AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Partie 2 : Les faucons chassent les faucons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: Partie 2 : Les faucons chassent les faucons Dim 17 Fév - 19:38

J'avais doucement fumé l’entièreté de ma sèche. Et il vraiment que je demande au docteur de s'occuper de ça et d'y regarde, il a vraiment taper fort le chat. Essayant de masser la côte qui me faisait mal pour tenter de diminuer la douleur, j'étais doucement en train de m'avancer vers la cadavre pendant du noble... Il était venu chercher un bateau, il avait trouvé la mort. C'était un mort bien triste, pendu là, abattu comme une bête qu'on voulait saigné et ensuite écorcher... Mais voilà ce qui arrive quand on veut jouer avec la vie des mortels tout en en étant un sois même. Le sang, qu'importe sa couleur, ne te permet pas de te placer au dessus des autres ! Mais il aurait au moins mérité une chance... Tsss... Mais il va falloir s'occuper de lui. Je ne pouvais pas le laisser comme ça, pendant et salissant mon navire. Enfin, on aura au moins trouvé le premier travail à faire pour Ace, nettoyer tout ce sang et ces petits bouts d'os qui sont répandant en flaque tout autour de lui. Il y avait à quelques pas de là, près du bastingage, un râtelier de fusil. Ce n'était pas l'arme qui m'intéressait, mais la baïonnette qui trônait au bout de l'arme. Je l'ai alors retiré du fusil, que j'ia ensuite laissé négligemment tombé par terre sur notre vaisseau. Oui... il était à nous... Du moins, pour le moment, j'espère que les autres vont bien et qu'ils se sont débarrassé de leurs adversaires respectif ! Nous verrons ça rapidement et s'ils n'ont pas fini, ils ne seront pas contre un petit coup de main. Faisant tourner la lame dans mes mains, une vieille habitude des cours du vieux con... Je suis retourner voir le noble, il n'avait pas bouger... Putain, j'suis marrant des fois !

J'ai alors pris soin de tranché la lame et après un bruit sec et sonore, c'est son corps amorphe qui s'est écrasé bêtement sur le sol. C'était triste, mais il avait la fin qu'il mérite. Coinçant la lame dans ma ceinture, j'ai attrapé les colis et je me suis mis à prendre la route vers la quais. Il y avait là un ponton de bois déployer. On pouvait voir deux silhouettes appuyés l'une sur l'autre qui se dirigeait vers le navire. Je me suis alors dirigé vers ces deux dernières. Il s'agissait en fait d'Ace et Igaku... Violette avait l'air d'être dans un salle état, quant au docteur, lui, avait l'air de s'en être plutôt bien sorti. Il faudra qu'il me raconte en détail ce qui s'est passé durant leur combat. M’avançant vers eux, je leur demande alors de se rendre sur le bateau, de se reposer surtout et, s'il était en état, de commencer les manœuvres pour que nous puissions partir. Lever l'ancre, ça serait déjà un bon début. J'ai un dernier petit coup d'éclat à porter ! Je leur souhaite alors bon courage et leur interdit de crever tout de suite ! Nous ne sommes qu'au début de notre aventure, ça serait con d'en finir comme ça ! Et j'ai bien insisté sur l'obligation de respecter cet ordre là, plus que tout les autres !

Puis, avec le cadavre sur l'épaule, je les laisse prendre possession du navire. Enfin, juste du pont pour l'instant, il faudra qu'on l'explore plus en détail plus tard. Histoire d'être sur qu'on ait pas de cadeau caché, même si vu l'invité de marque qu'ils attendaient et les gardes dépêchaient sur place, ça devrait être tranquille de ce point de vu là. Je devais au plus vite trouver une patrouille de marine, voilà qui devrait leur donner un aperçu de ce qu'on peut faire et les faire réfléchir à deux fois avant de nous poursuivre ! C'est en m'engouffrant dans les rues de la ville que je suis rapidement tombé sur une patrouille, à vrai dire, c'est plutôt elle qui m'est tombé dessus car les tumultes des combats on fait grosses impressions sur les soldats de bas étages. J'ai alors relevé doucement ma capuche de ma main libre et j'ai alors balancé le corps du noble au pied de la patrouille. Je leur ai alors fait un bon petit spectacle. Leur expliquant que le noble était mort, même si ça, vu son corps devant leur nez, c'était diablement évident ! Que nous nous sommes débarrassé de ces gardes du corps et que nous battus la garde d'élite venu pour protéger le navire et surtout... Qu'il était maintenant à nous ! A vrai dire... Je n'avais toujours pas de nouvelle de Gouki et ça commençais à m’inquiéter un petit peu ! Bref, aimable comme toujours, les soldats m'ont alors pris en joue avec leur fusils, mais aucun ne semblait alors vouloir s'approcher ! C'est l'occasion de finir en beauté ! Concentrant l'énergie électrique dans mon corps rapidement, je la relâche alors tout de suite pour produire une vague d'énergie relativement puissante.

Elle n'était pas encore au maximum de sa force, mais suffisamment pour exploser complètement le régiment de marine, surtout dans ces petites ruelles où l'énergie est enfermé. Malheureusement pour la batisse de bois qui se situer juste à côté, elle a était complètement soufflé. La plus imposante en pierre, à elle, résisté ! Les soldats n'étaient pas mort. Mais ils auraient sûrement du mal à se remettre de l'attaque. Bref, le message était passé et c'était ce qui était important. Pointant mon bras vers le ciel, je me suis empressé de disparaître pour retourner au bateau. Peut-être que Gouki avait fini par arriver... Je venais d'atterrir et ma côté me lançait de nouveau... Tsss... Elle doit être fêlé... au mieux !

Merci à Tsubaki pour le code

_____________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Partie 2 : Les faucons chassent les faucons Dim 17 Fév - 21:31

Suite de: http://www.op-history.net/t2804-ov-fire-and-the-void

    Son moustachu adversaire avait tout de suite tempéré les ardeurs de l'homme-magma, clamant qu'il n'avait pas encore gagné tant qu'il n'était pas sur le navire. Comment? Il voulait encore se battre? Mais non, il parla de son compagnon, hargneux comme un roquet, qui même dans son état continuerait de se battre. Lequel était-ce? L'adversaire de Ketsueki ou celui d' Ace et du docteur? A ce moment-là, personne n'aurait pu penser que ce dit compagnon, adversaire de Violette et Igaku, prendrait la fuite de la plus pathétique des façons. Mais je divague. Le moustachu continuait de parler, félicitant les Sons of Cortes mais temporisant une nouvelle fois leur victoire: il y avait plus fort que lui et bientôt l'équipage connaîtrait la défaite, mais lui n'abandonnerait pas et la prochaine fois il montrerait le pouvoir de la moustache à notre héros. Ce dernier se fendit d'un léger sourire: sans doute un nouveau rival. Enfin, il n'avait que son frère, et encore, c'était donc son premier rival officiel. Le porteur de ce titre pompeux se présenta alors comme Heinson, John Heinson, dit la Moustache. Il est vrai que sa capillarité faciale était pour le moins remarquable. Après un temps d'attente où les deux rivaux restèrent debout à se fixer, John extirpa une bouteille de rhum de sous sa cape et proposa à boire à notre guerrier. Celui-ci déclina, puis se tourna vers les docks: mine de rien, leur bataille l'avait beaucoup éloigné du navire. Et des explosions retentissaient. Il fixa John, puis prit une dernière fois la parole:

    - Je me souviendrais de ton nom, John. Je t'accueillerais de toutes mes forces lorsqu'on se reverra, donc sois prêt!

    Et, indifférent à la douleur dans sa jambe mordue, le Sanglier entama sa course vers le port. Il croisa une patrouille de soldats, mais elle était tellement débraillée que l'idée d'attaquer n'effleura même pas l'esprit de ces pauvres Marines. Après quelques minutes de course, il arriva au port, pour le moins désert. Les navires de la Marine étaient partis, et le vaisseau convoité par les Sons se tenait là, majestueux. Pas de trace du noble, ni des autres adversaires. Gouki plissa les yeux: sur le pont... Ace et Igaku! Le dernier se penchait sur le premier, qui semblait blessé. Les éclats de sa voix parvenaient à notre héros: il rageait. C'est qu'il était vivant. Un sourire fendit le visage de notre héros, et il accéléra, montant sur le navire. Le pont était tâché de sang, le navire un peu abîmé par endroit, mais si on faisait exception du plus mac des équipages, les quais étaient déserts. Le Cahir salua ses nakama, puis les félicita: il ne savait pas comment s'était déroulé leur combat, mais ils avaient rempli leur part du marché: mettre en déroute l'ennemi. Lorsqu'il demanda comment s'en tirait son frère, le docteur lui expliqua qu'il était parti avec le cadavre du Noble. Ainsi le porteur du navire était mort. Gouki adressa rapidement une prière silencieuse à ses Dieux: tout homme mérite que quelqu'un se souvienne de lui, même les criminels [Un bisou à celui qui trouve d'où ça vient]. Alors que notre héros commençait à arpenter le pont, s'émerveillant du navire, il vit arriver son frère.

    Sa joie explosa, et il fondit sur le Faucon, lui offrant une accolade puis un Bro fist pour s'informer de leur combat respectif: sa victoire contre John au terme d'un combat acharné contre la moustache obscure, et la rivalité naissante entre le Shichibukai et le second du futur Seigneur des pirates. Ce dernier avait combattu un homme-lion, membre de l'équipage d'un Shichibukai qui n'était pas ici, et au final ils étaient devenus plus ou moins amis. Ce lion avait tué le noble. Sans doute que c'est nos héros qui porteraient le chapeau, surtout vu ce qu' Ormas venait de faire du corps du Noble... Gouki soupira: John avait raison, de plus en plus d'adversaires puissants allaient les rechercher. Cet échange terminé, les deux poings se séparèrent, et Gouki commença à se diriger vers la barre, avant de prendre la parole:


    - On devrait peut-être s'éloigner d'ici, je suis presque certain que nos coups d'éclat vont attirer des adversaires puissants, et je ne suis pas en état d'enchaîner un second combat...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Partie 2 : Les faucons chassent les faucons Jeu 21 Fév - 12:05



Ce petit pirate en devenir avait refusé mon coup à boire. C'était pas grave, ça m'en ferait plus pour moi.
Après quelques paroles plutôt banales dan ce genre de situation, à savoir qu'il allait vouloir me faire les fesses la prochaine fois qu'on se verrait, il prit la poudre d'escampette pour rejoindre le port. Dans ce combat, on avait quand même beaucoup dévié et il s'était retrouvé à plusieurs centaines de mètres de l'objet de ses rêves : ce navire qu'il aimait tant et qu'il avait déjà fait sien avant même de poser un pied à bord. Profitant de l'éloignement, du fait qu'il ne me voyait plus, je me laissais tomber les fesses par terre, mes forces ne me permettant plus de me tenir debout. Dans cet affrontement, j'avais quand même pas mal morflé et si je m'étais tenu debout, c'était simplement par honneur, histoire de montrer que je n'étais pas battu et que je pouvais encore lui tenir tête. D'un côté, j'étais insatisfait car les sous me passaient sous le nez, mais d'un autre, j'étais content, content de savoir que les sommes allaient augmenter que j'allais pouvoir lui casser la figure la prochaine fois que je le verrai, histoire d'empocher le pactole.

Ma bouteille de rhum fut portée à mes lèvres. Je ne connaissais rien de mieux que le goût de ce délicat nectar après un combat. Mes muscles n'encaissaient plus, étaient fatigués et m'auraient fait mal à la moindre contraction, mais je comprenais qu'il s'agissait d'une bonne fatigue, non pas liée à un épuisement chronique, mais à une magnifique dépense d'énergie dans un but bien précis. Dès demain, je serai d'aplomb, je n'en doutais pas. Mes pouvoirs me permettaient de récupérer rapidement, l'alcool que je buvais tel un puits sans fond me permettant de limiter la douleur.

Là, au milieu des débris, j'avais plusieurs réflexions. Je comprenais qu'atteindre mes objectifs ne serait pas chose aisée et que j'allais croiser bon nombre d'adversaires puissants. Ce combat ne serait pas le dernier. Les défaites seront nombreuses, certes, mais les victoires toujours exceptionnelles. C'était ainsi que j'avançais, que je me disais qu'à force de perdre, le vent tournerait et que grâce à la tournure des évènements je pouvais atteindre le but que je m'étais fixé : devenir le Seigneur des Pirates, le Seigneur des Mers, celui qui allait dominer le monde tout en étendant sa légende. J'étais fait pour ça, j'en étais certain, fait pour que la moustache soit une doctrine, un mouvement politique, un mode de vie. Ma gouvernance serait totale, autant que ma réserve d'alcool infinie, j'en avais la certitude.

Les yeux plein d'étoiles, pensant aux futurs projets que j'étais sûr d'accomplir, que j'étais sûr d'atteindre un jour ou l'autre, les soldats furent obligés de me secouer pour me ramener à moi, leurs voix ne suffisant pas à me faire quitter le monde idéal dans lequel je m'étais installé. Le premier, un brave gaillard arrivé en renfort, constatait que le navire avait disparu. Lorsqu'on m'annonça l'heure, je compris que j'étais resté presque une heure dans un état d'extase, dans mon monde où tout était si parfait. L'inversion aurait lieu bientôt, les deux mondes changeraient de place et mon statut serait celui de mes rêves et inversement.


« Shichibukaï Heinson, vous allez bien ?!! Quelles sont les pertes ? »
« Je vais très bien. Les pertes ? Matérielles seulement, le navire n'est plus là, les hommes que j'ai emmenés avec moi sont à l'abri depuis le début du combat. La ville a été détruite par endroits, mais je ne pense pas déplorer de morts, seulement quelques blessés. »
« Et les Sons of Cortes ?!! »
« Partis. Je n'ai rien pu faire, un seul utilisateur de logia a suffi à me mettre en échec. Penser qu'ils sont deux, c'est dire. Il faut augmenter les troupes à leur poursuite, je ne pense pas que Grand Line les arrête naturellement, surtout avec l'embarcation qu'ils viennent de voler. Enfin, je pense que je vais avoir des comptes à rendre, n'est-ce pas soldat-chan ? »
« Vous verrez ça avec le conseil, oui. »

Comme attendu, j'allais me faire taper sur les doigts. Un rapport écrit serait le mieux. Pour ma part, des vacances s'imposaient, après toute cette agitation je me devais de me ressourcer. Ma direction ? Je ne le connaissais pas, mais un endroit touristique où passer du bon temps serait le bienvenu.
De toute manière, le destin nous liait et je n'avais pas besoin de les chercher pour retomber sur eux. Quand le temps serait venu, je me retrouverais de nouveau face au sanglier ardent et à ses potes. Ce serait une toute autre histoire.

Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: Partie 2 : Les faucons chassent les faucons Ven 22 Fév - 18:57



Un vol, LE vol du siècle.
« Suis crevé »


Fatigué, complétement séché, ce combat avait été bien intense bien qu'au fond, je n'ai pas été à fond. Cet adversaire peut être, même s'il a joué trop stupidement. Pour sûr qu'il nous aurait causé du mal s'il avait été plus sur le combat à distance, mais au corps à corps, il n'avait pas trop de chance...Cela relève du miracle qu'il s'en sorte ainsi, car dans l'immédiat, quand je suis excité comme ça, l'envie au final était de le couper en deux. Mais pour l'heure, je ne pouvais pas puisqu'il c'est enfuis. Haha la blague... Pour ma part, j'oubliais presque que les brûlures et les explosions ne me font rien. De ce fait, une bombe ne me fait rien, un boulet de canon ne me fait l'effet que d'un objet lancé sur moi, mais l'explosion quant à elle est innificace. Mon corps peut être soufflé par l'onde de choc, mais après niveau dommages physique, zéro. Comme Ketsueki, impossible d'être touché par de la foudre et Gouki par du magma. Mais mine de rien, ce pillonage avait poussé mon corps, mais heureusement, je m'étais réfugié pour bader tranquillement dans un coin. La situation étant tendue, je ne savais vraiment pas comme ça allait tourner. Revenant à moi bien qu'encore dans des vapeurs, j'entendis le toubib me faire signe qu'il fallait rester éveillé, chose à laquelle je lui dit.

" Tss... J... Je fait une pause, une micro sieste, pas besoin de t'nquiéter trou d'uc..."

Mon réveil fut classique... BIM !!! Une bonne vieille mornifle. J'ouvris grand les yeux pour alors le laisser me choper par l'épaule. Heureusement, celle qui était pas pété. D'ailleurs, à ce sujet, je vins à lui dire.

" ... Jouis pas sur ce coup, mais va falloir me déboiter comme un lego pour mieux me remettre comme il faut... J'peux te faire confiance toubib ?... Mici d'avance..."

Il me tractait... nous marchions vers le bateau qui allait devenir nôtre. Le je ne sais pas quoi, mais nôtre bateau. Gouki nous acceuilla en route ce qui lui valu une magnifique demande de se taire dans un jargon plus cru. Mais bon, il en avait l'habitude. Fort heureusement, il n'avait pas eu immédiatement eu l'idée de taper mon épaule de manière hasardeuse et ainsi me faire un mal de chien. Soupirant, nous arrivâmes sur le pont et par la suite je laissais le charpentier parler répondant un bref en soufflant l'air fatigué.

" Pour une fois... Suis d'accord. Je suis crevé, alors flemme de me battre ou faire un second round... On y va.."

Ni plus ni moins j'ordonnais qu'on se casse car il le fallait. Prêt, je vins à me défaire de l'étreinte du toubib pour me poser sur un côté grimaçant en touchant mon épaule déboité. Dans ma barbe ( invisible ), je marmonnais quelques mots n'aimant pas cette sensation de brisure. Un mal de chien plus ça, voilà la totale...


60 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidoi Igaku
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 51
Points d'activités : 550
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 472
Points de popula' [PP] : 486
Divers:
MessageSujet: Re: Partie 2 : Les faucons chassent les faucons Dim 24 Fév - 19:26



    Quel comique ce Ace tout de même! Alors que le docteur tentait de l'empêcher de s'endormir, celui-ci trouvait ça tout à fait normal de vouloir faire une petite sieste. Heureusement, le traitement spécial Violette à base de baffe avait été plutôt efficace et le jeune homme avait finit par suivre le mouvement, même s'il traînait un peu la pâte. Ils avancèrent donc ainsi, clopin-clopant, jusqu'à arriver a bateau. Vu de loin, il était déjà vachement impressionnant, mais vu de près, c'était carrément la classe! Si Igaku avait été orienté charpente, il aurait adoré disséquer celui-là! Mais bon, c'était pas son trip et il avait déjà bien à faire. Rien que recoudre sa jambe allait être casse couille! Alors recoudre Ace qui ne pourrait pas s'empêcher de gueuler, ce ne serait pas une partie de plaisir! Peut être qu'il allait se séparer de sa tête le temps de le rafistoler... M'enfin, c'était des détails qu'il aurait tout le temps de voir après avoir prit la mer sur leur nouveau bateau flambant neuf! D'ailleurs, Ace s'autorisa une remarque, autorisant d'avance le docteur à le découper en morceaux pour le soigner. Igaku hocha la tête pour répondre à sa question et afficha un large sourire des plus flippant! Vraiment, Violette avait beaucoup de courage!

    En parlant du bateaur, ils arrivèrent bien vite à son bord, là où il semblait y avoir eu un combat plus ou moins violent. Certes, ce n'était pas du niveau du port qui avait été dévasté par les lames tranchantes d'O'connard, les attaques des pirates et les boulets des Marines, mais on pouvait voir qu'il y avait effectivement eu un combat. Le capitaine accueillit chaleureusement les deux pirates, semblant plutôt en forme comparé à eux. Il leur ordonna de se reposer et, si possible, de commencer à préparer le départ. Il demanda aussi à ce qu'ils ne crèvent pas, demande qu'ils ne refuseraient pas! Puis Ketsueki attrapa le corps de ce qui semblait être un noble avant de partir avec, certainement pour chercher son frère et se débarrasser du corps au passage. Le médecin aida Ace à marcher vers un endroit où il pourrait s'allonger, puis il se mit en quête de cette fameuse "ancre" qu'il devait lever. Sauf que le médecin n'y connaissait foutrement rien en bateau et ne savait donc pas trop comment s'y prendre!

    heureusement, c'est ce moment que choisit Gouki pour réapparaître. Il était apparemment dans un état plutôt moyen et s’inquiétait pour son frère. le médecin le rassura en lui affirmant qu'il n'avait presque rien et qu'il était simplement parti avec le cadavre du noble. Cela semblait suffire puisque le charpentier décida qu'il était temps d'inspecter le pont et Igaku le vit courir en tout sens, observant et touchant un peu tout ce qui était possible. Crevé, le médecin se laissa tomber à terre et prit une longue inspiration. Il sortit ensuite une cigarette et l'alluma doucement avant d'en prendre une grande bouffée. Ils venaient tous de franchir un cap en tant que pirate. Ils avaient tous fait un pas qui les rapprochait les leurs rêves, de leurs espoirs. Certes, cela avait été fait au prix d'un dur combat, mais ils savaient qu'il en serait ainsi pour tout ce qu'ils feraient par la suite. Igaku frissonna d'excitation à cette idée. Ils allaient pouvoir parcourir le monde, rencontrer des peuples et des espèces différents! Un grand sourire éclaira son visage quand il tenta d'imaginer tout ce qu'il pourrait disséquer! Oui, les Sons lui ouvraient la porte vers son rêve! C'était parfait!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Partie 2 : Les faucons chassent les faucons

Revenir en haut Aller en bas

Partie 2 : Les faucons chassent les faucons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Wallis Island-