AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[Flashback] Entrainement en territoire Pirate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate Dim 3 Fév - 16:17




J'étais maintenant sur west blue, on allait me mettre sous le commandement d'un certain colonel de la marine très réputé, mais avant ça j'avais besoin de vacances, enchaîné trop de mission m'avais vanné. En fait j'ai toujours eu une logique peu commune, j'avais décidé alors de me rendre à Las Camp, une des pires îles de toutes les blues pour quelqu'un bossant pour le gouvernement comme moi. Je suis peut-être kamikaze dans le genre, mais les ambiances underground et sauvages de ma jeunesse me manquer et après tout se serait un bon moyen de voir la mentalité de mes ennemis. Pis franchement, je n'ai pas une gueule de marine non plus se seras facile pour moi de rester là-bas sans que personne ce doute que je sois un caporal de la marine. Bref je pris alors un bateau dirigeait par des pêcheurs, ils me déposèrent rapidement et ils ne traînèrent pas dans le quoi. A peine arrivé que je voyais déjà l'ambiance, des mecs bourrés partout, des filles de joies et surtout des types passant à travers des fenêtres. JE SENS QUE SES VACANCES VONT ÊTRE TERRIBLE !!!

Sans perdre plus de temps à observer ce trou à rat répugnant, je me dirigeais alors vers la première auberge la plus proche, je poussai alors la porte de ce taudis d'alcoolos. Quand je rentrai alors le vacarme cessa et tous les regards étaient tournés vers moi. Je vois... Je me dirigeais alors vers le comptoir, je tapais deux fois sur la table, pour commander un arrache-gueule, c'était un de ses codes universel qui signifié au barman, « sert moi le truc le plus fort que tu as, je veux me soûler ». Il sortit alors une bouteille de derrière le comptoir et me mît un shooter devant moi. Je vidais alors le verre en une seule traite, puis je re-tapa sur le bois du comptoir, pour qui me ressert un autre brûle-gueule. Je recommençai cette opération une dizaine de fois et je sentais que le liquide commençait à me rendre euphorique et plus du tout lucide.
Après ses quelques verres je commandais à manger pour pouvoir cuver tranquillement. Le barman me servi du riz avec du boeuf séché, ainsi qu'un verre de saké pour faire passer le tout.

Voilà après quelques minutes, j'avais mangé et bu en m'en faire pété la panse. C'est à ce moment que les ennuis avaient commencé. Un type c'était approché de moi, il me vida alors un verre de bière sur la tête pendant que je dégustais ce fameux saké. Ma réaction fût immédiate, je lui mis un coup pied spécial « casse-noisette », le type s'écroula à terre en pleurant sa pauvre mère. C'est de sa faute aussi merde ! On ne provoque pas, même si je dois montrer l'exemple d'habitude, ici y a aucune autorité à part celle du plus fort. Je ne compris pas ce qu'il se passa après surement dû à mes nombreux verres que j'avais pris, mais après l'incident que je surnomme « l'avènement de casse-noisette », une baston générale se déclencha, les tabourets, les verres et les tables volèrent dans toute la pièce. Moi je réussi vite à me tirer de là, avant que se dégénèrent encore plus gravement, quel connard ce type aussi, je voulais juste me beurrer la poire tranquillement moi, rien de bien méchant.

Je décidai alors d'aller prendre l'air un peu dehors, histoire que le soleil me cogne sur la tête, je ne suis vraiment pas très lucide une fois alcoolisé. C'est que j'aperçus une nana, dans le genre HYPER canon. Je ne sais pas pourquoi ,mais je décidais alors de la suivre discrètement, je ne suis pas un pervers, mais je suis un homme, bourré qui plus est. Je la suivi avec la discrétion d'un orang outan faisant une danse nuptiale, elle entra alors dans une ruelle plutôt étroite, puis ce retourna vers moi. Merde je suis grillé, elle fait peur, elle semble vraiment contrarié que je la matte de cette façon, elle me plait de plus en plus ...
 



Dernière édition par Fujiiro Eishi le Dim 7 Juil - 9:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate Dim 3 Fév - 17:08


Tous les mêmes?"
«Je n'attendais pas grand chose de lui... J'ai été comblée.»

Mmmh! Cette odeur d'alcool, de pisse et de parfum mélangés, quel délice! Plaisir, alcool et passion, tout ce qu'il suffit pour rendre un homme heureux. Je fis habilement un pas sur le côté alors que le corps d'un homme s'étalait sur les pavés devant moi. Je sentais les regards des hommes sur les courbes de mon corps, ils étaient tellement peu propre que je ne leur rendais même pas leur regard, ils n'étaient pas l'homme que je cherchais. Ce dernier m'avait bien roulé! Dire que cela faisait deux mois que je le suivais à la trace! Je m'étais rapproché de lui jusqu'à n'être qu'a plus qu'une journée de lui. J'avais traversé West Blue de part et d'autre pour le trouver. Ma mission était de le surveiller pour le gouvernement car ce maudit pirate était peut être un possible futur Shishibukai et je devais donc juger s'il était capable de tenir ce rôle. Mais il ne m'avait même pas laisser approcher ce fils de mes deux. Je poussai un juron en repensant à cet échec. Je me retrouvai maintenant sur cette île, sans même savoir s'il s'y trouvait. Les seuls éléments que je possédais était son affiche de recherche, un morceau de papier relatant ses loisirs qui correspondaient à merveille avec l'ambiance de cette ville et un de ses chapeaux que j'avais récupéré sur l'île précédente. Il me savait à sa recherche mais son jeu du chat et de la souris commençait franchement à peser sur mes nerfs. Il était malin... mais je l'étais bien plus que lui! C'est de mon pas décidé que je passai devant une étrange auberge dans laquelle il semblait y avoir une ambiance aussi lugubre que dans la rue. Je vis même le pied d'une chaise traverser la fenêtre pour frapper un passant. Ce dernier, furieux décida de rendre l'objet à son propriétaire. Un sourire éclaira mes lèvres, c'était un trop beau jour pour laisser le cafard m'envahir, cette mission n'était pas plus embêtante qu'une autre et au moins, je n'avais pas à tuer.

Je ralentis le pas en voyant un vieil homme pas très frais sur le sol. Il me fallait des renseignements, autant demander à quelqu'un qui vivait en ces lieux, car je savais qu'un bon nombre de touristes aimaient passer du bon temps sur l'île de Dionysos, mais ceux-ci ne serait pas vraiment au courant des personnes présentent sur l'île. Je m'agenouillai auprès de l'homme en redressant comme je pouvais sa silhouette avachie. Le vieillard daigna fixer ses yeux hagards sur moi, une lueur de raison s'alluma au bout d'un certain moment dans le fond de ses yeux. Je lui souris aimablement en le saluant. Il me répondit d'un hochement de tête, tâtant le sol de sa main comme s'il cherchait quelque chose. Découvrant une bouteille à ses côtés, je la lui remis et attendis qu'il but. Je m'assis à ses côtés alors qu'ayant bu son soul, mon compagnon me tendis sa bouteille avec un grognement. Je le remercie et bue de son étrange breuvage senteur vanille qui n'était autre qu'un mélange de Rhum et j'en déduis, de vanille. Lorsque la liqueur passa le long de ma gorge, je sentis le rouge me venir aux lèvres, c'était bon, et cela faisait longtemps que je n'avais pas bu. Alors que la douce chaleur de l'alcool se répandait dans mon corps, je pris la parole:

" Dites vieil homme... Je suis à la recherche d'une raclure qui serait peut être passé sur l'île, vous pensez pouvoir me renseigner?"

Le vieillard ne répondit que d'un grognement et changea de position. Je continuai à lui parler en lui disant ce que je savais sur mon homme. Lorsque j'eus finis de lui exposer mon faible savoir, mon compagnon me fit savoir qu'il ne connaissait pas tous les vilains de l'île, surtout s'ils étaient nouveaux, et que je ferais mieux de me renseigner autre part, suite à quoi, il me dit de le laisser mourir en paix. Je lui tapotai l'épaule et me levais, la bouteille toujours en main. Je n'étais donc toujours pas avancée. Je bus encore une gorgée de la liqueur, elle me plaisait réellement, et voyant que le bonhomme m'avait déjà oublié, je la gardai en reprenant mon errance. Il y avait bien quelqu'un sur cette île qui pourrait me renseigner... Perdue dans mes pensées, je finis cependant par sentir sa présence. Il possedait une véritable aura et lorsque je me retournai, ce ne fut que pour voir un homme-singe qui me suivait en ne marchant pas droit et en me reluquant d'une façon on ne peut plus obscène. Je m’arrêtai et le fixai. Il ne semblai pas plus dangereux que ça, juste un homme comme tant d'autre ayant trop bu et étant en rûte. Mais celui-là me suivait, et je n'aimai pas spécialement être filée.  Un sourire en coin apparut sur mon visage, je bus une autre gorgée de la liqueur, à mon plus grand regret, il n'y en aurait pas beaucoup d'autres. Comment lui faire sagement abandonner ses illusions efficacement?

Je m'approchai de ma démarche féline de l'homme. Il était physiquement pas mal si on oubliait ses vêtements tachés. Ses cheveux en bataille, une petite barbe mal entretenue, une allure nonchalante, et aussi une attitude animale. Il avait tout pour être un pirate, ce que je déduisis, puisque nous nous trouvions sur une île fréquentée à, à peu près 99% de ces spécimens. J'effectuai un rapide Soru, par ce geste, je ne voulais pas vraiment faire l'étendue de mon pouvoir, non, juste impressionner ma victime. Je ne risquais pas grand chose, cette technique était secrète et peu de gens en connaissait l'existence, je ne risquai donc pas de dévoiler mon statut d'agent du gouvernement. Me retrouvant à un pas de l'homme, je tendis ma main vers son visage et lui pris son menton, mes yeux dans les siens:

" Vous cherchez quelque chose?




Dernière édition par Ellana Shiwara le Lun 16 Fév - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate Sam 9 Fév - 22:43



L’Assassin au 90 F





Elle m'avait clairement grillé, mais étrangement elle ne semblait pas plus surprise que ça, je ne suis surement pas le premier à la regarder et je ne serais pas le dernier non plus avant de nombreuses années. Je la fixai en ne disant aucun mot. Elle bu alors quelques gorgés de sa bouteille, elle se dirigea alors vers moi avec une grâce digne d'un guépard. Puis soudain elle disparût en rien de temps, enfin non en réalité elle s'était déplacée plus rapidement que mes pupilles le font. C'était le Soru, l'art martial ultime du Gouvernement mondial, même chez la marine il était rare, cependant mon père adoptif lui maîtrisait tous les pouvoirs.

J'eu à peine le temps de dégainer mon couteau à l'extrémité de mon fourreau, qu'elle me prit le menton, elle était alors à un pas de moi et son aura de meurtrière m'écrasait clairement, bien qu'étrangement je ne sentais aucune attention hostile, c'était juste sa présence habituelle. Je me perdis alors quelques instants dans ses yeux azur, mais mon regard fût vite captivé par autre chose de bien plus intéressant, son décolleté provocateur. Putain, elle veut te buter et toi tu lui mattes les nibards, je suis vraiment con.

« Vous cherchez quelque chose? »

Je pointais alors mon poignard vers son foie, j'appuyais ma pointe sur sa peau délicatement pour ne pas la faire perdre la moindre goute de sang, mais si elle se montre hostile je n'hésiterais pas, bien que je n'avais jamais vu un soru de ce niveau.

« Eh bien que fait un agent du Cp9 ici. Surement pas en vacance hein ? Moi si, je suis de la marine, libre à vous de me croire ou pas Assassin, mais j’avais d’autres projets que faire une baston entre sections du Gouvernement mondial. »

Elle lâcha prise et je rengainais mon poignard. Je pus m'empêchais de rire à cette rencontre, même dans le pire des troue du cul du monde, repère de poivrot et de barjos dégénéré, il y avait toujours quelqu'un pour me rappeler mon boulot. Son soru était vraiment rapide, peut être qu'elle acceptera de me l'enseigner, mon père avait bien essayé, mais à vrai dire il me collait des pains à chaque fois que je me loupais, à la centième droite dans ma poire je m'étais résigné et j'avais abandonné. La jeune femme ne disait rien. Pas étonnant, les agents et leur saloperie de silence énigmatique. La plupart des gens trouvent cela inquiétant, personnellement je trouve ça juste super chiant.

« Pouvez vous m’apprendre deux trois trucs comme le soru ? »

Je restais alors devant elle j'étais prêt à dégainer, je savais que le cp9 n'hésitait pas à tuer certains marines s'il devenait gênant, je ne pouvais pas crever comme une bouse ici, j'avais des choses à faire, des gens à revoir. Grandline puis le Nouveau Monde, toutes capacités et pouvoirs étaient bon à prendre surtout que la nouvelle génération de pirate n'est pas vraiment tendre et amicale avec les uniformes de la marine.

Bien que personnellement j'en porte pas, j'en étais convaincu je devais apprendre le Soru quoi qu'il arrive par la suite, si ce n'était pas maintenant une autre occasion se représenteras surement, je l'espère ...












Dernière édition par James Marshall le Lun 11 Fév - 9:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate Dim 10 Fév - 16:27


Tous les mêmes?"
«Je n'attendais pas grand chose de lui... J'ai été comblée.»


L'homme avait dégainé un couteau et alors que je m'adressai à lui, je le vis me reluquer la poitrine. Il plaça son poignard contre ma peau sans que je ne sentisse pour autant une quelconque envie meurtrière dans ce geste. Il n'avait pas eu l'air plus surprit que ça de ma technique, mais je mis ça sur le compte de l'ivresse, je me trompais...

"« Eh bien que fait un agent du Cp9 ici. Surement pas en vacance hein ? Moi si, je suis de la marine, libre à vous de me croire ou pas Assassin, mais j’avais d’autres projets que faire une baston entre sections du Gouvernement mondial. »

Mes yeux montrèrent de la surprise et j’eus un mouvement de recul malgré moi et je lui lâchai le menton. J'étais d'un habituel chanceuse mais là, que sur les milliers d’habitants de l'île, je tombe sur le seul marine au courant de l'existence des Cp9?! ça me révoltai! Je pris une moue dépité et dégouté sur mon visage en susurrant:

" Pas de pot! Il doit bien y avoir un seul marine sur l'île et c'est bien évidemment sur lui que je tombe! Mais tu sais chéri... Je pourrais bien te tuer pour avoir percer mon secret!"

Ces paroles n'étaient en aucun cas une menace, c'était de ma faute après tout si j'avais effectué un Soru en présence d'un individu. Mais alors que je les disais un sourire charmeur était apparus sur mon visage, je ne voulais pas qu'il me prenne à la légère sous le sois disant prétexte qu'il avait découvert de quel camp j'étais et qu'il se prenne pour plus doué qu'il ne l'étais. J'avais croisé mes bras et mes yeux étaient fixés dans les siens lorsqu'il reprit la parole:

« Pouvez vous m’apprendre deux trois trucs comme le soru ? »

J'y crois pas... Il voulait que je lui enseigne mon art maintenant. Je ne réagis pas tout de suite, mais je le sentais près à réagir, quel était son potentiel? Je ne dis rien, laissant mes bras tomber le long de mon corps. Puis, d'un mouvement rapide et efficace, je dégainais une dague et l'envoyai dans la face de l'homme. Je ne savais pas ce qu'il savait sur les Cp9, mais il devait savoir qu'il ne serait pas aussi facile de m'acheter, et à vrai dire, je n'avais aucune envie de jouer les professeurs. Je n'attendis pas de savoir ce qu'il advint de mon poignard, mais je lui tournai le dos et partis, peut être que je reverrai son cas selon son attitude, mais ça n'allait pas être aussi facile pour lui. Et puis, quelque chose me retint, et si je m'amusai un peu? Faisant mine de continuer ma marche, je préparai mon coup. Je cherchai dans ma sacoche ce qu'il me fallait. L'hydro dial que je m'étais procuré lors de ma rencontre avec Wakar. Sa forme était particulière et je le trouvai facilement, et si nous allions rendre les idées clairs à mon peut être futur élève. Un sourire narquois apparus sur mon visage. J'étais prête.

J'effectuai un Geppou, me retrouvant dans les airs, je plongeais au sol en me retournant et fis le plus rapide Soru que je n'avais jamais fais. je me retrouvai en l'instant d'une poignée de millième de seconde face au marine, et en tendant à peine le bras, appuyai sur le dial qui était positionné de telle façon à s’ouvrir sur l'homme. Il allait être content, un véritable jet d'eau s'abattit sur lui. Mon sourire toujours aux lèvres, je le laissai couler un certains temps avant de faire marche arrière et, une main sur les hanches lui dire:

" Eh bien compagnon, maintenant que te voilà d'une certaine propreté, je te propose quelque chose. Tu vas passer deux épreuves avant que je sache si tu me conviens ou pas. Pour commencer nous allons faire une course. Le but est simple, aller chercher un objet intéressant et revenir ici, ensuite, tu vas devoir me dire quelque chose qui retienne mon attention.

A vrai dire, c'est dans les moments comme ça que je me sens puissante. Ceux ou je donne des consignes aussi louches qu'un petit pois dans un gâteau au prune. Je lui fis un clin d’œil et comptai jusqu'à trois avant de crier, "Parti!". Je fis mine de sauter sur le toit du bâtiment. Une fois assise sur les tuiles, je me couchais en regardant le ciel. Je n'attendais rien de spécial. Je voulais juste voir son esprit créatif, et s'il était sympa ou pas. Je m'étais demandé comment vérifier qu'il s'agissait bien d'un marine, mais en faite, peu m'importait...







Dernière édition par Ellana Shiwara le Lun 16 Fév - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate Dim 17 Fév - 11:41



LES DRAPEAUX PIRATES





Soudain une dague bondit en direction de ma poire, je la déviai d'un geste vif et rapide avec mon propre poignard. C'était mais ça manquait clairement de conviction. Puis elle revenu sur ses pas en effectuant un geppou suivi d'un soru incroyable, ensuite je ne compris pas trop ce qui se passa. Je fus éjecté au sol par un jet d'eau puissant sortant d'un étrange coquillage. J'étais trempé jusqu'aux os, elle du genre joueuse, d'habitude ça me plait quand la nana en face essaye pas de te buter où de te blesser.


« Eh bien compagnon, maintenant que te voilà d'une certaine propreté, je te propose quelque chose. Tu vas passer deux épreuves avant que je sache si tu me conviens ou pas. Pour commencer nous allons faire une course. Le but est simple, aller chercher un objet intéressant et revenir ici, ensuite, tu vas devoir me dire quelque chose qui retienne mon attention.»


Une chose qui retienne son attention ? Je vais lui dire moi, on est plus en maternelle, elle a onze d'âge mental ou quoi ? On va faire quoi après, de la corde à sauter, la marelle peut être ? Elle commençait à me gonfler. Puis elle disparût, encore... Elle veut jouer hein ? Eh bien jouons. J'espère qu'elle aime s'amuser aux gendarmes et au voleurs. Je suis du genre rancunier, la dague puis la douche froide ne faut pas déconné non plus. Je ne la suivis pas, je suppose qu'elle aimé avoir le contrôle de la situation, je suis imprévisible, peut importe ce qu'elle avait prévu, elle va devoir se mouiller . Je ne suis pas suicidaire, j'aime jouer avec le feu.

Je partis alors dans la direction du port. Il y avait de nombreux navires pirates ici. Je savais ce que j'allais lui ramener, de jolis étendards pirates. Ils vont surement péter un plomb et se mettre à ma poursuite. Les navires n'étaient pas occupés pour la plupart, ils étaient tous beurré ou proche du coma éthylique. Je rentrai alors dans le premier navire sans trop de difficultés, je montai rapidement jusqu'au mât puis je décrochai leur drapeau, je renouvelai cette opération trois fois, j'aurais pu en avoir plus si on m'avait pas grillé sur le dernier bateau.

Les autres pirates ne mirent pas longtemps à comprendre que j'avais leurs si précieux étendards à tête de morts. Mon but était qu'ils me poursuivent, mais à vrai j'avais un peu trop réussi mon coup. Il avait une soixantaine de pirates de bas étages me poursuivant dans toute la ville. Ils visaient comme des pieds et loupèrent presque tout le temps. Seule une balle frôla mon mollet. J'arrivais alors près de l'endroit où L'assassin m'avait aspergée, il y avait encore une flaque sur le sol.

Je m'agrippais alors aux chenaux un peu comme un singe, j'avais repéré une de ses jambes dépassant du toit. Elle était allongée sur les tuiles. Je lui lança alors les drapeaux en toile appartenant aux pirates.

« Voilà, c'est cadeau, ainsi que les trentaines de malfrats à qui appartiennent ses drapeaux. Vous voulez une chose intéressante hein ? Je pense que vous êtes aussi forte voir plus balèze que ce type aux yeux rouges et que comme tous les agents, vous êtes une véritable emmerdeuse. »

Les pirates finirent par grimper sur le toit également, je tirai mon épée du fourreau, puis commença alors à la faire tournoyer rapidement autour de ma tête.

Spoiler:
 

Un disque coupant de deux mètres de diamètre se dirigea rapidement vers les pirates, la première vague de bandits furent éjecter et s'écroulèrent au sol dix mètres plus bas. Le combat pouvais commencer.








Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate Dim 17 Fév - 16:28

Tous les mêmes?"
«Je n'attendais pas grand chose de lui... J'ai été comblée.»


Il avait été rapide. Bon, je lui avait envoyé la dague avec peu de convictions, mais alors que j'avais enchainé des pas qu'il n'était pas censé connaitre, ses sourcils n'avaient même pas bronché. J'attendis plus longtemps que prévu, mais ça ne me gênait il faisait bon, et j'aimai le soleil sur ma peau. J'en profitai donc pleinement, du moins jusqu'à ce qu'un étrange bruit parvienne à mes oreilles, qu'un geste perturba l'air à mes côtés et que quelque chose vint coupé mes rapport avec l'astre solaire. C'est alors que j'ouvris les yeux, plusieurs drapeaux vinrent recouvrir mon corps, ils étaient noirs, et je sus sans mal qu'il s'agissait la des insignes de pirates. Je jetais un coup d’œil au sois disant marine, qui me le rendis avec une étincelle insolente dans le fond des yeux.


« Voilà, c'est cadeau, ainsi que les trentaines de malfrats à qui appartiennent ses drapeaux. Vous voulez une chose intéressante hein ? Je pense que vous êtes aussi forte voir plus balèze que ce type aux yeux rouges et que comme tous les agents, vous êtes une véritable emmerdeuse. »


Il faisait le malin en plus? Les seules raisons qui me venaient à l'esprit pour lesquelles il avait récupéré ces drapeaux étaient qu'il voulait m'impressionner, qu'il aimait les embrouilles et qu'il n'était pas si flemmard que ça. Il est vrai que voler des drapeaux pouvait s’avérer dangereux, et qu'il fallait donc avoir du courage. Mais en contre partie, il fallait s'attendre à avoir des problèmes avec les propriétaires des étendards, leur drapeau était après tout, leur statut dans notre société et donc, si on leur volait, il fallait sois disant laver l'honneur en le récupérant. Mais pouvait on parler d'honneur pour ces énergumènes? Restait la question de la flemmardise, en effet, cette homme avait fait le chemin jusqu'au port, était revenu avec plusieurs drapeaux, seulement pour rapporter un "objet" qui aurait très bien pu être la statut du Bouddha à deux pas d'ici ou la chaussure abandonnée qu'il y avait dans la rue... Mais bon, les étendards entraient dans la catégorie "intéressant". Je me redressai en regardant rêveusement la soixantaine d'homme qui s'approchait en criant et en nous montrant du doigt.

Je me levai en pliant soigneusement les drapeaux et répondis à l'homme qui était dorénavant mon élève en souriant.

" Première étape réussie avec un certain succès... Je vous déclare donc accepté dans mon institut. De plus vous vous êtes montré très perspicace, vous allez pouvoir directement passer à la première leçon.

J'avais ma petite idée en tête. Nous avions tous notre façon d'apprendre le Rokushiki. Eh bien ce jeune homme allais se débrouiller pour la trouver, bien que j'allai un peu l'aider. Les pirates déjà grimpaient sur le toit, je passai les morceaux de drap noir sous mon bras et reculai légèrement. Je vis mon élève préparer une attaque, et découvris ainsi qu'il était sabreur. Son attaque fut efficace et nous débarrassa d'une poignée d'homme qui firent un joli plongeon vers le sol. Un sourire ironique apparus sur mon visage alors que je m'approchai vivement de mon compagnon, je glissai mes bras autour de ses poignets en le poussant à lâcher sa lame et me la donner, je plongeais mon regard dans le sien et dis avec un ton sonnant de ruse:

" Allons jeune coq, mets donc tes serres de coté et sers toi de tes jambes, je veux voir de quoi elles sont capables"

Je glissai ma main sur son épaule comme pour lui donner l'impulsion d'y aller et me tins un peu à l'écart derriere lui. Le Soru se basait sur les jambes, et il fallait de bonnes conditions pour être capable d'essayer de le maitriser. J'avais moi même galérer un bon bout de temps avant d'effectuer mon premier, mais c'était maintenant celle que je maitrisai le mieux. La vitesse rivalise bien souvent avec la force brute. Je m'agenouillai en regardant comment se débrouillait le jeune homme. Mais un pirate, qui l'avait soigneusement contourné de loin s'était rapproché de moi, il devait penser qu'une jeune femme ne représentait aucun danger. Je le regardai avancer vers moi avec la grâce d'un chat à trois pattes. Lorsqu'il tendit la main vers moi en prononçant des paroles inutiles, je le fixai toujours avec ce regard moqueur, et il eut à peine le temps d'effleurer l'étoffe de son précieux étendard que je bondis en arrière. Sur de lui, le pirate se reprit et sauta sur moi, ou du moins, à l'endroit ou je me trouvai juste avant, et il se cassa les dents sur les tuiles. lorsqu'il se releva en crachant rageusement, je l'attendais les bras croisés à deux pas de lui. Mais cette fois ci, je ne lui laissais même pas le temps d'effectuer un pas vers moi, il s'écroula sur le sol, une dague finement planté entre les deux yeux.

Il ne semblait pas y avoir d'autres pirates ayant envie de tenter leur chance avec moi, c'est pourquoi mon attention revint sur James, en avait-il finit?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate Ven 22 Fév - 8:56



Entrainement en territoire Pirate

Un combat perché




«Allons jeune coq, mets donc tes serres de coté et sers toi de tes jambes, je veux voir de quoi elles sont capables »

Elle s'approchait de moi et attrapa la garde de mon sabre et elle me poussa légèrement vers l'avant, elle resta en retrait, elle voulait voir si je savais me débrouiller sans mon arme, contre des types de genres je ne pense pas que ce soit un problème. Je m'approchais du premier type je lui flanquai alors un premier coup pied en plein visage, il s'écroula alors lourdement sur les tuiles du toit ou l'affrontement ce déroulait.

Un second type tenta de me couper la tête avec sa hache, un coup horizontale assez lent mais puissant, ma tête aurait surement roulé si je ne m'étais pas accroupi. Je ripostais alors avec un de mes techniques de Kendo Champuru qui était un style de combat utilisant principalement les pieds pour riposter. Mon pied parti du sol pour atterrir sou le menton de mon adversaire, le pauvre bougre vola comme après avoir reçu un uppercut d'un géant, il tomba alors dans un des groupes de pirates qui voulaient monter sur le toit.

# Fly Kick

Les autres partir, je m'en doutais un peu c'était des couards, ils attaquent en groupe pour être sur d'avoir l'honneur de la victoire, mais une fois que j'avais choisi stratégiquement les deux capitaines des équipages et je les avais sévèrement tabassé, il n'y a plus personne pour faire les malins ! C'est pitoyables, ils n'ont vraiment aucun honneur, c'est tellement déconcertant, je les comprends vraiment trop bien ses déchets de la société.
Je m'approchais alors de « miss-gros-poumons », sans dire un mot j'arrachai mon sabre de son emprise. Je remis ma lame dans son fourreau de mon dos. Je m'approchais alors de mon prof par intérim.

« Vous avez beau être super mignonne et surement plus forte que moi de bien des manières ne touchez plus a MON sabre ... »

puis après quelques instants de silence je repris la parole

« Bien, sensei que fessons nous maintenant ? Vous avez vu que je sais utiliser mes jambes pour marcher, courir et me battre. Je pense qu'il serait judicieux de partir d'ici, bien que joué à chat perché me dérange pas, c'est un des seuls jeux auxquelles j'ai toujours été bon. »

Tout en parlant je roulai une cigarette euphorisante, une fois terminé, je sortis mon briquet et l'alluma. Je tirai dessus et il en sorti une épaisse fumée blanche, je sentis alors les bienfaits relaxant faire effets rapidement, cette herbe magique m'avais toujours permis de voir plus clair, d'analyser les choses de façon assidu et philosophique, même si des fois je pouvais aussi discuter avec des hippocantes volants de couleur fluo. Je continuais de fumer tout en attendant la suite du programme que mon nouveau sensei avait prévu pour moi.









détail attaque Fly Kick:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate Dim 24 Fév - 17:28

Tous les mêmes?"
«Je n'attendais pas grand chose de lui... J'ai été comblée.»

J'eus le plaisir d'assister à la réplique de James lorsque l'un de ses adversaires tenta de découper son crâne en deux. Je ne m'étais pas trompé, ce garçon avait un véritable potentiel, sa vitesse loin d'être démesurée était cependant à un si haut degré affuté que son adversaire le perdit complétement de vue. En faite, il fut complétement perdu, et son sentiment s'accentua lorsqu'il se retrouva en mode pigeon dans les airs pour s'affaler lourdement quelques mètres plus bas. Moui, c'était plutôt bien joué. James, il avait joliment évité le coup et adroitement répliqué avec un jolie coup de pieds. Mais son coup était loin d'être l'un de ceux qu'on nous apprends dans le Cp9, en effet, nous chacun de nos gestes sont calculés au doigts près ce qui n'était pas le cas du marine. Lui, son attaque bien qu'efficace manquait de subtilité, mais je trouvai que ce style convenait à merveille avec son regard rebelle et ses cheveux paillassons, oui c'est cela, un style nature, ou la perfection n'est pas de mise.

Mais cela était loin d'être insuffisant pour parvenir à contrôler le Soru, non, je pensais même qu'il le maitriserait incroyablement vite. Je n'eus pas l'occasion de le voir à l'ouvrage une fois de plus. En effet, les pirates, dignes de leur renommée, partirent la queue entre les jambes en voyant leurs capitaines être aussi rapidement mit au tapis. Le marine se tourna alors vers moi, victorieux, il prit presque rageusement son sabre que je tenais en me faisait remarquer que j'étais super mignonne, bon et que je devais plus faire ça non plus. Je lui répondis d'un sourire on ne peut plus angélique alors qu'il poursuivait.

« Bien, sensei que faisons nous maintenant ? Vous avez vu que je sais utiliser mes jambes pour marcher, courir et me battre. Je pense qu'il serait judicieux de partir d'ici, bien que jouer à chat perché me dérange pas, c'est un des seuls jeux auxquelles j'ai toujours été bon. »

Ah oui, il fallait que je lui serve de professeur maintenant. Je le fixai quelques instants plongée dans mes pensées. J'aimais pas spécialement enseigner, en faite je n'avais pas la patience nécessaire pour cela. Et puis... comment j'allai bien pouvoir faire moi? Les paroles du jeune homme me revinrent à l'esprit, jouer au chat... Mais quelle idée attrayante. Un éclaire de malice apparut dans mes yeux et je lui répondis enfin:

" Oui en effet, tu sais plutôt bien te servir de tes jambes. Et tu sais quoi, je pense qu'il ne te manque pas grand chose pour réussir un Soru. Mais ça, tu vas devoir le trouver tout seul, notre prochain objectif est le suivant, suis moi et tiens la cadence."

Une simple course n'allait pas suffire... il manquait quelque chose. Puis me vint en mémoire une des explications que j'avais donné à une dénommée Eight, et décidai de la remanier afin de la donner à James:

"Bon, tu dois être au courant qu'une simple course ne va pas t'apprendre la vie. Déjà, je vais tenter de t’éclaircir sur ce qu'est le "Rokushiki". Ces techniques sont toutes reliées par un même éléments qui explique que lorsqu'on en maitrise une, avec de l'entrainement on peut maitriser les autres. Cet élément est en rapport avec l’énergie intérieur. Tu n'en maitrise pas encore mais bientôt tu sauras à quel point elles sont uniques et pourtant semblables. Pour les maitriser, tu ne dois pas hésiter, ce qui pour ton cas, ne devrait pas être trop dure. Ton souffle doit être posé et sure. Nous allons agir en plusieurs étapes. Pour commencer, on ne quitteras pas l'arène qui est délimité par le toit, tu vas juste regarder du plus attentivement que tu peux mon application du Soru. Tu me donneras alors l'élément remarqué qui a différencié mon déplacement à une simple course. Fais gaffe je te montrerais pas une deuxième fois par contre, je préfère encore passer la journée dans un de ces lugubres bar que de rester ici jusqu'à ce soir. Bref, une fois que tu auras capté ce que je veux que tu remarque, tu me le diras, puis t'essaieras. Si t'y arrive je t'appelle dieu, sinon, on avisera. C'est partit."

Je lui jetai un clin d’œil entendu et m'éloignai légèrement de lui. Le regardant dans les yeux, mon pieds gauche se mit à faire des mouvements rapides de haut en bas, comme si j'en frappai le sol. Dix fois, il suffisait de dix fois pour réussir le Soru. Bien sure, il ne s'agissait pas là de simples coups de pieds, l'air prenait une part énorme dans la réussite d'une telle technique. Ce n'était pas le sol que l'on visait, mais l'air autour qui allait nous donner l’énergie nécessaire. Une fois mes dix coups accomplis, je disparu, littéralement. Je savais qu'au début, il était difficile de calculer sa trajectoire, mais moi cela faisait plusieurs années que j'y travaillais, et j'étais fière de montrer l'étendue de mes capacités, c'est pourquoi, je me retrouvai dans le dos de James un sourire énigmatique sur le visage. Je ne me faisais pas d'illusion, il devait avoir compris la "base" de ce mouvement qui était en faite les dix coups de pieds. Mais passer de la théorie à la pratique était tout autre chose, j'étais curieuse de savoir comment il allait s'en sortir.

Il était pratiquement impossible qu'il réussisse du premier coups, mais j'avais déjà une autre idée en tête pour la suite de mon cours.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate Lun 4 Mar - 10:34



Entrainement en territoire Pirate

Le début de l'entrainement





« Oui en effet, tu sais plutôt bien te servir de tes jambes. Et tu sais quoi, je pense qu'il ne te manque pas grand chose pour réussir un Soru. Mais ça, tu vas devoir le trouver tout seul, notre prochain objectif est le suivant, suis moi et tiens la cadence.»

Bon, tu dois être au courant qu'une simple course ne va pas t'apprendre la vie. Déjà, je vais tenter de t’éclaircir sur ce qu'est le "Rokushiki". Ces techniques sont toutes reliées par un même élément qui explique que lorsqu'on en maitrise une, avec de l'entrainement on peut maitriser les autres. Cet élément est en rapport avec l’énergie intérieur. Tu n'en maitrise pas encore mais bientôt tu sauras à quel point elles sont uniques et pourtant semblables. Pour les maitriser, tu ne dois pas hésiter, ce qui pour ton cas, ne devrait pas être trop dure. Ton souffle doit être posé et sure. Nous allons agir en plusieurs étapes. Pour commencer, on ne quittera pas l'arène qui est délimité par le toit, tu vas juste regarder du plus attentivement que tu peux mon application du Soru. Tu me donneras alors l'élément remarqué qui a différencié mon déplacement à une simple course. Fais gaffe je te montrerais pas une deuxième fois par contre, je préfère encore passer la journée dans un de ces lugubres bar que de rester ici jusqu'à ce soir. Bref, une fois que tu auras capté ce que je veux que tu remarque, tu me le diras, puis t'essaieras. Si t'y arrive je t'appelle dieu, sinon, on avisera. C'est partit.»


Je connaissais le principe du soru, la théorie je la maîtrisais, mais c'est la pratique qui n'allait pas, mais bon il fallait donner des coups pieds puissant et rapide, je pouvais toujours essayer. Je montai alors mon genou, puis je le rebattu rapidement sur le sol plusieurs fois. Le résultat ne fût pas du tout concluant, je fracassai juste les tuiles sous mes getas. La Cp9 me montra alors sa démonstration extrêmement rapide de son soru, elle maîtrisait parfaitement, c'était un soru d'un niveau que j'avais rarement vu à l'oeuvre. Puis je me fis une analyse sur ce que j'avais vu. Plus que la puissance il fallait de la précision. La compression de l'air sous les pieds étaient clairement la clé pour le soru. Je vois, il compressait l'air à un même point sous ses pieds. Cela me rappelait un peu la manière dont j’avais de créer mes lames d'air avec mon sabre, sauf que la ce n'est pas une matière dure comme de l'acier, mais mes jambes.


Je décidais de procéder autrement, je pris alors une tuile en craie et je fis une grosse croix sur le toit où on était. Je devais me concentrer sur ce point-là. Ensuite il faut que mes pieds soient aussi dur que l'acier, pour que la pénétration dans l'air soit aussi efficace qu'avec une lame en acier. Je contractais le muscle de mon mollet au maximum à m'en faire péter les veines. Je décidais également d'enlever mes chaussures. Je donnais alors un coup pied à l'essai, je m'arrêtai alors à quelques millimètres du sol, une petite onde de choc se produit alors. Je vois, il semble que je sois sur la bonne voie, bien essayons de nouveau alors, je donnai alors dix coups pieds similaire au précédent. Je sentis comme une impulsion qui me propulsa en avant, j'avais réussi ! Sauf que mon soru me propulsa en dehors de la zone que mon sensei m'avait délimité. Je tombais du toit et je me rattrapais in-extremis au chéneau, la chute aurait été surement fatales. Je me hissais de nouveau sur le toit, cela m'avais fatigué, plus que ce que j'imaginais.


« J'aurais besoin de conseils. En fait moi mon nom c'est James Marshall, enfin Caporal Marshall, je n'ai pas vraiment les rudiments des bonnes manières, mais j'aimerais vous connaitre un peu plus, sans mauvaise arrière pensé, bien sûr, mais cela vous dérangerez de descendre de là ? Je commence à avoir soif, vous pouvais peut-être me conseillez autour du verre non ? »


A vrai dire le soleil se couchait, j'avais faim et soif, on voyait presque plus rien et rester sur ce toit attirer trop l'attention dans ce genre d'île ... Et puis les types que j'avais assommés pouvais revenir avec plus de renforts.










HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate Dim 10 Mar - 19:13

Tous les mêmes?"
«Je n'attendais pas grand chose de lui... J'ai été comblée.»


Alors que je venais d'effectuer mon Soru, je vis le regard de l'homme changer du tout au tout. Son visage prit l'expression d'une forte concentration, il réfléchissait tellement que je pouvais presque voir les rouages de son esprit tourner dans la brume de sa conscience. Il analysait, cherchait ce qu'il devait trouver. Et puis, il bougea. Je ne m'y attendais pas et il me fis sursauter, surtout que son regard s'était transformé. Il avait trouvé quelque chose, maintenant, il ne suffisait que d'une seule chose, voir si ça marchait. Ce que l'homme fit sans hésitation. Il fit à l'aide d'une craie une trace blanche sur le sol et, ôtant ses chaussures se plaça sur la croix. Il essaya. D'un coup de pied d'abord, je sus qu'il avait trouvé. Mettant l'impulsion nécessaire, sans pour autant toucher le sol, il lui suffirait de reproduire semblablement dix coups et le tour était joué.

Bien évidemment, c'est ce qu'il fit. Et pour la première fois, il effectua un Soru. Celui-ci était incertain, plutôt lent pour moi qui en avait fait tant, et pas du tout contrôlé car, en un éclair, l'homme se retrouva éjecté du toit. Il avait réussi! Sa technique n'était bien sure qu'inutile pour le moment ou plutôt, dangereuse pour lui même, mais il avait réussi! Et c'est avec un sifflement admiratif que j’accueillis le jeune homme qui, un déboussolé remontait sur le toit.

"« J'aurais besoin de conseils. En fait moi mon nom c'est James Marshall, enfin Caporal Marshall, je n'ai pas vraiment les rudiments des bonnes manières, mais j'aimerais vous connaitre un peu plus, sans mauvaise arrière pensé, bien sûr, mais cela vous dérangerez de descendre de là ? Je commence à avoir soif, vous pouvez peut-être me conseiller autour d'un verre non ? »

Je lui souris aimablement et entrepris de descendre en lui répondant.

" Enchanté, moi c'est Lana, juste Lana pour toi. Désolé si ça te gène que je te tutoies aussi familièrement mais t'es mon élèves alors je n'accepterais aucune plainte sur ce sujet, comme sur les autres d'ailleurs. J'allai justement proposer la même chose, allons prendre un verre.

Je sautai du toit et me rattrapai sur le sol, atterrissant malencontreusement sur le corps d'un des pirates qui, dans un hoquet, ressombra sans hésitation dans un sommeil de plomb. J’ôtais mes pieds de son dos en m'excusant aimablement et, aux côtés de James me dirigeai vers le bar le plus près. Au bout de quelques pas, je repris la parole.

" Ah et en faite, bien joué pour le Soru! Pas mal pour un débutant. Maintenant, il ne te manque plus que de l'entrainement et tu arriveras sans peine à faire de cette technique ta force. Bon, pour tout t'avouer, je sais pas exactement comment t'aider pour progresser maintenant, mais j'ai quelques idées... La première chose qu'on va faire, c'est boire un coup! Pour le reste, on verra plus tard.

En entrant dans le bar, je m'assis à l'une des tables de libre. Puis, commandant un rhum au serveur qui venait, je laissai à James le temps de choisir ce qu'il voulait. Notre prochaine étape allait de travailler la trajectoire de son Soru. Il apprendra tout seul avec le temps de gérer la puissance et le reste. Mais la trajectoire était le plus difficile à maitriser. Je pensais donc profiter de l'obscurité qui arrivait pour un entrainement spécial. En effet... S'il ne voyait rien, il lui serait difficile de savoir ou aller. Mais si, il ne voyait qu'une petite loupiote... Il lui suffirait de se concentrer dessus. C'était quelque chose que je n'avais jamais fais et ne savais pas si cela allait fonctionner. Mais au pire, il me restait la possibilité des yeux bandés, de la corde à sauté, des morceaux de verre sur le sol et de mes poignards. Je voulais justement m'entrainer aux tirs...









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate Dim 24 Mar - 14:54



Entrainement en territoire Pirate

La fin écourtée de l'entrainement




" Ah et en faite, bien joué pour le Soru! Pas mal pour un débutant. Maintenant, il ne te manque plus que de l'entrainement et tu arriveras sans peine à faire de cette technique ta force. Bon, pour tout t'avouer, je ne sais pas exactement comment t'aider pour progresser maintenant, mais j'ai quelques idées... La première chose qu'on va faire, c'est boire un coup! Pour le reste, on verra plus tard.

Après quelques minutes de marche nous arrivâmes près d'un petit pub à l'ambiance tamisé. Je me rendais compte alors qu'il avait beaucoup de personnes, mais malgré cela une table au fond resté libre. Ma chère sensei pris alors du rhum, tandis que moi je me tentais par un délicieux saké, je préférais avoir les idées claires pour aujourd'hui. On resta ici à déguster tranquillement nos doux nectars. Le saké me réchauffa la gorge et j'étais comme euphorique. On ne disait pas un mot, mais je brisais ce silence.

« Eh, bien quelle journée, je ne pensais pas pouvoir maitriser le soru aussi rapidement, je pense que maintenant je dois m'entraîner encore et encore. Je suis heureux d'avoir réussi et cela je grâce à toi, je vous paye le prochain verre... »

Je pris alors les deux verres de vides sur la table puis je me dirigeais vers le comptoir, en demandant la même chose. Mais un type me barra le chemin, du genre gros malabar nerveux.

« Toi tu sembles être faible ! Donne-moi ton fric ! Aller où je te ... »

Il ne finissa pas sa phrase, mes mains étant occupés j'avais donné un coup pied en balayette qui le fît tombé comme un gros balourd. Tout cela en ne reversant aucune goutte des deux verres que j'avais dans chaque main. Les gens aiment vraiment venir me faire chié sans raison, je dois vraiment avoir une tête qui ne passe pas ou cela était peut-être dû à mon accoutrement trop débrayé, peut être devrais-je changé ça.Je me redirigeais alors vers ma collègue et je lui donnai son verre.Soudain mon escargot-phone sonna dans ma poche

« Bonjour, vous avez fait une demande pour être muté ? Eh bien un bateau vous attend pour votre affectation à grand line, il vous attend au large de votre position ! Veuillez vous y rendre dans les plus brefs délais, terminé ! »

« Eh, voilà, mes vacances n'ont même pas commencé qu'elles sont déjà terminés, sensei je vous susi reconnaissant pour le soru et j'espère vous revoir un jour sur grand line , en tout cas c'est là-bas où je me rends, en revoir et encore merci ! »

Je vidai mon verre en seul gorgé puis me dirigea, dehors en regardant une dernière fois cette magnifique femme aux lignes félines, je ne pouvais pas m'empêcher rire, quel drôle de journée pleine de rencontre étrange et surprenante. Je me dirigeais alors vers le port. J'attendis quelques minutes, mais le bateau n'était pas là ! Je me rendis compte alors de la notion « au large de votre position » c'est-à-dire à un kilomètre du rivage ! Et bien sûr il ne pouvait poser le pied sur cette île de criminel. Pas de chaloupe, ni même un truc qui ressemble à radeau dans le secteur.

put** le foutage de gueule. Je devais me résoudre si je voulais monter à bord ce navire je devais me rendre à la nage. Heureusement pour moi j'étais bon nageur et le courant pas puissant du tout. Après presque vingt minutes à patauger, je me hissais sur le navire et m'écroulais d'épuisement sur le pont en bois, le navire mis les voiles vers grand line...








HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate Dim 24 Mar - 15:50

Tous les mêmes?
«Je n'attendais pas grand chose de lui... J'ai été comblée. »


Alors que je finissais mon premier verre, James finit par ouvrir la bouche pour me remercier de ce que je lui avais appris et m'offrit un second verre. Je soupirai d'aise alors qu'il se levait de table. L'entrainement que je lui avais prodigué m'avait permit de faire une sorte de pause, et je n'avais plus aucune envie de reprendre mon travail. Ce satané pirate qui m'échappait sans relâche ne représentait rien pour moi et je me demandai si mes supérieurs accepteraient que j'abandonne ma mission... Le bruit d'une altercation coupa mes pensées, il s'agissait de James qui, revenant vers moi c'était fait interpellé par un idiot, qui en bel interprète de tous les idiots se retrouva fesses par terre sans même s'en rendre compte. James arriva donc à la table et me tendis ma boisson. Je le remerciai d'un sourire et but une longue gorgée de Rhum. Je le sentis passé le long de ma gorge et perdit le fil de sa traversée au niveau des poumons alors qu'il se rendait vers l'estomac. Rien ne valait le rhum pour mettre les idées au clair. James sembla de nouveau demandé, mais ce fut par son escargot phone cette fois. Il reprenait le boulot et sans plaisir, me dit au revoir. Je lui fis un clin d'oeil et rétorquai:

"Bonne route à toi petit coq, la prochaine fois j’espère bien te voir effectuer un soru potable!"

Il partit pour Grand Line, me laissant seule à ma table, un verre de rhum à la main. Et je n'avais toujours aucune nouvelle du pirate que je devais trouver. Et la, tel le miracle qui jamais ne pourrait se reproduire, un bonhomme s'assit à ma table en bougonnant et, sortant son journal commanda un verre de bière. Mon regard se perdit sur la couverture du journal. OH LE CO*! En gros titre, il était écrit que le pirate que je cherchait venait de mettre les voiles sur Grand Line et bien sure, il avait omis de m'en faire part! J'arrachai le journal des mains de l'homme en m'excusant et l'ouvrit en grand. Le journal datait du jour même, il me serait possible d’intercepter le navire avant qu'il n'atteigne Grand Line si je me dépêchai. Ce futur Shishibukai me portai déjà cran. Et tel un deuxième miracle, mon den den mushi sonna.

" ... Agent Shiwara? Désolé je n'ai pas de temps... Mission suspendu, regagnez la base jusqu'à nouvel ordre..."

...Pa.... RDON? Cela faisait des semaines que j'étais sur cette mission et voilà qu'on me congédiai comme une merde! De fureur je jetai le journal sur la table et d'un pas furieux sortit du bar. Je n'aimai pas cette île! Je me rendis sur le port et demandai le premier bateau pour partir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Flashback] Entrainement en territoire Pirate

Revenir en haut Aller en bas

[Flashback] Entrainement en territoire Pirate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: West blue :: Las Camp-