvait ce qui me permettais de contrer ses attaques afin de les lui rendre encore plus fortement. Après un long échange de coup qui dura une minute environ, elle était essoufflée, vidée, elle ne pouvait plus rien faire mais continuer quand même de vouloir se battre par fierté, une guerrière qui avait de l'honneur chose rare sur ces mers et dans ce monde.

      L'affrontement reprit donc de plus belle, redoublant de force et d'intensité, moi et mon adversaire aucun de nous deux ne voulait s'avouer vaincu et nous l'avions tout deux compris, celui qui gagnerait devait tuer l'autre, un simple regard nous le fit comprendre. Après un dernier échange, elle me brisa le bras droit et moi je lui arraché la jugulaire d'un coup de griffe, un coup net. Ensuite, mon compagnon vint à ma rencontre.

      Maintenant que mon combat était terminer, le corps de la femme derrière moi, Ganesha vint à ma rencontre, il avait l'air lui aussi assez serieusement touché. Mon bras, même si il me faisait enormement mal, ne devait même pas representer la moitiè de la douleur qu'il doit supporter. Je l'ai alors à aider à marcher jusqu'a l'hopital ou les infermière prirent soin de lui et qui me mirent le bras en echarpe pour une semaine.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Maréchaux de la Paix [Astral Senta] Mar 16 Oct - 17:36

    Je perdis connaissance purement et simplement. Mes forces m'abandonnèrent littéralement et je fus sous l'emprise d'une torpeur sans nom. A mon réveil, je me retrouvai dans une salle de soin, celle reservé aux chasseurs de primes de l'île. Ces derniers avaient tout à fait interêt à aider les officiers en danger. Car c'était le gouvernement et la marine qui payaient les primes de ces tueurs. Je rêvais encore, j'avais du mal à réaliser ce qu'il s'était passé. Gilgamesh avait rendu l'âme d'une façon horrible. Son supplice avait été de courte durée mais certainement intense. Quant à moi, j'avais une atelle à l'épaule, ainsi que divers bandages au niveau du ventre. D'ailleurs je me demandais si les médecins avaient plutôt utilisé un drap que des bandes ... En tout cas j'étais trop gros pour être couché sur un lit, alors le service de cet hopital avait scotché deux lits rien que pour moi. J'étais encore un peu faible, mais conscient. Je vis sur une chaise, au coin de ma chambre, mon collier et ma nouvelle arme : le bâton Justice. Astral avait dû les déposer ici. Une heure environ après mon réveil, une infirmière se présenta à moi.


    " Bien. Je vois que vous êtes réveillé, sergent. "

    " Comm... Comment vous savez ... ? "

    " Votre supérieur nous a tout raconté. Vous êtes le sergent Ganesha. Il semblerait tout de même que vous soyez en bonne voie de rétablissement. Pas de panique au sujet du lieutenant, il se porte comme un charme. Beaucoup de chasseurs ont assisté au combat contre ces moines ... D'ailleurs pour ce qui est de votre agresseur, une autopsie a été effectuée sur son cadavre. Ses os étaient explosés, quant à ses organes c'était de la compote. J'ignore quel type de substance il a pris ... Mais en tout cas son corps n'a rien supporté. "

    " Ah ... "

    " Et votre bilan n'est pas top non plus. Votre épaule est déboitée, et deux de vos côtes sont cassées, sans parler de l'hémoragie interne qui s'est déclarée dans vos intestins. Mais notre équipe a su entièrement vous remettre sur pieds. Vous êtes en soin intensif depuis près d'une semaine. Encore trois jours de repos et vous serez libre de partir. "

    " Bien ... J'aimerais parler au lieutenant ... "


    L'infirmière hocha la tête et quitta la chambre. Cela faisait donc près d'une semaine que j'étais allongé sur ce lit ... Effrayant. Tout bonnement effrayant. Je me demandais bien ce que mon collègue avait fait pendant tout ce temps. Il était vraiment incroyable. Il s'en était parfaitement tiré alors que moi ... J'étais pitoyable. Comment pouvais-je prétendre à la paix universelle en étant si faible ? Mais je me jurai que tout cela allait être terminé. J'étais un officier. Il fallait que je devienne quelqu'un de puissant. L'ombre de Senzô planait dans mon esprit. J'en avais des frissons. Astral entra dans la chambre, visiblement en pleine forme. Je pris donc la parole.


    " Bonjour lieutenant. J'espère que tu vas bien et que tu ne t'es pas trop ennuyé cette semaine ... Bon, je suppose que je te dois des explications pour ces évènements imprévus ... Ils risquent de se reproduire si nous n'y mettons pas un terme immédiatement. Je viens d'une île nommée Freyja, de North Blue. La communauté de cette île est composée uniquement d'ermite. Les habitants ne connaissent donc quasiment rien sur le monde extérieur. La société est divisée en plusieurs castes. Je suis issu de la caste monacale, dédiée à la culture de l'esprit et des textes sacrés. Ceux qui nous ont attaqué sont issu de la caste des gardiens, les protecteurs de l'île si tu préfères. Comme chaque habitant de Freyja, je suis né sans connaitre mes parents, j'ai été élevé au sein de ma caste. Je fais partie de l'église laoshen, dirigée par notre chef spirituel (Mahatma), Kandhi. Ma jeunesse a été consacrée à l'écriture et à la lecture. Hélas, lors de mon initiation j'ai enfreint la loi la plus importante de Freyja : ne pas manger le Fruit Sacré. Les habitants de Freyja ignorent l'existence des fruits du démon, et en possédaient un en guise d'idole. Alors que j'opérais mon jeûne qui devait durer une semaine, tiraillé par la faim, j'ai gobé le Fruit Sacré, qui était en réalité le Fuwa fuwa no mi. Le mahatma Kandhi m'a alors renié, et je fus contraint à l'exil. C'est comme ça que je me suis engagé dans la marine. Par nécessité et par idéologie. Mais il semblerait que récemment, Kandhi ne soit pas satisfait de ma non-présence sur le sol de Freyja. Il a ordonné au chef de la caste des gardien, Zahi Boshnak, de lancer ses hommes à ma poursuite. Ces attaques répetées ne cesseront jamais, tant que je ne serai pas mort. Il me reste trois jours de repos, Astral. A la fin de ceux-cis, je quitterai cette île pour rejoindre North Blue et précisément Freyja. Je dois arrêter Zahi Boshnak ainsi que le mahatma Kandhi. Nous sommes les Maréchaux de la Paix, et chaque individu qui entrave notre cause, est considéré comme un obstacle à la paix universelle et est donc passible de mort ! Mon peuple natal a enfreint les limites. Qu'en penses-tu ? "


    J'attendis alors avec patience sa réponse. Dès que je serais totalement guéri, je retournerais à bord d'un navire, direction Freyja pour régler ce problème et poser la première marque des Maréchaux de la Paix.


    [ Après ta réponse, tu pourras poster notre départ de l'île, puis je posterai notre arrivée sur Freyja. ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Les Maréchaux de la Paix [Astral Senta] Mer 17 Oct - 9:55




Nouvelles équipe !



      Quand Ganesha arriva devant moi, il perdit tout simplement connaissance. Le rattrapant de justesse, je l’ai conduit à l’hôpital le plus proche, les infermières avaient intérêt à s’en occuper car c’était le gouvernement qui payer leurs salaire à la fin du mois. Voyant l’état de mon collègue, elles l’emmenèrent rapidement au bloc opératoire, ses blessures devaient sans doute être plus sérieuses que ce que je pensais. Pendant que mon comparse était emmené au bloc, les infermières me forcèrent à rester avec le bras en écharpe pendant trois jour, j’avais apparemment un os brisé, quelle connerie franchement. Trois jour passèrent, trois jours pendant lesquels Ganesha reprenait du poil de la bête, trois jour où je me faisais chier comme un rat quoi. Après, le sergent se réveilla et demanda à me voir ce que je suis allé faire tout de suite. Quand je suis entrer dans sa chambre il prit la parole :

      " Bonjour lieutenant. J'espère que tu vas bien et que tu ne t'es pas trop ennuyé cette semaine ... Bon, je suppose que je te dois des explications pour ces évènements imprévus ... Ils risquent de se reproduire si nous n'y mettons pas un terme immédiatement. Je viens d'une île nommée Freyja, de North Blue. La communauté de cette île est composée uniquement d'ermite. Les habitants ne connaissent donc quasiment rien sur le monde extérieur. La société est divisée en plusieurs castes. Je suis issu de la caste monacale, dédiée à la culture de l'esprit et des textes sacrés. Ceux qui nous ont attaqué sont issu de la caste des gardiens, les protecteurs de l'île si tu préfères. Comme chaque habitant de Freyja, je suis né sans connaitre mes parents, j'ai été élevé au sein de ma caste. Je fais partie de l'église laoshen, dirigée par notre chef spirituel (Mahatma), Kandhi. Ma jeunesse a été consacrée à l'écriture et à la lecture. Hélas, lors de mon initiation j'ai enfreint la loi la plus importante de Freyja : ne pas manger le Fruit Sacré. Les habitants de Freyja ignorent l'existence des fruits du démon, et en possédaient un en guise d'idole. Alors que j'opérais mon jeûne qui devait durer une semaine, tiraillé par la faim, j'ai gobé le Fruit Sacré, qui était en réalité le Fuwa fuwa no mi. Le mahatma Kandhi m'a alors renié, et je fus contraint à l'exil. C'est comme ça que je me suis engagé dans la marine. Par nécessité et par idéologie. Mais il semblerait que récemment, Kandhi ne soit pas satisfait de ma non-présence sur le sol de Freyja. Il a ordonné au chef de la caste des gardien, Zahi Boshnak, de lancer ses hommes à ma poursuite. Ces attaques répetées ne cesseront jamais, tant que je ne serai pas mort. Il me reste trois jours de repos, Astral. A la fin de ceux-cis, je quitterai cette île pour rejoindre North Blue et précisément Freyja. Je dois arrêter Zahi Boshnak ainsi que le mahatma Kandhi. Nous sommes les Maréchaux de la Paix, et chaque individu qui entrave notre cause, est considéré comme un obstacle à la paix universelle et est donc passible de mort ! Mon peuple natal a enfreint les limites. Qu'en penses-tu ?

      Ganesha venait de me raconter sa vie au sein d’une communauté assez étrange qui vénérait un fruit du démon, après l’avoir mangé, il fut exilé et maintenant il est traqué comme un vulgaire animal, tout cela me révolter, ces personnes étaient pires que des animaux, maintenant je devais donner ma réponse à Ganesha :

      « Ecoute Ganesha, quand j’ai dit que je faisais équipe avec toi j’étais sérieux, et le fait que l’on s’attaque à mon ami me révolta alors même si ils sont très fort, ils vont se prendre dans la gueule les maréchaux de la paix !

      Après ma réponse, j’ai laissé Ganesha se reposer pour pouvoir se remettre de ses blessures. Trois jour plus tard, nous avons embarqué sur un bateau vers l’ile natale de Ganesha.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les Maréchaux de la Paix [Astral Senta]

Revenir en haut Aller en bas

Les Maréchaux de la Paix [Astral Senta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Whiskey Peak-