AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse Sam 19 Jan - 17:41





Me (re) voilà sur les mers, j'me demande tout le temps pourquoi je suis devenu marine. Surement pour faire un truc de sa vie autre que foutre le bordel partout où je passe. M'enfin être ou ne pas être tel n'est pas la question. La question est : COMMENT je me débrouille pour me faire virer à chaque fois de mon unité, c'est la sixième affectation en un mois. Foutu coincé d'officiers, mutin, rebelle, fouteur de merde, vaurien, pirate, chieur, emmerdeur, tant de joli mots employé à mon égard c'est beaucoup trop aimable, au moins le capt'ain Marshall me juger que sur mes actes. Donc me voilà de nouveau en direction d'un autre équipage. Mais apparemment je suis affecté à un capitaine-Amiral, je crois que les collègues l'appelle l'amiral Prout, ché pas pourquoi on verra bien...

West blue, nom de l’île Karmeloot. Système Politique : Monarchie Rattaché au Gouvernement Mondial.

J'avais eu quelques infos par les Marines qui m'avaient déposé ici, apparemment c'est pas mal le Bazard dans le secteur, un roi qui pète plus haut que son derrière, qui dépense l'argent des taxes dans des fiestas dignent des plus grands cinglé et pendant ce temps le peuple crève la dalle, comme d'hab quoi. Enfin bref apparemment ça fille chérie aurait disparu, surement pour ça que je suis là, pour sauver une petite bourge des méchant gens qui veulent manger autre chose que du rat. Je ne suis pas là pour jugé, mais ce roi à l'air d'être assez égoïste et stupide, enfin bref je me dirigeais le long des quais du port, pour retrouver l'Amiral Prout, enfin il faudrait peut-être que je sache son nom, ça fait vraiment pitié de ne pas savoir comment s'apelle le type que tu dois rencontrer, surtout vu son grade, il pourrait me buter pour impolitesse ? Ouais il en le pouvoir, faut que je me calme un peu. Tiens c’est quoi cette gamine au milieu d’la route ?

-"Monsieur, s’il vous plaît, j’ai mon chat qui décent plus dans la ruelle là-bas venait m’aider…"


-"MAIS ouais c’est ça … Le coup du chat bloqué dans une ruelle coupe-gorge. Dis fillette ? TU ME PRENDRAIS PAS POUR UN CON LA ? J’parie qui trois où quatre gars qui m’entendent pour me détrousser. Aller tires-toi, je n’ai pas que ça à foutre MOI."

-(Encore loupé) dit-elle à voix-basse

Bon c'est surement ce bateau cuirasser énorme là, bon il est où cet Amiral de mes fesses, je ne vais pas poireauter des heures en plein cagnard moi. Et si je me roulais une cigarette avec des herbes spéciales moi ? Ouais ça va me détendre grave... Et hop voilà tout beau tout prêt. Oh purée que ça détend ... Je me posais des millions de questions, je m'interrogeais sur ce que j'allais devenir moi et mon sabre. Puis si j'en profitais pour m'exerçais un peu, quelques figures comme ça au sol pour me détendre, histoire de garder la souplesse, je ne sais pas si c'est dans son habitude, mais je n'aime pas attendre, je fais encore plus de connerie quand j'attends. Je dégainai mon sabre et je m'entraînai vite fait à répéter mes katas. Je m'ennuie. C'est quand qu'il arrive BORDEL. A, enfin j'entends des bruits de pas, c'est lui ?




Dernière édition par James Marshall le Lun 21 Jan - 18:46, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse Dim 20 Jan - 0:21




~Kamerloot


Voilà maintenant quelques semaine que Genjiro alias Pandam à intégrer les forces de la marines. Après une intervention sur un île de West Blue, Genjiro prit des vacances et pendant celle là il décida d'aller se balader sur une île qui portait le nom d'un clan qui était relié de prêt au nadéshikage. Le marin étant curieux de nature voulait y arriver au plus vite. Il se demandait si le nom était relié a ce fameux clan qui traitait souvent avec son père et dont il connaît les héritiers. Genjiro se rendit au hangar et emprunta un bateau banal à la base marin où il se trouvait et prit la mer avec deux camarades qui décidèrent au dernier moment de l'accompagner. Le voyage ne durera pas trop longtemps étant donné que l'île de Karmeloot se trouvait a quelques miles marin de sa base.

Après être arrivé sur cette île rattacher au gouvernement mondial, Genjiro partit de son côté et chercha des informations sur le nom « Karmeloot » il voulait savoir d'où provient ce nom, qui est le roi et encore d'autre question lui trottait dans la tête. Après deux heures de recherche « intensif », ce qui veut dire pour Genjiro avoir posé deux question et passer le reste de son temps a manger. Le marin n'avait pas trouvé la moindre information qui l'aiderait en ce qui concerne les Karmeloot's. Pourquoi cherchait-il des personnes qu'il n'avait pas revu depuis des années ? Genjiro lui même ne le savait pas. Il était sûrement a la recherche de question a ses réponse comme d'habitude ou alors était-ce plus gros ?

Il faut dire que les habitants n’était pas très coopératif quand on parlait du roi. Peut être les habitants protégeait leurs Roi ou alors ils pensaient que Pandam pourrait faire un mal a leur fameux et si beau royaume ? Ou alors ils cachaient quelque chose ? Genjiro n'est pas un expert en lecture des expressions du corps humain mais, peut ressentir de la peur émanant de certains habitants. Le marin s'en fichait, ce n’était pas son problème, il a apprit avec le temps a ne pas « fourrer » son nez là ou il ne faut pas et de toute les manières il ne pourrait rien faire sans preuves ni rien. Il est peut être de la marine mais, cela ne lui apporterait rien du tout et il savait que faire quelque chose pour une autre personne était un mensonge, car « chaque action qu'on fait est toujours pour son auto-protection » lui répétait son père à chaque fois que l'héritier prenait une décision.

Il était de faire un pause, oui car après une journée a poser des questions dans toutes la ville, Genjiro était exténué. Il décida même d’arrêter ce soir et reprendre demain. Il partit rejoindre ses amis a l'hôtel pour écouter leur journée et passé un peu de temps avec eux. Il voulait surtout draguer une de ses collègues, oui une femme marine, elle était blonde au yeux vert, LE type de femme que Genjiro adore. Le marin partit directement à l'hôtel, pas de détour, rien. Il entra dans la chambre de la blonde et lui fit du « gringue » en lui faisant son blablatage habituel et pour une fois ça marcha, même Genjiro était étonné de ce qu'il avait fait. Le troisième lui était énerver de finir comme chandelier ou comme la cinquième roue du carrosse oui en clair il ne sert a rien !

Le lendemain matin le marin se réveilla au côté de cette jeune blonde. Il prit sa douche et partit directement prendre son petit déjeuner, oui le déjeuner de « roi ». Il termina les réserves de l'hôtel. La nuit qu'il venait de passer avait dû le prendre beaucoup d'énergie, oui c'est vrai jouer au poker demande trop d'énergies. Après cela le marin devait allé finir son enquête mais, en chemin il vit une personne qui faisait une sorte de danse, il s'approcha de ce dernier et l'observa quelque minutes en silence. Ensuite il sortit de sa cachette, visiblement les katas qu’effectuait cette homme avait donné une envie de combattre a Genjiro. Ce dernier s'approcha de l'inconnue et lui tourna au tour, tout en regardant son corps. Il voulait simplement voir si les aptitudes physique de l'homme en face de lui pourrait tenir dans un combat acharner contre lui.

Genjiro arrêta et s'assit, il alluma une cigarette et s'endormit ? Pourquoi ? Genjiro a toujours eu des comportements bizarres mais, celui ci est le plus bizarre, inspecter quelqu'un et fumer tout en dormant. Genjiro est définitivement un être a part.

Codage fait par Pandam, ne pas recopier svp ou je porterais plainte, merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 104
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: Re: [Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse Dim 20 Jan - 2:19








“ ¡ Kingdom Of Karmeloot ! „




R e n c o n t r e


La mer, une étendue d’eau bleuté qui n’était autre que le reflet subtil d’un ciel encore plus majestueux qu’offrait l’horizon. L’amiral de la marine se tenait sur le pont du navire, les mains positionné derrière son dos et lié par les deux paumes de mains se faufilant pour se raccrocher aux avant bras. Makkura contemplait l’horizon avec un air absent, son esprit semblait percée la simple vue du lointain paysage endiablé par les vagues successifs qui ne cessait de marteler la coque du navire. Il était en route pour une île qui portait le nom saugrenu de Karmeloot. Une île sous le joug d’une monarchie comme tant d’autre et rattaché au gouvernement mondial. C’était la première mission de Makkura en tant que membre du troisième groupe qui maintenant l’équilibre de ce monde déjà bien en péril à cause la montée en puissance de la piraterie.


Pourtant malgré que l’ennemi de toujours soit devenu conséquent en nombre, cela n’avait pas empêché Makkura d’atteindre le summum de sa carrière, montant les échelons l’un après l’autre sans vergogne, n’hésitant pas à mettre hors d’état de nuire quiconque lui avait barré la route. Pour réussir dans la vie il faut parfois savoir faire preuve de force et même de tyrannie. C’est se faire écraser ou écraser l’autre. Oui tel était la dimension tragique d’une vie terrestre. Mais très bientôt le marine de l’état major ferait en sorte de changer cette conception de la vie, lui qui voulait instaurer sa « Justice Divine » devenant son utopie secrète à l’image d’une chimère séduisante qu’il voulait convoiter avec passion et obtenir par la suite. Tout homme à un but et un idéale à atteindre, tout homme est habité par une volonté qui l’anime et qui dirige ses choix et sa vie.


Sans but, il n’y a rien, rien d’autre qu’une interminable vie d’ennuie et de vide. Mise à part cette mission, L’amiral « Shitori » de son nom de code qui signifiait littéralement « Oiseau Blanc » avait été prévenu que deux membres de la marine seraient affectés également à cette mission. L’un d’eux n’était autre que Genjiro, son cousin d’hantant, celui qui jadis lors d’une enfance déjà bien tourmenté avait sauvé la vie de Makkura sur l’île de Aka Inu en pleine forêt sauvage. Le revoir serait pénible dans le sens que Makkura était redevable à cet homme. Il n’avait jamais oublié la pénible humiliation et sensation d’avoir été sauvé par quelqu’un de plus faible que lui. Pour rétablir son équilibre mental, l’Amiral se devait de défier ce même cousin afin de rassurer lui-même sur ses propres capacités même si celui-ci n’avait plus rien à prouver au monde.


Bref évitons les querelles familiale et intéressons nous maintenant à l’autre membre de la marine. Selon les rapports transmit par le quartier général, le soldat de la marine portait le nom de James Marshall. Il aurait à plusieurs reprises étaient affecté à des régiments différents mais à chaque fois un conflit était lié à son nom. L’un des rapports disait même qu’il était un fouteur de merde. Il s’agissait d’un membre récalcitrant. Hmm…Selon l’avis de l’amiral, il s’agissait seulement d’un homme au fort caractère qui avait besoin d’un encadrement adapté. Voilà pourquoi il avait été confié à la charge de l’équipage de l’amiral Shitori. A vrai dire c’était plutôt intéressant pour Makkura, il n’aimait pas réellement les comportements trop rationnel et « lambda » du commun des mortels. Oui un fort caractère n’est rien d’autre que l’annonce d’une forte destinée également.


Bien, le navire de guerre de la marine venait maintenant d’atteindre la rive de l’île de Karmeloot. L’amiral prit rapidement son livre se trouvant à l’intérieur de sa veste. Il bouquinait souvent des livres qui avaient le seul but de renforcer ces qualités neuronales rien que ça. C’était également à travers les livres qu’il avait acquis quelques compétences dans le domaine de la stratégie et de la connaissance de la psychologie humaine. Bref maintenant le navire venait d’appareiller à bon port. Et sans attendre tout en continuant sa lecture, l’amiral de la marine s’élança depuis le haut de la rampe du navire pour atterrir avec élégance sur la terre ferme en une pirouette majestueuse. Après à peine avoir effectué quelque pas, voilà que le marine de l’état major tomba nez à nez avec les deux marines qui devait l’accompagner pour cette mission. Makkura pu reconnaître immédiatement Genjiro qui était assit, roupillant avec une cigarette à la bouche…


Décidément il ne changerait jamais celui là, pourquoi est ce que le ciel avait choisit cet homme pour être le cousin de Makkura… ? Le destin sans doute, oui le destin pouvait être parfois si cruel et si surprenant. Et l’autre devait donc être James Marshall, il s’exerçait à quelque katas avant d’avoir pu entendre les pas de l’amiral. Il devait être plutôt doué et habile avec sa la lame qu’il tenait entre ses mains. Il était donc sabreur…Avant de pouvoir débuter cette fameuse mission, une chose devait être éclaircit. Il fallait que Makkura puisse jauger des capacités de ces deux nouveaux coéquipiers. Oui il était nécessaire de connaître les atouts de ces membres afin de pouvoir mieux les dirigés et exploiter le talent de chacun lors des situations dangereuses. Makkura n’allait pas perdre plus de temps et il allait exposer immédiatement la première étape de cette rencontre.



« Bonjour messieurs ! Je suis l’Amiral Shitori et je superviserais cette mission. Dans ce cadre il serait préférable que je puisse connaître vos capacités afin de pouvoir mettre au point un plan concernant le sauvetage de la princesse. »



« Ne perdons pas plus de temps, chaque seconde est précieuse. Attaquez-moi immédiatement tout les deux en même temps avec tout ce que vous avez dans le ventre ! »


Dit-il d’une voix calme et sereine comme à son habitude tout en esquissant un léger sourire. Il se tenait droit sur sa position comme un roc, faisant preuve d’une classe et d’un charisme des plus débordants. Le but était donc de connaître ou plutôt d’avoir un aperçut des capacités des deux membres de la marine qui devaient l’accompagné pour cette mission de sauvetage. D’autant plus qu’il pourrait également avoir un premiers avis sur la personnalité de l’un et de l’autre, pouvant ainsi mieux cerner ses interlocuteurs. Il valait mieux connaître ses coéquipiers pour un taux de réussite maximum. Une équipe devait avoir un minimum de complicité pour réussir. L’amiral Shitori attendait maintenant de pied ferme les deux jeunes recrues qui feraient probablement partit de son équipage par la suite. Tout dépendait des évènements qui se dérouleraient dans un futur proche.

















Codage fait par Raio, pour Raio & Byby. Ne pas recopier, même partiellement. Merci !

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse Dim 20 Jan - 10:42





J'étais en plein trip, quand un type s'approcha de moi. Il était assez grand, il ne dit rien, il s'alluma une clope puis s'endormi. Je commencé à ne plus sentir les effets réconfortants de la drogue fumante. Ce salaud de soleil cogné vraiment dur. Bien que ma peau était plutôt mâte j'allais surement chopper un foutu coup soleil. Je me posais alors sur une caisse en bois qu'il n'avait pas loin. J'en profitai également pour changer de tee-shirt et je mis celui avec le symbole marin. Puis je me mis à méditai, sans aucune raison apparente juste me calmer un peu et faire le vide dans ce bordel, c'était un bon moyen pour réfléchir clairement et oui ça m'arrive aussi. Étrangement je senti comme une aura venir près de moi, non il y avait deux aura meurtrière près de moi, mais c'était calme pas d'attention hostile. Je me remis donc à exécuter mes Katas avec plus de sérieux que tout à l'heure. J'entendis alors les paroles de mon père et mentor dans mon fort intérieur.

« Suis le vent, ne va pas à l’encontre de celui-ci » .

Je vois j'ai enfin compris ce cela veut dire, après tant d'années à rien comprendre à son charabia de samouraï, j'ai capté, dommage j'aurais voulu voir mon père adoptif être fier de moi de son vivant. Mais il m'a tout donné avant de mourir, son nom, une famille, un sabre, un destin et surtout un objectif que je me dois de suivre. Il faut que j'arrête les conneries maintenant, je dois faire au nom de Marshall. Soudain voilà un deuxième homme s'approchant, il est plutôt grand et doit pas être beaucoup plus vieux que James, une dizaine d'années tout au plus. Il vient ici, se serait donc cet Amiral, pas trop tôt bordel. Deux heures que je cuis sous le soleil.

« Bonjour messieurs ! Je suis l’Amiral Shitori et je superviserais cette mission. Dans ce cadre il serait préférable que je puisse connaître vos capacités afin de pouvoir mettre au point un plan concernant le sauvetage de la princesse. »

Un homme direct qui ne perd pas son temps en politesse, un bon point pour lui.

« Ne perdons pas plus de temps, chaque seconde est précieuse. Attaquez-moi immédiatement tout les deux en même temps avec tout ce que vous avez dans le ventre ! »

« Deux » ? Je vois donc Monsieur- qui-ronfle l'attendait lui aussi. Non, il se fout de ma gueule, j'ai le cerveau bouilli à l'attendre et lui il veut que je l'attaque. Pff je l'ai mal jugé encore un type qui veut prouvé que tu es qu'un faible face à lui. Il te matte avec dédain et te dit vas-y fonce sombre merde. Putain et dire que c'est ses types qui protègent la population, ils ne comprendront jamais la façon de pensée du bas-peuple, moi si, j'en viens. Enfin il veut la baston je vais lui donner, je qu'un matelot, mais j'ai des objectifs à tenir et ça c'est beaucoup plus simple avec un amiral comme supérieur.

Je dégainai alors mon arme dans mon dos. Je courus sur le lui avec toute la puissance que mes jambes pouvaient me donner, je sautais alors en effectuant un flip avant avec un atterrissage sur ma main gauche, je pivotai rapidement, toujours en équilibre et la tête en bas pour donner un coup horizontale avec mon sabre dans ma main gauche, visant les genoux de l'Amiral, allez t'il l'évité surement. LE deuxième type viendrait p'être après moi, mais il avait disparu de sa place de tout à l'heure. En tout cas je n'allais donner qu'un amuse-bouche à l'Amiral, je ne veux pas tout lui dévoiler mes techniques, je me contenterais de mes techniques dites de bases.





Dernière édition par James Marshall le Lun 21 Jan - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse Dim 20 Jan - 14:30




~TITRE


Le vents soufflait sur cette magnifique plaine et le soleil tapait un peu trop fort. Genjiro faisait un une sieste et l'inconnue au cheveux décoiffé dansait avec son sabre. Le sommeil de Genjiro fut vite interrompu. Il sentit une aura puissante qui s'approchait par là mais, ne réagissait pas, il resta couché et faisait semblant de dormir. Il tirait sur sa cigarette en tout discrétion et attendait de voir la personne qui pouvait dégager une aura semblable. Le marin ne pouvait pas s’empêcher de penser a combattre ces deux inconnus en tant que guerrier, se connaître a travers un combat et apprendre a travers un combat. Voilà ce que les membres du clan nadéshikage apprennent dès leurs plus jeunes âges.

Le jeune homme qui faisait ses katas arrêta puis se changea, il mit un t-shirt bien particulier avec celui de marine écrit dessus. Cela fit sourire Genjiro qui pensait que cette homme était sûrement un fervent servant de la justice. Genjiro était un marin mais, la justice n’était pas son domaine. Il recherchait juste de la puissance, enfin ces pensé serait de court durée puisque dans le futur, après la rencontre avec ses frères ce dernier changera de psychologie et d'ambition, ses rêves changerons et il se battra pour une toute autre chose. Pour l'instant son but est de devenir un amiral fort et puissant tout en recherchant des guerriers qu'il pourrait combattre en mettant son honneur en jeu et sa vie tel un puissant guerrier du clan nadéshikage.

L'identité de la personne qui dégageait une puissance sans comparaison fut vite découvert, il s'agissait de Makkura, le héros de la marine moderne, celui qui créa le « Jab » mais, aussi et surtout le cousin de Genjiro. C’était la première fois qu'il rencontrait son cousin depuis le test passer a Aka Inu. Makkura avait grandit physiquement et évidement était devenue largement supérieur a Genjiro mais, cela ne le dérangeait pas plus que cela, enfin pour l'instant, car plus tard il découvrira un gouffre entre les deux qui le fera changer de comportement. Genjiro continuait a faire semblant de dormir, son cousin comme lui ne réagissait pas, il ne se disait pas un mot alors que cela faisait longtemps qu'il ne s’était pas vu. Cela avait plongé Genjiro dans une nostalgie, l'épreuve de la cascade sur cette île en forme de chien rouge.

Flash Back

C’était sur l’île Aka Inu, les deux cousins avait rencontrer un crapaud alors qu'il s’apprêtait a combattre l'un contre l'autre pour avoir le fruit qui se cachait derrière la cascade mais, un crapaud vit son apparition et les deux cousins s'allièrent, Makkura se fit prendre en chasse pendant que Genjiro cherchait un moyen de de frapper la langue du crapaud. Pendant un bonne quinzaine de minute Makkura évitait les assauts du crapaud géant, entre temps Genjiro venait d’arriver à temps. Très bon timing sur ce coup là. Le cousin du futur marine avait escaladé la paroi de la cascade avec une vitesse affolante pour finalement sauter en hurlant de tout chœur, scandant même que sa sauce Zarocaine était la meilleure du monde et que personne ne pouvait y résister.

Makkura afficha un sourire comme-ci il aurait répondu à son cousin qu’il était un idiot. Tandis que Makkura se trouvait au sol démunie, l’immense crapaud venait de tirer sa langue gluante et presque fourchue en direction du garçon aux cheveux blancs. C’était maintenant l’occasion d‘agir pour Genjiro. Mais avant même que la langue ne puisse atteindre Makkura, Genjiro avait agit avec une vitesse impressionnante. Il avait planté son bâton dans la langue du crapaud géant avec une force incroyable, cloué celle-ci au sol. Comme d’un marteau qui viendrait planter le clou dans un mur. A ce moment là Makkura comprit que son cousin avait une force réelle en lui en plus d’être un cuisinier hors pair déjà pour son jeune âge.

Du sang venait de jaillir, giclant en grande quantité sur les deux jeunes hommes. Le crapaud fut ensuite ensevelit par un tas de rocher, créant au point d’impact un cratère de grande taille juste sous les yeux de Makkura qui lui était allongé au sol malgré lui. Encore un peu et ses deux jambes se seraient fait ensevelir avec le corps du crapaud étant donné qu’il était tout proche de la bête. Coup de chance incroyable donc pour Makkura, renforçant cette idée de destiné extraordinaire. Makkura pendait qu'il venait d’être sauvé par son propre cousin mais, Genjiro lui n’était pas vraiment d'accord avec lui. Makkura s'absenta et partit dans la grotte, sûrement pour manger son fruit quand il revint il disait a Genjiro qu'il ne pourrait pas rester, il pensait qu'il était redevable au futur Caporal...

Fin du Flash Back

Genjiro était assez énerver du comportement que Makkura avait eu. Genjiro pensait plutôt le contraire, si Makkura ne connaissait pas le point faible du crapaud tout aurait pu se passer autrement. Makkura demanda aux deux autre de l'attaqué pour tester leurs capacité dans le cadre d'une mission. Genjiro était étonné, le mec qui faisait sa danse était un marin et il se demandait qui était l'autre mec, alors il ouvrit les yeux se releva et regarda autour de lui mais, personne. Le mec au cheuveux non coiffé attaqua Makkura en courant avec une bonne vitesse et sauta. Pendant ce temps Genjiro se disait que cette attaque ne marcherait pas beaucoup trop lent, alors comme l'a dit l'amiral, Genjiro attaqua a son tour

« Yuki Seppen »

Genjiro se dispersa en plusieurs flocons de neiges et se laissa porter par le vent qui était de son côté. Il reprit forme derrière Makkura et tenta un coup de pied visant la tête. Ensuite il utilisa sa technique « Yuki Seki » et créa une cabane fait avec une dizaine de couche de neiges, tout le monde se retrouvait maintenant dans le noir mais, Genjiro savait ou ils se trouvaient. Alors il sauta dans les airs et tenta un Tiger Foot dans la tête de l'amiral, ensuite il enleva le Yuki Seki puis prit la parole :

« Tu pourrais me dire bonjour d'un autre façon, cela fait plusieurs années qu'on ses pas vus. Sinon je ne sais pas de quoi tu parle je ne suis pas sur une mission mais, en vacance. »

Et continua sa route mais, ses deux amis le rejoigne et l'informa que ces vacances était terminé et qu'il était en mission avec l'amiral Shitori, Genjiro se retourna alors

« Bon j'suis d'la partie ! »

Codage fait par Pandam, ne pas recopier svp ou je porterais plainte, merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 104
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: Re: [Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse Lun 21 Jan - 0:41








“ ¡ Kingdom Of Karmeloot /2 ! „




P i è g e _ P e r f i d e


Les deux marines s’élancèrent finalement à l’assaut. Le dénommé James Marshall dégaina son sabre qui se logeait à son dos fidèlement tel un fier destrier. C’est alors que d’une course folle, le marine finit par exécuter un saut en une pirouette agile et pleine de dextérité. Il finit par faire rabattre violemment sa lame sous l’impulsion de sa force rotatrice en visant le genou de l’amiral. Celui-ci ne bougea pas d’un pouce et se contenta de se laisser trancher. Etant un possesseur de fruit du diable de type Logia, Makkura ne risquait rien. La lame le traversa donc laissant une flopée de gaz se disloquer pour finalement se reformer. L’agilité et la souplesse ainsi que la technique de James Marshall était tout bonnement remarquable en tout point. Il avait un talent inné pour le maniement du sabre et pour le combat au corps à corps.


C’était au tour de Genjiro qui venait juste après voir presque en même temps à son tour en trombe. Cela faisait des années que Makkura n’avait pas revu son cousin. Etait-il devenu plus fort ? Quel genre de capacité avait-il pu acquérir durant tout ce temps ? C’est alors que le marine venait de se disperser en flocon de neige. Oui son corps venait de se mouvoir avec le vent. Aucun doute juste avec ce premier mouvement, Makkura pu en conclure qu’il s’agissait d’un logia. Il venait maintenant de se positionner derrière Makkura en tenant de lui asséner un coup de pied qui visait la tête du haut gradé. Immédiatement Makkura dévia le coup de pied d’un geste des arts martiaux utilisant la souplesse du poignet. Cette technique de contrecoup était appelé « contre-courant » tel la carpe qui nagerait à contre-courant.


Le poignet de Makkura entra au contact avec le pied de Genjiro qu’il contra donc en suivant le mouvement de sa jambe exactement dans le même principe que « L’aïkido ». Genjiro ensuite avait crée une cabane de neige avec plusieurs couches épaisses qui se succédaient. Le noir total y régnait en maître. Impossible de voir quoi que se soit et bien évidemment Genjiro en avait profité pour porter un coup puissant qui avait éclaté la partie supérieur de l’amiral en un amas de gaz. Très rapidement le marine de l’état major avait reprit forme humaine en se reconstituant et bien évidemment il n’avait aucune égratignure quelconque. Son cousin avait obtenu un pouvoir plutôt effrayant. D’ailleurs celui-ci expliquait qu’il y avait d’autre manière d’accueillir son cousin et d’autre part il avait surenchérir en expliquant qu’il était en vacance. Ah bizarre pourquoi est ce qu’il avait attendu ici alors ? Il avait encore trop fumée sans doute.



« Baka-Genjiro…Tu ferais mieux de la boucler un peu, n’oublie pas que je suis ton supérieur hiérarchique et je pourrais très bien te traduire en cour martiale pour insubordination ! »



« James Marshall…Tes compétences sont plutôt impressionnantes, je tiens à saluer ton talent. J’aurais très certainement besoin de quelqu’un de ta trempe dans mon équipage…Bref nous verrons cela plus tard. Bien nous allons maintenant nous rendre immédiatement au château du « Roi » pour voir de ce qu’il en est ! »


Dit-il d’un sourire, usant d’une voix calme et posé toujours en gardant un sang froid implacable. Sans attendre d’avantage l’amiral de la marine ouvrait la marche les mains dans les poches pour finalement prendre les devants. Le château était tellement énorme qu’on pouvait voir d’ici même depuis le port. Makkura n’était pas du genre à perdre du temps avec les blablas inutiles. Non avec lui tout devait filer droit et rapidement. La route serait plutôt longue. L’île était du genre à compter plusieurs chemins sinueux et difficile d’accès. Et puis il fallait être prudent, Makkura avait la sale impression d’être surveillé, comme-ci quelqu’un ne cessait de guettait le moindre de ses pas. Après environ une demi-heure le centre ville était en vue. Pour entrer dans la ville il fallait passer un garde frontière et décliner son identité ainsi que le but de sa visite.


Makkura n’avait juste qu’à montré sa tête et immédiatement il fut reconnu. En effet l’Amiral de la marine jouissait d’une réputation tellement grande qu’aucun homme ne pouvait ignorer son existence dans ce bas monde corrompu par l’injustice. Tandis que les gardes ouvraient l’immense et lourde porte, les trois marines entreraient sans dire un mot. Makkura n’était pas réellement du genre causant, il était un homme silencieux et profondément réfléchit. Pour atteindre le château il fallait traverser la ville dans sa totalité. Dans la marche, on pouvait sentir une sensation d’oppression, comme-ci quelque chose clochait. Dans les rues du royaume, on pouvait voir un peuple amaigrit par la tyrannie d’une faim bien présente et vivace. Les regards que portaient les habitants de Karmeloot semblait affichait un certain soulagement mais qui dissimulait une certaine frayeur. Trouvant cela louche Makkura s’écria à l’attention de Genjiro :



« Genjiro ! Interroge les habitants au sujet de la princesse…Essaie de récolter des informations qui nous permettrait d’en savoir plus sur son cas…Si il y a le moindre problème rejoint nous au château. »


Sans rien rajouter d’autre Makkura accompagné maintenant seulement de James se dirigeait en direction du château tandis que Genjiro devrait rester sur place pour interroger les gens. L’amiral entre temps avait du presser le pas, car il sentait le roussi venir à plein nez et généralement son instinct ne l’avait que très rarement égaré. En amont de la ville, le château était enfin en vue. Pour y accéder jusqu’au sommet il fallait emprunter un pont qui y menait directement. Concernant l’architecture de la façade il n’y avait vraiment à redire, c’était une merveille de construction. Une beauté à en couper le souffle. Le « Roi » devait réellement être extrêmement fortuné. Avait-il peut-être soulevé trop de taxe ? Cela expliquerait également le manque de moyen pour que les gens puissent se nourrir convenablement.




Après avoir emprunté le pont qui menait au château, James et Makkura arriveraient en face d’une immense porte de marbre qui n’était autre que l’entrée même de la merveille d’architecture. Première chose qui frappa Makkura, c’était de voir qu’il n’y avait aucun garde devant et la porte était entrouverte de quelques centimètres. Décidément cela devenait de plus en plus étrange. Se positionnant devant la porte, Makkura lança un regard furtif à James pour lui faire comprendre qu’il fallait être prudent à partir de maintenant. Makkura finit par ouvrir l’immense porte de sa seule main droite avec une grande force, il avait poussé celle-ci d’un geste vif en un grincement désagréable. Derrière cette porte il n’y avait strictement personne. Étrange…Qu’est ce qu’il se passait à la fin ? Les deux marines finiraient par entrer complètement dans l’enceinte du château quand soudainement la porte se referma lourdement en un claquement sinistre. C’est alors que deux hommes se présentèrent avec un certains cynisme :



« Alors voilà le fameux héros de la marine…Un jeune pisseur qui se croit au dessus de tout le monde hein !? »



« Oui, il est tombé dans le piège comme prévu, finalement en lançant cette rumeur comme quoi la princesse avait été capturé fut bénéfique pour nous puisque le gouvernement à jugé bon d’envoyer l’un de ses meilleurs membres…Pas un geste, nous avons en otage la princesse et le « Roi ». Le moindre faux mouvement de votre part et je donne l’ordre de les exécuter tout les deux ! »


S’écria finalement l’homme à la barbe et la balafre impressionnante. C’est alors que son camarade, celui qui avait une barbe noire claqua des doigts. S’en suivit alors une horde de mercenaire qui jaillir en un instant devant Makkura et James. Un bon nombre d’entre eux possédaient à ce qui semblait être des « motos » qui fonctionnaient avec la propulsion des « dials » des fameuses îles célestes. Makkura et James étaient maintenant encerclés. La mission venait de dégénérer en un règlement de compte semblait-il, c’était donc un piège depuis le début. Mais pourquoi est ce que ses deux hommes en voulaient à la vie de Makkura ? Pourtant il ne se rappelait pas les avoir rencontré.




Le dilemme était grand, si Makkura et James faisaient le moindre geste, c’était la vie du « Roi » et de la princesse qui serait mit en jeu. La seule solution était du côté de Genjiro, espérons que celui-ci découvre quelque chose sur la position exacte de la princesse et du roi. Entre temps les mercenaires se mirent à tournoyer autour de Makkura et de James pour passer maintenant à l’offensif. Que se passerait-il ? La suite des évènements ne présageaient rien de bon en tout cas…



« James ! Prépare toi à les combattre, nous n’avons pas le choix ! »


Sur ses mots, soudainement les mercenaires se mirent à charger Makkura et James droit devant avec une certaine hargne et violence. Le combat au cœur du château avait été engagé par ces mystérieux personnages.


















Codage fait par Raio, pour Raio & Byby. Ne pas recopier, même partiellement. Merci !

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse Lun 21 Jan - 18:32




Merde, ces deux types sont vraiment d'une puissance incroyable, deux logias c'est bien ma veine tient ! De plus il semblerait que le deuxième type était de la famille de l'Amiral. Les réunions de famille me donnent la nausée. Enfin je ne suis pas trop passé pour un guignol c'est déjà ça. Bien, l'amiral partit devant en direction du château, je le suivis un peu en retrait, l'autre type se nommait genjiro, lui marchait devant moi. Puis nous arrivâmes devant une grande porte avec un garde, en reconnaissant l'amiral il nous laissa passer. Shitori semblait affecté de voir les gens pauvres de cette ville, à vrai dire, moi je savais exactement ce qu'il ressentait, des boules de nerfs prêt à exploser, je suis passé par là, mais les regarder avec pitié ne fait que les énervé. Putain ça me rappelle tellement de mauvais souvenir, tant d'années à crever la dalle. Ce roi est vraiment stupide de se croire au-dessus de tous, il va vite se retrouver le cul dans la boue et le peuple jubilera de sa déchéance.

Bref, le capitaine donna un ordre à mon collègue. Les interrogé lui ? Avec sa tête de riche, il peut toujours rêver pour avoir des infos intéressantes, je suis sûr qu'il ne m'apprendra pas plus que je sais déjà. J'aurais pu le dire à l'amiral ce que je savais ,mais il ne m'a pas adressé la parole depuis le port. Puis on arriva non loin du château. Puis encore une autre porte en marbre. Je pouvais manger à ma faim pendant au moins un an avec cette porte. Vraiment tant richesse avec un peuple si pauvre me rend vraiment anti pathétique envers les nobles, j'ai de moins en moins envie de la sauver la princesse.

Tiens c'est étrange pas de garde cette fois. La porte est entre-ouverte. Je sentis alors ma vigilance augmentée et l'amiral semblait également sur ses gardes, j'avais ma main près de mon fourreau prêt à dégainer. Puis après quelques pas dans la cours la porte se referma immédiatement derrière nous. ça pue le piège cette mission, de plus en plus. Puis une voix rauque retentit non loin.

« Alors voilà le fameux héros de la marine…Un jeune pisseur qui se croit au dessus de tout le monde hein !? »

Tiens un ennemi de l’Amiral ? Les ravisseurs ici ? Puis le deuxième homme pris la parole

« Oui, il est tombé dans le piège comme prévu, finalement en lançant cette rumeur comme quoi la princesse avait été capturé fut bénéfique pour nous puisque le gouvernement à jugé bon d’envoyer l’un de ses meilleurs membres…Pas un geste, nous avons en otage la princesse et le « Roi ». Le moindre faux mouvement de votre part et je donne l’ordre de les exécuter tout les deux ! »

Bon ça s'annonce plutôt mal, mais j'ai un avantage non négligeable. Ses deux abrutis on l'air d'être focalisé sur l'amiral, j'ai peut-être une chance d'attendre les otages sans qu'ils morflent.. Le tout est d'agir rapidement et de tuer les deux gardes près d'eux. Et merde ! Des mercenaires, plein de mercenaires ! Si on bute leurs employeurs ils ont aucune raison de combattre, non les otages d'abords. Ils étaient sur des sortes de vélos propulsé avec de l'air, étrange. Il faut que je me concentre, que je vois la scène dans son ensemble. Les otages avant tout, seul problème c'est que je suis complètement encerclé avec l'amiral.

Et voilà les mercenaires chargent avec leurs trucs de métal. Je sautai alors assez haut pour prendre appuie sur la gueule du premier type qui venu vers moi. En l'air je réussi à chopper une sorte étendard, avec la puissance de mon saut je pivotai un peu au-dessus des motos, je réussi à passer outre du cercle de mercenaires, même si l'atterrissage vu complètement loupé, ma tête avait heurtée le sol quand j'avais roulé pour amortir la chute. J'ai connu bien pire.

Je dégainai alors mon couteau caché dans le bas de mon fourreau pour le lancer avec toute la force vers le type qui était près du roi. Il se planta alors dans sa gorge et il tomba raide mort, je dégainais alors mon sabre pour m'occuper du type près de la princesse, il attaqua le premier en voulant me donner un coup de batte à clou, j'esquivais en effectuant un pas sur la droite puis un autre rapide sur la gauche, puis ma lame s'enfonça dans son oeil j'étais couvert de sang ... Les nobles n'était plus menacé directement, mais j'avais la tête en sang et très vite un groupe se détacha de la masse principal qui combattait l'amiral, pour essayer de reprendre leurs précieuses monnaies d'échange.

PUTAIN ! Ils sont nombreux ses cons ... Je me mis en garde défensive quand un type d'une toise et demi m'assomma avec son gourdin et se précipita sur le roi que je venais de délivrer il le prit sur son épaule et quitta le lieu du combat, enfoiré je ne peux le poursuivre il y a la princesse à défendre. Je pris alors une grande inspiration et je gueulai le plus fort possible pour que l'amiral m'entende dans le tumulte du combat

- « AMIRAL, FAUT CHOPPER LE ROI !!!! »

J'avais peut-être un peu trop gueulé là, pas grave si ça peut faire bouger l'autre marine qui est parti interroger les habitants. Au moins la princesse était toujours avec moi, un sauvetage à moitié réussi donc ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse Lun 21 Jan - 21:58

























Yuki Yuki en action !


Après un enchaînement d'attaque qui n'avait pas fait de dégâts a l'amiral, Genjiro prit la route pour continuer sa recherche sur ce fameux clan qui portait le nom de l'île mais, il rebroussa vite le chemin après qu'on lui annonça la nouvelle, ses vacances était annulé et il devait travailler avec l'amiral et le danseur a la coupe affriolante. Depuis le début Genjiro avait été piéger, car au départ il refusa toute mission et demanda des vacances qui lui était refuser mais, il continua jusqu'à ce que son supérieur accepte mais, en réalité tout avait été planifier par son commodore, surtout quand il annonça le lieu de ses vacances, le commodore envoya deux camarades à ce dernier pour le surveiller et l’annoncer au dernier moment, Genjiro soupçonnait même que son cousin était dans le coup, bref, tout cela sera a voir plus tard.

Makkura demanda a son cousin de se taire sinon il le traduirait en cours martial, quelque chose qui fit sourire le marin qui cracha et haussa les épaules comme pour dire « fait ce qui te chante ». Makkura se mit en route et Genjiro prit aussi la route suivit du marin qui se surnommait James. Pendant la route personne ne disait quoi que ce soit, les marins était silencieux. Tout le monde regardait le paysage, Genjiro les mains dans les poches se disait que ce serait une bonne occasion de demander au « Roi » lui même si le clan Karmeloot était attaché a cette île. Genjiro se demandait quand il pourrait combattre le mal coiffé derrière lui, peut être jamais, car il sont tout les deux dans la même équipe.

Ils arrivèrent près d'une grande frontière, Makkura montra son visage et le passage s'ouvrit, il faut dire que son cousin était reconnu dans le monde entier, ce qui rendait un tout petit peu jaloux Genjiro qui voulait jouir un peu de la reconnaissance du monde même si ce n'est pas ce qu'il cherche. Genjiro marchait dans les ruelle de la ville qui était sûrement la principale de Karmeloot toujours accompagné des deux autres, le marin regardait les paysans d'un air étonné. Il se demandait qu'est ce qui les pousses a rester là et a mourir de faim au lieu d'aller au « charbon » par tous les moyens imaginables. Genjiro fronça les sourcils montrant qu'il était énerver, pas seulement contre le dirigeant de se pays qui laissait ses habitants mourir mais, contre ses habitants qui ne se révoltaient pas et laissait tout passer.

Reste sans un mot, souffrir en silence, laisser quelqu'un les marchés dessus, voilà le genre de personne que Genjiro ne pouvait « encadrer ». Il se demandait pourquoi personne ne disait rien et préférait mourir honteusement que mourir avec espoir qu'il restera dans les mémoires, si une personne mourrait en se rebellant et qu'une centaine de personnes mourraient en se laissant écraser, seul celui qui aura eu les « couilles » d'ouvrir sa bouche et de faire quelque chose dont il pense qu'il a raison restera dans les mémoires, comme un homme qui s'est battu en voulant défendre son point de vue. Bref, Makkura envoya Genjiro interroger les habitants pour en savoir plus sur la princesse, ce dernier s'exécuta sans dire un mot mais, laissant juste une trace de son passage en jetant sa cigarette au sol.

Le marin partit dans un premier temps dans un bar, celui ci était rempli d'ivrogne et Genjiro soupira en pensant que cette mission allait être un casse-tête pas possible, il aurait sûrement besoin d'un bon massage, celui de la jolie fille de son unités qui se surnommait « Danii ». Trêve de plaisanterie, le marin s'approcha du comptoir et commanda un vers de scotch et une tournée de rhum pour tout le monde. Il tenta d'amadouer ces derniers en leurs offrant un verre. Après une bonne dizaine de minutes, Genjiro commença à posé des questions au bar man, il demanda à ce derniers de lui parler de la princesse de Karmeloot mais, plus personne ne disait un mot et était terrifier, certains lâchait des larmes appelant la princesse par son nom.

Genjiro ne comprenait rien, d'ailleurs il n'avait pas été briffer sur le pourquoi de sa venue dans cette mission, il se gratta la tête et sortit, car en voyant que tout le monde était terrifier et pleurait la princesse et aussi parce qu'un gamin écoutait a la porte de dehors et le marin l'avait remarqué. Il sortit l'air de rien et repera le jeune hommes cacher dans une ruelle alors il se dispersa en plusieurs flocons de neiges et apparu derrière le garçon tout en disant « BOUH ! ». Ce derniers hurla de peur et tomba au sol, le marin releva le petit et lui demandait pourquoi il écoutait au porte des bars, l'enfant pleurait lui aussi, il était avec un bâton rouge, Genjiro lui demanda de se présenter et de l'expliquer le problème qui se passe sur cette île, le gamin mit la main sur sa tête :

« Je m'appelle Ren... Ça fait plusieurs mois que des personnes on élue domicile chez le vrai roi et sa fille, dans le château, je sais qu'il se passe quelque chose... Depuis que ces personnes sont arrivé ici, on ne voit plus le roi ni la princesse, la princesse est mon ami et je compte allé la sauver ! Je sais que vous été de la marine je vous ai vu tout a l'heure rentrer avec le héros de la marin l'amiral Shitori et j'en ai déduit que vous allé passer a l'action et je veux vous aider ! »



« Des actes noble pour un enfant de ton age mais, tu ne feras que nous gêner et te faire tuer par la même occasion... Dit moi ou se trouve ses méchants et je vais allé délivrer ton ami et le roi ! »


« Dans le château principale mais, si vous passez par la porte d'entrer vous vous ferez tendre un pièges, car il y a des guetteurs, le seul moyen est de passer par la fenêtre là haut, vous trouverez alors, des personnes mais, ce ne sont que des pions, celui qui se fait appeler le « Roi » se trouve tout au fond du château et le seul moyen est d’accéder par une porte en fait en or massif... Je vous en supplie... SAUVEZ NOUS ! »

Le visage de Genjiro changea d'expression, visiblement il avait été toucher par le comportement noble d'un enfant, alors il guette la fenêtre que lui avait montrer l'enfant et se dispersa tout en se laissant porter par le vent. Arriver devant la fenêtre il vit Makkura et James en plein combat et décida de donner un coup de main. Il libéra de ses lèvres un flux de neiges et a l’intérieur de cette grande salle il se mit a neiger, tout le monde regarda en haut en se demandant comme c'est possible. Quel erreur d'inattention. Genjiro prit la parole :



« Salut, dite j'aurais pu vous tuer déjà, vous été vraiment tous des amateurs... Cherchez pas vos menaces ne marche plus, je connais déjà la vérité donc on aura plus besoin de vous... Sauf toi le barbu... »

Dit-il avec un large sourire fait pour narguer ses adversaires. Sur ces mots Genjiro se dissipa en flocons de neiges et reprit forme humaine a côté du barbu, grâce a un flocon qui se trouvait proche de lui et frappa son den den mushi qu'il essayait de sortit pour appeler sûrement des renforts, ensuite il l'attrapa par le cou et le balança à côté de la porte par ou Genjiro et les autres passeront pour continuer leurs chemin ensuite il se dispersa encore et reprit forme humaine au côté de James qu'il balança au côté du barbu en lui criant de le garder correctement. Tout cette action était fait d'une rapidité exceptionnel, on aurait dit qu'il disparaissait pour apparaître quelque part d'autre. Ensuite il jeta un coup d'oeil a Makkura et fit une cabane de neiges de dix couches de neiges et enferma tout le monde sauf le barbu et James, Makkura était à l’intérieur de la cabane le « Yuki Seki » avait encore frapper et il s'écria :

« Makkura, Gaz moi ses enfoirés pour qu'il aillent tous croupir en enfer... »

Dès que Makkura aura « Gazer » tout le monde dans cette espace close ou même l'air ne passe pas Genjiro réduira la cabane en une boule de neiges géante qu'il laissera comme cela


Codage fait par Pandam, ne pas recopier svp ou je porterais plainte, merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 104
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: Re: [Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse Mar 22 Jan - 15:57








“ ¡ Kingdom Of Karmeloot /3 ! „




L e _ D é n o u e m e n t


Finalement le conflit était inévitable. Les mercenaires se mirent à charger l’un après l’autre, se divisant en deux groupes bien distincts, l’un se chargerait de l’Amiral et l’autre se chargerait du talentueux James Marshall. Les idiots, pensaient-ils réellement pouvoir faire face à un Amiral de la marine ? Quels furent leurs stupeurs quand ils s’étaient tous aperçut que leurs coups ne faisaient que de traverser irrésistiblement le corps du marine de l’état major. Makkura se lança alors dans un déferlement d’enchaînement de type art martial en exécutant la boxe du serpent appelait plus communément « She Xing ». Le style du Serpent est l’un des plus dangereux pour l’adversaire, car il permet de porter des coups dévastateurs en ne prenant que peu de risques et en ne mobilisant que peu de force.

♦️

Les attaques du serpent sont quasiment toutes internes et consistent à attaque des parties très fragiles du corps humain, comme les yeux, la gorge ou le nez. Le pratiquant du Serpent doit donc être très calme et posé durant un combat. Les attaques du serpent se font souvent avec les doigts, permettant d’appliquer la force sur une petite surface, et d’accentuer la douleur. Le Serpent est l’exact opposé du Tigre. Le style du Serpent est basé sur la force interne, et inclut donc des techniques du Qi Gong. L’amiral se lança alors dans un déferlement de coup précis et puissant, chaque adversaire se voyait touché pour finalement tomber au sol sous la déferlante. Etant habitué aux katas puisque étant un pratiquant des arts martiaux, le marine déployait une étonnante agilité et dextérité dans ce style de combat.

♦️

Il aurait pu très bien utiliser ses capacités que lui conféré son logia du gaz mais il avait trop peur de toucher James Marshall en même temps. Chose qu’il ne pouvait se permettre donc, d’où l’explication de ce style de combat qu’il venait d’adopter. Malheureusement pour James Marshall n’étant pas de type logia et il avait été blessé et malgré cela il avait fait preuve d’une bravoure digne d’honneur et d’éloge. Il avait même réussit à mettre en sécurité la princesse qui se trouvait auprès de lui. Dans le tumulte du combat, James avait poussé un cri poussant en demandant à Makkura de chopper le « Roi ». Oui il n’était plus là, quelqu’un venait de l’emmener en l’ayant porté vulgairement comme un sac de patate. Makkura avait réagit instantanément à la vitesse du « Soru » pour barrer la route du mercenaire qui l’avait emporté. Heureusement que James avait eu l’œil car l’amiral avait perdu de vu le noble roi.

♦️

D’un coup de poing sec visant l’estomac du mercenaire, l’amiral avait mit hors d’état de nuire le fuyard. Saisissant ainsi le roi qui avait l’air chamboulé. Makkura l’avait ensuite déposé au sol pour laisser au noble le temps de reprendre ses esprits. Entre temps Genjiro venait de faire une entrée plutôt remarqué pour venir aider James dans son combat. Makkura laissa le roi en lieu sûre pour rejoindre une nouvelle fois le périmètre de combat. L’amiral leva le pouce en direction de son cousin pour lui faire comprendre qu’il pouvait y aller. Et la complicité entre les deux cousins avaient pu fonctionner, Genjiro avait crée par la suite une cabane de neige comme précédemment utilisé au tout début de cette folle aventure. Enfermant le reste des mercenaires et Makkura. Maintenant l’amiral pouvait utiliser son gaz sans risque, oui lui qui se retenait depuis le début d’utiliser son pouvoir de peur de toucher James.

♦️

Une fois à l’intérieur de la grande cabane de neige fermé par plusieurs couches d’un blanc pur, Makkura fit échapper un gaz empoisonné qui avait ensuite filer tout droit dans les narines de ses victimes. Inhalant le gaz, les poumons s’en retrouveraient immergés et s’en suivrait une mort imminente et foudroyante. L’un après l’autre les mercenaires tombaient au sol, tandis que d’autre tentaient de fuir en grattant la neige afin d’y faire un trou mais c’était purement inutile, il avait trop de couche de neige, et faire des efforts excessif ne faisaient que d’attiser leurs pertes. La combinaison des pouvoirs des deux logias avaient eu un effet redoutable, les deux cousins pour la première fois depuis tant d’années avaient coopérer tout deux ensemble. Oui depuis cette fameuse épreuve sur l’île d’Aka Inu.

♦️

La cabane de neige finit par se rétracter laissant Makkura ainsi sortir librement, ensuite Genjiro avait formé le tout pour compacter et former une boule de neige de grande taille enfermant ainsi les corps empoissonné par le gaz virulent. Aux côtés de James se trouvait l’homme à la barbe et à la balafre impressionnante qui était maintenant démunit de toute action quelconque. Le roi avait finit par reprendre ses esprits et la totalité de ses moyens, celui-ci se releva puisqu’il était accoudée à un mur précédemment puis il se rapprocha de l’homme à la barbe. Apparemment il connaissait bien cet homme puisque d’un hochement de tête excessif et désabusé il avait montré toute l’ampleur de sa consternation. Comme-ci celui venait de tomber des nues en voyant qui était le réel instigateur de tout ceci. Le roi s’écria alors d’une voix rauque est autoritaire :



« Perfidie ! Me faire trahir par mon propre frère…Qu’est ce que j’ai fait au ciel pour mériter ça ? Je savais que tu avais toujours éprouvé de la jalousie parce que j’étais le digne héritier de notre père pour le trône…mais de là à t’en prendre à ma très chère fille et à ma propre personne…Je ne l’aurais jamais cru. Vargas, à cause de toi depuis plusieurs mois le peuple à souffert, tu récoltais les taxes et tu les augmentais chaque jour pour t’enrichir sur le dos de mes pauvres sujets ! C’est impardonnable, tu as tenté de soulever le peuple contre moi en leurs faisant penser que cette tyrannie venait de moi n’est ce pas ? Mais très vite tu as pu t’apercevoir que les gens n’ont pas levé le petit doigt et tu sais pourquoi ? Car ils savaient tous pertinemment que leur vrai « Roi » était incapable d’agir de la sorte, alors ils ont attendu et souffert en silence par amour pour moi et pour la princesse ! »



« Heureusement que le « héros » de la marine et ses deux fiers guerriers sont venues pour remettre l’ordre…Je leur serais à jamais reconnaissant ! Car ils en me délivrant ils ont délivrés mon peuple ! Amiral puis-je exécuter moi-même ce traître et faire de lui un exemple pour ceux qui voudraient me défaire !? »


L’amiral de la marine esquissa un léger sourire en coin, alors voilà toute l’histoire…Une histoire de jalousie…Les sentiments des hommes étaient réellement une chose destructrice dans certains cas. Les sentiments pouvaient très bien être une force, mais aussi une faiblesse et la situation actuelle des choses l’avaient parfaitement bien démontré. Makkura d’un hochement de tête fit comprendre ensuite au « Roi » qu’il avait tout les droits sur le barbu balafré. Sans attendre après l’affirmation gestuelle de l’amiral le roi saisissait une épée qui se trouvait au sol non loin de lui. Une fois ramassé et prise correctement en main il fit déchaîné sa sentence comme en bon roi qu’il était. Sans dire un seul mot, il avait exécuté son propre frère en lui tranchant la tête avec une rare violence. Cependant dans son geste et dans l’expression de son visage on pouvait également voir une certaine tristesse qui se dessinait subtilement.





T r o i s _ J o u r s _ P l u s _ T a r d


Nous voilà trois jours plus tard. Le château avait reprit de l’ordre au sein du royaume. Le peuple avait pu retrouver avec grand plaisir et soulagement leur roi et leur princesse maintenant mit hors de cause. Le roi pour l’occasion avait organisé un immense banquet pour ses sujets au sein même du château royal. Tout le monde était invité à participer au festin. Le roi avait tout expliqué à ses sujets sur le pourquoi du comment en ce qui concernait ces derniers mois qui avait été un calvaire. Il avait même prit l’initiative de supprimer les récoltes de taxe pour montrer sa bonne volonté. C’était réellement un bon roi qui aimait sincèrement ses fidèles sujets. Durant ses trois jours de repos, Makkura avait donné quartier libre à James et à Genjiro qui avait fait du bon boulot. Le banquet fut organisé le troisième jour comme convenu et les trois marines étaient en quelque sorte les invités d’honneur du royaume.




Au sein de l’immense château la fête battait de son plein sous un fond musical plutôt agréable à l’ouïe. Il y avait de la nourriture en très grande quantité mit à disposition du peuple et des trois marines ainsi que tout type de boisson. Makkura n’était pas réellement quelqu’un qui aimait faire la fête, pour lui ce genre de chose n’avait que très peu d’importance. Entre temps on pouvait voir que la princesse était très intéressée par James Marshall sans doute trouvant le jeune homme très à son gout. Genjiro lui était sans doute en train de fumer et de manger. Enfin tout le monde y trouvait son compte quoi. Le roi lui prenait le temps d’écouter ses sujets avec une attention particulière. Tout allait pour le mieux donc. L’amiral de la marine se dirigea en direction de James afin de s’entretenir avec lui pour lui proposer quelque chose qui lui tenait à cœur :



« James Marshall, félicitation pour votre mission, je dois avouer que vous m’avez beaucoup impressionné. Je veux vous proposer une place au sein de mon équipage…J’aurais très bien pu vous l’ordonner mais je ne suis pas du genre à abuser de mon rang et vous, vous ne semblez pas du genre à accepter aveuglement les ordres, chose que j’admire beaucoup. »



« Je vous laisse donc le choix, et je vous laisse le temps de réfléchir pour ma proposition. Bien, je n’aime pas réellement les ambiances festives, je vais donc vous laisser vous amuser tranquillement en profitant de la fête et de l’amabilité du roi. Et puis il semblerait que la princesse réclame votre présence…Vous viendrez me donner votre réponse à Marinford ! A bientôt soldat… »


Dit-il avec une classe et un charisme toujours aussi présent chez lui. Les mots étaient dits, Makkura avait donc laissé quartier libre à James Marshall, comme pour le récompenser de cette mission qui était donc un réel succès. L’amiral se dirigea ensuite vers Genjiro qui n’était pas très loin, seulement à quelques pas à peine. Il lui avait chuchotait furtivement quelques mots tout en marchant avec une certaine élégance les mains dans les poches :


« Tu as quartier libre Genjiro…Lorsque tu auras terminé, rejoint moi à Rusukaina ! On a un compte à régler tout les deux !! »


Sans rien rajouter d’autre, l’amiral s’éclipsa finalement en quittant les lieux avec discrétion et classe. C’était donc la fin de cette mission et de cette rencontre qui se réitérait bien plus tard. James devrait plancher sur la proposition de Makkura et Genjiro devrait lui rejoindre l’Amiral à Rusukaina sans doute pour crever l’abcès qui s’était crée durant tant d’année après les évènements sur l’île d’Aka Inu lorsqu’il n’avait encore que quinze ans.









----------------------------------------------------

[HRP] : Voilà le rp est finit pour moi, vous pouvez clore le topic en postant encore une fois, à votre guise. En tout cas super rp les gars, James j'aime particulièrement ton style de rp et Genjiro bah c'est toujours un plaisir de rp avec toi Very Happy (je mens pas lol)

Genjiro tu peux poster le rp à Rusukaina quand tu auras le temps et James bah faudra trouver le temps de faire un petit RP vite fait à Marinford pour donner ta réponse ou bien on peut éclipser ça pour dire que finalement t'es venu à Marinford pour me dire oui ou non, comme tu le sens ^^


----------------------------------------------------



♦️

♦️

♦️



Codage fait par Raio, pour Raio & Byby. Ne pas recopier, même partiellement. Merci !

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse Mar 22 Jan - 22:13




Genjiro arriva alors à la rescousse et à vrai dire je ne compris pas vraiment ce qu'il se passait, j'ai juste vu un barbu volé vers moi. Ensuite il y avait une sorte d'igloo avec l'amiral et les mercenaires dedans. Bien qu'il semble avoir comme une sorte de froid entre les deux autres marines, il combattait ensemble avec une certaine classe, franchement j'en étais presque jaloux, les logias sont vraiment terrifiant et un avantage considérable en combat. Enfin bon le combat était plié le roi était libre et sa ravissante fille aussi. Mais James voulait entendre le fin mot de se bordel sans nom. Le roi barbu parla à l'autre barbu.

« Perfidie ! Me faire trahir par mon propre frère…Qu’est ce que j’ai fait au ciel pour mériter ça ? Je savais que tu avais toujours éprouvé de la jalousie parce que j’étais le digne héritier de notre père pour le trône…mais de là à t’en prendre à ma très chère fille et à ma propre personne…Je ne l’aurais jamais cru. Vargas, à cause de toi depuis plusieurs mois le peuple à souffert, tu récoltais les taxes et tu les augmentais chaque jour pour t’enrichir sur le dos de mes pauvres sujets ! C’est impardonnable, tu as tenté de soulever le peuple contre moi en leurs faisant penser que cette tyrannie venait de moi n’est ce pas ? Mais très vite tu as pu t’apercevoir que les gens n’ont pas levé le petit doigt et tu sais pourquoi ? Car ils savaient tous pertinemment que leur vrai « Roi » était incapable d’agir de la sorte, alors ils ont attendu et souffert en silence par amour pour moi et pour la princesse ! »

Je vois, quand je disais que les réunions de famille ça craint vraiment, voilà comment ça termine. Le roi commença par remercie l'amiral d'être venu à son secours puis il demanda s'il pouvait appliquer sa justice. Il pris alors une épée trainant par terre, puis d'un geste net il coupa sans aucune hésitation la tête de son frangin, il fallait une dextérité et une force conséquente pour effectuer ce geste. J'étais impressionné. Mais je commençais à avoir des vertiges, j'avais perdu beaucoup de sang, je fini par tomber dans les vapes.

Trois jours plus tard je fini par me réveiller, j'avais un bandage sur la tête et quelques points de sutures également. Quand je me relevais en position assise je pus voir la princesse près de moi.

« Vous allez bien, mon, monsieur l’officier ? »

« Hein ? Moi ? Non,non,enfin si je vais bien, mais non je ne suis que matelot »

« Eh bien je tenais à vous remercier personnellement de m’avoir sauvé mon père et moi »

« S’il vous plait, tutoyait moi, j’ai l’impression d’avoir quarante ans. Tiens où sont passé les autres marines ? »

« Ils sont en bas au banquet organiser pour notre libération »

« UN BANQUET ? !!! Il faut pas perdre un minute alors !!! »

J'arrachai mon bandage puis je sortis de mon lit, attrapa le bras de la princesse puis nous descendirent en bas. Il y avait du monde ! Il y avait tous les habitants des environs. GÉNIAL !!! J'adore les fêtes la bouffe, l'alcool, la danse. J'étais tout de suite plus en forme, là.

« ALLEZ BANDE DE GONZESSE !!! C’est l’heure de boire maintenant !!! JE prends n’importe qui en concours de boisson !!! ALORS DES VOLONTAIRE ???? »


J'étais vraiment chaud, je voulais m'amuser et apparemment je faisais beaucoup rire la princesse Sellana. Puis j'entendis un « moi » au loin. C'était le roi. Je vais gagner et lui botté son cul royal HAHA...

Quelques verres plus tard ...

Sacré vieux il en tiens une bonne, il était presque aussi doué que moi, mais j'ai gagné et pour fêter ça, je reprends deux trois verres puis trois suivantes, mais à vrai dire je commence à avoir un peu sommeil, je vais faire une petite sieste réparatrice pour être en forme toute la nuit. Mais quand j'ouvris les yeux j'aperçu que tout le monde était parti et que la nuit était déjà levée. Mince, j'entendis alors des bruits de pas claque sur le sol, c'était l'amiral qui venait vers moi.


« James Marshall, félicitation pour votre mission, je dois avouer que vous m’avez beaucoup impressionné. Je veux vous proposer une place au sein de mon équipage…J’aurais très bien pu vous l’ordonner mais je ne suis pas du genre à abuser de mon rang et vous, vous ne semblez pas du genre à accepter aveuglement les ordres, chose que j’admire beaucoup. »

Puis il s’arrêta quelques instants puis repris :

« Je vous laisse donc le choix, et je vous laisse le temps de réfléchir pour ma proposition. Bien, je n’aime pas réellement les ambiances festives, je vais donc vous laisser vous amuser tranquillement en profitant de la fête et de l’amabilité du roi. Et puis il semblerait que la princesse réclame votre présence…Vous viendrez me donner votre réponse à Marinford ! A bientôt soldat… »

Je vois c'est donc une proposition que je devrais prendre seul, à tête plus reposée ,mais surtout moins alcoolisé. Pour l'instant je devais retrouver la princesse. Je fis mes adieu à l'amiral puis, je demandai où était la jolie jeune femme aux cheveux noisettes. Un serviteur m'indiqua sa chambre. J'ouvris alors porte entre-ouverte. Puis sa douce voix mielleuse s'adressa à moi.


« James, vous voilà, enfin, venez près de moi »

Dans ses moments là, mieux ne vaut rien dire et profiter du moment en charmante compagnie royale. Demain je partirais combattre le crime, mais ce soir la nuit m'appartient. Son parfum sent si bon, un subtil mélange de cerise et de rose...

Après avoir passé une courte nuit de sommeil, je regagnais mon bateau, en gardant ce parfum enivrant dans mes souvenirs, j'espère revoir ma belle princesse un de ses jours. Me voilà sur l'océan le sourire aux lèvres, de bons souvenirs, une mission réussie et une perceptive d'avenir qui s'ouvre enfin à moi, le vent fini toujours par tourner.




[HRP] Pour moi c'est fini, merci très bon rp avec vous[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse

Revenir en haut Aller en bas

[Flashback] Karmeloot L'île du Roi et de la Princesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: West blue :: Autres îles de West blue-