AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Une rencontre chez les moussaillons ! [PV Alvida]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Une rencontre chez les moussaillons ! [PV Alvida] Lun 21 Jan - 23:16

  • Notre pauvre héros se trouvait sur une petite île, d'après les environs, elle n'était pas bien garnie, il n'y avait que des arbres miteux et il n'y avait aucun village dans les alentours. Pourquoi s'était-il arrêté sur cette île, il aurait du demander à ces pirates de le garder avec eux. Il serait encore sur les mers au lieu de pourrir ici. Il manquait vraiment de chance ce pauvre bonhomme. Une chose était sûre, il ne trouverait jamais ce fameux gang dans ce maudit endroit. Néanmoins, vu qu'il était là, il fallait maintenant fouiller après toute trace de vie. Notre héros débuta sa marche vers sa nouvelle aventure d'un pas nonchalant. Son épée de métal sur le dos, il observait chaque recoin de cette île avec une forte détermination, il pouvait très bien tomber sur des brigands, cela était possible, ils cachaient peut-être un trésor ! Il na fallait pas rêver tout de même, si notre homme trouvait un petit village, il serait déjà très heureux.


  • Après des heures à chercher tout et n'importe quoi, notre homme trouva une petite bourgade, pas très peuplée à première vue. C'était un village parfait pour le gang que cherchait notre jeune homme. Taisou s'avança donc dans ce village et une fois arrivé à l'intérieur, il alla voir sans attendre le premier villageois qu'il trouva, c'est à dire quarante minutes après son arrivé dans le village et lui demanda ou pourrait-il trouver le chef de cet endroit. Le vieil homme se mit à rigoler et répliqua qu'il n'y en avait pas, mais que s'il voulait des renseignements, il devait aller à la taverne du coin et qu'il trouverait forcement des réponses. Notre héros ne perdit pas de temps et fondit droit sur la taverne. Il ouvrit les portes et vit une salle modeste, des tables avec des chaises en bois, un peu de poussières, des toiles d'araignée sur les coins de la pièce et un grand bar avec un homme très imposant et une coupe au carré. Il nettoyait un verre à bière. Taisou s'avança et il remarqua très vite que tous les villageois étaient pour ainsi dire dans cet endroit.


  • Notre héros se mit sur une chaise et attendit que le barman vienne le voir. Il n'allait pas commander d'alcool, mais plutôt un verre de lait, il n'était pas du genre à boire d'alcool, sauf si son interlocuteur en buvait beaucoup, comme un chef d'équipage. Le rouquin vit arriver le gros monsieur et une fois près de lui, il rétorqua qu'il voulait un verre de lait et des renseignements. Le barman fut surpris et s'en alla. Il revînt quelques minutes plus tard avec ce fameux verre et tenta de s’asseoir, mais pour lui, c'était très difficile étant donné sa largeur, il arriva tout de même à poser ses fesses sur la chaise et demanda à notre homme ce qu'il voulait. Le jeune rouquin commença donc son discours :


Taisou : « Eh bien cher monsieur, je suis à la recherche d'un gang. Les membres de ce petit groupe ne cherchent qu'une seule chose, la richesse, il pillent les petits villages comme le votre sans cesse, pour obtenir toujours et encore plus de richesse, ils posent leurs bagages non loin du village à piller généralement, vous avez une idée du nom de ce gang ? »

  • Le barman fit un léger sourire, il savait très bien qui ils étaient, le gros bonhomme se racla la gorge et répondit que le gang se nommait Nasumi. Ils étaient dans ce village il y a peu de temps d'après le barman, mais ils étaient partis très vite, car comme on peut le remarquer, il n'y avait rien à piller ici. Taisou fit un léger sourire et donna quelques berrys pour payer son verre et les informations qu'il venait de recevoir. L'imposant personnage remercia le rouquin et partit avec son argent. Le petit pirate devait trouver un moyen de retrouver ces fameux membres de Nasumi... Son objectif avait avancé, il savait leur nom à présent !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre chez les moussaillons ! [PV Alvida] Sam 26 Jan - 11:47

Une rencontre chez les moussaillons”

« L’idéal est pour nous ce qu’est une étoile pour le marin. Il ne peut être atteint mais il demeure un guide. »

Alvida se maudit, elle ne pouvait faire autre chose. Alors qu'elle mordit rageusement dans la tranche de pain, la pensée de ce qu'il venait de lui arriver la rendit tant haineuse que ses dents, mâchouillant sauvagement le pain pincèrent involontairement l’intérieur de sa joue. Le goût du sang se rependit dans sa bouche, mais Alvida l'ignora. Elle était énervée. Autour d'elle le vide se troubla, et alors qu'elle crachait sa salive ponctuée de sang sur le sol, un nuage noir apparut au dessus de sa tête et une rafale fit ondoyer ses cheveux. Si elle retrouvait ce maudit marchand, elle n'en ferait qu'une bouchée.

Tout avait commencé par une magnifique matinée ensoleillée. Alvida était montée à bord d'un bateau marchand afin de se rapprocher de Grand Line. Elle recherchait en même temps un équipage, mais aucun ne lui avait parut digne de ce nom jusque là. C'est pourquoi, seule, elle cherchait. Le marchand principal du bateau avait acceptée de transporter Alvida jusqu'à leur terminus contre une certaine somme d'argent. Ce qu'Alvida ne lui avait pas dit, c'est qu'elle ne possédait plus d'argent. Mais le marchand s'en rendit bien compte un jour, et c'est à ce moment qu'il la débarqué sur une île on ne peut plus paumée avec en prime un œil au beurre noir lorsque la jeune fille lui fit part de son objection à quitter le navire. Mais le marchand se montra plus coriace qu'Alvida ne l'imaginait et elle se retrouva vite fait seule, assise sur la plage à mâchonner le morceau de pain qu'elle avait piquée dans les réserves du marchand avant de se faire éjecter. Elle ne voyait déjà plus les grandes voiles du navire qui se fondaient dans l'horizon. Ce n'est pas ainsi qu'elle parviendrait à rejoindre la grande mer....

Avec un juron on ne peut plus sonore, Alvida se leva et partie à la recherche d'une quelconque présence humaine. Elle déboucha après une grosse demi-heure de marche dans une sorte de village. Les maisons semblaient vides, la rue était déserte. Le seul bruit qui parvint à ses oreilles fut des paroles que le vent lui confia, elles provenaient d'une maison plus grande que les autres sur laquelle était écrit: "Taverne du village". Alvida ne put s’empêcher de remarquer la complexité du nom de la taverne et, avec un grognement sourd elle s'avança à l’intérieur du lieu. Il n'y a avait que peu de gens présents, il fallait dire qu'il n'y avait que peu de tables. Elle s'avança tout de même vers le bar, et vit un gros bonhomme se lever d'une chaise avant de lui demander ce qu'elle voulait. Elle lui répondit avec une telle hargne que le visage du monsieur prit une teinte rouge:

" Je veux ficher le camp de cette île! Dites moi ou je peux trouver un bateau puis servez moi une bière"

Le tavernier la regarda, presque gêné de sa conduite et lui répondit qu'il n'y avait que peu de bateau sur l'île, si ce n'était des bateaux qui passaient de temps en temps. Alvida jura et s'assit à la table la plus proche du bar qui était celle d'un jeune homme. Elle s'assit en ignorant son voisin et attendit sa bière en prenant sa tête entre les mains. Elle savait qu'elle aurait du se débrouiller pour rester sur le navire! Son regard se fixa dans celui du jeune homme... Il ne semblait pas de l'île, peut être pouvait-il l'aider... C'est à ce moment là que le tavernier revint avec une bière et un morceau de papier, Alvida vit sur le morceau de papier l'adresse d'un homme qui pouvait peut être l'aider. Elle remercia l'homme d'un coup d’œil en avalant une gorgée du breuvage amère. Il fallait avouer que cela faisait du bien, un peu de bière. Mais quelque chose la gêna. Le barman la fixait étrangement, et, Alvida eut tôt fait de cesser de l'ignorer, impatiente. Elle le fixa et il lui tendit la main, décidément, tout le monde en voulait après son argent! Elle leva les yeux au ciel puis les reposa sur le jeune garçon qui partageait sa table un verre de lait à la main. Elle lui adressa un grand sourire charmeur comme pour lui prier de lui donner un peu d'argent.

" Vous seriez bien aimable si... En échange, je vous propose un laisser passé pour quitter cette île!"

Sur ces derniers mots, Alvida avait fièrement agité son morceau de papier avec la fameuse adresse inscrite dessus.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre chez les moussaillons ! [PV Alvida] Dim 27 Jan - 12:31




  • Taisou était assis sur cette chaise, un verre de lait à la main, il ne regardait personne en particulier et pensait déjà à sa prochaine destination, il allait certainement partir pour East Blue, Il y avait des tas de choses à faire là-bas et surtout, un bateau et un équipage ! Notre héros devait se trouver une équipe pour réussir un jour ses objectifs. Il ne pouvait pas abattre un gang à lui tout seul, sauf s'il s'entraînait pendant des années, mais ce n'était pas le but du rouquin, son but était de les éliminer très vite pour assouvir sa haine, qui était bien trop grande. Cependant, même si notre jeune pirate devait attendre encore des années, ce n'était pas important, ce qui l'était en revanche, c'était de pouvoir un jour brandir la tête des assassins de ses parents et de son meilleur ami. Taisou avait pour le moment la ferme conviction d'avancer dans ses objectifs en allant sur East Blue, de plus, en allant dans ce petit village, il avait déjà trouvé quelques réponses, dont le nom du fameux gang, Nasumi.


  • Après quelques minutes de réflexion, une jeune femme entra dans cette taverne, elle avait un air froid, cette femme n'était pas venue dire bonjour, elle n'avait peut être même pas ce mot dans son vocabulaire car en y regardant de plus près, elle ne devait pas être très polie. Ce n'était que des suppositions, après tout, Taisou se basait seulement sur son air froid. Hélas, ce qu'elle fit renforça l'opinion de notre héros. Elle agressa verbalement le tavernier pour avoir un nouveau moyen de transport et une bière. Le rouquin fut surpris de la soumission de ce gros bonhomme. Il s’exécuta sans rien dire. La demoiselle, quant à elle, s'avança vers la table du pirate et se mit sur la deuxième chaise sans faire attention à notre homme. Taisou ne fit aucune remarque, aucun geste et aucun signe du visage. Il resta stoïque sur sa chaise, fixant son verre de lait d'un air penseur. Le barman revînt assez vite auprès de la jeune femme avec ce qu'elle demandait.


  • Malheureusement pour elle, tout se paie et elle comprit très vite pourquoi le gros bonhomme lui tendit la main. Il était peut-être soumis, mais il n'était pas con pour autant ! Un petit rictus fit son apparition sur le visage de notre héros, la jeune femme ne s'attendait pas à cela avec son air impatiente, presque méprisante. Elle se tourna bien vite vers notre rouquin et tout en faisant un sourire charmeur qui ne trompait personne, elle rétorqua qu'elle pouvait être utile à notre homme si en retour, il payait la note de la bière. Taisou rigola tout en regardant cette femme essayait quelque chose de totalement futile, mais qui avait au moins le mérite de le faire rire. Notre héros prit quelques berrys de sa poche et les donna au tavernier tout en répliquant d’une voix moqueuse :


Taisou : « Tenez, cette fille m’a bien fait rire, elle mérite au moins cela. »

  • Cependant, cette demoiselle donnait l’opportunité à notre homme de sortir d’ici, mais pourquoi pensait-elle que le rouquin avait besoin d’un bateau ? Notre héros fit un large rictus, soit elle avait tenté au hasard pour qu’on paie sa note à sa place ou alors elle était plus intelligente qu’on puisse le penser. Taisou mit la main dans sa poche et remarqua que sa bourse avait bien diminué depuis le début de son aventure, si seulement il avait pris des berrys du fameux trésor de Piers, il aurait été tranquille pendant un long moment, même si sa bourse comptait encore pas mal d’argents, elle ne serait pas suffisante pour un très long voyage. Notre homme allait peut-être devoir retourner sur son île natale prendre quelques pièces de ce trésor. Après cette petite pensée, le rouquin observa de nouveau la jeune femme d’un air amusé, il fit un léger rictus et prit la parole :


Taisou : « Pourquoi pensez-vous que j’ai besoin d’un bateau ? »

  • Taisou n’était pas très bavard, deux phrases en plusieurs minutes, ce n’était pas beaucoup, mais il attendait de voir comment les choses se passaient avant d’engager une vraie discussion. Brusquement, le dos de notre héros fut douloureux. Le rouquin mit sa main droite sur son torse et détacha l’espèce de sangle qui s’y trouvait. Le fourreau glissa légèrement vers le dossier de sa chaise et d’un geste presque nonchalant, il prit le manche de son arme et posa la lame près de lui, contre la table pour pas qu’elle ne tombe à terre.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre chez les moussaillons ! [PV Alvida] Dim 3 Fév - 12:37

Une rencontre chez les moussaillons”

« L’idéal est pour nous ce qu’est une étoile pour le marin. Il ne peut être atteint mais il demeure un guide. »

Elle l'avait fait rire... Alvida le regarda quelque peu interloquée. Ce jeune homme se moquait-il d'elle? Un rictus sordide vint déformer le visage de la pirate, qui, alors que le jeune homme payait au gros bonhomme sa bière, se termina en un soupir excédé. Alvida lui proposait de partir de cette île et le jeune homme ne semblait pas contre, mais quelque chose chez lui embêtait Alvida. Ses manières biens faites, son regard sombre, ses gestes, l'étrange couleur de ses cheveux... Alvida le regarda impassible, alors que celui-ci la fixai d'un air irritant de moquerie. Il prit finalement la parole pour lui demander pourquoi elle le supposai à la recherche d'un bateau. Il avait parler nonchalamment, et Alvida lui répondit d'un froncement de sourcil. Elle n'avait eut aucune arrière pensée, elle avait juste trouvé que ce jeune homme n'était pas assortie à cette île, et que cette île n'avait rien de suffisamment attrayant pour y séjourner plus d'une journée. Alvida ne prit même pas la peine de répondre à son interrogation, elle prit sa choppe et la vida d'une traite. Elle n'aimait pas le sourire moqueur que le garçon lui adressai ni les paroles qu'il prononçait. En prenant un cure-dent qui se trouvait sur la table, Alvida se leva de sa chaise sans même jeter un dernier regard au jeune homme.

" Tu fais ce que tu veux poil de carotte, mais personnellement, je trouve plus pratique d'avoir un moyen de locomotion pour voyager."

Elle n'attendit pas la réaction de son interlocuteur et marcha en direction de la porte. La peau qui frôlait le ceinturon soutenant son poignard démangea Alvida, ce village était d'une euphorie tellement répandue que l'ambiance arracha un bâillement exagéré de la part d'Alvida. Qu'elle en avait marre... Elle devait trouvé vite fait un équipage et quitter cette mer pourrit ou il ne se passait rien! Après seulement quelques pas, elle sentit bouger Taisou sur sa chaise, le bruit d'un fourreau accompagna son geste. Il voulait vraiment se battre?! Alvida gratta sa cuisse au niveau de la démangeaison, elle ignora l'homme derrière elle en sentant une colère noir monter en elle. Un des rares clients de l'auberge l'interpella en se plaçant à côté d'elle. Il lui mit la main au fesse avec ces mots:

"Tu veux boire un petit coup avec moi ma belle?

Ça y est, elle était énervée. Un sourire ravageur apparut sur le visage d'Alvida alors que son genoux droit fonçait vers l'entre-jambe du gêneur. Une expression abasourdit apparut sur le visage du villageois qui se plia en deux avec un grognement de douleur. Alvida s'empara du couteau qu'il possedait à la ceinture et, en coupant la corde qui retenait sa bourse à la ceinture, récupéra la monnaie de l'homme. Dans le même mouvement, elle envoya le couteau sur le jeune garçon qui s'était moqué d'elle. Alvida n'avait jamais été très doué pour les armes et le couteau ne fit qu'éclater la choppe de bière qu'elle avait finie un peu plus tôt. Une petite moue déçue apparut sur le visage d'Alvida devant son ridicule échec, elle s'agenouilla et prit le visage de l'homme déformé par la douleur par le menton en le levant vers elle:

" Oups désolé mec, j'ai dérapé."

Elle se releva et se retournant à demi, mit deux doigts sur sa tempe et tel un salut amical les rabattis vers le bas, tel un salut à l'attention de Taisou. Elle lui adressa un clin d’œil comme pour s'excuser et s’apprêta à sortir dans la rue lorsque le copain de l'homme qui avait fait des avances à Alvida tenta de l'attraper. Cette dernière esquiva facilement le coup, chipa habilement la bourse qui se trouvait dans sa poche et d'un bond se retrouva dans la rue. Les hommes n'étaient vraiment que des bons à rien. Plus Alvida grandissait et moins elle en trouvait des dignes de confiances. Il semblerait qu'ils n'apprennent pas non plus de leurs erreurs, car l'homme qu'Alvida venait de quitter s'avança à sa suite dans la rue. Bon peut être pas en effet pour venger son pote mais plutôt pour les deux bourses qu'Alvida tenait fièrement dans sa main. Elle n'était pas une voleuse de fonction, mais lui arriver assez souvent de s'en prendre aux riches sans remords, et pas qu'aux riches en faite... L'homme n'avait pas d'armes mais il s'avança vers elle, bras écartés près à l'attraper dès qu'il pourrait, un sourire diabolique sur le visage. Alvida décida de faire la maline et, elle écarta les bras, paumes tournées vers le côtés, telle une danse, ses bras se baissèrent, ses paumes se tournèrent vers le ciel, ses jambes se plièrent, ses mains formaient un tourbillon devant elle, son regard se perdit dans celui de l'homme. Sa bouche s'ouvrit et elle prononça une incantation:

" Ô toi grand mage du ciel, que la tempête éphémère qui un jour demeura dans ton âtre se lève enfin... Le sable volait autour d'elle. Il semblait onduler alors que peu auparavant, pas une brise de vent ne soufflait. " Que les flammes de l'enfer se tarissent de l'eau divine se rependant de tes flans" Un nuage noir se forma devant elle et se dirigea vers l'homme. Celui-ci s'était arrêté net, ses yeux s'étaient écarquillés et sa bouche tremblait. " Déchaine ton pouvoir sur tes multiples disciples, que celui qui a péché soit visé!" Le vent qui s'était jusque la amplifié s’arrêta l'espace d'une dizaine de seconde, laissant un silence mort derriere lui, puis une bourrasque encore plus forte que les autres souffla et une nuée de sable fouetta le visage de l'homme. Les cheveux d'Alvida semblaient vivant autour de son visage et lui donnait la parfaite allure d'une sorcière.

Alvida aimait ménager ses effets, elle ne contrôlait pas le vent, elle jouait avec, tel un poisson se jouant du courant. Elle pensait ainsi faire fuir l'homme mais celui ci semblait hésiter entre se pisser dessus et s'évanouir. Alvida s'impatienta et alors qu'elle allait passer à l'étape suivante, elle entendit un miaulement derrière elle. Avec un cri de frayeur, un véritable son venu des enfers, Alvida se retourna et sauta en arrière. Elle s’emmêla les pieds et tomba sur les fesses en essayant tant bien que mal de fuir l'animal du diable. Le chat la regardait de ses horribles yeux verts et Alvida rencontra bientôt une résistance dans son dos. Le calme se fit intense, insoutenable. Alvida leva la tête et vit celle de l'homme au dessus d'elle, elle tâtonna ce qui l’empêchait de reculer et devina qu'il s'agissait d'une jambe. Le vent s'était mystérieusement calmé et le nuage avait disparu, un sourire angélique était apparut sur le visage d'Alvida alors qu'elle essayait de s'éloigner le plus lentement possible de l'homme.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une rencontre chez les moussaillons ! [PV Alvida]

Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre chez les moussaillons ! [PV Alvida]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Autres Iles de North Blue-