AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[Flash Back] : Le début d'une grande hisoitre. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [Flash Back] : Le début d'une grande hisoitre. [Solo] Mer 30 Jan - 10:49

Chapitre 1 : Le commencement.

  • Le village était paisible depuis la disparition de ce gang. Le chef et les villageois étaient en paix, ils se disaient qu’ils allaient passer des moments agréables et sans pillage, que tout allait aller pour le mieux. Notre héros, lui, savait que le village était en sécurité, mais pour combien de temps encore ? Taisou savait qu’il devait partir à la recherche de ces voyous et régler leur compte. C’était le jour de son départ, une journée ensoleillée, sans nuage. Le village sous le soleil lui donnait peau neuve. Le rouquin regarda le quartier une dernière fois avant de se diriger vers la sortie du village. Il allait partir à l’aventure pendant de nombreuses années avec un léger sac sur le dos ainsi qu’une large épée brisée. Notre homme marché d’un pas nonchalant, il ne se pressait pas, il avait tout son temps, après tout, il n’était pas à quelques jours près. Le chef arriva à le rattraper et lui rétorqua qu’il avait bien fait son choix, c’était ce qu’il y avait de mieux à faire, tout aussi bien pour le village, mais également pour notre héros. C’était là un nouveau départ, un nouveau commencement et il savait que Taisou pourrait se venger. Le rouquin lui fit un signe amical et tout en disant au revoir, il continua sa route et sortit enfin de ce village.


  • Le futur marine savait très bien qu’il allait sans doute souffrir durant son voyage, il allait devoir se battre contre des tas de bandits et il savait pertinemment qu’il allait avoir des blessures. Aucune personne ne pouvait échapper à ça. Cependant, Taisou se fichait d’avoir mal, d’être mutilé tant qu’il réussissait son objectif. Il se devait de tuer tous les membres de ce fameux gang qui pillait les petits villages. C’était eux qui avaient tué ses parents et son meilleur ami. C’était devenu son devoir de les venger et cela, par tous les moyens possibles. Le rouquin marchait vers la mer, vers la fin de cette île à la recherche d’un bateau, de quoi voyager. Il se devait de trouver quelque chose pour ne pas repartir aussi vite vers son point de départ. Une fois à destination, notre héros trouva un très grand bateau, il était incroyablement imposant et beau. Taisou savait que c’était là où il devait monter, que c’était ce bateau et non un autre. Il vit à quelques pas de cet engin, deux marines qui essayaient de parler avec les civils. C’était la chance de notre homme.


  • Taisou alla donc vers les deux soldats et une fois devant eux, il rétorqua qu’il voulait allait sur ce grand bateau et devenir un marine pour sauver les villages et les îles des voyous, des criminels et des pirates. Les deux hommes furent très contents et donnèrent à notre héros un uniforme qu’il devait enfiler immédiatement. Le rouquin mit donc ses nouveaux vêtements et fut apte à monter sur le bateau. Notre homme fut très vite surpris de savoir qu’il y avait des grades dans l’armée et qu’il allait devoir attendre longtemps avant d’être le chef ou même un très bon marine, les deux recruteurs étaient, quant à eux, de simples trouffions. Taisou, quant à lui était le bleu de ce bateau, le petit nouveau qui devait faire les tâches ingrates que personne ne voulait. Il était chargé d’éplucher les pommes de terre, de laver le bateau dans son intégralité, de laver les canons, de préparer les boulets. Notre héros ne voyait jamais l’ombre d’un méchant, d’ailleurs, il n’avait jamais utilisé son épée depuis qu’il l’avait découvert dans la fameuse grotte où était dissimulé le trésor de Piers.


  • Le jeune marine ne savait plus trop quoi faire pour monter en grade, cela faisait déjà un an qu’il était sur ce bateau et personne ne l’avait remarqué, il ne s’était fait aucun ami et de plus, quand il ne faisait pas ses tâches, il était dans ses quartiers, sur son lit à repenser à ce qu’il croyait quand il venait de partir de son village. Il pensait être dans un bateau, avec des nouveaux amis, il pensait être un membre important de l’équipage qui irait battre de dangereux criminels… Notre héros se faisait des illusions, il n’était qu’un pauvre trouffion à la solde des marines, et cela allait continuer encore longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flash Back] : Le début d'une grande hisoitre. [Solo] Sam 2 Fév - 0:26

Chapitre 2 : Le renouveau.

  • Le grand bateau de la marine était bien nettoyé, à vrai dire, il n’y avait plus aucune poussière, plus aucune saleté. Taisou avait fait du très bon travail, encore une fois. Hélas, il n’allait pas être récompensé cette fois-ci non plus. Il savait très bien qu’il allait devoir trimer toute sa vie sur ce maudit rafiot. Il n’était plus possible pour lui de revenir en arrière et encore moins monter en grade. Cela faisait maintenant deux ans et demi qu’il avait quitté son île natale pour rejoindre l’armée et il n’avait encore rien fait de très exceptionnel. Tout ce qu’il faisait sur ce bateau, il pouvait aussi bien le faire chez lui. Le fait de faire des voyages n’entrait même en compte car notre homme restait tout le temps dans les cuisines ou dans ses quartiers. Le rouquin n’en pouvait plus de cette vie, il devait trouver un moyen de s’en sortir, les marines, ce n’était pas fait pour lui, c’était bien trop lent et cela ne se faisait pas selon ses goûts.


  • C’était pendant une journée ensellée d’été que le drame se produit. Taisou avait fini d’éplucher les pommes de terre pour l’équipage et c’était extenué qu’il partait dans sa chambre se coucher. Il venait encore une fois de nettoyer le bateau de fond en comble. Notre héros entra donc dans sa mini pièce et soupira, il allait s’écrouler dans son lit tout en pensant à un moyen de s’échapper, de quitter les marines une bonne fois pour toute et de continuer sa route, seul. Notre homme se posa donc sur son lit et se mit à réfléchir, il ne pouvait pas attaquer un membre de l’équipage, ni fuir par le hublot, les marines feront le nécessaire pour le retrouver. Le seul moyen était de couler le bateau, mais il ne pouvait pas faire une telle chose, cela reviendrait à commettre un crime. Cependant, c’était la seule chose à faire pour sortir d’ici. Taisou se leva d’un air blasé. Il s’approcha de son miroir et regarda son visage. Etait-il un criminel ? Serait-il prêt à le devenir pour venger sa famille et ses amis ? Jusqu’où serait-il prêt à aller pour réussir ses objectifs ? Le rouquin serra sa mâchoire, fronça les sourcils et se regarda d’un air froid tout en se disant qu’il allait devoir aller au-delà de ses limites. Il n’était plus question de voyager, ni de se la couler douce, cela faisait plus de deux ans que notre homme voguait sur les flots sans rien faire de concret. Il était temps d’agir, il était temps de frapper un bon coup pour se sentir de nouveau vivant !


  • C’était donc décidé, notre héros allait dévier de sa route initiale pour emprunter la voie de la vengeance, la voie de la haine, il fallait maintenant prendre un nouveau chemin plus noir, le rapprochant de plus en plus du statut de criminel. Par ailleurs, n’était-il pas plus facile de retrouver et de tuer un criminel en devenant soi-même un criminel, mais en faisant ça, ne nous donnons pas une raison de nous haïr nous-même également ? C’était là la grande question de notre héros. Il ne savait pas quoi répondre, il se regarda bêtement dans ce miroir, se demandant si ce nouveau chemin allait le rapprocher de ce qu’il voulait le plus au monde, et non pas l’en éloigner, car qui dit criminel, dit rechercher, et donc des tas de marines allaient courir après sa prime. Taisou respira un grand coup avant de briser le miroir de son poing droit. Il regarda son reflet brisé tout en se disant qu’il était trop tard, qu’il n’avait plus le choix, la voie de la justice n’avait aucun effet, il fallait maintenant emprunter la voie de la vengeance et de la criminalité.


  • Du sang coula sur le sol de sa chambre. Taisou regarda sa main droite, des morceaux du miroir s’étaient nichés dans la chair de notre héros. Il se retira et se mit devant son lavabo. Il enleva les brisures une par une et une fois la tâche accomplie, il enroula sa main d’un bandage qui devînt très vite d’une couleur rouge flamboyante. Notre homme allait dorénavant essayer de comploter pour faire couler ce rafiot et ainsi, pouvoir fuir en toute discrétion. Pour réussir, il fallait une seule chose, qu’il n’y ait aucun survivant ! En attendant cette fin tragique, Taisou se mit dans son lit et essaya de dormir, de longs mois l'attendaient encore !




Revenir en haut Aller en bas

[Flash Back] : Le début d'une grande hisoitre. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Autres Iles de North Blue-