AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Lun 12 Nov - 11:50




Apocalypse Now !



Bilan des victimes :

Côté Marine :

-Astral Senta, blessé grièvement durant le passage du système de défense. Il a été récupéré par les renforts de la marine sain et sauf.

-Senzô, blessé très gravement durant le passage du système de défense, finalement il a succombé à ses blessures et en est mort sur le coup.

-Jin Z. Fuyuko, très gravement blessé, il n’est vraisemblablement pas mort mais il est considéré comme porté disparut jusqu’à nouvel ordre.

-Bob Korosko, blessé grièvement durant le passage du système de défense. Il a été récupéré par les renforts de la marine sain et sauf.

-Gunji, disparut pour le moment, peut être réapparaîtra-t-il ?



Taux de réussite attribué : 51%


Côté Ennemi :

-Système de défense réduit à néant

-General Fourteen, mort dans le souffle de l’explosion du robot SSG-4



Taux de réussite attribué : 70%




Ganesha, Ellana et Minashigo Noah avaient finalement anéantit l’une des merveilles technologique mise au point par le génie de Sayuki. Le général Fourteen, le vieillard à la pipe voyant son petit bijoux dans de sale drap avait entre temps prit les devant pour épauler la machine de guerre. Il n’avait aucune particularité mise à part de posséder une force surhumaine, pas de fruit du démon, pas de capacité, seulement une force brute démesurée. Mais ce fut hélas pour lui totalement inutile. Ganesha avait ingénieusement joué sur les faiblesses d’une machine en l’occurrence « l’eau » qui s’était infiltré dans certaines parties des circuits du robot. Le rendant détraqué il fut aussi martelé par les grenades d’Ellana Shiwara qui avait fait preuve d’un grand sens de l’initiative, laissant Noah portant le coup de grâce qui avait provoqué une première petite explosion annonciatrice d'une explosion plus grande. Cette première implosion a l'intérieur du cyborg qui n'était pas réellement dangereusement mettrait la puce à l'oreille quant aux dangers qui attendaient les trois membres de la marine et du gouvernement confondus. Sûrement que chacun d'eux prendraient maintenant ces distances. Entre temps, le général Fourteen avait rejoint les lieux, tentant d'atténuer les dégâts sur le cyborg en alimentant un circuit de secours qui devait le remettre en route. Mais trop tard...Trop proche des lieux, le général le plus faible de son groupe avait été totalement soufflé et désintégré par une seconde explosion cette fois-ci dévastatrice. La marine venait de faire d’une pierre deux coups.




Les débris de granit marin et de métal fondu s’en était maintenant un peu partout éparpillé. Le quatorzième général fut totalement désintégré, un ennemi en moins pour la marine et c’était tant mieux pour eux sans doute. Mais la partie était très loin d’être terminé, bien au contraire. Elle venait à peine de commencer.

Rappelons que le système de défense avait été désactivé grâce à l’intervention de Byakuya Makkura qui avait réussit à anéantir les machines qui dirigeaient justement cette partie. Permettant ainsi que groupe de Noah, d’Ellana et de Ganesha d’alléger leurs souffrances. Cependant il eut aussi un effet inverse. Dans un brouhaha assourdissant, l’île se mit à trembler avec une violence inouïe de toute part, les animaux devenaient agités, les oiseaux d’hivers s’envoleraient comme abandon leurs nids, fuyant une catastrophe.

Quelque chose d’énormissime allait se produire et quelle chose ! En effet la partie supérieure de la base se détacha du sol à l’image même d’une pièce de lego qu’on retirerait. La partie supérieure de la base se retrouvait maintenant au dessus de l’île, flottant à plus 25 848 mètres de hauteur dans les cieux !






La base suspendue dans les airs était maintenant relié à d’immenses câbles pesant chacun d'eux des millions de tonnes. L’île pouvait flotter dans les airs grâce à un système complexe gravitationnel mise au point encore une fois par Sayuki lui-même qui s’avérait être décidément un scientifique de génie. Les tremblements maintenant cessèrent sur le coup. La base était maintenant stable et ne bougeait plus.

La difficulté n’était plus d’atteindre la base en traversant l’île, non maintenant pour le groupe des trois membres d’intervention spéciale, la difficulté serait d’atteindre l’île qui se trouvait à plus de 25 848 mètres de hauteur, ce qui était phénoménale. Puis quelque chose au sommet de la base venait d’apparaître, un immense tableau avec des chiffres inscrit dessus.




Un compte a rebours ? Trois heures, quinze minutes et vingt sept secondes ? A quoi ce compte à rebours correspondait-il ? Mystère…Une chose était sûre, les trois membres d’intervention spéciale auraient pour tâche de se dépêcher avant que le temps indiqué ne s’écoule…



-----------------------------------------------------


[HRP] : Ce que j’attends de vous, c’est que vous communiquiez entre vous, déjà pour nommer le nouveau « Capitaine » d’équipe, pour ensuite trouver une solution afin d’atteindre rapidement la base qui se trouve à plus de 25 848 mètres au dessus du sol, ce qui est à prendre en compte. Une fois la solution trouvée peu importe ce que sait, vous devrez commencer votre parcours pour atteindre la base qui flotte maintenant au dessus de l'île. Bien évidemment ce ne sera pas facile et le MJ sera là pour vous rendre la tache difficile MOUHAHAHA. N’oubliez pas que dans cette partie de la mission c’est maintenant que vous pourrez récolter le plus de PFS possible.


Ordre de passage :

-Minashigo Noah
-Ganesha
-Ellana Shiwara


A vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Ven 16 Nov - 21:19

    Tout se passa très vite. L'effet de gel escompté n'eut pas trop d'effet, mais en revanche, l'eau bousilla tous les cicruits internes de l'immense robot. L'agente Ellana se releva, aussi rapide et agile qu'une lionne, et jeta de nombreux explosifs sur l'androïde, profitant de son état désormais inapte au combat. Diverses explosions ravagèrent la carcasse mécanique, qui fut ensuite entièrement mise hors d'éta de nuire par l'adjudant-chef Noah. Une jeune recrue prometteuse. Le robot se recula, parcouru par une lumière inquiètante ainsi que par des séries d'étincelles luminescentes. La machine se cabra en arrière, jusqu'à ce qu'un vieillard se précipita vers elle, une batterie dans les bras. Certainement un quelconque réparateur, mais je n'eus pas le temps de l'identifier. Une gargantuesque détonation se produisit. Le souffle meurtrier de l'explosion emporta avec lui le vieillard inconnu. Ce fut l'explosion la plus violente à laquelle j'ai assisté.


    Quelques secondes plus tard, l'épaisse fumée fut chassée par le vent glacial, le champ de bataille était recouvert de morceaux de métal fondus. Quant au corps du réparateur présumé, il avait été complètement anéanti. Je dégainai mon bâton d'acier trempé, nous devions continuer. Mais quelque chose d'étrange se passait ... Le système de défense semblait inactif. Un piège ? Sans doute, mais ce n'était pas le moment de vérifier car il était fortement déconseillé de nous séparer. Nous n'étions plus que trois sur le champ de bataille. Moi, Ellana, et Noah. J'avais lu sur de nombreux rapports de la marine, les exploits de cette femme-agent lors des opérations de coallition avec le gouvernement. Elle était expérimentée, et savait diriger un groupe. Il me semblait donc qu'elle soit tout à fait désignée pour endosser le rôle du chef de groupe. Moi, je venais à peine de mettre les pieds sur Grand Line, et Noah n'avait pas un grade assez élevé pour prendre le commandement d'une telle unité.


    "Oufff, Ganesha nous te devons une fière chandelle si tu n'avais pas autant affaiblis ces défenses moi et Ellana n'aurions jamais réussi une attaque aussi efficace contre cette brute. Les soldats sont déjà en route pour Senzo, nous devons continuer et choisir l'un d'entre nous pour le remplacer au commandement ou bien nous entendre sur des stratégies."

    " Adjudant-chef Noah !! Pour qui vous prenez-vous pour me tutoyer ? Je vous rappelle que je suis votre supérieur hiérarchique et que nous incarnons le pouvoir exécutif. Nous ne pouvons nous permettre de telles proximités entre militaires, d'autant que nous n'avons jamais opéré ensemble. Ce n'est pas parce que nous sommes plus que trois membres opérationnels qu'il vous faut ignorer le protocole. Néanmoins je vous félicite pour votre ténacité et votre investissement pour cette mission. Je suis navré d'apprendre que Senzô ait été gravement touché, j'éspère qu'il retrouvera sa forme légendaire dans peu de temps. En attendant, vous me devez obéissance puisque je suis votre commandant. Vous avez raison de proposer la nomination d'un chef de groupe. Je propose que nous soyons tous les deux sous les ordres d'Ellana. Je suis originaire de North Blue, et je viens d'arriver sur Grand Line, par conséquent, mademoiselle, vous avez un meilleur CV que moi sur ce genre d'opération. "


    J'avais été peut-être vache avec Noah, mais il fallait l'être. Si jamais il venait à grimper les échellons, l'application du protocole et sa fidèlité lui vaudront des louanges de la part de ses supérieurs. Nous avions donc élu le leader du groupe, et il ne nous restait plus qu'à entrer à l'intérieur de la base technologique. Certainement un lieu truffé de mauvaises surprises. Décidément, Sayuki était bel et bien digne d'être l'ennemi public numéro 1. A peine les troupes avaient posé le pied sur l'île, que tout fut décimé. Mais il ne fallait pas oublier l'objectif de base : détruire cette base qui était un affront à l'Ordre Mondial, et un obstacle à la Paix Universelle. Alors que nous nous appretâmes à avancer, le sol se mit à trembler. Un nouveau robot ? Non ... C'était beaucoup plus lourd et gros ... A croire que la terre se déchirait. Ben c'était pas loin. Sous mes yeux ébahis, la partie centrale de l'île se soulevait. C'était une sorte de superstructure de métal. Elle s'élevait lentement, à mesure que le sol était parouru de secousses ultra violentes. Il s'agissait de la base gigantesque (de la même superficie qu'une ville), qui prenait de l'altitude, assistée par des câbles tout aussi démentiels, qui la reliait au sol. C'était tout bonnement ahurissant. Jamais je n'avais vu une telle chose se produire. Celui qu'on surnommait autrefois le "Dieu Noir" était un génie. Mais aussi un démon qui ne méritait pas sa place au sein des humains. Je regardais mes camarades avant d'admirer de nouveau le bâtiment qui flottait dans le ciel.


    " Ellana, j'attends de voir vos propositions. Comment comptez-vous nous faire grimper juque là-haut ? Pour moi le problème ne se pose qu'à moitié. "

    Une des dix énormes perles de mon collier se détacha, et se mit à dessiner des cercles dans les airs.

    " J'ai mangé le Fuwa fuwa no mi. Je contrôle la gravité de chaque objet non-vivant que j'ai touché. Pour l'instant je suis encore quelque peu limité par le temps de vol et le volume de l'objet touché, mais ... Je pense pouvoir nous faire parcourir une petite partie de la distance qui nous sépare de cette base à bord d'une plaque de terre ... Mais l'ascension ne dura pas plus de cinq minutes. Au terme de ce laps de temps, il faudra songer à autre chose pour continuer la route. Je dirais qu'à vue de nez, notre objectif se situe à plus de 20 kilomètres de haut. "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Ven 16 Nov - 22:50






Ce fut toute une suite d'évènement, notre travail d'équipe avait porté et fruit et maintenant la machine était hors d'état de nuire à coup sur cependant quelqu'un semblait penser pourvoir réparer notre jolie travaille et accourais dans notre sens, j'eux envie de lui foncer dessus et de le mettre hors d'état de nuire mais il était évident que le monstre de ferraille allait nous exploser à la figure, j'ignorais avec qu'elle produit elle fonctionnais mais sa taille était suffisante pour évaluer une large explosion alors s'il fallait en plus que ces circuits et les liquides présents ou non dans celui-ci soit hautement inflammable il valait mieux se rétracter le plus rapidement possible ce que je fis. L'explosion produite fut phénoménale et bien que je n'avais pas les yeux river sur la nouvelle cible, il était évident qu'il n'était plus de ce monde à moins d'avoir un pouvoir spécial. Pendant cet instant de calme je dis quelque chose rapidement sans penser réellement à choisir des mots adéquat et Ganesha vint sévèrement me réprimander sur mon code de conduite mais me félicita tout de même de mon travail et mon implication ce qui me réconforta. Mon idée fut appréciée et celui-ci proposais Ellana comme nouveaux chef et franchement je ne pouvais qu'être d'accord avec lui. Ganesha venais à peine de commencer son aventure sur Grand-line et moi j'étais encore plus bas donc sa logique était sans faute. J'étais de nouveau près à prendre la marche et continuer la mission quand le sol ce mis à trembler et de façon totalement exagérer, un robot produisant cette intensité de tremblement était soit gigantesque et nous l'aurions déjà vue ou soit elle possédait des capacités lui aussi très inconcevable malgré que l'idée que le mot impossible est une raison d'être face à Sayuki n'était qu'une simple farce. Le centre de l'île ce souleva de terre, très haut dans le ciel relier par d'énorme chaîne, notre objectif nous filait entre les doigts un moment avant de vraisemblablement arrêter son ascension, comment allions nous procéder à l'intérieur. Mon idée actuelle était d'utiliser les capacités encore inconnus de Ganesha mais celui-ci nous expliquais en détail son pouvoir et je compris pourquoi son attaque avait été aussi efficace et rapide face au pouvoir semblable du robot.

"Si vous me le permettez, vos estimations semble très plausible et votre pouvoir ne sera donc pas assez pour atteindre le sol, mon pouvoir quant à lui ne nous est d'aucune utilité, soit nous trouvons le moyen de prendre la voie des airs, soit nous grimpons tout simplement les énormes chaînes."

Je fus le plus possible courtois et ne tentais aucunement de couper la parole de personne car avant d'ouvrir la bouche je m'assurais que celle d'autrui ne soit pas ouverte. Ellana allait décider de la manière de procéder et avant qu'elle ne se soit complètement décidé ou nous demandes des suggestions ou des précisions je fis clairement par de ma vision de la situation. La mission devenais de plus en plus complexe, nos effectifs de plus en plus faible et l'infiltration de la base, le premier de nombreux objectifs, n'était même pas encore atteint. Une chose cependant jouais en notre faveur le système de défense semblait complètement bousiller et leur tank était détruit, les prochaines défenses seraient surement beaucoup moins imposante ou même de nature biologiques alors je me sentais plus à l'aise face au prochain danger mais bon qui sait ce qui nous attendaient réellement, cette base était un enfer et en enfer on ne peu pas améliorer sa chance ou diminuer les risques en s'y enfonçant de plus en plus.

*On doit réussir à tout prix cette mission, notre honneur et surtout la sûreté du monde est en jeux.*

Je ne manquais plus du tout de détermination désormais, le risque étant beaucoup plus présent, les responsabilités grandissante, je ne me sentais pas le coeur à abandonner, tout ce jouais sur notre équipe d'intervention et les deux groupes ne lâcheraient pas prise une seule seconde. À moins d'un ordre directe, j'avancerais sans relâche. Une chose cependant troublais mon esprit encore et encore, le comportement de la machine de guerre à mon égard et les images qui fusaient dans ma tête lorsque je manquais de concentration.

Quelque chose d'anormal ce produisait ici et j'étais connecté à tout cela mais jusqu'à quel point, voilà bien la question. Un souvenir me revint en mémoire mais ces évènements n'étaient pas réels pour moi je ne me souvenais pas de cette scène. Je me trouvais sur la table d'opération juste avant d'être mis sous un puissant anesthésiant, un homme était entré dans la pièce au loin, je ne voyais pas son visage car ma vue était embrouillée, il était accompagné de beaucoup de gens et semblait s'intéresser à moi. Ma vision devint totalement obscure mais les voix résonnais encore dans ma tête. Je revint instantanément à moi sans laisser visiblement trace de mon absence mentale des dernières secondes. Cette vision devenais de plus en plus fréquente, à chaque fois les voix et les images me semblaient plus claires et la discussion s'allongeait de quelques mots. Ont parlais de moi ainsi que d'un sérum et surtout d'effet secondaire ou de risque, j'étais au courant de tout ceci évidemment dans le passé mais ce n'était pas de cette scène que me provenais l'information. Peut-être que cette conversation était plus révélatrice que je ne le pensais, peut-être que des risques inconnus ainsi que des effets secondaires m'avait été caché et si c'était le cas je me devais de me souvenir de toute cette conversation mais chaque chose en son temps, je devais me concentrer sur la mission avant toute chose. J'attendis les ordres d'Ellana en silence alors que les secondes s'écoulaient.



Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Dim 18 Nov - 16:41



Cinq années plus tôt~

Il s'agissait d'une île bien particulière. Petite, elle ne devait pas être habitée par plus d'une cinquantaine de personne. La végétation y était on ne peut plus unique. En son centre, un arbre devait bien atteindre 35 km de haut. Son tronc, d'une largeur proportionnelle semblait être à peine plus grand que l'île. Il n'y avait entre son tronc et l’océan qu'un Km de terre. Et encore, ce petit Kilomètre était un véritable terrain vague, les racines de l’arbre, à peu près aussi épaisses que la largeur de deux belles maisons minimum le traversaient de par et d'autre et plongeait avec un magnifique ensemble dans l'azur clair de l'étendue aqueuse. Cet arbre était un véritable mystère, mais il n'était pas la plus étonnante des choses qui pouvaient se trouver sur l'île. Effectivement, comme pouvait le montrer le visage ébahit de la jeune fille, une plante d'une rareté frôlant le néant pouvait nous faire oublier l'existence du monstre en bois qui bouchait notre vue. La jeune fille devait à peine sortir de l'adolescence et ses grands yeux d'un marron éclatant montrait que l'innocence avait depuis longtemps quitté sa vie. Sa bouche, joliment ouverte dans une position d'absurdité totale était joliment dessiné. Déjà à son âge, elle ne manquait pas de charme. Elle se trouvait sur l'île depuis peu. Comme elle avait grandit à l'abord d'une foret, elle était très attaché à ses composants, c'est ce qui l'avait attiré sur l'île. Au début, elle avait pensé que le morceau de terre n'était pas habité mais avant la tombée de la nuit, elle avait aperçut de la fumée qui s'échappait d'une chaumière. Elle s'était donc rendue de la direction de la seule trace humaine et y avait trouvé une belle maison encastrée dans l'une des racine gargantuesque de l'arbre. Y vivait une vieille femme accueillante dont les rides du visages évoquaient un passé plus que remplit. Avec charité, elle invita la jeune fille à passer la soirée et la nuit auprès d'elle. Elle lui apprit alors maintes choses incroyables.

Alors qu'elle dormait, des rêves vinrent troubler le sommeil de l'adolescente. Ceux-ci étaient composé en grandes parties des récits de son hôte, notamment l'histoire de l'île. Selon les dires de la vieille dame, contrairement à ce que l'on pourrait penser, cet arbre n'est pas si âgé que cela. Une légende disait qu'il représentait l'amour qui unissait deux êtres, en voici les grandes lignes:

"Deux royaumes, la guerre. Tout convergeait pour que les deux royaumes se haïssent. L'un, le royaume de la terre était composé de braves guerriers qui depuis le début du monde vivaient en harmonie avec la terre. L'autre, le royaume de l'eau, tels des sirènes ne faisaient qu’un avec les océans. Contre toute attente, chacun de ces peuples voulait agrandir son territoire. Pour cela, il devait envahir son plus grand ennemi. La guerre dura, se prolongea sur des siècles. Les peuples ne devinrent plus qu'une poignée, mais la haine les unissant n'était que plus grande. Et ce que tout le monde craignait arriva. Seul deux enfants furent sauvé par chance de la rudesse de cette haine ancestral, un garçon et une fille. Ils furent recueillit par une nymphe des bois qui les fit grandir dans l'amour et la joie. Mais un beau jour, ils apprirent l'histoire de leur ancêtre. Moment d'incertitude, de doute. Les deux adolescents se séparèrent. Ils se retrouvèrent peu d'années plus tard. Lorsqu'ils se virent ils surent qu'ils avaient fait fausse route. Ils se lièrent, leur amour était d'une telle force qu'il pouvait contenir les siècles de haine passés. Telle une promesse, une graine germa à leur mort et devint l'arbre qui siégeait dorénavant."

C'était une bien belle histoire. Alors qu'elle l'avait raconté, la vieille dame avait presque eu les larmes aux yeux. C'est dans ce rêve qu'une idée germa dans la tête de la fillette. Qu'était devenue la nymphe? Pourquoi ne serait elle pas rester, telle un être protecteur auprès du couple qu'elle avait élevé. Le lendemain matin, la vieille dame lui avait montré un miracle digne d'une nymphe. Elle avait prit une sorte de graine dans une petit boite, l'avait recouverte de terre et avait une seule goutte d'eau. Trois secondes. Il avait suffit de trois seconde pour qu'une pousse apparaisse à la surface du sol. Au bout de 5 minutes, on ne voyait déjà plus le sommet.



Un miracle. Il s'agissait d'un miracle. La vieille dame lui avait expliquer que le pousse pouvait monter bien plus haut encore, et qu'il suffisait pour cela d'ajouter de l'eau. Elle lui avait donné trois graines. Trois...




Ma chute me parut longue. Je trouvais cela bête. J'étais blessée, je ne pouvait me permettre d'échouer cette mission, et pour cela, il ne fallait pas que je sois incapable de bouger. Je fis comme je pus pour me rattraper. Heureusement, le robot n'était pas bien loin et je pu ralentir ma course en m'accrochant à sa jambe. Sauf qu'il ne fallait pas que je reste. Mon attaque semblait avoir provoquée plusieurs explosions mais ce fut Noah qui lui donna le dernier coup. Du plus vite que je pus, j'effectuai un Soru afin de m'éloigner du cyborg. Il allait exploser. Et cette explosion n'allait pas être petite. J'avais bien fait, car alors que je m'éloignait, je sentis le souffle de l'explosion me rattraper et me projeter en avant. Je tombai une fois de plus au sol. Je sentis une douleur fulgurante dans ma tête. L'explosion avait été trop forte, je serais sourde pendant plusieurs minutes. Je me relevai, époussetant machinalement mes jambes. La douleur de mon bras gauche se faisait toujours sentir. Il me fallut une poignée de seconde pour me dire que j'allai bien, et pour retrouver à peu près ma mobilité. Ç’avait était un choc violent ce début de mission. A ce qu'il me semblait avoir compris, Senzo n'était plus dans la course. Il restait donc Noah et ce nouvel arrivant nommé Ganesha. Ils s'étaient rapprochés l'un de l'autre. Dans l’immédiat, le danger semblait s'être éloigné, je choisis donc de me rapprocher moi aussi des seuls survivants qu'il y avait. Je m’arrêtai à deux pas d'eux. Le bouddhiste parlait et je supposais qu'il était plus haut gradé que Noah car ce dernier avait légèrement rougit aux paroles sévères qu'avait du prononcer l'autre. Je baillais pour essayer de retrouver mon ouïe, cela ne donnait rien. Mon bras se rappela à moi et j'arrangeai comme je pu le bandage vite fait qui le protégeai. C'est à ce moment que je sentis leur attention sur moi. Ils avaient parlé de moi. Je les regardai et sentis que je devais parler. J'ouvris la bouche, voulant émettre un son et me retint. Je savais ce qu'ils voulaient.... Senzo, notre chef était hors service, il leur fallait donc un nouveau chef.

C'était l'un des points que je reprochais aux marines. Sans ordres, ils étaient rien. Nous, nous avons effectivement un chef à qui nous devons obéir, mais nous sommes habitués à devoir prendre des décisions importantes, nous sommes plus solitaires. Je hochais la tête et leur dis:

"J'accepte." Mon regard se fit sévère. "Il se peut que je sois plus expérimentée que vous, mais je ne suis pas un modèle de soumission et ne l'ais jamais été. Je veux dire par là que c'est effectivement nécessaire que quelqu'un prenne les commandes, mais ça fait pas de moi votre chef absolu. Je peux faire un mauvais jugement, je compte sur vous pour me reprendre."

J'allai continuer. Je ne sais pas par quoi mais de toute façon je ne pu épiloguer. La terre s'était mise à trembler. Un bourdonnement retentit dans mon oreille droite et je retrouvais soudain l’ouïe pour entendre le craquement de l'île. En l'espace d'une poignée de seconde, une partie de l'île était entrée en lévitation. Stupeur. On était mal barré. C'est qu'elle allait vite. Déjà elle ne semblait être plus qu'un point infime dans le ciel. Je posai mon regard éberlué sur les autres, un sourire naïf sur les lèvres.

"Ellana, j'attends de voir vos propositions. Comment comptez-vous nous faire grimper jusque là-haut ? Pour moi le problème ne se pose qu'à moitié. "

Il est mignon~ a vrai dire c'est la seule pensée qui me vint à l'esprit, la seconde fut que je n'avait pas retrouvé la totalité de mon ouïe, mon oreille gauche était encore entravée. J'attendais de voir sa proposition et pris un air d'intense réflexion. le rôle d'un supérieur est d'être confiant, ainsi on écouterait ses ordres. J'étais totalement confiante, comme une boule de plomb qui se repose sur un nuage à vrai dire. Ganesha avait cependant enchainé avec l'explication de son fruit. Il possedait celui de la gravitation, ce qui expliquait les cailloux volant. Cela pourrait être efficace, mais l'île était loin, tellement loin... Je fis quelque pas, leur tournant le dos. Noah parla mais déjà je n'écoutai plus. Une chansonnette sortit de mes lèvres alors que je regardais fixement aux alentours. Quelque chose m'échappait. cette chose était importante et je devais trouvé ce que c'était. Je vidais la sacoche que j'avais à mes côtés. cette vieille sacoche contenait à peu près toute ma vie, sur ce point la, j'étais bien une fille. Mes yeux passaient d'objet en objet et soudain la mélodie s’arrêta. Je relevai les épaules et me tournais vers mes acolytes:

" Vous croyez aux miracles?"

Ce fut tout. Tout ce que je trouvai à leur dire tendis-que mon sourire parlait pour moi. J'avais la solutions. j'entrepris de trouver une gourde contenant de l'eau. ce n'était pas dure, à peu près chaque soldat avait une bouteille dans son sac. j'en trouvais une à moitié pleine, cela devait être largement suffisant. Je pris le mystérieux grain entre mon index et mon pouce. Toute fière je déposai un baiser sur sa coque et entreprit de l'enterrer. J'ouvris le gourde et versai son contenu à l'endroit même ou la petite bosse apparaissait.

Lorsque j'avais vu ça pour la première fois, je n'en étais pas revenu. Je baignais dans un délire complet. Une vieille dame, un arbre démesurément grand, une nymphe, et un haricot magique. Aujourd'hui, je me doutais bien que la légende était impossible. Avec tout ce que j'avais vu, des savants fous, des plantes bizarres, génétiquement modifiée, une plante peut obtenir des pouvoir impressionnant. il n’empêche que le petit conte me plaisait. Bref, je remerciai en silence la mystérieuse vieille dame alors que la plante surgissait de l'homme. je criai aux autres de s'y accrocher. Ainsi, nous allions monter en même temps qu'elle. Je sautai la première en me tenant à une large feuille qui s'était déjà formée.




HRPG: je pourrais répondre dimanche sure, peut être samedi mais n'y comptais pas. Désolé ^^'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Mer 21 Nov - 17:12

    Malgré ma sévêrié dont j'avais fait preuve à l'adjudant-chef Noah, il se plia aux ordres, comme tout bon officier. Les rapports entre les membres de la marines étaient parfois un peu rude, mais se soldaient généralement par des réussites dans la carrière de chacun. Le tout, c'était de constituer un cercle de relation assez dense pour pouvoir accéder aux strates supérieures, ce qui m'était encore hors de portée. Ellana accepta avec humilité son nouveau statut de chef, mais à condition que le travail d'équipe prime avant tout. J'avais toujours eu affaire à des narcissiques et des vaniteux lorsque j'avais oeuvré avec les autres agents du gouvernement. Des imbéciles heureux et méprisants. Ellana Shiwara échappait à cet odieux cliché, et s'avérait être une espionne exemplaire. Je ne manquerai pas de la félicité lorsque je rédigerai mon rapport au QG. Très rapidement, nous fûmes tous les trois confrontés à notre impuissance. La base était encore plus haute que la montagne la plus élevée du monde ! 25 000 mètres ! Incroyable. Nous nous creusâmes les méninges pendan quelques minutes jusqu'à ce que l'agen Shiwara sorte de sa poche une espèce de petite graine. Elle nous regarda à moi et Noah d'un air malicieux avant de dire :

    " Vous croyez aux miracles?"

    Elle lança sur le sol la petite semance. Et en moins de quelques secondes, elle se transforma sous nos yeux. Une immense liane se forma, d'au moins plusieurs mètres de diamètres, et mesurant au moins plus de 25 000 mètres de haut puisqu'elle atteignit la base dans les airs. C'était tout bonnement prodigieux. Cet immense végétal allait nous permettre d'atteindre notre objectif. Néanmoins, quelqus petits détails me dérangeais. La paroi de cette oeuvre naturelle était lisse, et il n'existait pas de prises pour entamer une escalade. Une escalade qui allait durer peut-être plusieurs jours. Il nous fallait parcourir 25 km, tout en escaladant avec grande difficulté, et à un ryhtme moins rapide qu'une marche à pied. Nous en avions au moins pour cinq jours. Et nous étions loin d'avoir cinq jours devant nous. Peut être que Noah et Ellana seraient capable de tenir une cadence effrenée, mais c'était pas mon cas. Rien que de m'imaginer escalader ce truc, me donnait la nausée. De quelle façon pouvins-nous faciliter notre ascension ? J'eus alors une idée de génie. Je touchai le sol avec ma main droite, et extrayai un bloc de roche aussi gros qu'une maison avec mon pouvoir. Ce bloc se divisa en plusieurs petits blocs, qui se sculptèrent pour former des espèces de dalles. Chacune des dalles se mirent à lors à serpenter autour du haricot magique, et se plantèrent dedans. Au final, nous obtenions un magnifique escalier de pierre qui parcourait tout le haricot. Une façon bien plus facile de monter. Pour ne pas trop me fatiguer, je positionnai sous mes pieds deux petits rochers censés me supporter et me faire léviter pendant quelques minutes. J'allais devoir alterner montée à pied et lévitation. Nous étions prêt, désormais.

    " Eh bien, voilà. Ellana, après avoir fourni la structure, j'ai fourni les marches. Voilà un bien bel escalier, mais il va falloir qu'on se dépêche. 3 Heures pour parcourir 25 kilomètres et en plus en gravissant des marches, est une épreuve herculéenne. Je ne pense pas que nous réussirions cette mission à temps, mais qu'importe, nous mourrons en essayant ! "

    Sans plus attendre, je lévitai le long des escaliers à l'aide des pierres situées sous mes pieds. Quant à mes camarades, ils allaient devoir gravir les marches unes à unes. J'espérais simplement qu'ils ne se fatigueraient pas trop vite. Sans un second coup de pouce, c'était peine perdue, la mission était déjà quasiment terminée, et aucun de nous n'allait voir l'intérieur de cette base révolutionnaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Jeu 22 Nov - 9:53






Je fus heureux de voir que malgré son statut notre Ellana n'était pas du genre à vouloir être le centre d'attention et de tout faire en croyant être la réponse à tout, elle nous demanda gentiment de bien vouloir l'aider dans la suite des évènements et commença rapidement à réfléchir à une idée pour nous faire grimper tout là-haut. Bien que j'avais mes théories et quelques mots à dire son regard absent me fit rapidement comprendre que je n'étais pas intéressant ou tout du moins mes idées et donc j'arrêtais de parler et laissa les choses se passer. Lorsqu'elle nous demanda si on croyait au miracles, aucun d'entre nous ne répondit sur le champ tellement la question semblait être hors contexte ou tout simplement trop facile à répondre pour que des mots soient nécessaires. Elle plantait une graine, une simple graine qui semblait aussi inoffensive que normal et l'arrosa sur-le-champ, nous la regardions faire sans trop comprendre où elle voulais en venir mais lorsque mère nature décida qu'il était temps de simplement faire un doigt d'honneur à la logique et au temps lui-même, ce fut à cet instant que nous eurent une réaction. Une pousse germa en un temps record puis continuation son ascension et sa croissance à une vitesse démesuré, je n'en croyais pas mes yeux de voir une plante aussi gargantuesque. Ganesha utilisa lui aussi son pouvoir et me dit une nouvelle fois ouvrir les yeux en grand, un énorme bloc se fit soutirer de la terre pour ensuite se fractionner en centaines de petits morceaux qui s'enfoncèrent tous dans la monstruosité botanique nous créant un escalier vers notre destination, un escalier vraiment dangereux.

Nous avions trois heures devant nous, 25km à tout casser de marche à gravir et pour couronner le tout il restait encore la base elle-même sur le sommet à conquérir, la mission était vouée à l'échec mais aucun de nous trois voulu lâcher prise, nos vies étaient en jeux et nous allions tous la misé sans se soucier de la suite. Les cartes étaient lancées et bien que nous n'avions que dans les mains pour l'instant au mieux une pair, le terrain lui possédait déjà un meilleur jeu que nous tous, deux cartes étaient encore à révéler et les mises augmenteraient avec le temps et surtout la chance. Ainsi Ganesha se servis pour son propre compte de son pouvoir pour commencer l'ascension, avec son physique la montée d'autant de marche et à la vitesse requise le tuerais et franchement même Ellana et moi-même seraient forcément morts une fois au sommet. J'activais mes jambes et commença à monter les marches à la courses, parfois j'osais en sauter deux voir trois mais l'escalier n'étant vraiment pas sur vue le manque de barrière et la hauteur ainsi que le vent et la forme elle-même de la plante nous créais un chemin très risqué même pour une personne qui décide de grimper le tout à la marche. L'action qui ce passait plus bas c'était calmé suite à notre disparition ainsi que celle des défenses en place. Le temps était trop calme et aucun système de défense ne semblait pour l'instant continuer de nous nuire mais je craignais que pendant la monter nous aurions des embûches et dans nos positions les risques seraient forcément trop imposant et des erreurs seraient commises.

"Moi qui croyais que les parcours d'entraînements étaient abusifs à l'académie, lorsque je vais raconter ça aux autres, tout le monde vas se sentir chanceux qu'ils est été ainsi et pas comme cela."

Je dis le tout dans un ton de voix presque amuser, je prenais la mission très aux sérieux mais la tension était vachement grande sur nos épaules alors si je pouvais décompresser et avec de la chance amuser les membres de l'équipe avant qu'une autre mauvaise surprise nous tombent sur la tête, j'aurais alors fait une très bonne action. Tout en montant ces longues marchent je me remémorais une fois de plus le passer mais cette fois-ci les souvenirs furent beaucoup plus lointain et heureux que d'habitude. Je me vis à tenir la main d'une dame poisson pour l'ai à monter un escalier en spirale autour d'un bloc de marbre blanc sculpter dans la forme d'un arbre, je me voyais aussi un peu plus vieux à les monter à la course avec devant moi une gamine qui portait le sang de poisson mais une âme et une apparence humaine. Ces souvenirs de la famille Wingel, ce passer qui m'avait tout donné dans la vie, que ce soit la chance de contribuer à la société ou trouver l'âme soeur. Ce passé désormais révolu, détruit par des gens croyant à une idée de liberté et non la monarchie, mon coeur vacilla un moment et mon esprit revint au bon endroit et je me concentrais de nouveau sur la réalité.

*Zaimon, un jour je serais beaucoup plus puissant, ce jour-là je vais te défier et te faire payer.*

Ma motivation était impossible à mesurer mais une chose était impossible à nier, personne ne changerait mes plans, personnes ne m’empêcherais d'abattre la divine justice sur cet homme et si quelqu'un venait à le tuer avant moi, qu'importe qu'il soit membre de la marine ou un simple citoyen, il serait ma prochaine cible. Mon esprit ne serait pas en paix tant que je n'aurais pas fait justice moi-même de cet enfer passé. Ainsi l'escalade de l'arbre dura très longtemps et même si quelque arrêt forcer fus au programme durant la monter, la cadence ce tenue à un rythme effréné et le sommet serait très prochainement à notre porter. La véritable mission pourrait donc commencer, nos objectifs resteraient les mêmes à moins d'un évènement important et imprévue. Après tout, la chance ou bien le destin, voyer cela comme vous le voulez, était toujours une valeur omniprésente. Ce fus d’ailleurs la chance qui m'amena avec le temps les contactes suffisant pour servir de rat de laboratoire pour des traitements me permettant de rallongé ma vie. Maintenant que j'y pensais d’ailleurs le passé refis surface, je n'avais jamais signé pour redevenir jeune physiquement ou bien pour toutes autres choses qu'ils avaient nécessairement fait à mon corps. Je n'avais signé que pour tester un stimulant musculaire qui m'aurait aidé à reprendre des forces physiques, pour ce qui était de la technique et tout le reste mon expérience ainsi que mon âge étaient largement suffisant. Je me souvenais de m'avoir fait immobiliser sur une table d'opération, ausculter et injecter par diverse produit ce qui était loin du contrat d'un simple essaie sur quelques jours de comprimer. Je me souviens avoir senti d'immense douleur et avoir entendu des gens parler d'un sérum depuis un long moment mais ces nouvelles informations revenant fraîche dans mon esprit commençais à assembler les pièces de cet interminable casse-tête. Pourquoi tout ceci revenais graduellement et de façon plus rapide et précise depuis que j'étais sur cette île?



Revenir en haut Aller en bas
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Jeu 22 Nov - 12:22




Le Plan Vicieux De Sayuki !




Tandis que le groupe d’intervention dehors venait monter à leur propre perte commune, au cœur du repère Makkura et Kurisu évoluaient eux aussi à la recherché d’une carte pour se repérerez dans cette immense base de la taille d’une ville. Cependant aucune de ses personnes ne pouvaient imaginer ce qu’il se passait réellement. Dans une salle, la salle principale, celle ou se tenait le trône de Sayuki, des personnes venaient de se réunir pour discuter entre elles. La discussion qui s’échangeait porté en faite sur la suite des évènements. Les personnes réunit n’étaient autre que les généraux restant dans la base. Il s’agissait des généraux 1, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 et 13. Les généraux 10 et 11 étaient absent pour une raison encore inconnu que l’on comprendrait très vite. La petite réunion improvisé battait son plein, chacun avait le même avis sur le fait de quitter la base maintenant pour rejoindre Sayuki le plus rapidement possible. Ils étaient tous dissimulé sous une capuche sauf le général thirteen, le treizième qui était le fameux Panda téléporteur.


Général One : « Le plan de Sayuki-Sama consistait à attirer les forces spéciales de la marine au sein de la base en leurs faisant croire qu’il y avait quelque chose à récupérer…Nous avons effacé toutes preuves et tout documents de ce que nous faisions auparavant… »

Général Two : « En effet, le compte à rebours de trois heures va bientôt s’écouler et toute l’île va exploser pour ne plus laisser aucune trace de vie ici, Sayuki-Sama est un vrai génie, il a fait croire à l’ennemi qu’il pouvait gagner et en les appâtant avec une pseudo victoire il va finalement les anéantir en un instant soufflé par l’explosion…Les généraux 10 et 11 qui sont des cyborgs vont rester ici pour les retenir le plus longtemps possible sur l’île… »

Général Three : « C’est une victoire totale pour notre mouvement révolutionnaire, rien que le système de défense de l’île a réussit à éliminer un Sous-amiral de la trempe de Senzô…Ils ne sont plus que cinq si on compte les deux vermines déjà à l’intérieur de la base…Et puis il est ironique de savoir qu’il se donne à fond pour atteindre le repère alors qu’il ne vont qu’à leur propre perte…HYAAAHaaaa !! J’aime cet esprit, faire des efforts pour rejoindre sa propre mort ! »

Général Four : « Espèce de cinglé ! Ceux que tu appel "vermines" sont sans doute nos ennemis les plus coriaces et les plus puissants, il ne faut en aucun cas sous-estimer le duo "Makkura-Kurisu", ils ont tout de même vaincu Darimoto D. Heick et en sortant vivant de ce combat en plus de cela…Et puis ce groupe de trois qui évolue à l’extérieur, l’un d’entre eux porte la marque maudite de Sayuki, il est en réalité de notre côté mais il ne le sait pas encore… »



Général Five : « Peu importe maintenant toutes ses balivernes, il est temps pour nous de nous éclipser de la base et de rejoindre Sayuki-Sama pour la bataille finale qui nous attends, il reste maintenant 2h30 avant que tout n’explose ici, je ne tiens pas à faire partit du feu d’artifice si vous voyez ce que je veux dire… »

Général Six : « Mais si jamais ils s’en sortaient tous vivant…Qu’est ce que l’on fera à ce moment là ? »

Général Seven : « Ferme ta race toi ! Ils deviendront au pire des cas des sortes de héros qui n’auront finalement rien fait mis à part fuir une île en ébullition ! HAHAHAHAHAHA !! On reviendra les tuer même si ils seront déjà devenus plus fort et plus hauts gradés d’ici là ! »

Général Eight : « Bien, si personne n’a rien à rajouter je propose que Panda nous téléporte dès maintenant hors de l’île… »

Général Nine : « Oui, allons rejoindre Sayuki-Sama, il doit sûrement nous attendre ‘’Là-Bas’’ à l’heure qu’il est…Allez Panda fait ton boulot maintenant !! »


Panda qui n’était autre que le Général Thirteen se retrouvait au beau milieu d’une conversation d’homme. Il se sentait totalement exclu et n’était vu que comme un objet de transport puisqu’il possédait le fruit de la téléportation.


« Bande d’enfoiré, y a pas écrit « Dora L’exploratrice » sur mon front et puis arrêtez de m’appeler Panda à la fin, je suis le Général Thirteen !! »



« Vous avez de la chance pour cette fois, mais une fois qu’on arrivera à bon port je balancerais tout au Maître Sayuki-Sama ! C’est carrément du racisme ce que vous faites !! »


L’échange était terminé, aussitôt dit aussitôt fait, les généraux venaient se tenir contre le pelage du « Panda Téléporteur ». Utilisant ainsi son pouvoir très utile de la téléportation, en un clin d’œil tout le monde venait de disparaître sans laisser plus aucune trace de leur passage. Ils allaient maintenant rejoindre Sayuki qui était actuellement sur une autre île à cet instant pour la dite « bataille finale » qu’il préparait secrètement depuis tout ce temps. Il ne restait donc plus que deux ennemis au sein de cette base les généraux 10 et 11, Ten et Eleven qui était des prototypes de cyborg les mieux construit par Sayuki. Ils auraient la responsabilité de retenir le plus longtemps possible les forces de la marine et du gouvernement le temps que le compte à rebours de l’île atteigne le chiffre zéro pour que finalement toute l’île soit rasé en une explosion fulgurante avec en prime les ennemis de Sayuki et toute les preuves enfouie dans son repère.

Sur l'île de Cold Fresh il ne restait plus que Noah, Ganesha, Ellana, Makkura, Kurisu et deux cyborg surpuissant les Généraux Ten et Eleven. Il ne restait plus que 2H30 avant l'explosion imminente de l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Dim 25 Nov - 17:10




Alors que je sautai pour attraper l'une des feuille, ma main gauche se rappela à moi et sous l'effet de la douleur mes mains lâchèrent leur prise... je me retrouvai un peu bête au pied du haricot à le voir monter toujours plus haut... Quelle galère. Heureusement je n'étais pas seule, et le fruit de Ganesha s’avéra utile, il fit pousser une sorte d'escalier qui allait nous permettre de monter jusqu'au sommet de cette plante mutante. Ganesha avait cependant touché un point fragile lorsqu'il avait parlé. Gravir ces 25km de marche en à peine 3 heures allait être une rude épreuve autant pour nitre physique que notre mental. Lors de mes entrainements, je n'avais rencontré que peu d’édifice qui fasse autant de kilomètres de haut... Je ne me savais pas à la hauteur mais bon, je n'allais pas abandonner maintenant. Ganesha allait utiliser une nouvelle fois son fruit car il ne pourrait tenir notre cadence en courant. Nous commençâmes l'ascension suicidaire.

Au début, je montai comme j'avais l'habitude de faire. D'une démarche souple qui donnait l'impression que je ne faisais que frôler le sol. Mais en peu de temps mes jambes se firent plus lourdes et mon souffle se fit saccadé. C'était mal partie, surtout que je sentais déjà un point de côté se pointer dans mon estomac. Nous nous arrêtions de temps en temps mais le temps filait à vive allure et nous ne pouvions le prendre de vitesse, nos corps nous l'interdisait. Noah se permit quelques paroles ironiques et je ne trouvais pas la force de répondre. Concentrée sur mon souffle et ma fatigue, je m'enfonçais dans les pénombres de ma souffrance. Et puis soudain, mon souffle retrouva une allure régulière et se fit plus profonde. Je devais me reprendre. Je ne connaissais rien de l'organisation de Sayuki mais nous étions loin d'en avoir finis et nous devions tenir. Jusque la, je m'étais concentrée sur ma douleur mais ce n'était pas cela qui allait me faire avancer. Je décidai de me laisser porter par mes pensées qui m'emmenèrent loin, loin de l'haricot et loin de mon corps exténué. C'était des passages éclairs de mon enfance. Des histoires naïves et pleines d'innocences qui parvinrent à m'arracher un sourire. J'enviais souvent ces enfants dans la rue, avec de si grands yeux pleins d’espérances, j'aimais leurs sourires chaleureux ou leurs désespoir face à une situation ridicule. C'était une belle époque de notre vie, et nous ne devions pas l'oublier.

Mes pensées revinrent à la mystérieuse organisation de Sayuki. Je ne savais pas à quoi nous avions affaire mais ça sentait mauvais. Ce génie était bien trop dangereux pour deux marines, peut être Kurisu à l’intérieur et moi... De plus, que signifiait ce compte à rebours? La première impression lorsque je me trouvais façe à un tel engin était l'explosion... Mais je refoulais cette idée au fond de moi. Je ne voulais pas mourir ici, je voulais sauver Kuri, je voulais sortir d'ici. Jamais je ne ferais demi-tour, même devant ma mort, mais j'allais tout faire pour sauver ceux qui m'entouraient. Le temps passa, je n’osais lever la tête de peur de trébucher mais je savais que chaque minute passait sur l'ecran qui était apparu. Je regardai en bas et fus prise de vertige. C'était bien la première fois que cela me prenait... Mais il fallait avouer que nous étions très haut, trop haut pour espérer survivre à une telle chute. En même temps, je me disais que la sensation devait être incroyable. Mais je n'allai pas essayer aujourd'hui, j'avais certaines choses à faire... Vraiment? Je me souvins de ma jeunesse, je me souvins de mes rêves. Découvrir sans cesse, toujours plus, je n'avais plus de but. Plus de rêve. Je m'étais obligé à penser que ce n'était qu'un passage, que ça allait passer... Mais rien ne changeais, je me demandai si ce que je faisais était vraiment ce qui me convenait... C'était à en déprimer! Du coup, alors que je continuai à poser un pied après l'autre sur ces marches que je nommais maintenant l'enfer, je me fis une promesse. Après cette mission, je devais réfléchir. Peut être pas quitter le CP9 mais prendre du temps à moi pour retrouver mon but. Il me fallait cela pour vivre. Je ne supportais pas d'avancer à l'aveuglette sur ce chemin que nous nommons la vie... qui me semblait bien court d'ailleurs alors que la tête me tournait et que je ne sentais pas mes pieds. Vivement la fin de cte putain d'herbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Lun 26 Nov - 17:03

    J'en pouvais plus. Léviter sur deux pierres plus de dix minutes demandait une incroyable concentration. Alors depuis environ vingt minutes, j'avais entamé la montée du haricot à pied. Sans succès. Mes camarades avaient déjà plus de trois cents mètres d'avance sur moi. J'étais à bout physiquement, rien que le fait de lever un pied me procurait une sensation de douleur dans le mollet. J'étais vraiment pas fait pour l'exercice physique entout cas. Essouflé, avec un point de côté, je croyais défaillir. Impuissant, je regardai Ellana et Noah continuer à monter les marches malgré la difficulté. Cet escalier infernal que j'avais en partie crée allait être la structure responsable de mon arrêt cardiaque. Mais qu'importait, il fallait continuer coûte que coûte ! Je continuais avec grande difficulté. C'est alors que j'entendis un bruit assourdissant.

    Une espèce de comète ambulante descendait de la base haute. En tout cas c'était loin d'être naturel puisque ça ne tombait pas, mais semblait avoir une volonté propre ou une destination vu sa trajectoire. A y voir de plus près on aurait dit un humanoïde ... Qu'est ce que le " Dieu Noir " nous avait encore concocté. Comme je m'en doutais, j'étais loin d'être au bout de mes surprises. Sayuki était prêt à tout pour repousser l'opération qui jusqu'à présent n'avait pas été un franc succès. Alors je stoppai ma montée pour observer cet objet volant non identifié. Que cela pouvait-il bien être ? D'un coup, il prit une accélération digne d'un tir de canon et fusa droit vers le haricot-escalier. Un fracas de tous les diables retentit, la structure toute entière se mit à convulser avec force. Avec les forces qui me restait, je restai accroché à la paroie de la plante pour ne pas tomber tellement la secousse était violente. Et je compris avec horreur. La chose venait de couper en deux le haricot. Ce dernier commença à pencher vers la droite, il s'effondrait littéralement. Nous étions déjà à plus de 3000 mètres du sol, et si nous tombions tous les trois, c'était la mort assurée. Il fallait que je me dépêche. Il était temps pour moi de me surpasser, et d'ignorer mon état de faiblesse. Mon pouvoir était certes puissant, mais encore difficile à maitriser pour moi. Après avoir volé plus de dix minutes, il me fallait pas mal de temps de récupération. Pour sauver nos vies, il me fallait transcender mon état. Alors de toutes mes forces, je me concentrais. Malgrès la chute du haricot qui commençait à s'accélérer, je fermai les yeux et tentai de libérer mon esprit.

    Je faisais le vide dans mon esprit, il fallait que visualise, que je reprenne toutes les pierres qui servaient de marches à mon escalier. Les reprendre en mon pouvoir. Elles ne devaient faire qu'un avec moi. D'un coup, j'ouvris les yeux, et je pus lancer cette technique de la dernière chance.

    Mao Ten : Les Mains Sacrées !!

    L'opération était risquée, mais il fallait être audacieux maintenant. Je devais montrer pourquoi j'étais devenu un marine et pourquoi j'avais décider de sauver le monde des criminels ! La purge que je voulais entreprendre devait débuter par une reconnaissance dans ma faction. Je devais vivre et imposer la Paix Universelle par la Force ! La dalle sur laquelle je me situais, m'éleva sur plusieurs centaines de mètres plus haut, alors que j'étais toujours en état de concentration extrême. C'est alors que toutes les marches des escaliers se retirèrent du corps charnu du haricot. Désormais elles lévitaient dans les airs, et elles devaient certainement être des centaines. Lors de cette première phase, Noah et Ellana avaient certainement dû tomber dans le vide à cause de l'absence des marches que j'avais retiré. Il me fallait les repérer. C'est Noah que je vis en premier, il était encore au dessus de moi, et entamait une chute vertigineuse. Puis je scrutais dans toutes les directions, jusqu'à ce que je vis enfin le chef de groupe. Ellana était plus en contrebas, elle aussi en chute libre. Je claquai des mains et toutes les marches se réunirent, pour fermer deux mains gigantesques, au moins de la taille d'une maison. La main gauche se mit à fuser en direction de Noah, et le cueillit avant qu'il ne poursuive sa descente infernale. La main droite en fit de même avec Ellana, et tous les trois, nous regagnâmes la terre ferme, sains et saufs. Mes camarades étaient chacun sur une main de pierre géante différente, et moi j'étais sur une marche solitaire. Une fois que nos pieds touchèrent le sol, je soufflai. Je venais de réaliser l'impensable, et honnêtement je ne pensais pas le refaire de si tôt. J'adressai un sourire à mes partenaires et regardai impuissant l'immense haricot s'écraser sur le sol et dans la mer sur plusieurs kilomètres. Lorsqu'il entra en collision avec le sol, l'île toute entière trembla. Mes yeux se levèren vers le ciel, la base de Sayuki était toujours si haut, intouchable, hors de portée, et silencieuse.

    " Nous venons de perdre notre seul et unique moyen de rejoindre la base révolutionnaire ... Nous avons échoué ... La mission est un fiasco total, et jamais nous ne parviendrons à arrêter le Dieu Noir qui fait tant de mal à ce vieux monde ... "

    Mais l'instant de répit ne dura pas. Quelque chose atterit en face de nous. Qu'est ce que c'était ? Un homme en armure ... Non ... Encore un robot ... Un homme de métal et d'acier aussi froid que son concepteur lui-même. Et cette lumière qu'il dégageait ... C'était donc lui qui avait réduit à néant le haricot géant d'Ellana ... La colère m'envahit. Mes sourcils se froncèrent, jamais je n'avais failli, et pourtant ce tas de ferraille m'avait empêché de réussir. Il se mit en position de combat et déclara :


    « Dans 2 heures exactement l’île toute entière va exploser pour ne plus laisser aucune trace du passage de mon « Maître » sur cette île !! 2 heures pour éliminer la création la plus réussit de Sayuki-Sama…Il serait plus judicieux d’abandonner ! Vous avez était déjà bien fatigué et épuisé par le passage du système de défense en plus d’avoir tenté de monter jusqu’au repère…Mes scanners peuvent en témoigner, votre énergie vitale et presque au plus bas ! C’EST LA FIN !! CETTE ÎLE SERA VOTRE TOMBEAU !! »

    " Monstruosité ... Erreur de la nature ... Est ce que ton scanner parvient à évaluer la volonté qui nous anime ?? Tant que la volonté divine et sacrée inonde mon âme, je n'abandonnerai pas !! La Paix Universelle ne s'accompliera pas sans l'éradication des révolutionnaire et en particulier Sayuki ! VAS EN ENFER TAS DE FERRAILLE !!! "

    Mantrana Vishnû : La Terre qui Tombait des Cieux !


    Je n'avais pas besoin de toucher le sol. Je l'avais déjà touché précedemment donc je pouvais encore piocher à loisir des blocs de roc ou de terre ... Du moins en théorie ... J'avais été sérieusement affaibli par ce que j'avais accompli il y avait quelques secondes à peine ... Je n'allais pas pouvoir accomplir tout ce que j'aurais voulu contre cette monstruosité ... Mais peu impotait, je pouvais donner ma vie. Trois énormes blos constitués de sable, de terre et de roc quittèrent le sol. Ils faisaient pas loin d'une dizaine de mètres de diamètres, et tels des météores, ils fusèrent contre le robot. Une attaque frontale, mais qui supposait être une diversion. C'était à présent à Ellana et Noah de passer à l'action.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Jeu 29 Nov - 3:29





Ainsi donc la montée ce fit dans un silence complet, j'essayais de détendre l'atmosphère mais Ellana restait de glace face 'tout ce que je disais et Ganesha bien que beaucoup plus sociale ne montait pas à la même vitesse n'y de la même façon alors nos regards se croisaient que très rarement et quand les opportunités ce pointait notre cher maître de la gravité regardais vers le haut ce qui était normal dans sa position. Enfaîte, regarder en bas serais stupide et regarder vers l'horizon aussi finirais par donner à n'importe le vertige, pour ma part je me concentrais sur le centre de l'arbre et sur la courbe que décrivait les marches de pierres. Un instant durant notre ascension me fit regarder plus bas par erreur alors que Ganesha avait abandonné son pouvoir et commencer 'nous suivre sur les marches, ce pauvre homme ne serait jamais capable de faire l'ascension, il était beaucoup trop...vraiment pas en forme reste la meilleure façon de le dire. Puis une forte lumière apparut dans le ciel, en premier lieu je pensais qu'un morceau de métal tombais et reflétait la lumière mais plus les secondes passait plus la couleur rougeoyante et le fait que sa source ce déplaçais non pas dans une trajectoire de chute mais bien selon son propre chef, plus je commençais à comprendre que l'escalade serait vraiment dangereuse, quelque chose venait sur nous.

* Merde...merde...me...quoi...*

La chose qui descendait sur nous était de forme humanoide mais je ne puis voir réellement de quoi il s'agissait par contre elle ne nous fonçait pas dessus et cela me troublais aux plus hauts points avant de voir l'arc de cercle qu'il fit dans les airs et de faire un calcule rapide de sa trajectoire.

* Non mais c'est pas vrai...*

Je continuais à monter ignorant mes calcules, étant sûr que sa trajectoire et simplement de nous prendre de par un angle mort et non de foncer dans le tronc de l'arbre directement et malheureusement pour moi la seconde option était la bonne. Cet ennemi attaqua directement l'arbre et le détruit, lentement mais surement l'immense enfant du temps et de la nature tombait et nous avec de surcroît, le tremblement lui seul nous fit tomber et nous étions moi ainsi qu'Ellana évidemment en dessous de l'arbre désormais, tombant vers notre mort certaine. Je voulus utiliser mon pouvoir et m'accrocher fortement 'un des morceaux restant et emporté si possible au moins l'un de mes deux équipiers mais l'ennemi désintégra cette création gargantuesque qui nous servait de seule chance d'atteindre la base et d'accomplir notre mission, je n'eus pas le temps de trop penser à autre chose qu'à dire mes prières en tombant. Ma mort certaine, mon passer me revint en esprit encore une fois, toujours autant incompréhensible et cette fois-ci c'était pire, les visages que je voyais parfaitement d'habitude étaient maintenant très flou, les voies presque inaudibles, les ténèbres m'entourèrent alors que j'ouvris les yeux pour la dernière fois. Ce que je vis ne fut pas le sol n'y ma fin mais une énorme main fait de pierre qui s'ajusta à ma vitesse de chute et me cueillis au passage. Je tournais la tête complètement dépasser par les évènements et remarquais que ma commandante avait reçu le même traitement. Nous étions encore à une bonne vitesse de chute mais celle-ci ce réduisis peu à peu puis la chute fatale ce transforma en chute dangereuse puis en simple descente sécuritaire.

Je vis deux nouvelles choses, la première fut Ganesha qui était maintenant sans l'ombre d'un doute notre sauveur. Celui-ci semblait déjà exténuer, il avait dû ce surpasser dans ces capacités et vue son état avant même la monter je comprenais très bien les raisons de sa souffrance physique. Puis celui-ci levais la tête et dit ce que je pensais mais ne voulais pas avouer, notre mission était un échec totale. La seconde chose vint un instant après en la forme d'un humanoïde très grand et costaud, sa voix et la forme de son corps ainsi qu'évidemment tous ces réacteurs nous indiquais qu'il s'agissait encore d'une machine. Celui-ci pris une position de combat et nous révéla que nous allions tous nous faire tuer par soit une explosion dans deux heures ou bien par sa propre main de fer. Selon lui et ces analyses, nous étions tous hors d'état de nuire pour lui, trop faible. Il avait peut-être raison et rien qu'à nous regarder c'était évident, la sueur, le sang, la mine de nos visages dévastés par la douleur autant psychologique que physiologique. Cela n'arrêta pas Ganesha qui riposta plus vite que n'importe qui d'entre nous ne l'aurais crus, j'en étais sûr. Le sol ce souleva en plusieurs énormes morceaux et retombais comme des météorites sur le robot, malgré mon immense douleur au niveau des côtes je prie une petite course de mon côté afin d'avoir une vue de côté de l'action puis une fois les énormes morceaux de terre retomber sur la machine de guerre je levais rapidement les deux mains, ignorant la poussière et le fait que je ne pouvais pas correctement voir ma cible.

¨STRAND RESTRAINT¨

J'attrapais de façon il fallait l'avouer très hasardeuse le robot selon sa position avant l'impact, la technique servait 'immobiliser quelqu'un et si la cible veut d'elle-même ce dégagé elle doit laisser les fils pénétrer sa chair et ainsi littéralement se découper en pièce, sur une machine l'effet ne serait pas aussi utile mais j'immobilisais la machine pendant quelque seconde tout en essayant de la faire soit tombé au sol soit 'la découper en pièce, j'ignorais sa constitution alors j'ignorais si j'étais capable de le découper rien qu'avec cette attaque.



Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Dim 2 Déc - 11:32



Tel un fétu de paille balayé par le vent notre espoir fut anéanti. Nous étions encore loin de notre objectif et je savais Ganesha épuisé qui prenait du retard sur nous. Était ce si vain que cela? Et bien nous eûmes une réponse tonitruante. Tel une comète une chose que je ne pus voir fit exploser le haricot. Ce dernier, tranché en deux s'ébranla et dans un grand fracas commença à pencher dangereusement vers la terre. Je sentis mes pieds glisser, je tombai. C'était arrivé si vite que je ne m'étais rendu compte que les marches étaient bancales et qu'elles déclinaient elles aussi vers le bas. Noah, plus haut que moi tombait aussi mais je ne vis pas Ganesha. Je n'osais regarder vers le bas, sachant que ma chute serait dans tous les cas mortelle si je ne faisais rien. Je fermais les yeux. J'étais fatiguée, tellement exténuée... Qu'aurais je donner pour avoir un moment de calme, pouvoir dormir tout mon soul... peut être ne pas me réveiller le lendemain. La mission était un échec. Tant bien même nous parvenions à nous sortir de cette chute dans le gouffre, nous ne pourrions parvenir à trouver un autre moyen de venir à bout de cette mission. Je m'abandonnais... ne cherchant plus à me débattre.

Mais soudain mes yeux s'ouvrirent. Au moins pour eux je devais le faire. J'étais leur chef après tout. Ils me devaient leur vie, mais mon rôle était de conserver les leurs, au péril de mon propre souffle. Je devais les sauver. L'idée me vint d'utiliser le Geppou à une distance à peu prés minime du sol afin de ralentir un bon coup ma chute. Peut être que si je pouvais accélérer ma descente avant cela, je pourrais tenter de sauver les autres qui étaient plus haut que moi. Je devais le faire! Alors que je m’apprêtais à me positionner, je sentis quelque chose se placer sous moi, sur lequel j’atterris durement. Une main. Une main venait de me sauver la vie. Stupéfaite, me pensées mirent un certain temps à s'éclaircirent. Ganesha! Malgré la fatigue qui devait déjà le traverser, il avait usé de ses précieuses réserves pour me préserver, ainsi que Noah, que je vis légèrement plus haut, sur une main lui aussi. Je me trouvais pitoyable, tellement peu utile! Lors de la descente, je m'assis, et reprenait mon souffle. Mon cœur se calma. je pouvais sans peine deviner que nous allions avoir à faire à un nouvel ennemi des plus redoutables. Mais j'allai tout donner. Pour Noah, pour Ganesha qui nous sauvait encore une fois... Ils devaient vivre.

Lors qu’enfin nous touchâmes le sol, je sentis un profonde paix en moi. Je m'étais suffisamment reposer pour pouvoir me battre sans entrave. Nous n’eûmes que peu de temps pour nous remettre de nos émotions, un nouvel arrivant nous faisait face. Je ne pus m’empêcher de penser que j'aurais du rester coucher la veille. Un nouveau tas de ferraille nous faisait face. Sayuki était un génie, ok, mais n'aurait-il pas pu inventer un super monstre marshmallow, plutôt que ces cyborgs immortels et imbattables? Ksssss, en marmonnant dans ma barbe, je le fixais. Il s'était placé en position de combat style karaté et s'adressa à nous d'une voix tonitruante et métallique:

[color=red]« Dans 2 heures exactement l’île toute entière va exploser pour ne plus laisser aucune trace du passage de mon « Maître » sur cette île !! 2 heures pour éliminer la création la plus réussit de Sayuki-Sama…Il serait plus judicieux d’abandonner ! Vous avez était déjà bien fatigué et épuisé par le passage du système de défense en plus d’avoir tenté de monter jusqu’au repère…Mes scanners peuvent en témoigner, votre énergie vitale et presque au plus bas ! C’EST LA FIN !! CETTE ÎLE SERA VOTRE TOMBEAU !! »[/red]

Il n'avait pas tord sur l'avant dernier points. Nous étions épuisés, notre moral était au plus bas, mais il se trompait. Cette île ne serait le tombeau que d'une seule personne. Mes épaules se redressèrent d'elles mêmes, le regard farouche je fis face à notre adversaire. Ganesha, le plus vidé d'entre nous fus le premier à s'échauffer et à attaquer:

" Monstruosité ... Erreur de la nature ... Est ce que ton scanner parvient à évaluer la volonté qui nous anime ?? Tant que la volonté divine et sacrée inonde mon âme, je n'abandonnerai pas !! La Paix Universelle ne s’accomplira pas sans l'éradication des révolutionnaire et en particulier Sayuki ! VAS EN ENFER TAS DE FERRAILLE !!! "

Je trouvai son discours quelque peu enflammé mais j'étais contente qu'il montre une telle perspicacité. Il attaqua. Trois blocs foncèrent sur la montagne de métal. Ce fut Noah le suivant. Il courrait vers sa cible et effectua une technique que je supposai en rapport avec son fruit mais je ne savais de quoi il s'agissait. Il fallait que j'attaque aussi. J'allai me donner à fond, en finir avec cette maudite mission. Je tirais mon sabre de son fourreau et m’emparais aussi de mon long poignard en granit marin, l'un des plus solide que je possédais. Je bondis, effectuais un Soru pour accentuer ma vitesse et utilisai le Kaiten Kenbu Rokuren
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Disciple du Jeu
Explorateur Très connu
Explorateur Très connu
avatar
Messages : 169
Points d'activités : 1928
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Mer 5 Déc - 12:19




General Ten : La Bataille Finale !



Le dernier combat avait finalement débuté. Le dénommé Ganesha faisait preuve d’une volonté de fer et il semblait être animé par un sens de la justice aussi fort que celui du Vice-amiral Makkura. La marine possédait des atouts redoutables dans sa manche en cette époque de trouble et de changement. Makkura et Kurisu eux aussi avait déjà eu à faire à leur adversaire. Le Général Eleven, puissant mais pas aussi que le Général Ten qui était encore plus redoutable qu’on ne pouvait l’imaginer.

En effet Ganesha en utilisant ses pouvoirs de gravitation avait put soulever d’immense bloc de pierre qui se dirigeait maintenant vers le cyborg perfectionné tel des météorites chutant tout droit de l’espace. Le cyborg était une machine de guerre spéciale, il avait toutes les stratégies en tête possible et faisable qu’il calculait à l’avance avec une rapidité étonnante grâce à ses circuits ultra performants. Ainsi il avait facilement trois coups à l’avance de son ennemi et il pouvait prévoir les mouvements et même les réactions de ses assaillants.

Comprenant qu’il s’agissait d’un assaut permettant à ses deux autres camarades d’agir comme bon leur semblait, le Général Ten se contentait d’esquiver une à une chacun des blocs de pierre lancé vers lui en slaloment entre elles tout en gardant un œil sur les deux autres qui pouvaient agir à n’importe quel moment. C’est alors Noah l’un d’entre eux avait utilisé une sorte de fil qui s’agrippa in extremis autour du pied du robot, mais ce fut en vain, le fil étrange devait sûrement être liée à un type de fruit du démon, puisque étant fait de granit marin le fil s‘était de lui même immédiatement détaché en glissant lamentablement du pied de la bête mécanique.

Mais ce n’était pas finit, la dernière, une jeune femme redoutable venait d’exécuter une technique basé sur la surprise, l’habilité et la vitesse, tranchant au niveau du torse le robot qui fit pale figure. En effet il avait été tranché sur toute la longueur. Comment était ce possible ? Trancher du granit marin ? Détectant la matière de l’une de ses armes il comprit ensuite la méthode utilisait. La jeune femme possédait un long poignard en granit marin et elle avait put sans doute le trancher grâce à cela.

Mauvaise idée, maintenant le cyborg était de très mauvais poil et il allait le faire regretter aux trois de l’équipe d’intervention spéciale. Le Général Ten allait maintenant passer à l’attaque une bonne fois pour toute en lançant une grande partie de sa force et de son armada qu’il possédait. Le tout pour le tout afin d’en finir en une seule fois et rapidement. Car même si il était un cyborg, il ne comptait pas sauter ici avec cette île dans l’explosion. Au plus profond de lui il voulait servir Sayuki le plus longtemps possible et il allait se donner les moyens de le faire :



« Il est temps de passer aux choses sérieuses ! Attrape-moi ca gros lard !! »



Hurlait-il en visant Ganesha. En effet en tournoyant sur lui-même à pleine vitesse grâce à ses réacteurs positionné un peu partout dans son corps, avec sa jambe droite il perturberait l’air en y créant des courants d’air puissant afin de former une tornade d’une taille immense. La Tornade s’était soulevé en une seul fois et elle se dirigeait maintenant tout droit vers Ganesha à très grande vitesse et à très grande puissance il aurait sans doute énormément de mal à se sortir de ce guêpier préparait spécialement pour lui. Car connaissant le défaut majeur de son ennemie qui était la vitesse, le Général Ten avait agit en conséquence en lançant cette tornade sur l’homme à l’apparence de moine bouddhiste.




La tornade était tellement puissante que même l’île s’en voyait trembler de toute part. Ganesha était maintenant occupé avec cela. Il restait Noah et la jeune femme qui faisait preuve d’un courage et d’une force incroyable. S’il n’était pas une machine il en serait sans doute presque amoureux. Qu’importe, c’était maintenant l’assaut final. Ils étaient épuisés moralement et physiquement il était tant de donner le coup de grâce maintenant. Visant cette fois-ci Noah, le cyborg de son énorme gueule laisserait échapper un surpuissant rayon laser qui exploserait au moindre choc.




D’une violence rare et d’une rapidité et d’une puissance extrême, l’explosion ferait libérer une vague de chaleur tellement forte qu’un immense cratère serait formé à l’impact. Noah avait été visé et il était très peu probable qu’il puisse s’en sortir indemne quoi qu’il fasse. Il avait été d’autant plus aveuglé précédemment ce qui rendait ces chances de survies presque nul, mais pas totalement désespéré. L’esquive ne lui permettrait pas d’échapper au souffle de l’explosion de chaleur. Ensuite immédiatement le Général Ten se tournait vers la jeune femme pour terminer son assaut meurtrier.



« Gatling Gun Hell !! »



De son torse, le Général Ten laisserait le canon d’une arme apparente et ensuite il tirerait des balles faites de granit marin en rafale en visant Ellana Shiwara sans lui laisser un quelconque répit. Les balles tirées à vitesse grand « V » fuseraient vers elle avec acharnement. Elle serait totalement débordé par autant de balle à esquiver ou contrer, nul doute qu’elle serait sûrement touché par l’une d’elle au moins au vu des rafales de la mitrailleuse impitoyable.

Nul doute que maintenant le groupe des trois serait totalement mit en pièce suite à cet assaut mortel. Il ne faisait plus le poids et même si chacun d’eux avait été en pleine possession de ses forces l’issue de ce combat resterait douteuse. L’espoir n’était plus au rendez-vous face à cet assaut insurmontable lancé par la fureur du Général Ten. Cependant au loin à deux kilomètres de l’île au dessus, dans le ciel, des les airs, l’ultime espoir venait d’arriver pour sauver le trio courageux.



« La situation est critique à ce que je vois, les rapports n’étaient en rien exagéré apparemment ! Moi Amiral En Chef de la marine je ne laisserais pas mes soldats faillir et mourir inutilement sans rien faire !! LA JUSTICE AVANT TOUT OU NE JE M’APPEL PLUS AO TATSU !! »



En effet l’Amiral en chef en personne s’était déplacé sous sa forme de dragon mythique en volant jusqu’ici. Oui en apprenant la difficulté que rencontré son groupe d’élite réduit maintenant seulement à trois. D’autant plus que l’Amiral en chef, ignorait la présence de Makkura au sein du repère, son seul but maintenant était de réduire en miette l’adversaire qui donnait tant de mal au trio, puis pour ensuite les emmener en lieu sur, donc à Marinford avant que l’île n’explose. Senzô, Gunji, Jin, Astral…Pour l’Amiral en chef il y avait eu trop de perte pour une seule mission et ça il ne se le pardonnerait pas, d’où son intervention maintenant. Vu d’en haut l’Amiral en chef pouvait assister au combat, il allait maintenant faire un piquer pour plonger droit vers le Général Ten afin de tirer de là ses soldats pour les sauver avant qu’il ne soit trop tard. Une heure s’était déjà écoulé, il ne restait plus qu’une demi-heure avant l’explosion totale du repère et de l’île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Mer 5 Déc - 14:46

    A leur tour, mes compagnons me prêtèrent main-forte. Noah passa à l'action faisant gesticuler ses doigts habilement. Je ne comprenais rien à ces gestes, mais il devait certainement savoir ce qu'il faisait. Quant à Ellana, elle opta pour une attaque surprise, qui remporta un franc succès. L'énorme robot évita sans aucune difficulté mes blocs de roc, et se révéla être insensibles aux attaques de l'adjudant-chef. Tout allait mal pour nous. Seule la formidable technique de notre chef d'opération lui entailla profondément le buste. C'était une petite victoire. Seulement, il réppliqua sans qu'aucun d'entre nous ne puisse poursuivre les assauts. Ce monstre mécanique n'avait rien à voir avec celui que nous avions térrassé une heure plus tôt. Celui-ci semblait être beaucoup plus humain, beaucoup plus performant, et extrêmement calculateur. Une arme ultime. Sayuki était un génie, à n'en plus douté. Mais un génie du mal au service du chaos. Notre adversaire enchaina les techniques pour se débarrasser de nous. A une vitesse inimaginable, il fonça à quelques mètres de moi et s'écria :

    « Il est temps de passer aux choses sérieuses ! Attrape-moi ca gros lard !! »

    Il tourna sur lui-même, dans le vide. La première moitié de seconde suivante, je ne compris pas ce mouvement qui à mes yeux, était inutile. Mais presque immédiatement après cette dem-seconde, je fus stupéfais. Son mouvement avait entrainé un courant d'air si surpuissant, qu'il en avait crée une tornade gargantuesque, et seulement à moins d'une dizaine de mètres de moi. Même un homme chevronné n'aurait pas pu esquiver aisément cette attaque. Des vents violents me happèrent, et me firent envoler dans les cieux. Je tourbillonais à en avoir la nausée, en mois de trois secondes j'étais déjà à plus de cinquante mètres de haut. Secoué dans tous les sens, et incapable de me concentrer, j'étais sans défense face à la tornade. J'en avais la nausée. Poussé, tiré, balloté de gauche à droite et de bas en haut, j'ignorais où je me situais. Plus aucun repère, plus aucune indication, j'étais cuit. Le tourbillon venteux avait fait virevolter dans sa danse toutes sortes de débris. en métal. L'un d'eux me percutèrent avec une extrême violence en plein visage. J'avais le nez cassé, la mâchoire déboitée, le front ouvert. Mes yeux étaient recouverts de sang, je n'y voyais plus rien. Un autre objet me percuta de plein fouet. C'était un morceau d'acier qui faisait trois fois ma taille et ma corpulence, qui me retourna complètement le bras droit, et me broya littéralement la main. J'hurlai de douleur. Pour moi, s'en était terminé. Le combat était fini, l'énorme robot avait eu raison de moi. Désormais mon objectif était de survivre à cet enfer. Le froid glacial me congelait les os, le sang était presque devenu solide. Toute ma vie je me souviendrais de Cold Fresh, l'île infernale, les limbes de Sayuki. Je n'avais pas dit mon dernier mot. Il me restait encore un peu de force pour ne pas que je perde ma vie.

    Le bloc d'acier qui m'avait frappé, était désormais sous mon contrôle, car il y avait eu un contact physique avec lui. De ma main gauche, j'agitai lentement les doigts. La tornade s'était quelque peu calmée, je savais que j'étais environ à plus de 200 mètres d'altitude, portée par les vents impitoyables de la création du serviteur d'acier de Sayuki. Je dominais à présent toute l'île, et contemplai une dernière fois la base qui était très haute dans le ciel. Ce que nous n'avions jamais pu atteindre. Je soupirai et en profiter pour ramener à moi le bloc qui forma ausitôt une espèce de carapace dans laquelle je me blottissai. Le morceau de fer constitué une sorte de protection intégrale sur mon corps, capable de résister aux prochaines percutions. A l'intérieur de cette capsule, je la contrôlai à ma guise, et par ma volonté, la fit atterrir tranquillement dans la neige alors que la tornade disparut petit à petit. Seule la gravité pouvait résister au vent. La carapace s'ouvrit aussitôt, et je tombai dans la neige, le corps complètement ravagé, et si épuisé que j'étais incapable de soulever le moindre grain de poussière par la pensée. Mon visage était défiguré, mon bras tordu, ma main broyée, mes doigts enroulés sur eux-mêmes, sans compter ma mâchoir disloquée ... Une formidable marre de sang se forma sous mon visage gras. Je voyais la buée s'échapper lentement de ma bouche. Mon souffle était irrégulier au point de siffler comme si j'étais au bord de l'agonie. Je n'étais pas en réel danger de mort, mais l'épuisement et la souffrance me tiraillaient.Et la tristesse s'empara de moi. Du coin de l'oeil, j'apperçevai ce maudit robot en train de se battre comme un diable contre mes coéquipiers ... Et je ne pouvais plus les aider ... J'étais face à mon impuissance. J'étais encore trop faible ... J'étais le représentant de la Marine le plus haut gradé encore sur le terrain, et tout avait été un fiasco total. Notre belle institution avait-elle donc sombré dans le désespoir ? N'y avait-il donc aucun moyen de repousser le Dieu Noir ? Même le puissant Senzô avait été blessé grievement ...Le monde s'effondrait, mon idéal, mon nirvana était encore si loin d'être accompli ... La Paix Universelle, un monde purgé du mal et des criminels ... Etait-ce réellement à ma portée ? Quelques flocons tombèrent. Seule la nature était digne. Une larme coula, et je me mis à pleurer à chaudes larmes. Face à mon incapacité. C'est alors qu'un grondement sourd se fit entendre. Jamais je n'avais entendu une chose pareille. Je levai alors les yeux vers le ciel. Etait-ce ... Non ... Impossible ! Une créature majestueuse et monstrueuse ... Un dragon ! Ce reptile mythique était au dessus de nos tête, et sa voix résonna.

    « La situation est critique à ce que je vois, les rapports n’étaient en rien exagéré apparemment ! Moi Amiral En Chef de la marine je ne laisserais pas mes soldats faillir et mourir inutilement sans rien faire !! LA JUSTICE AVANT TOUT OU NE JE M’APPEL PLUS AO TATSU !! »

    L'Amiral en chef ... Il avait donc mangé ce zoan étant réputé pour être le plus rares de tous et l'un des plus puissants ... Décidément, il était bien digne d'être le chef suprême de la Marine. Mais je faisais pâle figure face à cet homme au charisme et à la force incontestée. Il venait nous sauver ? J'étais bien indigne d'avoir survécu alors que tant de soldats avaient perdu la vie. Je restai silencieux à observer. De toute façon j'étais incapable de prononcer un mot à cause de ma mâchoire déboitée. La créature ailée fondit droit sur le champ de bataille. Désormais, la survie de chacun dépendait entièrement d'Ao Tatsu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Ven 7 Déc - 23:13





Ce fut une attaque plus ou moins coordonner mais qui valait son pesant d'or, Ganesha avec son pouvoir de la gravité nous avait produit une bonne diversion ainsi que camouflage optique en attaquant directement la créature de métal tout en effectuant belle et bien une attaque très puissance et dont aucun humain normal ne pourrait s'enfuir ou survivre mais nous avions un titan robotisé contre nous et cette attaque ne serait clairement pas assez pour le mettre hors d'état de nuire vue que le premier robot avait résisté 'une attaque semblable. La suite fut obtempéré par ma par alors que j'utilisais mes câbles pour le restraindre mais durant l'attaque je me sentis faiblir et franchement je crois que je ne l'est jamais vraiment ralentit. Ellana quand 'elle nous fit une de ces attaques physiques les plus impressionnante jusqu'à présent, je ne compris pas tout ce qu'elle fit mais une fois la poussière dissipée, chacun d'entre nous purent comprendre ce qui c'était passé dans cette attaque combiner, l'attaque de Ganesha n'avait pas eu d'effet, la mienne non plus mais celle d'Ellana l'avait fortement entailler. Ainsi donc la sensation que j'avais eue n'était pas une fausse idée que mes sens me faisait croire, son corps ou tout du moins ses défenses étaient comme l'autre monstre de ferraille constituer de granite marin et donc mes fils n'avaient pas pu le restreindre, au simple contacte il avait dû tomber, pour ce qui était de la pluie de météore au style terrestre, je ne pouvais pas vraiment comprendre pourquoi il n'y avait eu aucun effet, peut-être avait il interceptée avec une technique et que la poussière avait caché ce détail.

Maintenant la contre-attaque allait commencer et franchement en vue des dégâts qu'il avait pris nous allions probablement prendre une raclée, nous étions tous faibles, nos muscles ne nous permettrais pas de faire de notre mieux et plus la mission continuait plus les dégâts que j'avais subis empiraient, la fracture causer par la première machine de guerre m'arrachais des cris de douleurs bien que ceux-ci étaient étouffés par mon orgueil, je me tenais constamment les côtes, chaque pas me semblait une épreuve. La première vengeance de ce combattant mécaniser fus rapidement visible alors qu'il utilisait les réacteurs de son corps pour tournoyer de plus en plus vite, ceci créa une immense tornade, celle-ci beaucoup plus imposante qu'une formé naturellement et beaucoup plus rapide, cette attaque fut dirigé sur notre bon moine, je ne pouvais pas l'aider et espérait qu'il se sorte lui-même de ce mauvais pas. La machine se tournais vers moi et ouvris la bouche et franchement je réagis avant qu'il n'aie eu le temps de continuer, le coup classique du missile ou du rayon laser par la gueule je m'y attendais.

¨Cable Twister¨

Ce fut une réponse improvisée et la première fois que je tentais ce genre de technique, mes mains dansèrent alors que des dizaines de fils de fer fin tournoyais autour de moi mais surout devant moi pour créer un mur de défense, c'était un rayon d'énergie mais mes câbles étaient très résistants et agirais comme un bouclier. Le tout ne serais pas suffisant pour empêcher l'attaque de m'atteindre mais le choc serait beaucoup moins brutale, je ne pouvais plus bouger et je n'avais pas le choix d'essayer ceci, sinon j'étais clairement mort. Le rayon d'énergie atteignis ma défense et au lieu de continuer tout autour, explosa et créa un souffle extrêmement chaud, je tentais quand même une dernière fois de bouger mais je m'écroulais sur le sol, le souffle passa largement au-dessus de moi mais la chaleur fis son oeuvre ainsi que la secousse du choc, je fus bruler sur une très large partie de mon corps, heureusement la chaleur fut plus comme un coup de soleil sur toute la surface de mon corps qu'autre chose et donc je ne serais pas défiguré à vie, mes vêtements prirent feux mais le souffle éteignais le tout aussitôt, j'étais dans un état ou n'importe qui m'aurait trouvé et juger mort, sans aucun doute. Ma respiration fut lente et saccader alors que j'étouffais sous la poussière ainsi que la fumée et la chaleur.

*C'est...la fin....*

Je sombrais tranquillement dans le néant, sans comprendre ce qui se passait autour de moi, j'entendis une salve de balle partir comme si quelqu'un tirais avec une mitrailleuse ou comme si une armée avait fait feu tous en même temps, je n'eus pas de penser sur cette attaque, je me sentais disparaitre puis des images me vinrent à l'esprit, mon passer par exemple, mon temps de majordome, ma famille et mes amis, Zaimon et Kayl, leur visage disparurent pour laisser place aux évènements de Yuki et j'eux une pensée pour la princesse Sylvanna et toute sa famille. Tout devint flou mais je fus brutalement réveiller par une voix caverneuse, celle-ci provenais de quelque chose d'évidemment pas humain, je ne savais pas de qui ou quoi mais lorsqu'Ao Tatsu ce nomma je savais que notre ultime renfort était arrivé et que mes coéquipiers allaient s'en sortir, quant à moi, mon monde disparu une nouvelle fois alors que mes yeux ce fermèrent une nouvelle fois sur ce monde. Je tombais sans connaissance, mes dernières penser s'évanouirent mais ma vie ne fut pas éteinte ce jour-là. Cold Fresh, l'île infernal des glaces, cette aventure suicidaire était terminé pour moi.





Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Dim 9 Déc - 11:44



Je pétais un câble. Littéralement. Un échec. Tout n'était que futiles espoirs, futiles attaques, futiles résistances. Et pourtant... Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas mis ainsi ma vie en jeu, on avait aucune chance, vraiment aucune. Ganesha, son attaque s'était révélée inutile, le robot était bien plus puissant que précédemment, il semblait aussi contrôlé par une volonté propre. Mes dents grinçaient entres elles, j'avais la rage. Noah aussi s'était retrouvé au pied du mur avec son attaque. Du granit marin, encore et toujours. Il était invincible. J'avais réussie à le toucher mais cela ne servit à rien. Bin, ouais, bien que je l'ai tranché, je n'avais pas touché ses "points vitaux" s'il en avait. Un autre aurait souffert, mais non, les robots ça souffre pas... Nous allions avoir droit à la contre attaque. Et moi, j'en pouvais plus. j'avais l'impression que ma poitrine allait exploser tellement elle était gonflée de rage. Je ne pouvais rien faire.

L'autre contre-attaqua. Il s'adressait à Ganesha. Utilisant les spécificités de ses réacteurs, il tourna sur lui même à une telle vitesse que nous pouvions voir l'air se troubler un instant autour de lui pour former un tourbillon qui prit avec une rapidité époustouflante une ampleur gargantuesque. De vils matériaux jonchant le sol se retrouvèrent virevoltant dans les airs. Un hocket de stupeur s'empara de moi alors que je vis, impuissante, Ganesha emporté par la force du courant, tel une feuille d'arbre englouti par les eaux tumultueuses d'une rivière. Des larmes de rage apparurent aux coins de mes yeux alors que je vis mon camarades en proie aux folies d'un élément qui le dépassait. L'une des rafales s'approcha de moi et je me retrouvai à genoux, vidée de mes forces, je ne pouvais rien faire. cette mission était la première que j'échouais d'une façon aussi pitoyable. Le cyborg n'en avait pas finit, laissant sa victime aux mains de l'enfer aérien, il attaqua Noah. Une goutte de sang m'atteint entre les deux yeux, me ramenant à la réalité. Ganesha... Noah. Ma vue était troublée par les larmes. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais laissé libre cours à une telle rage. Ce n'était pas finit. j'allai la buter cette marionnette en ferraille de Sayuki. Ni Noah, ni Ganesha n'étaient de mes amis mais je leur devait quelque chose, j'étais leur "supérieur", c'était à moi de les aider...

Un cri retentit entre mes lèvres alors que je me relevai, le regard decidé et les membres tendus. Mes sabres se trouvaient toujours entre mes mains. Mais je n'eus de toute façon pas le temps d'attaquer. Je n'avais pas vu ce qu'il avait fait de Noah, mais il avait finit avec lui car c'était moi maintenant qu'il fixait de ses yeux vides. Le souffle cours, des paroles inintelligibles s’écoulaient de mes lèvres alors que des frissons parcouraient mon corps.

Ne mourrez pas... NE MOURREZ PAS!

Il attaqua. Une flopée de balles meurtrière sortit du corps de notre bourreau. Je ne pouvais esquiver. Je ne pouvais contrer. Ma pensée s'envola vers le cœur du repère. Kurisu... J’espère que tu t'en sortiras. En l'espace d'une seconde mon corps se durcit. Oubliant toute fatigue, bras écartés, j'effectuai la technique apprise lors de ma rencontre avec Kurisu et Makkura.

"TEKKAI!!!"

La première balle m'atteignit. Je ne la sentis pas. La nuée arriva sur moi. Cinq, il en fallut que cinq pour sentir déjà mes forces se vider. Je voyais certaines balles me frôler, ne pas me toucher. Mais il y en avait tellement... Je n'étais pas fan du Tekkai, cette technique dépensait beaucoup d’énergie et j'avais toujours préféré la vitesse et l'esquive à la force brute. Je regrettai maintenant de ne m'être entrainée plus à cette technique qui aurait pu me sauver la vie. Une balle pénétra violemment dans la chair de mon ventre, une autre s'enfonça dans ma cuisse. Le Tekkai avait faiblit... C'en était finit.
Un oiseau...
Un appel à l'aide...
Une douleur cuisante...
Mon esprit s'envoler main dans la main avec un ange. Et pourtant, mon âme s'accrocher à quelque chose. A une vérité qui m'apparut telle un coup de marteau porté à la nuque. Je voyais la fin des balles! Il n'y en avait plus! Renforcée par cet élan d'espoir, mon Tekkai reprit du poil de la bête, puisant dans mes dernières réserves d'énergies. La dernière balle m'atteignit en plein cœur de la poitrine. Elle rebondit sur mon corps à la résistance de métal, et allait laisser une belle trace bleuté sur ma peau et une cuisante douleur pendant un bon nombre de jours. Mais c'était finit, j'avais réussi à survivre à son attaque destructrice. Lorsqu'enfin je relâchai mon Tekkai, ce fut comme le coup de grâce. Toute la douleur que je n'avais pas éprouvé s’abattit sur moi, un violent vertige me prit et je m'écroulais au sol. Sur le dos, mon regard se perdit dans le ciel. J'avais froid... Les balles qui m'avaient touché me donnaient l'impression de remuer dans ma chair et de bruler. Je ne pouvais plus rien faire. Mes yeux se fermaient tout seuls. j'eus comme dernière vision celle d'un immense animal mystique qui voltigeait au dessus de moi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 104
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3 Dim 9 Déc - 12:31



















End Of The Nightmare !



Comme convenu Kurisu jouait son rôle à merveille. Elle avait saisit immédiatement le plan de Makkura et sans rechigner ni rien rajouter seulement d’un hochement de tête elle s’était lancé dans le champ d’action. Faisant preuve d’n courage et d’une volonté digne d’elle-même, les mains dans les poches soulignant cette classe qu’elle avait depuis toujours. Elle défia ouvertement le cyborg fait de granit marin tandis que Makkura allait totalement dans le sens inverse de la cible. Makkura avait contourné le Général Eleven pour se placer non loin de lui, guettant maintenant les moindres faits et geste de la carcasse cybernétique. C’était dans une succession sauvage d’assauts et de coups qu’il tentait de faucher Kurisu par tous les moyens. Se mordant la lèvre inférieure légèrement, il ne voulait pas que celle-ci soit blessée, en aucune manière.


Mais quelque chose avait frappé le sens d’analyse du Vice-amiral. Kurisu semblait savoir à l’avance d’où allait venir les coups et de ce fait elle esquivait assez aisément les attaques successives de son adversaire. Le marine de l’état major comprit très vite que celle-ci devait sûrement utiliser le Haki de l’observation, de manière instinctivement ou peut être réfléchit. En tout cas cela s’avérait être un atout majeur pour gagner un peu de temps. Cependant Kurisu n’esquiverait pas inlassablement, Makkura devait maintenant agir d’autant plus qu’elle commençait à faillir sur certains de ses mouvements. C’était maintenant qu’il fallait agir, Kurisu était dans une position délicate après avoir usé in-extrémis du « Geppou ». En effet le Général Eleven faisait maintenant vriller son poing en direction de la jeune femme totalement à la merci du tas de ferraille, Makkura saisissait une poutre au sol, la soulevant d’une force herculéenne il finit par la balancer tout droit dans la face métallique du Général Eleven :



« Bon appétit !! »



Il avait jeté avec une grande force, la poutre s’était cogné avec violence contre la carcasse de sa tête qui devait maintenant résonné de mille fonds. Il fut envoyé violemment contre un mur pour finalement retomber maintenant lourdement au sol accompagné de quelques gravats. Le Vice-amiral ensuite se transforma sous sa forme de gaz pour s’infiltrer dans la bouche et dans les narines de la carcasse de métal pour finalement y avoir logé la totalité de son corps dedans. A l’intérieur il n’y avait pas de trace de granit marin, seulement du métal. Faisant propager son gaz en une quantité maximale dans la totalité de l’intérieur du corps cybernétique, Makkura finit par sortir encore en passant par les narines de la chose. Tout en laissant une traîné de gaz qui servait de mèche. Debout sur ses deux jambes il reprit forme humaine en esquissant un sourire en coin, puis soudainement il lançait alors :


« Gasu More : Blood !! »



« Comment est ce que j’ai pu être aussi négligeant !!? MAÎTRE SAYUKI-SAMA !! PARDONNEZ MA NEGLIGEANCE !!! GUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHH »


C’est une variante très ingénieuse du « Gasu More ». En entrant par l’un des orifices ou en infligeant une très légère blessure à son adversaire, Makkura fait entrer dans cette blessure ou ouverture une fine couche gaz qui se propage ensuite dans le sang de son adversaire dans sa totalité. Une fois le gaz toxique répandu dans le sang, l’adversaire se voit totalement figé du fait de la paralysie du poison, ensuite Makkura à l’aide d’allumette n’a plus qu’a enflammé son propre gaz afin de créer une formidable explosion qui commence par une implosion du corps étant donné que le gaz est répandu dans les vaisseaux sanguins de la cible. Une fois l’implosion faite, l’explosion apparaît finalement pour réduire en poussière et en désintégrant totalement son ennemi par le souffle explosif apporté par la puissance du feu. Sauf que cette-fois la carcasse était imprégné sur toute ses parties métalliques et ses composés tel que les circuits électriques, ce qui bien évidemment renforcer encore plus l’explosion et sa puissance de frappe.


Sous les cris stridents de la machine, on pouvait assister à un véritable feu d’artifice, l’explosion avait été telle que le plafond en avait été détruit laissant une énorme brèche permettant de fuir complètement à l’extérieur des locaux. Saisissant la main de Kurisu en un sourire, toujours avec classe, charisme et panache, il se propulsait dans les airs en transformant ses jambes sous une forme de gaz pour finalement arriver en dehors du bâtiment. Du haut on pouvait voir l’immensité du repère qui était de la taille d’une grande ville d’East Blue. Puis un peu plus loin une voix venait de résonner, levant la tête on put apercevoir un immense dragon bleu s’identifiant au nom de l’Amiral en chef Ao Tatsu. Le Vice-amiral de la marine ne pu se retenir encore une fois de sourire. Signe de soulagement mais aussi content de voir que le nouvel Amiral En Chef s’inquiétait pour ses hommes sur le champ de bataille.


Ao Tatsu sous sa forme animale de Dragon venait maintenant de plonger en un piqué en direction de l’ennemi commun du groupe de Senzô. Makkura immédiatement avait saisit Kurisu dans ses bras afin de ne pas la brusquer et surtout pour ne pas qu’elle puisse tomber. Transformant son corps sous forme de gaz sauf ses deux bras et sa tête, le vice-amiral de la marine se propulsait maintenant une nouvelle fois dans les airs tout en se laissant entraîné vers les puissants courants d’air. Son sens stratégique le rendait encore plus redoutable et il venait de le prouver encore une fois. A cette hauteur en se laissant traîner par les vents violents ils seraient en un rien de temps emmené jusqu’au point de « rencontre ». Toujours en tenant fermement Kurisu dans les airs sous sa forme de Gaz, Makkura put apercevoir avec stupéfaction que le groupe de Senzô ne se résumait qu’à seulement trois personnes ? C’était inimaginable, ou était le reste du groupe ? Étaient-ils morts ? Makkura put reconnaître dans le lot Ellana Shiwara, une ancienne camarade au sein du CP9. Pour les deux autres ils portaient avec fierté le symbole de la marine. La situation était réellement critique d’autant plus que les deux marines étaient maintenant au sol et en piteuse état. Nul doute qu’ils avaient du en voir des vertes et des pas mûrs, puis cet adversaire actuelle était tout bonnement monstrueux, a côté le Général Eleven faisait bel et bien pâle figure. Makkura se laissait maintenant descendre jusqu’au sol en se déplaçant vers le bas sous sa forme de gaz. Après quelques secondes il finit par déposer pied sur la terre ferme, laissant Kurisu reprendre ses aises.



●▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬๑۩۩๑▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬●
Amiral En Chef Ao Tatsu !
●▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬๑۩۩๑▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬●


L’amiral en Chef Ao Tatsu, venait de plonger en un piqué vif et ahurissant sous sa forme de dragon pour finalement peu à peu reprendre forme humain ou partiellement. Se déposant sur la base du haricot géant, il rétracté petit à petit ses ailes de dragon tout en faisant face depuis là haut à cet adversaire qui avait été si hargneux avec ses soldats comme il aimait bien les appeler à l’accoutumé. Sa puissance libérée une aura démentielle, tout autour semblait vibré seulement à sa présence, des vents forts tournoyé autour de lui comme-ci le ciel lui-même louait cette apparition presque angélique et miraculeuse. Après tout, qui aurait cru que l’Amiral en Chef viendrait de lui-même pour porter secours à ses hommes, jamais personne n’avait fait cela avant. Quand on pense à Charles IV, la marine avait vraiment évolué avec Ao Tatsu signifiant « Dragon Bleu ». Il s’adressait maintenant au Général Ten qui avait mit hors d’état de nuire Ganesha et Noah ainsi qu’Ellana Shiwara, ils étaient gravement blessé. Une chose qui l’avait rendu furieux, sa colère montait peu à peu pour atteindre son paroxysme.


« Ton impertinence et ton insolence n’ont que trop duré ! Chien de Sayuki…je vais définitivement en terminer avec toi !! »



« Tchhhh….Je ne te crains pas Ao Tatsu ! Tu es à mille lieux de comprendre les vrais pouvoirs de mon Maître ! Sayuki-Sama est déjà le Dieu de ce monde, oui le Dieu Noir légendaire dont toutes les prophéties parlent depuis des millénaires déjà !! »


Un silence pesant venait de s’installer. L’Amiral en chef rétractait maintenant la totalité de ses ailes. Il fixait d’un regard furieux son adversaire qui avait fait tant de mal à ses soldats. Il était impardonnable de laisser passer quelque chose d’aussi abominable. Senzô avait perdu la vie, Astral était dans un état comateux proche de la mort, Gunji et Jin avait eux aussi perdu la vie. Trop de mort pour une mission, même en tant de guerre cela n’aurait pas du arriver. L’Amiral en Chef venait de se voir sucrer beaucoup de membre qui aurait put influencer la Justice et les lois prédominantes du bien sur cette terre. Tout comme Ganesha et Makkura, Ao Tatsu lui aussi n’avait que ce mot à la bouche « Justice ». Il était temps d’en finir rapidement à présent. D’autant plus que l’amiral en chef venait d’apercevoir sur le côté le Vice-amiral Makkura qui venait de ramener sain et sauf la directrice du CP9 Kurisu. Au moins l’un des objectifs principale de cette mission avait été remplit, c’était le principal, peu importait maintenant ce que cachait cette île et son laboratoire ou même ce repère géant. Les vies humaines valaient plus que cela aux yeux de l’Amiral en Chef qui était maintenant plus déterminé que jamais rendre le verdict.


« Je vais rendre la justice ! Quelqu’un comme toi n’ira pas en enfer et encore moins au paradis… Je vais t’infliger quelque chose d’encore plus cruel que cela…Je vais t’apporter l’inexistence en un seul coup ! »



L’Amiral en chef venait de prendre une forme semi-hybride de son pouvoir qui favorisé de manière excessive la vitesse de frappe et de déplacement. Il possédait des cornes sur la tête, son corps était recouvert en partie par les écailles de sa peau de dragon. Il dégageait une formidable puissance, le rendant aussi féroce et puissant qu’un démon venu des enfers pour rendre la justice en tant que Juge suprême. La lueur de son regard en faisait froid dans le dos à un tel point que le Général Ten perdait tout ses moyens, il était effrayé à l’idée de combattre un homme aussi surpuissant. Il sentait l’appel de la vengeance et de sa propre mort sonner. Le Général Ten décidait maintenant de prendre les devants en se jetant dans la gueule du loup, exécutant un saut rapide et habile pour fondre sur l’Amiral en chef celui-ci fut lamentablement prit de vitesse par Ao Tatsu, attaqué d’une force prodigieuse et d’une vitesse phénoménale :


« One Shoot !! »



Tournoyant sur lui-même et le poing en avant lui donnant une rotation de vrillement, L’amiral en chef telle une flèche tirée viendrait perforer sa cible au niveau du ventre tel une perceuse. Ao Tatsu avait été tellement percutant et rapide que le Général Ten était à la merci de son assaillant incapable ni de se protéger et encore moins d’esquiver ce coup surpuissant. D’autant plus que le coup avait été enduit du haki de l’armement en plus d’avoir la force surhumaine de celle d’un dragon. Le Général Ten fut envoyé dans les décombres tel une météorite s’écrasant lourdement malgré elle au sol. Il s’était enfoncé sous plusieurs mètres de profondeur tout en formant un cratère au moment de l’impact montrant à quel point ce coup de poing avait été puissant. Ao Tatsu avait reprit sa stature sur ses deux jambes, le poing en fumée, debout comme un roc et imperturbable tandis que le Général Ten ressortait des décombres en gémissant péniblement.


** Qu’est ce que… ??? Il…Je n’arrive plus à bouger !? Il a put en un seul coup d’œil visualiser mon point faible, puis il a frappé avec toutes ses forces sur mon point sensible…Quelle précision…Quelle puissance ! Je suis perdu, tout mon système électronique a été déréglé a cause du choc… **



Au niveau du ventre, on pouvait apercevoir le poing de l’amiral en chef imprimé et incrusté dans la coque en granit marin du cyborg. Plusieurs fissures venaient maintenant d’apparaître sur son ventre, elles jonchaient peu à peu la totalité de son corps jusqu’à finalement atteindre le cerveau qui lui maintenant était totalement endommagé. En effet ce cyborg possédait un cerveau humain, sans doute pour rivaliser avec la conscience humaine de ses adversaires ou quelque chose dans le genre. Dans tout les cas même pour ce cyborg qui était un bijou de technologie, la douleur serait imminente et insupportable :


« RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHH !!! »



« MAIS QU’EST-CE QUE TU M’A FAIT !!!!!!??? QUELLE DOULEUR INSUPPORTABLE !!!!!!!!! TUE-MOI ! ACHÈVE MOI !!!! PITIEEEEE !!!!!! »


Ao Tatsu restait de marbre, le cyborg s’écroula au sol en gémissant et en hurlant de toute ses forces, des éclairs commençaient à jaillir de son corps, peu à peu il commençait à se détruire doucement mais sûrement, une mort lente et vicieuse, une mort à la hauteur de la vermine qu’il représentait après tout. Sans attendre d’avantage et en jetant un coup d’œil vers le repère haut dans le ciel on pouvait voir qu’il ne restait plus que deux minutes seulement avant l’explosion totale et imminente de l’île. L’Amiral en chef reprit sa forme animale et immédiatement il s’écria alors à l’attention de Kurisu et de Makkura :


« Kurisu monte dépêche toi ! Makkura grouille toi de ramasser les blessés et de les déposer sur mon dos il ne reste plus beaucoup de temps avant que tout n’explose ici !! »



Nul ne doute que Kurisu obéirait aux ordres sans se faire. De son côté Makkura immédiatement se transforma sous sa forme de gaz pour soulever Ganesha, Ellana et Noah simultanément avec des mains géante en forme de gaz. Puis se déplaçant un peu plus loin pour finalement les emporter rapidement en les faisant voltiger dans les airs pour ensuite les déposer délicatement sur le dos de Ao Tatsu sous sa forme très impressionnante de Dragon. Immédiatement une fois que tout le monde était sur son dos, l’Amiral en chef sous sa forme animal de dragon prit un envol rapide et puissant afin de quitter l’île. Makkura et Kurisu se devait de maintenir les trois corps en charpie afin qu’il ne tombe pas sous l’effet de la vitesse. Il ne restait plus que 5 seconds chronos avant l’explosion imminente de l’île et du repère.






Une explosion d’une rare violence avait immédiatement retentit au moment le chiffre zéro s’était affiché, une explosion presque d’ordre atomique, un immense champignon apparut suite à l’explosion, toute l’île et tout le repère venait de sauter en une seule fois. Le souffle de l’explosion fut tellement puissant qu’Ao Tatsu pouvait sentir les vibrations alors qu’il était à pleine vitesse. Passant une zone de turbulence dans les airs, Makkura et Kurisu venaient de faire leur possible pour maintenir en place, Noah, Ganesha et Ellana. Les seuls survivants de cette mission étaient aux nombres de cinq. Cinq personne qui verrait leurs noms inscrits à jamais dans l’histoire, la fin de la mission, annoncé donc la fin d’un cauchemar, la fin d’un enfer interminable.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


FIN DE L’EVENT MISSION SPÉCIALE MARINE !! OH MY GOD !!!!



Remerciement spéciale à :

-Ganesha
-Noah
-Ellana
-Kurisu

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------













Codage fait par Raio, pour Raio & Byby. Ne pas recopier mais demander si vous le pouvez.

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3

Revenir en haut Aller en bas

Île de Cold Fresh : Arc Of Anarchy /3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Calm Belt :: Autres îles de calm belt-