AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Ven 1 Fév - 20:39


Comment doit agir un chasseur de primes ?


Encore une fois, on m'avait envoyé inspecter les îles de Grand Line. C'était une politique, que le gouvernement avait mis en place afin de rassurer les populations (Notamment les nobles) d'éventuels pirates qui traînaient dans les alentours. En cas de gros problèmes, nous étions là pou les secourir. En fait, j'allais l'impression au fond de moi, d'effectuer le travail que la marine était incapable de faire. Nous, les Shichibukai, nous savions pertinemment que la marine donnait une piètre apparence de leur effectif incompétent. La vérité faisait froid dans le dos : Même des handicapés se débrouillaient mieux qu'eux. Bref, ma mission était la suivante : Dans un premier temps, il fallait que je rassure la population de pirates ou de bandits pouvant traîner près des villes puis éliminer les criminels seulement en cas de problème.

Amené par un grand navire de la marine, je descendis sur l'île et me retournant, je regardai ce bateau magnifique qui m'avait déposé sur l'île. Soupirant je constatais la grande quantité d'argent qui s'écoulait pour la construction de ces petites "barques". Le monde ignorait beaucoup de choses à leur propos, les divulguer seraient comme une explosion médiatique, elles retentiraient puis se répandraient comme une traînée de poudre dans cet univers ignorant. Souriant, je marchai en direction de la ville.

D'après les informations qu'ils m'avaient données, j'étais sur île estivale du nom d'Alabasta. Jouissant quotidiennement d'un soleil radieux, elle attire beaucoup les touristes, notamment par son célèbre casino à Rainbase, il ne fallait donc pas être surpris de rencontrer des bourgeois, disséminés un peu partout. Dès mon arrivée en ville, je pus en reconnaître quelqu'un par leurs vêtements et rageai donc au fond de moi en voyant ces "pétés de tunes". Plusieurs personnes devinèrent mon identité au premier coup d'oeil et préférèrent ne pas me calculer, les autres se contentèrent de m'ignorer comme s'ils ne m'avaient jamais vu. Ce qu'ils pensaient de moi, n'importaient que peu, si je me sentais coupable à chacun de leurs préjugés, je n'aurais pas été promu à ce grade aujourd'hui. Donc, confiant comme à mon habitude, je m'enfonçai dans les rues quelques peu bondées de la ville.

Dans l'allée centrale on trouvait beaucoup de petites boutiques vendant nourritures, bijoux, mais pas d'armes de combat. Une violente odeur de parfum irritait mes narines, mais cela ne semblait pas déranger les gens, qui la trouvaient plutôt agréable et délicate. Selon moi, cela ressemblait plus à une sale infection qu'une explosion de douceur. Vainement j'essayais d'échapper à ces douces mais puissantes émanations en courant à travers les ruelles de la ville, mais elle s'avéra bien présente dans les lieux. Mon ventre gargouilla, me signalant ainsi qu'il était midi et pour trouver un restaurant sans ressentir l'odeur alléchante d'un bon restaurant... Ben ce n'était pas gagné.

De loin, j'aperçus trois personnes agissant bizarrement devant la porte d'un large bâtiment. Curieux, je m'y dirigeai et vis un petit groupe de gens, semblant épier quelqu'un à travers l'ouverture de la porte. Dès qu'ils me virent arriver, d'un signe de main, ils m'ordonnèrent de reculer. Je n'avais pas rêvé, encore des gens qui osaient me donner des ordres ! Déjà que ces boulets de la marine m'envoyaient où il voulait sans mon consentement, si en plus je devais recevoir des ordres extérieurs des premiers abrutis venus... Il y avait intérêt à ce qu'ils aient une très bonne raison de me parler ainsi :

- Qu'est-ce que vous avez-vous rester derrière une porte ? Vous savez, elle s'ouvre je crois... Leur dis-je ironiquement.

- MAIS CHUT !!!!! Tu vois pas qu'on traque un pirate là et un primé en plus. Dit l'un d'eux fixant constamment l'ouverture. Edward V. Rosenkreuz, primé à 40 millions de berrys, c'est bien lui je crois.

C'était sûrement des chasseurs de primes, pourtant assez connue dans le monde des chasseurs de prime, de par mon ancienneté dans ce métier, ils semblaient ne pas m'avoir reconnu. Sûrement des débutants dans le milieu des primes ! Vu leurs carrures, il n'avait pas l'air très résistant non plus. L'un d'eux tenait fermement dans sa main un avis de recherche désigné la personne concernée. Alors, c'était seulement pour un pirate à 40 millions de berrys qu'ils faisaient tout ce cinéma. Il n'y avait pas de quoi être distant, comme s'il la cible en question allait les manger, les humilier peut-être, les tuer peut-être. Je vais leur montrer ce que doit faire un grand chasseur de primes dans ces conditions. Arrachant la feuille de leur main, j'entrai calmement et regardai l'avis de recherche de cette Edward. Il ne me fut pas très compliqué de le trouver, sa grande taille et sa prestance le trahissait. Assis près du comptoir, il était de dos et paraissait manger une belle assiette garni.

Marchant tranquillement, je m'installai sur le tabouret placé à côté de lui. Je commandai un verre de rhum Patientant quelques secondes, j'attendis d'être servi pour agir. Je posai son avis de recherche sur la table et même sachant que c'était lui, je lui demandai en buvant mon verre :

- Tu ne serais pas la personne placé sur cette affiche quand même ?


Spoiler:
 






Dernière édition par Danny Hebner le Sam 2 Fév - 21:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 124
Points d'activités : 1215
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 26

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 756
Points de popula' [PP] : 832
Divers:
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Sam 2 Fév - 15:51
















Arrivée à Alabasta




Edward venait tout juste de quitter Little Garden à l'aide d'un bateau de commerce. Après avoir combattu contre le Capitaine Corsaire, John Heinson, il voulait prendre un peu de repos et découvrir une nouvelle destination. Alabasta, une île au climat désertique. Super ! Lui qui n'aimait pas trop le froid, il allait découvrir le dégoût des grosses chaleurs. Il n'avait même encore poser pied à terre, que la chaleur lui faisait perdre les pédales. Il avait soif et ne désirait que plonger dans les flots qui l'entouraient. Heureusement que la folie ne le poussa pas à un tel geste, sinon il serait mort noyé dans les abysses. Quelle triste fin ! Personne n'aurait jamais su ce qu'il était advenu. Le soleil était haut dans le ciel et on avoisinait les midis. La chaleur devenait de plus en plus insoutenable. Il laissa tomber sa veste et sa cravate. Il opta pour une tenue plus décontracter et également quelques couches de vêtements en moins.

Une fois arrivé sur l'île, il chercha immédiatement une auberge pour étancher sa soif. Sur le chemin, il ne croisa aucune patrouille de la marine. C'était son jour de chance ... une île où il serait enfin en paix. Il pourrait gambader tranquillement dans la citée et s'émerveiller devant les richesses de cette nation. Pourtant, quand on y regardait de plus prêt, on remarquait que le village était entouré par les dunes de sable. Pas très chaleureux comme vue ... Surtout que les tempêtes de sable devaient être monnaie courante dans cette région. A choisir, Edward préférait largement l'île préhistorique et la chasse au dinosaure. Au moins là-bas, il n'y avait pas de risque de se perdre. Il fallait mieux qu'il reste dans la citée. Une petite escapade dans les dunes de sable et cela pouvait être sa dernière aventure. Bon ! Il est vrai qu'avec son pouvoir il pourrait se téléporter. Donc, il pouvait toujours survivre à son plus grand défaut : le sens de l'orientation.

En parlant de l'île préhistorique, Rosenkreuz repensait à sa confrontation avec le corsaire. Le combat avait été rude, mais nettement disposer envers sa victoire. Son adversaire disposait de pouvoirs hors norme, mais sa maîtrise n'était pas parfaite. Ed' avait pu utiliser ce défaut pour vaincre son adversaire. Hélas, le pouvoir qu'il avait à disposition était très intéressant. Cet homme était capable de maîtriser les ténèbres. Bizarrement, notre pirate aurait immédiatement pensé à un logia. Hélas, l'homme n'était pas intangible, mais il était en mesure de frapper notre héros. Il y avait également cet effet d'aimant qui était très problématique. Une fois prit dans ses griffes, il était impossible de fuir. Heureusement, notre bandit avait pu compter sur sa vitesse et ses attaques basiques. Son futur combat serait certainement plus difficile contre cet homme. Il devait trouver au plus vite des techniques puissantes pour terrasser cet homme. Il était devenu son pire ennemi ! Même son combat contre un Vice-Amiral n'avait pas été aussi contraignant. Il était clair, John Heinson n'avait pas en sa possession la maîtrise d'un fluide. C'était son fruit du démon qui lui conférait son pouvoir et il fallait l'anéantir avant qu'il ne devienne un obstacle.

Un léger fumet vint attirer l'attention de notre pirate. L'odeur de la viande embellissait ses narines et réveilla son appétit. Il tourna les talons et partit en direction du restaurant. Il entra à l'intérieur délicatement et s'installa au bar. Il commanda directement deux menus du jour et une grande choppe de bière. Ahhh ! Quel délice de pouvoir manger à sa faim et boire à sa soif. Il avala prestement le premier repas sans faire trop attention à ce qu'il mangeait. Par contre, pour le second, il prit son temps afin de déguster la moindre bouchée. L'entrée était composé de nouilles et son bouillon. Le repas était des patates avec un émincé de gibier du coin. Le dessert était composé de plusieurs tranches de fruits. Rien de spécial en soi, mais c'était bien meilleur que du rhum et de la viande de tyrannosaure. Alors qu'il venait tout juste de finir son repas. Un homme plaqua contre le bois du bar une affiche wanted. Tiens ! C'était la sienne ... il dévisagea l'intéressé et déglutit prestement sa bière. Il posa quelques pièces d'argent sur le comptoir et prit la parole.


C'est bien moi, Monsieur ! Mais à qui ai-je à faire ?

Répondit-il d'une voix loquasse et soutenue. Il fallait être polis, même face à un étranger. Surtout que celui-ci ne l'avait pour l'instant point agresser voir offenser en beuglant comme un ivrogne.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Sam 2 Fév - 21:32


It's time for the figth !


- C'est bien moi, Monsieur ! Mais à qui ai-je à faire ?

Ce fut avec une incroyable simplicité qu'il approuva son identité. Avoir sa tête sur un avis de recherche ne sembla pas le déranger ou même éveiller un certain orgueil très courant chez les criminels. Je pouvais sentir en lui une certaine fierté quant à sa nouvelle réputation, mais rien de plus. Le monde de la piraterie était encore si vaste, j'avais encore du chemin à faire avant d'en connaître tous les recoins. Edward Rosetruc : tu es un curieux personnage. Voir des pirates polis n'était pas dans mes habitudes, c'était plus le gouvernement qui tenait ce rôle, moi j'avais plutôt affaire aux forbans louches et très bavards. Sans compter qu'il ne semblait pas savoir qui, j'étais réellement !
Buvant rapidement mon rhum à grande gorgée, je demandai immédiatement un autre verre pour me rassasier : un combat allait débuter, je n'avais pas le temps de manger un bon repas. Gardant toujours cette expression silencieuse, je répondis à sa réponse sans le regarder sans vraiment répondre à sa question :


- Je ne t'apprend rien quand je te dis qu'une personne primée et ayant sa photo sur ce bout de papier est considéré comme un criminel, n'est-ce pas ? Sur le bas de la feuille est écrit, "DEAD OR ALIVE" signifiant mort ou vif donc...

Je pris la peine de détacher discrètement mon ombre sans qu'il ne s'en aperçoive avant de lever mon postérieur de cette chaise inconfortable. Savourant ma bière à une main, je me levai donc de mon tabouret puis le soulevai de l'autre main. Soulever un meuble aussi ridicule était à la portée du premier marine venu, il n'y avait donc rien d'impressionnant à cet acte. Cependant, lorsque je le jetai avec une violence inouïe sur l'une des tables du bar et que celle-ci se détruisit, on peut dire là que c'était un acte impressionnant. Effrayés par mon geste, certaines personnes décidèrent de s'enfuir en quittant le bar, d'autre restèrent à leur place, pantois sans bouger. Jouer un personnage calme et serein était de loin énervant, il était temps de se déchaîner et de montrer ma véritable personnalité. C'était pour moi un grand plaisir de tétaniser les foules et surtout les pirates, mais je pense que ce fameux Edward n'avait pas peur, il devait être habitué à être dévisager par les populations. Je pris un autre tabouret et l'envoyai fracasser une autre table bar ayant pour conséquence d'en faire fuir encore un peu.
Le message devait être passé, il devait avoir compris mes intentions, enfin j'espère : un pirate, ça peut vraiment être débile des fois. Souriant méchamment je lui dis :


- Bon je pense que t'as compris mes intentions, mais je vais quand même me présenter pour que tu comprennes mieux : Danny Hebner, officiellement j'ai le titre Shichibukai. T'as peut-être pas entendu parler de moi, mais bon ça c'est pas très important. Moi qui devait simplement faire une inspection ennuyeuse... C'est une très belle journée qui commence !

Savoir que le navire de la marine était encore amarré au port de la ville m'agaçait un peu, car des soldats de la marine pouvaient venir m'embêter durant mon affrontement. C'était un combat contre-la-montre, le buter avant que la marine ne vienne y mettre son grain de sel. Espérons seulement qu'il ne soit pas au courant du combat qui allait se dérouler ici même. Ça paraissait faisable, même si je ne connaissais pas les capacités. Autant le tester ! Hâtivement, je pris deux tables encore intacte et grâce à ma force je les jetai violemment une à une en direction du pirate encore assis sur son tabouret. Comment allait-il réagir ?


Spoiler:
 







Dernière édition par Danny Hebner le Dim 3 Fév - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 124
Points d'activités : 1215
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 26

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 756
Points de popula' [PP] : 832
Divers:
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Sam 2 Fév - 23:49
















Rencontre Inattendue

Edward se trouvait à table. Il venait tout juste de finir son repas qu'un homme vint l'interpeler d'une manière très particulière. Il lui présenta son avis de recherche et l'interrogea sur son identité. Cet homme devait être aveugle. En observant la photo qu'il y avait d'afficher dessus, on remarquait aisément qu'il s'agissait de la même personne. Ed' déglutit rapidement sa choppe de bière et paya l'aubergiste. Il ne savait pas trop comment s'y prendre avec cet inconnu. Il n'était pas dans cette région pour augmenter sa prime. Il n'avait pas également l'envie de tuer un innocent chasseur de prime qui aurait pu fantasmer sur un jeune rookie et la bourse que sa mort pouvait offrir. Un léger rictus d'arrogance et il lui répondit avec une grande franchise. Il n'était pas là pour engendrer des problèmes. De toute façon, les problèmes lui giclaient à la figure sans qu'il est à bouger le moindre orteil.

Chose promise, chose due ! L'inconnu était un Capitaine Corsaire. Quelle poisse ! bordel, c'était le troisième en peu de temps. Il devait avoir un don pour les attirer. Il devrait encore une fois combattre un homme à la botte du gouvernement. Il devrait le battre pour pouvoir quitter cette île la tête sur les épaules. Il avait déjà fait la connaissance d'un dénommé Joe dans un bar de Water Seven. Il avait combattu John Heinson sur Little Garden. Un combat très rude dans lequel Edward dût mettre beaucoup de sien pour en sortir victorieux. Il aurait pu mettre un terme au règne de cet homme. Mais, son combat avait été à la hauteur de ses attentes. Il n'était guère un tueur de Corsaire, il n'était qu'un simple pirate en marge des lois du Gouvernement Mondial. Maintenant, il faisait face à un homme du nom de Danny Hebner. Il ne connaissait pas grand chose sur lui. Il faisait partit des chiens de la marine, c'était suffisant pour le mettre en colère.




Encore un Shichibukaï c'est bien ma veine !

Danny commença à foutre le bordel dans le restaurant. Etait-il vraiment obligé de tout casser ? De la violence gratuite et une colère très prépondérante. Il devait être un pirate sanguinaire. Cet homme ne lui inspirait rien de bon. Il devait maîtriser un grand pouvoir pour venir défier notre héros. Ou bien, il était très naïf ou fou ! Il devait également disposer d'autres facultés que la force physique. Dans un duel de titan, sa force ne lui servirait à rien. Rosenkreuz n'avait guère envie d'entamer le duel. Lorsque Hebner lui envoya deux tables en bois sur le coin de la figure, Vongola sauta par-dessus le bar. Il se cacha derrière celui-ci afin de se protéger des deux projectiles. Il n'allait certainement pas dévoiler aussi aisément ses facultés.

La stratégie qu'avait utilisé le corsaire était basique. Un bon moyen pour cerner son adversaire, mais un plan trop prévisible. Edward faisait à nouveau face à son adversaire. Il avait les mains en poche et dévisageait le traître. Il ne sous-estimait pas son ennemi, mais celui-ci devait devenir sérieux pour pouvoir espérer attirer l'attention de sa cible. Il fallait jouer carte sur table pour pouvoir combattre sérieusement notre pirate. Il n'aimait guère faire semblant de se battre. S'il devait utiliser ses pouvoirs contre un homme. Il les utiliserait jusqu'à que l'un des deux protagonistes sort vainqueur du duel.




Tu devras faire beaucoup mieux pour espérer me toucher ...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Dim 3 Fév - 18:20


Attiré ?


Je m'étais appliquer pour lancer ces deux tables et mon instinct m'affirmait qu'elle se dirigeait bien en sa direction. Le but de ma manoeuvre était de l'obligé à montrer sa véritable nature, un pirate ne restait poli aussi longtemps sans se forcer mentalement. Je demandais même s'il se droguait pour paraître plus joyeux ; Des morts, il devait certainement en avoir rencontré ou même en être responsable. Certaines personnes avaient le coeur plus sensible que les autres et ne résistaient à la vue du sang ou des cadavres. Mais alors pourquoi s'engager dans une faction aussi dangereuse que la piraterie ? Mon raisonnement semblait quelque peu loufoque, il se pouvait que Edward n'était rien d'autre qu'un ancien Aristo devenu forban aujourd'hui, mais il restait encore une option, la possession d'un orgueil et d'une fierté gigantesque très courant chez les pirates.

Avec facilité, il esquiva les deux projectiles en se cachant derrière le comptoir du bar. Astucieux, il semblait ne pas vouloir divulguer ses capacités en ce moment. Peut-être que tout ce monde encore présent dans le bar le gênait, si c'était ça, alors je le comprenais. Cependant, je n'avais pas envie de perdre encore du temps à les effrayer. S'ils étaient pris dans une violente attaque, ce serait simplement de leur faute. Les tables furent détruites en milles morceaux par le choc violent subi avec le comptoir. Celui par contre semblait encore tenir debout, pour combien de temps ? Ca restait à voir.
D'une manière assez arrogante, le pirate sortit de sa "tanière" et se releva, les mains dans les poches et le menton relevé voulant me prendre de haut. Me dévisageant avec un regard démoniaque, il me dit :

- Tu devras faire beaucoup mieux pour espérer me toucher ...

Frimer de sa part était quelque chose d'assez osé , surtout lorsque depuis le début, on n'avait fait qu'esquiver des coups. S'il avait le cran nécessaire pour me parler ainsi, c'était sûrement parce qu'il avait une pleine confiance en ses moyens et en ses capacités de combats. De plus, d'après ce que j'avais compris il avait déjà affronté des Shichibukai dans le passé avant de me rencontrer. S'il pouvait se présenter face à moi, avec un tel orgueil, cela voulait dire les anciens corsaires étaient vraiment des chiffes molles, mais ça je le savais déjà. Le meilleur des Capitaines corsaires, c'était moi bien sûr. Quoi qu'il en soit, il voulait tout le potentiel de Devil Eyes il serait servi...

Sur le point d'attaquer, je m'arrêtai et fixai mon ombre encore caché devant le comptoir. Elle ne cessait de bouger quand Edward était près de lui. Etant naturellement lié à moi, je lui ordonnai de rester immobile, mais rien à faire quelque chose l'attirait chez cet homme. C'était la première fois de ma vie que je la voyais se trémousser, elle allait finir par se faire repérer et je ne pourrais plus compter sur une attaque surprise. Elle voulait combattre, c'était certain, mais tant que je comprenais pas son problème, je préférais garder mes distances avec cet homme. Edward Rosetruc, tu es un client de choix ! Souriant méchamment, je lui dis avec confiance :


- Je crois qu'il est temps de commencer !

Reculant, je me dirigeai vers une des tables restantes encore en bon état. J'en avais déjà détruit beaucoup, quel idée de ma part de toutes les éclater ! Bref, étant protégé par la demeure, je ne craignais pas que la lumière du soleil atteigne le bar. Donc, confiant, je privai ce meuble de son ombre en la détachant. Puis, je la modélisais pour en faire un sabre noir aiguisé :

Shadows Create : Sword

Je n'étais un sabreur mais je savais m'en servir de manière basique. Furtivement, je me dirigeais vers lui tenant fermement ma lame sombre, mais alors, qu'il restait une bonne distance entre nous j'avançai mon bras pour le trancher. La distance qui séparait était grande, je n'avais aucune chance de le trancher, sauf si j'étais capable de créer des espaces de lames venteuses, ce qui n'était pas mon cas. Néanmoins, j'avais des capacités me permettant de faire mouche loin. J'ordonnai à ma lame de s'allonger pendant mon geste vif pour ainsi pouvoir blesser la cible et attaquer par surprise.

Shadows Reach

Cela entraînerait encore des dégâts matériaux, mais ce bar ne m'appartenait pas donc je n'en avais rien à faire et puis, tous les moyens sont bons pour tuer un pirate. Comment Edward allait réagir à cette longue attaque ?




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 124
Points d'activités : 1215
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 26

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 756
Points de popula' [PP] : 832
Divers:
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Jeu 7 Fév - 16:52
















Un Combat

Edward venait d'éviter la soit disant attaque de son adversaire. Il s'était jeté de l'autre côté du bar dans l'intention d'éviter ses projectiles. Enchaînement rapide et facile pour notre pirate ... Il était sortis vivant d'un affrontement contre un Vice-Amiral, il pourrait aisément se débarasser de cet individu. Il se prénommait Danny Hebner et était un membre des Capitaines Corsaires. Il n'était qu'un traître engagé par la gouvernement. Ed' n'aimait guère ce genre de personnage et il avait déjà eu à faire à deux d'entre eux. Il y avait eu ce Joe, un vieillard à longue barbe, qu'il avait rencontré à Water Seven. Les deux adversaires n'avaient que échangé quelques mots au grand regret de notre héros. Il avait ensuite fait l'hasardeuse rencontre du Corsaire Heinson. Un borgne avec une longe moustache noire, qui l'avait affronté dans un duel à mort. Rosen avait gagné la bataille, mais avait laissé la vie sauve à son ennemi. Il s'était bien amusé durant cette rencontre. Il espérait bien un jour, recroiser cet homme sur son chemin.

En ce qui concernait cet homme, c'était une toute autre affaire. Il ne le connaissait pas personnellement, mais il semblerait que celui-ci soit désireux de combattre. Vongola ne s'était pas arrêté dans les parages dans le but de combattre un Corsaire. Il avait besoin de repos et un repos bien mérité. Mais avec sa prime sur les épaules, il devait se résigner à ouvrir les yeux sur sa situation. Il était un criminel qui parcourait ciel et terre. Il avait commis de nombreux méfaits, il était donc normal qu'il soit pourchasser par les services du gouvernement. Il était rare de voir un pirate ce la couler douce, sauf s'il faisait parti des Shichibukaï. Sa seule chance, était qu'il atteigne son rêve et devienne Empereur. En tant qu'Empereur pirate, il pourrait enfin voir le monde d'un autre oeil. Il pourrait prendre le temps de savourer la vie à pleine dent. La Marine pourrait enfin lui lâcher la grappe, du moins en apparence.

Ce Corsaire dégageait une étrange aura de pulsions meurtrières et une forte odeur de sang. Ce n'était pas un rigolo et il n'était certainement pas là pour faire une connaissance amicale. Ed' avait en face de lui un adversaire digne de ce nom. Enfin, cela restait encore à prouver. L'homme passa rapidement à l'action. Il voulait frapper le premier, ce qui était compréhensible, vu que c'était lui qui avait engagé les hostilités. Edward resta de marbre et attendit d'apercevoir les prouesses de son ennemi. L'homme forma une épée de ténèbres et voulut délivrer un coup avec celle-ci. Il était clairement trop loin de sa cible. Soudainement, la lame noirâtre s'étira. Rosenkreuz attendit le dernier instant pour passer à l'action. Alors que la lame allait le toucher, il s'évapore dans un flash lumineux. Il réapparut quelques millièmes de seconde plus tard à gauche de sa cible. Il propulsa son pied dans sa direction. Il avait les mains en poche. Si son pied touchait son adversaire, il pouvait l'envoyer voler sur trois mètres. Sa force résidait dans sa vitesse. Un humain normal n'était pas capable de le suivre.




Ne me sous-estime pas Corsaire !!! !!! !!! !!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Ven 8 Fév - 18:59


L'Ombre et la Lumière


Surprendre mon adversaire était l'une des choses que j'adorais faire en combat. L'ennemi commençait ensuite à s'effrayer, puis à me craindre, moi Devil Eyes. Ici, ce n'était pas le cas. On dirait presque qu'il avait l'habitude de trouver en face de lui, des chasseurs impulsifs comme moi en voulant à sa tête. Il le montrait clairement par cette position vulgaire où il mettait ses mains dans ses poches, comme s'il se foutait complètement de moi. J'avais le douloureux sentiment d'être sous-estimé par mon adversaire. Cette lame était rempli de toute ma hargne, allait le trancher comme on coupe une feuille de papier. Sabreur ou pas, ça ferait mal dans tous les cas.

Un flash m'éblouit soudain les yeux. Par réflexe de combattant aguerri, j'avais protégé avec mon bras, mes yeux de cette lumière aveuglante. Quand je regardai ensuite devant moi, il avait totalement disparu de mon champ de vision. Avait-il osé fuir un combat ? C'était possible, en fait tout était possible avec un pirate. Face à un prédateur aussi redoutable que moi, il avait eu raison de fuir, c'était la meilleure possibilité qui s'offrait à lui. Je remis mon épée noire à sa taille normale, quand soudain je le vis arriver à ma gauche par un effet lumineux des plus étranges. Gardant toujours cette position insultante à mon égard, il enchaîna immédiatement en m'envoyant furtivement sa jambe dans ma tête. Cette jambe... Je sentais une impressionnante puissance destructrice en émaner. Voilà ce que j'avais obtenu en baissant ma garde quelques secondes, je n'avais pas le temps de parer son attaque avec mon bras ou ma jambe. Esquiver était, l'on dirait bien l'unique solution pour sauver ma peau, mais cela montrerait à mon adversaire ma faiblesse sur sa frappe. Pas le choix, le combat ne devait pas se finir maintenant.

Shadows Exchange

Au dernier moment, j'intervertis mon corps avec mon ombre pour échapper à l'impact faciale. Néanmoins, mon ombre tenait à présent l'épée noire, et donc le moyen que j'avais d'attaquer pour le moment. Je n'attendis pas que l'on me serve du thé pour contre-attaquer. Me doutant qu'il allait se retourner derrière lui après son assaut, je sautai acrobatiquement en l'air pour atteindre le plafond du bar. Il n'était pas très haut, ce fut donc facile pour moi de l'atteindre sans trop me forcer. J'avais géré mon saut pour atterrir sur le lampadaire suspendu au dessus du pirate. Il n'était pas très grand et ne tiendrait sûrement pas mon poids plus d'une minute, donc j'agis avec furtivité. Avec autorité, j'ordonnai à mon ombre de se diviser en pics pour tenter d'attacher mon adversaire.

Shadows Embrace

Puis je volai l'ombre d'une des lampes, miraculeusement en bon état et la matérialisai pour créer une violente pluie d'aiguilles noires s'abattant sur le criminel. Elle blesserait sûrement le peu de personne ayant eu l'audace de rester ici pour admirer notre combat et endommagerait encore plus le mobilier du bar, mais le répétant encore une fois, ce n'était pas mon bar, donc je n'en avais rien à foutre. Au dessus de lui, je lui parlai avec hargne et conviction :

- J'ai plutôt l'impression que c'est toi qui me sous-estime !!!

Demonic Needles

Ayant regardé l'attaque précédente d'Edward pendant que je préparai mon attaque, j'avais vu un énorme flash dégommant la tête de mon ombre. Il semblait en plus avoir quelque chose lui permettant de se déplacer à la vitesse de l'éclair. La lumière se lon moi, un pouvoir incroyable, rapide et destructeur ! Je comprenais mieux pourquoi mon ombre s'agitait-elle autant en le voyant. Peut-être que les ténèbres détestent la lumière, mais les ombres elle s'en nourrissent pour devenir plus fortes. Plus la lumière est forte et plus l'ombre est grande et donc puissante. L'homme était considéré comme la lumière qui alimentait l'ombre rattachée à lui. Sûrement un logia ! Je ne pouvais pas annuler son pouvoir, mais si je ne me trompais pas, mes attaques d'ombres avaient des chances de toucher son corps intangible.


Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 124
Points d'activités : 1215
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 26

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 756
Points de popula' [PP] : 832
Divers:
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Dim 10 Fév - 11:51
















L'ombre !

Edward venait d'éviter l'attaque de son adversaire à la dernière seconde. Il s'était téléporté en une fraction de seconde juste avant d'être touché par la lame d'ombre du Corsaire. Il réapparut à quelques centimètres de sa silhouette pour lui délivrer un coup de pied en plein visage. Les mains en poche, il venait de propulser sa jambe vers sa cible. L'homme aurait du être pris au dépourvu. La distance ente les deux combattants était très faible et la vitesse de contre-attaque du pirate était gargantuesque. Il propulsa sa jambe et toucha finalement quelque chose. Mais contrairement à ses attentes, il ne toucha point le corps du Capitaine Corsaire, mais son ombre. La nuque de l'ombre se fracassa, mais cela n'était qu'une image. Une telle action ne permettait pas de toucher son adversaire. Cet individu était capable de dissocier son ombre de son corps. Il disposait donc d'un pouvoir différent à l'autre Corsaire. Edward sourit doucement, il venait de prendre l'avantage dans ce combat. Il resta de marbre et attendit tranquillement la réaction de l'ennemi. Les mains toujours en poche, il dévisageait son adversaire. Il ne s'était pas encore donné à fond, il serait peut-être temps de passer aux choses sérieuses.

Le Corsaire sauta sur un lustre et débuta un puissant enchainement. En utilisant les ombres, il réussit à créer des lianes pour attraper le corps de notre héros. Comme prit dans un filet, Ed' ne pouvait bouger d'un pouce. Son visage était de marbre. Il ne disait pas un mot et n'exprimait pas le moindre sentiment. Il avait délibérément annulé ses pouvoirs de logia pour être touché par le filet d'ombres. Il voulait tromper son adversaire, afin de semer le doute dans son esprit. L'homme se trouvait juste au-dessus de lui. Il voulait lui faire comprendre qu'il était le plus fort dans ce duel. Pourtant, il se trompait grandement ... Rosen allait bientôt lui dévoiler toute la puissance de cette nouvelle piraterie. Il activa son pouvoir et passa outre le filet d'ombre sans le moindre problème. Des pics noirâtres vinrent transpercer son corps sans lui procurer le moindre dégât. Edward avait le sourire jusqu'aux oreilles. Il était temps que le combat prenne une autre ampleur.

Il concentra de l'énergie dans la paume de ses mains. Il créa un large faisceau de lumière, mais au lieu de viser son adversaire, il visa le sol de l'auberge. Il restait encore quelques citoyens dans les parages, mais notre pirate n'était pas très connu pour être un tendre. Le faisceau jaunâtre percuta le sol et s'embrasa dans une puissante déflagration. L'explosion engloba tout le bar et le fit disparaître dans une puissante implosion. Le corps de lumière de notre héros ne serait jamais touché par une telle attaque. Les flammes et l'onde de choc réduisirent l'auberge en cendre. Les civils pris dans la déflagration perdirent la vie en quelques secondes. Les corps démembrés, calcinés, nulle ne pouvait survivre à un tel affrontement. Ed' n'avait pas visé sa cible. Il avait simplement anéantit l'auberge. Le champ-de-bataille était à feu et à sang. Un épais nuage de fumée s'élevait dans le ciel. Rosen réapparut à quelques centimètres des cendres fumantes de l'ancien bar. Son corps se reforma à l'aide de plusieurs faisceaux de lumière. Il ne savait pas si son adversaire avait survécu à une telle attaque.



Dans le doute, il réédita son offensive. Il propulsa un nouveau laser dans les décombres encore fumants de l'ancienne auberge. La demeure partit une nouvelle fois en fumée. La technique explosa totalement les restes de l'habitation. Edward ne voulait rien laisser au hasard. Il n'avait aucune envie de laisser son adversaire vivre. Il ne ferait pas deux fois un pareil cadeau. Il avait lancé la vie sauve à Heinson, ce serait amplement suffisant pour notre pirate. Il n'aimait pas les capitaines corsaires et il voulait faire un exemple avec ce Hebner.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Mer 13 Fév - 16:26


C'est bien un Logia !


Vendetta ! Ma vengeance avait sonné. Il allait enfin pouvoir sentir mon ombre lui percer de part en part le corps comme quand on coupe du beurre. Voilà la punition que devait recevoir chaque Homme ayant décidé d'embraser la voix de la piraterie et c'était à juste titre : personne ne les aimait, alors ils n'avaient aucune raison de survivre. J'étais certain de mon hypothèse, je ne pensais pas avoir oublié de prendre un facteur en compte, de plus mon ombre le retenait solidement comme un vulgaire dindon. Il n'avait aucune chance de s'échapper, il était à la merci de mon assaut destructeur. Mon étreinte ne semblait pas vraiment l'affecter mentalement, d'habitude, les pirates pris dans cette attaque se débattaient un peu plus que ça, pire que ça, il ne grimaçait même pas sans lâcher d'horribles injures à mon égard. Edward...

Les aiguilles noires transpercèrent soudain le pirate qui resta de marbre sans effectuer des mimiques ou un puissant cri de souffrance intense. C'était un son que j'adorais particulièrement entendre surtout lorsque celui-ci est aiguë. Mettant en comparaison tout ce que j'avais appris sur lui jusqu'à maintenant, la crainte que j'avais tout à l'heure s'était réveillé : c'est un détenteur de logia. Logique, son corps pouvait être intangible et il bénéficiait des pouvoirs d'un élément incomparable à un petit paramécia. Aujourd'hui allait être une journée chargée, il faudra sûrement recourir à la fourberie pour l'éliminer. Ca m'attristait de devoir en arriver là, mais j'étais excité à l'idée de tuer mon tout premier logia. Le sol fut détruit par mon assaut d'épines, mais ça nous nous en foutions sûrement tous les deux.

Sans surprise, il passa outre mon ligotage et recula, sûrement pour préparer une puissance attaque. Perché sur mon petit lustre, je restai sur mes gardes et ordonnai à mon ombre (Tenant le sabre noir) de me rejoindre au-dessus pour parer toute éventuelle attaque. Je lui ordonnai de s'assimiler avec l'ombre du sabre pour devenir plus puissante, puis de se transformer un bouclier que j'accrochai à l'autre bras. Fixant avec attention le pirate, il regroupe ses mains tel un pratiquant de yoga ; De ma position, je pouvais une petite lueur inquiétante entre ses mains. Elle semblait encore grandir, cela annonçait de mauvais présages, de très mauvais présages. Un puissant rayon incandescent jaillit et sortit du creux de ses mains à une vitesse incroyable. Mes yeux avaient pu voir sa trajectoire, mais j'ignorais si mon corps pouvait éviter une telle attaque. C'était effrayant à voir, mais si excitant à imaginer. Mon ombre avait à peine pu se transformer en bouclier au moment où il l'avait envoyé.

Au lieu de me viser, il envoya son laser sur le sol déjà craquelé de l'auberge. Etais-ce une erreur futile de sa part ? Je ne pense pas, car au même moment, le lustre sur lequel je me tenais venait soudain de céder sous mon poids. Tombant avec lui, je sautai en direction du comptoir salement amoché pour éviter de prendre de plein fouet l'attaque. Celle-ci toucha le sol et produisit une énorme explosion détruisant une le bar dans les flammes et les cendres noires. L'impact avait été si violent, que je fus propulsai, je ne sais où par l'onde de choc qui en résulta. Tenant fermement mon bouclier, je pus parer la plupart des flammes tentant de me calciner, mais je pus tout de même ressentir la violente chaleur qui m'entourait, d'ailleurs cela me rappelait un ancien combat valeureux que j'avais mené face à un pirate. Trop pensif, quelques flammes réussirent à passer ma parade noire, et j'en fus légèrement brûlé. Si je n'avais pas anticipé cette puissante, j'y serais peut-être y passer... Mais ça, il ne fallait pas y compter, Devil Eyes ne peut pas mourir, il ne doit pas mourir !

La violente explosion m'éjecta hors du bar, comme on jette un misérable clochard et m'envoya valser brutalement à l'opposé d'Edward au premier étage d'un tout petit immeuble. Je fis immédiatement un diagnostic de mon état : Une plaie ouverte au front, un dos et quelques côtes amochés, mais toujours prêt à combattre, et pour finir quelques brûlures au niveau des bras et de ma veste noire préférée. Il faudra vraiment que je fasse gaffe la prochaine fois, car ce genre d'inattention était interdite en combat, surtout face à un logia, c'était les préceptes que mon maître m'avait enseigné. Je murmurai à moi-même :

- Putain de Logia...

Celui-ci était en bas et ne m'avait pas vu me fracasser dans le mur. Il était en bas en train d'utiliser la même attaque qui m'avait blessé, sur le tas de cendre. Cela devait sûrement être les pauvres restes du bar calciné et il était actuellement en train de les brûlés à nouveau jusqu'à ce que cela devienne poussière, et que poussière devienne néant. Un combat simple et brutal m'aurait amplement suffit, mais il semblait bien que j'allais devoir me surpasser aujourd'hui. J'avais une deuxième hypothèse en tête : si la lumière est enfermé, arriverais t-elle à bougé ? Autant essayer !

Dès qu'il eut finit, je remis mon ombre dans sa forme originelle, accroché à son utilisateur et libérant la pauvre ombre issue de la lampe encore présente seulement forme de particule enfui dans les cendre : si je la lâchai, je ne pourrais certainement pas retrouvé cette ombre. Descendant du premier étage sur lequel j'étais perché, j'atterris sur les débris du bar et narguai avec un vilain sourire Edward. Vu la fureur de ses attaques, il avait sûrement voulu me tuer, mais je me tenais encore debout face à lui. Cela devait certainement l'énerver, mais savoir qu'il avait pu me blesser devrait le réjouir. Je ne me préoccupai pas de ses mimiques et préparai ma contre-attaque. Discrètement, j'introduis mon ombre dans celle du tas et l'ordonnai soudain de s'étendre sur le sol aussi loin qu'elle pouvait. Des civils persistaient à nous regarder, je les tuerais tous après cet assaut. Se liant à d'autres bâtiments, j'allais engendrer à mon tour des dégâts matériaux, pas aussi impressionnant que les siens, mais plus technique. Mon ombre avait englobé un peu plus de 500 mètres, y compris Edward qui devait sûrement s'apercevoir que le sol avait noirci. Sans attendre, je déclenchai ma puissante attaque :

Shadows Stake

Je fis soudain pousser du sol ombrale des miliers de piquets noirs d'un peu plus d'un mètre, transperçant tout ce qu'il toucherait. Edward crorait sûrement que j'étais idiot, au point d'utiliser une attaque qui n'avait presque aucune chance de le toucher. Je voulais lui montrer qu'il n'était pas le seul capable de raser des bâtiments tout en tuant des gens. Mais qui dit que je n'avais pas une autre idée en tête...


Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 124
Points d'activités : 1215
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 26

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 756
Points de popula' [PP] : 832
Divers:
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Sam 16 Fév - 10:37
















Riposte !

Le combat battait son plein dans une auberge d'Alabasta. Ed' était actuellement en train de combattre contre un adversaire de taille. L'individu se prénommait Danny Hebner, c'était un Capitaine Corsaire à la botte du Gouvernement. Un traître, un chien qui a retourné sa veste. Rosen n'aimait guère ce genre de personnage et tâcherait de le lui faire comprendre. Le combat avait débuté sous les assauts du corsaire. Vongola n'avait pas bougé d'un pouce, car il était désireux de prendre un peu de repos dans cette région. Mais avec un titre aussi élevé et une bonne prime sur ses épaules, il ne pouvait pas espérer prendre la moindre seconde de pause. Il était constamment sur ses gardes. Les chasseurs de prime se donnerait beaucoup de plaisir à le débusquer. Sa prime attiserait la convoitise de nombreuses personnes, il devrait bientôt faire face à une grande vague d'ennemis. Les attaques de son adversaire n'arrivaient pas à le toucher. Les pouvoirs de son logia l'immunisait contre les offensives de sa cible. Il n'était pas invincible, il avait déjà pu le constater dans son duel contre un Vice-Amiral. Sa force était insignifiante et misérable, il devait progresser plus rapidement et devenir un grande de ce monde. Il était temps pour lui de fonder son équipage et de partir à la découverte des mondes perdues de Grande Line.

Il concentra de l'énergie dans la paume de ses mains et envoya un laser contre le sol de l'auberge. Le restaurant partit en fumée dans une puissante explosion. Ed' n'avait plus une minute à perdre, il était temps de prendre le large. Sa cible c'était échappée dans cet épais nuage de poussière. Il ne savait pas si cette offensive serait sa dernière ou non. Dans le doute, il envoya un second faisceau pour réduire en cendre le reste de débris. Il ne restait plus qu'un tas de gravats devant notre héros. Un large cratère s'était formé au niveau des deux explosions. Il était fier de lui, le corsaire pourrait maintenant reposer en paix. Il voulut tourner les talons quand celui-ci fit sa soudaine apparition sur le tas de gravats. Il était agaçant celui là ! Il aurait mieux du rester caché dans une habitation. Il aurait été tranquille dans une demeure, Edward ne serait pas partit à sa recherche. Maintenant qu'il faisait à nouveau face à notre héros, il n'aurait plus aucun échappatoire. Notre pirate avait tué plusieurs civils dans cette offensive, il semblerait que cela soit bien partit pour durée en longueur.



Hebner utilisa à nouveau les ombres pour combattre, mais cette fois-ci, il les utilisa pour une démonstration de force. Ed' souriait à pleine dent, il était heureux de combattre contre un ennemi aussi tenace. Une large zone fut englobée par les ombres et en un claquement de doigt, un millier de pieux noirâtres firent leur apparition du sol d'ombres. Belle démonstration de force ! dommage que cette offensive ne pouvait pas toucher notre jeune criminel. Rosenkreuz concentra de l'énergie dans sa silhouette qui s'illumina dans une lueur jaunâtre. Dans un flash il disparut du champ de vision de son adversaire. Se téléportant à la vitesse de la lumière, il réapparut juste au-dessus du crâne de sa cible. Sauf que cette fois-ci, son corps était gargantuesque. Il venait de dévoiler toute sa force brute à son adversaire. La lumière accumulée dans sa silhouette lui fit prendre la taille d'un géant. Haut de plusieurs mètres, il laissa s'abattre très rapidement un puissant poing de trois mètres sur le corsaire. Espérant, qu'il soit assez rapide pour esquiver, car une telle offensive ferait de lourd dégâts.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Dim 17 Fév - 18:30


Last Chance !


Pourquoi avais-je utilisé un assaut qui n'avait presque aucune chance de toucher ce pirate ? Peut-être étais-ce une preuve de désespoir de ma part ? Affronter un détenteur de logia alors que l'on est détenteur de paramécia était très certainement une preuve de folie. Alors, le fruit que tu manges décidait du chemin qui te serait tracé ? Je ne pouvais croire à de telles sornettes, il y'avait forcément un moyen de le toucher et il fallait que je le découvre, mon destin m'ordonnait de le trouver. Un miracle pouvait arriver, mais je ne croyais pas à un quelconque miracle, la chance n'avait pas sa place sur un champ de bataille. Le plan que j'avais concocté allait me sortir de ce problème, n'incluant aucun problème éventuel que pourrait me causer mon adversaire...

Des pieux noirs poussèrent furtivement du sol que j'avais englobé avec mon ombre. Niveau vitesse, il était servi, lui qui se déplaçait à la vitesse de la lumière. J'avais également occasionné des dégâts sur le terrain en détruisant quelques échoppes du coin, sans compter les malheureuses victimes pris dans mon attaque. J'étais fier d'avoir tué autant de gens aujourd'hui, même si la plupart était de pauvres civils. Ils n'avaient qu'à être ailleurs, si j'avais détruit "involontairement" une petite partie de la ville, c'était dans le but de tuer un pirate, être les répugnant.
Sans grande surprise, par son son corps intangible, il ne fut pas touché par mon attaque noire. Pour un logia, il avait un fruit bien agaçant, chiant même, si je n'avais pas besoin de rester poli... En fait, c'était le cas de tous les logias, je pense. Il se déplaçait en un clin d'oeil, d'un endroit à un autre, autrement dit il était un être "intouchable", c'était courant à tous les logias selon moi, mais il était doté d'une furtivité hallucinante et ça, je doute qu'ils le possédaient tous. Il me refit le même coup de disparaître sous mes yeux dans un flash. Sincèrement, ça commençait à me gaver, les logias ne pouvaient donc pas ressentir la douleur ? J'en étais frustré, en tout cas, quelque soit la position, où il apparaîtra il n'était pas question de fléchir.

Il apparut soudain au-dessus de moi, enfin je ne pouvais déterminer avec exactitude si cette personne était vraiment Edward. Il y'avait à présent un géant lumineux d'au moins trois mètres, dressé au dessus de ma tête prêt à m'écraser de tout son poids. C'était à la fois, effrayant à voir, mais aussi excitant à imaginer en action. Voilà, donc la puissance d'un logia, j'étais fier de ce combat ! Sur ce coup-là, je m'étais parfaitement préparé à ce genre de problèmes et avait prévu qu'il se téléporterait vers un lieu "insolite". Ce que j'avais moins prévu, c'était la manière avec laquelle, je pourrais survivre à l'attaque d'un géant. Cela ne faisait pas vraiment partie de "la contre-attaque" que j'avais prévu tout à l'heure.

Hâtivement, il abattit un poing gigantesque afin de m'écraser comme l'on écrase une fourmi avec sa semelle de chaussures. Dans mon plan 100% béton, je ne pouvais me déplacer ma position, tout cela était très contraignant. Il fallait juste que je survive à cet assaut destructeur et je pourrais certainement gagner ce combat. J'ordonnai aux pieux noirs les plus proches de moi de s'allonger afin de diminuer progressivement ce puissant poing de lumière, voir même l'arrêter. Je ne fus pas surpris de voir qu'il les détruisait tous comme quand on coupe du papier. Je croisais immédiatement mes bras et les levai pour encaisser cette charge impressionnante de lumière m'écrasant. Je pouvais ressentir toute sa puissance tentant de m'aplatir comme une vulgaire crêpe.
C'était presque mission impossible de résister à cette intense pression sur un sol aussi instable que des décombres de bar, mais je tenais le coup, je n'abandonnais pas, en aucun cas je ne fléchirais mes jambes au sol. Petit à petit, mes appuis se dérobèrent, j'eus un mal infernal à garder ma parade intacte face à lui, mes muscles des bras et des jambes subissaient une pression constante, c'était atroce, mais je gardais la fierté de supporter une si belle attaque. Le sol sous mes pieds se brisa et enfonça violemment mes pieds dedans. Son poing m'enfonçait encore sous terre, tout en détruisant les alentours et en fissurant le sol. La peau qui recouvrait mes bras était en train de carboniser, je crachais déjà du sang, et pourtant je gardais en tête mon objectif, le plan.

L'attaque terminée, j'avais tenu ma promesse, ne pas fléchir quelque soit l'attaque que je recevrais. Mes bras étaient dans un sale état, mes jambes ne voulaient pas bouger, j'étais essoufflé et j'étais quelques peu groggy, ma vue s'était aussi légèrement troublé dûe par l'importante quantité de dégâts subies, mais également par l'intense lumière pris dans les yeux. J'avais une posture vraiment héroïque, rare devait être les gens à avoir résisté à une telle attaque. Au gouvernement, certains contre-disaient mes performances offensives qu'ils considéraient de futiles, classiques voir même ridicules, mais il ne pouvait se moquer de ma résistance surhumaine au combat. Sans revenir à mes esprits, je lançai ma contre-attaque, sûrement ma dernière chance de l'atteindre, avec tout ce raffut, il est clair que la marine était déjà en train de rappliquer.
Juste après avoir fini son assaut, je m'effondrais par terre sur le dos en reculant de quelques pas boiteux. Cela fit partit de mon plan machiavélique pour le battre.

Shadows Create : Black Pillar

J'ordonnai sournoisement à mon ombre de créer un énorme tube dans lequel, j'enfermai ce colosse lumineux et pour m'assurer qu'il ne s'évade pas, je rebouchai le haut du tube. Voilà en quoi consistait mon plan, enfermer la lumière dans l'ombre pour que celle-ci ne s'échappe pas, puis attendre que celui-ci s'épuise dedans avant de le libérer. La lumière augmentait la puissance des ombres, ce n'était pas une hypothèse, j'en étais sûr. Me relevant très péniblement, je regardai cette énorme colonne noire, mes yeux étaient encore légèrement flous, ma vue devrait revenir à la normale dans quelques temps. Espérons que je puisse le retenir dans ma prison assez longtemps pour l'épuiser, à moins qu'il se soit échappé avant que je ne la referme, je me posai la question :

- Est-ce que je l'ai eu ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 124
Points d'activités : 1215
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Age : 26

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 756
Points de popula' [PP] : 832
Divers:
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Jeu 21 Fév - 10:50

















La Fin

Le combat touchait à sa fin, du moins notre pirate le pensait allègrement. Il s'était déplacé à la vitesse de la lumière pour se transporter à quelques centimètres de sa cible.Il avait également accumulé une grande dose d'énergie, afin d'utiliser sa technique la plus forte sur le terme du physique. Il prit l'apparence d'un géant sous la forme d'une masse de lumière. Par la suite, il envoya son poing sur le crâne du corsaire. L'homme plaça ses mains en barrage. Plus le poing s'écrasait sur lui et plus le sol autour de sa silhouette ce morcelait. Il était doté d'une grande résistance. Edward soulignait ses efforts et sa grande force brute. Il réussit à contrer son offensive et à rester sur place. Son corps était tout de même bien amoché, il aurait mieux dû tenter une permutation avec son ombre. Ainsi, il avait voulu faire le fier devant notre héros et lui montrer que lui aussi en avait des grosses. Ed' souriait doucement, il était content de rencontrer à nouveau un adversaire de taille. Il aimait ce genre de combat, ceux-ci lui apportait toujours une grande expérience et lui permettait par la suite de progresser.

Mais son instinct lui disait que cette affaire n'était pas encore terminée. Le capitaine corsaire avait réussi à survivre à l'assaut, ce serai maintenant à son tour d'attaquer. Rosen resta sur ses gardes, cet individu n'avait pas encore dévoilé tous ses talents. Son fruit du démon devait lui offrir un large panel de combinaisons, il devait certainement en garder encore l'une ou l'autre dans sa manche. Vongola observait son adversaire, il était vraiment mal au point. Il venait de comprendre que le combat venait tout simplement de se terminer. On pouvait entendre au loin la venue des forces de la marine. Tambours, cris de guerre, toute la panoplie était là ! Il n'y avait donc aucune équivoque sur la question. Ed' n'avait pas envie de livrer bataille avec des soldats. Il c'était juste arrêter sur cette île dans l'espoir de pouvoir prendre un peu de repos. Hélas, il devait certainement avoir un don pour s'attirer des ennuies, voir être doucement comparé à un chat noir.

Son adversaire tomba au sol, il était temps d'en finir. Soudainement, une colonne noirâtre fit son apparition tout autour de notre pirate. Edward se matérialisa en un simple rayon de lumière et réussit à quitter in-extremis le dôme de ténèbres. Il avait frôlé le clapet, qui avait faillit lui mordre une patte. Ce corsaire était un beau vicelard, même à terre, il continuait d'attaquer. Il était maintenant livré à lui-même et notre criminel pourrait en finir dans une flopée de faisceaux lumineux. Hélas, ce combat lui avait plu ... Il laisserait cet homme en vie, il était digne de se prénommer capitaine corsaire. Sa force et sa volonté étaient ses plus grandes armes, Rosen était déjà impatient de le recroiser dans quelques années.


Adieu Corsaire !!! Tu t'es bien battus !!!

Un flash de lumière et notre pirate avait déjà quitter le champ-de-bataille. Il était déjà loin sur un navire marchand pensant à sa prochaine destination. Il était temps pour lui, de rejoindre les Blues. Il avait un équipage à recruter et une nouvelle vie de Capitaine à débuter. Le vent avait tourné ... !!! L'heure des changements avait sonné.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward] Jeu 21 Fév - 19:13


On se reverra !


Sévèrement, je fixai la colonne noire que j'avais dressé en guise de cercueil pou Edward. Avais-je réussi à l'enfermer dedans ? Pour le savoir, il fallait que je vérifie s'il s'y trouvait à l'intérieur., mais je pouvais prendre le risque d'ouvrir cette prison et de libérer intentionnellement ma proie. Je n'avais donc pas le choix, j'étais obligé de laisser s'égoutter le temps en espérant qu'il joue en ma faveur. Un épais silence s'était installé en ville, le peu de civils ayant eu la force de regarder notre combat n'en revenait pas, ils restaient muets. Je les comprenais, nous avions détruits un bar et plusieurs bâtiments dans les alentours, nous n'y étions pas allés de main morte. Un vainqueur devait se montrer, si j'avais réussi à l'emprisonner j'avais gagné, dans le cas contraire, Edward serait très certainement le gagnant de notre affrontement et il pourrait décider de ma vie comme bon lui semble.

Mes yeux recouvraient petit à petit leur vue habituel, sa lumière m'avait aveuglé lors de l'impact de son poing géant. Un flash apparut à nouveau devant mes pupilles à peine rétablies. Par réflexe, je mis mon bras en opposition pour les protéger. Mes avant-bras étaient en feu, je les avais mis à rude épreuve et il méritait un petit repos, mais tant que le combat n'était pas terminé, ils auraient encore du travail. Merde ! Je le vis soudain intact sans la moindre égratignure, en train de me narguer avec son air sévère. Je rageai au fond de moi, je n'avais plus aucun plan pour le battre, j'avais péniblement résisté à son assaut dévastateur.
Mes oreilles furent intrigués par un bruit de tambour assimilé par les hurlements de soldats alertés, la marine allait rappliquer d'une minute à l'autre. Ce n'était pas ma journée, j'avais le choix de me faire tuer par ce logia ou de me faire sévèrement réprimander par la marine. Avec tout ce foutoir, il est clair que même les "cinq vieillards" entendraient parler du petit bazar causé sur cette île. C'était à Edward de décider de mon sort, j'étais peut-être encore debout, mais je savais que mes chances de victoires étaient quasiment anéanties. Prier Dieu ne suffirait à me sauver de cette situation, de toute façon je ne lui faisais jamais confiance, je ne pas la lui donnerais, même si j'étais au bord de la mort. Ma sentence tomba, le pirate parla :

- Adieu Corsaire !!! Tu t'es bien battus !!!

Voilà donc sa réponse, il me laissait la vie sauve ! On pouvait prendre ça comme la récompense du perdant, mais c'était pour moi, un grand déshonneur d'avoir la vie sauve, surtout si ce cadeau t'était donné par un pirate. Je courrai le plus vite que je pus vers lui afin de lui asséner un coup de poing, mais il quitta immédiatement ces lieux grâce à un de ses flash m'agaçant toujours autant. Je ne pouvais appeler ça un combat abouti, un combat se dit être terminé seulement et uniquement à la mort d'un des protagonistes. Une nouvelle quête venait de m'être confié, il fallait que je retrouve ce pirate. Nous nous reverrions un jour, c'était évident et lors de notre prochaine rencontre, il ne pourra qu'en rester un.
Ils arrivèrent plus vite que prévu. Comme prévu de leur part, ils avaient réunis de belles troupes inutilement, il étaient arrivés après notre bataille sanglante. Le pirate leur avait posé un lapin, j'en rigolais follement. Cela ne plut pas du tout au contre-amiral qui était venu en personne pour combattre la menace, maintenant disparu. Il était fou de rage, au bord de la crise de nerf :

- Vous dépassez les bornes, Danny !!! Vous vous rendez compte de tous les dégâts que vous avez causé dans la ville ?!! J'espère que vous avez de très bonnes raisons quant à tout ce raffut !

- Pour vous, c'est monsieur Danny, et j'y peux rien si la proie n'a pas voulu se laisser faire !

Du troupeau de marines bavards égarés sortit un vice-amiral. Ne les fréquentant pas vraiment avec euphorie, j'ignorais totalement son prénom, mais par sa présence, tous les membres de la marine présents se turent brutalement. Ils avaient cet étrange truc pour se faire immédiatement respecté au moindre regard menaçant. C'était les rares personnes pour qui j'avais un peu de considération au sein de ce foutoir qu'était la marine. On dirait que j'étais l'unique coupable dans cette affaire, le petit menu fretin me fixait comme si j'étais une bête de foire. J'en soupirais. D'un air assez courtois, le vice-amiral me demanda :

- Et puis-je savoir qui était cette fameuse proie ?

- Edward Rosenkreuz, détenteur du logia de lumière ! Répondis-je en souriant tel un démon. La prochaine fois que je le croiserais sur ma route, il connaîtra le véritable "Devil Eyes" !!!

Le vice-amiral s'étonna quelques secondes et retourna à son état habituel. Sans me répondre, il repartit en sens inverse, sûrement en direction du bateau en me saluant d'un geste de la main paraissant pour moi ironique. Voilà l'une des raisons qui me faisait horrifier les hauts-gradés de la marine, des pros de la frimes, mais quand il fallait combattre, pas question de se salir les mains ! Sur le point de quitter cette partie de la ville ravagée, le contre-amiral m'interrompit sur le coup :

- Tu crois vraiment que tu vas t'en tirer comme ça, après avoir détruit la moitié de la ville ! Je vais immédiatement faire un rapport très détaillé aux supérieurs pour ton comportement !

J'ai l'impression qu'il m'en voulait pour la destruction d'une ville qui n'était même pas sienne, la marine restait quand même mystérieuse pour moi. J'aurais dû m'en douter pour le rapport. Il abusait franchement, nous n'avions pas détruit la moitié de la ville, seulement une partie, mais il est vrai que nous n'avions pas fait le travail à moitié. Et voilà, un autre rapport qui s'ajoutait à mon compte, il était inutile d'en rajouter un autre, je paris même que les fameux supérieurs commençaient à en avoir marre de tous les papiers indiquant mon mauvais comportement. Alors que je n'étais qu'un chasseur de primes, j'en avais déjà reçu, c'était devenu une habitude pour moi. En tout cas, ce contre-amiral m'avait gavé, je ne pouvais plus l'encadrer. Mon ombre était déjà revenu à moi, je ne l'avais même pas remarqué, cela prouvait que j'étais fatigué, une bonne nuit de sommeil et je serais sûrement d'aplomb le lendemain... Peut-être quelques médecins ne seraient pas de trop exceptionnellement. Je saluai à ma manière le contre-amiral :

- Je te déconseille d'écrire le moindre rapport ou tu préfères que je leur raconte l'efficacité avec laquelle vous êtes arrivés sur place ? Bon, je vous laisse le sale boulot, ciao !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward]

Revenir en haut Aller en bas

Midi ! Combat enclenché à Alabasta [PV : Edward]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Royaume d'Alabasta-