AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

A l'aube d'une grande aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: A l'aube d'une grande aventure Mer 19 Déc - 18:47

North Blue. Réputée comme la moins accessible des Blue, à cause notamment de sa localisation septentrionale (et fatalement de ses climats plutôt froid), mais aussi à cause de ses nombreuses îles-dortoirs, drapées dans un voile de sérieux et habitées seulement par des travailleurs. Qu'ils soient ouvriers, négociants, charpentiers, si les hommes veulent plonger à corps perdu dans leur travail, alors ils se rendent sur North Blue. Si un inconscient s'y retrouve par hasard, qu'il soit prêt à troquer ses journées à ne rien faire contre des journées passées à travailler, ou sinon il ne survivra pas. Mais, comme toutes les mers de ce monde, la plus nordique des Blues a son lot de pirates. On dit même que le cœur des hommes y est froid comme la glace, et qu'un pirate de North Blue sera sans pitié. En accord avec la masse de travailleurs dans la grisaille, il y a de nombreuses tavernes plus ou moins réputées: l'alcool, ça réchauffe un homme... L'histoire d’aujourd’hui se passe sur une île quelconque de North Blue, réputée pour ses mines de charbon et son alcool de prune capable de retourner le cerveau du plus chevronné des buveurs. Par une froide et grise après-midi...

Gouki soupira. Son frère et lui étaient retournés sur North Blue il y a de cela trois ans: sans même que notre héros eut besoin de l'expliquer, son jumeau avait senti qu'il avait des choses à régler. Sur ces eaux, Gouki avait commis le plus affreux des pêchés: le meurtre. En embrassant la carrière de pirate, il aurait sûrement à le commettre à nouveau, mais plus en se laissant aveugler par la rage comme la dernière fois: son patron ne méritait pas la mort. Le regard de sa douce avait été la pire des conséquences: depuis lors, jamais plus il n'était parvenu à adresser la parole à une femme, excepté sa mère et ses cousines. Il soupira de nouveau: la grisaille n'aidait pas à aller mieux. Il resserra le col de son manteau, puis jeta un regard vers son frère: celui-ci semblait apprécier, comme d'habitude. Était-ce les donzelles peu vêtues qui lui faisaient des clins d'oeil, dont notre pirate dut détourner le regard dès que leurs yeux brillants l'effleurèrent, ou était-ce simplement l'agitation dans ce port marchand, le fourmillement des activités humaines? Ketsueki avait été "traumatisé" par la prison et appréciait la liberté: il se remplissait donc de la jouissance de pouvoir faire ce qu'il voulait. Le balafré sourit à son jumeau, puis enfonça ses mains dans ses poches et ils reprirent leur marche de plus belle. Enfin, ils finirent par atteindre une taverne, et un écriteau au dessus de la porte annonçait ce que Ketsueki recherchait: ils avaient LA fameuse liqueur de prune.

C'est donc tout naturellement que les jumeaux pénétrèrent dans le troquet, s'installèrent au bar. Une serveuse plutôt jolie, à la poitrine ronde finement dessinée, et au visage fin encadrés de boucles d'ébènes (c'est tout ce que Gouki avait pu apercevoir avant de tourner la tête, se refusant de voir cette femme) s'approcha, et demanda ce que ces messieurs désiraient. Notre héros déclina la proposition, et son frère commanda une bouteille de la liqueur. La serveuse éclata d'un petit rire cristallin, fit volte-face, les pans de sa robe froufroutant, et se dirigea vers la cuisine. Le Cahir profita de ce battement pour observer la salle: une taverne somme toute classique, au plancher de bois sombre recouvert ça et là de poussières, des tables rondes solidement fixées au sol, entourées soit par des tables soit par des banquettes. Des gens de tous genre peuplaient la salle: des notables en costume de velours écarlate, des travailleurs au corps solide vêtus d'un marcel, une bouteille de Jacky à leur table et des tatouages de la Légion sur les bras, et bien sûr des amoureux se bisouillant comme si leur vie en dépendait. Gouki tourna de nouveau la tête et regarda fixement la table, entre ses mains, comme s'il cherchait à suivre toutes les lignes du bois. Il ne quitta pas cette position lorsque la serveuse revint, apportant la bouteille du liquide violacé sur un plateau. Elle la déposa en se penchant vers la table, son décolleté révélant ses deux sphères de tissu adipeux (que Gouki dédaigna, car contrairement à tous les hommes, des seins ne le rendaient pas heureux, bien au contraire)

La bouteille de verre fumé ne resta pas fermée bien longtemps, puisque Ketsueki s'en empara et s'en servit un grand verre. Il en proposa à notre héros, qui refusa: il savait qu'il ne tenait pas l'alcool, alors une liqueur réputée pour retourner le cerveau même des plus grands buveurs, très peu pour lui. Il se reprit à sa contemplation de la table, et le temps avança doucement, la serveuse (qui apparemment s'appelait Nancy d'après les cris venant de la table des travailleurs en marcels, visiblement eux aussi éméchés) aussi. Le temps passait, la bouteille se vidait, les gens allaient et venaient dans la taverne, et de plus en plus de femmes l'occupaient, et l'alcool semblait avoir un effet très grisant sur Ketsueki, au grand dam de Gouki qui craignait le moment où il allait devoir réparer les pots cassés: il avait beaucoup de mal à rester sérieux en présence d'autant de femmes. Il se leva, prévenant son frère qu'il allait aux toilettes, et avança dans la salle, slalomant entre les serveuses et leurs robes décidément trop courtes. Ne faisant pas attention, il entra soudain en collision avec quelque chose, ou plutôt quelqu'un, et le SPLASH sonore qu'il entendit lui apprit que le bonhomme s'était renversé quelque chose dessus. C'était un homme plutôt grand, mais légèrement plus petit que notre héros, avec des cheveux pâles qu'il portait jusqu'à la nuque, et une dentition assez aiguisée. Il regardait notre héros et suintait visiblement la colère. A cause du bruit, tout le monde regardait Gouki, même les serveuses... Notre héros soupira, puis prit la parole:


- Excusez-moi, mon brave. Je ne voulais pas vous bousculer, et encore moins vous faire renverser votre verre. Je vais immédiatement vous rembourser...


Dernière édition par Gouki le Mer 19 Déc - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Mer 19 Déc - 19:25



Ace & les frères Kyookoo
« Un verre de trop...»


Les journées sont fatiguantes. Au fond, on travaille trop. Enfin... ON... Je devrais plutôt dire JE. Après tout, je travaille solo. Et même si récemment j'ai fait un casse avec un autre type, cette ... erreur n'est que l'exception qui confirme la règle. Même si j'ai fait un partenariat pour un soir avec un mec, que je reverrais sûrement jamais, je comptais bien travailler solo. Devenir un grand, puis surtout... Botter le cul de mon brother une fois que je le reverrais. De nous deux, il n'y a que moi qui peux rester debout, lui, il tombera comme tout les ainés qui tombent devant le cadet. Jamais je ne serais le maillon faible et jamais je perdrais mon paris contre lui. Car au fond, ma " carrière " de pirate solo, je la dois à lui et son idée. Son idée de chacun voler de nos propres ailes pour alors aller à la chasse aux étoiles pour se revoir plus tard on ne sait où pour voir qui est THE brother. Qui est le plus fort des deux. N'est-ce pas un beau lien au final ? Les fréres qui ont grandis dans la pauvreté et qui désormais veulent se démarquer ? Comme on peut le voir une fois de plus, chaque relations frére-frére sont uniques et apprennent à chacun.

Bref, passons ce moment remémoration de morales entre fréres, là n'est pas la question. Comme je l'affirme, on travail trop. Et je comptais bien appliquer les dictons classiques tel que " Après l'effort, le réconfort ". Ce soir, j'allais claquer du berry que j'ai volé il y a peu. Où ? Peu importe, j'allais boire et fêter cela personnellement. Ce premier pas vers la célébrité qui ensuite me ménera au but d'être le plus fort.
C'est donc d'humeur joyeuse que je me dirigeais vers la première taverne du coin. Là où il est réputé d'y avoir de la meuf plaisante à regarder. Sourire carnassier aux lèvres, l'air heureux, mon épée imposante dans le dos, je poussais la porte de cet établissement. Je m'ouvrais les portes du plaisir indirect qu'est la vision de femmes et le droit de boire ce qu'ils nous plait. La liberté en soit si on peut dire. Les regards ne fusent pas fort heureusement. A la longue le monde c'est habitué à voir des gens armés et tant mieux. J'aurais pas envie de devoir repousser tout ceux qui se disent que mon épée est grande donc chéros à revendre ou autre. Car le premier qui essaierait me la voler.... Plus de mains pour sûr...
Cherchant une place, je vins à être interrompu dans ma recherche de place quand une charmante demoiselle vint me demander ma commande. C'est donc naturellement que je lui demanda une boisson alcoolisé. Une bonne bière bien mousseuse. C'est donc rapidement qu'elle me l'apporta et que moi, je repris ma recherche de coin tranquille. Tss... Ce soir ce sera tranquille, pas de baston ou autre. Cette idée de jouer le bisounours ça m'énervait intérieurement mais bon. Si ça devait être le cas alors soit, ce soir ce sera calme.
C'est avec ce raisonnement que j'oubliais à quel point le destin était capricieux envers les plus méritant. Et dans un moment d'innatention, je me fit légèrement bousculé par un mec, ce qui eu pour effet de renverser ma binouse sur mon haut... Mon haut violet pâle devenu plus foncé à cause du liquide fermenté... Je relevais le regard alors que le mac commençait à s'excuser. Ainsi, du tac au tac, ma personne restant ce qu'elle était, je vins lui dire d'une voix qui démontrait légèrement l'agacement du moment.
Mon corps agis tout seul, comme si sa personne avait attiré mon poings. Réaction au quart de tour, je le saisis par le col sans pour autant pouvoir le soulever, dieu que ça aurait été plaisant... ça aurait donné lieu à un cliché mais qui marche tellement de fois... L'air zehef, je lui dit alors;

" Me rembourser ? Un peu que tu vas me rembourser tête de fion.. Mais crois pas que je suis gentil parce que tu as une tête pas gâtée par la nature... Tu vas aussi payer la tournée du patron au passage... On se comprends j'espère ?"


Ma main libre se dirigea vers la poignée de mon arme plutôt lourde. Et dans un geste se voulant menaçant, je décrocha celle-ci de mon dos, la lame tombant lourdement au sol démontrant son poing imposant. L'ambiance allait peut-être devenir plus chaleureuse en fin de compte.. En plus de ça, il a une tête qui démontre une certaine... Bestialité. J'allais m'amuser...

Cependant, j'imaginais pas à quel point, ne sachant pas qu'il avait un frére présent... Les réaction n'allaient pas tarder.




27 Lignes


Dernière édition par Ace Lagan le Ven 21 Déc - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Jeu 20 Déc - 1:07

    Voilà un moment que nous voyagions, Gouki et moi. J'ai passé trop de temps en prison et je n'ai pas assez vu le monde. Je doute qu'il soit un jour possible de voir complètement le monde. Mais en devenant le seigneur des pirates, je m'en approcherai le plus. Je n'ai eu aucun mal à convaincre Gouki de se lancer dans cette vie d'aventure. Lui non plus n'avait pas envie de rester coincé au village. Mais, cette mer là était froide, plus froide que notre île et que celle que j'ai déjà visité. L'ambiance est triste, terne, à l'image du temps et du ciel. Les gens ne font que travailler, obéir, vivre et mourir, d'une manière carré, logique ! Sans imagination, sans profiter de la vie et de tout ce qu'elle a à offrir... Comme cette vie a du être dur à vivre pour toi mon pauvre Gouki ! Nous avions arpenter les îles toutes plus mornes les unes que les autres. Déclenchant quelques bagarres, mais nous n'avons pas encore eu l'occasion de commettre des actes de pirateries dignes de ce nom ! Enfin, il nous faut avant tout trouver un bateau qui en jet, car des pirates en barque, c'est pas très charismatique et ça limite grandement les possibilités de mouvement à travers le monde ! Car nous roulerons bientôt sur Great-line, tous ses monstres et la marine ! Au fil de nos voyages, une île avait attiré mon attention. Une île particulièrement connu pour son alcool, qui vous retourne facilement la tête ! Et bien je demande à voir ça ! Voyons voir si l'alcool qui me met K.O moi, existe ! Doucement, nous nous faufilions dans un port marchand. Semblable à tout ce que cette maudite mer a à offrir. Du travail et de la grisaille ! Mais c'est amusant de voir ce genre de choses ! Une différente forme de vie, voilà qui me fait de plus en plus apprécier ma liberté. Je souris alors à Gouki, qui semble un peu renfermé que d'habitude depuis que nous avons passé le cap de mer du nord. Mais nous réglerons ton problème mon frère, ne t'en fais pas ! Mais nous avons quelqu'un d'important à faire avant, boire cet alcool de prune ! Je me suis relativement bien comporté pendant ce trajet, je n'ai volé qu'une petite pomme, en fait, deux, mais Gouki a refusé la sienne. A, voilà la fameuse taverne où ils servent cet alcool !

    Nous sommes donc rentrés dans la taverne, qui semblait déjà bien rempli. L'activité de ce genre d'établissement est toujours vivante. Toujours des gens pour boire, pour manger, pour dormir ou pour trouver des gens chelous pour faire des trucs encore plus chelous ! Enfin, il y avait une table de libre, très bien, nous n'aurons à virer personne pour pouvoir nous asseoir. Gouki aurait encore ralé ! Bref, sans plus attendre, je commande une bouteille de gnôle aux prunes ! La serveuse nous apporte notre bouteille, enfin ma bouteille vu que Gouki refuse le vers que je lui tends et détourne les yeux de la donzelle. Je paie alors la demoiselle en glissant délicatement un billet dans son décolleté, je dois dire que les uniformes de cette taverne sont fort jolies et surtout dégagé là où il faut ! Plus le temps passe, plus la bouteille me semble vide et la pièce me semble grande. Les robes de plus en plus courte en fait ! Gouki reste prostré sur lui-même pendant que j'engloutis la bouteille. Où-là, ça commence doucement à taper ! La serveuse se rapproche de moi pour m'en proposer une autre et là je commence le grand jeu. Un petit sourire et je la bascule sur mes genoux. La gourgandine se laisse faire sans poser de questions. Brusquement, Gouki se lève en expliquant qu'il va au toilette. Posant ma tête le décolleté de la dame, la laissant pousser un petit rire cristallin, du coin de l'oreille, j'entends Gouki s'excuser d'avoir renversé quelque chose. De l'alcool, des seins, et maintenant, de la bagarre ! Décidément, un arrêt bien constructif !

    Il lui propose de repayer sa boisson... Il est trop gentil ! Moi je lui aurais servi une tarte aux cinq doigts et je lui aurais dit de bouger son cul ! Mais j'suis peut-être un peu bourré ! Ouais, juste un peu ! Et j'entends une voix qui suit celle de Gouki, un peu énervé et pas très causante ! Mais il va pas parler à Gouki comme ça lui ! Il ne m'en faut pas plus pour gentiment déposer la demoiselle sur le sol, lui expliquant que le devoir m'appelle ! La pièce tourne un peu là non ? Cet alcool de prune, on dirait un truc fait dans une cave sombre par une vieille, qui trouvait que les fruits dans l'alcool à quatre-vingt-dix c'était pas assez fort et qui a rajouté des trucs alcoolisé dedans pour faire moins faibles. Il semble alors porter la main à une grosse plaque de cuisson... Putain c'est une épée ce truc ? A là là, ça pue le complexe d'infériorité ! Même dans un état plus ou moins second, c'est facile à deviner ! Je fends alors la foule vers Gouki ! Je toise alors du regard l'espèce de chèvre violette qui s'en prend à lui ! Et je frappe alors directement sa tête avec la mienne ! Voilà qui devrait le calmer. Je lève alors le doigt et demander à Gouki d'attendre un peu avant de raler. Je sens quelque chose de pas net qui arrive. Ouais... je me retourne alors vers l'homme que je viens de frapper et lui vomi tout l'alcool que j'ai ingéré dessus. Le coup de tête c'était pas forcément une bonne idée au final.


« - Pffiou, ça va mieux maintenant ! Tu veux toujours discuter avec nous ? Tu sais qu'on est pas de ton bord la violette ? Va falloir se calmer sinon ça va mal se mettre ! Même complètement sec je... Oh et puis merde, c'est trop long comme... phrase ! T'as compris où je veux en venir ? Putain, c'est vraiment fort ce truc ! »


    Je n'aurais peut-être pas du boire toute la bouteille d'un coup finalement... Enfin, nous verrons bien où les choses nous mènerons et j'espère que le divertissement sera à la hauteur. Une jolie serveuse me regarde !

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Jeu 20 Déc - 11:20

Il existe quelque part dans le vaste monde un dénommé Murphy. Si ses découvertes scientifiques sont pour la plupart fumeuses, il en existe une qui se révèle souvent vraie: la loi de l'emmerdement maximal. Personne ne savait qu'en bousculant simplement un type et en lui faisant renverser son verre, Gouki conduirait à la destruction de la taverne. La recette de l'alcool serait donc perdue, et le taux de chômage et de suicide augmenteraient en flèche (sans alcool pour oublier, plus personne ne voudrait travailler, et ceux qui continueraient se tireraient des balles, se pendraient, ce genre de joyeusetés), et au final, l'île péricliterait. Mais tout cela s'échelonnera sur de longues années. Revenons au moment présent! Notre héros avait donc gentiment proposé de repayer la boisson, mais le bonhomme ne semblait pas vouloir que ça se passe comme cela. Il répondit à Gouki sur un ton sec, d'une façon très fleurie: bien sûr que, je cite, la tête de fion qu'était notre héros allait le rembourser, mais qu'il allait pas s'en tirer bien juste parce qu'il était moche, oh que non, il allait même payer une tournée générale! Lorsque l'autre demanda s'il avait compris et sortit un gigantesque diable de fer, le Cahir s'apprêtait à acquiescer, désireux d'éviter toute violence dans ce petit troquet (et surtout de mettre fin à cette torture, tous ces regards de femme lui piquaient la nuque et le dos, c'était désagréable au possible), mais il entendit Ketsueki se lever (vu son état d'ébriété, il avait renversé sa chaise et retiré la serveuse de ses genoux un peu brutalement) et approcher de lui, puis l'écarter légèrement. Il puait l'alcool, son odeur rendait presque notre héros ivre: jamais il n'avait vu Ketsueki dans cet état. L'espace d'un instant, il pria les dieux et ses aïeux que son frère s'effondre et ne puisse rien faire. Mais non, hélas.

Il envoya un coup de tête en direction du front de l'homme à l'épée, et à cette proximité, Gouki était sûr qu'il l'avait ramassé et que son frère venait de taper à un gong appelé "Ennuis". Alors qu'il s'apprêtait à saisir son frère par les épaules et à l'éloigner du type, puis de trouver un arrangement et se casser d'ici (les "Oh" de stupeur de toutes les femmes, les gloussements des serveuses habituées aux bastons, le tavernier se frottant les mains de l'argent qu'il allait ramasser pur payer les dommages, et les travailleurs ivres qui beuglaient des insanités sur les seins de Nancy ("celle qui aime le zizi", qu'ils disaient) et les couilles en titane du frère de notre pirate, c'était un peu trop pour ce dernier), Ketsueki lui fit signe de s'arrêter, et son regard dériva, son visage tourna au blanc... Non, il n'oserait pas? Mais Murphy fit bien son œuvre: il osa et vomit tout son soûl sur l'épéiste. Ensuite, Ketsueki clama qu'il allait mieux, demanda à continuer la discussion, insinua que l'épéiste préférait les jeunes éphèbes, lui demanda de se calmer (alors qu'ironiquement, c'est lui qui venait de faire la pire des conneries) et abandonna une phrase en plein milieu à cause de l'alcool. Ciel, comment cela allait-il se terminer? Mal, visiblement. Les hommes en marcel se levèrent, ramassant des barres de fer, des tessons de bouteilles, mais aussi une vieille hallebarde rouillé. Ils n'avaient pas une tête d'enfant de cœur, avec leurs cous de taureaux, leurs visages écarlates et luisants de sueur et leurs moustaches de morses. Ils pointèrent du doigt le violet, et l'un d'eux, le chef sans doute, au crâne rasé et à la moustache brune particulièrement fournie, s'écria:


- M.. Mhic... Mort au plumeau! Tous sur celui qui a la petite bite les gars!

L'heure était venue de choisir son camp. L'homme à l'épée avait l'air d'avoir le sang chaud. L'insulte de Ketsueki, son vomi, et maintenant ces piliers de bar qui l'attaquait, il allait sûrement se servir de son gros machin en fer pour découper des trucs. Et Gouki doutait que ces hommes en marcel, vu leur état d'ébriété, soient capables de lutter. Or, il voulait éviter les morts. Il demanda à Ketsueki de se tenir correctement, de ne pas toucher à la violette (petit surnom donné par son frère et qu'il avait trouvé amusant), demanda à la dite violette de ranger sa maudite épée, de repousser sans violence aucune les moustachus, et de les suivre quand ils partiraient pour régler cette affaire. Les ivrognes approchaient à leur rythme (l'un était à quatre pattes en aboyant comme un petit anormal, un autre draguait une poutre en l'appelant Poupée, tandis qu'un troisième semblait faire un ballet de danse classique et.. ah, tiens, l'un d'eux avait vomi et deux autres lui tapaient dessus parce qu'il ne tenait pas l'alcool et qu'il buvait comme un pd...), mais il restait bien quelques ivrognes, et la lueur dans leur regard n'annonçait rien de bon. L'alcool fait faire ses pires erreurs à l'humain... Cela lui rappela son chef, et Gouki sentit le sang tambouriner dans ses tempes: il avait de toute façon prévu de se montrer brusque pour prévenir toute mort, mais il taperait peut-être plus fort que nécessaire. Inconsciemment bien sûr. Il s'avança près du chef, recula son poing et lui balança un violent crochet du droit, le jetant à terre tel un boxeur, le privant au passage d'une dent. L'ouvrier vomit tout son soûl et tomba dans les vapes, tandis que les ivrognes restants beuglèrent que c'était une mascarade, qu'en fait les trois étaient des plumeaux et qu'ils allaient les fracasser. Tous cessèrent leurs activités (sauf celui qui avait vomi), celui qui draguait gratifia sa Poutre-pée d'un baiser, et ils chargèrent notre malheureux héros en poussant des cris de taureaux. Le pirate fit craquer ses doigts, soupira, et prit de nouveau la parole:

- Que tout le monde sorte par la porte arrière! Je ne veux pas que des innocents soient blessés!, et, se tournant vers son frère et la violette, Quand à toi Ketsueki, n'utilise pas ce que tu sais, et toi, la violette, ne touche pas à ton épée. On s'arrangera plus tard, et je te promets que nous trouverons un truc!

Encore fallait-il que son jumeau soit assez sobre pour savoir de quoi il parlait...
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Jeu 20 Déc - 11:56



Ace & les frères Kyookoo
« Un coup de trop...»


Les emmerdes, des provocations, voilà tout ce que j'aimais par dessus. Poser mes castagnettes sur la table et crier bien fort que je suis supérieur aux autres. Vrai ou non, j'ai toujours été ainsi, grande gueule. Mais comparé à d'autres, moi j'ouvre ma gueule et j'agis. Voilà la différence comparé à d'autres qui disent avoir de grosses maracasses, mais qui ne savent pas s'en servir ou prouver leurs utilités. Dans le moment actuel, je profitais d'un fait pour une fois de plus me faire remarquer. Car oui, j'ai ce besoin si on peut dire de me faire remarquer. Être monsieur tout le monde, monsieur coin de rue, nop, j'aime pas... Il faut que je sois THE gars. C'est ainsi que j'ai été éduqué, la lois de la rue, celle du plus fort, celui qui crie le plus fortement et longuement. Jamais je m'écraserais même devant un mec plus fort que moi, même si un jour, je devrais trouver plus fort et convainquant que moi. Ironie du sort, ce jour était arrivé et dieu seul sait ô comment ça allait tourner... Une futur amitié ? Peut-être, mais avant... Bien des moments coups de gueules arriveront... Pour l'heure, mon épée au sol, ma main bien ferme sur le manche ( notez l'ambigüité :e ), je regardais sérieusement ce mec qui malgré sa gueule de caïd ne semblait pas plus dangereux qu'un adolescent ayant ses besoins de se toucher quand il voit une jolie meuf. Dans son regard brillait un éclat zehef, mais malheureusement... cet éclat était enfermé dans une cage de bisounourserie. Putain de soumis va... Tu pourrais au moins essayer de me mettre un coup de boule non ? Cracher sur ma gueule ? Ouvrir pour riposter ... Même pas, ça pue le futur " Oki pas de soucis " et rien qu'imaginer ça, je m'en lasse d'avance.

Point marrant avec moi, c'est que je pense toujours trop vite. Ne jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué comme disait .... Rhaaa on s'en fiche de qui disait ça. Mais au moment où tout allait devenir pas cool, un autre intervint et là, les choses amusantes commencèrent. Sortant de je ne sais où, je n'eus pas le temps de capter une autre présence que paf... un choc eu lieu. Pas un choc de tapettes non non, un coup de boule bien placé, justement dosé, à moins que ce soit le chance de l'ivrogne. Je lâchais l'autre gros lourdot alors que un tiers avait mis un coup de boule à ma personne faisant grimper le compteur colère en moi. Là, j'allais m'amuser car j'avais toutes les raisons de me battre... Mais là... Une lois dont je me fichais arriva. La lois de Murphy, ou emmerdement maximum ( tient... On aurait du m'appeler Murphy ). Première étape, un gros lard me bouscule et me renverse mon alcool sur mon haut. Seconde étape, il semble plus lourd, mais au fond, plus tapette que d'autre. Troisièmement, un un gars intervient et me colle un coup de boule... Dernièrement, il me vomit dessus... BEURK...
Pas besoin de description, à peine eu-t-il fait son oeuvre que je vire mon haut devenu écoeurant à mes yeux pour alors devenir rouge de colère. Non mais merde... Balancer des insultes, tabasser oki, mais vomir ... Il y a des trucs qui sont quand même gore quoi.

" 'TAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN "


Le pire était à venir. Visiblement, l'ambiance allait tourner à la tuerie. Baston de bar en état d'ivresse au revoir, bonjour massacre sous l'effet de colère. Alors qu'une voix de pochtron pire que celle du mec qui m'a vomit dessus retentit, je me retourne suite à ses paroles l'air ma fois encore plus en colère qu'avant. Non mais là, ça va péter. Autant les deux autres avaient un minimum de style, autant eux, ce sont justes des teubés qui veulent jouer au grands. Face à mon épée et dans leur état surtout, ils ne seront que du blé et moi la faucille qui couperas leurs corps...

" QUOI ???!!! Non mais là vous allez vour les gusses.... Je vais vous découper... Vous hacher si fin qu'on fera des saucisses avec ce qui restera. Ensuite je vous ferais cuire à l'explosif... Bande de larves... VAIS TOUS VOUS CREVEEEEEEEEEEEER !!! "


C'est dit... Alors que les autres tentaient de calmer le jeux, faire sortir les innocent pour éviter les dommages collatéraux etcetc, moi je n'écoutais pas leurs dires encaissant les coups qui auraient pu m'être donnée. Je regarde tout ces types qui sont saouls mais qui osent me défier.. Tss... Je pose ma main sur mon manche d'épée pour alors la soulever en la prenant avec ma deuxième main pour plus d'équilibre et alors je me dirige vers le plus saoul de tous et le plus proche par la même occasion. Rampant au sol tel un demeuré. Je lève mon épée, mais alors que je me pensais tranquille... Un des ivres agis rapidement tentant un coup sur le côté. C'est donc avec une inactivité incroyable que j'encaissa le coup de poing qui ne fit que faire exploser mon compteur rage... Lâchant mon épée d'une main celle-ci tombant un peu plus sans s'écraser sur le mec devenu larve, je vins à donner un coup dans le ventre de mon agresseur et à la surprise de tous, une explosion eu lieu, le faisant s'écrouler au sol non pas inconscient, mais sonné sur le coup. Démonstration, j'usais de mon pouvoir en étant sérieux. Ce soir, ça allait être une tuerie. C'est donc plus déterminé que jamais que je dit brandissant mon arme pour alors faire un demi tour avec, celle-ci brisant des bouteilles se trouvant sur le comptoir au passage.

" Ce soir... Vous êtes tous mort... TOUS... TOUUUUUUUUUUUUS !!!!"


Histérique. L'histérie me gagnait, j'avais envie de baston moi...


53 Lignes


Dernière édition par Ace Lagan le Ven 21 Déc - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Jeu 20 Déc - 22:35

    Visiblement, mon vomi avait bel et bien atteint son infortuné cible. Violette avait trop ouvert sa bouche et c'était attiré le courroux de la grande coulée ! Ça fait vraiment un moment que je ne m'étais pas retrouvé dans cet état ! Cet alcool étrange au goût de prune est vraiment diablement fort ! Et violette ne semble pas très content que j'ai baptisé son vêtement, vraiment, ils n'ont pas le sens de la fête dans cette mer à la con ! Le sol semblait agité, sûrement une tempête qui se prépare... Attend, c'est la mer qui est agitée pas le sol... C'est moi qui dois avoir peut-être un tout petit peu trop bu ! Mais juste un petit peu ! Je vois alors une série de type pas net se lever du fond de la salle ! Alors eux, ils ont tatoué ivre sur leurs forts ou moi j'suis sobre ! Putain, mais ils doivent être plus sec que moi ! Je ne me laisserais pas faire! Ils veulent se faire violette ? Tous sur celui avec la petite ? Ils aiment ça aussi les petites ? Putain, mais y'a plus de valeur nulle part ! Pendant que les vieux mecs étranges essaient d'avancer armée de tout un tas d'objet bizarre ! Mais, marché après ce truc de prune, c'est beaucoup plus difficile qu'il n'y parait. Un poil trop difficile ! Je porte alors ma main sur la table, oùlà, c'est grand les tables dit-donc ! Et finalement, ma main tombe sur ce qu'elle cherchait ! Une jolie, fine et voluptueuse bouteille d'alcool de prune ! Je porte alors le liquide liquoreux à ma bouche et en avale une bonne gorgée. Puis j'éclate de rire devant le spectacle ! Un attardé qui marche à quatre pattes, un mec encore plus débiles qui essaie de se taper une poutre, il a pas peur des échardes celui là, bref une belle bande de demeurés !


« - Et les moches, à vouloir vous faire Violette, vous feriez mieux de voir qui est le plumeau de l'histoire ! Y'a qu'a voir l'autre chèvres qui dandine du cul ! »


    Gouki qui voulait visiblement calmer le jeu, avance d'un fermer et décidé, trop ferme et décidé... trop sobre ! Puis, il frappe d'un coup sec, ferme et direct celui qui semble mener cette bande d'emplumé ! Et paf, le voilà à compter ses dents ! Et au vu du bruit et du petit tintement qui s'est fait entendre, il doit lui en manquer au moins une ! Sacrée Gouki ! Enfin, il essaie de protéger les civils ! Mais mon gros, tu penses que les gens qui viennent dans ce genre de troquet n'aiment pas voir un ou deux grosses bastons ? Ça fait partie du charme de ces endroits ! Comme si j'avais besoin de mon pouvoir pour me débarrasser de tous ces pochetronnons ! Mais ils étaient pas aussi nombreux la dernière fois que j'ai regardé ? On dirait une baston final d'un mauvais film où les méchants se multiplient sans que tu comprennes pourquoi ! De son côté, Violette a essayé de se faire un alcoolique d'un coup de son gros complexe, mais pas assez sur ses gardes il s'en ait pris une ! J'ai poussé un petit rire à ce moment-là ! Sa tête valait le détour ! Il arme alors son poing et frappe avec force l'une des chèvres qui nous foncent dessus ! Et boom ! Je rêve ou bien il vient d'exploser avec son poing ?


« - Dit moi Gouki, suis-je à ce point fin saoul, que je vois Violette frapper des trucs et exploser ?


    A peine ai-je eu le temps de terminer ma phrase qu'un alcoolique essaie de me frapper d'un coup de tesson de bouteille ! Et bah dit donc, ils ont le sens de l'hospitalité ici ! Bref, je me décale rapidement sur le côté, sans trop de problèmes, même s'ils m'attaquent à deux en même temps ! J'essaie d'en frapper un des deux, mais visiblement, ma bouteille lui passe au travers ! A d'accord ! Y'en avait pas deux ! Je réajuste ma frappe pendant qu'il se retourne et cette fois, écrase ma bouteille vide sur son front ! Au moment du choc, un grand bruit de vers brisé se fait entendre et la foule manifeste alors son contentement en poussant des hurlements de joie ! Je fais alors un clin d'oeil à la serveuse que j'avais sur mes genoux quelqu'un instant plus tôt et elle semble alors très content et m'envoie un petit baiser ! J'essaie alors de l'attraper mais mon poing se diriger alors malencontreusement dans la tête d'une autre idiot qui voulait nous surprendre ! J'aperçois l'ombre d'un troisième qui approche dans mon dos, merci les gentilles petites lanternes à chandelle ! Je l'accueille donc d'un puissant coup de coude dans le nez qui l'envoie directement au tapis ! J'arrengue alors la foule ! En réclamant des encouragements en faisant aller mes bras de haut en bas ! Et ça marche ! Les clameurs se font de plus en puissante ! Et l'adrénaline a visiblement chassé une partie de l'alcool dans mon organisme, la pièce me semble plus petite d'un coup ! Et les adversaires moins nombreux, enfin, il y en a quand même quatre qui sont allongés par terre pour le moment... Ça doit sûrement jouer !

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Jeu 20 Déc - 23:27

La situation commençait à empirer. L'épéiste n'était vraiment, vraiment pas content, et parlait à tout va de découper tout le monde. Ce sac à rage avait décidément l'énervement facile... Même si Gouki pouvait comprendre qu'après s'être fait traiter à plusieurs reprises de plumeau, de violette, s'être fait vomir dessus, il était normal qu'il s'énerve. Au grand dam de Gouki, par contre, les clients du bar n'étaient pas sortis, préférant admirer l’échauffourée: ça devait leur faire une distraction de leur petite vie bien rangée de travailleur. Ketsueki, lui, continuait de boire la liqueur qui décidément lui faisait les yeux doux, et les hommes en marcels semblaient quelque peu refroidis après la chute de leur chef. Néanmoins (comme dirait le Sphinx), ils se reprirent vite, le Jacky aidant sans doute aucun. Indifférent à la demande de notre pirate, la violette avait dégainé son morceau de métal et était parti vers l'homme qui rampait au sol comme un petit chien. Il leva son lourd sabre et s'apprêta à l'abattre vers la nuque de sa cible... Bordel, Gouki n'arriverait pas à temps. Mais par chance, un des anciens Légionnaires lui avait asséné un coup dans les côtes, et comme il devait sans doute concentrer toutes ses forces dans ses bras pour lever son épée, le coup le prit hors-garde et il le sentit passer, lâchant son épée qui tomba au sol, frappant du plat le petit anormal sans le tuer, heureusement. Puis, il balança un direct à l'estomac de celui qui venait de l'atteindre, et une explosion ciblée retentit dans un boum sonore... What kind of sorcery is it? Peut-être que Gouki avait rêvé? Pourtant, ce n'était pas lui qui était ivre... Puis, la violette avait effectué des gestes théâtraux, ramassant sa lame et pivotant sur lui-même, brisant d'innocentes bouteilles sur le comptoir. Gouki ne comprenait pas ces gens qui se vantaient: lorsqu'on combattait, c'était toujours pour de mauvaises raisons, il n'y avait jamais de quoi être fier.

Ketsueki demanda à son frère s'il était fin saoul ou si la violette venait réellement de faire exploser quelque chose. Gouki haussa les épaules: il ne savait pas quoi répondre. Là-dessus, le tavernier intervint et déclara que la violette avait vraiment fait exploser quelque chose. Sûrement le pouvoir d'un Fruit du Démon... Cette violette devait décidément être plus dangereuse qu'elle n'en avait l'air. Sur ces entrefaites, l'un des beaufs avait atteint le Faucon de Tonnerre et lui avait asséné un coup de tesson de bouteille. Il avait esquivé, frappé à côté (sûrement les méfaits de la liqueur de prune), mais le second coup avait porté, éclatant la bouteille sur le front de son opposant, dont le visage ruissela de sang. Les clients du bar précédemment offusqués acclamaient désormais Ketsueki (sauf les femmes, mais notre pirate évitait de trop les regarder). Puis, en répondant à une invitation à la débauche de Nancy, Ormas assomma un ivrogne qui avait tenté de se glisser derrière nos héros. Ensuite, il bazarda un troisième larron qui arrivait par derrière d'un coup de coude dans le nez, et la foule le clama de nouveau, l'appelant même Champion. Habitué aux combats, le frère de notre héros répondit à la foule et les enchanta. En voyant six des leurs au sol, les Jacky's fans commencèrent à se poser des questions. Il faut dire que leurs rangs déjà peu élevés et peu efficaces étaient bien clairsemés. Mais l'affaire allait tourner au vinaigre. L'un d'eux fouilla sa poche et en sortit un pistolet. Gouki grinça des dents: il sentait que ça allait partir en couilles.

Et le moustachu tira, la balle sifflant et partant vers Ketsueki. Gouki bondit, s'interposant entre la balle et son frère, croisant ses bras devant son corps et les changeant en un magma bouillonnant qui goutta sur le sol. La balle fondit dans un grésillement, et le plancher commença à se désagréger sous la chaleur des flammes. Le jumeau de notre guerrier aurait sans doute pu se protéger, mais vu qu'il était ivre il se serait peut-être senti pousser des ailes et cela se serait mal terminé. La foule lâcha un "Oh" de stupeur, le chauve bava de surprise mais resserra son emprise sur l'arme. Hélas pour lui, Gouki était déjà sur lui, saisit le canon de sa main muée en magma et l'arracha avant de le jeter au sol, l'arme ressemblant désormais à une masse de métal liquide. Il fronça les sourcils, toisa les rednecks de toute sa hauteur, et prit la parole d'un ton qui ne tolèrerait aucune réplique:


- Écoutez-moi bien, bande de déchets. Vous venez de vous ridiculiser. Nous avons étalés vos camarades, et je déplorerais que nous devions continuer ce combat: j'ai horreur des combats, encore plus quand ils sont déséquilibrés. Ramassez vos amis, et partez. Nous ne vous poursuivrons pas.

L'homme en marcel acquiesça, ceux encore debout s'arrangèrent pour traîner la viande morte et quittèrent le bar. Ensuite, notre héros se tourna vers son frère, la violette, marcha rapidement jusqu'au comptoir (tête baissée pour ne pas regarder les femmes), déposa quelques billets (pour les bouteilles et le mobilier), et traîna son jumeau ainsi que la violette dehors. Une fois sorti, il huma l'air frais, content de ne plus sentir le regard de femmes le dévorer (d'après sa douce, il était beau garçon, et il avait pu le constater le soir dans les bars après le travail... C'est là qu'il avait appris qu'il ne tenait pas l'alcool, et il se réveillait souvent avec des mignonnes après deux pintes seulement, puisque après trois il vomissait), et se tourna vers son jumeau et l'énergumène à l'épée. Il demanda des explications à la violette: qu'est-ce que c'était que cette histoire d'explosions, pourquoi est-ce qu'il tenait tant que ça à tuer des innocents qui étaient sous l'emprise de l'alcool, et combien lui coûterait le remboursement de sa tenue (ou d'un autre vu que, avec tout son respect, il la trouvait plus que douteuse).
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Ven 21 Déc - 0:02



Ace & les frères Kyookoo
« Je vous merdes bande de teubés...»


La soirée commençait à devenir fun. Du moins, suffisamment pour que je puisse devenir histérique au point de vouloir tuer tout les gens qui voulaient se battre contre moi. Ouep, je suis arrogant, yes, je suis quelqu'un de confiant en soit et oui je suis trop sûr de moi même. Mais on est comme on est. Personne ne peux me stopper dans ce genre de manies. Si je rigoles et que je suis dans mon trip, jamais on ne m'en sortiras sauf via la force en donnant une belle correction. Mais pour l'heure, c'est moi qui la donnait dans ce bar. Le groupes de concon ne faisaient pas le poid vu leurs états. Alors que moi, j'étais torse nu à cause de l'autre con qui m'avait dégobillé dessus et sobre. Bref, autant dire, même à main nue sans fruit du démon je pourrais les battre. En usant SEULEMENT de ma force physique. Après tout, le combat ça me connais. Les combats de rue, la débauche partout, c'est mon enfance tout ça. Limite c'était le goulag à différence que j'étais libre et non enchaîné et traité comme un esclave.

Le moment était limite jouissif. J'allais tous les buter pour sûr. Mais alors que j'allais m'amuser réellement, l'action ou plutôt, les actions des autres responsable de mon départ en bad mood, vinrent à faire des choses étonnantes. Du moins, un sur deux. Après tout, ce n'est pas tout les jours qu'on remarque un bras ou une main devenir magma ou une substance qui semble chauffer à tel point que ça brûle le métal comme on déchire une feuille de papier facilement via les mains. Oula... Un utilisateur du fruit du démon ? Incroyable tient... Un Logia ? Encore plus plaisant. Je rangea mon épée sur mon dos histoire de pas la voir finir en flaque de métal liquide, après tout, elle supporte pas les chaleurs trop hautes ou trop basses.
La suite, elle se passa rapidement. L'homme aux attirences douteuse me tira par le bras moi et son pote pour alors nous sortir dehors. Tss... Il me prenait pour quoi ? Il se prend pour quoi pour devenir un moulin à paroles ? Sherlock on fire ? Mais lol.... Je vins à le regarder alors que sa question plannait encore.

" Tu veux vraiment savoir ? "


Air faussement calmé, je vins à sourire tendrement. Place à un gentil bambin. Mes dents de requins dévoilées, je vins à laisser planner un blanc puis... PAF... Un coup dans la tronche qui s'en suivit d'une explosion. Et comme je suis généreux, j'en donne deux sur le coup. Un pour l'homme magma et un autre pour son pote car il est là et j'aime pas laisser les tiers en plan. Mes poings frappent et explosent d'un coup sur leurs tronches à chacun. Le Bom Bom no Mi est vraiment utile parfois... Dans les combat au corps à corps, ça rend mes coups utiles tandis que d'autres comptent uniquement sur leurs capacités physique. Alala... Mes poings ayant explosés, je vins à leur dire, dévoilant de plus belle ma face déchanté à ses heures.

" ET PIM... DUO DE TOCARDS CUIT COMME IL FAUT...."





31 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Ven 21 Déc - 0:56

    Les choses commencent plutôt à mal tourner, enfin, tout dépend pourquoi ! J'aimerais pas être à la place des débiles qui ont provoqué Gouki ! C'est pas un sanglier pour rien ! Je vois une sorte d'éclair métallique qui luit du fond de la pièce, distrait que j'étais à flirter avec la jolie serveuse qui s'était doucement rapproché en se tenant quand même à l'écart des combats ! Puis après le flash, un grand bruit de détonation, un pistolet ! Ils nous tirent dessus les fumiers ! Et d'un bond, il se place devant moi et intercepte la balle qui se met alors à fondre. C'est pas comme si j'étais électrique et que la balle me serait passé au travers ! Enfin, il a protégé les gens derrières, moi, je ne les détruits pas les balles ! Pas encore, je dois progresser dans la maîtrise de mes pouvoirs. Je sens qu'il est possible de dégager plus d'énergie que je le fais actuellement, d'être plus puissant, plus dévastateur... Quelques gouttes de Gouki coulent alors sur le plancher de la taverne, qui n'y résiste pas ! Et voilà que Violette semble refroidi ! Visiblement, il tient à sa lame, mes doutes se confirment ! Il compense quelque chose avec cette arme disproportionnée ! Et d'un bond, Gouki se jet sur l'arme du consanguin saoul et s'en débarrasse dans un bruit de crépitement. Et paf, le voilà débarrasser de l'arme ! Je lève alors le poing en signe de victoire ! Faisant crier une dernière fois la foule ! Gouki lance alors l'ordre aux culs terreux d'aller ramasser leurs dents et leur morceaux et de se casser ! La petite Nancy, le nom de la serveuse, se précipite sur moi et je l'attrape alors pour jeter mes lèvres sur les siennes ! La récompense des vainqueurs ! Toujours mieux que ce qu'on avait en prison...

    Gouki s'était dirigé dans plus attendre vers le comptoir, pour payer sûrement le tavernier... Va falloir qu'on cause tous les deux ! Vu le spectacle qu'on vient de lui offrir, il va monter son chiffre, on n'a rien à payer ! Et puis, s'il est pas content, on l'assomme, on prend la serveuse et on se tire ! On est des pirates oui ou merde ? Je sens alors quelque chose me tirer par le col, ça, c'est Gouki qui veut qu'on aille causer dehors ! J'embrasse alors Nancy une dernière fois, lui adressant un dernier baisant avant de disparaître par la porte de derrière. Gouki s'est mis alors à parler, parler un peu trop d'ailleurs ! J'aurai mis une baffe à Violette avant de lui poser autant de questions ! Comment il explose, sûrement un fruit ! J'ai déjà vu des types se transformer en Pangolin une fois ! Visiblement, Violette n'avait pas envie de répondre tout de suite à Gouki. Il lui demandait s'il voulait vraiment savoir... Il n'aurait pas posé la question sinon ! Il est fini à l'eau des pattes ou j'suis encore saoul... J'pense être relativement sobre maintenant ! Donc il doit pas être bien fini ! J'essaie rapidement de passer l'alphabet à l'envers dans ma tête : Z, Y, W... Putain la flemme ! Ouais, on va dire que j'suis sobre ! En pleine réflexion sur l'alphabet, je sens alors quelque chose rentrer en collision avec ma tête ! Et surtout exploser ! Violette est contrariée ! Heureusement que je n'ai pas de consistance physique, enfin, que je suis un homme électrique quoi ! Il a pas vraiment dû aimer la décharge qu'il s'est pris ! A là là, on voit qu'il ne connaît pas grands choses en combat contre d'autre utilisateur de fruit ! Toujours voir de quoi le mec d'en face est fait ! Toujours des trucs plus étranges les uns que les autres ! Je passe alors rapidement dans son dos, utilisant le pouvoir de mon fruit. Me voilà téléporter derrière lui à une vitesse proche de celle du son, un petit flash lumineux et un « BANG » sonore. Je place alors l'une de mes mains au-dessus de son front et l'autre au-dessous de son menton. Je fais alors passé un courant d'une grosse centaine de volte dans sa tête ! Voilà qui devrait lui apprendre la vie et faire se connecter les fils qui se touchent à l'intérieur de sa boite crânienne ! Je recule alors de quelques pas, histoire de faire en sorte que Gouki et moi soyons parfaitement alligné. Je lui adresse alors un petit clin d'oeil, histoire qu'il se tienne près à frapper si besoin. Le double Lariat que nous avons mis temps de temps à maîtriser ! Histoire de calmer pour de bon ce petit débile !

« - Bon, Violette, t'es marrant ! Et puis, on peut pas te laisser dans cet état là, on va faire quelque chose pour ton éducation ! Nous sommes un équipage pirate ! Alors en tant que capitaine, l'affreux derrière étant mon second ! Je te propose de te joindre à nous ! Alors t'en dis quoi ? Ça vaut bien un T-shirt plein de vomis ça non ? »

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Ven 21 Déc - 10:24

Une fois dehors, la Violette prouva une nouvelle fois qu'on pouvait parfaitement vivre sans trop réfléchir: il demanda à Gouki s'il voulait véritablement la réponse à ses questions.... Hum, s'il avait demandé, c'est bien qu'il attendait des réponses. Manquer si peu de réflexion devait être ennuyeux... Mais c'était de la méchanceté gratuite et c'était loin d'être le genre de notre guerrier. Patiemment, il attendit donc des réponses. Violette semblait s'être calmée, souriant même de toutes ses dents, et soudain, aussi imprévisible qu'un Fanchèvre (top 1 de la street cred sisi) se jetant sur un tube de crème solaire, il envoya une mandale en direction du visage de notre héros, libérant par la même une explosion qui souffla la tête de notre guerrier. Un passant horrifié lâcha son sac de courses en voyant cela et partit en hurlant qu'un tueur psychopathe était en ville. Pendant que notre héros était occupé à reformer sa tête à base de magma, Ketsueki avait aussi eu droit à une beigne explosive. Par chance, il était assez sobre pour s'être servi de son fruit, et vu les crépitements entendus par Gouki, la Violette avait même dû prendre un petit coup de jus. Enfin, c'était dangereux de la part de la Violette: il ignorait que le jumeau de notre pirate préféré possédait un Logia, et il aurait pu le tuer, ou du moins le blesser assez grièvement. Le monomaniaque violet éclata d'un grand rire et insulta de nouveau nos héros. Il devait avoir eu une enfance difficile pour avoir autant de haine... Il faudrait que Gouki lui donne des conseils de self-control s'ils étaient amenés à traîner ensemble pendant un moment. Ensuite, dans un flash et un son, Ketsueki se déplaca derrière l'épéiste, posa ses mains de façon à encadrer sa tête, et usa d'une de ses techniques fétiches: le Volt bari. Ensuite, il recula aux côtés de notre héros et lui fit un clin d’œil auquel le Cahir répondit d'un simple hochement de tête.

Puis, le capitaine prit la parole: Violette était marrant, mais il ne pouvait pas le laisser dans cet état là et devait l'éduquer. Ils étaient un équipage pirate, lui le capitaine et Gouki le second, et ils souhaitaient recruter la violette, en guise de pardon pour le t-shirt plein de vomi. Gouki n'était pas sûr que son frère parle sous l'effet de l'alcool ou non. Certes, un troisième larron ne leur ferait pas de mal (la barque était encore assez grande), mais recruter un type qui essayait de les tuer... Certes, il n'y arriverait sans doute jamais à cause de la particularité de nos jumeaux, mais c'était à retenir. Et puis, Gouki aurait préféré quelque chose de plus street cred... Comme un T-rex... Il secoua la tête, se tirant de ses rêveries. Décidément, la liqueur de prunes était si forte que l'odeur de son frère altérait ses sens. Enfin bref, avant il fallait prouver que Violette avait la trempe d'un pirate. Si ça se trouvait, son épée c'était du bluff et il faisait le tueur pour se rassurer sur ses tendances sexuelles et sa virilité (que Gouki ne remettaient pas en doute, il constatait mais ne jugeait pas, qui était-il pour juger les hommes?) Bref, il regarda son frère et celui-ci lui répondit d'un hochement de tête: ils allaient donc lui faire LE test. Gouki se racla la gorge, puis prit la parole, fixant la Violette dans les yeux:


- Je me permettrais d'ajouter quelque chose à la demande de mon frère. Si tu veux rejoindre notre équipage, et tu n'as pas le choix, vu ton comportement tu n'as pas d'avenir dans cette ville et quelqu'un de ton acabit doit directement être fiché et jeté en prison dès que tu foules un transport en commun, tu dois subir un test: tu vas devoir te balader dans la rue, et provoquer quelqu'un jusqu'à ce qu'il veuille se battre. Mais attention, tu ne devras pas mettre le premier coup, rien utiliser de létal et, surtout, tu devras perdre. Va, Violette! Mais avant, tu peux aussi nous donner ton nom, si le cœur t'en dit.

Gouki détestait la violence, donc selon lui, ce genre de test ne préjugeait pas de la valeur d'un homme, mais son frère avait passé de longues années à se battre et c'était lui le capitaine. Et puis, malgré ses tendances grandiloquentes, Ketsueki était quelqu'un de malin, et il avait sûrement une bonne raison pour apprécier ce genre de tests, et assez bon esprit pour juger la prestation de la Violette sur le point d'acquérir un nom. Bref, Gouki s'assit sur un banc non loin (juste à côté d'eux, en fait), croisa les bras, et attendit les résultats.
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Ven 21 Déc - 15:28



Ace & les frères Kyookoo
« Un verre de trop...»


Les rencontres sont toujours des moments très étonnants. Souvent, on ne profite pas assez de ce moment, celui-ci finissant bâclé. Pour ma part, les rencontres marquantes se numérotent... Une démone dans le passé, fille étonnante il faut dire... Puis un autre mec. Plus mystérieux, un mec qui d'ailleurs se pourrait être un allié au fond. Du moins, si je le recroise. Sans rien dire, j'avais mis une belle pistache à ces mecs qui décidément sont plus que bizarre. Mais désormais, je savais pourquoi... Tout à l'heure, l'homme qui semblait être le cadet, ou l'aîné, avait transformé son corps. Ce qui signifique qu'il a mangé un fruit du démon de type logia. De ce fait, je n'avais aucune chance à la base. Pourquoi ? Car le corps de la personne devient l'élément du fruit. De A à Z, le corps est élémentaire, plus matériel... La seule chose qui peut battre ces mec, ce sont peu de chose... La chance peut-être.. Malgré tout, jamais je n'abandonnerais et donc dans un excès de confiance et de colère... Je leur avais mis ce pain. Un fait de lave et l'autre... d'électricité. Je ressentis une belle décharge qui parcouru mon corps et je peux dire que c'est pas plaisant... Mais cela n'était pas finit.
Alors que je me pensais victorieux, l'un reformer sa tête et l'autre, tel le tonnerre vint à disparaitre pour alors poser ses mains sur moi. Omg... Un gay. Je sentis cette fois une décharge bien plus importante qui me grilla sur place. Je faisais des petits sautillement tellement ça me grillais l'esprit. Sonné, complétement out, je reculais le regard totalement perdu. Il m'avait déconnecté de moi. Je revins lentement à moi même si malgré tout, je ressentais des picotements. Grrr... Il me le paiera. Mais avant je vins à écouter ses paroles pour le moins innatendues.

« - Bon, Violette, t'es marrant ! Et puis, on peut pas te laisser dans cet état là, on va faire quelque chose pour ton éducation ! Nous sommes un équipage pirate ! Alors en tant que capitaine, l'affreux derrière étant mon second ! Je te propose de te joindre à nous ! Alors t'en dis quoi ? Ça vaut bien un T-shirt plein de vomis ça non ? »

C'est là que le frangin vint à rajouter des précisions, cela étant un peu trop facile...

- Je me permettrais d'ajouter quelque chose à la demande de mon frère. Si tu veux rejoindre notre équipage, et tu n'as pas le choix, vu ton comportement tu n'as pas d'avenir dans cette ville et quelqu'un de ton acabit doit directement être fiché et jeté en prison dès que tu foules un transport en commun, tu dois subir un test: tu vas devoir te balader dans la rue, et provoquer quelqu'un jusqu'à ce qu'il veuille se battre. Mais attention, tu ne devras pas mettre le premier coup, rien utiliser de létal et, surtout, tu devras perdre. Va, Violette! Mais avant, tu peux aussi nous donner ton nom, si le cœur t'en dit.

Alors là... Si je m'attendais à ça.. Sans rien dire, je vins à les regarder à tour de rôle pour alors revenir à moi. Dans ma tête c'était d'un vide. Vide, néant, tout noir... Je soupirais réfléchissant, mais au fond, un détail m'échappait et me rendait dingue. Je vins donc à grincer des dents pour lancer à la flammeche.

" ... Second ou quinzième j'en ai rien à battre... Tout comme le capitaine... Le test aussi. Comme si j'avais une gueule à aller demander qu'on me botte le cul pour entrer dans un équipage.. Et genre aussi tu me laisses pas le choix.... OH... Moi je suis pas né avec une cuillère en argent alors l'éducation merci bien... Un équipage ? Deux.... Mouai.. Qu'est-ce qui me prouve que vous êtes pas deux pédos qui cherche un fessier pour faire bang hein ? ... AH et pour la violette..."

D'un geste précis, je mis un pain à celui qui était en lave. Un simple coup de poing normal. Bien qu'une fois encore, je prouvais mon impulsivité trop grande et qui risquait un jour de me coûter. Sans me soucier s'il se transformer en lave ou non, je lui avais mis une droite hurlant comme à mon habitude.

" MOI C'EST ACE LAGAN... PAS LA VIOLETTE.... "


Me calment en ayant prouvé que je pouvais me calmer après un coup, je vins à lui dire d'un air plus sérieux bien que toujours une pointe sadique;

" Mais pour l'équipage... Faut voir...Si vous me dites pourquoi moi ? Puis surtout votre but..."




27 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Ven 21 Déc - 18:42

    Violette semble déconcerté par notre réaction à Gouki et à moi. Ou bien est-ce que c'est que j'lui ai fait passer assez voltage dans la tête pour faire griller un poulet ? Ca doit jouer je pense, c'est ce qui fait qu'il a l'air un peu plus con à l'instant que d'habitude. Mais il est bien marrant celui là ! Lui laissant un peu de temps pour reprendre ses esprits, j'espère que j'ai pas aggravé ses problèmes de faux contacts ! Enfin, on verra bien ! J'adresse alors un petit signe de la tête et il comprend parfaitement ce que je veux dire. Lui et moi en avons convenu, enfin surtout moi, c'est moi le capitaine après tout ! J'ai quelques prérogatives ! Et l'une d'elle, a été de décider d'un test d'entrée dans l'équipage. Nous sommes les fils de Cortes, le tueur du serpent à plume, le père du crocodile géant que Gouki et moi avons tués ! Se battre s'est facile, la victoire n'apprend rien sur un homme, c'est dans la défaite qu'on en apprend le plus sur soit même ! Voilà pourquoi il devra perdre son combat ! Violette se met encore une fois à hurler, décidément, il est bien bruyant celui là ! Il se met alors à parler d'éducation de cuillère en argent, de choix... On a toujours le choix ! Je regarde alors Gouki l'air un peu déconcerté par ce qu'il est en train de baver, il va se mordre la langue avec ses chicos ou bien ? Enfin, il fini de hurler ou bien il reprend son souffle ? Visiblement, il reprend son souffle ! Il se met alors à crier à plein poumon, faisant fuir les derniers passants qui s'aventurait ici, nous étions maintenant uniquement tous les trois, derrière la taverne où nous avions mis l'ambiance tout à l'heure, près des quais. La mer étant qu'à quelques mètres de nous. Ace Lagan, c'était donc le nom de Violette ! Il s'est encore énervé et à frapper encore une fois Gouki... Visiblement, son fruit doit le protéger des brûlures et du feu... D'un côté comment tu veux brûler une explosion ? C'est vrai ça, c'est comme, comment tu veux brûler la foudre ou électrocuter la lave ? C'est quand même bien fait ces trucs-là ! Enfin bref, il fini de gesticuler, comme un... calmer... mais je doute que Violette puisse un jour être calme ! Visiblement, il semble intéresser par l'équipage, mais il fait sa princesse ! Ces dames aiment se sentir désiré ! Je pousse alors un petit soupir et lui donne une tape dans l'arrière du front !


« - Pourquoi toi ? Tu me fais bien marrer, c'est suffisant ! Le test, par contre, il va falloir le passer ! Tu as le choix, mais sache que je n'accepterai qu'une seule réponse ! Ce n'est pas la force ou les victoires qui apprennent des choses sur un homme, qui apprennent à l'homme qui il est vraiment ! C'est dans la défaite qu'il apprend tout ça ! Et toi... Tu as besoin d'apprendre ça ! Comme nous l'avons jadis appris ! Quant à mon but, il est diablement simple ! Je serai le roi des pirates ! Tout simplement ! »


    J'espère que Violette va se calmer et qu'il va réfléchir un peu ! On verra s'il sait réfléchir un peu et agir pour son bien ! Et puis, on a besoin de quelqu'un pour ramener à notre place ! Et faudra aussi nettoyer le pont de notre bateau futur. Ouais, il a la tête de l'emploie ! Je vais en faire mon larbin ! Et je le prêterai peut être à Gouki pour nettoyer son bordel ! C'est pratiquement malsain comme phrase... Ca sonne presque gay, enfin, vu sa tête, c'est normal de se poser des questions, faudra lui poser la question à l'occasion tiens ! Mais un chocolat qu'il va encore s'énerver et essayer de nous faire exploser ! Faudra faire ça entouré de gens, ça va être bien marrant et ça va faire râler Gouki ! Quel plan génial !

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Ven 21 Déc - 23:10

Après les propositions de nos deux héros, Violette les regarda pendant un petit moment, l'air vide, tel le petit chien qui ne comprend pas les ordres de son maître. Que se passait-il encore dans sa tête de psychopathe à la dentition effilée? Puis, soudain, il commença à grincer des dents et prit la parole: d'abord, un trait d'esprit sur le second et le quinzième... Ce petit violette était un sacré comique décidément. Puis, il mit le capitaine et le test dans le même sac, sac dont il n'avait "rien à battre". Selon lui, il n'avait pas la tête à aller réclamer qu'on lui botte le cul pour rejoindre un équipage (il avait plutôt la tête à préférer qu'on lui fasse le cul, mais encore une fois, Gouki ne se permettrait pas de le juger)... Puis, il baragouina sur son éducation et une cuillère en argent, avant de douter d'un équipage à deux, et de demander si les jumeaux n'étaient pas plutôt deux pédophiles cherchant une violette à ajouter à leur collection. Tiens, la violette, il l'évoquait justement... Et, d'un coup d'un seul, il envoya une nouvelle mandale vers la tête de notre pirate. Peut-être qu'il était fort, mais Gouki l'était plus: d'abord, il était né chasseur, et la charpenterie, ça vous booste son homme! Son bras gauche, qu'il avait croisé, se détendit soudain comme un cobra et bloqua le poing de la violette, qui venait de hurler qu'il s'appelait Ace Lagann et pas la violette. Gouki fronça les sourcils: il n'aimait pas la violence, mais ce Ace commençait bien mal sa carrière de moussaillon. Parce que oui, il connaissait son frère: il le voulait dans son équipage, et il l'aurait. Notre héros n'avait jamais rien vu résister à son frère. Cependant, la Violette Ace ajouta qu'il n'était pas totalement hermétique à l'idée et qu'il réfléchirait après qu'on lui ait dit pourquoi lui et quel était le but de l'équipage. Ce à quoi Ketsueki répondit.

Il déclara sobrement que la violette le faisait bien marrer, puis ajouta qu'il devrait quand même passer le test. Certes, il avait le choix, mais le Faucon de Tonnerre n'accepterait qu'une réponse. Car ce n'était pas la force ou la victoire qui apprenaient des choses à un homme, mais bien la défaite, comme eux l'avaient appris et comme la violette avait besoin de l'apprendre. Et le but de Ketsueki était simple: devenir le Roi des Pirates! Cependant, malgré ces paroles intelligentes et censées, Ace semblait encore sur le point de faire exploser des trucs, et peu désireux d'accomplir le test. Gouki n'aimait pas devoir faire ça, mais il allait devoir se montrer persuasif. Il retira son manteau, révélant sa musculature solide et son débardeur, fit craquer ses épaules, et saisit la violette par le col avant de le soulever et de lui dire en grognant (à force d'avoir vu tous les travailleurs ronchons, il savait bien s'énerver):


- Alors, petite pédale? T'as les jetons? Tu veux pas aller te bastonner parce que t'as peur de te faire niquer même en essayant de gagner? C'pas grave d'être une lavette, tu sais. Déjà que vu ton épée t'as sûrement une petite bite, alors si en plus t'es un plumeau... S'tu veux nous montrer que t'as des cojones, va provoquer un mec, perds, ça devrait pas être trop dur, tantouze, et reviens parmi nous. On va t'montrer comment te faire pousser des couilles!

Il le lâcha et se retourna brutalement, pour éviter de montrer qu'il était mal à l'aise. Insulter quelqu'un, même pour plaisanter, le mettait mal à l'aise. Il était bien différent de son frère. Mais bon, comme pour un aimant, les opposés s'attiraient. Avoir un jumeau, c'est quelque chose de magique. Il comprend ce que vous pensez sans que vous ayiez à le dire, et inversement... Là, Gouki avait su que son frère voulait qu'il provoque la Violette pour qu'il démarre au quart de tour et parte tenter sa chance. Car même s'il le cachait bien, notre pirate sentait au fond de lui que Ketsueki voulait Ace dans son équipage: le Seigneur des Pirates se doit d'avoir des alliés de poids... Mais en attendant d'en avoir, il y avait Ace!
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Sam 22 Déc - 0:06



Ace & les frères Kyookoo
« Chiche....»


La nuit était là. Nous étions désormais en trio en train de discuter. Enfin.. Discuter, façon de parler puis qu'avec moi, c'est plus les poings qui parlent plutôt qu'autre chose. Enfin, les poings ou tout ce qui peut me servir. J'avais tenté de frapper le gros des deux, mais celui-ci refusa ce coup le bloquant avec aisance. Finalement, la tapette ne l'était pas vraiment... Son corps n'est pas là pour faire joli, il semble savoir s'en servir et il ne fait pas cliché en fin de compte. Un mec imposant pour quelqu'un qui sait parer les coups faibles. L'autre homme me mit une tape sur l'arrière de la tête comme pour capter mon attention. Tss... Moi qui ne voulais pas de ce test humiliant, ayant ma fierté mal placé, j'allais être servis. Il insistait tant que ça ? Soit... J'allais me tirer. Rage quit. Je boude. Je vous merde comme on dit. Mais alors que j'allais partir, le second frère vint à faire de l'hexibition enlevant son haut démontrant un corps alléchant ( aux yeux des femmes ). Sans rien dire, je le laissais faire me faisant surprendre. Il me saisit par le col, me soulevant non sans mal, malgré mon épée dans le dos. Il était fort dit donc..

- Alors, petite pédale? T'as les jetons? Tu veux pas aller te bastonner parce que t'as peur de te faire niquer même en essayant de gagner? C'pas grave d'être une lavette, tu sais. Déjà que vu ton épée t'as sûrement une petite bite, alors si en plus t'es un plumeau... S'tu veux nous montrer que t'as des cojones, va provoquer un mec, perds, ça devrait pas être trop dur, tantouze, et reviens parmi nous. On va t'montrer comment te faire pousser des couilles!
Alors là... Alors qu'il me déposait, je vins à avoir comme un bug. Devant eux, il y avait un Ace comme lorsqu'il avait reçu le choc électrique à différence que là, ça m'avait grillé la tête de A à Z et même Z²... Mon regard vide, les mots tournaient dans ma tête. Tout devenait floue. Pédale, jetons, lavette, petite bite, plumeau, couilles... Tout le vocabulaire à ne pas mettre dans une phrase à mon égard était là. Intérieurement, c'est une explosion de rage qui allait sauter dans...

" PARDON ???!!!! T'es sérieux là... Non mais oh, je vais te montrer tête d'anus qui a des grosses maracasses. Alors comme ça pour vous joindre, je me bat contre des gogol et je me laisse avoir ? Pas droit à mon don et autres trucs qui m'avantageraient ? OKI. PAS DE SOUCIS !!!
Moi comparé à toi j'ai eu une enfance difficile, j'étais pas bercé contre un mur comparé à vous. J'ai vécut dans la rue, fils d'une putain et d'un fantôme et ouep... Mais personne n'est caïd depuis sa naissance on le devient et crois moi je sais ce que c'est mais OKI... Cette fois je me laisse avoir, mais les prochaines jte jure que je buterais chacun et VOUS COMPRIS... Blaireaux à couilles molles !!!"


Sur ces mots, histérique et pire que tout à l'heure, je me rendis dans une ruelle craignosse. Puis déposant mon épée sur le sol, la plantant non sans mal, je vins à hurler de venir me combatre contre moi. Insultant de tout les noms les plus loufoques qui soient. C'est là qu'une baston éclata rapidement, les racailles du coins se faisant une joie d'avoir ce soir un punshing ball. Malgré les mandales, je me laissais avoir bien des fois ramassant au sens propre... Tandis qu'un s'écharnait à vouloir choper mon épée sans arriver à la décoincer, je donnais des pains en recevant au moins le triple des rations données, puis finalement après une bonne dizaine de minutes dans une mêlée digne des finales de rugby où la baston est au rendez-vous... Les gens partirent me laissant là, posé contre le manche de mon imposante épée.
Sans au bout des lèvres, bleus sur le corps, bosse en train de naître sur le coin droit du front... Sur ma tête se lisait le titre provisoire " Tabassé de service...". Soufflant épuisé malgré tout, je vins à leurs dires à eux qui approchaient ou qui avaient observés.

" ... Ca vous a plus les teubés ?... Tch..."


Je cracha un résidus, mélange de salive et de sang mon regard colérique n'ayant rien perdu à sa férocité. Mais au fond, on peut voir comme une certaine... Fierté ? Serais-je cntent intérieurement bien que je ne veuille pas l'avouer ?



27 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Sam 22 Déc - 0:38

    Gouki était devenu sérieux. C'est magique le lien qui uni deux jumeaux. Nous arrivons à nous comprendre, à voir ce que chacun veux, où il veut en venir, sans avoir besoin de nous parler. Et c'est encore le cas ici ! Gouki avait besoin de jouer le rôle de méchant flic, je sais que tu n'aimes pas ça, mais tu le fais si bien ! Et Violette est décidément plutôt simple à comprendre. Mais il y va fort l'animal, plus fort que ce que j'aurai pensé ! Enfin, t'es un bon Gouki ! Après lui avoir hurlé dessus comme jamais, Ace semble un peu perdu, comme si je lui avait encore grillé les quelques neurones qu'il a et qui se battent en duel ! Il n'y a qu'à regarder ses yeux pour voir que ça marche ! Gouki le repose alors doucement, et il s'énerve encore une fois. Qu'est-ce qu'il est bruyant Violette ! Mais bien marrant ! Et voilà, il saute à pied joins dans le petit piège qu'on lui a tendu. Après avoir insulté une nouvelle fois Gouki à l'aide plusieurs termes fleuris, il nous raconte un peu sa vie. Fils d'une putain et d'un fantôme ? Et alors, qu'est-ce que ça peut bien me faire. L'enfance ne fait pas tout, on a tous eu des passages difficiles. Mais je le laisse partir, énerver et décider à passer le test. Je m'approche alors de Gouki pour serrer de ma main son épaule. Il s'était bien débrouillé ! Je sorts alors de l'intérieur de ma veste un étui à cigarette en métal. Je sors un précieux tube du récipient et la frotte sur Gouki. Il se met alors un briller un peu et j'allume doucement ma cigarette. Après lui en avoir proposé un peu et l'avoir vu refusé, comme à chaque fois, nous suivons alors Violette assez loin derrière lui.

    Il n'a pas eu de mal à réussir son test, trouver des gens propices à une bonne baston dans un petit port comme ça, c'est plutôt facile. Dans une ruelle sombre, un groupe de petites racailles de bas étage répond aussi facilement que lui aux insultes. Une bataille inégale, qu'il aurait pu facilement gagner en tranchant dans le tas ou en explosant tout le monde. Mais rien de tout ça, il devait perdre ! C'est dans les défaites qu'un guerrier comprend l'étendu de sa force et de ce qui lui reste à parcourir. C'est ce que les anciens nous ont appris, ce que la vie m'a appris... Oui, c'était exactement ça, un combat sale, violent et douloureux ! Une leçon de vie... Après quelques minutes, cinq tout au plus, mais sont passés tellement longuement. Probablement les plus longues de sa vie... Les racailles se lassent de cet « objet » qui ne répond plus et se cassent ! C'est à ce moment-là que Gouki et moi faisons notre entrée. Ils ne l'ont pas raté dit donc. Du sang coule de ses lèvres, il aura sûrement un oeil au beurre noir, ouais, il s'est pris une belle branlée ! Il nous demande si ça nous a plus ? J'étouffe un petit rire et le laisse cracher le sang qui lui emplit la bouche.


« - Avoir une enfance difficile ne fait pas tout... Etre le fils d'une putain et d'un fantôme ne fait pas de toi une putain ou un fantôme ! On a toujours le choix... Même quand on croit ne pas l'avoir ! J'espère que tu te souviendras de ça longtemps... Très longtemps ! Prend ça comme une première leçon. Aller, viens Violette, on va te rafistoler ! »


    Je tends alors une main à Ace et l'aide plus ou moins à se relever. Je fais un clin d'oeil à Gouki pour qu'il nous guide. J'espère qu'il va nous reconduire à la taverne, j'ai pas terminé tout ce que je voulais finir avec cette jolie serveuse ! Elle a des... arguments qui font qu'on a envie de retourner « visiter » sa taverne ! Enfin, j'espère que Violette va pas me foutre du sang partout...

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Sam 22 Déc - 1:24

Comme prévu, Violette était bien tombé dans le petit piège de notre héros. Gouki n'aimait pas faire ça, mais quand il le faisait, il le faisait bien! Ace s'était mis en colère et avait traité notre héros de tête d'anus, parler de sa virilité et de la taille de ses testicules (il avait décidément un problème avec son organe reproducteur masculin). Ensuite, il résuma le principe du test (cette fois, il avait tout bien compris) et déclara qu'il allait le faire! Sans oublier au passage d'évoquer un peu son passé: enfance difficile, fils d'une putain et d'un fantôme, personne ne naissait caïd mais le devenait, cette fois il marchait mais la prochaine fois il les aurait, etc... Beaucoup de gueule, mais au final, notre Cahir le trouvait plutôt rigolo cette Violette. Ensuite, il partit à pas rapides, en bougonnant. Il allait falloir bientôt le suivre. Auparavant, Ketsueki serra l'épaule de son frère, et ce dernier lui offrit un léger sourire: Ace évoquant son enfance lui avait rappelé que son passé n'était pas non plus très amusant: sur ces îles, il avait perdu son aimée et tuer un homme... Enfin, son frère avait sorti un de ses vices préférés, la cigarette, et la passa sur le bras de Gouki pendant que celui-ci laissait son épiderme chauffer un peu, allumant ainsi la cigarette. Il en proposa une à notre pirate, qui refusa, ramassa son manteau, et les deux commencèrent à suivre Violette de loin. Il se dirigeait vers les ruelles les plus sombres, s'éloignant de la civilisation, préférant les endroits les plus malfamés, où les deals se chiffraient en vie humaine et autres joyeusetés de ce genre. Près du premier chantier naval où avait bossé notre guerrier, il y avait ce genre de quartiers. Un de ses collègues y avait été tué: il devait y passer en rentrant chez lui et s'était fait assassiner parce que ses yeux avaient eu le malheur de fouler un bandit au sang chaud. En tous les cas, un paquet de types encerclaient Ace, et pas que des enfants de chœur.

Et ils s'étaient jetés sur lui avec férocité, provoqués par les diverses insinuations de la Violette qui avait décidément un langage très fleuri (le comble, pour une violette). Encaissant des coups de toute part sans broncher, il montrait qu'il savait garder son calme. Gouki aurait voulu intervenir, étant d'un naturel gentil, mais le Cahir avait pris le pas et considérait le test avec l’œil du Chaman: Ace allait réussir, sauf imprévus. Craquements, sang giclant du visage de Violette, des phalanges des attaquants... Puis, la lassitude, l'apaisement, et enfin, la fin. L'une des racailles cracha sur la violette, puis la bande se dispersa. Ketsueki descendit de son promontoire, suivi par notre héros et tous deux approchèrent d' Ace, qui demanda si ça leur avait plu, avant de cracher une salive teintée de sang. Ketsueki prononça des paroles très philosophiques, sur l'enfance et la non-prédestination: malgré ses parents, il n'était pas comme eux et il ne tenait qu'à lui de prouver qu'il était une noble petite violette! Ensuite, Ketsueki lui proposa de le rafistoler, et fit un clin d’œil à son jumeau tout en aidant Ace à se relever. Notre héros retira son manteau, le jeta sur les épaules d' Ace, chargea son frère de le soutenir et ils quittèrent ces rues mal famées. Quelques petits voyous de seconde zone commencèrent à insulter Ace et à remonter leurs manches, mais le Cahir les calma d'un simple regard mauvais de ses pupilles rouges. Il prit la direction de la taverne: il n'en avait pas forcément envie, vu tout le monde qu'il devait y avoir, mais bon, cela ferait plaisir à son frère et la Violette.

Ils y arrivèrent sans trop de problèmes (heureusement que Gouki avait le sens de l'orientation :troll: ) et y entrèrent. Gouki grinça des dents et se décomposa en voyant que de nouvelles serveuses avaient pris leur service et que de nombreuses femmes bien habillées les regardaient en ricanant derrière leurs éventails. Le tenancier derrière son comptoir éclata de joie et offrit une table au "Champion" et ses acolytes, oui, bien sûr qu'elle pouvait être dans l'arrière-salle (sur demande de notre héros, bien entendu). Là, Nancy vint les voir, effleurant en gloussant le visage de Ketsueki (à ce moment-là, Gouki s'absorba dans l'observation de la magnifique tapisserie rouge). Puis, reprenant son sérieux, il prit la parole, habitué qu'il était à gérer tout ce qui était diplomatie (:troll: again):


- Mademoiselle, si vous trouvez la force d'arrêter de dévorer des yeux mon frère, nous souhaiterions un repas chaud, à boire, de la liqueur de prune pour ces deux-là et un jus d'orange pour moi, ainsi que des vêtements propres et de quoi soigner notre ami. Ne me regardez pas comme ça, gourgandine, vos jolies jambes vous obtiendront bien le médecin et les vêtements! Allez, filez! et il l'observa s'exécuter en bougonnant et en faisant des clins d’œil salace à Ketsueki, ou plutôt à son pantalon). Une fois partie, il s'adressa à Ace: Désolé d'avoir été si agressif avec toi, Ace. Nous devions voir de quoi tu étais fait. Et je pense, Ketsueki, que nous pouvons le prendre dans notre équipage. Si bien sûr il veut bien arrêter d'essayer de nous tuer toutes les cinq minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Sam 22 Déc - 13:18



Ace & les frères Kyookoo
« Un nouveau départ. »


Combattre et perdre. Voilà le test qui m'avait été imposé. lls avaient voulu que j'aille me fighter avec n'importe qui puis que je me batte tout en me laissant battre. Un peu un " va te faire tabasser, humilier ". Pourtant, leurs provocations avaient marchés. Soucis de fierté personnelle, j'avais sauté dans le piège et donc c'est ainsi que je me retrouvais là, à moitié K.O suite à une mêlée où les chipirons, les châtaignes et autres coups ont volés en masse. J'avais la visage légèrement en sang, ma lèvre avait pris cher, mon oeil aussi, j'allais avoir des marques pour sûr, mais au fond, je m'en fou car ça fait plus viril. Je me trouvais donc là, contre mon épée, limite en train de bader un peu, beaucoup.. Puis alors que j'étais dans mes pensées, une main se tendit pour me redresser. Le " capitaine " de l'équipage parlait me disant que visiblement j'avais reçu une leçon et qu'ainsi commençait mes débuts avec eux si on peut dire. Hm.... Malgré tout, je suis pas emballé par ce genre de coutumes, mais soit.

Les suivant, l'autre second vint à jouer le GPS. Heureusement que sur les deux, il y en a un qui fasse le cerveau. Un esprit tordu, trolleur, tandis que l'autre semble gentil et impulsif seulement à ses heures de plein lune. Soupirant, je marchais mettant mon épée de nouveau dans mon dos, la traînant comme un poid que je sentais plus. Je ne pipais pas un mot les laissant me ramener au bar. La taverne était beaucoup plus calme et d'ailleurs; nous allâmes dans une salle à part offerte pas le proprio suite à une demande.

Là, nous commençames à nous asseoir pour alors discuter. Du moins, le capitaine allait sûrement finir en cabriolles avec une serveuse, le second allait bader en ignorant les actes de son frère et moi.. J'allais suivre cette bande de cajun comme il se doit. La femme arriva et c'est le cahir qui parla. Bien que je n'ai pas conscience de ce surnom officiellement. La demoiselle s'en alla tandis que moi je riais lançant avant qu'ils ne s'excuse, d'un ton moqueur mais légèrement taquin, signe que visiblement, la tension entre nous avait baissé.

" Mec... va falloir moins jouer la tapette car le jus d'orange qui n'est pas tranché à quoi que ce soit... Bientôt je te mettrais un bavoir..."


L'écoutant s'excuser, je me taisais un moment mon regard démontrant une certaine gratitude, mais je ne changerais pas du jour au lendemain. Du moins, pas officiellement, je vins donc à lui dire en rigolant ou plutôt en ricanant.

" Tch.... Même ma putain parlait pire... Pour ce qui est de vous tuer... Je tenterais plus, mais soyez sûr qu'un jour... Sur la tête de l'éternel.. Je vous botterais le cul pour me venger de ce test... Comme je botterais le cul de mon frère, m'enfin je vais pas m'étaler..."


La suite de la soirée ? Plats chauds, discutions, boissons et j'en passe...



27 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure Sam 22 Déc - 15:00

    Bien, je connais bien Gouki. Il nous a conduis droit à la taverne où je voulais retourner. Le lien entre les jumeaux, quelque chose de magique ! Gouki dû une dernière fois jouer les gros bras en chassant d'un regard bien énervé les voyous qui se sont dirigés sur Ace. C'est dommage, j'en aurai bien tapé un ou deux, histoire de faire circuler un peu sang après ma petite race d'avant. Enfin bref, ils se sont éloignés sans demander leur reste, de peur de se prendre une charge de sanglier en pleine poire ! Et nous voilà arrivée dans la taverne, sous les hourras de la foule ! Mais c'est qu'il croit qu'on est sorti pour tabasser Ace ! Un bon plan, s'il avait pas été aussi marrant, c'est sûrement ce que j'aurais fait mais là, c'est même pas de ma faute ! Visiblement, mes exploits ont fait grand bruit et des femmes qui sont trop bien habillés pour ce genre de bui-bui se sont maintenant présentés. Je leur adresse alors un petit salut, en m'inclinant plus ou moins adroitement avec un moribond sur le dos. Le patron s'est alors précipité sur nous et nous offre une table, Gouki l'a demandé à l'arrière, pour rafistoler Ace et terminer notre conversation tranquillement ! Cette jolie serveuse s'était approché de moi, je sais pas si j'avais déjà regardé son visage de si près, mais, il était fort jolie. Après, on peut toujours tomber sur des crevettes et t'as pas forcément besoin de les regarder dans les yeux. J'ai alors attrapé sa main qui passe doucement sur mon visage et je l'ai amené sur mes genoux, pour reprendre où nous nous étions arrêtes. Puis, au moment où les choses deviennent sérieuses et requièrent de la concentration, Gouki reprends la parole, et demande à la demoiselle de faire son travail. Je la remets donc acrobatiquement sur ses pieds, la gratifie d'un clin d'oeil et d'une petite tape sur les fesses. Une fois partie, je me rencontre sur quelque chose de moins « ludique » mais de marrant quand même, Violette ! Enfin, il se met encore une fois à provoquer Gouki...


« - Malgré ça, je suis sûr que Gouki a soulevé plus de donzelle que toi tu as soulevé d'homme... Violette ! »


    Mais ses yeux ont moins envie de déchirer des jugulaires avec ses dents d'anormal ! Décidément, il est bien marrant cete petite Violette ! J'suis content de l'avoir recruté ! Il dit ensuite que sa putain parlait mieux... Il jure de se venger du test. C'est plus fort que moi, j'éclate alors de rire ! Sacré Violette ! Il parle ensuite d'un frère qu'il veut tabasser... Décidément, il est bien étrange ce petit ! Après avoir essuyé la petite larme qui perle sur mon visage. Je lui donne alors une petite tape sur l'arrière de la tête !


« - Parle mieux de ta mère Violette ! Enfin, pour nous botter le cul comme tu dis, va falloir t'entraîner, beaucoup t'entraîner... énormément t'entraîner ! Enfin, amusez vous bien, j'ai à faire moi, on se retrouve demain matin devant notre « bateau » et on prendra la mer !»


    Je me lève alors d'un bond, laisse la petite serveuse rapporter ce que Gouki lui avait demandé, j'attrape alors la bouteille de gnôle en adressant un clin d'oeil moqueur à Violette et j'attrape la rombière par les hanches. Ensuite, nous nous dirigeons vers la salle, pour une nuit de débauche... Quelques bouteilles plus tard, je me réveille allongé sur le bar la tête entre les cuisses de la jolie serveuse qui était... nue. Et moi aussi tient ! Je me réveille alors difficilement, la faisant tomber du haut du bar. Je porte ma main à mes lèvres, l'embrasse et porte ensuite ma main sur ses lèves. Je lui dis que je l'aime. Vu ce qu'on a dû boire, il va lui falloir du temps pour émerger. Je récupère mes vêtements, me rhabille et m'enfui rapidement de la taverne pour pas payer mes consommations ! , Choses à faire dans cet ordre sinon c'est gênant et je parle de vécu ! Enfin, personne ne me cours après... Ouf ! J'arrive alors devant l'embarcation avec les deux zigotos qui m'attendent !


« - Allez, en route moussaillon, pour de nouvelles aventures... »

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A l'aube d'une grande aventure

Revenir en haut Aller en bas

A l'aube d'une grande aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Autres Iles de North Blue-