AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Maitre du jeu
Seigneur des pirates
Seigneur des pirates
avatar
Messages : 38
Points d'activités : 671

Feuille de personnage
Points de force [PF]: MAX
Points de popula' [PP] : MAX
Divers:
MessageSujet: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Lun 15 Oct - 11:49




Île De Cold Fresh : Repère De Sayuki !





Calm Belt, une étendue d’eau atrocement salée, baignant sous un soleil de plomb constant en journée et frappait par le froid glaciale de la nuit sévère. Ces fonds marins abritaient les fameux Roi des mers. Des vraies forces de la nature qui de tout temps avait toujours attisé l’admiration de l’homme. De par delà ses mers en son sein se trouve l’île de Cold Fresh. Une île très avancé technologiquement, malgré son lieu de localisation, cette île possédait pas mal de structure et de bâtiment mais elle était réputé pour son grand froid et sa neige éternelle également. Un climat sauvage qui en temps normal empêchait toute civilisation de pouvoir y vivre en tranquillité. Mais Sayuki lui était ce genre d’homme, il aimait dompter les forces de la nature pour imposer sa loi et sa détermination.

Au cœur d’une chaîne montagneuse on pouvait trouver le véritable « QG » révolutionnaire. A l’extérieur il y avait des simples bâtiments de béton et de métal couvert par la neige qui ne cessait de tomber par flots successifs et blanchâtre. Une couleur pur qui cachait une rudesse sans pareille. Dans le cœur même du quartier général de l’ex-empereur se trouvait ce que l’on pouvait appelait une sorte de « salle de trône ». Flattant son égo par ce genre de futilité il aimait être adoré et adulé par ceux qu’il avait assujettit a son contrôle et a son pouvoir. Aux environs de l’île trois navires de guerres de la marine avaient d’ors et déjà approché de manière suspecte de l’île. C’était bien la première fois que ce genre de chose arrivait. Oui car Cold Fresh était une île non répertorié sur les cartes du monde, une contrée sauvage inexploré.

Quelqu’un avait du sûrement vendre la mèche, c’était la seule possibilité. Car jamais au grand jamais aucun navire n’avait ne serait ce que par accident passé aux côtés de cette île secrète. D’ailleurs cela n’avait pas échappé aux guetteurs de l’île qui s’était empressé de faire passer l’info jusqu’à Sayuki qui se trouvait donc cette fameuse salle au centre de son repère. Une des « servantes » s’était dirigé jusqu’à l’ex-empereur. Elle allait devoir passer le message à Sayuki. Ce jour serait sans doute le déclenchement majeur d’une nouvelle épopée. La jeune fille étrange entrait avec élégance dans le quartier du chef suprême de la révolution. Non loin se tenait son bras droit qui buvait une tasse de thé, un silence pensant régnait dans les lieux. Une atmosphère plongée à la fois dans le mysticisme et la sérénité. La servante à l’allure étrange d’épouvantail se rapprocha de Sayuki en une révérence et s’exclama :



« Mon excellence ! Veuillez excuser ma présence, mais nos guetteurs au large de l’île ont put apercevoir trois vaisseaux de guerre de la marine se rapprocher de notre position. Vos troupes attendent de savoir quelles sont les directives à suivre. »



Dit-elle avec politesse, une politesse soulignée par un faux sourire et des yeux horriblement noirs. On aurait put croire qu’il s’agissait d’une poupée ou ce genre de chose. Peu importe là n’était pas la question. Sayuki qui siégeait tel un monarque sur son trône restait impassible, il avait un sang froid hors du commun, aucune expression sur son visage, aucun souffle perceptible. Il n’était pas troublé ni même dérangé et encore moins inquiété. Son bras droit à côté lui avait par contre déposé sa tasse de thé en fronçant des sourcils tout en gardant le silence. Cette attitude signifiait qu’il était très surpris par cette information. Finalement quelqu’un avait put trouver l’île : la marine elle-même. Très vite tout le monde avait comprit qu’un traître ou qu’un espion avait agit dans l’ombre. Sayuki allait donc devoir agir en conséquence.


« Je vois. Finalement ce jour est arrivé…Aucun de mes hommes ne m’auraient trahit, chacun d’eux et en possession d’un émetteur à haute fréquence dissimulé dans leurs corps, si l’un d’eux avaient parlé je l’aurais su aussitôt…J’ai peut être sous-estimé cette garce de Kurisu. D''une manière ou d'une autre elle a put prévenir la marine…Fufufufu amusant ! »



« Yosh ! Je prends cette intrusion comme une déclaration de guerre ! »
Tournant la tête vers son bras droit il reprit : « Tu vas immédiatement réunir toute nos troupes, active le système de défense de l’île et réveille C44 et C45 en mode combat immédiatement. Récupère tout les documents et les données concernant Eden Akiha et remet les moi maintenant. Ferme tout les accès au QG ! Il est temps pour moi d’aller chercher la « clef » ! Je te laisse te charger de cette crise Yung Pô ! »


Dit-il avec un calme olympien. Sayuki restait assit sans rien rajouter d’autre. Les ordres avaient été clairs et direct, pas de chichi. Immédiatement Yung Pô le bras droit de Sayuki se hâtait d’obéir en exécutant tâche par tâche. Il s’était rendu dans la salle des commandes pour activer le système de défense de l’île. Le système de défense consistait en un large réseau de canon à « laser » dissimulé sous la neige un peu partout sur l’île pouvant tirer a vue étant donné qu’un dispositif de détecteur de chaleur leur avait été installé. Et dans ce froid sidérant, la moindre pointe de chaleur pouvait être perçut. Le contraste était parfait pour ce genre de système d’élimination. Des mines avaient été également maintenant activées sur une large zone de l’île ainsi que toute sorte de piège divers et variés. La première difficulté donc pour cette attaque surprise de la marine serait de déposé pied sur l’île et atteindre le « QG ».

Ensuite Yung Pô fit réunir toute les troupes présentes sur l’île ainsi que des officiers de haut rang sous les ordres de Sayuki. Prêt au combat ils n’allaient pas lésiné sur les forces. Cette fois-ci le bras droit se dirigea dans le laboratoire de Sayuki afin d’activer deux machines de combats mystérieuses appelait C44 et C45. Qu’était ce donc ? Pour le moment impossible de le savoir mais nous le saurions rapidement si les troupes de la marine arrivait à entrer dans le QG. Récupérant aussi aux passages tout les documents sur « Eden Akiha » ou appelait vulgairement « la clef » par Sayuki, Yung Pô finit par fermer tout les accès du repère en activant le système d’urgence. Chaque accès serait bloqué par d’immense porte de métal forgé avec la dureté du diamant. Un problème majeur encore pour les troupes de la marine.





Les accès fermé, Yung Pô avait finit par rejoindre Sayuki. Il lui avait remit l’ensemble des documents sur Eden Akiha ainsi que des données sur une sorte de fragment magnétique. Le bras droit du chef suprême de la révolution finit par dire simplement :



« Je me charge de la vermine avec vos généraux mon excellence. Vous pouvez maintenant librement capturer « la clef » Eden Akiha !! »



Sayuki saisirait les documents d’une main ferme, esquissant un large sourire il finit par se lever de son trône, quittant le repère par une trappe secrète qui donnait vers un long tunnel souterrain. Au bout de ce tunnel se trouvait deux sous-marins de petite taille. Sayuki allait disparaître dans le fond des océans pour être hors de porté de la marine, se rendant maintenant tout droit vers sa nouvelle « cible » Eden Akiha. Il avait put localiser sa position exacte.


Dernière édition par Maitre du jeu le Dim 21 Oct - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-history.forumgratuit.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Lun 15 Oct - 13:25


Un froid glacial s'était peu à peu installé, plus les bateaux avançaient et plus la température dégringolait. Le Sous-Amiral Senzô avait été appelé sur une mission de la plus haute importance, celle qui devait servir à démanteler Sayuki, ancien Empereur et ses hommes. Des bataillons d'élite avaient été constitués avec, à chaque fois, un haut gradé à leur tête. Le charpentier de profession se rappelait encore du moment où il avait appris son attribution à une action d'une telle envergure.

Deux semaines plus tôt, Marine Ford, Grand Line.

Le poste de Sous-Amiral de l'homme-phénix lui valait dorénavant une bonne tonne de paperasses à remplir et à signer. Il n'était plus seulement un homme de terrain, mais avait différentes missions à sa charge. La première était bien sûr celle que l'on connaissait tous, à savoir arrêter les pirates, puis venaient deux autres, moins importantes, moins fréquentes, mais devenues plus obligatoires : la formation des troupes, comme il l'avait précédemment fait avec le Sergent Ganesha et le Lieutenant Senta, mais également une lecture du courrier. Son haut grade lui valait d'être informé de bon nombre de choses, de tout ce qui se tramait dans les couloirs de Marine Ford, ou presque. Cela lui déplaisait au plus haut point. Il lisait des rapports sur des petites frappes qui ne l'intéressaient, même si, à l'époque, il avait également envoyé des rapports du genre. Tous ceux-là n'avaient jamais vu Grand Line, les hommes qu'ils affrontaient ne valaient rien.
Ce fut donc avec bonheur qu'il entendit sa convocation dans le bureau de l'Amiral-en-Chef. Il y marcha gaiement, espérant tout de même qu'il ne voulait pas lui parler d'un problème administratif. Une fois pénétré dans le bureau, il ne vit qu'un autre homme qui lui était totalement inconnu, mais qui semblait habitué aux lieux. Étrange, mais l'Amiral-en-Chef était là, présent dans ce bureau et si cet homme avait été une menace, l'homme, qui était sûrement le plus fort du monde, n'aurait fait qu'une bouchée de lui.

C'est alors que vint l'ordre de mission, simplement oral, comme si cela devait rester top secret et qu'aucune trace ne devait être détectable.


« Sous-Amiral Senzô, Jin Fuyuko, vous êtes assignés à une importante mission.
L'ex-Empereur Sayuki a été repéré sur une île de Calm Belt. Vous êtes à la charge de cette expédition, tous les deux, la mission est simple : trouvez-le et arrêtez-le. Tuez-le si nécessaire, mais je doute qu'il se laisse faire aussi facilement.
Des équipes vous ont déjà été assignées, voici leurs fiches. Vous partez dans trois jours. »

Le Sous-Amiral avait pris les fiches et était sorti sans dire un mot. Il éplucha rapidement les fiches tout en se rendant à son bureau. Il avait des troupes assez spéciales avec lui, des hommes qui venaient de différents horizons, mais qui étaient jugés aptes à accomplir ce genre de mission. C'était parfait.
Trois jours plus tard, les trois navires de guerre étaient là, prêts à partir dans le port de Marine Ford. Le Sous-Amiral monta à bord, déterminé à remplir sa mission, en bon soldat qu'il était.


~

Quatre jours de navigation s'étaient écoulés depuis. L'île était en vue et l'atmosphère électrique. Le froid était persistant, tenace et glaçait les os de tous les hommes qui se tenaient sur le pont. Le charpentier de profession espérait réussir, il le voulait, mais savait déjà que ce serait difficile, qu'il risquait d'y avoir des pertes dans cette bataille, dans les deux camps. Son objectif était Sayuki, il fallait tout faire pour le vaincre, pour le capturer, mais cet endroit était bien choisi. Difficile d'accès, aux températures extrêmes, le lieu était un ennemi de plus pour les soldats. Et qui pouvait savoir ce qu'un scientifique de son rang avait préparé ? Personne, lui mis à part.
Cette situation ne plaisait pas vraiment au marin qui donna ses premières consignes.


« Soldats ! Nous arriverons dans les prochaines minutes. Préparez-vous ! Cette bataille va être rude, nous risquons la mort, mais notre vie vaut bien moins que celle du monde entier.
Pour la Justice ! »


S'en suivit un cri de guerre qui avait pour but de motiver les troupes.
Son équipe derrière lui, le Sous-Amiral posa le premier pied sur l'île, sachant que l'avancée serait périlleuse. Il ne savait pas ce qui l'attendait, mais voulait vaincre. C'était le plus important.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Lun 15 Oct - 20:52





Je ne sais toujours pas pourquoi le destin me joue autant de mauvais tour, peut-être dans une vie passée je l'ai tellement défié qu'il se venge sur cette existence artificielle. Peut-être que d'avoir défié sa volonté et avoir ri de la mort par la même occasion n'était pas la bonne chose à faire. Tout ce que je sais désormais c'est que ma vie ne sera pas de tout repos et que je dois accepter l'inévitable sans prendre de détour. La position dans laquelle je me trouve aujourd'hui, en d'autres termes piéger sur un navire de la marine en destination d'une île mystérieuse et forcément très dangereuse, s'explique par une drôle de coïncidence même si ce mot n'a aucune valeur pour moi. C'était il y a de cela plusieurs jours, je vaquais à mes occupations dans une base de West Blue, superviser les simples moussaillons, s'assurer qu'ils n'étaient pas inactif et qu'ils n'étaient pas actif mais dans le mauvais endroit, une journée tranquille mais que j'aurais volontiers évité si j'avais su ce qui allait se produire. Le chef de la base me fit appeler durant le début de cet après-midi ensoleiller pour une raison que j'ignorais, j'espérais ne pas avoir fait quelque chose de mal ou ne pas avoir à endosser les tords d'un autre encore une fois. Lorsque je cognai à la porte de son bureau celui-ci m'ouvris personnellement la prote avec un air bizarre, puis me fit déplacer sur la gauche pour qu'il puisse sortir.

"Votre rendez-vous est à l'intérieur, bonne chance Caporal..."


Celui-ci disparu rapidement en tournant un coin sans dire rien de plus, je fixais le corridor un instant puis revint à moi-même et entra dans la pièce mal éclairer. Une femme si trouvais ou enfin je supposais qu'il s'agissait d'une femme, je ne voyais pas grand-chose hormis un bureau et une personne assied derrière, complètement emmitoufler dans une large toge, seul cses lèvres recouverte d'un rouge à lèvre bleuté était visible. Cette dame me pointa une chaise dans laquelle je pris place, la porte ce ferma derrière moi nous plongeant dans l'obscurité totale, une faible lumière vint éclairer le dessus du bureau ou maintenant je n'y voyais que quelque papier, un crayon et ses mains bien manucurer. La voix que j'entendis me prouva qu'elle était bien une dame, sa voix était douce mais à la fois légèrement rauque, une voix qui sonnait familier à mes oreilles. Celle-ci ne me dit pas grand-chose mais je compris l'ampleur de la situation avec ces quelques mots.

"Mr.Walter...nous voulons tester vos aptitudes et vérifier personnellement jusqu'où nous avons réussi e ou échouer."

Je n'avais rien à dire franchement, je savais désormais qui elle était bien qu'elle soit cachée dans l'ombre, son nom m'était inconnu et depuis le temps et avec ce qui c'était passé avec le laboratoire et ces scientifiques, je ne pouvais assumer qu'une seule chose, elle était forcément l'une des survivantes de "l'incident " malheureux qui avait coûté la vie de tous ceux relier à un certain projet et les travaux eux-mêmes de ce projet avait été emporté dans les mêmes flammes. Sa dissimulation actuelle était pour protéger son visage que j'aurais pu reconnaître je suppose, sa voix quant à elle était désormais fraîche dans ma mémoire, elle avait comme propriétaire l'une des plus hautes instances de cet enfer chimique. Je fis un signe de tête qui lui fit comprendre que je ne voulais rien dire n'y savoir et que j'avais déjà accepté l'offre ou plutôt l'ordre de mes supérieurs. Elle me tendit les papiers sur lequel je signais un décharge comme quoi je ne trahirais pas leur confiance et que je m'engageais librement dans cette mission. Elle tendit la main et toucha mon visage puis je me sentis reposer, beaucoup trop relaxe et quelques secondes plus tard je vis un grand voile noir puis les songes m'emportèrent, je rêvai un long moment sur mon passé de majordome et sur ce qui m'avait poussé à entrer dans le damné laboratoire en premier lieu. Le songe s'effaça brusquement et mes yeux s'ouvrir sur une pièce d'un blanc aveuglant, je m'assieds un moment puis ouvris lentement les yeux, encore étourdis par je ne savais trop quoi, j'étais dans mes quartiers, c'était donc un rêve depuis le début. Je touchais mon torse qui me brûlait légèrement pour trouver une cicatrice qui n'avait pas lieu d'être puis en l'observant et en la touchant je sentais que quelque chose se cachait derrière. Des papiers sur ma table de chevets répondre à tous ces mystères, ont m'avait implanté des détecteurs dans le corps pour vérifier ma condition et surveiller mes actions durant la prochaine mission, les papiers contenaient une copie d'un document que je ne me souvenais pas d'avoir signé stipulant que le tout serait retiré après la mission.

"Je n'ai donc pas le choix...."

Voilà donc toute l'histoire, la mission était périlleuse et je n'étais pas le seul à y être engagé évidemment, trois navires de notre force chevauchais l'océan vers destination de Cold Fresh. Deux d'entre eux sur lesquelles je n'étais pas étaient remplis de soldat de bas étage et puis sur le troisième où je me trouvais était postuler encore des soldats certes mais en bien moins grande quantité et plusieurs individus plus haut gradé que moi. Certain comme le sous amiral Senzo et le sergent Ganesha ne m'était familier que de nom. Le sergent Bob Korosko et l'Adjudant Chef Astral Senta étaient des connaissances, des gens avec qui j'avais entrepris des missions dans le passé. Gunji, Ellana Shiwara et Jin Fuyuko eux étaient tous du gouvernement, des gens respectables mais dont leurs noms n'étaient jamais venu à mes oreilles, peut-être leur existence étaient elle supposée être secrète ou bien simplement que la malchance et quelque journaux oublier d'un jour à l'autre de ma part m'avait caché leur existence. Malgré cet amalgame d'inconnu je fis de mon mieux pour connaître le plus possible mes compagnons, leur morale ainsi que leur façon de combattre et leur habiliter spéciales. Le voyage fut long et éprouvant pour certain mais le lourd et froid climat des environ nous révéla que nous étions très prêts du but. La mission allait bientôt commencer mais avant j'entrai dans ma cabine et revêtis des vêtements plus adapter à l'environnement sans être surcharger et donc moins mobile. Je rejoignis les autres à l'heure prévue et nous eurent droit à un évènement motivant qui n'était pas de refus.

« Soldats ! Nous arriverons dans les prochaines minutes. Préparez-vous ! Cette bataille va être rude, nous risquons la mort, mais notre vie vaut bien moins que celle du monde entier.
Pour la Justice ! »


Sur ce cri de bataille dont je suis sur sans aucun doute sur le fait que tous et toutes répliquèrent comme moi en coeur avec les soldats du cri d'approbation, je débarquais à la suite de notre chef sur le sol enneiger de ce qui serait notre plus grande mission mais aussi un risque certain à nous mener à une certaine gloire ou tout simplement vers notre tombe.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Mer 17 Oct - 9:25




Mission!



      Un début de semaine normale sur Grand Line, étant maintenant Lieutenant, j’avais quelques papiers à remplir pour les potentielles nouvelles recrues de la marine étant venues s’inscrire ce matin à la base sur laquelle je suis affecté. Même si la plupart de ces jeunes gens voulaient rentrer dans la marine juste pour le prestige de l’uniforme, il fallait bien que j’admette que certains d’entre-deux étaient prometteurs. Après avoir remplie tous les papiers pour l’acquisition du matériel pour les nouveaux, je me suis rapidement souvenu comment c’était quand je suis moi-même arriver dans la marine. Les cris des supérieurs, l’odeur de toilette que les plus gradés te font récurés et l’absence totale de pitié envers les ennemis. Un véritable bonheur la vie de soldat. Après avoir effectué toute la paperasse, je suis allé dans mes quartiers, histoire de me détendre un peu. Depuis que je suis devenu Lieutenant, j’avais dû changer de chambre, ayant droit à une pièce plus grande avec baignoire intégré ! Rentrant donc dans ma chambre, je me suis directement mir sur le lit et ouvert un bon bouquin histoire de faire passer le temps. Alors que j’étais enfin arrivé au moment que j’attendais le plus depuis le début : Le moment ou Carla aller enfin avouer à Brad qu’elle le trompait avec Chris qui venait lui-même de lui avouer qu’il avait une liaison avec sa sœur jumelle maléfique morte dans un accident puis revenue des morts ! Enfin bref, je m’égare. J’étais donc en train de lire quand le haut-parleur de la base m’appela immédiatement dans le bureau du Commandant Stevenson.

      Etant donc obliger Carle et Brad au profit de la vie professionnel, j’ai rangé le livre dans ma bibliothèque avant de remettre ma veste et de partir directement dans le bureau du commandant sans passer par la case départ. Passant dans la cour, je pus aussi voir les nouveaux soldats courir nu autour de la base, un bon vieux bizutage il n’y a que ça de vrai. Rentrant alors dans le bureau décoré de plein de tableau, de statue et d’une épaisse moquette rouge, le Commandant me fit signe de m’assoir sur la chaise en face de lui. L’ambiance dans le bureau était palpable, il me regardait d’un air mécontent et énervé. Je me demandais déjà ce que j’avais fait, c’était peut-être pour l’histoire de la souris dans la soupe ? Ou bien pour le colonel explosé contre le portail ? Cela, je ne le sus jamais, il se leva de son bureau, fit quelques pas dans la pièce avant de prendre la parole :

      "Lieutenant Senta, si je vous ai appelé ici ce matin ce n'est pas pour vous engeuler ou d'autre truc dans ce genre-là. C'est pour vous prévenir que vous allez effectuer une mission très importante, un ex Empereur, chef d'une révolution à était repéré, vous et ainsi que l'élite de la marine aller partir vers son ile pour le mettre hors d'états de nuire. Bonne chance Lieutenant. "

      Je n’en revenais pas, j’aller faire partie d’une équipe d’élite qui aller devoir foutre la merde à un EX-empereur et chef d’une révolution en plus. J’étais heureux, si le haut gouvernement pense à moi pour cette mission c’est que je ne suis pas un inconnu dans la marine, et je vais leurs montrer qu’ils peuvent compter sur moi. Saluant le commandant, je suis sortis de la pièce pour me rendre immédiatement au port ou le bateau faisait escale. Rentrant quelques secondes dans ma chambre, histoire de prendre quelques trucs utile, je suis parti très vite, courant vers le port ? Même si je savais que la mission était très dangereuse et que je n’en reviendrais peut-être pas vivant, j’étais excité, il me tardait que celle-ci commence pour pouvoir montrer ce que je vaux aux autres. Arrivant au port, j’ai vite pu remarquer le bateau en question, un navire de guerre immense que je comptempler avec envie, quel beau bâtiment ! Déclinant mon identité aux gardes devant, je fus invité à monter pour pouvoir vite partir. Le voyage en lui-même aller durer 4 jours je crois. Après, le bateau commença à naviguer vers notre destination, parmi tous les membres, certains m’étais familier, mon comparse le sergent Ganesha, le sous-amiral Senzô, qui était je pense un futur amiral ainsi que le caporal Noah, avec qui j’avais fait une mission. Pour les autres, je n’en savais rien, mais ils devaient être très fort pour avoir était appelaient à cette mission, maintenant comment elle aller se dérouler, seul l’avenir nous le diras. Ensuite, le sous-amiral prit la parole :

      « Soldats ! Nous arriverons dans les prochaines minutes. Préparez-vous ! Cette bataille va être rude, nous risquons la mort, mais notre vie vaut bien moins que celle du monde entier.
      Pour la Justice ! »

      Après ce cri de bataille reprit en coeur par tout les soldats présent, j'ai débarqué à la suite de Senzô sur le sol froid de l'ile, la mission va pouvoir commencer.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Jeu 18 Oct - 15:04



♣ Jour J ! ♠





Depuis son combat contre Gunji, Jin avait bien put récupérer, mais il fallait avouer qu’il n’avait pas bien réalisé le fait qu’il avait perdu puisque même dans une inconscience profonde il s’était relevé sur ses deux jambes. Même si c’était une défaite certaine pour lui cela n’en était pas une. Son orgueil et sa fierté démesurée l’empêchait de reconnaître sa défaite et sa faiblesse sur ce coup là. Le directeur du CP9 avait du prendre les choses en mains. Jin avait reçu des soins de grande qualité et à son réveil il fut briefé en premier lieu par le directeur puis un peu plus tard quelques jours avant la fameuse mission il fut prévenu par voix oral d’un messager venant de la part de l’Amiral En Chef lui-même avec un certain Senzô. « Sous-Amiral Senzô, Jin Fuyuko, vous êtes assignés à une importante mission. L'ex-Empereur Sayuki a été repéré sur une île de Calm Belt. Vous êtes à la charge de cette expédition, tous les deux, la mission est simple : trouvez-le et arrêtez-le. Tuez-le si nécessaire, mais je doute qu'il se laisse faire aussi facilement. Des équipes vous ont déjà été assignées, voici leurs fiches. Vous partez dans trois jours. »


Ca c’était le message dans sa généralité, mais concernant le CP9, il y avait des objectifs encore plus secrets que ceux là. Tuer Sayuki était impossible puisqu’il avait le même niveau que l’actuelle Seigneur des pirates. Le CP9 voulait récupérer les travaux appartenant à Sayuki et libérer aussi l’ex-directrice du CP9 Kurisu Akaike-Sama. Mais aussi récupérer des données concernant la très mystérieuse Eden Akiha. Cette femme portait un intérêt tout particulier à Sayuki, tout comme Jin qui voulait la rencontré, mais avant de cela il devait vérifier certaine informations dans ce fameux repère qui était la destination de la troupe d’élite montée spécialement pour cette occasion. Les deux groupes avaient embarqué depuis Marinford dans un splendide navire de guerre et deux autres navires les accompagnés en « renforts » au cas où, étant donné qu’il s’agissait d’un ennemi conséquent.


Cold Fresh, voilà enfin l’endroit ou tout allait changer. L’endroit du repère de l’ex-empereur Sayuki, un démon caché sous une forme humaine, c’était peu de le dire. Les trois vaisseaux de guerre de la marine venaient d’accoster sur l’île atrocement glacé, il neigeait à une fréquence constante, l’île possédait un paysage d’un blanc pur et presque laiteux. Un silence de mort régnait aux alentours, il n’y avait personne mis à part le climat hostile qui les avaient accueillit. Les premiers à avoir déposé pied sur l’île était l’équipe de Senzô composé de lui-même ainsi que d’un certain Noah et Astral et d’une femme nommé Ellana Shiwara qui elle faisait partit du CP9. Voilà une femme qui plairait bien à cette blondasse de Gunji. Bref ce fut au tour de Jin Z. Fuyuko de déposer pied sur l’île. Ses pieds s’enfonçant dans la neige profonde et froide du sol.


L’équipe de Jin était composé de Gunji et de deux sergents, l’un se nommait Ganesha et l’autre Bob. Jin n’avait pas vraiment eu le temps ni même l’envie de faire connaissance puisqu’il était quelqu’un de très renfermé et solitaire. L’agent du CP9 avait décidé d’ouvrir la marche mais très vite quelque chose de très…anormal se produisit, à peine avoir effectué quelques pas sur quelques misérables mètres que des canons jaillirent de toute part un peu partout sur l’île, visant directement le groupe d’élite dans sa totalité. Et au vu de la taille et du design des canons il ne s’agissait pas de simple boulets de canon, plutôt quelque chose de très perfectionné et redoutable, un gadget scientifique dont Sayuki en était sans doute l’auteur. Aucun des membres de la marine et du gouvernement ici présent ne pouvait se douter un seul instant qu’il s’agissait des canons qui pouvaient tirer des « lasers ». Une puissance de frappe peu comparable donc, même les navires de guerres de la marine n’avaient pas autant de puissance de frappe.




C’était une sorte de système de défense anti-intrusion, et vraisemblablement le système fonctionnait sur les « sons » et peut être même sur la chaleur de la corpulence humaine. Encore quelques pas et nul doute que les tirs seraient instantané. Jin esquissa un petit sourire amusé, habillé d’un veste chaude mise exprès en rapport avec le climat glaciale, l’agent du CP9 s’écria alors à Senzô un peu plus loin entouré de son équipe :



« Senzô ! Je te parie 10 millions de berrys qu'avec mon équipe on traverse leur saloperie de système de défense jusqu’au repère vivant et avant ton équipe en plus de ça ! Tu prends le pari ? »



« N’oublie pas une chose, le monde se divise en deux catégories, ceux qui se dégonfle et ceux qui relève les défis ! Moi je relève les défis et toi le barbu ? »


Dit-il en provoquant ouvertement de son plein grès le Capitaine de la première équipe le sous-amiral Senzô. C’était dans le seul but de motiver tout le monde, afin que tout le monde se donne à fond dans cette mission, car elle était considéré comme extrêmement difficile et le système de défense de l’île qu’il fallait traverser serait extrêmement périlleux si personne n’était préparé à mourir. En attendant que les autres daignent à rejoindre la terre ferme, Jin commençait à s’échauffer et à s’étirer longuement, car une longue bataille l’attendait et surtout dès l’instant présent l’agent du CP9 devra courir le plus vite possible pour traverser ce véritable champ de tir.









Dernière édition par Jin Z. Fuyuko le Ven 19 Oct - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Ven 19 Oct - 9:35



♣ Début de la mission♠




Quelque temps après son combat contre Jin, Gunji quitta Enies Lobby pour quelque temps et partit sur une petite île hivernale pour se retrouver seul avec lui-même, car ce dernier jugeait qu'il était temps de faire le point avec lui-même. Gunji repensait à son combat mener récemment il pensait à la fois ou le bâtiment lui tombait sur la tête, à ce moment, il réfléchissait à ce qu'il avait ressenti, il se demandait pourquoi il avait tant de regrets et surtout pourquoi il voulait continuer à vivre, Gunji pensait qu'il trouverait sa réponse en s'entraînant et en trouvant un but à sa vie. L'entraînement que le brun suivi était intensif, il ne prit même pas quelque heure pour s'arrêter, entraînement, chasser, manger et dormir, voilà ce qu'il fit pendant son séjour sur cette petite île inhabité. En quittant l'île Gunji avait appris les base de son pouvoir mais, savait qu'il pouvait faire beaucoup mieux et n'était pas satisfait mais, le temps lui manquait, le directeur du CP9 venait de l'appeler, car la mission était sur le point de commencer.


Une fois rentrée à Enies Lobby, Gunji testa ses nouvelles capacités encore une fois, en quelque seconde il parcourra ce qu'il devait faire en plusieurs minutes et atterrit devant le directeur qui fut impressionné par l'amélioration de ce dernier. La nouvelle recrue du CP9 écouta les ordres de missions de son directeur, avant de repartir avec sa veste dans les mains en utilisant encore cette technique de « téléportation » qu'il l'appela kousoku, pour se retrouver sur le bateau où se trouvait Jin et qui partait directement à Marinford. Une fois sur le bateau, Gunji lança un regard noir à Jin puis parti sur le pont pour s'entraîner encore avant d'arriver à destination. Arrivé à Marinford Gunji resta sur le bateau en attendant le retour de tête de loup qui était partie voir l'amiral en chef, après quelques minutes d'attente Jin, Gunji et d'autres marins monta dans des vaisseaux de guerre et partit enfin vers Cold Fresh le repaire de Saiyuki.


Pendant le voyage, le bun ténébreux ne tenait plus en place et continuait à faire des abdos et des pompes pour se calmer, Gunji stressait un peu, ce qui n'était pas dans ces habitudes, en vérité il était excité comme une puce et voulait à nouveau utiliser ses capacités acquise depuis peu. Gunji observait l'équipe à laquelle il était assigné, il y avait un homme mais, sa couleur de peau était jaune, il rassemblait a une éponge et l'autre était un bonze avec au crane rasé qui souriait bêtement, le brun ne pouvait pas se retenir et éclata de rire sur le pont supérieur mais, les moments de rigolade étaient terminéq, car il était enfin arrivé a destination, tout le monde se préparait pour cette mission périlleuse. Après avoir accosté Jin ouvrit la marche et fit quelques pas, en même temps il déclencha une alarme, tête de loup se retourna et disait quelques mots à l'autre chef de troupe. Pendant ce temps Gunji descendait tranquillement, avec sa veste beige au tour de la main et approcha de Jin :

« Pff ! Tu es vraiment un crétin tu nous as déjà fait reperer ! Et je comprend pas pourquoi tu est le chef, alors que je suis plus fort que toi, une seul erreur et c'est la mutinerie assuré sois en certains »


Gunji mit sa veste et attendait l'ordre de courir, enfin pour lui ça ne saura pas un problème, il pourra utiliser son kousoku pour se retrouver devant tout le monde, tandis que avec la force de frappe de Jin leur équipe était un équipe de chocs rien qu'avec eux deux..








Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Ven 19 Oct - 15:16

    J'ignorais totalement la raison pour laquelle j'étais ici, au QG de North Blue. Même si maintenant j'étais un marine qui avait fait ses preuves et qui pouvait désormais naviguer sur Grand Line, j'étais encore dépendant du commandement du QG de North Blue. Mon supérieur hiérarchique et tuteur, le colonel Brant, n'avait fait aucune recommandation, ni parlé d'une nouvelle affectation. Peut-être avait-il changé d'avis et voulait-il me l'annoncer en personne. J'étais depuis ce matin, dans la salle d'attente du breau du colonel, à sa demande. Je me tournais les pouces, et j'ignorais de quoi aller traiter notre conversation. La porte s'ouvrit, le vieil officier apparut au pas de la porte, et m'invita à entrer. Je pris place à son bureau, encore intimidé par sa grande prestance.


    " Ainsi donc, tu as été soumis aux épreuves du sous-amiral Senzô. J'ai reçu les résultats ce matin-même et ils sont très satisfaisants. Il en va de même pour ton ami le lieutenant Astral Senta. Vous êtes qualifié de "binome prometteur". Hm ! J'ai donc envoyé ta demande de transfer à Marinford. Tu ne seras plus sous mon commandement, car tu es prêt pour commencer ta carrière sur Grand Line. Les blues ne t'apporterons rien de plus, sache-le. Mais avant de passer aux adieux, je vais te raconter quelque chose. Assieds-toi et écoute attentivement. "

    C'était il y a plus de quarante ans. A l'époque, je n'étais encore qu'un modeste caporal au sein de la marine. J'appartenais à une escouade spéciale, un commadement dirigé par le vice-amiral Léonard Euskal. Un jeune homme aux pouvoirs mystérieux. A l'époque, c'était la guerre entre la Marine et les pirates. Je me souviens encore des affrontements réguliers entre l'Amiral Goyah et Marshal D. Flint, ou encore les combats légendaires qui opposaient le Yonkou Sayuki et l'Amiral-en-chef Enishi dit "Le Taïpan". J'étais jeune, et bien loin de tout ça. Néanmoins, l'Amiral Goyah avait découvert la nouvelle cachette du Yonkou le plus influent de l'époque : Sayuki le Dieu Noir. Ce dernier manigançait quelque mauvais tour. Encore un de ses plan machiavéliques pour renverser le pouvoir mis en place. La Révolution était encore loin d'être aussi efficaçe qu'aujourd'hui, et à l'époque, c'était les pirates qui avaient le beau rôle.
    Goyah fonda donc un haut commandement, de cinquante officiers pour deux mille soldats. Une entreprise colossale, placée sous les ordres directs du vice-amiral Euskal. Cet officier mena donc son expédition, là où Goyah l'avait indiqué. L'hypothèse que l'île Bakagu soit la planque du Yonkou était encore incertaine, mais l'amiral voulait en avoir le coeur net. Je faisais donc partie de cette armada, et la fleur au fusil, c'est avec grand honneur que je partis accomplir ma mission.
    Très vite, je compris qu'il s'agissait d'un piège. Goyah n'avait nullement l'intention d'anéantir cette base pirate avec l'envoi de cette véritable armée. En réalité il avait regroupé des forces encore plus nombreuses afin de lancer l'assaut définitif dès que notre escouade serait tombé sous les coups de l'ennemi après l'avoir affaibli. Une stratégie monstrueuse pour un officier tel que Goyah. Mais pour lui, la fin justifiait les moyens, et il avait la ferme intention de mettre en état d'arrestation Sayuki quoi qu'il en coûtait. Nos unités se firent massacrer une à une, telle de la chair à canon. Néanmoins notre progression sur le terrain mettait des bâtons dans les roues des forces adverses. La coalition d'équipage que Sayuki avait formée avait été mise à rude épreuve. Les heures passèrent, et malgré nos faits d'armes, nous étions débordés. Il n'y avait plus d'espoir, nous n'étions plus qu'une centaine. Le vice-amiral Euskal avait entamé une retraite anticipée malgré les ordres formels de Goyah. Plus que tout, il désirait sauver les jeunes sous-officiers comme moi, l'avenir de la marine. Et puis une ombre apparût devant lui. En un seul geste, il fut tué, sous nos yeux. Devant nous, se dressait une silhouette sombre, aux yeux du démon. Sayuki en personne.



    Je crus mon esprit totalement aspiré par son aura qui nous transperçait tous. Nous savions qu'il ne nous restait que quelques minutes à vivre. Mais la providence s'abattit sur nous. Arrivé de nulle part, l'amiral-en-chef Enishi s'interposa et somma Sayuki nous laisser en paix. Une discussion s'engagea alors entre les deux hommes, qui se considéraient comme les pires ennemis du monde, mais se vouaient un respect mutuel très intense. Enishi expliqua à son rival qu'une seconde armée de la marine encore plus nombreuse que la première lancerait l'assaut si l'affrontement continuait. Ce serait alors la fin de l'empereur. Sayuki comprit l'urgence de la situation, et accepta la trève, le temps que lui et ses forces quittent l'île. Pourquoi Enishi avait mit fin au conflit ? La stratégie opérée par Goyah avait été odieuse, et à l'encontre de tous les idéaux de la marine. Mais je soupçonne aussi une raison plus personnelle. Sans doute l'amiral-en-chef ne voulait-il pas en finir si tôt avec Sayuki, ni que Goyah s'en tire avec toute la gloire ...
    Nous, les rescapés, retournâmes à Marinford, traumatisés à vie. Pour ma part, ce regard si intense du Yonkou me terrifia au point que je choisis de retourner dans les blues plutôt que de continuer ma voie sur Grand Line. Quelques jours plus tard, nous apprîmes que Goyah avait été destitué de son grade d'amiral, et avait été contraint à l'exil. J'ignore ce qu'il est devenu, car je me jurais de ne plus mettre mon nez dedans ....


    " Seulement, le Yonkou Sayuki est toujours en vie pour X raison. Nous n'avons pas d'explication à cette exceptionnelle longévité, mais il est le leader du mouvement révolutionnaire depuis un bon moment. Grâce à l'aide du regretté Docteur Evergate, il a su créer de nombreuses bases dont le niveau de technologie surpasse tout ce que nous avons pu imaginer. Il se trouve que nous avons pu localiser l'une d'entre elle, grâce à l'intervention d'une agent gouvernementale, Kurisu Akaike. Une frégate de choc composée d'équipages d'intervention a donc été mise en place, et tu en fais partie. Tu seras épaulée par le sergent Korosko, et tu sera placé sous le commandement de Jin Z. Fuyuko, un membre de l'unité CP9. Ne me regarde pas avec ces yeux interrogateurs, on te fera un cours magisral sur les unités Cipher Pol plus tard. Tout ce que tu dois comprendre, c'est qu'il sera ton supérieur, au même titre qu'un officier. Astral Senta, ton compagnon, est placé dans une seconde escouade, commandée par Senzô en personne. Sur ce, je pense que c'est la dernière fois que nous nous adressons la parole. Je te souhaite une bonne chance pour la suite. "

    " Eh bien je vous dis adieu, mon colonel. "


    Ce n'était pas la peine d'en rajouter plus. Le protocole nous interdisait la proximité, mais indéniablement, je considérais ce vieil homme comme un père, et il le savait. Le colonel Brant avait été mon mentor, mon guide lors de mes premiers pas au sein de la marine. C'était lui qui m'avait incité à ne pas renier mes pouvoirs. Ce que j'étais devenu, c'étai entièrement grâce à lui. Ainsi on voyait quelques secondes plus tard, un gros bonhomme habillé de draps oranges, avec un bâton d'acier dans le dos, se balader dans les couloirs de la base. Je montai à bord d'un navire express qui avait pour mission d'aller jusqu'à Marinford. Depuis là-bas, je fus transféré sur un navire de guerre, avec les soldats et les autres sous-officiers. Je métais renseigné sur le sergent Korosko, il s'agissait un homme fort étrange puisqu'il était à moitié humain et à moitié poisson. Une race de créature complètement inédite pour moi. Son corps jaune et spongieux me fascinait. Avant que notre commendant Fuyuko ne revienne de son entretien avec Ao Tatsu, l'amiral-en-chef, je me dirigeais vers cet homme-poisson. Je lui fis un salut militaire avant de déclarer :


    " Enchanté, sergent Korosko. Je suis le sergent Ganesha, de North Blue. J'éspère que notre étroite collaboration contribuera à un succès pour le Gouvernement Mondial ! "


    Je jouais la carte de la sympathie. Il était inutile de se faire des ennemis à bord de notre navire. Cependant, un autre membre de l'unité CP9 se trouvait à bord. Un homme mystérieux aux longs cheveux noirs. Il semblait ne plus tenir en place, puisqu'il passait son temps à faire toutes sortes d'exercices ... Une façon bien curieuse de patienter. Quant au commandant de notre unité, il ne se montra guère amical. Il ne daigna même pas saluer les troupes et les sous-officiers. Décidément, ces agents étaient tout à fait détestables. Quant à son compère, "la pile" (celui qui courrait et faisait des pompes partout), ne faisait pas preuve de discrétion en éclatant de rire à chaque fois qu'il me croisait ou appercevait le sergent Korosko. Pour moi, ce n'était pas étranger que quelqu'un se moque de mon allure ou de mon surpoids. Ceux qui connaissaient mes capacités s'en abstinaient, et cet agent allait bientôt en faire de même. Nous voguions alors vers Cold Fresh, une île restée au stage d'une ère glacière. Une fois aux abord de cette immense terre enneigée, la première chose que nous remarquâmes furent des canons. Seulement, ces canons-là semblaient bien différent de ceux que nous possédions. Toutes les unitès posèrent pied à terre. Les canons se mirent à tirer, mais nous étions encore hors de portée de ceux-çis. Incroyable. Ils étaient autonomes et crachaient des rayons de lumière rouge : des lasers. L'avancée technologique de l'île était largement supérieure à nos connaissances. Mais je restai droit et inexpressif, j'attendais simplement les ordres de Fuyuko ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Ven 19 Oct - 20:18



La tension montait, même dans les cuisines. Tous, mêmes les soldats et les mousses avaient été mandaté pour une mission de la plus haute importance. Chaque homme avait un rôle essentiel à jouer dans cette affaire, qui était de démanteler enfin le chef de la révolution, Sayuki. Un homme qui ne pouvait que faire frissonner les jeunes mousses et les jeunes commis dans les cuisines du navire. Ils préparaient ainsi les repas qui devaient être donnés aux marines qui combattraient sur Cold Fresh. Leurs regards étaient ceux d’hommes dépassés par les évènements et peinant à suivre. Il est vrai qu’il était difficile de garder son calme en une telle situation, surtout quand on connait toutes la légende qui tourne autour de l’homme qui alimentait toutes leurs conversations : Sayuki.
Bob lui aussi avait du mal à cacher toutes ses émotions. Il ne savait pas vraiment quoi penser de cette bataille. Debout devant un hublot, il restait là, la face fermée, ses yeux verts scrutant les autres bateaux de la marine qui se dirigeaient dans le même sens que le leur, voguant sur une mer tout à fait plate et qui semblait sans vie. *Calm Belt… une mer vraiment étrange et perturbante…* pensait-il.
Il avait été mandaté de Shell Town, le Quartier Général de l’East Blue, il y a quelques jours. Le sergent éponge devait servir en tant que cuisinier chef de rations, et combattant pour cette mission spéciale. Car oui, avant tout, le Sergent était un cuisinier, et c’était pour ça qu’il avait à la base réussi à se faire embaucher dans la marine.
Ainsi, debout, il écoutait les conversations des commis et des plongeurs qui s’attelaient au travail.


Calm Belt est vraiment une mer effrayante… il n y a même pas de vagues et l’eau est plate… je n’avais jamais vu ça de ma vie… disait un qui regardait par un hublot.

Surtout qu’il commence à faire très froid… même s’il n y a pas de vent... c’est grâce à la technologie avancée des marines qu’on arrive aujourd’hui à la traverser…

Je n’arrive pas à croire que ce jour est enfin arrivé ! Le jour ou Sayuki ne sera enfin plus qu’une histoire ancienne !

Vous savez ce qu’on dit à son sujet ? On dit qu’il est immortel !

Vous croyez que c’est vrai ? Moi je pense plutôt que c’est un imposteur… c’est juste impossible de vivre aussi longtemps…

Bob se retournait vers les commis. Ceux-ci, l’ayant remarqué, l’interpellèrent.

Chef Korosko ?

Il ne disait rien, il pensait. L’immortalité… un des vouloirs de l’homme les plus profonds. Un rêve idyllique, insaisissable. Oui, car qui n’a jamais rêvé de vivre à jamais ?
Et pourtant, on disait que Sayuki avait atteint ce vouloir. Et c’était vérifiable : dans les archives de la marine, on récence depuis plus de deux siècles le nom de Sayuki comme étant l’homme à problèmes, l’ennemi numéro un du gouvernement. Le bouc émissaire en quelques sortes. Néanmoins, on pourrait en venir à penser que ce n’est qu’un homme qui se fait passer pour lui à chaque génération. Un usurpateur, en quelques sortes. Et pourtant, le gouvernement ne s’était pas porté sur ce choix. Ils n’étaient pas sur en effet des origines de cet homme. Qui était réellement Sayuki ? Etait-il le descendant du germinal ? Un usurpateur ? Ou était-il possible qu’un jour, un homme ait gouté à l’immortalité ?
Un interrogatoire auquel on aurait peut-être les réponses lors de l’aboutissement de cette mission. Dans tous les cas, le sergent regardait plutôt les conséquences. Enlevant sa toque et son habit de chef pour s’habiller de l’uniforme de marine, il prit la parole.


Qu’il soit un descendant, un usurpateur ou un immortel, sachez bien qu’aujourd’hui, si Sayuki est démantelé avec la révolution, le monde sera bouleversé à nouveau. Ce serait un homme aussi connu que le roi des pirates… Sayuki à déjà marqué le monde de son empreinte, cette bataille sera peut-être le tournant d’une nouvelle ère révolutionnaire… ou peut-être même mondiale… Déclara-t-il d’un ton grave.



… Korosko-sama…

Il avait raison le bigre. Le moyen par lequel Sayuki avait réussi à rester en vie n’était que facultatif bien qu’intrigant, la vraie question était de se demander si la marine avait vraiment une chance face à cet individu, ou plutôt quel est sa force de frappe. Dur à y répondre, quand on sait que par le passé, sur North Blue au Royaume de Yuki, celui-ci avait tenu tête à Ao Tatsu, amiral par le passé et qui est aujourd’hui l’Amiral en Chef. Si les marines gagnaient, on ne parlerait plus que de cette période comme étant l’ère de Sayuki. Qui aurait le fin mot de cette histoire ? Voilà comment formuler la question. La fascination de Sayuki… quelque chose qui fascinait le sergent et l’intriguait.
Bob ayant fini de se vêtir avait quitté les grandes cuisines pour se rendre sur le pont du grand navire de guerre. Aucun vent qui ne puisse l’accueillir, mais plutôt un froid de plus en plus présent. Ils approchaient sûrement de Cold Fresh étant donné ce thermomètre qui dégringolait à une vitesse folle. Il y avait énormément de marines présents sur le pont, se préparant au combat qui allait commencer d’un instant à l’autre.


Le Sergent était assigné à un groupe de marines composé de deux membres du gouvernement et d’un marine. Avec lui, ils étaient quatre. L’un des membres du gouvernement se nommait Jin Fuyuko, un homme ténébreux et dégageant un charisme des plus grands, tout en réussissant à paraître comme étant l’homme le plus imprévisible et haïssable du monde. Il avait de la prestance et surtout de la présomption, ce devait être pour cela qu’il était assigné en tant que chef de groupe. Avec lui un autre membre du gouvernement, Gunji. Celui-ci semblait plus haineux et haïssable que ce dernier. Un regard vraiment détestable et des manies plutôt dérangeantes. Moqueur avec ça. Il semblait tout de même que les deux se connaissaient, et plutôt bien d’ailleurs.
Le marine qui accompagnait le sergent quand à lui apparaissait vraiment plus sympathique. Un bon gros bonhomme ventripotent, sourire aux lèvres et au visage expressif. Un de ces gars qui vous donne envie de l’avoir dans votre équipe, et avec lequel vous pourriez penser bien vous entendre. Son apparence de moine le rendait plus mystérieux et intriguant. C’est le sourire aux lèvres et l’attitude plein d’entrain que Bob lui répondit en ces termes, lorsque le moine vint vers lui en le saluant et en se présentant :


SGOSGOSGOSGOSGO ! Tu m’plais bien toi ! Enchanté, Sergent Ganesha ! Travaillons pour la justice, ensemble ! SGOSGOSGO !

La marine, sous ses airs de conformistes absolus, réunissait des personnes aux horizons et aux personnalités vraiment différentes, voir même opposées. C’était assez intéressant, vu sous cet angle.
Les bateaux arrivaient tous à proximité de la baie de Cold Fresh. Bob fut surpris de découvrir un paysage lisse, enneigé et opaque. Le blanc absolu. Comme celui des neiges éternelles, sur les hautes montagnes.
Un paysage néanmoins rapidement dérangé par le pied à terre des troupes. Déjà, le combat commençait, entre canons et ordres. Des lasers… c’était ce qu’utilisait l’ennemi. Une arme absolument dévastatrice. Bob ne réagit pas vraiment. S’étirant et faisant craquer tous les biceps et triceps, voir même quadriceps qu’il possédait, il attendait les ordres de son supérieur. Un combat, une bataille… une guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Sam 20 Oct - 11:04


L'histoire d'un monde



~~ ~~~









« Tomber est permis ; se relever est ordonné. »

Proverbe Russe




Sourcils froncés, je faisais les cents pas sur le pont du navire. Arrivée près d'une planche en bois qui trainait sur le sol, je ne pus empêcher mon pied de frapper ce pauvre matériel qui n'avait pour seul erreur, fait que de se trouver là, au mauvais moment. Je ne savais pas les planches douées de sentiments, il n’empêche que quand la douleur causé pas mon coup et le froid se rependirent en moi, m'arrachant un cri étouffé, j'eus l'impression qu'elle se moqua de moi. Assise par terre, en train de frictionner mes orteils tant bien que mal au travers de mes chaussures, mon regard dure et furieux se posait sur cette stupide planche en bois. J'avais froid et je sentais une crève sans renom s’emparer de mon pauvre corps meurtri. J'avais beau avoir mis deux écharpes, trois vestes, chaussettes et une paire de gant, rien ne pouvait parer le vent glacial qui soufflait autour de moi. J'allai être mal, je me rendais sur une île hivernale pour combattre l'un des homme le plus fort du monde, et je partais habillée comme une tortue, incapable de faire le moindre mouvement. En plus de cela, la nourriture proposées à bord était infecte! Bref, j'avais tous les éléments possibles pour être d'une humeur de chien crevé. Et même l’excitation d'un futur combat ajoutée à la curiosité de retrouvailles avec Kurisu ne pouvait compenser la mauvaise humeur qui me gagnait. Une larme de frustration coula sur ma joue, elle devint en l'espace d'une seconde une perle dure et brillante. En grommelant, je me relevai, enlevai un pull, une écharpe et retrouvai une possibilité de mouvement à peu près raisonnable. Le vent se fit plus cinglant et mes dents se mirent à claquer. En essayant de contrôler les frissons dans mon corps, je fermai les yeux, fixant mon esprit sur un point invisible au delà de la vision. Soudain, en un mouvement rapide et efficace, mes jambes se retrouvèrent en position de combat et mon corps commença une chorégraphie sauvage de combat. Je sentis au fur et à mesure mon corps se chauffer, rependant un sang nouveau dans mes membres. Ma respiration se fit plus profonde et sans pour autant faire taire ma mauvaise humeur, un calme surprenant me gagna.


Lors de mon arrivée sur le navire, quelque jours plus tôt, je n'avais que peu d'information sur le but de ma mission. Mais je la savais d'une extrême importance et deux noms raisonnaient dans mon crane. Sayuki. Je ne savais que peu de chose sur lui, sinon qu'il était un personnage important des années auparavant. L'un des plus mortel ennemi de la marine. Et Kurisu. Ce nom la me disait bien plus. Elle avait été ma chef, soudainement disparu quelques mois plus tôt. La dernière fois que nous nous étions vu, nous avions fait un entrainement ensemble avec Makkura, j'y avais appris la maitrise du Tekkai. Kurisu était une personne remarquable, et bien qu'elle manquait de confiance en elle, elle avait l'allure d'une meneuse, je m'étais attachée à elle d'une façon peu commune, et mon premier objectif dans cette mission, bien que seul moi le sache, était de la retrouver. Je savais de nombreuses personnes puissantes présentent pour cette mission. A commencer par deux agents du CP9. Gunji, et Jin. Je ne connaissais ni l'un ni l'autre et avais pensé les rencontrer durant le voyage, mais, la chance n'était pas avec moi et je n'avais fait que les croiser. Les autres étaient des marines dont je ne connaissais même pas les noms. J'avais été assigné sous le commandement d'un sous amiral dont le nom m'échappais, avec pour compagnons deux autres moins haut gradés. La aussi, j'avais été déçue de ne pas me retrouver avec l'un des Cp9 qui participaient à la mission.


J’atterrissais souplement, yeux toujours fermes sur le sol gelés du navire. Voilà quatre jours que nous naviguions, j'avais été enchanté au début du voyage, prévoyant de parloter avec tout le monde. Mais j'avais finalement passé les deux premiers jours avec un mal de crane terrible dans ma cabine. Après cela, je n'avais échangé que quelques mots avec des personnes de l'équipage. Le vent m'apporta la rumeur d'une parole. J'entendis des pas qui courraient en se rapprochant de ma position. J'ouvris les yeux. Un marin courant, s’arrêta lorsqu'il m'aperçut, il n'était pas tout proche et, m'étant ses mains en coupe devant sa bouche, cria pour couvrir le vent:

"L'île est en vue! L'équipage est prêt à descendre, vous devriez rejoindre votre section!"

Je le remerciai d'un signe de la tête, qu'il n'aperçut pas car c'était déjà remis à courir. Depuis le début du voyage, j'avais remarqué la tension qui se rependait dans l'équipage, et celle ci grandissait à l'approche de notre objectif. Moi même, je ressentais une grande excitation, cela faisait longtemps que je n'avais pas participé à une mission digne de ce nom. Je me dirigeai d'un pas calme et résolu à l'avant du bateau. J'y aperçus plusieurs groupes qui s'étaient formés. Les deux autres bateaux qui composaient notre flotte, non loin de nous était eux aussi agités par un immuable sentiment de pression. Je distinguais sans mal les deux équipes spéciales et m'avançai vers celle que je supposai être la mienne. Pour cela, je passai à quelques pas de celle de Jin, nos regards se croisèrent un bref instant et je lui envoyai un baiser de ma main, avec un clin d’œil à l'attention de Gunji. Jin était vraiment mignon, dans sa carapace de noir, il semblait déterminé et son regard fixait bien au delà de son but. Les trois hommes de mon équipe avaient mit un pied sur la passerelle lorsque je les rejoignis. L'homme en tête dont je n'arrivai pas à retenir le nom avait proclamé quelques paroles qui apparaissent souvent dans de telles moments, pour encourager les troupes à se battre au nom de la justice. La rage que je contenais en moi allez enfin pouvoir trouver un catalyseur. Mes doigts me démangeaient et le poids de mes armes appuya sur mes côtés. Un sourire apparut sur mon visage, la mission allait pouvoir commencer ♥

Nos premiers pas sur l'île ne furent dérangé que par un bruit de poulie et d'acier. Nous fûmes en l'espace d'une pogné de minute entourés par de multiples canons qui nous prenaient pour cible. La voix d'un homme surgit dans notre dos, il s'agissait de Jin, qui s'adressa mon chef:

« Senzô ! Je te parie 10 millions de berrys qu'avec mon équipe on traverse leur saloperie de système de défense jusqu’au repère vivant et avant ton équipe en plus de ça ! Tu prends le pari ? N’oublie pas une chose, le monde se divise en deux catégories, ceux qui se dégonfle et ceux qui relève les défis ! Moi je relève les défis et toi le barbu ? »


Un défi. Senzô, tel était le nom de mon chef, avait été défié et il avait intérêt à agir dignement s'il voulait que je le suive! Pour le moment, je n'avais qu'une seule envie, m'élancer vers la base de Sayuki. Mais cet acte était trop suicidaire et je n'avais pas pour habitude de me conduire ainsi. J'enlevai les deux dernières vestes qui entravaient mes mouvements. Elle tombèrent au sol, soulevant un léger nuage de neige fine. Ma langue lécha mes lèvre froide. J'attendais avidement les agissements de Senzô.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre du jeu
Seigneur des pirates
Seigneur des pirates
avatar
Messages : 38
Points d'activités : 671

Feuille de personnage
Points de force [PF]: MAX
Points de popula' [PP] : MAX
Divers:
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Dim 21 Oct - 11:16




General Fourteen !



Un home d’une certaine envergure venait de faire son apparition. Il faisait une taille imposante, environ dans les deux mètres et sa corpulence était celle d’un homme de poigne et de force. Il avait l’air tout de même âgé environ dans les cinquante ans mais cela ne diminué en rien sa stature d’homme fort. Cet homme en question était le quatorzième général sous les ordres de Sayuki. Donc le dernier dans ce corps d’officier révolutionnaire. Il y en avait en tout quatorze, le douzième faisait actuellement face à Kurisu. Tous les autres généraux eux attendaient impatiemment de contrer cette équipe dite « d’élite » de la marine et du gouvernement confondu. En effet le Général Fourteen savait ce genre de chose car il était anciennement lui-même un membre de la marine, plus précisément un ex-sous-amiral de la marine qui avait longtemps fait preuve de poigne au sein de la marine.

Ne trouvant pas son sens de la justice au sein de la marine, il fut séduit par le discours révolutionnaire de Sayuki et n’avait pas tardé à rejoindre ses rangs afin d’officier en tant que quatorzième général de ce groupe. Il se trouvait totalement de l’autre côté du système de défense en amont des pièges et autres. Il pouvait apercevoir encore plus loin trois vaisseaux de guerre de la marine bien accosté sur les bords gelés de l’île. Il passait sa main droite sur sa barbe blanche imposante, habillé encore et toujours de son uniforme de la marine, accompagné d’une pipe à la bouche, le froid de l’île ne l’atteignait pas il était comme hors du temps, son regard intrépide se dirigeait vers ceux qui venaient de déposer pied sur l’île. Ils étaient aux nombres de huit, le groupe était divisé en deux selon l’analyse de l’ex-marine.



« Je vois, ils adoptent le stratagème de base que l’on apprend lors de la formation au sein de la marine. Lorsque l’ennemie n’est pas clairement identifiée, il est préférable pour un groupe d’intervention de se séparer en deux groupes afin de rendre la tâche plus difficile à l’adversaire… »



« Trop prévisible, ils vont vite comprendre qu’ils ont à faire au système de défense le plus ingénieux du monde ! Faite ramener le tank SSG-4 et Armé les détecteurs de chaleur et faite feu immédiatement ! »


Le quatorzième général semblait être extrêmement déterminé. Aussitôt ordonné des hommes habillé de noir se mirent à faire marcher les détecteurs de chaleur afin que les tirs soit dirigé automatiquement vers toutes sources de chaleur quel quelle soit. Les canons se comptaient facilement en centaine et éparpillé sur une très large zone. Des mines également avaient été installées un peu partout, il s’agissait d’un vrai terrain miné. Avancé vers le repaire dans ce genre de conditions était tout bonnement impossible pour l’ennemi en face. Les tirs furent maintenant activé dès lors qu’ils avaient repéré la source de chaleur dégageait par le groupe d’élite. Oui car tout être humain dégage une certaine chaleur et les machines de tirs à laser les avaient détecté en un rien de temps. Même un simple cafard serait détecté et anéantit.




Surgissant ensuite au cœur des tirs de lasers au combien nombreux, c’était un tank de destruction qui venait maintenant charger le premier groupe d’intervention, il était fait entièrement de Granit Marin et de diamant renforcé, un outil de destruction indestructible. Sa cible avait été enregistré, il s’agissait du groupe de Senzô qui serait prit en tenaille avec brio. Les tirs se concentraient maintenant uniquement sur le premier groupe. Eviter les lasers venant à grande vitesse ne serait pas chose aisée d’autant plus que le tank arrivait à pleine vitesse dans le but d’écraser Senzô et son groupe. Une fois assez proche des lames en granit marin jaillirait de toute part du Tank viendraient taillader au corps à corps chacun des membres de l’équipe de Senzô. Ils avaient fort à faire et pendant ce temps là le Général Fourteen avait déjà préparé quelque chose pour le deuxième groupe. Aucun d’eux ne devait passer il se l’était juré.






-----------------------------------


A partir de maintenant seulement le groupe de Senzô postera ici, le groupe deux de Jin aura un autre topic afin d'évoluer de leurs côtés en traversant l'île. Pour vous lisez attentivement le post, il est pas long c'est fait exprès afin que ça aille plus vite vous concernant.


Voici l'ordre de passage :


-Senzô
- Minashigo noah
-Astral
-Ellana Shiwara


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-history.forumgratuit.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Dim 21 Oct - 18:07


Toutes les troupes étaient maintenant sur place, prêtes à agir. Le Sous-Amiral Senzô allait prendre avec lui trois soldats, tandis qu'un autre groupe serait formé avec les quatre restants. Il était le garant de ces trois Hommes, il devait permettre la réussite de cette mission en donnant des directives précises qui permettraient la victoire. Néanmoins, sans sortir de son état d'esprit, actuellement concentré et fixé sur l'objectif, il se permit une petite pique envers le soldat qui l'avait irrité, voulant jouer avec des vies. Faire un pari sur la vitesse n'était pas la meilleure chose à faire dans ce genre de guerre, tout le monde le savait. Mais le Gouvernement cachait quelques plaisantins sans expérience qui n'avaient pas forcément trop traîné sur les champs de bataille. Ce serait peut-être une manière pour lui de voir la réalité des choses ; le charpentier de métier l'espérait sincèrement, voulant que cette jeune pousse, aussi prometteuse puisse-t-elle être, fasse preuve d'un peu plus de maturité.

« Ta gueule, gamin. » répliqua-t-il d'un ton froid qui aurait pu rajouter une couche de glace à la neige déjà omniprésente dans ce paysage.

L'assaut était lancé, les deux groupes formés. Senzô avait à sa charge Noah, Senta et Shiwara, cette dernière lui étant complètement inconnue avant qu'on lui donne son dossier. D'où elle sortait ? Il ne le savait pas, ne voulait pas en entendre parler. Si elle avait été choisie, c'est qu'elle faisait du bon boulot. C'était le plus important.

L'avancée commença. Ardue, difficile, les mouvements étaient lents à cause de la glace. Le froid ralentissait énormément la marche des troupes qui allait bientôt faire face à de multiples obstacles. La première chose fut une grande, détectée à temps par le Sous-Amiral. Il l'avait lui-même déclenché, marchant trop près de celle-ci. Une fois le bip sonore entendu, il hurla à tout le monde de se coucher et de s'éloigner le plus rapidement possible. Une seconde plus tard, de la glace volait, l'explosion avait retentit. Cette fois-ci, personne n'avait rien, mais les risques de blessures, voire de morts, restaient grands dans une situation de ce genre. Avancer à l'aveuglette n'était pas la meilleure idée qu'avait eu le Gouvernement et le Révolutionnaire Sayuki avait très bien choisi l'île pour sa base. Seuls les plus téméraires y avaient accès, ainsi que les mieux entraînés.
Postés derrière un rocher qui les abritait légèrement du blizzard hurlant, le Sous-Amiral avait réuni ses troupes, tentant d'avoir un minimum de stratégie afin de poursuivre.


« Senta, essayez d'utiliser votre flair. Avec le vent, c'est compliqué, mais essayez tout de même. Nous allons avancer en losange, de manière à garder un périmètre sécurisé. Nous devons nous assurer qu'aucune mine ne se trouve dans ce quadrilatère. De cette manière, nous saurons exactement quelle peut être notre amplitude de mouvements quand le combat commencera. »

Il avait choisi cette avancée de manière à avoir un certain palier de sécurité, mais lui et les autres savaient très bien que cela ne représentait pas grand-chose et qu'ils étaient extrêmement vulnérables, peu importe la stratégie qu'ils emploieraient.
La marche reprit, interrompue quelques minutes plus tard par des tirs de canon. Non loin d'eux s'écrasa un puissant laser, puis un autre et encore d'autres. Une véritable pluie s'abattait sur eux. Déjà, on pouvait entendre la puissante avancée d'un véhicule motorisé. Mais sur quoi étaient-ils tombés ? Cette mission s'avérait beaucoup plus compliquée que prévue.

Le tank apparut, aussi imposant que rapide. Senzô plongea sur le côté de manière à éviter la charge, beuglant quelques instructions avant de prendre tout de suite sa forme animale.


« Je vais tenter de vous épargner des tirs, occupez-vous du mastodonte. En vous concentrant seulement sur lui, vous devriez y arriver. »

Il s'envola dans les airs, espérant guider les tirs sur lui. Sa transformation était beaucoup mieux maîtrisée maintenant et en plus d'être invulnérable, son agilité s'était grandement accrue. Il évitait astucieusement les tirs, usant de son corps comme bouclier lorsque ceux-ci se dirigeaient vers son équipe. De cette manière, de leur position au sol, ils pourraient venir à bout de la machine. Néanmoins, le marin gardait toujours un regard vers eux et n'hésiterait pas à attaquer si une ouverture se créait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Jeu 25 Oct - 7:31






Bien des choses se passèrent en bien peu de temps, la division des deux groupes étant déjà prévue à l'avance ce ne fut qu'un léger instant passer avant que les deux groupes se séparent et que la bataille commence. À peine mes bottes foulèrent le sol enneiger de l'endroit qu'une bizarre de sensation me traversa, je sentais quelque chose de pas très plaisant, comme l'image d'un cauchemar. Je mis ça sur le compte du stress, j'avais participé à bien des escarmouches et quelque combat de groupe mais la situation actuelle était totalement différente, à peine arriver des canons nous bombardaient de toute par et quelque un d'entre eux qui ne semblait pas automatiser pour leur par tirèrent très près de nous et fit exploser une mine ce qui nous prouva aisément que le terrain devant nous était probablement rempli de mine au grand complet. Un énorme monstre de métal vint ajouté une touche de délire au désordre totale qui se dressais contre nous et après une première charge de celui, je doutais fortement que nous serions en mesure de l'abattre. Notre commandant pris sa forme de phénix, quelque chose que je n'avais jamais vue et qui était franchement impressionnant, son habiliter de régénération et celle de voler lui permettait de concentrer les tirs ennemis sur lui. Sans l'ombre d'un doute, chacun de ces canons étaient automatisé et réagissais à la chaleur et comme Senzo en dégageais beaucoup plus que nous les cannons se posèrent presque toujours sur lui. Cela laissa par contre la tâche à un tireur spécialisé dans les cibles humaines et une dame qui devait forcément elle aussi être fait pour combattre quelque chose d'humain de détruire une machine de guerre renforcée au diamant et en granite marin donc indestructible et conçue contre les fruits du démon. Je ne pouvais donc pas le toucher physiquement et mes balles ne lui ferait strictement rien, ma lame étant fragile casserais en un rien de temps.

*Franchement...m'occuper d'un monstre mécanique de la sorte, le seul du groupe ayant une vraie chance c'est lui.*

Je chargeais dans mon fusil mes dernières balles à fragmentation, c'était les plus destructrice que je possédais et pour ce tank elle serait forcément très utile, j'analysais le tank alors qu'il chargeait quelquefois sur moi, il était très bien renforcie mais quelque endroit était faible, les détecteurs étaient en majorités voir en totalité ou enfin je l'espérais à la vue. Je me positionnais après mainte essaie devant le tank pendant qu'il me chargeait, ces canons river sur Senzo mais chargeant obligatoirement sur moi.

"Scar bullet"

Je tirais et rechargeait aussi vite que possible, j'eux le temps de tirer cinq balles avant de changer de position, trois d'entre elles ne servirent totalement à rien alors que le vent et la forme du tank firent tout pour m'empêcher de toucher mes cibles, les deux autres touchèrent et détruire deux capteurs différent dont l'un empêcha jusqu'à réparation de celui-ci que son large canon laser gauche ne tire une seule charge. Le second détecteur lui était beaucoup plus pour détecter les cibles au sol et donc maintenant certain angle lui était caché. Celui-ci continuais à attaquer peu importe le terrain, les mines écraser par celui-ci explosait par la simple pression des chenilles mais les explosions ne semblaient pas l'affecter. Pendant tout le long de ce combat presque épique entre l'homme et la machine je me sentit bizarre, quelque chose m'observait mais je ne savais trop dire qui ou quoi, ce n'était pas les détecteurs du tank mais bien une pression émanant d'un homme. Mon coeur battait à la chamade et je me mis à suinter bizarrement alors que le froid mordant me rappelait à l'ordre à chaque minute passer sur cet enfer glacial. Depuis mon départ je n'étais pas à l'aise avec cette mission, depuis qu'ont m'avait donné les informations et que j'avais vue quelque registre et contempler le visage de notre adversaire je ne cessais d'avoir d'étrange sentiment. Son visage avait réveillé en moi le doute, l'avait-je déjà rencontré dans le passer et pendant combien de temps si c'était le cas. Son regard avait simplement peut-être croisé le mien une fois, c'était belle et bien la le trouble qui se produisait dans ma tête, son regard unique me hantait mais je ne savais pas pourquoi.

"Ellana, Commandant, ce tank est beaucoup trop destructeur et solide pour moi tout ce que je peux faire contre lui est de briser ces détecteurs alors si vous avez une idée pour le détruire ne vous gêner surtout pas."



Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Lun 29 Oct - 17:13



Je me renfrognai alors que Senzo répliquai sèchement à Jin. Décidément, la rumeur était juste. Les marines se prenaient vraiment au serieux. Je grommelai dans ma barbe en resserrant mon étreinte sur le pommeau de mon sabre, cette mission n'allait pas être des plus drôles. En plus de cela j'avais froid. Je m'en voulais d'avoir enlevé mes vestes, j'avais hâte de pouvoir combattre et d'ainsi, me réchauffer. Nous avançâmes enfin... Aussitôt je regrettai ma pensée. Le froid la neige et la glace n'était en rien une aide pour notre avancée, et déjà, je claquai des dents en sentant la froide humidité entrer dans mes chaussures. Cependant j'eus vite fais de me réchauffer lorsque, occupée par mes problèmes multiples je n'avais pas entendu Senzo nous hurler de se coucher et qu'un grand BOUM retentit à quelques pas de moi. Je ne tombai pas mais le souffle de l'explosion fit voler mes cheveux et mon visage se retrouva couvert d'une sorte de suit noir. Je devais avoir l'ai maline comme ça tient. Bon, il y avait des mines dans les sol, c'allait être pratique pour avancer...

Après un court arret durant lequel notre chef nous exposa une courte tactique, nous reprîmes la marche. Nous avancions encore moins vite, et, comme pour nous souhaiter bonne chance, une pluie de bombes et de lasers nous tomba dessus. J'esquivai un projectile qui fonçait sur moi, et tout en continuant d'esquiver, je ne fis pas attention à la direction que j'empruntai, dans tous les cas, je m'étais éloignée des autres. J'avançai en direction du cœur de l'île, selon mon instinct car ma vue ne me procurait que peu de repères si ce n'est le blanc, le blanc et des fois un peu de sang. Je n'étais pas touchée et je sentais enfin mes muscles s’échauffer, zigzaguant, j'avançai plus vite que si j'étais restée avec les autres. Mais un bruit différent des autres me fit ralentir. Un bruit qui ne disait rien qui vaille. Prudente, je m'avançai et aperçus devant moi un énorme tank. Bien plus rapide, bien plus gros, bien plus dangereux. Il était en plein milieu de la troupe que j'avais perdue de vue. Je clignai des yeux, ne les rouvris que pour voir Senzo, se transformant en un magnifique oiseau de feu s'envoler. Ainsi, il possedait un fruit. C'est alors que je remarquai que le tank était fait en granit marin, cela n'allait pas être pratique pour les possesseurs des fruits du démon. Je ne savais si les autres en possédaient mais de toute façon, je ne voyais pas trop comment venir à bout de cette machine de guerre.

En pleine réflexion, je ne vis pas le lasers qui, surgissant de sa machine fonçait sur moi. Je ne pus, que dans un hoquet de stupeur me jeter sur le côté et m’étaler dans la couverture glaciale qui couvrait le sol. En jurant, je me relevai et me mis à courir en direction du tank. Il faisait d'énorme ravage, nous devions en venir à bout si nous voulions avancer. Senzo volait plus loin, comme s'il voulait attirer quelque chose sur lui...

Je voyais Noah devant la machine qui visait tant bien que mal les capteurs. Il n'allait pas s'en sortir, mais il faisait ce qu'il pouvait. j'allai enfin passer à l'action. Je tirai mes deux Kodashis de leur fourreau et, en accélérant, me dirigeais vers ma cible. Il me fallait un coup, puissant, qui couperait la machine. Je me savais capable de couper le granit marin, mais les seuls essais que j'avais effectué étaient sur des petites cibles, pas bien épaisses... Que là, Tout était en granit marin. je devais y arriver. Je savais que des Rankyakus, s'ils étaient suffisamment puissants pouvaient parvenir à trancher ce matériel. De plus, si je parvenais à effectuer la technique que j'avais en tête tout en mêlant cette attaque, je pouvais réussir à endommager le tank.

Je sautais en l'air, effectuant un Geppou, je me retrouvai au dessus de la machine. Elle semblai m'avoir repérée à l'instant, je devais agir vite pour ne pas lui laisser le temps de m'atteindre. La technique que j'utilisai fut le Kaiten Kenbu Rokuren. Cette technique s'effectue alors que je tiens mes deux armes à l'envers et pointées vers le haut. J’exécute alors une danse du sabre en six mouvements se basant sur la vitesse.


Spoiler:
 

Mais ce n'est pas tout. Bien que cette technique soit fulgurante et mortelle pour un humain, je parvenais à peine à couper du métal avec. C'est pour cela que, j'essayai une autre manière. j'avais déjà réussie une fois à faire jaillir une lame de rankyaku par mon sabre. Il s'agissait de la même chose qu'avec un membre du corps mais, avec une épée cela demandait bien plus de concentration et de puissance. Je connaissais bien mes armes. Savais quelles étaient leur défauts et faiblesses. Je réussis mon attaque, bien que les rankyaku produits par mon sabre gauche furent moins puissants. Je n'attendis pas le résultat. Je devais, en le cas échéant me trouvais le plus loin possible du monstre si je ne voulais être touchée. Je plongeai au sol.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre du jeu
Seigneur des pirates
Seigneur des pirates
avatar
Messages : 38
Points d'activités : 671

Feuille de personnage
Points de force [PF]: MAX
Points de popula' [PP] : MAX
Divers:
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Mar 30 Oct - 12:09




General Fourteen !



L’équipe de Senzô s’en était fort bien sortit bien qu’un certain Astral Senta avait du encaisser des blessures graves ce qui avait fatalement handicapé le groupe d’un point de vue de nombre. Un petit groupe de la marine qui était venu en renforts pour récupérer le corps d’Astral s’était aussi vite retiré sous la pluie de laser qui se déchainé sur le devant de l’île maintenant. (Étant donné qu’Astral n’est plus de la partie je me suis permit de dire qu’il a été blessé et emmené par les renforts de la marine). Senzô s’était transformé sous une forme animale semblable à celle d’un phénix ardent se chargeant d’attirer vers lui les lasers afin de laisser l’avantage à ses coéquipiers pour combattre le tank fait entièrement de granit marin.

C’est alors qu’un autre du groupe, un certain Noah avait lui réussit à anéantir les détecteurs de chaleur du Tank, c’était ingénieux et subtile mais d’un point de vue concret le Tank n’avait perdu en rien en puissance bien qu’il était évident que sans une parfaite visée la puissance était inutile. Un programme de détection a visée s’était donc mit en marche au sein du tank, c’était une sorte de voie de secours qui pouvait remplacer à 50% le fonctionnement des détecteurs de chaleur. Le dénommé Noah finit par laisser la sale besogne à sa camarde, une certaine Ellana qui semblait être d’un niveau supérieur. En effet sa technique qu’elle venait d’utiliser venait de le prouver à merveille. Une femme aussi forte ?

Le tank venait de s’enfoncer dans le sol devenu maintenant boueux a cause de la neige qui avait fondu suite au tir de laser qui dégageait énormément de chaleur un peu partout à chaque impact. L’impact de la technique d’Ellana avait permit d’encastrer le tank dans le sol et d’y coincer les roues, une grande éraflure pouvait être distingué sur la paroi du tank mais rien de bien grave, la couche de granit marin avait encaissé le choc sans grand mal. Cependant le tank ne bougeait plus, les roues tournaient dans le vide tandis qu’une partie restait bloquée dans l’épais liquide visqueux boueux. Le Général Fourteen au loin avait put voir les prouesses de ses ennemies. Mais quelque chose d’encore plus étonnant venait de se passer. Là maintenant à cet instant précis soudainement le système de défense s’était mit en arrêt. Une alarme d’urgence assourdissante venait de retentir, toute l’île pouvait entendre ce bruit strident et désagréable. Chose incroyable mais pourtant vraie. Quelqu’un venait d’arrêter le système de défense :



« Nani !? Quelqu’un a réussit à stopper le système de défense ? Une trahison ? Impossible…Qui que ce soit, il doit être un virtuose de l’infiltration pour avoir réussit à s’infiltrer dans la base sans déclencher quoi que ce soit, trompé la vigilance de cette île n’est pas chose aisée pourtant…Je ne m’attendais vraiment pas à cette configuration, comme quoi rien est joué dans une bataille ! »



« Je vais devoir m’en mêler finalement, mais avant cela…Tank SSG-4, transformation niveau maximale ordonnée ! »


Avant de rentrer dans le champ de bataille le quatorzième général de son groupe venait de donner des nouvelles directives. Au tank maintenant bloqué dans l’épaisse boue de glace. Étrangement le tank fait de granit marin se mit à trembler de toute part, les roues s’était rétracté dans l’imposante machine, les canons eux aussi. Le tank commençait à prendre une forme encore plus compacte. Puis finalement après plusieurs emboîtements successifs, le tank finit par dévoiler sa vraie origine et sa vraie puissance. Il s’agit d’un grand cyborg imposant et effrayant. C’était la transformation ultime de cette arme de guerre crée par le génie de Sayuki.


« Cible enregistré ! Phase d’élimination de la cible dans…5…4…3…2…1…. »



Soudainement d’énorme réacteur surgirent en un instant au niveau des épaules métalliques du cyrbog. Une arme redoutable allait être exercé sur l’ensemble des deux groupes que ce soit celui de Senzô et ou de Jin. Tout le monde serait obligatoirement touché par ce qui allait arriver !




« 0…Rayon gravitationnel activé ! »



Le cyborg possédait une arme formidable intégré via les soins de Sayuki. Une arme gravitationnelle intense qui alourdirait le poids de chacun en un instant. Tout le monde sans exception serait alourdi par la soudaine montée de gravité. Y comprit les alliées donc les deux autres généraux n’étaient pas épargné puisque la zone gravitationnelle s’étendait sur une très large zone. La zone étant sous le contrôle du cyborg, il aurait tout le luxe de pouvoir détruire ses adversaires en s’acharnant sur le groupe de Senzô et en commençait justement par lui. A cet instant là tout le monde était à la merci du robot de granit marin, incapable de bouger d’esquiver ou même de se défendre a cause de la gravité qui littéralement avait cloué tout le monde :




Le granit marin de la paroi de la machine annihilerait immédiatement les pouvoirs du fruit du démon de ceux qui en étaient en possession et immédiatement le cyborg se rua sur Senzô pour lui infliger un gigantesque coup de poing lancé à la tête afin de lui infliger le plus de lésion possible. Ne pouvant bouger le coup serait lancer de plein fouet et ses pouvoirs inutile a cause du granit marin. Ensuite le cyborg dégaina une immense lame fait d’acier trempé et de granit marin pour effectuer une coupe net en croix sur le torse de la jeune femme Ellana Shiwara, également tout comme Senzô celle-ci serait tranché sur le coup sans avoir l’option d’esquiver ou de se défendre a cause de la gravité.




La résistance « humaine » de chacun allait devoir jouer son rôle. Soit ils survivaient et continuer le combat soit ils mourraient tous en un coup net et précis. Il ne restait plus que quelques secondes avant que la gravité ne se dissipe, en effet le temps n’était que de 10 secondes chrono, il ne restait plus qu’à s’occuper de Noah, rangeant sa lame avec une grande vitesse en la rétractant dans son propre corps cybernétique, le cyborg arrivait à très grande vitesse juste devant Noah mais quelque chose d’étrange venait de se passer. Alors qu’il allait tenter de lui donner un surpuissant coup de poing lancé de la même manière que sur Senzô la machine de guerre ultra performante restait comme figé juste à quelque centimètres de la tête de Noah en rabâchant une phrase étrange :



« Error 404, cible non enregistré ! Errror 404, cible non enregistré ! Error 404, cible non enregistré ! Errror 404, cible non enregistré ! Error 404, cible non enregistré ! Errror 404, cible non enregistré ! Error 404, cible non enregistré ! Errror 404, cible non enregistré ! Error 404, cible non enregistré ! Errror 404, cible non enregistré ! Error 404, cible non enregistré ! Errror 404, cible non enregistré ! Error 404, cible non enregistré ! Errror 404, cible non enregistré ! Error 404, cible non enregistré ! Errror 404, cible non enregistré ! »



« Mise à jour des données…Minashigo Noah…en cours… »


Soudainement le cyborg rétracta son arme à gravitation dans son propre corps métallique et graniteux. Restant figé sur place en ne quittant pas des yeux Noah, les yeux cybernétique de la machine scintillait a vive allure comme-ci il effectuait une recherche, un téléchargement ou même une mise à jour si l’on puisse dire. Pour le groupe de Senzô c’était maintenant ou jamais de passer à l’offensive. La gravité avait reprit sa normalité et le cyborg était pour le moment figé sous les yeux agacé des deux autres généraux plus loin qui s’apprêtait à s’occuper chacun de leurs cibles prédéfinies depuis le début de cette bataille.


General Two & Byakuya Makkura : Souterrain du Repère !



Un home venait d’agir dans l’ombre, une silhouette dans les profondeurs du repère de Sayuki avait agit en faveur des deux groupes d’élite qui avançait sur la surface glaciale de l’île de Cold Fresh.


« Bien maintenant que j’ai détruit le système de défense, le groupe d’élite ne devrait plus avoir de problème pour avancer à la surface…Du moins si il ne tombe pas sur des adversaires trop puissant… »



« C’est incroyable…Ce tunnel de plusieurs kilomètres est presque rattaché à Impel Down…Comment est ce que ce fou de Sayuki à put réussir à construire quelque chose de semblable ? Et pourquoi il mènerait à Impel Down ? Il préparait sans aucun doute quelque chose d’énorme au vu des moyens établis sur cette île… »


C’est alors que des pas se firent entendre, puis des claquements de main comme-ci quelqu’un applaudissait. Une silhouette venait de se dissimuler dans le décor, il s’agissait d’un des ennemies les puissants sur cette île. Dans l’ordre des généraux il était le deuxième. Le Général Two ! Il s’avançait vers Makkura par des pas calme et assuré pour finalement faire son apparition au grand jour :


« Fufufufufufu…C’est vraiment très surprenant…Tu as réussi à infiltrer l’île sans déclenché aucun piège ni aucun détecteur, ni même sans attiré l’attention d’aucun des quatorze généraux et tu as même trompé la vigilance de son excellence Sayuki-Sama ! Je dois dire que c’est une prouesse à la fois curieuse et exquise à mon sens…N’est-il pas Vice-amiral ?! »



« Oui c’est bien moi ! Schenizel en personne ! Vice-amiral de la marine infiltré sous les ordres de son excellence Sayuki…Tout comme l’était l’Amiral En Chef Charles IV ! Le monde est éternellement sournois n’est ce pas ? Ce tunnel devait servir à libérer tout les détenus d’Impel Down afin de libérer chaque prisonniers détenues, chacun d’eux devaient rejoindre la révolution de Sayuki afin de débuter une guerre mondiale lancé contre toute les bases de la marine et du gouvernement dans ce monde, Impel Down devait servir de Check Point pour commencer cette guerre…Mais nous avons sous-estimé le sens de la Justice du Nouvel Amiral En Chef Ao Tatsu et surtout…Cette peste de Kurisu qui a réussit par je ne sais quelle prodige à vous faire passer des informations incognito…En réalité toi et Kurisu formiez autrefois le duo le plus imposant dans ce qui se faisait dans le gouvernement mais maintenant je vais mettre un terme à cette folie ! A l’heure qu’il est Sayuki a déjà quitté l’île par ce tunnel justement, il va capturer la « clé » Eden Akiha une bonne fois pour toute ! Ainsi nous obtiendrons l'arme ultime ! »


Makkura toujours d’une classe irréprochable, fit preuve de raffinement, le corps détendu et les bras croisés, la tête légèrement levé et les yeux rivés sur le traître de Schenizel il s’écria alors d’une voix ferme et déterminé :


« Eden Akiha, l'arme ultime...!? Peu m’importe tes discours fantaisistes…bon gré mal gré, je rétablirais la justice ! Vos sombres projets ne sont qu’une façade pour quelque chose d’encore plus énormes n'est ce pas ? Sayuki possède un pouvoir démentielle…Celui de manipuler les gens à sa guise ! »



« Qu’il en soit ainsi ! Je vais te montrer alors la puissance de la Justice de Byakuya Makkura ! Les traîtres n’ont que faire dans ce bas monde ! »


Des choses terribles et cachés avaient déjà été mit en route par les travaux du fou de Sayuki. Une nouvelle intrigue venait de s’installer de nouveau. Sans aucun doute le monde changerez définitivement suite à cette mission et cela peu importe le vainqueur, un bouleversement majeur naîtrait quelque que soit qui l’emporterait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-history.forumgratuit.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Ven 2 Nov - 13:52

    La bataille faisait rage, et un un éclair, des tourelles se mirent à cracher des rayons lasers d'une puissance inouïe. Grâce à mon pouvoir, je pouvais mouvoir mes vêtements de telle sorte que j'évitais les explosions formidables assez rapidement. Mon groupe poursuivait son avancée, alors que moi, j''étais à la traine. Chacun de mes compagnons était physiquement entrainé et pourvu aux missions de terrains. Mais moi, non. Je venais juste d'arriver des blues, et je n'étais pas préparé à ce genre de combat démentiel. Une détonation se produisit devant moi, me faisant valser dans les airs avant de tomber lourdement sur la plage. J'ignore combien de temps j'avais perdu connaissance, mais lorsque je retrouvai mes esprits, les tourelles s'étaient arrêtées. Quant à mon groupe, il était impossible à trouver. J'avais donc totalement échoué. Comme je le craignais, le colonel Brant m'avait clairement prévenu que Grand Line était un lieu pour les surhommes. Je me relevai doucement avant d'appercevoir quelque chose d'incroyable. A environ cent mètres plus loin, se dressait un homme mécanique qui livrait bataille contre le second groupe, qui semblait être en extrême difficulté. Astral devait être en danger. Ces guerriers du gouvernement aussi. Je touchai alors l'eau de mer glaciale qui était à mes pieds avant d'éfleurer le sable et d'en soulever une masse que je sulptai en forme de trône sur lequel je pris place. A son bord, je m'envolai à une grande hauteur et fusai droit vers cet espèce de robot géant. Je pensais pourvoir venir à bout de ce dernier rien que le touchant vu qu'il s'agissait d'un objet. Mais problème : ce dernier était entièrement fait de granit marin. Deuxième problème : à moins d'une vingtaine de mètres de ce dernier, je fus plaqué contre le sol avec violence, comme tous mes camarades. Je connaissais bien ce genre de faculté, il s'agissait d'une manipulation de gravité, un peu similaire à ma capacité. Seulement, le pouvoir d'un fruit est supérieur à une partielle maitrise d'une machine. Les matières que j'avais touchées précedemment étaient toujours en mon pouvoir malgré la force gravitationnelle qui me clouait au sol. Le robot s'apprêta à abattre un camarade de la marine dont j'ignorais l'identité. Mais il se stoppa net avant de se mettre à clognoter. Il recherchait des données. Cette immobilisation était parfaite. Je me concentrai.


    Medusa Aquaria : Les Esprits de l'Océan !

    L'eau que j'avais touché précédemment se rassembla en une masse aussi grande qu'une maison et fonça à toute allure en direction du robot. Quelle était le but de cette manoeuvre me direz-vous ? Eh bien étant donné l'immobilité de la machine, celle-çi allait être entièrement aspergée d'eau des pieds à la tête. Combinée à l'extrême température polaire de l'île, cette eau allait littéralement se geler en quelques secondes, fragilisant ainsi toute la structure entière du robot. La future glace s'incrusterait alors dans les articulations, dans l'intérieur même de cette formidable arme technologique. Et surtout, l'acier et le granit marin qui servait de carapace à ce monstre, serait désormais dix fois plus fragile qu'à l'origine. Une entreprise ingénieuse car hélas, ce n'était que cet unique talent qui avait fait de moi un sous-officier apprécié dans North Blue. Toujours aussi immobile, la gravité intensive s'évanouit. Il ne restait plus qu'à attendre que l'eau fasse son office, mais il était temps de profiter de cette stoïcité et de cet état de fragilité. Lorsque j'avais était écrasé par la gravité, j'avais touché le sol. Je me relevai, et me concentrai de nouveau.

    Mantrana Vishnû : La Terre qui Tombait des Cieux !

    Des dizaines de blocs composés de sable, de terre, de roche et de neige s'élevèrent au dessus de ma tête avant de foncer tels des météores sur le robot. Les autres camarade devaient certainement s'être levés eux aussis afin de lancer l'offensive contre notre adversaire très impressionnant. Mon coeur battait la chamade, l'éradication de cette entité issue du cerveau fécond de Sayuki allait nous permettre d'intégrer la base révolutionnaire.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Dim 11 Nov - 15:47



J’atterris d'une roulade sur le sol enneigée. Je n'étais pas touchée, et n'avais que quelques contusions sans importance. Mais alors que je me relevais, mes deux Kodashis, fidèles serviteurs qui m'avaient accompagnés depuis un bon moment attirèrent mon attention. Un petit bruit retentit, une fissure apparut sur l'un, l'autre éclata en morceau. Une expression abasourdi apparut sur mon visage et mes yeux devinrent légèrement désolés. Je lâchais la poignée de l'arme inutilisable, l'autre ne tiendrait pas un choque aussi grand une deuxième fois. Je passais la langue sur mes lèvres, mon regard se troubla un moment et mes yeux s'écarquillèrent de surprise. Bon, mon attaque n'avait pas été très efficace, mais au moins j'avais immobilisé le tank en l'enfonçant dans le sol boueux. Du moins, il aurait du en être ainsi. Je reculais, un pas, l'autre, ma bouche s'agrandit et une exclamation jaillit entre mes dents:

"PARDON?!"

Un monstre. Enfin quoi, juste un robot. Un... un géant. Mais qu'est ce que c'était que ce truc? Bon, déjà le tank était impressionnant... nan, en faite il était ridicule face à ce qui venait d'apparaitre devant moi. Ma main se serra sur la brindille que je tenais. J'avais tué de nombreuses personnes. Souple, rapide et efficace, j'étais une véritable arme humaine. Douée de sentiment je n'en étais pas pour le moins Fatale. J'étais forte, je le savais et ne le cachais pas, il est vrai que la modestie ne me correspondait pas. Je m'étais déjà battu avec un cyborg. Bon, c'est vrai j'avais 5 ans... Il faut dire que le petit jouet robot mesurait à peine 10 centimètres... Mais quoi? Ce n'est qu'un jouet n'est ce pas? Bref, j'étais mal barré, et le colosse qui me surplombait passait à l'attaque.

Nous avions nos chances! Bien qu'il soit en granit marin, Senzo arriverait certainement à faire quelque chose. Et puis, un robot n'a pas de cervelle, il tirerait sur nous, viserait avec ses terribles rayons lasers mais ne devait pas être rapide vu sa carrure. Je fléchis mes jambes. Mon regard s'était posé sur quelque chose au sol. Les armes que je possédais ou mes techniques ne parviendrait pas à venir à bout de cette chose... Mais quelque chose qui explose... peut être. Je me préparais à sauter. A attraper les grenades que je voyais accrochées à la ceinture d'un homme au sol, à sauter sur la chose, lui courir dessus et foutre ces explosifs la ou je trouverais de la place. Moui, c'était un plan comme les autres, je pouvais essayer... et de toute façon, je n'avais pas vraiment le choix.

J'allais passer à l'action, mais le robot, manigançait quelque chose. Il avait du lire dans mon esprit car pile au moment ou je donnais mon impulsion, sa voix bizarre mugit et alors que mes pieds poussaient pour me faire voler, je sentis comme une main sortant de la terre qui me tirait dessus. Nous pas mes pieds, mais mon corps en entier. Le sol m'attirait! Je ne pus pas agir, mes mains, trop lourdes ne purent se porter à mon visage pour le protéger, ou même se tourner vers le sol pour atténuer la chute. Je me ramassais sur le sol, tête la première comme un aimant sur un frigo. Mon cri de stupeur ce perdit dans un juron de douleur alors que je sentais mon nez s’écraser sur le sol et quelque chose de pointu fendre la chaire de ma joue gauche. Je sentis le sang de la blessure, peu profonde se mélanger au sang qui s'échappait de ma bouche, je m'étais mordu la langue... La honte! C'était une attaque surprise, je me repris, jamais je ne me serais laissé avoir si j'avais su quels attaques ce cyborg était capable d'effectuer.

Mes exercices de musculation me revinrent à l'esprit alors que j'essayai tant bien que mal de me relever. Si je maitrisait ce pouvoir, cela pourrait être pratique pour compliquer mes exercices, je parvins à me relever, une goutte de sueur perla sur mon front et se mélangea au sang qui coulait sur mon visage. Le cyborg était passé à l'attaque. Nullement atteint par la gravité, il était d'une incroyable rapidité. Il visait Senzo. Je ne pus voir s'il l'avait touché ou pas. Ses yeux perçant, sans éclats, me regardèrent. Je montais ma main gauche à mon visage et essuyais le filet de sang qui coulait de ma bouche en jurant.

"'Tain ça fait mal! Je t'attends gros tas de ferraille!"

Ah ah... je faisais ma maline mais j'avais même du mal à parler tellement ma langue me semblait lourde... Mes membres n'étaient qu’éraflés, de simples blessures superficielles. Mais je ne pouvais attaquer ce colosse, en plus de perdre mon atout se basant sur la vitesse, j'avais lâché mon sabre, qui, au sol, me semblait bien trop loin pour que j'aille le récupérer. Il ne m'aurais pas servit à rand chose vu les circonstances. Quoique. Je vis le cyborg fondre sur moi avec un sabre fait de granit marin. Nan, dans tous les cas j'aurais pas pu arrêter ce coup avec mon sabre fendu. Il allait vite. J'avais des réflexes, mais pas assez de force. Mon bras droit, déjà près du corps s'empara de mon poignard en granit marin. J'avais lu ça dans un livre une fois. Dans un rouage, il suffisait d'un caillou pour que la machine ne puisse plus tourner. Eh bien, je pouvais tenter le coup. Je me grandis du plus que je pouvais. Il visait mon torse, sois, une partie haute de mon corps. Du plus rapide que je pu, j'envoyais le poignard avec le plus de force possible, il n'irait pas bien vite mais le cyborg n'était plus très loin. J'avais visé l'articulation de son bras, sois, ce qui correspondrait à notre aisselle. Si mon visé était juste, il devait atteindre l'endroit pile entre les agencements des plaques qui le constituaient. Je n'avais pas finis, en lançant le poignard, j'avais mis ma force à l'avant de mon corps. Comme je l’espérais, je perdis l'équilibre vers la droite. Encore plus rapidement que d'habitude, je chutai vers le sol. Mais pas assez vite. L'attaque du cyborg, bien que je m'étais un peu déplacé sur la droite toucha mon épaule gauche. Avec un cri de souffrance ma chute continua. Mon visage percuta une nouvelle fois le sol froid. Mon souffle se coupa et des larmes de douleurs apparurent dans mes yeux. J'avais du mal à respirer, je ne sentais plus mon bras gauche. Mes sens s'affolèrent et le monde sembla tourner autour de moi. Je perdis conscience l'espace d'une poignée de seconde.

Lorsque je revins à moi, un râle sortis de ma bouche. Utilisant mon bras droit, je me redressai tant bien que mal. Je remarquai à peine que la gravitation était revenue à la normale. Je déchirais un pan suffisamment grand de mon manteau et entrepris de bander à la vas-vite mon épaule. La blessure était large. Vu la douleur, elle avait du frôler, si ce n'est toucher l'os. Le sang s’échappait à flot de la blessure. Après mon bandage finis, il s'épancha quelque peu. J'en avais moins perdu que ce que je le pensais. Heureusement, pas suffisamment pour être en danger. Enfin, si, j'étais en danger. Mon regard, encore quelque peu trouble chercha la silhouette du géant. Enfin je le trouvais. Il était immobile devant Noah. Je ne voyais pas les autres membres de mon équipe mais un étrange individu était debout et se battait. Il venait d'asperger le robot d'eau. Ainsi, c'était encore un zigoto à d'étranges pouvoirs. Mon esprit était encore embrumé et je ne bougeais toujours pas alors que l'autre continuer d'attaquer en utilisant des sortes de cailloux flottants. Ma tête se pencha sur le côté, ces cailloux volaient tout seuls... ... ...

Je secouais la tête, c'était le moment d'attaquer. Je me mis debout. Ignorant la douleur de mon bras blessé. Je me trainais vers les grenades que j'avais précédemment repérée. Je les fourrais dans ma main. Il y en avais trois... Je fermai les yeux. Souffler, inspirer.. Je sentis mon cœur légèrement se calmer. Je rouvris les yeux et m’élançais. J'avais repris du poile de la bête, mais je ne pus ignorer la douleur qui irradiait de ma jambes gauches. Je devais m'être heurtée à quelque chose durant ma chute. Elle ne pouvait me distraire! Je l'ignorais. Arrivée aux pieds de la chose, j'allai du plus vite que je le pouvais. Je réalisais deux Geppou afin de me mettre au niveau des épaules du cyborg. En utilisant mes dents, j'armai les grenades. Je les lançais de touts mas force au niveau du haut du torse du cyborg. Je ne savais si cela allait être efficace. Une toucha le cou, alors que les autres touchèrent le thorax. Je retombais sans vraiment pouvoir me rattraper... Et c'était partie pour une nouvelle chute douloureuse...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Dim 11 Nov - 21:13





Personne dans notre groupe aurait pu deviner ce qui allait suivre, ce tank robotiser était costaud et franchement plus le temps filait plus je commençais à me demander comment nous allions nous en tirer, nos attaques ne fonctionnais pas, j'avais beau détruire ces détecteurs il semblait que les principaux étaient à l'intérieur ou simplement protéger de façon très efficace alors il ne perdit aucunement sa visibilité, ce qu'il perdit fut la capacité d'utiliser certain de ces canons ce qui fut déjà un bon point pour nous. Senzo occupais toujours les canons aériens et la base adversaire ne s'occupait pas de nous. Ainsi notre attaque et notre défense étaient concentrés sur la pièce de métal roulante devant nous et malgré notre lente avancé, nous gagnions en force contre lui peu à peu et à force de continuer il serait hors d'état de combat ou c'est ce que je crue en premier. La machine de guerre arrêta soudainement ces activités et ces pièces bougèrent dans tous les sens, je reculais de quelques pas pendant la transformation de celle-ci en un robot de guerre qui semblait encore plus dangereux que sa première forme.

Sa transformation que je croyais terminer entra dans un nouveau stade ou deux immense réacteur surgir, je n'aimais pas l'allure que cela prenait et franchement j'avais bien raison, quelque seconde plus tard je fus projeté au sol sur mes genoux par une force physique hors du commun, le robot géant venais d'utiliser sur nous un champ de gravité franchement dangereux, nous fûmes tous affecter ou enfin c'est ce que je crus au premier abord, Ellana fut la première à prendre de pleins fouets une attaque dévastatrice puis Senzo fut le suivant premier à subir l'effet de la terrible machine après avoir détruit autant de tourelle qu'il le pouvait la force de gravité l'avait cloué au sol et la machine lui donna un gigantesque coup de poing, je crue tout d'abord qu'il s'en sortirait mais la machine avait des sections en granite marine et donc le coup porter fut directe et à pleine puissance, notre commandant ce fit projeter très loin et serait probablement incapable de continuer désormais, nous étions tous plus ou moins mort de toute façon.


* Merde...merde, pas comme ça serait stupide de disparaître ainsi...*

La machine se tournais vers moi et s'élança dans une attaque avant d'arrêter net, plus aucun mouvement d'aucune jointure. Ce yeux étaient parcourus par plusieurs lumières ce qui signifiait qu'une chose, il m'examinait ou tout du moins fouillais ces archives sur ma personne mais pourquoi donc cette machine m'avait épargner pour l'instant? La gravité revint à la normal mais quelques secondes avant que le tout soit de nouveau à la normal une immense pluie d'eau tombais directement sur la machine de nulle part créant plusieurs cours-circuit et ensuite une pluie de morceau provenant du sol d'abattit sur la machine, plusieurs ouvertures et large fente apparurent sur la défense du robot, je tournais le regard et vue l'endroit d'origine ou la terre provenait et juste derrière Ganesha s'y trouvais, ont m'avait dit que certain avait des pouvoirs vraiment très spéciaux dans ce monde mais le sien semblait si simple pendant un cours instant.

*Une force sur-humaine pour une fois qu'un pouvoir est simple d'explica...comment a t'il soulever une masse d'eau de cette façon?*

Je ne voyais que deux options, soient son pouvoir était différent d'une force sur-humaine soit il avait une grande maitrise et avait projeté l'eau grâce à un morceau de terre, probablement celui qu'il avait lancé en dizaines de morceau sur l'énorme amas de ferraille juste devant nous. Ellana ne perdis pas de temps, plusieurs mouvements très souple et rapide lui permirent d'envoyer une salve de grenades sur ce monstre de fer, l'explosion fut très violente et agrandis très fortement les dégâts causer par Ganesha. La machine avait beaucoup de points faibles désormais et était presque déjà inutilisable en combat mais il fallait s'assurer que la bête n'essayerait plus de nous gêner. Je levais les mains et gesticula un instant puis ferma les poings et semblait appliquer une force invisible, pour les yeux d'un humain sans notion j'étais probablement devenu fou ou très excentrique. Des étincelles ce firent voir autour de la section inférieure du ventre et du cou de notre adversaire là où les défenses étaient complètement détruites. Plusieurs fentes purent être entrevue dans ces zones à faible tôt de métal renforcer et puis soudainement le corps fut coupé en deux et la tête elle roulait aussi hors de sa position. Le mastodonte de fer tombais en trois morceaux distincts ou enfin la tête et le corps tombait les jambes du robot restèrent bien planter dans le sol.

La contre-attaque en équipe fus franchement productive et bien que Senzo était forcément hors d'état pour combattre, notre mission devait continuer, nous n'avions plus de gardiens pour la porte d'entrer et les tourelles ne semblaient plus fonctionner du tout, notre chef devait avoir fait admirablement bien son travail et serait forcément décoré pour son courage et sa valeur.


"Oufff, Ganesha nous te devons une fière chandelle si tu n'avais pas autant affaiblis ces défenses moi et Ellana n'aurions jamais réussi une attaque aussi efficace contre cette brute. Les soldats sont déjà en route pour Senzo, nous devons continuer et choisir l'un d'entre nous pour le remplacer au commandement ou bien nous entendre sur des stratégies."

Je ne voulais pas prendre le commandement mais s'il le faudrait je le ferais, Ellana devait avoir plus d'expérience que moi en la matière vue son comportement et Ganesha semblait beaucoup plus destructeur que moi, j'étais le point faible du groupe et je le savais mais aussi une roue de secours, le robot c'était arrêté pour moi et ce fut notre instant de gloire, je ne connaissais pas cet endroit et encore moins les gens qui commandaient cette base mais d'étrange sensation me parcourais ainsi que quelques vagues souvenir sans importance, j'eux l'impression d'avoir entrevu un plan de construction semblable au bras droit de ce maudit robot mais ce n'étais probablement que mon imagination. Ainsi donc notre aventure à l'extérieur de la base était terminé, l'intérieur allait nous donner une toute nouvelle notion du mot défis.



Revenir en haut Aller en bas
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 104
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy Lun 12 Nov - 0:06

Fin de la première partie ! Sujet Clos !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy

Revenir en haut Aller en bas

Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Calm Belt :: Autres îles de calm belt-