AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Ven 21 Déc - 22:04



Rencontre un soir comme les autres.
« Une envie de fight...»


La soirée était chiante... Combien de temps déjà ici ? Je ne m'en souviens plus, mais ce qui est sûr, c'est que dans moins de quelques jours, nous partiront moi et les deux gusses qui sont mes partenaires d'équipage. Et oui... Désormais, je faisais partit d'un équipage. Suite à une rencontre avec deux cajuns, me voilà désormais membre d'une équipe qui allait voyager pour faire valoir ses idéaux. Pour ma part, même si je ne l'avouais pas, je savais que j'avais eu de la chance et que j'allais pouvoir réaliser mon rêve qui se résume à foutre la merde sur les mers quelles qu'elles soient et pouvoir un jour retrouver mon frère, à moins que ce soit lui qui me retrouve. Et ce jour là, pour sûr qu'il prendra cher le frangin... Gouki et Ketsueki sont vraiment des mecs étonnants il faut le dire. Même si notre rencontre n'a pas été des plus ennuyeuse ( attendez... Jme plaint que ça n'ait pas été ennuyeux ??? ), je peux dire qu'ils sont de sacrés gars. Des macs devant l'éternel et c'est confiant que j'avançais, sachant très bien que notre équipage grandirait vite comme notre réputation. Les gens qui se croient capable de devenir Yonkou verront rapidement la vérité qui est que malheureusement, dans la vie ce genre de chose se décide dès le départ. Ou on a le style ou on ne l'a pas et heureusement pour NOUS... On l'a. Mais les autres... Place place... Les sons of cortes vont faire agiter les mers, les climats et l'espace.

«  Tenez... »


Je revenais à moi-même quand la belle vint à nous servir. Oui... Nous étions dans un bar. Souvenirs souvenirs comme on dit. Nous buvions pour x occasion, juste pour tuer le temps. Depuis mon «  entrée  »officielle dans l'équipage. Eux qui voulaient calmer mes pulsions... Parfois on pourrait croire que ça marche. Tss... On croirait voir un mec qui arrête de fumer. Chaque fois que j'ai une envie, j'ai mes coatchs qui me mattent comme si j'étais miss bikini et ces regards ça me les cassent sévère. Les occasions sont nombreuses en plus, entre les clempins dans un coin qui se vantent à haute voix, les gens qui nous snobent en passant. Rhaaaaaaa me faut ma dose ou je vais devenir fou.
Gardant mon calme en apparence uniquement, je vins à me lever pour alors vider cul sec mon verre d'eau de vie de vin à savoir mon cognac pour alors dire d'une voix étrangement calme à mes co-équipiers.

«  Je vais faire un tour dehors... Je reviens...Promis pas de bêtises... »


Oki... S'ils étaient pas bourrés et donc inconscient pour sûr qu'un des deux se dira immédiatement que ça y est, j'ai envie de craquer mais bon... A peine ais-je prévenu que je sort pour alors m'enfoncer dans les profondeurs de la petite ville. Épée dans le dos comme toujours, je me dirige vers des quartiers bien sombres... Là où la racaille se concentre souvent. Pourquoi ? Boarf... Foutre la merde, aller traite le premier qui vient puis lui exploser la face ou me la faire exploser. Souriant de manière narquoise, j'avance jusqu'à ce que soudain... Un bruit lourd retentit des voix s'élevant. De l'action ? Qui était-ce ? Moi ? Doublé ? Allez savoir... Visiblement, il y avait de l'agitation ailleurs.




27 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Dim 23 Déc - 1:06

L'aventure d'aujourd'hui se passe une nouvelle fois sur North Blue. Il y a quelques temps, les deux frères Kyookoo avaient recruté un troisième larron à leur équipage, Ace "Violette" Lagan. Le premier contact avait été pour le moins... explosif, mais l' épéiste s'était un peu calmé depuis. La barque avançait tranquillement, au rythme des rames battues par Violette (selon Ketsueki, il était venu pour "briquer le pont", mais comme le bateau n'avait pas encore de pont, bah il ramait). Et nos héros avaient donc atterri sur une nouvelle île. Là, la première chose qu'ils avaient visité était la taverne. Ça s'était plus ou moins bien fini (Ketsueki était bien placé pour le savoir), et ils avaient dû filer vers une autre île. Là-bas, la première chose qu'ils avaient visité était la taverne, et Gouki ne savait pas comment ça allait finir. Ils étaient là, tous les trois installés à une table, Ace buvant un cognac, Ketsueki une choppe de rhum, et Gouki un sirop de fraise. Et oui, il y en a qui tiennent l'alcool, et d'autres non. L'éducation de la petite Violette avançait et il avait presque cessé d'aboyer voire de mordre tout ce qui lui passait sous le nez. Il y avait encore des moments de doute, mais Gouki et Ketsueki savaient le calmer. Dans le bar, la foule babillait (c'était le soir, les marins en escale, les putains en repos et les travailleurs ayant fini leur journée venaient boire leur coup, ou tirer leur coup avec les dites putains). Il y avait des serveuses très attrayantes, vu le regard de Ketsueki aussi mobile que celui d'un caméléon, et ça n'aidait pas notre héros à aller bien. D'autant qu'il n'avait qu'un simple débardeur pâle et que cela lui valait des œillades régulières, que ce soit pour ses muscles ou ses tatouages tribaux. Il se sentait donc mal avec toutes ces filles, et espérait que ce soir, ça ne partirait pas en cacahouète.

Soudain, Ace déclara qu'il allait faire un tour dehors et promit de ne pas faire de bêtises. Il se leva et se dirigea vers la sortie du bar, sous le regard neutre de notre pirate, et le regard mystérieux de Ketsueki. Il y avait des signes qui ne trompaient pas: ses mains dans ses poches, épaules crispées, il n'allait pas faire l'enfant de chœur, très certainement. Gouki regarda son frère, lui fit comprendre qu'il le suivait (cela l'arrangeait d'éviter les femmes), il jeta son manteau sur ses épaules, enfila sa capuche, se leva et partit lui aussi vers la sortie. La serveuse lui demanda s'il voulait l'addition, et il lui répondit sans la regarder que son frère restait et payerait quand il aurait terminé. La femme s'inclina, et repartit, tandis que Gouki franchissait la porte d'un pas tranquille. Quelques mètres devant lui, il distingua la lueur de l'épée d' Ace sous les lampadaires, et commença à le suivre à pas feutrés, rasant les murs et restant discret. Au fil de leur avancée, le paysage changeait, les murs se couvraient de tags, les portes s'abimaient, les vitres se brisaient et, surtout, les badauds devenaient plus agressifs. L'un d’eux bouscula même notre héros et commença à le chauffer, mais stoppa net, bloqué par le mur d'ignorance de notre guerrier. Soudain, les oreilles du natif de South Blue détectèrent des éclats de voix: des hommes, et nombreux avec ça. Il se plaqua contre un mur et jeta un œil, apercevant Violette à une extrémité de la rue, un type aux cheveux noirs et au visage sombre de l'autre, et vingt racailles à l'autre extrémité. Qui qu'il soit, le type aux cheveux sombres avait des problèmes.

Ni une ni deux, Gouki devait aider le pauvre brun! Il se mit à courir, indifférent du bruit, bondit, prit appui sur la tête de Violette, le jetant au sol au passage, et profita de son impulsion pour donner un drop kick à une racaille aux cheveux courts et à la bouche barrée d'une balafre. Ensuite, il recula d'un bond, sa capuche tombant de son visage, et pivota pour observer le brun, avant de prendre la parole:


- Reculez, monsieur, je m'occupe de les retenir! Il commença alors à l'ignorer totalement, et se focalisa sur la vingtaine de loubards, qui n'avaient pas l'air trop effrayé par la perte d'un des leurs. Il prit ensuite la parole d'un ton tout à fait sérieux: Quand à vous, messieurs, je vous demanderais bien gentiment de reculer. Je suis en mesure de tous vous éliminer, mais je n'aime pas recourir à la violence.

Leurs yeux étaient injectés de sang et semblaient assoiffés de chair fraîche. Ils devaient être sous drogues, sous alcool, et affamé. Dans ces ruelles, la pelure d'oignon devait être plus fréquente que la nourriture... Mais tant pis. S'il le fallait, Gouki les repousserait en utilisant son fruit. Il était de son DEVOIR de protéger l'inconnu. Il était comme ça, notre Gouki, plus altruiste tu meurs!
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Dim 23 Déc - 3:28

    Alors, voilà que Gouki devient de plus en plus sérieux... Il n'est pas très amusant ces derniers temps. J'espère qu'en quittant North blue il redeviendra un peu plus drôle. Là, il a quand même été sacrément ras bat-joie. Nous étions, comme d'habitude, aller dans la taverne de l'île. Et que, il faut pas se voiler la face, dans ce genre d'île à la con, où il n'y a rien à faire, le seul intérêt c'est les putains de tavernes ! Ça fait running gag, mais bon, y'a personne à taper et Gouki refuse qu'on aille dans les bordels alors on se rebat sur ce qu'on peut ! Berf, après avoir bu, vu qu'il faisant la gueule quand j'essayai de m'occuper des serveuses, je l'ai un peu laissé tranquille. Enfin, il y a violette à surveiller et c'est pas tout repos. Il monte au quart de tours et a failli s'embrouiller avec au moins quatre personnes sur la soirée. Mais à chaque fois, une petite tape derrière la tête l'a remis à sa place. Mais, le problème, enfin, d'après Gouki c'est un problème, pas pour tout le monde. Avec Ace, on a eu l'idée géniale, ouais je trouve que c'est une bonne idée, d'aller écrire en gros, à la peinture rouge « NIQUE LA POLICE » sur le Q.G de la marine local. Ces petites bluettes étant assez susceptible, ils ont voulu nous attraper. Chose qui s'est avéré relativement facile vu notre tôt d'alcoolémie, à Violette et à moi. Gouki s'est fait avoir aussi, en soupirant abondamment ! Mais bon, ils sont oubliés, enfin, ils ne savaient pas qu'on avait des fruits. Le gentil Gouki a donc fait fondre le mur de la cellule et on s'est tiré sans demander notre reste. Donc voilà une petite escapade gentiment et rondement mené !

    Alors, une fois arrivée sur la nouvelle île, Gouki refusant une fois de plus d'aller au bordel, on s'est donc encore une fois dirigé vers la taverne. C'est pas que je me pleins mais bon. Voilà quoi ! Faut changer de lieu à saccager de temps en temps ! Et puis, c'est le genre de « service » qu'on a plus envie de payer. Mais c'est un détail. Nous nous sommes donc installé à une table et on a commencé à... s'enquiller. C'est le but quand on va dans une taverne, on y va pas pour jouer aux cartes... Quoi que ! Tiens, Violette se casse et Gouki le suis... On va pouvoir s'amuser tranquillement ! Je me lève alors pour aller vers la table de cartes et commence à jouer au Poker. Mais, les cartes ne sont pas avec moi. Après avoir dû calmer une loque qui pensait que j'étais en train de tricher, c'est vrai, depuis quand cinq As c'est pas normal dans un jeu de carte ? Les bonnes valeurs de la piraterie se perdent ! Enfin, j'ai pas eu plus de chance et me voilà presque en slip. C'est moins cool ! Je décide de jouer pour le tout, de jouer au jeu du « couteau » toutes mes fringues. En plus, l'alcool commence à me monter à la tête. Enfin, je m'en tape, je suis électrique ! Bref, le mec en face de moi, commence à faire aller la lame autour de ses doigts. Sans se planter. Il boit alors cul sec un nouveau shooter d'un truc orange. Et j'en veux aussi ! Le jeu continue et c'est à moi de jouer. Mais après quelques tours, j'ai regagné mes vêtements, bon, c'est déjà ça. Je me rhabille et il me demande sa revanche. Pas de problème mon gars ! Mais, j'ai peut-être un poil trop... bu, encore ! Et là là, les jeunes... Enfin, je commence à jouer et d'un coup, la table fait un bruit... particulier « splah ». Je baisse alors la tête et je vois la lame dans sa main. Sans vraiment savoir pourquoi, j'ai trouvé ça super marrant ! J'éclate alors de rire devant l'homme se tordant de douleur et se vidant de son sang ! Mais le problème, c'est ses potes qui sont bien énervés ! L'un d'eux donne alors un violent coup de pied dans la chaise qui m'envoie directement au sol. Je vois alors une botte se rapprocher dangereusement de ma tête. Je roule alors sur le côté. Évitant ainsi le dit coup de pied et continue ma roulade pour éviter les suivants. Je prends alors appuis sur mes bras et bondis sur mes pieds pour me redresser, de façon plutôt maladroite. Jouer les acrobates complètement sec, mauvaise idée comme dirait l'autre. Je tends alors la main, comme d'habitude, pour haranguer la foule mais là... c'est le drame ! Sans vraiment l'avoir voulu, un éclaire par tout seul de ma main et va s'écraser droit dans les réserves de gaz de l'établissement. Provoquant ainsi une toute petite explosion. Que Gouki va sûrement m'attribuer, et il aura raison ! Pas trop de blesser, plus de peur que de mal, mais quand même, j'aperçois une jambe toute seule sans sa jumelle non loin de moi... Règle numéro des situations foireuses : Se tirer dans l'autre sens que la foule en colère. Règle numéro deux : retrouver Gouki. Règle numéro trois : reprendre la mer et se tirer le plus vite possible ! Bon bah, au boulot !

    S'entame alors une course poursuite, avec ce qui ressemble fort au parton de la dite taverne, mais en plus... couvert de cendre. Et d'autre gens tout aussi en colère ! Tiens, j'aperçois çà et là quelques fourches et quelques torches. Ça fait longtemps que j'ai pas eu un aussi bon score. Je vois du coin de l'oeil même quelques petits et gentils Marines ! Toujours le mot pour rire ceux là ! Essayant de semer la foule dans les ruelles, ma course me mène dans les quartier pauvres. Là où Ace se sentirait d'après lui « dans un putain de trois étoiles, enculés va », à Violette, toujours le mot pour rire ! La masse de la foule avait bien diminué. Il faut dire que d'user de temps à autre de la téléportation de mon fruit ça aide un peu ! Je cours encore plus vite maintenant. Je passe alors dans une ruelle et je vois trois hommes entourés de plein d'autre. Je passe alors mon chemin sans demander mon reste. Et mais merde, je les connais deux de ces trois débiles ! Je reviens alors en arrière. M'engouffrant dans la ruelle, usant de mon pouvoir passer devant eux. Assomant l'un des débiles qui se met de moi d'un coup d'avant bras dans la gorge.


« - Je sais à quoi tu penses Gouki. Oui, tu vas dire que c'est moi qui ai fait exploser un truc encore. Que j'abuse, que je peux pas me débrouiller que je vais tout le temps des conneries ! Et... tu aurais raison ! J'ai fait exploser une petite taverne. Mais une toute petite ! Ah bah j'suis con, t'y étais ! Faut que j'arrête le Rhum moi dit donc ! Enfin, la traditionnelle foule en colère avec les fourches et les torches tout ça tout ça. Le classique ! Enfin, je vois que vous avez pas chaumée ! Kyookoo Ketsueki, capitaine des « sons of cortes » pour vous servir ! Violette, tu nous présentes tes amis ? »

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3


Dernière édition par Kyookoo Ketsueki le Dim 23 Déc - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Dim 23 Déc - 12:57



Rencontre un soir comme les autres.
« Une envie de fight...»


Maintenant que j'y pense... Au final je ne me plaignais pas tant que ça de Ketsueki et Gouki. Certe, Gouki est un peu rabas-joie, mais bon, Ketsu remonte le niveau. La preuve, il y a environ une heure de ça, voir un peu plus, on était en train de mettre des conneries sur un post de marine... Alala, de vrais gamins vous allez dire. Mais au fond, c'est bien zehef comme coup alors bon. Que de conneries, on est à peine trois dans l'équipage et nous voilà déjà à faire des conneries. Pour sûr, les sons of cortes seront des grands pirates et non des lavettes sur un radeau plus tard. Mais revenons à l'instant présent... Visiblement, dans ce quartier de cassos, il y avait un rassemblement qui se préparait. Autour d'un mec qui avait fait une gourde visiblement. Voilà qui est marrant moi qui désire assouvir mes pulsions meurtrières. Tss... Le mec qui semble perdu me regarde et moi j'avance écoutant quelques cris d'animaux que sont les gens hostiles du quartier. Mais alors que je me pensais seul, PAF.... Des mains s'appuient sur ma tête pour faire saute-monton. Sur le coup, je tombe pris par surprise et je vois de qui il s'agit. Je m'exclame alors quand monsieur a finir sa réplique.

" ESPECE DE.... Depuis quand tu joue à ça avec moi hein ? Tu m'as pris pour un gay ? Suis pas du même bord que toi teubé va... En plus..."


Pas le temps de finir ma phrase qu'un bruit d'explosion se fait entendre. Bon malheureusement, on a pas le droit à un nuage en forme de champignon dans le ciel. Juste genre un compteur à ga qui pète, rien de bien méchant. Je soupire pour alors me relever la foule commençant à nous prendre en grippe formant un cercle bien garnit. Visiblement il y a facilement une trentaine de personnes. Tous des bleus certes, mais au fond... Trentes bleus contre trois gars, c'est suffisant pour garantir de l'action. Et ça... J'AIME !!!
Mes yeux commencent à s'injecter de sang, j'ai envie de... Non non, j'ai dit pas de conneries... Pourtant, ni une ni deux, voici mon arme entre mes mains que j'imagine déjà colorées par le sang. Mon dieu que j'aime ça... Je regarde la populasse mais alors que j'allais parler... PAF. Voici le dernier sons of cortes qui arrive. Le capitaine qui use de son pouvoir pour apparaitre. Alala... Frimeur va. Il est encore pochtron en plus. Tss... Pour ma part, pas question d'attendre.

" LA FERME CAPT'AIN ON VA SE BATTRE LA..."


Deux secondes s'écoulent et voilà ma promesse partit en l'air. Je fonce vers une ligne de personne pour alors donner des coups d'épée. C'est partit pour la partie du siècle, me prenant d'ors et déjà au jeux, je vins à hurler sur un ton d'histérique limite en train de jouir grâce à la situation tant désirée.

" Allez les mecs... N'hésitez pas à frapper les autres surtout le mec à la cicatrice. Il fait sa tapette faut le rendre homme... Vous êtes faibles ou quoi ? ALLEZ FIGHT MÊLEE GENERALE !!!"

Paroles pour déclencher les soifs de sang du peuple. Voilà que visiblement les gens font ce que je dit, tout les bandits ou racailles du coin approchent pour visiblement passer à l'acte. Une partie de chipirons en mode mêlée nightmare mode commence. Que de plaisir que de pouvoir taper sérieux...



27 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 124
Points d'activités : 1215
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 26

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 756
Points de popula' [PP] : 832
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Dim 23 Déc - 20:23
















Un Allié ???

Quelle misère que de devoir frapper dans des défections pour pouvoir se sortir d'une mauvaise passe. Pourtant, la journée avait bien commencé avec un somptueux repas dans une auberge de l'île. Une panse bien remplie, une large bourse en signe de remerciement et il était l'heure de passer au digestif. Direction la citée et ses alentours, pour une petite visite improvisée. La pluie était hélas au rendez-vous. Un parapluie n'aurait point été de refus dans pareille situation. Mais bon, notre pirate n'allait pas se laisser impressionner par de vulgaires gouttelettes. Il prit son temps pour gambader dans la mégapole et s'émerveiller les paupières. Hélas, il prit des chemins obscurs et finit prestement dans les bidonvilles du village. Là-bas, vermine, mercenaire, brigand, se regroupaient en un même lieu. Un lieu de vices et de sang où la seule odeur présente dans l'air était celle de la putréfaction. Les rats étaient les maîtres des souterrains et les hommes de simple esclave à leurs services. Par chance, aucun cadavre ne jaugeait les rues pavés du bidonville. Cette scène macabre aurait pu outrer notre jeune pirate ... ou pas.

Cependant, le plus important, dans cette triste situation était néanmoins l'apparition du gang des rapaces. Une bande de vautours était apparue et voulait s'en prendre à un innocent promeneur. Notre touriste du dimanche préférait éviter les conflits et opta pour une retraite précipitée. Mais, il fut promptement stoppé dans son élan. Une chose avait retenu son attention. Il s'agissait d'un petit homme. Un nain ? Non ! Un hobbit ? Noonn ! Un petit homme à la chevelure argentée et au teint pâle. Il portait une longue épée dans son dos et son sourire en disait long sur son émerveillement devant cette bande de sauvage. Mais le plus important résidait dans son regard. Il avait soif de sang et d'adrénaline. Edward ne savait pas d'où sortait ce chien enrager, mais il risquerait de lui apporter plus de problèmes que de solution.

Toujours désireux de faire de nouvelles rencontres et d'élargir son cercle de connaissance, Ed' voulut prendre la parole quand une autre personne fit son apparition dans son champ de vision. Cet homme disposait d'une corpulence large et d'un style vestimentaire bien particulier. Une cicatrice était visible sur son visage. Un point de ressemblance avec notre héros. Le gaillard semblait connaître le petit homme. D'un bond par-dessus lui, il accourut à la rescousse de notre jeune pirate. Personne n'indiquait avoir besoin d'aide pour l'instant. Edward resta dans son rôle et tâcha de mémoriser le moindre détail. Il semblerait que le petit homme n'aimait guère la façon d'on le traitait son complice. Il lui répondit avec beaucoup de sarcasme et une haine plus que soutenue. Les bandits du coin commençaient à bouger. Les trois individus furent prestement encerclés par la racaille. Rosen soufflait fortement, il n'avait vraiment pas envie de se salir les mains aujourd'hui. Information à soi-même : la pluie venait de cesser.

Un bruit d'explosion brisa soudainement le silence des lieux. L'atmosphère était lourde et pesante. Le petit homme était dans tout ses états, il semblait mourir d'envie de découdre avec les brigands. Les adversaires n'étaient pas de taille contre notre héros, seul leur nombre était impressionnant. Un autre individu fit également irruption dans la ruelle. Le petit l'avait prénommé Capitaine. Rosenkreuz était donc aux côtés d'un équipage. Il y avait un capitaine et deux matelots. Pas de quoi être fier, c'était vraiment maigre comme équipage. Ed' espérait fortement que le sien soit composé de plus de membres que celui-ci. Le problème n'était pas cette nouvelle venue, mais la meute de citoyens qu'il ramenait avec lui. Le risque était grand, la marine finirait par leur tomber dessus. Edward devait quitter ce groupuscule le plus rapidement possible, au risque de finir ses jours derrières des barreaux en granit marin.


Pas de temps à perdre ! Hé !!! Le minus ... va sur la touche et laisse les grandes personnes régler ce litige.

Cherokee fit quelques pas en avant et alla directement provoquer la foule. Il n'avait plus de temps à perdre avec ses sottises. Il voulait en finir le plus rapidement possible et cela risquerait d'aboutir à une très grande effusion de sang. Il écarta légèrement les jambes et plia les genoux. Il colla ses mains l'une contre l'autre et une lumière jaunâtre apparut. Il mima l'écartement des deux paumes de main laissant, dans cet espace, apparaître une épée de lumière. D'une impulsion, il se projeta dans la meute de barbares qui lui faisait face. Un coup d'épée de lumière suffit à faire plusieurs victimes. Le ton était donné, il fallait juste suivre la musique.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Dim 23 Déc - 21:46

Le combat s'annonçait plutôt tendu. Même si Gouki était plus solide que la plupart de ces brigands et qu'il possédait, au pire, son fruit, il ne voulait pas l'utiliser car cela risquait de provoquer la mort de tous ces innocents. Déjà qu'en sautant par dessus Violette, Gouki avait attiré la colère de Violette et ce dernier semblait prêt à trancher dans le vif, alors si en plus notre héros devait utiliser son pouvoir démoniaque... Mais, après que Ace ait commencé à insulter notre héros, il fut interrompu par une explosion. En l'entendant, un nom s'inscrivit au fer rouge dans le crâne de notre héros: Ketsueki. Il savait que c'était son frère qui était l'origine de cette explosion. Il ne savait pas comment, mais il en était sûr. Il soupira, se préparant d'avance à de GROSSES négociations pour que l'équipage s'en tire à bon compte. Bref, les racailles semblaient désorientées par l'explosion, et Gouki observa les deux autres: Violette avait la main crispée sur le pommeau de sa grosse épée et semblait d'humeur à foncer dans le tas, tandis que l'inconnu à la balafre soufflait: il semblait ennuyé. Bref, alors qu' Ace allait sortir de ses gonds et que les adversaires du groupe improvisé semblaient prêts à bondir au moindre mouvement, un brouhaha de pas et de voix se fit entendre, et Ketsueki le précéda dans la ruelle, le dit brouhaha provenant d'une foule en colère (dont le tavernier), certains avec des torches ou des fourches. Avant même que Gouki ouvre la bouche, son jumeau se lança dans une explication: il savait que son frère allait dire qu'il avait fait exploser un truc, qu'il faisait tout le temps des conneries et ne savait pas se débrouiller, mais cela, il l'approuvait. Il avait juste fait exploser une toute petite taverne (oh wait, Gouki y était lui aussi), avait (encore) trop bu, et avait ramené (encore) une foule en colère. Entre ça et nique la police, Ketsueki commençait vraiment bien. En guise de réponse, Gouki cligna des yeux, se les frotta pour s'assurer qu'il ne rêvait pas et offrit à la foule son plus gros facepalm.

Ensuite, Ketsueki se présenta comme Kyookoo Ketsueki, le Capitaine des Sons of Cortes, et demanda à Ace de lui présenter ses amis, ce à quoi le dernier venu de l'équipage répondit qu'ils allaient se battre, et il fondit vers les racailles avec son épée, pour les taper, les incitant même à provoquer Gouki. Ah la la, cette Violette avait décidément tendance à aimer se retrouver au milieu de nombreux hommes... Mais Gouki ne le jugeait pas. Enfin, au moins l'étroitesse des rues et la densité de la foule l'empêchait de prendre trop de vitesse avec son épée, diminuant ainsi ses dégâts. Puis, l'inconnu balafré bidouilla avec ses mains après avoir demandé à Ace de reculer, le traitant de minus (pour qui se prenait-il? Le Cahir n'aimait pas qu'on traite ses amis) et il en extirpa une épée faite d'une étrange substance jaune. Était-ce un fruit du Démon? Peu importe, il se jeta vers les racailles et taillada la foule, provoquant des effusions de sang. Gouki serra les dents: bordel, encore un tueur... Il se tourna vers son frère, et commença le langage Bro-ique, semi télépathie semi langage des signes. Il indiqua d'un mouvement de menton la foule en colère (où il distinguait quelques casquettes de matelot de la Marine) pour faire comprendre qu'il s'en occupait, puis lui montra le balafré au sabre de lumière, lui demandant de l'empêcher de le tuer (par Télé-bro-pathie, bien sûr). Ensuite, il écarta son frère et se dressa devant la foule: la moustache du tavernier frémissait de colère, et le bruit derrière lui indiquait que les mandales pleuvaient.

Il fit craquer ses épaules, jeta son manteau: ça ne se règlerait pas sans violence. Les matelots avancèrent et pointèrent le canon de leurs fusils vers lui. Ils lui demandèrent de se rendre immédiatement ou sinon, ils tiraient. Gouki soupira: il détestait se mettre dans ce genre d'ennuis... Mais il courut vers le Marine, lui arracha son arme et l'envoya au sol d'un violent coup de tête (transmis de père en fils chez les Kyookoo). Les deux autres firent feu, et les balles vinrent toucher ses bras, qu'il avait bien sûr pris soin de muer en magma. Elles fondirent sous les yeux étonnés des deux matelots qui avaient tirés. Il détendit ses deux bras et les atteignit au nez, les faisant tomber au sol. Les autres Marines de la foule avaient avancé, faisant reculer la foule. Ils dégainèrent leurs sabres, leurs fusils, et leur chef s'avança, un type d'environ deux mètres cinquante, plutôt balaise, avec des espèces de poings américains. Mon dieu, Gouki détestait vraiment les ennuis. Et là, le bonhomme lui envoya un violent crochet du droit, qu'il esquiva d'un mouvement de tête, envoyant au passage un coup du tranchant de sa main droite sur le poignet de l'homme, et, reculant d'un bond, il se mit en garde. Le chef des Marines prit la parole:


- Écoutez-moi bien, bande de fils de putes de la mode, arrêtez-moi tous ces bonhommes. Montrez comment on fait les drive-by dans le bordel dans la MARINE!
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Dim 23 Déc - 23:09

    Voilà une situation comme je les aime. Explosive à souhait ! Mais les autres n'ont pas chaumé de leur côté et Gouki semble de plus en plus blasé. S'écrasant avec force sa main sur son front. Une petite habitude qu'il a pris depuis que nous voyageons. On pourrait croire que c'est à cause de ça qu'il a cette cicatrice sur le front mais non ! Je fais pas autant de conneries quand même. Quoi que ! Enfin là, c'est Violette qui fait des conneries et pas moi ! Visiblement, il trépigne comme un gosse la véille de noël qui veut attaquer son cadeau. Il faut qu'on continue de prendre soin de sa santé mentale à celui là... Je profite de son passage devant moi pour lui placer délicatement une tape derrière la tête histoire de lui apprendre le respect un peu et je laisse s'amuser. J'ai l'impression que s'il tranche pas deux-trois trucs il sera intenable et on a besoin du débi-larbin pour ramer ! Le problème, c'est le brun couvert de cicatrice qui semble bien énervé ! Et j'ai pas bien compris pourquoi d'ailleurs, vu qu'une minute avant mon arrivée il semblait calme et zen. En tout cas, il a l'air pas très net psychologiquement lui, changer si vite d'humeur... Méfions nous, on a assez de consanguin avec Ace pour en rajouter un deuxième ! Et il se mit alors à prendre une pose digne des plus grandes danseuses de cabaret et envoie une énorme lame de lumière s'écraser sur les bonshommes qui leur cherchait des poux avant que j'arrive. On dirait pas, mais tout ça se passe très vite. Même les débiles qui traînent ici ont un temps de réaction normal. Voilà qui ne va pas plaire à Gouki. Je regarde alors mon frère, sentant qu'il veut me faire passer un message ! Un échange ? Les racailles et tronche de serpillière contre la foule et les marines. Sacrée Gouki, t'as toujours était dur en affaire ! Mais je vais m'occuper de ça sans problème ! Il se porte alors à l'entrée de la ruelle et commence à gérer avec la Marine. A le petit fumier, il a toujours su trouver les bonnes blagues à faire le Gouki ! Et le grand qui arrive, qui semble être le chef, lui il a l'air marrant à tabasser ! J'espère que le cochon m'en laisser un bout ! Histoire de le tabasser un peu, en toute amitié bien sûr ! Enfin, avant de passer au désert j'ai des racailles à savater !

    Et entre temps, ils se sont réveillé, voyant l'occasion de se faire mousser devant la marine, malgré que quelques-uns des leurs gisent là, empalé et que Violette leur foncent dessus. D'un côté, qui aurait peur de violette, je vous le demande ! L'un des déchets me fonce dessus. J'anticipe la charge et me baisse pour me relever aussi vite, quand il arrive sur moi, le projetant ainsi par-dessus mon dos. D'un coup de pied bien placé, je sonne celui que je viens de faire basculer. Je fends alors la foule d'une petite téléportation pour arriver devant balais brosse ! Une fois placé, je lui décroche une énorme droite en plein visage. Putain, il a la tête dur... Mais le contact que j'ai senti en le frappant était étrange. Très étrange...Mais c'est normal, puisque c'est le putain de mur que j'ai explosé d'un petit impact electrique ! Sûrement lié avec son étrange pouvoir. Il doit être comme nous, un Logia !


« - C'est pas contre toi, mais t'avais besoin d'être calmé visiblement et ça a pas trop bien marché. Mais tu vois, les génocides dans les ruelles, mon frère, c'est pas trop son kiff. Perso', j'ai rien contre, mais faut que ça ait un peu plus de gueule que ces traînes savate ! Et oui, c'est vous que je traîte de traine savate ! Et on peut aussi te mettre dedans, balais brosse ! Oui oui, toi avec tes cicatrices, c'est toi balai brosse ! »


    Même pas le temps de finir mes explications qu'un gros sac qui domine les autres d'une bonne tête s'avance sur moi. Je place alors délicatement mes mains au-dessus et au-dessous de sa tête pour lui balancer un gros coup de jus. Et le voilà qui s'écroule directement sous le choc. Décidément, c'est plus aussi solide que ce que s'était ces gens que la galère a transformée en truand ! Enfin, voilà qui fait reculer une bonne partie du groupe de quelques pas et fuir les plus faibles et stupides. J'adresse alors un petit clin d'oeil à Gouki qui comprendra je suis sûr. J'ai fait une partie de ce que je pouvais, maintenant, place à l'amusement !

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3


Dernière édition par Kyookoo Ketsueki le Lun 24 Déc - 0:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Dim 23 Déc - 23:35



Rencontre un soir comme les autres.
« Crazy»


L'amusement à l'état pur. Ouep... Me battre c'est mon dada. J'ignore le reste du monde dans ces moments là. Il n'y a que moi et mon épée qui compte en plus des adversaires. Limite si demain j'ai envie de péter un gros câble, faudra que les deux supérieurs qui me servent de chaînes morales viennent me calmer avant que ça dérape sans quoi un jour ce sera mode carnage et même eux ne pourront rien faire... Quoi que. Je me suis donc lancé dans la bataille, la déclenchant au passage via des paroles qui comme pour moi, suffisait à déclencher les passions des combattants à l'âme sensible pour ne pas dire très instable et facile à titiller. Je m'étais jeté telle une bête sauvage ayant soif de sang, de baston et de morts. Car oui, tuer n'est pas une chose qui me fait reculer. D'ailleurs, mon coup d'épée de tout à l'heure permet de mettre à terre deux trois personnes ET d'en couper plus ou moins gravement certains. Bien qu'heureusement, la ruelle était étroite et comme Gouki l'a si bien remarqué, le coup n'était pas à pleine puissance. Bref... La symphonie meurtrière avait commençait. J'étais dans mon monde, comme un chef d'orchestre. Celui-ci ferme les yeux possédé par la musique. Il en va de même pour moi. Je rigole, je tape et rien d'autre. Seuls les mots arrivent à me faire réagir parfois, mais par exemple, la foule qui poursuis le capitaine, je ne la relève même pas. Ils passeront en tant que dommages collatéraux. Une voix vient titiller mes tympans... Visiblement, il y en a un qui ne sait pas apprécier les combats comme il se doit. Il préfère jouer le mec qui n'a pas les même valeurs que nous. Tss... Si j'avais les mains libres, je me serais permis un crochet du droit tient... Mais malheureusement, j'ai déjà des pains à donner ailleurs. Ces racailles du coin étant de vrais parasites comme je les aiment. Pourquoi ? Parce que quand un tombe, tu en as deux qui poussent... Au final, c'est le royaume des bastons dans ce genre de quartier et ça... J'AIME !!!

«  MINUS ???!!! Je suis limite plus grand que toi Scarface junior... Et de plus... »

PAF... Pas le temps de finir ma phrase que des marines viennent m'en coller un. Visiblement, ils n'ont pas de politesse, à noter que je suis bien placé pour parler de ça tient... Pris par surprise donc, je suis déséquilibré et je tombe. Grave erreur car au fond, la dernière fois que je suis tombé... Seuls les deux gigolos qui sont mes supérieurs savent ce qui se passe dans ces moments là. Limite on pourrait croire qu'autour de moi ça devient le silence. Silence avant la tempête... C'est là qu'une voix histérique, boudeuse, rageuse s'élève dans les airs comme une demoiselle criant au secours à différence que là c'est un mec et que la voix est grave en colère.

«  MAIS T'ES SERIEUX !!! »


Je me redresse tapotant mon bas et mon haut pour alors d'un seul coup courir vers le responsable qui visiblement n'a pas peur. Je lui saute littéralement dessus pour alors enchaîner des mandales explosives vidant mes capacités sur lui. Sept coups pour l'instant avant de devoir faire une pause. Sept pains sont mis sur son visage celui-ci finissant donc pas s'évanouir à moins qu'il soit mort, à vrai dire je sais pas trop... Mais je m'en fiche tellement... Je me redresse pour alors faire gonfler mon bras dévoilant au passage à mes acolyte cette capacité puis je saisis d'une main mon épée pour donner un coup de manche à un marine tentant de me prendre par derrière ( :e ).

" VAIS TOUS LES TUEEEEEEEEEEEEEEEEER !!!! "


L'épée vole, déchiqueté, découpe, frappe. Au fond, là où je suis, on peut voir des gens se faire repousser, certains crient et moi, j'encaisse les coups, prenant de temps à autres des coups d'épée venant d'adversaires. Plus de retenue, je suis vraiment devenu limite fou là, mais je m'en fiche. Je continu mon combat de mon côté bien que je sois de plus en plus blessé sans que ce soit grave.. Soudain, une voix grasse retentit, le supérieur des marines semblant à bout de nerf.

«  Qu'on les bute tous bon sang !!! Allez-y pas de quartier... »




40 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 124
Points d'activités : 1215
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 26

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 756
Points de popula' [PP] : 832
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Lun 24 Déc - 13:05
















Un Allié ???

La bataille continuait dans la ruelle. Nos quatre compères exaltaient dans le domaine de la lutte et du défonçage de crânes. Le minus était un vrai sociopathe. Il dévastait tout sur son passage. Il n'aspirait qu'à faire couler le sang et prendre du plaisir en disloquant des corps humains. Il ne faisait pas trop attention à ses mouvements et la plus part de ses gestes offraient une ouverture à l'ennemi. Son corps commençait à être endommagé. Edward était médecin et savait bien s'occuper de coupures aussi légères, mais il n'avait pas de temps à perdre en soin. Il avait ses propres démons à combattre. Son épée de lumière se balançait d'un côté à de l'autre, dans des gestes secs et précis. Il évitait d'atteindre des citoyens de la foule. Ses coups étaient directement portés sur des points sensibles du corps humain. Il n'était pas là pour tuer, mais bien pour mettre hors d'état de nuire. Un coup permettait de sectionner un tendon ou d'éventrer un muscle. La douleur paralysait alors l'individu et le privait de ses moyens de locomotion si le coup était bien porté. Bien sûr, une gorge de temps en temps ne pouvait pas faire de mal. Une fois la carotide tranchée, il était difficile d'envisager une autre possibilité que la mort pour l'individu concerné.

Ed' continuait sa danse macabre sans trop porter attention aux autres personnes qui l'entourait. Il voulait en finir avec les brigands et leur montrer qui était le chef dans le secteur. Les trois autres se débrouillaient très bien, même si on avait le droit à trois combats totalement opposés. Il y avait le minus avec sa rage herculéenne, le bon samaritain et sa retenu légendaire et le capitaine de la troupe, l'ivrogne aux poings de foudre. Une belle équipe, très unie et pourtant si différente ... C'était bien là, l'exemple type d'un équipage de pirates. Ce groupuscule était voué à un avenir plus que glorieux. Rosen les enviait doucement, lui aussi était désireux de créer son propre équipage et de trouver des nakama's digne de ce nom. Hélas, pour l'instant, il n'était pas encore près pour s'aventurer sur ce chemin. Il faudrait encore un peu de temps avant de pouvoir jouir d'une renommée suffisante au sein de la piraterie pour, par la suite, engendrer son équipage de rêve.

La meute de brigands baissait à vue. Il ne restait plus que quelques rescapés du lot de pourriture. Hélas, la foule était toujours présente et l'autre écervelé vint gêner notre héros. Il voulut lui en coller une, mais sa main passa à travers le corps de lumière. Prit par son élan, son poing alla exploser le mur juste derrière Ed'. Cherokee afficha un léger rictus avant de répliquer par la parole.


A quoi tu joues témé !!! Tu devrais plutôt te concentrer sur le combat, plutôt que sur les pertes. Si, on en est là, c'est par ta faute et ta tendance à trop toucher au whisky. Occupe toi des derniers brigands. Je vais faire peur aux derniers brigands pour qu'ils quittent les lieux. Après on s'occupe de la marine ...

Plus de temps à perdre, il fallait agir et vite. La foule de brigands était trop oppressante pour pouvoir tenter la moindre manœuvre. Rosenkreuz devait trouver une parade pour blesser le moins d'innocents possible et faire fuir la plus part des bandits. Il opta alors pour une attaque de zone. Le corps de notre pirate se mit alors à briller. Une lueur jaunâtre et aveuglante fit son apparition au milieu du champ-de-bataille. La couleur vira soudainement à l'orange pour s'approcher de la lueur du soleil. Ed' était prêt à montrer sa puissance aux yeux du monde. Un murmure à peine audible et il annonça le pouvoir de son fruit du démon.

TENMADO !!!! !!!! !!!!

Un dôme de lumière fit alors son apparition sur huit mètres d'envergure. La lueur dégagée par cette sphère était forte et soutenue, pouvant par la suite désorienter la vue des personnes les plus proches. La meute recula d'un pas. Les quelques brigands, criminels et autres ce trouvant dans la sphère, furent directement brûlés au second degré par la puissance de la lumière. S'enfuyant dans des cris de douleur et d'effrois, les derniers mercenaires prirent promptement la poudre d'escampette. Le dôme pâlit et perdit en intensité. La silhouette de notre jeune pirate refit surface et la technique prit fin. Il était fier de son coup, au moins maintenant, il pouvait se concentrer sur les soldats du Gouvernement.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Lun 24 Déc - 16:03

La télépathie Bromantique avait fait son office et Ketsueki avait donc tenté de calmer celui qu'il appelait affectueusement "Balai brosse" (le frère de notre pirate était décidément doué pour trouver des surnoms!), cependant sa beigne avait traversé l'autre, autre qui avait ragé et traité Ketsueki, s'attirant ainsi un "Bon pour une beigne de Gouki" (beigne qui le traverserait sûrement mais c'est l'intention qui compte en cette période de Noël!): il possédait bel et bien un Fruit du Démon, sûrement un Logia de surcroît! Ensuite, des grognements sourds suivi d'un bruit de chute avaient retenti, et Gouki s'était retourné juste à temps pour voir son frère lui faire un clin d'oeil, un gros lourdaud étendu à ses pieds. Violette, lui, avait mystérieusement gonflé sa musculature (il avait décidément de bien étranges pouvoirs...) et balançait des coups d'épées à droite à gauche. Il faudrait que le Cahir termine l'éducation du petit au plus vite. Mais pour l'heure, il était aux prises avec les Marines! L'intensité du combat avait fait prendre conscience à la foule que de simples torches et fourches ne suffiraient pas contre des monstres pareils, et ils avaient laissé aux Marines du poste local le soin de gérer cela. Et maintenant, ils s'étaient dispersés, priant dans leurs coins que l'ivrogne soit arrêté et pendu pour ses crimes. Au moins, il n'y aurait pas d'innocents blessés. Gouki avait l'avantage sur son adversaire car, bien que tout aussi solide, il était moins large et pouvait mieux bouger dans la rue. Il se baissa, un violent coup ample passant au dessus de sa tête, et décocha un rapide jab dans la jambe du chef. Celui grogna, et Gouki se redressa, avant d'entendre un sifflement et de voir une balle crépiter et fondre en touchant le magma qui le composait. Il leva les yeux et vit des hommes sur les toits: des snipers! Qui n'étaient pas là au début. Si Ketsueki et Balai brosse n'avaient rien à craindre, en revanche... Gouki beugla:

- Violette, gaffe! Ils ont des tireurs en hauteur!

En effet, les hommes avaient remarqué que l'épéiste des Sons of Cortes subissait des blessures, et armaient leur fusils, les pointant dans sa direction. Il n'avait pas le choix. Il envoya un violent coup dans le nez du chef, histoire de le déstabiliser quelques instants, mua ses jambes en magma, et le laissa se dégazer, comme lors d'une éruption, pour se projeter à plusieurs mètres de hauteur, au niveau des tireurs embusqués. En l'air, il changea ses bras en magma et en produisit suffisamment pour les allonger et attraper les fusils, qui fondirent en sifflant affreusement. Il pivota, et fit de même avec les tireurs sur un second toit. Puis, il retomba au sol, projetant quelques éclaboussures qui atteignirent les pieds de certains Marines, les mettant hors de combat et tirant de leurs gorges de terribles cris de souffrance. Gouki resta immobile un instant, un tas de souvenirs l'envahissant, et son colosse d'adversaire en profita pour lui envoyer un coup de son poing américain. A la stupeur de notre héros, il encaissa le choc, crachant au passage un mélange de salive et de sang. C'est là qu'il se sentit soudain faible: l'extrémité des pointes du knuckle était recouverte de granit marin! Gouki jura, et esquiva tant bien que mal un second coup. Plus question de s'amuser! Le pirate changea son poing et son avant-bras en un magma bouillonnant, et envoya un direct vers le pectoral droit de son opposant. Celui-ci balança son propre poing pour bloquer, et notre guerrier heurta le Granit Marin, s'y brisant un doigt et jurant alors que du sang gouttait de ses phalanges. La force du choc le jeta également en arrière, et il tomba sur les fesses.

Avec un sourire, le colosse aux ordres de la Justice balança un nouveau coup de poing vers le visage de notre héros, qui esquiva de justesse en se penchant en arrière. Il se redressa d'un bond, mais l'autre était déjà sur lui et il esquiva à grand peine un double coup de poing visant sa gorge. Il sentit son épaule gauche heurter le mur de la ruelle et décida de tenter le tout pour le tout. Comme il le pensait, le chef de la Marine lui asséna un ample crochet du gauche, le mur le gênant pour frapper du droit. Au dernier instant, Gouki esquiva en se penchant et le poing de son opposant s'enfonça dans le mur, laissant tomber un peu de poussière de briques sur notre guerrier. Indifférent à cela, le Cahir changea de nouveau son poing et son avant-bras en magma, et envoya un Blazin' Fist droit dans le ventre du colosse. Avec un grésillement semblable à celui du bacon dans la poêle, la peau de l'homme prit une affreuse teinte noirâtre et Gouki sentit son poing s'enfoncer de quelques millimètres. Hélas, il n'était pas pour autant tiré d'affaire. Avec une volonté hors du commun, l'autre resta debout et son poing gauche sortit du mur à la vitesse du cobra, et les pointes de son Knuckle pénétrèrent la chair de notre guerrier au niveau du poignet, l'immobilisant et lui arrachant un cri de douleur. Avec un sourire effrayant, malgré ses yeux en larmes à cause de la brûlure, le Marine balança un coup de son autre poing vers le front de Gouki. Sa vie défila devant ses yeux: il sentait qu'il ne survivrait pas au choc...
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Lun 24 Déc - 17:14

    Bon, voilà j'avais réussi à retrouver Gouki et Violette. Visiblement, ils se sont fait un copain qui n'a pas vraiment le sens de l'humour. Balais brosse, le balais il l'a plutôt dans le cul mais bon. Ace continue de jouer en frappant dans le tas comme un possédé. A là là, y a encore du travail avec le débi-larbin mais bon on va faire avec. Notre nouvel ami à la coiffure... particulière commence à faire le bonhomme il me demande de s'occuper des bandits avec lui. Mais j'ai pas envie moi ! J'veux aller taper le gros devant Gouki ! Visiblement, balais brosse avait un plan, pendant qu'une raclure de ruelle se jet sur moi, que je réceptionne d'un coup de tête bien placé, il se concentre et devient fluo. Il a vraiment un pouvoir étrange lui. Puis, d'un instant, il balance une onde de choc brûlante. Heureusement que j'en ai rien à foutre et que le pouvoir de Violette le protège des brûlures et des explosions, sinon on aurait été marron aussi ! Mais ça, il peut pas le savoir, le petit con ! Une fois les débiles mis en fuite je regarde balais brosse et je lui dis :


« - Et, pimprenelle, va falloir te calmer là ! Surtout qu'on a du bol d'en avoir rien à foutre de ton truc. Mais imagine Violette pouvait se faire brûler ? Tu l'aurais fait sans hésiter ! Et t'oses me dire de faire attention... Va falloir apprendre la vie là balais brosse ! Et puis... t'appelle ça un combat ? Moi j'appelle ça du tourisme ! Toi, ça se voit qu'on ta jamais foutu sur la gueule, c'est bien dommage, ça te ferais pas de mal ! Et puis, c'était pas du Whisky ! C'était du rhum ! Enfin, t'es pas une lumière après tout ! »


    Notre « conversation » fut donc interrompu par les cris de Gouki. Violette était toujours au coeur de la mêlée ou du moins de ce qu'il en reste. Des tireurs d'élites, voilà qui peut être gênant mais qui pourrait lui mettre du plomb dans la tête ! Mais bon, on devra trouver un débi-larbin de remplacement et pimprenelle est pas qualifié pour jouer le débi-larbin ! Mais, il prend les choses en main et utilise son pouvoir pour se débarrasser des armes en hauteur. Faisant pleuvoir des petites gouttes de magma sur les tonneaux de la ruelle qui commencent doucement à prendre feu. Ainsi que sur les pieds des Marines qui commencent à boiter ! Le nombre diminue ! Mais les choses commencent alors à tourner au vinaigre. En l'espace d'un instant, le combat commence à tourner cours pour Gouki et il se fait rosser par cet enculé. Il doit utiliser du Granit marin le sale fils de pute ! Quelques secondes, c'est le temps qu'il lui a fallu pour mettre mon frère au tapis. Le couvrant de son propre sang et armant son poing pour un coup de grâce. En parlant de sang, le mien ne fait qu'un tour... J'utilise mon pouvoir pour me téléporter dans le dos de l'animal qui allait frapper mon frère. Je passe alors mes mains sur le côté de sa tête et tourne d'un coup sec sa nuque. Un craquement sourd se fait alors entendre produisant le silence et semant le doute dans l'esprit des marines qui sont encore débout. Je commence alors doucement à relâcher mon pouvoir. Crépitant comme une bobine Telsa. Les yeux grands ouvert, aspirant à verser du sang, ne respirant que de la colère et m'avançant doucement vers la foule. Les moins courageux commencent alors à fuir et les braves qui ne sont par partie commencent à se regrouper pour mener la contre attaque. L'un d'eux essaie de ramasser l'arme de son capitaine. Je commence alors à concentrer la foudre qui crépite autour de moi en un seul point à l'intérieur de mon corps. Concentrant rapidement l'énergie, je la relâche alors la force électrique emmagasiné. Créant alors une petite explosion, sans dommage pour les habitations, mais plutôt chaude et surtout, très éblouissante. L'intérêt de cette technique c'est surtout de vaporiser l'énergie dirigée contre moi ou de neutralisé temporairement des gens. Une sorte de grenade flash qui fait des dégâts. Voilà donc celui qui voulait ramasser l'arme en granite se couvrir les yeux complètement aveugler. Je l'attrape alors par le col et le frappe violemment avec mon poing. L'envoyant directement dans les vapes.


« - On peut faire ça de deux façons... Soit vous restez, et vous allez finir comme le gros enculés, soit vous partez et vous vivrez... Je n'ai plus envie de jouer... »


    Je me baisse alors pour relever Gouki. Lui offrant mon épaule comme support. Le combat n'est pas fini...

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Lun 24 Déc - 23:47



Rencontre un soir comme les autres.
« Indestructible »



Les combats dégénéraient de partout, je ne remarquais pas les autres totalement dans mon monde. Seul les cris d'agonies se faisaient entendre, seules les paroles douteuses et les jurons des racailles et marines se faisaient entendre à mes tympans. J'étais fou il faut le dire et le must, c'est que personne s'amusaient à me calmer. J'étais libre de mes mouvements et j'en profitais un max. Quand était-il de mes compagons ? S'amusaient-ils autant que moi ou bien ? Ou alors se lançaient-ils des fleurs à faire les gay dans leurs coin avec l'aurte individus ? Bof, au fond je m'en fiche, je coupais, tapais, frappais et basta. Le beuglement de Gouki je l'oublais ne faisant nullement attention. D'où le soucis... Si j'allais me faire toucher ou non. Après tout, quand on use d'un logia comme les trois personnes sur quatre qui combattent, tant qu'on use pas de granit marin ou de haki, les armes sont sans effets. Cependant, moi j'ai un paracémia, de ce fait, je suis sensible aux attaques physique et mentale. Alala... La dure lois de la jungle.

" Fermeeeeeeeeeeeeeeeez là et batteeez vous !! "

Pauvre d'eux. Alors que les autres prenaient pour moi. Tch... Je voulais du défis moi... Malgré mes blessures, je vins à continuer mon combat comme une personne qui ne cessera jamais de se relever. Sourire mesquin et mauvais aux lèvres, je sourit pour alors tabasser les gens autour de moi, jusqu'à ce qu'ils fuient. Entre les gens qui usaient de technique censé brûler, ceux qui font des éblouissements, au final, les marines se repliaient comme s'ils attendaient quelqu'un. Soupirant, je regardais le capitaine qui reprenait son confrère et parlait d'une voix sérieuse. Tsss... Aider ça me fait chier pourtant ce qui allait suivre allait me plaire et leur plaire aussi. Les marines restant - puisque les racailles avaient fuient - venaient à se regrouper en arc de cercle devant nous à environ 30 mètres puis soudain, l'arc de cercle se rompit laissant deux silhouettes apparaitre. Devant nous se trouvaient entourés d'une vingtaine d'homme, deux bonhommes de bonne taille. Sur leurs dos comme le ferait superman, ils portaient l'habit traditionnel de la marine telle une cape. Ils étaient gras donc normal qu'ils n'arrivent pas à fermer la veste m'enfin passons... Ils sont armé d'une sorte de masse en granite marin et ça c'est plaisant...

" Maintenant il est l'heure de vous arrêter, les jeux sont finits en effet veui.."
" LA FERME !!! "

Je m'étais placé dans leurs champs de vision, me postant devant le capitaine prenant des airs de compagon protecteur. Sourire carnassier aux lèvres, je dis rapidement.

" ... Il est l'heure d'aller mettre Kiki au lit on dirait... Je gagne un peu de temps vous en faite pas capitaine... Tant qu'à la fin vous venez me récupérer..."

Un léger rire complice se fit entendre. Un début de relation " amicale " ? Faut croire que la " rééducation " commence à porter ses fruits. Au moins, on voit un semblant de solidarité. Soucis... Ce peut d'élant m'avait empêché de suivre les mouvements et c'est dans un moment rapide que je me pris une des masses dans les côtes ce coup m'envoyant valser contre un mur moi et mon épée. Sonné, je jurais n'allant pas tarder à re rentrer dans une colère noire, mais là... J'avais un mal de chien au niveau des côtes. Visiblement, j'avais quelque chose de presque fracturé. Tch.... Voilà ce qui se passe quand on veux jouer au héros. Reprenant mes esprits, je vis les deux loubard s'approcher de mes compagons ainsi que de l'inconnu. Un était proche de celui qui s'amusait à nous prendre tous de haut, tandis que celui qui m'avait frappé avançait vers mon capitaine.




40 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 124
Points d'activités : 1215
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 26

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 756
Points de popula' [PP] : 832
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Mar 25 Déc - 13:29
















Un Allié ???

Le combat tournait à notre avantage, mais nos forces diminuaient considérablement. Le combat entre le grand gaillard et l'homme magma, l'avait quasiment mis hors course. Heureusement, l'ivrogne était venu à son secours et l'avai sorti in-extremis de cette mauvaise passe. On avait réussi à contenir la foule et à la faire fuir, mais le discours de l'homme foudre n'eut guère l'effet escompté. Au lieu de faire peur aux mouettes, il réussit à attirer plus de force armée. Pas de chance sur ce coup ! Ed' soulignait ses efforts pour sortir le groupuscule de ce merdier, mais cette fois-ci, il faudrait se serrer les coudes. Les deux mastodontes de la marine n'étaient certainement pas des enfants de cœur. Rosenkreuz avait froid dans le dos rien qu'en les regardant. Son souffle était court et ses muscles commençaient à devenir raide. Il n'avait pas encore atteint sa limite, mais il n'en était pas loin. Même si aucune blessure n'était encore visible sur son épiderme, il ne devait cela que grâce à son fruit du démon. Si on comptait le nombre de coups portés et d'épées tranchant sa silhouette, il serait certainement déjà mort une bonne dizaine de fois.

Il expira fortement devant le cercle de soldats qui lui faisait face. Il n'était pas contre un combat cette fois-ci, il essayait avec beaucoup de peine de retrouver un rythme cardiaque convenable pour un nouvel affrontement. L'homme magma était dans un triste état, mais le capitaine s'occupait de lui. Boum Boum était très doué, mais sa haine l'aveuglait considérablement. Il n'eut guère le temps de contenir sa colère, qu'un puissant coup de masse en granit marin l'envoya valser dans un mur. Le ton était donné, la marine ne laisserait aucun pirate s'échapper ou survivre. Deux énormes mastodontes, quatre combattants, deux blessés ... C'était du vite vu ! La stratégie à adopter était simple et facile à exécuter, mais elle repoussait lourdement sur la condition physique. Edward espérait fortement que tout le monde soi à la hauteur et surtout lui-même.


Écoutez tous ... je crois que sur ce coup, il va falloir se serrer les coudes, si l'on veut reprendre la mer en un seul morceau. Le capitaine et l'homme magma, vous devez anéantir le gros gaillard qui vient vers vous. Boum Boum et moi, on s'occupe de l'autre. A deux contre un, on a une chance ... Il suffit d'attirer son intention et que l'autre face le tour. J'espère que ça ira niveau blessure et condition physique. Pour le reste, bonne chance !

Rosenkreuz refléta un faisceau de lumière sur les murs des habitations adjacentes et se déplaça au niveau du jeune pirate. Il était encore encastré dans le mur. Le choc avait dû être violent pour le projeter aussi profondément dans la roche. En tant que médecin, Ed' pouvait facilement estimer ses blessures. Une ou deux côtes cassées et avec un point moins de chance, un poumon percé et une hémorragie interne. Mais le petit gars était un costaud, il devrait s'en sortir avec le minimum. Notre héros avait évité la venue du monstre à massue grâce à son rayon de lumière, mais il n'avait pas prêté attention à son rapide retour. Il tendit la main vers le jeune pirate quand, soudainement, une masse vint s'abattre sur son corps. Edward ne faisait pas le fier. Le choc avait été si important que le sol c'était morcelé sous son corps. Il était vouté vers l'avant et ses bras pendaient jusqu'à toucher le sol. Il tenait à peine debout. La masse était encore calquée sur son dos. Du sang dégoulina de ses oreilles, de son nez, de sa bouche et de son crâne.

De fines gouttelettes ruisselaient sur le sol pavé de la ruelle. Rosen titubait vers l'avant et sous le poids de cette lourde attaque. Il serra les dents et souffla longuement. Ses vêtements étaient immaculés de sang et son bras droit quasiment inopérant. Il était lourdement touché. Il ne fallait surtout pas prendre ses blessures à la légère. Mais Ed' avait la tête dur ... ! Il n'allait pas s'écrouler maintenant. Il devait tenir jusqu'à la fin du combat. La force de l'esprit était plus grande que celle du corps. Il agrippa le bras du pirate et le tira fortement vers lui. Edward affichait un large sourire.




Il est temps d'en finir avec ses bouffons Boum Boum ! Allons casser du marine ...

Rosen fit quelques pas en arrière. Il tourna les talons pour faire face à son adversaire. Il affichait toujours un large rictus sur son visage. Il était animé par une détermination sans fin. Il était téméraire !!! Et personne ne pourrait l'arrêter dans sa lancée.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Mar 25 Déc - 17:36

Lorsqu'un homme est mis face à la mort, il voit sa vie défiler. Là, Gouki était dans un tourbillon de souvenirs: son enfance, le jour où il avait avalé ce maudit fruit, fruit qui l'avait mené à un meurtre, le visage en larmes de sa douce... Et puis le néant. Après tout, si son heure était arrivée.. Il regrettait juste de ne pas avoir pu suivre son frère jusqu'au bout. Alors que Gouki avait accepté la mort, un craquement retentit, et il sentit des picotements sur le front. Il rouvrit les yeux, et constata que les pointes de granit marin étaient à quelques millimètres de sa boîte crânienne, et que l'autre avait le regard vide, regard qu'il ne distinguait qu'à moitié vu que sa nuque avait un angle loin d'être physiologique. Ketsueki était derrière lui, faisant corps avec la foudre. Et dire qu'il avait pensé mourir... Mais non, il avait un frère. Le meilleur qu'on puisse trouver. Bref, il faisait face à la foule, étalant sans pitié aucune un soldat de bas étage qui avait tenté de ramasser les knuckles. Gouki souffla et se passa les mains sur le poignet droit: les pointes avaient percé assez profondément, et il avait le majeur cassé ainsi que les phalanges en sang: bref, il était manchot pour le reste du combat. Il cracha un peu de sang, et saisit la main de son frère avant de se poser quelques instants contre son épaule. Il ne lui tenait pas rigueur pour le meurtre: lui aussi pensait avoir tué l'autre. Pendant ce temps, la Violette continuait son carnage, mais nos héros étaient presque tirés d'affaires... Presque, puisque deux nouveaux officiers débarquèrent, reconnaissables au long manteau jeté sur leurs épaules. Si leur aspect bibendum les rendait presque rigolo, leur massue d'une couleur aisément reconnaissable et haïe par tous les possesseurs de fruits rendait cela tout de suite moins cocasse. Et en plus, il y avait encore une vingtaine de soldats. Gouki écarta son frère et lui offrit un léger sourire: s'il était plus pâle que d'habitude, notre héros n'avait pas perdu trop de sang et il s'en tirerait sans trop de mal. Enfin, aussi bien qu'on peut s'en tirer avec un bras en moins.

Alors que les deux gros bonhommes prenaient la parole, la Violette beugla un retentissant "La ferme!" et se porta au devant d'eux, voulant gagner du temps pour ses alliés même s'il était le plus blessé des quatre. Ace aimable? Il semblait s'être attaché à nos compères visiblement... Et Gouki l'appréciait aussi. C'est pourquoi il grinça des dents lorsqu'il vit une des masses l'atteindre dans les côtes et le jeter contre le mur où il s'encastra avec force éboulements. Puis, ce fut au tour de Balai brosse de prendre la parole, se comportant comme une espèce de chef et dictant des ordres, puis se dirigeant vers Ace en utilisant son pouvoir pour se rebondir sur les murs, changé en un rai de lumière. Son plan était intéressant, mais il avait deux failles, que Gouki ne put s'empêcher de lui faire remarquer:


- Excuse-moi, M. Balai brosse, mais il y a deux failles dans ton plan: premièrement, on dit attirer leur attention, deuxièmement, je crois que le crier à voix haute était, excuse-moi d'avance, très con de ta part!

Effectivement, le premier colosse à la massue l'avait violemment frappé dans le dos, le lessivant sur le coup. Toutefois, il tînt debout et tira Violette du mur (s'il essayait de l'escamoter, il aurait quelques problèmes!), puis se prépara à se battre. Même s'il semblait un peu limité et surtout sujet à des sautes d'humeur, Balai brosse n'avait pas tort: nos guerriers ne pouvaient pas se permettre de perdre. Gouki fit tourner son épaule droite, grimaçant, puis fixa son frère avant de lui dire deux lettres: D-L. Son frère comprendrait sûrement. Leur technique bromantique, celle qu'ils pratiquaient depuis des années. D'abord, il fallait diminuer le gros tas et le surprendre. Gouki avait récupéré toute la vigueur de ses jambes et se lança au combat: s'il était un peu plus petit que son frère, il était plus solide et était le plus à même d'encaisser les coups de massue. Et, surtout, il empêcherait que son frère soit touché. C'était son rôle de jumeau. Le gros marine, qui avait une chevelure rouge coiffée de façon étrange, ainsi qu'une moustache et un gros nez, balança un coup vertical de sa massue, que Gouki esquiva en se déportant sur le côté. Il balança un coup de pied dans l'estomac de l'autre, qui souffla sous le choc mais tint bon, interrompant son coup pour une volée horizontale. Le Cahir esquiva en se jetant au sol à plat ventre, et saisit la cheville de l'autre de sa main gauche, tirant en poussant un grognement. L'autre commença à basculer vers l'arrière et lutta pour retomber sur ses pieds, malgré sa masse graisseuse. Gouki tira de plus belle, se redressant au passage. Le gros finit sur le dos, et pendant qu'il se débattait pour se redresser, notre héros recula, et hurla DL à son frère qui était déjà en place. Quand à notre pirate, il prépara ses appuis et tendit son bras gauche à l'horizontale, creux du coude vers l'avant, surélevant légèrement son avant-bras.
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Jeu 27 Déc - 2:05

    Va falloir que je travaille mon côté chef d'unité de Marine, là, c'était pas très efficace. Au lieu de se tirer bien gentiment, ils sont restés et se sont regroupés les petits sodomites ! Et ils ont même reçu des renforts, visiblement, très énerver du sort que j'ai réservé au premier. Sûrement un sous officier à la con, mais il l'avait bien chercherait ! Il n'était plus temps d'être gentil, plus temps d'avoir pitié ! C'était un combat pour la survie... Enfin, le fin mots de l'histoire, c'est que les gens d'ici, prennent la mouche pour rien ! Deux-trois branlée distribuée, une petite taverne explosé et voilà tout un détachement de Marine juste pour nous. C'est pas un peu excessif non ? Le plus touchant dans cette histoire, ce fut Violette, il s'était jeté à sa façon devant mon frère et moi pour nous protéger. Comme si on en avait besoin... Mais c'est l'intention qui compte ! Surtout quand on connaît le tempérament de l'animal ! Mais il s'est vite fait calmer ! Deux gros débiles qui ramènent leur cul, ils ont le physique pour vendre des pneus les animaux ! Et bim ! Ace se prend un violent coup de masse qui l'envoie valdingué dans un mur. Voilà qui devrait le motiver à la tâche ! Gouki tenait bon, c'était déjà ça, il s'est rapidement remis sur ses pieds et m'a poussé, pour le laisser reprendre part au combat ! Je reconnais bien là le sanglier qu'il incarne ! Il est sûrement temps d'en finir ! Puis, balais brosse se mit alors à babiller, on devait s'allier ? C'est pas ce qu'on avait déjà fait ? Puis, il se mit à hurler sa stratégie... C'est pas vraiment une lumière dit donc ! Ce que Gouki ne manque pas de souligner ! Et il a pas forcément tort ! Un petit flash lumineux plus tard, le voilà au côté de Violette. Visiblement, il semble avoir des compétences médicales et occultes rapidement Ace. J'aimerais pas être à sa place... L'un des officiers qui s'était dirigé vers lui avait rapidement changé de direction, pas aussi vite que lui, mais il avait viré de bord et avait porté un énorme coup de masse sur la tête de balais brosse ! Voilà qui va lui faire du bien, enfin, du bien tout est relatif, ça lui fera toujours plus mal qu'une de mes droites en pleines tête, mais c'est déjà ça ! Enfin, laissons les s'amuser, Gouki et moi, on a à faire !

    Il fit alors tourner son bras, pour jauger les dégâts. Puis, prononce les lettres magiques. Voilà un moment que nous n'avions pas réalisé cette technique et il était temps de montrer ce que les sons of cortes ont dans le ventre ! Et c'est pas que de l'alcool ! Nous allions procéder comme d'habitude, le sanglier occupant le chasseur pendant que le faucon prend son envole et accompagne la charge du petit porc ! Bref, le voilà qui fait danser le gros sac. Pendant ce temps, je me déplace alors discrètement, ce qui veut dire dans utiliser mon pouvoir. J'arrive pas encore à estomper le gros « Bang » sonore. Le propre de la foudre. Pour que la Lariat sous optimal, il faut de l'élan et de la hauteur pour que la force de Gouki soit compenser par ma vitesse. Car entre nous deux, sans hésitation, c'est lui le plus fort mais moi le plus rapide. C'est le problème de cette technique, on doit être parfaitement synchrone. Mais avec l'entraînement qu'on a on peut exécuter relativement facilement, si on est bien placé. Et ça risque d'être délicat dans cette putain de ruelle ! Mais bon, on va faire ce qu'on peut ! Pendant que mon frère retient l'énorme officier aux longues tresses rousses, je me faufile discrètement sur le côté. Mais sur le côté... il y a visiblement celui qui semble être l'acolyte du gros sac à la masse, un petit blond nerveux ! Pendant qu'il porte une gourde étrange à sa bouge pour en boire le contenu, je lui écrase mon poing dans la figure en lui enfonçant la dite gourde dans la trachée. Sans déconné, on s'enguille pas pendant les bastons, y'a des trucs sacrés!Bien, ensuite, je m'esquive les gardes, nageant dans le tas qu'il représente pour arriver quelques mètres plus loin sur une espèce de poulie utilisé pour monter des caisses ou des tonneaux ! Tranchant la corde et l'attrapant au passage, me voilà en moi de temps qu'il n'en faut pour le dire en position. Bien, il ne reste plus qu'un petit bond à faire ! Avec juste quelques marines en obstacles, trois fois rien ! Esquivant le premier coup, je vois un marine qui arme son pistolet ! J'attrape alors l'un des marines par le dos de son uniforme et le place devant moi ! BOUM, et le voilà qui tombe mort à mes pieds et glisse du toit pour s'écraser par terre. Bien, diversion réussite ! Je m'élance alors et bondit une fois arrivée au bout de mon toit pour bondir sur la poutre non loin de là. Pfiou, c'était tout juste. L'atterrissage c'est fait un peu difficilement mais me voilà en position pile quand Gouki se met à hurler en donnant le signale. J'arme alors mon bras et bondit dans la direction du cou de la cible. Surpris, le bonhomme n'a pas eu le temps de voir venir, surtout que Gouki avait, comme à son habitude bien préparé ça ! Le bruit sourd qui a résulté du choc n'est pas beau à voir, pas beau du tout ! Son cou a dû prendre un sacré choc et il va avoir du mal à s'en remettre ! Il doit voir des étoiles là ! Je profite de ma position dans son dos pour frapper dans l'arrière de son genou avec mon pied pour lui faire plier l'échine. J'adresse alors un petit clin d'oeil à Gouki pour qu'il termine son travail. Un petit uppercut et l'affaire sera réglé !


« - Les enfants, les héros n'ont pas besoin de plan ! »


    J'avais un plan en réalité ! Quelque de plutôt simple, fendre la foule des marines et attendre notre barque. Gouki comprendra sûrement où je veux en venir et je ne sais pas si les autres comprendront ou pourront suivre ! Dans tous les cas, j'ai des marines à violenter ! Je prends alors appuis sur mes jambes pour m'élancer dans la foule des marines ! Voilà un vraiment une petite escapade intéressante, ça me rappelle ces bonnes vieilles bastons dans les prisons ! Arrivée dans le tas de marine, je me déporte directement sur le côté, feintant à droite pour pouvoir tranquillement frapper dans le visage du premier marine devant moi. Visant bien l'oreille pour qu'il soit désorienté. Rapidement, j'enchaîne avec un petit fauchage, histoire de le faire tomber par terre et un bon gros coup de pied en plein visage ! A là là, bon temps des émeutes de prisons ! Enfin, le problème ici, c'est le même que là-bas avec les matons... On fini par se faire encercler... J'avais oublié ce détail et voilà que maintenant, cinq-six marines m'ont entourée... Tentant de me couper la retraite ! Bah, j'ai quatre alliés derrière, bien plus que ce que j'avais en prison ! Voilà qui ne devrait pas poser problème ! Et puis, j'ai trois débiles près à charger en renfort dans mon dos !

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Jeu 27 Déc - 13:46



Rencontre un soir comme les autres.
« Rebellion »



Aie aie, ça fait mal tout ça. Dire que j'avais voulu jouer les protecteurs et bah non. Dix secondes d'innatention et me voilà planté comme un con dans un mur. Je faisais limite partit du paysage désormais. Tch... Une douleur conséquente bien que non fatale parcourait mon corps de haut en bas, bien que la douleur était ciblé au niveau de mes côtes. Vu le coup que j'avais pris, mes côtes étaient fragilisées, je ne devais pas forcer par la suite ou reprendre un coup, ou alors j'allais sûrement avoir de gris soucis dans le meilleur des cas. Bon au fond c'est pas si mal, car ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Jurant intérieurement, je ne capte même pas que l'inconnu se la joue leader sans l'être. Tss... Enumérer à haute voix son plan, quelle idée débile. Même moi je n'aurais pas fait ainsi.
Je ne remarquais pas aussi ce petit flash qui fit apparaitre le capitaine à mes côtés. Il venait me troller ou quoi ? Même pas... Il pipait pas un seul mot comme s'il m'admirait. Foutu gay va... Grommelant, je re ouvrais les yeux lentement respirant de plus en plus calmement.

" .. vais tous.... buter..."


Les combats se déchaînent. Aussi bien l'inconnu que les gens de notre équipage. Tous s'amusent et moi, j'ai été propulsé sur le banc de touche. Mince alors, pas question qu'ils finissent cette fête sans moi. Mes yeux recommencent à s'injecter de sang, la colère étant d'ordre. Là, ça va vraiment chier. Pas un seul ne sortira vivant d'ici ou alors c'est qu'il aura de la chance. Le temps passe et je finit par retrouver confiance en mes capacité. Je me redresse pour alors serrer mes poings et tenter des étirements. Tch.... ça fait encore un peu mal, mais... PAF... Un poing dans un petit marine qui venait sur moi pour profiter de ma pseudo faiblesse. Un poing qui lui explose en pleine face. Celui-ci semble boosté. Sûrement la colère qui me permet d'utiliser le maximum de mon pouvoir maîtrisé à ce stade. De quoi briser des os si j'utilise plusieurs explosions sur un même point. Content de moi, je recommence mes étirement avant de saisir mon épée et la soulever. Non... Trop lourde, mes côtes ne supporteront pas de trops gros mouvements dans tout les sens. Au pire, le coup circulaire marcherait, mais si on me stop brutalement, qui sait ce qui pourrait arriver. Je me concentre pour alors me donner une claque et alors remettre mon immense épée dans mon dos pour voir au loin un cercle. Visiblement, certains ont des complications.

" TIREZ VOUS !!!!"

Rho et puis zut... De toute façon le capitaine a déjà des trucs plus importants à faire puis il sait se débrouiller. Pour ma part, je ferais mieux d'aider l'autre inconnu qui se croit tout permis. Même s'il est chaud, c'est pas une raison pour m'appeller boumboum... ça fait trop proche et moi suis pas son pote non mais... Je fait volte face prenant un coup dans le visage. Décidément, c'est la foire aux pains... Grognant, je crache le sang qui s'accumulait en bouche puis cette fois je donne un doublé au mec qui m'avait mis une tarte. Ils allaient pas s'en sortir à bon compte. Sans rien ajouter, je donnais des coups à tout ces marines qui pouvaient me faire obstacle visiblement ayant le diable au corps. Je gesticulais partout frappant tout ce qui bouge, cependant, une chose pouvait se remarquer, après avoir donné sept coups explosifs consécutifs, étrangement les autres ne l'étaient plus. Exprès ou contraintes ? La question méritait d'être posé car là... Le grosl lard fonçait sur nous armé de sa masse se fichant des possibles marines qu'il pourrait toucher en nous frappant.

" Hey tocards... Oui toi l'associé... On le bute ou on se touche ?"



19 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 124
Points d'activités : 1215
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 26

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 756
Points de popula' [PP] : 832
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Jeu 27 Déc - 16:41
















Un Allié ???

Edward venait de se prendre de plein fouet une masse en granit marin. Le coup l'avait sonné et il n'était même plus sûr de pouvoir combattre correctement. Il devait être à peine à la moitié de ses facultés. De plus, cheveux d'argent n'avait toujours pas l'intention de bouger. Il était encore plus dans les choux que notre héros. La situation devenait désespérer. L'escouade de marines était grande et il faudrait encore un peu de temps avant que nos quatre compères s'en débarrasse. Pour Ed' ce n'était guère un problème, il devait juste mettre hors d'état de nuire les hommes disposant de granit. Bon c'est vrai ! Cela ne serait guère de tout repos, car il s'agissait des deux mastodontes. Du sang coulait encore sur son visage et il n'avait aucun moyen de stopper l'effusion. Il n'avait aucun outil sous la main, ni même le temps de coudre la plaie. Il faudrait faire avec !

Légèrement agenouillé, il prenait appui sur ses jambes afin de tenir debout. Il n'était vraiment pas beau à voir. Son visage était crispé par la douleur et l'amertume. Il n'avait pas pour habitude de baisser les bras. Il devait à nouveau de sortir les doigts du fion et montrer à cet équipage qu'il était également digne de faire partit de la piraterie. Il devait leur montrer tout le courage qui animait son être. Il prit une grande respiration et souffla longuement. Les soldats s'élancèrent sur les deux individus. Ed' n'avait plus le temps de faire attention à l'autre écervelé, il devrait maintenant lutter dans son propre combat. Passant à travers les hommes, tel une simple lueur du jour, il fit immédiatement volte-face pour en envoyer quelques uns au tapis. La colère et l'adrénaline seront ses seuls amis ... Ils permettront d’inhiber la douleur de sa blessure.

Armes blanches, balles d'acier, rien ne fonctionnait sur le corps de notre pirate. Il était un sur-homme et son fruit lui procurait la force de la lumière. Seul le granit marin était son ennemi et il devait le prendre comme seul objectif. Un coup fusa juste à côté de son oreille pour aller atteindre le corps d'un marine. Il n'avait toujours pas compris ces imbéciles. Il prit une légère impulsion, avant de s'élancer à l'assaut du groupuscule. Il frappait dans tous les sens et tâchait de mettre un marin hors d'état de nuire à chacun de ses coups. Il n'était pas là pour faire un carnage, mais bel et bien pour survivre de cette fâcheuse situation. Soudainement, le capitaine de l'autre équipage se mit dans l'idée de fausser compagnie aux hommes du Gouvernement. Mauvaise idée, il fut rapidement encerclé. C'est à cet instant que l'autre pirate se manifesta, il l'avait complètement oublié ...



Ferme là crâne d’œuf ! Vu ta tronche, tu devrais pas faire le malin. J'espère que tu frappes pas comme une tapette, car la grosse baleine ... je te l'envoie directement dessus.

Rosen s'élança et courut tête baisser jusqu'au niveau du mec à la masse. Il devait faire attention de ne pas recevoir un autre coup, au risque de perdre définitivement conscience. L'homme se trouvait à quelques mètres de lui et une foule de marines lui bloquait la route. Il devrait la jouer fine. Il ne savait toujours pas comment si prendre ! Mais se mastodonte devrait se trouvait à porter d'épée de tête brûlée dans une minute. Sa silhouette se changea en lumière et il apparut derrière le mastodonte. L'homme courait droit devant, écrasant tout sur son passage. Ed' aurait pu rester ainsi et ne pas agir. Les autres l'avait bien cherché ... Il n'était aucunement dans le même panier que ses trois là. Pourtant, sa conscience l'empêchait de commettre un tel acte. Il tira deux lasers en direction de musclor. Les deux lasers vinrent percuter chacun d'eux un genoux. L'homme tituba et roula sur le sol. Il était pris par son élan. Ne pouvant s'arrêter, l'homme fonçait droit sur son soit disant partenaire. Il ne lui restait plus qu'à lui occasionner le coup de grâce.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Jeu 27 Déc - 21:26

Comme on pouvait s'y attendre venant du frère de notre héros, et accessoirement du Capitaine des Sons of Cortes, il avait trouvé l'endroit parfait pour effectuer le Double Lariat. Et au signal de notre pirate, les jumeaux passèrent à l'attaque, Gouki partant du sol et Ketsueki du ciel, pour acquérir suffisamment de vitesse et compenser la différence de force: sur le plan physique brut, Gouki était le meilleur (sans doute ses années passées à travailler dans les chantiers navals) mais son frère était plus rapide. Bref, le gros venait à peine de parvenir à se relever, et le choc du bras de notre héros contre sa glotte, ainsi que du bras de Ketsueki contre sa nuque, lui fit pousser un cri étouffé tandis que Gouki sentait que sa tête était à deux doigts de se décrocher. Ensuite, une fois que les deux frères eurent fini, Ketsueki frappa l'arrière du genou, et les jambes du colosse se dérobèrent sous lui. Gouki savait parfaitement quoi faire. Il arma son poing gauche, et décrocha un puissant uppercut au colosse, qui s'effondra, lâchant au passage sa massue. Puis, Ketsueki clama que les héros n'avaient pas besoin de plan, et partit vers les Marines qui accompagnaient les deux colosses. Il commença à se frayer un chemin dans la cohue. Gouki jeta un oeil vers Violette: il semblait dans un sale état, et Balai brosse aussi, mais ils tenaient bon. Pour l'heure, Gouki avait d'autres priorités: s'assurer que les Sons of Cortes retourneraient sains et saufs à la barque. Il se tourna à nouveau vers la masse regroupée à la sortie de la ruelle: Ketsueki était aux prises avec cinq ou six Marines et s'il le distinguait, c'est parce qu'il était grand: en effet, son frère était encerclé. Il avait son Logia, mais si jamais l'un d'eux avait du granit marin... Le sang du Cahir ne fit un tour et il courut en direction de son frère.

Il y arriva en quelques enjambées, la ruelle n'étant pas aussi longue qu'elle le paraissait, et envoya un violent coup de coude dans le dos d'un des Marine, brisant le cercle. Il bloqua un coup de lame en la laissant s'enfoncer dans son bras, lame qui fondit au contact du magma bouillonnant, et il jeta le sabreur au sol d'un violent coup dans le nez. Il envoya valser un troisième homme d'un coup de pied à l'estomac, brisant définitivement le cercle. Il demanda à son frère d'aller s'assurer que la barque était sécurisée, et de revenir les chercher. D'ici là, il finissait le boulot. Tout en disant cela, il lui fit un clin d'oeil et envoya voler un Marine qui était un peu trop près d'un coup de coude à la poitrine suivi d'une mandale au visage. Sachant que son frère pouvait se débrouiller, Gouki jeta un oeil à Violette et l'autre, esquivant au passage un coup de sabre et brisant la lame d'un coup du tranchant de sa main mué en magma. Balai brosse venait de pousser le mastodonte à la massue vers Ace, et celui-ci semblait avoir assez de force pour l'achever. Cela dit, il faisait peur à voir avec toutes ses blessures... Il fallait que Gouki soit là, juste au cas où. Il acheva les deux derniers Marines d'un puissant coup sur le crâne, puis souffla. Les rangs se clairsemaient, les prochains coups seraient sûrement suffisants. Une fois Ketsueki revenu, ils s'en iraient... Enfin, avant, ils prendraient peut-être le temps de savoir qui était Balai brosse. Bref, l'homme-magma reprit sa course, et se porta au niveau de Violette. Le gros approchait de lui et le choc était imminent. Gouki s'écria:


- Tape de toutes tes forces, Ace! Je t'autorise à le tuer!

Il savait que ces mots redonneraient un coup de fouet à l'épéiste. Puis, pour être sûr qu'il puisse frapper en ayant le maximum de vitesse, il étala un des Marines qui encerclaient Violette d'un puissant tacle, puis jeta un second au sol en le saisissant à la taille, avant de l'assommer d'un crochet, profitant de le surplomber. Il repoussa un troisième Marine, et la voie devant le dernier venu des Sons of Cortes était libre, le colosse roulant toujours vers lui. Après ça, les Marines encore en état de se déplacer fuiraient sûrement. Le Cahir soupira, et se prépara à prendre la poudre d'escampette: il ne faudrait pas faire de vieux os ici: ce n'était qu'une petite île, mais la Marine n'appréciait jamais qu'un de ses postes soit réduit à néant. Après, il faudrait panser les blessures... Et trouver un médecin. Cela deviendrait forcément urgent.
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Sam 29 Déc - 1:34

    Ma situation était légèrement difficile. Mais bon, un rapide coup d'oeil à mes alliés me permet de comprendre que je ne suis pas le seul. Pendant qu'avec Gouki on s'occupait de notre gros sac à nous, le gentil balais brosse et Violette semblait un peu dans la panade. Il porte sur leur corps les traces du combat. Voilà qui devrait lustrer le poil de balais brosse et mettre du plomb dans sa petite caboche toute tordu et ça serait pas forcément un mal ! Mais en parlant de plomb, dans l'immédiat, c'est moi qui risque d'en prendre une bonne dose. Enfin bon, avec mon logia, je suis plus ou moins tranquille, à moins que ces petits sodomites joufflue n'ait encore des trucs en granit marin à nous balancer dans la tronche. Ce que j'espère pas ! Mais avant même que je ne commence à m'occuper de mes joyeux compagnons que Gouki, qui avait retrouvé toute la fougue de sa jeunesse a maintenant commencé à rompre le cercle de mes inventés. Commençant simplement par un petit coup de coude dans le dos d'un des gentils participants de ma petite fête, il continue de s'incruster dans la contre soirée que nous formons. Mais ils sont pas content de voir un vrai bonhomme s'inviter parmi les plumeaux qu'ils sont et essaient de le frapper. Mais, les lames n'ont aucun effet sur Gouki vu qu'il les fait fondre simplement en les touchants ! Périclitant le sabreur sans une arme d'un bon coup dans le nez, qui l'envoie au tapis, Gouki enchaîne joyeusement les mandales, les bourres-pifs et autres gnons dans les dents et ailleurs. Me débarrassant de mes amis trop collant ! Puis, Gouki me demander d'aller voir si notre barque est sur. Nous voilà donc à la partie numéro trois du plan, se casser de l'île.

    Bon, je lève alors ma main vers le ciel. Un éclair part alors de cette dernière et se diriges vers les nuages. En remontant, je deviens foudre puis cette éclaire. Et moi voilà en train de voyager dans les nuages à la vitesse de la foudre. Même pas le temps de cligner des yeux, qu'un petit « bang » sonore et lumineux que me voilà sur le port. Bon, visiblement, ils n'ont pas trop aimé qu'on brûle la taverne, car là où devait se trouver notre barque. Il n'y avait plus qu'un petit bout de bois qui flottait sur le côté et des bulles qui monte du fond de l'eau. Ainsi qu'un petit comité d'accueil en la personne du tavernier, de quelques clients, dont un avec la main bandé qui me dit diablement quelque chose et deux ou trois marins. Rien de bien méchant en somme. La plus part se tire en me voyant arriver comme un éclaire. Mais reste le tavernier, main bandé et les trois soldats, que j'ai eu le temps de compter entre temps ! Bien, ce n'est pas bien dur de me débarrasser d'eux. Le patron de la taverne me fonce dessus avec ce qui semble être une fourche ou un râteau. Enfin un truc pour jardiner qui, pris en pleine tête, fait relativement mal ! Mais un petit pas de côté et une petite jambe bien placé l'envoie faire un vol plané la tête la première dans la mer. Avec notre fidèle barque qui nous aura bien servi ! Viens ensuite le mec à la main bandé qui me lance un couteau... Qui me passe au travers dans un petit bruissement électrique et qui termine sa course dans l'eau ! A mais je le reconnais ! C'est le débile que j'ai planté un peu plus tôt ! Enfin, pris de peur il se tire en hurlant et demandant sa mère ! J'avance alors doucement vers le trois marines. Qui sont paralysés par la peur visiblement ne font rien. J'attrape la tête des deux premiers et les claque violemment l'une contre l'autre. Laissant le troisième fuir en hurlant après sa mère ! Décidément, ils ont tous un problème avec leur maman ces bonhommes là ! C'est fini hein l'enfance les gens, faut grandir ! Enfin, je jette un petit coup d'oeil aux alentours et je vois alors un petit bateau. Un poil plus grand que notre barque, mais avec une petite voile et deux grosses rames. Voilà qui devrait plaire à Ace, il sera pas forcément obligé de ramer tout le temps ! Bon, ça devrait être bon. Plus personne aux alentours et le bateau près à être piqué ! Je relève ma main et voyage une nouvelle fois dans le ciel pour atterrir avant un clignement d'oeil là où m'attendais tous les autres !


« - Alors, on attends pas Ketsueki ? Enfin, la barque a eu quelques... problèmes on va dire ! Mais j'ai sécurisé un autre bateau, la même, mais avec une voile ! Enfin, on n'a pas le temps de discuter non ? Balais brosse, tu viens avec nous j'espère ! Après une belle baston, faut qu'on aille se boire une pinte ensemble ! »

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Sam 29 Déc - 16:44



Rencontre un soir comme les autres.
« Frapper à en mourir »


Même à moitié mort, je continuer à me relever. Voilà un trait de ma personne qui est marquant. Jamais je n'abandonne. Surtout pas dans ce genre de situation. Mourir ici, ce serait d'un grotesque... Soupirant, je criais comme à mon habitude pour prouver mon existence. Et non, même après avoir pris un mur et une masse, je me relevais et combattais quitte à devoir souffrir de séquelles. Pour l'heure, je devais aider mes acolytes et après on s'occupera des blessures basta. Pour l'heure, j'écoutais l'autre mec qui me servait de partenaire tenter de me remettre en place alors que lui aussi il avait une case en moins. Tch... Je le regardais faire me contentant de respirer calmement. T'ain, ces mecs là qui parlent et se la jouent j'aime pas ça du tout... Du moins, tel est mon opinion mais s'il arrive à me convaincre de l'inverse qui sait ce que je penserais...
Le regardant faire, je remarquais que ça façon de se battre était brutale et précise. Hm... Mouai, il aurait été brutal seulement j'aurais plus apprécié, mais passons. Sans rien dire, je le vis alors user d'une technique pour pousser le gros lard vers moi. Il ne pouvait pas s'arrêter totalement destabilisé à moins de tomber comme une merde. Le regardant, je ne pouvais pas fuir. Le trancher serait trop faible et je volerais... Plus qu'une option : frapper.
Je vins à écarter les jambes pour prendre appuis, puis au lieu de mettre un bras en retrait, je mis mes deux bras en retraits. L'air prêt, je vins à regarder le gros gras dans les yeux puis entendre les braillements de Gouki qui m'encourageait. Je me mordais la lèvre ne répondant rien pour une fois alors que l'envie de lui dire de se la fermer était là. Sûrement une amélioration dans mes «  relations  » avec les autres...

Le gros se trouvait pas loin de moi, l'impact allait avoir lieu. Je visa donc son ventre pour alors élancer mes bras. Tels des béliers, ils entrèrent en contact avec son corps et poussant un râle puissant, je fis exploser mes deux mains simultanément. L'explosion provoqué avait été puissante provoquant un bruit sourd se faisant bien entendre. Un nuage de poussière se soulevait immédiatement. Qui était debout et non ? Au fond, on s'en fiche mais bon. Lentement, le nuage tomba dévoilant le résultat peu attendu. Le gros était stoppé et moi, j'étais immobile. Le souffle cours, nos corps avaient malgré tout bougés un peu.. Le mien ayant reculé pour le stopper. Essouflé, je soufflais tel un boeuf, l'air narquois.

«  J...Jt'ai eu.... T...Trou du.... »


Une vive douleur se fit sentir au niveau de mes côtes. Un simple point de côté pour l'heure, mais ça piquait malgré tout. Grommelant, je vins à me remettre droit avant de retourner proche de mon épée. Ne notant pas les possibles sous-fifres qui pourraient approcher de nous. Je tenta de soulever ma lame en vain. J'étais crevé moi... Un coup de masse quand on est pas un putain de craqué pouvant se changer en élément, ça fait grave mal mine de rien... Aussi tenace que je soit. Tch. Grommelant, je vins à regarder autour de nous, ne voyant plus grand ennemis. Ils étaient tous partit ou bien ? Tant pis, je disais d'une voix neutre en direction de gouki.

«  Tapette... Aide moi à soulever mon épée st'euplait... »



19 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 124
Points d'activités : 1215
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 26

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 756
Points de popula' [PP] : 832
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Dim 30 Déc - 15:55
















Un Allié ???

Le goût du sang en bouche, Edward tâchait d'anéantir les derniers courageux. La Marine venait de perdre cette bataille, mais n'allait certainement pas perdre la guerre. Ce n'était qu'un petit groupuscule et non, une puissante base marine. Nos quatre pirates eurent de la chance. Ils réussirent tous à tenir bon et à garder la tête haute. Le dernier combat fut éprouvant pour notre héros. La douleur l’assiégeait et il devait rapidement y remédier. Un coup de poing vint prestement exploser la dentition d'un jeune soldat. Il semblerait qu'il reste encore quelques téméraires dans les parages. Violette s'occupa de la grosse baleine en utilisant ses dernières forces. Tout le monde était un peu amoché et pourtant la victoire était à nous. On pouvait certainement remercier les pouvoirs d'un logia, mais sans l'esprit le corps n'est rien ! Un dernier coup de pied et Ed' assomma son dernier ennemi. Il avait le souffle court et son cœur battait la chamade dans ses tympans. Il fit un rapide tour d'horizon et remarqua qu'il manquait le capitaine. Où était-il encore passé ?

Rosen profita de ce moment de calme pour s'occuper de ses blessures. Un fil, une aiguille et la plaie était déjà refermée. Il devrait rajouter des soins d'ici quelques heures, mais pour l'instant cela faisait largement l'affaire. Un peu d'eau sur le visage, deux gorgées et il était quasiment à nouveau d’aplomb pour une nouvelle aventure. Hélas, il avait ses propres désirs et ses propres rêves. Il ne pouvait donc pas trop s'attarder avec ce groupe. L'équipage était simplet et soudé ... Des points essentiels aux yeux de notre héros. Si son désire de conquête n'était pas si grand, il aurait certainement embarqué dans celui-ci. Mais il préférait satisfaire ses envies et atteindre ses propres ambitions. Il ne voulait pas être guidé par un autre. Il ne voulait pas faire partie d'une autre embarcation, d'un autre équipage. Il voulait créer le sien et créer une grande famille. Un jour il serait Yonkou, un jour il serait un Empereur sur les flots ...

Le capitaine refit son apparition. Selon ses dires, il était allé sécuriser leur embarcation qui n'était, vraisemblablement, qu'une braque avec une voile. Ed' voulut rire, mais pensa à sa propre situation. Il fallait bien commencer quelques parts, surtout qu'il n'était pas aisé de se munir d'une embarcation digne de ce nom. Les temps étaient durs et avec le Gouvernement trouver un navire pour y former un équipage pirate n'était certainement pas de tout repos. Rosen sourit légèrement. Il savait qu'un jour, il devrait également partir à la quête d'un navire. Il espérait juste que ce ne soit pas dans trop longtemps. Un rapide coup d’œil dans la ruelle. Elle était vide et calme. L'atmosphère était détendue. Rosenkreuz n'avait rien à voir avec l'incendie de l'auberge. Il s'était simplement retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Le capitaine lui fit une certaine proposition. Hélas, il ne pouvait guère l'accepter.


Merci de ta proposition, mais j'ai ma propre aventure à mener. Nous nous recroiserons un jour sur Grande Line. Adieu ...

Un rayon jaunâtre fit son apparition et Edward quitta la ruelle sans un bruit. Il réapparut une bonne dizaine de kilomètres plus loin. Il n'avait pas envie de quitter cette île aujourd'hui. Il devait encore trouver des herbes médicinales. Il était également là pour un certaine rendez-vous. La prochaine fois, il ne viendrait pas deux jours en avance.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Dim 30 Déc - 17:26

Si Violette n'était pas des plus avenants et gentils, et que, pour être totalement honnête, il n'avait pas inventé l'eau tiède mais avait été fini avec cette même eau des pâtes, il lui arrivait de faire preuve d'un peu de décorum. Il recula ses deux poings et frappa de toutes ses forces, provoquant deux explosions avec son fruit, soulevant un nuage de poussières, et attirant le regard du peu de Marines restants. Lorsque la fumée se dissipa, Violette était là, tout sourire, le gros bloqué, les yeux vides (évanoui ou mort? Gouki ne s’embarrasserait pas de vérifications!) et Ace souriait malgré le fait qu'il était couvert de sang. Il avait l'air en forme. Notre Cahir ne put s'empêcher de se dérider et d'arborer un pâle sourire: finalement, Violette était un meilleur nakama qu'il ne l'aurait initialement pensé... Pendant ce temps, Balai brosse avait fini son ménage (assez drôle, un balai qui fait le ménage), et Gouki regarda à droite et à gauche: les seuls Marines restants étaient morts, inconscients, ou en train de s'enfuir à toutes jambes. Puis, Ace demanda à notre héros de l'aider à prendre son épée, le traitant au passage de tapette. Et bien, voilà qui le fit changer d'avis sur Violette. Néanmoins, il s'exécuta, soulevant l'épée de son nakama, cillant sous la masse, l'accrocha sur le dos de l'autre et le jeta sur son épaule, malgré sa protestation (qu'il fit taire d'un retentissant "Ta gueule!", sans doute qu'un tel vocabulaire avait surpris Violette). Pendant ce temps, Balai brosse se pomponnait tel une blogueuse précieuse, remettant de l'ordre dans ses cheveux et son visage... Gouki se contenta de cracher un peu de sang (il avait dû se mordre la lèvre à un moment ou à un autre), de vérifier que son doigt cassé n'était pas trop enflé, et vogue la galère! C'est à ce moment-là que Ketsueki refit son apparition, tombant du ciel, littéralement. Il était (é)clair qu'il arrivait pile à l'heure!

Selon lui, la barque avait eu des problèmes, mais il en avait sécurisé une autre et ils étaient prêts à partir. Enfin, avant, il aurait bien voulu siroter une pinte avec Balai brosse! Ce dernier le remercia de sa proposition, mais il avait "sa propre aventure à mener", cela dit, il pensait recroiser nos héros sur Grand Line. Il salua, et disparut comme il était venu, se muant en un rai de lumière. Gouki resta interdit un moment. Qu'est-ce qu'il venait de se passer là? Ils avaient sauvé la vie de ce type qui, à la base, se faisait agresser par une trentaine de loubards (car oui, rappelons-le, toute cette embrouille avec la Marine était partie de là!) et il se tirait, sans dire un merci ou quoi que ce soit! Gouki était quelqu'un de gentil, mais là, ce Balai brosse, pour le coup, il ne le supportait pas. Ce qu'il ne manqua pas d'énoncer à voix haute:


- Et bien, la politesse n'est pas le fort de ce bonhomme, ma foi... Lui aussi aurait pris du plomb dans la cervelle avec une ou deux beignes... Enfin, allons-y, frère.

Gouki s'occuperait des blessures de Violette au bateau. Ketsueki et lui y avaient quelques herbes médicinales et, même si le Cahir n'était pas médecin, cela ferait bien l'affaire en attendant la prochaine île. La troupe se dirigea donc vers le port, Ketsueki en tête et Gouki derrière, Ace sur son épaule. En chemin, ils passèrent non loin de la foule accumulée près des ruines fumantes de l'auberge et, fort heureusement, ils ne furent pas reconnus.

[HRP: C'est petit, j'laisse au cap'taine le soin de conclure]
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz ) Dim 30 Déc - 19:47

    Visiblement, la baston s'était terminé pendant mon petit séjour près de notre nouvelle embarcation. Mais rien de bien méchant. Enfin, j'aurai aimé aller boire un coup avec balais brosse, car même s'il manquait d'une paire de baffe dans sa tête et d'un séjour chez le coiffeur, nous avons partagé un combat et ça, ce n'est pas rien ! Quand il s'enchaîne et quand ils sont difficiles, on ne trouve de consolation qu'auprès de gens qui sont passés par les mêmes souffrances que nous, créant un lien indéfectible entre nous. Qu'il le veuille ou non, il était maintenant lié aux Sons of Cortes, lié par le sang que nous avons tous, ou presque, versé dans cette ruelle sordide. Mais malgré ce que dit Gouki, il en a dit bien plus que ce qu'il voulait ! Nous allons nous revoir, nous allons encore vivre des aventures ensembles ! Et s'il y a bien une chose avec laquelle on ne rigole pas, c'est l'appel de l'aventure ! C'est la seule chose qui peut dicter et régir la vie d'un homme, l'aventure ! Mais, il avait énervé Gouki !


« - On ne plaisante pas pas avec l'appel de l'aventure, c'est peut-être plus fort que l'appel de l'alcool ! J'aurais aimé discuter un peu avec Balais brosse, mais on le recroisera, il nous l'a dit non ? Le sang sur ces pavés rend tangibles ces mots ! »


    Enfin, Ace ne faisait pas le fier, il avait sacrément ramassé dans cette petite baston. Il va falloir l'entraîner un peu, je le trouve mou ! Surtout que ce n'est que notre première grosse altercation avec la marine, suite à une toute petite explosion ! Qu'est-ce que ça va être quand on fera un gros carnage quelque part en faisant exploser, pour faire un beau feu d'artifice, un dépôt de poudre ? Ou qu'on sera poursuivis pour avoir tenté d'entrer par effraction dans une maison pour y piquer des trucs et qu'on se soit fait griller ! Enfin, c'était déjà pas mal pour une première fois ! La suite n'en sera que plus amusante ! Mais pour l'heure, il nous faut panser nos blessures. Je conduis la petite troupe des Sons of Cortes à travers la ville, passant devant la taverne précédemment explosée. Nous arrivons devant le quai où nous avions laissé la barque qui avait coulé. J'indique alors à Gouki et Ace « notre » nouvelle barque ! Je leur demande de prendre place, pendant que je vais chercher quelque chose ! Profitant de ma capacité de déplacement rapide, je parcours une petite partie des quais, pour retrouver un endroit que j'avais repéré. Un petit comptoir qui vend principalement des herbes. Je fracture alors la porte d'un bon coup de pied. Repère les noms des herbes médicinales que je cherche, attrape quelques bouts de bois et retourne vers Gouki & Ace. Entre temps, ils avaient pris place dans la barque et Ace s'était endormi. Visiblement épuisé. Mais au vu des insultes qui fusent quand je passe le bout de mon nez, il ne dormait pas finalement ! Nous l'avons donc fait ramer après l'avoir soigné pendant que je confectionne une petite atèle avec ce que j'ai « emprunté » pour Gouki. Notre barque prend donc la mer... Vers de nouvelles aventures !

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz )

Revenir en haut Aller en bas

Un allié ? ( Pv Kyookoo ² , Edward V. Rosenkreuz )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Autres Iles de North Blue-