AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FB] Drôle d'endroit ! [Tensei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [FB] Drôle d'endroit ! [Tensei] Ven 25 Jan - 12:01


Ce RP se passe deux avant la réunion actuelle des Shichibukaï, je suis déjà membre de cet ordre. Ma puissance est d'environ 180PF, je n'ai pas encore mangé mon fruit.

Le Royaume de Yuki était une île contrôlée par le Gouvernement. Pour dire, il paraîtrait que le nombre de soldats était plus élevé que le nombre d'habitants. Pourquoi choisir d'avoir de l'emprise sur un tel endroit ? Je n'en avais pas la moindre idée et ne voulais pas forcément me risquer à l'apprendre. Bien entendu, cela pouvait cacher énormément de choses, comme de l'or, des pierres précieuses ou des choses qui pouvaient se revendre très cher. Dans ce cas-ci, il aurait été normal pour moi d'entreprendre des recherches. M'en mettre plein les poches faisait partie de mon code d'honneur et j'étais prêt à tout pour que les billets remplissent tous les coffres, voire toutes les pièces que j'avais à disposition sur mon navire. À cette époque, j'avais encore un navire et des hommes, mon équipage avec qui j'avais combattu bon nombre de mécréants, qu'ils soient pirates, marines, révolutionnaires, animaux ou vieillards. Je n'avais de pitié pour personne, cela ne s'était pas arrangé avec l'âge. Sans être sanguinaire, je ne faisais pas de distinction entre un homme avec un sabre et un gamin avec un bâton. S'attaquer à moi signifiait seulement une chose : me tuer ou périr sous mes coups. Jusqu'à présent, je n'avais connu que la seconde option, qui me satisfaisait amplement.

Se trouver ici ne venait pas d'un ordre du Gouvernement. En route pour Grand Line suite à une mission, j'avais choisi cet endroit pour me refaire des provisions. Mes hommes et moi n'avait rien à craindre grâce à la protection en cours. Leurs primes, tout comme la mienne avaient été annulées. De cette manière, ils pouvaient circuler librement à peu près partout, tant qu'ils ne s'en prenaient pas directement au Gouvernement et à la Marine. Massacrer des populations qui n'avaient rien fait n'était pas dans mes habitudes, mais je devais avouer que c'était parfois pratique. On pouvait alors obtenir tout ce que l'on voulait gratuitement, les Marines appelés en renfort par les commerçants ne pouvant exercer notre juridiction sur nous. Aujourd'hui, étant dans un grand jour, j'avais décidé de régler, la plupart, de mes achats. Un geste admirable de ma part, même si c'était sûrement la dernière fois avant un moment.

Alors que mes hommes se chargeaient de tous les achats via l'immense liste que je leur avais donné, j'avais choisi de me prélasser sur le navire, profitant des quelques rayons de soleil qui émergeaient des nuages. Il n'était pas rare que je fasse de la bronzette mon activité principale, j'aimais énormément ne rien faire entre les missions. Tout ce qui n'était pas un apport d'argent me faisait perdre du temps. Au lieu d'avoir des passe-temps inutiles, je préférais largement le repos tout en sirotant différents cocktails, toujours à base de rhum. À cette époque, je n'avais pas encore une gorge assez développée pour le supporter toute la journée. Malgré tout, même si je semblais faire la sieste derrière mes épaisses lunettes de Soleil, j'étais à l'affût du moindre mouvement. Je compris la présence d'un intrus dès qu'il eut mis le pied à bord. Un léger mouvement du navire m'avait fait me relever, de la position couchée à une position assise. Relevant mes lunettes d'un petit geste de la main, je lançai quelques mots à cet inconnu.


« T'es pas chez mémé, gaminou. J't'ai pas permis de monter à bord, alors zou !»

Un blond s'était pointé là, normal, comme s'il n'avait que ça à faire. Je n'aimais pas vraiment les intrusions sur mon navire, y être sans mon autorisation, surtout lorsque j'étais en train de prendre le soleil. J'attendais une réponse de cet homme que je connaissais pas du tout, qui pouvait-il être ? Là par hasard ou me voulait-il quelque chose ? Soit il se barrait, soit il parlait, c'était aussi simple que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Drôle d'endroit ! [Tensei] Sam 26 Jan - 14:26






• A la recherche du poneglyphe ! ..

→ Deux ans plutôt : Mon personnage n'était pas encore connu, il était un révolutionnaire discret et n'avait pas encore d'équipe. Ce qui le préoccupait avant tout c'était les poneglyphes. Sa force était de 100 PF environ et il avait mangé son fruit du démon.

Je passais onze ans à m'entraîner durement afin de pouvoir un jour prendre la relève. Toute ma famille ont été des révolutionnaires, donc j'étais dans l'obligation de continuer ce qu'ils avaient commencer. Dans très peu de temps, je vais créer ma propre équipe de révolutionnaire et nous nous mettrons à l'action pour réparer le mal par le bien. Pour le moment, le plus important été les poneglyphes, ces pierres précieuses écrites par nos ancêtres, il y a de cela 800 ans. Peu de gens s'intéresse à ces pierres, pourtant si une personne voulait connaître le siècle perdu, tôt ou tard il faudrait s'y mettre à chercher ces pierres. Heureusement moi, j'avais passé onze ans à m'entraîner à apprendre à écrire et lire le poneglyphe à Ohara.

Grâce à cet expérience, j'avais appris beaucoup de choses, énormément de choses sur ce gouvernement et ses patins (les marines). Le gouvernement était puissant, très puissant, il n'y avait aucun doute la dessus. Mais ce n'était pas pour autant que les gens devraient avoir peur et ne pas se révolter. Au contraire, plus le temps passait, plus ce gouvernement gagnait en puissance. Donc il faudrait quelqu'un d'assez puissant pour les arrêter rapidement. Cette personne, j'étais persuadé que c'était moi et je n'abandonnerais pas tant que je n'aurais pas réussi mon objectif.

Avant de commencer mon plan suicidaire, je me rendais sur l'île de Yuki, le royaume de Yuki. Le royaume très fermé, peu de gens ont le droit de sortir et d'entrer. Celui qui rentre devrait payer une taxe, sinon c'était la peine de mort. Un royaume très grand, mais dans les mains d'une mauvaise personne couvert et protéger par le gouvernement. Je n'avais pas la force de changer ce royaume maintenant, donc je vais me contenter d'essayer de trouver le poneglyphe, une fois que je l'aurais lu, je quitterais rapidement l'île, ni vu ni connu. La neige faisait rage sur cette île, le sol était couvert par la neige d'environ vingt centimètre de hauteur. Ce n'était pas pour cela que je devais faire marche arrière .. Je n'avais pas fait tout ce chemin pour rien. J'entrais à l'intérieur de l'île dans la partie non surveiller, donc pas de demande de taxe. Mais si je voulais lire le poneglyphe, je n'avais pas d'autre choix que de passer par la porte principale.

Au loin j'apercevais un navire, je ne savais pas à qui elle apparentait, mais je décidais d'aller y jeter un coup d’œil. Si c'était un navire des soldats de l'île, discrètement je vais prendre un uniforme afin de passer tranquillement la porte principale. Et si c'était un autre navire inutile, je ferais rapidement demi-tour. Bref, je montais tranquillement dans le navire qui avait jeter l'ancre. Il était assez spacieux .. J'apercevais un homme qui était couché à quelque mètre de moi, en me voyant il relevait sa tête et prenait une position assisse. Il prenait la parole en me disant qu'il m'avait pas permis de monter à bord et donc je devais partir rapidement. Cette homme me disait rien, il avait l'air sympathique, mais bien évidemment je pouvais me tromper. Suite à ses paroles, j'esquissais un léger sourire en lui disant :



« Je sais que je n'ai pas la permission, c'est pourquoi je monte pour vous demander la permission de monter sur votre navire. » disais-je d'un ton provocateur. Je prenais ensuite un air sérieux et je continuais en disant : « Non plus sérieusement, je ne sais pas qui vous êtes, mais j'ai besoin de votre aide. J'aimerais entrer dans l'île principale sans me faire voir, je suis à la recherche d'une pierre précieuse. Si vous m'aidez, je veux bien vous payer une tasse de café, pas maintenant à notre prochaine rencontre. » disais-je tout en espérant que ce n'était pas un gars du gouvernement. Le gouvernement avait horreur des gens qui cherchaient les poneglyphes et ils étaient près à prendre tout les moyens nécessaire pour empêcher quiconque de trouver les pierres.


---------------------------------------------------------------------------------

Hors rpg : Désolé j'avais pas trop d'inspiration et encore désolé pour le retard :/


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Drôle d'endroit ! [Tensei] Lun 28 Jan - 10:39


Le seul mot qui résonna dans ma tête fut « précieuse ». Pour le reste, je n'avais pas écouté. Lui ayant simplement dit de déguerpir au plus vite, je pensais qu'il l'aurait fait, mais il était resté là, évoquant une chose tout à fait sympathique. Précieuse, mais précieuse comment ? Combien de berrys valait cette roche. Le nombre de zéros allait certainement faire pencher ma décision vers le oui ou le non. En y réfléchissant bien, je me demandais pourquoi je devais donner de l'intérêt à ce que me racontait un inconnu. Il ne s'était pas présenté, même si c'était pas vraiment important puisqu'il pouvait déclarer une fausse identité. En repensant à ce qu'il avait dit, je réfléchissais et cherchait quelques arguments, de quoi lui répondre de manière intelligente quoi. Sous ses cheveux blonds, il avait l'air plutôt niais, pas besoin de faire le mariole pour se faire comprendre donc. Mais en même temps, il avait une mouille pas nette, trop propre sur lui. Il était soit acteur de films pas très regardables, soit il venait de se doucher. Bizarrement, vu sa dégaine, j'pensais à la deuxième option, même si beaucoup auraient choisi la première.

En gros, il me demandait mon aide, à moi, qui avais envoyé tous mes pirates sur l'île. Pour moi, la taxe n'existait pas, mes bonhommes brandissant la carte du Gouvernement ou koud'boulaient les gardes. Ça revenait au même, puisqu'on pouvait pas s'attaquer à eux. Enfin, on osait pas puisqu'ils avaient le droit de vous tuer sans qu'aucune charge ne soit retenue contre eux. Dans ce cas-là, tout le monde y réfléchissait à deux fois avant de les attaquer, voire même de les regarder. Parfois on avait même droit à quelques petits cadeaux, un petit peigne pour ma moustache par exemple.


« Elle est précieuse comment ta pierre gamin ? Pour que ça vaille une tasse de café, c'est un coquillage, non ? Si c'est ça, j'suis pas intéressé. Et c'est 50 50, ou tu peux aller te faire mettre ! »

En plus, c'était à la « prochaine rencontre ». Bwah. Je lui décernais officieusement le titre de plus mauvais voleur de l'histoire. J'voulais du cash, j'voulais du biff et je le voulais tout de suite. Sinon, il pouvait aller encore plus loin. Déjà que sa tête de blond ne me revenait, fallait éviter d'essayer de m'entourlouper. J'étais pas né de la dernière pluie, j'faisais pas confiance aux inconnus, encore moins aux mecs connus. Lui, il avait de la chance que sa tête ne revienne nulle part, ni dans ma mémoire, ni dans tous les papiers que contenait mon bateau. J'étais pas un bureaucrate, j'y avais inspecté vite fait bien fait, mais j'avais jamais vu sa tête. Et pour les visages, il était clair que j'avais une pas trop mauvaise mémoire.

J'lui aurai bien dit de descendre encore une fois, mais répéter c'était pas trop mon style. Il voulait que je l'aide, je voulais de l'argent. L'échange était simple, rapide. Pas de souci avec les taxes. Pour moi, il était simple de rentrer dans cette cité, mais pour lui, le plus dur serait d'en sortir. Petit à petit, en pensant à ce qu'on pourrait faire, je commençais à m'amuser. Il pouvait peut-être m'être utile. Glander sur le navire en attendant les autres, c'était sympa, mais un peu d'action avec un comique qui ne faisait pas exprès, c'était mieux.


« Vu que t'es moche et que t'as pas l'air de rouler sur l'or, j't'emmène là-bas pour 5000 billets ? Content ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Drôle d'endroit ! [Tensei] Jeu 31 Jan - 20:16






• A la recherche du poneglyphe ! ..


« Elle est précieuse comment ta pierre gamin ? Pour que ça vaille une tasse de café, c'est un coquillage, non ? Si c'est ça, je suis pas intéressé. Et c'est 50 50, ou tu peux aller te faire mettre ! »

Hum .. Je m'attendais pas à ce genre de réponse. Le vieux était non seulement grossier, mais aussi attiré par la fortune. Je ne devais en aucun cas montrer mon côté sombre et adulte, la meilleur chose à faire pour qu'il puisse me faire confiance, ou d'accepter de m'aider, c'était de garder le sourire. Suite à sa réponse, je ne me rabaissais pas, au contre, je lui montrais un visage plutôt satisfait. Si c'était la fortune qu'il cherchait, il n'allait pas être déçu, car pour moi les poneglyphes n'avaient pas de prix. Elles étaient plus précieuses que n'importe qu'elle autre trésor de ce monde.

Je me contentais donc de garder le silence pendant quelques secondes et je réfléchissais en lançant mon regard dans le ciel. Mon but était de montrer au vieil homme que cette pierre n'avait pas de prix et que je n'avais pas très envie de la partager. Comme ça, à la fin quand j'accepterais son offre de cinquante-cinquante, il n'aurait pas à douter de ce que je lui aurais dit. Le vieil homme sortit une beigne et se contentait de peigner sa moustache en attendant ma réponse. Je m'apprêtais à prendre la parole, malheureusement il me devançait en disant que j'étais moche et que j'avais pas l'air de rouler sur l'or. Il continuait en disant qu'il m’amènerait là-bas pour cinq mille billets. Puis il me demandait si j'étais content .. ! Le vieil homme me donnait envie de rire .. Heureusement je me retenais. Comment pouvait-il me traiter de moche ? Contrairement à moi, il n'avait aucune classe.

J'esquissais un léger sourire pour avoir toujours un air agréable et enfantin. Malheureusement pour lui, je n'avais pas d'argent sur moi .. je n'avais pas d'argent tout court .. Je suis un révolutionnaire qui commence à monter son propre mouvement de révolutionnaire, je n'étais pas connu, mais il suffirait que je dise mon nom pour faire trembler certaines personnes. Oui, j'étais Tsubaki D. Tensei, le descendant de Tsubaki D. Hiro, le révolutionnaire ayant échoué sa révolution à marinford après avoir combattu et affaibli les forces du gouvernement. Bref, je n'avais aucune intention de lui parler de moi et de mon de famille. .. Je m'approchais un peu plus de lui et je me mettais sur le sol devant lui, les jambes croisés n'attendant plus qu'une tasse de café. Je lui adressais ensuite la parole en disant :

« Désolé monsieur, j'aurais du me présenter avant de vous parler de tout ça. Je m'appelle Tensei, je suis un scientifique à la recherche de quelque chose dont je ne pourrais vous en parler. Je suis d'accord pour le cinquante-cinquante, d'ailleurs si vous voulez vous pouvez prendre même 100% de la fortune, moi je veux seulement lire ce qui est écrit sur le trésor. »



« Combien elle est précieuse ? Franchement selon moi, vous pourrez facilement vous faire quelques million de berry avec. Je n'ai aucune raison de vous mentir, car cette pierre est recherché par tout le monde y compris le gouvernement mondial. » Disais-je tout en prenant un air plutôt sérieux.

---------------------------------------------------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Drôle d'endroit ! [Tensei] Ven 1 Fév - 16:17


Ce gamin me donnait des réponses intéressantes, mais qui ne me plaisaient pas vraiment. Alors que j'avais d'abord cru à une pierre précieuse, il avait mentionné le fait de la « lire ». Beaucoup plus difficile à vendre qu'un diamant, les acheteurs qui ne connaissaient pas grand-chose en lecture, ou ceux qui n'étaient pas intéressés par l'histoire racontée, ne voudraient pas en entendre parler. Impossible de leur faire cracher les billets et ils représentaient sûrement 95% des acquéreurs potentiels. Une bien mauvaise nouvelle pour mon clandestin qui risquait de se retrouver sans aide s'il ne soignait pas un peu plus son argumentation.

Vint ensuite l'histoire du prix, rien de très précis. Une donnée chiffrée, c'était la quintessence d'une valeur. Quelques millions pouvaient représenter beaucoup de choses. Pour un nouveau riche, ça en faisait cinq ou six, pour un vieux milliardaire collectionneur, ça en faisait ça en faisait cinq ou six... centaines. Pas de quoi m'enchanter, encore moins lorsque j'entendis que le Gouvernement était intéressé. Le pavillon noir qui se trouvait sur mon navire lui faisait sûrement penser que j'étais un pirate, que je détestais l'Ordre Mondial, que je ferais tout pour les affaiblir et les détruire. D'un certain côté, c'était vrai, mais de l'autre, j'étais un employé. Si je faisais chier le patron, mes revenus s'en ressentiraient. Pas question de faire quelque chose à leur encontre, restait quand même à savoir en quoi ça l'intéressait. Une pierre ? Sûrement un trip de vieux, âge que je n'avais pas encore atteint pour me contenter d'une boule formée d'alliages rocheux.


« Dis-moi gamin, euh... Tensei, tu veux dire quoi par le Gouvernement est intéressé ? »dis-je avec le plus grand sourire machiavélique de ma collection, montrant que j'avais une énorme envie de les faire chier.

J'étais un bon comédien, j'avais une dégaine de pirate, un étendard noir. J'voyais pas en quoi il me grillerait, surtout qu'il avait aucun moyen d'entendre parler de moi dans les journaux, j'avais un magnifique droit de censure. Vu son âge, il devait pas être né alors que j'avais rejoint les corsaires. Du côté identité, j'étais tranquille. Mes hommes me grilleraient pas, j'étais « Capitaine » ou « Le Masque », pas un corsaire. Je voulais vraiment savoir plus sur ses intentions, ce qui était écrit, ce que je pouvais gagner. Seul mon intérêt comptait, pas le sien. Qu'il lise, tant que je pouvais récupérer la marchandise et la refourguer discrètement, ça m'allait.


« Tu parles de « lire » ... Elle raconte quoi ta caillasse ? Elle est grosse comment ? T'as pas plus d'infos ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Drôle d'endroit ! [Tensei] Lun 4 Fév - 18:08






• A la recherche du poneglyphe ! ..


« Dis-moi gamin, euh... Tensei, tu veux dire quoi par le Gouvernement est intéressé ? »

Même pas de café ? Heuu c'était pas très gentil ça, mais qu'importe .. Le vieil homme semblait être intéressé par la pierre et quand je parlais du gouvernement, il était encore plus curieux qu'au départ. Hum .. Et si je lui tendais un piège pour avoir ce que je voulais ? Je me levais et je m'approchais un peu plus de lui et je lui tendais une carte. C'était la carte du royaume de Yuki, elle indiquait où se situait la pierre précieuse « poneglyphe ». Dans ma tête, j'avais déjà trouver mon sauveur .. J'allais utilisé mon pouvoir du fruit du démon pour entrer dans l'île et ensuite je frapperais les deux trois gardes qui surveillait la pierre, ce qui donnerait l'alerte aux autres soldats. Pendant ce temps je lirais la pierre et ensuite je me cacherais et j’attendrais que vieil homme vienne me sortir sans que les soldats se rendent compte de qui je suis.
Le plan parfait, trop parfait même, c'était trop beau pour être vrai. Même comme certain le diraient, qui ne tente rien n'a rien ..

J'esquissais un léger sourire et je lui donnais le bout de papier. Sourire enfantin qui le laisserait croire que j'étais naïve et qu'il pouvait me berner comme il le voudrait. En tout cas, une chose était sûr, le vieil homme adorait la richesse et j'étais persuadé qu'il viendra jeter un coup d’œil au poneglyphe dont pour le moment il imagine que c'était un trésor pouvant être vendu. En arrivant là-bas, il serait plus que déçu vu qu'il ne pourrait pas soulever la pierre pesant plus de 100 tonnes voir plus. Je m'apprêtais à lui adresser la parole avant de disparaître comme le vent, mais malheureusement il me devançait en disant :

« Tu parles de « lire » ... Elle raconte quoi ta caillasse ? Elle est grosse comment ? T'as pas plus d'infos ? »

Bonne question ! Il adorait l'argent donc que pouvais-je lui raconter ? Heuu .. Trouvé ! Je le regardais en prenant un air sérieux afin qu'il ne puisse pas douter de moi et ensuite je lui adressais la parole en disant :



« Bonne question ! Avant tout le gouvernement est intéressé par cette pierre afin de mettre sur la main le trésor dont tout pirate rêverait d'avoir. Cette pierre a été l'un des trésors de Gold D. Roger et elle indique la position exact du One Piece. Oup's, je t'ai dit plus qu'il ne fallait .. Rejoins-moi à l'intérieur pour me sortir de la une fois que j'aurais lu la pierre, si tu le fais pas je ne partagerais pas la moitié de l'information avec toi. »


---------------------------------------------------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Drôle d'endroit ! [Tensei] Lun 4 Fév - 18:52


Ce gamin était plutôt amusant et avait de très bonnes idées. Je devais admettre que sa carte me mettait l'eau à la bouche. Une pierre qui lâchait des informations sur le One Piece, le trésor qui permettait de prétendre au titre de Seigneur des Pirates. Une information qui pouvaient être vendue à prix d'or, certes, mais qui ne valait rien si je ne ramenais pas avec moi la preuve de ce que je disais. Je ne pouvais pas prendre de risques et restait intérieurement sur mes gardes, même si mon sourire et mes yeux intéressés faisaient croire que je ne voulais qu'une chose : m'approprier la chose.
J'avais plusieurs options, même si son plan était plutôt bien ficelé. Il se débrouillait pour rentrer, je devais juste le faire sortir. Ce serait pas très compliqué, vu que mon poste me permettait de passer outre les gardes du Gouvernement. Je devais quand même faire attention et ne pas être repéré avant qu'il ne soit entré. Sans quoi, notre alliance ne marcherait plus.


« Je te rejoins une fois que tu es entré. Tu me diras ce que tu as lu ! »

J'avais dit ça tout en tendant la main, signe de notre future entente. Je n'avais pas envie de laisser passer une telle occasion. Dans ma tête, deux choses arrivaient : le fait que je puisse obtenir des informations sur le One Piece et l'argent que je pouvais me faire en revendant cette pierre. Bien entendu, je ne connaissais pas sa grandeur, ni son poids. J'étais aussi curieux de savoir pourquoi il ne les avait pas mentionnés alors que je lui avais posé la question. Cela cachait quelque chose, mais je pouvais me vanter d'avoir une très bonne couverture. Personne, mes hommes mis à part, ne savait que j'étais actuellement sur l'île. Eux ne me dénommeraient pas comme étant capitaine corsaire, même s'il était amené à les croiser. Payer cash des achats était suspect, certes, mais cela ne pouvait renforcer que son avis sur la provenance de l'argent : le vol. Pour lui, ce serait de l'argent sale, quelque chose qui était caractéristique des pirates.

Me levant de mon siège, j'attendais son signal ou quelque chose du genre. Pour rentrer, je n'aurai pas trop de souci. Je devais quand même admettre que si une telle pierre se trouvait dans ces lieux, mon statut ne me permettrait pas d'entrer aussi facilement.

Il faudrait que je me fasse discret, que je me planque derrière ma moustache. C'était peut-être pas la meilleure solution, mais j'avais pas énormément de choix. L'improvisation était plutôt mon fort, je verrai bien sur le moment. Dans tous les cas, sans signal ou quelque chose du genre, il était hors de question que je me bouge le cul. Pour la peine, j'ouvris même un petit paquet de raisins secs, attendant que quelque chose n'atteigne mon attention, pour le moment portée sur le premier raisin que je n'arrivais pas à attraper entre mes gros doigts.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Drôle d'endroit ! [Tensei] Sam 9 Fév - 15:22






• A la recherche du poneglyphe ! ..


« Je te rejoins une fois que tu es entré. Tu me diras ce que tu as lu ! »

Si seulement tout les vieux étaient comme lieu, ça serait merveilleux. Je lançais un sourire mesquin sans qu'il s'en aperçoive et je disparaissais à la vitesse de l'éclair (façon de parler), à l'aide de mes coussinets, le papi n'avait même pas eu le temps de me voir disparaitre. Il devait sans doute se demander comme j'avais pu faire cela .. Haha ! Enfin qu'importe .. Bondissant sur l'air, je rentrais facilement à l'intérieur du royaume de Yuki ..

C'était vraiment beau, dix fois plus beau que le royaume de Goa .. Malheureusement, l'un comme l'autre était dirigé par des riches protéger par le gouvernement. C'était pourquoi, ces enfoirés de nobles se permettaient d’exécuter, des discriminer, de persécuté qui ils voulaient. En tant que futur, révolutionnaire, j'avais pour objectif de changer tout ces royaumes avant d'atteindre mon objectif final qui n'était autre que de renverser le gouvernement mondial. J'arriverais, j'arriverais un jour ! Pour le moment, je devais continuer d'apprendre : avant de vouloir sauver le monde, il fallait que j’apprenne ce qui s'était passé pendant le siècle perdu. Il fallait que j’apprenne davantage sur ce gouvernement minable : comment avait-il été créer, par qui, pourquoi, quel est leur objectif ? J'avais énormément de question et vraiment peu de réponse.

D'après les dires, le gouvernement avait pour but de protéger le monde des pirates et des révolutionnaires etc .. Ce n'étaient que des foutaises .. ! Mais qu'importe .. Je me trouvais au-dessus du toit de la bibliothèque et pour lire cette fameuse pierre, je devais entrer dans la bibliothèque et même en-sous de la bibliothèque. Aujourd'hui était un jour important ou tout les habitants devaient se rendre à la grande place pour vénérer le roi, je devais donc profiter de cette énorme avantage. D'un pas, je me trouvais devant la porte de la bibliothèque, aucun garde en vue .. J'ouvrais rapidement la porte, mais malheureusement, elle était fermé à clé. Je posais mon coussinet sur la porte et grâce à ce contact, la porte fut propulsé à l'intérieur de la bibliothèque. Personne en vue .. ! Je prenais la porte et je sortais dehors pour ensuite envoyé la porte en hauteur afin que le vieux puisse avoir mon message.

Maintenant que j'étais certain qu'il me rejoindrait, je rentrais à l'intérieur et je prenais les escaliers qui menaient vers le sous-sol. Sourire aux lèvres, j'apercevais la fameuse poneglyphe du royaume de Yuki. Je bondissais de nouveau sur l'air pour me trouver devant la pierre, j'étais persuadé que dans quelque minute le vieux allait venir .. Et j'espérais qu'il serait fasciné par cette pierre. Elle était d'une taille immense et personne ne pourrait la soulever .. Je me contentais de lire tranquillement ce qui était écrit dessus. Le poneglyphe racontait l'histoire des habitants de Yuki et d'un fameux prophétie du nom de Rembaldy. Je me contentais de le lire au fond de moi et quand j'entendais les bruits du pas du vieux, je décidais de lire à haute voix en inventant :



« Toi qui lis ce pierre, tu es peut-être celui qui deviendras le roi du monde. Cette est écrite de mes propres mains, moi Gold D. Roger. Le One Piece existe bel et bien .. Pour le trouver du devras surmonter trois épreuves : trouver la clé qui te donnera la puissance, pour cela trouve les objets de Milo Rembaldy. Ne fait jamais confiance au gouvernement et va … »

Je racontais des âneries et à la fin je me contentais de laisser le suspense. J'avais dit beaucoup trop et je savais que le vieux allait vouloir écouter la fin, mais si je lui avais dit la fin, il ne m'aurait surement pas aider pour sortir d'ici. C'est pourquoi, je voulais qu'il m'escorte jusqu'à hors de l'île et une fois que ça sera bon, je prendrais la fuite .. Je me retournais et avant qu'il pète un câble, je prenais la parole en disant :



« Ah merde, tu es là ! Ça veut dire que tu as tout entendu, tss .. mais pas la fin .. Ouf ! Sort moi de cette île et je te dirais la fin de l'histoire qui est écrite. Sinon, tu n'as qu'à me tuer ou me donner aux autorités du royaume. »

---------------------------------------------------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Drôle d'endroit ! [Tensei] Sam 9 Fév - 16:48


Suite à la petite discussion que j'avais eue avec ce blond, j'avais décidé de descendre de mon navire, attrapant le premier gars passépar là pour lui demander de le surveiller. Un jeune homme, apparemment sans histoire, qui remplissait sa pipe de tabac fut l'heureux élu. L'agrippant par son chandail au niveau de l'épaule, je le déposai délicatement devant la passerelle de bois qui menait au pont du navire. D'un furieux regard, je lui ordonnai de rester là et de me prévenir peu importe le moyen si des intrus se montraient. Bien entendu, je ne lui faisais pas vraiment confiance, mais il n'y avait rien à voler à bord. La raison principale de mon arrêt ? Remplir les frigos et les cuves d'alcool. J'en avais eu assez de rester là à attendre que l'équipage revienne, mes hommes mettaient un temps fou à rassembler les victuailles. J'avais donc décidé de leur filer un petit coup de main : les faire chier dans mon choix. J'étais un mec comme ça, difficile, qui ne savait pas trop ce qu'il voulait. Rien de mieux pour leur faire péter les plombes que de jouer à ce petit jeu.

M'avançant dans la ville, je devais avouer que je ne croisais pas grand monde. La plupart des commerces étaient fermés et du bruit semblait émaner de la grande place, comme si une cérémonie se préparait. Tous les habitants absents, voilà qui expliquait la terrible attente que je devais subir. En pénétrant ainsi dans la ville, usant de mon poste, je savais que je ne risquais rien. De plus, j'en profitais pour me rapprocher de ma future cible : le blond qui devait m'envoyer un signal une fois qu'il aurait besoin de mon aide. Dans certaines rues, je croisai certains de mes gaillards. Beaucoup me demandèrent ce que je faisais là. Mes réponses furent brèves, je choisissais simplement une autre marque de rhum que celle qu'ils avaient pris, les retardant dans leur course.
Vint enfin le tour de mon second, Gab'. Il était sympa et je n'avais pas vraiment de raison de lui mentir. J'allais l'informer de ma petite mission, quelque chose de drôle.


« Qu'est-ce tu fais là Senchô ?! »
« Un petit tour ! J'ai rencontré un type sympa, il m'a parlé d'une pierre qui intéresse le Gouvernement. J'veux voir ce qu'on peut en tirer. J'attends mon signal, j'dois juste le sortir de la ville. Un truc précieux, qu'on peut revendre un paquet, ça s'annonce sympa ! »

Alors que je discutais avec mon poto, je vis finalement une porte s'envoler haut dans les airs. Comme deux niais, nous avions suivi la trajectoire de l'objet sans dire mot, comme deux enfants fascinés par une telle prouesse. En gardant le même air ahuri, je lâchai à nouveau quelques mots à mon compagnon, lui donnant quelques instructions pour la suite.

« J'pense que c'pour moi ! Foutez tout sur le navire et on se casse quand j'reviens ! »

Avais-je dit tout en m'avançant dans la direction de la chaise, laissant un petit signe de main dire "salut" à mon partenaire de bataille. D'un pas neutre, j'avançais ni vite, ni lentement vers le lieu où j'avais vu la chaise. En deux minutes, je fus finalement devant une bibliothèque, la porte étant entrouverte. Pénétrant dans les lieux, je remarquai un bordel pas possible, puis une trappe qui menait au sous-sol. Un doigt dans mon nez, je descendis rapidement les escaliers pour finalement arriver à une belle salle, éclairée avec en son milieu une énorme roche. Un gros morceau, une belle bêtise. Des drôles de dessins étaient gravés dessus. Ce machin immense semblait peser son poids, c'était sûrement impossible de déplacer un tel truc. En y repensant, il n'avait pas répondu à la question sur son poids et sa taille, il avait voulu m'entuber ce petit. C'était raté ! Pour la peine, il allait prendre cher.

Des flammes noires s'allumèrent dans mes yeux, témoins de ma rage. J'aimais pas trop me faire rouler, surtout par un mec qui avait tenté deme passer devant tout ce temps. J'étais tellement en rogne que j'avais prêté une oreille peu attentive à ce qui s'était raconté. « Le One Piece existe » j'en avais jamais douté, ça m'avançait pas trop, le Gouvernement des bâtards, j'avais cru comprendre. Pour le reste, je m'en battais les couilles. On finissait sur un passage de ce genre, avec le Gouv', plus rien sur le One Piece. En d'autres termes, ça m'intéressait pas. Mon premier objectif de revente était un échec, il était pas possible de sortir cette merde d'ici. Et même si j'arrivais à la faire bouger, il me faudrait des jours pour l'amener au bateau. Des infos ? Vu comme elles puaient la merde, j'avais plus aucune raison d'en vouloir.


« Ne fais pas confiance et va... J'vais te la dire la suite : va chier ! J'vais te faire ta fête ici sale bâtard.
On se moque pas impunément de la moustache comme ça, j'comprends pourquoi t'as fermé ta gueule sur la taille, t'as essayé de m'entuber, mais moi j'vais te la mettre bien plus profond gaminou ! »


Tellement énervé que mes pouvoirs s'étaient manifestés d'un coup, dans mon poing. M'approchant de lui à belle vitesse, j'allais lui balancer un violent direct ténébreux dans la face. Il avait intérêt à se bouger le cul s'il voulait pas finir écrasé contre son « trésor ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Drôle d'endroit ! [Tensei] Sam 9 Fév - 18:34






• A la recherche du poneglyphe ! ..


« Ne fais pas confiance et va... J'vais te la dire la suite : va chier ! J'vais te faire ta fête ici sale bâtard. On se moque pas impunément de la moustache comme ça, j'comprends pourquoi t'as fermé ta gueule sur la taille, t'as essayé de m'entuber, mais moi j'vais te la mettre bien plus profond gaminou ! »

Jusqu'à ici je croyais que tout allait se dérouler comme prévu, mais malheureusement ce n'était pas le cas. Le vieillard avait compris que je me foutais de sa gueule depuis le début, par contre pour ce qui est du trésor, je n'avais pas menti. Le poneglyphe était un trésor inestimable, surtout pour nous les archéologues et les révolutionnaires, donc j'espérais qu'il allait se calmer et qu'on puisse trouver un terrain d'entente. Je prenais un air sérieux et je le regardais tout en reculant. Il semblait être en colère et ne semblait pas vouloir trouver un terrain d'entente. Ses yeux étaient flippant comme ceux de mon frère Nagato, il dégageait une aura puissant. Cet vieux ne semblait pas être n'importe qui et il semblerait que j'ai fait une grave erreur en le sous-estimant et en l'embobinant de cette manière.

Comment vais-je faire pour sortir de ce pétrin, le pire dans tout ça, ce qu'il se trouvait devant les escaliers et que si je voulais fuir, je devais d'abord me débarrasser de lui. C'était moi qui ait causé tout ceci, je ne pouvais donc pas me permettre de frapper ce vieux, il était innocent dans cette affaire et j'avais juré de ne plus frapper un innocent. Et puis, il avait parfaitement raison d'être en colère, si les rôles étaient inversé, j'aurais agit de la même façon.

Le vieux était tellement énervé qu'une chose étrange faisait son apparition en l'entourant. Cette chose de couleur noirâtre était vraiment bizarre et j'ignorais vraiment c'est que c'était. Pauvre vieil homme, je l'avais déçu à ce point là ? Y avait-il pas un moment de me pardonner ? Il semblerait que non ..Il m'envoyait un coup de poing étrange et d'une rapidité incroyable sans bouger de sa place. Le coup était violent et je m'étais écrasé contre le poneglyphe, on pouvait entendre de loin le bruit du choc. Mon dos frappait donc la pierre, ensuite ma tête la frôlait de peu. Comment faisait-il cela sans même bouger ? Qui était-il au juste, cet homme était beaucoup, beaucoup trop puissant pour moi. Et puis je n'engagerais pas un combat contre lui, même si je dois mourir, c'était moi qui avait provoqué et donc je me devais d’assumer ce que j'avais fait. Je me relevais plus de peur que du mal et j'observais le vieil homme tout en prenant un air pathétique. Quelque seconde après, je me secouais la tête et je décidais de jouer le sérieux, je prenais donc la parole pour dire :



« Je ne comprends pas, vous ne connaissez pas le poneglyphe ? La pierre qui raconte le passé ? Enfin qu'importe .. Je comprends votre frustration et je vous demande de me pardonner. Je n'aurais pas du jouer à ce jeu avec vous, excusez-moi grand-père. Laissez moi partir et la prochaine fois qu'on se reverra, je vous donnerais une tondeuse pour couper votre barbe.. Oup's pardon, ce n'était pas ce que je voulais dire. GRRRR MERDE ALORS ! »

Je ne savais plus ce que je racontais, je lui présentais mes excuses et deux secondes après, je le provoquais encore plus. Il semblait ne pas vouloir me laisser passer et moi je ne voulais pas lui faire du mal, comme on le dit souvent : quelque soit la situation, nous avions toujours le choix. Je devais soit l'attaquer et passé, soit le laisser me tuer, ou me torturer. J'enlevais donc mes gants et je lui montrais mes deux coussinets en tendant mes mains vers l'avant, puis j'utilisais ma technique suivante :



« Hatonyu - Frappe d'air ! »

à l'aide de mes coussinets, je lui envoyais une patte d'air frappé à la vitesse de la lumière capable de passer n'importe quoi. Quoi qu'il arrive elle ferait des dégâts, pas trop grande étant donné que je ne la maitrisais pas encore bien. Elle pouvait toucher des choses tangibles tout comme le contraire. Si je ne voulais pas lui faire du mal, j'étais obligé de lui faire un peu de mal qu'à même (lol). Pendant qu'il se prenait ma technique, je bondissais sur l'air pour me trouver derrière lui et je fuyais en essayant de quitter le sous-sol et même la bibliothèque. Pour être sur qu'il ne me suivait pas, j'utilisais une autre technique :

« Senjin - Déplacement instantané ! »

Une technique fascinante pour la fuite, elle consistait à courir d'une vitesse tel qu'elle me rendrait invisible à l’œil nue. Je ne savais pas pourquoi, mais j'avais l'impression que le vieux arrivait malgré tout à me suivre et qu'il n'était pas loin de m'avoir. Maintenant que je me trouvais en dehors de la bibliothèque, j'avais attiré l'attention des gardes et eux aussi semblaient me poursuivre. Oup's ! Je m'arrêtais quelque seconde et quand une fois que j'étais certain que tout le monde était proche de moi, je bondissais sur l'air et je disparaissais de la zone .. Personne ne me voyait, mais le vieux pouvait m'entendre dire ça :

« Désolé Papi ! »

---------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 
Hors rpg : Dommage que le début était bof bof x) Sinon ça va j'ai bien aimé la fin, malheureusement je met fin au rp vu que j'en ai pas mal en cours ^^ Lol ta géré sur ton dernier post, tu le joues vraiment bien ton personnage Wink J'ai hâte de voir quand nos persos se rencontrent de nouveau, j'imagine déjà la réaction de ton perso XD


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Drôle d'endroit ! [Tensei] Dim 10 Fév - 10:28


Mon coup de poing l'avait bien balayé, l'envoyant valser contre la pierre que je m'étais fait chier à venir chercher aussi loin. Plus je la regardais, plus je me disais qu'il serait impossible de la faire bouger et moins je comprenais ce qui était écrit. J'avais beau réfléchir, je n'avais jamais vu une telle écriture. Pour moi, des enfants auraient fait la même chose sans que ça n'ait une autre signification qu'un combat d'une moustache contre un dragon. Je ne me comprenais pas, ne voulais pas comprendre et n'avais même pas gardé à l'esprit ce qu'il avait dit. Seulement, je me permettais de répondre à ses derniers mots, d'une manière que peu de gens auraient apprécié.

« Le passé ? Qu'est-ce que j'en ai à foutre du passé ? Ce qui compte, c'est l'avenir, le biff et la puissance. Ce qui s'est passé, je m'en bats les steaks, surtout si c'est pour être chassé par le Gouvernement. Ce que tu fais sert à rien gamin, occupe-toi de ton cul et de ton avenir, arrête la fuite en avant, de regarder en arrière. Si tu veux tout savoir, bouge-toi le cul, deviens fort et va leur demander en personne ! »

Ma réponse pouvait paraître dure, je pouvais l'admettre, mais elle avait le mérite d'être véridique. Je ne pouvais laisser un type de ce genre dans une telle situation. Se renfermer ainsi sur soi-même pour apprendre quelque chose qui ne servirait pas vraiment, si ce n'était se faire chasser par toutes les grosses têtes de la Marine, c'était pas vraiment quelque chose que je pouvais laisser faire, même s'il voulait m'entuber. J'étais un type dur en apparence, mais j'avais quand même un petit coeur, surtout pour les mecs qui avaient une petite dent pour le Gouvernement et qui semblaient se battre pour quelque chose. Malgré tout, je n'eus pas le droit à sa réponse. Mon coup l'avait envoyé valser et il préférait sans doute se barrer comme il le pouvait avant que je l'écrase. Même si après mes discours j'avais versé une petite larme intérieure, j'avais toujours une folle envie de lui faire avaler de la terre. Me la faire à l'envers comme ça, j'appréciais pas du tout et il allait comprendre.
Je pris note de sa petite vanne sur ma pilosité, ne répondant pas, mais la notant, la gravant dans mon crâne. J'étais encore plus énervé, mais me contrôlait, ne voulant pas m'attirer les foudres des grosses têtes en détruisant l'endroit.

Alors qu'il enlevait ses gants, je restai sur mes gardes, attentif au moindre de ses mouvements. Malgré tout ce que j'avais envisagé, jamais je n'aurais pu prévoir ce qui allait suivre. Des coussinets sur la paume de ses mains ! En les joignant, il créa une sorte de balle d'air qui se dirigea avec grande vitesse vers moi. Surpris par l'utilisateur des membres supérieurs, je ne bougeai pas, croyant à un choc. L'attaque me traversa cependant, m'envoyant valser vers l'arrière, la même forme de patte se créant sur mon ventre, appuyant avec grande force. Sur mes jambes, j'avais dérapé de quelques mètres, étrangement surpris.

En relevant la tête, je pus le voir passer derrière moi puis accélérer, se retrouvant presque instantanément en haut des escaliers. Sa vitesse avait monté en flèche sans aucune phase d'accélération, une technique très intéressante qui lui avait permis de mettre la distance entre nous. Une main posée où son attaque m'avait touché, même si je n'avais pas vraiment mal, la sensation était bizarre, je me mis à le poursuivre, essayant tant bien que mal de le rattraper. Dehors, plus rien, seulement des gardes et une voix qui atteignit mes oreilles. Il était désolé, ça me faisait une belle jambe ! Rien à foutre, j'allais avoir sa peau qu'il le veuille ou non. Nous allions nous recroiser, j'en étais certain. Ce jour-là, il prendrait cher.


« Planque-toi gamin ! Tu vas prendre cher ! »

Maintenant à l'extérieur de la bibliothèque, je tombai nez-à-nez avec des gardes. Les questions fusèrent et j'étais obligé de répondre, sans quoi ma mauvaise conduite serait rapportée aux vieux. Je n'avais pas envie de me faire réprimander pour quelque chose que je n'avais pas fait et d'aussi peu important. Sans pitié, j'allais le balancer, j'étais un mec comme ça, sans scrupules.

« Que faîtes-vous là Shichibukaï Heison ?! »
« Me gonflez pas ! Je remplis les caisses, j'ai plus rien à me mettre sous la dent. J'ai aussi essayé d'intercepter un mec qui s'appelle Tensei, un blond, avec une cape, intéressé par un... Poné... Ponéglyphe ! Faites-le buter ! Ce type m'a cassé les couilles et s'est barré, j'ai essayé de vous sauver la mise ! »

Sans m'y attendre, j'avais été rejoint par Gab' qui parvint à me sortir de cette situation, argumentant sur ce type alors qu'il ne l'avait jamais vu. Une fois les soldats calmés et prévenus, nous étions repartis vers le navire. Ma blessure ne me faisait presque plus de mal, mais en repensant à la situation, la sensation était toujours aussi étrange. Il ne me demanda pas grand-chose de plus, sachant que j'avais dit la vérité et qu'il pouvait me faire confiance. Dans tous les cas, j'allais retrouver cette pute blonde et lui faire sa peau, pierre ou pas, j'avais maintenant des tonnes de raison de me le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FB] Drôle d'endroit ! [Tensei]

Revenir en haut Aller en bas

[FB] Drôle d'endroit ! [Tensei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Royaume de Yuki-