AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Découvert d'un mode de combat part one ! [FB Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Découvert d'un mode de combat part one ! [FB Solo] Mer 16 Jan - 19:07



Rencontre avec le maitre !


Alabasta, le pays des sables, chaud et doux toute l'année, un pays digne et rude avec pour capitale une des villes les plus touristiques au monde, je parle bien sûr de la capitale des jeux et du plaisir, le joyaux du désert : Alubarna. Grande ville oasis au beau milieu de sable évoquant un lieu de repos tel un mirage, tel est l'endroit où je suis né moi, Astral Senta. J'avais trahis la marine, je ne pouvais plus supporter que celle-ci me dise quoi faire, qu'elle me dicte ma vie. Je m’étais donc lancer dans la piraterie, la voie qui me paraissait la plus juste et celle qui se rapprochait le plus de ma nature. Une vie sur les mers, remplies d'aventure, de rencontre et de combat. Certes, il y avait tous ces cotés aussi à la marine mais il y avait un plus à choisir la piraterie, la liberté. Etre libre, le souhait de beaucoup d'homme, parcourir les océans sans avoir de compte à rendre à personnes, vivre pour soi-même, voilà une des plus grandes raisons de mon passage à la piraterie. Je savais bien que tous les soldats se lanceraient à ma poursuite comme des chiens assoiffés de sang, mais cela ne me fessait rien, j'étais libre et je comptais bien le rester. Après quelques aventures sur les différentes Blues, j'ai ressenti un étrange besoin, celui de retrouver mes racines, de retourner là d'où je viens, mon pays natal. Je me suis donc rendu comme un pèlerin à Alabasta, la ville de sable, celle qui avait vu mes premiers jours, mes premières peines et mes premières blessures. Retournant plus tard sur les terres de mon ancienne demeure, je fis une heureuse découverte, mon petit frère : Icare Senta que je croyais mort lors du massacre de ma famille avait finalement survécu. Il était resté là tout ce temps à garder la maison familiale, empêchant des gens peu scrupuleux d'en prendre possession. Après des retrouvailles pleine d'émotions, il accepta de venir avec moi sur les mers, maintenant qu'il m'avait retrouvé, il ne pouvait plus me lâché. Avant de repartir, j'avais décidé de rester quelques jours pour pouvoir prendre du ravitaillement et me reposer de mes dernières semaines sur les mers. Alors que j'étais dans un bar, en train de boire un verre d'un alcool dont la recette est uniquement apprise par les barmans du désert, une conversation de deux ainés attira mon attention. Ils parlaient de l'art martial du lion, un art de combat sauvage et bestial anciennement appris par les jeunes hommes lors d'un rite de passage à l'âge adulte. Le précédent roi l'avait abolie trop de personne mourant durant le test final. J'ai écouté toute leurs conversation avec des yeux d'enfants, ils me parlèrent du dojo de cet art, un dojo immense en plein cœur du désert, y arriver était la première épreuve de la formation. J'ai écouté les légendes du pays jusqu'à tard dans la nuit, pensant à cet art martial et aux hommes qui avaient passé ce test. Mon arrière-grand-père lui-même avait dû le passé lors de son passage à l’âge adulte, je ne comprenais donc pas pourquoi le roi avait abolie cette coutume. Rentrant alors et retrouvant mon frère, je lui fis part de tout ce que j'avais appris ce soir-là, il me regarda avec les mêmes yeux d'enfant que j'avais eu quand les deux sages m'avaient contés cette histoire. Nous en parlâmes pendant toute partie de la nuit, nous nous sommes séparés vers trois heures du matin chacun allant se coucher des rêves plein la tête.


Un visage d'homme, un simple visage... Toute la nuit j'avais ce visage dans la tête, une voix me disant de la rejoindre pour apprendre, pour enfin devenir qui je suis vraiment. Après une nuit assez courte à causes de mes étranges rêves, j'en fis part à mon frère. Celui-ci, rigolant, croyait tout simplement que j'avais abusé sur l'alcool des sables la veille et que j'avais des hallucinations à cause de cela. Même si son explication étai plausible, je savais que ce n'était pas ça, je le savais au plus profond de moi, cette voix qui m'appelée, je devais absolument la trouvée à n'importe quel prix. Je ne savais pas pourquoi, mais j'avais l'intime conviction que mes rêves avaient un rapport avec les légendes que j'avais entendues la veille, ce n'en était pas possible autrement. Après avoir réfléchi toute la matinée, je pris ma décision, je devais me rendre à ce dojo, et c'est exactement ce que j'aller faire. J'ai alors vite préparé un sac à dos, mettant surtout de l'eau et quelques aliments secs pour le voyage. Icare disait que c'était de la folie pure, que ce n'était que des légendes sur le passé et que je n'aller trouver que la mort dans le désert, je n'en fit rein, il était hors de question que je ne tente pas ma chance, la chance de savoir d'où provenait ces rêves et surtout, de pouvoir mettre un nom sur ce visage. J'ai donc ensuite dit au revoir à mon frère qui me supplia une fois de plus de pas me lancer dans le désert, que je n'en reviendrez jamais vivant, alors soit, si c'était mon destin, je mourrais dans ce désert mais en cherchant des réponse et en étant libre de mon choix et libre de ma mort. Après de cruels au revoir, j'ai commencé ma marche silencieuse dans le désert. Le soleil à son zénith tapant contre mon front, me donnant mal à la tête. La chaleur ambiante me faisant transpirer énormément, gaspillant l’eau qui constituait mon corps. Même si j'avais une envie folle de boire de l'eau, je résister du mieux que je pouvais pour pouvoir garder des réserves, si je buvais tout maintenant, ma vie était finie. Je ne sais plus combien de temps cela fessait que je marcher dans les dunes de sables, elle se ressemblait toutes, je n'arrivais pas du tout à faire la distinction l'une des autres, je ne savais même pas si je ne tourner pas en rond, seul ma conviction me pousser à continuer à ne pas abandonner. Trois jours passèrent, j'étais à bout de souffle, mes réserves complétement vides, j'étais complétement à bout de force, mes jambes ne tenant presque plus debout, je n'y arriverais peut-être pas finalement, Icare avait-il raison ? Non, je ne pouvais pas douter, j'ai donc continué à me battre avant de voir un édifice, puis... Un visage...Ce visage, fermant lentement les yeux, je suis tombé en avant dans le sable perdant connaissance.....










Dernière édition par Astral Senta le Sam 19 Jan - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Découvert d'un mode de combat part one ! [FB Solo] Ven 18 Jan - 13:46



Début de l'entrainement


Encore un rêve... J'étais dans une salle blanche, seul, une salle n'ayant ni porte, ni fenêtre, le vide total. Je ne savais pas où j'étais, le vide ne m'aidant en rien pour pouvoir y remédier. Alors qu'une forme féminine apparut, je n'eut pas le temps de voir son visage, je me suis reveillé en sursaut. J'étais en sueur, la lumière du soleil me brulant littéralement les yeux que j'ai était obliger de fermé sous la puissance des rayons du soleil. Après quelques minutes d'adaptation, je réussis à sortir du lit et à me diriger vers la sortie de la petite chambre dans laquelle je me trouvais. A première vue, j'étais dans un dojo. La seule chose dont je me souvienne avant mon réveil est de m'être effondrer dans le désert après avoir vu le visage qui hantait mes rêves. Marchant alors lentement dans les couloirs vides et bercés par la lumière, la douleur que m'avais infligée le désert se réveilla, me tordant l'estomac de faim. Je ne mit pas longtemps avant que mon odorat de lion ne trouve la cuisine. J'y suis donc allé rapidement prenant les différents couloirs utilisant simplement l'odorat pour me repérer. Trouvant finalement la cuisine, j'ai ouvert la porte coulissante qui me bloquer le passage tombant nez à nez avec l'homme de mes visions. Celui-ci me tendit un bol de riz que je prit rapidement, le dévorant rapidement comme si cela faisait des jours que je n'avais rien mangé. Quand j'eu fini mon repas, un sentiment de questionnement m'envahit et comme si il l'avait deviné, le vieil homme prit la parole.


- Bien le bonjour Astral, j'espéré que ton repos t'auras fait du bien. Tu te demandes sans doute pourquoi je connais ton nom et pourquoi tu pouvais me voir dans tes rêves ai-je tort ? Je prends ton silence pour un non et je vais tout t'expliquer à présent. Pour commencer, je me nomme Lao Tchen, grand maitre de l'ordre du lion et fondateur de l'art martial du même nom. En tant qu'homme lion, tu devras plus tard devenir le maitre de notre ordre mais pour cela, tu dois apprendre notre style de combat et notre philosophie de vie, c'est pour cela que je t'ai donné ces visions et en arrivant jusque ici, tu as déjà passé le premier test avec brio félicitation. Si tu veux apprendre la suite, rejoint moi dehors dans la cour.

Je n'en croyais pas mes oreilles, cet homme se nommait Lao Tchen, le fondateur de l'ordre du lion, mais d'après les archives d'Alabasta il était mort il y a plus de trois cent ans ! Je ne sais pas pourquoi, mais même si son histoire était incroyable, je le croyais. Il me raconta tout, que je devais apprendre leurs style de combat pour devenir plus tard leurs maitres à sa place. Il me dit aussi que c'est lui qui m'avait envoyé ces visions pour me faire venir et que j'avais aussi passé le premier test avec brio. Après son petit discours, il se leva et partit de la cuisine en direction de la cour du dojo. Il m'avait aussi dit de le suivre ce que bien sur je fis immédiatement, je ne voulais pas me stopper ici, je voulais savoir tout sur cet art martial et sur cet ordre. Pour en savoir plus, je devais le suivre et apprendre tout ce qu'il me disait. Je me suis donc moi aussi levé et dirigé vers la grande porte de bois massive qui donnée sur le cour. L'ouvrant en grand, je me suis retrouvé dans la cour, le grand maitre debout me regardant dans les yeux. Après quelques secondes de silence, il prit la parole.

- Bien, je vois que tu as décidé de suivre la voie du combat et je t'en félicite. Tu viens de passer la deuxième épreuve, celle de la détermination car sans celle-ci, rien n'est possible dans la vie. A partir de ce jour et pendant un mois, tu vas suivre mes enseignements et le mode de vie transcrit ici. Quand tu sortiras de ce dojo, tu connaîtras les attaques de base de notre mode de combat. A partir de maintenant, tu es en entrainement !





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Découvert d'un mode de combat part one ! [FB Solo] Ven 18 Jan - 18:52



Un rêve étrange...


L'entrainement que Lao Tchen me faissait subir était vraiment dur et affreux. Il duré de cinq heure du matin à huit heure le soir, avec une seule pose à midi pour pouvoir mangé et se reposé. Le programme d'une journée dites "normale" était a peu près cela : Je me levé à cinq heure du matin et je prennais mon déjeuner. Ensuite, de cinq heure trente à huit heure, j'étais enfermé dans la bibliotéque pour apprendre les légendes et l'histoire de l'ordre du lio comme un moine en gros. De huit heure à midi je courrais dans le désert, cela devait améliorer ma vitesse et mon endurance car je n'étais pas encore apte à parrendre les arcanes de ce mode de combat. Après la course, j'avais une heure de repos pour pouvoir mangé et me reposer un peu de l'entrainement du matin. Même si le matin était rude, l'après midi l'était encore plus, en effet, de une heure à vingt heure, je m'entrainais au combat avec Lao Tchen et même si en trois jour mon entrainement commençait à porter ses fruits, je ne l'avais pas encore touché une seule fois. Après l'entrainement du jour, je me suis aperçu que des ampoules poussaient sur mes ampoules autant dire que j'étais surpris. Lors du repas du soir, alors que le maitre pouvait voir ma préocupation, il décida de me raconté une des légendes de l'ordre.

- Astral, je sais que l'entrainement est dur et que parfois tu doute, c'est normal. Beaucoup de gens serraient mort ou bien repartit à ta place, mais tu tient le coup ce qui prouve que tu est bien capable d'apprendre tout ce qu'il y à savoir si tu t'en donne les moyens. Je vais donc te raconté une des légendes les plus sacrée de l'ordre, l'histoire de Bao Tsu. Bao Tsu était un fermier d'Alabsata qui à vécu il y à environ deux siécles. A son époque, la guerre civile faissait rage et le monde était dans le chaos. Même si il n'était qu'un fermier, il prit les armes avec un groupe d'homme qu'il nomma l'ordre du lion et usant de la force, il ramenna dans le pays la paix qui avait disparue. Si je te raconte cette légende, c'est pour te montrer qu'un homme peut devenir n'importe qui avec de la volontée et de l'acharnemment car il s'agit de cela, avec de la volontée on peut tout avoir, absolument tout. Bien, maintenant je vais aller me coucher et tu devrais en faire de même car la journée de demain sera difficile.

J'ai écouté les paroles du vieux maitre avec insistance, il avait raison, nimporte qui peut acomplir n'importe quoi avec de la volonté et de l'acharnement, rien n'est imposible, tout est imaginable avec la volontée. Suite à ses paroles, le maitre partit se coucher, il avait dit que le lendemain aller être rude, c'est pour cela que moi aussi j'ai donc décider d'aller me mettre au lit. Après quelques minutes seulement morphée m'envoya au royaume des rêves. Une piéce blanche...J'étais dans une piéce blanche, la même piéce que lors de mon rêve à mon arrivée au dojo, pas de porte, pas de fenetre, pas de toit ni de sol, simplement le néant. Puis, une forme féminine apparut, une femme avec de long cheveux en forme de serpent et des eyux vert, elle s'adresse ensuite à moi.



- Astral... Mon amour...rejoint moi dans le royaume des morts... rejoints moi, pour que nous puissions vivre ensemble pour l'eternitè...rejoint moi pour que nous régnons ensemble sur le monde des morts comme sur celui des vivants... rejoints moi pour mettre le monde à feu et à sang...vient...vient...vient...







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Découvert d'un mode de combat part one ! [FB Solo]

Revenir en haut Aller en bas

Découvert d'un mode de combat part one ! [FB Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Royaume d'Alabasta-