AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[Flash Back] Unchained man !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: [Flash Back] Unchained man ! Sam 9 Fév - 18:50

Je venais de quitter l'île où j'avais rencontré l'homme-singe... J'avais encore l'image de cet arbre dans la tête. Je me demande de quelle espèce il peut bien s'agir, pour être si résistant et surtout si... merveilleux. Car c'est le mot qui convient le mieux pour décrire ce que j'ai vu... Ce que j'ai ressenti. Mais j'avais maintenant repris la mer. J'avais échangé au capitaine mon transport contre la main d’œuvre que j'avais à offrir. Un petit éclaire et le tour était joué. J'avais mis la main à la pâte vraiment cette fois si. Il faut dire que c'était presque amusant de devoir courir sur les cordages pour aller jouer avec les voiles, de monter et descendre des mats à toutes vitesses. Oui, j'aurai pu faire ce genre de travail je pense. L'ambiance avec les autres marins était intéressante. Nous nous entendions relativement bien et nous buvions bien aussi. Le capitaine nous laissé ouvrir quelques tonneaux de rhum le soir. La traversée était courte, même en économisant, nous avions le temps de la faire trois ou quatre fois. Un mois de vivre pour une semaine de mer. C'était pas plus mal. Le trajet c'est donc vite envolé, dans une amusante routine. Nous avons donc débarqué sur l'île. J'ai dit au revoir aux gars et au capitaine. Il m'avait cependant dit de faire attention dans le cœur de la ville. En effet, sur cette île, il n'y avait qu'une énorme ville qui occupait la quasi totalité de l'île, avancé dans les terres à trois ou quatre kilomètre des côtes. Loin des côtés donc. Et ils avaient fait construire de nombreux port relié par des longs chemins fortifié jusqu'au cœur de la ville. Une sorte de pieuvre s’étendant sur tout l'île. J'ai donc remonté ce chemin de ronde et je n'étais pas le seul. Il y avait de nombreuses personnes qui suivaient le même chemin que moi...

Et c'est durant ce chemin que les choses commencèrent à se gâter. Marchant sur le même chemin, il y avait des gens qui avaient des chaînes aux pieds et qui étaient mené non pas par leur choix, mais par le fouet... Des esclaves... Je sens que le séjour sur cette île va être difficile. Une fois arrivée devant la large porte de la ville, une pléthore de garde fouille les gens et demandent à récupérer toutes les armes des voyageurs. Et la raison pour laquelle nous passons sur l'île. Une fois arrivée à mon tour, ils m'ont demandé mes armes, je n'en avais pas. Il ne m'ont bien entendu pas cru et m'ont donc fouillé. J'ai du faire preuve d'une retenu sur-humaine pour ne pas tous leur envoyé un coup de jus et leur apprendre à bien traiter les gens, mais j'avais besoin de passer par là pour rentrer... Je ne devais pas, trop, me faire remarquer avant d'avoir récupérer Gouki ! Car à deux, nous pourrons aisément passé outre ce genre de problème. Puis, je leur ai expliqué que j'étais un voyageur sur le retour et que je venais ici pour faire escale. Ils m'ont alors demandé de l'argent... Il me restait exactement quatre pièce d'or... C'est donc à lui que j'ai du les donner...

Je me suis donc alors aventurer dans la ville une fois cette petite attraction passé. La ville était classique dans son architecture, d’enchaîné maison, boutique et bâtiment publique dans un style remplit de colonne et de fronton triangulaire. Je n'avais pas la moindre idée sur ce que j'allais faire cette nuit... Dormir dans les rues à la belle étoile ? Oui... Je pense que je finirai comme ça, il n'y a pas de travail pour un type comme moi ici. Pas d'animaux à chasser, par de trésor à trouver. Soudain, perdu dans mes déambulation, admirant les produits présent sur le marché, m'emplissant l'esprit d'odeur nouvelle. J'avais même subtilement dérobé une pomme juteuse et acidulé sur mon passage. Un bruit a attiré mon attention. Il s'agissait des cris d'une foule relativement en colère. Je me suis donc dirigé vers la place central. Là, point d'étalage... Il n'y avait qu'un mur blanc, recouvert de sang et sur ce mur... Deux épaisses chaînes noirs ! Puis, des gardes sont venu, avec un prisonnier. Je ne savais que trop bien ce qui allait se passer... J'aurai voulu m’éclipser, mais j'étais trop près du devant de la scène pour que cela soit discret et surtout, les gens derrière moi, trop resserré !

L'homme en question, était à peine vêtu, un simple pagne sur le corps. Son corps, relativement musclé, forgé par le travail des gens sûrement, ou autre chose de manuelle... Son dos, couvert des traces morbides et sinistres des morsures sanglante du fouet. Il avait du mal à se tenir droit. Sûrement l'effet de récente torture... Puis, un homme vêtu de pourpre s'est avancé sur un petit promontoire rocheux. Et c'est mit alors à expliqué la raison qui vont de cet homme, un condamné à mort. Il avait voulu fuir son maître... Fuir le fouet ! Il avait voulu être libre... Si c'est un crime, nous devrions tous êtres exécuté et moi le premier ! Pendant que l'homme de pourpre vomissait sa diatribe esclavagiste, attaque les hommes, les objets plutôt... Que son pour lui les esclaves... C'est toi qui devrait être enchaîné là, à attendre la mort , des gardes étaient en train de passer dans les rangs serrés du publique pour que les gens prennent une pierre... Une lapidation... J'aurai voulu ne pas prendre de pierre, mais, l’instance du garde, je n'avais pas d'autre choix. Et visiblement, je n'étais pas le seul dans ce cas là. Un homme, plutôt grand, au visage étrangement fermé et aux cheveux blonds, semble tout aussi retissant que moi à jouer à ce petit jeu de vie ou de mort...

Puis, l'esclave s'est mit à son tour à hurler, couvrant le bruit de la foule, couvrant le bruit de l'homme rouge ! Hurler qu'il serait libre, qu'il allait payé ! Qu'un jour, quelqu'un viendrait mettre fin à leur folie et qu'il serait alors condamné à payé pour leur crimes. Il n'a pas tort... Et j'espère aussi que ce jour viendra bientôt. Je ne peux supporter que des hommes joues à décidé pour les autres, les privant de leur liberté... C'est ceux de ce côté là de la pierre, qui mériteraient de se faire lapider. Puis, hurlant encore plus fort, l'homme pourpre s'est mis à lancer sa pierre. Visant le visage du pauvre, le faisant terre et lui arrachant un épais filet de sang. Puis, c'est les autres personnes qui se sont mis alors à lancé leur pierre. Ne pouvant en supporter plus longtemps, j'ai lancé la pierre avec autant de force que je pouvais, visant la tête du pauvre homme. Lui arrachant alors un dernier râle et une large filet de sang... La foule n'appréciait pas tellement, de nombreux regard sont alors tournés droit sur moi... Je n'en ai rien à faire. Je me suis alors parti, redressant ma capuche sur la tête, m'engouffrant dans les ruelles de la ville... Puis, au détour d'une ruelle, j'ai croisé l'homme que j'avais vu tout à l'heure...

« - Triste spectacle n'est ce pas... Désolé que tu es du assister à ça... »

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flash Back] Unchained man ! Dim 10 Fév - 0:02






• Mon camp est celui de la paix, de la liberté et de l'égalité ! ..

---------------------------------------------------------------------------------


Ma formation en tant qu'archéologue venait d'achevé, j'avais reçu mon diplôme d'archéologue qui m'avait été remis par le chef de la bibliothèque de Ohara. Ceci n'était que le début de mon aventure, comme le chef me disait, j'étais sûrement l'enfant de la prophétie de Rembaldy. Rembaldy était un héros du siècle perdu, mais malheureusement les gens ignoraient qu'il avait existé ou encore ils décidaient de ne pas y croire. Il est dit : « Un jour le vent de la fin viendra ravagé la terre, pillant les riches, protégeant les pauvres. La guerre sera déclarée, l'élu viendra mettre fin à la guerre et apportera la paix dans le monde. » Tous les gens de mon clan croyait en cette prophétie, il était dans mon devoir d'y croire aussi. Maintenant que j'avais accompli cinquante pour cent de mon objectif avant de me déclarer officiellement révolutionnaire, je décidais d'aller faire un tour dans les îles voisines. Mon maître m'avait toujours dit qu'il ne fallait jamais rester sur la même île pendant plus d'un ans, il fallait aller ailleurs et respirer d'autre air.

C'était ce que je comptais faire ... Accompagné de l'homme qui était censé veiller sur moi, nous mettions les voiles et décidions d'aller faire un tour dans les îles voisinages. Après plusieurs jours de navigation, il semblerait que nous étions perdus ! Notre boussole ne fonctionnait plus et nous ne savions plus comment faire pour rentrer à la maison et ou encore pour trouver l'île la plus proche. Des jours passés sur notre navire, nous ne savions toujours pas quoi faire et malheureusement notre stock de nourriture s'était épuisé. Malheur de malheur, pourquoi cela n'arrive qu'à nous ? Le mec qui était censé me protéger paniquait, il avait été payé pour que ces genres de choses ne m'arrive pas et maintenant il avait peur de se faire tabasser par nos amis, les archéologues.

Je ne comprenais pas, qu'avais-je de si spécial pour qu'ils soient obligé de payer quelqu'un afin de veiller à ma sécurité ? Ne savaient-ils pas que je voulais être un révolutionnaire, un chef révolutionnaire et que donc c'était plutôt à moi de protéger les autres ? Enfin qu'importe .. Je rassurais l'homme en face en lui affichant un sourire agréable et en essayant de le réconforter au maximum. Mais malheureusement c'était plus fort que lui, il se jetait dans la mer pour mettre fin à sa vie et malheureusement je ne pouvais pas sauter à mon tour pour le sauver, sinon moi aussi j'allais y passer. Tant pis, pour lui ! Il m'avait prouvé qu'il n'en avait rien à faire de la vie et les gens de ce genre, je m'en foutais de leur sort, même si je devais avouer que j'étais un peu triste. Son action était plus que pathétique.

Enfin bref ! Je n'avais pas de raison de paniquer, si je mourrais aujourd'hui, cela voulait dire que c'était mon destin et que c'était écrit lorsque j'avais été mis au monde. Très serin, je décidais de faire la sieste en espérant qu'une fois que je serais réveillé, je serais sur une île. Trois jours plus tard : je me réveillais en croyant que je venais de dormir pendant une heure. J'apercevais que je me trouvais sur un bateau de la marine et les soldats me regardaient étrangement tout en se posant des questions. Au loin, j'apercevais une île un peu étrange, mais malheureusement le navire de la marine n'allait pas dans la direction de l'île. Ni vu, ni connu ! Je bondissais sur l'air à l'aide de mes coussinets et en moins d'une seconde je me trouvais sur l'île. J'imaginais déjà la tête des soldats de la marine. Puis de toute façon, je n'étais pas un pirate, ni un révolutionnaire pour le moment, donc ils n'avaient pas de souci à se faire.

Enfin qu'importe .. Je portais mes gants noirs et je mettais mes mains à l'intérieur de ma poche, ma cape flottait grâce au vent .. Je marchais tranquillement tout en montrant un charme fascinant. L'ile me semblait être abandonnée, je n'apercevais rien dans l’horizon mise à part un truc étrange au loin. Par contre, le vent semblait adoré l'île et cela était sans doute un signe. J'avais un mauvais présentement. Afin de gagner du temps, je bondissais de nouveau sur l'air et je me trouvais en une seconde devant le truc étrange. À ma plus grande surprise, j'apercevais une ville et une énorme porte qui me faisait barrage. Deux hommes me regardaient étrangement et se demandaient comme j'avais pu apparaitre d'un coup. Ils touchaient leurs armes et attendaient une réponse de ma part. Malheureusement je ne savais pas quoi dire .. Je me contentais de leur dire la vérité, ils ne me croyaient pas et ils se mettaient à rire dans tous les sens. Ouvrant la bouche, je laissais échappé :



« Pathétique ! »

Soudain, ils semblaient reprendre leurs esprits et ils me demandaient de redire ce que j'avais dit à l'instant. Je ne voulais pas de problème et j'avais vraiment la flemme de me battre, en plus je mourrais de fin, je me contentais de m'excuser et je leur demandais de me laisser passer. Il semblerait qu'il ne voulait pas me laisser passer, ils me demandaient de leur donner mon arme. Je n'avais pas d'arme sur moi, ils ne me croyaient pas et décidaient de me fouiller. Même si je trouvais cela embarrassant, je me laissais faire. Pas d'arme, ils avaient eu la confirmation, ensuite ils me demandaient la raison de ma présence sur cette île. Non mais j'hallucine ! Ils étaient sérieux là ? Il semblerait que oui .. Tss .. J'avais envie de leur donner une bonne leçon, mais je me retenais et je leur expliquais que je passais prendre du bon temps et que je venais ici pour des affaires avec le responsable de l'île.

Directement la porte s'ouvrait et ils se mettaient à s'excuser .. Ils me demandaient ensuite de rentrer et que le chef devait sans doute m'attendre avec impatience. Je ne comprenais rien … Mais alors là rien .. J'esquissais un léger sourire et je rentrais à l'intérieur de la ville. L'île était, hum .. Comment dire .. Enfin qu'importe .. Au loin j'apercevais une foule, je me faufilais dans la foule et je me contentais de voir le spectacle du jour. À ma plus grande surprise, j'apercevais un homme qui était sur le point de se faire exécuter. À ma droite, un autre homme qui semblait être gêné par cet évènement. La main sur la poitrine, je priais pour que cet homme trouve le bonheur dans l'autre monde. Il avait été achevé par l'homme qui se trouvait à côté de moi, s'il ne s'était pas chargé, le pauvre esclave allait mourir dans la douleur et dans la honte. Je ne savais pas qui il était, mais il aurait pu attendre, on aurait pu trouver une solution pour le sauver ..

En toute discrétion, je laissais échappé une larme dont je nettoyais rapidement pour ne pas montrer mon côté sentimental. L'homme à la capuche avait disparu et je décidais de faire de même. Je bondissais sur l'air et je me trouvais désormais dans les quartiers commerçantes de l'île. J'avais une faim de loup, je m'apprêtais à acheter quelque chose que l'homme de tout à l'heure attirait mon attention. Il était devant moi, je m'approchais de lui et je m'apprêtais à prendre la parole qu'il me devançait en disant que le spectacle était triste et qu'il était désolé que j'ai du assister à ça. Cet homme semblait avoir le même point de vue que moi, enfin c'était ce que je pensais. Je l'ignorais complètement et je rentrais dans le magasin d’accoté tout en prenant une tonne de nourriture et je sortais en toute discrétion à l'aide de ma technique qui me permettait de faire tout cela en moins de cinq secondes. Je n'avais pas été vu par le vendeur et c'était l'essentiel. Je m’asseyais au beau milieu de la rue, les nourritures devant moi, j'invitais l'homme à s’asseoir en disant :

« Ce qui est fait est fait, on ne peut pas changer le passé, mais on peut rendre l'avenir meilleur. Si tu aperçois un esclave quelque part, ce qu'il y a un autre et encore un autre. J'ai horreur de cela, des humains qui privent d'autre humains de la liberté, il n'y a rien de plus répugnent. Je ne sais pas qui tu es homme au capuche, mais tu me sembles être du bon côté. » Disais-un air sérieux .. Je reprenais mon air niais et je mangeais la nourriture qui se trouvait devant moi, cela faisait plus de cinq jour que je n'avais pas mangé. Je reprenais mon air sérieux et d'un geste de main, je demandais à l'homme de s’asseoir. Je reprenais ainsi la parole en disant :



« Je n'aime pas cette île et je ne partirais pas tant que je n'aurais pas l'esprit calme. Quelque soit ton camp, si tu penses être du bon côté, donne-moi un coup de main et mettons fin à ce cauchemar. Je me nomme Tsubaki D. Tensei, oui je suis le descendant de Tsubaki D. Hiro. Mon camp ? Le camp de la paix, de la liberté et de l'égalité ! »

Les agissement des gardes de l'île semblaient plus qu'étrange ! Il était à la recherche de quelqu'un, mais de qui ?


---------------------------------------------------------------------------------

Hors rpg : Désolé j'avais pas trop d'inspiration et encore désolé pour le retard :/




Dernière édition par Tsubaki D. Tensei le Ven 22 Mar - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: [Flash Back] Unchained man ! Mar 12 Fév - 15:03

C'est quelque chose d'extraordinaire qui s'est produit devant mes yeux à cet instant même... Oui et je pense que ce n'est que le début des phénomènes étranges que je vais rencontrer. C'est aussi pour ce genre de chose que j'ai décidé de prendre la mer... Pour vivre des aventures plus folles les unes que les autres, pour être le témoin de ce genre d’événement étrange. L'homme blond qui se tenait juste devant moi quelques secondes avant, avait disparu ! Et le plus fou dans tout ça, c'est qu'il est revenu exactement au même endroit, quelques secondes plus tard ! C'est bien saugrenu comme situation ! Et il n'était pas revenu les mains vite puisqu'il avait les mains chargé de nourriture... Je me demande bien comment il a pu faire ça. Voilà qui doit être lié sans aucun doute possible, à un fruit du démon. Décidément, ils transforment les gens en quelque chose d’absolument extraordinaire à chaque fois et tous, ils sont bien différents !

Puis, reposant son attention sur moi, il m'a invité à venir s'asseoir à côté de lui. J'ai ris à ce moment-là. Il m'avait ignoré pour aller chercher de quoi manger pour ensuite, revenir et enfin me répondre ! J'en connais qui aurait pris ça pour de l'impolitesse et c'en était. Mais bon, ce n'est pas à ce genre de détail qu'il faut s’arrêter n'est-ce pas ? Il avait répondu à ce que je lui avais dit. On ne pouvait changer le passer, mais bien agir sur le futur. Que de mots bien sages... Son visage affiché un sérieux et une détermination qu'on peut rarement voir chez les gens. Oui, j'ai moi aussi horreur des humains qui prennent les autres humains pour des animaux... Qui les privent de leur liberté d'exister... De leur liberté de mourir. Oui, je déteste tout ça chez du plus profond de moi. Pendant six ans, j'étais victime de ce genre de comportement. Les hommes doivent savoir garder leur place et ne pas s’approprier le domaine de jeu du destin ou des dieux... Puis, il semble que je sois, pour lui, du bon côté. Tu n'a pas tord mon mignon... Je déteste ça tout autant que toi. Puis, il avait alors repris un visage niais, presque idiot et s'était remis à mangé comme si de rien était. Cela m'avait décontenancé un peu, sur mon banc, à côté de lui. J'ai à nouveau poussé un petit rire amusé, décidément, il est plein de surprise.

Mais, après avoir englouti ce qu'il avait mis dans as bouche, visiblement, ça fait un moment qu'il n'avait pas mangé à sa faim et compté bien rattraper son retard ! Sa voix avait changé en même temps que son visage, plus ferme, plus direct ! Plus sombre aussi... Il avait l'âme qu'il faut pour lever des troupes oui... L'âme d'un chef ! C'était ça qui filtrer doucement sa voix. Il voulait mettre fin à ce cauchemar... Changer les choses c'est bien il faut en avoir les moyens. C'est beau de se déclarer dans le camp de la paix et de la liberté et d'être le fils de je sais pas qui, monsieur Tensei ! Mais, il faut faire face aux réalités des choses et à la vie elle même !

« - Tu sais mon gars, j'aimerai bien t'aider mais... Que comptes tu faire ? Tu penses qu'à nous deux, nous pourrions faire trembler une île comme celle-là... Honnêtement, autant jeter un caillou dans une marre ! Il y a de forte chance qu'on termine en prison et sa, rapidement ! Voir même peut-être partagerons nous le sort du pauvre homme de tout à l'heure... Et personne ne sera là pour apaiser nos tourments ! Est-ce que tu es près à mettre ta vie en jeu... Finir pendant six longues années dernière les barreaux... La détermination c'est une chose, mais pour faire ce que tu veux faire, pour la liberté... Il faut être près à mourir, car bien souvent, il faut pour elle payer un prix qui n'a pas d'égale le prix du sang... Je ne suis pas le fils de quelqu'un de connu, comme l'était visiblement ton père... Je ne suis qu'un humble voyageur en route vers sa demeure... Mais... Je ne suis pas contre donner une petite leçon à ces gens là. »

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3


Dernière édition par Kyookoo Ketsueki le Dim 24 Fév - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flash Back] Unchained man ! Dim 24 Fév - 18:01





__________________________________________________________________________
• Plan pour sauver des esclaves ...
__________________________________________________________________________


Serait-ce le jour que j'attendais depuis si longtemps ? Le jour où j'allais enfin passer à l'action et me déclarer révolutionnaire ? Nous n'allions pas tarder à le savoir, d'après mon maître, il me restait encore quelques années d'apprentissages afin de pouvoir enfin me déclarer révolutionnaire et montrer mes intentions au monde entier. Sauf que ce n'était pas mon maître qui décidait, mais bien le destin. J'observais attentivement l'homme qui se trouvait devant moi tout en lançant quelques regards autour de moi. Il y a quelque chose qui clochait, pourquoi autant de soldat réuni dans le coin soudainement ? D'après moi, soit ils étaient à la recherche de l'homme qui se trouvait devant moi, soit ils étaient à ma trousse. Sauf que je n'avais rien fait, mis à part voler de la nourriture discrètement dont je comptais rembourser plus tard, contrairement à celui qui se trouvait devant moi. Il avait tué l'esclave afin d’abréger ses souffrances .. Mais qu'importe .. Je me mettais sur ma garde et je prenais un air sérieux tout en écoutant attentivement l'homme qui se trouvait devant moi.

L'homme en face voulait bien m'aider et d'ailleurs il me demandait ce que je comptais faire. Bonne question, je n'avais aucune idée de ce que je comptais faire. J'étais du genre à improviser .. Nous les révolutionnaires nos plans ne se passaient jamais comme prévu, c'était pourquoi nous devons savoir improviser afin de nous sortir des mauvaises situations. Certains diraient que nous comptions plutôt sur la chance, c'est qui est totalement faux. La chance n'existait pas dans ce monde, c'était le destin. Nous improvisions à la dernière minute et si nous échouons c'est que le destin avait décidé ainsi. Enfin qu'importe .. L'homme en face était plutôt pessimiste, c'était vrai qu'à nous deux nous pourrions faire trembler une île comme celle-ci. Par contre, nous pouvions faire « quelque chose », donc tant que nous pouvions faire un petit truc, c'était moins que rien. Il faut voir les bons côtés des choses. J'esquissais un léger sourire et je le laissais finir sa parole. Mon beau sourire avait disparu soudainement quand il parlait de mon père .. Je prenais la parole aussitôt en disant :

« Pourrais-je savoir ton nom s'il te plaît ? Je n'aime pas ton raisonnement sur mon le fait que j'ai un peur ou un grand-père connu. Lui c'est lui, moi c'est moi ! La reconnaissance n'importe quoi peut l'avoir, il suffit de frapper fort et de surprendre le gouvernement et ses soldats de la marine. Il était connu, d'accord, mais où est-il aujourd'hui ? Dans l'autre monde après une lourde et humiliante défaite contre la marine. » Je m'arrêtais un instant, je fermais les yeux et je dégageais mon énergie négative. Je soupirais un bon coup et j'enchainais en disant :



« Mais qu'importe .. Pour tes questions : bien évidemment que je suis conscient que si nous voulions changer cet île, il va falloir qu'on soit près à mourir. Je n'ai aucun plan, je suis du genre improvisation et bien évidemment je suis près à mourir pour rendre les choses meilleur. Je suis toujours près à mourir et je ne mourrais pas tant que le destin ne l'aurait pas décidé. « changer cet île » je confirme c'est trop grand, mais on peut au moins donner la liberté aux personnes enfermé et qui vont être jugé, demain, après demain, ou dans les jours à venir. Je ne peux pas quitter cet île sachant que des gens sont en train de se faire torturer et qu'ils vont aussi se faire tuer. »

Après avoir dit ce que j'avais à dire, je me relevais tout en nettoyant ma cape blanche. Mon regard se croisait avec ceux des soldats, ils ne voulaient pas baisser leurs yeux, je ne comptais pas baisser mes yeux aussi. Soudain l'un s'approchait de nous et il osait pointé son arme sur moi en disant :

« Qu'est-ce que tu regardes comme ça ? Quand on est voyageur, on ne dévisage pas les forces de l'ordre comme ça, c'est compris ? »

Qu'espérait-il ? Premièrement il avait osé pointer une arme sur moi et deuxième il osait me menacer.. Je prenais un air neutre et je lui adressais la parole en disant :

« Quand tu pointes ton arme sur quelqu'un, il faut aussitôt appuyer sur la détente, sinon tu risqueras de le regretter. »

« Tu as dit quoi enfoiré ? Tu veux vraiment mourir ? Euhh .. Il est passé où ? **se tourne à gauche puis à droite ** Com .. mmm .. Ahhhhhhhhhhhrrrrrrggggggg »

Quand j'avais fini ce que j'avais à dire, je me téléportais derrière lui et aussitôt je lui portais un coup avec mon mini-couteau. Pour le moment l'homme en face de moi n'était pas impliqué et avant que les soldats rapplique je lui adressais la parole en disant :



« J'ai un plan **sourire** Cet île est ultra sécurisé et arrivant j'ai vu des montagnes, rejoint moi là-bas et on créera un chemin là-bas pour les esclaves qu'on va libérer. Soit discret et ne te fait pas prendre .. » Disais-je tout en bondissant sur l'air. Reste à savoir combien de temps va mettre cet homme pour me rejoindre là-bas ? Dommage qu'il n'avait pas un fruit du diable comme le mien ..


______________________________________________________________________________
Hors rpg : Désolé encore pour le retard ! Si tu comprends pas quelque chose ou que tu
veux que je modifie quelque chose, n'hésite pas à me mp.

______________________________________________________________________________



Dernière édition par Tsubaki D. Tensei le Ven 22 Mar - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: [Flash Back] Unchained man ! Lun 4 Mar - 16:04

Pendant quelques instants, nous sommes restés silencieux, nous observant. Le seul bruit qu'on pouvoir entendre, c'était celui de la rue qui n'était pas très loin de nous et il faut dire, qu'elle est particulièrement agité. Puis, mon interlocuteur blond s'est mis à parler, cassant ce silence qui s'était installé pendant quelques instants. Il m'a demandé mon nom, mais avait que j'ai pu lui répondre, il s'était mis à continuer à parler. Ainsi, parlé de son grand père semblait être quelque chose d'assez sensible car il s'est rapidement emporté. Apparemment, celui dernier était un sacré fauteur de trouble mais la marine avait fini par lui mettre la main dessus, la faute à la connerie, d'après ce que j'ai compris. Je me demande bien qui peut être son vieux à celui-là. Puis il s'était arrêté brusquement, ouais, c'était vraiment un point sensible de parler de son vieux. Enfin, si ça t'énerve comme ça, pas besoin d'en parler à corps et à cris... Décidément ces jeunes, c'est à n'y rien comprendre ! J'ai du passer trop de temps derrière les barreaux moi !

Puis, après avoir passé le cap de son aïeul, il était revenu au vif du sujet. Les esclaves et leur libération. Ainsi, il semblait être près à mourir... Des hommes qui se disent près à mourir, j'en ai vu des tas, mais trop peu était vraiment près à l'accepter les bras grands ouverts et le sourire aux lèvres ! Nous verrons dans quelle catégorie tu te places mon petit blondinet... Nous verrons si tu es près à verser du sang et en grande quantité, pour améliorer la vie des autres, sans forcément avoir la bénédictions de l'humanité en retour ! Enfin, il avait un bon côté, il n'était pas un homme de plan. Les plans, ça complique les choses et après, faut suivre des ordres et j’emmerde les ordres ! Mais avant que j'ai le temps de répondre nous furent rapidement interrompu par un petit détachement de la garde de l'île.

J'étais toujours assis sur le banc pendant que mon camarade de conversation s'était lui levé, jouant à un petit duel de regard avec les chiens qui étaient devant nous. Et dire que je voulais que tout se passe calmement jusqu'à mon retour sur l'île, c'est rappé et pour une fois que c'est pas de ma faute ! Rapidement, après quelques échanges de civilités et d'amour, il était passé dans le dos de son « adversaire » et lui avait planté ce qui semblait être un couteau. Puis, il m'avait donné rendez-vous dans les montagnes, exposant un plan qui semblait plutôt loufoque ! Enfin bref, il me laissait surtout avec quelques gardes sur les bras et qui semblait avoir envie d'en découdre ! Soupirant, j'ai levé ma main droite pour me fondre en un éclair et me tirer on ne peut rapidement de là. Et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, j'étais déjà en place sur les montagnes. Se déplacer à la vitesse de la lumière, c'est quand même vachement pratique putain ! Et je n'ai pas eu à attendre bien longtemps mon petit Tensei.

« - Pour une fois que c'est pas moi le moins discret du lot, je suis content de t'avoir rencontré ! Enfin, pour ton « plan »... Il comporte de nombreuses inconnus et je ne pense pas que ça soit la bonne chose à faire tu sais... Libérer les esclaves, voilà qui est bien noble ! Mais en faisant ça, tu les envoies vers une mort certaine ! Libre que feront-ils ? Sans armes, sans ressources, ils n'auront pas la moindre chance dans ces montagnes. Rapidement ils seront trouvés et exécuté jusqu'au dernier, dans d’innombrable tourment ! Ton cœur est juste... Tes actions sont nobles ! Mais tu manques encore d'expérience ! As-tu déjà vu, des hommes organisés un combat à mort entre deux humains avec comme objet de ce combat, un quignon de pain sec et moisi, leur seul repas qu'ils auront sur le semaine ? Je pense que tu n'es pas encore près pour tout les rêves que tu as... Quand on joue avec la vie des gens, il faut être certain de pouvoir leur laisser le choix ! La mort est quelque chose de bien trop... définitif pour être une option à long terme valable pour la plupart d'entre nous ! Quel âge tu as ? Ça fait combien de temps que tu voyages ? Est-ce que tu t'es déjà battus... Je veux dire, pour de vrai, en y risquant ta vie... On peut faire quelque chose pour ces gens, c'est certain ! Mais il ne faut pas non plus les envoyer vers de plus grandes souffrances sans leur laisser le choix ! Nous ne sommes pas des dieux... Et nous n'avons pas à décider pour les autres, décidons déjà pour nous même c'est déjà bien assez ! Tu m'as demandé mon nom tout à l'heure et je crois ne toujours pas te l'avoir donné... Je m'appelle Ketsueki, Ketsueki Kyookoo ! Un humble voyageur en route vers son foyer... »

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flash Back] Unchained man ! Sam 16 Mar - 16:38





__________________________________________________________________________
• Vaut mieux mourir dans la dignité que de vivre dans la honte ! ...
__________________________________________________________________________


Ma décision avait été prise et comme vous le saviez sans doute, je n'étais pas du genre à revenir sur ma parole. Donc aujourd'hui, soit ça passe soit ça casse ! Grâce à mon pouvoir je bondissais sur l'air afin de me trouver sur la montagne qui se trouvait au fond de l'île, je demandais à mon nouveau coéquipier de me rejoindre. Incroyable, mais vrai ! Il semblerait qu'il ait un fruit du démon similaire au mien qui lui permettrait de se déplacer à la vitesse de la lumière. Intéressant, très intéressant .. Au moins grâce à son pouvoir, nous allons gagner un peu de temps et nous allons pouvoir mettre en place une stratégie pour sauver les esclaves. Mon coéquipier m'adressait directement la parole en doutant de mon plan. Il disait que si nous décidions de sauver les esclaves, une grande partie allaient mourir par notre faute et les restes seront capturé de nouveau. Il n'avait pas tort, mais je ne lui avais pas dit encore la façon dont nous allions nous y prendre.

Ensuite il me faisait savoir aussi que les esclaves n'avaient ni ressources, ni armes .. Ce qui était vrai et je n'avais pas oublié ce détail. Si je lui ai demandé de venir sur la montagne ce n'était pas pour rien. Il me faisait savoir aussi que je manquais d'expérience, il n'avait pas tort .. C'était bien la première fois que je me lançais dans une guerre aussi grande et aussi dangereuse pour nous et pour tous ceux que nous voulions sauver. Mais si je partais de cette île sans faire quoique ça soit, je ne pourrais jamais me le pardonner quand tous ces esclaves seront exécutés. Ensuite il continuait en me faisant un peu la morale .. Je jetais mon regard en direction du ciel et je réfléchissais un peu .. Une fois qu'il avait fini, il enchaînait en me donnant son nom, Ketsueki Kyookoo. Que faire ? Avant de répondre à toutes ses interrogations, je décidais d'examiner les lieux, les alentours. Étant un Tsubaki, j'avais un grand sens de l'analyse comme tous les autres membres de mon clan.

Tout droit devant nous, on pouvait voir la grande ville .. C'était plus une forteresse qu'une ville enfaite. Il y avait qu'une sortie, c'était la grande porte de l'autre côté de l'île. Elle était très sécurisée et beaucoup de gardes se trouvaient là-bas. À L'ouest et à l'Est nous n'avions rien de spécial, rien qui pourrait nous aider en tout cas. Près de la montagne à environ cinq cent mètres on pouvait voir la grande prison où étaient détenus les prisonniers, ou devrais dire les esclaves. Un chemin bien tracée reliait la prison et la montagne. Il semblerait que derrière la montagne se trouvait des travaux dont les esclaves étaient les ouvriers. Et à droite de la montagne on pouvait voir un grand tour qui semblerait être une base militaire. C'est bon, je savais comment on allait procéder. Je m'installais sur un bout de rocher et je tournais enfin mon regard vers Ketsueki puis je lui adressais la parole en disant :

« Ketsueki .. Quand je décide quelque chose, je ne reviens pas sur ma parole, alors là jamais ! Mon âge ? Je ne pense pas que cela soit important, mais je vais te le divulguer quand même. J'ai 22 ans, tu te dis surement que je suis trop jeune pour me lancer dans ce combat suicidaire ? Dit moi, peux-tu rentrer voyager comme bon te semble sachant très bien que ces esclaves peuvent mourir n'importe quand ? Moi je ne pourrais pas donc je comprends si tu ne peux m'aider, je le ferais tout seul. Mais si je ne me trompe pas, tu as un logia et donc ton pourcentage de rester en vie est plus élevé que moi. Si tu m'aides et que je meurs aujourd'hui, je ne serais pas mort pour rien et je n'aurais aucun regret vu que tu finiras le boulot qu'on aura commencé. » Disais-je tout en marquant une petite pause. Après avoir lancé mon regard tout autour de l'île, j'enchaînais en disant :



« Rien n'est impossible ! Tout est dans la tête .. Je préfère mourir dans la dignité que de vivre dans la honte. On a tout nos chances de pouvoir libéré ces esclaves et on va pas les forcer, on peut leur demander leur avis. *montre du doigt* regarde là-bas .. On voit une sorte de base militaire, avec nos pouvoirs, on peut entrer et nous procurer un bon nombre d'arme pour donner aux esclaves, on peut aussi neutraliser la force de l'île en détruisant cette base militaire. Je ne dis pas que ça va être facile, mais je sais que c'est faisable. C'est une question de volonté ! Si nous parvenions à faire sortir les esclaves d'ici, je serais près à gérer la suite, je trouverais un moyen de les nourrir et je leur donnerais un objectif, un moyen de se sentir important et de pouvoir se venger tôt ou tard. Ne l'oublie pas, je suis un révolutionnaire ! Tu n'es peut-être qu'un simple voyageur, mais je peux le lire dans tes yeux que tu as envie de faire la même chose que moi. Alors qu'est-ce qui te fait douter ? »


______________________________________________________________________________



Dernière édition par Tsubaki D. Tensei le Ven 22 Mar - 21:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: [Flash Back] Unchained man ! Sam 16 Mar - 21:17

Malgré tout ce que j'ai pu lui dire, il avait l'air de diablement s’accrocher à son idée. Du haut de cette montagne, on pouvait voir toute l'île. Je dois avoué que l'endroit est relativement bien choisi. La seule ville de l'île et les nombreux ports alentours, tous étaient lourdement renforcé par d'épaisses murailles. De plus, un large bâtiment couvert de barreau est visible un peu à l'écart, une prison à n'en pas douter. Autant je n'ai vraiment pas aimé cette partie de l'île, autant cette montagne boisé est presque agréable, si la vue n'était pas si gâché par ce genre d'endroit, ce genre de cage en brique.

Il me dit ensuite avoir vingt-deux ans. Le même âge que moi... Et il n'y a pas vraiment d'âge pour se jeter dans des combats suicidaires, il n'y a pas d'âge pour mourir. Il faut juste savoir vivre avec, savoir l'accepter. J'y suis près moi même. Je l'ai accepté depuis longtemps... Mais peut nombreux sont ceux qui savent vivre avec ce spectre. La mort à quelque chose de bien trop définitif pour que les gens s'y attachent. Et on ne peut pas imposer ce choix aux gens, même si c'est pour les libérer de l'esclavage... Mais le petit blondinet semblait lui aussi près à se sacrifier pour le bien des plus opprimés. Une attitude bien noble mais ô combien stupide. Enfin, il n'avait pas tord sur un point, j'avais bel et bien un logia et ce pouvoir m'offrait un avantage considérable sur grand nombre de personne et voilà qui augmentait grandement mes chances de survie.

Il comptait sur moi pour finir le travail s'il venait à y passer. Amusant de confier sa vie au premier venu. Une tendance qui pourrait lui coûter cher à l'avenir, très cher ! Mourir dans la dignité et vivre dans la honte... Mais il y a vivre quand même ! Ce n'est pas le genre de choix qu'on peut faire pour les autres. Pour soit même mais on ne peut imposer vie et mort... Sous peine de devenir ceux que l'ont veut combattre ! Et visiblement, il semble avoir trouvé raison sur ça, demandant leur avis aux esclaves que nous voulons sauver. Une bonne chose. Enfin, la suite de son plan s'avère plus sensé, plus logique que ce qu'il m'avait déjà expliqué. Neutraliser les les armées pour laisser plus de temps aux esclaves, voilà une idée qui n'est pas forcément mauvaise. Donner les armes à ceux qui en ont le plus besoin.

Pour finir, il s'engage à gérer la suite, continuer ce qu'il veut commencer. S'investir dans le temps pour les gens... Je ne sais pas où tout ça va nous emmener... Je continue de penser que les choses que nous nous apprêtons à faire ne sont pas forcément les meilleurs... Surtout si c'est pour lancer une guerre entre les gens, les forçant à s'entre déchirer ! Aucun homme ne devrait être enchaîné, c'est une certitude ! Puis, il m'a demandé pourquoi j'étais si réticent à ce qu'on agisse... Qu'il avait vu dans mes yeux que je partageais ses idées. Il n'avait pas tord... Au contraire, j'étais d'avis que libérer les hommes de leur chaînes est la meilleur chose qu'un autre homme peut faire... Mais la vie n'est pas forcément d'accord avec l'idéal...

« - Ce qui me fait douter... C'est l'entièreté du projet ! Nous pouvons libérer ces gens... Mais cela va coûter cher, en vie humaine, mais on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs, ça je le conçois. Mais que deviendrons ces gens après que nous soyons partis ? Agir pour les autres est une chose, mais peut être que nous ferons pire que mieux... Nous allons tous les condamner à mort plutôt que de les sauver. Peut-sont ceux qui peuvent accepter la mort sans trembler... Peut sont-ceux qui l'ont désire ou l'a désire encore... Il faut être près à ce genre de sacrifice, nous ne serons pas forcément des héros ! J'ai vu, ce que les gens qui tiennent la laisse font à ceux qui veulent s'en faire de gré... Nous ne pouvons les forcer à quoi que se soit... Mais je t’accorde que nous pouvons les aider d'une certaines façon. Tu te dis vouloir diriger cette révolution... Et bien soit ! Voyons si tu en as les épaules ! Mais n'oublie pas tout ce que je t'ai dit ! Nous avons les vie de centaines de personnes entre les mains ! »

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flash Back] Unchained man ! Ven 22 Mar - 20:59





__________________________________________________________________________
• Le nouveau plan de Tensei .. La naissance d'une nouvelle amitié ? ...
__________________________________________________________________________

Je n'étais pas vraiment habitué aux contradictions et c'était la première fois que quelqu'un remettait en cause mes plans. Je ne lui en voulais pas, au contraire, en regardant de plus près, il n'avait pas vraiment tort. Ce que je lui demandais de faire n'était pas une chose facile et surtout cela mettait des centaines de vie en jeu. Si l'un d'eux venait à mourir, ça serait de notre faute, de ma faute plus précisément. Donc il fallait que je me pose la question suivante : « étais-je près à prendre ce risque ? » Une question difficile, mais il n'y avait pas vraiment le choix. Il était hors de question de repartir de cette île sachant qu'il y a des esclaves, des êtres humains traités comme des animaux, je ne pourrais jamais me le pardonner. Et de toute façon ces esclaves mourront, peut-être aujourd'hui, demain ou bien dans un futur proche. Donc la réponse serait, oui ! J'étais prêt à prendre ce risque, j'étais prêt à leur donner la liberté sachant bien que certain d'entre mourront. C'était un risque à prendre, mais bien évidemment, le plus sage serait de demander l'avis des esclaves et nous partions avec tout ce qui étaient prêts vouloir sortir de cet enfer sachant très bien que leurs vies étaient en jeu.

D'ailleurs, mon nouveau coéquipier décidait de répondre à ma question. Il disait que ce qui lui faisait le plus peur c'était l'entièreté du projet. Ensuite, il avait deviné que j'avais l'intention de sauver ces esclaves sachant très bien que certain d'entre eux ne pourront être sauvé. C'est la vie .. C'est le destin ! Autant mourir en faisant quelque chose pour sauver sa vie que mourir en travaillant contre son gré. Ensuite l'ami Ketsueki me faisait comprendre que nous pouvions très bien échoué et donc tout notre effort en serait vain. Je lançais mon regard vers le ciel et je décidais de réfléchir un peu .. Il n'avait pas vraiment tort, y a un truc qui m'énervait chez-lui : le fait de se poser trop de questions ! Si je me posais autant de questions comme lui, je ne pense pas que j'aurais la force d'être un révolutionnaire. Se poser autant de questions pouvait me rendre faible, je perdrais rapidement ma confiance, ma volonté.

Il me faisait savoir aussi que nous ne serions forcément pas des héros, j'esquissais un léger sourire .. L'héroïsme n'était pas trop mon truc ! D'ailleurs, je n'aimais vraiment être vu comme un héros, toutes mes décisions étaient destinés à changer le monde, à influencer les gens de se changer, de se révolter. Je ne savais pas pourquoi, mais j'avais un pré-sentiment étrange .. Et en plus le rêve d'hier soir où j'avais vu l'écroulement du monde dans un futur proche. Donc encore une fois, je ne pouvais pas revenir sur ma parole .. Je retournais ma tête vers lui et je m'apprêtais à prendre la parole qu'il me devançait en me faisant comprendre qu'il était d'accord pour m'aider. Mais il insistait sur le fait que nous avions des centaines de vies entre nos mains. Je rappliquais aussitôt en disant :

« Tu te compliques trop la vie, mon ami. Se poser autant de question est juste, mais dangereux. Mais je dois avouer que tu m'as fait beaucoup réfléchir et qu'en regardant toutes scénario possible, on risquerait de perdre beaucoup de vies. Donc je reste toujours sur ma parole, mais tes paroles m'ont permis d’élaborer un nouveau plan. » Disais-je sourires aux lèvres .. « Laissons les esclaves de côté et débarrassons nous de tout ce qui pourrait nous nuire quand on passera à la dernière phase. Éliminons toutes les forces de l'île, les trois bases principal et les canons qu'entoure la montagne. Dans une île comme ça, il doit sûrement y avoir des bombes, sinon on en fabrique et on met des pièges un peu partout. » Disais-je d'un air sérieux et déterminé.



« S'il le faut, détruisons cette île dans le but de sauver les esclaves.. Les habitants de cette île ? Je m'en fous complètement, je m'en fous du sort des gens qui ne sont pas innocents. Si tu es d'accord pour m'aider, pour aider ces pauvres personnes, je t'en serais énormément reconnaissant et je te rendrais l'appareil dans un futur proche. Je vais commencer par la base à gauche et je te laisse la droite. Ne faisons rien que nous pourrions regretter .. Je suis persuadé que tu trouveras un moyen d'anéantir les canons et toutes armes pouvant nous nuire. Dès que tu as fini, tu viendras m'attendre ici ? » Disais-je tout en me levant du rocher. Je lui tendais la main et je le relevais en disant : « Bonne chance, Ketsueki ! Que dieu soit avec toi .. » terminais-je tout en bondissant sur l'air.

______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: [Flash Back] Unchained man ! Sam 30 Mar - 16:00

Tout ce que j'avais dis semblait avoir touché mon équipier, car c'était ce qu'il maintenant, un équipier. Voyons si c'est un équipier sur lequel on peut compter ou non. Nous n'avons pas encore versé notre sang ensemble et c'est un lien puissant entre les hommes ! Voyons si le sang va couler ou non ce soir... Puis, après avoir mis un peu de temps pour réfléchir,, assimilant mes propos, à son tour, il avait repris la parole. Je me complique trop la vie... Peut-être oui. Fut un temps où je faisais moi attention à tout ça et où j'aurais agis plus brutalement, moins logiquement, ne faisant pas attention aux autres. Mais j'avais vu d'autre chose... Je n'étais plus le même que celui que j'étais il y a six ans que je me suis fait enfermé ! Mais oui, je pense trop et je n'aime pas ça...

Il avait cependant reconnu que j'avais raison sur ce point là, qu'il était nécessaire qu'il fallait prendre son temps quand on tenait autant de vie dans nos mains. Voilà ce qui me dérange, de tenir la vie des gens dans mes mains. Je n'aime pas les gens qui se vouent à ce genre de passions, décider pour les autres, c'est les priver de leur liberté, comme puis-je être libre si j’empêche les autres de l'être ? La liberté... C'est quand on a tout perdu qu'on se rend compte de son importance. Ainsi, il avait fini pas revoir un nouveau plan... Voyons si celui-là est plus juste et moins... héroïque ! Éliminer les forces militaire de l'île ou au moins, leur porter un coup tellement violent qu'elles ne pourront rien faire quand nous nous occuperons des esclaves... Voilà une idée qui s'avère beaucoup plus intelligente que toutes celles qu'il a eu avant !

Mais la suite... C'était beaucoup trop difficile... Trop stupide ! Il était près à détruire l'île pour sauver les esclaves... Car pour lui, des gens qui ne se livrent à ce genre de pratique, ne sont pas innocents ! Voilà encore une preuve de ta jeunesse, de ton manque de préparation ! Tu n'es pas mieux que ceux que tu veux combattre ! C'est dur d’affronter le démon sans le devenir, mais il ne faut pas se laisser avoir ! Et s'il le faut, c'est moi qui t'aurais si tu veux te livrer à ce genre de chose ! Puis, il avait fini d'exploser son plan, exploser les trois bases militaire. Me laissant celle de droite pendant qu'il s'occupait de celle de gauche. Puis il a demandé à Dieu d'être avec moi après que nous nous soyons donné rendez-vous...

Dieu... Il a tellement mieux à faire que de s'occuper, aussi nombreux soient-ils, ce n'est pas sur les dieux qu'il faut compter, aussi puissant qu'il soit, ils se sont désintéressé du monde et des hommes de puis longtemps ! Poussant un profond soupire, j'ai alors sorti une cigarette de l'intérieur de ma veste. La portant à ma bouche l'allumant et la fumant doucement. Poser sur le rocher que je n'avais pas quitté, les yeux perdus dans le ciel. J'en connais deux qui ne seraient pas d'accord avec ça. Le très vieux con et Gouki... Ils ont toujours cru énormément aux dieux, beaucoup plus que moi, beaucoup plus que je ne le ferai jamais !

Enfin bref, il était tan d'agir. La cigarette terminé, j'ai lancé le mégot par terre à mes pieds. Puis, j'ai tendu ma main vers le ciel pour profiter de mon pouvoir pour me déplacer un peu à distance de la base militaire. Je m'étais posé à quelques mètres de là. La base était posé un peu à l'écart. Sur pilori perché sur l'eau. Voilà un obstacle gênant ! J'avais commencé à faire le tour de la battisse, caché dans les broussailles qui bordaient la base. Des pierres étaient visible complètement de l'autre côté du fort. Voilà mon ticket d'entrée. Sautant rapidement de pierre en pierre, j'avais tellement fait ce genre de chose avec mon frère dans la forêt de notre île que ça a fait naître en moi un puissant sentiment de nostalgie.

Puis, une fois arrivée devant le mur, un chemin était tout tracé pour l’escalader, tellement il était plein d'aspérité, de brique qui dépassait et d'autre chose facilitant l'escalade pour quelqu'un qui a suffisamment d'agilité et qui sait discerné les prises. Comme quoi, l'entraînement de Raoh s'est avéré très utile ! Une fois arrivée en haut, j'ai failli mettre fin à ma tentative d'infiltration plus rapidement que prévu. L'un des gardes s'était penché au moment où j'allais monter sur le chemin de ronde. Je n'ai eu que le temps de le saisir par le col et de le faire passer par dessus la rambarde. Un bruit sourd c'est alors fait entendre quand il a touché le sol et son corps a pris alors un angle improbable, de même pour sa nuque. Pas de doute, il était bel et bien mort...

Une fois sur place, il fallait faire vite, jetant un coup d’œil au alentour, il était seul sur le chemin de ronde, les autres étant trop loin. Bien, dépêchons nous. Je me suis alors mis à courir droit devant pour sauter au bas des remparts. Me réceptionnant d'une roulade pour éviter de me blesser. La foudre à l’inconvénient d'être relativement bruyant et visible. Bref, je m'étais ensuite glissé discrètement derrière les échaudage qui maintenant le chemin de ronde en bois debout. Idéal pour observer la situation... Bon, comment faire pour se débarrasser de leur puissance militaire...

Coupons leur la tête et les mains et la bête ne pourras plus rien faire. Bien, tachons de faire ça discrètement, la partie la plus difficile du plan. Enfin, je me suis alors élancé, la capuche bien fixé sur ma tête. Sortant en sprintant de ma cachette de fortune. Puis, une fois arrivée devant un nouveau mur, à vrai dire, c'était le bâtiment que j'avais repéré, celui qui semblait être le quartier des officiers. J'allais couper la tête de la bête par commencer ! Comme lézard monte sur des rochers, j'ai escaladé ce mur sans vraiment de problème pour me retrouver sur le toit. Rapidement, il n'avait pas tardé à sortir, j'avais pas mal de chance dit donc. Sans attendre, j'ai saisi ma chance et je lui ai sauté dessus et avec chance, il ne me l'avait pas vu. Profitant de la surprise, j'ai eu le temps de briser sa nuque d'un coup sec et sans aucune chance... Puis, après m'être relevé, j'ai fait rouler son corps jusqu’à la charrette de foin à quelques mètres de là, en contre bas.

Puis je l'ai alors suivit, me laissant tomber à l'intérieur du foin. Avant de me relancer vers la suite de mon plan et c'était un peu plus technique. J'étais en position, sur les starting-blocks. Et inspirant profondément, je me suis lancé, dopant mon corps en faisant passé à l'intérieur un très léger courant électrique pour aiguiser mes réflexes et ma vitesse de réaction. J'ai couru alors, comme je n'ai jamais couru de ma vie. Il y avait deux gardes devant l'endroit où je voulais aller. Les pauvres m'ont vu débarquer comme un furie et mes deux-avants bras ont facilement trouvé le chemin de leur gorge. Leur faisant faire pratiquement un tour autour avant de s'effondrer sur le sol. La force de l'impact, m'avais moi même fait tomber et j'avais glissé lamentablement sur le sur quelques mètres.

Le voilà... Le local de poudre ! Sans l'officier en chef j'avais décapité la chaîne de commandement des soldats et sûrement de la base et sans poudre, leur armes seraient totalement inefficace. Je me suis alors doucement dirigé vers ce petit local, attrapant un large morceau de bois que je venais d'arracher à une structure pour le poser dans un braseros pendant une longue minute. Le temps qu'il prenne bien feu. Puis, je me suis approché vers la porte du local que j'ai ouverte à la volée d'un puissant coup de pied. Lâchant le morceau de bois enflammé au passage puis tendant ma main dans le ciel pour m'envoler et retourner sur la colline où j'avais rendez-vous avec Tensei !

Il m'avait fallu encore moins de temps qu'un clignement d'yeux pour rejoindre la montagne en retrait sur l'île. De là, dos tourné, je pouvais parfaitement observe l'explosion titanesque que je venais de déclencher. J'espère que de son côté cela c'est bien passé. Sans regardé vers le côté de sa base, je préféré avoir la surprise, je me suis retourné et me suis dirigé vers l'endroit où nous étions il y a quelques heures... Quelques minutes... Je ne sais pas vraiment combien de temps ça m'a pris. J'ai juste abandonné mon corps à l'adrénaline et l'action... Une meilleur façon de perdre le sens du temps que l'éternel recommencement des journées...

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flash Back] Unchained man ! Sam 20 Avr - 14:51





__________________________________________________________________________
• Phase 2 ...
__________________________________________________________________________

Mon nouveau coéquipier avait bien réfléchi et malgré la difficulté du plan, il acceptait de m'aider. D'ailleurs, avec son pouvoir il avait disparu en se dirigeant vers la base dont il devait s'en charger. Je restais toujours au-dessus du rocher et je tournais mon regard vers l'autre base qui était ma cible .. Je décidais de réfléchir un peu .. J'étais du genre optimiste, mais il n'y avait pas plus pessimiste que moi. D'accord, j’élaborais des plans merveilleux en quelques secondes, je montrais toujours un air déterminé et j'étais toujours prêt à tout pour sauver des vies innocentes. Mais quand il faut appliquer le plan, c'est là que mon côté pessimiste prenait le-dessus, c'est là que je me pose beaucoup de questions afin de savoir si mon plan n'avait pas d'erreur qui pourrait nous être fatal. Cela faisait environ une minute que mon nouvel ami était partie, moi j'étais toujours là en train de me questionner .. « étais-je vraiment prêt à détruire cette île pour sauver les esclaves ? » Après quelques minutes de réflexion, je réussissais à répondre à ma question.

Oui, j'étais prêt à détruire cette île pour sauver les esclaves .. J'étais prêt à anéantir les habitants de cette île pour sauver les esclaves, les gens qui n'étaient pas innocents ne méritaient pas d'être sauvé ! Pour le moment, j'étais un innocent, mais j'ai choisi mon chemin il y a bien longtemps. Une chose était sûr, je n'allais pas être innocent pendant longtemps, je ne pouvais pas sauver le monde tout en restant innocent. Bref .. Je venais de retrouver ma confiance et ma détermination, j'esquissais un léger sourire et je m'apprêtais à me diriger vers ma cible. Je bondissais donc sur l'air et en moins d'une seconde, j'arrivais sur le toit de la base. Ce n'était pas un toit ordinaire, la base était à l'intérieur d'une grotte, je me trouvais donc au-dessus de la grotte. Comment allais-je faire pour rentrer à l'intérieur, il fallait que je trouve un moyen intelligent, un moyen qui n'attirait pas l'attention. Il fallait que je sois le plus discret possible ! Malheureusement, la discrétion et moi ça faisait deux, donc je vais devoir redoubler d'effort.

Je m'installais par terre et je décidais de réfléchir .. Trouver un moyen d'entrer dans la base sans me faire remarquer, tel était mon objectif. Je fermais les yeux et je réfléchissais quelques secondes .. Puis en ouvrant les yeux, quelque chose attirait mon attention. Je me levais et je décidais d'aller jeter un coup d'oeil .. à ma plus grande surprise, j'apercevais un escargo-cam sur un rocher ! J'approchais ma tête près de l'appareil .. Je fronçais les sourcils, puis j'écrasais l'appareil avec mon pied. Je retournais à ma place et en quelques secondes, des hommes armés m'entouraient et me demandaient de les suivre .. Sur ce coup-là, j'ai vraiment été un idiot. Que faire ? Et bien, malheureusement, il n'y avait pas d'autre solution que de suivre ces hommes armés. Ainsi j'entrais à l'intérieur de leur base, je n'avais pas été menotté, mais je suppose que ce n'était qu'une question de temps. À l'intérieur de la grotte, il avait un véritable forteresse avec des technologies dont je n'avais jamais vu jusqu'à présent. Sur l'écran, j'apercevais « Alerte 5, intrusion dans la base ! ».

Cette alerte avait surement été activé à cause de ma présence au-dessus de leur base. Enfin qu'importe .. Je décidais de garder un air calme et par la même occasion réfléchir à un moyen de me sortir de là. Pendant qu'ils parlaient entre eux, j'examinais les choses qui se trouvaient à côté de moi : beaucoup d'armes, des bombonnes de gaz, des pièces en constructions .. Je réfléchissais un peu pendant qu'ils continuaient leurs conversations. Hum .. Ils semblaient avoir fini de discuter et leur décision était de m'éliminer tout de suite afin de ne pas nuire à leur plan. Un soldat se tournait et pointait son arme sur moi, il s'apprêtait à tirer, mais malheureusement pour lui j'utilisais mes coussinets pour me téléporter près des bonbonnes de gaz. Il tirait deux coups et s’apercevait que je n'étais plus devant lui, il se tournait sur la droite et de nouveau il m'avait dans son champ de vision. Il ne cherchait pas à comprendre et tirait en ma direction sans réfléchir aux conséquences de son tir.

Avant que la balle n'atteigne les bonbonnes de gaz, je décidais de me téléporter de nouveau, cet fois-ci ma destination était dehors. Je devais me mettre à l'abri. Une fois que j'étais près de la porte de sortie, les bonbonnes explosaient et l'onde de choc m'atteignait et me propulsait violemment dehors. J'aurais pu y passer, mais l'essentiel c'était que j'étais toujours en vie, malheureusement avec un bras cassé ! Je me relevais et je me tournais pour voir à quoi ressemblait leur base. Mission accomplit ! La base avait été bel et bien détruite. Malheureusement le coup était tellement violent que la montagne se mettait à trembler, ce n'était plus qu'une question de temps avant qu'elle s'écroule. Sans perdre de temps, je décidais de me rendre au point de rendez-vous et attendre impatiemment mon coéquipier Ketsueki. À ma plus grande surprise, en arrivant au point de rendez-vous, Ketsueki était déjà là et semblait s'ennuyer ! J'esquissais un léger sourire et je lui adressais la parole en disant :


  • « Tu as déjà fini à ce que je vois ! On va devoir passer à la phase 2, le plus dur reste à faire. La troisième et dernière base de l'île semble être la plus grande et la mieux protéger. Donc au lieu de nous attaquer directement à celui-ci, on ferait mieux d'aller libérer quelques esclaves qui seraient près à nous donner un coup de main, trois à quatre personne devraient suffire. Après leur libération, on doit les équipés et pour finir, on infiltrera tous les cinq la dernière base et on la détruira de l'intérieur. C'est la seule façon, je pense ! Si tu as mieux, n'hésite pas à proposer. Quoiqu'il en soit, à 2 ça sera impossible, j'ai un bras en moins et donc je ne pourrais pas être à 100% de mes capacités. »


______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: [Flash Back] Unchained man ! Jeu 25 Avr - 0:07

Je ne sais pas comment les choses vont se terminer, mais sûrement mal ! Cela ne fait aucun doute ! J'étais le premier arriver et je ne sais pas combien de temps va mettre ce petit blondinet pour pouvoir mener son plan loufoque à bien... C'était risqué de prendre d'assaut une base comme celle-là et visiblement, je m'en étais mieux tiré que lui ! Je me demande bien ce qu'il a pu faire de sa vie... Mais j'avais sûrement l'avantage ! Quand on grandit dans une forêt, on développe certaine faculté qui sont très très utile pour s'introduire dans une base militaire fortifié sans se faire repéré !

Quand j'aurais des gosses, c'est sûrement comme ça que je les élèverais, en les laissant se démerder dans la forêt ! Ça te forge un caractère et on trouve des trucs cool des fois dans les forêts ! Gouki et moi on avait bien trouvé des fruits du démon logia, dans un temple perdu au milieu de la forêt de notre île ! Bon, on les avait surtout mangé pour faire chier le monde et surtout le très vieux con, c'était mon idée d'ailleurs, les trucs cool, c'était toujours mon idée ! Oui...Voir le monde c'est quelque chose de magique, mais on n'est jamais aussi bien que chez soit ! Et dieux que mon île me manque putain !

J'avais eu le temps de m'allumer une cigarette et de la fumée à moitié, allongé la tête à regarder le ciel. J'avais oublié à quel point il était beau et vaste... Mais ce qu je n'avais pas oublié, c'était l'envie folle que j'avais de le parcourir de long en large ! L'envie lancinante de le dompter et d'en faire mon royaume ! J'étais la faucon destiné à voler au-dessus du monde ! Et c'est perdu dans mes pensées, que j'ai finalement vu Tensei, qui devait être arriver il y a quelques instants. La fumée qui planait au loin et l'angle étrange que formait son bras signifiait qu'il avait malgré tout, réussi sa partie de son plan !

Visiblement, la douleur ne l'affectait pas vraiment, où il savait bien la cacher. Car il avait pris la parole sur le même ton que d'habitude ! Posé et déterminé dans ses idées un peu absurde... Ça doit grouiller maintenant, surtout que vu l'état de son bras, il a pas du se faire ça tout seul. Enfin, il faut pas être sorcier pour comprendre que deux bases qui se font exploser au même moment il y a anguille sous roche ! Il voulait aller libérer des esclaves, plutôt que de s'occuper de ça nous même...Mieux protéger ou pas, quand on a des idées, il faut au moins avoir les couilles de les mener au bout par soit même, sans demander l'aider des autres ! Il a encore beaucoup à apprendre !

S'infiltrer, dans une base militaire, avec des anciens esclaves qu'on ne connaît ni d'Eve, ni d'Adam ! Sans une formation, aucun talent pour ça et aucun travail d'équipage... C'était se tirer une balle dans la tête directement, c'était beaucoup plus facile et moins douloureux ! Enfin, poussant un profond soupir je me suis alors dirigé vers lui, pour regarder son bras, j'avais un peu d'expérience en membre cassé ! Quand il eu terminé sa phrase, sans le prévenir, j'ai poussé le membre brisé d'un mouvement fermé et décidé ! Lui arrachant un puissant cri de douleur et un coup réflexe qu'il m'avait passé au travers. Activant mon Logia.

« - Doucement blondie, doucement ! C'est pour ton bien que j'ai fait ça ! Pas mal peine de m’assommer ! Faudra mettre une athèle sur ça... Pas question de faire quoi que se soit avec un bras dans cet été ! Tu ne peux pas sauver les esclaves de cette île ! Tu ne peux pas sauver tout le monde, regarde toi ! Tu ne peux même pas te sauver toi même ! Nous leur avons porter un coup énorme aujourd'hui, ça devrait suffir pour un moment, s'ils veulent se libérer... Les esclaves ont l'occasion qui leur manquait ! A eux de servir leur chance ! Nous sommes les guerriers de l'ombre qui ont œuvré pour la paix ! Mais c'est tout... Je dois rentrer chez moi, je ne peux rien faire de plus... »


Il avait acquiescer. Tenant son bras le visage crispé, finalement, la douleur l'avait rattrapé. Je ne sais pas ce qu'il est devenu, nos routes se sont séparé ici après une poignet de main traditionnelle des guerriers de mon village. Nous nous étions serré l'avant bras, se promettant de se venir en aide si besoin était pour sauver les esclaves... Oui, je détestes les hommes qui mettent des chaînes aux autres ! Plusieurs jours plus tard, j'ai appris, lisant mon journal au ciel, bien posé dans la vigie d'un bateau, qu'un certain Spirticus c'était porté en chef et que les esclaves ont brisé leur chaine et que l'armée, désolidarisé et désorganisé, n'avait rien pu faire ! Une bonne chose de faite, qu'importe les morts, ils l'ont choisi après tout...

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Flash Back] Unchained man !

Revenir en haut Aller en bas

[Flash Back] Unchained man !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Autres Iles de South Blue-