AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam] Dim 3 Fév - 14:09





    •Lion VS Neige !


    Alabasta, royaume de sable avec sa capitale Alubarna la magnifique. Un royaume désertique ou la chaleur règne en maitre, c’est aussi ma terre natale, là où j’ai fait mes premiers pas, alors autant dire que je m’étais attaché à cet endroit. Si j’étais sur ce continent aujourd’hui, ce n’était malheureusement pas par plaisir, bien au contraire, j’avais étais envoyé ici par ces abrutit du gouvernement afin de faire visiter la ville à un régiment de soldat, une mission qui ne me plaisait guère, mais je n’avais pas le choix de toute façon. J’étais arrivé sur l’ile deux jours auparavant, j’aurais pu arriver en même temps que les soldats, mais comme cela, j’avais pu rendre visite à quelques amis à moi habitant dans le coin. Maintenant, il ne me rester plus qu’à attendre le bateau qui devait emmener les soldats et il n’arriverait pas avant quelques temps, je n’avais donc rien d’autre à faire que d’attendre sur le port.


    La journée était particulièrement chaude pour la saison. Le thermomètre devait bien atteindre les 40 degrés je pense. Même pour moi qui étais habitué à cette température du désert, je dois dire que j’avais légèrement chaud. Quelques gouttes de transpiration coulant le long de mon cou. Cela faisait donc deux heures que j’étais là à attendre le bateau, adosser à un ponton les pieds dans l’eau, je le vit arriver quelques minutes plus tard, un navire standard de la marine qui arriva juste devant moi les soldats sortant peu à peu, je me demandais bien ce qu’il aller arriver. J’avais eu quelques infos, apparemment, il y avait un utilisateur de fruit du démon de type logia dans le tas, j’ai donc pris un long bâton en granit marin à un des soldats et me suis adressé au groupe entier :


    « Je sais que je devais m’occuper de vous faire visiter la ville, mais finalement, je m’en fiche, certain d’entre vous savent qui je suis et ce que j’ai fait, je m’en fiche. Je demande à l’utilisateur du logia de se montrer. »


    HRP :
    Spoiler:
     





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam] Mer 6 Fév - 18:43

























TITRE


Alabasta, une étendue de sable fin et chaud à perte de vue. La chaleur qui y règne avoisine les quarante degrés. Seul les animaux les plus robuste peuvent prétendre vivre et régner en maître dans les désert aride. Le royaume d'Alabasta est diriger par un roi, assez connu vu qu'il est un des rares a maîtriser le haki des rois. Le royaume est placé en zone danger, car il y a souvent des batailles, oui il existe des rebelles qui sont contre la politique du roi et on prit les armes pour se battre. Enfin ceci n'est qu'une rumeur. Genjiro était avec le vice-amiral qui l'escortait jusqu'au navire de l'amiral Shitori. Il fallait qu'ils s'arrêtent à Alabasta pour prendre des vivres. Des agents les attendaient pour les escortés et les faire visités la ville. Histoire qu'ils ne se perdent pas et ne se font pas attaquer.

Pandam dormait encore, le bateau venait d’accoster sur Alabasta. Tout le monde se mit à descendre mais, une personne les bloquaient le chemin. Les marins fit un bruit énorme en criant au mec de dégager. Genjiro se réveilla et se leva, il n'avait pas d'habit, juste un caleçon, il gratta son ventre puis s'étira devant tout le monde ne baillant tellement fort que tout le monde se tu. L'inconnu demandait a voir l'utilisateur de logia et blablatait comme quoi il était connu. Genjiro s'avança et se mêla à la foule et observait cette personne de là-bas sans pour autant se dévoiler. Il se fondait dans la masse et baissa son énergie spirituelle. Le marin alluma un cigarette et tira un bon coup. Les autres se remit a faire du bruit et à ce moment le vice-amiral sortit de ses quartiers, il se tenait droit et avait la main droite sur son épée et l'autre sur ses hanches :



« Il se passe quoi ? Hey petit merdeux laisse nous passer ou je te traduirais en cours martial ! Si tu veux te battre contre Pandam aller faire ça ailleurs ! J'ai pas le temps pour vos conneries, d'ailleurs si tu veux le tuer tue le ! Enfin si t'en es capable. Bref, l'unité une et deux allé chercher les vivres avec les autres marines ! Maintenant le Punk Bouge du chemin ! »

le vice-amiral était visiblement dans une mauvaise humeurs, il était limite prêt à trancher cette inconnu qu'il ne prit même pas la peine de regarder. Oui d'ailleurs l'inconnu n’était autre que Astral Senta, un homme ayant trahis la marine puis s'est engagé au côté du pirate corsaire Oga Saruwatari. Autant dire que cette homme n’était pas n'importe qui et était pas mal connu pour sa trahison. Des rumeurs cours a son sujet, on dit qu'il à la force de cent lion, son rugissement peut pétrifier de peur son adversaire ou même le transformer en statue. Tout cela ne sont que des rumeurs mais, il ne reste que a vérifier. Genjiro profita de l'arrivé du vice-amiral pour moduler de la neige en une massue géante de deux mètre pesant plus de trois cent kilos au dessus de la tête de l'ex marine sans qu'il ne s'en aperçoive.

Le marin laissa tomber cette massue géante, le sable se souleva et de la poussière cachait Astral. On ne pouvait pas savoir si il était encore vivant. Le marin mit juste un t-shirt et monta sur le rebord du bateau, jeta sa cigarette puis en alluma une autre :



« Perso je ne te connais pas et je m'en gratte de la vie d'une p'tite racaille. Ces quoi ces attitudes ? Pourquoi tu veux me combattre ? Je t'ai vu arrivé tout de suite, les épaules en arrière le cou tirer vers l'avant tel un coq. Tu es en manque de fessés pour me vouloir te battre ? Où simplement tu aime te retrouver a l’hôpital puis draguer les petites minettes a mini-jupes... En même temps elles en ont de jolie pare-choque. Allez sors de là qu'on en finisse, je t'accompagnerais moi même à l’hôpital du coin, sois content elles doivent porter des mini-jupes vu la chaleur »


Codage fait par Pandam, ne pas recopier svp ou je porterais plainte, merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam] Ven 8 Fév - 15:42






• Combat au cœur du désert !

---------------------------------------------------------------------------------

J’étais maintenant en face du groupe de soldat de la marine. Déjà, le fait que ce soit moi qui doive leurs faire visiter la ville les surpris, en effet j’étais un traitre et beaucoup d’entre eux ne m’aimaient pas vraiment, donc le fait que je doivent les aidaient ne les enthousiasmer pas vraiment en fait. Déjà il y avait cela. Puis, vint mes paroles, le fait que finalement j’en avais rein à faire d’eux et que je demande simplement d’affronter un de leurs membres les plus puissant, un logia en plus fini sans doute de les mettre en colére. J’entendais déjà des protestations depuis le centre du groupe, un soldat prit la parole, disant que je n’avais rein à leur dire, que je n’étais qu’un traire et un suppôt du mal et que jamais Pandam n’allait se battre contre moi.


Je vois. Donc le membre le plus puissant de ce navire ce nomme Pandam. Bien sûr, j’étais au courant qu’un vice-capitaine de la marine était au commande du bateau, je savais même qui il était car j’avais fait plusieurs missions sous son commandement. Mais, malgré le fait qu’il soit vice-amiral, il n’avait pas vraiment d’aura, de charisme et resterait sans doute toute sa vie à ce poste ridicule. Si je disais aussi que ce dénommé Pandam était le plus puissant membre de ce navire, ce n’étais pas non plus pour rien. Je m’étais renseigner sur ses capacités, je ne le défié pas sans rien savoir. Il était un très bon élément de la marine qui d’après ses supérieurs irait très loin. En guise de pouvoir, il avait mangé le logia de la neige, rendant son corps gelé, un fruit très ressemblant à celui de mon capitaine en fait, et si j’avais choisis de combattre à Alabasta, ce n’était pas pour rien.


En effet, le corps de Pandam était fait de neige, il avait donc une température assez basse. Et si j’avais choisis ce lieu pour lancé mon défie, c’était surtout pour la chaleur qui prenait place toute l’année, les chiffres pouvaient atteindre les 45 degrés alors c’était parfait pour un combat contre un bonhomme de neige. Après quelques minutes de protestation des soldats, le vice-amiral fit enfin son apparition, il n’avait pas changé d’un pouce depuis la dernière fois que je l’avais vu. Par contre, il avait l’air assez occupé, il ne remarqua même pas qui j’étais, il se contenta d’avancer en donnant ses ordres aux soldats. Bon, je dois avouer que c’était légèrement frustrant le fait qu’il passe à côté de moi sans même me remarquer, mais bon, cela valait peut-être mieux après tout. Il me dit même de le tuer à ce Pandam si je le pouvais. Il ne devait pas trop l’appréciait, les faibles ont tendances à haïr les personnes plus fortes qu’eux après tout.


Le vice-amiral partit ensuite en direction de la ville la plus proche, il n’en avait en fait rien à battre que j’ai envie de me battre avec l’un de ses hommes, ce n’était donc pas un bon dirigeant mais bon. Bien sûr, j’avais senti que mon adversaire était tous proche, la baisse de la température et l’ombre au-dessus de ma tête en étant surement la cause. Il fit ensuite tombé la masse de neige qu’il venait de former sur moi. Je n’ai pas bougé, prenant le choc de plein fouet, mais j’étais passé sous ma forme hybride, ce qui me permettait de mieux prendre les coups. Après avoir lâché cette massue de neige, le dit Pandam prit la parole une cigarette au bec :


« Perso je ne te connais pas et je m'en gratte de la vie d'une p'tite racaille. Ces quoi ces attitudes ? Pourquoi tu veux me combattre ? Je t'ai vu arrivé tout de suite, les épaules en arrière le cou tirer vers l'avant tel un coq. Tu es en manque de fessés pour me vouloir te battre ? Où simplement tu aimes te retrouver à l’hôpital puis draguer les petites minettes a mini-jupes... En même temps elles en ont de jolie pare-choque. Allez sors de là qu'on en finisse, je t'accompagnerais moi-même à l’hôpital du coin, sois content elles doivent porter des mini-jupes vu la chaleur »


Après le choc de la massue contre ma tête, le sable soulevé durant l’action commença lentement à disparaitre montrant à Pandam ainsi qu’aux autres marines que je n’avais pas bougé, comme si je n’avais rien sentis au coup que je venais de prendre. Les simples soldats trouvaient cela anormal que le coup de m’ai rien fait. Avant de commencé les hostilités, je pris la parole pour répondre à mon très cher adversaire :




" Bon, ce n’est pas très poli de ta part de m’attaquer alors que je ne me suis pas encore expliqué. Si j’ai envie de me battre avec toi, c’est simplement par curiosité, j’ai entendu dire que tu étais fort, je voulais savoir si tu es aussi fort que l’Amiral Makkura surtout. Et pour l’hôpital ne t’en fait pas, je me suis déjà tapé toutes les jeunes infirmières, il ne te restera que les grands-mères."


---------------------------------------------------------------------------------

TO BE CONTINUED



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam] Dim 10 Fév - 14:33

























Souvenir


Le sable se soulevait et le sol forma un cratère de sable. La poussière se leva aussi et pendant ce temps Genjiro s'adressa a Astral Senta. Une fois que la poussière disparu, on pouvait apercevoir un animal, un lion, plus précisément. Genjiro sourit en coin tout en écoutant les « Bla-Bla » du félin. Il disait que ce n’était pas poli de l'attaquer sans avoir entendu ces explication et qu'il voulait vérifier si il était fort, non aussi fort que... Makkura. Il voulait le comparé à Makkura, l'homme qui n’était autre que son cousin. Le visage de Genjiro changea, il passa d'un petit sourire en coin d'un air, énervé. Il tira encore sur sa cigarette tout en restant sur place, il ne prit même pas la peine de regarder son adversaire. Il était plongé dans ses pensées.

*** Flash Back***

Genjiro et son père avait atterrit sur une île qui était tout simplement la base d'un ancien gardien du Nadéshikage, l'art de la vie ou de mort. Ce gardien était tout simplement le grand père de Genjiro, donc le père de Miyazawa qui est le gardien actuel. Le vieux Kamikaze avait convoquer les deux jeunes plus fort de la famille cette épreuve peut se jouer a plusieurs mais, Genjiro et son cousin Makkura était de loin les plus fort, enfin c'est ce que disait le vieux. A peine Genjiro eut le temps de rentrer et de s’asseoir que le vieux Kamikaze attira l'attention des cousins pour leur expliquer l'épreuve qu'il devait passer. Genjiro n'écoutait que a moitié, il voulait récupérer de ce voyage et il avait l'esprit ailleurs comme à son habitude.

Après avoir finit de dire ce qu'il avait a dire, le grand père retourna s’asseoir sur son transit pour enfin mater ses magazines de charmes. Son sourire pervers s'affichait déjà mais, Makkura vint couper les pensées du vieux en disant qu'il voulait commencer tout de suite puis ensuite quitter cette île, car il avait déjà apprit tous qu'il y a à savoir. Ensuite il s'adressa a Genjiro qui était toujours plonger dans ces pensée mais, écoutait quand même d'une oreille. Il lui disait de ne pas se mettre en travers de son chemin, car évitera une « perte inutile ». Genjiro percuta au mot « perte ». Makkura lui partit par la fenêtre pour commencer l'épreuve. Le vieux se leva et cria sur Makkura que la porte n’était fait pour les chiens.

Visiblement ce dernier avait l'habitude de passer par la fenêtre, peut être c’était son hobby. Quoi qu'il en coûte après se départ Genjiro se leva, Kamikaze, l'ancien gardien souriait et pensait que Genjiro allait suivre son cousin de prêt mais, l'héritier partit en direction de la cuisine d'un air décontracter et d'un pas nonchalant, pour se faire un truc a manger. Miyazawa cachait son visage derrière sa tête parce qu'il savait que cela allait se passer ainsi, quant a l'ancien gardien il était furieux et frappa Genjiro a la tête en lui demandant de sortir dès qu'il aurait finit son « casse-croûte ». Genjiro prit son temps, puis attrapa un sac et mit une bouteille d'eau avec des provisions et tourna les talons en direction de la forêt.

Le futur caporal de la marine marchai tranquille en pleine forêt, un main dans sa poche l'autre agrippait son sandwich et une démarche gay et joyeuse, il chantait même une chanson de marin, nommé « un bon saké de binks ». Tout en marchant il cherchait quelque chose du regard, ensuite il s'arrêta net et regardait a sa droite un tigre qui venait de finir son repas et qui visiblement se dirigea quelque part et Genjiro suivit le fauve en toute discrétion. Le fauve le mena tout droit vers la cascade, certains animaux se réunissent pour boire ici après un bon dîner ou alors, les fauves viennent y guetter leurs proies et Genjiro le savait parfaitement.

En route le futur marin, avait finit son dîner mais, il en ressortit un autre de son sac et il se fit vite repérer par le tigre qui se retourna pour sentir la bonne odeur de la viande qui était prit entre deux pains et avec de la bonne sauce Zarocaine fait par Genjiro. Le fauve voulait se sandwich et il voulait aussi Genjiro alors, il s'approcha et rugit en même temps. Genjiro n'avait plus besoin de la bête il était arriver a destination alors il décida d'abattre le tigre pour le manger plus tard. Le fauve sauta sur lui et Genjiro saisit son bâton d'acier et frappa le haut du crane et pile entre les deux yeux du tigre qui tomba au sol. Le futur marin l'attacha a l'aide de ficelles qui y avait dans son sac et se rendit devant la cascade. [/color]


« Hé tu es là ? Le vieux t'a dit que la porte n'est pas fait pour les chiens ! C'est vrai pourquoi tu es passé par la fenêtre alors que la porte est a même pas deux mètres ! Hé cousin sort je veux te parler ! J'en veut pas de ce fruit je te le laisse, j'ai entendu que tu a été entraîner par le grand père donc tu es obligatoirement fort, je veut me battre contre toi ! Allez j'ai apporter des sandwich pour après le combat on aura sûrement faim ! » …

*** Fin Du Flash Back***

Le marin sourit et lança un regard vers Astral. Le futur commandant de la marine, prit appuie sur ses jambes et utilisa le soru, pour se diriger vers le félin, avant d'entrer dans la zone de coups du lion, Genjiro utilisa une de ses techniques « Seppen » disait-il. Il se dispersa devant son adversaire en centaine de flocons de neiges, et reprit forme derrière le pirate corsaire. Il avait de sa main droite une lame. Il avait modulé sa main droite en une lame tranchant puis l'avait gelé pour la rendre solide. Il mit sa lame devant la trachée de Astral :



« Comment ose tu parler de Makkura devant moi ? Prononce encore ce nom et je prendrais ta vie ! Tu veux le tuer ? Où alors c'est ton but d'avoir sa puissance ? Quoi qu'il en soit, ne t'avise même pas de parler de lui devant moi, Maintenant soit tu combat soit tu te barre ! J'ai pas que ça à faire le pervers. Je dois encore avoir cinq heures de sommeil là ! »

Codage fait par Pandam, ne pas recopier svp ou je porterais plainte, merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam] Dim 10 Fév - 16:15






• Combat de la neige contre le lion ! ..

---------------------------------------------------------------------------------

Mes paroles avaient eu l’air de toucher le caporal de la marine, je ne sais pas vraiment pourquoi, mais après mon discours, il se plongea dans ses pensées faisant comme si je n’étais pas là, une attitude qui à vraie dire ne me plaisait pas trop mais bon, on n’y peut rien si il est arrogant. Moi, je ne bougeais pas, j’étais toujours debout dans le sable chaud un léger sourire aux lèvres, je n’attendais plus que le bon moment pour attaquer. Par contre, ce que je n’avais pas prévu, c’est que pendant que le dit Pandam était dans un état de légume, le reste des soldats n’allaient pas restaient de marbre devant un traitre. Un des leurs, qui devait être le plus gradé après le vice-amiral et Pandam s’avança vers moi. Il avait une musculature assez impressionnante et il se battait avec deux barres en granit marin.


Il s’avança vers moi, il arborait un sourire satisfait et son regard en disait long, il pensait vraiment qu’il allait de démolir à lui tout seul. Le pauvre, il ne sait pas ce qu’il allait prendre dans la tronche. Il commença par faire tourner ses armes comme pour montrer qu’il savait s’en servir et qu’il était un maitre dans ce domaine. Il faisait aussi quelques cris dans l’espoir de m’intimider, mais la seule chose qu’il parvenait à faire, c’était de me donner une raison de plus d’avoir trahis la marine, surtout si elle à des éléments comme lui. Alors qu’il exécutait encore sa danse d’intimidation qui ne servait pas à grand-chose, je l’ai regardé et je me suis adressé à lui :


« Je ne voudrais pas t’offenser ou te faire de la peine, mais, tu es vraiment un soldat de la marine ? Non, car si je te demande ça, c’est plus car je te voyais plus membre d’un cirque ou d’un hôpital pour personnes déficiente mentalement tu vois ? Donc maintenant soit tu sors de mon chemin sois je te fais manger du sable à toi de choisir. »


Mon discours lui avait légèrement décroché la mâchoire sur le sol alors que parmi le reste des pirates, plusieurs rires pouvaient sa faire entendre. Le soldat quant à lui avait l’air furieux, il me regardait avec haine alors que je lui tirais la langue. Il commença donc à courir vers moi dans une position pleine de failles et de défauts. Quand il arriva devant moi, un simple coup de poing dans la figure suffit à le faire tomber et à le mettre dans les vapes. Il tomba donc dans le sable et j’ai récupéré ses deux barres histoires de pouvoir me battre sérieusement avec ce très cher Pandam.


En parlant de lui, il semblait avoir retrouvé ses esprits, il me regarda avec un regard plus dure et plus sombre comme si j’avais touché la corde sensible. Il utilisa ensuite une des technique de son fruit du démon : Il se dématérialisa en des centaines de petits flocons de neige, chose amusante je dois l’avouer. Il disparut ensuite de ma vue pour apparaitre derrière moi. Il avait aussi transformé son bras en une lame gelée qu’il posa sur ma trachée. Le contact de la glace était assez rafraichissant en fait et après cela, il s’adressa à moi sur un ton dur et sec :


« Comment ose tu parler de Makkura devant moi ? Prononce encore ce nom et je prendrais ta vie ! Tu veux le tuer ? Où alors c'est ton but d'avoir sa puissance ? Quoi qu'il en soit, ne t'avise même pas de parler de lui devant moi, Maintenant soit tu combat soit tu te barre ! J'ai pas que ça à faire le pervers. Je dois encore avoir cinq heures de sommeil là ! »


He bien, j’avais effectivement touché la corde sensible, je ne sais pas pourquoi, mais l’évocation de Makkura n’avait pas l’air de lui faire plaisir, cela pourrait m’être utile dans la suite du combat. Bien sûr, j’allais lui répondre mais dans la position ou j’étais actuellement, je ne le pouvais pas. J’ai alors pris ma forme hybride, ma taille augmenta considérablement, de long poils blancs commencèrent à poussaient sur ma peau alors qu’une crinière et des crocs prenaient place. Une fois ma transformation finie, je me suis servi de mes crocs pour briser la lame de glace et me retournant violement, j’ai assené un coup de la barre en granit marin dans la tempe de Pandam, mais bien sûr, je ne savais pas s’il avait reçu le coup, je me suis donc un peu éloigné en faisant un bond vers l’arrière prêt à me battre, mais avant, je devais lui répondre :


« J’ai touché la corde sensible non ? Si j’ai parlé de lui, c’est tout simplement car c’est un homme que je respecte, rien de plus. Maintenant tu veux te battre Mr igloo ? Viens je t’attends ! »


---------------------------------------------------------------------------------

TO BE CONTINUED


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam] Dim 10 Fév - 20:39

























Jeu !



Un mot, une pensée, une menace. Personne ne sait pourquoi Genjiro avait régit ainsi. Le caporal de la marine avait menacé le félin à l'entende du mot Makkura. Son cousin ne l'avait pourtant rien fait de spécial. A part les événements qui s’était passé sur Rusukaina, Genjiro n'avait pas cesser de s'entraîner pour essayer de combler le trou qu'il y avait entre les deux. Genjiro ne pouvait laisser quelqu'un d'autre battre Makkura avant lui, il en allait de son honneur de guerrier.

Genjiro avait mit son bras droit transformer en une lame aiguisé et biens solide, il l'avait placer sur la trachée au félin prêt à le trancher dès qu'il veut. Astral Senta ne bougeait plus. Des poils blancs comme la neige se mit a pousser et une crinière fit son apparition sur la tête, le donna un air royal. Des crocs poussèrent sur ses dents, cela lui permettait de ressembler un peu plus à un lion mais, pas n'importe lesquels, celle dont des rumeurs qui était plus des légendes urbaines couraient sur Grand Line.

Oui les rumeurs qui disent que son rugissement peut pétrifier n'importe qui et ses crocs peuvent déchiqueter n'importe quoi et cette rumeur être confirmer sur le champs. Astral se baissa et brisa la lame de glace que Genjiro avait fait en le mordant. Le pirate corsaire se retourna rapidement tout en assénant un coup dans la tempe du marin. Normalement ce coup n'allait rien faire et traverser le futur commandant de la marine mais, la chose qu'il avait dans les mains était en granit marin.

Oui il avait des bâton de granit marin et il venait de mettre un coup un coup avec dans la tempe de Genjiro. Le marin qui ne le savait pas ne bougea pas et se prit le coup de plein fouet, la puissance était phénoménal et d'une puissance au dessus de celle des humains. Voilà qui prouvait bien que ce Astral n’était pas n'importe qui. La puissance du coup fut bien multiplié par deux, car il fut prit de surprise. Il ne savait pas que ces bâton était du granit marin.

Le granit marin est une substance naturelle mais rare, elle permet d'annuler les pouvoirs des Fruits du Démon et affaiblit les utilisateurs des Fruits du Démon. Elle est utilise généralement pour les barreaux des prisons, les menottes, les armes et sur les coques de leurs navires de guerre pour aller sur Calm Belt etc, dans ce cas, c'est une arme qui est fait en granit marin mais, comment cela ce fait qu'il ne soit pas affecter ? Étant donné que ce dernier aussi est un utilisateur de fruit du diable.

Bref, revenons au combat. Genjiro s’était prit un coup de bâton dans la tempe et se fit propulser à quelques mètres. Pendant qu'il se fit propulser, Genjiro se dispersa, en utilisant sa technique « Yuki Seppen » et disparu aux yeux de tout le monde. Il se reconstitua derrière le pirate corsaire à environ vingt mètre. Il regardait le sol, le sourire malicieux aux lèvre, ses yeux brillaient, il était content :



« Fufufuf... tu m'a touché, je l'ai senti, j'ai eu mal, quel puissance ! Surtout vu la position que tu avais ! Tu m'a touché j'ai eu mal, ça faisait longtemps ! Ce n'est pas encore le Haki de mon cousin mais, c'est déjà pas mal... Allez amusons nous !


Un fou, il voulait « s'amuser » le temps était pour lui à la rigolade, il prenait cela comme un entraînement. Sur ces mots il se mit droit, tendu les deux mains en avant puis les écarta brusquement en criant « Yuki Seki !! ». Soudain une cabane de neige faite avec dix couches de neiges se créa le bruit avertissait les autres de s'écarter. Les camarades de Pandam étaient choqué et cria tout en s'écartant pour ne pas être prit dans la cabane. Personne a part Genjiro sait ce qui se passa la dedans.

Le marin se retrouva dans le noir avec le félin. Le pirate corsaire Astral Senta ne pouvait rien voir, aucun lumière ne passait dans cette « igloo ». Dans cette cabane Genjiro sauta dans les airs en direction de Senta et tenta de frapper sa tête de son pied. Il avait transformer son pied en neige, s'il touche un membre il pourra l'engourdir et l'adversaire ne pourra pas le sentir pendant un bon bout de temps. Ensuite le caporal enleva la cabane et lança dans les memes moments :

« Yuki Raion ! »



Genjiro libérera de ses lèvres un flux de neiges qui deviendra deux lions de un mètre en longueur mais faite de glace, ces derniers iront mordre l'adversaire, les crocs des lions peuvent facilement déchirer la chair et les os, bien que l'ennemi ne saigne pas car la blessure est gelée par le froid, c'est une capacité que lui procure son fruit. Comment allait réagir le pirate corsaire face aux assauts du caporal qui « s'amusait ».

Codage fait par Pandam, ne pas recopier svp ou je porterais plainte, merci Smile


Dernière édition par Pandam le Mer 13 Fév - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam] Dim 10 Fév - 21:30






• Lion VS Blizzard ! ..

---------------------------------------------------------------------------------

Le caporal de la marine venait de se prendre mon coup. Comme je l’avais imaginé, il était trop sûr de lui, c’est ça qui causa sa perte. En effet, comme il avait les pouvoirs d’un logia, il devait penser que mon coup allait le traverser et qu’il ne sentirait rien. Mais ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que les armes étaient en granit marin, seul matière capable de touché un Logia avec le Haki bien entendu. Suite à mon coup, le soldat fut projeté à quelques mètres de moi roulant dans le sable. J’étais alors face à lui, je ne le quitter pas des yeux, un seul instants d’égarement et il pourrait prendre l’avantage. Même si il n’avait pas encore montré tout ce dont il était capable.


Par la suite, après avoir été projeté, il utilisa la même technique que précédemment, il divisa son corps en centaines de petits flocons de neige pour venir se matérialiser derrière moi. Il était à environ vingt mètre, il était debout, droit et regardé le sol. Il commencé à sourire, un sourire fou tandis qu’une lueur sadique brulait dans ses yeux. Me regardant comme un jeune chien fou, il me lança ces mots :


« Fufufuf... tu m'a touché, je l'ai senti, j'ai eu mal, quel puissance ! Surtout vu la position que tu avais ! Tu m'a touché j'ai eu mal, ça faisait longtemps ! Ce n'est pas encore le Haki de mon cousin mais, c'est déjà pas mal... Allez amusons nous !


Il voulait s’amusé, son comportement me plaisez de plus en plus, il avait la fougue de la jeunesse dans la voix et aussi le ton d’une personne prête à tous sans reculer et sans aucune pitié, une personne qui ira très loin dans la marine. Il n’avait pas encore attaqué, je le regardais droit dans les yeux, sans bouger, un sourire se formant sur mes lèvres mes crocs bien visible à présent, ce combat aller être passionnant et je ne me lassais pas de me battre contre des adversaires de sa trempe. Avec ses mots, j’avais aussi appris qu’il était le cousin de l’amiral, ce n’est donc pas étonnant qu’il soit aussi puissant et ce ne sera que plus drôle de l’affronter.


Après ses quelques secondes de répit, il se décida enfin à attaquer. Il positionna ses deux mains devant lui tout en criant le nom de son attaque. 0 l’entente du nom, les autres soldats partirent en courant pour se réfugier le plus loin possible. Une cabane de neige complétement fermée prit alors place autour de nous deux. A l’intérieur, rien, le néant, le noir total, aucun bruit, aucune lumière et pourtant, il était là pas loin, prêt à bondir comme un fauve, chose qui était un peu ironique dans mon cas. Après quelques secondes, mes yeux de félins commencèrent à s’habituaient au noir de la pièce. Bien sûr, ce n’étais pas suffisamment éclairé pour que je puisse voir correctement.


L’air dans cette cabane était glacial ce qui offrait un beau contraste avec la chaleur du désert, chose qui aller m’être sans doute profitable dans ce combat car la neige fond au soleil et nous étions dans un désert, là où l’astre du jour est le plus puissant. Malheureusement, la neige était trop concentrée dans la cabane, même le soleil du désert ne pourrais pas la faire fondre ou alors pas avant un long moment, il fallait donc que j’improvise. Par la suite, Pandam passa à l’attaque, je pouvais légèrement le distingué à travers le noir mais sans plus, je le vis simplement donné un coup de pied vers ma tête. J’ai utilisé la barre en granit marin afin de parer le coup, mais sa puissance m’envoya contre un des murs de la cabane.


Après ce coup, il fit disparaitre sa cabane de neige alors que j’étais à terre dans le sable chaud. La chaleur, une sensation qui faisait énormément de bien quand ont est bloqqué dans une cabane de neige, surtout pour quelqu’un comme moi qui déteste le froid. Enfin bref, je me suis ensuite relevé et j’ai enlevé le sable de mes vêtement, souriant et un peu de sang sur ma joue, j’étais vraiment impressionné par cet homme, par sa force et son esprit complétement tordus, il aurait pu être un ami, mais la vie en à décider autrement.


Suite à cela, il passa de nouveau à l’attaque, mais cette fois-ci, il n’allait pas intervenir directement. Il laissa un flot de neige s’échappé de ses lèvres formant deux lion glacés qui fonçaient vers moi à vive allure, ils étaient aussi rapide que des vrais lions et malheureusement pour moi ils devaient aussi être très puissant. C’est pour cela que je ne devais pas les laisser approcher trop près. J’ai donc fermé les yeux et prenant une grande inspiration en mettant la tête en arrière, j’ai crié :


« Rugissement tempétueux du lion ! »


Suite à ces paroles, j’ai penché la tête en avant et poussant un puissant rugissement qui fit trembler le sol. Les lions de glaces s’envolèrent sous la puissance du rugissement et allèrent s’écraser sur le bateau des soldats en écrasant un au passage. Après ce coup, j’ai repris forme humaine pour regarder Pandam droit devant, un sourire aux lèvres et une lueur d’amusement dans le regard. Je me suis alors adressé à lui avant de reprendre :


« He bien, je n’ai peut-être pas le Haki de ton cousin, mais toi, tu n’as pas sa puissance. Même si je dois avouer que tu es fort et que tu ira sans doute loin dans ta carrière au sein de la marine. Dommage, on aurait put être amis. »


Maintenant, j’étais assez excité, ce combat prenait une très bonne ampleur et un adversaire tel que lui ne se trouvait pas à tous les recoins de toutes les rues, je voulais donc profité de ce moment encore longtemps, c’est pour cela que je suis arrivé devant lui très rapidement grâce aux pouvoirs de mon zoan et dans un grand geste j’ai donné deux coups avec l’aide des barres, un sur son cou et le deuxième au niveau de ses cotes.


---------------------------------------------------------------------------------

TO BE CONTINUED




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam] Lun 11 Fév - 22:38

























Dandy !



Pandam ou plutôt Genjiro s'amusait, il voulait ressentir la douleur. Astral Senta pourrait peut être lui procurer cette douleur, car il possédait des armes en granit marin, qui à la capacité d'affaiblir les possesseur de logia et de le toucher. Genjiro fit une grande cabane de neige, où ni la lumière, ni la chaleur ou le froid ne pouvait passer, rien ni personne ne pouvait se glisser a l’intérieur de cette cabane sans que Genjiro n'en soit au courant. Dans la nuit noire de la cabane, Genjiro sauta et tenta de donné un coup de pied frontal dans la tête du pirate corsaire mais, ce dernier grâce à la capacité de son fruit de voir ou plutôt d'apercevoir les mouvements dans l'obscurité il bloqua le coup avec son bâton en granit marin.

Sous la puissance du coup le félin se retrouva propulser en arrière. Genjiro enleva sa cabane et lança son attaque « Yuki Raion ». Des lions de neige puis gelé pour en faire de la glace solide se dirigea vers le pirate corsaire qui sous sa forme de lion, poussa un rugissement hors du commun. Ce rugissement retentit à plusieurs kilomètres, on pouvait même apercevoir des animaux se cacher à l'entende du rugissement, la terre tremblait, un petit séisme se fit sentir, le sable se souleva et recouvrit les pieds du futur commandant de la marin. Les lions de glace s'envola dans les airs et partit s'écraser sur la proue du bateau et la fissura, des bouts de bois tomba sur un marin et l'écrasa. Des marins se mobilisa pour tenter de sauver le soldat Ryan qui était sous des débris de bois.

Genjiro se mit a rire, il tenta de bouger mais, ces pieds étaient ensevelit sous le sable, impossible de bouger. Pendant ce temps, le félin attaqua après avoir prit un pause pour parler mais, Genjiro n'entendit pas ce qu'il avait à dire. Avec l'aide de ses bâtons il s'approcha de Genjiro à une vitesse rapide et donna un coup dans le cou du marin, le coup fit mouche. Astral Senta avait frappé pile dans la valve jugulaire extérieur, le coup était tellement puissant que l'impact traversa la partie du corps et une mini rafale de vent se souleva le sable qui se trouvait derrière. Genjiro tanguait sous le cou, il allait limte tomber dans les pommes mais, il en fallait plus pour le faire tomber. Astral n'avait pas finit, malgrés la lenteur de ses coups, ces derniers étaient puissant.

Il profita de la déconcentration du caporal pour ajouter un coup dans les côtés. Des bruits de cassement se fit entendre, une de ses côtes étaient brisé, voir même deux. Genjiro n'allait pas se laisser faire ainsi, il attrapa le bras du pirate corsaire au moment de l'impact puis saisit le félin au niveau des hanches et le tenta un german souplex inverse. Pour que le coup ne soit pas amortit par le sable il mit quatre coup de neige qu'il gela tout de suite. Après avoir tenter se german souplex, il se dégagera du sable et sauta dans les airs en utilisant le soru de la haut il enverrait deux «Rankyaku ». Deux lames d'air se dirigeait vers le pirate corsaire à une vitesse fulgurante, qu'allait-il se passer maintenant ?

Codage fait par Pandam, ne pas recopier svp ou je porterais plainte, merci Smile


Dernière édition par Pandam le Mer 13 Fév - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam] Mar 12 Fév - 16:43






• Continuation du combat ! ..

---------------------------------------------------------------------------------

Mon rugissement avait été encore plus puissant que je l’aurais imaginé. En effet, alors que les deux lions fonçaient vers moi, j’avais usé de cette attaque pour les éloigner et cela avait marché encore plus que ce que j’aurais pensé. En effet, lors du lancement de mon rugissement, le sable commença à volé et la terre à légèrement tremblée. Quand les deux animaux de glace avait pris mon attaque, ils s’envolèrent si violement qu’un des deux tomba dans la mer et que l’autre tomba directement sur le bateau brisant un bout de la proue qui tomba à son tour sur le soldat Ryan. Un brave type qui était maintenant en train d’étouffer sous un poids conséquent de bois. Autour de lui, une chaine humaine se forma pour pouvoir le sortir de là, espérons qu’ils y arrivent, pauvre soldat Ryan.


Après le rugissement, le caporal ne pouvait pas bougé, apparemment, le sable sur ses pieds l’en empêchait. C’était une aubaine pour moi et j’ai commençais à sourire alors que de l’excitation pouvait se lire sur mon visage, il était sans doute une des personnes les plus puissantes que j’avais rencontré et me battre contre lui était vraiment amusant, cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti autant d’envie pour un combat. En plus de mon excitation, je pouvais sentir le sang battre dans mes veines si rapidement que j’avais littéralement l’impression de bouillir, comme si mon côté félin prenait le dessus me forçant à me battre encore et encore pour l’amusement. Pourtant, c’était plus que de l’amusement et le gagnant de l’emporta qu’en détruisant son adversaire car aucun de nous d’eux ne voudra stopper le combat, il était bien trop intense pour cela.


Maintenant que ma folie animale était à son paroxysme, je me suis élancé vers le caporal dans un grand cri et arrivant devant lui, j’ai donné deux coups, un à la jugulaire et le second dans les côtes. Les deux firent mouches. Le premier fut tellement puissant que l’impact traversa le corps de Genjiro faisant soulever le sable se trouvant derrière. Après ce premier coup, le corps du caporal manqua de tomber, mais il en faller plus que cela pour qu’il s’avoue vaincu et c’était tant mieux, un adversaire faible ne pourrait pas autant m’amusé. Après le premier impact, le second était inévitable, le caporal étant bien trop déconcentrer ; le coup frappa fortement les cotes de mon adversaire la barre tremblant dans ma main alors que le bruit du craquement des os se faisait entendre, une douce mélodie à mes oreilles, c’est pour cela qu’un sourire de victoire apparut sur mes lèvres.


Malheureusement pour moi, je n’aurais pas dû être aussi confiant, le caporal n’allait pas s’avouer vaincu aussi facilement et il m’attrapa par les hanches. Tout à coups, il me souleva dans un élan de force qui je dois bien dire ma impressionné, il m’avait soulevé et ce n’était pas rien. Il me fit ensuite passé par-dessus lui, j’avais reconnu la prise, une German suplex inversée, jolie prise mais qui ne servirais à rein vu que j’allais atterrir dans le sable, les dégâts seraient beaucoup moins lourds. Encore une fois, je me suis lourdement trompé, le caporal avait lui aussi compris qu’une telle prise serait inefficace dans du sable, c’est pour cela qu’il a gelé le sol tout en effectuant la prise. Mon crane alla donc s’ouvrir sur la glace, déversant du sang sur la neige la rendant rouge. Suite à cette prise rudement donnée, le caporal s’éloigna alors que je me relevé une lueur folle dans le regard et avant qu’il ne lance une offensive, je me suis adressé à lui :


« He bien mon cher caporal, je dois effectivement avouer que tu es un formidable adversaire, ta puissance est remarquable ainsi que tes attaques qui sont bien pensée, tu iras loin, parole du lion ! Mais par contre, pour le moment, je vais me faire un plaisir de t’envoyer voir les jolies petites infirmières d’Alabasta !


Maintenant, le caporal était au-dessus de moi, il flottait dans les airs, un air sérieux sur le visage. A ce moment-là, une seule pensée traversa mon esprit : « Comment il fait pour voler ??? » Je trouvais ça vraiment cool et à la fin je lui demanderais comment il fait avec un peu de chance il me le dira. Pandam fit par la suite une autre action que je trouvais vraiment stylé, en donnant un coup de pied dans le vent, il m’envoya deux lames d’airs qui avançaient assez rapidement. De là ou j’étais, je ne pouvais les évitées, c’est pour cela que j’ai positionné mes bras en croix pour amortir le choc. Les deux lames me frappèrent de plein fouet me propulsant en arrière avec les bras couvert de coupure de toute tailles. Je me suis levé avec encore plus rage et d’excitation, l’odeur du sang me rendant fou et courant alors, je me suis servi d’un monticule de sable pour sauter dans les airs juste devant le caporal et donner un grand coup avec la barre de haut en bas sur le sommet de son crâne.

---------------------------------------------------------------------------------

TO BE CONTINUED


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam] Mar 12 Fév - 18:30

























Fin des Jeux !



Un coup dans le cou suivit d'un cou dans les côte, puis les côte se brisa, un sourire, une prise, un german souplex inversé sur de la glace. Voilà ce qui venait de ce passer. Genjiro venait de cloué au sol le pirate corsaire sous les ordres du corsaire royal oga saruwatari, Astral Senta. Le sang du pirate corsaire était maintenant sur le sol, il avait changé la neige blanche en rouge, une couleurs qui ne manqua pas de satisfaire Genjiro. Pandam sortit du sable et sauta dans les airs, il envoya deux lames d'air en direction du félin qui bloqua le coup en croisant ses bras en « X » mais, fut éjecter en arrière sous la puissance du coup. Il laissa même des traces dans le sable, de la fumée sortit de ses bras, les lames d'airs l'avait un peu brûlée visiblement.

Les bras de Astral étaient recouvert de coupure en tout genre, ce qui fit sourire Genjiro. Le félin se releva, avec une lueur et un regarde de fou. Genjiro lui souriait à pleine dent. Astral se mit à courir en direction du futur commandant de la marine puis prit appuie sur une mini dunes de sable pour sauter haut, très haut. La caporal suivit le pirate du regard mais, il fut éblouie par le soleil, il ne voyait plus le félin dans les airs à cause du soleil. Soudain une ombre vint cacher le soleil mais, impossible d'identifier « la chose » dans les airs. C’était Senta, le félin venait de réapparaître devant Genjiro mais, trop tard pour attaquer ou pour esquiver, va falloir encaisser ou trouver une autre solution. Le marin réfléchit et chuchota « Hé puis merde ! »

/BAM/ Un bruit sourd retentit dans ce désert aride et vide. On pouvait voir le félin au dessus du corps d'une personne, c’était Genjiro qui était au sol. Il venait de se faire frapper lourdement au milieu du crane et tomba au sol, pour limite s’enterrer dans le sable. Genjiro était-il hors d'état de nuire ? Non, il bougeait encore, il fit un mur entre lui et le félin puis prit son temps pour se relever. La chaleur n’était pas à son avantage il fallait changer tout cela. Le marin était un peu essoufflé, il se leva enfin pour ensuite briser le mur de neige qui séparait les deux combattants, il passa la main dans ses cheveux, pencha la tête légèrement, lécha ses lèvres et dit :

« BAHHHHHHHH ! Tu pensais quand même pas me mettre « K.O » avec ce coup ? Tu es puissant je te l'accorde mais, il en faut plus beaucoup plus pour me mettre « H.S » ! D'ailleurs tu trouve pas qu'il fait un peu trop chaud ici ? J'aimerais bien un peu de...Fraîcheur ! »



« Je vais te montrer qui va aller retrouver les minettes de l’hôpital, je vais même t'y accompagner... Bon l'échauffement est finit on passe aux choses sérieuses... »




Sur ses mots, son regard changea. Son corps se refroidit, les ondes froides se dirigeait vers le ciel. Il sauta dans les airs en utilisant le soru puis pour aller encore plus haut il créa une plaque de neige qu'il prit comme appuie et ressauta. Il était à près de deux cent mètre au dessus du sol de là il ouvrit les bras latéralement. Du flux de neiges sortit de ses lèvres et il tourna sur lui même, toujours en refroidissant son corps qui envoyait des ondes un peu partout et rafraîchissait l'air. Cette technique s'appelait « Yuki Fuusetsu » Elle permet de rendre le terrain à son avantage par « x » ou « y » raison. Le temps se mit peu à peu a se rafraîchir, les nuages se formait peu à peu et la chaleur disparaissait.

Pendant que Genjiro était dans les airs, il envoya un poing de neige géant vers le pirate corsaire, ce poing allait a une bonne vitesse, elle se gelait peu à peu et se refroidissait. Le poing allait créa un gigantesque cratère sur le sol sablé. Toujours dans les airs. Genjiro s'entoura avec de la neiges, à l’intérieur il envoya des centaine de lames d'air en usant du « Rankyaku ». La neige prit la forme d'une shuriken et ce dernier l'envoya vers Astral.


Dès que le Shuriken rentrera en contact avec quelque chose des centaines de lames d'airs se libérera sur un périmètre de dix mètres. Dans ce cas personne ne sera épargner même ses camarades marine. LE shuriken arrivera quelque seconde après le poing géant de neige.


Codage fait par Pandam, ne pas recopier svp ou je porterais plainte, merci Smile


Dernière édition par Pandam le Mer 13 Fév - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam] Mar 12 Fév - 19:23







• Le tout pour le tout! ..

---------------------------------------------------------------------------------


Les coups que je venais de me prendre m’avait vraiment affaibli, mes bras étaient maintenant en piteux états. Ils étaient couverts de brulure et d’entaille de toute taille. Mon crane, qui avait était balancé dans de la glace aussi avait morflé, mais il en fallait plus que cela pour pouvoir me battre et je n’aller pas me laisser faire, le combat était bien trop passionnant et l’excitation trop haute pour abandonner maintenant. Même si mon état n’était pas très bon, j’avais encore de l’énergie en réserve et j’allais tout donner pour sortir de ce combat vainqueur et non en vaincu.


Alors que Pandam était toujours dans les airs, je me suis élancé vers lui, courant de plus en plus vite, prenant la vitesse d’un vrai fauve courant après sa proie. J’ai ensuite pris appui sur le monticule de sable formé après toutes nos attaques pour sauter au-dessus de lui. Arrivant alors à sa hauteur, j’ai donné un puissant coup avec mon arme sur le haut de son crâne. A cause de ma vitesse et de mon angle d’attaque, mon adversaire ne put éviter le coup et après avoir subi un tel choc, il tomba sur le sol presque absorbé par le sable chaud. Atterrissant alors moi aussi à ses pieds, je croyais en avoir fini avec lui, mais il était beaucoup plus résistant que ce que je pouvais pensais. Il forma un mur de neige entre lui et moi.


Le mur de neige qu’il y avait entre nous étais assez épais, il m’était donc complétement impossible de le franchir. J’ai donc profité de ce moment pour reprendre des forces dont j’allais avoir grand besoin dans la suite du combat. Reprenant mon souffle, j’ai observé de plus près les différentes blessures que cet homme m’avait fait tout au long du combat. La plaie qui se trouvait au sommet de mon crâne avait arrêté de saigner, mais la douleur était encore forte et me faisais légèrement tourner la tête. Sur mes bras, les brulures étaient assez sérieuses et chaque mouvement me faisait souffrir. Pourtant, malgré toute cette douleur et ces blessures, je ne m’étais jamais sentit aussi vivant et un sentiment d’amitié commençait à naitre pour ce caporal de marine.


Après ces quelques secondes de repos, le caporal se releva, il avait la tête en sang signe que mon coup avait était dévastateur. Il brisa le mur de neige et me regarda, une lueur de folie dans le regard, la même lueur que j’avais moi. Il n’était finalement pas si différent de moi et plus je me battais contre lui, plus j’éprouvais un sentiment de respect et d’amitié envers lui, quand le combat sera finie, je pense que j’irais lui parle, qu’importe le gagnant, on ne se bat plus pour la victoire, mais pour l’amusement. Après s’être relevé, il s’adressa à moi sur un ton froid et fou, un ton que j’aimais bien :


« BAHHHHHHHH ! Tu pensais quand même pas me mettre « K.O » avec ce coup ? Tu es puissant je te l'accorde mais, il en faut plus beaucoup plus pour me mettre « H.S » ! D'ailleurs tu trouve pas qu'il fait un peu trop chaud ici ? J'aimerais bien un peu de...Fraîcheur ! »

« Je vais te montrer qui va aller retrouver les minettes de l’hôpital, je vais même t'y accompagner... Bon l'échauffement est finit on passe aux choses sérieuses... »



Son regard avait changé maintenant, il avait prit un aspect plus froid, plus violent, je me demandais vraiment ce qui aller ce passer et un sourire naquis sur mes lèvres, je l’attendais de pieds ferme, je ne le laisserais pas me battre si facilement que ça. Il s’éleva alors dans les airs, le temps changea, il devint plus doux avant de devenir froids, des nuages s’approchant du lieu du combat. Une fois en l’air, il envoya un poing de neige géant en ma direction, ce poing allait à une grande vitesse, elle se gelait peu à peu. Quand il arriva sur moi, il forma un grand cratère, moi au milieu. J’avais parer une partie des dégâts avec une des barres, mais elle y avait laissé sa peau, elle était désormais inutilisable et moi j’étais sonné.


Alors que j’étais dans ce cratère géant, je ne vis malheureusement pas arrivé vers moi le shuriken de glace que je prie de plein fouet, ce qui me mit presque Ko, les centaines de lames d’airs partant dans tous les sens blessant au passage les marins qui regardaient la scéen. Quand la fumée qui s’élevait du lieu de l’explosion commença à se dissiper, on pouvait me voir, au milieu du cratère à terre, espérant lentement :



J’avais mal, ma peau était brulée à de nombreux endroits et mes membres me faisait un mal de chien, je ne pouvais pas continué le combat dans cette position. Pourtant, malgré, mon état dramatique, je ne voulais pas m’avouer vaincu et me mettant alors à genoux, tout en crachant du sang, mon bras gauche devint noir, et prenant la dernière barre de métal qui avait était brisée donc taillé au bout, je me suis adressée à mon adversaire une aura prenant place autour de mon arme :


« Tu… Tu es vraiment un adversaire formidable Genjiro… j’ai pour toi un lien de respect et d’amitié … *crache du sang* Mais, Je ne peux m’avouer vaincu alors : ATTRAPE SI TU PEUX !! »


Dans un dernier élan de courage et de force, j’ai lancé le javelot entouré de cet aura bizarre vers le soldat, le javelot allé très rapidement et droit sur l’épaule droite de l’homme. J’avais un genou à terre et quoi qu’il se passe, c’était ma dernière action, mon corps ne pouvait me permettre de continué.


---------------------------------------------------------------------------------

TO BE CONTINUED




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam]

Revenir en haut Aller en bas

Neige au soleil : Le lion contre le blizzard ! [Combat FB PV Pandam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Royaume d'Alabasta-