AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Là-bas, sur Choco Island II ! [Vexy !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Là-bas, sur Choco Island II ! [Vexy !] Dim 17 Fév - 19:39

Jukisland, ou plus communément Choco-island II est une de ses piles réputées pour sa dangerosité. Là-bas, els peuplades humanoïdes sont primitives et violentes. Les espèces animales ont du évoluer de part la présence d’autres espèces animales rejetée dit-on, des enfers. D’une catégorie donc assez extrême, il n’est pas à douter que les gens n’y vont plus depuis bien longtemps, non sans raisons. Peut-être un ou deux navires y ont séjourné, sur ses un ou deux, peut-être qu’aucun n’est jamais repartit, d’autant qu’il reste fracassé contre les rivages pourtant presque paradisiaque quelques épaves de beau bâtiment. Pirate… Marines.. Commerçants.. Tous les camps perdent de braves marins dans ce genre d’endroit, éloigné de tout et seul refuge terrestre pour espérer ce défaire de quelques avaries majeurs. Pourtant, sa réputation n’est pas juste celle d’une pile de mort.

Son nom lui-même l’indique. Refuge d’un biotope unique, elle est aussi et surtout, l’une des très rares île ou coexistent pas moins de trente espèces d’arbres en chocolat et au moins sept animales vivant au travers du chocolat d’une multitude de manière. Jamais rien ne pus être concrétiser, prouver. Seuls les dires des quelques survivants miraculeux de l’endroit l’attestant. Pourtant et depuis presque un an ; il c’est fait entendre dire, par quelques murmures ; que l’île ne serait-plus aussi dangereuse que par le passé. Débarrassée de ses deux fléaux majeurs : Les humanoïdes préhistoriques et son espèce rivale, les Juki. Péronne bien sur n’aurait pus imaginer que ses deux espèces non supposées encore exister fut-ce à l’origine de toutes ses histories macabres qui entouraient Choco-Island II de ce halot de ténèbres. Bien que restant peuplée de quelques especes pour le moins agressive est dangereuse, tel que des ours-taupe ne ce nourrissant que du chocolat au lait contenu dans les noix de cocoO tombées des palmiers. Créature aux griffes d’un mètre de long et pesant presque 700kilos et pourtant capable de courir plus vite que l’homme.

Passé les quelques rumeurs et dires au sujet de l’île, il est alors intéressant de parler de ce pourquoi nous sommes là. L’île est bordée de sable, juste quelques rocheuse sur le flanc nord-est, départ d’une chaine montagneuse coupant quasiment toute l’île en deux. Chacune de ses parties est recouverte d’une foret dense et luxuriante. Et aux trois points les plus éloignés de cette foret, ce trouvent encore les ruines des grandes villes des hommes ‘sauvages’ encore parsemées de cadavres des habitants, ainsi que de quelques restes des juki les ayants fait disparaitre de la carte. Ici, plus aucune trace vivante des deux espèces prédatrices. Si l’on veut en trouver il faut ce rendre au centre de l’île, là, au bout d’une clairière jonchée d’ossements des milliers de Juki et d’hommes s’y étant entretuer, ce trouve l’entrée d’une immense caverne au pied de la montagne ! L’odeur dans celle-ci est un contradictoire mélange de mort, de fruits enchanteresques et de chocolat. Celui des œufs brisé de centaines de petits, dont il ne reste d’ailleurs aucune trace !

Dans cette caverne et malgré quelle soit abandonnée depuis presque une année… pas un insecte, pas un seul autre animal. Personne ne dérange le sanctuaire terrestre des Juki. Pas tant qu’il en reste un d’en vie. Tout au fond de cette caverne gargantuesquement importante, ce trouve une énorme quantité de fruits… Et dépassant à peine de cette pile d’agrumes dégageant la plus merveilleuse senteur du monde ; le sommet d’un œuf de chocolat encore intacte, de presque vingt centimètres de haut, 4centiemetres d’épaisseur et très concrètement : composé de deux couches aux parfums identiques à ceux d’un œuf Kinder. Grattant avec entrain en son sein ; un bébé Juki au pelage blanc, taché de bleu en ses extrémités. Essayant de sortir avant que l’air ne vienne à lui manquer. Voulant vivre plus que tout, inconscient d’être le dernier représentant de sa race. La bestiole à deux queues y met toute son énergie, attendant l’air libre pour chouiner et couiner de joie, léchouiller ceux qui devraient être là pour le nettoyer ! Lui qui est plein de la couche de chocolat fondu ayant infiltré sa peau tout au long des douze mois de son développement. Mais pour l’instant, impossible de dire s’il sera assez fort pour éclore et survivre… Et quand bien même, le sort d’un nouveau-né sans meute pour le protéger ne récompensera probablement pas son opiniâtreté à sortir de cette coquille qui constituerai son premier repas, comme tout bon Chocowolf qui ce respecte !
Revenir en haut Aller en bas
Vexy Hope
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 58
Points d'activités : 647
Age : 23
Localisation : East Blue

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 375
Points de popula' [PP] : 451
Divers:
MessageSujet: Re: Là-bas, sur Choco Island II ! [Vexy !] Mar 19 Fév - 14:19

Mettre les voiles

    Après tout le bazar et les changements survenus à Goa, Vexy avait un grand besoin de se poser, et de se reposer. Pourquoi pas en étudiant. Depuis le bâtiment des révolutionnaires, elle avait débarqué sur la première île venue, apparemment déserte de toute population humaine. Il y avait bien des cris d’animaux, féroces peut-être, mais aucune vie en vue. Dans l’esprit de Vexy, pas d’hommes, pas de granit marin, pas de problème. Les bestioles apprenaient vite à ne pas se frotter à une femme-diamant. Tant mieux, elle ne demandait rien d’autre qu’un peu de calme. Elle avait eu son lot d’agitation lors de la mini-guerre sur son île natale.

    Lorsqu’elle débarqua, elle se rendit vite compte que la nourriture ne serait pas un problème. Il y avait des arbres et des buissons fruitiers, et surtout, beaucoup, beaucoup d’arbres en chocolat. Même au sol, il y avait des espèces de graines qui ressemblaient à si méprendre à des petits grains de chocolat noir. Poussée par son instinct de scientifique (et aussi un peu par son estomac), Vexy goûta une espèce de cerise en chocolat noir, qui s’avéra à la fois surprenante et délicieuse, mais très sucrée. Elle croisa à peine une ou deux bestioles, mais celles-ci se contentèrent de l’observer curieusement de loin. Après le sable de la plage, elle arriva au cœur d’une espèce de jungle forestière, si dense qu’elle avait du mal à circuler avec ses talons. Au moins, sa tenue était conforme au climat. Elle avait abandonné son long manteau de fourrure, ne gardant en dessous qu’un slim en jean et un pull-camisole noir sans pardessus son caraco blanc.
    Subitement, elle se trouva en vue de ruines. Intéressant. Elle circula au milieu de monuments rongés par le temps. Vexy n’était certes pas spécialisée de l’archéologie, mais comme dans beaucoup de domaines elle avait d’importantes connaissances. En étudiant rapidement les détails, elle supposa qu’une race humanoïde avait encore vécu il y a peu, à en juger l’état des cadavres encore en décomposition tout autour. Dieu merci l’air était assez rempli de parfums fruités et chocolatés pour couvrir à peu près correctement l’immonde odeur de la mort. Apparemment, cela ne relevait pas d’une cause naturelle, et certaines marques sur les murs la convainquirent qu’une espèce de bataille sanglante avait eu lieu. D’ailleurs, d’autres créatures, apparemment des canidés, avaient aussi été réduites à un état morbide. Mais il y en avait relativement peu.

    Inconsciemment, Vexy remonta les traces de la bataille. Il y avait quelques squelettes, apparemment d’autres charognards avaient vu une aubaine à la mort de leurs voisins. Mais plus elle s’enfonçait vers le centre de l’île, plus les cadavres intacts étaient nombreux. Elle déboucha finalement sur une clairière qui ressemblait plus à un cimetière. Visiblement, le gros de la bataille avait eu lieu ici. Intriguée, elle observait les bêtes. C’étaient d’énormes loups, mais parfois ils semblaient proches du chat ou du renard, à ceci près qu’ils avaient des couleurs très différentes, et parfois plusieurs queues. Mais elle les trouvait grands pour des animaux normaux. Certains auraient pu la porter sur leur dos sans mal.
    Soudain, elle repéra une espèce de grotte, derrière une petite montagne de corps. Tiens tiens. L’un des deux camps avait tenu à protéger ce lieu jusqu’à la fin, apparemment. Une fois la pile de cadavres contournée non sans mal, Vexy dû sentir un immonde effluve de mort, encore pire que dans la clairière. Mais il y avait également d’autres odeurs. Encore des fruits, et du chocolat. Mais un chocolat qu’elle imaginait délicieux, à en juger par l’odeur. Pourtant, elle voyait bien des fruits, amassés dans un coin comme une réserve, mais pas de chocolat. Etrange. En se penchant elle remarqua des légères traces au sol. Donc, le délicieux chocolat avait sûrement été un enjeu de la bataille ? Intéressant. En tous cas, les vainqueurs n’étaient pas repartis sans leur butin.

    Vexy fut décue de constater que la plupart des fruits avaient pourris. Une réserve de nourriture qui n’avait pas servi depuis longtemps. Soit les autres animaux étaient tous carnivores, soit les anciens propriétaires avaient laissé des souvenirs assez vifs pour convaincre les autres de s’abstenir de se laisser tenter en leur absence. Et pourtant, il y en avait à profusion, en quantité impressionnante. La jeune femme tendit le bras pour se servir d’un de ceux qui avaient l’air encore bons, et l’éplucha en détaillant le reste du regard. Alors qu’elle finissait son espèce de mandarine, elle repéra soudain deux choses : un étrange œuf au chocolat, visiblement assez épais, et juste à côté, reconnaissable à ses petites spirales, un fruit démonique. Mais elle ne le reconnaissait pas.
    Intriguée, elle attrapa les deux et les posa parterre devant elle, s’accroupissant.

    Soudain, elle vit clairement la boule en chocolat s’agiter, et un petit bruit de grattement en provenait. Elle haussa les sourcils. Finalement, les vainqueurs auraient eu une double raison d’attaquer : le chocolat, et ce qu’il contenait ? Devant ses yeux, ça gigotait, beaucoup. Il allait éclore ? En tous cas, il semblait avoir du mal. Elle soupira. Elle était médecin, elle devait bien pouvoir faire quelque chose pour la bestiole à l’intérieur. Quoique, pas besoin d’être médecin pour gratter de l’extérieur l’œuf en chocolat. Heureusement qu’elle avait des ongles. En diamant en plus.
    Que ce truc était épais ! Elle continua à gratter quelques minutes. Soudain, un tout petit trou apparut, et à l’intérieur, elle cru voir du mouvement. Prise dans l’action, elle continua doucement à décortiquer un peu plus. Tiens, un peut de blanc. De la fourrure ? Lorsqu’elle jugea que le bébé pouvait finir le travail tout seul, elle porta son doigt à ses lèvres. Délicieux, ce chocolat. Pas étonnant que le reste ait été raflé. Commercialisé, ça vaudrait cher.

    Enfin, un petit espace apparut, et elle passa un doigt de dans pour tenter de toucher la petite créature, et vérifier qu’elle était vivante. Elle crut sentir une petite gueule se refermer autour d’un bout de son doigt encore plein de chocolat.

    - Je te déconseille de me mordre, si tu tiens à tes quenottes, dit-elle d’une voix douce.

    Par réflexe, elle cherchait déjà du regard de quoi envelopper le nouveau-né. Mais ici, à part du fruit…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Là-bas, sur Choco Island II ! [Vexy !] Mar 19 Fév - 15:55

Décidément, cette coquille était cheatement dur à gratter ! Le pauvre petit désespérait été n d’autres circonstances il aurait probablement été de ceux à mourir dans l’œuf à l’image des poissons pané… Un première sensation dans ce monde atroce et brutal, pourtant l’animal connaissait l’opiniâtreté, apprenant l’effort et la rage de vivre. Refusant la mort, une chose qui, à l’inverse des nouveau-né humain, étreignait déjà son cœur avec une emprunte surnaturelle. Une crainte qui s'estomperait, ou serait sensée disparaître une fois au dehors. Ce qui n’était pas normal, pas habituel, à ce stade de son évolution, c’était l’espoir. Celui qui avait soudain embaumé son petit cœur battant au ralentit, lorsqu’il entendit le même son que faisait ses griffes mais provenant du dehors ! De cet univers qui l’attendait et que son instinct le faisait désirer plus que tout.

Ses griffes repartirent avec vigueur et force jusqu'à ce que la lumière ne perce d’un infime filet au travers de cette coquille de chocolat deux parfum. La bestiole ce recroquevilla dans sa coquille, surprit ! Le temps qu’il reprenne ses esprits, un ‘truc’ était venu dans sa coquille, un truc accompagné d’une odeur qu’il humait intensément. Elle ne ressemblait pas à son odeur à lui… Mais déjà il l’aimait plus que tout ! Enfin, pas autant que le chocolat qui l’avait enivré durant toute sa lente croissance. Mais presque !

Le petit animal aux paupières clauses, ce qui n’empêche pas de ressentir les changements lumineux, surtout quand vos yeux sont encore en formation… Ouvris grand la bouche, une petite gueule dépourvue de crocs, et se referma sur cet intrus tant aimer. S’il avait été agressif, l’animal se serait jeté dans la gueule du prédateur… Ironie pour le canidé. Qui suça cette chose recouverte de chocolat fondu de sa coquille. Ce fut au tour de l’auditif de jouer son rôle, un grognement sur trop de fréquences bizarre… Son instinct n’y comprit pas grand-chose. Mais c’était peu important, c’était donc le grognement de l’animal qui l’aidait à sortir…

La gratitude, l’admiration, l’amour peut-être même. La créature relâcha le doigt qu’il lécha de quelques coups de langue incertains, pleurant son enthousiasme tel un chiot trop heureux. Après ceci et revigoré par cette pluie de bonnes sensations ; le bébé chocofox buta d’un grand coup la coquille là où il y avait l’ouverture et donc vers le doigt, achevant de briser le coquille un peu brutalement… Mais maintenant il était pressé !

Un pas.. 5centimemetres de vide… Qui firent tomber la boule de poil blanche au sol ! Avant de sucer le chocolat de sa coquille, fallait qu’il arrive à rester debout ! Gratter l’avait fatigué, et ses pattes arrière elles étaient toutes engourdies alors que ses poumons étaient eux assaillit d’une grande bouffée d’air insupportable qui le fit tousser comme s’il s’étouffait et allait mourir, ceci tout en pleurant la douleur, malgré la caverne, d’une trop grande luminosité. Dans cette situation, un membre de la meute aurait bloqué la lumière en se couchant entre la lumière et le petit, le laissant s’étouffer et respirer ; mais puisqu’il n’y en avait plus, aucun instinct naturel ni savoir sur l’espèce. Le dernier Juki venait d’éclore, de rejoindre ce monde et peut-être pourrait-il ainsi sauver l’avenir de toute une espèce… Si tenté que son propre avenir soit priorité de l’humaine qui était-ici, arrivée alors même qu’elle dernier œuf allait éclore… Dehors un rugissement infâme, les prédateurs rodaient, la naissance d’un juki attirant toujours quelques prédateurs adeptes de leur structure encore entre chocolat et celle du juki adulte, la rare exception pouvant attirer des prédateurs ici. D’énormes taupe bodybuilder et carnichocovore ! Dans sa toux, une lueur d’espoir seulement, un son suraigu:

« Wa ! »
Revenir en haut Aller en bas
Vexy Hope
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 58
Points d'activités : 647
Age : 23
Localisation : East Blue

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 375
Points de popula' [PP] : 451
Divers:
MessageSujet: Re: Là-bas, sur Choco Island II ! [Vexy !] Jeu 21 Fév - 15:39

Boule de poils en danger

    Toute amusée, Vexy regardait la petite chose tenter de briser son étrange coquille en chocolat. Il avait de l’énergie pour un nouveau-né, c’était bon signe. Sa toute petite langue toute douce s’agitait pour léchouiller son doigt plein de chocolat. Lorsqu’elle le retira, elle crût percevoir des petits sons, comme des gémissements ou des couinements. Soudain, il y eût une brutale secousse là-dedans, et la coquille fut brisée pour de bon.

    Vexy se surprit à sourire en voyant l’étrange petite bête tomber parterre. Elle était très mignonne à voir, malgré tout le chocolat qui tâchait sa mignonne petite fourrure blanche. On aurait dit une espèce de petit renard, à l’exception du fait qu’il avait deux queues, et était né dans un œuf en chocolat... Il lâcha un petit toussotement entre deux geignements plaintifs. Il avait encore les yeux clos, mais la luminosité était probablement trop importante pour ses yeux neufs. Vexy se décala de manière à ce qu’il se trouve dans son ombre, coupé du principal flot de lumière. Le voyant en difficulté, elle adapta des gestes médicaux appropriés : elle massa d’un doigt sa petite poitrine encore engourdie, avec un rythme basé sur celle d’une respiration canine, jusqu’à ce qu’il parvienne à une respiration plus naturelle sans son aide. Puis, elle attrapa les petites pattes et les massa à leur tour, dégourdissant les petits muscles encore inusités. Il faudrait sûrement quelques minutes pour qu’il parvienne à se lever de lui-même, mais il avait l’air en bonne santé. Elle le poussa à côté de son œuf, puisqu’apparemment cela faisait un premier repas tout à fait correct pour le nouveau-né.
    Dans son dos, des présences commençaient à se faire sentir. Des grognements, un ou deux rugissements… Apparemment, la naissance de ce petit en avait agacé plus d’un. Etrange. Il état peut-être bien le dernier de son espèce, et pourtant il attirait déjà les prédateurs. Les autres animaux de l’île étaient-ils en quête d’un repas unique, ou guettaient-ils un éventuel rival ? A le voir, le petit renard blanc ne paraissait pas très dangereux, pour le moment.

    - Wa !

    Elle sursauta à son petit cri. Il avait déjà l’air d’aller mieux. Avec des mains délicates, elle entreprit de l’essuyer doucement du chocolat qui le couvrait encore partiellement, en s’aidant de feuilles de fruits qui traînaient là, parfois de ses propres doigts lorsque le goût de ce coulis tiède se faisait trop tentant.

    - Bon, on dirait que tu es une espèce de survivant. Tu crois que ta meute sait qu’elle a réussi à te protéger ? En tous cas, tu as bien de la chance. Les autres petits ont tous disparu. Mais même si tu as réussi à survivre, à partir de maintenant, tes chances de survie sont minces, bonhomme.

    Elle ne savait même pas ce que cette espèce avait à sa disposition pour se défendre. Elle avait vaguement vu des crocs sur les corps de ses congénères, mais le bébé devant elle ne pourrait sûrement pas se servir des siens avant un moment… Autrement dit, il n’avait guère plus de potentiel défensifs que ces fruits, pour le moment. Les fruits…
    Levant un sourcil, elle tendit le bras pour attraper le fruit du démon qu’elle avait laissé sur le côté. Elle avait étudié certains fruits, mais celui-ci ne lui disait rien… Il était sous formes de baies blanches tâchées des habituelles spirales caractéristiques des fruits démoniaques. Hésitant, elle fit simplement rouler l’une des petites baies jusqu’au bébé qui léchouillait son œuf.
    Si les bestiaux dehors attaquaient, ils allaient avoir un problème. Elle ne pouvait pas s’occuper du petit et coller une raclée à une horde de viande. Le plan B serait éventuellement de le planquer quelque part, mais à peine né, elle doutait que le rendre à l’obscurité soit une bonne idée… Vexy soupira, et gratouilla la petite tête blanche, où un étrange signe transparaissait.

    -En plus, si personne ne s’occupe de toi… Ca va être à moi de le faire ? T’as de la chance d’être une petite boule de poils blanche tout mignonne. T’aurais pu finir en écharpe ou en steak.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Là-bas, sur Choco Island II ! [Vexy !] Sam 23 Fév - 19:22

Des grondements, partout… Raisonnant dans sa petite tête de nouveau-né. Grognements incohérents et incompréhensibles ; rugissement sombre et néanmoins très intriguant. Que comprendre, que faire face aux résonances anormales du moindre mouvement ? Barf, rien de plus qu’aller vers la présence qui maintenant lui bloque enfin la lumière. Pas le temps de réagir ou de prouver quoi que ce soit quand sa bonne forme qu’il était déjà les quatre fer en l’air, se faisant masser par sa supposé congénère. Une langue ? Non… probablement pas… Ni des pattes, impossible de faire ca sans griffer l’autre ! Chose étonnante pas du tout inscrite dans la logique de ses gênes, c’était néanmoins fort agréable et, rapidement entre deux petit son pas très assuré, ses vois respiratoires prirent un rythme plus normal. Sur ce point au moins, le jeune Juki était tout à fait normal, et avait eu une bonne aide qui n’altérerait pas ses poumons comme cela pouvait le faire sur certains Chocorenardo. Mais, que néni pour le laisser découvrir l’unique membre de la meute prenant soin de lui !

Maintenant on s’occupait de ses muscles ; des techniques bien modernes dont aucun juki n’avait profite rauparavant. Finalement, il se trouva repousser d’un mouvement de museau… Enfin, c’est ce qu’il ‘comprit’ sans réellement chercher à savoir. Au final, peu importait, il n’avait que quelques envies pour la plupart assez primaire. Rapidement il se mit debout, probablement un record pour un Juki, mais le mérite ne lui revenait pas. Reniflant le chocolat il osa quelques coups de langue avant de se souvenir de ce qu’il voulait faire ; il voulait d’autres câlins comme tous à l’heure ! Brusquement il reportait son attention vers la demoiselle et bien que ses paupières closes, il avança un peu comme un robot, fonçant droit sur elle et osa donc son premier aboiement tout en se figeant net!

Et il obtint, ce qu’il désirait : D’autres câlins ! Bon visiblement elle essayait de faire autre-chose, autre-chose qui se faisait généralement directement avec la langue m’enfin. Elle pouvait bien faire comme il lui plaisait ! Le jeune animal c’était habitué aux sons environnants, ainsi qu’aux premiers grognements extérieurs. Ceux qu’il entendit alors qu’on le nettoyait étaient quand à eux, bien qu’entendu dans sa coquille, bien moins normaux. La Juki femelle grognait ou aboyait très bizarrement pour une adulte ! Elle était peut-être une adolescente rencontrant quelques difficultés respiratoires, ou que sais-je encore. En tous cas, c’était bien plus agréable que les autres bruits. Il aurait bien pus s’endormir sur place mais cessa bien trop vite de le nettoyer… Ou câliner. Le replaçant vers son œuf dont il ne désirait pas plus que ca. Un peu écœuré pour l’instant, il se jetterai plus voracement le lendemain sur cette coquille vide qui serait donc sa première victime de grand chasseur. Il c’était donc assis, déjà un peu trop sage. Ecoutant les murmures anormaux de l’humaine sans rien y comprendre. Peut-être était-il aussi sage juste pour essayer de déceler un aboiement ou quelque chose dans le même genre, qu’il comprendrait instinctivement… mais rien. Juste deux boules venaient percuter une de ses pattes avant qu’il releva craintivement.

Précoce dans beaucoup de ses actes, ce Juki là ne dérogeait pas à la règle mais comprenant qu’il était face à une créature capable de se mouvoir et surtout : Plus petite que lui ! Il c’était attaquer aux baies sauvages soudainement apparues. La bataille ne fit pas rage bien longtemps, la première lui explosa a la figure, le salissant de nouveau, alors que la seconde, moins juteuse et moins grosse aussi, fut avaler par inadvertance. Le nouveau-né lâcha un nouvel aboiement à l’encontre de ses ennemis déchus avant de retourner vers celle qui serait donc sa protectrice et sa meilleur amie. Toujours déambulant comme un robot, sans plie les articulations de ses pattes. Mais allant néanmoins à une bonne vitesse ; il s’attaqua de sa gueule de presque édenté à la demoiselle, tout en grognant comme le ferai un chiot jouant a ce batre; fort désireux de jouer ou d’avoir plus de ce fruit bizarre, peut-être même juste de ce faire câliner ! Allez savoir ce qui peut trotter dans la tête d’un animal aussi mignon.

« Rrrr, rrrrrrr,rr, rrrrrr ! »
Revenir en haut Aller en bas
Vexy Hope
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 58
Points d'activités : 647
Age : 23
Localisation : East Blue

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 375
Points de popula' [PP] : 451
Divers:
MessageSujet: Re: Là-bas, sur Choco Island II ! [Vexy !] Mar 5 Mar - 23:19

« Ma » petite boule de poils ?

    Bonne chose, la petite boule de poils avait l’air en forme, même pour ses quelques minutes à peine de vie. Vexy fut surprise de le voir réussir à se mettre debout si vite, même si les petits massages qu’elle lui avait conférés avaient du bien aider. Plutôt que de se nourrir correctement de son œuf en chocolat comme elle l’aurait pensé, il tendait à se rediriger constamment vers elle. Est-ce que l’instinct le poussait à aller vers de la chaleur ? Pourtant, théoriquement, la peau de Vexy ne pouvait vraiment excéder la température ambiante. C’était peut-être juste un sentiment de sécurité alors, qui le poussait à aller vers elle, qui s’occupait à présent de lui. Il était drôlement mignon, avec ses petites pattes aux mouvements encore mécaniques, à se diriger vers elle les yeux clos. Il lâcha une sorte d’aboiement aigü, et elle le câlina encore, enlevant au passage les derniers morceaux de chocolats pris dans ses poils.

    Le replaçant vers son œuf qu’il ne désirait pas plus que ca, Vexy couvait du regard le petit. Elle ne savait même pas de quelle espèce il était, et n’avait aucun indice pour la renseigner. Bon, apparement, le chocolat de son œuf ne l’intéressait vraiment pas plus que ça. Assis, toujours ses petites paupières fermées, il se contenta de jouer avec les petites baies du fruit démoniaque. Elle soupira lorsqu’en appuyant trop fort sur l’une d’elles, il se fit gicler une bonne partie de son contenu à la figure. C’était bien la peine qu’elle l’ait nettoyé… Puis, sans qu’elle n’ait eu le temps de se questionner si elle devait l’en empêcher ou non, il en avala une autre. Vexy poussa un soupir. Le petit renard blanc à deux queues était probablement la première créature à avoir mangé un fruit du démon aussi jeune. Et allez savoir quel pouvoir il a ingéré…

    Il glapît encore, et revint vers Vexy sur ses petites pattes toutes rigides. Elle le laissa faire lorsqu’il commença à mordiller ses doigts en grognant. Elle s’assit en tailleur devant lui, et l’attrapa pour le retourner sur le dos dans le creux de ses jambes, et commença à jouer avec lui, le débarrassant au passage des dernières saletés sur son pelage immaculé.

    - Bon, petit fripon… Comme tu as l’air de me considérer comme… Quoi, ta frangine ? Un membre de ta meute en tous cas, et que je suis probablement la seule créature sur cette île à te vouloir du bien, je suppose que je devrais m’occuper de toi encore quelques temps, hein ?

    Elle se surprit elle-même à sourire en jouant avec ses petites oreilles et ses queues toutes blanches. Il avait un étrange symbole sur la tête, drôle de signe bleu. Sûrement une anomalie génétique. Vexy était un peu plus préoccupée par le fruit démoniaque qu’il avait mangé. Il ne pourrait plus nager maintenant, comme elle. Au moins, il n’avait pas l’air d’avoir besoin d’eau de mer de toute façon. Pour le moment, il n’y avait aucun changement visible, si ce n’est qu’il semblait un peu plus froid que tout à l’heure.

    Tout en jouant avec le petit canidé, Vexy songeait. Après les évènements de Goa, elle avait besoin de réfléchir. A ce qu’elle voulait faire ensuite, et comment elle s’y prendrait. De ce qu’elle avait vu, cette île était pleine de nourriture, et avait un bon climat. Il y avait bien quelques bestioles qui grognaient encore à l’extérieur de leur grotte, mais elle doutait que l’une d’entre elles arrive à lui poser vraiment problème. Et hormis s’occuper de sa boule de poils, elle n’avait rien à faire.

    …Pourquoi pas ? Elle prendrait quelques « vacances » sur cette île, le temps de réfléchir, et de se poser un peu, au calme. Et puis, s’entraîner un peu ne serait pas une mauvaise idée non plus. Il y avait longtemps qu’elle ne s’était pas battue à fond. A Goa, son rôle avait consisté à tirer quelques ficelles de l’ombre, et à jouer au médecin.
    Sa décision était prise.

    Elle gratouilla derrière l’oreille du petit chocofox en souriant.

    - Au moins, j’aurais de la compagnie pour ces quelques jours. Mais il faudrait que je te donne un nom. Je ne vais pas t'appeler "boule de poils" indéfiniment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Là-bas, sur Choco Island II ! [Vexy !] Jeu 7 Mar - 13:02

Voilà qu’il s’envolait maintenant !! Le regard un peu hagard, surprit ou que sais-je encore, l’animal trouvait ca flippant, étrange et plutôt cool. Des sensations pas mal opposées mais qui rendait les choses vraiment attrayantes ! Et qui décuplait son envie de jouer. Finalement sur le dos, le renardo qui était encore aveugle restât sans trop bouger, à la fois craintif et excité… Sans savoir comment réagir à ca. Au moins, il était sur quelques chose de pas trop dur ; en contact direct avec l’unique membre de la meute autre que lui. Ses pattes toute bizarre vinrent alors a lui pour entamer une sorte de rituel… Qui fut rapidement assimilé comme une réponse à ses provocations précédentes, lorsqu’il avait encore les coussinets au sol. Bien ! Alors son objectif était de se défendre, utilisant ses pattes malhabile et sa petite gueule pas assez grande pour choper les doigts avec facilitée. Pas une raison pour abandonner ! Bien à l’inverse, le chocofox se prit dans l’élan du jeu, dans e réalisme de ses émotions. Un grognement en lançant un autre, la joie se mêlant à la colère ! Maintenant, c’était une affaire sérieuse ! Fallait qui choppe ses foutus doigt pour leur montrer qui est l’plus fort !

Une colère qui fut bien vite annihilée par la vois, les grognements pas très normaux de l’autre chocowolf. Est-ce qu’elle chantait ? Parce que ca durai foutrement longtemps… Assez pour assoupir le nouveau-né qui n’avait rien comprit à ce qu’elle avait pus dire. En tous cas, son timbre de vois était déjà bien assimilé. Son corps se rafraichit soudain et alors que Vexy terminait de parler, il se réveiller et gigotait de nouveau… Limite stressé mais déjà repartir sur le jeu. D’autant qu’elle trifouillait lâchement ses queues, bien trop loin pour qu’il puisse mordre ! Tout en grognant et poussant sa main avec ses pattes, vraiment dans l’esprit du divertissement. Puis, elle changea d’optique et partit gratouiller derrière son oreille gauche, bien tenté ! Mais ca ne le ferait pas abandonner ! Essayant de relever la tête pour la mordre mais la remettant en position des que les gratouilles touchaient plus sa tête… Quel dilemme ! D’ailleurs, dans cet exercice ses grognements ressemblaient plus à de petits bruits du nez, la torsion du coup n’aidant pas a gronder convenablement.

Durnat cet exercice, la jeune femme reprit la parole, attirant l’attention de l’animal. De nouveau. Les yeux clos mais presque comme s’il la regardait avec exactitude. Lorsqu’elle eut fini de parler, il éternua. Un coup de froid qu’il venait d’attraper, alors qu’il ne faisait pas si frai que ca dans la grotte. Encore moins au contact de son unique supposée congénère. Après ce petit éternuement ; il répondit, tout simplement : « Wa ! » Barf, c’est qu’il n’y avait pas grand-chose d’autre à dire… Et qu’il ne savait pas non plus dire beaucoup d’autres choses. Peut-être que si la meute avait toujours été de ce monde, dans sa coquille, il aurait entendu quelque aboiements plus complexes et complets sur le langage de sa race et de son peuple. Un savoir qui semblait maintenant bien loin et probablement définitivement perdu. Ceci-dit, il voulait dire autre-chose, alors, il se répéta : « Wa !, Wa ! » tout en gigotant beaucoup. Comme désireux de se remettre sur ses pattes sans y parvenir. Maintenant, son estomac gargouillait un peu… La faim l’étreignant. L’envies de faire pipi aussi d’ailleurs.. Une réaction tardive entrainerait une fuite sur le pelage de son amie. Chose qui ne le dérangerait d’ailleurs pas puisque seule la position retournait le convainquait d’attendre. Trop anormale… Probablement.

Lorsqu’il serait debout et après un bon pipi à l’ endroit même ou on le poserait… Il irait probablement chercher un beau morceau de chocolat pour la demoiselle avant de lui-même s’attaquer à son œuf, ou au fruit, enfin… A quelque chose quoi, ptetre même au deux ! Celons son appétit et la capacité d’élargissement de son estomac. Un moment de plaisir et vital qui plus est pour ses prochains jours, achever le développement de ses yeux, de ses articulations pas tout à fait formée pour dire vrai. Ainsi que pour le brillant de son pelage tout au long de sa vie…
Revenir en haut Aller en bas
Vexy Hope
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 58
Points d'activités : 647
Age : 23
Localisation : East Blue

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 375
Points de popula' [PP] : 451
Divers:
MessageSujet: Re: Là-bas, sur Choco Island II ! [Vexy !] Ven 8 Mar - 22:16

Bon, apprendre à gérer une boule de poils…

    Mais qu’elle était teigneuse, cette petite boule de poils… Au moins, il avait l’air en pleine forme, à grogner et tenter de s’agiter pour attraper et mordiller les doigts de Vexy. Heureusement pour lui qu’il ‘avait pas encore de quenottes. Il sembla s’assoupir un peu lorsqu’elle parlait. Est-ce que sa voix le berçait ? Il ne devait pas avoir l’habitude de son aussi clairs, mais il devrait vite s’y faire si il devait continuer à vivre avec elle. En tous cas, la petite peluche avait l’air très joueuse et énergique. Il eût un bref éternuement après quelques minutes, mais pour Vexy cela sonna la fin du temps de jeu. La petite teigne blanche se mit à gigoter et aboyer, et elle l’attrapa par la peau du cou pour le poser sur ses pattes. Elle avait entendu son petit estomac gargouiller, et il lui semblait qu’il tremblotait un peu du train arrière, signe probable d’un besoin pressant.

    Et en effet, lorsqu’elle le posa, il urina immédiatement. Tout en le regardant finir puis se remettre à marcher maladroitement jusqu’à son œuf, elle songea qu’il faudrait peut-être ajouter vétérinaire à ses spécialités médicales, si elle comptait vraiment garder le petit chocorenard. Il faudrait qu’elle prenne des notes sur cette… Enfin, le dernier représentant de cette espèce. Ses habitudes alimentaires seraient un bon début. Mais à voir les provisions qu’avaient fait ses congénères, elle supposa qu’il était omnivore, ou au moins fructivore. Et le chocolat, apparemment.
    Il se redirigea vers son œuf, et sembla prendre un morceau pour elle, avant de commencer sa propre part, à savoir tout le reste. Tout en suçotant le chocolat, Vexy réfléchit. Ses yeux étaient encore clos, sûrement trop fragiles, même pour supporter la faible clarté de la grotte. A sa démarche saccadée, elle devinait que ses petits membres n’étaient pas non plus complètement développés correctement. Et pour ce qui était de se défendre, elle allait devoir s’occuper de ça pour lui aussi, en attendant que ses crocs et griffes poussent. Dire que cette petite boule de poils allait grandir pour atteindre la taille des cadavres au-dehors….

    Elle fronça les sourcils pendant qu’il était toujours concentré sur son petit repas chocolaté. C’était toujours un sacré bazar, dehors. Une vraie hécatombe… Et dire qu’au milieu de tout ce bazar, un bébé avait continué à se former dans son œuf, tranquillement caché au milieu d’autres fruits pendant que tous les autres membres de sa race avaient été exterminés. A reconstituer les faits, Vexy devinait facilement que les adultes avaient été le dernier rempart des nouveau-nés, voire même des pas-encore nés. Il faudrait peut-être faire un peu de ménage avant d’envisager une promenade du petit…
    En parlant de ménage, ça commençait à s’agiter, à l’extérieur. Boule de poils blanche était resté caché longtemps, mais maintenant… Un petit chocorenard chocolaté, ça devait être appétissant pour les bestioles qui attendaient dehors que le casse-croûte sorte de sa tanière. Et Vexy doutaient qu’ils attendent qu’il devienne assez gros pour leur mettre la raclée. Donc, elle allait vraiment devoir jouer les mamans protectrices. Sauf que devoir laisser boule de poils seule l’embêtait un peu. Elle ne savait pas encore les pouvoirs du fruit qu’il avait ingéré, et agité comme il était, elle redoutait un peu de le retrouver enseveli sous une montagne de fruits à son retour.

    - Bon, il va falloir être sage quelques minutes boule de poils. Tu crois que tu saurais te tenir tranquille quelques minutes ?

    Elle doutait fortement que la réponse soit positive, si tant est qu’il ait pu répondre. Elle envisageait de l’endormir avec une de ses aiguilles soporifiques, mais elle ignorait si ça aurait trop ou pas assez d’effet. Vexy aurait au moins de quoi s’occuper quelques temps. Cela pourrait être amusant de tenter d’établir le carnet de santé de la boule de poils. Et au passage, il serait peut-être temps de lui donner un nom.
    En soupirant, elle tendit le bras pour le caresser doucement, espérant qu’il s’endormirait un peu, et lui laisserait quelques minutes pour aller « nettoyer » l’entrée. Elle avait hâte qu’il ouvre les yeux, aussi, pour voir leur couleur et lui permettre enfin de se balader à l’extérieur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Là-bas, sur Choco Island II ! [Vexy !]

Revenir en haut Aller en bas

Là-bas, sur Choco Island II ! [Vexy !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Autres îles de East Blue-