AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hidoi Igaku
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 51
Points d'activités : 550
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 472
Points de popula' [PP] : 486
Divers:
MessageSujet: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Mar 25 Déc - 13:03

- Jetez l'ancre! Tout le monde sur le pont! Commencez à débarquer les marchandises et appelez moi le responsable du quai! Ah oui... ET VIREZ MOI CE MÉDECIN A LA CON!

Enfermé dans la soute, Igaku n'attendait en fait qu'une chose: qu'on le relâche enfin. La route avait été longue depuis South Blue, mais il allait enfin pouvoir poser les pieds sur les îles nordiques. Bon, le voyage ne s'était pas tout à fait passé comme prévu. A la base, il devait simplement échanger ses services de médecin contre un voyage gratis sur le Vashkiri, un navire marchand. Mais pas de pot, il avait fallut que le capitaine ait une fille. Un jolie fille... Au début, tout se passait bien. Igaku était un bon médecin, et il soigna de nombreux marins qui avaient prit froids, ou qui avaient mangés des crevettes avariées. La morve et le vomi furent donc pendant longtemps les seuls compagnons du bon docteur, qui commença à s'emmerder sec. Du moins, jusqu'à ce qui Miranda fasse son apparition. Si son prénom ne laissait rien présager de bon, sachez que c'était une jeune femme pleine de charme qui apparaissait parfois sur le pont avec une grâce inégalée. Igaku aurait pu la rencontrer plus tôt, mais il ne mangeait jamais avec l'équipage et se contentait de légers repas qu'il prenait dans sa cabine tout en lisant un de ses sempiternels livre de médecine. C'était peut être con, mais ce n'était pas plus mal car nous évitions ainsi quelques envies de dissections qui auraient été malvenues sur le Vashkiri. Mais l'apparition de la jeune femme dans la pièce qui lui servait de cabinet de consultation fut pour lui un déclic. Un objet de tentation venait de se présenter à lui, et nous savons tous à quel point il lui etait difficile d'y résister.

Pour son plus grand bonheur, la jeune femme aavait la pudeur d'une catin de l'ïle de Boidebou Logne et ne se fit pas trop prier pour recevoir le bon traitement du bon docteur Hidoi. Il faut dire qu'elle devint de plus en plus "malade" et qu'elle se rendit de plus en plus souvent dans le bureau du médecin pour échanger moult conseils avisés. Et oui, Igaku se donnait corps et âmes (surtout corps en fait) dans son métier.

Mais cela ne pouvait pas durer. Alors qu'ils arrivaient presque à destination, le capitaine Dan None s’inquiéta de voir à nouveau sa fille s'en aller quérir un traitement chez ce bon vieil Igaku. Après tout, n'est il pas normal de vouloir le bien être de sa fille? Et le bien être, ça passe par une bonne santé! Il décida donc de déranger le médecin pendant sa "consultation". Quel ne fut pas sa surprise de les prendre sur le fait pendant qu'ils s'essayaient à quelques fantaisies, nus comme des vers, sur la table de consultation? Le capitaine voulu jeter à l'eau le malheureux qui avait osé toucher à l'"innocence" de sa fille (qui soit dit en passant l'avait perdu il y a tellement longtemps qu'elle ne s'en souvenait plus elle même). Sauf que ladite fille en avait dans le bide et commença à piquer une petite crise de nerf, menaçant d’arrêter de respirer si on jetait à l'eau le pauvre médecin. Il fut donc décidé de le balancer dans la soute jusqu'à ce qu'ils touchent terre. Tout penaud, Igaku s'était contenté de demander un livre et du tabac, ce qu'on lui refusa tout naturellement. Quelques shambles plus tard, il avait fouillé toutes les caisses de la soute et avaient obtenu ce qu'il désirait.

Une fois arrivé, c'est a grand coups de pieds dans le derrière qu'on le jeta du navire avec ses outils , ses livres et son foutu tabac. Il fut quelque peu surpris par le climat de cette petite île, mais il s'habitua bien vite au froid et se mit en quête de ses futurs sujets de recherches.

1 Il devait trouver de jolies filles.
2 Il devait trouver quelque chose à découper. (Une jolie fille ferait l'affaire aussi)
3 Il devait trouver un équipage qui voudrait bien de lui pour pouvoir réaliser 1 et 2.

Il commença donc par entrer dans une taverne pour se réchauffer et en apprendre un peu plus sur cette petite île et ses habitants. Au bout d'une heure de parlotte, il avait apprit qu'il se trouvait sur une petite île réputée pour ses mines de charbon et son alcool de prune, que sa veste était rapiécée, que la voisine de jacquot était malade, que le chat de la mère Michelle s'était encore tiré, et que s'il voulait se réchauffer, la maison des plaisirs ne se trouvait pas trop loin. Et oui, il n'y a pas plus bavard qu'un mineur qui vient de vider une énième bouteille de rhum. Il se concentra donc sur l'information qui l’intéressait et se dirigea d'un pas ferme vers cette demeure où il était certain de trouver l'objet de ses convoitises.

Quelle ne fut pas son désappointement quand il arriva dans ce taudis! La maison était insalubre et l'ambiance y était morbide. Pire encore, les demoiselles peuplant cet endroit étaient à l'image de la bâtisses: laides, ignobles, repoussantes, effrayantes. Pas moyen de trouver un véritable sujet d'étude dans ce bouiboui! Sauf peut être les maladies, le médecin était sûr de pouvoir trouver son compte dans cet endroit malsain. Igaku se prépara donc à sortir et retourner à un bon verre de prunelle. Mais la porte s'ouvrit, et un sourire illumina son visage. Une demoiselle à la peau foncée venait d'entrer en ce lieu comme un ange en enfer et le bon docteur sentit qu'il venait de trouver là sa prochaine patiente! Sans attendre, il laissa échapper un:

- Elle. C'est elle que je veux.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Mar 25 Déc - 15:40

    Notre dernière escale c'est relativement bien passé, malgré la tournure que cette petite « aventure » a pris et les baffes que Gouki a mangé, ainsi que celle de Violette. Et puis, c'est pas mal comme début dans la piraterie je trouve, on s'est plutôt bien fait remarquer et Violette commence à mieux se comporter ! Son éducation est un combat de tous les instants, mais c'est un brave petit et il s'avère utile en situation de combat. Par contre, le problème qui va se poser rapidement si on multiplie les bastons, c'est qu'on va avoir besoin d'un putain de docteur ! Enfin, on peut toujours se soigner comme le vieux nous l'a appris, mais trouver des plantes dans ces îles à la con c'est relativement difficile. On a bricolé des trucs pour Gouki et Violette, mais on aura sûrement besoin de mieux ! Enfin, on va devoir trouver un doc... L'île sur laquelle on a atterri, ressemble diablement aux autres. Je commence doucement à en avoir marre de ces îles à la con de cette mer du nord ! Toujours les mêmes îles, toujours mornes, ternes et remplit de gens qui bossent pour rien... Ici, c'est majoritairement des mineurs ! Une grosse mine de charbon et toujours de l'alcool de prune, bah, c'est toujours ça de pris ! On fait donc une fois de plus une halte dans la taverne local. Gouki & Violette avec moi. Nous nous installons à une table, commandons à boire et laissons la soirée s'écoule. Visiblement, la soirée se déroule bien ! Le « Dragon vert », c'était le nom de la taverne, servait en plus une bière fort bonne, que pour une fois, même Gouki pourrait boire ! Et cette fois, pas de bagarre, non ! Un autre jeu de taverne ! Deux petits hommes, un peu plus petit la normal, était monté sur une table commençant une danse ressemblant un peu à une gigue et entonnant une chanson. Même dans une chopine divine , quel que soit la taille de votre la taille de votre flacon , elle doit venir de notre dragon ! Et c'est ce moment-là de la chanson qui est intéressant ! Car il faut vider la chopine ! Et c'est en vidant une nouvelle chopine, j'ai pas compté exactement combien, mais il y en a pas mal sur la table, sachant que Gouki a du au boire maximum une ! Violette quelques-unes ! Enfin bref, mon idée ! Des docteurs, on en trouve dans les bordels ! Voilà où je vais aller chercher un docteur ! Je me lève donc, attends quelque instant pour voir si la pièce va se mettre à tourner et si le sol va essayer de me frapper, mais non rien de tout ça ! Je dois donc être relativement sobre. Bien ! Je dis alors à Gouki & Violette que je m'en vais ! Je vais aller recruter un docteur et que, si jamais ils ont besoin de savoir où je suis, ils n'auront qu'à repérer l'explosion !

    Je sors alors de la taverne, profitant de l'extérieur pour m'allumer une petite cigarette en faisant naître un petit faisceau électrique entre mes deux mains. Inspirant alors sur mon petit tube remplit de tabac, je demande alors la direction du bordel le plus proche. On me l'indique sans problème, éclatant de rire au passage, sans vraiment que je comprenne pourquoi. Enfin, bref, deux fois à droite et une fois à gauche ? Ou bien s'était l'inverse ? Et bah non, c'était pas l'inverse et du premier coup, me voilà arrivé dans le dit bordel. Mais la bâtisse est... particulière ! Disons que de mémoire de pirate, on a rarement vu de trucs aussi... Moche ! Enfin, il ne faut pas juger un livre à sa couverture entrons ! Et quelques fois, les couvertures nous renseignent suffisamment sur le livre ! Les pensionnaires sont à l'image des lieux. Immonde ! Vomitif ! Même avec des gants et un bâton j'y toucherai pas ! Un homme étrange se tenait près de moins, on aurait dit un atelier de couture sur pattes. Mais le genre débutant du crocher ! En plus avec la blouse blanche, il inspire confiance dit donc ! Soudain, une femme attire mon attention, une beauté d'ébène, enfin, j'en ai déjà vu des mieux, la petite Nancy était mieux, mais pour cet endroit, c'est une bombe !


« -Elle, c'est elle que je veux !»


    Mais je ne suis pas le seul à prononcer ces mots, l'homme à côté de moi semblait aussi intéressé par elle !


« - Dit moi, fil à coudre, tu serais pas docteur par hasard ! »'


    Si Gouki serait là, il serait fier de moi, je garde mon sérieux dans une situation qui est somme toute tendu ! Deux hommes qui ne se connaissent pas pour un même Catin ! Ca avait été avec Gouki, on aurait pu bricoler un truc à plusieurs, mais là, y'a des limites ! Si j'arrive à l'engager, j'pourrais l'envoyer voir Gouki et faire mon affaire ! Joindre l'utile et l'agréable, en voilà une idée qu'elle est bonne !

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Mar 25 Déc - 18:12

Après les derniers déboires sur North Blue, lors d'une réunion de l'équipage (c'est à dire Ketsueki sur la petite barque disant "Les mecs, j'ai une idée", Gouki critiquant l'idée car quasiment toujours idiote, et Violette rageant parce que son avis ne compte pas assez), les trois Fils de Cortes s'étaient décidé à engager un médecin, vu que cet idiot de Balai brosse ne faisait pas l'affaire et, qu'en tant que pirates, ils allaient forcément être blessés (même sans bagarres, un accident lors d'une exploration est si vite arrivé). C'est pourquoi cela devint leur priorité une fois qu'ils eurent accosté sur une nouvelle île. Île ressemblant fortement aux autres, avec son alcool fort (ici c'était une énième itération de la liqueur de prune soit-disant "unique au monde! Comme j'vous l'dis mon gars! Unique, et ça rime avec [La décence m'empêche d'aller plus loin]" et Gouki voulait bien croire qu'après un peu de cette liqueur, n'importe qui pouvait faire n'importe quoi) et son lot de travailleurs silencieux (ici des mineurs de charbon). Et comme dans la conception du monde de Ketsueki, on trouvait de tout dans une taverne, et bien ils commenceraient par la taverne! Celle de cette île s'appelait "Au Dragon Vert", et servait une bière fort sympathique (Gouki l'avait goutée, histoire de voir s'il tenait mieux qu'avant). De plus, des nains chantant et dansant faisaient le show. Et chaque fois qu'ils parlaient d'un dragon, et bien, il fallait boire. Ketsueki avait encore beaucoup bu, Violette un peu, et notre héros s'était contenté d'une seule chopine. Après un moment, le Capitaine se leva, vérifia qu'il restait bien stable, puis informa ses deux compères qu'il partait chercher un docteur, et qu'il faudrait repérer les explosions pour le trouver. Gouki soupira: il n'avait pas envie que ça finisse mal ici. A force, ils allaient finir par être recherchés, et en plus il avait encore le doigt abîmé des derniers combats. Mais Gouki décida de faire confiance à son capitaine de frère (aurait-il à le regretter?) et resta donc là à discuter tranquillement avec Ace, essayant de lui enseigner le respect de toute forme de vie, issu de sa culture. La tête de pioche résistait, mais il s'améliorait de jour en jour.

Hélas, après plusieurs minutes à exposer son concept, Gouki se sentit assoiffé et commanda un jus d'orange. Au même instant, un homme au teint hâlé et au visage balafré commanda un verre de rhum orange. La serveuse en poste était la petite Mindy. Tout comme sa sœur jumelle Cindy, elle n'était pas bien maline mais servait ici pour ses attributs mammaires fort développés, à propos desquels elle s'inquiétait fort peu (il arrivait souvent qu'on lui demande de faire des pompes, et qu'elle le fasse, lâchant au passage tout ce qu'elle tenait, quoi que ce fut. Le jeu des clients consistait à la regarder le plus longtemps dans les yeux). Bref, dans son cerveau de blonde, tout se mélangea, et si elle prépara bien un jus d'orange et un rhum orange (particulièrement corsé, au demeurant), elle inversa les commandes. Et autant vous dire que lorsque Gouki se plongea dans son verre pour voir le moins longtemps possible les seins de Mindy, il eut la surprise de sa vie. Lorsqu'il le reposa le verre, bu cul sec, il avait la gorge un peu sèche, se pourlécha les babines, et il eut très chaud. Le monde tourna si vite qu'il eut l'impression de se retrouver au plafond, et son bras se détendit tout seul pour attraper l'un des orbes de plaisir de la petite gourgandine qui poussa un cri d'effroi. Non mais elle résistait la catin? Gouki se leva, la surplombant, et alors qu'il s'apprêtait à lui envoyer une mandale pour lui montrer comment on faisait l'amour au temps de ses ancêtres, le peuple des MacCajun, le tavernier s'approcha de lui, retirant sa main des seins de la serveuse.

Gouki grogna et lui envoya un violent coup de tête, avant de dire à Ace qu'ils se tiraient de ce troquet et qu'ils y foutaient le feu. Une fois les deux dehors, notre héros mua son poing en lave et en jeta une gerbe sur la porte, laissant le bois commencer à fumer puis noircir puis brûler de bon cœur, et se tira tout net, indifférent aux innocents qui couraient vers la sortie: il avait déjà disparu dans l'ombre. Par un mystérieux hasard, un tour de Lady Destinée (celle qui a de gros tétés), ou que sais-je encore, notre pirate ivre arriva devant un bordel, qu'il trouva flou à défaut de trouver moche. Indifférent au devenir de son compagnon de fortune, il gonfla les épaules et la poitrine: une idée de génivre venait de germer dans son cerveau alcoolisé. Il tabassa une passante, l'assommant parce qu'elle criait un peu trop fort, déchira sa robe et arracha sa culotte, qu'il plaça sur sa tête, masquant sa bouche et son nez, puis ouvrit la porte du bordel flou d'un coup de pied, avança dans la salle et s'écria, les bras écartés comme un pêcheur vantant sa dernière prise ou les seins de la sirène qu'il a vu:


- Hât... Hap... Habitants, c'est ça, Habitants! Habitants de North Blue, j'ai brisé votre volonté en la personne du Dragon Vert! Mais j'en ai pas fini avec vous! Votre châtiment doit être bien plus sévère... Et, quand votre bordel sera en cendres, je vous donnerais la permission de mourir! Oh, tiens, salut frérot!
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Mer 26 Déc - 2:15



Recrutement d'un quatrième fils o/
« J'aime pas les toubibes...»


" NON... Hors de question. Rien à foutre, je veux pas de toubibe... Quarantième fois que je le dit... Bande de tâches.."

Voilà les paroles qui tournaient à longueur de journée lors des pseudo réunion sur notre petite barque. Ils voulaient engager un médecin pour qu'on soit soigné lors de coups dur notamment depuis cette rencontre on a été secoué. Tss... Tu parles d'une équipage. Un teubé en tant que capitaine, un pd qui ne l'avoue pas en tant que second et l'ultime et meileur, à savoir... moi. Voilà à quoi se résume les fils de cortes. Pourquoi ce nom déjà ? Boarf, on s'en fou de toute manière.... Pour l'heure, nous avions fait escale dans une taverne pour changer. Nous buvions tranquillement, du moins, le capitaine descendis une seule chope, moi de même tandis que pour une fois le second nommé Gouki vennait à tester ses capacités à résister à la bière. Bah voyons... Un gay comme lui, ça n'ira pas plus loin que deux verres tss... Le laissant faire, je ne répond même pas au capitaine qui préviens de son absence toujours dans l'optique de trouver un putain de toubibe. Non mais jte jure..

" Tss... Comme s'il allait le trouver... S'il trouve une meuf bien foutu, rassure toi je vais me la faire dans la cale quand on aura un VRAI bateau..."


Paroles à l'air, Gouki était sifflé et il ne tardait pas à le faire savoir. Quelques instants après que son frère soit partit, voilà qu'il me dit de le suivre pour... Mettre le feu à cette taverne. Voilà un comportement qui me plait. Je le suivais le laissant totaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaalement faire. De A à Z, je le laissais foutre le feu à cette taverne tandis que nous disparaissions suite à tout ça. Riant, je le suivais juste pour admirer ses conneries jusqu'à avoir LE moment devant les yeux. Oui oui, ce con avait une culotte sur la tête tel un super héros. Alala... Sacré tapette alcoolisée.
Nous entrâmes dans un bordel pour alors tomber nez à nez avec le capitaine. Bah tient... En présence d'un mec semblant chelou. Alors que Gouki récitait son poème, moi je hurlais ma chanson... Du moins, je hurlais en direction de Ketsu.

" AH... Pris la main dans le sac. Les frérot sont donc bel et bien homo... En plus de ça avec un truc et pas un homme.. Merde, me dit pas que c'est le pigeon toubibe que tu comptes engager ? Non sérieux, on dirait qu'il va te pécho dans la cabine quand on aura le bateau... Miiiiiiiiiiiiiince... Non non, moi je veux des boobs, du cul, de la techa, pas de tête d'anus cousu trois fois par un aveugle... Mais merde quoi... Non je dit non là..."

Scandalisé, l'ambiance commençait à devenir sulfureuse entre les conneries, les saloperies de discutions etcetc.... ça allait être bon tient...



27 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidoi Igaku
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 51
Points d'activités : 550
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 472
Points de popula' [PP] : 486
Divers:
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Mer 26 Déc - 13:44

Pas de chance, la beauté d'ébène n'avait pas seulement tapé dans l'oeil du bon docteur Hidoi. Un hurluberlu arrivé d'on ne sait où semblait lui aussi intéressé par la demoiselle qui venait d'entrer. Igaku douta un instant de la réaction de la créature. Allait-elle choisir l'ignare? Allait-elle le choisir lui? Ou allait-elle proposer un petit plan original? ans deux des cas, il serait obligé d'user de ses "talent" pour s'assurer de l'impuissance de jeune homme. Car non, le bon docteur n'aimait pas partager. Mais au lieu de balancer ses arguments, le jeune homme s'adresse au médecin, qui ne comprend pas de suite que "fil a coudre" est un surnom pour lui.

- Fil à coudre? Oh, je vois.. Oui, je suis médecin.. Est-ce un problème?

Tout aurait pu se terminer en une simple discussion en plein milieu d'un bordel, mais Igaku allait vite s’apercevoir que rien n'était jamais simple avec les Sons of Cortes. En effet, quelques secondes plus tard, la porte s'ouvrait sur un homme à la carrure impressionnante portant un slip de jeune femme sur la tête suivit de prêt par une petit maigrichon portant une énorme épée. Igaku pencha la tête, surpris par le grand musclé qui commençait à déballer tout un flot de connerie, manifestation de ce qui semblait être un état assez avancé de beuverie. Oui, cet homme devait être saoul. Mais pas que! En plus d'être rond comme une queue de pelle et de porter une culotte sur le crâne, celui-ci se trouvait être le frère de l'homme avec qui il partageait l'envie de serrer la jeune catin. Comme si cela ne suffisait pas, le petit à la tignasse blanche commença à râler et à se moquer du médecin et de l'homme à la capuche. Igaku ne répondit rien. Il se contenta de lever une main et de tracer un cercle avec un doigt.

- Room.

En un instant, une boule translucide les entoura tous les cinq (oui, la fille de joie à la peau foncée se trouvait encore au milieu de tout ce bazar). Igaku fit ensuite un geste du doigt de manière horizontale, comme s'il tranchait quelque chose.

- Shambles.

Un "pop" sonore plus tard, la tête du gamin en violet se trouvait détaché de son corps. Pas de douleur, pas de sang, juste une nette séparation. Le médecin fit un geste de la main pour amener la tête a lui, puis il la fit tourner lentement entre ses doigts.

- Hum.. Homo? Face d'anus? Tu sais, si tu veux des implants mammaires, je peux t'en faire. Idem pour les fesses. Par contre, pour des bijoux de famille, je crois que pour toi c'est peine perdue..

Igaku esquissa un sourire amusé puis il tourna son regard vers celui qui lui avait demandé s'il était bien docteur. D'après ce que le gamin avait dit, ils cherchaient à embaucher un toubib dans leur équipage. Avec un peu de chance, ce bon docteur Hidoi venait de tomber sur les pirates qui lui amèneraient les femmes et les futurs sujets d’expérience!

- Sinon, si j'ai bien compris, vous cherchez quelqu'un pour officier en tant que médecin? Vous êtes bien tombés alors.. Par contre, excusez moi d'avance, la tête, j'vais lui remettre, mais sa connerie... j'pourrai pas la soigner. Huhuhu

Le médecin aux nombreuses cicatrices attrapa alors la tête par les narines, puis la lança comme une boule de bowling vers le corps de l’épéiste. Celle-ci tournoya un moment en l'air puis atterit juste à sa place, sur son cou. quel dommage qu'elle arriva complètement à l'envers et que le gamin se retrouva donc avec le visage dans le dos!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Jeu 27 Déc - 2:38

    Il y avait dans la situation présente sous mes yeux, quelque chose qui n'allait pas ! C'était censé être moi qui devait être rond comme une queue de pelle à faire n'importe quoi n'importe où ! Mais le pire, c'était de savoir comment Gouki avait récupéré cette culotte ? Avait-il approché une donzelle ? Était elle consciente surtout ou encore mieux, consentent ? Tant de questions qui restent pour le moment sans réponse ! Avec pour seul et unique conclusion, qu'une culotte sur la tête de Gouki ! Mais c'est pas sur la tête qu'on la met, mais dans la bouche de la donzelle pour l'empêcher de crier s'il y a des gens dans la maison. Ou d'autre usage plus... solitaire ! Enfin, c'est un grand enfant ce Gouki après tout ! Mais le pire, c'est le petit bruit qu'a produit Ace en rentrant. Ouvra sa bouche pour baver des conneries. Il ne paie rien pour attendre celui ! Et c'est fil à coudre qui m'apporte la solution à ce problème que représente Violette ! Il est sympa mais y'a des baffes qui se perdent, et elles trouvent souvent le chemin de sa tronche ! Fil à coudre lève alors sa main et dessine alors un petit cercle en prononçant le mot « chambre » ! Chambre ? Il veut emmener violette dans une chambre ? Il veut aller se coucher ? Mais ça semble relié à quelque chose d'étrange, encore un fruit du démon ! Décidément, ces fruit là sont de plus en plus magique et intéressant ! Puis, après un petit bruit direct, comme celui de quelqu'un qui se cale un pouce comme dirait l'autre, la tête de Violette et doucement détaché du reste de son corps, sans pourtant qu'il ne tombe mort ou que du sang, violet ?, ne gicle de partout ! Et la dite tête semble dans la main de fil à coudre ! Voilà qui est plutôt amusant ! Il met alors à adresser une petite recommandation et plan de chirurgie à notre ami Ace ! Il me plaît bien celui là ! Il demande alors si on chercherait bien un médecin ! Tout en empoignant le visage d'Ace par le nez et le balançant sur son corps ! La tête retombant bien sur le cou de Violette mais... dans le mauvais sens ! Intéressant, très intéressant ! Je me mets alors à éclater de rire devant l'étrange montage qu'est maintenant Ace ! Enfin, avant, je dois vérifier qu'il soit pas mort, c'est carrément pas normal comme angle de tête ça ! Je lui colle alors une gentille paire de baffe, en toute amitiée bien sûr ! Et au vu des petits cris qu'il pousse et de son débit d'insulte à la seconde, il est bel et bien vivant !


« - Et fil à coudre, tu crois que tu peux lui faire le cul à la place de la tête ? Histoire qu'il soit raccord à la vérité pour une fois ? Enfin oui, on cherche un doc' ! En plus, tu pourrais nous être utile pour l'éducation de Violette ! On essaie de faire de ce trucs, un vrai bonhomme ! Mais c'est pas gagné... Déjà choisir le violet... Enfin bref, Ketsueki, capitaine ! Et le débile à côté, c'est mon frère Gouki. Il a un gros problème avec l'alcool, comme t'as pu le deviner fil à coudre ! Et y'a aussi Violette, mais tu le connais déjà de près si j'puis me permettre ! Enfin, si jamais tu es intéressé par le fait de devenir pirate, les sons of Cortes seront heureux de t'accueillir, tu me plais bien ! Mais, avant, il faudra passer un petit test ! C'est très simple, il te faut déclencher un combat et le perdre ! C'est la défaite qui nous révèles qui est vraiment l'homme qui se tient en face de nous, et non le nombre de ses victoires ! »


    Voilà une rencontre des plus intéressantes, quant à Gouki. Il se tenait plus ou moins tranquille. Mais ce n'est que le calme avant la tempête. Je connais l'animal et il n'est pas comme l'eau qui dore, mais plutôt comme le volcan qui se prépare à entrer en éruption, c'est presque pareil, mais ça brûle plus de trucs. Et en plus, Gouki EST un homme volcan, raison de plus ! Enfin, s'il pouvait cramer ce truc immonde, avec toutes les moches qu'il y a dedans, ça nous ferait pas de mal, mise à part la bonasse ! Et je pense même que pour une fois, on ne nous caillassera pas pour avoir cramer des trucs !

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Jeu 27 Déc - 16:32

Ce qui se passa après l'arrivée de notre héros dans le bordel releva plus du grand guignolesque que d'autre chose. Son acolyte, le petit Violette (qu'il avait presque oublié avec tout ça), criait encore plus que d'habitude, parlant d' homosexualité, et d'attributs féminins dans un embrouillaminis que Gouki ne parvint pas à comprendre, sans doute parce qu'il était bourré comme un coin. Ensuite, un bonhomme lui aussi flou, avec des cheveux gris et une sorte de blouse (c'est tout ce que parvenait à distinguer notre pirate), fit quelque chose et Gouki eut comme un frisson, tandis qu'il se tournait vers Violette, dont la tête... Lévitait! Putain, plus jamais il ne boirait autant! Mais visiblement, il n'était pas fou, vu que toutes les bonnes femmes floues et le mac poussèrent un "Oh" de surprise avec des yeux ronds. Ensuite, la tête de Violette se dirigea vers les mains du bonhomme aux cheveux gris, qui l'examina sous toutes les coutures (et il s'y connaissait, en coutures!) Il fit lui aussi référence à des attributs féminins et masculins (décidément, la sexualité occupait une part importante dans cet endroit, à croire qu'on se trouvait dans un bordel! Oh wait!) Puis, l'inconnu qui portait une blouse déclara qu'il pouvait être le médecin de nos héros, et qu'il allait remettre la tête de l'autre à sa place, mais pas soigner sa connerie. Gouki commençait à mieux comprendre, et le sol à tanguer très fort. Très très fort. L'homme à lunettes et aux cheveux gris (qui n'était presque plus flou) enfonça deux de ses doigts dans les naseaux d' Ace, et lança la tête qui atterrit délicatement sur le corps, à un détail près: le visage était derrière. Gouki était-il toujours ivre? Parce que la pièce partait dans tous les sens, et honnêtement, il sentait son dernier repas tenter l'ascension de sa gorge.

Ketsueki ne semblait pas gêné le moins du monde par le traitement réservé à Violette, vérifiant juste qu'il était vivant en lui assénant une paire de baffes (à laquelle Ace répondit par ce qu'il faisait le mieux, à savoir beugler des insultes et menacer de tuer tout le monde). Gouki, lui, se rendit compte avec effroi qu'il portait une culotte sur le visage, que la pièce tanguait trop pour être honnête, et que ses crevettes voulaient se jeter dans cette mer de bois. Et, alors que Ketsueki venait juste de finir de parler du test à "Fil à coudre", le Cahir arracha le sous-vêtement féminin de sa tête, se pencha et vomit tout son soûl dans une jolie mare rose. Alors qu'il se redressait, pâle comme la mort et avec un mal de crâne à faire tomber un géant, il constata avec horreur qu'il était dans un bordel. Déjà qu'il ne supportait pas les femmes, alors en plus des femmes moches comme ça! L'une d'elles s'approcha, et pour dresser son portrait, il aurait fallu lister ses qualités, parce que ça aurait pris dix fois moins de temps! Elle avait des cheveux gras,parsemés ça et là d'immondes plaques rouges, un visage avec autant de boutons qu'elle n'avait de bourrelets (et dieu sait qu'elle en avait), des dents difformes (formes), et elle puait la mort (et oui, ce sont des qualités par rapport au reste. Je vous laisse imaginer). Elle proposa à Gouki, en zozotant qui plus est, de lécher son vomi pour cent berries. Le second des Sons of Cortes eut une nouvelle nausée, mais comme il n'avait plus rien dans le ventre, c'est son pied qui partit, s'écrasant dans le visage de cette monstruosité.

Le coup jeta la bête à quelques mètres, contre un mur, et le pirate retira immédiatement sa chaussure, histoire que l'infection ne monte pas jusqu'à lui. Bizarrement, il n'arrivait pas à regarder ces femmes-là, mais ce n'était pas la même raison que les autres femmes. Il lui fallait quitter cet endroit, mais il avait vomi partout dans l'entrée. Alors, il ferma les yeux et dit d'un ton penaud:


- Enchanté, monsieur le Médecin. Je vous prierais de bien vouloir remettre la tête de notre camarade dans le bon sens, c'est un bon petit, un peu hyperactif mais très gentil. Ketsueki, je te laisse gérer le test de ce brave docteur. Monsieur le tenancier, pourriez vous me fournir un balai et une serpillère? Je voudrais nettoyer mes dégâts. Ah, et une poubelle pour jeter cette culotte. Et je peux payer pour l'accident du travail de votre fille.
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Jeu 27 Déc - 16:50



Recrutement d'un quatrième fils o/
« Pourquoi JE dois jouer le Nick Quasi Sans Tête ?»


Un toubib.. Comme si on avait besoin de ça. Si on y regarde de plus près, tout les grands pirates ont des putain de cicatrices ici ou là. Alors pourquoi avoir besoin d'un médecin pour cacher ce qui nous rend stylé ? Non mais mince quoi... Bref, d'autant plus que là, le médecin avait vraiment l'air chelou. Et j'ai beau savoir que je suis bien placé pour dire ça, là je mâchais mes mots. Non mais attendez, vous l'avez vu ? Avec sa pseudo blouse blanche ? Ses cheveux gris semblant être sales et son air je m'en fousitste ? Il a plus une tête à pécho ses patients peu importe le sexe, que de les soigner. Personnellement, c'est non et non. Mais alors que je commençais à m'énerver sévèrement, PAF...
Ou plutôt poc... Sans pouvoir réagir, sans que je remarque quoi que ce soit, je me sentais comme beaucoup plus léger. L'homme en question avait par je ne sais quel miracle décroché ma tête de mon corps sans un mouvement, sans trancher quoi que ce soit. J'étais décapité, pourtant, mon corps était droit, et aucun jet de sang ne se faisait. Réaction immédiate.

" WAAAAAAAAAAAAAAAAAAH c'est quoi ce bordel....HEY.... OH !!!!!"

Bah quoi ? Ne me dites pas que vous auriez jouis à ma place ? Il tenait ma tête dans sa main, limite comme le crâne qu'avait pris ce célèbre confectionneur de pièce de théâtre disant sa célèbre phrase " être ou ne pas être, telle est la question ". FUCK... Comment il avait fait ? Qu'est-ce qu'il allait faire ? Alors que les flots d'insultes tombaient de ma bouche, les autres eux ne réagisaient pas comme je l'aurais espéré. L'autre psychomédecin vint à me parler faisant des sous entendus lui valant bien des poémes.

" Chut chut... la ferme, remet moi comme il faut sale fou..."


Spouik.... Deux fingers in the noise et voilà qu'il joue au bowling avec ma tête la lançant sur mon corps. Toc... Voilà qui fait du bien. Attendez une minute.... Pourquoi je vois le manche de mon épée ? Elle est dans mon dos normalement, pas devant moi. A moins que...
Paf, une petite gifle du capitaine qui lui vaux encore une vague d'insulte montrant que j'étais bel et bien vivant. Non mais stop quoi.. Suis pas un cobaye. Bref, le capitaine était useless dans ce cas présent, mais peut-être que Gouki...
Mouai, après réflexion et ses paroles, il était aussi inutile que son frère. D'un coup, je pris mon épée mais je me rendis bien compte qu'avoir la tête " à l'envers " ça impliquait des choses... L'épée étant lourde et ayant un équilibre inversé, je tomba au sol comme un gamin ne sachant pas marché.

" Bordel.... Remet moi cette tête comme il faut où je te tranche... Jte jure, ta mère aura pas assez de fil à coudre tellement je te hacherais en morceaux... Un tartare oh oui, je vais faire un tartare de toubib. Dêpéchez vous bon sang... SINON JE VOUS BUTES TOUS !!!"


Me relevant en laissant mon épée au sol, je tenta de marcher mais une fois de plus, c'est difficile. Je cogna le devant de mon corps donc l'arrière de mon crâne au passage contre un mur retombant comme un débile. Une fois de plus, les poémes sortaient de ma bouche telle une fontaine infinie....


30 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidoi Igaku
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 51
Points d'activités : 550
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 472
Points de popula' [PP] : 486
Divers:
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Jeu 27 Déc - 22:48

A partir du moment où l'encapuchonné colla une paire de baffe à la "violette", Igaku comprit qu'il allait se plaire parmi cette bande de cinglés. C'est vrai! Faut vraiment être un sacré couillu doté d'un sens de l'humour énorme pour coller une torgnole à son compère alors que celui-ci vient de se faire décapiter! Ou alors faut être cinglé. Ce qui lui correspondait bien aussi en fait. Mais ne nous attardons pas sur des détails fâcheux! Le capitaine Ketsueki avait l'air d'être un bonhomme et semblait avoir bon gout en matière de gazelles! Bon, les deux autres membres de l'équipage faisaient un peu tâche pour le coup. Mais, dans le pire des cas, il découperait la tignasse d'argent et irait vérifier directement dans le cerveau ce qui a bien pu merder à ce point! Et pour Gouki... Un petit élixir de son secret et le foie du jeune homme serait comme neuf! (Ou presque)

D'ailleurs, celui-ci eut la bonne idée de repeindre le sol (qui était fort laid) avec ce qu'il avait précédemment avalé. Très jolie couleur d'ailleurs. Le médecin ne put s'empêcher d'esquisser un rictus amusé en voyant un monstre s’abattre sur lui pour lui proposer quelques cochonneries que le commun des mortels ne devrait même pas tenter d'imaginer. Il se débâtit d'ailleurs comme il put en fit valser la chose d'un coup de pied bien placé. Puis il ôta sa botte comme dégoûté qu'elle ait touché un tel tas d'immondices. Il n'avait peut être pas tord...

Pendant qu'il se confondait en excuse, le troisième larron, lui, continuait à déballer un flot continu d'injures et se tortillait en tout sens, désorienté par la nouvelle posture de sa tête. Il avait bien tenté de sortir son sabre, mais pas simple de coordonner ses mouvements quand on n'a plus aucun repère! Igaku frappa donc l'air, comme s'il mettait une gifle au jeune homme, et sa tête se mit à tournoyer. Celle-ci fit quelques tours sur elle même puis retourna à sa place originelle, pour le plus grand malheur des occupants de la pièce qui étaient à nouveau obligés de supporter son visage.

- Donc.. Si je résume.. J'dois me faire laminer pour entrer dans l'équipage?

Derrière, on demanda un docteur pour la grosse dondon. Mais le médecin fit genre de regarder ailleurs et sortit une cigarette de sa blouse. Il n'était pas dans ses habitudes de se faire démolir le portrait. A vrai dire, une fois lui avait suffit. Non pas qu'il ait peur de la douleur, c'était une chose qu'il savait nécessaire, mais il avait du mal à comprendre ce concept de défaite. Après tout, le médecin était persuadé que la seule véritable défaite se retrouvait dans la mort. Et pas question de se laisser buter! Il aurait du mal à entrer dans l'équipage s'il venait à en crever... Il alluma donc sa tige, puis reprit la parole.

- Bon, on va dire que je marche. Il va donc falloir trouver la défaite.. Pas quelque chose de compliqué ça.

Il laissa donc Gouki et le chien fou aux putes et sorti du bordel, mains dans les poches et clope au bec. Déclencher une bagarre? Rien de plus facile. L'homme en blouse blanche marcha quelques secondes avant de trouver ce qu'il cherchait. Trois gros bras, entourant une jeune demoiselle en jupe courte. Parfait! En plus de ça, il faut dire qu'elle n'était plutôt pas mal. De longs cheveux de jais, une poitrine généreuse, une taille de guêpe, un fessier remarquable, une poitrine généreuse.. (oui, la poitrine méritait bien d'être notée deux fois). Igaku fonça vers ce petit groupe et, sans hésiter, baissa la petite jupette jusqu'au genou de la demoiselle. Il se tourna ensuite vers les malabars et annonça d'une voix très sérieuses.

- Messieurs, ce n'est pas de chance. J'avais parié sur des petits coeur. Ce sont des frai...

S'il avait pu terminer sa phrase, il aurait eu le temps de dire "fraises". Mais un direct d'un des malabars l’empêcha de continuer. Il tenta bien de terminer, mais un deuxième s'approcha et le plia en deux d'un coup de genou dans le bide. Le troisième profita de la position de médecin pour le savater proprement. Une fois défoulés, ils tentèrent de reprendre leur calme et décidèrent de s'en aller avec leur demoiselle qui avait tenté de garder un peu de dignité en cachant ses sous vêtements d'une main prude, puis en remontant rapidement sa jupe. Mais Igaku n''en avait pas terminé. Il devait subir une défaite? Autant marquer le coup!

Une seconde plus tard, il se retrouvait au milieu du petit groupe et fauchait un des type d'un simple croc-en-jambe. ça n'allait pas le blesser, mais ça allait le foutre sacrément en rogne! Surtout qu'Igaku n'en avait pas terminé.. Il se tourna vers la demoiselle et sortit un scalpel de sa blouse avant de lui lancer un regard des plus flippant.

- Et si on allait voir si le haut est assorti avec le bas?

Ce fut un massacre. La brute tombée à terre se releva d'un bond et les trois hommes sautèrent comme un seul sur le pauvre médecin qui n'avait (presque) rien demandé. Les coups se mirent à pleuvoir sur le bon docteur qui se retrouva cloué au sol, martelé par les trois grosses frappes qui n'auraient certainement eu aucune chance s'il avait été sérieux. Aussi espérait-il que sa défaite plairait aux frères cinglés. En tout cas, lui, prenait son pied!

Au bout d'un temps interminable, les brutes le laissèrent au sol et s'en allèrent, l'inondant d'insultes au passages. Salement amoché, Igaku prit quelques secondes avant de se relever. Sa blouse et son pull rapiécés avaient étés déchirés par endroits, laissant apparaître un corps finement musclé et non moins rapiécé. Il tenta de se rhabiller, faisant fi de ses multiples blessures, et sortit son paquet de cigarette, qu'il observa un moment avant de le jeter d'un air rageur.

- Tsss... Ils ont réussis à me l'écraser.. Les cons..

Il les retrouverait. Où qu'ils se cachent. Et il les tuerait. Lentement. Après, il se ferait la fille.. Ou la découperait.. Ou les deux... Mais avant, il devait voir si sa bagarre avait suffit aux frères Kyookoo! Après tout, maintenant, c'était Ketsueki le capitaine..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Ven 28 Déc - 0:55

    Les choses commencent doucement à prendre un tournure plus « normal », même si « normal » est un mot qui n'existe pas avec les Sons of Cortes ! Le visage de Gouki avait presque pris la couleur de ses cheveux pendant qu'Ace se cognait partout comme un petit anormal. Il faut dire qu'avancer avec la tête dans le dos c'est particulièrement difficile. Mais qu'est-ce que c'est marrant ! Je pourrais le regarder faire ça pendant des heures et ne pas m'en lasser ! Enfin, faudrait lui faire fermer sa bouche avant la fin, vu que le voir se péter la tronche dans les murs qu'il voit pas c'est bien fun, mais l'entendre menacer tout le monde, crier comme un autiste, c'est plus chiant ! Enfin, avec un peu d'imagination, je suis sûr que notre bon docteur pourra régler ce problème ! J'essuie alors la petite larme qui avait perlée sur mon oeil gauche tellement j'ai ris ! Et en parlant de problème, j'entends alors un bruit qui est fort rare dans un bordel mais courant dans une taverne. Les gargarisme brutaux d'un déglutissement forcé... Un mec qui vomi tout ce qu'il a bu quoi ! Le parquet noir-gris couvert de graisse et de poussière se voit maintenant tenter d'une délicieuse couleur rose qui sent, vaguement l'orange. Ouais, des crevettes à l'orange ! Mon dieu Gouki... Mais il n'a pas fini de s'attirer la vedette ! Une sorte de... trucs, car c'est le seul mot qui vient à l'esprit devant la chose qui lui propose des trucs que même moi, rond comme jamais je n'aurai jamais fait. Je connais bien un type ou deux qui se serait laissé tenter, mais c'est des gens pas fréquentable qui sont restés en prison et c'est pas forcément plus mal ! Et l'accueil qu'il réserve à ce machin est digne de tout ce que pourrait faire un Sons of Cortes, un grand coup de latte dans la tronche ! Il envoie alors la chose dans un mur et jet sa chaussure comme si un mal invisible la ronge... On est jamais trop prudent mon frère ! Gouki reste Gouki après tout, il avait commencé de se fendre en excuse, à vouloir nettoyer et à vouloir payer les frais et les réparations ! Mais il va nous ruiner avec ses conneries ! Visiblement pas troublé le moins du monde, et plutôt content que cette engeance s'en soit pris une, le docteur avait un petit sourire aux lèvres. Il se met à donner une petite gifle dans l'air, histoire de remettre la tête de violette à la bonne place. Fini de rire, passons aux choses sérieuses ! Va-t'il accepter de passer LE test ?

    Il demande s'il a bien compris ce qu'il devait faire. Ce à quoi je réponds pas un hochement de tête. Il ignore alors de façon fort gracieuse les appel à l'aide, tout le monde savait qu'il était docteur vu qu'on le crit depuis tout à l'heure ! J'aime assez ce « allez tous vous faire enculer » général ! Il s'allume une clope et redit encore une fois le thème du test. Pesant encore visiblement le pour et le contre. Il sort alors du bordel et je le suis. Laissant soins à Ace & Gouki de régler les problèmes. Avant de partir, je donne l'ordre à Ace de ne pas laisser Gouki se faire avoir et de l'empêcher de payer, dans la mesure du possible. Il est pas malin, mais teigneux l'animal, ça marchera peut être ! Enfin, bref, je suis notre futur médecin dehors pour assister à son test. Plutôt original et inventif d'ailleurs ! Repérant rapidement une belle donzelle bien galbé, mais aussi entouré de trois gros débiles, il s'approche d'elle et baisse sa jupe. Jolie vue, rien que pour ça, il pourrait rentrer dans l'équipage ! Trois coups bien placés, voilà ce qu'il se prend pour ça. Mais c'est pas assez pour une belle branlée et le docteur le sait bien ! Il se dirige alors, un truc brillant à la main, sûrement un scalpel, vers le groupe qui s'était éloigné ! Et c'est là que les choses sérieuses commencent ! Il se prend à ce moment, une belle branlée ! C'est pas que même la donzelle lui avait pas tapé dessus, mais presque. Après un temps relativement cours de ce côté de la baston, mais qui peu semblé relativement long quand on se fait fumer, les petits sodomites se cassent et laisse ce bon docteur se relever. Difficilement. Son corps est couvert d'ecchymoses et d'autres traces de combat. Ouais, une belle défaite. Visiblement, il ne tenait pas grande importance au sort de son propre corps et à la douleur qu'il pouvait ressentir. Il constate alors avec dépit que son paquet de clopes s'est fait plus amocher que lui dans la bataille. Je me dirige alors vers lui, sortant le miens de ma poche et lui en donne une. J'en profite pour en prendre une pour moi et l'allumer.


« - Voilà un très beau test ! On retrouve les deux autres débiles et notre... barque nous attends ! Oui, on a pas encore de navire, mais ça ne saurait tarder ! C'est qu'une affaire de temps ! Bon... Faut qu'on retrouve les deux débiles avant ! »

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Ven 28 Déc - 2:01

Il faut avouer que voir Ace la tête retournée, essayant de dégainer son épée pour finalement finir par tomber, puis se cogner dans les murs en marchant avait quelque chose de plutôt amusant. Si Gouki n'aurait pas ri à voix haute pour ne pas froisser Violette, dans sa tête il ne se gênerait pas quand ce genre d'incidents se reproduirait. Par contre, il demanderait aussi un savon pour nettoyer la bouche d' Ace, car il parlait vraiment très très mal. Mais le bon docteur mit une petite claque dans le vide, et la tête reprit sa position initiale, puis il évoqua le test avant de quitter le bordel, ignorant royalement les appels au secours pour la petite Meïou, la fille que Gouki venait de cogner malencontreusement. Ketsueki le suivit, donnant au passage un ordre à Ace. Notre héros, lui, observa le tenancier, un petit homme aux oreilles décollées et au crâne chauve à l'exception d'une couronne au dessus de ses oreilles, s'approcher, et commencer à sortir un carnet. Une autre jeune femme, si le terme femme était approprié pour cette créature filiforme, avec une poitrine inexistante, des dents par contre bien existantes et des grosses lunettes carrées qui ne rendaient bien que sur les petites jeunettes en rébellion contre la société, amena un balai espagnol ainsi qu'un seau d'eau. Une troisième femme, toute petite, évoquant plus un ballon qu'une créature de sexe féminin de par sa corpulence, amena du savon. Gouki s'en empara, touchant au minimum la main de la femme, puis s'approcha d' Ace, le saisit autour du cou avant qu'il n'ait pu faire quoi que ce soit, et commença à lui laver la bouche avec du savon, le sermonnant sur son langage beaucoup trop fleuri. Ensuite, sous le regard du propriétaire, de Madame Fil, ou plutôt Mademoiselle (vu que She will never have a girlfriend!) et de Mademoiselle Ballon, il trempa le balai dans l'eau, et commença à passer la serpillière sur son vomi.

Tous ces regards le gênaient, et l'endroit l'oppressait vraiment. Mais il ne pouvait pas le détruire: qui était-il pour juger qui devait vivre ou mourir? Cela dit, les choses se gâtèrent lorsqu'une fois son vomi nettoyé et le sol étincelant (il y avait donc bien un sol sous toute cette poussière!) le petit tenancier lui demanda de nettoyer toute la salle, avec un immonde accent. Gouki hésita: d'un côté, il pouvait refuser car somme toute il ne devait plus rien à l'autre, mais d'un autre côté si ça lui évitait de payer... Bref, il soupira mais accepta et commença à nettoyer la salle. Au détour d'une armoire, il tomba sur moult trophées, et les regarda les yeux exorbités: comment un lieu aussi sordide pouvait avoir autant de trophées? En les lisant avec attention, il comprit: "Miss Boudin", "Miss Ugly Universe", "Championne de l'avalage de saucisses".. Il frémit en imaginant les autres trophées, et passa vite son plumeau, changeant de zone. Changeant pour un balai plus classique pour nettoyer les chambres, il décida de ne pas les nettoyer, prenant peur des instruments de torture présents (l'un étant une énorme femme chevauchée par un homme plutôt joli mais aveugle, ou alors faisant partie d'une audience TRÈS TRÈS particulière). Ensuite, il revint dans la salle principale: Meïou était allongée dans un coin, son nez en sang, et le tenancier était assis sur un tonneau, derrière une table, comptant des liasses de billets.

Bref, Gouki termina donc le nettoyage, et l'endroit était déjà plus étincelant. Presque joli, si on faisait exception des monstres le peuplant. Ace devait faire sa vie dans un coin (sûrement se toucher, souvent les gays se rabattent sur les grosses pour se prouver qu'ils aiment les seins, mais ça c'est pas Gouki qui le dit vu que Gouki il est gentil). Bref, notre héros s'inclina devant le tenancier, par respect et pour éviter de croiser les yeux des femmes, surtout. Mais le petit homme agita un doigt en signe de dénégation, et prit la parole:


- Ti ti ti, mon pétit! Tou crois qué tou vas t'en tirer commé ça? Ca non non non, on né loui la fait pas, au vieux Riko El Pompadore! Tou vas dévoir déflorér mes fillés! Et si tou né lé fé pas, vou ta tête... Nous t'y forcérons! Rondines! Attaco!

Et, dans un beuglement évoquant pêle-mêle la fin du monde, des truies en chaleur et des batailles de clodo, les monstres se jetèrent sur Gouki. Il croisa les bras, ferma les yeux, et son fruit dût sentir la menace vu que son corps se changea en magma. Les monstres s'arrêtèrent en criant comme des truies qu'on égorge, et les bras de Gouki mirent malencontreusement le feu au plancher. Riko commença à crier, le feu ne s'arrêtant pas car on n'arrêtait pas du magma en fusion comme ça! Bref, notre pirate quitta le bordel, s'assurant que Violette le suivait, et observa l'endroit brûler. Bizarrement, il ne se sentait pas tellement coupable. Il se tourna et remarqua son frère ainsi que le médecin qui arrivaient, ce dernier était bien amoché. Le bordel était presque entièrement détruit, et Riko pleurait, attrapant par-ci par-là les seins ou les fesses, ou ce qu'on pouvait appeler comme ça sur ses créatures. Gouki eut quelque peu envie de vomir, mais les Sons of Cortes avaient d'autres priorités.
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Ven 28 Déc - 15:47



Recrutement d'un quatrième fils o/
« Sont fou ces pirates...»


Là, c'est plus que malsain. Ce toubib était vraiment un fou parmis les fou. Pour sûr que je me vengerais un jour, mais avant, je me devais de remettre ma tête comme il faut. Pour ensuite ne coller une à Ketsueki. Après tout il m'avait giflé. Tch... J'étais pommé moi avec ces histoires de tête à l'envers mais soudain, alors que je me relevais PAF... Ma tête se mis à tourner comme quand on joue avec une cresselle. Elle tourna sur elle même telle une tête de gars de cartoon jusqu'à finalement se remettre comme il faut. Le Nord au nord, le Sud au sud, bref tout va bien. Je tchequais les parties jusqu'à ce que quelqu'un me prenne pour nettoyer mes lèvres avec du savon. Beurk, c'est dégueulasse. Je sentais la colère augmentait à un point extrême..
Je rêve ? Je voyais Gouki faire le ménage nettoyant tout de A à Z. WTH... lol. Non non, je ne pouvais pas rester là sans rien faire.

" Gouki sale porc de mes deux... Qu'est-ce que tu fou. Tu fait la conchita ou quoi ? Pose cette serpillère et laisse les lécher ta merde on se casse... OH TU M'ECOUTE QUAND JE PARLE ?!!! "

Prenant mon mal en patience, il vint à finir son ménage. Une femme de ménage ce mec... Lavette va. L'un des gérant vint à le faire chier et en deux temps trois mouvements, il vint à punir celles qui l'attaquaient. Puis deux secondes plus tard, nous voilà dehors, le bordel fumant de l'intérieur. Il brûlait d'un feu de dieu. Je grommelais en suivant Gouki.

" T'es vraiment une tapette sérieux... Va falloir que tu la joue bonhomme surtout avec tes dons. Sérieux.... Bientôt tu vas donner des mouchoirs aux gens quand tu va en faire saigner un au nez... Pauvre tâche va..."

Réfléchissant, nous nous devions d'aller retrouver le capitaine et voir si l'autre avait pris cher ou non. Soupirant, je continuais à parler dans ma barbe pour alors crier n'en pouvant plus.

" Toubib de merde... Capitaine de mes deux.. Vous êtes où ???"




15 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidoi Igaku
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 51
Points d'activités : 550
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 472
Points de popula' [PP] : 486
Divers:
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Sam 29 Déc - 23:32

Vraiment, le capitaine était un bonhomme! En plus d'être particulièrement ravi par le test du docteur, celui-ci lui tendit en plus une délicieuse tige bourrée de tabac. Le médecin s'empressa de s'emparer du trésor et le porta à sa bouche sans attendre. Une petite flamme s'échappa alors du briquet qu'il venait d'allumer, puis il inspira une première bouffée qu'il laissa ensuite échapper dans un souffle de bonheur. Oui, il était vraiment devenu accro à cette petite saloperie. S'il ne crevait d'une manière débile sur la mer, c'est certainement ces petits tubes qui l'emporteraient.

Tout en le félicitant, le capitaine Ketsueki (il fallait maintenant l’appeler comme ça) fit mention d'une barque. Ainsi il n'avaient pas de véritable bateau? Cela voulait donc dire qu'il allait falloir passer de longs moments coincé avec la violette, son sabre et ses insultes sur une planche de bois ? Tout de suite, l'aventure avait l'air moins drôle, mais le médecin était maintenant engagé et il n'aurait fait demi-tour pour rien au monde. Aussi, il se contenta de hausser les épaules, puis d'annoncer.

- Bah, ils ne devraient pas être trop compliqués à retrouver. Surtout la petite chose aux cheveux blancs. Comment en êtes vous arrivés à rencontrer un pareil phénomène? Faudra m'raconter ça un jour.

Et quand on parle du loup, on en voit la putain de queue! Accompagnés de signes de mauvais augure. En effet, une délicate odeur de fumée commence à se répandre dans la ruelle. Enfin, délicate, c'était plutôt une odeur de vieille graisse brulée qui flottait dans les airs! Comme si on venait de faire cramer une chose déjà pourrie. Oh! Wait! Le médecin n'en avait pas besoin de plus.

- Dites voir, Cap'taines, vos copains là, ils ne seraient quand même pas capables de foutre le feu au bordel hein? ça a beau être un taudis, la petite à la peau foncée, je l'aurai bien auscultée! Même si vu l'état de la baraque, on aurait frôlé la chaude pisse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes) Dim 30 Déc - 1:14

    Visiblement, notre bon docteur avait un petit goût prononcé pour la clope. Fort prononcé, peut être même un peu trop. Plus que moi en tout cas ! Mais bon, chacun ses vices, moi c'est l'alcool et lui le tabac ! Au moins, il ne me piquera pas ma bouteille ! Avec Violette qui fait semblant de boire, Gouki qui tient rien, je risque de pas trop avoir de problème pour conserver ma consommation ! Pour la bouffe, ça va être une autre histoire, mais on réglera ça quand on aura un vrai navire ! Bon, on va devoir s'occuper de ça d'ailleurs ! Et au vu de ses yeux, il semble un peu surpris quand je parle de barque au lieu de « navire » mais bon, c'est un détail technique qu'on vite fait régler ! C'est la prochaine étape, maintenant qu'on a un équipage qui ressemble à quelque chose. Bon, on peut toujours faire mieux et être plus. Mais on a déjà assez de gueule comme ça pour le moment je pense. C'est le moment de passer à la vitesse supérieur et nos précédent coups d'éclats vont peut-être nous apporter une certaine notoriété sur cette mer plutôt plate et calme qu'est North Blue. Nous n'avons pas encore réglé le problème de Gouki, mais un jour nous retrouverons le morceau de lui qu'il a laissé ici ! Pour l'heure, l'aventure nous appelles ! Nous allons passer cette montagne et traverser l'océan vers le reste du monde ! Il y a encore tant à voir et à faire... Oui, l'aventure ne fait que commencer ! Fil à coudre me demande alors où sont les deux autres membres de l'équipage. Et commence déjà à bien s'entendre avec Violette, ça promet de bonnes grosses tranches d'amusement lors de nos futurs traversé en mer !


« - Bah, il est marrant violette ! Et puis, quand il crie pas, il peut presque être sympa ! Par contre, ce que tu lui as fait tout à l'heure, c'était plutôt magique ! Je compte sur toi pour être imaginatif avec lui, Violette a besoin d'être éduqué ! »


    Puis, nous avons tous les deux étaient attirés par une légère odeur de graillon. Comme si on avait oublié trop longtemps de la barbaque bien grasse sur le barbecue ! Ouais, c'est assez désagréable comme odeur ! Notre bon docteur me demande alors si nos gentils débiles n'étaient pas capable de foutre le feu à ce petit bordel... Bah si, ils sont largement capable de ça ! J'acquiesce alors à sa question d'un signe de tête, en lui expliquant que c'est pas pour rien qu'ils voyageait avec moi ! Lui précisant que d'habitude, c'est moi qui fait les conneries mais que j'étais pour le changement ! Et je termine ma petite phrase par lui expliquer que moi aussi, j'aurai bien joué au docteur avec la donzelle ! Mais bon, pour l'instant on doit se tirer ! Sinon ça va encore finir en baston général comme la foi où j'ai fait exploser la taverne ! Une fois arrivée sur place, Violette était en train de hurler qu'il fallait qu'on revienne et Gouki s'était visiblement emporté ! Partager entre la crise de rire et la jalousie de pas avoir pu participer à la mise à sac de ce taudis qui fait honte à la noble entreprise des bordels. J'hurle à Violette de fermer sa gueule et de bouger son cul ! Gouki nous suis alors, un petit sourire sur le visage, à défaut d'avoir son air tout penaud habituel quand il fait de la merde ou nettoie mes conneries. Bref, il n'y a qu'une personne à pousser dans l'eau ! Une espèce de petit bonhomme dégueulasse, d'un mètre cinquante maximum les bras levés, une petite couronne de cheveux qui n'était pas content qu'on ait je cite « mis le feu à son paradis de luxure sur terre » ! Bref, une mornifle dans les temps et le voilà à la flotte ! Nous sautons tous alors dans le bateau et après quelques ordres et une pluie d'insulte, Ace commence doucement à ramer pour nous tirer de cette île de merde, avec un nouveau Nakama !

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes)

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre malsaine (PV: Les Sons of Cortes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Autres Iles de North Blue-