AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Mer 2 Jan - 20:46



Ace & Jade
« Quelle drôle de situation...»


La vie seul, c'est le pied. Cela faisait des jours que je me baladais sur ces blues. Mon petit radeau, comparable à un simple morceau de bois faisant malgré tout effet. La preuve, aller d'une île à une autre sans demander de l'aide au pêcheur du coin, avouez que ça à la classe. Bon oki, la vérité c'est que comme bon nombre n'ayant pas de moyens stables de transports, j'use d'aides externes comme par exemple des gens. Il suffit d'être convainquant et rapidement, on se retrouve avec un bateau dans lequel embarqué. Voici comment je voyageais de North Blue à East Blue pour ensuite retourner à North. Du moins, je le pensais... Après tout, quand vous allez dans un port, dites gentiment à des gens de vous emmener ( à noter que gentiment pour ma personne, c'est l'équivalent d'une menace avec une grosse épée par exemple ) et qui vous emmène qui se poserait des questions ? Après tout, quand on affirme qu'on a des moyens de faire mal et qu'on les montres.... Qui se douterait encore plus d'une possible rebellion ? Alala... C'est ainsi que je me trouvais sur ce bateau de simple marchands. Ceux-ci étaient fort sympathique depuis notre rencontre au port. Comme l'exemple cité plus haut, je leur avait demandé « gentiment » de m'emmener et bien entendu, ils ont acceptés moyennant quoi, je serais calme sur le bateau et c'est ce qu'ils avaient. De la tranquilité. Je ne faisais pas mon chieur, j'étais calme, bref, je faisais ce que je voulais et eux aussi.
Seul soucis, niveau repérage en mer, je suis une vraie chèvre. C'est ainsi que au lieu d'aller vers le Nord, nous allâmes à l'Ouest... Si j'avais su, ils se seraient déjà pris une branlée, qu'importe les bleues que j'aurais pu encaisser. Pour ma part, c'est limite si je tient pas à mon corps. Tant que l'ennemi est K.O, rien à foutre... Je pourrais perdre mon bras gauche, si au final je bat mon adversaire ça me va. Il n'y a que la victoire qui compte, voilà l'enseignement des combats de rue et la leçon que moi et mon frère nous avions assidument apprise. Bref... Regardant au loin, très loin d'ailleurs de me douter de ce qui ce tramais, je soufflais laissant les gérant de ce petit bateau genre bateau mouche naviguer à leurs aises soufflant de temps à autre entre deux gémissements plaintifs.

«  On arrive bientôt ? »
«  Oui oui... Très bientôt.. D'ici la nuit... »

La nuit ? Dieu que c'est chiant comme nouvelle ça. Je vins donc à m'exaspérer moi-même puis me poser contre le bord du navire m'assaillant en tailleur. Il est à peine 15h de l'aprem... Comment je pourrais attendre au moins 19h en supposant que la nuit pour eux ce soit à cette heure ? Merde quoi... Soufflant de plus en plus, je vins à faire les cent pas, retourner dans ma «  chambre  » gracieusement attribuée, faire mes affaires, puis revenir sur le pont notant qu'il était juste 15h20... La journée allait être longue... Terriblement longue... Mais malgré toutes mes plaintes, la journée passa. 16h, 17h, 18h puis finalement 19h... L'heure du souper comme on dit dans les vieilles familles. Prêt à partir en me disant qu'on allait arriver, je mangea ce qu'on m'avait préparé puis là, je me sentis tout léger. Ni une ni deux, à peine avais-je finit mon repas que PAF... Je tomba dans les pommes.
Sacrés marchands... Je ne m'étais pas douté de leurs coups. Ils m'avaient endormi comme un putain d'éléphant mettant la dose de somnifères. Fourbes, lâches, salauds... Ils m'avaient eu et c'est avec une joie étonnante qu'ils me mirent dans un sac bien emballé avec tout mon matos. Pas si salauds que ça... Après tout, ils auraient pu garder ma chère et tendre Kubikiribôchô. Alala, mais non, ils m'avaient emballé comme un cadeau pour noël puis abandonné sur l'île la plus proche du coin. Ouf... Des gens pas aussi fou que moi au final... C'est ainsi que je me retrouvais sur l'île d'Ohara. Île de ruines, mais ça, je le savais pas... Pourquoi ? Simple...

Dans le présent, je suis dans ce foutu sac, ligoté, baillonné. Bref, n'ayant pas d'habilletés légères en matière de gestes doux, je ne tentais pas de défaire les liens à mes poignets via le tranchant de ma lame dans mon dos de peur de me saigner les veines sans le vouloir, or je ne suis pas un logia, donc si ça m'arrivais.. Je mourrais sur le coup. Je me réveillais donc et gigotais. Heureusement, après un temps, genre deux heures après m'être éveillé, j'avais réussis à me libérer de mon baillon à force de le machouiller et tirer dessus via ma mâchoire. Tch... Je hurlais come un débile comme si j'étais sûr de pouvoir sortir de là via une aide extérieur, mais au fond... Qui viendrait ? Personne, faut être réaliste... Quoi que. Alors que je faisais une pause dans mes gueulantes habituelles, je vins à gigoter puis rouler jusqu'à me cogner à ce qui semblait être un tronc Tch... Cette fois c'est trop.

" Qu'on vienne me délivrer putain.... Vite où je m'énerve bordel de sa mère..."

La gueulante était audible à environ 100 mètres via l'écho. Mais je ne me doutais pas que j'allais attirer autre chose qu'une possible personne humaine. La preuve, alors que je gueulais, un grognement se faisait entendre. Visiblement... J'allais passer un sale quart d'heure, à moins que...
Dans la nuit quelque chose approchait, mais pas qu'une en faite...


50 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Mer 9 Jan - 5:25





Je ne compte plus les jours depuis ma séparation avec ma belle Vexy d'amour, franchement je déteste être séparé des choses qui me tiennent à coeur plus de quelques heures alors que l'ont parlait pas d'heures mais bien de semaines que dire des mois. Nous avions ensembles conclues que je méritais de voir le monde de mes propres yeux et dans un contexte plus tranquille que celui d'un groupe d'hors la loi. Vexy était vraiment une personne intelligente et gentille, me permettre d'étudier le monde avant de lentement le conquérir en quelque sorte, je ne savais pas si elle avait vraiment des rêves aussi percher que ça mais je ne serais pas étonner. Le temps pour moi approchais, le temps de quitter West-Blue et de retourner sur East-Blue et plus précisément à Shell town où nous avions concluent notre rendez-vous. J'avais très hâte de ce moment mais je gardais mon esprit focalisé sur le but de ma présence sur cette île, bien qu'elle était plus en ruine que d'autre chose, cette île regorgeais d'histoire de par la structure des ruines mais aussi par son climats doux et accueillant. Quelques bêtes sauvages y avait élue domicille mais franchement rien de très impressionnant, le plus gros animal que j'ai vue jusqu'ici est un loup et bien qu'il n'était pas seul, sa troupe décida rapidement de ne pas se frotter à moi, je les est vues depuis mon arriver quatre fois, bizarrement les trois dernières fois ils avaient décidés de reculer ou de se sauver. Bien dommage qu'il soit si froussard et si peu docile, mon lien avec le monde animale m'était largement suffisant pour approcher bien des bêtes et faire ce qu'un humain normal n'oserais jamais accomplir du genre caresser la tête d'un lion.

Aujourd'hui j'avais décidé de prendre mes explorations sous un nouvel angle, certaine rumeur racontait que des glyphes reflétait la lumière de la lune et donnait un très joli spectacle et je voulais voir de mes propres yeux si ces rumeurs étaient vraies ou si ceux qui m'avaient donné toutes ces informations c'était foutu de ma gueule, dans lequel cas je serais très certainement dans l'envie de leur faire payer le temps perdus de mes propres mains. Ce qui m'avait mis la puce à l'oreille comme quoi tout ceci aurait pu être véridique était l'identité de ceux qui pendant une soirée bien arroser autour d'un feu de camps fait par des voyageurs qui campaient quelques jours ici-même, ils étaient tous des scientifiques ainsi que des archéologues, des gens intelligent malgré la boisson qui les abrutissaient à ce moment-là. Franchement ce début de soirée fut très intéressant, une information en grande primeur et un peu d'alcool ainsi que d'argent pour moi, ces mecs étaient pour la plupart pas tellement attirant mais n'étaient pas repoussant n'y trop vieu alors faire céder leur tentation fut un jeu d'enfant mais ça c'est une autre histoire.

Je me dirigeais vers l'endroit ou les ruines étaient supposés cacher des merveilles lorsque j'entendus le grognement de loups, ça devait être la même meute que les autres fois mais elle sonnais de plus loin alors je n'étais pas la cible, je m'approchais de la source des grognements puisque c'était dans la direction que j'empruntais déjà, ce que je rencontrais à la source de ce bruit fut autre chose, une lionne de montagne qui grognait contre un sac qui semblait bouger et parler à la base d'un arbre, j'en déduisis que ce sac était là depuis peu de temps et qu'il avait réveillé une mère extrêmement territoriale. Normalement j'aurais fait un détour pour ne pas l'énerver davantage mais un sac ne pouvais pas parler n'y bouger, quelqu'un ou quelque chose d'assez intelligent pour parler y était enfermer et j'aurais pour un long moment sa possible mort sur ma conscience. Ainsi donc je m'approchais tranquillement de la scène, la lionne ce tourna vers moi et garda son instinct primaire bien en éveil, le grognement qu'elle poussait et sa gueule grande ouverte découvrant sa terrible mâchoire n'était pas un moyen de dire salut mais bien au contraire un avertissement pour moi de m'éloigner mais je ne l'écoutais pas et dans les ténèbres de la nuit mes yeux la fixèrent durement, je soutenais largement son regard en approchant, elle n'hésita même pas à renchérir avec un hurlement qui déchira l'obscurité mais je continuais mon avancer, je n'avais pas peur des animaux dans son genre bien que logiquement je devrais avoir une trouille sans nom. Mon courage ou bien mon imbécilité face à cette situation fit hésiter pendant un bref instant l'animal mais lorsque j'entrevue un recoin ou était forcément entassé des bébés je n'eu aucun doute qu'elle allait me sauter dessus.

¨Gems make, Rubis Sword¨

Le gant sur ma main droite scintilla de mille feux et fit reculer la bête alors qu'une lame faite de rubis se forma à partir du métal sur ce même gants, la lame était ronde et donc impossible de couper avec celle-ci, je ne comptais pas blesser la créature mais seulement me défendre et lui infliger probablement des coups dur qui ne ferais que soit l'énerver et l'épuiser ou bien la faire reculer si elle était assez intelligente. Je touchais mon gant gauche et il s'illumina lui aussi avant de créer une autre épée identique quoique dans les deux cas il s'agissait de lame de poignet et non d'épée à proprement dit. Le sac derrière moi chialais et s'agitait, j'avais affaire avec un prisonnier soit bien stressée ou simplement trop impatient. La bête m'attaqua et je bloquais ces lourds coups avec difficulter mais je lui renvoya une t'elle force de frappe qu'elle recula et se coucha au sol, je lui fis un effet tellement boeuf avec mon regard si sérieux et autant animale que le sien qu'elle décida tout de suite d'abandonner, mes déplacements me révélant en même temps qu'elle était simplement territoriale et qu'il n'y avait pas d'enfant en jeux dans l'histoire. Je reculais en lui tournant le dos quelques instant mais je retourna le visage pour vérifier et constater qu'elle n'avait pas bougé d'un poil, une brave bête. J'ouvris le sac et trouva un homme prisonnier avec une arme, je fis disparaitre mes armes de mes poignets pour avoir plus de facilité à le délivrer complètement.

¨Tu fais quoi dans ce sac? C'est dangereux de trainer la nuit sans lumière dans les environs.¨

La lionne voulue dire son mot mais je me retourna.

¨COUCHER MIKA !!!!!¨

Je lui avait donné un nom au hazard et bien que logiquement elle aurait dû être perplexe mon ton fut suffisant pour quelle abandonne toute forme d'hostilité et de se recoucher tranquillement sous la peur que je décide de recommencer à lui botter le cul.





Dernière édition par Jade le Ven 11 Jan - 3:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Mer 9 Jan - 12:55



Ace & Jade
« My god... What a beautiful kitty .»


Se faire avoir comme un bleu et finir dans un sac.. Quelle situation humiliante. Non mais franchement, qui ô grand dieu QUI ne serait pas gêné ? Surtout que pour mes liens, j'avais de quoi les couper mine de rien, mais là encore, il était facile de tailler plus que la cordes alors il valait mieux laisser faire un tiers. Bref, piégé où j'étais, je sentais que pour moi, ça chauffait un peu plus... Pourquoi donc ? Oh bah, c'est pas comme si je sentais une présence proche de mon sac. Qu'en plus de ça, les grognements soient des grognements d'animaux genre un félin qui semble imposant. Non non, j'allais simplement dire au minou d'approcher et me lécher la joue. Pourquoi pas lui proposer de le caresser tant qu'on y est ? Bon sang !!! J'allais me faire bouffer comme un con et ça, je supportais pas cette idée. Si je devais mourir, ce serait dans les bras d'une femme après des moments torrides ou alors en pleine baston après avoir botté le cul de mon frère, pas plus, pas moins. Mais en aucun cas je crèverais à cause d'un chat en manque de viande... Je me mis donc à pousser ma gueulante priant que ça le fasse déguerpir, mais visiblement, plus les décibels retentissaient, plus le félin approchait de mauvais poil comme si ça suffisait pas...

Soudain, alors que JE m'étais calmé, je vins à entendre ses hurlement bestiaux. Visiblement, quelque chose autre que moi semblait l'énerver au plus haut point. Un sauveur ? Ou mieux... Une sauveuse ? Yes yes yes, je continuais à gueuler le chaton plutôt gros continuant à pousser ses hurlements mais malgré tout, on sentait comme un étonnement. Oui, la chatte avait en face d'elle visiblement un ou une adversaire qui l'intriguait. Vivement qu'on me libère de ce sac... Que je puisse voir qui est le chat qui a voulu me bouffer et qui m'a «  sauvé  ».

Bref... Les grognements reprirent laissant imaginer un beau fritage bien qu'en réalité, la demoiselle qui allait me sauver semblait savoir se faire respecter des animaux. N'entendant plus grand chose au bout d'un instant, je vins alors à continuer de gigoter lançant des insultes à tout va comme un demeuré. Finalement comme on dit, dieu a dit que la lumière soit et la lumière fût... Il en va de même pour moi. Je demandais qu'on me libère et hop, quelqu'un vint enfin me libérer. La fraicheur de la nuit mordit sauvagement ma peau, je pu enfin sortir de mon putain de sac. La belle n'oublia pas mes poignets les soulageant en retirant cette corde. Bref, libéré comme il faut. La suite ? Bah, des paroles que je retenais en tête puis par la suite la lionne derrière elle semblait apte à reprendre ses attaques, mais là, alors qu'elle allait visiblement bouger... PAF... La sauveuse vint à parler brusquement comme si elle s'adressait à son chaton personnel. Waow... Quelle preuve d'autorité... Si elle est pareil au lit, pour sûr qu'elle domine et n'est pas dominé. Une femme de caractère pour sûr... Bref. La laissant se retourner, je faisais rapidement de gros yeux encore étonné de voir le gros matou de derrière se coucher la queue entre les jambes...

«  Waow... ça c'est de l'autorité féminine... »


Sarcasme, je ricanais alors que je l'observais tranquillement. Enfin, tranquillement oui, mais d'un autre côté, je ne laissais pas mon regard divaguer sur elle trop longtemps. Après tout, c'est gênant pour la plupart que d'être observé trop longtemps. Ça fait comme si elles étaient mataient et souvent, ce genre de chose, ça se finit avec un genoux entre les jambes...
La nuit ne permettait pas trop de distinguer certaines couleurs comme celle de sa peau, mais au fond, on pouvait deviner un certain bronzage. Ni trop ni pas assez, juste ce qu'il faut dirions nous. La demoiselle - ses atouts démontrant sans aucun doutes qu'elle est une femme – était limite plus grande que moi, ses jambes y étant pour grand chose... Deux jambes fines, rondes comme il faut, pas de gras juste du muscle la plaçait presque à deux mètres... Comme quoi, femme et grandeur ça va ensemble. Jambes recouvertes par des espèces de collants noir et blanc rayés lui moulant les cuisses à merveille. Je vins à rehausser le regard allant directement au ventre ne passant pas par la case bassin, celle-ci étant dans ¾ des cas un bon moyen de s'en prendre une... Bref... Son ventre était mis à nu et d'ailleurs ce qui est au dessus aussi... Aguicheuse de service ? Allez savoir. En tout cas, dire qu'il n'y a pas de potentiel ce serait mentir, mais ne profiter ce soir j'en avais pas envie bien que rien que là, je pouvais d'ors et déjà la classer dans la catégorie «  Belle à regarder  » et encore je reste polis... Je vins donc à détourner un bref instant le regard et parler pour pas trop que mon «  analyse  » ne se voit. Bien qu'au final, qui pourrait m'en vouloir ? Tout son corps est mis en avant comme si elle voulait qu'on la regarde puis au fond, n'est-ce pas normal que regarder sa sauveuse du jour ?

«  Ce que je foutais dans un sac ? … Disons que des marchands n'ont pas apprécié mon comportement et donc bah... Ils m'ont jeté ici... Puis par la suite, mes jérémiades ont attiraient ce chaton que tu semble tenir en laisse sans laisse ta voix suffisant... Chapeau.. .. D'ailleurs merci pour le coup de patte chaton... Quoi que tu aurais pu détacher mes poignets avec plus de douceur...  »

Pourquoi je disais ça moi ? Non pas que je la surnommais agréablement de chaton, mais que je la remerciais ? Fuck c'est quoi le problème là ? D'ordinaire j'aurais du me casser et faire comme si de rien était... Bon, ma fin de phrase rattrapait un peu le coup mais bon...
Je vins donc à regarder son visage de plus près pour y voir bien des détails.. Bien plus de détails plaisant il faut l'avouer. Plus je perdais du temps à regarder son visage, plus je me disais que chaton ça lui allait bien comme surnom... Je regardais ces cheveux formant une coiffure harmonieuse, des oreilles de... chat ? Oki... Chaton lui est destinée... Puis finalement, je tomba sur ce petit nez faisant très chat aussi... Je ne captais pas mais normalement, c'est écrit en gros sur sa tête «  Amazone Lily   » mais même si je le savais, je ne lui aurais pas courru après... N'ayant pas la foi et l'envie de ça..
Je m'attardais plus sur deux détails que sont ses yeux et ses lèvres. My gosh... Des yeux d'un vert intense rappelant la pierre précieuse qu'est le jade ou l'émeraude. Quoi que la nuit donnait des reflets de saphir rappelant les abysses marins. Si je n'étais pas un minimum civilisé, ou alors si j'étais comme les gars de mes bas quartiers à mon enfance, pour sûr que rien que pour ce détail, je lui aurais sauté dessus ou alors me serais mis à ses pieds pour être son esclave... Alala.. Mais le plus plaisant reste ses lèvres... Roses, fines, charmeuses, elles invitaient presque au plaisir, comme si elles laissaient sentir un parfum susurrant à notre oreille «  Catch me if you can  ». Je secouais la tête comme pour me retirer cette idée de la tête... Hors de question de tomber dans des filets de demoiselles.. ça sourit un jour puis au fond ça vous chope pas derrière... Je devais me reprendre même si à mon avis, elle devait avoir capté que son physique plaisait à la gente masculine et donc moi dans le cas présent. Après tout, elle semble être du genre «  I'm sexy and i know it  » sans trop en abuser. Je vins donc à reprendre la parole pour m'éviter toute erreur fatale...

«  Dit moi chaton... On est où là ? De plus, où est le plus proche village que je puisse me tirer d'ici le plus vite possible à moins qu'il y ait un truc digne d'intérêt ici... Genre des joyaux etcetc... »

J'en oubliais presque cette lueur dans ses yeux démontrant qu'une chose lui manquait. Une lueur faible, qui ne se voyait pas trop. Mais j'avais vu donc bon... Mais je ne suis pas du genre sentimental alors les demande du genre «  Pourquoi cet air triste ? » ça sera pour plus tard à moins qu'on se quitte d'ici là. J'attendais sa réponse regardant le fauve qui battait de la queue comme s'il attendait un moment d'inattention pour reprendre ses activités.
Comment allait réagir la belle face à tout ça ? Entre ce comportement classique venant d'un homme, plus ces paroles qui malgré tout prennent bien des aises...


80 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Ven 11 Jan - 3:29





Je sortie enfin le prisonnier de sa prison faite de tissu épais et d'un gros cordon très épais et bien ficeler, ce que j'y trouvais à l'intérieur fut la mine déconcerter d'un gamin mais une fois qu'il fut libéré je me rendis compte que premièrement ses cheveux n'étaient pas de couleur enfantine et sa taille non plus, diable il était presque aussi grand que moi. Il semblait un peu perdu, normale pour un mec qui venait de trainer depuis je ne sais combien de temps dans un espace clos et sans lumière, les heures voir les journées devaient être une notion abstraite pour lui à cet instant. Une autre chose me fit sourire et ce fut son regard lorsque je fis coucher une lionne des montagnes comme si ce n'était qu'une petite chienne de poche, après quoi il tentait désespérément de ne pas faire paraître son intérêt pour mon corps et bien franchement il fallait être de l'autre côté de la barrière pour ne pas aimer. Je ne suis pas du genre à m'indigner pour des mots ou des actions et jamais je ne perds mon sang froid par contre je sais très bien me faire comprendre lorsqu'il s'agit de quelque chose qui me déplait. J'approchais de lui et levais la main pour lui empoigner la joue et tiré dessus comme ont fait pour un gamin désobéissant ou peu commode.

¨Prénomme moi encore une fois chaton avec cet air mielleux et tu vas voir que je n'ai pas perdu mes griffes, pour tes poignets vas falloir apprendre à endurer plus que ça si tu veux être un homme.¨

La lionne prit cette chance pour encore une fois essayée d'être une brave et forte créature dominante et ce releva rapidement mais je tournais mon regard vers le sien et en un instant l'animal baissa les oreilles, reculais de quelques pas et s'enfuit dans la direction opposer à celle d'où je venais à l'origine.

*BIEN FAIT POUR TOI SALE MATOU !!!!*

¨À LA PROCHAINE MIKA !!!! SOIT SAGE¨

Je disais tous ça avec un grand sourire et sans aucune once de méchanceté ou de frustration mais il était évident par contre que je ne rigolais pas et que j'étais extrêmement sérieuse. Celui-ci ce fit encore calme malgré ma réponse qui méritait instantanément une réplique de sa part, finalement il n'était pas difficile à convaincre ce jeunot, Maman m'avais bien dit comme un homme était facile à comprendre et à manipuler et ma maman a toujours raison. Enfaîte la raison de ce manque de répartie de sa part se situait forcément entre mon nombril et mon menton mais je ne l'empêcha aucunement de regarder, fallait bien se rincer l'oeil de temps en temps, moi aussi je le fais lorsque je tombe sur des physiques de rêve mais malheureusement le sien me paraissait bien peu spéciale. Il était grand et possédait une couleur capillaire original il fallait l'avouer et lorsqu'il parlait on entrevoyait des dents acérer comme s'il avait du sang de requin dans les veines ou un truc dans le genre. Des beaux yeux bleu très clair, un corps svelte et musclé et un accoutrement digne d'un aventurier, oui ce mec était typiquement normal et anormal à la fois mais je préférais des personnes moins jeunes d'apparence et plus féminine il fallait l'avouer, Vexy étant une de mes cibles de câlin préféré pour ces raisons et bien d'autres. Ce mioche me demanda alors notre localisation ainsi que celle d'un village le plus proche et tout un tas de petites choses mais ces mots furent à moitié masquer par le fait qu'il avait eu l'audace de me renommer chaton encore une fois, vas savoir peut-être était-ce un réflexe dû à mon apparence. Je lui souris une nouvelle fois et ne me fit pas prier pour retirer mon gant gauche, sortir mes griffes et lui lacérer le bras droit, rien de dangereux mais il perdait un peu de sang, l'entaille n'était qu'une perte superficielle de peau et chaufferais un petit moment mais le sang cesserais de couler d'ici quelques minutes et ne suffirais même pas pour faire quelques vraies goûtes.

¨Prochaine fois je serais plus sévère souviens toi en bien, nous sommes sur l'île d'Ohara sur West Blue, il n'y a pas de village à proprement parler ici que des ruines et parfois des camps d'explorateurs, ta meilleure chance de quitter cette île est d'aller les voirent et d'être gentil avec eux cette fois-ci.¨

Je ne lui parlais aucunement des trésors géologiques présent dans les parages, je ne voulais pas de lui dans cette affaire, des plans pour qu'il essaie de vendre les glyphes contre de l'argent et m'empêcher d'étudier en paix. Soudain, le clair de lune illumina un mur et une énorme gravure apparue dans un rocher, faite d'un métaux réfléchissant la lune sur une couleur d'azure. Le spectacle était vraiment joli et bien que je comprenais partiellement les textes, certain passage m'échappais mais en gros c'était une sorte d'histoire abréger des alentours durant les dernières décennies. Cela expliquait l'origine de la vie sur cette île, une origine externe, des visiteurs ayant construit des temples ainsi que des maisons de pierre maintenant disparues sous leur propre décombres, je voyais aussi qu'avant eux la nature dominait et maintenant c'était à nouveau le cas, bien fait pour toi civilisation.

*C'est vraiment joli, dommage que je ne puisse pas garder éternellement ce spectacle avec moi, c'est bien trop gros et ça ne marche que la nuit et encore là quand la nuit est vraiment aussi pure que ce soir.*


Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Ven 11 Jan - 14:48



Ace & Jade
« My god... What a beautiful kitty .»


Enfin de la lumière... Heureusement qu'elle m'avait secouru car à la longue j'allais devenir fou dans ce sac. Pire, j'aurais tourné en tant que psychopathe prêt à sauter sur le premier lion de montagne pour le déchiqueter à moins que ce soit lui qui le fasse avant. Bref... Au départ mes yeux avaient été aveuglés, mais allez savoir si c'était par la lumière qui m'avait manqué ou si ce n'est pas l'éblouissement dû à la beauté de ma «  sauveuse  ». Certes dit ainsi, ça fait un peu coyote quant il voit le bip bip lui échapper, la mâchoire lui en tombe. Ou alors comme dans les cartoon, le loup qui hurle à la lune ne voyant betty boop.... Ou quand the mask voit ses yeux sortir de sa tête. Pourtant, malgré le fait que j'étais apaisé par cette vision agréable qu'est son corps, j'étais loin d'avoir l'air d'un mâle en rute qui bandait sur place. Heureusement pour moi, après tout, elle m'aurait buté sur le coup, à moins d'être la pire des coquines chose dont je doute... Mais comme on dit, il faut savoir se méfier des apparences. Et là, je loupais un peu cette règle pour une fois. Je lui parlais donc, sûr de moi sans trop paraître arrogant le but étant d'être moi sans trop surjouer pour une fois. Malgré tout, même si je ne suis pas un mâle à ses pieds, elle avait réussit à m'apprivoiser comme bien des gens pour sûr. Sans pour autant m'avoir mis de laisse autour de la nuque. Faut pas éxagérer. Après tout, la clochette au cou, ça lui va bien à elle, mais à moi... ça le fait pas. Mon regard avait donc analysé la plupart des parties de son corps. Le bas, le milieu en passant par le ventre sans trop buguer sur la poitrine même si elle avait du potentiel, puis pour finir, le meilleur, à savoir, le visage. Bien que certains détails m'avaient échappés comme sa clochette et ses traits au visage faisant un peu tatouages de moustaches de chat. D'où le fait que le surnom chaton lui était approprié deux fois plus que la normal.

Soucis en vue, elle me prévenu que ce surnom en gros ne lui plaisait pas. Sûrement étais-je trop récent dans son répertoire de connaissance pour avoir cet honneur ou alors peut-être qu'elle déteste purement et simplement ce surnom, chose compréhensible. Bref... Je n'en tenu pas compte plus intrigué par son visage et surtout la lionne qui derrière elle commençait à vouloir en re-placer une. Décidément ça n'abandonne pas ces bestioles là... Ah... Rectification, à peine la lionne avait croisé le regard du chaton devant moi, qu'elle se mis à baisser les oreilles puis fuir tranquillement. La vision était plaisante à voir. Quelqu'un qui a autant d'impact sur les animaux, faudrait vraiment que je lui demande son secret après tout, ça pourrait être cool que faire pareil. Imaginez un peu... Un lion ou un truc du genre puis via ma voix PAF... Couché le minou. Oh oui, faut que je lui demande tient, pas question de partir sans connaître son petit secret. Sourire aux lèvres, je l'admirais elle et son sourire parler au gros matou qui s'enfuyait lui souhaitant du courage pour la suite. Touchant ? L'image était mignonne il faut le dire, mais passons. Sans m'en rendre compte, j'avais redis le mot tabou et là, elle ne manqua pas de me faire revenir sur terre. Retirant son gant de manière lente, je ne remarqua pas trop la chose. La façon de laisser glisser le tissu sur sa peau, dévoilant sa main et ses doigts fin avec aux bouts de chacun, des petites griffes acérées. Schlak... Comme quand un couteau vous échappe des mains, je ne sentis rien sur le coup, mais la légère douleur se fit sentir quand le sang coula de ma mini plaie. Enfin... Mini... Une plaie quoi. Elle m'avait lacérée comme n chat qui en a marre et qui griffe. Cinq lignes sur une partie de mon bras se dessinaient. Une légère chaleur brûlante se fit sentir. Griffé, voilà ce qu'elle m'avait fait... Je la regarda avant de froncer les sourcils me retenant de sortir mon épée de son emplacement, à savoir mon dos. Bien que pour sûr, elle ne semble pas du genre à être impressionné par ce qui est gros et long, que d'ambigüité... Je l'écoutais effaçant les quelques marques rougeurs le long de mon bras. Ça saignait légèrement, mais pas de quoi donner lieu à des gémissements bestiaux genre elle m'a arraché le bras.. Au mieux, juste de quoi râler comme quoi elle avait pas à faire ça et encore.

D'une voix se faisant sérieuse, elle vint à me répondre démontrant que malgré tout, on est pas pote. Chose normale après tout, elle m'a aidé et c'est tout. Pas de coups de foudres, pas d'amitié immédiate, de la logique quoi. Il n'y a que dans les films à l'eau de rose que l'on voit des gens devenir amis dès le début et surtout s'embrasser. Non mais genre ça pourrait arriver. Moi comme elle, nous étions du genre à choisir nos «  compagnons  » sur des critères si élevés qu'au fond il ne peut y avoir que un voir deux élus dans nos coeur ou pour nous jeux, grand maximum. Je notais chacun de ses dires dans ma mémoire pour alors la laisser faire. Un mur fut illuminé et attira notre attention. Un gros morceau de pierre semblant dévoiler des dires incompréhensibles quand la lumière de la lune frappait celle-ci. Alors résumons... Dragon, singe, rien du tout, insecte, hommes, rien du tout... Voilà tout les signes qu'il y avait. Mon dieu... Je m'approcha pour alors soupirer la laisser s'émerveiller devant le morceau de pierre. Bien que le reflet était magnifique, même moi j'ai un coeur pour l'avouer, je vins hausser les épaules et dire l'air je m'en foutiste.

«  Mouai... Dommage qu'il y ait pas de traductions fournis avec sans quoi, ceux qui sont pas amoureux d'art diraient simplement que c'est un cailloux avec écrit n'importe quoi... Bref... Pour tout à l'heure... Si je suis bien, je pourrais aller en direction de nul part à la recherche de... d'explorateurs en supposant qu'il y en ait dans le coin ? Mouai... J'aime pas les truc sûr alors si ça te fait pas chier, je vais rester ici un peu papoter avec toi... Chato... euh... Miss.
D'ailleurs pourquoi ne pas commencer par les présentations ? Ça m'évitera de sortir des surnoms qui mériteront punition sur mon corps comme tu l'as si bien fait. Moi c'est Ace Lagan... Et toi ? Miss dresseuse de fauves . »


Arrivant à sa hauteur, je vins à toucher cette pierre puis me retourna pour alors la voir de face. Cette fois, je voyais tout avec un angle parfait. La lune dans son dos tel un projecteur, j'avais une vue imprenable... Sa peau allant des allures de diamants et de soie incroyablement doux, j'admirais sa clochette et ses traits comme des tatouages. Mouai... C'est con de pas pouvoir l'appeler chaton alors qu'elle les oreilles, et tout. Bon, oki, pas la queue qui va avec à moins qu'elle soit caché mais passons. Laissant de côté ce frisson qui parcourait mon échine à la longue de l'explorer visuellement, je vins à lui dire ne supportant pas les blancs.

«  T'es archéologue c'est ça ? »


Me penchant en avant, je me décolla de la pierre pour ne pas pas gâcher sa beauté, puis je tendis lentement la main pour aller toucher la clochette laissant un léger son doux sonner. Puis je retira ma main avant qu'elle ait l'idée de saisir mon bras et la lacérer de plus belle à moins que la prochaine cible soit mon corps et plus précisément ma tête... Sait-on jamais. Sourire aux lèvres, je tourna tel un requin autour d'elle attendant sa réponse observant la belle sous tout ses angles avant de me retrouver derrière elle, ni trop près ni trop loin pour lui murmurer approchant mon visage de ses oreilles de chat justement.

«  Enchanté de faire ta connaissance en tout cas... Je te dois une fière chandelle... »

Pas faux non ? Elle m'avait sauvé d'un gros chat puis d'une paranoïa monstre... Alors bon, je lui devais bien un truc. Allez savoir la suite. La discutions se fera-t-elle ou bien allions nous nous séparer la demoiselle allant me trouver peut être trop... Gênant. En tout cas, je ne notais pas la légère fumée qui pouvait se voir au loin, annonciateur de bon ou mauvais présage. Une nuit spéciale allait se jouer avec qui sait... Peut être une amitié à la clé. Enfin amitié est vite dit... Je me reculais mais lentement, lui laissant sans le savoir une possibilité de me frapper ou griffer via réflexe si elle le désirait cette approche pouvant être ma interprété mes gestes faisant très... Personne cherchant le contact physique. Mignon n'est-ce pas ? Après tout... Il faut savoir jouer avec le feu. Puis les rencontres pas anodines ne sont-elles pas les meilleurs comme on dit ?


80 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Dim 13 Jan - 5:57





Ce mec était vraiment incroyable et ne manquait aucune occasion d'échauffer mes sens, chaque geste et chaque mot était presque dédier dans l'nique optique de venir chercher mon coeur ou enfin c'était ainsi que je le voyais, il était vachement directe et joueur mais plus il essayerait de franchir une barrière indestructible plus il se ferait mal et en l'occurence je n'avais pas aiguisé mes griffes pour rien ce matin-là. Alors que la lumière reflétait la roche et illuminait cette ancienne glyphe et que je me perdais dans sa beauté je fus rapidement ramener à la brutalité de son ignorance mais je ne pouvais pas lui en vouloir, cela faisait déjà longtemps que j'étudiais les rûnes et autres dessins et langages des temps anciens et j'étais devenue capable de déchiffre beaucoup de langage bien que ma pratique n'était pas parfait et qu'en vérité je me trompais parfois d'un ou deux dessins ce qui changeait entièrement la signification du message. Celui-ci me ramena au vrai monde en déblatérant sur le fait que si une personne comme lui tombait justement sur ce genre de trésor mais qu'il n'y comprenait absolument rien et qu'il n'y connaissait rien et bien cette personne dirait qu'il ne s'agit que d'un gros caillou. Il me demandait alors tout bonnement s'il pouvait me tenir compagnie car il détestait l'idée de devoir demander comme je lui suggérais de l'aide ce qui était très stupide de sa part. Il se présenta comme étant Ace Lagan, son nom était facile à retenir et franchement je devais admettre que Ace sonnais vachement bien.

¨Jade, Jade Andersson, ta compagnie ne me dérange pas assez pour que je te refuse ma compagnie pour encore un moment mais soit un ange et ne gâche pas tout¨

Rien que de porter le nom d'Ace lui donnais une certaine classe, il était vraiment un phénomène unique en son genre et pendant un instant je pensais qu'il était différent de la masse mais lorsqu'il tendit la main dans réserve pour toucher ma clochette je vis bien que ce n'était pas le cas. Ma réaction fut encore une fois de me venger avec mes griffes pour son comportement très aventureux mais avant de faire quoi que ce soit il retira rapidement sa main, une sage décision de sa part, il apprenait vraiment vite. Juste avant d'effectuer cette manoeuvre dangereuse il me demandait si j'étais archéologue ou un truc dans le genre, demander ainsi je ne pouvais que lui répondre franchement il le méritait bien.

¨Oui et non, ce n'est disont pas ma vocation mais je suis curieuse et aime l'histoire alors j'ai mes bases.¨

Pour l'instant il ne gâchait pas mon temps et semblait comprendre les bases pour me côtoyer, ne pas être trop insistant avec moi et surtout éviter les surnoms à l'eau de rose même s'il était aussi approprier que chaton, ce surnom en particulier me rappelais Bruce Grantz mon ancien maître et lorsque j'avais découvert certaines choses sur son compte le surnom de chaton fut pour moi une insulte et chaque personne l'utilisant devait être punis malgré eux. Il me tournait autour en me posant ces questions, ça par contre c'était presque de la pression non volontaire sur moi et je n'appréciais pas non plus mais il gardait une bonne distance et comprenais les bases alors je lui permis d'agir ainsi mais il approcha soudainement de moi et me murmura aux oreilles qu'il était enchanté de faire ma connaissance et qu'il me devait une fière chandelle. Ce coup-ci il fut trop lent et trop perdu dans le néant pour m'arrêter, je donnais un coup de patte dans les airs juste devant son nez, mes griffes passèrent à quelque centimètre de celui-ci alors que je continuais ma rotation et termina ma course lui tournant à moitié le dos. Je l'avais délibérément raté et m'étais retourné en même temps dans une direction qui serait ma prochaine cible soit ma propre petite chaloupe amarré sur la plage au sud à une dizaine de minute de marche. Je remis mon gant en place et sortie d'un sac une cape que j'enfilais tranquillement autour de mon coup, ma queue ce dandinais au gré du paisible vent qui venait de se lever. Je sortie aussi quelques fruits pour manger et en proposa à Ace qui devait avoir faim, mon sac restait ouvert durant le temps où je dégustais une bonne pomme démontrant qu'il contenait quelque livre d'archéologie, un peu de nourriture et un coffret en cuire qui ne pouvait être qu'un étui de violon.

¨C'est dommage que mon chemin me mène vers East-Blue, j'aurais bien pu t'accompagner vers ta cible mais je suppose que ce n'est pas dans mon itinéraire?¨

Je n'avais pas remarqué la fumée qui montait au loin et donc j'ignorais totalement que quelque chose allait se produire sur cette île et pourquoi Ace semblait distrait et donc n'avait pas plus réagis que cela à ma fausse attaque très près de son visage, ce que je vivais en ce moment était une scène de discussion typique avec un garçon qui sait plus ou moins comment aborder une dame. Dans un autre optique de vue par contre avec une arme pareille dans son dos je ne pouvais que songer qu'il était du genre très bagarreur et donc possédait une certaine quantité de testostérone à l'intérieur de lui qui pouvait être la cause de son caractère aussi directe. Heureusement son cerveau n'était pas bête et il semblait s'adapter rapidement à la situation ce qui dans mon cas n'était pas toujours le cas. Je réagissais souvent avant même de penser calmement à la situation et plus d'une fois ça m'avait emmené dans de drôle de situation, jamais dangereuse jusqu'à maintenant mais le jour ou cela arriverait peut-être serait-je capable de me dompter.



Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Lun 14 Jan - 0:20



Ace & Jade
« My god... What a beautiful kitty cat .»


Cette demoiselle, elle me rendait fou... J'avais juste envie ne la voyant de l'emmerder à un point qu'elle devrait par la suite aller griffer à sang des millier de personnes. Allez savoir pourquoi... Certains ont envie de se taper des meufs, moi j'ai envie de la faire chier à ma façon associant un peu les deux idées. Après tout, jusqu'à maintenant, je faisais limite le mec charmé qui demanderait de lui lécher les pieds rien que pour me sentir proche d'elle, du moins en apparence... Mes actes étaient hésitants à certains moment, mais au fond, peu importe le moyen, seul le résultat compte. Je m'amusais en espérant qu'elle prenne son pied, du moins façon de parler cela dit ainsi faisant très... ambigüe. Mais justement... J'aime quand c'est ambigüe, ça change des paroles trop... Sérieuses. Sérieusement, pourquoi être sérieux quand on peut s'amuser avec le feu ? Tendre ma main pour titiller sa clochette, aller lui susurrer des paroles comme si par la suite j'allais oser descendre vers sa nuque pour tenter des ébats mignon... Allons, elle n'avait pas remis son gant sur sa mai, de ce fait il serait plus facile à la belle d'agir. Je n'étais pas fou et aussi passionnel, je m'amusais juste puis adviendra ce qu'il adviendra. De toute manière, le magnétisme n'est pas assez fort des deux côtés pour quoi que ce soit autre dans le meilleur des cas après des côtoiements long, une amitié au mieux comme dit avant. Je voulais rester avec elle ayant bien remarqué une chose dans son discours d'avant, elle avait supposé que des gens se trouvaient là, pas affirmé, de ce fait mon action n'était pas si débile que ça... Sûrement mes actes qui pouvaient passer pour de la drague qui rendait cela stupide. J'écoutais ses paroles frissonnant à l'entente de son nom. Ainsi donc, Jade Anderson était son nom et prénom. Voilà qui est plaisant... Elle n'avait pas esquivé ça donc un bon point.

J'espérais qu'elle se plaise à «  jouer  » bien qu'après, je ferais tout pour trouver le bon équilibre. Un moment, il faudra arrêter. Souriant, je notais que l'archéologie n'était pas sa vocation comme elle me disait, mais plus un passe temps. C'est déjà pas mal, car mine de rien je voyais qu'elle comprenait, mais bon, j'avais pas la force mentale nécessaire pour lui demander ce que ça voulait dire. Si ça se trouve, elle allait me sortir l'historique d'un clan ancien d'une vieille civilisation... Alala... La culture c'est pas trop mon truc bien que des fois c'est bien.

Désormais derrière elle, je laissais mes mains proche d'elle sans oser aller au contact, cela créant sinon une pression trop impolis. Je vins à lui susurrer des paroles plaisante ou du moins normale, mais l'effet escompté arrivé. Je voulais jouer avec le feux pour voir si elle allait délibérément me brûler comme pour voir si elle allait oser. Alors que je me retirais lentement, elle vint à donner un coup qui fit mouche dans le vide. Une intimidation ? J'imaginais le résultat du coup. Cinq belles marque horizontales sur le visage... Mouai... Non, au pire elle me grifferait en me refaisant les même marques qu'elle au visage ça pourrait passer mais là... Bref, je restais stoïque bien que sa démonstration de précision m'avait impressionné. Elle vint à remettre son gant abaissant mes ardeurs. Sans risques visibles, plus de raisons de la taquiner de manière tactile si rapidement. Je la laissa traficoter quelque chose sous sa cape pour alors la voir sortir un sac dont elle sortit des vivre celui-ci semblant plein de belles choses. Un bouquin et un espèce de … violon ? Boarf je verrais plus tard. J'étais absorbé par cette lueur qui me disait que une chose...
Croquant dans la pomme que j'avais prise, comme elle, je dégusta le fruit ne laissant que le trognon que je finit par croquer en deux deux. Je vins à reprendre ma fixation sur ses prunelles démontrant une lueur de... tristesse ? Une solitude et du rejet. Aussi étonnant cela soit-il, comme moi elle avait subit des choses à différence que moi, je le montre pas derrière ce caractère je vous baise tous en brochette... Avait-elle eu des histoires grave dans son passé ? Rho puis zut, c'est pas le moment de faire mon sentimental. L'écoutant une ultime fois, je vins à hausser les épaules. Puis lui répondre.

«  Qui sait, mais je pense pas... J'aimerais aller à North Blue ayant deux trois truc à récupérer. Mais je suppose que tu ne voudras pas faire de détour et c'est pas plus mal... Je finirais sans tatouages félins sur mon visage et ailleurs comme ça... »


La taquinant, je lui sourit pour alors regarder ses yeux et détourner les miens. Lui en parler ? Bof pourquoi pas...

«  C'est peut être indiscret mais …. Toi aussi tu... »


Je ne pu finir mes paroles qu'un bruit se fit entendre. Un bruit d'explosif. Genre des bâtons de dynamite qui explosaient et des rires gras en fond de sonorité. Des gens se donnaient-ils à coeur joie dans cet endroit ? Levant la tête vers le bruit nous pouvions voir une épaisse fumée s'élever dans le ciel. Cela ne disait rien de bon. Un incendie ? Allez savoir, pour ma part, je ne voyais que la fumée, les quelques oiseaux qui fuyaient et j'entendais des rires peu fins qui brisaient le silence anciennement plaisant. Soupirant, je vins à me détourner pour regarder Jade et lui dire.

«  Je suppose que quand tu disais qu'il pouvait y avoir des archéologue ici... Il y a aussi tout ce qui va avec, genre des braconniers et gens qui veulent voler des ruines dispersées sur l'île ? »

Question conne réponse conne, mais bon. Comme je le disais, c'est pas mon soucis intérieurement alors bon. Bien qu'au fond, dégainer mon épée ce ne serait pas un soucis pour moi, au contraire. Ce serait vite fait. Attendant de voir si la demoiselle était d'attaque pour aller voir sous peine que des précieuses pierres soient brisées, pillées, ou alors voir si elle s'en foutait comme de sa première baffe. Pour plus tard les paroles, je vins à avoir une idée pour rester dans le contexte du rire.

«  … Tu fait quoi ? Non pas que je m'en fou mais bon... Si tu bouge je bougerais vu que tu es le seul chato.... La seule qui puisse me guider un peu ici avant notre séparation qui sera plus une libération car avoue... Jamais tu ne pourrais supporter pareil personne hm ? »

Une dernière taquinerie avant de me tirer. Finalement, je tenais plus en place fonçant vers l'endroit d'où provenait le vacarme. Non pas qu'elle me faisait chier au contraire, sa résistance, le fait qu'elle reste joueuse dans ces moments de taquineries ou autre, ça me faisait rire, me donnant envie de la connaître un peu plus qu'une simple personne rencontré sur une île. Une amie ? Mouai, qui sait... Pas copain comme cochon, mais au moins... Je pourrais lui titiller les oreilles la prochaine fois pour voir combien de coups de griffes je prendrais. Voici le jeux qui pourrait se mettre en place. Voir comment je pourrais faire pour l'approcher de manière ambigüe et surtout combien de coups je prendrais le but étant que je l'approche un max en jouant et qu'elle, elle me donne le moins de coup possible jusqu'à ce que qui sait... Un jour peut être, elle acceptera le fait que je veuille la surnommer chaton. Mouai non, là c'est désirer la lune... Même un pelotage plaisant serait plus possible que la renommer ainsi. Je fonçais donc la laissant me suivre ou non, même si au fond, je ne lui laissais pas vraiment le choix car oui... J'avais pris une précaution. Dans un geste fin et précis ( oui oui c'est possible de ma part ) , je lui avais chopé son violon comme un otage. Lui lançant en partant.

«  Mince alors... Il semblerait qu'il veuille que je test mes capacités musicales... Pourtant jamais je n'ai joué de ça...  Rassure moi .. C'est solide au moins ?»


Je disparu donc lançant une course poursuite amicale avant d'arriver sur les lieux où là, ce serait moins drôle.


80 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Mar 15 Jan - 4:00





Mon coup de patte qui n'était qu'un simple avertissement ne le fit même pas broncher, franchement était il attentif, dans la lune ou simplement aussi sage et serin qu'un membre de la religion? Peu importe le nombre de fois que prévenais mes coups et imposait une sorte de règle me concernant plus il osait aller davantage en profondeur, il essayait vraiment n'importe quoi sans pour autant utiliser les stratagèmes qui marchaient comme le simple fait de me prénommer chaton. Ainsi il voulait savoir jusqu'où j'endurais et probablement que s'il continuait ainsi il trouverait la limite à ne pas franchir et l'enjamber pour ensuite le regretter. Toucher à ma clochette et approcher aussi près de moi pour me susurrer des mots à l'oreille était déjà un bon pas vers la direction de l'inexcusable. Il accepta ce que je lui donnais 'manger sans broncher, je n'étais pas tombé sur un mec difficile ce qui était un bon point parmis tous ces petits défauts, comme ma maman me l'avait souvent répété une personne n'est n'y totalement blanche n'y totallement noir, jusqu'à preuve du contraire chaque individu est d'un gris terne et demande toute sa vie à être aperçue d'une couleur qui lui est propre. Ace voulait comme je le pensais aller dans une direction autre que la mienne, alors que je visais les mers de l'est lui visait le nord et je ne pouvais malheureusement pas faire de détour, j'avais un horaire à respecter et si je voulais arriver assez tôt pour pouvoir profiter de Shell-town avant sont arrivé je me devais de partir le plus tôt possible. Il me demanda tranquillement un petit détail sans jamais pour spécifier lequel, sa demande intérompu par une explosion beaucoup plus loin et mes oreilles très fines purent identifier les rires gras d'hommes qui s'amusaenit aux dépends soit d'une autre personne ou bien soit de quelque chose comme une trouvaille qui valait son pesant d'or. Les ruines sur cette île valait largement leur pesant d'or, ce qu'elle cachait par contre ne valait pas autant, par contre ces richesses enfouie semblait attirer beaucoup plus de pillard que les glyphes eux-même, une source de revenue directe au lieu d'un lourd et difficile travail d'extraire les rochers et réussir à les vendre sans attirer l'attention du gouvernement devait vraisemblablement être une chose plus sécuritaire.

Ace comprenais la situation et rapidement voulu réagir mais il semblait hésiter quelques instants à foncer, il me surprenait ce garçon moi qui croyais qu'il foncerait tête baisser sans même se soucier de ma petite personne. Était-ce un acte réfléchi ou bien de galanteries, peu importe cela me touchait. Il ne voulait pas me quitter car j'étais le meilleur guide pour lui dans les parages, quand il me dit franchement que c'était ça la raison de son hésitation je me fis à penser que finalement je ne l'avait pas mal jugé et qu'il avait un esprit aussi combatif et solitaire que je le croyais.

¨Ce n'est pas que tu es une plaie mais j'ai des choses à faire urgente, j'ai vue pire que toi croit moi.¨

J'allais regretter ces mots un jour ou l'autre, en vérité des gens farceurs et née pour se battre je n'en avais pas rencontré des tonnes et il m'était la bare très hautes, il ne put s'empêcher que d'aller apporter son grain de sel dans cette histoire. Bien sûr j'étais une archéologue à mes heures mais pas une fanatique qui risquerait sa peau pour secourir un rocher que j'avais déjà lue et mémoriser sans compter que la plupart avait été redessinée dans un cahier que je gardais bien cacher dans le double fond de mon étui de violon. Je tournais les yeux vers mon sac d'ailleur pour me rendre compte que ce dit étui était disparue. Je fouillais du regard pour le retrouver très proche de mon sac mais il était en plus d'être sortie du sac, mal refermer. Je levais les yeux vers Ace qui souriait en tenant mon violon en otage en déblatérant des singeries sur ces talents musicaux et le besoin qu'il avait de les essayer sur le champ de bataille. Je serrais le poing très fort et refermais mon étui et le rangea dans mon sac puis je pris mon sac avec moi par-dessus mon épaule et relevais mes yeux vers sa position, j'étais très en colère. Ce violon je l'avais récupéré il y a de cela quelque mois et appartenais selon le revendeur à une guerrière Kuja, le sceau des Kuja étant imprimé sur celui-ci. Cet instrument de musique était la dernière chose qu'il me restait de mon passé, je n'avais pas revue mon île natale depuis et durant mon long voyage en solitaire je n'avais pas eu la chance de rencontrer l'une des soeurs de guerre ou de m'aventurer dans Calm-Belt pour les rejoindres. J'étais de nature souriante et personne ne m'avait jamais vue en rogne contre qui que ce soit mais Ace allait voir mon côté vilain matou, je ne manquerais pas de lui rendre la monnaie de sa pièce après avoir récupéré mon bien.

¨Rend le moi...MAINTENANT !!!!!¨

Son rythme semblait s'accélérer alors qu'il fuyait en direction de l'explosion, depuis ces derniers mots il marchait vers cette destination mais ma voix lui avait donné le courage de courir plus tôt que de rester bêtement là à m'attendre en espérant une réaction beaucoup moin impulsive et violente que celle-ci.



Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Mar 15 Jan - 19:52



Ace & Jade
« Mes amis... Mes amours... Mais surtout mes emmerdes .»


L'amusement avec cette chatte était vraiment total. Je me plaisais à la taquiner, je jouissais à l'idée de jouer avec le feu. Du moins les idées en tout genre étaient là, dans ma tête. Elle en aurait peur d'ailleurs si elle pouvait lire dans les pensées. Dommage qu'elle ne le pouvait pas, elle serait effrayé et/ou amusé en voyant tout ce que je pouvais lui réserver. Entre les jeux risqués, les trucs chelou voir coquin provenant d'un esprit masculin et les jeux je m'en foutiste elle aurait eu le choix... Enfin bref, malheureusement, contre mon envie et sûrement la sienne, car mine de rien, même si ce que JE faisais lui plaisais pas, pour sûr qu'elle prenait un certain plaisir à me punir. Bref, nous fûmes interrompu par ce bruit d'explosion qui brisa un peu l'ambiance. Curiosité et angoisse était au rendez vous. La belle était-elle fan au point de s'inquiéter pour les possibles ruines ? Moi, j'avais juste envie de voir le ou la responsable de ce bruit puis qui sait, me dégourdir les jambes puis sortir un peu mon épée de là où elle est pour l'utiliser et basta, mais pas de génocide... Je voulais profiter de la belle encore tant que je le pouvais... Alors pour sûr, ce sera vite finit pour les fouteurs de trouble... J'avais joué un dernier coup à la belle histoire de la motiver à ma suivre. Ayant piqué son violon dans son soyeux étuis, je comptais bien la taquiner un peu profitant de la situations. J'entendais alors son grognement qui se résultat par un cri qui me rappelait celui prononcé contre la lionne d'avant. Je ricana pour alors lui lancer alors que je courais dans ces bois m'enfonçant dans ceux-ci.

«  Hey... Suis pas Mika moi... Va falloir faire mieux... Car suis pas un stupide matou que tu vas mettre au pied facilement... »


Je rigolais l'air amusé bien qu'au fond, j'avais le rire jaune. Amusement ? Au fond, je devrais lui rendre à un moment, car son ton colérique montrait un intérêt spécial pour cet objet. Pourquoi ? La marque que je ne voyais pas y était sûrement pour grand chose, mais je ne le savais pas. Nous n'avions fait que connaissance et non aller jusqu'à discuter de nous. Bien qu'au fond, faire un rapprochement entre son expression actuelle et la lueur d'avant dans son regard... A moins d'être suicidaire, je lui rendrais pour sur son objet semblant être un fétiche pour elle, un peu comme Mangetsu pour moi... Il n'y a QUE moi qui ais le droit de lui botter le cul et le briser, personne d'autre. Un amour fraternel puissant comme elle pouvait avoir un amour certain pour cet objet.
Après un moment à courir et à user de l'environnement pour la troubler, je tenta le tout pour le tout. Ne sachant pas si elle avait un bon flaire ou non, je vins à disparaître puis à déposer son instrument proche d'un arbre. Arbre sur lequel j'avais grimpé pour lui sauter dessus par la suite. Même si bon.. Un instrument rare au pied d'un arbre comme ça alors qu'elle pouvait voir à quel point j'étais joueur, même le pure des mongols verrait que c'est un piége.
Allait-elle foncer dedans ? Je scrutais les alentours pour alors sourire d'un air mesquin perché sur ma branche. J'attendais voulant voir la suite. Sa silhouette apparaissait et je vins à faire retentit ma voix lui disant qu'elle chauffait. Nous jouions à un jeux de farce et attrape, du moins, je pensais être seul, mais alors que j'étais perché et bien où j'étais... Un point rouge vint à se dessiner sur ma branche. Je n'avais pas remarqué, mais nous étions dans une zone dangereuse désormais. Moi du moins, je l'avais pas remarqué et alors que je pensais que la belle chatte humaine allait arriver, j'entendis trop tardivement un tir qui brisa net ma branche me faisant tomber. Fort heureusement pas sur l'objet volé sans quoi, je pouvais dire que ma nuque ou mon squelette aurait finit pareil, mais bon. Je le pris plus pour le cacher et je vins à détâcher mon épée de mon dos cherchant les responsables. Un point rouge vint à se déplacer sur le sol comme pour jouer à l'hypnotiseur. Je grommelais n'aimant pas ça pour alors avoir l'idée de vouloir tenter de prévenir Jade. Il ne fallait pas qu'elle soit prise en cible aussi en priant qu'elle me croit plutôt que croire que je voulais bluffer et l'avoir dans notre jeux en cours.

«  JADE !!! N'avance pas en ma direction... On a des soucis... »

Au fond, c'est idiot car vu comment elle semble tenir à son violon, elle viendra juste pour au moins le sauver lui. C'est alors que j'entendis des ricanements gras, trois gros plus un plus petit mais armé d'un sniper faisait son apparition.

«  Tient tient... Un rat dans ces ruines pas étonnant en fin de compte... Tu vas venir avec nous sans quoi tu vas en chier... 
»

Je rigolais tranquillement aimant déjà ce défi. Trois gros et un petit pour moi seul.... J'allais distribuer des beignes tout en recevant. Souriant , je déposa le violon qui allait m'encombrer puis je vins à foncer négligeant les pièges possibles. Je me jetais sur eux sans hésitation pour alors laisser retentit plusieurs bruits d'explosions. Je donnais les coups pour tenter de les avoir, mais malheureusement, ils étaient organisés comparé à moi qui donnais au hasard. Et cette faute de stratégie vint à laisser fuir celui au sniper sûrement pour aller se cacher dans un endroit propice pour viser.
Je continuais donc à « m'amuser » avec ces gars me disant que Jade aurait été raisonnable. Je sais, l'espoir fait vivre mais bon. Je me débattais donc ne semblant pas en mauvaise posture sans pour autant être celui qui domine dans l'histoire. C'est alors que occupé à combattre comme un demeuré, j'en oubliais ce point rouge qui se balladais dans la zone allant vers moi lentement mais sûrement. Maheureusement, n'étant pas fixe, ce n'était pas si simple.

Les explosions faibles mais audibles dû à mes coups devaient sûrement avoir guidé Jade vers ma position précise, mais j'étais loin de me douter de la suite. Après tout, ce qui allait se jouer serait inédit...


62 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Jeu 17 Jan - 3:21





La j'étais vraiment très en colère, j'avais vu bien des gens depuis le début de mon voyage, certain avait été de mauvaises langues, d'autres des imbéciles et certains essayaient carrément trop de se passer pour une autre personne. Dans chacun des cas ces gens avaient eu la politesse d'arr^ter avant de pousser le bouchon trop loin mais Ace était l'exception à la règle, prendre en otage mon si cher violon pour me forcer à faire partie de sa petite excursion inutile et surtout dangereuse. Je lui ordonnais de me rendre mon bien et du coup cesser ces âneries mais il me fit bien comprendre qu'il n'était pas un animal de compagnie et qu'il n'écoutait pas les ordres qu'importe leur niveau ou leur poids. Cependant, ces mots résonnèrent dans ma tête, il fallait que je sois plus convaincante, il n'était pas un simple matou, rien qu'en disant le tout avec ces mots précis il me dévoilait à mon humble avis que si quelqu'un avait assez de poids face à lui il perdrait son sourrir malin et se prosternerais sur-le-champ. Je n'étais pas intéressé à devenir cette prochaine personne, je n'étais pas intéressé de l'avoir dans les jambes à chaque seconde de mon existence. Mon violon par contre n'était pas un jouet et le récupérer en un état plus que parfais ne serais pas qu'une simple mission que l'on peut échouer, s'il arrivait quelque chose à ce violon je m'arrangerais pour qu'il le paye et la facture serait largement au-dessus de ce qu'il pouvait me donner.

Le suivre dans ce coin vaste et sombre fut compliqué, la nuit n'y était pour rien, il était vraiment rapide et agile. Plusieurs fois j'eu la chance de le perdre de vue pour ensuite le retrouver quelques secondes plus tard et à chaque fois je rageais intérieurement. Je le suivis un petit moment puis abandonna mes yeux pour mon nez, le violon avait une odeur indescriptible mais qui m'apaisait, la mer de Calm Belt serait probablement ce qui se rapprocherait le plus d'une comparaison sur l'odeur. Mon petit nez fins débusqua rapidement sa proie et je me laissais guider par cette odeur et non celle de Ace, qui il fallait l'avouer, avait le goût du sang mélanger à celui de la terre, une odeur de guerrier typique certe mais chaque guerrier à un niveau de terre ou de sang différent alors je serais différencier son odeur avec celle d'un étranger pour l'instant du moins. Je suivi le parfum subtile du bois de mon cher instrument et entendit soudainement la voix de petit vaurien qui me disait que je chauffais. Je vins à penser qu'il jouait à chaud et froid avec moi, le simple fait qu'il trouve ça aussi amusant me mis encore plus en rogne. j'entendis quelques pas plus loin un coup de feu puis quelque chose de lourd tomba sur le sol devant moi à quelques mètres. La situation ne me plaisait vraiment pas mais je continuais d'avancer voulant absolument récupérer mon bien, plus je me rapprochais plus j'étais certains que la situation n'était pas bonne, j'entendis des voix s'élever dont la sienne qui me disait de ne pas m'approcher et celle d'un autre homme qui l'avait repéré et désirer le prendre en otage ou un truc du genre. Je récupérais rapidement mon instrument lorsque je le retrouvais et cacher dans un buisson je remarquais les diverses personnes s'en prenant à la vie d'Ace.

*Il me doit la vie et maintenant il se met lui-même dans la gueule du loup en emportant en otage un de mes biens les plus précieux, pourquoi je l'aiderais il m'a mis dans une situation très dangereuse en plus de m'avoir énerver. Franchement il mérite ce qui lui arrive.*

Je me retournais et furtivement je m'éloignais tranquillement de l'endroit puis m'arrêta net, j'étais tellement stupide de vouloir l'aider mais maintenant mon cerveau me suppliait de lui porter secours, j'étais décidément trop gentille et un jour ce défaut finirait par avoir ma peau, je priais pour que ce jour-là ne soit pas arrivé. Je retournais dans les buissons et levais les yeux pour apercevoir une nouvelle fois la bataille puis un point rouge ce baladant sur le sol et les arbres, c'était donc ça la source du coup de feu, un sniper embusqué. Je reniflais l'air ambiante, l'odeur d'oeuf et de bière me vint au narine et je renvoya mon petit déjeuner sur-le-champ. Je m'essuyais avec une grosse feuille la bouche et respira de l'air pur un peu plus loin en m'éloignant un pu pour reprendre une nouvelle fois leurs odeurs respectives, l'éloignement m'aidais à tous les distinguer et l'un d'entre eux était percher sur un arbre avec une arme de précision et attendait le bon moment pour tirer. Rapidement et furtivement je montais sur l'arbre derrière lui et lui sauta dessus en lui bloquant la bouche, il valsilla mais avec l'aide de ma queue et de mes pattes je retins notre position, nous évitant une chute désagréable. Je l'assommais lourdement avant de le laisser tomber dans un bosquet puis m'assied dans l'arbre et laissa Ace terminer ce qu'il avait commencé, tout seul comme un grand.

¨Ace ton ennemi embusqué n'est plus alors dépêche toi de t'occuper de tes problèmes que je puisse partir d'ici sans me demander si tu n'as pas été décapiter par ta propre stupidité....en fin de compte oublie ce que je t'ai dit, j'espère ne plus jamais de croiser de toute ma vie.¨

Je sautais en bas de l'arbre, récupéra mes affaires et m'éloignais rapidement du secteur en reniflant bien en avance que je n'avais aucun poursuivant n'y aucun ennemi caché, je retournais vers mon petit navire, bien décider à simplement quitter L'île et partir vers ma prochaine destination, Shell Town.



Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Jeu 17 Jan - 11:57



Ace & Jade
« Sorry ? Me ? ... A little... a lot... .»


La soirée autrefois agréable tournait moyennement désormais. Des pillards ou autres personnes qui visiblement faisaient des truc douteux et ne voulaient surtout pas être dérangés s'attaquaient à moi, Jade n'étant pas à vu heureusement pour elle. Je me battais sans trop me soucier du danger de tout ces gars. Après tout, le plus dangereux restait celui à l'arme à distance car heureusement pour moi, le corps à corps est un avantage. Mon corps pouvant exploser au moindre contact ou désire, autant dire que je pouvais distribuer des pistaches tout en recevant quelques unes, mais toujours en donnant une monnaie de la pièce rendu. Un rendu du rendu pour toujours plus de générosité, voilà qui est mignon. Même si je le cachais, ne voulant pas passer pour un sentimental ou pire, un mec qui s'en fait pour quoi que ce soit, ou qui que ce soit, outre sa gueule, j'avais prévenu Jade en criant qu'il y avait des emmerdes puis basta. Ce qu'elle faisait ? Où elle était ? Je ne le savais pas, mais j'avais une certaine pensée pour elle. Bien entendu, je ne la sous-estimais pas, loin de là, pour sûr que si ces gars lui tombaient dessus, ils risque d'en chier plus avec elle qu'avec moi, car moi je tranche, mais elle... elle griffe * grrrrrrrrr *.
Continuant inlassablement, j'encaissais à certaines heures, mais je donnais plus que je ne recevais et tant mieux pour ma tronche. Ces mecs heureusement pour ma gueule, n'était pas plus armé qu'un bébé à la naissance. Juste leurs poings et un mec armé, mais c'est tout. Autant dire, ça allait être simple, du moins, si j'avais pris en compte le sniper, mais lui, je l'avais zappé. Donnant des coups en tout genre, je vins à soudainement entendre une voix provenant en hauteur, mais je ne savais pas d'où exactement elle venait. D'un arbre, mais lequel... Haha... Surprise. Bref... Jade c'est occupé du plus dangereux, je pouvais donc me concentrer sur ces loubards tranquillement, du moins... Si elle n'avait pas dit son «  en fin de compte... ».

Qu'est-ce qui m'arrive moi ? Pourquoi ces mots m'avaient comme donné envie de lui courir après pour... Non non... Oser ça c'est impensable. M.. M'excuser moi ? Allons... Sûrement qu'au fond, ce regard dont d'ordinaire je me serais foutu m'avait affecté, me donnant envie de la connaître un minimum et l'ajouter à mes relations. Certains pourraient dire que c'est juste les rondeurs bien placées aux charmes hypnotisant qui faisaient ça, pourtant ce n'était pas le cas. J'avais envie de lui dire un truc et continuer à m'amuser bien que là... J'avais dépassé une limite peut-être. La sachant fuyante donc, ayant fait sa partie du travail de manière bénévole, je vins à essayer de courir vers la plage, mais manque de pot, ces mec étaient aussi collant qu'à mon avis des gens ont collés jade à cause de ses formes... Je vins donc à m'en débarrasser définitivement, balançant Kubikiribôchô de droite à gauche puis de gauche à droite, je vins à les blesser mais pas trop. Aussi étonnant cela soit-il, j'avais perdu mon envie de tuer ou l'envie de les torturer. Et oui... Un tueur qui ne veux pas tuer ça existe, ou un con qui ne l'est pas ça peut exister. Je vins à tenter de me retrouver dans cette partie forestière, mais c'est chiant et tout se ressemble...

En chemin, je tomba nez à nez avec des plantes et je me souviens toujours une vieille dans notre enfance qui faisait du thé avec ce genre de plantes. Elle disait que celles-ci étaient relaxantes... Mouai, vu son état et ses paroles, pour sûr qu'il lui faudrait un champs de ces fleurs... Je vins malgré tout à en prendre une ne serait-ce que pour lui donner en guise... d'excuse ? Allez savoir. Sans rien dire, je cherchais, je courais, me frayant des chemins puis finalement je me retrouva sur la plage voyant proche de ma position une sorte d'embarcation primaire, spartiate et surtout une silhouette proche de celle-ci.

«  JADE !!! »


Trop de jeux tue le jeu... Visiblement, j'avais fait une gaffe et bon... Elle m'avait sauvé deux fois la vie si on peut dire, puis malgré ses paroles à la fin plutôt dures, le début lui démontrait qu'elle s'était soucié de mon cas donc ne pas lui dire au moins merci, ce serait cracher sur elle et être ingrat. Alors quitte à passer pour un dragueur de première, autant lui dire certaines choses... Pourquoi me souciais-je de son regard au fond ? Moi qui n'ai jamais dépendu de personne, pourquoi là... J'avais comme cette envie que si nous nous séparions au moins que ce soit avec une image positive l'un de l'autre ? Secouant la tête, je couru jusqu'à elle hurlant son nom qu'elle s'arrête. Une fois proche d'elle, je vins à la regarder reprenant par la suite mon souffle.

«  … Jade... D...Désolé pour … tout ça... »


Bah voyons, en parlant de violon, il manquait plus qu'un petit air et on avait droit à une scène des feux de l'amour revisité... Je me redressais pour alors lui faire face non pas en lui bloquant le passage, mais pour qu'elle puisse voir la fleur que je lui donnais. Qu'elle l'écrase ou non je m'en foutais, mais au moins l'intention compte. Je tenta de lui sourire toujours avec un air désolé, puis je lui dit.

«  … J... Je sais pas ce qui t'attache tant à cet instrument, mais … Je suis désolé d'avoir été trop loin. Je voudrais que tu ne m'en veuille pas... Au mieux pourquoi pas me parler un peu de toi ? Non pas pour faire ample connaissance et devenir les meilleurs amis du monde. Pas que c'est pas ce que je veux, mais c'est pas comme ça que ça marche. Par contre... Je sais que tu as souffert.... J... Je voudrais au moins en parler avant que tu t'en aille... Puis au meilleur des cas pour moi... P.... Pourrais tu me déposer sur une île ? Genre l'île avant où tu veux aller ou une ile où je pourrais trouver de quoi partir en mer avec d'autre... Ou au pire... Faire passer un message à des pêcheurs comme quoi il y aurait un fou avec un grand cure-dent qui veuille être remorqué jusqu'à une île ? S'il te plait... »

Navré … Je l'étais ça se voyait. Puis qui sait, au fond, elle avait vu mon comportement avant. S'était limite passer du coq à l'âne. Avant un gars sûr de lui, semblant se foutre du monde même de ses actions. Là, un gars moins sûr, qui voulait se faire pardonner alors que de base, son égo ne l'aurait pas permis. De ce fait, pour sûr que ce moment, cette image de moi était rare. Qui sait, un jour, si je vins à être dans un équipage, peut-être pourra-t-elle vanter que je ne suis pas le «  bonhomme » que je fait croire, mais au contraire, quelqu'un qui se soucie du regard des autres. Moi qui cri à haute voix que je ne suis ni pute ni soumise à quoi que ce soit, que ce soit des hommes et des femmes... Là, je brisais un peu cette image mais bon, je suis humain au fond.
Craignant sa réponse, la sachant en colère, je vins à voir une partie de l'étuit dépasser de son sac et malgré sa cape, celle-ci légèrement sur le côté à cause de son épaule, je pouvais voir la marque dessus étonné. Je ne savais pas trop sa signification, mais je démontrais un intérêt certain.

«  … J'aimerais parler un peu avant qu'on se quitte... Mais qu'au moins tu acceptes mes excuses.. ."


Je laissais planner un certain blanc avant de reprendre toujours égal à moi même malgré tout.

" Va pas croire que je tient à toi hein... C... C'est pas parce que tu as l'air mignonne, gentille à tes heures, féline à d'autre que je me soucis de quoi que ce soit hein... Juste que... Rho puis zut... Jt'apprécie bien et jt'en doit deux... »

Mouai.. Je lui en devais deux et je montrais que je le savais. On pourrait comparer la scène à un gosse qui essai de dire je t'aime bien pour la première fois à une fille. Tss.. Pourvu qu'elle me chambre pas là dessus. Je vins à croiser les bras l'air boudeur. Elle me mettait dans tout mes états sans avoir à bouger le petit doigt. Juste des paroles pouvant être touchantes positivement ou négativement et le tour était jouait... Cette fille.. Elle en fera voir de toute les couleurs à ce monde pour sûr.


62 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Jeu 24 Jan - 3:26





Enfin j'allais pouvoir me libérer de ce pot de colle et retourner à ma petite vie, Ohara fut une expérience très enrichissante mais ces derniers instants de folie me firent rappeler a qu'elle point ce monde était complètement bizarre. Les hommes étaient presque tous des imbéciles, chacun avaient sa manière de l'être mais aucun n'avais la moindre once de classe. J'avais rencontré des hommes dangereux, stupide, pervers et même les trois à la fois mais jamais aucun n'étaient restés intègres du début à la fin pour me faire voir à quel point il pouvait être gentil et attentionné. Je préférais depuis ma naissance la compagnie des femmes et apparemment cela ne changerait pas aujourd'hui. Je me dirigeais rapidement en laissant Ace derrière moi vers mon petit navire, voulant m'éloigner de ce qui l'était le plus vite possible pour ne pas tomber dans les remords de l'avoir laissé ainsi. J'arrivais à mon modeste embarcation et vérifia si je ne manquais de rien et refermais mes sacs puis les déposèrent dans ce petit navire de plaisance fait pour supporter au maximum quatre humains. Puis avant que je ne puisse lever la jambe et enfin pouvoir dire que j,étais en route vers ma très chère compagne j'entendis une voix appelant mon nom au loin, je me retournais par réflexe mais lorsque je vis le visage d'Ace se dessiner au loin j'eux envie de l'ignorer et de partir mais mon corps ne répondit pas à cet ordre mental, évidemment les remords commençais déjà à m'affecter alors je devais me résigner à tout du moins terminer cette discussion qu'il avait maintenant déclenché.

Il reprit difficilement son souffle, il avait sans l'ombre d'un doute couru à s'en arracher les côtes rien que pour me retrouver avant mon départ, il me donna une fleur, sur le coup je trouvais ça pathétique mais quelque chose au fond de moi trouvait sa vachement attendrissant pour un homme de vouloir donner un tel cadeau pour s'excuser. Aucune babiole acheter avec de l'argent ne pouvait se comparer à un cadeaux fait par soit même ou ramasser dans la nature par ses propres soins. Il me demanda en implorant le pardon et dans une sincérité très noble de terminer notre première discussion et que je lui explique un peu ma vie, qu'on aie une vraie connaissance l'un de l'autre. Le choix m'était entièrement destiné, je n'allais pas lui donner ce qu'il désirait de moi mais en revanche il me demanda avec limite une supplication de le laisser venir avec moi rien que pour un cours instant, le fait de l'emmener jusqu'à Shell Town était hors de question mais l'aidé à quitter tranquillement l'île et le déposer sur le chemin sur une qui contenait plus de vie ne serais pas un acte très difficile ou ennuyeux à faire. J'étais décidément trop gentille et il devrait l'apprendre malgré tout, s'il voulait me revoir et conserver une place dans ma tête comme étant un homme bien, il devrait comprendre réellement l'étendue de sa stupidité, ce qu'il semblait dire avoir compris. Il me demandait aussi de l'excuser pour tout ce qu'il avait fait tout du moins, il serait se débrouillé seul même si je refusais de lui parler ou de l'aider mais le fait que j'accepte ses excuses étaient primordiales. Devant une t'elle sincérité je ne pouvais que revoir mon jugement sur son compte, il me dit même bien qu'avec une petite voix qu'il m'appréciait et m'en devait deux, je souris légèrement.

¨Bon...j'accepte tes excuses et je te prends avec moi mais uniquement jusqu'à la prochaine île habiter après ça nos chemins se quitteront, je ne désire pas te parler de moi ou de mon passé, sache seulement qu'il n'est pas si triste que cela et que j'ai bien apprécié la vie jusqu'à maintenant malgré tout.¨

J'eus envie de lui faire répéter tout haut ce qu'il avait dit mais je n'avais pas besoin d'être aussi méchante avec lui, il avait fait de gros efforts et il méritait en retour de l'appréciation. J'embarquais dans mon petit bateau et le laissa venir avec moi avant de prendre le large, j'ignorais franchement sur qu'elle île j'allais le laisser mais elle serait forcément plus accueillante qu'ici, Ohara était un pilier de la connaiscance mais aussi l'antre des pillards et de mauvaises graines et avec son tempérament notre petit Ace ne trouverais jamais de repos ou de quoi quitter proprement cet endroit sans y laisser une cicatrice tellement immense qu'elle tuerait cette terre pourtant autrefois si paradisiaque.



Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade ) Jeu 24 Jan - 11:33



Ace & Jade
« Adieu ? Non... Un simple à la prochaine. .»


Pourquoi agir ainsi ? Moi qui d'ordinaire me serais fichu d'elle, l'aurais renié, pour la première fois de ma vie, je me sentais comme redevable à sa personne. Après tout, elle m'avait délivré d'un sac et donc «  protégée » d'une lionne, puis par la suite, elle m'avait débarrassé d'un sniper qui aurait pu me faire très mal. Bref, deux sauvetages en moins de quelques heures, il y avait de quoi changer. Mais ce n'était pas que pour ça. Mon jeux avec elle était plus attractif que n'importe lesquels de mes anciens jeux. Elle joue avec moi sans jouer, elle a comme ce «  truc  » qui fait que sa personne est agréable à mes yeux. C'est donc grâce à ça qu'elle avait devant elle un Ace qui n'aurait du jamais voir le jour. Un Ace limite sentimental qui se mettait presque à genoux pour réclamer quoi ? Pas un baiser, pas un câlin, pas une baston, mais un pardon... Pour une étrange première et peut-être dernière fois, je me souciais du regard de sa personne. J'allais même à faire limite fleur bleu en lui donnant cette putain de fleur calmante. Alors qu'en théorie, au meilleur des cas, je lui aurais tendu puis à la fin, alors qu'elle l'aurait attrapé pouf, j'aurais rigolé et écrasé la fleur. J'attendais donc sa réponse, comme soucieux d'elle. Un attachement ? Peut-être. Au fond ce n'était pas son corps ou son esprit qui m'aguichait, mais il y avait autre chose qui faisait que pour une fois, j'avais l'air d'un toutou en laisse faisant un petit couinement pour réclamer pardon. Bref, j'écoutais ses paroles pour alors sourire en coin.

Égale à elle même, ça faisait plaisir à voir. Elle acceptait mes excuses, ayant sûrement utilisé la bonne méthode pour étant sincère, puis elle me prenait même comme passager, mais à condition de me débarquer sur la prochaine île humainement habité. Ainsi, elle me rendrait un troisième service dans une seule et même journée. J'allais finir avec des putains de dettes moi... Mais bon, je lui en devrais aussi, après tout, les bon comptes font les bons amis comme on dit. Je vins à redresser la tête pour regarder ses pupilles et la remercier timidement. Malgré tout, je revenais moi même sans trop être moi pour autant. Après tout, devenir celui que je suis à la base, c'est à dire principalement vulgaire, ça me vaudrait un aller-simple à la flotte, or ayant mangé un fruit du démon, ce serait pas très cool pour moi. Au fond, avait-elle accepté car j'avais touché sa personne ? Ou plutôt pour « sauver » cette île ? Après tout, vu mon tempéremment très stable ( blague ), si j'étais resté seul sur cette île, pour sûr que les ruines auraient été ruinées... Quoi qu'il en soit, je la remerciais.
Nous partîmes donc en mer voyageant rapidement malgré le côté spartiate de l'embarcation. Un bateau pouvant acceuillir 4 personnes, mais pas un groooooooooos bateau pour autant. Je vins à faire mon serviable aidant à tendre la voile, à naviguer un peu. Histoire de pas trop faire mon plus l'assisté qui profite. Elle m'a donné un fruit tout à l'heure, m'a sauvé deux fois et là, elle fait le taxi... Alors sincèrement, profiter ce serait vache de ma part. Elle est gentille pour sûr. Je me demandais presque si sa gentillesse ne m'affectait pas un peu au passage ? Sûrement là aussi... Le petit trajet dura une bonne heure et demi. Au loins, nous vîmes un petit phare et donc un village sur une petite île. Je vins donc à nous laisser aller là-bas, puis une fois au port, je vins à descendre pour alors me retourner vers elle.

«  Bon, nos chemins se séparent... Mais malgré tout … Les mers sont petites alors bah... Au revoir ? »

Je sourit étrangement de manière presque timide puis d'un geste rapide, je lui vola une bise avant de lui dire d'un air malicieux en pinçant une demi seconde son petit nez.

«  Prend soin de toi, mais oublie pas même si ça tu le sais déjà... Tu es un chaton mixé avec une lionne donc laisse pas le côté chaton prendre toujours le dessus... ça serait dommage car jt'aime bien quand t'es énervée... »

Je lui tira la langue puis disparu dans le village avant qu'elle ait l'idée de me poursuivre pour m'en mettre une. Résultat de tout ça ? Une rencontré étonnante... Puis un sacré vacarme sur un lieu de ruines...



40 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade )

Revenir en haut Aller en bas

Vacarme sur un lieu de ruines ( Pv Jade )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: West blue :: Ohara-