AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Bienvenue à la troisième édition de la Grande Orgie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Bienvenue à la troisième édition de la Grande Orgie ! Mar 18 Déc - 13:09



~ A Table !

Ce flash-back se déroule après que Ganesha ait tué son grand-père à Silyos.


La foule se précipitait aux quais. Il fallait dire que c'était une véritable effervescence. Rares étaient les apparitions de cet homme légendaire. Il avait sillonné le monde pendant cinq ans, il y a environ une vingtaine d'année. Sa réputation l'avait précédé. " Le Gobeur de Pirate ", oui, c'étai bien comme cela qu'on le surnommait. C'était le plus grand chasseur de primes qui avait foulé le sol de cette terre. Du moins à cette époque. J'étais sur l'île de Koffe, réputée pour être le paradis des gourmets dans tout Grand Line. Tous les dix ans, se réunnissaient les plus grands mangeurs de la planète pour un concours mondial : La Grande Orgie. Un évènement unique en son genre auquel j'avais toujours rêvé d'assister ! Il fallait dire que ces derniers temps avaient été très difficiles. J'avais bien besoin d'un moment de répit ! Et depuis toujours IL remportait le premier prix de la grande orgie, IL était la star incontestée de ce fameux concours depuis sa création. Le train de la gare s'arrêta, et la foule en délire, accompagnée de journalistes se précipita sur le passager principal qui quittait le wagon. C'était donc lui, le "Gobeur de Pirate", Raskal Paskal !


" Medames et messieurs ... Je reviens ici en territoire conquis. Pour la troisième édition de la Grande Orgie, je vous promets un spectacle digne de moi ! A présent, laissez-moi passer, je dois me préparer pour demain. "

Raskal Paskal était un petit homme, un mètre quarante à tout casser. Cependant peu de pirates lui avaient résisté lorsqu'il était chasseur de primes. Il avait une tête de cochon, qu'il justifiait par le fait qu'il venait d'un pays oublié du Nouveau Monde. Ce qui expliquait sans doute son exceptionnelle carrière de chasseur de prime. Il débordait de charisme et était sûr de lui. Le spectacle allait être prometteur. Puis en se tournant vers moi, il me remarqua. Puis il me désigna du doigt et s'écria.

" Mais que vois-je donc ici ? Ne serait-ce pas le contre-amiral Ganesha Ithar dont la presse ne tarit pas d'éloges ? Pour ceux qui suivent l'actualité, chacun sait que cet officier est sorti vivant d'une mission-suicide à Cold Fresh. Il fait partie de la légende de la Marine avec l'amiral Shitori, ou le commandant Noah ! "

La foule se mit alors à s'agiter de plus belle avant de se précipiter vers moi. Les gens se bousculaient pour obtenir un autographe ou un interview. Moi-même je ne comprenais pas très bien ce qu'il m'arrivait ni comment il fallait réagir. Mes soldats se mirent en cercle autour de moi et dispersèrent tout ce remue-ménage. Je restais debout, sans rien faire, à dévisager Raskal, qui m'adressait un sourire amusé. Puis il s'approcha de moi doucement, écarta deux de mes soldats avec une facilité déconcertante et me tendis la main. Je la serrai sans rien dire, puis il parla.


" Contre-amiral, j'ai ouïe dire que vous possédez des dons hors du commun. De plus vous m'avez l'air d'etre un grand mangeur. Le ventre instastisfait de la Marine comme vous appellent vos confrères. Dans d'autres termes, vous êtes quelqu'un qui mange énormément de nourriture en peu de temps. Que direz-vous de participer à la Grande Orgie ?? "

" La Grande Orgie ? Mais ... Non c'est hors de question, ce n'est pas digne d'un officier ... Et puis je n'ai pas de quoi payer mon inscription. "

" J'ai le flair pour repérer les fins gourmets, contre-amiral. Et je vous assure que participer à une telle compétition de rang mondial vous attirera la sympathie du public. Et puis votre notoriété grandira. J'ai été connu en partie grâce à ce concours, ne laissez pas passer votre chance. Je suis quelqu'un de très riche et je peux me débrouiller pour payer votre inscription. Cela ajoutera du piment au challenge, et cette édition restera à jamais gravé dans les mémoires ! Qu'en pensez-vous ? "

" Eh bien ... Je dois dire que vous m'avez convaincu, Raskal. J'accepte avec grand plaisir. "

" Alors nous nous reverrons demain à la place Saint-Maxime. Bonne chance, contre-amiral. "


Puis il s'en alla, en ricanant. Je n'étais pas dupe. Raskal venait de trouver un moyen d'obenir plus de renommée mondiale. Obtenir une victoire à la Grande Orgie était déjà spectaculaire, mais face à un officier de la Marine, c'était beaucoup mieux. Après l'annonce officielle de ma participation, les paris allaient bon train au sein des futurs spectateurs de l'île de Koffe. Les deux favoris sans surprise : Raskal et moi. Lorsque le soir fut venu, je rentrai à mon navire au port. L'ambiance était très festive à bord. Les hommes étaient heureux de savoir que j'allais participer et que même si je perdais face à Raskal, l'important c'était de participer. Seulement, ce n'était pas dans mon habitde de perdre une partie. J'étais plus que jamais déterminé à remporter face à cette face de porc ! Donc j'allais devoir jeûner jusqu'au début de la compétition qui allait débuter dès le lendemain matin.

Et aux aurores, mon réveil sonna, l'heure était venue. Je me rendis avec les autres participants à la place Saint-Maxime. Il y en avait une bonne centaine, tous prêts à en découdre face à Raskal. Parmis eux, il y avait certainement des pirates et autres écumeurs des mers, mais qu'importait. J'allais rafler la récompense de 100 millions de Berrys juste sous leur nez. La place toute entière était cernée par des centaines d'escaméras qui retransmettaient l'évènement dans le monde entier. Adossé contre un mur, Raskal fumait tranquillement une cigarette. Derrière ses lunettes noires, il scrutait l'assemblée, tentant d'évaluer la force de ses adversaires.


Car la Grande Orgie n'était pas un simple concours de nourriture ... C'était un concours de chasse ! L'île regorgeait de monstres en tout genre. Plus le monstre capturé était gros, plus on avait de chances de remporter le concours. Mais encore fallait-il le dévorer tout entier sans rien recracher, là le pari était difficile. Trois heures de chasse pour une heure de dégustation. Les organisateurs circulèrent dans la foule afin de distribuer le programme "bestiaire". Un inventaire des créatures commestibles et leur zone de chasse. Il fallait donc sélectionner avec précaution. Et j'oubliais ! Lorsque deux participants se retrouvaient sur le même lieu de chasse, un combat devait s'imposer à moins que l'un ne se désiste pour chasser ailleurs. Par tous les moyens, je devais éviter de croiser Raskal. Sa force était légendaire et je ne devais pas perdre de temps pour la chasse. Je connaissais très bien ce concours, et je savais quels étaient les monstres fétiches du Gobeur de Pirate ... Le paon-éléphant ou le Garibordy. Deux monstres géants très puissants. Personne n'osait les réveiller pour espérer les tuer. Trop dangereux, trop risqué. Alors je devais trouver un animal très grand, et succeptible de ne pas être convoité par Raskal ... Il n'y en avait qu'un : Maurice le Zapouk. Un monstre unique sur l'île, qui faisait preuve de facination par les ethnologues. Il était unique, indomptable et jamais vaincu. Même Raskal avait dû renoncer à poursuivre son combat contre le mastodonte pour aller chasser autre chose. Il était donc certain que le vieux porc ne tenterait rien contre Maurice. Le zapouk était une espèce disparue, et avec une telle prise, n'importe qui pouvait remporter la victoire. Car la chair de l'animal était si tendre qu'elle fondait dans la bouche. En plus de cela, elle était très légère, et loin d'être grasse. J'étais décidé, le zapouk allait être ma proie.

Le coup de sifflet retentit, le coup d'envoi était lancé. Les participants se ruèrent, se piétinèrent les uns les autres, certaines bagarres avaient déjà commencé. Mais moi, je n'en avais rien à faire. Deux pierres se logèrent sous mes pieds après que j'aie touché le sol. Je fus alors soulevé par ces caillasses, et je flottais dans les airs à plusieurs dizaines de mètres du sol. En contre-bas, je voyais Raskal qui n'avait toujours pas bougé, mais qui m'avai remarqué. Il releva ses lunettes et m'adressa un clin d'oeil avant de partir tranquillement en marchant. Quant à moi, je m'envolai à grande vitesse vers la baie du sud, le repère de Maurice le zapouk. Des hauts parleurs étaient situé dans tous les coins de l'île, et on entendait le commentateur hurler :

" Mesdames et mesieurs, le spectacle commence !! On peut déjà dire que de nombreux concurents sont en train de se battre du côté de la falaise ouest ... La pêche aux crabes-pinceurs est donc pour l'instant le thêatre d'un véritable massacre entre concurents ! Sans parler de la forêt aux araignées ! Pour l'instant personne ne se lance dans la chasse d'un monstre de plus de 300 kg ... Mais attendez ... Raskal Paskal s'est mis à courir, il a trouvé quel monstre chasser ! C'est incroyable ! Quelle vitesse ! Quelle forme physique ! Il se dirige vers ... Les nids de la caverne ?? Mon dieu c'est incroyable, il va tenter de renouveler l'exploit ! Il va s'attaquer encore au paon-éléphant, un monstre qui pèse plus de 800 kg et extrêmement dangereux !! JE VOUS LE REPETE C'EST IN-CRO-YABLE !!! Mais c'est loin d'être fini ... Attendez ... Oui ! Mais oui ! Le contre-amiral Ithar est en train de voler ! Oui, il vole dans les airs, raide comme un piquet, et debout en plus ! Et il se dirige vers ... la baie du sud ! Vous savez ce que ça veut dire chers spectateurs ? Maurice le zapouk ! Quelle folie ! Personne n'a pu abattre ce monstre mythique dont les écailles sont plus solides que l'acier !! Que va-t-il donc se passer ?? "

Je me reposais calmement sur la plage de la baie. Je devais prendre garde à ne pas aller dans l'eau, sinon j'étais fichu. Pouvais-je utiliser des masses d'eau grâce à mon pouvoir pour noyer le zabouk ? Non plus ... Il était réputé pour être un amphibien de première catégorie. Ainsi donc, j'avais peu de chances de vaincre ce mastodonte, d'autant plus que sa peau était réputée pour être la plus solide du monde (mis à part les écailles de dragon). C'est alors qu'un mugissement retentit. Une espèce de lézard géant sortit de l'eau en agitant sa longue queue reptilienne. Ses yeux rouges me dévisagaient, je sentais son souffle sur tout mon corps, le zapouk était devant moi, majestueux et terrifiant. Une tonne de muscle et de puissance.


Maurice hurla une seconde fois avant de se ruer vers moi, les crocs en avant. Je me mis alors à toucher le sable avec vitesse, puis avec deux énrormes blocs sablonneux, je pus m'assoir dessus et m'envoler. Le monstre ne parvint pas à me happer à temps, mais cette seconde de répit me suffisait pour déclencher une formidable tempête de sable. De violentes raffales aveulglaient alors ma cible qui hurla de plus belle. Mais il n'en avait pas terminé avec moi. Sa queue tournoya avant de fondre vers moi. Le claquement fut terrible. Mon corps fut complètement ébranlé de haut en bas, la douleur m'irradia entièrement. La puissance du coup me fit cracher une grande gerbe de sang, et je sentis toutes mes côtes se briser. Des larmes perlèrent. Je serrai les dents. Puis je m'étalai sur le sol, en tombant mollement. Le moindre de mes mouvements me causaient de terribles souffrances. Je grimaçai. Maurice s'apprêta alors à me croquer tout cru. Alors je sentis quelque chose m'envahit, prendre possession de moi ... Au moment où les dents du reptile allaient se refermer contre ma chair, je brandis mon poing, et infligeai un coup d'une puissance phénoménale. Je sentis toute la mâchoire du zapouk se fendre, ses dents étaient éclatées, son crâne était complètement bousillé. Mon gibier s'étala de tout son long dans le sable, il était mort. Je regardai alors mon poing qui avait prit une couleur noire. Je ne comprenais rien. Petit à petit la couleur disparaissait ... Etait-ce mon fruit du démon ? Non ... C'était autre-chose. J'avais déjà eu affaire à ce genre de chose ... A Killer Island face au rénégat Hidan. C'est alors que quelqu'un s'approcha de moi. Raskal Paskal ! Il trainait un paon-éléphant derrière lui alors que ce monstre faisait bien dix fois sa taille ! L'homme-porc avait revêtu son casque de combat. Il me regarda d'un air étrange avant de déclarer :


" Fu fu ... J'ai eu chaud ... Contre-amiral, j'ai cru que vous seriez mort face à un monstre pareil ... Mais tout compte fait, il s'est avéré que le "haki" qui sommeillait en vous se soit réveillé. Il s'agit d'un fluide qui seuls les êtres puissants peuvent obtenir. Néanmoins vous êtes loin de le maitriser et cela prendra du temps. Je vois que vous avez eu raison du zapouk, ce monstre local légendaire ... Même moi je n'ai pas réussi à l'égratigner. Mais vous souvenez-vous des règles ? Nous sommes deux chasseurs sur la même zone ... Nous devons combattre. Je vais m'emparer de votre butin si durement acquis ... "

" Je ne pense pas, Raskal ... "


C'est alors que le sable sous les pieds du Gobeur de Pirate se mit à bouger. Un trou béant se forma, un trou de dix mètres de profondeur dans lequel le grand favori tomba. La remontée allait lui être extrêmement difficile. Quant à moi, je me relevai et m'emparai de la prise de mon concurent. Le paon-éléphant allait être plus facile à transporter comparé au zabouk. De plus, le gibier de Raskal était toujours le plus gros en lice. Et j'avais faim, la viande de zabouk ne rassasiait aucun estomac. Grâce à des dizaines de rochers, je pus transporter par la voie des airs mon butin, et arriver à la place Saint Maxime à temps pour le concours de nourriture. Personne n'avait un monstre aussi gros que le mien. Il ne manquait plus qu'à tout dévorer. Une fois les trois heures de chasse écoulées, on installa le banquet. Il ne restait que onze participants, moi inclus. En attendant on m'avait donné les premiers soins pour mes côtes fêlées. Une fois à table, ce fut la partie la plus facile de ce concours. J'avalai le plus vite possible, mon appétit était sans limite. Je mâchai, avalai, mâchai, avalai, sans compter, sans contrôler. Une heure plus tard, j'étais déclaré vainqueur. Le commentateur était descendu de sa cabine, et vint jusqu'à moi.

" Incroyable ! Incroyable ! La Grande Orgie a donc un nouveau champion ! Raskal Paskal a été renversé de son piédestal ! Voici donc Ganesha Ithar, contre-amiral de la Marine, grand vainqueur de la troisième édition de la Grande Orgie !! Bravo à vous ! Et bravo aux organisateurs pour cette splendide compétition !! "

Deux jours plus tard, je sortais de l'hôpital. J'avais décidé d'offrir mon prix à la mairie de l'île. Je n'avais nullement besoin de Berrys, et en tant que nouveau champion, seule la gloire m'intéressait. Je n'avais plus qu'à partir pour un nouveau royaume car nous avions été affecté à une nouvelle mission. Je traversai la ville sous les hourras de la foule. Une fois arrivé au port, une silhouette familière scrutait l'horizon sur un des multiples quais.


Raskal Paskal. Il était prêt lui aussi à quitter cette île qui avait été le symbole de son incroyable ascension. Il se tourna vers moi et me sourit. Malgré tout, il restait honorable malgré sa stratégie traitre lors de la Grande Orgie. Il demeurait calme, et m'invita à le rejoindre. Une fois à ses côtés, il déclara :


" Le haki est une force que vous apprendrez à maitriser. Il en existe de trois sortes : le haki de l'armement, celui que vous possédez, le haki de l'observation, et le haki des rois. Un jour, peut-être j'obtiendrai cette force qui me propulsera aux sommets. Si je sais cette chose, c'est que là d'où je viens, au Nouveau Monde, des hommes maitrisant le haki, il en pulule. Faites attention à vous, contre-amiral. Nous nous reverrons peut-être un jour, ou dans dix ans pour la pochaine édition de la Grande Orgie. "

" J'ai été ravi de faire votre connaissance. Vous avez toujours été mon idole. Mes camarades de l'académie avaient un chanteur ou un artiste, et moi je vous avais vous. J'admire vore courage, votre force et j'ai toujours suivi vos aventures que les écrivains romançaient sur des bouquins qui vous étaient dédiés. Pour moi vous resterez toujours le champion de la Grande Orgie. "


Il m'adressa un dernier sourire avant de faire demi-tour. Il était temps de nous dire certainement adieu. Reverrais-je un jour cet homme si mystérieux ? Si fort ? Je l'ignorais. Mais un jour les pirates trembleraient en mentionnant mon nom. Je devais continuer pour atteindre les sommets, et peut-être un jour devenir un amiral digne de Ao Tatsu !

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue à la troisième édition de la Grande Orgie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Les autres île de Grandline-