AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Clash sur Whiskey Peak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Clash sur Whiskey Peak Lun 7 Jan - 6:45




! Aventure d’un Pirate !





J’étais encore sur Whiskey Peak après le départ de cette jeune révolutionnaire du nom d’Eden Akiha qui datait d’un mois environ. J’étais resté ici à cause d’un appel envoyé via un Escargot-Phone. Un appel venant de mon équipage qui disait posséder un Eternel Pose menant à Whiskey Peak. Le Log Pose n’étant pas assez précis pour les diriger vers cette île exactement. Je me devais de les attendre étant capitaine du groupe. Nous avions été malheureusement séparés lors de notre escale sur Tequila Wolf. Bref, j’étais installé depuis un bout de temps sur l’île des chasseurs de prime. C’était tout de même l’une des premières îles de Grand Line et les gens là-bas n’étaient pas très forts et moi, j’étais d’un niveau bien au-dessus de cette île. Mon retour sur la première île était dut au fait que ma connaissance en navigation était complètement nul ! Bref, je me suis installé dans une petite cabane dans le côté peu fréquenté de l’île à cause des combats sanguinaires, des bandits et des chasseurs de prime rôdant principalement là. C’était un endroit parfait pour un pirate en quelque sorte. Une petite cabane en bois à l’autre bout du quartier et je me plaisais bien là-bas. Mon petit coin à moi où j’avais lit, bouffe et alcool mais il faut dire que si je restais dedans trop longtemps, j’allais tout péter par ennui total. Alors quelques fois, je m’aventurais dehors pour deux choses bien distinctes. La première chose était bien évidente, si je m’aventurais dehors s’était uniquement pour combattre les chasseurs de primes, les marins ou les bandits passant par là. La deuxième raison s’était la bouffe ou l’alcool que je devais me procurer pour vivre comme je le faisais. Aujourd’hui n’était pas un jour comme les autres et je le sentais. Je venais de me lever, le lit n’était pas fait et franchement, je n’avais pas envie de le faire. C’était le moment de la bouffe et je le sentais mais je ne pouvais pas partir sans me préparer. Une bonne douche bien froide comme le faisait les guerriers, j’enfilais mon Kimono, mes sandales en bois avant d’enfourcher mon katana adoré Kuroi Ryuu avant de sortir en mode pépère de ma cabane. Mon quartier était très dangereux mais je n’avais pas peur !

La détermination d’aller boire et bouffer était présente et je ne pouvais pas reculer. J’avais vécu de nombreuse aventure là-bas de jour en jour mais je n’en voyais pas le bout malheureusement. Je ne pouvais pas rester ici éternellement non plus ! Il n’y avait pas l’ombre d’un chasseur de prime ici dans mon quartier. Ils avaient peut-être tous décamper ou alors je l’ai avais tous tués ! Aucune idée mais ça s’annonçait très bien comme journée. Je sortis de ma cabane le ventre qui gargouillait encore et encore. C’était l’heure de manger et je le sentais bien. J’avais un peu les boules aujourd’hui car mon bar-resto favoris était en réparation donc impossible dit aller. Je devais donc m’aventurer dans un autre endroit pour bouffer et je dois dire que cela me déplaisait au plus haut point ! Je tournai en rond sur l’île un petit moment avant de tomber sur un petit marchant de nouille sautée. Sans attendre mon reste, je demandai des rations énormément avant de remercier le cuistot et de prendre la poudre d’escampette avec le butin dans la tirelire du mec. Un salaire en mois pour lui c’est presque rien et puis, j’étais un pirate, je m’en foutais un peu de sa vie en fait. Ce qui m’importait c’était moi et mes nakamas et encore car je savais qu’ils pouvaient se débrouiller seul. J’avais récolté un bon petit pactole et aujourd’hui, je n’allais pas le dépenser chez ce vieil homme sympathique dont je m’étais pris d’amitié. Mais je devais quand même squatter mon bar même si je ne mangeais pas ! Entrant par le mur perforé, je vis le vieux barman faisant le ménage et ne semblait pas surpris de ma présence. Il s’attendait à me voir comme tous les jours. J’étais à l’heure en fait et d’un geste de la main, je le saluais avant de m’assoir sur le comptoir et de prendre le journal sur celui-ci. Je lisais bien tranquillement pour me mettre en courant de ce qui se passait dans le monde quand je vis quelque chose qui me fit entrer dans une colère noir frappant ma main sur le comptoir de bois en l’écrasant au même moment.

« Oga Saruwatari, Pirate anciennement primé de 125 000 000 de Berry est passé dans le corps des 7 Shichibukai travaillant à la solde du Gouvernement Mondiale. Foutu Logia !!! Grrr. COMMENT UN PIRATE QUI SE RESPECTE DEVIENT CORSAIRE ! Oga t’es qu’une lavette putain… Un logia foutu pirate qui passe dans les jupons du gouvernement !!



T’es une honte pour les pirates de ce monde. ET EN PLUS IL AVAIT UNE PRIME DE SUPERNOVEA !! J’vais l’éclater la tronche pour remettre les valeurs d’un pirate dans la tête.. Franchement, j’me ferais bien un Shichibukai aujourd’hui et pourquoi pas deux juste pour prouver à Oga qu’il a rejoint un fucking camp ! HAHAHA !!! »

En entendant mes paroles, le barman secoua la tête en soufflant. J’étais peut-être fou de vouloir affronter deux corsaires en fait. Une mort certaine en fait mais en tous cas, si par chance j’arrivais à les battre, ma notoriété aurait doublée ! Je sortis ensuite dehors en saluant le barman toujours avec un balai et une pelle dans les mains. Il ne comprenait pas ce qu’il venait de se passer ici. Il était attardé peut-être. Bref, j’avais mangé des nouilles, avalé du saké et enfin lu le journal et il ne me manquait qu’une seul et même chose très importante pour moi. Le combat encore et encore ! Et oui j’en avais besoin alors je me postai sur un tonneau de bière face à la mer en attendant la proie idéale. Aujourd’hui, il y avait un petit bateau pirate miteux quasi écrasé qui amarra ici. Les pirates y sortirent mais n’était qu’au nombre de trois et semblait tous plus con que les autres. Je devais faire le ménage et j’en repérer un dont la tête était mise à prix pour 5 000 000 de Berry. Pas très fameux mais il pouvait me faire tenir au moins une ou deux semaines. D’un bond rapide, celui d’un fier samouraï, je m’élançai en sa direction tuant d’un coup les autres. Je vis deux têtes volés dans les airs quand je tranchai le bras du type primé. Il me supplia de ne pas le tuer et de prendre les richesses sur son bateau. Je le frappai d’un coup avec mon sabre dans le fourreau pour l’assommer et quand je montai sur le bateau, il n’y avait rien. Ce chien voulait prendre la fuite mais je l’avais assommé avant. Le frappant de coup de pied, je pris son pied droit avant de ligoter celui-ci avec l’aide d’une corde en le trainant derrière moi mais je fus comme appelé par quelque chose là-bas. Il y avait foule et l’homme au sol avait l’avant-bras gisant le sang. Un cercle vraiment énorme de personne et j’entrai dans celui-ci en regardant ce qui se passait. Il y avait deux hommes enfin, si l’un d’eux pouvait être considéré homme. Disons un homme et un mouton humain sortant d’un immense bateau ! C’était peut-être des pirates mais ils n’avaient pas la dégaine en tous cas. Je vis une femme sur une boite fumant une cigarette en me regardant d’un œil coquin, tirant la langue et en faisait signe de venir. Comme un animal en chaleur, j’approchai quand j’entendis les mots sortirent de sa bouche

« Hey toi, t’es un pirate il me semble. A oui, c’est bien toi le rouquin qui terrorise Whiskey Peak. Humm.. Je pense que tu ne devrais pas rester ici mon chou. Tu vois les deux mecs là-bas, ce sont deux Capitaines Corsaires du Gouvernement ! L’homme-Chèvre c’est Francisco Arkham venant d’une île céleste.



L’autre c’est Joe D Foster un vieux pirate pas encore à la retraite. Fait très attention, ils sont très forts et tu ne fais pas le proie je pense donc je te conseil de déguerpir vite fait Ryuuk Sawayoshi !! »

Un instant de silence quand je lâchai la corde dans ma main. Mon visage toujours sombre, je regardai les eux Shichibukais sous mon nez que j’avais tant rêvé ! Ce matin encore j’affirmai combattre deux Capitaine Corsaire si je le pouvais et je ne m’en pressai pas. Je regardai cette femme une dernière fois que semblait me mettre au défi du combat contre les deux titans que j’avais devant moi. Je fis le premier pas. D’un bond, je passai au-dessus de la foule en tournoyant et quand je retombai, je n’attendais même pas la réaction de mes adversaires que je fonçai dessus. Je dégainai mon sabre en me positionnant en garde regardant les deux hommes devant moi

« Les Shichibukai, je ne vous connais pas et je n’ai pas vraiment de chose à régler avec vous mais ça me dégoûte des gens comme vous devenir les chiens du Gouvernement et c’est pour cela que je vais vous éclater la face ! L’envie du combat rien de plus rien de moins ! VENEZ !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Ven 11 Jan - 10:04

Glou glou gloups... brrrr... Beurp!!! Voila le résumé de ce qui se passait maintenant depuis un bon moment. Accoudé à une table, Joe descendait les pintes de bière les entremelait avec une dose de whisky entre chaque, la bière pour la soif, le pur malt pour le plaisir. Il fallait dire que le whisky qu'on servait ici était bien mieux que le dernier qu'il avait bu sur l'Ile de Drum, l'alcool frelaté du contrebandier Mickey Turkish semblait être un mélange de pisse d'âne et de pétrole qui te déchirait le gosier et te retournait les boyaux. Au moins ce qu'il venait de boire cul sec, ça! Ça! Ça c'était du Whisky avec un H majuscule! En face de lui, Bicket ce qui se rapprochait le plus d'un ami en fait, chose bizarre pour un loup solitaire comme ce bon vieux Joe mais c'était cela, s'il avait des amis on pouvait dire que les Goats l'étaient, pirates avant tout comme Fosters, ils étaient eux aussi des corsaires maintenant, destin? Donc Bicket ou plutôt Francisco de son véritable prénom était entrain de boire un whisky lui aussi. Fier capitaine des Goat Pirates ou plutot Privateer maintenant, cet homme était le seul que Joe accepterai d'avoir comme Capitaine. Enfin homme une moitié car Francisco Arkham était en fait un homme-chèvre, c'était peut être pour cela que Joe accepterait de le suivre, il n'était au final pas vraiment un homme. Il fallait dire que les Goats c'était quelque chose entre Bicket le capichèvre, Kokoh le géant vert colérique et Buchtroll le fendeur de buche. Il avait passé quelques temps avec eux dans et Joe se souvenait qu'il s'était bien marré en fait avec eux. Justement Kokoh et Buchtroll respectivement Koh et Léo étaient à plusieurs tables des deux Shichibukai, Léo semblait bien plein et dormait à moitié avachi sur la table, le mastodonte vert semblait le taquiner tout en contant encore ses croyances sur une certaine déesse vache, un truc du genre quoi...

_ T'es sur? Tu veux pas? Voyons ca serait bête de gâcher une telle fourrure soyeuse mon pote? Tu sais j'étais le meilleur de mon ile autre fois. T'imagines pas? Tu vivrais encore même malgré ta mort si tu me la léguer. Va accepte Bicket.

Joe qui avant d'être pirate avait été tanneur, essayait comme déjà plusieurs fois d'obtenir la peau de Francisco si ce dernier venait à mourir avant lui. Joe disait en faire un gilet qu'il porterait à la gloire et au souvenir de son cher ami et le ferait ainsi continuer sa légende à travers lui. Bien sur Francisco refusait à chaque fois mais Joe n'hésitait pas à revenir à la charge. Vive l'alcool hein? Justement pourquoi buvait-il en fait? En fait il fêter leurs retrouvailles, car il n'avait pas pu le faire la dernière fois. En effet, ils venaient de débarquer quelques heures plus tôt ici à Whiskey Peak . A peine débarqué, la décision fut prise d'aller se remplir la panse et s'étancher le gosier à la taverne et voila le résultat, un barbu serinant une chèvre pour chopper sa peau une fois qu'elle aura clamsée...

C'et alors qu'il y eut un grand ramdam et plein de bruits dans la rue, les gens s'amassèrent et plusieurs clients du bar sortirent pour voir ce qu'il se passait. Joe et Bicket, verres dans la main se levèrent juste par curiosité, c'est alors qu'une saleté de rouquin qui avait surement du les reconnaitre les agressa verbalement. Joe sourit, était-il si célèbre? Joe regarda Francisco et éclata de rire, il passa sa main dans sa barbe argenté puis se gratta le nez avec son pousse.

_ 'tain on peut même plus boire tranquillement maintenant... Tout de suite des grands mots, tout de suite l'appel du sang... C'est pas parce que t'as eu une enfance difficile rouquin que tu dois venir nous chercher des noises pour rien hein? On voulait juste vider nos bourses dans cette taverne...

La serveuse qui passait par la pour reservir Joe eut le droit à une main balladeuse de l'Argenté au même moment où il parlait de vidage de bourse, bizarrement elle ne lui colla pas une claque. Avait-il trouver un lit douillé où dormir le soir? Enfin dormir ou autre chose... Sourire coquin de Fosters et clin d'oeil pour la demoiselle qui repartit en dandinant du popotin... Il regarda le chevelu puis Francisco, qu'allait donc dire l'homme-chèvre?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Dim 20 Jan - 13:24

Voilà qui était étrange. Rares étaient les gens venant provoquer,consciemment des shishibukai. Ce titre avait d'ailleurs comme fonction de faire fuir les hommes de peu de foi et ceux ayant encore moins de loi.

-Hooo ?


Un petit sourire s’était dessiné sur les lèvres de l'homme-chèvre. Surpris. Agréablement surpris même. Il dévisageait l'individu qui les avait invectivé assez grossièrement du point du vue du capitaine. Il faut savoir respecter le rhum aux fines herbes. Aussi Francisco finit son verre pour le balancer négligemment par-dessus son épaule. Il devait avoir des origines de chèvres ruskof à n'en pas douter. Dans tous les cas, il se retrouvait là avec le vieux pervers en face d'un mec loin d'être un papy. Après l'avoir détaillé de haut en bas puis de bas en haut, le regard du corsaire s’arrêta sur la chevelure de feu de l'individu. Ses yeux brillèrent d'envie alors qu'il s'adressait à Joe. Son regard restait pourtant rivé sur le nouvel individu.

-Tu crois que ça se mange ça ? (d'un doigt griffu et poilu, la chèvre pointa la coupe de cheveux de Ryuk). On dirait un ananas de feu...ça a l'air succulent...

Certains auraient pu se demander pourquoi les deux corsaires semblaient si tranquilles alors qu'on voulait leur « éclater la face ». Bonne question. L'alcool ? Probablement ? Le fait que ça ne soit pas leur premier passage de Grand Line . Aussi. Surtout qu'en tant qu'ex-pirate et désormais corsaire, la violence faisait partie du quotidien et bien des jours, des mois et des années avaient passé depuis le temps où ils répondaient à chaque provocation par des coups de poing. C'est alors que, venu de nulle part, la chèvre fit une moue désabusé, presque triste.

-Hum... j'ai plus de rhums.

Ses lunettes remontées sur ses cornes manquèrent de tomber au sol lorsque Francisco se pencha pour tenter de retrouver son verre. Quelques instants plus tard, il n'en récupéra qu'une anse et le bas de sa chope, brisé. L'homme-chèvre releva l'instrument de beuverie cassé, regardant à travers le fond comme certains regardent à travers une loupe. Non, définitivement, plus de rhums. Il avait beau agiter sa main pour en faire tomber quelques gouttes, ces dernières ne semblèrent pas vouloir quitter la légère protection du verre. Alors, le corsaire haussa les épaules, signe d'une résignation passagère...et rebalança de nouveau son verre. Il revint d'un pas léger, contredisant un état ébriété avancé.

-C'est embêtant. Très embêtant en fait. Vois-tu monsieur l'ananas, je suis venu avec mon équipage et le vieux pervers d'à côté pour célébrer notre récente réunion. Où trouver un meilleur whysky qu'àWhyskey Peak ? Je vous le demande. Puis Rosetta n'a pas son pareil pour me réparer du rhum aux fines herbes, à chaque fois je me retrouve avec les moustaches toutes frisottées. Bref, je divague. Nous étions donc là, tranquillement en train de boire, chanter, danser et...d'autres trucs que le vieux fait régulièrement et dont je ne préfère pas imaginer. Le souci c'est qu'un jeune rookie c'est alors pointé, lame au clair comme s'il allait faire sa loi et se faire un kebab de shishibukai. Vois-tu mon problème ? Ça m’embêterait de te casser la gueule RyuukSawayoshi. Il faudrait dès lors que j'enlève la terre et le sang de tes appétissants cheveux de feu.

Francisco avait prononcé tout ceci d'un sourire polit et d'un ton badin, comme s'il discutait de la pluie et du beau temps. Pourtant, il ne fallait pas s'y tromper, ce qu'il promettait ici n'était rien de moins qu'une déculottée en bonne et due forme devant un joli public. Il n'était pas un fervent défenseur du gouvernement ou de la justice. De fait, il avait rejoint les troupes corsaires dans le seul but d'échapper à la prison. Malheureusement, de temps à autre, surtout devant une audience, il devait bien faire son boulot. Aussi, croisât-il les bras, levant légèrement le menton dans une attitude moqueuse envers l'homme-ananas.

Les gens ont tort. Il ne faut pas avoir peur du grand méchant loup mais de la chèvre qui l’éventre d'un coup de cornes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Dim 20 Jan - 21:09




! Combat contre Deux Corsaires !





Les Capitaines Corsaires. Des pirates, Révolutionnaires ou Chasseurs de Prime considéré comme des hors la loi qui se sont rangés du côté du Gouvernement. Ils me donnaient la nausée ! Je ne venais tout juste d’apprendre la tragédie qui est arrivé sur mon île. La destruction de ma famille tout ça à cause de ce fameux Gouvernement. Oga, le pirate que je respectais jusque-là avait lui aussi rejoint la faction de Capitaine Corsaire agissant pour le gouvernement. Il était devenu un ennemi à présent et comme par le plus grand des hasards je me trouvai devant pas un mais deux capitaines corsaires. Un vieux débris assez musclé et un homme-mouton portait un costume. Ils étaient vraiment étranges mais je voulais à tout prix montrer au Gouvernement que le dernier Sawayoshi de ce monde n’était pas encore mort et qu’ils avaient intérêts à se préparer car je n’allais pas me faire attendre. Il fallait prouver cela et donc battre les deux Corsaires dont je ne connaissais pas encore le niveau. Le premier qui me répondit dans mon appelle au combat était le vieux très moche. Il m’avait nommé d’une façon ignoble que je détestai gravement. J’avais beau adoré mes cheveux rouges, ce nom me restait en travers de l’estomac. Il m’avait nommé Rouquin. Pourquoi donne-t-on ce nom aux gens dont la couleur de cheveux était rouge. On ne taquinait pas les blonds, ni les bruns ou les grisâtres ? Tout le monde s’en prenait aux pauvres et puissants roux du monde. Je serrai le poing très fort que je voulus tout de suite le frapper. Je m’arrêtai de suite en regardant l’homme chèvre qui parla à son tour. Il m’avait traité d’ananas-rouge encore à cause de ma formidable et très rare couleur de cheveux. J’en avais assez ! Vraiment assez ! En plus d’être corsaire, les deux hommes se moquaient ouvertement de moi créant l’amusement publique. D’un regard vengeur envers les spectateurs, je cessai d’un coup les rires autour de moi ! Mon humeur joyeuse avait changé d’un coup. Je voulais vraiment écraser les deux débiles qui en plus prétendant m’éclater la gueule facilement. Ils étaient trop confiants et cela même si j’admirais les gens confiants ayant la foi en leurs capacités. Je n’avais en aucun doute peur de ses deux mecs, bien sûr que non. Tout le monde savait que j’étais une vraie tête brûlée n’hésitant pas à se lancer dans la bataille. Mon sabre était toujours dans son fourreau mais ma main était sur son Tsuba quand je me retournai la cape de mon cousin démoniaque sur le dos. Le tristement célèbre Misuto Sawayoshi. La terreur de Whiskey Peak c’était moi à présent et plus ce fourbe. Je me retournai en regardant la foule qui ressentit la peur d’être découpé. Ce n’était pas mon intention. Je pris un grand souffle en criant de toutes mes forces

« Fuuuu bande de con !!


Vous ne voyez pas que vous faites chier à prendre toute la place bordel !! »

Mes paroles créèrent un grand silence suivit d’une agitation générale. Les gens écoutèrent mes paroles rapidement. Je devais vraiment être une petite terreur moi sur Whiskey Peak. Les spectateurs du combat firent de suite la place en se poussant à fond. L’arène de notre combat avait comme délimitation la foule de Whiskey Peakiens n’ayant pas peur des dégâts qu’il y aurait. Notre arène avait comme décor le mur d’un bar, quelque poteau de bois et une étendu verte. Derrière se trouvait un bateau qui semblait être celui d’un pirate. La foule applaudissait, criait et bien d’autre chose pour excité les combattants. Je me retournai en souriant après avoir fait de la place. Tenant toujours mon le tsuba de Kuroi Ryuu, un bras dans le manteau noir de Misuto, je regardai les deux hommes encore une dernière fois les cheveux aux vents. Il ne fallait plus attendre et je ne me faisais pas prier. Je m’approchai alors d’un poteau que je décrochai du sol d’un seul coup avec mes deux mains. Il n’était pas si lourd et si grand que ça donc quelqu’un avec une force un peu plus élevé que la moyenne pouvait facilement arracher celui-ci du sol. Je l’utilisai alors comme un bâton géant en le faisant tourner très vite et d’un coup, j’envoyais celui-ci en direction de Francisco Arkham l’homme chèvre. Celui-ci était envoyé à une vitesse incroyable mais cela n’était peut-être pas suffisant. La foule était excitée et j’en rajoutai une couche en donnait un effet de disparition. La cape de Misuto était la seule présent ou j’étais avant et les gens restèrent bouche bée en voyant cela. J’arrivai alors très rapidement devant l’autre corsaire du nom de Joe D. Foster. Il était devant moi et semblait un peu surpris par ma vitesse et la force dont j’avais fait preuve en jouant avec ce poteau. Je pris un petit sourire et je commençai à parler

« Tu vas regretter de m’avoir appelé rouquin, je suis un humain comme toi enfoiré…



!! IMPACT COMBO !!

Mon attaque était rapide. Elle consistait à apparaitre devant mon adversaire en tournoyant rapidement dans les airs. Ce n’était pas encore fini car je devais lui donner un coup de pied gauche dans le bras droit faisant celui-ci s’élancer vers l’arrière annulant les attaques de cette main. Suivit d’un coup de pied mais cette fois le droit dans sa main gauche scellant toutes attaques contre moi. J’étais bien trop en l’air pour me faire toucher par son pied sans esquiver aisément mais je crois qu’il avait compris. Ce n’était pas encore fini car un blocage complet sans en profiter était du gâchis. Alors après mes coups qui augmentèrent la vitesse de rotation de mon corps, je lui donnai un coup de pied (pied joint) rotatif pour le propulser plus loin rapidement en tournoyant. Le coup était puissant et si mon attaque avait fait mouche. Il allait exploser le mur dans l’impact. Je retombai sur mes deux pieds le sabre toujours dans son fourreau sans utiliser mon fruit du démon. Je savais pertinemment que ces deux attaques n’allaient pas suffire et je regardai les zones où se trouvaient les deux ennemis en me mettant sur mes gardes !


Dernière édition par Ryuuk Sawayoshi le Lun 21 Jan - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Lun 21 Jan - 10:17

Cela en était presque à en bailler d'ennui tellement cela était prévisible et du revu et du revu. Tête d'ananas commençait à monter sur ses grands poneys prétextant que les deux shichibukais le prenant de haut et le sous-estimait. Si seulement le rouquin savait que c'était juste leur façon de parler et de faire quotidienne, cela aurait-il changer quelque chose à sa colère puérile de sale gosse? Joe lui gloussait encore de l’appellation que l'homme-chèvre avait donné à Ryuuk, il fallait dire qu'il avait l'oeil le Bicket.

_ Bouffer ça? Bah tente si tu veux mais perso vu la tronche et la dégaine du gars, on sait pas trop où il a trainait sa tignasse et ce qu'il a fait avec...

Joe souriait encore, il fallait dire que se retrouver la en compagnie de Francisco lui faisait remonter des souvenirs et pas des désagréables. Les combats, les escapades ou autres aventures qu'il avait vécu avec les Goat Pirate étaient une chose gravée à tout jamais dans son âme et dans son coeur. Il bénissait presque ses jours lointains, c'était dire... Pour le moment l'ananas rouge faisait son paon en écartant la foule, c'était à mourir de rire. Le gars se fait passer pour le grand méchant pirate mais il s'occupe de la populace, c'était complétement contraire. On ne pouvait pas jouer le méchant et faire le sympathique à la fois, Joe lui le savait c'était pour cela que sa tête ne monta pas au dessus des 80 millions, il n'était pas un assassin, il n'était pas monstre meurtrier, il était juste et imposait juste sa justice et sa protection aux autres. Il arracha un poteau et commença à jouer aux majorettes avec, le Shichibukai avait presque envie d'applaudir devant ce spectacle mais il préféra s'écarter d'un pas alors que Ryuuk lui lancer son tronc sur la chèvre céleste. Il faisait un deuxième pas de coté lorsque tête d'ananas arriva devant lui avec une certaine vitesse. Le vieux Joe fut surpris, il devait le reconnaitre mais pas étonné au point de ne rien pouvoir faire. Son pied arrivait droit sur son bras droit, pas question qu'il arrive à le frapper, il recula d'un pas laissant son pied brassé l'air devant lui, par contre, il ne put rien faire par rapport au deuxième coup de pied qui frappa sa main gauche, la douleur fut vive mais tolérable. Il tenta un dernier coup, coup de pieds joints, Joe roula sur la gauche par deux fois pour éviter cela. Le bougre était vif mais manquait un peu d'imagination, il avait était un peu trop prévisible, chose qui arrangea bien Joe en fait. Regardant furtivement l'endroit où était planté désormais le poteau, il remarqua l'absence de l'homme-chèvre, il ne put que sourire en voyant cela, Ryuuk allait tâter du sabot...

_ C'est quoi le rapport entre être un homme et être roux mon pote? Tu crois que je te dénigres car t'as la tignasse couleur rouille? J'ai bien eu les cheveux gris argent toute ma vie et j'en chiale pas, j'en tiens mon surnom de l'Argenté et voila...

Il fouilla dans sa sacoche tout en parlant et il en sortit deux balles. Il s'écarta alors sur la droite et frappa la première avec sa batte, visant la tronche d'ahuri du rouquin. Vitesse, force et précision telles étaient les caractéristiques de cette frappe, inutile de dire qu'un homme normal se retrouve avec une sacrée commotion s'il la prend dans la gueule. Il enchaina de suite sur une autre balle qu'il envoya quelques secondes après l'autre mais visant cette fois-ci le torse du pirate. La balle n'était pas plus dangereuse qu'une pomme propulsé par un canon, donc oui ça fait mal mais pas plus. La spécificité de cette balle était qu'elle créait un écran de fumée lorsqu'elle explosait et justement elle explosa cachant Ryuuk à Joe. Joe espérait que le capichèvre des Goats ait suivi le mouvement et qu'il castagne bien la tronche d'ananas, il se souvenait avoir déjà utiliser ce stratagème dans le passé, un gros débris dans la tronche puis de la fumée dans la gueule d'un longue-jambe qui avait suivit par le bris de tout ses genoux par l'action du karaté de la chèvre... Joe voulait voir du sang sur la tronche de l'impudent pirate, ça le calmerait un peu. Pendant ce temps la il serait sa main gauche endolori et préparait sa batte sur son épaule pour une future riposte...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Mer 23 Jan - 19:45

Francisco observa l'ananas faire son petit tour en public. C'était une situation incongrue pour le moins. Après tout, n'était-il pas un pirate ? L'homme-chèvre n'avait jamais été un sanguinaire, meurtrier en série et autres maladies qui trône dans son ancienne profession mais quand même...il y avait un juste milieu. Lorsqu'il était pirate, il n'avait jamais fait l'effort de protéger un potentiel public lors de ses combats. Si les passants voulaient jeter un œil sur l'échange philosophique avec paix et volupté qui s’apprêtait à arriver et bien...tant pis pour eux. Quand tu es curieux, t'assumes de goûter au retour de bâton. Non ?

À vrai dire, même maintenant qu'il était corsaire, ces gens ne l'intéressait pas. Bien sûr, il n'avait pas à tuer des innocents, patati, patata mais enfin, s'il se trouve dans la course de son sabot, était-ce vraiment sa faute ? Aussi regardât-il mi-surpris, mi-désabusé le rouquin faire son show. La chèvre se retourna, légèrement ennuyé vers son ami pervers.

-Il est sérieux le rookie là ?

Visiblement oui. Donc il voulait se battre, chargé à bloc, se sentant insulté dans son honneur de fruit mais...il devait d'abord faire le ménage. Si les paroles suivantes ne confirmaient pas son énervement, Francisco aurait pu douter de l'avoir blessé. Le temps que Ryuk finisse son petit manège, le corsaire avait repéré une touffe d'herbe sur le sol non loin et commencé à en arracher les brins pour les mâchouiller et passer le temps. Parlant de nourriture, Joe profita de l'intermède pour rebondir sur les paroles de son collègue.

-Ho tu sais...parfois un peu de terre amène un côté biologique assez sympa. Je veux dire, j'ai bien goûter à l'herbe capillaire de notre géant vert donc bon c'est....

L'Arkham ne put continuer sa phrase qu'un tronc vint dans sa direction. Oui parce qu'à Whyskeay Peak, on plante des bouts de bois dans le sol, comme ça, pour la beauté du truc. Enfin, ils ont bien des espèces de cactus en guise de cimetière alors planter des troncs dans le sol...ça paraît presque normal. Mais revenons au projectile biodégradable. Le corsaire effectua un saut par-dessus, prenant appui sur le bout de bois pour se projeter encore plus haut. La chèvre volante eut tout le loisir d'observer le vieux argenté se faire attaquer par le rouquin. Un combo sympathique de la part de ce dernier qui, bien placé, devait faire pas mal de dégâts. Malheureusement, tout reposait sur les deux premiers coups pour apparemment, créé une faille dans la défense de l'adversaire. Si ceux-ci étaient évité ou contré alors la puissance de l'assaut final devait en être particulièrement diminué... comme venait de le démontrer Joe.

Francisco retomba au sol souplement à quelques mètres des deux humains. Ainsi, Ryuk se trouvait entre les deux corsaires, une cible particulièrement facile pour un feu croisé de shishibukai. L'homme-chèvre ne put s’empêcher de sourire, confiant.



Souvent lui et l'argenté avait combattu ensemble, parfois même l'un contre l'autre. Avec Koh et Leo, les poings volaient souvent pour des broutilles. Ça forge le caractère selon certains. Au bout d'un certain temps, une certaines harmonie se dégage. Ce n'est pas tant des techniques réalisées après des heures et des heures d’entraînement qu'un instinct sur comment va réagir l'autre. Aussi, dès lors que Joe attaqua, attirant probablement l'attention de l'homme-fruit, le shishibugoat couru au corps-à-corps. Son sabot gauche finit par se stopper, effectuant une légère rotation pour amener plus de puissance dans les coups du corsaire. L'instant d'après c'est une quinzaine de coups de poing qui tombaient sur le rouquin. La Goatling était de sortie.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Jeu 24 Jan - 1:02




! Le Vrai Combat Commence !





Ces deux types étaient vraiment très doués et le mot est faible. Ma première attaque avait visé le certain Francisco, l’homme-chèvre qui parlait comme un attardé provenant surement de son côté « Mouton ». J’avais décroché un poteau en bois de ma taille à peu près avec une faible consistance. Je le fis tourner rapidement et je l’envoyai en espérant qu’il allait avoir un coup de barre. L’homme exécuta des mouvements rapides que mon œil ne put suivre clairement mais il contra le poteau et l’envoyais dans les airs rapidement. Je ne pouvais pas le croire. Il avait arrêté l’attaque et le poteau avait été expulsé dans les airs. Je ne m’attardai pas sur l’homme-chèvre du fait qu’il y avait encore le papi a décapité. Je fis ensuite mon combo rapide utiliser pour briser la garde de mes adversaires et en finir avec une attaque qui briserait certainement des os. Mais ce Joe était lui aussi très fort et esquiva aisément mon attaque. Il recula et choppa une batte de Baseball qui était sur son dos. Il voulait peut-être faire une partie. Je me mis dans la position qu’il abordait en assaillant de gagner la partie. Il avait une batte et moi un katana en obsidienne. Qui allait gagner ? Le match battait son plein et la foule criait. Le vent frais et je regardais mon adversaire qui était devant. Il allait frapper fort et il était réputé pour cela. Les commendataires du match étaient épatés et Joe prit une balle qu’il lança très vite vers moi. Une vraie fusée mais je n’avais pas peur. Je savais ce qui m’attendait aujourd’hui en affrontant cette équipe mondialement connu. Un match qui s’annonçait des plus durs. Le terrain tremblait à cause des cris des fans de Baseball et je m’apprêtais à faire quelque chose de spectaculaire. D’un coup de sabre, je tranchai en deux la première balle qui arrivait près de ma personne. Magnifique action en tous cas. Le papy n’avait pas encore fini. Il avait beau avoir le visage défraîchit avec des rides et une barbe grise, il n’avait pas perdu sa vivacité. Enfin, c’était un Capitaine Corsaire en plus d’être un vieux. Il tira une autre balle qui explosa juste devant moi. Un écran de fumée était présent et je ne voyais plus rien de même que l’on ne me voyait pas non plus. L’autre ruminant fonça vers moi et voulu m’attaquer. C’était une manœuvre que j’avais déjà vu des millions et des millions de fois. C’était franchement désespérant de voir des Capitaines Corsaires se rabaisser à ça et j’en profitai pour faire le fort

« Fuuu… Standard comme stratégie »



« DECTECTION »

J’avais bien utilisé cette technique. J’envoyai des ultrasons à la manière des chauves-souris. Ce qui me permettait de « voir » dans le brouillard, dans l’obscurité totale, quand mes yeux étaient momentanément indisponibles ou détecter des adversaires au loin. Le biquet était déjà repéré et je ressentis ensuite son attaque grâce à ma technique. Il envoya des coups de sabot très rapidement et d’un bond, je reculai assez loin pour ne pas me prendre son attaque en totalité. Mon épaule reçu quand même deux ou trois coups mais j’étais à présent dans mon avantage car il ne voyait pas dans cette fumée. Dommage pour lui ! J’avançai d’un pas rapide vers ma cible m’accroupissant un peu pour ensuite dégainer mon sabre vers sa gueule (et oui t’es un animal donc normal que t’es une gueule et non une bouche). Je lui fis une sorte d’uppercut avec le tsuba de Kuroi Ryuu avant de continuer en lui donna un coup de poing rapide et puissant dans le visage et façon à l’expulser hors de la fumée. La foule était étonné quand je ressortis sans blessure externe et je fis de façon à ne pas qu’ils puissent voir que je souffrais à l’épaule. La fumée se dissipa quand je regardai du coin de l’œil l’autre vieux derrière. Une tactique rapide, sans imagination et ils n’avaient pas encore comprit que je n’étais pas quelqu’un de normal. Je rengainai mon sabre en m’avançant un peu vers le corsaire chèvre en souriant sous l’applaudissement de la foule que le combat excitait.

« Vous avez vu ? Cheveux de Braise a pu contrer Francisco Arkham dans la fumée et on dirait qu’il n’est même pas blessé. Il est si fort que ça ? »

« Mais non je pense que Francisco et Joe le teste c’est tous ! »



« Dit pas de connerie, Sawayoshi est fort on le sait tous et franchement moi je pense qu’il peut rivaliser ! »

« Du Popcorn !! Qui veut du Popcorn ? »

La foule parlait encore et encore mais cela ne me dérangeait pas du tout. J’entendis ce qu’ils disaient et j’étais enchanté même si j’envoyai un regard noir vers celui qui ne m’encouragea pas. Mais bon, ce n’était qu’une petit frappe et rien d’autre ce mec. Bref, le Corsaire Francisco était toujours devant moi et je m’assurais que l’autre ne bougerait pas d’un poil avant mon attaque. Je pris un léger sourire avant de de me craquer les doigts et le cou et je pris un ton moqueur pour mettre le honte à ce type.

« Alors la brebis, tu nous fais quoi là ? Pas toi qui affirmais que t’allais me casser la gueule aisément ? Le truc c’est que vous n’avez pas encore comprit que je n’étais pas quelqu’un de normal HAHAHA ! Même dans la fumée t’es un minable ! Maintenant je suppose que tu rêves que le vieux derrière vienne t’aider hein… Vous allez me faire un duo et m’éclater c’est ça ? Bon, bah autant t’éliminé de suite, histoire d’annuler l’éventuelle duo !! »



« SONG IMPACT »

D’un geste rapide, Je m’accroupis un peu et je balançai la phalange de ma main droite en direction du ventre de l’homme-cabris. Mon attaque était rapide, précise mais non spectaculaire à première vue. Ce n’était pas un simple coup phalange enfin, il y avait un petit plus. Une attaque en deux phases. La première était de donner un coup avec force pour propulser mon adversaire plus loin. La deuxième était d’envoyer une vague d’onde avec une fréquence vraiment puissante quand ma main allait heurter le ventre du Capitaine Corsaire. Je visai son estomac et si mon attaque avait fait mouche comme prévu, il aurait l’estomac qui aurait vibré fortement et serait pris de grand rejet de sang par la bouche et de vomissant ainsi que des blessures internes. Une technique que j’appréciais et que j’utilisai principalement sur le cœur ou l’estomac ou le foie car c’était les organes les plus fragiles. La vague sonore traversa le corps de celui-ci sans pour autant le crever son dos. Les ondes étaient un peu visibles quand ils avaient une certaine puissance et je pouvais exécuter cette puissance. Le jet surpris la foule et grâce au coup de phalange, mon adversaire était normalement propulser plus loin. Le combat allait vraiment commencer et je m’attendais à ce que l’on m’attaque. Mon épaule me faisait toujours mal et je n’étais pas du tout confiant. Ce n’était qu’un air que je me donnais pour amuser la foule, je savais que je n’allais pas rigoler aujourd’hui et que ça allait faire très mal.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Jeu 24 Jan - 15:20

Joe avait l'impression d'être dans une arène de gladiateur (non ce n'est pas la fameuse phrase du film bien connu : Joey aimes-tu les films de gladiateurs?), le public qui s'était amassé dans la rue proche du bar avait formé en fait un cercle d'une bonne trentaine de mètres de diamètre autour d'eux... Sincèrement vingt mètres... C'était ridicule, Ryuuk prenait-il donc les deux Shichibukai pour des bisounours ou quoi? En en coup Joe pouvait tuer dix personnes sans le vouloir en tentant d’assommer tête d'ananas...

_ T'appelles ça une distance de sécurité Frameto? En trois coups on pourrait tuer quinze personnes sans le vouloir... Et si vous reculiez un peu Messieurs Dames!

Il brandit sa batte devant lui et donna un coup horizontal droit devant lui et un autre sur sa gauche. Les deux coups vifs et puissants créèrent deux vagues d'air qui poussèrent sèchement les gens en arrière sur une bonne quinzaine de mètres en plus. Joe n'avait pas trop poussé ses coups pour ne pas faire de blesser mais si les spectateurs avançaient encore il ne serait peut être pas aussi gentil que la...

_ Pour votre sécurité Messieurs Dames, veuillez ne plus vous avancer, nous ne garantirons plus votre sécurité maintenant...

Il fixait maintenant le pirate ananas qui contrattaqué sur l'homme-chèvre, il semblait ne rien avoir. Francisco avait-il raté son coup? Au départ Joe le crut mais il ne détecta pas l'embarras sur les poils frontaux de son ami et surtout il vit une chose invisible pour les novices, le pirate effectuait pas totalement ses gestes de l'épaule gauche, c'était une chose minime mais Joe et sa vision de vieux loup de mer l'avait remarqué au grand dam du pirate à la chevelure rouge. Le coup qu'il porta à la biquette était étrange lui aussi, Joe ne comprenait pas comment un coup tel que celui-la même si le mec qui l'avait porté était aussi fort puisse avoir autant de puissance. C'était bizarre puis il repensa à ce qu'il avait dit, pas normal, nom de technique song? Étrange... Un coup vibrant? Des ondes? Le fruit des ondes ça existe? En fait il s'en branlait presque, il voulait juste voir le rouquin à terre maintenant.

_ Quelqu'un de normal? Tu crois qu'on est normaux nous aussi? T'as un homme-chèvre devant toi et un barbu argenté sur ta droite... Tu dois pas voir cela tous les jours. Haha!

Il sortit une nouvelle balle de sa besace, c'était en fait une sphère d'acier avec plusieurs piques sur celle-ci. Il la tendit devant lui et la lâcha pour venir la frapper avec sa batte. La balle piquante d'acier fusa droit sur le rouquin, Joe avait visait son torse. Il prit ensuite impulsion sur ses jambes et se mit à courir à toute vitesse vers le pirate. Après quelques instants de course, il était sur lui. Il allait goutter de la Bertha.

_ Art of the Baaatt!!

Il donna un premier coup rapide et net au niveau du genou droit du samurai pour pouvoir lui briser si possible. Puis il remonta la batte en direction du ventre, batte tendu en diagonale, il porta un geste similaire à un coup d'estoc pour lui frapper l'estomac d'un coup violent. Faisant un tour sur lui même, Fosters tendit sa batte poru ensuite stopper sa révolution et venir frapper l'ananas route en pleine poire. S'il se mangeait ce coup la, c'était ses dents qui volerait devant les yeux du Shichibukai. Joe espérait que la chèvre n'avait pas grand chose, le coup de Ryuuk avait l'air d'avoir été bien méchant...

_ Bicket si tu meures aujourd'hui, je peux me faire un gilet avec ta peau? Je ferais les coutures de la pièce avec les cheveux de l'ananas si tu veux, ca fera un joli duo rouge et blanc. Hahahah...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Mar 29 Jan - 1:18


Francisco avait eut beau sentir ses poings percuté sa cible, la prise de parole de ce dernier le laissait sur un mauvais pressentiment. « Détection ». Ryuuk pouvait-il réellement voir au travers la fumée ? Le coup de tsuba qui finît de percuter son menton confirmant ses craintes. Le coup de poing qui suivit, l'envoyant voler sur plusieurs mètres avant de se ramasser dans la terre sèche finit par achever ses suspicions. Il avait sous-estimé le rouquin, clairement. Sous ses lunettes de soleil, le caprin plissa des yeux, méfiant tandis qu'il crachait un filet de sang au sol en se relevant.

-Tss!

Par contre, le fait de s'être trompé sur le bonhomme l'agaçait prodigieusement. Son côté grande gueule encore plus. Bien en appui sur ses sabots, l'homme-chèvre se replia légèrement sur lui-même, ne lâchant pas son adversaire du regard. Aussi, lorsque ce dernier attaqua de nouveau, le shishibukai sauta de côté pour esquiver l'assaut. Le Jumpu » pour ne pas le nommer résidait autant dans les réflexes de son utilisateur que dans sa capacité à lire les mouvements ennemis. Lorsque Ryuk vint pour frapper la chèvre, cette dernière s'écarta d'un bond, son bras formant un arc de cercle au-dessus de celui de son adversaire, son corps s'éloignant presque au ralentit du point d'impact. Les secondes semblèrent durer des heures tandis que les deux corps s'éloignaient centimètre par centimètre.

Le mouvement défensif contient normalement plusieurs sauts pour une attaque fournie similaire à la Goatling. Dans le cas présent, les sauts suivants n'eurent comme seul but que d'agrandir la distance entre les deux combattants. Une froide sueur descendit le long du dos poilu du corsaire. Son bras gauche, celui-ci ayant été le plus proche de la ligne d'attaque tremblait encore. Deux côtes lançaient des signaux de douleurs alors que Francisco était sûr que Ryuk avait frappé dans le vide. Étaient-elles cassées ? Il n'en savait rien mais aucun doute qu'elles avaient été étrangement touché.

L'homme-ananas possédait un pouvoir particulier, c'était sûr. Mais d'où lui venait-il ? Et comment agissait ce dernier ? Les fruits du démon étaient courants sur Grand Line mais le shishibukai avait vu bien d'autres terribles pouvoirs n'ayant rien à voir avec cette nourriture désagréable. Ses yeux n'étaient plus que deux fentes dorénavant, la machinerie de son cerveau s’agitant à toute vitesse. Revenir directement au corps-à-corps sans stratégie serait stupide. Aussi, lorsque le vieux Joe prit le relais, attirant l'attention du pirate, un grand sourire vint se placer sur le visage de la chèvre.

Le corsaire suivit le mouvement. L'ananas pouvait autant esquiver que contrer la balle hérissée de piquants, le shishibugoat serait là, derrière pour reprendre l'assaut. L'homme-chèvre sauta dans les airs, son sabot volant pour venir frapper de voler le projectile de l'argenté. C'est l’avantage d'avoir une jambe forte et des sabots solides. Il en faut plus pour les blesser sérieusement. Certes, le choc fait mal mais après avoir répété ce mouvement des centaines et des centaines de fois, le corps s'endurcit. Alors qu'il retombait doucement au sol, pliant ses jambes et prenant autant appuis sur ces dernières que sur ses deux mains, le caprin repartit à l'assaut : la véritable attaque dans cet enchaînement. Armant son poing, enracinant son sabot dans le sol pour apporter plus de force, il frappa, visant le torse du rouquin.

Tout le sel du goat Canon résidait dans le fait qu'il ne frappait pas les surfaces extérieures de la cible. En clair, il visait directement les organes, délaissant les muscles et la peau. Une attaque qu'on pourrait considérer comme vicieuse, déloyal. Mais n'était-ce pas là la réputation des corsaires de toute façon ? Le Shishibukai croisa les bras sur son torse, le regard dur derrière ses lunettes, l'attitude hautaine envers sa cible. Même s'il ne le dominant que de quelques centimètres en temps normal, ici et maintenant, le caprin se sentait infiniment supérieur.

-Soit pas arrogant, Rookie, ce n'est que l'échauffement.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Mar 29 Jan - 3:36




! Un duo Monstrueux !





Je me retrouvais dans un combat vraiment palpitant mais en plus très effrayant. Nous étions trois forces de la nature et j’étais le plus beau en plus. L’homme à la batte qui était un vieux venait d’envoyer un nuage de fumée par l’intermédiaire d’une balle et l’homme chèvre se hâta dans celle-ci pour me frapper avec des coups de sabot. Une vieille ruse que j’avais contrée en utilise ma technique pour voir quand mes yeux sont limités. J’esquivai 3/4 de l’attaque car mon épaule prit des coups. Je frappai l’adversaire à coup de tsuba et de coup de poing qui le fit valser vers l’arrière mais je n’avais pas fini. La foule était excité et je voulais montrer ma puissance alors j’enchainai alors une technique qui allait faire très mal. Mais un corsaire restait un corsaire. Il avait beau être un pauvre mouton sans cervelle, c’était tout de même un Capitaine Corsaire. Les gens qui faisaient peurs rien qu’en entendant leurs noms. Il fit un bond vers le côté et mon attaque ne toucha qu’à demi. Un gout d’inachevé dans ma bouche et je voulais en finir avec ce mec. Il était à présent à ma droite et je ressentis un objet ronde épineux venir en ma direction. Ma technique détection n’était pas couteuse en énergie et je pouvais la garder longtemps activé pour voir les attaques. À ce moment-là, l’homme-chèvre sauta en direction de celle-ci avant de frapper d’un coup de pied aussi rapide qu’un boulet de canon. Je n’en revenais pas moi-même avec la force qu’il avait shooté la balle épineuse, elle allait me transpercer d’un coup et il n’y aurait plus de Ryuuk dans ce monde ! Hors de question car mon sabre était déjà derrière moi prêt de mon dos attendant l’attaque de pied ferme. Quand celle-ci percuta puissamment la lame en obsidienne de Kuroi Ryuu, je fis un geste brusque et rapide pour envoyer la balle dans les airs et ainsi éviter une mort certaine. Je me débrouillais bien pour le moment mais les corsaires aussi. Alors, je me retournai pour regarder en face les deux adversaires quand Francisco rapidement projeta un coup de sabot directement vers mon torse mais celui-ci était différent de ses autres coups. Il ne semblait pas faire mal à première vue car il était assez faible en force mais à quoi pouvait donc il servir ?

Aucune idée mais par prévention, je reculai juste un peu quand le coup qui était devenu un peu moins efficace car j’avais écourté son point d’impact me toucha le torse ou plus précisément mes poumons me coupant la respiration d’un coup. Je suffoquai littéralement quand je vis l’autre vieux baseball-man venir en ma direction et me frappa le ventre avec sa batte ce qui me propulsai vers le mur l’explosant au passage laissant un épais nuage de fumée. J’étais juste qu’au fond du restaurant que j’avais défoncé le mur et il y avait des gens. Ils décampèrent quand ils virent un pirate et le combat imminent qui se déroulait. Mais j’étais toujours vivant, je n’étais pas dans les vapes et j’avais retrouvé la respiration même si mon ventre me faisait très mal. Je saignai de la bouche fortement et alors que les deux dernières personnes voulaient partir, je tenus alors leurs pieds pour les retenir ayant un plan derrière la tête. Le nuage de poussière du à ma collision était toujours là et sans que l’on puisse me voir, j’envoyai rapidement les deux hommes ainsi que mon sabre juste vers Francisco enfin plutôt Joe qui était derrière. Ils ne pouvaient pas voir les visages des deux hommes car mon lancé était rapide et que l’on ne pouvait voir le visage des hommes que de très près. C’est alors que mon sabre passa juste au-dessus de la tête de Mouton-Man pour se planter juste devant Joe. Foster recevait donc deux mecs et serait intrigué par un sabre planté rapidement juste devant ses bijoux de famille. Francisco lui serait distrait et déconcerté par mes lancés et c’était vraiment le parfait moment pour lui faire sa fête bien mérité et me venger de sa précédente esquive. Il ne semblait pas m’avoir vu venir et j’étais déterminé à le faire payer son arrogance ! Je fis exactement la même attaque pour montrer qu’il fallait rester sur ses gardes avec moi sauf que cette fois-ci, je marchai sur son pied (sabot) droit pour ne pas qu’il bouge et le tenus sa main droite aussi. Ma main gauche était libre et je le plaquai sur mon adversaire voulant à tout prix le fumée !

« J’vais pas te rater cette fois ! »



« SONG IMPACT ! »

D’un geste rapide, Je m’accroupis un peu et je balançai la phalange de ma main droite en direction du ventre de l’homme-cabris. Mon attaque était rapide, précise mais non spectaculaire à première vue. Ce n’était pas un simple coup phalange enfin, il y avait un petit plus. Une attaque en deux phases. La première était de donner un coup avec force pour propulser mon adversaire plus loin. La deuxième était d’envoyer une vague d’onde avec une fréquence vraiment puissante quand ma main allait heurter le ventre du Capitaine Corsaire. Je visai son estomac et si mon attaque avait fait mouche comme prévu, il aurait l’estomac qui aurait vibré fortement et serait pris de grand rejet de sang par la bouche et de vomissant ainsi que des blessures internes. Une technique que j’appréciais et que j’utilisai principalement sur le cœur ou l’estomac ou le foie car c’était les organes les plus fragiles. La vague sonore traversa le corps de celui-ci sans pour autant le crever son dos. Les ondes étaient un peu visibles quand ils avaient une certaine puissance et je pouvais exécuter cette puissance. Mon adversaire devait être propulsé mais comme je le tenais donc l reste là. Il allait sûrement tomber après mon attaque et je le lâchai me dirigeant rapidement vers ce Joe quand d’un coup, mon ventre et mes poumons me transmirent une douleur des plus monstrueuse et malheureusement, on pouvait bien le remarquer et c’est alors que je pris mon sabre embroché dans le sol et que je fis un geste de tranché rapide et précise. La douleur était passagère mais très forte mais je ne voulais pas perdre ce combat c’est pour cela qu’après avoir touché le tsuba de mon sabre en le prenant au sol, j’envoyai une vague d’onde pour augmenter la puissance de celle-ci et quand je frappai Joe, l’attaque devait être beaucoup plus destructeur qu’un simple coup de sabre mais le problème à présent était que ma défense avait disparu et que j’étais dans la gueule du loup prêt à me faire manger !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Mar 29 Jan - 10:58

Joe n'avait pu que sourire en voyant Francisco jouait une nouvelle fois au Cloud Soccer avec l'un des projectiles qu'il avait lancé. Il fallait dire que c'était un vieux réflexe, une vieille technique qu'ils avaient combiné à force de se battre ensemble. La suite fut que le rouquin se mangea la grosse Bertha dans la panse et il en fut éjecté contre un mur qui céda sous le choc. De longues secondes passèrent, cela voulait dire que l'homme ananas était surement bien touché, on entendait clairement les personnes se situant dans le bâtiment où il s'était fracassé se mettre à hurler. Deux masses noires sortirent de l'écran de poussière qui était en fait le trou causé par l'impact. Ryuuk sous-estimait clairement la vue du Capitaine Corsaire ainsi que ses réflexes... Il fallait dire que la barbe grise ça le faisait bien plus vieux que son âge mais le croyait-il déjà à moitié aveugle? Les masses qui se dessinèrent en silhouette humaine s'approchaient à grande vitesse, il serra sa batte dans sa main droite et la mit en arrière. Il voulait jouer? Il allait jouer avec. Il rabattit son arme sur le premier corps et l'envoya s'encastrer dans le sol de la rue. Tournant ensuite d'un quart de tour , il remonta sa batte pour frapper le deuxième corps. Le corps du pauvre homme rebondit et Joe l'envoya par dessus la tête de son ami caprin pour un retour à l'envoyeur. L'oeil de Joe était vif et son sens de la visée était une chose phénoménale, le pirate n'allait pas tarder à s'en rendre compte lorsqu'il se prendrait le cul du gars sur la tronche. Justement un autre objet arriva et Comme par magie il se planta juste devant les jambes de Joe mais pire encore en plein dans la cuisse du premier type qu'il avait encastré dans le sol.

_ Désolé mec, c'est Ryuuk le responsable.

Joe n'attendit pas la suite des événements, il arma sa batte en arrière une nouvelle fois et concentra sa force dans ce qui allait être un coup unique. Je devais prévenir Francisco de la suite des événements.

_ Hey Bicket, fais gaffe voila Koh Lhaire! Silver Waaaaveeee!!!

Il rabattit sa batte d'un coup en avant, la force du coup et sa vitesse d'exécution fit que cela créa une sorte d'enorme bourrasque de vent qui alla frapper le bâtiment où s'était encastré Ryuuk juste avant. Le coup visait en fait la partie se trouva à environs 4 mètres de hauteur, la ou se tenait en fait le plancher de l'étage. C'est avec fracas que la bourrasque frappa cette partie qui s'ébranla avant de se faire souffler, le deux étages du bâtiments commencèrent alors à s’effondrer sur le rez de chaussé et les gravats basculèrent pour venir s'effondrait sur les tronches de Ryuuk et Francisco... Joe espérait que l'homme-chèvre avait compris son message. Il avait repassé sa batte sur son épaule droite lorsque Ryuuk apparut devant lui pour reprendre son sabre avec une belle vélocité. Joe eut le temps de reculer d'un pas pour éviter les plus gros dégâts, la lame du rouquin vint alors lui lécher le torse en provoquant un sillon sanglant sur ce dernier. Le coup avait était freiné par le fait que la cuisse embrochée sur la lame avait créé une gène et c'est dans un cri de douleur effroyable que Ryuuk l'avait extirpée en tranchant la dite cuisse de moitié... Pauvre homme, pauvre victime de pirate... Joe avait mal sur le coup mais il n'allait pas laisserla douleur le gênait, il avait le pirate à porter de main ou plutôt de batte.

_ Ca sent le roux-chiche pour toi! In Your Faacceee!!!

Il abattit sa batte en plein dans la gueule du rouquin dans un coup franc et sans chichi, puissance et violence réuni dans un coup net et sans bavure. Un classique mais inévitable coup de Bertha. Ryuuk ne devait pas pouvoir faire grand chose contre cela, c'était à bout portant. Joe lui recula ensuite et passa sa main sur son torse ensanglanté, il retira alors sa houppelande, se retrouvant le torse nu. On pouvait clairement voir qu'il ne possédait pas un corps de vieillard.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Mer 13 Fév - 14:37

Francisco croisa les bras, attendant que le pirate fruitier veuille se relever. Partit tête la première dans un restaurant sans importance, il avait fait fuir de nombreux clients. Le caprin en profita pour se retourner vers Joe, un air ennuyé dessiné sur son visage de chèvre. Son oreille gauche tourna sur elle-même, s’orientant vers le point de chute de Ryuuk. L'oreille suivit bientôt le mouvement avant que les lèvres du shishibukai se mettent à siffloter un petit air datant de quelques décennies déjà.

-It's Raining meeeen...


Mais pas le temps de chanter plus longtemps que les hommes de la chanson passait non loin de l'Arkham apparemment pour percuter le vieux non loin. Suivit un sabre passant dans une trajectoire courbe au-dessus de la chèvre toujours vers Joe. Le corsaire fit une petite moue perturbée par la situation. Pourquoi ne l'attaquait-on pas ? Mais visiblement le dieu des chèvres répondit à sa prière qui n'en était pas une vue que le pirate ananas ne tarda pas à revenir auprès de lui, prêt à en découdre. Aussi, dans un instant d'orgueil surréaliste, le Shishibugoat ne bougea pas.

Sourire supérieur sur le visage, il écarta même les bras pour montrer au rookie qu'il ne se défendrait pas. Bien sûr, c'était une terrible erreur et la douleur qui le percuta fut à vrai dire assez impressionnante. De fait, Francisco dur serre les poings aussi fort que possible pour encaisser l'attaque. Une petite « tricherie » pour ne pas mettre un genou au sol de surprise. Son cœur battait la chamade et il sentait le sang dans sa bouche, probablement qu'il s'était mordu alors qu'il se crispait d'autant plus.

Pour autant, ce n'était pas son premier combat. On ne devenait pas l'un des sept Shishibukai par simple orgueil et vêtement repassé. Pour être tout à fait franc, il aurait pu reculer voire tomber si son assaillant ne l'avait pas retenu. Intérieurement, il sourit. L'ananas n'aurait pas la satisfaction de se voir gagnant, ne serait-ce qu'un moment...à cause de lui-même.

C'est, alors qu'il était dans ses pensées, rigolant de son adversaire, que Francisco observa, surpris, Ryuk le lâchait pour aller attaquer Joe plus loin. Il en était tellement choqué qu'il manqua même de rigoler. Était-il complètement idiot ? Tourner le dos à un ennemi, ne pas s'assurer de son avantage pour continuer l’offensive . Le corsaire renifla d'une manière méprisante. Si le pirate voulait être aussi téméraire dans ses actions, tant pis pour lui. Après tout, il aurait pu vivre une petite vie tranquille s'il n'était n'est pas venu importuner le seul shishibukai en charge de récupérer sa tête. Néanmoins, malgré ces résolutions, la chèvre dut attendre un peu. L'assaut du rouquin ne s’était pas fait sans dégâts et l'homme-chèvre préféra rester immobile un moment, le temps que les vertiges et l'arrière-goût de vomir dans sa gorge disparaissent. Son regard lui par contre, restait toujours en mouvement, suivant les actions de sa cible puis celle de Joe. Un sourire confiant se dessina sur ses lèvres lorsqu'il vit l'ouverture.

Francisco se mit à bondir plus que courir. Un saut, deux et le troisième l'envoyait droit sur ryuuk, les deux sabots en avant pour fracasser son corps d'ananas. Un assaut direct, brutal et dévastateur. Mais surtout, un assaut qui n'était pas terminé. À peine avait-il reposé les sabots par terre qu'il tournait sur lui-même, imprimant un fort effet de rotation pour augmenter la puissance de son attaque : la chevrotine. Une attaque particulièrement efficace car elle frappait aussi bien les muscles que les organes de l'adversaire.
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Mer 13 Fév - 23:44




! Un Combat Excitant !


Ce combat était aussi excitant que celui que j’avais mené avec le Vice-Amiral Byakkura Makkura et l’autre Supernovea Edward V. Rozenkreuz ! Quand j’envoyai les deux types sur Joe D. Foster ainsi que mon sabre devant lui, je courais à toute vitesse vers L’homme-Chèvre quand celui-ci fit un sourire bien trop confiant et qu’il leva les bras me laissant le champ libre pour une attaque. Il était confiant et bien trop confiant et cela m’agaçai énormément. J’envoyai alors une puissance onde sonore dans son estomac et je laissai celui-ci au sol crachant le sang et vomissant quand je me dirigeai vers Joe, prit le sabre et je le tranchai au niveau du torse avec une fréquence forte dans le sabre ce qui aggrava la blessure mais cette attaque était faible comparé à ce que j’avais fait subir à Francisco et d’un coup, le vieux aux tifs grisâtres prit sa batte et il envoya celle-ci vers moi quand je me fis shooté d’un coup vers les décombres du bar et je m’écrasai alors salement au sol. Ces types étaient forts mais ce n’était pas tout car au moment où je me remis assis reprenant mon souffle, la mâchoire défoncé, je vis l’homme chèvre courir en ma direction au faire un saut pour finir par recevoir deux coups de sabot dans le torse ce qui me propulsa vers un mur où je m’encastrai sauvagement. Mais par un heureux hasard et une chance incroyable, j’étais blessé et je tombai alors au sol épuisé quand je vis le coup de poing du Corsaire s’abattre sur le mur et j’étais censé être là ! Un trou se forma et je sus que j’avais échappé de très prêt à la mort ! C’est alors qu’en ramassant un morceau du mur au sol, je l’envoyai dans la face de l’homme chèvre pour faire celui-ci reculer me donnant le temps de me relever. Je pris alors un petit sourire en empoignant mon sabre en regardant les deux terreurs devant moi. De très respectables adversaires !


« Vous êtes doués bande d’enfoiré… enfin, des capitaines corsaires donc c’est normal en fait ! J’vais vous faire par d’un truc. Il y a quasiment deux mois, j’ai affronté un type du nom de Byakkura Makkura qui est devenu Amiral de la Marine maintenant à ce qu’on dit avec un certain Edward V. Rozenkreuz ! J’ai appris énormément de chose pendant cette entrevue mais je vais vous le montrer dès à présent ! J’ai fait le malheur de vous sous-estimer mais vous aussi, vous avez aussi fait cette énorme erreur ! AHHAHAHAHAHHA !!! »


D’un coup, en envoyant une onde énorme vers mon sabre, il était entré dans une énorme résonnance et on pouvait voir une bulle sonore se former autour du sabre quand d’une tranchée, j’envoyai une énorme vibration qui faisait étrangement pensé à une lame d’air ! Un son strident se libérait de celle-ci et elle fila très vite en direction de Francisco ! Si celui-ci était touché, son corps serait envahi par une vibration énorme et ses organes seraient touchés assez sévèrement ! J’étais moi aussi très fatigué et il ne restait pas beaucoup de temps pour clôturer ce magnifique combat. Je fronçai les sourcils en regardant Joe qui semblait en forme ! Il fallait le mettre dans un état aussi grave que Franc et je pris un grand sourire avant de prendre une respiration et un concentration puis d’un coup, une onde se propagea par mes pieds et je criai le nom d’une technique !

« Song Road !! »

D’un coup, un choc se fit sentir au sol et j’avais disparu ! On ne me voyait plus, j’étais parti à toute vitesse grâce à une technique de déplacement inspiré de cet Amiral Byakkura Makkura. Mon déplacement était si rapide que l’œil humain était trop faible pour me percevoir ! On pouvait comparer cela à un soru de base sauf que celui de Makkura était beaucoup plus puissant ! J’apparus alors derrière Joe quelques secondes plus tard, le sabre dégainé avec une onde énorme à l’intérieur. J’avais tenté de la trancher mais le coup était rapide donc je l’avais sûrement touché ! Je ne bougeai pas ! Le regard noir, un silence énorme dans la foule ! J’absorbai le son dans mon sabre avant de le rengainer et de regarder mes adversaires en me tournant pour voir s’il était toujours en vie !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Jeu 14 Fév - 16:01

Francisco avait sorti l'artillerie lourde et c'était le cas de le dire, double sabotto enchainé par sa chevrotine c'était vraiment une chose destructrice. Le pauvre rouquin ne put que se manger les sabots de l'homme-chèvre, ce qui créa un large sourire sur les lèvres entourées de poils d'argent du Shichibukai. Son sang coulait de l'entaille qu'il avait maintenant sur le torse mais comme il le dirait après, il en avait vu des bien pires dans son passé. Fosters regarda l'Arkham avec un air dépité, décidement ce pirate était encore plus abruti que ce que sa coupe de cheveux laissé imaginer. L'imaginer se dressa comme il le fallait et vint poser sa batte devant lui, les deux mains sur le haut du manche, il avait une position de prestige, tel un grand sage il allait parler.

_ Sous-estimer? Sache cheveux de flammes que je ne t'ai jamais sous-estimer même si t'étais roux... T'es encore bien jeune crois-moi, et il ne faut jamais croire à l'attitude sure ou hautaine de ton adversaire... J'ai de l'expérience, cela fait vingt piges que j’écume les mers gamins mais crois-moi si c'est bien une chose que je fais pas c'est sous-estimer qui que ce soit... Tu t'es encore fait avoir... Tête d'ananas...

Tête d'ananas laissa ce qu'on pourrait appeler l'assaut final et c'est sur Francisco qu'il commença. Joe compris le danger pour son ami et il leva alors sa batte aussi bite qu'il le put en direction du ciel.

_ Par la puissance du crane ancestrale, je détiens la force toute puissante!


Il rabattit avec violence Bertha en ayant chargé tout sa puissance dans ses bras et sa batte. Il venait d'utiliser sa plus puissante technique actuelle, Titan Arm. Le sol explosa au contact de la batte, il se fendit sur une trentaine de mètre de longueur dans un sillon de trois quatre mètres de larges, le sol se souleva en centaines de morceaux de pierre qui furent alors projeter en l'air créant ainsi un rempart devant l'homme chèvre, mais ce n'était pas tout. Ryuuk était dans le champ d'action de la technique et des pierres venaient alors dans sa direction pour venir le frapper avec force et fracas. Touché ou non, Joe ne savait pas ce que Ryuuk avait ou si Francisco avait été sauvé par son intervention. Ce qu'il savait c'était que le rouquin était déjà sur lui, il disparut. Disparut? Ce mec connaissait le Soru? Joe n'avait pas le temps de réfléchir, il ne fit que ce qu'il pouvait faire pour se défendre. Il releva sa batte et commença alors à tournoyer sur lui même tel une toupie humaine, agita les bras pour déplacer sa batte en même temps. Les deux techniques se rencontrèrent dans un fracas sonore ressemblant à un bang supersonique. Joe fut alors projeté plusieurs mètres en arrière, une nouvelle lardasse recouvrait son torse, laissant une gerbe de sang en l'air pendant qu'il voltigeait. Il retomba sur le sol et glissa sur ce dernier. Il se stoppa et resta quelques secondes étendues sur le sang. Il se mit à rire malgré la situation et la douleur. L'attaque du rouquin l'avait touché mais sa propre technique avait diminué d'une bonne moitié les dégâts qu'elle aurait pu lui faire. Le pirate se croyait trop confiant et c'était ça sa perte.

Il se releva avec quelques difficultés, il tenait toujours sa batte dans sa main droite. Il se dirigea vers Ryuuk et s'arrêta. Avec le bout de sa batte il souleva sa grande veste noire qui s'était envolé de dessus son corps, il passa son arme par dessus son épaule droite avec toujours au bout sa veste, on aurait dit qu'il portait en fait un étrange baluchon noir qui trainait presque par terre. Le combat était fini, si Ryuuk ne l'admettait pas, cela voulait vraiment dire qu'il était un imbécile. Joe prit la direction du bar où il était en compagnie de Francisco au départ et y marchant jusqu'à atteindre le comptoir, il posa sa houppelande sur le tabouret à coté de lui et malgré la perte de son sang il commanda au barman qui semblait trembler de peur devant les blessures du Capitaine Corsaire.

_ Files moi une bouteille de whisky!


Le barman s’exécuta et tendit la première bouteille du liquide ambré qu'il avait à portée de main. Joe retira le bouchon avec ses dents et en but de grosses goulées laissant sa bouche déborder et répandre l'alcool sur les grosses taillades de sa poitrine. Il grimaça tout en buvant puis il reposa la bouteille vide sur le comptoir. Debout, il ferma les yeux et s’endormit ainsi, le repos du guerrier, le repos de la victoire en son sens...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Dim 3 Mar - 21:19


Francisco avait bien cru que lui et Joe étaient venu à bout du rookie. Malheureusement, son propre combo n'avait pas eu autant d'effets qu'escompté. Chance ou Talent ? Il ne saurait le dire. Le résultat était que le rouquin avait réussi à éviter une partie de son assaut. Voilà de nombreuses minutes que le combat faisait rage, la foule s'éloignant de plus en plus pour ne pas être prise dans le feu croisé des trois personnages un peu trop barrés à son goût. De ce qu'il en estimait, la chèvre se voyait gagnant avec son vieil ami pervers. Il fallait avouer qu'en deux contre un, tout de suite, c'était bien plus simple.

Cela sentait la fin, clairement. Probablement que là fut l'erreur du caprin. Se relâchant, ne prenant pas le temps de mettre fin à l'existence du pirate fruité, il eut même la suffisance de se retourner vers son collègue Shishibukai pour s'adresser à ce dernier. Un léger mouvement au coin de son œil accompagné par le bruit de vêtements raclant le sol l'avertit que son adversaire n'était pas si abattu que ça. Ce n'est que par réflexe que l'homme-chèvre recula. Il effectua un bond en retrait, échappant à la venue d'un bout de mur brisé que pour mieux voir l'homme-ananas s'armer de son sabre, l'enveloppant dans une étrange bulle.

-Encore ton fruit du démon hein ?

Les mots s’échappèrent de ses lèvres alors même qu'ils les pensaient. Pas encore formulé clairement dans son esprit, son jugement hautain était lâché comme un sceau sur l'existence du pirate. Quel étrange retournement de situation. Un jeu du destin bien ironique. Le premier compagnon de la chèvre était et est toujours un utilisateur de fruit du démon. Nombreux dans le cimetière de pirate étaient les possesseurs de ses pouvoirs magiques, petits miracles dus aux merveilles de ce monde. Pourtant, pour quelqu'un qui avait passé des heures à transformer son propre corps en armes, cela ne paraissait que comme la voix de la facilité. Francisco savait bien que s'il devait trouver un fruit sur sa route, l'envie de le dévorer serait probablement très forte, sans même parler de ses goûts culinaire. Les journaux faisaient les choux gras de ces monstres intouchables ou de ces êtres capables de briser le monde d'un simple coup de poing.

Face à lui, cet homme sans foi, ni loi. Une maîtrise d'onde aussi facile que tendre le bras. Le caprin n'avait pas peur, ne condamnait pas les utilisateurs de fruits du démon, la Colère en étant un bon exemple. Il lui semblait simplement que son adversaire du jour, trop heureux de posséder un tel pouvoir surhumain, ne faisait que se reposer là-dessus. Une attitude presque enfantine et jusqu'à ce qu'on brise son petit jouet magique, il continuera à faire ainsi sans doutes. De fait, le petit monologue qu'il prononça confirma la chèvre dans son opinion. Trop de fierté. Trop d'orgueil mal placé. Le Shishibukai allait remettre l'homme fruit à sa place lorsque ce dernier et son collègue corsaire en décidèrent autrement.

Le premier l'attaqua plus rapidement que ce à quoi il s'attendait. Une étrange technique, encore. Le son qui s'en échappait était particulièrement dérangeant, il évoquait un sabot crissant sur un tableau de vieille chèvre professeur. Une propriété qui, un instant, figea l'Arkham sur place, œil fermé tandis que tous les poils de son corps se soulevaient (et il y en a beaucoup). Le temps de se remettre de son état, le pervers à la barbe argentée avait balancé un amas de rochers entre le rookie et Francisco, la roche encaissant une bonne partie de l'offensive du pirate. Ce qui en restait fut pour autant, assez suffisant pour frapper l'homme-chèvre droit dans l'estomac, y foutant un bordel particulièrement douloureux à cause des coups précédemment reçus.

Le corsaire recula d'un pas puis deux. Une première main vint se placer au niveau de ses abdominaux dans un réflexe stupide pour calmer la douleur. Le mouvement d'après fut une chute à genoux tandis que son déjeuner se décidait à remonter le long de sa gorge. La chèvre resta ainsi, au sol, une main sur le ventre et une l’empêchant de s'étaler comme une merde dans ce champ de bataille improvisé. Sa respiration était rauque et malgré les grandes goulées d'air frais qu'il tentait de respirer, il lui semblait que ses poumons ne voudraient jamais se remplir de nouveau. Lorsqu'il se releva, ce ne fut que pour voir Joe et Ryuk éloigné l'un de l'autre, des traînés dans le sol finissant d'indiquer la rencontre de leurs corps. Le son qu'avait entendu le caprin précédemment complétant l'historique de l'affrontement entre ce qui devait être, l'épée de l'un et la batte de l'autre.

Alors que le vieux fit mine de continuer le combat avant de s'en allez sans un regard pour leurs ennemis, Francisco fit tenter de finir ce qu'ils avaient commencé. La vue de son camarade s'éloignant et du pirate plus loin, le décida de s'aligner sur la décision de son compagnon. Aussi poussa-t-il un soupire désabusé tandis qu'il enleva la poussière s'étant déposé sur ses vêtements. Les quelques mètres qu'il parcourut pour suivre papy pervers l'amenèrent à passer non loin de leurs victimes.

-C'est ton jour de chance Rookie. Profites-en pour fuir, vu le grabuge qu'on a créé, la marine ne devrait pas tarder à débarquer. Tu dis avoir eu affaire à des hauts gradés. Ils ne resteront pas les bras croisés en apprenant... « ceci ».

D'un vague geste de la main, le corsaire désigna l'air d'affrontement dont quelques bâtiments réduit en miettes. Une petite voix dans sa tête lui souffla qu'il ne devrait y avoir que des dommages matériels sinon une soufflante était à prévoir de la part des vieux du conseil. Tournant par la suite le dos à son adversaire, il continua sa route pour rejoindre son ami. Durant tout ce temps, ses sens restaient aux aguets au cas où le rouquin tenterait une manœuvre de dernière minute. Manœuvre stupide mais certains étaient spécialistes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak Mer 6 Mar - 21:02




!Fin du Clash !





Ce combat allait devenir intéressant. Franc était toujours blessé par mes attaques répétitives mais il ne restait pas longtemps sonné. Il m’attaqua avec un coup de sabot puissant qui m’encastra dans le mur avant d’éviter de justesse un coup de poing destructeur. Il explosa le mur et je réalisais alors que je n’aurais certainement pas survécu à son attaque. Par la suite, je devais faire face au deux titans devant moi et je ne pouvais pas gagner deux contre un de front, il fallait battre l’un d’entre eux avant et ma stratégie était simple. Je devais d’abord foutre à Franc une rouste pour le mettre mal pour attaquer Joe et le battre avec la meilleure technique mais je n’avais pas eu l’occasion. Avec cette stratégie, Joe serait neutralisé, Franc affaiblit et il ne me resterait plus qu’à en finir avec lui. Mais il avait une complicité incroyable et me contrait à chaque fois. J’avais utilisé une technique semblable au Soru pour le trancher si vite qu’il n’aurait pas le temps de contrer mais il tourna sur lui-même la batte prête ce qui ralenti ma vitesse pour ensuite amoindrir les dégâts de mon attaque. Ce barbu était fort, terriblement fort et la Chèvre était aussi d’un très bon niveau. Après ça, je vis Joe prendre son haut et partir du champ de bataille ce qui me rageait quand même. Le combat n’était pas encore fini, seule la mort ou le K.O. pouvaient finir un combat et non la fuite comme il venait de le faire. Mais bon, je me concentrai par la suite sur Franc qui ne tarda pas à faire la même chose. Il s’en alla sans aucun remord ni honte me laissant debout sur le champ de bataille comme un con. Je n’en revenais pas, plus loin, il s’exclama vers ma personne. Le mouton m’ordonna de partir car la Marine allait débarquer et me coffrer. Ce n’était vraiment pas mon style de m’en fuir en fait. Je me contentai de sourire avant de ranger ma lame dans mon fourreau. Je me retournai alors vers les habitants qui s’éloignaient à la vue de mon regard. J’avais mal dans tout le corps mais je restais debout sans aucune peur et avec fierté. Je vis alors quelques marins dans le publique. Ils étaient au nombre de sept et avaient regardés notre combat depuis le début. Ils semblaient bouche bée et j’entendis l’un d’eux parler avant de voir les autres faire la même chose

« Vous avez vu, Cheveux de Braise a combattu, il a tenu tête et a fait fuir les deux Capitaines Corsaires

« J’arrive pas à croire ce que je vois… Joe et Franc ont fuient, ce n’est pas possible ! »



« Mais non, vous avez faux, en fait Sawayoshi a demander au deux de partir pour éviter sa défaite… c’est évidant ! »

« Raah toi ta gueule ! Ils n’auraient pas acceptés, réfléchit espèce de Chèvre »

« Hey téma l’autre qui vient de traiter Gille de Francisco ! HIHIHI »

Décidément, il y avait des marins drôles en fait. Bref, tout se passait bien quand d’un coup, un officier d’un grade un peu plus supérieur débarqua et cria come un con sur les soldats qui devaient m’arrêter. Ils étaient surpris et moi aussi. Mais quand ils fient un geste, je mis la main sur Kuroi Ryuu avant de sourire pour les prévenir de ne plus bouger. Drôles mais peureux, le gradé s’avança alors en dégainant son sabre typique de la Marine pour soi-disant faire quelque chose contre moi. Il courait vite et dégainer mon sabre ne servirait à rien et avec le peu de force qu’il me restait, j’activai alors une de mes techniques pour faire régner la peur. Je l’avais inventé il n’y a pas si longtemps pour une chose bien utile. Je voulais faire fuir mes adversaires quand je n’avais pas envie de me fatiguer. D’un coup, je relâchai des ondes par les pieds en voyant ceux-ci remonter vers le ciel créant un effet d’atmosphère lourde et faisant vibrer le sol. On pouvait voir mes yeux rouges et mon visage noir de ténèbres. Je ressemblai à un démon, que dis-je, j’étais le Diable incarné et je vis son visage ressentir la crainte et la terreur.



« Enfoiré, t’as en face de toi un Ryuuk Sawayoshi… tu crois pouvoir faire quoi avec ton petit sabre de bitch ? »

Il freina sa course avant de tomber devant moi les yeux sortis des orbites. Je ne m’attardai point devant lui et je traçai ma route vers ma petite maisonnette dans les quartiers mal fréquentés de Whiskey Peak. Avant de partir, j’entendus l’un d’eux parler d’une mission donnée à Franc pour m’arrêter avec l’aide de Joe. Il avait échoué à sa mission et il semblerait qu’une augmentation de prime pour moi soit déjà en route… enfin je n’avais pas très bien entendu mais mon sourire éclatant était présent comme mes nombreuses blessures que je devais penser à soigner.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Clash sur Whiskey Peak

Revenir en haut Aller en bas

Clash sur Whiskey Peak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Whiskey Peak-