AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

The Walking Dead, Second Generation (PV Richards/James)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: The Walking Dead, Second Generation (PV Richards/James) Ven 25 Jan - 21:20




Ohara, the next chaos step?




Enfin de retour sur les blues, la petite escapade sur Whiskey Peak m'avais complètement remis sur pied si on peut le dire ainsi, depuis déjà plusieurs semaines que je traînais dans un centre clinique de marinford à être soigné et la première chose qui me tomba sur les bras fut l'hors de mon retour vers North-Blue, un arrêt sur l'île des chasseurs de primes et de l'alcool, j'y avais effectué une mission très simple bien que périlleuse compte tenue du secteur. Mettre sous arrêt le pillard Gipam fut le passage sympathique et facile, je fus aider par un homme qui devint temporairement mon allier et un ami. Ryuuk était très sympathique mais le problème restait, il était pirate et que diable était un ami de longue date de Zaimon et je n'avais pas le choix de me débarrasser de lui car il me gênerait forcément dans ma quête de vengeance. Le combat fus assez long et bien des murs furent détruit, peu de vie perdue et bien des blesser certes. Le manieur d'épée était vraiment impressionnant, il avait le même niveau que moi et franchement son fruit du démon était vraiment impressionnant, je suspecte encore aujourd'hui que c'est un manque de contrôle dû à son attitude qui lui avait fait défaut car sinon je n'aurais jamais réussi à faire un match nul contre celui-ci, je serais probablement mort. Je suis sortie de ce combat très amocher mais rien qui ne se régla pas par trois jours de repos forcer, j'étais vraiment énerver de tomber sur des adversaires de ce calibre, je finirais par être connue dans la marine comme le colonel infirmerie. Suite à cette aventure j'avais quitté Grand-line pour retourner tranquillement dans le secteur où je sévissais le plus soit North-Blue mais un nouvelle appelle ce fus entendre alors que je voguais paisiblement sur l'océan en compagnie d'un contingentement marine de fortune.

¨Collonel Noah, Ici officier Tristant à l'appelle, une mission de la plus haute importance vous est destinée.¨

¨Encore une mission, ne puis-je pas retourner tranquillement chez moi...bon..de quoi s'agit t'il.¨

¨Je n'irai pas dans les détails ils vous seront inutiles, Kagura Ishida a été vue en direction d'Ohara.¨

Je lui dis que j'avais compris et referma l'escargophone, Kagura dit le mort marchand, un homme que je n'avais clairement pas réussi à surpasser dans le passé, une relique du passé condamné à mort par le feux mais qui avait réussi à survivre et reprendre des forces. Maintenant il n'étais plus le bandit de grands chemins avec des valeurs et un code mais un meurtrier et un danger pour le monde si ont le laissais continue à concocter des plans de destruction. Il avait réussi à me déjouer ainsi que tous les marines de Baterilla, à cette époque j'étais beaucoup plus faible et même si j'avais Kailach à mes côtés ce ne fit pas suffisant. J'avoue qu'aujourd'hui je me sens près à lui donner la monnaie de sa pièce mais s'il avait lui aussi largement progresser alors je courrais à ma perte, Je n'avais pas autant d'hommes que la dernière fois à ma disposition. Une bande de soldats bien normaux dont la majorité était bien entraînée certes mais n'étaient pas forcément près à vivre des horreurs sur un champ de bataille. Vue le scénario chaotique de Baterilla je ne pouvais qu'imaginer l'équivalent qui m'attendait alors je me préparais mentalement à encore voir beaucoup de sang tomber sur le sol. J'avais avec moi cependant quelque recrue de bonne facture, un jeune caporal nommer James Marshall, je ne connaissais pas beaucoup sur lui mais je savais qu'il avait impressionné des gens pour avoir aussi rapidement pris le rang de Caporal, il ne serait d'aucune utilité face à Kagura certe mais contre ses sbires et pour mener les soldats il serait certainement plus que parfait, je comptais sur lui bien qu'il n'étais pas au courant encore. Je montais sur le pont principal et demandais l'attention de tous et toutes.

¨Marines, je viens de recevoir une mission, nous nous dirigeons à présent vers l'île d'Ohara, officier England veuillez d'ailleur changer notre cap maintenant. Un homme a été aperçu en direction de cette île de connaiscsnce, un individu vraiment dangereux qui a probablement une myriade de serviteur équivalent à vous tous, la mission sera très dangereuse je le sens, quoi qu'il arrive rappeler vous que vous êtes des marines, vous vivez et mourrez pour la justice, soyer fière d'être sur ce coup grandiose, je m'occuperais personnellement du commandant adverse à savoir le mort marchand, Kagura Ishida. Caporal Marshall et Caporal Lawford vous serez mes seconds directes pour cette mission il n'en fait aucun doute, soyer près à travailler main dans la main et guider vos compatriote vers la victoire et la vie.¨

Je possédais deux Caporal avec moi, l'un d'eux était comme je l'ai dit plus tôt un espoir de la marine pour le futur, James Marshall, l'autre ce nommais Aria Lawford, une jeune fille encore mineure mais de très peu, 17 ans et déjà Caporal, c'était une très belle recrue elle aussi et je ne manquerais pas de regarder leur état de service à chacun durant l'intervention, bien que je craignait pour la vie de tous j'étais content que ces deux-là soit avec moi, de t'elle recrue méritais d'être tester aussi rudement pour ensuite grimper rapidement les échelons.


¨Vous êtes sûr que je peut...¨

¨défénitivement, ne craignez rien je ne vais pas laisser les groupes s'éloigner l'un de l'autre sur une grande superficie, je serais là quoi qu'il arrive n'ayez pas peur.¨

Miss.Lawford venait de me démontrer qu'elle avait peur et qu'elle était incertaine, je ne pouvais pas lui en vouloir, a cet âge et avec autant de responsabilité il n'y avait rien à redire face à sa réaction, c'était naturel et si elle avait répondu avec un sérieux et un manque totale d'émotion j'aurais franchement hésité à l'embarquer dans cette aventure. Ohara serait en vue d'ici moins de quinze minutes, cela me donnerait le temps d'apaiser l'équipage qui semblait soudainement à cran. Sur l'île il y avait déjà de l'action, Kaguya était bel et bien en place avec un bateau remplis de bandit qu'il avait recruté, certain était nouveau, d'autres des survivants du chaos mener sur Baterilla, leur plan était purement monétaire, pour amasser assez d'argent afin de se fournir un tout nouveau attirail de combat, l'équipage de l'homme maudit avaient décidés de prendre par la force plusieurs glyphes et rocher antique provenant des ruines, certaine inscription était unique et bien que connue par plusieurs archéologues aucun d'entre eux n'avait osé les retirer de l'île pour l'échanger contre son poids en or. Kaguya n'avait pas retrouvé de bon lieutenant comme ceux que nous avions vaincu mais peu importe, il avait amassé des gros bras ce qui lui convenait parfaitement, des pions trop forts seraient une épines dans ses plans future alors il avait opter pour gens simplement fort des bras et nul par ailleur.

L'excavation avait déjà commencé, ses esclaves travaillais d'arrache pied et dans la plus grande discrétion, ses espions travaillaient sur toute la superficie de l'île pour détourner n'importe qui du chantier et laisser la partie sud de l'île complètement sur leur contrôle. Le chantier contenais plus de cent hommes, soit l'équivalent présent sur le navire de la marine qui s'approchait rapidement. Diviser en trois groupes d'une quarantaine de gens, les travaux n'arrêtaient pas un seul instant, chaque groupe diriger par deux superviseur, six lieutenant de sa petite armé, seul Gorg et Roy étaient de la précédente génération et donc une menace pour les marines inexpérimentés.



Gorg était un énorme cyborg à la peau rougoieyante, arborant une coupe de cheveux épineuse et portant sans aucune exception une paire de lunette fumée, dans les faits on ne sais même pas s'il possède des yeux derrières ces épais verres. Son corps dépassant les 400 kg pour une hauteur totale de 2m70, une armoire à glace qui ne disait presque rien et lorsqu'il ouvrait la bouche ce n'était que pour dire le strict nécessaire.


Roy quant à lui était un humain de taille et de poids normal, de longs cheveux gris ainsi que deux cicatrices au visage et plusieurs autres partout sur son corps était sa marque de commerce. Vêtue d'une panoplie ample et sombre par contre, cet homme reste un mystère car tout comme Gorg ces talents n'on pas été encore répertorier nulle part et durant l'attaque de Baterilla, ils n'eurent pas à lever le petit doigt puisqu'il était de garde sur le navire. La journée commençais à peine mais déjà les coups de pioche ainsi que le roulement de divers équipement était audible dans ce territoire prochainement aussi désert et plat qu'une plaine.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: The Walking Dead, Second Generation (PV Richards/James) Sam 26 Jan - 2:09

L'île d'Ohara, en l'an 12, deux ans après la guerre qui a fait rage sur ces terres riches de connaissances, y mettre les pieds provoquait un grand frisson dans le dos. Un frémissement qui me parcourt l'échine dès le premier pas que je pose, un sourire s'affiche sur mes lèvres, j'suis content d'être là. Pas parce que j'suis un fan d'histoire, loin de là même, simplement que revenir sur les lieux d'une bataille historique est toujours un pur bonheur pour un amoureux de la baston. C'est motivant à bloc, me donne l'envie de m'allumer un petit cigare que j'sors de ma boîte. Le briquet suit le mouvement, rapprochant le tout à l'extrémité de mon cigare, l'instant d'après celui-ci est allumé. Un regard devant moi, y'a de l'agitation dans le coin, normal vu les circonstances. J'tire une bouffée sur mon barreau de chaise, avant de lever les yeux vers le grand arbre qui se dresse face à moi. Un long sifflement d'admiration s'échappe d'entre mes dents, c'est quelque chose ce truc ! La contemplation terminée, j'reprends la marche en direction de la ville, pas l'temps de chômer.

Ce ne sont pas les vacances qui m'amènent ici, mais le travail. La chasse à l'homme, c'est mon métier. Il se trouve que sur cette île, se trouve quelques têtes mise à prix et qui pourraient m'intéresser. D'abord, parce que ce sont des ordures et que j'éclate les ordures. Ensuite, ces derniers temps sont assez misérables et j'commence à en avoir plein le cul de dormir avec les clochards. Un peu de berrys aideraient à balayer cet air sévère sur mon faciès. La cible, Kagura Ishida. Quelques vagues descriptions dénichés sur le bonhomme, pas plus. Suffisant pour me pointer devant sa petite tronche de pirate sanguinaire et lui coller ce poing rouge et massif dans les dents. L'équipage qu'il se trimbale ne m'inquiète pas vraiment, c'est le quotidien d'un chasseur de primes de se frotter régulièrement à du surnombre. A nous d'user de nos capacités pour éviter de finir entre quatre planches de bois. Avant de commencer la distribution de claques, j'commence par me renseigner sur mes cibles. Savoir ce qu'ils foutent ici et où avec exactitude j'peux trouver le Capitaine, s'agirait pas de perdre du temps à errer sur l'île.

Aucune réponse sur leurs agissements ne fut apportée. Des fantômes les mecs, à une exception prête, la zone qu'ils occupent. Autant ils peuvent garder leurs objectifs secrets, autant recaler le moindre malheureux qui s'approche de leurs activités finit par attirer l'attention et éveiller les soupçons. L'on ne me donne pas une position précise, simplement une direction, vers le Sud. Nul besoin d'en apprendre plus, avec mon équipement habituel, j'fais route vers le Sud. Aucune élaboration de stratégie en avance, l'habitude d'improviser sur le tas. Horreur de me prendre la tête. On ne m'a pas renseigné sur le temps qu'il me faudrait pour arriver là-bas, j'sais seulement que ce n'est pas proche. Rien à craindre de la faune d'Ohara, il n'y a aucune bête dangereuse ou alors elles se cachent bien. La boîte contenant mes cigares s'allégeait au fur et à mesure que le temps s'écoulait. Le quatrième barreau venait d'être fumé lorsqu'enfin, je m'approchais de ce qui ressemblait à un chantier. Du moins, j’apercevais cela au loin.

Les types aux allures de flibustiers qui venaient à ma rencontre en revanche, eux se trouvaient bien moins loin. Il semblait clair qu'ils avaient en tête de m'empêcher de continuer ma route. Lorsqu'ils s'arrêtent à quelques mètres de mes sabots, je m'immobilise, observant le groupe plus en détails. Cinq hommes, ne transpirant ni la classe, ni la puissance. Des larbins, des pirates lambda à qui on explose le crâne en début de traque, avant de se frotter à de plus gros poissons. Un se démarque du lot en ouvrant sa gueule avant tous les autres.

    - Change de direction la chose, t'iras pas plus loin ici.
    - Et qu'est-ce qui m'en empêcherait ?
    - Nous.
    - Et si je refuse de faire demi-tour ?
    - On t'en empêchera.
    - Mouai... peu convainquant.
    - Attends j'te la refais connard, démolissez-le les gars !


Bah voilà ! Quand ils le veulent, ils peuvent se montrer un brin menaçant ! Les quatre pirates se jettent sur moi, qui recule un peu pour me laisser le temps de réagir. Inutile de sortir le flingue face à eux, d'autant que j'attirerai l'attention avec le bruit. Les deux premiers qui arrivent ont l'occasion de tenter de m'éventrer de leurs lames, en vain. J'évite et riposte avec deux grosses droites les percutant respectivement à la mâchoire et au beau milieu du visage pour le dernier. Le malheureux garde la trace de mon poing imprégné sur la gueule. Reste les deux autres qui n'ont guère plus de chance, le gros barbu termine avec ma semelle dans le bide, suivi d'un coup de boule destiné à le mettre K.O. Le chétif avec les dents en or s'en sort avec les côtes explosées et la mâchoire en miettes. L'important est qu'ils soient tous deux inconscients, laissant le leader seul face à un gros monstre rouge. J'me demande si un Cornu lui ai déjà rentré dans le lard ?

J'préfère m'en assurer plutôt que de lui poser la question. J'lui rentre dedans, le bras droit grand ouvert qui le fauche au niveau du cou, de quoi décapiter un homme. Si j'étais plus puissant, sa tête n'aurait pas tenue, mais ce n'est pas le cas. Il a seulement valdingué sur plusieurs mètres en arrière, le souffle complètement coupé, avant de sombrer dans l'inconscience, comme ses camarades. L'affrontement terminé, ces types ne faisaient clairement pas le poids, je me saisis de ma flasque à whisky, en boit quelques gorgées avant de me remettre en marche. La curiosité commençant lentement à me gagner, qu'est-ce qu'ils peuvent bien foutre là-bas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: The Walking Dead, Second Generation (PV Richards/James) Sam 26 Jan - 10:51