AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Drole d'idée sur Pacifia...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Drole d'idée sur Pacifia... Jeu 27 Déc - 23:55

Cella faisait quelques mois que j'avais quitté mon île natale, j'étais parti sur une petite chaloupe et j'avais dérivé sur une île qui était habitée par des paysans agriculteurs. Je n'étais vraiment pas le bien venu, les hommes du petit village où j'avais atterri m'avaient accueilli avec des fourches et des sabres. J'étais vraiment fatigué du voyage et j'avais faim, dommage pour eux... Je mis a terre une dizaine de ces hommes à main nue sans utiliser mon pouvoir, puis les autres hommes prirent la fuite pour rentrer dans leurs maisons, ils n'étaient pas très courageux. J'étais à présent seul au milieu de la ville et je ne savais pas quoi faire. C'était un petit village rustique, il n'y avait donc pas de magasin, le seul endroit où j'aurais pu trouver de la bouffe c'était les maisons, mais je savais très bien que si je tentais de prendre de la nourriture dans l'une des maisons, les propriétaires allaient se défendre et je n'avais pas envie de commettre une tuerie sur cette île aujourd'hui. Depuis le massacre de mon peuple sur mon île, les massacre inutile ne m'intéressais plus vraiment, je comprenais maintenant ce que les innocentes victimes d'un tel acte pouvaient ressentir. Mais j'avais faim et je devais manger, je m’appétais a rentrer dans une maison quand soudain un vieillard arriva au milieu de l'avenu principale de la ville, il tenait dans ses bras un fusils de chasse, mais il n'avait pas l'aire de savoir s'en servir. Il regarda Garudah et dit:

"Toi, tu as mis la moitié des fermiers au tapis a l'entrée du village et tu veux a présent piller une maison?!!!! Je suis le maire de ce village et je ne vais pas te laisser faire!!"

Soudain il tira un coup de feu dans ma direction, mais il était très mauvais tireur et la balle se logea deux mètres à coté de moi dans le mur. Je ne prêtai pas attention à ce vieillard, il me faisait plus de pitié qu'autre chose, je 'avança un peu plus de la maison et ouvrit la porte, mais la, un autre coup de fusil éclata, cette fois si j'eus un pressentiment. Le fusil que tenait le vieux était un fusil a un seul coup et il n'avait pas eu le temps de le recharger, il y avait donc un autre tireur. Je m'étais jeté au sol et la balle ce logea dans la porte, a l'endroit même où je me trouvais quelque secondes auparavant. Je me tournai alors vers le vieillard et je vis qu'une vingtaine d'hommes armés chacun d'un fusil de chasse, cella devenait plus embêtant pour moi. L'un des hommes s'avança, il semblait être plus charismatique que les autres, c'était surement le chef il prit alors la parole:

"T'AS PAS ENTENDU CE QU'A DIT LE VIEUX ???!!!!!!Moi et la troupe des chasseurs du village on va te faire la fête ! T'ES UN HOMME MORT !!"

Cette fois si c'était trop, je ne pouvais plus me retenir, mon envie de meurtre me repri. Je rentrai d'un bon dans la maison pour me cacher des balles qui fusaient vers moi. A l'intérieur je tombai nez a nez avec une famille composée d'un mari, d'une femme et leur deux enfants, dommage pour eu, j'étais en fureur. L'homme ce jeta sur moi avec un couteau de cuisine, j'évitai l'arme et lui assénai un coup de poing dans le thorax qui le tua sur le coup. La femme et les deux enfants se précipitèrent sur le cadavre de l'homme, mais ce fut leur fin a eu aussi. Depuis que j'avais eu mon fruit du démon, dès que je m'énervais, je sécrétais par mes mains un poison mortel, je pouvais me contrôler, mais ça me faisais rigoler de voir les gens souffrir par mon poison. La femme et les enfants avaient posé leurs mains sur le corps de l'homme qui était plein de poison, ils leur restaient moins de quatre heures à vivre dans une grande souffrance. Je montai alors a l'étage de la maison, puis dans les combles et pour finir sur le toit. J'avais la vue sur l'ensemble des hommes, mais eux ne me voyaient pas, ils étaient restés au milieu de la rue et devaient penser que j'étais mort, mais personne n'osaient aller voir. Je me mis alors en position, je tendis les bras vers eux et je fis:


Kirikou Batsü: Les balles Empoisonnées!!

Grâce à mon pouvoir j'avais sécrété du poison toxique par la paume de mes mains et je l'avais envoyé à grande vitesse dans la direction du groupe de chasseur sous forme de balle de tennis. J'avais envoyé une trentaine de balles dans la direction du groupe et a chaque impacte, les boules de poison explosaient et dispersaient le poison autour d'elles. Tous les hommes furent touchés et étaient tombés au sol. Le poison que j'avais sécrété avait deux spécificités, il paralysait l'ennemi et infligeait d'énorme souffrance à la victime. Si ce poison n'était pas soigné très rapidement, il en devenait mortel. J'avais fini mon combat et j'allais enfin pouvoir manger! Je descendis du toit en empruntent le même chemin que j'avais emprunté quelques minutes plus tôt, je me trouvais donc au milieu du salon de la maison, la j'allai dans la cuisine et attrapa un bout de jambon sec, je le dévorai. Je mangeai à ma faim et bus à ma soif. Je ne pris pas le temps de faire une sieste, en effet j'avais mis hors d'état de nuire la chasseurs du village, mais il restait les autres personnes qui commençaient à se rassembler au centre du village. Je devais a présent faire vite, j'avais rempli un sac avec des vivre et j'avais pris deux petits tonneaux, l'un d'eau et l'autre de rhum. Après avoir fini les préparatifs je quittai le village en courant pour rejoindre mon embarcation et reprendre la mer.


Dans la maison, j'avais mis la main sur une boussole et une carte de North Blue et j'avais pris le cap d'une île du nom de pacifia qui semblait intéressante, au niveau stratégique, elle se trouvait au centre des plus grands courants de cet océan. Je n'avais plus qu'une seule idée en tête, conquérir cette île. Grâce a cette dernière j'allais pouvoir commencer ma conquête de North Blue et enfin pouvoir élever mon île natal. Je voulais vraiment venger mon île et pour cela je voulais tuer mon frère et détruire la marine par la même occasion, mais il fallait bien que je commence quelque part avant de penser à détruire la marine. J'avais mis un peu plus de trois jours de navigation pour atteindre l'île, j'étais arrivé sur une plage, j'avais sortie ma petite embarcation pour la cacher avec quelque mètres plus loin avec des branchages. L'île n'était pas bien grande et j'avais repéré un peu plus loin un grand bâtiment, je ne savais pas encore ce que c'était mais je n'allais pas tarder à le découvrir. J'avais donc pris la direction du bâtiment, sur le chemin j'étais passé par de grands champs où il y avait des traces de canon, sa ressemblé beaucoup à un champ de tire d'entrainement. Je me posais de plus en plus de questions, ce grand bâtiment pouvait être un bâtiment de la marine? Je n'en étais pas sur mais j'allais bientôt avoir ma réponse.

Je venais donc d'arriver à quelque mètre du grand bâtiment et mes doutes étaient fondés, c'était un bâtiment de la marine et il n'était pas petit. Je ne savais pas du tout comment j'allais procéder à la destruction de la base, main d'un coup il me vint une idée, pourquoi détruire la base, on pouvait peut-être s'en servir... J'avais a présent une nouvelle idée, je ne voulais plus détruire la base, mais prendre possession des lieux, enfin, je ne savais toujours pas comment faire. Seul cela allait être tés dur, je décidai alors de m'éloigner de la base pour élaborer un plan . J'avais fait une dizaine de kilomètres à pied pour être sur d'être tranquille, je m'étais adossé à un arbre et j'avais cueilli des fèves pour manger le soir et passer une nuit le ventre plein..

Le lendemain matin un bruit de pas me réveilla, c'était le bruit d'un soldat de la marine qui faisait une ronde, il se trouvait a quelques mètres de moi et apparemment, il ne m'avait pas vu. Je me mis sur mes pieds très discrètement et d'un coup je bondis sur l'homme. J'avais sécrété du poison paralysant sur ma main et j'avais placé ma main sur la bouche de mon adversaire, au bout de quelques secondes, l'homme tomba au sol, je lui ouvris la bouche avec mes mains et lui remplit le ventre d'un poison mortel très toxique. Je ne m'attendais pas du tout à avoir une surprise comme cela, j'avais mon ticket pour rentrer dans la base, les vêtements du soldat de la marine. Je déshabillai l'homme et posa ses vêtements au pied de l'arbre. Pour le corps, je le planquai sous un tas de feuille. Quelques minutes plus tard deux autres soldats de la marine arrivèrent près de moi, ils devaient faire les rondes à trois, mais cela ne me dérangea pas, je tuai les deux hommes de la même manière que le premier, car ils étaient assez loin l'un de l'autre pour ne pas me faire remarquer. Je ramenai les deux cadavres près de l'arbre et me posa quelque seconde pour réfléchir à un bon plan, peut être que quelque chose allais m'arriver...



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Drole d'idée sur Pacifia... Ven 28 Déc - 1:10

L'aventure des Sons of Cortes, du nom de leur ancêtre Cortes, le guerrier qui les protégea du serpent à plumeaux, avait commencé depuis peu et était parvenue aux oreilles de Ketsueki l'existence d'une arène de combats clandestins sur une île de North Blue du nom de Pacifia. Comme c'est ici qu'ils avaient décidé de commencer leur aventure, à North Blue, cet endroit serait une parfaite première escale. Gouki était sceptique, mais c'était son frère le capitaine, et il ne pouvait donc que le suivre. Et puis, peut-être qu'envoyer deux trois beignes non létales lui permettraient de penser à autre chose, vu le passif qu'il avait avec North Blue. Bref, histoire de pouvoir emprunter le canal de Reverse Mountain en direction de North Blue (les jumeaux partaient de South Blue, et en barque, traverser Reverse Mountain relevait du suicide), ils empruntèrent un bateau commun, et à son bord, ils rencontrèrent quelques problèmes... Le voyage avait bien commencé, jusqu'à ce que Ketsueki s'entiche d'une jeune femme assez noble. Si Gouki avait supporté de regarder les femmes, il l'aurait trouvé fort belle, avec ses longs cheveux bruns cascadant dans son dos, sa petite robe mettant en valeur sa jolie poitrine, sa mouche sur la joue et son ombrelle. Mais voilà, il ne pouvait plus regarder les femmes et vivrait sans amour. Et Ketsueki, charmeur qu'il était, n'avait eu aucun mal à la séduire. Seulement, quand son mari avait découvert sa femme et un homme nu dans sa cabine, il s'était un peu énervé. Nos héros avaient failli finir à l'eau, et le noble avait défié Ketsueki à l'épée. Il était plus fluant à la hache, mais avait réussi à gagner. Cela dit, en voyant son mari blessé, la femme avait paniquée et s'était évanouie contre la balustrade, et donc dans l'eau froide de North Blue où elle était morte d'hypothermie bien que son mari ait sauté pour tenter de la sauver. Il y était passé aussi, et cela avait fait beaucoup rire Ketsueki.

Bref, ils étaient donc arrivés sur l'île, sobrement nommée Pacifia. Il y avait un très grand bâtiment aux dominantes bleus, tout à fait austère, bref, l'endroit parfait qui ne paye pas de mine pour faire des combats clandestins. Ils avaient même poussé le vice jusqu'à camoufler ça en base de la Marine. Enfin, Gouki pensait que c'était vraiment une base de la Marine et que c'était une mauvaise idée, mais son frère insista et ils avancèrent donc vers la base. Ils frappèrent à la porte, et un homme en uniforme de la Marine leur ouvrit: pour Gouki c'était le signe qu'il fallait fuir, car c'était vraiment la Marine, mais, obnubilé qu'il était par les combats, Ketsueki décida qu'il devait y avoir une entrée secrète pour les combattants. Gouki soupira mais suivit son frère, parce qu'il sentait qu'il se dirigeait vers des problèmes, et qu'il se devait de le protéger. Ils commencèrent donc à fureter un peu partout, cherchant à trouver une quelconque entrée secrète. S'ils n'en trouvèrent pas, ils tombèrent sur un cadavre dénudé sous un tas de feuille. Pour Gouki, c'était le signe que quelque chose n'allait pas. Il pressa son frère: il fallait qu'ils s'en aillent, et vite. Cette endroit n'était pas une arène, oh que non. Ketsueki déclara qu'il était le Capitaine, et qu'il voulait cette arène, donc qu'il l'aurait. Un peu plus loin, ils tombèrent sur deux cadavres sous un arbre, ainsi que sur un bonhomme aux cheveux blonds lissés en arrière, habillé en Marine. Était-ce lui qui avait déshabillé l'autre type? En tous cas, Gouki n'aimait pas ça. Mais avant même qu'un des trois hommes ait pu parler, débarqua trois Marines qui poussèrent un cri. L'un d'eux saisit un mini Denden Mushi et cria dedans:


- Alerte, alerte! Une patrouille a été tuée! Trois hommes suspects à...

Il n'eut pas le temps de finir car Gouki s'était jeté sur lui: son corps était prêt à bondir depuis qu'il faisait face au blond aux cheveux lisses. Il avait arraché le Denden Mushi, jetant le pauvre escargot au loin, et envoyé un coup de tête au pauvre homme. Quand aux deux autres, il leur avait assené à chacun un Lariat de ses deux bras. Puis, il s'était tourné vers son frère et l'inconnu et leur avait dit de fuir, mais il était trop tard: le claquement des pas de nombreux Marines se rapprochait vite, beaucoup trop vite: visiblement, toute la base allait leur tomber dessus. Gouki soupira: leur aventure commençait bien, tiens. En plus, il avait un passé criminel sur North Blue...
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Drole d'idée sur Pacifia... Ven 28 Déc - 19:10

    Parrait-il qu'on peut pas traverser la grosse montagne en cascade avec une barque d'après Gouki. Je lui avais maintenu que si, mais il m'avait expliqué que, pour l'avoir déjà traversé, c'était plutôt violent et qu'il était nécessaire de passer avec un plus gros bateau. Bateau qu'on n'avait pas eu trop de mal à trouver, vu que ce genre de service était bien mis en place par différentes sociétés de passages. Quand on est pas un pirate ! Heureusement, Gouki et moi avons eu la présence d'esprit de ne pas hurler à corps et à corps que nous étions des pirates ! Les terribles « Sons of Cortes ». Du nom d'un de nos plus célèbres ancêtres, qui est au coeur de nombreuses légendes de notre village. Dont la fameuse où il terrassa le serpent à plume, à coup de mangue. Quel bonhomme ! Enfin, il faut dire que pour l'instant le bonhomme, c'était moi ! Gouki avait du mal avec les femmes... Après une telle histoire, je le comprends... C'est pour ça qu'on va sur North blue, pour l'aider à retrouver une partie de son coeur et de son âme, qu'il a oublié sur cette mer froide et triste... Mais moi, je n'ai aucun problème avec les femmes ! Et sur ce bateau, des femmes, il y en a ! Et même des forts jolies. Dont l'une d'elle, une fameuse, du genre avec le petit éventail, la jolie robe avec le corset bien serré. J'aime les corsets, ça remonte les poitrines déjà souvent bien galbé et généreuses ! Des superbes cheveux d'un noir de jais, qui lui tombe en cascade sur le creux de ses jolies reins. Bref, une femme qu'il faut avoir dans son lit ! Cependant, il y avait un petit obstacle, son mari ! Mais après quelques petites conversations et effet de style bien placé. La belle succombe à mon charme et c'est en pleine action, que son mari se rappelle à ses bons souvenirs ! Mais, étant un nobliau de je sais pas où et je m'en contre fiche, il me défie en duel à l'épée. Manque de bol pour lui, les armes blanches, je sais plus ou moins m'en servir, même si je suis beaucoup plus habile avec un tomahawk. Mais bon, on va faire avec ce qu'on a. Le combat était serré, je n'avais pas l'habitude de me battre sur un bateau qui bouge souvent, trop souvent ! Mais j'ai fini par gagner. Le coma était au premier sang et le fait de ne pouvoir être touché, c'est quand même vachement utile ! Mais le vu du sang de son aimé, a fait pâlir la belle. Cette cruche c'était évanoui et est tombé par-dessus bord. Et son mari s'est jeté à sa suite. Tout deux sont morts d'hypothermie comme des débiles. Ça m'a bien fait marrer comme histoire ! Bref, une fois arrivée sur la mer du nord, j'avais connaissance d'une petite île de combat clandestin, on m'en avait parlé en prison. Voilà donc là où notre voyage va commencer !

    Une fois arrivée sur l'île nommée « Pacifia », un bon nom pour camoufler une arène ! Il y avait un énorme bâtiment bleu au centre de l'île. Ouais, si j'avais à cacher une arène de combat, je la foutrai là ! En plus, ils l'ont peint comme une putain de base de la Marine. Énorme ! On a alors frappé à la porte et un type en uniforme nous a dit de dégager en nous prenant pour des cons. Pas con, même les types du staff de l'arène étaient déguisé en marine. Ils sont vraiment forts dit donc ! Il doit y avoir une entrée cachée, il y a toujours des entrées cachés ! Gouki voulait qu'on parte, il pense que c'est une base de la marine. Mais qu'il est terre à terre ! En cherchant, on est tombé sur quelque chose d'étrange, un cadavre à poil dans la forêt qui borde la base/arène. Gouki insiste alors de façon plus marqué pour qu'on se taille ! Je lui dis alors qu'on va rester et trouver cette putain d'arène, fois de capitaine ! On continue donc de chercher après cette arène et on tombe sur deux nouveaux cadavres. Il y a anguille sous roche ! Près de deux cadavres, il y avait un marine blond, avec les cheveux plaqués vers l'arrivée! Il respire les plans foireux lui ! Et je sais ce que je dis niveaux plans foireux, je suis un expert ! Puis, avant qu'on ait le temps de questionner gomina, trois marines se mirent alors à hurler dans un petit den-den mushi ! C'était donc des vrais marines ? Pas des combattants camouflé ! Qui l'aurait cru ? Sûrement pas moi ! Mais Gouki les a rapidement clamé ! Des mouvements rapides, net, précis, on sent l'entraînement dit donc ! Bref, voilà le problème de la patrouille réglée !


« - Dit moi, Gomina, c'est toi qu'a fumé les trois marines là ? Dont un à poil ? T'es vraiment chelou comme type ! Et je sais ce que je dis niveau type foireux, je m'y connais ! »

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Drole d'idée sur Pacifia... Ven 28 Déc - 22:34

J'étais toujours adossé à l'arbre avec les deux cadavres de marine devant moi, je ne savais pas encore ce que j'allais faire des deux cadavres et surtout comment j'allais rentrer dans la base. Mon ticket d'entrée c'était les vêtements du soldat de la marine, mais est-ce que les autres soldat allaient tomber dans le panneau? Il me fallait trouver quelque chose d'autre pour être sur de rentrer sans encombre et si jamais j'arrivais à rentrer à l'intérieur de la base, le massacre allait commencer. J'avais une idée en tête, pulvériser le bâtiment d'un gaz paralysant, mais il était vraiment grand et je n'étais pas dans la capacité de produire autant de gaz, mais il y avait une solution, les conduits de ventilation. La Marine était très évoluée et dans chaque base il y avait des conduit de ventilation pour chauffer la base l'hiver et la refroidir l'été, si jamais j'arrivais à rependre mon poison dans ces conduits, la base était quasiment prise. Je m'apprêtais à laisser les deux cadavres au pied de l'arbre et rentrer dans la base, mais d'un coup deux hommes arrivèrent vers moi, je me mis immédiatement sur mes gardes près a agir au moindre faut mouvement de leur part. Ils s'avancèrent doucement vers moi, mais la trois soldats de la Marine arrivèrent pour combler le tableau. Les deux hommes, (entre nous, qui ressemblaient à des brigands) n'étaient pas du tout caché et ils se firent remarquer très rapidement, les marines virent par la suite les deux cadavres qui gisaient sur le sol devant moi, l'un des soldats donna l'alerte immédiatement. L'un des deux hommes, qui était arrivé avant la marine, sauta sur l'un des soldats et le tua, puis il s'en prit aux deux autres. Cet homme était très fort, et l'autre homme qui l'accompagnait ne semblait pas du tout surpris, il devait lui aussi être fort. Les trois marine étaient à présent au sol et la base était alertée, une alarme sauna, cela allait se compliquer...

« - Dit moi, Gomina, c'est toi qu'a fumé les trois marines là ? Dont un à poil ? T'es vraiment chelou comme type ! Et je sais ce que je dis niveau type foireux, je m'y connais ! »


"Idiot! Je ne m'appelle pas gomina, je me nome Garudah Khali et je m'apprêtais à prendre d'assaut cette base, mais vous avez rameuté toute la base qui ne va pas tarder à arriver dans notre direction. Oui c'est moi qui ai tué ces trois hommes, je ne peux vraiment pas me blairer la marine et il me semble que vous aussi vous l'aimez pas trop... Vous m'avez foutu dans une belle merde vous deux, je ne vais pas pouvoir m'en tirer seul cette fois si, ça vous direz de m'aider?? Déjà vous êtes qui et c'est quoi vos noms ? "


J'attendais quelques secondes que les deux hommes me répondent, mais vu la situation je pense que leurs réponses allaient être oui. On pouvait entendre les pas de soldat qui arrivaient vers nous, il y en avait des dizaines et des dizaines de soldats qui arrivaient dans notre direction, il fallait vite trouver une solution, car si les soldats découvraient les trois personnes debout devant six marines au sol cela allait être dur de trouver un faux prétexte. Je pris une initiative, je coupai la parole aux deux personnes qui étaient en train de se présenter et je dit:


"Bon je suis désolé, mais il y a des dizaines de soldats de la marine qui arrivent dans notre direction, j'ai un plan, mais il va falloir le respecter à la lettre. J'ai un vêtement de Marine sur le dos et vous, vous n'avez pas le temps d'enfiler des vêtements. L'un de vous va me frapper au visage pour m'abîmer un peu, mais faites attention, n'en profitez pas ! Après je vais à mon tour vous frapper et vous menotter les mains. Je vais me faire passer pour le marine qui vous à arrêter. Comme ça j'espère que ça va passer devant les soldats qui arrivent vers nous. Après, je vais vous amener à l'intérieur de la base pour vous mettre en prison, mais je ne ferai rien, je vous libérerai et il faudra trouver le centre de contrôle des conduit d'aération. Si vous êtes ok que l'un de vous me frappe maintenant sinon se sera trop tard !!"

Je n'avais pas confiance en ces deux hommes, mais c'était la seul solution pour que l'on puisse prendre la base sans l'abimer et sans risque. J'attendais que l'un des deux homme me frappe pour qu'a mon tour je leur fasse quelque blessure pour que le mobile de l’arrestation soit plausible. Puis j'allais les accompagner jusqu’à la base et a l'intérieur de cette dernière j'allais détacher les deux pirates pour que l'on puisse ce rendre au centre de contrôle de la ventilation de la base. Sur le chemin on allait surement rencontrer des soldat, mais je suis sur qu'a trois cella n'allait pas nous poser de problème !!



[HRP: Vous avez qu'a écrire qu'on a réussi a aller jusqu'au centre de contrôle de la ventilation, comme sa sa ira plus vite et vous aurez des truck a écrire =) voilou !]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Drole d'idée sur Pacifia... Sam 29 Déc - 15:56

Et Ketsueki, en bon frère qu'il était, avait retranscrit les questions de notre héros, demandant à l'inconnu, délicatement nommé "Gomina", s'il était celui qui avait dézingué les trois Marines, dont un à poil, le traitant le cas échéant de type louche. L'inconnu l'appela tout aussi délicatement idiot, puis se présenta comme Garudah Khali (cela évoqua à Gouki un chanteur de variété assez populaire sur North Blue, y'avait-il un lien de parenté?) et déclara tout de go qu'il comptait vider la base de ses occupants (psychotiques, psychotiques everywhere), confirma qu'il avait tué les trois Marines et qu'il n'aimait vraiment pas les hommes en bleu (non, pas la SAMSE), et supputa que nos héros ne les aimaient pas non plus... Ce qui était faux, du moins pour Gouki, vu qu'il ne détestait personne mais se forçait à être bon avec tout un chacun. Mais l'autre continuait, se plaignant que nos héros l'avaient mis dans une sale situation, puis demanda leur nom. Vu qu'il s'était présenté, la courtoisie voulait que nos deux pirates fassent de même. Le balafré qui nous sert de héros se présenta donc comme Gouki Kyookoo, et pointa du doigt son frère, qu'il présenta comme Ketsueki, capitaine des Sons of Cortes, sémillant équipage de pirates constitué de... nos deux guerriers. Ensuite, Gouki hocha la tête et déclara qu'ils allaient l'aider, selon ce qu'il comptait faire bien entendu. Bref, après que nos deux pirates aient plus ou moins acquiescé (le Cahir était sûr que son frère continuait à penser que l'arène l'attendait là, quelque part sous le sable, tel le précieux), l'homme coupa court à Ketsueki, il s'excusa, ce qui lui éviterait sans doute un coup de tête, et clama qu'il avait un plan: comme les jumeaux n'auraient pas le temps de se changer, il se ferait passer pour un Marine les ayant capturés au terme d'un combat acharné, puis les trois s'infiltreraient ainsi dans la base, où il les libèrerait puis ensembles, ils iraient au centre de contrôle des conduits d'aération. Pour quoi y faire? Mystère, mais notre homme n'appréciait pas trop ce Garudah. Il avait l'air d'un rapide de la gâchette.

C'est donc tout naturellement qu'il se positionna contre le plan, du moins tant qu'il ne saurait pas ce que voulait faire ce cher monsieur Khali dans le centre de contrôle des aérations. S'il voulait y placer un gaz mortel, notre héros l'en empêcherait. Car il était plutôt d'avis qu'il fallait fuir. Certes, les soldats de la Justice approchaient, mais s'ils partaient maintenant, ils pourraient sûrement les semer. Ketsueki, lui aussi, refusa de suivre le plan, mais pour des raisons très Ketsuekiennes: il détestait qu'on lui donne des ordres. Sauf que lui était d'avis de fumer tous les soldats à la main. Gouki soupira et frappa sa paume contre son visage. Pourquoi fallait-il qu'il ait un frère aussi énergique? Bref, vu l'état dans lequel il était, il ne reculerait pas. Le Cahir fit donc craquer les jointures de ses mains, prêts à se battre. Les premiers éclaireurs arrivèrent, et poussèrent des cris pour rameuter tous leurs camarades qui s'étaient sans doute séparés pour faire une battue. Ketsueki jubilait, Gouki soupira, et l'autre avait l'air contrarié. Les Marines armés de fusils les pointèrent vers nos héros, puis l'un d'entre eux s'avança, les sommant de se rendre. Il en jetait un peu plus, avec son air sérieux, mais c'était sans doute un peu gradé: il n'avait pas le manteau caractéristique des officiers sur les épaules. Notre pirate haussa les épaules et prit la parole:


- Je suis désolé, mais nous ne pouvons obtempérer. Je me dois par contre de vous demander de reculer: mon frère ici présent a envie d'en découdre, et je ne voudrais pas que vous soyez blessés. Vous pouvez vous enfuir, nous ne vous poursuivrons pas.

Si certains des matelots ricanèrent, ils cessèrent immédiatement en voyant l'homme à l'air sérieux virer au rouge et s'écrier que l'engeance ne se moquerait pas de lui. Mais pourquoi est-ce qu'il ne croyait pas notre héros sérieux? Il l'était bien pourtant! Bref, le Cahir retira son manteau, révélant son débardeur et ses tatouages, et se mit en garde, prêt à frapper.. L'heure n'était plus aux négociations mais bel et bien à la baston!
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Drole d'idée sur Pacifia... Sam 29 Déc - 23:15

    Gomina commence doucement à sortir des oreilles ! Même s'il est quand même marrant avec ses cheveux plaqué tellement près du crane et lustré, que les gouttes d'eau qui auraient le malheur de s'y promener serait prise dans un incroyable toboggan et dégagé loin de fort ! C'est encore plus pratique qu'un parapluie ! Enfin, les goûts et les couleurs vestimentaire, ça ne se discute pas ! En plus, il semble avoir un prénom, derrière cette coupe particulière, ce cache en fait en homme qui se nomme Garudah Khali ! Je ne ferai pas de commentaire sur ce nom qui me fait penser à un gros poulet et qui me donne un peu faim ! Par contre, là où je vais faire des commentaires, c'est sur ça façon de faire ! Il semble pour lui qu'on aime pas la marine ? C'est si évident que ça ? Enfin d'un côté, moi j'aime pas les gens qui donnent des ordres et c'est le but de la marine de donner des ordres donc bon ! On l'a foutu dans une belle merde ? Déjà, laissé des cadavres à poils derrière sois, c'est pas forcément très malin. Surtout qu'on est sur une île, donc tu peux balancer les corps à l'eau au mieux et qu'au pire t'as une putain de forêt à portée donc tu peux faire un peu mieux que ça ! Mais bon, on va passer les détails et s'efforcer de rester civilisé ! J'ai une arène à trouver. Enfin bref, répondant à sa question, Gouki se présente et me présente alors ! Mais au moment où j'allais continuer de parler des Sons of Cortes, il me coupe la parole alors, en s'excusant, heureusement, sinon ça aurait pu mal finir ! Mais la suite était encore pire et la seule partie intéressante de son plan, ou plutôt des ordres qu'il essayait de nous donner à Gouki et à moi, consistait à lui savater la tronche avec plaisir ! Après, il explique qu'il veut rentrer dans la base de la marine ! Mais c'est pas comme ça qu'on rentre dans une arène ou qu'on prend d'assaut une base ! Il a dû rater des classes lui ou il doit avoir trop de ruse dans son sac ! Quand on prend d'assaut quelque chose, on fonce dans le tas et distribue des gnons et autres mornifles dans la tête des types qui veulent pas se laisser faire ! Ça c'est une prise d'assaut ! Mais vouloir entrer discrètement, pour aller dans la salle de ventilation ! Et puis pourquoi faire, pour tester la résistance au vent de sa gomina ? Enfin bref, ma seule et unique réponse à son plan foireux fut un « non » sonore et retentissant ainsi qu'un majeur levé !


« - Mais regarde, on est trois et ils sont quoi... dix, même pas ! C'est pas équilibré comme combat pour eux, ils ont aucune chance ! Surtout qu'avec toute la base, ils doivent être pas plus d'une centaine ! Ils ont aucunes chance contre tous je te dis Gomina ! »


    Quelques instants après, une partie des marines étaient arrivés devant nous. Pointant sur nous des fusils, à là là, toujours pareil ! On tire d'abord et on réfléchie ensuite ! C'est souvent un bon plan, sauf contre des types qui possèdent des logia ! Et il y en avait justement deux là devant leurs yeux ! Enfin, l'un d'eux s'avance vers nous et commence à hurler des ordres ! J'aime vraiment pas les ordres ! Gouki dit alors qu'ils peuvent aller se faire enculer. Enfin, d'une façon plus poli, c'était Gouki après tout mais l'idée était la même ! Et que, s'il continuait comme ça, j'allais les tabasser ! Mais c'est qu'il n'avait pas tord l'animal ! Enfin, ça fait toujours bien rire les troufions. C'est ça d'être trop gentil quand on s'adresse à la bleusaille ! Enfin, la tronche de cochon rouge de celui qui semble donner les ordres vaut le détour ! Mais il commence à s'énerver et crie encore plus fort ! Gouki fait tomber son manteau et se prépare à la baston ! Mais tu parles trop Gouki !


« - Bon, Gomina, moi j'ai un vrai plan ! On est des héros nous et donc, on a pas besoin de plan ! Donc on va leur rentrer dedans et les défoncer ! Fin de l'histoire ! »


    Je fonce alors sur le petit groupe de Marine pour engager le combat, usant de mon pouvoir pour me téléporter dans un petit flash sonore et lumineux, c'est quand même pratique d'être un homme électrique, devant tête de cochon et profitant de l'effet de surprise pour lui décrocher un coup d'avant bras tendu dans la gorge le clouant au sol directement dans un bruit direct et sourd ! Et voilà, le combat est lancé...

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Drole d'idée sur Pacifia... Sam 12 Jan - 23:14

J'avais présenté mon plan a ces deux pirates, mais la réponse fut négative. Le combat allait être inévitable, les marines était la. Les deux hommes se lancèrent sur les marines, ils étaient très fort j'étais impressionné. Ils possédaient chacun un fruit du démon, mais pas n'importe quel fruit du démon, c'était des logias. J'avais déjà entendu parlé de ce genre de fruit, c'était les plus rare et souvent les plus puissant. Mais il fallait que je me concentre, moi aussi il fallait que je me batte et sa n'allait pas être super facile, les marines était très nombreux. Je ne savais pas trop comment j'allais m'y prendre, je ne pouvais pas utiliser mon gaz paralysant car les deux autres pouvait être touché et si ils étaient paralysé le combat allait être plus dur pour eu et donc plus dur pour moi. Je devais donc utiliser une autre technique, je décida de sécréter du poison sous mes pied pour pouvoir glisser dessus et gagner en vitesse. J'avais surpris mes adversaire, j'avais réussi a me déplacer au milieu d'un groupe de marine et la je balança une boule de poison au milieu de groupe, les marines tombèrent au sol deux secondes après. J'avais fait un beau carnage, une dizaine d'hommes étaient au sol en train d'agoniser, mais le problème c'est qu'il y avait trois fois plus de marine qui arrivaient dans ma direction, il fallait que je réagisse vite, je fit.

Tokoto no Boudin: La mitraillette de poison !!


Je pris la position d'un pistolet avec mes main et les dirigea vers les marines qui arrivaient vers moi. La j’utilisai mon pouvoir pour envoyer des boules de poison de la taille d'une balle de tennis vers les marines. J'enchainai les boules de poison jusqu’à ce que tous les marines furent toucher par le poison. Il n'y avait pas un seul marine qui étaient resté debout, ils étaient tous au sol en train de souffrir, ils ne leur restaient plus que quelque heures a vivre. De mon coté il n'y avait plus aucun soldat debout, je ne savais pas comment c'était débrouilléles deux autres pirate mais ils avaient surement terminé leur combat et allaient venir vers moi, mais rien était sur...

[Désolé pour le petit pote pas trop d'inspi...]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Drole d'idée sur Pacifia... Lun 14 Jan - 15:45

Dans un monde idyllique, les Marines auraient sagement écouté Gouki sans demander leur reste. Dans un monde idyllique, Ketsueki n'aurait pas insisté tant pour que nos héros se battent au lieu de prendre la poudre d'escampette... Enfin, non, dans un monde idyllique (lique, vous l'attendiez celle-là hein!) jamais les Sons ne seraient venus sur Pacifia bon sang! Mais le monde n'était pas idyllique, et les deux frères étaient là, avec ce Garudah Khali qu'ils ne connaissaient ni d' Eve ni d' Adam. Ah, et il y avait aussi des Marines, sinon ça aurait été trop facile. Et les choses commençaient bien puisque le capitaine se déplaça à la vitesse de l'éclair au milieu du tas de Marines, et gratifia le chef de la troupe d'un joli Lariat. Gouki soupira et courut lui aussi vers la bataille, décochant un coup dans le nez suivit d'une frappe de la paume à l'estomac à un petit marine qui se dressait sur sa route. Il y avait beaucoup de marines, mais s'ils avaient un tant soit peu de chance toute la base était là et il n'y aurait pas d'arrivée de renforts lorsqu'ils seraient tous trois épuisés. Ils étaient divisés en quelques escouades, et Garudah s'était pris à l'une d'entre elles, s'approchant en glissant sur un étrange liquide suintant de ses pieds (son hygiène corporelle ne devait pas être exemplaire). Une fois assez près, il lança une boule de poison au milieu de ses opposants, en étalant une dizaine, leurs visages déformés par la souffrance: quelle était cette substance qu'il balançait? Le pouvoir d'un fruit du démon? Ensuite, il prit la forme d'un mousquet avec ses mains et commença à lancer des balles de ce liquide vers les soldats restants. Gouki se reconcentra sur son affaire: si l'autre n'hésitait pas à frapper pour tuer, il n'était pas question que lui le fasse!

D'abord, il fallait décimer un peu ou les hommes l'aurait à l'usure. En effet, nos guerriers avaient beau être des Logia et, de fait, intangibles, ils seraient bien épuisés à un moment ou à un autre et cela se révélerait problématique. Le Cahir posa ses mains au sol, elles se muèrent en un magma bouillonnant qui laissa s'échapper de petits chatons grossièrement formés. A proximité d'un adversaire, ils sautaient et s'agrippaient à son bras, le brûlant pas trop gravement, mais assez pour qu'il s'écroule en pleurant et ne puisse plus combattre. Puis, suivant le félin flot, il décocha une mandale à l'un des soldats, l'envoyant heurter le sol de tout son long, et accueillit un second matelot, qui l'approchait d'un peu trop près, d'un jab dans l'estomac suivi d'un uppercut en plein dans la mâchoire. Les chatons s'en étaient allés dans la masse, et Gouki sentit un sabre fendre le magma composant sa nuque. Il profita de la surprise de l'importun, qui aurait dû s'en douter vu d'où étaient sortis les chats, pour lui arracher la lame, le tancer vertement à l'aide du pommeau, et la faire fondre en serrant la lame. Il esquiva deux coups de sabre qui venaient de la droite et de la gauche, les laissant s'entrechoquer dans une gerbe d'étincelles, et balança deux coups de paumes dans les visages des sabreurs.

Il entendit une détonation sonore, et laissa la balle se planter dans son bras qu'il dressa devant son visage. Les tireurs étaient peu nombreux, et beaucoup avaient jeté leurs fusils pour venir au combat: cela signifiait donc qu'ils n'avaient pas de balles en granit marin et qu'ils comptaient avoir nos guerriers à l'usure. Tant mieux, cela donnait une idée à Gouki. Il se déplaça dans la mêlée à grands renforts de poings et de pieds bien placés, se rapprochant de son frère qui avait fort à faire un peu plus loin, et finit par le rejoindre, avant de lui dire:


- Ketsueki, tu penses pouvoir les aveugler assez longtemps pour qu'on fuie? Ne fais pas cette tête bornée! Ils n'ont rien pour nous toucher, ce ne sera qu'un massacré unilatéral et j'ai encore plus horreur de ça que des combats! Donc s'il te plaît, aveugle-les, et nous partirons en courant! Il n'y a PAS d'arène ici et je ne passerais pas un instant de plus avec l'autre blondinet qui m'a l'air d'un simple meurtrier.
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Drole d'idée sur Pacifia... Ven 18 Jan - 19:37

    Les choses commencent bien. Bon, on n'a pas trouvé l'arène que je cherchais, si jamais je retrouve celui qui m'a donné les informations sur cet endroit, il va se manger un taquet dans la tête dont il se souviendra le fumier ! Mais en parlant de mornifle, le combat contre les marines venait de commencer d'une fort belle façon, puisque l'animal porcin qui avait reçu mon coup, ne s'en est pas relevé. Voilà un moment que je n'ai pas sérieusement combattu, depuis le duel sur le bateau en fait... C'était il n'y a pas si longtemps que ça... M'enfin voilà finalement de quoi s'échauffer avant de commencer nos vraies aventures sur toutes les mers du monde ! Généralement, le truc cool avec les pécores, c'est que, plus tu tapes dessus et plus nombreux ils sont. Comme si, quand t'en foutais un au tapis, deux autres venaient te dire bonjour. Donc c'est plutôt déséquilibré comme combat, ils ont presque une chance à cinquante contre un. Enfin, s'ils n'ont pas de Granit marin, ça va être autre chose s'ils sortent les cailloux magiques ! Gouki venait d'entrer dans la partie, séchant sur place un pauvre petit pigeon de deux taquets bien placés. Bien joué, t'es longues années à te faire exploiter n'ont pas rouillé le sanglier de feu qui boue en toi ! Et Gomina n'a pas attendu plus longtemps pour lui aussi participer à la séance de distribution gratuite de baffe dans la mâchoire. Glissant sur une sorte d'étrange substance violette... Sûrement un fruit du démon, ou alors, il est sacrément sale et ce n'est pas de la Gomina qu'il utilise pour ses cheveux mais... autre chose ! Et là, c'est déjà tout de suite plus particulier. Mais rencontrer un type aussi chelou, ça serait marrant pour une première escale ! Mais visiblement, à moins qu'il ait mangé le « crado-crado no mi », il s'agit bien d'un pouvoir particulier. Et au vu du plaisir que prennent les marines à recevoir de genre de truc, il doit sûrement s'agir de poison, ça plus la couleur violette, souvent, c'est un bon indice ! Le temps que j'avais passé à regarder Gomina m'aurait été fortement préjudiciable, si je ne bénéficiait pas des pouvoirs d'un logia.

    Un des marines, plutôt petit d'ailleurs, s'était avancé vers moi, plein de courage, un sabre à la main. Cependant, plutôt que sa lame, c'est mon poing qui fracasse avec force sa mâchoire, l'envoyant faire un petit somme dans un craquement douloureux arrachant un frisson à mon échine. La mélodie des os cassés, ça fait longtemps que je en l'ai pas entendu celle là, et elle ne m'avait pas tellement manqué. Quoi que, des fois, les sons graves sont plutôt intéressants, genre quand on explose un bras pendant une clef. Gouki avait sorti les grands moyens, utilisant son fruit en créant des petits animaux en lave. Des petits chatons tout mignons ! De quoi vous réchauffer le coeur et pas que... Entendant un cri de guerre dans mon dos, un mouvement du coude rapide et puissant voit un souffle coupé et un marine de plus au sol. Enchaînant au corps à corps comme ça, encore un ou deux marines avant d'entendre le crépitement du métal en fusion, Gouki a dû être frapper par une lame. Sacré lui, toujours à faire dans le pyrotechnique pour se faire remarquer ! Mais pas question de me laisser voler la vedette, moi aussi je peux faire un son et lumière ! J'attrape alors un marine par les épaules et lui porte un coup de boule avec élan plutôt puissant. Mais ce n'est pas un impact direct front à front qui l'envoie voir ailleurs si j'y suis. Mais un bon petit coup de jus des familles. Lui laissant au passage une coupe de cheveux dignes d'un savant plus ou moins fou, travaillant sur le retour dans le temps, le genre quatre-vingt-deux gigawatts ! Y'a de l'idée-là dedans, c'était marrant comme truc ! Brusquement, un bruit plutôt fort et retentissant se fait entendre, tout un peloton de soldats étaient là, devant nous, près à tirer. Visant et... feu ! Les balles se désagrégèrent naturellement en entrant en contact avec les multiples petits éclaires qu'elles ont fait naître en pénétrant dans mon corps. Certain ont déjà laché leur arme, n'ayant pas le temps de la recharger et commence à joindre la mêle... C'est qu'ils commencent à être un poil beaucoup et que mon endurance n'est pas exponentielle ! J'avais attrapé un marine par le col et j'enchaînais les baffes dans sa tronche quand j'entends la voix de Gouki. Il veut que je les aveugle pour qu'on puisse se tirer. Il n'aime pas Gomina et il n'y a pas d'arène... A là là, mais quel ras-bas-joie !


« - Putain, Gouki tu fais chier ! J'le fais à une seule condition ! Gomina viens avec nous, j'ai envie de lui parler ! Je te rassure, j'ai pas envie de l'avoir dans l'équipage ! Enfin, bref, pour répondre à ta question je saurais dire... suffisamment longtemps ! »


    Je place alors mes bras recroquevillé devant moi, serrant les poings, pour concentrer l'énergie électrique à l'intérieur de mon corps. Faisant au passage, crépité de petit éclaire autour de moi électrocutant les marines qui avaient le malheur de s'approcher pendant que le courant est en train de s'accumuler. Puis, d'un coup, un écartant les bras d'un geste poussant un puissant cri, signifiant à Gomina et surtout, à Gouki, se couvrir les yeux le temps de l'impact ! Même si toux les marines avaient été mis au courant de notre plan, ils n'ont, pour la plupart, pas réussi à se défaire de l'impact. Envoyant au tapis pour un bon moment, ceux qui étaient plus proches de moi. En voilà une bonne chose de faite, j'assomme d'une dernière droite le marine devant moi et commence alors à battre en retraite. Sûrement suivi par mes deux compères, reste à voir ce que Gomina va faire...

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Drole d'idée sur Pacifia... Mar 29 Jan - 22:06

[Garudah t'es un branlos donc je conclus!]

Comme toujours quand il s'agissait de reculer, Ketsueki y allait... et bien, à reculons. Il se plaignit que son frère le soûlait (mais ça, c'est ce que faisaient tous les frères, les relations trop parfaites ne sont pas saines), mais il acceptait, si Gomina les suivait. Notre héros fronça les sourcils, mais Ormas intercala qu'il ne voulait pas du blondinet dans l'équipage, avant de conclure qu'il pourrait les aveugler assez longtemps. Il se replia sur lui-même, ramenant ses bras contre son corps. Après un peu de concentration, il écarta les bras, libérant au passage une puissante décharge qui se propagea de Marines en marines, les envoyant mordre la poussière. L'homme-foudre termina le travail à la main, puis prit la fuite, suivi par son jumeau et par Gomina, tandis que les Marines étaient au sol, gémissant, se plaignant qu'ils étaient aveugles, et autres joyeusetés. La fuite éperdue dura un petit moment, une dizaine de minutes tout au plus. Les trois hommes finirent sur une petite crique isolée, loin de la base, où il était possible de prendre la mer (il y avait même un petit navire qui les attendait non loin). La discussion s'engagea rapidement entre Ketsueki et Garudah, notre héros se contenant d'écouter et d'observer, car il n'appréciait vraiment pas le blond aux cheveux plaqués en arrière.

Au final, la conversation tourna court: Gomina était un homme porté sur la vengeance, n'hésitant pas à tuer. Seuls les Dieux pouvaient juger de la vie ou la mort des hommes, et Ketsueki ne s'accordait pas avec lui. Mais, surtout, le Faucon cherchait la liberté à tous prix, et s'enchaîner à des idéaux comme la vengeance ne ferait que briser ses ailes et le clouer au sol. Alors, après avoir insulté Garudah de façon bien sentie, comme il le faisait si habilement (je ne rapporterais pas ses propos qui sont indécents), les jumeaux s'emparèrent de la chaloupe, et plantèrent le blondinet sur l'île, là, comme ça, sans demander leur reste. Alors que Gouki ramait pour regagner un transport ayant plus de gueule que cette barcasse, il ne pouvait s'empêcher de sourire: tout était bien qui finissait bien, après tout son frère avait oublié ces histoires d'arène!


[HRP: C'est petit, mais j'vous emmerde et je rentre à ma maison]
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Drole d'idée sur Pacifia... Mar 29 Jan - 23:28

    Nous n'avions eu aucun mal à nous débarrasser des marines. Comme prévu, c'était des soldats de base, donc pas d’athlète en grande forme physique et sans pouvoir capable de résister à l'impact électrique que je leur ai fait subir ! Enfin bon, la fin équipe que nous composions, Gouki, Gomina et moi, avons donc fuis dans le sens opposé aux marines, qui, il faut le dire, en avait pris, plein la gueule ! Il ne fait pas bon d'être un représentant de l'ordre ! Nous avions couru pendant un moment, après ce que je leur ai mit, on aurait pu y aller en marchant, même à cloche pied, qu'il aurait été incapable de nous rattraper mais bon, Gouki aime prendre des précautions ! Nos pas nous ont ramené vers l'endroit où nous avions débarquer sur l'île. C'est dommage que nous n'ayons pas pu trouver cette arène secrète que j'avais voulu visiter, mais bon, ça ne sera que partie remise et celui qui m'a balancé ces informations, va s'en prendre une si jamais il a la mal chance de me recroiser ! C'est quoi ces manières de se foutre de ma gueule ! Enfin bref, Gomina et moi avons commencé à discuter, Gouki ne l'aimait pas vraiment... Moi non plus je ne porte pas dans mon cœur, il n'y a qu'a voir les circonstances de notre rencontre. Entouré de cadavre de marines, privé de leur vêtements... Même s'il n'a pas l'aspect d'un pervers, il se pourrait qu'on soit tombé sur un sacré taré ! Mais bon, nous nous sommes battus ensemble, c'est le minimum de crédit à lui apporter. Voir ce qu'il vaut, car il est toujours bon d'avoir des alliées diverse pour plusieurs situation, c'est une drôle de réalité que j'ai appris en prison, aussi puissant qu'on soit, seul, on ne peut pas s'en sortir !

    Et méfiant que j'étais de base, je n'est pas vraiment été déçu par la suite de la conversation. Gomina avait quelque problème, trop prompt à dispenser la vie et la mort, pour des raisons qui n'en valent pas la peine. J'ai peut être tué quelques marines tout à l'heure et je n'en ai aucun remord... C'est gens sont morts pour la justice qu'ils défendaient, pour leur idéaux. Mon but était des les neutraliser, de m'amuser, par d'en tuer le plus grand nombre. Voilà en quoi, nos avis divergé, et dix verges, c'est quand même beaucoup ! Nous n'avons donc pas tarder à nous quitter, après avoir échanger quelques mots peut flatteur, surtout à son encontre. Les hommes n'ont pas le droit de dispenser volontairement la mort. Elle la compagne de chaque combattant, ne quittant jamais leur dos, marchant dans leur pas. Mais la vengeance et la haine, ne sont que des sentiments inutiles dont je n'ai que faire ! Terminant la conversation par un doigt lever, et je vous verrai grâce de vous le montrer, mais vous m'avez compris. Gouki et moi, avons sans demander notre reste et surtout, surtout sans nous occuper de Gomina, repris la mer, vers des aventures plus intéressantes ! Il nous fallait trouver rapidement un larbin, ce n'est pas le rôle du capitaine de ramer, je devais tenir le cape et la barre. Mais, j'avais quand même du mal à laisser Gouki tout faire ! Oui, c'est décider, nous allons recruter un larbin !

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Drole d'idée sur Pacifia...

Revenir en haut Aller en bas

Drole d'idée sur Pacifia...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Autres Iles de North Blue-