AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Bataille écarlate à Whiskey!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Bataille écarlate à Whiskey! Mar 11 Déc - 19:00


Franchement? Eden n'avait pas encore pu se faire une opinion sur ses camarades révos, mais ils commençaient mal. Première île: Whiskey Peak. Le nom annonçait la couleur, et ça n'avait pas raté. Ils étaient tous en train de boire joyeusement. Elle-même sirotait sa bière d'un oeil mauvais. Les habitants étaient trop gentils, ça l'énervait.

Deux heures plus tard, ses camarades étaient encore s'alcooliser, étonnant les locaux par leur capacité à boire. Elle en avait sa claque. Attrapant son manteau en envoyant bouler ceux qui lui tenaient compagnie, elle sortit prendre l'air. Elle ne fumait pas, mais il faisait assez froid pour qu'elle fasse de la fumée avec sa bouche. Ce genre de choses simples suffisait à l'amuser quelques minutes. Jusqu'à ce qu'elle ait fini de compter le nombre d'espions autour d'elle. Six. Deux qui sentaient encore l'alcool au coin de la deuxième maison, deux sur le toit au-dessus d'elle, un qui se croyait bien caché à la fenêtre du bâtiment d'en face, et deux autres prêts à l'attaquer, depuis le cellier de la maison, la porte à sa gauche. Ces idiots n'avaient sûrement pas imaginé faire face à une zoan à l'ouïe sur-développée.

- Je me disais aussi... Ça me semblait bizarre que vous buviez du thé plutôt que de l'alcool.

Elle roula sur le sol une seconde avant que la lame de l'assassin du haut ne s'enfonce dans le sol. Profitant de sa position, elle appuya ses mains sur le sol et envoya violemment sa jambe dans la tronche de l'ennemi en une rotation. Le bruit que son crâne fit en cognant le mur de la maison était plutôt significatif. Eden se mit à courir, en ramassant le sabre. Ce n'était pas son arme de prédilection, mais ça ferait l'affaire en attendant mieux. L'empoignant à deux mains, elle se jeta sur ses deux ennemis d'en face. Ils n'avaient pas l'air beaucoup plus doués qu'elle avec leurs couteaux, mais elle n'était pas amatrice de prise de risques. D'un geste vif, elle enleva son manteau et leur envoya dans la figure. Avec leur vision soudainement brimée par le tissu gris, ils ne purent rien faire quand un coup latéral de la lame les atteignit à l'abdomen. On en était à trois sur six.
Eden entendit les deux du cellier courir vers elle, espérant l'avoir en venant dans des directions opposées. Ha. En un instant, elle ramassa un deuxième sabre, et planta les deux lames au sol, simultanément. Elle empoigna les garda, et d'une impulsion, projeta ses jambes en grand écart, tête vers le bas, pile au moment où ses ennemis arrivaient. Ces crétines augmentèrent elle-même la puissance du coup avec leur vitesse de course. Les talons d'Eden se plantèrent dans leurs poitrines, leur coupant le souffle. Elles tombèrent cul parterre en haletant comme des folles, et Eden acheva son travail sur l'une, en évitant la balle qui lui était destinée. Celle-ci passa à un cheveu des siens, et se planta dans le corps d'une des chasseuses de primes.
Aussitôt, la zoan empoigna le deuxième sabre, plus long et plus léger, et le lança comme un javelot vers le snipeur à sa fenêtre. Il tomba raide mort, transpercé par la lame au niveau du front. Dégueu mais efficace.

En soufflant un grand coup, elle se releva. Elle ramassa son manteau et l'enfila. Sa cuisse la tiraillait un peu, elle se pencha pour regarder. Ses points de suture après l'entaille à West Blue avaient tenu, mais si elle se battait encore en comptant trop sur ses jambes, il ne fallait pas compter dessus. A sa tête, son bandage avait commencé à se teinter de rouge, et une migraine pointait son nez. Mais Eden s'en moquait pas mal. Quand on avait passé presque toute sa vie à crever la dalle, on apprenait vite à gérer la douleur.
Elle brandit soudain ses sabres dans une direction. C'était discret, mais elle avait nettement perçu un bruit de pas. Elle était observée?

- Si c'est encore un chasseur de primes, je le taille en rondelles, gronda-t-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Bataille écarlate à Whiskey! Mer 12 Déc - 2:26




! Whiskey Park!




Comment et pourquoi Whiskey Park ! J’étais décidément maudit quand même. Arriver sur une île de chasseur de prime ! Je naviguais tant bien que mal dans mon bateau, le bientôt légendaire El Drago. Ce bateau était d’une beauté à toutes épreuves comme moi en fait. Bref, je cherchais un endroit tranquille me permettant de me reposer un peu avec tous mes voyages et mes combats ! Un endroit paisible sur les mers où rien ni personne ne pourrait m’embêter. Je vis cette magnifique île couvert d’étrange cactus géant. Etonné par ma découverte, je ne pus m’empêcher de rappliquer là-bas bravant vagues et poissons. L’île était encore assez loin mais le vent était de mon côté. Il faisait beau, il faisait chaud et l’odeur marine remontait jusqu’à mes nasaux donnant ainsi une étrange sensation de nausée. Ce n’était qu’une petite envie passagère mais qui ne dura pas plus de dix secondes. Mais quelque chose rôdait en dessous du bateau. Celui-ci commença à tanguer tandis que moi, je m’inquiétai de savoir ce qui tournait en bas. Je vis une ombre assez grande passer sous l’El Drago et j’eus soudainement des frissons. Le coup était répété à chaque fois et le bateau risquait bien à un moment ou à un autre de virer le bord. Je ne pouvais que riposter. La mer était comme un terrain de jeu pour moi et mes ondes sonores. Elles s’amplifiaient quand elles rentraient sous l’eau et affolait toutes bêtes sous l’eau ! D’un coup, me plaçant vers la mer, j’envoyais une onde majeure et je vis l’ombre zigzaguer d’un coup. Mon attaque avait réussi et d’un coup, celui-ci sortit !


C’était un étrange poisson serpent avec des crocs aussi grands que moi. Je fus surpris sur le coup mais sera le point assez fort ! Un sourire démoniaque accompagné de mon éternel chevelure rouge et j’étais prêt. J’étais gonflé à bloc pour tuer ce monstre. Celui-ci me regardait aussi vicieusement et chargea en ma direction. Il était grand certes mais j’étais plus fort. En position de frappe, le poing droit en arrière, l’autre en avant et les pieds en positon opposés. Quand le monstre approcha le bout e son nez assez près, mon coup de poing parti et je l’éclatai le visage sens aucune hésitation. L’air se fendit à cause de ma vitesse de frappe et le monstre tomba directement raide mort ! Le jetant à la mer, je continuais mon avancé vers l’île Cactus. J’étais assez près d’elle pour pouvoir admirer ses nombreux cactus. C’était un spectacle étonnant de voir une chose naturellement petit d’une telle taille. J’accostai finalement mais quelqu’un me guettait et je le sentais. Mon bateau avait accosté à côté d’un autre plus grand. Sortait du El Drago, je marchai quand je vis ma tête sur une affiche Wanted. Je connaissais déjà ma prime bien évidemment mais quand je levai un peu les yeux, il y en avait une cinquantaine de prime différente sur un tableau. Mais sans même me laisser le temps de regarder, j’entendis des cris au loin venant du bateau plus bas


« Go les gars… Tuez moi ce pirate primé !!! »


Ma réaction fut d’abord l’étonnement puis la crainte et ensuite la confiance. Un enchainement digne d’un pirate de mon envergure de trouve. Qui sont ces hommes qui en veulent à ma vie ? Aucune idée ! Pourquoi d’ailleurs ? Encore le moins de réponse. Je ne savais même pas où je me trouvai, regardant mes bourreaux venir faucher mon âme. Ils étaient au nombre de cinq dont une femme. Ils avaient tous des épées et semblaient tous déterminés. Ils voulaient ma peau pour je ne sais quel raison ! Je ne pouvais ma me laisser faire. Formant avec ma main un fusil, je visai d’abord la femme au loin pour ne pas la blesser gravement. Une rafale de tir d’onde suivit. C’était l’une de mes attaques fétiche car sous l’apparence quasiment invisible des ondes, je pouvais attaquer l’interne de mon adversaire et lui faire mal sans pour autant faire de blessure physique

« Song Gun !!! (Fusil du Son)


La femme lâcha une gerbe de sang avant de s’écrouler au sol. J’avais visiblement touché un organe par inadvertance. C’était ça les aléas de la vie, on blessait gravement alors que l’on ne voulait même pas amocher. Il n’en restait que quatre et ceux-ci n’était pas du genre à se défiler voyant un de leurs coéquipiers au sol. Je dégainai d’un coup Kuroi Ryuu. C’était une façon de déclarer que le sang allait couler. L’un d’entre eux sauta vers moi et d’une impulsion, je le tranché au niveau de l’estomac. Le ventre ouvert, il allait mourir dans quelque minute puis s’écroula au sol. Ils devaient sûrement être frère ou avoir un lien parenté car ils refaisaient tous les mêmes erreurs. Cette fois, c’était les deux autres qui bondirent vers moi sans aucune gigote. Ils auraient plus se rendre compte de ce que j’avais fait au premier mais bon. Utilisant la vitesse de frappe couplée à mon sabre. Je pouvais exécuter des lames d’airs rapide et en grand nombre. Le seul problème était que je n’étais pas un sabreur mais un sabreur utilisateur de fruit. Je ne pouvais donc pas augmenter les dimensions de mes lames d’airs mais uniquement en produire en grande quantité ! J’envoyai cette fois trois lames d’airs dont deux d’entre elles tranchèrent en trois l’un des mecs. L’autre fut décapité au niveau de cou par ma dernière lame. Je retombai sur terre par la suite avant de disparaitre grâce à ma vitesse. Mon adversaire n’eut même pas le temps de voir de me voir que mes deux mains étaient déjà sur ses deux oreilles.

« Song Carnage !! (Carnage du Son)


Une onde relâchée et du sang partout. Mon attaque avait percé ses tympans mais aussi vibrer son cerveau. Celui-ci fini par quasiment exploser et le sang se propagea par les oreilles. C’était des adversaires faibles n’empêche. Il était donc normal que je puisse les tuer rapidement. Nettoyant mes mains et mon sabre sur leurs vêtements, je prie cette femme sur mon épaule afin de l’emmener très vite en urgence. J’avais touché un organe vital. Sa vie n’était heureusement pas en danger, elle devait surtout garder le repos. J’eus remarqué qu’il y avait énormément de marin et je ne voulais pas ma faire prendre. Prenant un grand chapeau de paille pour cacher mon visage et mes cheveux, je marchai jusqu’à un bar du coin et j’entrai !



« Oy ! »

Le regard des autres était insupportable. Je détestai que l’on me dévisage mais je gardai mon calme et mon sang froid qui est très chaud d’habitude. M’asseyant sur siège, je demandai un saké au barman avant d’en boire tranquillement. Le bar était calme même trop calme pour une aussi grande agitation dehors. Le barman semblait m’avoir reconnu mais il ne disait rien. La porte s’ouvrit encore une fois et la lumière passa. C’était une bande de mec chelou et ils portaient tous un brassard avec une sorte de loup dessus. Celui qui semblait être le chef rappliqua et pris la parole

« Hum.. Je peux avoir votre attention siouplait ! Quelqu’un n’aurait pas vu deux roux, un mec et une meuf se balader ici »



« Ce sont deux personnes primées ! Ryuuk Sawayoshi, un pirate et Eden Akiha, une révolutionnaire. Si quelqu’un les a vu, qu’il parle sinon je serais obligé de passer à la violence.

Sirotant mon saké, j’entendis le mec parler

« Et toi, avec le grand chapeau… Tu les aurais pas vus passer par hasard. Oui j’en suis sûr, tu les as bien vu.. T’a la tête d’un suspect ! »[/center]

Il s’approcha et posa sa main sur mon épaule en serrant celle-ci pensant me faire mal. Il était à côté de la plaque et je commençai à dégainer mon sabre quand le barman s’interposa. Il voulait empêcher que je ne massacre les gens ici. Ce vieil homme avait du courage et je respectais ces vertus humaines très rares

« Messieurs, je vous demande de quitter mon bar… ce jeune homme est mon petit-fils… Et Fordteen tu dois beaucoup à ce bar je te rappelle. Alors je blanchis ton ardoise mais à condition que tu ne viennes plus ici ! »

Ce vieil homme m’avait protégé pour une raison inconnue. Je devais quelque chose maintenant. Il était vraiment courageux et parla sur un ton de confiance et de sérénité. Aucune peur, aucune hésitation.

« Oui c’est bon Papy ! V’nez les mecs, on s’casse de ce bar et on va chercher plus loin ! »


Il avait réussi, les chasseurs de prime étaient partis. Et il m’expliqua qu’il s’agissait d’une île peuplée de Chasseur de Prime. Il me recommanda de partir mais je ne pouvais tous simplement pas ! Fordteen et sa bande avait parlée d’une femme ici. Une rousse primée qui courrait peut-être un très grand danger ici. Je ne pouvais pas partir la tête reposée tant que je n’étais pas sûr que cette femme reparte en vie. Sortant du bar le chapeau toujours sur la tête, ma cape noire volant au vent et mon kimono toujours aussi sombre, j’étais classe dans ma tenue d’aujourd’hui. J’avais un à toutes épreuves et une classe d’enfer. Une démarche calme donnant un côté épique à ma personne, je n’étais pas quelqu’un qu’on trouvait dans tous les coins de rue. Du haut de mes un mètre quatre-vingt-cinq, je regardai le monde sous un autre angle, un angle de sang et de combat peut-être mais un autre angle. Mais cette aventure allait me changer ! En marchant un peu, je vis quelque cadavre au sol. La femme rousse n’était visiblement pas là puis j’entendis un bruit au loin. Utilisant ma vitesse, je disparus d’un coup et réapparaitre devant la scène. Je vis un mec s’approcher d’une jeune femme rousse. Il était armé d’une lance et était prêt à porter le coup de grâce

« Je vais te tuer et remporter ta prime ma belle ! HI-HI-HI !! »

Apparaissant entre lui et cette femme qui semblait être celle que je cherchais, l’autre trembla de peur. J’étais grand à côté de lui et de cette femme. Il brandit d’un coup sa lance mais j’étais encore trop fort pour son bas niveau ! Il y avait certainement plus fort que moi sur cette île mais là, j’étais encore vainqueur



« Non. Tu ne tueras personne BAKA !! Song Impact (Impacte du Son) »

Plaquant ma main sur son cœur, je relâchai une onde sonore vibrant ainsi son organe vital. Il cracha beaucoup de sang au sol avant de tomber raide mort son cœur n’ayant pas tenu face aux vibrations. Je venais de sauver cette magnifique ange dont les cheveux étaient divins comme les miens. Elle semblait blessée à la tête et à la jambe. C’était sûrement elle qui avait tué tous les autres là-bas. Elle était divinement belle et sexy et par habitude, mon côté charmeur pervers s’activa aussitôt quand je vis son minishort



« Hey… Salut toi ! T’es blessée, tu veux de l’aide ?!! »

Pirate Sexy ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Bataille écarlate à Whiskey! Ven 14 Déc - 1:27


Eden avait stoppé son geste à la seconde près. Elle s'apprêtait à trancher un mec en rondelles, et voilà qu'un autre débarquait et se mettait entre elle et ses futures tranches de chasseur de primes!! Elle avait dû compenser son geste avec sa jambe pour se freiner, à quelques centimètres de sa gorge. Elle poussa un feulement de chat. Son adversaire venait de tomber à terre, et le mec qui s'était interposé se tourna vers elle.

- Hey… Salut toi ! T’es blessée, tu veux de l’aide ?!!

Elle leva les yeux au ciel, et se releva en essuyant du revers de la main le sang à sa tempe.

- C'est toi qui aurais eu besoin d'aide si je t'avais tranché.

Elle avait un goût amer dans la bouche. Et pas seulement parce qu'elle se léchait la main pleine de sang à la manière d'un chat. Eden n'avait pas l'habitude qu'on lui pique un adversaire. Tout en ce faisant, elle avait toujours le sabre pointé vers la gorge de Ryuuk.

- A voir ta dégaine, t'es pas marine, et si j'en vois la façon dont tu as tué ce mec, t'es pas chasseur de primes non plus. Donc je dirais pirate, ou un truc du genre. Bref, j'ai pas vraiment de raison de te trancher.

Soudain, d'un geste vif, elle s'étira et envoya planter son sabre dans la tête du snipeur posté plus loin encore derrière eux. Il n'avait pas fait le moindre bruit, mais ce crétin dégageait une forte odeur d'alcool, et il était juste à la bonne distance pour l'odorat animal de la jeune révolutionnaire. Eden soupira en entendant d'autres chasseurs de primes qui arrivaient. Elle lâcha le sabre, décidant de changer d'armes pour une paire de couteaux, un pistolet et un fusil de tir.

- J'espère que tu peux te débrouiller tout seul, dit-t-elle.

Sur ce, elle se retourna. Elle inspira profondément en fermant les yeux, écoutant et respirant ses ennemis. Elle les comptait mentalement dans son univers fictif, copie parfaite de la réalité. Comme si elle utilisait une deuxième vue, appuyée sur son odorat et son ouïe. Odeurs d'alcool, de poudre, de maquillage, de soie... N'importe quoi pouvait l'aider à construire son univers parallèle sensoriel. Et il commençait à se dessiner, lui indiquant la position de leurs ennemis.
Derrière le tonneau, direction nord, à cinq mètres. Un. Sur le toit Sud, Dix-huit mètres. Deux et Trois. A la fenêtre sud-est, 4 mètres. Quatre. Cellier, juste derrière eux, donc au nord. Cinq, Six et Sept. Au fond de la cour, à l'ouest. Huit et Neuf. Planqués sur le toit Sud-Est. Dix et Onze. Et le dernier, dans l'immeuble est. Douze.

Eden passa une main dans ses cheveux. Elle avait de quoi s'en débarrasser toute seule, mais si elle les prenait tous, elle risquait d'ajouter le mec aux cheveux rouge à ses cibles sans faire attention. Donc il fallait qu'elle lui en laisse un peu. Et puis, s'il était là, autant qu'il se rende utile.

- On va dire que je te laisse la zone nord-ouest. Six chacun. Ca te va?

En fait, elle s'élança à l'assaut du premier adversaire sans attendra sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Bataille écarlate à Whiskey! Sam 15 Déc - 6:52




! Ryuuk et Eden se battent. Un combat sanglant !




Whiskey Pack était une île de chasseur de prime et j’étais venu ici par inadvertance. Une île à l’apparence pacifique mais qui était en réalité l’un des plus sanglantes de Grand Line. Des chasses à l’homme primé tous les jours. C’était un vrai piège à pirate et à révolutionnaire ! J’y étais parvenu par voie maritime et par hasard. Je venais d’exposer un monstre-marin et je foulai le sol de cette île cactus ! A peine arrivé, je fus immédiatement attaqué par cinq chasseurs que je neutralisai assez facilement. Le temps de passer d’en un bar, les problèmes avaient déjà commencés car un groupe de mec était déjà à ma recherche mais aussi d’une femme rousse. J’avais échappé à une bagarre certaine grâce au vieux barman mais toujours aussi fanatique et protecteur de la gente féminine, je me lançai à la recherche de cette femme rousse qui pouvait être en danger. Je cherchai pendant un bout de temps avant de tomber sur une piste ! Il y avait des corps inanimés au sol et celui ou celle qui avait fait ça ne devait pas être très loin. Et comme toujours, mon intuition avait fait mouche car j’entendis un bruit comme si quelqu’un avait crié plus loin. Un cri de bataille et non de douleur ! Et quand je m’approchai un peu, je vis un mec armé d’une lance attaqué une jeune femme rousse qui semblait assez forte. Elle était armé d’une épée ou une dague et quand je vis le coup de lance s’abattre sur elle. J’apparus dignement pour la sauver. Elle était en position de frapper elle aussi. Finalement, son coup était plus rapide que celui de l’homme, plus précis et si cela avait fait mouche, elle aurait tué son adversaire d’un coup. Cela m’étonna un peu mais je tuai sur le coup celui qui était devant moi. Jusqu’à présent, les adversaires étaient tous faibles et ceux de cette femme aussi enfin je suppose. Bref, en me retournant, je vis la lame vers mon coup. J’étais arrivé pour sauver et je faillis me faire décapiter. Ma proposition d’aide n’avait pas l’air de lui plaire ? Croyait-elle que je sous-estimais les femmes ? Croyait-elle que j’étais un sexiste ? Si la réponse est oui, ceci n’était que diffamation et mensonge car je considère et j’ai toujours considéré les femmes comme égale aux hommes même si mon côté trop galant m’empêchait de me confronter sérieusement à celle-ci. Je ne pouvais même pas les tuer. Un handicap gênant dans certains cas. J’étais grand et même beaucoup plus grand qu’elle et celle-ci leva ses beaux yeux au ciel avant de parler avec son regard félin et ses cheveux rouges.

« C'est toi qui aurais eu besoin d'aide si je t'avais tranché. »


J’étais étonné ! Elle m’avait répondu froidement comme si j’avais fait quelque chose contre elle. Et pourtant, j’avais arrêté une personne qui voulait porter atteinte à sa vie. Je ne savais pas pourquoi mais je l’avais énervé sans le vouloir.


Ma réaction après cela fut incompréhensible. Le sang me monta à la tête et je commençai à émettre un dangereux charabia dont personne n’avait la capacité de comprendre. Il faut dire que je me sentais gêné devant cette femme. Elle avait toujours sa lame pointée vers moi


« A voir ta dégaine, t'es pas marine, et si j'en vois la façon dont tu as tué ce mec, t'es pas chasseur de primes non plus. Donc je dirais pirate, ou un truc du genre. Bref, j'ai pas vraiment de raison de te trancher »


Cette femme était une tueuse dans l’âme. Elle avait l’envie de sang tous comme moi et je fus prit d’une étrange compassion pour elle en analysant cela. Puis d’un coup, celle-ci propulsa sa lame dans le vide et celle-ci atterrit directement vers un mec plus loin le tuant d’un coup. Cette femme n’était pas comme les autres. Elle avait un truc en plus d’être une tueuse dans l’âme. C’était une chasseuse mais pas de prime. C’était une chasseuse tous court. Comme un animal sur sa proie. Je ne pouvais que la décrire ainsi. Bref, elle était habile et possédait un pouvoir assez étrange ! Je n’avais pas sentis la présence et cet homme là-bas qui nous visait. J’allais sûrement y passer mais elle me sauva en quelque sorte à son tour. Cette femme m’intriguait beaucoup puis je vis celle-ci abandonner son sabre pour le troquer contre une paire de couteau et autre arme à feu. Elle semblait habile dans le maniement des fusils mais aussi de n’importe quelle arme. Moi j’étais au contraire une vraie fesse en arme à feu ! J’étais beaucoup plus habile avec un bon vieux sabre dont le tranchant reste efficace. Sabreur dans l’âme ! Bref, il y avait des ennemies vu que cette femme c’était mise en position de combat. Je fis de même en dégainant mon sabre mais avant, je devais essayer quelque chose. Cela faisait longtemps que je n’avais pas essayé de tirer un coup avec une arme à feu. Prenant un flingue au sol, je ne savais pas viser, pas donner d’effet à une balle ou autre mais je savais quand même appuyer sur la gâchette. Je vis quelque homme arriver et je pris de suite un sourire vicieux et remplis de confiance et de ténèbres. Pointant l’arme devant eux ! Tirant de tous les sens, je n’avais aucune idée de ce que je faisais là mais c’était sûr, une balle perdue allait bien toucher quelqu’un. Le fusil tremblait dans ma main puis après dix coups, celui-ci ne fonctionnait plus ! Il ne devait plus rester de balle et je jetai celui-ci ! J’avais bien touché quelque personne sans le faire exprès et le reste d’homme vivant me regardait béant !

« Lé con ce mec !!! »



Je repris e suite mon regard confiant en piétinant le flingue au sol. J’étais bien mieux avec un sabre dans ma main, celui-ci tranchait à coup sûr et il n’y avait pas d’arrêt pour une raison de munition manquante. Rien ne vaut une lame et quand je dégainai la mienne, la peur se faisait voir sur leurs visages. Le démon lui aussi allait sortir de mon visage. Je vis cette jolie rousse foncer elle aussi et je me mis à mon tour à attaquer. Je n’avais pas entendu sa question étant donné que j’étais aussi partie à l’attaque très vite. Trop vite mais bizarrement, j’étais du côté qu’elle m’avait demandé ! Ils étaient plusieurs et je décapitai l’un d’entre eux d’un coup. C’était une attaque mortelle mais je n’étais pas sorti d’affaire car au même moment, un autre sauta en ma direction une lame à la main. Son sabre était aussi normal mais il avait vraiment une très bonne technique. Je bloquai son premier coup et ma lame trembla ! Il prie appuie sur ses mains pour faire se remettre debout et enchaîna d’un mouvement brusque et rapide. Il me propulsa plus loin mais je freinai avant de m’écrasai au sol. J’étais toujours debout et je venais de me rendre compte qu’il était pas mal comme adversaire. Il ne fallait pas le sous-estimer mais ni le surestimer. Pointant ma lame vers lui, j’avais une idée en tête

*Ce mec à un excellent niveau ! Et s’il me donne du fil à retordre, les autres aussi vont me faire chier. Faut que je les bute rapidement mais je ne dois pas non plus baisser ma garde.*



*Ces enfoirés vont surement attaquer en équipe comme des gros lâches.*


Une impulsion au sol et j’étais déjà arrivé devant mon adversaire le sabre toujours pointé vers lui. C’était la position de l’escrimeur et je l’embrochai au niveau du torse. Il était déjà dans la tombe puis d’un coup, je sentis quelque chose de très chaud sous ma chair au niveau de l’épaule. Le sang coula et je regardai ma blessure. C’était une balle de pistolet dans mon épaule et c’était comme je l’avais prédit, une attaques des quatre autres restant. Ils allaient agir en groupe et moi j’étais seul. Ma réaction en voyant mon bras transpercé fut impressionnante. Mon regard était devenu noir et ma face faisait son Dark Time ! Sautant à toute vitesse vers celui qui avait tiré, je le tranchai le bras sans trop de difficulté avant de recevoir une rafale de balle et de lame vers moi. Je ne fus heureusement pas touché car j’avais fait un bon juste avant sur la tête du tireur. Il ne m’en restait que trois à tuer et c’était fini. Retombant au sol sur mes pies, je regardai la situation pour moi mais aussi pour cette femme aux cheveux roux ! Sans prévenir, deux de mes adversaires armés de massue foncèrent vers moi et frappèrent un bon coup. Je me baisai au niveau du sol pour y échapper et ainsi éviter d’avoir des bras inutilisable. Je coupai le pied d’une de mes victimes d’une tranchée rapide et net. C’était un peu effrayant mais efficace et cela ne me dérangeait pas du tout.

*Celui-là y pourra ma bouger et va mourir dans pas longtemps ! Bon, si j’attaque celui-ci, l’autre derrière rappliquera et j’en aurais déjà deux sur le cul putain… mais à moins que !!!*



« J’vais te découper !!! »

Courant en direction de mon adversaire à la deuxième massue, je vis comme prévu l’autre venir avec ses deux sabres en main. Il était aussi rapide et souple que mon premier adversaire. J’avais bien un plan car je ne pourrais certainement pas poutrer les deux en même temps sans me faire très mal. Envoyant mon sabre vers mon adversaire, celui-ci transperça son ventre et ressortit aussitôt dehors faisait croire à l’adversaire qu’il était présent derrière le cadavre toujours debout. Il était confiant lui aussi et transperça le corps de son compagnon dans le but de me tuer. Une jolie tactique mais je n’étais pas là et il s’en rendu compte quand j’étais au-dessus le pied près pour une retournée.

« MERDE !! »


Il était tombé dans le piège comme un débutant. Il avait transpercé pour rien et j’étais en l’air en position ‘un coup de pied retourné. Je foutus un gros coup de pied sur sa tête de façon à faire celui-ci se faire transpercer par ma lame au niveau de la tête. C’était un plan ingénieux élaboré par moi en quelque secondes. Comme prévu, j’embrochai son crâne dans mon sabre. Je pris aussi appuis sur celle-ci pour refaire un salto vers l’autre côté et ainsi reprendre mon sabre. Un coup de maitre et j’en étais fier de mon attaque. En regardant autour de moi, je cherchais la femme rousse puis je vis deux ombres s’approcher de moi ! Qui ou que sont-ils ? Et comment va cette jeune féline rousse ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Bataille écarlate à Whiskey! Mar 25 Déc - 19:10



Rien qu'en voyant la manière dont il prit le flingue en main, Eden comprit que ce mec n'était certainement pas amateur d'arme à feu. En fait, elle s'était trompé. Elle était loin du compte. En réalité, la jeune révolutionnaire constata que ce pirate était un véritable danger public avec un flingue dans les mains. Il fit cracher le fusil de tout son chargeur, touchant tout et n'importe quoi, mais surtout n'importe quoi. Par mesure de précaution, elle utilisa un corps inanimé comme bouclier. Bon, il semblait aussi vidé que le chargé au final, mais il avait tout de même eu quelques cibles. Dont le bouclier humain d'Eden... Elle lâcha le corps, en levant les yeux au ciel. Au moins, en face, ils avaient l'air aussi inquiets que stupéfaits par cette espèce de feu d'artifice gratuit de poudre.
Finalement, il attrapa son sabre. Enfin un truc qu'il avait l'air de maîtriser. Bon, on ne pouvait pas être bon partout. Eden était certes très polyvalente, mais son entraînement avait été la vie réelle, pas un dojo ou des cibles peintes. A grandir dans la ville la plus dangereuse de tout West Blue, elle avait bien dû apprendre à survivre, et cela impliquait de savoir se défendre. Alors oui, à l'heure actuelle, elle faisait feu de tout bois. Deux couteaux en main, un revolver entre les dents et ses doigts dans la cachette de son fusil, elle s'élança à l'assaut de son premier adversaire. Celui-ci, toujours planqué derrière son tonneau, ne put ignorer le coup de feu d'avertissement qu'elle tira juste au-dessus de sa cachette, égratignant le mur. En réponse, il balança son tonneau dans les jambes d'Eden. Celle-ci sauta en guise d'esquive, mais pas assez haut. Qu'importe, elle trouva même une parade amusante. Oui, elle se mit en équilibre sur le tonneau qui roulait sous ses pieds. Ne jamais négliger l'équilibre d'un zoan félin. A moins de vouloir se prendre un couteau dans le crâne....
Elle avait six mecs à abattre, mais tous avaient changé de position.

- Bande d'enquiquineurs... Grogna-t-elle

Première chose, se débarrasser des snipeurs. Son fusil n'était pas du grand luxe, mais il abattit quand même le tireur planqué à la fenêtre d'un bâtiment. Eden s'éclatait sur son tonneau, d'autant plus qu'elle allait plus vite et de manière plus fluide. Un peu encombrée, elle se débarrassa finalement de son couteau en épinglant une fausse bonne soeur au mur avec. Elle se contenta de lui tirer dans le ventre. Eden se contre-fichait de la religion (en fait elle n'y connaissait absolument rien), mais bon, elle se battait rarement avec des femmes. Bon, ne lui restaient qu'un fusil et un flingue. Mais une et deux balles dans chacun, respectivement. Pour quatre adversaires, aucun problème.
Surtout que ces idiots étaient en train de s'approcher. Or, au combat à mi-distance, Eden était très, très douée. Pour commencer, elle attrapa son fusil par le milieu et cogna violemment la crosse dans le ventre d'un des types, qui tomba à genoux. Un revers de la main et elle vidait le chargeur dans sa poitrine. Un de moins.
Le fusil vide, elle s'en débarrassa en le jetant plus loin. Restait son pistolet, mais elle comptait économiser les balles, au cas où Cheveux Rouges aurait cafouillé. Elle lança alors le revolver en l'air, et aussitôt, projeta son poing dans la mâchoire de l'adversaire le plus proche. Voilà un petit moment qu'elle n'avait pas pratiqué le combat au corps-à-corps, mais rien de tel qu'un triangle d'adversaire autour de soi pour se remettre dans le bain, non?

Bien campée dans ses talons, les genoux légèrement fléchis, elle se mit en mouvement. Eden avait mis au point son propre style de combat à mains nues, au jour le jour. Ça ressemblait beaucoup à de la boxe thaï, aussi violent et rapide, mais c'était un pur hasard. En fait, elle avait juste assimilé de plus en plus de choses, comme dans quelle position fallait-il positionner les mains pour avoir moins mal au moment de l'impact, ou quel endroit frapper pour sonner l'adversaire. Et le plus important, qu'il ne fallait pas laisser à ses adversaires le temps de répliquer. Parce qu'au final, Eden était toujours une fille, et plus maigrelette qui plus est.
Alors elle se mit à enchaîner les coups, partout où c'était efficace. D'abord, il fallait se débarrasser de leurs armes à eux. Deux sabres d'accord, mais une massue à piquants? Elle soupira. Bon, de toutes façons, maintenant qu'elle était avec Tensei et les autres, elle n'aurait dorénavant pas d'autre choix que d'affronter des adversaires de plus en plus forts. Et pour ça, bien, sûr, il faudrait qu'elle devienne plus forte. Elle savait très bien dévier des lames de sabres. Pour ça, son oeil de félin, précis comme jamais, guettait le poignet du bretteur. En fait, elle avait acquis un petit talent pour prévoir les mouvements. Elle ne pouvait pas toujours certes tenir la distance niveau vitesse, mais, dans ce cas précis, le dos en granit marin de ses mitaines bloqua sans problème les deux lames qui convergeaient vers sa gorge. Tandis que les sabres rebondissaient avec un drôle de bruit, elle en profita pour balancer derechef ses coudes dans les tronches des chasseurs de marines, puis leurs attrapa les poignets pour les retourner de manière à leur faire lâcher prises, et un coup de pied envoya les deux armes au loin.
En revanche, elle eût juste assez de temps pour éviter la massue qui allait s'abattre sur elle.

- Bon sang, t'as pas trouvé plus gros....?

Elle ne voyait pas trop comment se débarrasser de ce truc. Il y avait des pics partout, sauf au niveau de la poignée, alors à moins de lui ôter des mains... Et pourquoi pas? Elle profita que la massue avait violemment heurté le sol, et sauta dessus (merci les talons et semelles en alliage de métal) pour la bloquer, puis bascula à côté du chasseur de primes, et avec un geste qu'un vieux pêcheur lui avait appris, appuya très fort à un endroit précis du poignet. Hurlant de la douleur soudaine, l'homme lâcha son arme, et Eden s'en empara, et comme au lancer de marteau, utilisa quelques rotations pour l'envoyer avec force plus loin. Voilà. Maintenant, elle et ces messieurs étaient à armes égales.
Il fallut une dizaine de minutes, mais elle quitta le combat en s'en tirant avec un ou deux hématomes, et trois corps vaincus à ses pieds.

Recomptant alors ses opposants battus en ramassant deux flingues qu'elle chargea de munitions, elle réalisa qu'elle en avait laisser échapper deux.

- Oups....

Elle mit les revolvers dans ses holsters, et rapidement, tenta de trouver un fusil de tir plutôt potable sur le champ de bataille autour d'elle. Avec le temps qu'elle avait mis à abattre les autres, elle devait gagner du temps sur son aller vers son partenaire de fortune, et le combat. Une fois son bonheur trouvé, Eden courut en direction de là où était censé se trouver Ryuuk. Elle le vit, lui aussi entouré d'adversaires battus. Et avec ses deux proies à elles qui se dirigeaient vers lui.
D'un geste souple et rapide, elle épaula son fusil, et tira un coup net et précis. Comme dans un dessin animé, le mec fit encore un pas avant de tomber. Ryuuk tua l'autre. Lorsqu'il la remarqua, elle haussa les épaules.

- Quoi? Te plains pas t'en a eu un en plus!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Bataille écarlate à Whiskey! Jeu 27 Déc - 7:05




! Whiskey Park!




Sur Whiskey Park, il y avait des chasseurs de prime et des marines partout. Eden et moi étions dans ce sale drap. J’avais plutôt opté pour un flingue que je ne savais malheureusement pas manier. Les balles touchaient civils et chasseurs de prime. Certain marin aussi dans le décor. Le fusil était à présent vide et je dégainai d‘un coup mon sabre avant de courir en direction de mes adversaires. Rapidement tué un par un par ma lame noire. Je pouvais être fier de moi car je n’avais même pas besoin d’utiliser le pouvoir de mon fruit pour déstabilisé l’adversaire. J’étais devenu fort en tous cas, après tous mes combats, toutes mes aventures, j’étais devenu plus fort qu’avant c’était certain. Ma lame était couverte de sang de mes adversaires et d’un coup rapide, je l’essuyais sur la tunique de mes adversaires avant qu’un nuage de fumée s’activa et deux ombres étaient à présent en notre direction Eden et moi. La première silhouette bougea rapidement en direction d’Eden avant de la projeter plus loin avec lui en prime. Il voulait sûrement un combat solo mais je ne m’en faisais pas pour cette révolutionnaire. Elle était assez forte pour se battre et très polyvalente niveau arme. Et qui sait, peut-être avait-elle un pouvoir caché, en tous cas, son combat promettait d’être épique. De mon côté, je devais encore affronter la silhouette immobile dans la fumée et je me mis en position de garde attendant l’attaque adversaire mais rien. Il semblait m’observé sous son écran de poussière et qu’un coup, quelque chose vola hors de la fumée pour venir s’écraser à côté de moi. C’était ce qui semblait être un escargot-radio et d’un coup, mon adversaire sortit de sa fumée et frappe avec son pied orné d’une chaussure très dure


Je bloquai le coup avec mon épée mais il me projeta quand même très loin. Une musique semblait venir de l’escargot-radio au sol et c’était un peu un son bizarre genre rétro. J’étais étonné et je lâchai mon sabre au sol quand je vis l’homme danser devant mes yeux. Il avait un jeu de jambe étonnant quand il dansait, une coupe afro et des lunettes flashy. Le stéréotype parfait d’un mec rétro dansant ce que l’on nommait le disco. Et oui, cette dance existait du tant des pirates enfin je crois. Toujours bouche bée devant ce mec qui tournoyait comme une toupie, balançant ses bras et bas en haut le droit toujours levé. Je ne pouvais pas en croire. Pourquoi dansait-il dans un combat, son style ? Un délire ? Il semblait s’amuser en plus, son jeu de jambe toujours aussi parfait, des vêtements colorés et une coupe affreuse. Je me mis à croupi, ramassant Kuroi Ryuu au sol, je bondis d’un coup sans attendre mon reste et la lame trancha enfin elle sembla trancher mais d’une pirouette, mon adversaire avait un style fou. Le disco semblait être une très bonne tactique pour combattre et son excellent jeu de jambe l’aidait beaucoup. Il glissa sur le côté avant de me frapper d’un coup de pied qui me projeta sur une maison et je la défonçai à cause de la puissance de projection. Mon adversaire était très fort et je ne pourrais pas le tuer aussi facilement que les autres. Je ramassai l’épée au sol avant de me retourner vers mon adversaire en regardant sa pause de danseur

« Wesh mon pote !! T’as trop le parfait « style » du disco-MANNN ! Te manque que l’afro et les lunettes flashy pour être dans le coup ! Tu comprends, faut qu’on envoi la sauce pour te stylé là ! T’es trop pas à la mode, soit plus Disco-MAANNN !!! »


« J’espère que tu sais danser, j’ai la banane aujourd’hui, le rythme dans la peau car je suis un DISCO-MAAN… Haa ! »

Mon adversaire était très étrange et son comportement m’embêta beaucoup. Il était trop existé et sa façon de parler était bien trop étrange. Un style chelou et des expressions complètement dépassé. Je ne pouvais plus me retenir de le baffer et quand je vis ce morceau de bois au sol, je ne pus m’empêcher de tendre la main, de prendre ce morceau et de le lancer dans la face de mon adversaire qui tomba à la renverse. J’étais vraiment énervé aujourd’hui et ce mec n’arrangeait pas les choses. D’après ce que je crus comprendre, il disait que mon style était dépassé et autre chose qui je ne pouvais pas encaisser sans répondre fâcheusement ! Je fis directement un bon, le sabre en avant dans une position de projection avant de frapper avec ma lame noire ! Il bloqua avec sa chaussure aussi dure que de l’acier avant de me repousser d’un coup rapide. Je retombai sur mes pieds avant de le voir se remettre debout toujours aussi débile qu’avant.

« Un style top dépassé t’as dit connard ?! Tu vas regretter tes paroles avec ton chiffon sur la tête et tes lunettes de con ! T’es pire que Zaimon toi ! »



« J’vais te faire ravaler ta chemise à fleur de merde et tes pompes de papi. Sale chien chieur de chasseur de prime… »

L’homme devant agita son index pour faire signe d’un refus enfin d’un non. Il était encore plus débile qu’avant et fit un jeu de jambe très rapide avant de pointer son doigt vers moi et de pouffer de rire. Un rire sarcastique, un rire dont lui seulement avait le secret et il claqua des doigts quand je vis une salve de marine arriver et encerclé les lieux. Les chasseurs de prime déposèrent leurs armes au sol avant de se coucher par terre regardant très attentivement le Disco-Man qui semblait lui très important dans la marine. Je devais faire face à un haut gradé de la marine ou un truc du genre ! Il sourit une dernière fois avant de parler un peu



« Wesh mon pote, suis pas un minable chasseur de prime qui ne sont pas dans la moove ! Let’s Groove the Night mon coco… Suis le Commandant One Ite et j’ai le groove dans le sang, pas comme toi s’pèce d’Hippie ! Revient dans le Disco-MAAAN et enlève-moi tes cheveux Flashy ! De toute fçon, t’es en état d’arrestation ! »



« YEAH 55 Millions de balles sur la tête c’est pas donné pour un rookie ! T’es de bonne qualité même si t’es démodé ! Faudrait te remettre dans le GROOVE ! YEAH. Mais quoiqu’il en soit, j’vais pas encore ordonner à mes marins de t’assassiner sur place, non j’veux voir d’avoir ce que t’as dans le sang, réveillons le GROOOVE en toi tu veux !!! »

Il semblait me provoquer et je ne pouvais pas rester de marbre sans réagir. C’était mal me connaitre ça ! Je bondissais d’un coup vers lui et je ne risquai rien car il n’allait pas me torpiller de partout selon ces dires. Il semblait tenir toutes ses promesses pas comme moi ! J’étais un peu colérique et manipulateur, sans pitié… un caractère un peu chaud en fait. Je n’étais pas niait comme les autres pirates de pacotillent qui trainait par ci par là. Ce mec semblait fort et plus fort que moi peut-être. Il pointa son index vers moi avant d’exécuter une technique que je connaissais déjà. C’était une technique appartenant au Rokushiki utilisé dans la marine et dans le très fermé CP9 dont je ne connaissais que le nom ! Bref, son index devenu d’un coup très dur et très rapide et il para d’un coup la lame de son sabre avant de m’envoyer valser plus loin

« Yeah, ça commence… Shigan Blade !! »

Son Shigan était très développé et pouvait l’utiliser comme une lame car il me trancha d’un coup non mortel. Le sang gicla de ma poitrine et je dégringolai au sol. Il m’avait coupé avec uniquement son doigt ! Il était très fort pour un commandant et je me demandais s’il ne méritait pas un grade plus haut ! Regardant de l’autre côté, je voulais voir si Eden la révolutionnaire sans sortait ! Si mon adversaire était aussi puissant, l’autre devait être pareil de crois. Je me remis debout le sang en petit quantité coulant de mon abdomen, je fis quelque petit mouvement du poignet orné de mon sabre avant de me préparer mentalement. Mon mouvement brusque était pour constater les dégâts sur le maniement de l’épée et il ne semblait pas avoir grand-chose ! J’étais encore apte à combattre pendant longtemps et je fis un petit sourire ! Je savais qu’il était temps d’utiliser le Oto Oto no Mi et d’un coup, je pris la posture des flingues en visant mon adversaire au loin.



« J’vais te mettre sur le cul connard… Song Gun !! »


Une salve de petit onde s’abattirent sur l’adversaire quand je vis celui-ci d’une propulsion disparaitre et apparaitre juste devant moi. Il utilisait cette fois une technique de vitesse nommé Soru qui lui permettait grâce à des impacts, un déplacement rapide qui donnait l’impression de disparaitre. Cette technique m’intéressait beaucoup mais je n’avais pas encore trouvé le moyen d’apprendre ! Il avait beau être rapide, il ne savait pas que mon attaque était toujours activé mais il l’a senti rapidement quand il cracha du sang à cause du nombre énorme d’onde qu’il avait encaissé en plein ventre. Il posa un genou au sol avant de me regarder le visage béant. Il recracha une gerbe de sang avant de saigner du nez. Les effets étaient d’un délice à voir et j’en souriais presque. Il était étourdi mais de suite après, quand il reprit conscience, il leva l’index toujours aussi raide et tranchant qu’avant toujours en me regardant étonner. Il frappa un coup que je bloquais avec ma lame. Il enchaina avec son doigt tueur que je contrais à coup de sabre. Un duel de lame index épique ! Le bruit de croisement de fer se faisait entendre à chaque choc et le Soru lui faisait foncer sur moi sans cri égard. Il était vraiment talentueux avec toujours son jeu de jambe génial et semblait encore dansé lors du combat ! Je ne pouvais pas le laisser prendre l’avantage et d’un coup, je transmis des ondes à la lame de mon sabre comme à mon habitude. Une bulle d’onde se forma autour de la lame noire avant de voir le doigt de mon adversaire vibrer et faiblir. Mon attaque était tous d’abord crée pour augmenter la puissance, attaquer internement juste en touchant mais là, c’était vraiment le moment opportun ! Le doigt commençait à fléchir et d’un coup, sa solidité monstre partit d’un coup me lançant libre chemin pour le trancher et voir son index droit volé en vibrant. Mon adversaire cria et recula d’un bon aussi rapide qu’un Soru avant de prendre sa main droit de la main gauche et pleurant d’une façon très ridicule. J’avais coupé son arme et son corps par la même occasion ! Le pauvre et il fit un dernier mouvement Disco avant de parler et d’utiliser sa meilleure technique

« Wesh mon pote ! T’as coupé mon doigt avec ton pouvoir zarbi, t’es fort c’est une prouesse que tu viens de faire là coco ! En tous cas, j’me suis gouré tu vois, t’as le GROOOOOVE dans le sang et mec, tu bouges trop bien WESH ! T’as la pêche et tu déchires grave sur la piste de DANCEFLOOR mon gros !! Mais malheureusement, j’vais couper l’herbe d’hippie sous ton pied et te tuer avec ma meilleure attaque ! Tu gérais grave sur la piste mais t’as choisis le mauvais camp ! YEAH LET’S GROOOVE THE NIGHT !! Shooting Shigan !!! »


Un shigan de l’index gauche avec la vitesse du soru. Il transperça l’air avant de voir celle-ci se dirigé telle un canon d’air vers moi ! C’était franchement une technique incroyable et monstrueuse car l’air semblait tranchant et j’encaissai le coup de plein fouet directement dans le ventre ! Le sang gicla en grande quantité même si mon sabre était devant pour diviser le coup en deux ! J’étais visiblement mort ? Suis-je toujours vivant ? Que va-t-il se passer pour moi ou même Eden ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Bataille écarlate à Whiskey! Sam 29 Déc - 21:50



Apparemment, Ryuuk était encore entier, et venait de se débarrasser de la totalité de ses ennemis, visiblement sans encombre. Elle allait s’adresser à lui, lorsqu’une détonnation déclencha un nuage de fumée devant eux. Instinctivement, les alliés se rapprochèrent en voyant deux ombres s’approcher d’eux.
Sauf que sans prévenir, une énorme masse emporta Eden planer plusieurs mètres plus loin. Sa course s’arrêta brusquement lorsqu’elle heurta violemment un mur. Son dos subit le choc de plein fouet, résonnant si fort dans sa colonne vertébrale et son crâne qu’elle cracha du sang. Elle retomba lourdement parterre, bien sonnée. Pourtant, elle savait pertinemment qu’elle avait à peine quelques secondes pour se relever. En tentant de se redresser sur ses jambes, elle réfléchissait déjà. Ce qu’il l’avait projetée faisait au moins le double de son poids. Autrement dit, énorme. Et elle avait balancé toutes ses armes à la fin du précédent combat.

Enfin, il arriva sur elle. Elle l’évita d’une roulade, tout en accusant le choc de sa vue. Si ce truc avait eu un surnom, c’eût été « molosse », ou un truc du genre. Eden se sentait limite dégoûtée par le colosse qui bavait un peu plus loin. Il était gigantesque, avec du muscle, du muscle, du muscle. Même ses fringues étaient tendues tellement ses pectoraux imposaient. Sinon, pour le reste, ça ressemblait juste à du gros crétin de base, pur et dur. Ca manquait de matière grise, tristement. Surtout à voir la bave qui coulait au coin de sa bouche. Beurk. Mais plus important, elle le soupçonnait d’utiliser un zoan. Et un zoan canin, qui plus est. Pas évident à gérer…

- Je vais te casser en deux et récupérer ta prime, brindille ! Beugla-t-il

Eden bouda. Elle était maigre, certes, mais de là, à la traiter de brindille… Et ce mal de crâne, merci bien mais elle s’en serait passé. Bon, elle allait lui régler son compte, à ce bouledogue, et après elle retournerait picoler avec les autres.
Sauf que comment démonter un truc pareil… Quand il vous fonçait dessus ! Eden se mit à courir, ne serait-ce que pour éviter le boulet de canon à 100 kilos qui s’amusait à lui foncer dessus. Elle avait l’impression d’être une boule de billard poursuivie par l’espèce de bâton, là. Sauf qu’il y avait pas mal d’obstacles. Mais après quelques tonneaux balancés dans ses jambes, elle arrêta. Ca le dérangeait pas plus que la poussière soulevée par ses énormes pieds. Gros pieds, d’ailleurs…
Ca pouvait donner des idées. Si seulement elle avait encore eu une arme ou deux et pas des jambes fatiguées. Et l’autre qui continuait à raser les bâtiments. Au sens propre du terme.

Bon, il était temps de remettre toutou à la niche. Eden fonça droit sur un mur, exprès. D’ailleurs, une fois arrivée au mur, elle ne s’arrêta pas. Son pied appuya sur la façade verticale, et elle put sauter et se retrouver derrière son ennemi. Il était peut-être résistant, mais le béton, s’était quand même douloureux de plein fouet. Assez quand même pour le ralentir, et laisser le temps à la jeune révolutionnaire de retourner sur le champ de bataille abandonné, et trouver des armes.
Elle ramassa tout ce qu’elle trouvait qui pouvait lui être utile. Elle les glissait dans sa ceinture, enfournait dans ses holsters les revolvers qui lui semblaient les plus lourds. Les fusils restèrent au sol. Si elle devait fuir ce crétin, il n’y aurait pas moyen qu’elle se pose tranquillement pour viser. Et trop lourd pour courir. Les couteaux, par contre, c’était parfait. Légers, faciles à prendre entre les doigts, et pour peu qu’elle parvienne à les lancer correctement, ils étaient efficaces.

Un nouveau vol plané l’informa que le cleps était de retour. Aoutch. Elle n’y connaissait rien en médecine, mais ses côtes avaient émis un « crac » significatif, et en quelques minutes, elle imaginait déjà la couleur bleue que prendrait son flanc.
Néanmoins, elle réussit à retomber sur ses pieds, ses semelles en alliage de métal dérapant longuement sur le sol avant qu’elle ne s’arrête, debout et blessée mais bien assez armée. D’ailleurs, lorsqu’il la souleva en la tenant par la cheville, elle n’attendit pas pour envoyer les quatre lames de sa main gauche se planter dans son ventre. Trois d’entre elles, du moins. Au moins, la douleur lui fit lâcher priser, et Eden retomba lourdement sur les fesses. Décidément…
Elle roula pour s’éloigner du chasseur de prime qui beuglait, lui vidant son chargeur dessus. Subitement, il utilisa le fruit qu’elle l’avait soupçonné de posséder. Le fruit du canidé, modèle, euh… Une espèce de gros molosse bien baveux !

Eden se remit debout, et courut aussi vite qu’elle le pouvait. Soudain, elle trébucha bêtement sur quelque chose qui venait de mettre en bouillie ses orteils. La grosse massue à piquants de tout à l’heure ! Vite, elle la ramassa, et, tel un lancer de marteau, tournoya sur elle-même puis le lâcha. Ravie, elle le vit s’écraser sur le crâne de l’espèce de semi-chien sur-musclé, qui fut sacrément sonné, mais même pas assommé. Eden ragea à voix basse, mais reprit sa course dans la direction opposée. Elle l’aurait bien achevé, et avec plaisir, il elle en avait eut la possibilité, autrement dit une arme !
Soudain, elle trébucha, petit air de déjà-vu. Sur Ryuuk. Elle se mit à genou à côté de lui et le secoua.

-Oh ! Le bretteur ! C’est pas le moment de faire la sieste, bouge, on va se faire… Oh pu.. !!!

Un mec avec une espèce de coupe afro immonde venait de se jeter vers eux, ne laissant à Eden qu’un quart de seconde pour réagir. Et elle en avait profité pour planter le sabre de Ryuuk dans le sol, et, attrapa le pirate entre ses jambes, elle leur avait fait faire un tour à cent quatre-vingt degrés au sol en s’appuyant sur la poignée, ou la garde plutôt, du sabre, laissant l’ennemi bizarre les rater magnifiquement. Oh le superbe fusil qui se retrouva soudain à sa portée par la même occasion.
Eden en profita que l’ennemi était déséquilibré par son geste pour lui tirer dessus. Une balle passa dans la… Boule de cheveux, si l’on pouvait dire, mais l’autre toucha la cuisse. Elle n’attendit pas de l’entendre gueuler tout un tas de connerie pour retirer le sabre de Ryuuk du sol, et courir en traînant l’épeiste sonné plus loin, en lui gueulant dessus.

- Je te préviens, pirate à la noix, si dans une minute t’es pas levé, je t’abandonne ! Et je m’en fous si tu, euh… Perds vraiment beaucoup de sang.

Finalement elle le lâcha. Il était bien plus lourd qu’elle… Eden n’avait même plus d’armes, hormis le fusil sur lequel elle venait de tomber. Cette fois, elle le remplit de ses propres balles, en granit marin. Fini de faire mumuse. Elle retira ses bottes, et enfin, prit sa forme semi-animale, plus rapide, et tous les avantages animaliers qui venaient avec. Le fusil, elle le garda coincé dans sa ceinture. Après tout, ça ne lui prenait qu’une demi-seconde pour reprendre une main humaine.
Par instinct, elle rugit, fort. Cela s’entendit loin, jusqu’aux oreilles du disco-débile et du créti-cleps. Avec un peu de chance, Ryuuk ce serait réveillé aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Bataille écarlate à Whiskey! Jeu 3 Jan - 2:32




! Quand les Roux Attaquent !




Je devais affronter un Lieutenant de la Marine dont le grade était inférieur à sa puissance. Il maitrisait le Shigan mais l’utilisait bizarrement. Il faisait de son index, une lame affreusement puissante. Il m’avait tranché deux ou trois fois mais je résistais quand même jusqu’au moment où je réussis à couper son doigt grâce aux vibrations qui avait annulé la résistance de son index. Celui-ci en possédait toujours neuf doigts pour me défoncer et il n’hésita pas ! Il utilisa ce qui semblait être sa meilleure technique contre moi. Un shigan avec la vitesse d’un soru tourbillonnant amplifié par l’air qui agissait comme un missile de vent tranchante. Je reçus l’attaque en plein ventre ce qui déchira un peu ma peau giclant le sang d’un coup. C’est maintenant que j’avais besoin de Kousoku mais il n’était pas ici. Je tombai à la renverse évanoui quand je sentis quelque chose me percuter. Je n’avais pas la force de bouger ni d’ouvrir les yeux alors je me laissai trainer dans tous les sens par celui ou celle qui m’avait percuté. Je me sentais inutile, comme un vieux sac que l’on trainant par tous parce qu’il était trop lourd pour être porté ! Les nombreuses armes au sol me percutaient le crâne et les pierres me piquaient le dos. C’était un calvaire monstrueux, un supplice que je devais endurer en silence n’ayant même plus la force d’ouvrir ma bouche. J’étais dans un état second en fait. Mon corps ressentait les douleurs mais je n’avais plus accès à lui. Je ne pouvais plus exécuter de mouvement et rien entendre. Puis d’un coup plus rien, la personne qui me trainait au sol arrêta net et me lâcha avant de repartir. Toujours dans mon état second, j’étais enfin libre, mon supplice en silence avant prit fin et je pouvais enfin me diriger vers la lumière. Une lumière confortable et rassurante ! Mais non ! Je ne pouvais pas aller vers cette fucking lumière. Ce n’est pas encore mon heure. Je dois réaliser mes rêves dans ce monde par tous les moyens !

Ma destinée était d’entrer dans le carré très fermé des Yonkous et reprendre la crainte sur les Blues, Grand Line et le Shin Sekai. Je devais par la suite devenir le Roi des Pirates pour une raison simple. Je n’avais guère le but inutile d’être l’homme le plus libre du monde. Ce but est réservé pour les illuminés croyant au rêve ! En étant Roi des Pirates, personne ne serait libre. Celui qui le deviendra sera de moins en moins libre dans ce monde. La raison qui me pousse à tenter ma chance pour être Roi des Pirates c’est simplement le pouvoir que je pourrais exercer sur le monde. La peur est le meilleur moyen et en prenant ce titre, la crainte qu’éprouvera le monde envers moi sera très grande si grande que je pourrais l’utiliser à des fins personnelles ! J’étais encore au sol quand d’un coup, j’entendis un bruit qui explosa d’un coup la petite bulle dans ma tête dont j’étais prisonnier. C’était un rugissement monstrueux provenant visiblement d’un animal sauvage. Avec difficulté, je levai la partie supérieure de mon corps en regardant ma blessure au ventre. C’était assez effrayant ma peau était déchiqueter à cet endroit-là. Je n’avais pas de blessure profonde mais juste tous mes pectoraux abimés ! Une quantité assez incroyable de sang, c’est ce que j’avais perdus et si je continuais à en perdre, j’allais bientôt mourir par hémorragie. Je pensais à ce que Kousoku avait fait l’autre jour avant de m’emparer du T-Shirt d’un marin au sol et de m’en servir comme tissu. Je l’enroulai autour de ma blessure très fortement pour stopper le sang. Enlevant d’un coup le haut de mon kimono, j’étais à présent buste nu sabre au sol. Je pris ensuite dans ma poche une fiole confié encore par mon docteur dans l’équipage. Des Antidouleurs très puissant donnant à mon corps l’illusion d’être guérit. Il ne m’en restait malheureusement qu’une seule fiole et c’est maintenant que je devais l’utiliser. Injectant la dose maximum dans mes veines, quelques secondes plus tard, je me sentais comme neuf sachant que les effets n’était que temporaire. Puis je me remis debout, regardant autour de moi cherchant la mystérieuse chose qui avait poussé ce rugissement ! Et quand je vis, j’en restais sans voix. Elle avait les mêmes cheveux rouges flamboyants et les mêmes habits que cette révolutionnaire mais cette fois, possédait des pattes, des griffes, ainsi qu’un museau et une queue ! J’en restais sans voix !

*Hein… C’est quand même pas cette révolutionnaire ? On dirait un chat, non un tigre plutôt. A-t-elle mangé un fruit du démon de type zoan ? Un zoan du tigre sera certainement très puissant donc j’avais bien raison… Elle est capable de se débrouiller dans la bataille.. Oh Putain*



« Et toi… Dégage !!! »

Je pensais quand je vis un grand mec armé d’une masse courir en direction de cette tigresse levant son arme gigantesque. Je savais très bien qu’elle n’avait pas besoin de moi mais ma galanterie et mon amour sans vergogne pour la gente féminine m’empêchait d’en voir une en danger sans rien faire et même si celle-ci est assez forte pour s’en sortir seul ! Je ne vis pas mon sabre et j’étais en plus trop loin pour faire quelque chose. Mais mon œil se porta sur une hache qui était au sol. Elle était à peu près aussi grande que mon sabre mais maniable. D’une roulade, je ramassai furtivement l’arme au sol avant de la lancer comme un Shuriken en direction du mec à la masse. La hache passa juste au-dessus de la tigresse avant de s’abattre sur ma cible qui l’a contra avec sa masse. La hache se planta dedans mais la force avec lequel je l’avais envoyé était monstrueuse. L’homme fut projeté par la force du coup mais pas très loin. Il dérocha la hache avant de me lancer un regarde noir avec sa bouche baveuse. C’était un vrai chien sur place ce mec et il déboula en ma direction comme un boulet de canon quand d’un bond, je passai au-dessus de lui. Mon corps ne me faisait pas mal et je retombai sur mes pieds avant de courir dans la direction opposée. Je n’étais pas en train de fuir mais j’avais vu mon sabre plus loin et celui-ci tait dans la main d’un Chasseur de Prime. D’un coup de pied rotatif, celui-ci fut projeté en direction d’une maison s’éclatant le crâne contre celle-ci. J’avais mis la main sur le Tsuka de mon sabre avant de il était encore dans ma main quand l’homme était mort la tête en compote. Et d’un coup, je vis une ombre poussée derrière mon dos et des pas brusques faisant trembler le sol. En me retournant furtivement, je vis le cabot, ce bâtard des rues venir en ma direction l’air énervé. Un vrai bouledogue enragé qui leva sa masse pour m’écraser. En reculant un peu, j’évitai l’attaque de justesse avant de voir qu’il revenait à la charge. Une masse qui n’était pas si grande que ça en fait. J’avais survécu à l’attaque d’Afro-Boy et une masse n’allait pas m’arrêter. Utilisant toute la force que j’avais en moi, je pris le sabre avec deux mains et je frappai la masse de mon ennemi au même moment que celui-ci me frappait avec.

Le choc entre les deux attaques créant une onde de choc qui fendit l’air créant un courant rapide. Un bruit sourd tandis que l’onde de choc entre nos deux coups ne repoussa tous les deux en direction opposé. Mon attaque était assez puissante pour résister et j’en étais fier. Le gros lard n’arrivait pas à reprendre l’équilibre dans les airs mais moi j’étais agile et mon entrainement à l’art du Samourai pouvait m’aider. Utilisant chasseur de prime posté au loin, mes pieds en arrière, je pris appui sur son torse avant de me propulser le projetant par la même occasion. Mon sabre était toujours dans mes mains, je l’utilisais comme bâton pour me propulser encore en le posant au sol et en tirant dessus un bon coup. J’étais à présent devant mon adversaire toujours dans les airs au niveau de son ventre quand d’un coup, je posai ma main libre sur son estomac relâchant une onde sonore très puissante. Celle-ci engendré de vibration toucha son organe interne. Son estomac vibrait fortement et celui-ci vomi son déjeuner couplé à du sang quand je le posai au sol évitant de me faire éclabousser par ce mélange dégoutant. Il était au sol coucher se tordant car son ventre le faisait très mal. Il se remit debout quelques minutes plus tard en ramassant sa masse au sol. Il semblait s’être remit de mon attaque mais toujours affaiblit. Il se releva en empoignant la hache de plutôt avec son autre main. D’un mouvement préventif, je reculai très loin en deux bonds quand je vis la hache lancée vers moi. Le sabre en main, je fis un mouvement digne d’un prodige en arrêtant la hache avec la lame par un moyen rapide et simple à première vue. La lame du sabre toucha celle de la hache et d’un mouvement rotatif, je le fis tourner sur la lame de Kuroi Ryuu. Elle était maintenant en ma possession et sans attendre, je fonçai vers lui. La hache était toujours sur la lame prête à couper quand le choc entre nos armes respectives créant encore une onde de choc. J’étais certainement plus fort que ce chien sur patte mais ma blessure et sa force faisait la différence. En lâchant la hache au sol, je passai sa défense facilement avant de poser ma main sur son visage. Il avait peur et ma main était couverte de bave immonde

« Sale chien, encaisse moi ça bâtard !! Song Impact (Impacte du Son) »

Mon attaque avait fait mouche quand je vis le cri de mon adversaire, le sang sortir de son nez, ses oreilles ainsi que sa bouche mais il n’était pas encore fini. Il était en piteuse état quand il me griffa en me repoussant vers l’arrière. Il empoigna sa masse quand celui-ci me frappai d’un coup avec celle-ci. Je fus projeté sur une maison dont un cratère se forma avec l’impact de l’attaque. Mon adversaire tomba ensuite mal en point tandis que moi, j’avais le corps en compote et le produit que Kousoku m’avait confié ne faisait plus effet à présent. J’étais assis, dans la même position que le géant en regardant la Tigresse dont je ne connaissais toujours pas le nom ! Il faillait lui demande plus tard mais là, je devais me concentrer sur mon adversaire. Les marins en grand nombre était autour de nous braquaient les fusils mais ils n’avaient pas encore reçu l’ordre de nous abattre. Mon adversaire le bouledogue croyait que j’étais mort et se releva avec difficulté. Il était sonné et blessé dans l’interne mais pouvait encore faire des mouvements. Il marchait en direction de la tigresse qui était face à Afro-Ridicule. Ils étaient sûrement en plein combat mais cet homme était bien plus dangereux que Bouledogue et même-moi je me suis fait laminer. Hot-Dog allait s’en mêler et je ne pouvais pas le laisser faire. Courant très vite, je ramassai la hache en chemin avant de l’envoyer en boomerang vers mon adversaire. Celle-ci semblait à présent provenir de devant, mon adversaire avec sa cervelle de clepse ne se doutait pas de ma venue. Il frappa la hache avec sa masse avant de voir mon ombre venir en sa direction dans les airs. Quand il se retourna, j’étais déjà au niveau de son épaule plantant mon sabre dedans. Il n’allait pas mourir après ça et d’un coup, à travers mon sabre, j’envoyais du son très puissant ! La plus grande fréquence et décibel que je pouvais faire. Mon adversaire saigna en abondance par ses orifices et tomba. Il pouvait être raide mort comme juste évanouie pendant un bout de temps. En tous cas mon attaque avait fait vibrer tous les organes comme ses os. Je n’étais pas assez fort pour briser ceux-ci mais en les faisant vibrer je pouvais faire très mal ! Je déplantai ma lame avant de ramasser la hache que j’avais à présent adoptée. Je courus très vite vers la Tigresse.

« Je sais ce que tu vas dire, je veux te voler ta proie car je te sous-estime et un truc du genre mais sache que c’est faux. T’as un zoan type félin je suppose et celui-ci est relativement puissant ! Enfin bref, j’ai neutralisé le mec à la masse. Je ne sais pas s’il est mort mais il ne réveillera pas de sitôt.



Bon… il ne reste que Disco-Man et j’ai encore quelque chose à te demander. C’est quoi ton prénom Tigresse ? Et surtout, comment va-t-on faire pour les marins qui nous encerclent ?!! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Bataille écarlate à Whiskey! Ven 11 Jan - 16:20



Eden n’aurait pas pu manquer de voir son ennemi qui revenait à l’assaut. Ce créti-clebs faisait autant de raffut qu’une sirène de base marine. Elle comptait riposter quand elle vit du coin de son unique œil valide que Ryuuk, enfin réveillé, balançait une hache. Juste à temps, elle se coucha comme un fauve contre le sol. L’arme fila droit au-dessus de sa tête, se cogner contre la massue du zoan canidé. Encore une fois, cela ne suffit pas à les débarrasser de ce gros lourd, mais au moins, il fut quelque peu éloigné d’elle.

Chacun partit dans sa direction à la recherche d’une arme. Ryuuk semblait avoir choisi une cible précise, alors que pour Eden, n’importe quoi de tranchant ou percutant ferait l’affaire… En fait, cette fois elle eût assez de temps. Créti-clebs avait changé de cible, et le pirate parvenait à lui tenir tête.

Sauf que, de façon un peu prévisible, l’ennemi de son allié devint… Son ennemi. Elle le vit foncer vers elle, et plongea. Il beuglait quelque chose comme quoi il allait la trouer ou un truc du genre, en allongeant son index. Eden n’avait jamais vu ni entendu parler de la technique du Shigan, mais elle avait clairement vu l’état du torse de Ryuuk. Et elle ne tenait pas à finir en passoire, à se vider de son sang. Son sang…
L’ennemi aussi saignait. Et bien. Contrairement à Eden, il semblait touché, Ryuuk avait réussi à l’atteindre. Cela lui donna un idée. Lorsqu’il retenta son attaque, au lieu de l’éviter, Eden se mit à courir. Elle était en forme semi-animale, la plus rapide. Et niveau vitesse, il arrivait à peine à garder la distance entre eux constante, alors qu’il était à fond. La révolutionnaire elle, n’envisageait pas de s’arrêter tout de suite. Elle était une excellente sprinteuse, et des années à fuir des agresseurs de toutes sortes lui avaient forgé une course excellente, capable de tenir jusqu’à une heure à pleine vitesse.

Mais pendant qu’elle courait, l’autre se fatiguait. Et surtout, continuait de perdre du sang. C’était une course à l’usure, dans la tête d’Eden. Et pour sûr, il se fatiguerait avant elle.
Elle gagna, comme prévu. Il s’effondra en beuglant, évanoui au bout d’une longue traînée de sang. Enfin, elle s’arrêta, et, reprenant sa forme humaine, empoigna son fusil pour l’achever de deux balle, une logée dans sa tête et l’autre quelque part vers son cœur. Au moins, Afro-bruti ne se relèverait plus.

En se retournant, elle vit Ryuuk courir vers elle, et derrière lui, créti-clebs, mort ou presque. Il tenta de prétendre qu’il ne lui avait piqué sa proie que par pur hasard, et l’avait soigneusement défoncé à sa place, à coups de hache, d’épée et d’autre chose qui était probablement un fruit du démon.

- Bon… il ne reste que Disco-Man et j’ai encore quelque chose à te demander. C’est quoi ton prénom Tigresse ? Et surtout, comment va-t-on faire pour les marins qui nous encerclent ?!!

Eden regarda autour d’elle. Des marines sur une île de chasseurs de primes ? La bonne blague…. Il était aveugle, ou naïf ? Elle grogna, en passant une main dans sa tignasse. Ca puait l’alcool et le sang. C’était peut-être elle. En se penchant parterre pour ramasser quelque chose, elle le fit sauter un petit coup de sa main en causant.

- Disco-Man, je l’ai descendu. Et je m’appelle Akiha. Et pour ce qui est des types que tu appelles marines mais qui ne sont probablement que des chasseurs de primes, moi j’ai ma claque.

Elle fit exploser les billes de fumigènes tout autour d’eux, et sauta sur un toit en forme semi-féline, ses bottes dans sa gueule. Eden en avait ras-le-bol de cette île. Elle comptait juste aller chercher ses coéquipiers, par la peau des fesses s’il le fallait, les traîner sur leur rafiot et partir de ce bourbier pleins de crétins alcooliques.


Oui, désolée, mais ce Rp je l’arrête là, déjà parce que j’ai plus d’inspiration avec Eden, ensuite parce que quand il s’agit de Rp avec toi, ben ça se résume un peu à du survival… Voilà, sans rancune. J’ai pas envie d’être traitée de « lâche », etc… Comme tu l’as fait avec Ken.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Bataille écarlate à Whiskey! Jeu 24 Jan - 14:49




! Whiskey Park!




Eden et moi étions tous les deux pris dans un conflit sur Whiskey Peak. Il y avait des gens avec des fusils braqués sur nous. Nous étions dans la panade et d’un coup, la jeune révolutionnaire envoya des boules fumantes sur les lieux empêchant les autres de nous voir. J’enclenchais comme d’habitude ma « Détection » pour voir sans voir. Je pouvais choisir de me battre et de mourir ou de fuir et survivre. Je pris alors la même idée que Akiha et je bondis de maison en maison jusqu’à partir beaucoup plus loin. Les chasseurs de prime et marin commençait à tirer des balles dans la fumée et à se blesser mutuellement. Il y avait un carnage et moi je n’étais même plus là. J’étais toujours blessé arrivant dans un bar de l’autre côté. Le sang coulait et à mon entré là-bas, les gens me regardaient de travers. Il s’avait que j’étais Pirate primé mais bon, je donnais plus la pitié que l’envie de me chasser. Je m’écroulai devant le barman qui prit soin de moi pendant deux jours en empêchant les autres de prendre ma tête. Je me réveillai avec des bandages sur le corps et mes blessures étaient cousues. Le vieux barman m’avait sauvé et je lui étais reconnaissant mais juste au moment où je voulais me tirer d’ici avec les moyens du bord, une lettre me parvenu de suite et je changeai alors ma décision. C’était mon équipage fraichement séparé de son capitaine après notre aventure sur Tequila Wolf. Je pensais qu’il était mort mais en fait non. La lettre disait qu’il allait venir sur Whiskey Peak me retrouver et de ne pas bouger d’ici. Visiblement, le monde savait ce qu’il s’était passé là-bas en fait. Une petite guerre qui alla dans les oreilles d’East Blue non loin de Grand Line. Une semaine plus tard, j’avais déjà emménagé dans un quartier dangereux de Whiskey Peak. Les pires étaient là-bas. Ma petite maison était comme les autres, du béton et du bois. Je n’avais pas payé celle-ci car elle avait été volée en fait. Je sentis que cette île allait devenir mon nouveau terrain de jeu !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bataille écarlate à Whiskey!

Revenir en haut Aller en bas

Bataille écarlate à Whiskey!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Whiskey Peak-