AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Troisième Combat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Maitre du jeu
Seigneur des pirates
Seigneur des pirates
avatar
Messages : 38
Points d'activités : 671

Feuille de personnage
Points de force [PF]: MAX
Points de popula' [PP] : MAX
Divers:
MessageSujet: Troisième Combat Lun 16 Avr - 8:37

    PNJ : Capitaine Joker


    Le Capitaine Joker était assit au centre, juste derrière lui sur l’eau se tenait son navire ou il y avait séquestré les sirènes et ce navire aussi contenait tout l’or et l’argent des ventes aux enchères. Ses membres d’équipage était déjà partit au combat en choisissant leurs adversaire par groupe de deux. Les combats donc se dérouleront en deux contre deux. Mais pour le Capitaine pas question de se battre à deux. Il s’adressa à l’un de ses Nakamas, le dernier qui était restait à ses côtés, sur un ton autoritaire il s’écria :

    « Laisse-nous ! Et va prévenir qui tu sais et dit lui que ses amis de la marine sont venus nous emmerder…Le type que j’ai en face de moi à l’air d’être le plus fort et ca va peut être mettre du temps… »

    Le nakama en question ne comprenait cette situation :

    « Mais… »

    Le Capitaine sur un ton sévère reprit :

    « Tout de suite !! »

    Sans attendre, celui-ci décampa en vitesse. Il devait rejoindre quelqu’un selon l’ordre de son Capitaine. Mais qui était cette personne, qui se cachait derrière tout cela ? Ce qui était sûr et certains, c’est que cet équipage pirate n’était pas autonome, quelqu’un de plus haut les dirigeaient et ce quelqu’un était Un Schichibukaï mais lequel d’entre eux ? Impossible à savoir pour le moment. Le Capitaine Joker était assit et il prit la parole à l’attention du marine qui se tenait en face de lui, il était plutôt détendu et serein :

    « J’espère que tu seras la personne qui me sortira de mon ennuie…Je ne connais pas tes capacités mais tu as l’air d’être fort et robuste…A tient j’ai une idée ! Je vais même t’aider à me divertir un peu en divulguant mes capacités ! »



    « J’ai mangé le fruit du « Solide Solide No Mi », mon pouvoir me permet de créer un dôme et à l’intérieur de ce dôme je peux solidifier l’air et une fois l’air solidifié je peux contrôler cette solidité à ma guise ! Je pourrais te tuer et te faire étouffer en solidifiant l’air qui se trouve tout autour de toi mais ce ne serait pas très amusant, alors divertit moi ou meurt ! »

    Soudainement le Capitaine Joker leva ses trois doigts de sa main droite et il lança :

    « Doom !! »


    Joker créa un dôme géant qui avait recouvert son navire, mais aussi une bonne partie du terrain ou se trouvait le marine et le capitaine de pirates supernovas. Le Capitaine lui se trouvait juste devant le dôme à l’extérieur. Une fois cela fait en claquant des doigts Joker ferait solidifier l’air au niveau des jambes de son adversaire. Et une fois l’air solidifier, le marine serait comme-ci il avait été encastré dans une dalle de béton et il ne pourrait plus bouger du fait de la solidité de l’air qui le maintiendrait cloué au sol. Une fois le marine immobilisé ou pas selon ce qu’il allait faire, le capitaine lança de plus belle en entrant dans le dôme :

    « Dynamite Kick !! »


    Il donnerait un surpuissant coup de poing au niveau de la mâchoire de son adversaire et si le marine avait réussit à être immobilisé, alors du fait du coup de poing surpuissant du pirate celui-ci serait obligé de pencher violemment vers la droite par la pression du choc et sa colonne vertébrale en prendrait un sacré coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-history.forumgratuit.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Troisième Combat Lun 16 Avr - 11:33

Saladin avait plusieurs fois eut affaire à des sous-généraux de l’équipage des Joker Star, et rencontrer leur leader aujourd’hui serait sûrement intéressant. Le marine ne comptait nullement faire de captif pour sa part, bien décidé à achever le capitaine adverse. Néanmoins, malgré ses nombreuses rencontres avec des navires liés, de près ou de loin, aux funestes clowns, l’oriental ne se sentait pas à l’aise.

Non pas qu’il eut pressentit le pouvoir de son adversaire, ou bien encore qu’il en ait déjà entendu parler, loin de là, plutôt qu’il se demandait de quelle façon aborder la situation. Le colonel ne doutait pas qu’il vaincrait son opposant, mais il voulait s’assurer que personne ne pourrait s’échapper avec les captifs. Son arrivée silencieuse sur l’île n’avait pas été suffisamment discrète, et il avait, malgré tous ses efforts, rameuté deux hommes jusqu’à lui.

Etrangement, le Joker ordonna à son subordonné de s’en aller. Le combattant gouvernemental fronça les sourcils, hors de question que quelqu’un puisse s’enfuir avec des prisonniers. Il glissa alors sa main contre sa cuisse droite, d’un reflexe digne des plus grands chasseurs. Les yeux de l’agent gouvernemental s’écarquillèrent alors d’effroi quand il réalisa que son revolver n’était pas avec lui. Lui qui comptait sur cette arme pour mettre un terme à ce combat aussi vite que possible, il se trouvait dans une sale impasse.
Rassuré à l’idée qu’un homme seul ne pourrait pas, de toute manière, faire naviguer le gigantesque bateau des Joker Star, le tireur se ravisa, rabattant sa main droite sur le manche de son épée. Il inclina ensuite légèrement le dos suite aux paroles de son adversaire. Tout cela sentait mauvais, le clown n’avait même pas daigné s’approcher, et son air hautain prouvait la nature de sa force.

Un sourire amusé naquit au coin des lèvres de Saladin quand sa cible décida de divulguer ses capacités. C’était là une erreur terrible, car quel que puisse être le pouvoir du brigand, dévoiler son la nature de son fruit démoniaque, c’était dévoiler sa stratégie. Une telle erreur était bien sûr fatale face à un homme au style axé sur la tactique. L’énonciation du pouvoir en question fit, quant à elle, l’effet d’un coup de couteau au marine qui sorti immédiatement son épée hors de son fourreau.

*Bah voyons !* Se dit-il, visiblement agacé, cela voulait-il dire que son logia se trouvait inutile en face de cet opposant ? En dépit de cela, il avait un plan, et ce pouvoir à l’air si effrayant s’avérerait devenir une lame à double tranchant pour son possesseur.

Il ne fit pas énormément attention aux actions suivantes du Joker, trop occupé à formuler une stratégie pour contrer le terrifiant pouvoir du Solide no Mi. Beaucoup de techniques semblaient viables, mais il n’avait pas encore vu le pouvoir de ce type, et un bluff était toujours possible. Naturellement, Saladin aurait vu le dôme créé par le vendeur d’esclave s’il n’avait pas été aussi occupé à réfléchir, mais cela ne changeait pas grand-chose dans la manière qu’il avait de penser.

Tout d’abord, il fallait que le marine détermine s’il lui était possible de contrôler l’air solidifié avec son logia. Il avait des doutes, ses pouvoirs lui avaient de nombreuses fois permis de créer de fortes zones de pression, mais jamais de contrôler un air solide. A vrai dire il n’en avait surtout jamais vu, et sa curiosité le poussa à rester sur place. Il sentit alors une énorme pression au niveau de ses pieds. Baissant rapidement la tête, il constata que ses jambes étaient prises jusqu’à mi-mollet dans des parpaings composé d’un matériau cristallin, du diazote solide.

Sans perdre une minute, il releva la tête, constatant qu’un genre de dôme recouvrait maintenant une partie de l’endroit, et que le clown qui lui servait d’ennemi venait de bondir dans les airs. N’utilisant pas son pouvoir, il analysait la situation. S’il parvenait à faire croire à son ennemi, au moyen de l’utilisation de son logia, qu’il pouvait retourner son pouvoir contre lui, cela serait une parfaite stratégie pour pousser ce dément à annuler sa technique. Un sourire aux lèvres, il attendit l’arrivée de son adversaire au plus près possible. Concentrant son pouvoir, il créa une zone de forte pression d’air juste devant son visage, et la relâcha brutalement sur le poing du capitaine pirate. Ceci pouvait donner l’impression au Joker qu’il venait de frapper sur du vent solide.

Profitant du répit, le guerrier aux jambes emprisonnées commença à diminuer la pression de l’air, raréfiant ce dernier pour faire rendre la respiration plus difficile. Lui-même n’avait pas besoin de respirer, étant fait d’air, mais était-ce pareil pour son adversaire ? Ce dernier, qui venait de bondir, devait être à bout de souffle avec cet effort couplé à un oxygène qui se faisait de plus en plus volatile.

« J’ai mangé le Reverse Reverse no Mi, un fruit qui me permet d’utiliser un pouvoir contre son utilisateur. » Dit l’oriental d’un air amusé et supérieur. « Tu as utilisé ton air solide pour emprisonner mes jambes, et aussi longtemps que ce dôme sera en place, je pourrai retourner ce pouvoir contre toi. » Nargua l’homme en resserrant la pression de l’air sur les pieds du vendeur d’esclave à un tel point que ces derniers s’en enfonçaient dans le sol. « Comment va ta main ? Tu sais maintenant ce que cela fait de frapper de l’air dur. » Continua Saladin, bluffant avec un talent indéniable, comme un acteur primé. « Ce maquillage ridicule te va bien, tu n’es qu’un clown, pourtant tu ne m’amuse même pas. Même si tu as coincé mes jambes, j’ai pris les tiennes. Et maintenant, observe. » Sur ces mots, il ferma les yeux un instant, forçant l’air à se condenser dans le dôme, à se serrer dedans jusqu’à ce que la moindre bouffée d’air fasse gonfler douloureusement les poumons.

Tout ce bluff était exécuté avec finesse, mais aussi longtemps qu’il voudrait faire durer cette mascarade, le logia devrait se priver de toute transformation. Néanmoins, s’il arrivait à faire peur à son ennemi au point de le pousser à désactiver ce dôme, il ne faudrait qu’un seul coup bien placé pour en finir. De plus, dévoiler son pouvoir n’était pas à l’ordre du jour, le colonel avait toujours tout fait pour cacher ses capacités, et très peu de gens, même dans son propre camp, connaissaient son véritable pouvoir.

Son sourire narquois toujours collé aux lèvres, le guerrier frappa plusieurs fois sur le diazote solide à ses jambes, jusqu’à ce que ce dernier se brise en morceaux. Pourtant il ne se rua pas à l’attaque sur son adversaire une fois ses liens défaits, préférant rester sur place. Apparemment ce pirate ne pouvait contrôler l’air qu’une fois ce dernier solidifié, ce qui permettait à l’oriental de le manipuler avant. C’était un pari trop risqué à prendre malgré tout et le guerrier gouvernemental préférait tenter de la jouer fine.

Il ne bougea donc pas, faisant tout simplement signe au Joker d’approcher, arquant un sourcil d’un air hautain dans un geste moqueur. Saladin pointait la lame de son épée vers l’homme relevant légèrement la pointe de haut en bas pour lui faire comprendre qu’il allait le couper en morceau. Brutalement, il libéra les jambes du pirate, impatient de voir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du jeu
Seigneur des pirates
Seigneur des pirates
avatar
Messages : 38
Points d'activités : 671

Feuille de personnage
Points de force [PF]: MAX
Points de popula' [PP] : MAX
Divers:
MessageSujet: Re: Troisième Combat Lun 16 Avr - 19:15

PNJ : Capitaine Joker


    Le marine était un dur à cuir, son talent de stratège était un réel don que le Capitaine Pirate ne lui ne possédait pas du tout. Il se contentait de puiser dans ses ressources physiques et également dans les ressources de son pouvoir. Alors que le Capitaine de pirate pensait avoir frappé son adversaire sur la trajectoire de sa ligne d’attaque il sentit une pression d’air important toucher son poing. Voilà une chose qui l’intrigua fortement à un tel point qu’il cessa son assaut pour prendre ces distances tout en regardant toujours son adversaire d’un air surpris.

    Le Capitaine de pirate commençait sérieusement à manquer d’air. Il adopta donc une attitude un peu plus décontracté, il avait relâché tout ses muscles afin d’éviter tout mouvement inutile, et peu à peu il reculait par petit pas afin d’essayer du sortir du dôme de manière calme et non soudaine. Il devait reprendre de l’air a l’extérieur et ça sans annuler son dôme sinon il ne pourrait plus espérait prendre son adversaire dans un autre dôme puisque celui-ci avait l’air fort. Après plusieurs pas, Joker finit par arriver à l’extérieur de son propre tout en ayant gardé celui en action.

    Il prit un grand bol d’air en inspirant et en extirpant l’air. C’était ça l’inconvénient de son pouvoir, une fois à l’intérieur du dôme il fallait faire vite si on voulait vaincre son ennemie au corps à corps. Bref maintenant Joker avait reprit son souffle et tout allait pour le mieux. A l’intérieur son adversaire était toujours maintenu par l’air solidifié au niveau de ses jambes et c’est alors que son adversaire expliqua qu’il avait le pouvoir de renverser le pouvoir de son ennemie dans le but de lui renvoyer sa capacité.

    Le Joker se mit à réfléchir tandis que son adversaire le nargua sans doute pour le déconcentrer. Mais c’était peine puisque le Joker contrairement à ce qu’on pouvait croire au vu de son maquillage était quelqu’un de très astucieux. En effet celui-ci se mit à sourire et il entra de nouveau dans le dôme. Son poing droit lui faisait mal du fait qu’il avait frappé l’air condensé. A peine avoir mit un pied dans le dîme que l’air devenait insoutenable. Les poumons du Joker brulait, quelque chose clochait, le Capitaine pirate se roula sur le sol pour ressortir immédiatement afin de reprendre son souffle. Il ne comprenait pas, est ce que ce marine aurait dit vrai ?

    Non impossible, le Joker sentait que ce n’était pas normal, et qu’il y avait un truc. Mais dans le doute il avait gardé le dôme en place. Mais quelque chose fit réveiller l’instinct de génie chez le Joker. Le fait que le marine frappe le bloc d’air se trouvant au niveau de ses jambes prouvait bien qu’il ne pouvait pas contrer le pouvoir du Joker sinon celui-ci aurait put en un instant défaire le bloc d'air solidifié. Mais alors comment est ce qu’il arrivait à créer des pressions d’air aussi intense. Le Joker fit mine de ne pas avoir découvert ce détail et il allait faire croire à son adversaire qu’il l’avait cru.

    Le Marine finit par se défaire de ses liens en brisant le bloc d’air solidifié. Le Joker resterait en dehors du dôme et alors il passerait de nouveau à l’attaque car il ne supportait pas l’air hautain que prenait le marine. Après avoir solidifié une grosse partie de l’air dans le dôme le Joker allait passer à l’attaque et d’un geste des deux mains il lança :


    « Puisse que tu peux contrer mon pouvoir, alors essaie de contrer ça ! »



    « Bloc ! »

    Après avoir solidifié l’air dans le dôme ou se trouvait son adversaire, le Joker formerait six blocs en forme de rectangle afin de les faire refermer sur son adversaire pour l’écraser sur place et pour tenter de l'anéantir en un seul coup. L’attaque avait été soudaine et quasi instantané puisque le marine se trouve exclusivement à l’intérieur du dôme, il ne faut donc pas longtemps pour que les blocs l’atteignent de suite. Le Joker pouvait aussi se la jouer stratégique et à partir de maintenant il resterait hors du dôme et maintiendrait celui-ci jusqu’à qu’il puisse venir à bout de son adversaire. De plus par précaution, le Joker avait solidifié toute la paroi de l’intérieur du dôme afin que le marine ne puisse pas s’en échapper facilement, il devait pour cela détruire la paroi solide avant de sortir. Et d’un rire moqueur comme celui d’un clown il s’écria :

    « HYAHAHAHAHAHAHA !! Tu es fait comme un rat ! »

    Dit-il en jouissant de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-history.forumgratuit.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Troisième Combat Mar 17 Avr - 22:37

Le marine avait commis une terrible erreur en sous-estimant le clown. En effet, chacun y était allé de sa faute grave, l’un à dévoiler promptement son pouvoir, l’autre à bluffer trop effrontément. Si les pouvoirs des deux hommes étaient certes proches l’un de l’autre, nul doute qu’ils n’étaient pas non plus totalement identiques, et que la véritable nature des capacités de Saladin ne tarderait pas à éclater au grand jour.

Néanmoins, hors de question pour le guerrier à l’épée de s’avouer vaincu. Et même si le fameux mensonge n’était clairement pas son plus bel œuvre stratégique, il s’y tiendrait. Un sourire narquois aux lèvres, il avait provoqué son opposant. Détruire le dôme était possible, mais le colonel préférait d’abord sonder le terrain, vérifier la validité de son plan d’attaque avant de ne le mettre en action.

Pousser le Joker a annuler sa technique aurait été un coup de poker sublime, mais l’excitation du combat et la nervosité du gouvernemental l’avaient dépassé. Face à une telle situation, il n’avait nullement pris le temps de réfléchir trois coups à l’avance, ne se donnant qu’un léger instant de répit au travers d’un bluff risqué. Dans le cas où ce dernier échouerait, il y en aurait malgré tout peu de conséquences.

Mais la réussite d’un tel plan aurait été le tournant décisif du match, comme l’aurait espéré l’oriental. Pourtant, les erreurs qu’il avait commises furent trop importantes pour passer inaperçues aux yeux du capitaine pirate. Ce dernier, allant à l’encontre de ce à quoi s’attendait son adversaire, choisit de maintenir son dôme. Quel pouvait en être la raison ?
Dans tous les cas, ceci n’était pas un bon signe, et ne soulignait que l’imminence d’une violente contre-offensive. Le fruit du démon dont était en possession le clown était sûrement un des plus redoutables qu’aie jamais pu voir le guerrier du clan Burega. Même en dehors de son efficacité face au Logia du vent, une telle puissance, bien utilisée, créait un combattant invincible.

Néanmoins, Saladin avait pu remarquer la vitesse à laquelle s’épuisait sa cible. Ainsi il lui vint à l’esprit une autre idée : Si il parvenait à obliger le Joker à entrer dans son dôme, il serait alors en mesure d’augmenter la densité de l’air présent pour l’étouffer. En effet le capitaine n’avait pas l’air bien endurant à la base, et une arrivée trop brutale d’air dans ses poumons pourrait sûrement lui causer de lourds dommages.

Frapper l’air solidifié à ses pieds n’avait pas été une brillante idée de la part du colonel, c’était là une certitude. Pourtant cette action lui avait permit de remarquer un détail intéressant : le bloc créé, une fois cassé, restait solide. Ceci offrait alors une multitude de possibilités au stratège.

Si son ennemi cherchait à solidifier les limites de son dôme, Saladin n’aurait qu’à augmenter la pression de l’air pour la relâcher brutalement et envoyer ainsi les fragments créés sur le clown. Il pouvait également forcer une tornade à se créer. En effet, le dôme fonctionnait comme un modèle réduit d’atmosphère, et créer des zones de basse et forte pression serait bien plus facile dans ce lieu délimité. De plus en créant la tornade par l’intermédiaire d’un phénomène naturel, l’oriental n’aurait pas à gâcher d’énergie, la tempête n’étant pas directement créé par son Logia.

Mais avant même qu’il n’ait pu porter son plan à exécution, une gigantesque explosion vint perturber une atmosphère déjà tendue. Cet impact avait poussé le colonel à détourner un instant le regard vers ses deux collègues féminins. Malheureusement, ce court laps de temps fut suffisant pour qu’il se retrouve sur le point d’être pris au piège par des blocs d’air se refermant sur lui.

Il réalisa alors que sa vie n’était pas la seule chose en jeu, non, ses alliés également se battaient, et il se devait de les aider du mieux qu’il le pouvait. Décidé à déchaîner tout son pouvoir, aussi terrible qu’en soit le prix à payer, le marine explosa de rage, criant à plein poumon. Tout l’air présent autours de lui se condensa, jusqu’à en devenir assez compact pour retenir un instants les six blocs. Une onde de choc parcouru alors les lieux. L’onde provoquée avait salement amoché les protections solides du dôme et réduit à l’état de débris la majorité des rectangles d’air, en effet, le relâchement de cet air affreusement compacté avait fait exploser les blocs latéraux. La disparition de ces quatre blocs permit à l’homme de bloquer les deux verticaux de ses pieds et son sabre, respectivement.
Criant de nouveau sa rage, plusieurs lames de vent sortirent de nulle part pour s’abattre sur les deux solides restants. Les lames du Logia différaient de celles produites par les épées en raison de leur contenance. Elles coupaient en projetant rapidement plusieurs jets d’air sous pression, ce qui rendait les déchirures sales et irrégulières.

Là où une coupure au sabre provoquait une scission nette et régulière, le fruit du vent provoquait plusieurs déchirures petites et profondes, à intervalles, là où elles apparaissaient. Et cette légère différence était la raison pour laquelle casser un solide avec ces lames ne provoquait pas la coupure propre, mais plutôt la cassure brutale du matériau.
C’est ainsi que l’air solide, à la base supposé renforcer la technique du Joker, fini par lui coûter son précieux dôme. Les débris avaient dû suffisamment distraire le capitaine pour que Saladin entame une course effrénée jusqu’en dehors des lieux. Il planta son épée au sol en course et disparu en une masse de vent. Un souffle grondant se fit alors entendre l’espace de quelques secondes.

« KAZE KAZE NO MI – LE VISAGE DU VENT ! » Tonna la voix, alors que l’air se condensait, les particules d’eau présentes à l’intérieur faisant apparaître la forme d’un homme de brûme « Pouvoir du Logia : Balles d’eau. » Souffla la voix, avec calme cette fois. La phrase, comme portée par une légère brise, fut suivie d’un étrange phénomène.

Toutes les minuscules gouttelettes d’eau en suspension dans l’air se mirent à fuser dans tous les sens, portées à mach 1 par le pouvoir du vent. Une telle vitesse faisait s’évaporer rapidement les plus petites gouttes, transformant l’attaque en un souffle de vent brûlant, tandis que les plus grosses gouttes frappaient rapidement les environs.

Sans dire un mot, l’homme reprit cette fois forme humaine. L’expression dans son visage était haineuse, mais également sereine. Il haïssait cet homme abject pour ses actions, mais la certitude de sa fin proche semblait également lui apporter une touche de sérénité.

« Finissons-en ! » Dit le colonel, créant à son tour un dôme d’air sous pression, affreusement pesant.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du jeu
Seigneur des pirates
Seigneur des pirates
avatar
Messages : 38
Points d'activités : 671

Feuille de personnage
Points de force [PF]: MAX
Points de popula' [PP] : MAX
Divers:
MessageSujet: Re: Troisième Combat Mer 18 Avr - 15:30

PNJ : Capitaine Joker

    Plus le combat avançait vers sa fin et plus les coups s’échangeaient entre les deux adversaires, faisant prendre au duel une intensité jamais vu ici à Shabondy. Jetant un léger coup d’œil rapide sur le côté, le Capitaine Joker ne put se retenir d’esquisser un petit sourire en voyant un bâtiment s’écrouler sous les coups d’obus de Betty Gun qui avait apparemment sortit le grand jeu. Cela signifiait que ses adversaires étaient très fortes. Et plus loin encore, Joker remarqua que l’un de ses Nakamas avait aussi sortit le grand jeu, il s’agissait de Mamoth qui s’était transformé sous sa forme de mammouth, c’était impressionnant à voir.

    Bref il fallait se concentrer maintenant sur le combat le plus intense de tous, celui de ce marine très talentueux et du Capitaine Joker qui en avait bavé. Tout d’abord son attaque à six blocs fut repoussée de manière magistrale, le marine avait utilisé beaucoup de ses ressources pour se sortir de ce beau drap. Sous la haute pression du vent et du déchainement de puissance de son adversaire le dôme du Joker se brisa en mille morceaux exactement comme l’aurait fait du verre. Perdant de sa concentration le marine avait put s’en tiré à temps et sortir en même du champ d’attaque du Capitaine pirate.

    C’était finement bien joué, et le Joker put voir que son adversaire s’était transformé en un courant d’air. Il comprit très vite que celui-ci devait posséder un logia, et pas n’importe lequel ce logia lui permettait d’être une sorte de masse de vent. Après cette courte analyse, le marine à son tour riposta de manière magistrale. Un homme de brume venait d’apparaître, c’était la confusion totale pour le Joker qui ne comprenait pas ce qu’il se passait, ensuite les gouttelettes d’eau finirent par fuser à très grande vitesse pour former un souffle de vent très puissant qui se dirigea tout droit vers le Capitaine pirate qui immédiatement tenta un ultime rempart défensive, il créa un mini dôme juste devant lui et il lança alors :


    « Kekkaï !! »


    En solidifiant l’air devant lui de manière extrême, le Capitaine Joker créa un puissant bouclier d’air solidifié afin de pouvoir se protéger de l’attaque fulgurante du marine. Mais peu à peu on pouvait voir que le bouclier se désintégré au fur et à mesure que le souffle puissant marteler très durement le bouclier. Il finit par exploser et le Capitaine Joker fut durement touché au niveau de son bras droit et même pire, il venait de perdre complètement son avant bras droit et une partie de sa joue gauche fut totalement déchiqueté, laissant la chair à vif apparente et sanglante. Le Joker restait debout fier, et dans un élan d’orgueil lugubre, il ramassa son avant bras droit pour en manger la chair :

    « Tu m'a beaucoup surpris, c'est plutôt jouissif de me battre avec quelqu'un de ton niveau...Fufufufufufu…Il faut que je mange un peu pour reprendre des forces et pour te laisser mon dernier cadeau d’adieu !! »


    Dit-il tel un fou sans en vergogne. Il jeta ensuite sur le côté son avant bras droit en mâchant péniblement la chair qu’il avait ingurgité. Le Joker était un être ignoble et il venait de le prouver dans cet acte de sauvagerie extrême. Néanmoins il faisait preuve d’un charisme effrayant. Tout en avançant, il créa un immense dôme au dessus de sa tête très haut dans les airs :

    « Je crois que tu es un adversaire admirable, alors je vais te divulguer quelques informations que toi seul va connaître, je suis l’un des membres du Capitaine Corsaire Tsuhima ! Nous avions reçu l’ordre moi et ma flotte de nous rendre dans le Nouveau Monde afin de participer à une réunion qui avait pour but : La Destruction de la Marine Royal en échange de remettre aux mains de votre cher Amiral En Chef les rennes du pouvoir, autrement dit, lui offrir le contrôle sur le conseil des cinq et des hautes sphères du Gouvernement mondial afin que lui monde lui appartienne ! »



    « Oui petit toutou de la marine, ton Boss est l’homme le plus hypocrite et corrompu du monde et il joue à merveille son rôle d’homme sérieux et responsable puisque jusqu’à maintenant jamais personne n’a douté de son autorité au sein de la marine et vous les soldats de la marine vous n'êtes que des pions sur son échiquier ! Que tu le crois ou non, sache que je n’ai aucune raison de te mentir, puisque avec le sang que je perds actuellement je vais mourir ! Et si le Joker meurt, la fête est finit pour tout le monde ! A bon entendeur ! »

    Cette déclaration extrêmement choquante était-elle un coup de bluff, un mensonge pour désensibiliser le marine ? Impossible de vérifier cette information à l’heure actuelle seule une enquête interne permettrait de définir si les dires du Capitaine Joker étaient vrai ou non. Il fallait que le marine donne cette information au service secret du Cipher Pol 9 afin que cette filière secrète enquête ou alors peut être qu’il voulait le faire lui-même ? Peu importe cela ne regardait plus le Joker, en parlant un peu il avait réussit à former quelque chose d’immensément énorme :

    « King Home !! »



    « Je vais t’emporter avec moi !! »

    En créant un dôme dans les cieux, au dessus de la tête de son adversaire, le Joker avait créé un bâtiment d’air solidifier, il avait assemblé plusieurs tonnes d’air solidifier comme-ci il assemblait des legos de constructions. Une fois le bâtiment terminé, celui-ci pèse plus de 5 tonnes et fait plus de 15 mètres de hauteurs et de largeurs, c’est la plus puissant technique du Joker, mais c’était aussi cette technique qui allait lui être fatale, puisque en plus de l’effort pour maintenir ce bloc d’air avec son pouvoir, la quantité de sang qu’il avait perdu, l’avait fait sombrer dans un hémorragie violente, juste avant de tomber au sol il claqua des doigts afin que le bâtiment tombe droit vers le marine qui serait sûrement subjuguer par un tel pouvoir de destruction, autant dire que l’île serait déformé avec un tel poids qui tomberaient au contact du sol. Il espérait emporter avec le marine ou alors dans un cas extrême lui apporter le plus de blessures possible. Il tomba au sol pendant que le bâtiment aussi tombait droit vers le corps du marine, tombant dans un coma il finit très vite par perdre la vie. Il avait combattu avec panache et force mais maintenant la route s’arrêtait ici pour le Supernovas qui avait rendu l’âme dans un magnifique déferlement de puissance et de force.

    Mort Du Capitaine !


    -------------------------------------

    [HRP : Tu as deux solutions maintenant : Soit tu quitte l’île dès maintenant pour ensuite réclamer tes points et continuer ton RP « normal », soit tu attends que tout le monde ai finit son combat pour réclamer tes points, a toi de voir. Tu donnera ta réponse à la fin de ton dernier post.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-history.forumgratuit.org
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Troisième Combat Jeu 19 Avr - 10:52

Quelle étrangeté… Lui qui avait tout misé sur l’aspect stratégique… Saladin semblait vouloir exploser de rage. Toutes les images de ce combat défilant de nouveau dans sa tête alors qu’il se remémorait les atrocités commises par les Joker Star. Trop de vies innocentes étaient en jeu aujourd’hui. Le sens de justice du marine bouillonnait, comment pourrait-il prétendre être un sauveur s’il n’arrivait même pas à libérer des otages. Peu lui importait l’état dans lequel il finirait, l’oriental s’était mis dans la tête d’affranchir les esclaves, et un vulgaire clown ne l’en empêcherait pas.

Sa colère explosa sans qu’il la contrôle, submergé par un sentiment terrible d’impuissance, le guerrier laissa éclater toute la fureur qu’il contenait en lui. S’il devait amener la justice sur ce monde, alors il le ferait dans un bain de sang, si c’était réellement nécessaire. Au diable les arrestations, les interrogatoires, le colonel comptait anéantir son opposant, le massacrer, et ceci au nom de la liberté.

Alors que son cri déchaîné retentissait à l’intérieur du dôme, une gigantesque onde de choc fut provoquée depuis ses poings qu’il gardait serrés. C’était en réalité une vague de vent qui s’était expulsée hors de son corps, lui permettant de repousser les blocs d’air solide pour ensuite renverser la situation.

Malgré que la tactique du stratège ait été massacrée par le pragmatisme de son adversaire, la révélation de son véritable pouvoir avait bien surpris le Joker. Cet élément de surprise avait bloqué les réactions du capitaine pirate suffisamment longtemps pour que l’épéiste se jette sur l’occasion, faisant usage de son Logia.

Le Taïpan aurait probablement pu se jeter sur le pirate pour le frapper de son épée, mais son instinct le poussa à planter son arme dans le sol. Sûrement qu’il craignait un éventuel contre physique, ou alors d’être de nouveau amené dans un dôme. Dans tous les cas, ceci était bien un reflexe défensif, le descendant du clan Burega préférant largement user de ses pouvoirs pour cette partie de l’affrontement.

Le souffle de vent humide qu’avait formé le marine avait pour but de couvrir une large zone. En effet, même si cette bourrasque humide et brûlante ne cognait pas aussi durement qu’une réelle balle d’air, elle pouvait s’étendre sur une zone assez importante pour être quasiment obligée de toucher sa cible. Les résultats furent d’ailleurs très concluants, le fou s’était retrouvé avec un bras à moitié arraché et une de ses joues déchiquetée. Néanmoins l’air sérieux et énervé du marine persistait, quelque chose ne tournait pas rond.

L’acte ignoble qu’opéra ensuite le pirate dégouta profondément son ennemi, qui troqua son regard serein pour un autre, un regard d’incompréhension. Comment ce type pouvait-il trouver du plaisir à dévorer son propre bras arraché ? Sans doute qu’il venait de laisser derrière lui les derniers restes de lucidités qu’il possédait, cherchant désormais à en finir une bonne fois pour toutes.

Pas besoin d’être un génie pour remarquer qu’un dément, qui en était arrivé à se manger le bras, ne préparait rien de bon. Si le Joker n’était certainement pas un stratège, son comportement variable et sa logique entièrement erratique le rendaient imprévisible. Ainsi le marine ne pouvait se permettre de laisser une seconde de répit à cet opposant.

Alors qu’il s’apprêtait à se ruer sur le marchand d’esclaves, les paroles du psychopathe arrêtèrent Saladin. Ce dernier n’en cru pas ses oreilles. Etait-ce réellement possible ? Cet homme disait travailler sous les ordres d’un des sept capitaines corsaires, l’étrange Tsuhima. Cela n’était pas totalement impossible, sachant que cet homme avait toujours été un genre de fou sans vergogne, mais comment avait-il pu maintenir une telle discrétion pendant tout ce temps ?

Néanmoins la partie la plus choquante n’était pas celle-ci, loin de là. D’autres mystères allaient désormais s’empiler, et la dernière révélation du Joker bluffa totalement le gouvernemental. L’incompréhension totale pouvait se lire sur le visage du combattant, incertain de la position à adopter. L’homme en face de lui était clairement fou, et prêt à tout pour causer le chaos, mais il avait également l’air sincère.

De plus il ne semblait pas penser que ses paroles seraient rapportées. Il avait plutôt l’air de penser que tout le monde mourrait ici de toute manière, et qu’il pouvait donc se permettre de dévoiler la vérité sans craindre de la voir divulguée. Une information d’une telle importance, même venant de la bouche d’un pirate, devait être vérifiée, aussi ridiculement improbable soit-elle. Il devenait donc un devoir pour le colonel d’aller faire authentifier ces dires, ou au meilleur des cas de les infirmer.

Avant même qu’il n’ait pu ouvrir la bouche pour répondre, l’oriental dû relever la tête, constatant avec effroi l’apparition d’un gigantesque pilier au dessus de lui. Une rapide analyse lui permit de trouver un plan. Alors qu’une nouvelle explosion découlait de l’affrontement entre les hommes de mains du Joker et les deux belles alliées du gouvernement, Saladin se senti rassuré. Personne ne se trouvait assez proche pour être tué par la retombée de cette immense création, hormis le Taïpan lui-même.

Le capitaine pirate avait, quant à lui, sombré dans l’inconscience au moment de son attaque, son sang versé l’ayant probablement laissé à bout d’énergie. Dans un soupir, le survivant observa d’un œil analyste le bâtiment qui allait s’écraser sur lui. Plaçant les tranches de ses mains l’une contre l’autre, le pouce replié sur la paume, il visa le ciel, dans un déferlement d’énergie.

« Contrôle ! » Cria-t-il, contractant presque tous les muscles de son corps, tandis qu’il arrangeait la vitesse, la direction et la puissance du vent pour repousser cette masse gigantesque. Comprenant qu’il lui serait impossible de retarder la chute de plus de cinq secondes, l’homme entreprit de relâcher rapidement ses efforts, se transformant en un courant de vent, toute sa manipulation n’ayant fait que de retarder légèrement la chute de l’édifice. « Je dois empêcher l’autre enfoiré de… » Commença le guerrier, interrompu lorsqu’il vit que le bateau d’esclave s’en était allé, avec le second du Joker à son bord.

Au moins Saladîn n’aurait aucun mal à rattraper le vaisseau, étant donné qu’il était quasiment impossible pour un seul homme de piloter seul un tel bâtiment. Mais il lui fallait faire vite pour ne pas perdre de temps. S’échappant sous la forme d’un souffle, l’oriental évita de se faire écraser par l’édifice en retombée. S’en allant aussi vite que possible vers le navire rempli d’esclaves, le guerrier eut une dernière pensée pour ses équipiers tandis qu’il survolait les océans à la recherche du dernier Joker Star.

*Restez en vie…* Pria l’homme, tandis qu’il glissait au dessus des eaux sous la forme d’une brise froide.

RP Terminé. La suite sera brièvement expliquée dans le prochain post.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du jeu
Seigneur des pirates
Seigneur des pirates
avatar
Messages : 38
Points d'activités : 671

Feuille de personnage
Points de force [PF]: MAX
Points de popula' [PP] : MAX
Divers:
MessageSujet: Re: Troisième Combat Jeu 19 Avr - 11:47

RP Donc terminé et clos et mission réussie !


Voiçi tes points pour cette première mission de groupe :

PR : + 30 (Plus 10 points de bonus supplémentaires pour avoir combattu le Capitaine Joker)
PF : +50 (plus un Bonus de 10 points supplémentaires pour ton arrivé sur l'île et le fait que tu ai développé de bonne technique alors que le pouvoir de ton adversaire n'était pas à ton avantage)

Ce qui nous donne un total final de :

PR : +40
PF : +60

Ton nouveau grade pour ta promotion est : Commandant !


Félicitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-history.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Troisième Combat

Revenir en haut Aller en bas

Troisième Combat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Archipel Sabaody-