AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Nouvelle recrue [Tanako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Nouvelle recrue [Tanako] Mar 15 Jan - 17:42

La base G8, nommée aussi Navarone, était devenue ma seconde maison depuis quelques temps. Bien implanté au cœur de Grand Line, elle me permettait un nombre conséquent de déplacements de courte durée, peu importe où je voulais me rendre. Je disposais également d’une assez bonne autorité en ces lieux ainsi que des instruments de navigation nécessaire pour prendre le large sur Grand Line. Cela faisait quelques temps que mes camarades continuaient leur route sans moi. Mes obligations envers le Gouvernement ne me permettaient plus de me déplacer comme je le voulais et il fallait que je réponde présent à chaque fois qu’ils me le demandaient. Interférer dans les rêves de mon équipage n’avait jamais été mon désir, j’avais toujours cherché à les protéger et à faire en sorte que tout se passe bien. Mon second prenait mon rôle pendant que je n’étais pas là afin qu’ils puissent continuer leur aventure tandis que je me rendais aux différentes réunions et sur les différentes missions. Une vie compliquée, je devais l’admettre. À chaque qu’il y avait séparation, je ne pouvais m’empêcher d’avoir un petit pincement au cœur, mais les retrouvailles étaient toujours riches en rhum et en surprises.

G8 était donc mon port d’attache avant une possible réunion gouvernementale. Être sous la main de la Marine de cette façon ne me plaisait pas énormément, je devais bien l’admettre, mais je le faisais pour le bien de tous mes fidèles compagnons. Il n’était pas rare de me voir me disputer avec un ou plusieurs soldats, me regardant toujours de travers ou réclamant que je les aide aux tâches quotidiennes. J’étais un pirate à la solde du Gouvernement, mais pas leur chien. Il ne s’agissait que d’un échange de bons procédés. J’étais une force de frappe supplémentaire dans leurs effectifs et j’obtenais toutes sortes de droits qui me permettaient de faire ce que je voulais sans risque de représailles de leur part. Les tuer ne m’aurait donc rien coûté, mais je préférais garder mon calme, évitant tout de même les savons que risquaient de me passer les grosses pointures.

Aujourd’hui était donc une journée banale pour moi, je flânais avec plaisir dans les allées, une bouteille à la main, me dirigeant plus particulièrement vers l’infirmerie où la doctoresse était d’une beauté sidérante. Simuler des rhumatismes ne fut certainement pas la meilleure idée que j’eue, puisque je devais quand même être un combattant opérationnel, mais cela avait permis de nouer le contact et commencer une discussion. Alors que mon charme ravageur avait fait de l’effet, alors que j’étais perdu dans un placard, un jeune soldat, alerté par le bruit, était venu toquer timidement, me signalant que l’on me demandait. Laissant la médecin partir, gênée, j’étais plus déçu que jamais lorsque je me rendis dans le bureau de l’officier. Après avoir ouvert la porte, il n’eut que quelques mots pour moi, me laissant remarquer qu’une autre personne se trouvait dans la pièce.

« Shichibukaï Heinson, voici une nouvelle recrue. Puisque vos journées sont désespérément longues cet an-ci et que vous ne trouviez rien de mieux à faire que déranger le corps médical de la base, vous allez faire visiter les lieux à ce soldat. » qu’il avait clamé avec un soupçon de moquerie dans le ton de sa voix.

Rien à foutre, j’avais accepté, prenant la personne sous mon aile et ayant pour but de le pervertir dès son entrée dans les bases. Les recoins pour être tranquille, la cantine et la cachette secrète des douches féminines, voilà de quoi serait composée ma visite.

« Sinon soldat, tu t’intéresses à quoi dans la vie à part aspirer à une magnifique « Justice » et devenir Khali… euh Amiral-en-Chef à la place d’l’Amiral-en-Chef ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Nouvelle recrue [Tanako] Mar 15 Jan - 19:31



Nouvelle recrue
Chronique d'un assassin infiltré





Je vais résumer les évènements de cette semaine. J'ai subi un entraînement intensif pour devenir un bon assassin, et quelqu'un capable d'infiltrer la "Justice" de ce monde. C'est pour cela qu'après avoir longuement réfléchis, j'avais pris place au sein d'un Navire de la Marine s'étant arrêté à Whiskey Peak pour je ne sais quelle affaire. J'était allé me présenter au plus haut gradé de ce Navire, et l'avait supplié de m'emmener jusqu'à la base G8,et je lui avais menti afin de pouvoir embarquer au sein de son Navire, qui se dirigeait par chance vers la base Navaronne. Le Gradé avait-accepté ma requête et m'avais engagé dans la Marine, ainsi que Hana, ma femme. J'avais donc reçu mon uniforme de soldat de la Marine et on m'avait montré le dortoir ou je passerais le voyage entier. Ce voyage avait été rapide, grâce à l'Eternal Pose des Marines. Quelques jours plus tard, le fort nous était en vue. Il était immensément grand, et j'eus la pensée que sa réputation de "piège ultime à pirate" n'était pas si fausse que ça. L'armement du fort et sa taille colossale, taillé dans la pierre même m’impressionna. Le premier Pirate à y entrer sans problèmes, c'était moi. Mais en-ressortirais-je un jour ? De toute manière je me poserais ces questions plus tard. Mon but était de monter en grade dans la Marine le plus vite possible. Le capitaine du Navire laissa les hommes mutés au fort descendre et rejoindre leurs quartiers, mais moi il m'emmena voir un responsable du fort, un officier. Le Capitaine me laissa dans le bureau de l'officier après m'avoir présenté.

Un dialogue se tissa entre moi et le gradé, un homme qui me prenait de haut, non pas par son grade mais par sa richesse, car c’était le genre de personne à mépriser les plus démunis que lui. On parla de mon engagement dans la Marine, et de mon rôle dans cet armée. Il m'expliqua le fonctionnement du fort en quelques mots simples :

- Voila comment ça marche ici : Vous êtes puissant, vous ferez des missions d'importance première et monterez rapidement de grade. Sinon vous passerez votre vie à nettoyer les couloirs de la base.

Cet homme me sous-estimais, cela s'entendait dans sa voix et cela se voyait dans son regard de rat exerçant son autorité pour asservir les jeunes Marines baveux qui n'osent lui répondre franchement. Moi je riais et cela eus un drôle d'effet sur le visage de l'officier. Il semblait offensé par mon rire qui lui montrait que je n'avais pas peur de son autorité. Je lui répondait sur un ton désinvolte :

- Je ne vais pas balayer longtemps le sol de la base. Ne me sous-estimer pas, je vais vite monter de grade dans cette fichue armée.

- On verra bien.

C'est alors qu'un soldat baveux entra et déclara :

- Je vous ai ramené le Shichibukai comme demandé.

Un Shichibukai ?! Et bien dites donc, c'est pas tout les jours que l'on voit un des sept Capitaines Corsaires en chair et en os. C'est alors qu'un vieux qui avait un aspect cool entra dans la pièce. Il avait un cache-oeil trop classe, une moustache qui déchirait sa race, et puis des habits trop stylé. L'officier l'invita à me faire visiter entièrement la base, car sinon il foutait trop le bordel dans la base. Trop cool Ossan ! Je me levais et sortais de la pièce avec lui. Il me demanda alors :

- Sinon soldat, tu t’intéresses à quoi dans la vie à part aspirer à une magnifique « Justice » et devenir Khali… euh Amiral-en-Chef à la place d’l’Amiral-en-Chef ?

- Moi Amiral en chef ?! Fais moi rire Ossan. Je veux juste récupérer des informations sur certaines personnes et puis aussi un peu devenir célèbre. Sinon j'aime bien l'alcool et les femmes dans la vie. Tiens en parlant d'alcool tu en veux Ossan ? J'ai que du Rhum pour l'instant. T'inquiète pas, dans deux jours j'ai monté un trafic d'alcool dans toute la base. Ça fait quoi d'être un Shichibukai ? Tu as l'air balèze, on se fera un combat un jour ? Je suis pas si faible que ça. Mon nom c'est Hiro Tetzuka !

Je me rapprochais de lui et lui disais de façon à ne pas me faire entendre :

- Je suis un ancien Pirate et je suis rentré dans cette base pour avoir des informations précises sur un homme. On est presque pareil à vrai-dire. Et mon vrai nom c'est Tanako Sensoko.

J'avais parlé d'une traite, me sentant en confiance avec ce Gars qui étais juste trop classe, son être n'exprimant que de la grâce. Et beaucoup d'alcool aussi. Je sortais une bouteille de rhum, la débouchait et en buvait un coup. Puis je la passais au vieux. J'étais vraiment joyeux, et je l'affichais par un sourire et une attitude décontractée. Au moins, ce n'était pas le genre de Shichibukai à tuer des gens pour un rien. En plus, c'était un ancien Pirate, donc il était vraiment cool. J’espérais en faire un ami dans ce piège géant qu'étais pour moi la Marine, prêt à se refermer sur moi à tout instant. D'après moi, ça ne devrait pas mal tourner. Et peut-être que j'aurais même l'honneur de faire un combat contre lui. Je lui avait laissé suffisamment d’éléments pour qu'il comprenne que j'étais là, non pas pour tuer cent-vingts mille pirates, mais juste pour avoir des informations et un peu me faire connaître.




Dernière édition par Sensoko Tanako le Dim 20 Jan - 11:15, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Nouvelle recrue [Tanako] Mar 15 Jan - 19:59

Ce petit soldat avait deux dons : celui de la langue bien trop pendue et celui de devenir affreusement chiant une fois qu’il utilisait cet organe dégueulasse. C’était moi qui avais voulu engager la conversation, histoire de passer le temps, d’essayer de sympathiser, mais je ne m’étais pas attendu à un moulin à paroles comme lui. L’officier m’avait bien eu sur le coup et avait compris que m’occuper d’un soldat banal, à part faire deux fois le tour de la base, ça m’aurait pas trop fait chier, mais m’occuper d’un énergumène qui semblait découvrir les joies du langage depuis deux jours, ça allait me la mettre profond. J’aurai ma revanche, il pouvait le croire. Se taper sa femme, ça devait pas être trop compliqué. Enfin, même s’il causait énormément, il sortait deux trois trucs crédibles : alcool, femmes, des termes qui me parlaient. Encore un pigeon à qui j’allais pouvoir piquer deux ou trois bonnes bouteilles. Ca faisait du bien de voir des gens comme ça par moment, des gens que l’on était sûr de pouvoir arnaquer.

« Coucouche panier soldat, calme-toi un peu ! Monter un trafic à peine arrivé, j’croyais que la Marine faisait des sélections, mais j’me suis trompé. Ces recruteurs engagent vraiment les premiers venus. Sinon, file ta bouteille, ça me réchauffera ! » j’avais commencé par répondre en le dépossédant de son bien d’un geste habile de la main.

« Ce que ça fait d’être Shichibukaï ? Ça rapporte et c’est bien le plus important dans le métier. Avec l’honneur, tu fais le beau, tu choppes deux ou trois nanas. Avec le fric mon gars, tu te choppes n’importe quelle demoiselle dans ce monde. Aucune limite. Autant être la pire ordure en ce moment, ça rapporte et tu peux toujours crever ceux qui te crachent dessus ! » j’avais continué sans même parler du combat. Ce soldat avait tout du malade mental de base et vu son teint louche, il devait bien avoir cramé au soleil avant d’être recruté.

« Presque pareils ? Si tu le dis. Je parle pas autant que toi et t’imagines pas ce qu’il risque d’arriver si je te dénonce. L’autre fou dans son bureau sera vite sorti pour te faire bouffer tes intestins. Enfin bon, avant que tu te fasses chasser, tu cherches des infos sur qui ? Je peux peut-être t’aider pour cette fois ! »

J’avais bien eu raison, un véritable fou, un infiltré qui mettait en branle sa couverture pour le premier pirate venu. J’étais engagé, j’avais en quelque sorte un contrat qui me garantissait des revenus si je livrais des pirates à la Marine. En voir un infiltré une base réputée comme inviolable alors que je m’y trouvais, ça aurait fait tâche sur le C.V. de l’officier, mais aussi sur le mien. Comme tout pirate, il fallait que je choisisse la voie royale pour m’en sortir, celle qui servait mes intérêts, pas ceux des autres, pas ceux de tous les gus de la base. Il faudrait bien que je le dénonce à un autre moment, sauf s’il était prêt à me rendre quelques services bien utiles pendant que je m’ennuyais ici.

Des femmes, il y en avait assez, de l’alcool, pareil. Qu’est-ce que je pouvais bien lui demander pour que je sois exempté de tous soupçons et de tous reproches ? Il était sûrement capable de foutre le bordel, ça se voyait dans ses yeux, dans son regard et même dans sa tenue de soldat dégueulasse. J’allais donc lui proposer ce qu’il attendait, ce à quoi je n’avais pas répondu tout à l’heure. En orientant le combat à ma guise, je pouvais retourner la situation à mon avantage peu importe la tournure que prendrait les évènements.

« Tu veux te battre, non ? On va à la salle d’entraînement. Suis-moi gamin ! Hahahaha ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Nouvelle recrue [Tanako] Mar 15 Jan - 21:02



Nouvelle Recrue
Chronique d'un assassin infiltré





J'avais peut être un peu trop parlé sur le coup, car le shichibukai m'avait rabaissé au rang de vulgaire criminel repentie par sa première réponse. Cela m'avais fait sourire et ça seconde réponse aussi, car elle résumait bien les intentions du Corsaire : Les femmes, l'argent, l'alcool. Et la troisième avait été une mise en garde. Celle-là me remit un peu sur terre. J'avais parlé trop vite, et j'en avais déduis que si je ne voulais pas être grillé, il me faudrait lui rendre un service, ou bien trouver un moyen de pression. C'est alors qu'il me proposa de venir dans la salle d'entraînement. J'avais toujours mes affaires de combat malgré la tenue de Marine. Je sentais que ce combat pourrait être intéressant. Je le suivais donc sans mot dire jusqu'à la fameuse salle. Arrivé là-bas, j'allais rapidement me changer dans le vestiaire, avant de revenir dans la salle de combat à proprement parler. Je vis que les Marines avaient cessés leurs combats et nous regardaient, le Shichibukai et moi. Je me mis en place et sortis mon sabre. L'homme en face de moi ne semblait pas posséder d'armes. Ce devait donc être un utilisateur de fruit du démon. Mais quel sorte de Fruit ? Un logia, auquel cas je serais dans la panade ? Un paramécia, qui pourrait être gérable ? Un zoan, qui serait plutôt dur à battre en fonction de la transformation ? Je devais décider comment je l'attaquerais. Mon Yuu pouvait être surprenant, mais une fois qu'il aurait utilisé une fois, je ne pourrais pas forcément le réutiliser une seconde fois, car l'effet de surprise ne serait plus de mon côté. Je pouvais aussi tenter un DeathWind, mais je devais agir très vite pour pouvoir l'atteindre rapidement. Je pouvais aussi tout simplement lancer une lame de vent et voir comment il se défendait avant d'utiliser une grosse technique dessus. Je me mettais dans ma position afin de lancer une lame de vent rapidement, un bras derrière mon dos le sabre appuyé contre mon dos, les genoux fléchis et la tête baissé. Je me concentrais et ne disais plus un mot, préparant mon attaque. Si mon adversaire avait eu des doutes sur mes capacités, il pouvait désormais voir un séérieux extrême sur mes traits, et mon expérience du combat était au moins aussi grande que la sienne. Si l'on excepte le fait qu'il possédais son fruit, j'étais certainement plus rapide que lui. Je savais à présent comment lui faire goûter les amuse-bouches. Je lançais ma première lame de vent puis décrivait un cercle à la vitesse que je déploie pour un Yuu, et il ne pouvait que cerner grossièrement mes mouvements de ce fait, et je lançais trois autres lames de vent avant de me placer à une vingtaine de mètres de lui pour préparer mon attaque suivante. J'avais de la chance car le sol de la salle était poussiéreux et donc les lames de vent avaient soulevés un nuage de poussière suffisamment épais pour cacher ma position à l'homme. Les Marines présents dans la salle étaient surpris qu'un simple soldat ait un niveau aussi élevé, bien que je venais à peine de commencer. Seuls ceux dont l’expérience des combats était grande comprirent que j'avais plus que le niveau d'un simple soldat. Je ne me sur-estimais pas, et envisager la victoire sur un tel ennemi était inenvisagable. Je devais juste lui faire très mal pour pouvoir ensuite être reconnu dans cette base. Si je parvenais à faire cela, non seulement je monterais en grade, mais en plus j'aurais la réputation d'avoir tenu tête à un Shichibukai. Bref, que des points positifs. Le nuage de fumée commençait alors à se dissiper. Qu'allais-je voir à présent ? Son corps déchiqueté, ou bien le Shichibukai intact me regardant avec un sourire de gros sadique. En tout cas, moi je souriais, car ce combat m'amusait et je sentais qu'il allait être amusant et instructif. Je me préparais à encaisser ou parer, ou plutôt esquiver une attaque.

- Alors Ossan, tu crois toujours que je n'ai que le niveau d'un simple soldat ?

Je fut alors pris d'un petit ricanement. Les simples soldats présents dans la salle semblaient choqués de la façon dont je parlais au Capitaine Corsaire. Certains avaient même le menton aussi bas que la semelle de leurs pompes. Ils me faisaient encore plus rire. L'un d'entre eux osa me demander de respecter un peu plus mes supérieurs. Je lui répondit que le respect n'est pas forcément de lécher le cul à tout le monde. Je demandais au vieux ce qu'il en pensait lui aussi. De toute manière je m'en tapais de ce que disais ce soldat. J'étais là pour mon combat, pas pour recevoir une leçon de morale à l'eau de rose sur le respect primordial que l'on doit porter à nos aînés. Je sentais que quand j'allais quitter la Marine, cet homme serait parmi les premiers à s'interposer face à moi. Mais il ne serait pas un problème pour moi. Le seul problème actuel, c'était le shichibukai qui se tenait face à moi, avec un air pas amoché du tout.

- Tu n'est pas Shichibukai pour rien toi !

Il était drôle le vieux. On allait bien s'amuser tout les deux ! Je reprenais un air sérieux en me décontractant légèrement. Mon but était à présent de voir sa prochaine attaque. Qu'allait-il me sortir ?




Dernière édition par Sensoko Tanako le Sam 19 Jan - 19:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Nouvelle recrue [Tanako] Mer 16 Jan - 11:00

Il avait finalement choisi de me suivre ce petit soldat. Nous allions donc nous battre, ce qui allait me permettre de ne pas me mettre en branle, de garder un minimum de réputation dans cette base et de montrer que je me souciais un peu de la sécurité de l’endroit. Je n’avais pas vraiment envie de me faire bien voir par les marines, ce n’était pas quelque chose qui me tenait à cœur, mais cela me permettrait de rester tranquillement ici, sans que ce foutu officier ne vienne me chercher des noises. Si je lui sauvais la mise, il n’aurait rien à dire et ne pourrait faire qu’une chose pour me remercier : m’amener des filles faciles à foison, de quoi me satisfaire pleinement.
Alors que le faux soldat était passé au vestiaire, je me rappelais qu’il n’avait même pas pris la peine de me demander sur qui il cherchait ces fameuses informations. Soit il avait cru que je ne pouvais pas l’aider, soit il était trop niais et n’avait pensé qu’au combat une fois que je lui avais proposé. Bizarrement, la seconde option me paraissait la plus probable et la plus judicieuse tant il avait paru excité une fois la proposition faite.

Quelques minutes plus tard, il était sorti et se retrouvait là, sur le champ-de-bataille. Tous les soldats s’étaient arrêtés pour moi et voulaient voir ce que je valais vraiment en un-contre-un. Je n’avais pas peur de dévoiler mes pouvoirs, je voulais juste éviter de me faire des ennemis supplémentaires, mon objectif n’étant pas la victoire, mais de m’épargner toute responsabilité une fois ce bonhomme démasqué. Je ne connaissais pas ses pouvoirs, ni ses facultés, mais je compris bien vite qu’il utilisait un sabre pour se battre. Une arme blanche qui pouvait infliger de très gros dégâts tout en restant plutôt sympathique à regarder, que ce soit dans sa forme ou dans la manière utilisée pour tuer. Contrairement aux autres massues et gourdins qui écrasaient sans distinction, un sabre bien affuté pouvait facilement couper un membre avec style, ce qui était tout aussi destructeur.

Alors que je me lamentais sur mon sort, comprenant que j’aurai certainement quelques blessures, je vis mon adversaire attaquer, usant de mouvements très rapides et d’une attaque à distance. J’avais déjà vu ce genre de choses auparavant et je devais admettre qu’il n’était pas si mauvais. Sans bouger, je sentis du sang gicler. Trois autres lames suivirent, ne me laissant aucun autre choix que d’encaisser, la douleur ressentie m’obligeant à esquisser un rictus difficile. Cependant, après quelques secondes et alors que j’étais encore masqué par la poussière soulevée, les ténèbres absorbèrent enfin les blessures, me libérant de cette terrible sensation.

« T’es pas mauvais, j’dois avouer, mais tu me battras pas aussi facilement !»

Sans même réfléchir à une stratégie, je me lançai vers lui à toute allure, voulant lui donner un puissant coup d’avant-bras en direction de la tête. Ce combat ne m’intéressait pas plus que ça et je n’avais pour habitude de dévoiler toutes mes cartes tout de suite. J’allais tester la résistance de ce corps a priori frêle, ensuite, je pourrai aviser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Nouvelle recrue [Tanako] Mer 16 Jan - 14:44



Nouvelle Recrue
Chronique d'un assassin infiltré





Le Shichibukai venait de me foncer dessus et m'avait mis un coup d'avant bras dans la tête, qui avait touché sa cible, avant que je ne me recule pour pouvoir envoyer la prochaine attaque. Ce qui m'avait surpris c'étais que mon adversaire ne paraissait pas d'avoir subi de coups. Or, à ma connaissance, il n'y avait qu'un seul fruit capable d'absorber les blessures, celui du Phénix. Un Paramécia qui guérit ? Ça m'étonnerait fortement. Il ne pouvait donc que posséder un Logia. Le coup avait été puissant et il m'avait fait reculer, néanmoins, ce n'était que superficiel. Je reculais donc et savais quelle devait être ma prochaine attaque. Je mettais en place prêt à devoir déployer la puissance suffisante pour bien l'amocher. J'allais d'abord éclaircir les choses avec ce Capitaine Corsaire. Je m'adressais à lui de façon à ce que personne ne nous entendes :

- Tu crois vraiment que j'aurais fait sauter ma couverture comme ça ? L'homme dont je compte me débarrasser est mon frère, car il devient trop dangereux pour ma famille qui n'est composée que de pirates. Son nom est Sensoko Ryuusei. J'ai décidé de sacrifier ma vie de Pirate pour le retrouver et le tuer. Je ne suis donc pas si infiltré que ça, vois-tu ? Préserver les miens est plus important que le reste. Alors quel intérêt aura-tu à me balancer ? Asseoir ta renommé ? Non si j'étais toi je me garderais, je pourrais bien t'être utile à quelque chose.

J'avais parlé avec sincérité et j’espérais qu'il me croirait sur parole. Il était dans mon intérêt de ne pas être découvert, sinon je devrais beaucoup réfléchir pour ne pas être emprisonné. Peut-être même connaissait-il des choses sur mon grand-frère, on ne sait jamais. Néanmoins je venais d'enlever toute expression de sonore niais de mon visage. Le pauvre homme perdrait ici aujourd'hui, quoi qu'il m'en coûte. Cela lui ferait certainement perdre en crédibilité, mais moi je gagnerais l'estime de beaucoup de personnes dans la base, j'aurais peut-être même une montée en grade. Le bruit qu'un simple Marine, un simple soldat ait battu un des Sept Capitaines Corsaires volerait dans toute la Marine d'un seul coup, et il parviendrait aux oreilles de l’état major en quelques instants. Ne serait-ce que bien l'amocher serait bonifique pour moi au sein de la Marine. Ma stratégie était monté ! J'allais lui faire un Organic Shoot puis ensuite une ou deux lames de vents pour le tenir en haleine. Je lancerais ensuite un Kyōryokuna sessaku, et au cas ou il serait encore en état de marcher j'utiliserais un Yuu pour le finir. Bien sûr ceci était mon plan en ne tenant pas compte de ses actions à lui. Je me plaçais de manière à pouvoir atteindre la vitesse suffisante pour un Organic Shoot. Je m'élançais d'un coup, laissant ma concentration prendre le dessus sur ma fougue, Quand j'arrivais au niveau de mon adversaire j'envoyais un coup droit dans le poumon droit de mon adversaire, avant de retirer mon sabre rapidement et de me placer à bonne distance, d'ou j'envoyais deux lames de vents.

- Organic Run Shot !

Je rangeais mon sabre et dégainais deux lames courtes, histoire de me préparer à faire du contact, car je venais de modifier mon plan, qui inverserait les deux dernières techniques. De la poussière avait de nouveau recouvert l'endroit ou se situait mon adversaire. Je n'avais même pas pris le temps de regarder que mon coup avait fait mouche et maintenant que j'avais sortis mes deux lames, je n'allait pas dégainer à nouveau mon sabre. De plus, ma concentration avait été extrême durant l'attaque et, bien que je fus sûr de l'avoir touché, je n'avais pas pu entendre le cri, enfermé dans ma bulle de concentration. Du style, voilà ce que possédait ce combat. Je regardais à nouveau les Marines autour de moi. Certains s'étaient moqués en me voyant prendre un simple coup d'avant-bras, mais ils avaient cessés leurs rires lorsque j'avais contre-attaqué. Certains d'entre eux n'en revenaient pas que je tienne tête à l'une des personnes les plus influentes du Gouvernement, d'autres ne donnaient pas d'avis et se contentait de regarder le combat avec curiosité. C'était les plus aguerris qui composaient cette seconde partie. Je me retournais vers l'écran de fumée complètement dissipé.

- Montre moi ce que tu vaux vraiment, Shichibukai !

La suite du combat serait épique !




Dernière édition par Sensoko Tanako le Sam 19 Jan - 19:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Nouvelle recrue [Tanako] Mer 16 Jan - 15:26

Vu la démonstration de force qu’il m’avait fait précédemment, je m’étais tout de même attendu à mieux, à une esquive ou à une riposte presque instantanée. Il avait encaissé le coup, simplement, croyant en sa force physique plus qu’en autre chose. Il voulait me tester et n’avait pas encore tout montré, tout comme moi. J’avais quand même un mauvais pressentiment et cet homme ne m’inspirait pas du tout. Ses déclarations n’étaient pas claires et ses actes ne semblaient pas vraiment réfléchis. Ce furent ses paroles qui me mirent la puce à l’oreille. Changer de camp pour obtenir des informations ? Quelle idée étrange et stupide qu’il avait eu.

« Je suis le parfait exemple de ta bêtise mon petit ! Pas besoin de S’INFILTRER DANS LA MARINE pour chercher quelqu’un. On peut être un pirate et chasser les siens, hahaha ! » avais-je crié, contrairement à lui, assez fort pour que tout le monde m’entende et comprenne petit à petit qu’ils avaient à faire à un espion et pas à une nouvelle recrue.

Il avait voulu faire le mec gentil, m’attendrir pour que je ne démonte pas toute sa couverture. C’était raté. On me traitait comme un chien à la solde du Gouvernement, certes, je l’étais sous certains points, mais j’étais avant tout un pirate, un homme à qui l’on ne pouvait pas faire confiance, un homme qui n’hésiterait pas à balancer vos secrets les plus intimes si vous aviez le malheur de les lui raconter. Une ordure de la pire espèce qui ne vivait que pour lui, que son bien-être et celui de son équipage, quelqu’un qui méprisait autant ceux qui s’opposaient à lui que ceux qui essayaient de l’aider. Fier, fort, pirate. Voilà ce que j’étais et ce n’était pas un gringalet qui allait m’apprendre quelque chose à moi, John Heinson, qui avait déjà vogué pendant plusieurs décennies sur les mers.

Il était découvert et je n’avais pas vraiment envie de me dévoiler. Bientôt les marines commencèrent à dégainer leurs armes, attendant patiemment un moment de répit afin de mettre en place une attaque. J’avais parfaitement réussi mon coup et tous avaient compris mon jeu : ils croyaient que j’avais attiré l’intrus dans un piège pour le capturer plus facilement. De cette manière, je devenais le héros de l’endroit, celui qui avait découvert une intrusion en quelques minutes. Il était clair que l’officier ne me ferait plus chier jusqu’à que je parte.

Je ne pouvais pas me prendre son attaque, elle semblait beaucoup trop violente vu la vitesse à laquelle il bougeait. Me baissant d’un coup, je tentai un parfait balayage avec ma jambe de bois pour esquiver, tandis qu’il se ruait vers l’arrière. Parfait, sa stratégie avait été avortée, mais pas son offensive puisqu’il récidiva grâce à des lames d’air. Ne pouvant pas me permettre d’en encaisser davantage, la douleur pouvant m’emporter en quelques secondes si jamais elle était trop forte. Sautant sur le côté, j’avais choisi de rouler sur le côté, préférant la poussière au sang.
En me relevant et usant de ma voix rauque, j’alertais complètement la base.

«L’homme ici est un intrus du nom de Sensoko Tanako, ce n’est en rien un soldat de la Marine, mais un pirate ! Capturez-le messieurs ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Nouvelle recrue [Tanako] Mer 16 Jan - 16:14



Nouvelle Recrue
Chronique d'un assassin infiltré






Le vieil homme avait donc choisi d'opter pour me balancer. Quel enfoiré ! Mon plan était à l'eau, enfin presque, car il avait quand même oublié quelque chose, quelque chose de primordial, et que d'ailleurs il n'avait pu oublier puisqu'il ne la savait pas. Les Marines avaient déjà sortie leurs armes, et se dirigeaient vers moi. J'avais deux options :

- Essayer de renverser la base, ce qui semblait impossible seul.

- Jouer l'atout que me conférais mon fruit.

Je choisis l'option deux, sachant que je réussirais de suite mon coup. Je rangeais mon arme en déclarant :

- Vous faites une grave erreur, Shichibukai Heinson.

Je passais ma main gauche sur mon visage et je choisissait l'apparence du vieux Marines nommé Loki Hinoji, ancien membre de la base G8. Il était connu de tous ici, et j'avais dû avaler son histoire et ses relations en lisant ce livre des coutumes, du clan Shikomi, qui n'étaient que des informations pour mon infiltration. Les Marines furent alors surpris et ne surent plus ou donner de la tête. Obéir au Shichibukai ou bien attaquer le type le plus respectable que la base ait connu, partie monter un commerce il y a de cela quelques années. On disait que cet homme avait mangé un fruit du démon, mais personne ne savait lequel. Je ne connaissais pas tout les membres de ce fort mais, ceux avec qui il avait noué de profondes relations m'étaient connus. Les Marines avaient l'air sceptique mais une phrase souvent sortie par Loki les rassura, et les poussa à ranger leurs armes.

- Vous n'allez quand même pas m’arrêtez, sang-de-dieu ?

Des soldats rirent joyeusement, tandis que je laissais le Shichibukai dans la salle d'entraînement, qui me suivrait certainement. Je connaissais bien évidemment le plan de la base en entier. Nous arrivâmes donc au bureau du commandant assez rapidement. Je frappais et entrais dans la pièce. Le Commandant releva la tête visiblement occupé, mais quand il vit qui j'étais, il m'invita joyeusement à m'asseoir, en me tutoyant :

- Alors, quel bon vent te ramène ici ?

- Et bien je suis à la recherche d'un Pirate, et j'ai besoin d'une couverture pour pouvoir continuer mes investigations. J'ai réussi à avoir son frère, Tanako Sensoko, et grâce à mon fruit, j'ai mémorisé son apparence, mais le pauvre petit pirate n'y étais pour rien alors je l'ai relâché. Je suis donc revenu à la base G8 sous la forme de ce Pirate m'engageant dans la Marine. Mais il ya eu un incident avec le Shichibukai John Heinson, qui m'as prit pour un pirate infiltré, bien qu'il est vrai que c'était mon but premier. Pour pouvoir effectuer cette traque qui s'avérera être longue, tu m'autorise à prendre l'apparence du frère, et de recommencer la dure montée des grades ?

- Et bien, pour l'exemple, je te ferais enfermer quelques jours, et ensuite tu seras réintégré dans la Marine. C'est ma seule possibilité.

- Je prends.

J'utilisais alors mon pouvoir pour reprendre ma forme à moi et je sortais dans le couloir, ou deux hommes m'empoignèrent pour m'emmener vers les geôles du fort. C'est alors que je croisais le Shichibukai, et je lui tirait la langue avant de dire :

- On le finira notre combat ! ah et le Commandant souhaite te voir Ossan !

On m'emmena alors pourrir dans les geôles du château. J'avais bien réussi mon coup quand même, et en plus le Shichibukai venait de perdre en crédibilité. Une rumeur dit de moi que j'avais tué le vrai Loki et que je m'étais introduit pour tuer le Shchibukai. Néanmoins, la rumeur fit le tour de la Marine comme quoi j'avais réussi à entrer dans la base soi-disant inviolable, et que j'avais tenu tête à un Shichibukai. Un ordre arriva quelques jours plus tard et je fus recruté dans la Marine. Déjà on parlait de moi partout, tantôt en bien, tantôt en mal. J'étais enfin un peu connu.


Spoiler:
 



Dernière édition par Sensoko Tanako le Sam 19 Jan - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Nouvelle recrue [Tanako] Mer 16 Jan - 22:00

Alors que je pensais que ma stratégie marcherait, le pirate avait finalement changé de visage, optant pour celui d’un marine connu des soldats présents. Un pouvoir démoniaque ? C’était bien ma veine, je ne l’avais pas vu venir et ne pouvais pas l’avoir prévu. Pourtant, malgré ses dires, je pouvais sentir qu’il mentait, que sa réelle identité était celle qu’il m’avait présenté et pas celle qu’il utilisait en ce moment. Je ne pouvais pas comprendre et laissa l’affaire filer en le voyant convoqué dans le bureau de l’officier en charge de la base.

Dépoussiérant ma veste, je quittai rapidement la salle d’entraînement, conscient de ne rien avoir montré. C’était une bonne chose car je pouvais préserver le mystère sur ma véritable force. Les soldats ne pouvaient pas vraiment me jauger, c’était une bonne chose car je leur inspirais encore la crainte. Si j’avais continué ce combat, un simple soldat, qui était quand même aguerri, qui me mettait à mal, mon image aurait été erronée, dans le pire des cas j’aurai été radié à cause de ma faiblesse. Je ne pouvais pas me permettre de perdre cette place qui m’offrait tant d’avantages. Libre de mes mouvements en échange de quelques services était un statut qui me plaisait, me permettait de baigner dans la richesse et de vaquer à des occupations beaucoup plus séduisantes que la lutte contre la Marine : les femmes.

Quelques minutes plus tard, alors que j’avais déjà rejoint mon appartement, on me rappela. L’officier voulait également me voir. Dans le couloir, je croisai à nouveau cet enfoiré, ce menteur. Je ne savais pas de quoi il avait écopé, je ne voulais pas le savoir, je voulais seulement partir d’ici le plus vite possible. Cette base ne m’inspirait rien de bon et j’allais certainement me faire passer un savon même si mes accusations s’avéraient exactes. Pas franchement motivé, j’ouvris la porte, entrant dans la pièce, mon regard se posant sur mon futur interlocuteur qui s’occupait avec un cigare.

« Vos méthodes sont plus horribles que les miennes, Heinson. Vous partez demain, vous n’avez plus rien à faire ici. »
« Parfait, je retourne dans cabine et je m’en vais. Ne comptez pas me revoir de sitôt, enfoiré. » avais-je terminé sans même lui adressé un regard, préférant examiner de loin son cigare.

Le lendemain, dans un navire du Gouvernement, je quittais Navarone, espérant ne jamais y revenir. Cette base dégageait quelque chose d’étrange, de malsain. Et si en plus des traîtres s’y terraient, ça ne pouvait être pire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nouvelle recrue [Tanako]

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle recrue [Tanako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Base G8-