AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[Flash Back] Île De Last Land

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 104
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: [Flash Back] Île De Last Land Mer 19 Déc - 13:07



















Mission Last Land !






--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cette Mission se déroule une semaine après l'évènement du "Jab".
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------


En pleine tempête, un modeste navire de la marine venait frapper les vagues de plein fouet de par sa coque. Au bord de ce navire, trois marines, des soldats qui avaient accompagné le Vice-amiral de la marine Byakuya Makkura. Il venait d’être à peine promu à ce poste en ayant quitté définitivement les rangs du Cipherl Phol Nine. Il était actuellement en pleine mission. Des bruits, des tirs, des lasers fusaient un peu partout, des explosions d’eau violente, des soulèvements d’eau titanesque. Le Vice-amiral de la marine se faisait poursuivre par deux cyborgs. Quel en était la raison ? Et bien Makkura avait mené une enquête sur les différents agissements reliant l’Amiral en Chef Charles et les échanges avec Sayuki. Tirant à perte leurs lasers, et Makkura lui qui tentait tant bien que mal de repousser ses même lasers avec son gaz de type logia. Mais en plus de devoir repousser les attaques des deux cyborgs qui le poursuivait en pleine mer à bord d’un navire, Makkura devait faire attention à la navigation, d’ailleurs il accourra immédiatement jusqu’au gouvernail pour changer de cap, car il allait droit vers des falaises, sans compter qu’il était en pleine tempête maritime. Et les deux marines qui restés venaient d’être éliminé.


Makkura lutterait contre la tempête, il ferait en sorte de dirigé le gouvernail pour que le navire ne divague pas à contre sens du courant marin. Il était en direction de l’île qu’il avait aperçut plus loin à l’horizon brumeux de Grand Line. La tempête était violente, mais apparemment pour les deux cyborgs cela ne leur faisaient ni chaud ni froid. Ils étaient tout simplement indestructible à première vus. Le vice-amiral vira donc de bord et le navire pris la direction adéquate tout en éparpillant les vagues tout autour, la coque cognant contre la mer déchaîné. Le navire arrivait à toute allure en direction de la fameuse terre en vue, en effet les vents violent de la tempête faisait pousser très brutalement le navire, Makkura esquissait un léger sourire pensant qu’il était tranquille mais loin de là, puisque de manière tout inattendue, l’un des deux cyborgs venait de sauter sur la passerelle du navire de la marine. La manœuvre avait le but de tuer le Vice-amiral avec un sabre. Ce n’était pas n’importe quel coup de sabre, il émettait une lueur vivace et lumineuse, sans doute qu’il jetait des lasers avec son sabre contrairement à l’autre qui le faisait avec ses mains.


Le cyborg était très rapide car en un instant et en pleine tempête il avait eu le temps de sauter et déjà de préparer une attaque digne de ce nom, pour Makkura c’était la pire des choses, devoir affronter deux cyborgs en pleine tempête c’était de la pure folie lui qui était un possesseur de fruit du démon, si il tombait en mer s’en était finit de lui. Il n’y arriverait jamais, en tout cas pas dans de tel condition. Soudainement le cyborg rabattait son sabre pour tenter de trancher le Vice-amiral tout en répétant frénétiquement d’une voix robotique « Destruction ». Prenant une impulsion et avec toutes les ressources de ça puissance au niveau des jambes il esquiva au dernier moment le coup du cyborg en se propulsant presque instantanément à la vitesse du « Soru », de ce fait, le coup d’épée de laser fut esquivé au dernier moment. Mais et en plus de ça, le cyborg venait d’exploser le navire à lui tout seul de cette seule attaque, mais comme il fallait s’y attendre, bête comme une machine il n’avait pas pensé qu’il exploserait lui aussi, mais ce n’était pas ça le vrai problème, étant donné la carrure impressionnante du cyborg ce qui le tuerait certainement serait se passage forcée dans l’eau et étant donné que c’était une machine de guerre il coulerait inévitablement sous l’eau.


Faisant preuve d’ingéniosité en utilisant ses cellules grises, Makkura venait d’éliminer l’un des deux cyborgs. En plein dans les airs il avait prit sa forme de gaz pour se propulser jusqu’au navire ennemi, étant donné que le navire de la marine venait d’être pulvériser. Le marine venait donc par la suite en atterrissant sur le haut du mat du navire sur lequel se tenait l’autre cyborg. Makkura ne prendrait pas le risque de descendre et de le combattre. Il se contenterait d’esquiver par quelques sauts et pirouettes les lasers qui venaient vers lui. Ça ne serait pas difficile l’île était déjà toute proche. Le vice-amiral décida d’y aller en avance, en effet il positionna ses deux paumes de main en direction de l’eau. Dégageant une importante partie de gaz de ses deux mains qu’il venait de produire, il utilisait le flux de gaz comme d’un propulseur très puissant. Le gaz produirait un jet qui pousserait le corps de Makkura jusqu’en direction de l’île qu’il voulait atteindre. De ce fait il gagnait de l’avance par rapport au cyborg qui était toujours à sa poursuite. Le temps de respirer et d’élargir la distance entre lui et le cyborg qui n’était pas prêt d’abandonner puisque en effet la machine de guerre immédiatement faisait maintenant cap sur l’île en question ou venait d’atterrir Makkura par les airs depuis la propulsion qu’il avait exercée grâce à son jet de gaz très puissant.


Un sifflement se faisait entendre au dessus de la terre ferme, c’était Makkura qui retombait très vite au sol, se transformant sous sa forme de gaz pour atterrir un peu plus loin sur un tas de buisson, les fesses en premier d’ailleurs. Il s’était enfoncé dans l’épaisse broussaille. Il gigotait un peu partout dans les buissons tentant de trouver la sortie pour respirer sans compter que toute les feuilles de ce buisson étaient en train de lui gratter et frotter le corps. C’était très désagréable, mais Makkura finit par sortir la tête en premier et le corps finit par tomber en suivant le mouvement de la tête par une roulade. A peine qu’il était debout, la première chose qu’il vu c’était la tête du deuxième cyborg qui ressemblait qui l’avait déjà rattrapé si vite. Le vice-amiral qui pensait gagner du temps et créer une certaine distance mais c’était raté. Même si les deux adversaires ne savaient même pas ou ils étaient tombés, ils continuaient tout de même à se faire la guerre, mais il était vrai que le marine n’avait pas le choix avec ce cyborg entre les pattes. Le vice-amiral toujours en faisant preuve de classe et de panache se releva, debout sur ses deux jambes il avait mit les mains dans ses poches en fixant longuement son adversaire fait de métal. Puis à la vitesse du « Soru » il s’était déplacé juste sous le nez de sa cible pour lancer alors de plein fouet en visant la tête du cyborg en question :



« Rokuougun !! »



C'est la technique ultime de ce style appelait Rokushiki, l’une des seules techniques qui était resté avec le « soru ». Elle permettait d'envoyer un impact d'énergie (comme l'impact dial) à l'aide de ses deux mains posées sur l'adversaire qui n'a que très peu de chance de se relever après le coup. La tête du cyborg avait totalement explosé sous l’impact et s’en suivit une explosion totale du corps cybernétique de l’adversaire de Makkura qui en avait enfin terminé avec cette satanée carcasse. Enfin le calme venait de s’installer, Makkura venait de s’apercevoir qu’il se trouvait au cœur d’une forêt noire. Sans trop savoir ou il allait, le vice-amiral s’enfonça d’avantage au cœur de l’épaisse forêt. La faim maintenant venait de le gagner soudainement, oui dès à présent il avait tellement faim qu’il se foutait de ou il pouvait aller ou seulement savoir ou il était, sa première préoccupation était d’abord de manger pour rassasier son appétit et reprendre des forces le plus rapidement possible. Alors qu’il avait engagé une assez longue marche à travers la forêt sans même sans rendre compte, une présence se fit sentir, puis une voix résonna, c’était une voix d’un petit garçon à première vue, il avait une sorte de bâton ou de canne en bois étrange, un chapeau étrangement semblable à ceux des sorciers tout comme le reste de son accoutrement et celui-ci s’écria alors à Makkura tout en se montrant mystérieusement en restant dans les pénombres des bois :


« Bonjour et bienvenue étranger ! Last Land vous ouvre ses portes ! »



Suite à cette simple phrase énoncé par le petit garçon, Makkura tomba dans un profond sommeil sans rien pouvoir dire ni même rien comprendre d’ailleurs. Ensuite le petit garçon qui avait donc vraisemblablement beaucoup de force pour quelqu’un de son âge souleva d’une seule main le corps du vice-amiral et il s’enfonça dans la sombre forêt avec lui pour partir donc au fin fond de cette étrange forêt. Qu’arriverait-il à Makkura et qui était ce petit garçon étrange et mystérieux ? Et comment avait-il pu endormir Makkura de la sorte ?


En surface sur cette fameuse île il n’y avait que roche, montagne et verdures et puis cette forêt sombre et sinistre. Mais pourquoi parler de surface ? Très simple « Last Land » est une île unique en son genre, elle contient plus d’une dizaine de milliers de canalisation terrestre, en effet l’île est sous la jonction d’une étrange nature, un phénomène naturelle inexpliqué, mais tellement incroyable. Des trous s’étalant sur plusieurs kilomètre de profondeur, car en effet l’île connaît une grande masse terrestre, mais connaît un fond qui est donc l’eau de mer, mais ce fond est extrêmement profond au point que jamais personne encore n’avait atteint ce même fond. Rappelons que Makkura avait été mystérieusement endormit par un garçon qui portait le déguisement de celle d’un sorcier. Il l’avait emmené suite à cela dans l’un des ses fameux tunnel terrestre pour aller sous terre.


Sous terre, c’était étrange, mais vrai, l’île de Last Land était en effet totalement construite sous la terre. Démentielle non ? Une cité entièrement fabriqué sous la terre ferme. Cela signifiait encore à quel point les tunnels et l’espace en bas était gigantesque. Makkura endormit, fut amené dans la capitale. Une capitale ? Cela signifiait donc qu’il y avait d’autre ville, et oui Last Land faisait pratiquement la taille d’une île ! Le Vice-amiral était tombé donc sur le top de cette étrangeté naturelle. Peu importe pour le moment, le marine haut gradé avait de toute foi à croire qu’il était dans un sacré pétrin, car cette île abritait des sanguinaires de pure race. Du gladiateur violent fendant un crâne avec le sourire, jusqu’à la bête féroce ayant le don de compréhension, Makkura avait gagné le gros lot encore une fois lui qui devait simplement à la base enquêter sur les différents liens entre l’Amiral En Chef Charles et Sayuki. Bref continuons, sur heure extérieure donc à la surface de l’île, il faisait beau matin mais sous la terre le soleil ni même le ciel était en vue, et l’air passait par tout les tunnels sans exception. Voilà pourquoi personne ne mourrait étouffé sous la terre et vu la taille de ses tunnels, c’était des tonnes d’air qui filait à toute allure à chaque seconde.


Le vice-amiral se leva en sursaut comme à son habitude après un choc tel quel la course poursuite de ces deux robots infernaux. Regardant autour de lui, il ne voyait personne. Se mettant debout sur ses deux jambes, il s’étirait tout en prenant le temps de se remettre de son choc d’hier. Petit à petit, sortant totalement de son sommeil il s’aperçut qu’il était nu, tout nu. Makkura soupira, en colère, il n’était pas très ravis que quelqu’un l’ai déshabillé et l’ai peut être relooké. Même si c’était une femme ça le gênait quand même et oui, notre ex-agent du CP9 était un pudique de pur souche. Il s’habillait rapidement, enfila ses vêtements qui n’avait même pas été plié, d’ailleurs il avait une douleur atroce au dos, et oui toute la nuit il avait dormit sur de la terre ferme, il n’y avait pas de lit. Malgré cela, Makkura aperçut de la nourriture plus loin au sol et se précipita dessus lui qui depuis le début était terriblement affamé, il venait de trouver son bonheur pour combler sa faim. Pendant ce temps là, quelqu’un s’apprêtait à rejoindre le vice-amiral dans ses quartiers éphémères de la capitale de Last Land : « Oenie » Tel était son nom.




L’homme qui montait mystérieusement les marches amenant aux quartiers de Makkura était en faite le doyen de Last Land, en d’autre terme une espèce de guide, très reconnut et très respecté sur l’île. Ce n’était pas qu’un homme, plutôt un très vieil homme qui avait eu beaucoup de vécu, puisqu’il était lui-même un ancien gladiateur sanguinaire ici sur Last Land en plus d’avoir été avant çela un agent du CP9 légendaire ayant travaillé avec le père de Kurisu Akaike à l’époque. Pour sa renommé dans son passé en tant que combattant confirmé dès l’âge ou il ne pouvait plus combattre il passa donc au rang de doyen, l’honneur suprême pour un combattant qui avait finit sa carrière de gladiateur fou adorant le sang jusqu’à en jouir. Le vieil homme donc ex-gladiateur entra sans frapper. Il aperçut Makkura qui était en train de manger comme un bougre, le vieil homme referma la porte derrière lui, il faisait assez sombre dans l’appartement de terre, ici tout était fait de terre, d’argile et de roche rien d’autre. C’était très rustique et les conditions de vie étaient parfois extrêmes, sans parler de l’hygiène affreusement désagréable et invivable. Le vieil homme habillé d’un costar-cravate chic s’approcha de Makkura tout en allumant une cigarette. Et en tirant sur celle-ci, il s’écria alors :



« Je vois que tu es réveillé…Vice-amiral ! Huhuhuhuhu… »



Dans le regard du vieil homme on pouvait lire la perfidie, le sadisme, la sournoiserie, tout n’était que négation chez ce vieil homme, sa voix était quelque peu désagréable, cruellement aiguë et insoutenable à l’ouïe, a croire qu’il n’était pas humain de par ses caractéristique péjoratifs, sans doute que la cigarette ne lui avait pas réussit. Son sourire était très inquiétant aussi, comme si il préparait quelque chose de sale et de mauvais. Puis le pire, il connaissait l’identité de Makkura puisqu’il l’avait appelé par son grade. Il était vrai que Makkura s’était fait un nom depuis qu’il avait quitté la filière gouvernementale du CP9. Mais fidèle à lui-même, Makkura gardait son sang froid et demeuré dans un calme olympien. Le marine était nonchalant, ignorant le vieil homme sans vergogne. Mais cela ne dura pas, puisque le vieil homme s’avança et d’un coup de canne fit voler la nourriture sur la terre, la rendant immangeable. Makkura ne fit rien et il ne devait rien faire, il ne devait pas encore montrer qu’il possédait un fruit du démon de type logia.


Sa stratégie première était de feindre la faiblesse la plus totale et une soumission fictive. Tant pis pour la nourriture, de toute manière le riz était peut être périmé au vu de l’odeur immonde de la chose. Il avait seulement mangé pour se remplir le ventre. Le vieil homme ensuite fit signe à Makkura de le suivre. Celui-ci ne rechigna même pas à ça, au contraire il suivit sagement le vieil homme. Tout deux entamèrent une assez longue marche à travers la capitale. Une demi-heure plus tard, au sein même de la ville sinistre et triste par son architecture, ils entrèrent dans un petit bâtiment. Ensuite une fois la porte traversée, ils marchèrent au sein d’un très grand couloir. Le couloir était orné de tête accroché sur des pics, des corps gisant au sol, l’odeur putride des cadavres entremêlaient était tout bonnement insupportable. Ensuite le vieil homme finit par arriver dans une salle ou se trouvait quatre personnes. Tous sans exception, cigarette à la bouche en train de fumée à plein poumon. Ils avaient une attitude étrange et sur leurs vêtements il y avait aussi également beaucoup de sang. Le vieil homme resta silencieux, quant un des quatre pris la parole, il avait des lunettes de soleil et il était chauve, habillé d’un costard chic.



« Alors voilà l’étranger qui est tombé sur l’île ?! J’espère qu’il satisfera l’Oracle de l’Amour ! »



L’oracle de l’amour ? C’était extrêmement étrange, les autres hommes eux aussi avait une étrange manière de se comporter, comme ci ils étaient hypnotisé ou comme ci ils étaient possédés. L’ambiance était sinistre en fin de compte. L’homme chauve avait permis l’accès à l’ascenseur qui menait à un niveau plus bas sous la terre. Le vieil homme toujours silencieux et souriant se contenta de faire marche une nouvelle fois, et Makkura malgré lui totalement calme et maître de ses émotions suivait le vieil homme sans dire un seul mot comme-ci lui aussi était hypnotisé lui aussi, il fallait jouer le jeu et faire preuve de soumission afin de mieux tromper l’ennemie. Ils entrèrent tout deux ensuite dans un ascenseur et le vieil homme activa une sorte de grosse mallette, une fois activation l’ascenseur descendait à un niveau plus bas sous la terre. Ensuite l’ascenseur se stoppa de nouveau car il avait atteint un niveau plus bas. L’ascenseur ensuite une nouvelle fois redescendait, cela signifiait qu’il y avait quelqu’un qui avait activé le bouton d’appel et donc qu’il y avait encore des niveaux plus bas, ce qui était en soit assez hallucinant, comment une tel île pouvait exister ? Mystère, parfois l’univers pouvait regorger de chose inexpliquée par la nature de l’homme. Bref Le vieil homme accompagné d’un vice-amiral totalement serein et calme et toujours avec une dégaine classieuse marchaient maintenant en direction d’une salle. Dans cette salle, à peine un pas posé à terre qu’on pouvait voir d’innombrables corps démembrés gisant sur le sol toujours avec cette odeur infecte, si Makkura n’avait pas été habitué à l’odeur de son propre gaz nul doute qu’il aurait vomis ses trippes depuis bien longtemps sous l’odeur ignoble de putréfaction. Au loin sur une chaise en or imbibé de sang on aperçut un homme. Cet homme avait un long manteau rouge, il se leva subitement de sa chaise en or puis d’une réaction étrange il s’écria alors en mettant sa main de manière à n’y voir qu’un seul de ses yeux.


« OOOOOH !! Le visiteur qui s’est perdu ?! C’est lui n’est ce pas ? Son corps est propice au combat, bien qu’il soit un peu frêle sur les bords, il est maigre aussi ?! Je peux sentir qu’il à déjà combattu dans sa vie, peut être qu’il fera l’affaire pour seigneur « Okiurya » !! SUPER SUPER SUPERR !! Tu peux passer avec lui !! »



Alors voilà l’Oracle de l’Amour…Pourquoi était-il appelé par Amour alors qu’il n’en avait ni le caractère ni la dégaine. C’était encore une fois très mystérieux, mais ce qui était sûr c’est que cela ne lui allait pas du tout. L’Oracle de l’Amour s’empressa d’ouvrir une immense porte enchaîné, il tira les chaines en s’en briser les os. Les chaînes en étaient tellement lourde qu’il devait s’allonger pour tirer au maintenant au niveau du sol de toutes ses forces. Une fois la porte ouverte il s’écria alors à l’attention de Makkura accompagné du vieil homme qui était là en tant que guide donc.


« Bienvenue…En enfer !!! »



« Sous cette terre il fait incroyablement chaud, surtout derrière cette porte qui se trouve sur l’axe le plus chaud de cette île !! YAAAAAAAAAAAAA !! »


S’écria-t-il d’un cri sinistre et très désagréable. Un cri qui en disait long sur son excitation. Derrière cette porte il y avait d’innombrables tombes, il faisait extrêmement chaud, une chaleur très lourde et insupportable. Le vieil homme poussa Makkura pour aller de l’avant, ensuite il injecta violemment une pilule dans la bouche de Makkura, cette pilule était destiné à le « réveillé » de son état de fatigue avancé, afin qu’il puisse être au summum de sa force. Ensuite il mit un parchemin posé sur le sol et le vieillard referma la lourde porte avec l’aide de « L’Oracle de l’Amour ». Makkura venait donc d’être enfermé dans cet enfer morbide et extrêmement chaud. Après avoir avalé la pilule, le Vice-amiral reprenait peu à peu ses esprits. Il avait un mal fou au crâne qui venait de le lancer. Mais ce qui lui faisait plus mal à cet instant là, c’était cette vision chaotique qui s’offrait à lui là juste devant ses yeux. Affichant une mine qui en disait long sur sa colère et sur sa frustration il était pensif. Se demandant bien ou est ce qu’il avait pu tomber. Ensuite Makkura remarqua le parchemin au sol, qui était en train de prendre légèrement feu tellement le sol était chaud. Il le ramassa rapidement et commença à lire ce qui était inscrit. Il y avait écrit beaucoup d’épreuve qui menait à un certain temple qui était l’épreuve final. Au dos de ce parchemin il y avait une carte. Cela signifiait que Makkura était sous le joug d’un spectacle morbide, il y avait des spectateurs donc qui le regardaient à ce moment même ! Par quel moyen ? C’était assez étrange. Mais à ce même moment là, d’un endroit inconnu Makkura pouvait entendre quelqu’un parler. C’était une voix féminine qui était en train de commenter la venue du Vice-amiral de la marine.















Codage fait par Raio, pour Raio & Byby. Ne pas recopier mais demander si vous le pouvez.

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 104
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: Re: [Flash Back] Île De Last Land Jeu 20 Déc - 0:55



















Mission Last Land !







« Hé oui, voilà la bête de course numéro 4874 ! Pour votre plus grand plaisir prenez les paris !! Vous assistez à l’épreuve de la roche morte et que le jeu commence HIIYAAAAA !! »

~~ Le public était constitué d’êtres étranges ! Des squelettes parlant ? ~~



« La Roche morte c’est flippant !!! J’y laisse deux ans de vies !! Moi six cents !! Je parie sur la roche morte !! »


Phénomène inexplicable pour le moment, mais tout se résoudrait rapidement au fur et a mesure des épreuves à traverser. Pour le moment Makkura qui était sur la place de l’épreuve ne pouvait seulement qu’entendre cette commentatrice. Le Vice-amiral était dans le flou total, mais la première épreuve comme le disait cette femme aux cheveux verts, allait débuter et elle consistait à fuir un immense rocher, mais ce n’était pas aussi simple que ça, il fallait passer entre chaque tombe et éviter chaque piège. Makkura avait put lire ceci concernant la première épreuve. C’était donc une épreuve de course de vitesse et d’agilité. Makkura se mit en place, il ne plaisantait pas, il était sérieux et concentré, il ne savait pas pourquoi il faisait ça mais pour le moment il devait favoriser la survie et il réglerait les détails plus tard. En effet le top départ fut lancé, un gigantesque rocher commença à arriver en trombe sur Makkura, le marine alors se mit à courir à toute vitesse. Poursuivit par le rocher, la chaleur rendait la course extrêmement difficile, c’est alors que les premier pièges s’activèrent, des centaines de flèches arrivèrent au même moment, plus loin des pieux et des lances aiguisés lancé à vive allures par des machines étrange.


Des tombes, on pouvait voir jaillir des mannequins fabriqué qui déchargés des balles en plusieurs flopées. Makkura se contenta d’esquiver à la vitesse du « Soru » une bonne partie des flèches, tout en esquivant également et inlassablement les lances. Il repoussait les piques des pieux par plusieurs coups de poing simultané en brisant celles-ci. Makkura pouvait très bien se laisser transpercer de toute part en laissant son logia faire tout le boulot, mais il voulait garder secret son pouvoir afin de pouvoir l’utiliser dans un moment inattendu. Repoussant les balles par une lance qu’il avait saisit en plein vol, l’effort était surhumain. C’était extrêmement éprouvant en plus de cela le rocher géant gagnait de plus en plus de vitesse et Makkura accumulé de plus en plus de fatigue et sans parlé de la chaleur intense et infernal, il respirait extrêmement mal, il trébucha sur l’un des coins d’une tombe, tandis que le rocher géant était dangereusement en approche. Makkura se releva en une pirouette effectué rapidement en prenant position sur sa main droite en position du poirier pour reprendre appuie sur ses deux jambes. Les pièges devenaient de plus en plus intense est nombreux, mais l’espoir et la volonté faisait naître en Makkura une immense force. Le bout du chemin était là, mais le rocher était dangereusement en train de se rapprocher, cinq mètres de distance les séparaient, la crainte d’être écrasé et donc que tout le monde puisse voir les capacités de logia du gaz de Makkura.


Il décida de se surpasser d’un point de vue physique, des veines palpitantes apparurent soudainement sur ses cuisses et les mollets. Sa course s’accélérer mais c’était insuffisant, le rocher gagnait du terrain, quatre mètres, puis trois, pour finir à deux, le rocher dans sa rotation dégagé une puissante force de rotation, plus qu’un mètre maintenant. Makkura se retourna soudainement te d’une force surhumaine il brisa le rocher en mille morceau sous les cris émerveillés du public maintenant en pleine excitation. Mais le Vice-amiral ne s’arrêta pas là, car les pièges étaient toujours actifs. Il continua une très longue course à travers les tombes toujours en esquivant par diverses méthodes d’esquives et figures acrobatiques, finalement il arriva a l’entrée d’un immense tunnel il entra en sautant dedans et en évitant les derniers projectiles. Exténué, Il resta longuement allongé dans le sombre tunnel, il faisait toujours aussi chaud, mais Makkura profiterait de cette pause pour reprendre son souffle. La commentatrice allait faire une annonce dans l’autre endroit caché ou les spectateurs pouvaient voir le spectacle via des sortes d’escargophones "caméra" qui était placé un peu partout.



** L’enfoiré il se débrouille bien ! Il est plus fort que je ne le pensais !! Mais ce n’est pas grave avec ça il y aura plus de paris et l'audimat va augmenter ! **



« Mesdames et Messieurs nous allons passés à l’épreuve suivante : « Le parcours du combattant » youpiiiiii »


Pendant que les spectateurs se déchaînaient de joie de voir que Makkura avait presque faillit à la première étape le vice-amiral se releva, il traversait le tunnel, marchant doucement pour ne pas être surpris d’un piège ou de quelque chose comme ça pendant qu’il marchait sur le parchemin il lisait à quoi consistait la seconde épreuve, et elle était très difficile. Le « Parcours Du Combattant ». Cette seconde épreuve consistait à combattre d’innombrables adversaires sur un parcours propre, un chemin qui menait donc à la troisième épreuve. Mais ce n’était pas des adversaires pitoyables, bien au contraire il s’agissait des gladiateurs de pur sang, ne combattant et ne vivant que pour le crime et la vue du sang. Makkura sortit du tunnel et c’est alors que face à lui, la vue de l’horizon était difficile à accepté, sur un immense chemin long et périlleux et très étroit se trouvait d’innombrables adversaires, on ne pouvait même pas les compter ni même savoir jusqu’où s’arrêtait le nombre d’adversaire tellement le chemin paraissait infinie.


**~~| POM POM... !!|~~**[/i]



**~~| POM POM... !!|~~**


Il faisait face à une armée de combattant, cette épreuve risquerait de lui faire extrêmement de mal surtout que Makkura dans l’immédiat ne voulait pas encore se servir de son pouvoir du logia de gaz. Le Parcours Du Combattant. C’était bel et bien le cas de le dire, car sur un très vaste chemin de pierre et de roche brute se tenait des hommes armées jusqu’aux dents dressés tout droit vers Makkura. Le marine, serrant les poings se mit en position, après un très long moment de silence, c’est alors qu’un pas vif frappa durement le sol, puis d’autres pas tout aussi brusque martelèrent le sol par des bruits brusque, c’était en effet les hommes qui se hâtaient comme d’une meute de loup prêt à bondir sur leur proie. Makkura restait silencieux pour l’instant, il y avait une certaine marge en termes de distance entre lui et tous les combattants qui venaient vers lui. Après un soupir en signe de concentration, Makkura se mit à son tour à courir à vive allure et à chaque pas l’intensité de sa vitesse augmenté, il était en constante accélération, accourant droit vers la troupe enragé de guerrier, sans doute entraîné pour cette occasion dans cette épreuve spécifique et très rude pour celui qui la traversait.














Codage fait par Raio, pour Raio & Byby. Ne pas recopier mais demander si vous le pouvez.

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 104
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: Re: [Flash Back] Île De Last Land Jeu 20 Déc - 12:38



















Fin De La Mission Last Land !





Ça y est la troupe de guerrier de la première ligne d’attaque de cette épreuve était en vue, Makkura accourra en direction des gladiateurs, il avait fauché le premier en un coup de poing sec qui lui avait brisé les cervicales. Il avait ramassé le sabre de celui-ci afin de pouvoir mieux se protéger car ses seuls poings n’allaient plus suffire cette fois-ci. Makkura tenant le sabre qu’il venait de ramasser vers le bas, il continuait de courir. La lame frôlant le sol au point de créer des éclats d’étincelles tellement la course était intense. Ensuite le second homme de cette lignée d’attaque surgit d’un saut, Le marine continua sa course l’air sérieux. Il faisait volte face, pour ensuite rabattre son sabre vers le haut puis au moment propice, il avait de nouveau rabattu sa lame vers la nuque du premier guerrier qui s’était mis sur sa route, c’était une sorte de coup du lapin, mais lancé avec le sabre et avec le tranchant de sa lame, de ce fait, le premier guerrier venait d’avoir la nuque tranché. Déjà une première victime. Les guerriers avaient été surprit de l’agilité du vice-amiral. Il pensait avoir à faire à un marine qui était du genre à rester assit derrière son bureau et à donner des ordres sans bouger d’un cil, mais ils ne savaient pas qu’ils avaient à faire à un ex-agent du CP9. Mais ce n’était pas finit bien évidemment, puisqu’un autre tenta une percée en pointant son sabre de l’avant avec la pointe pour tenter de transpercer le cœur de Makkura, il était rapide.


Avec toutes les ressources motrices musculaires au niveau des jambes le marine exécuterait un saut vertigineux pour esquiver au dernier moment le coup du guerrier et en passant par-dessus la tête de celui-ci. Il asséna un violent coup de talon à la nuque pour la lui briser, et son adversaire ne put résister à une telle force. Il en était mort sur le coup. D’autres guerriers se hâtaient aussi vite que leurs camarades perdaient la vie. Le vice-amiral se faufila entre deux hommes, derrière le premier il lui trancha le corps en deux dans l’axe sans ménagement quelconque. Ensuite il se retourna vers le second et lui lança une tranche horizontale séparant son corps en deux troncs bien distincts. Les corps mort tomberaient les uns après les autres bouts par bouts, mais ce n’était pas terminé puisqu’il y avait énormément d’ennemis à éliminer. Un autre guerrier surgit du flanc gauche de Makkura et tentait d’asséner un violent coup de tête. Makkura contra avec le pommeau du sabre. Le coup de tête avait été tellement puissant qu’il glissait légèrement sur le sol par le biais de ses plats de pied, libérant un léger soulèvement de poussière par le frottement de ses tongs au niveau du sol. La rage combative de ses gladiateurs avait atteint le paroxysme.


Makkura était réellement accablé par tant d’ennemie, il hésitait un instant avant de pouvoir utiliser son logia, mais finalement il renonça à cette idée, il devait encore garder son pouvoir secret pour le dévoiler au bon moment afin de créer la surprise chez l’ennemi. Un autre guerrier surgit le poing armé d’un poing américain pour frapper violemment et durement Makkura au niveau du visage. Le marine des hautes sphères au dernier moment s’abaissa pour esquiver le coup pour riposter aussitôt en assénant un coup de pied violent visant la nuque de son adversaire. Certains des guerriers présents commençaient à douter de leur propre capacité en voyant le vice-amiral se démener de la sorte. Comme un Loup sauvage qui ne perdait pas la face quoi qu’il arrive. Une certaine noblesse se dégageait de Makkura qui agissait toujours avec classe et panache. Une fierté et un sens de l’honneur assez rare. Mais ce n’était pas finit, d’autres hommes se hâtaient cette fois-ci avec des sortes de bouclier en bois, mais cela n’arrêterait pas le marine plein de fougue. Il accourrait maintenant en leur direction pour exécuter un saut ahurissant afin de se propulser dans les airs, pour redescendre sa jambe telle une massue et de surplus ce coup de pied lui servit de briser le bouclier en bois avant de pouvoir atteindre sa cible une nouvelle fois.


Mais ce n’était pas finit un autre adversaire dissimulé venait dans le dos de Makkura et tenta de le transpercer au niveau du cœur. Le bougre son armure ne lui rendait pas service, ses pas pouvaient être entendus à des kilomètres, il n’était pas difficile de deviner sa trajectoire. Le vice-amiral d’un saut périlleux arrière venait d’esquiver de nouveau l’attaque pour arriver au dessus de la tête de son adversaire, afin de lui transpercer la tête pour en finir définitivement avec lui. Mais même avec ce genre d’aptitude physique c’était loin de suffire car plus Makkura tué d’ennemis et plus il y en avait, et le nombre ne cessé d’augmenter au fur et à mesure. Et cette fois-ci ce n’était pas un ou deux adversaires qui venaient en même temps, mais c’était carrément un groupe de vingt combattants se jetant comme une troupe de sauvage affamé par la violence. Makkura n’avait plus le choix, il jeta le sabre sur le côté, afin d’avoir sa main droite libre. Cette fois-ci il allait user de son pouvoir car il ne pouvait faire autrement. Il leva son poing vers le ciel et lança.



« Gasu Cerberus !! »



Kurozakuro venait de modeler avec son logia du gaz trois têtes de chiens, le fameux cerbère des enfers. Après avoir modelé cela, de par son poing droit qu’il cible ensuite vers ses adversaires, le cerbère de gaz s’abattrait inévitablement sur les cibles visées, la bouche des trois têtes de chiens avalerait les ennemies en un instant, ensuite le Vice-amiral allumerait une allumette pour finalement mettre le feu au gaz qui inévitablement exploserait aussitôt. Pris dans la gueule des trois têtes de chiens, il n’y avait aucune échappatoire pour faire face à l’explosion qui suivrait. Le feu crée par l’intense chaleur combine au feu et au gaz, avait tout avalé sur son passage. Makkura ne s’était pas seulement contenter d’éliminer une vingtaine de guerriers, non il avait fait en sorte d’annihiler tout les guerriers en un seul coup, tout en faisant répandre son attaque «Gazu Cerberus » sur tout les guerriers présent qui constituait cette épreuve de parcours du combattant. De ce fait Makkura venait de clore cette épreuve par une attaque finale qui avait réduit à néant ses adversaires qui finissaient finalement en un tas de cendre. Peu à peu le feu se dissipa, alors que Makkura pensait que tout était finit, un homme surgit des petites flammes. Frappant tout d’abord le sol de sa lourde épée, il s’écria.


« Hm…je ne pensais pas qu’un soldat de la marine pouvait avoir autant de fougue, moi qui me faisais une image d’homme gras et répugnant assit derrière leur bureau à donner des ordres, je vois que tu déroge à cette image que j’avais en tête…Je me présente, je suis Maxwell Oder, le combattant ultime de ce parcours ! Jamais personne ne ma vaincu en 30 ans et ce ne sera sûrement pas un jeune Roi inexpérimenté comme toi qui va commencer… »



« Prépare-toi à périr et à dire Adieu à ce bas monde ! »


Le dernier adversaire de ce parcours était donc là, se tenant vaillamment et droit sur sa position juste devant Makkura. Le Vice-amiral de la marine fixait du regard ce fameux « Maxwell Oder », il avait l’air assez fort, mais peut être n’était-ce qu’une image ? Nous allions le savoir immédiatement. Celui-ci se jeta corps et âme en direction de Makkura pour l’entailler de toute part en des coupes successifs et très puissantes. Les coups traversaient Makkura sans que cela ne lui fasse quoi que se soit, Makkura restait de marbre sans bouger, tandis que son adversaire grinçait les dents. La rage de ne pouvoir blesser le vice-amiral le rendait encore plus violent mais bien évidemment face à un logia c’était totalement inutile. Le haki de l’armement ou le granit marin était essentielle pour pouvoir inquiéter ce genre de pouvoir. Makkura laisserait son ennemie entêté s’épuiser et malgré qu’il ai comprit que le combat était déjà joué d’avance, Maxwell n’arrêtait pas de frapper avec sa lourde épée, le visage en sueur, chaque goutte perlait sur son visage pour tomber inlassablement au sol.


Makkura allait en terminer maintenant. Il saisissait la mâchoire du sabreur qui lui faisait face et le désarma en donnant un coup de genoux dans la main qui tenait l’épée. Une fois désarmé, il le soulevait par la mâchoire pour ensuite y faire libérer un gaz toxique puissant qui venait donc de s’introduire fatalement dans la bouche de celui-ci. Le gaz toxique se répandrait dans la totalité du corps de Maxwell. Ensuite le vice-amiral lâcha prise en jetant Maxwell au sol d’une force surhumaine. Les mains dans les poches, toujours d’une classe et d’un charisme fou, Makkura quitta les lieux en laissant Maxwell derrière lui qui maintenant suffoquait en souffrant du poison qui l’avait envahit pour finalement le tuer dans d’atroces douleurs. Makkura allait maintenant devoir déserter les lieux, se laissant emporter sous sa forme de gaz il se ferait entraîné par les courants puissants à travers les tunnels souterrains pour finalement se retrouver à la surface. Il avait rejoint le navire du cyborg qui l’avait poursuivit au tout début en venant sur cette île. La mission avait prit fin subitement mais Makkura tenterait de percer le mystère de Sayuki tôt ou tard.


















Codage fait par Raio, pour Raio & Byby. Ne pas recopier mais demander si vous le pouvez.

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Flash Back] Île De Last Land

Revenir en haut Aller en bas

[Flash Back] Île De Last Land

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Les autres île de Grandline-