AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Dim 24 Fév - 19:46



Jour de paye


    Une chasse rondement menée... Celle-ci avait été particulièrement plaisante puisque le pirate avait fait preuve d'un peu de résistance. Au final, je ne m'en étais sortit qu'avec quelques égratignures et coupures au niveau du torse et du dos. Pourquoi ? Alors que j'aurais pu le croquer au sens propre du terme ? Simplement parce que j'utilisais rarement ma forme animale ou intermédiaire. Intérieurement, ce mode était pour les vrais adversaires OU ceux qui vraiment sont agaçants... Enfin bref, pour ma part, je m'apprêtais à livrer cet homme au gouvernement ayant demandé à ce que quelqu'un vienne récupérer la personne, bien que je ne savais pas plus qui viendrait. Je ne savais même pas s'ils allaient m'envoyer quelqu'un. Après tout, je ne suis qu'un chasseur de prime peu renommé. Du moins, pour l'heure alors pourquoi ils m'enverraient quelqu'un comme si j'étais important. La seule raison valable serait que je soit un chasseur de prime fidèle dirions nous. Après tout.. En cinq ans, le nombre de prises aussi petites ou moyennes soient-elles montent à environ une centaines. Bref, de toute manière, je ne me souciais pas de cela. Tout ce qui compte pour moi pour l'heure, c'est la valeur de tout ça. Quitte à trahir des gens peu important, tant que ça rapporte de l'argent et que je pourrais donner cette somme à ma famille vivant dans des conditions pour le moins pauvres ça m'ira. Mais avant d'arriver à mon objectif, je me devais de bouger et agir...

    Le voyage vers la petite île la plus proche était tranquille Le pirate en question assommé, je n'avais pas grand chose à faire si ce n'est attendre patiemment. Soupirant donc, je regardais la mer, imaginant facilement les trois montagnes à Drum. Je me revois jeune courir dans ce manteau neigeux. Un manteau de neige vivant h24, un endroit froid, mais si délicieux. Moi le mal du pays ? Allons allons... Souriant, je vins à me rendre compte que je m'étais assis sur le pirate saucissonné. Celui ne bronchait pas puisque complétement endormi. Dans un coma artificiel, rien de bien méchant. Souriant, je me relevais pour alors demander aux marchands du jour quand nous arriverions au port de la petite peu connue. Ils me dirent une fois qu'on sera arrivé... Très sympa comme réponse. Je pris donc mon mal en patience me souvenant de mon message pour la marine. Un simple télégramme.

    «  Moi, Shizuo White vous informe que j'ai capturé un pirate du nom de Lazlo Heijima, primé environ 5 000 000 . Serait-il possible que vous veniez le récupérer sur une île de South blue. Celle situé en Longitude Est 140° et Latitude Nord 55° ? »

    Certes, dit ainsi, ça faisait très tentative d'embuscade, surtout que l'île est peu connue, mais bon, depuis le temps ils pourraient avoir une certaine habitude... C'est donc vers 16h que nous arrivâmes à bon port et c'est aussi là que je vins à me trouver un coin sur le porte où généralement les Marines débarquent quand ils viennent ici. Chose rare mais possible. Je priais qu'il n'y ait pas de soucis, les soucis n'étant pas impossible. Après tout, ils pourraient avoir des revendications comme quoi je pourrais me déplacer moi plutôt que les faire bouger. Soupirant donc, je déposa le gros gaillard pour alors m'asseoir sur lui et regarder l'horizon. Clope au bec, j'attendais pariant que si des gens devaient venir, à partir de maintenant, j'aurais le temps d'enchaîner 3 clopes... Allais-je gagner ou bien ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Lun 25 Fév - 13:51

L'argent peut faire le bonheur parfois"
« Ce qui est tordu ne peut être droit, ce qui manque ne peut être compté. »

""-Un, deux, trois, quatre.... Unnnnnnn' deuuuuuuuuux.... Respire, Expire, Inspire, Soupir, aspire. Un, deux, trois, quatre... Pingouin, oursin, clampin, crétin, instinct, mammouth.... "

Mes muscles se tendaient à mon bon vouloir. Frissonnaient, bougeaient et vivaient à mon seul commandement. Mes cordes vocales dégageaient des sons transformés par ma langue qui elle même était dicté par mon cerveau, le résultat de ce travail d'équipe était des paroles sans queue ni tête. Peu m'importait ce qui franchissait mes lèvres. Toute mon attention était fixée sur un point rougeoyant dansant devant mes yeux fermés. J'avais pris cette mauvaise habitude de me concentrer sur quelque chose alors que je voulais vider ma tête. Mais peu m'importait, ce point rouge, issue du soleil qui traversait mes paupières éveillait ma curiosité. Effectivement, il n'était jamais fixe, se modelait et se pétrissait tel une pâte à pain encore fraiche. Parfois même, se divisait et formait plusieurs autres étoiles multicolores. J'avais beau essayer d'en suivre une, elle m'échappait toujours me laissant atterré devant son existentialisme.

Un étrange bruit retentit soudain, mes bras se dérobèrent sous moi et je m'étalai au sol de tout mon long avec un hoquetement de surprise. Mes yeux s'ouvrirent sans que je ne le leur ais commandé. Je me retrouvais dans une position idiote et honteuse, heureusement, il n'y avait âme qui vive. Effectivement, quelques minutes plus tôt, je me trouvais contre un mur en ATR, sur un toit de la ville. Après ma chute, mes jambes étaient encore contre le mur, mon buste lui était par terre et ma tête plus bas que le reste de mon corps reposait sur une rangée de tuile. Je refermais les yeux, tellement la lumière était vive. Le bruit qui m'avait fait tomber retentit une nouvelle fois. Intriguée, j'ouvris de nouveaux les yeux. Mon regard se posa sur deux iris jaunes qui me fixaient. Le miaulement retentit à nouveau, provocateur, hautain et accusateur. Les yeux vifs de l'animal s’adressèrent à moi et semblaient me dire:
*T'es à ma place crétine*

Je roulais sur moi même, me retrouvant sur le ventre. Je tendis ma main et fis une petite moue mignonne suivit d'un bruit de langue, faisant comprendre au félin de s'approcher. Je fis claquer mes doigts pour appuyer mes propos muets. Le chat avança d'une patte, deux, trois... au bout de quatre il arriva à hauteur de ma main. Il continua sa route, m'ignorant royalement et s'installa avec calme sur mon dos. A peine fut-il installé qu'un ronronnement retentit, inquisiteur et moqueur. Mon bras retomba contre les tuiles et une sourire vengeur apparut sur mon visage. Je mis les deux paumes de mes mains contre le toit et dans un seul mouvement poussai sur mes bras, mes pieds rencontrèrent le sol et je me retrouvai debout. Mon cri de victoire se confondit avec le "Miaaaaouah!!!" grinçant et terrifié de l'animal. Ce dernier ne prit pas le temps d’atterrir et planta furieusement ses griffes dans la chaire de ma cuisse. Je poussai un cri de douleur et envoyai valdinguer le chat en le gratifiant d'un coup de pied magistral. Le félin assommé, me laissa un moment de répits, j'en profitai pour m'éloigner en regagnant la terre ferme.

Cela m’étonnait qu'un chat agisse ainsi envers moi. Effectivement, les félins étaient mes animaux fétiches et le courant passait souvent entre nous. Si je n'en avais pas, c'est que mes voyages les auraient rendu fous, mais j'adorais m'endormir en sentant leur doux poiles sous mes doigts et bercée par leur ronronnement, plonger dans un sommeil doux et sincère. Le chat qui venait de me griffer devait appartenir à une vieille imbécile gâtée et superstitieuse. En sautant du toit pour atterrir dans une ruelle adjacente à la rue principale, je jurais lorsque des picotements le long de ma jambe se firent sentir. Je lançais un regard mauvais en arrière avant de disparaitre dans les profondeurs d'une ruelle vide et sombre. J'obliquai à droite pour rejoindre la rue principal. Celle ci était vivante et bruyante à une telle heure de la journée. Étirant mon bras gauche endoloris par la chute sur le toit, je baillai en me demandant ce que je venais faire sur cette île dénuée de charme et avec aucune ambiance. Une fois de plus je m'étais montré présomptueuse et téméraire. Mais bon, au moins je voyais du paysage, et puis ce n'était pas comme si ma mission était irréalisable. En faite, je devais juste récupérer un pirate quelconque qu'un certain chasseur de prime aurait capturé. Une véritable mission digne du meilleur élément du Cipher Poll que j'étais Cool.

Bon, il est vrai qu'il s'agissait en faite d'une dette... Une dette envers un ami récent auquel j'avais... comment dire... apporté pas mal d'ennuis... Bref, pour me racheter, je lui avais promis de remplir certaines de ses missions barbantes (c'est un marine) afin qu'il prenne du temps pour lui (en même temps, il ne pouvait pas faire grand chose avec sa maison en ruine et son corps allongé dans un lit d’hôpital avec quelques membres cassés...). J'avais donc reçu pour lui cet appel de la marine qui l'envoyait sur cette minuscule île afin de récupérer un primé. Je m'étais donc embarquée sur le premier bateau qui s'y rendait, n'eus que quelques heures de routes, et, me jugeant en avance décidai de faire un tour sur l'île. C'est la que... la malchance de mes derniers jours m'avait porté son coup final... Bon aussi, si je n'étais pas entrée dans ce casino, je n'aurais peut être pas perdue l'argent de la prime... Mais d'un côté, la présence d'un casino dans une île aussi petit me semblait tellement ridicule que je ne pus m’empêcher de pénétrer dans le bâtiment. Bon, j'aurais très bien pu m'en tenir à ma première défaite, mais l’échec ne fait pas partit des choses qui me sont facilement assimilables, c'est pourquoi j'avais tenue tête à la machine, qui sans cœur m'avait racketté le moindre sous. Lorsque je sortis, complètement déplumée, ce fut pour remarquer que l'après midi était avancée et que mon rendez vous aller avoir lieu dans moins d'une heure. Cependant, je pris le temps de faire quelques exercices de détente sur les toits, qui me rapportèrent des griffures et un magnifique hématome sur le fessier. Et je me rendais dorénavant vers le port ou le mystérieux chasseur de prime devait m'attendre avec son butin. Je me grattai le crane en me demandant qu'elle excuse j'allai bien pouvoir lui débiter pour lui faire comprendre que... je n'avais plus sa prime.

j'arrivais à temps pour remarquer un homme sur le quai, assit sur un cadavre en train de fumer. Il se trouvai juste devant le point ou venait d'amarrer un bateau qui déjà filait sur l'eau. Je soupçonnai qu'il s'agissait de mon homme et m'avançai vers lui. Je le vis en train de jeter une cigarette et d'en entamer une autre. Je m'approchai et lui pris gentiment la cigarette avec un grand sourire, la mis à la bouche et lui lançai:

" Salut mon grand, je suppose que votre siège est le dénommé Lazy je-sais-plus-quoi? Eh bien parfait, je suis venue le récupérer!"

Mon sourire se fit aimable et, avec un air on ne peu plus honnête, j’espérai de tout cœur que l'homme en face de moi oublia la toute, toute, toute petite somme que je lui devais.

" Moi c'est Lana! Agent de la deuxième division des canardiers du rang d'ordre trois, je... suis ravie de faire votre connaissance!"

J'avais parlé d'un ton assuré, sachant que malgré mon appartenance au gouvernement, je ne savais aucunement comme se séparaient les divisions chez les marines.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Lun 25 Fév - 14:48



Un dino et une muse .


    Attendre le jour de paye... N'est-ce pas amusant ? Pour ma part pas vraiment. Seul l'argent m'intéressait dans ce genre de moment. Collaborer avec des pirates, des corsaires ou le gouvernement, personnellement, je n'avais pas vraiment de mal à distinguer les camps. Un jour avec des pirates, un autre avec le gouvernement, mon âme ne souffrait jamais de cela, puisqu'au fond, je me fichais des camps. Seul l'argent, la valeur pécuniaire finale comptait et rien d'autre. Objectifs personnels, on pourrait me qualifier de juif, personne aimant compter ses sous, mais au fond, on ne peut que retirer cette image de moi quand on connait les nobles objectifs que je visent. À savoir, prouver ma valeur au monde entier, mais aussi rapporter de l'argent à ma famille pour qu'ils vivent mieux au milieu du royaume de la neige et du froid du Grand Line.
    En pensant à ça, je me mis à soupirer de plus belle. Je me revois encore jeune en train de me balader le long des montagnes. Les ours randonneurs gentils et sympathique, tandis que pas loin rôdaient les lapins moins gentils. Alala, que de visions étonnantes. Mais ce qui me marque le plus, c'est la neige. Toujours égale à elle même. Des flocons ou des tempêtes de petits flocons recouvrant le paysage de sa neutralité blanche et de sa froideur incomparable. La neige.... Voilà une chose que je me dois de retrouver, ça commence à faire un bail que je n'ai pas vu de neige où que ce soit. J'en oubliais presque la sensation qu'on a quand on laisse un flocon fondre sur sa langue, ressentir le froid de la neige qui nous fait frissonner de plaisir... Alala...

    Assis tel le penseur de rodin, je réfléchissais à tout ça, m'imaginant être à Drum auprès de ma famille. Que d'histoires... Devenir chasseur de prime pour le fric. Souriant intérieurement je vins à changer de cigarette envoyant se noyer l'ancienne. Mais alors que j'allais la fumer, hop... Disparu. Une magicienne venue de nul part me chipa ma cigarette. « NON DE DIEU !!! » Voilà les pensées qui me traversèrent l'esprit. Je me retourna vivement me levant par la même occasion et c'est là que je me rendis compte d'une chose. La personne responsable de ce «  vol  » est une femme. Une femme aux allures plaisantes ce qui fait que mon énervement passe de 100% à 20%... Chanceuse pour elle, la cigarette étant sacrée pour moi... Je la laissait donc profiter de MA cigarette sans trop broncher, bien que mes sourcils un poil froncés laissaient deviner que ça ne me plaisait pas totalement. Heureusement pour elles qu'elles savent s'y prendre avec nous les mâles. Ses premières paroles firent presque disparaître mon énervement notable le laissant se mouvoir en moi au fond de mon esprit. À première vue, la belle est assez direct, préférant le tutoiement au vouvoiement ce qui allège la conversation et augmente l'aisance. Tant mieux, j'avais une envie de... la tutoyer alors bon, tout était du bon pain pour moi sur ce coup. Souriant, un bref instant je lui répondis avant sa seconde tirade.

    «  En effet, il s'agit bien de Lazy Heijima.... Un pirate de seconde zone, mais qui malgré tout savait faire chier le gouvernement... Du moins en apparence puisqu'au final outre jouer à cache cache, il ne sait pas faire trop de choses.. Peut être son escrime qui n'est pas mauvais... Mais passons. Parlons plutôt tranquillement de nous... Ceci étant plus intéressant que de parler d'un renégats valant une faible somme... »

    Sa seconde réplique alliée à son sourire me donnait envie de plus la connaître, cependant, aussi malpolis cela soit-il, je n'en oubliais pas la prime et si elle essayait de noyer le poisson, pour sûr que je saurais le faire remonter à la surface d'une quelconque façon.
    Pour l'heure, la laissant parler, j'observais les traits de son corps, afin d'affiner l'analyse. Grande pour une femme, celle-ci devait avoisiner les... mètre-soixante-quinze si ce n'est pas un poil plus avec sa chevelure. Chevelure ténébreuse, un ébène pur qui forçait l'admiration. J'en rougissais presque... Rien que là, je pourrais me qualifier de charmé repensant un bref instant à une autre demoiselle croisée dans le passé. Sourire aux lèvres, je vins alors à lui baiser la main dans un geste galant au naturel certain.

    «  Je suppose qu'il est inutile de me présente, mais je me dois d'être polis... Je me nomme Shizuo White. Simple chasseur de prime au service du plus offrant. Je suis tout autant enchanté que toi de faire ta connaissance et ce serait un plaisir que de discuter un peu avec ta magnificence. À moins que ne sois venu pour prendre le gros gras et repartir comme si de rien était auquel cas, je te souhaite d'avance un bon voyage au plaisir de pouvoir te recroiser un jour. »

    Charmeur ? Allez savoir. Pour l'heure, je n'avais pas l'air d'un lèche-cul, qui faisait ça juste pour la beauté de ses yeux. Je parlais naturellement retirant au passage mes lunettes histoire qu'elle puisse voir mes yeux. Ainsi, yeux dans les yeux, elle pourrait juger de ma sincérité. Attendant sa réaction, je vins à repartir dans la contemplation de ses yeux. Yeux qui faisaient contraste avec sa chevelure. Tout simplement envoutant... Le tout était plaisant à regarder, envier, désirer... La croquer serait une idée sans jouer sur les mots.
    C'est donc tout sourire que je lui tendis la main pour alors m'incliner légèrement.

    «  Une balade rapide dans le port te dirait-il ? Pas que cet endroit m'insupporte, mais bon... Il peut y avoir des paysages plus plaisant que cet endroit. Puis, ce pirate ne bougera pas trop durant la possible absence alors pourquoi ne pas profiter de la situation et du climat qui semble nous sourire hm ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Lun 25 Fév - 17:12

L'argent peut faire le bonheur parfois"
« Ce qui est tordu ne peut être droit, ce qui manque ne peut être compté. »

Je tirai sur la cigarette en remarquant que le jeune homme ne semblait pas apprécier que je la lui ai prise. Mon regard s'attarda sur son allure, il ne devait pas être beaucoup plus âgé que moi et il avait des airs de serveurs dans un hôtel cinq étoile. Ses cheveux d'un jolie blond faisait ressortir le noir des lunettes qui cachaient ses yeux. Après avoir approuver mes dires sur le pirate, je n'eus pas de mal à discerner le ton enjôleur qui transparurent dans ses paroles. Il me baisai la main avec une classe contrôlée et s'adressa à moi avec un sourire:

« Je suppose qu'il est inutile de me présente, mais je me dois d'être polis... Je me nomme Shizuo White. Simple chasseur de prime au service du plus offrant. Je suis tout autant enchanté que toi de faire ta connaissance et ce serait un plaisir que de discuter un peu avec ta magnificence. À moins que ne sois venu pour prendre le gros gras et repartir comme si de rien était auquel cas, je te souhaite d'avance un bon voyage au plaisir de pouvoir te recroiser un jour. »

Durant son discours, il ôta ses lunettes et je pu apercevoir la jolie couleur noisette de son regard sincère. Ainsi donc il voulait passer du temps avec moi. Mes yeux papillonnèrent, j'aimai le jeu que jouait les hommes pour attirer mon attention. Un sourire rayonnant d'une teinte d'ironie fendit mon visage mais je laissai le jeune homme enchainer. Je vis dans son regard une forme de désir apparaitre. J'essayai de me souvenir de ce que je savais sur lui. Il ne devait pas être n'importe qui pour que la marine envoie quelqu'un ramasser les cadavres derrière lui. Je me souvint que l'on m'avait dit qu'il été un chasseur de prime on ne peut plus rentable avec une bonne liste d'une centaine de tête dans son bulletin. Il devait donc avoir une certaine force, d’où son regard certain et son corps plutôt bien sculpté.

« Une balade rapide dans le port te dirait-il ? Pas que cet endroit m'insupporte, mais bon... Il peut y avoir des paysages plus plaisant que cet endroit. Puis, ce pirate ne bougera pas trop durant la possible absence alors pourquoi ne pas profiter de la situation et du climat qui semble nous sourire hm ? »

Il s'inclina en me tendant la mains. J'introduisis la mienne entre ses doigts avec un charmant sourire avant de commencer à marcher en finissant la cigarette puis dis:

"Mais ce serait avec plaisir Shizuo, j'étais justement en train de me dire qu'il serait fâcheux de ne point profiter du doux soleil qui s'étale sur nos visages."

J'avais parlé sur le ton de la discussion en me servant d'un vocabulaire adapté à celui dont il m'avait fait part. Il est vrai que Shizuo parlait bien, et je pense que ça ce voyait qu'il ne s'agissait pas de mon ton habituel, bien que j'y fus suffisamment à l'aise pour en faire usage. Ma main quitta celle de Shizuo pour ce nicher dans mes cheveux. Un agréable vent frais me les avais envoyé dans la figure et alors qu'un petit rire sortis de ma bouche, je commençai à les tresser afin qu'ils ne me gênassent plus. Je me demandai toujours comment j'allai pouvoir me débrouiller avec cette histoire d'argent... et si je m'arrangeai à accaparer l'esprit du jeune homme? peut être se détacherait-il de l'argent...

" Alors comme ça vous êtes un aventurier? Vous avez beaucoup voyagé? J'aimerai tellement être aussi libre que vous! C'est vrai quoi, la marine est de vrais menottes parfois!"

Et je ne parlais pas dans le vide, bien que pour moi, ce soit le gouvernement qui me gouvernait. Mais j'avais par contre vu moi aussi beaucoup de paysage. Je ne savais pas encore cerné suffisamment le personnage pour savoir quelle fille lui conviendrait. Je décidai donc de me la jouer aguicheuse, curieuse et joyeuse. Au pire, il me suffirait de partir en mode voleuse, après tout, je ne lui devais rien moi à ce Shizuo, ni au cadavre qui m'attendait d'ailleurs... C'est pourquoi, il fallait que je fasse ami ami avec ce jeune homme pour qu'il me pardonne de ma perte. Je trouvai dans le fond de ma poche quelques sous et lui proposais de lui payer un verre alors que nous passions tout juste devant un bar. Celui ci semblait vide et je fis signe à Shizuo de m'attendre. Avec un sourire je me rendis dans le bar, miteux de l’intérieur, il semblait cependant bien servit et je demandai au vieux monsieur derriere le comptoir un verre de limonade et du rhum. Celui ci me servit en dansant sur la musique qui sortait d'un original lapin-radio. Je remerciai l'aubergiste d'un sourire et ressortie les verres dans la main. Je tendis fièrement le verre de limonade à Shizuo et dis avec un clin d'oeil:

" En théorie il m'est interdit de boire alors que je bosse mais... c'est un secret d'accord?"

Je bus une bonne gorgée de rhum et regardais devant moi en imaginant la réaction de Shizuo devant son verre de limonade. J'avais agis d'un air absolument naturel, après tout, c'était très bon la limonade. Le soleil se refléta dans mon verre et me fis éternuer. Comble de malheur, cela devenait une habitude chez moi, je me renversai le verre dessus avec un petit cri de surprise. Heureusement seul mon haut était taché, mais le rhum collait et il fallait que je lave ça au plus vite. Je vidai le reste de rhum en riant et le donnai à Shizuo une fois finis. Je lui demandai de patienter, enlevai mon haut en me dirigeant vers l'océan. Mon soutien gorge d'une jolie dentelle prune ne semblait pas touché et je me baissai pour plonger mon habit dans l'eau. Après l'avoir frotté je le tordis pour y faire partir le plus d'humidité que je pouvais puis, l'étendant sur la pierre je me retournai d'un air félin:

" Et si nous allions nous baigner en attendant qu'il seche? Je suis sure que l'eau possède de magnifiques poissons"



[HRPGBon je sais pas ou je vais mais j'y vais x) désolé je savais vraiment pas quoi faire... faudrait trouver un truc pour que ça bouge un peu parce que la ça commence à vraiment faire rencard romantique Rolling Eyes ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Lun 25 Fév - 23:53



Un dino et une muse .


    Bourreau des coeurs ? Quand même pas... Dans la vie, il y a deux choses qui comptent pour un homme. Qu'il l'avoue ou non, peu importe, mais l'argent et les femmes resteront les premiers besoins d'un homme. Pour ma part, j'assouvissais le plaisir qu'est l'argent, mais en ce qui s'agit des femmes... La question restait encore muette. Bien entendu, en cinq en il y en a eu des histoires, mais mon pêché mignon restait l'argent avant les femmes, aussi surprenant cela soit-il. À croire qu'au fond de la tête je pense plus au bonheur de ma famille qu''au mien. N'est-ce pas mignon ? Quoi qu'il en soit, cela n'était qu'une excuse. Petit à petit, à force de penser argent, je pissais argent et je chiais argent... C'est si joliment dit. Il me fallait de quoi décompresser et peut être que quelqu'un le verrait. Soupirant d'aise, j'avais donc tilté sur la charmante demoiselle devant moi, à savoir Lana d'après ses dires. Voilà un nom bien délicieux à mes tympans. J'en frissonnais d'avance sur le coup...
    Suite à mon invitation, la charmante créature vint à lier nos mains un bref instant acceptant donc mon offre. Ses paroles étaient douces à entendre. Ça ferait presque penser si elle est vraiment du gouvernement. Si oui, quel poste exactement, car mine de rien, elle dégage comme une aura de sérieux et d'ordre alors bon... Peut être que mon instinct d'homme me jouait des tours, ou bien avais-je capté qu'elle était gentille sous ces traits là, mais que comme bien du monde, elle sait cacher son vrai visage tout en gardant un naturel incroyable avec ce côté doux et mielleux. En parlant de mielleux, elle répondait le miel par le miel... Tout autant de douceur dans sa tirade qui faisait croire à un double jeux de charme. N'est-ce pas mignon tout ça ? Revenant à moi même, je la sentais quitter ma main pour alors la voir mettre celle-ci dans ces cheveux tout ceci faisant presque penser à une pub pour shampoing. Tout cela était plaisant à admirer. J'en perdais presque les pédales et donc mon objectif, à savoir... Réclamer l'argent. Souriant à sa question, je vins à parler de ma voix enjouée, sans non plus jouir oralement. Je démontrais juste le plaisir que j'avais à être en sa compagnie... Alala, le pouvoir des femmes..

    «  Un aventurier ? Allons allons... Tu vas me faire rougir... Non pas jusque là... Je suis simplement un chasseur de prime part besoin et non par envie. Bien que maintenant que c'est mon boulot... Je ne m'en plaint pas. Quand je vois les rencontres que je fait, je ne suis nullement déçu. Bien au contraire, je me rend compte que je suis fait pour ça... Et sûrement que vous comprendriez mieux ma phrase plus tard selon les possibles révélations... »


    Pointe de mystère, j'observais si la belle écoutait ou non. Mine de rien, elle est belle, mais il serait dommage qu'elle me prenne pour une prune. Les rencontre sont choses importantes pour moi, alors pas question de bâcler tout ça. C'est là qu'elle ajouta un bon point... Elle alla dans une sorte de taverne et ressortit avec deux verres. Quelle douce attention.. Plus elle était gentille, plus je me doutais d'un truc. Haussant les épaules je lui rendis un petit sourire puis je vins à boire dans mon verre. Hm ? De la limonade ? Je buvais tranquillement à sa santé puis soudain...
    La belle avait éternué renversant sa boisson sur son haut. Voilà qui est bien dommage... La laissant faire, je vins à détourner les yeux me disant que admirer ce malheur serait considéré comme du voyeurisme. La laissant donc défaire son haut, je vins à regarder le ciel attendant qu'elle lave ce qui était tâché, mais vint sa proposition...

    " Et si nous allions nous baigner en attendant qu'il seche? Je suis sure que l'eau possède de magnifiques poissons"

    Proposition bien alléchante, mais le soucis est que je ne peux pas nager... Je vins donc à saisir mon col pour alors le tirer légèrement comme pour que la circulation soit plus fluide.

    «  Navré... Pas que l'envie n'y est pas, bien au contraire... Mais il y a un soucis... C'est que étant damné par rapport à l'eau... Je ne peux me résoudre à succomber à ce plaisir qu'est nager... Que ce soit en votre compagnie, celle de sirènes ou tout autre créature faisant rêver l'homme.. Certains détails font que l'eau et moi sont interdits...»

    Soupirant, je vins à regarder la belle rougissant un très bref instant. Comment ne pas dire qu'elle était féminine. Je vins donc à lui dire.

    «  … Il faudrait peut être régler ces histoires de primes non ? Après tout, livrer signifie être payé ? Non pas que je m'intéresse plus à l'argent qu'à une personne de ton genre, loin de là mais... »


    Alors que nous parlâmes. Un bruit de canon se fit entendre et voilà qu'une explosion retentit. Visiblement... il y avait de la belle visite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Mar 26 Fév - 17:26

L'argent peut faire le bonheur parfois"
« Ce qui est tordu ne peut être droit, ce qui manque ne peut être compté. »

Aie, Shizuo semblait attacher une véritable importance à l'argent... Mais il semblait néanmoins heureux de passer du temps avec moi et je profitai pleinement de mes atouts de femmes pour le tenir en haleine. Et lorsque je lui demandai chaudement de venir me rejoindre dans l'eau, je vis un air de gène s'installer sur son visage et dans un petit geste embarrassé il rougit un léger instant avant de me sortir un discours comme quoi bien qu'il en meurt d'envie, il ne pouvait se jeter à l'eau. Et c'est dans l'un de ses bafouillement que je compris qu'il possedait un fruit du démon, enfin, telle était la conclusion qui m'était venue à l'esprit. Cependant, je n'eus pas loisirs d'approfondir la question lorsque, alors que assise sur la berge je trempai mes pieds dans l'eau, le sujet inabordable fut prononcé entre les lèvres du blondinet:

« … Il faudrait peut être régler ces histoires de primes non ? Après tout, livrer signifie être payé ? Non pas que je m'intéresse plus à l'argent qu'à une personne de ton genre, loin de là mais... »

Je me retournai vers lui, mon regard aussi dure que l'acier. Me levant, je pris mon haut et le remis, j’avançai vers Shizuo et lui pris le menton entre mon pouce et mon index. Plongeant mon regard d'acier dans le sien je prononçai ces mots d'un ton teinté de miel amer.

" Encore une fois je suis déçue, vous êtes tous les mêmes après tout... Faire de moi le coup d'un soir et puis vous barrez avec le fric. Mais oui, je sais c'est dans la nature humaine après tout d'agir ainsi... Mais je pensais tellement que... que tu serais différent... qu'une histoire était possible entre nous... que..."

Au fil de mes paroles, j'avais rapproché mon visage de Shizuo, mon nez frôlai le sien, mes lèvres allaient se poser sur les siennes lorsqu'un bruit perturba mon avancée dans l'action. C'était le bruit d'un canon. Sursautant, je me retournai de surprise en donnant un coup de boule au passage à Shizuo, ce qui m'arracha un cri de douleur. Me frottant le front, je m'excusai vivement en courant vers le cadavre vivant du pirate ficelé sur le port. Un bateau pirate venait d'entrer dans le port et faisait crier ses canons comme pour nous prévenir de son arrivée qui en effet, ne pouvait passer inaperçue. Je ne savais pas qui ils étaient et ne fis pas le lien avec le pirate juste derrière moi qui était leur capitaine, ça je n'en savais rien. L'île n'était vraiment pas un repaire de marine, et je savais que personne ne viendrait nous aider... Ces pirates n'allaient pas vraiment être dure à combattre mais j'imaginai bien ces pirates ramener leur capitaine avec eux et Flop, la dette oublié! Mais... j'avais un minimum le sens du devoir et je me devais de réduire en bouilli cet équipage de malandrins. Je sortis donc mes lames de leur fourreau en me disant que j'allai peut être découvrir quel était le fruit de mon compagnon.

Le bateau continuait de tirer des coups de canons qui n'atteignaient même pas la berge. Mais ils engendraient cependant un certain nombre de dégâts non négligeables, je décidai donc d'aller moi même à eux. Un monticule de rocher partait de la plage et formait une sorte de port fermé d'un côté, je courus donc dessus et allai à l'endroit ou il s’approchait le plus du bateau. Une fois là, je pris mon élan et m'aidant d'un Geppou, parvint à atterrir à peu près bien sur le pont. Cependant, les pirates m'avaient vu venir et ils ne m'attendaient pas les bras croisés à jouer au poker une clope au bec, ils se jetèrent toutes dents dehors sur moi. C'est lorsque l'un d'eux cria ces mots "rendes nous notre capitaine!" que je compris qui ils étaient... Mais quels incapables, quoique, ils devaient vraiment l'aimer pour se risquer à le récupérer...

Comme je m'attendais, aucun d'eux n'étaient de véritable guerrier, mais plutôt des gosses à qui ont aurait prêté un coutelas rouillé. Ils étaient nombreux et j'eus donc un peu de mal à éclaircir les lieux, mais il me suffisait d'utiliser des parades simples ainsi qu'un peu de vitesse pour les mettre à ma merci. Lorsque le bateau toucha le port, j'en étais presque arriver au bout. Entrainée par l'un des combattant peut être un peut plus fourbus que les autres, je finis dans la cale en enfonçant ma lame dans le cou de mon adversaire. Il s'agissait en faite de la réserve de nourriture et l'espace d'un instant j'oubliai les pirates pour contempler le trésor devant moi. Je me jetai sur les saucisson et me les fourrai dans la bouche. Cela faisait tellement longtemps que je n'en avais pas mangé, de plus, ils étaient parfaitement sec et avait plutôt bon gout. Après un moment de dégustation, je ressortis de la réserve, plusieurs saucissons sous les bras. Bizarrement, le calme régnait à bord... Quelqu'un avait achevé mon travail.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Mar 26 Fév - 21:39



Un dino et une muse .


    Décidément, pas de veine pour l'homme que je suis hm ? Damné par le fruit du démon en ma personne, je ne pouvais donc pas accepter l'agréable tentation que me faisait subir la belle demoiselle. Ce serait à se demander si j'ai bien fait de manger ce fruit en voyant ce que je rate... Qui sait comment ça aurait tourné ? Corps contre corps, peau contre peau, la chaleur qui monte doucement... Bref, pas besoin d'expliquer plus, le cerveau humain n'a pas quarante façons de réagir face à l'imagination classique et primaire. Le pire dans tout ça était que l'imagination allait devenir réalité... La belle semblait déçu de ma réponse. Avait-elle noté le ton ? Deviné que si je ne venais pas ce n'était pas à cause d'une quelconque phobie, mais à cause d'une certaine... malédiction ? Malgré sa beauté, elle ne semblait pas être belle ET idiote, au contraire. Elle semblait être belle ET intelligente. Pour l'heure, je la laissais donc parler, s'approchant. Elle jouait un rôle fort plaisant... Femme fatale dis donc. Jusqu'où serait-elle capable de jouer à ça hm ? Après les vues plaisantes, place au toucher ? Tout ceci devenait muy caliente... Souriant, je la laissais approcher sentant son parfum embuer mon esprit. Mes lèvres s'approchant des siennes, j'avais comme l'envie d'accélérer les choses ou au contraire les ralentir. Pourquoi je succombais moi ? Rhaaa... Bon, la fin du discours était un peu tiré par les cheveux, mais je ne pouvais pas lui en vouloir. Ou bien elle est allumeuse comme pas deux, ou bien elle me cache un truc... A moins qu'elle soit simplement les deux. Souriant donc, j'allais l'embrasser ni plus ni moins, mais le destin avait décidé de rompre ce rêve.

    Un bruit de canon et d'explosion venait nous déranger. Du coup, au lieu que ce soit les lèvres qui se rencontrent... Ce fut les fronts. PAF... coup de boule. Je vins à tomber sur le coup tellement je ne m'y attendais pas. Après de vives excuses, voilà que la jeune demoiselle s'en alla telle une malpropre. Décidément, je m'étais bien fait avoir... à moins que... Je me redressa pour aller en direction du port où l'agitation semblait à son comble. Je courrais voyant un navire proche du port. Ah ? Ce pavillon en forme d'oiseau me disait un truc... AH... Ils étaient venu capturer enfin.. libérer leur capitaine ? N'est-ce pas mignon ? Soufflant, je vins à rechercher le morceau de gros saucisson puis je vins à le baffer pour le réveiller. Malheureusement, il ne se réveillait pas. Quelle plaie... Bon tant pis, va pour massacrer tout son équipage...

    Le bateau était proche du port, mais pas encore accosté. Souriant, je vins donc à faire comme la demoiselle, le saut n'ayant pas besoin d'être extraordinaire le bateau s'étant rapproché encore plus. Une fois sur le pont, je vins à voir une dizaine de pirates faire demi tour. Ils semblaient aller vers la cale... Quoi qu'il en soit, ils revenaient vers moi et c'est sans trop de mal, usant de ma force plus élevée que la moyenne et de mon endurance que j'en vins à bout, finissant d'ailleurs pas tabasser la dernier d'entre eux avec le gouvernaille, ou plutôt la barre de celui-ci. Oui oui... D'une main je tenais celui-ci et tapais sur le dos du mec à moitié mort. Pourquoi tant d'acharnement ? Simple... Il avait déchiré mon haut comme un ancien adversaire foutant en l'air mon haut et en me faisant une légère blessure. Peu profonde, je saignais malgré tout et cela ne me plaisais guère.

    «  'Foiré va... Crétin... Sale pirate... »


    Je m'acharnais, je m'acharnais le passant à tabac même s'il était déjà K.O. Mais alors que je m'amusais, voilà qu'une odeur vint à mes narines et je fut tout de suite attiré. Saucisson... Je voyais la belle Lana armée de plusieurs saucissons sous les bras. Bien gros et sec... Miam, souriant, je vins à m'approcher me recoiffant un peu lâchant cette barre au passage. Soupirant je vins à lui dire.

    «  Il semblerait que les jeux soient finit... Et que ce soit l'heure de l'apéro non ? »

    Remarquant la belle... Je ne notais aucunes coupures, aucunes blessures, rien, comme si ça avait été facile pour elle. Je vins donc à lui dire.

    «  C... Comment se fait-il que … Pas que je crois que quelqu'un comme vous devrait être blessé... Mais vous … Comment avez vous fait pour ne pas prendre un seul coup ? »

    Intrigué, je vins à enchaîner avec une ultime question.

    «  Pourriez vous m'apprendre ? Du moins, si apprentissage il peut y avoir ? En échange de ce que vous désirez bien entendu... »


    Souriant, j'attendais sa réponse avec impatience. Mais alors que nous parlions, la belle semblant manger, je n'avais pas vu, mais légèrement entendu un des pirates se relever et foncer dessus. Aussitôt, sortit de nul part, voilà qu'une sorte de queue vert foncé vint à le bousculer et l'envoyer par dessus bord, non sans mal. Souriant, j'invitais à la belle à reprendre notre discutions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Mer 27 Fév - 13:20

L'argent peut faire le bonheur parfois"
« Ce qui est tordu ne peut être droit, ce qui manque ne peut être compté. »

La saveur se rependant sur mes papilles, ce délicieux fumé qui engourdissait tout mes sens, même après que je déglutis, l'arrière goût de ce fabuleux mets restait dans ma bouche. Mais cela ne me suffisait pas et j'en reprenais encore, encore et encore! Une fois sortis sur le pont, je m'étonnai à peine du nombre de cadavre qui s'était ajouté à celui que j'avais laissé dérrière moi. Après tout, le jeune homme qui m'avait rejoint sur le pont était un chasseur de prime possédant une certaine renommée et il devait avoir assez facilement combattu les sois disant pirate de ce bateau. Lorsqu'il me vit avec mes trophées, il m'apparut clairement que ces derniers l’intéressaient au plus au point, il me fit d'ailleurs la remarque que c'était l'heure de l’apéro. Bon plus trois heure mais en effet, on pouvait dire ça. Cependant, je vis que quelque chose d'autre retint son attention. Je levai un sourcil en signe de questionnement, mais il n’hésita pas à me faire part de la raison de son trouble.

« C... Comment se fait-il que … Pas que je crois que quelqu'un comme vous devrait être blessé... Mais vous … Comment avez vous fait pour ne pas prendre un seul coup ? »

Ahhhhhhhh. Juste ça, bon ce n'était pas bien grave alors. J'aurais pu lui dire que j'avais subis un entrainement plutôt... dure. Que c'était mon passe temps que d'éviter les coups, d'être rapide et efficace. Que j'étais une meurtrière assoiffée de sang et que j'allai faire de lui mon gouter. Bon peut être pas jusque là, ce n'était de toute façon pas ce que j'allai lui dire. Avant de répondre, je remarquai que lui avait été touché. Une légère blessure mais de laquelle coulait tout de même un filet de sang. je lui fis un jolie sourire tout saucisson en lui tendant un des morceaux de viandes que j'avais récupérée. Je m'assis sur une caisse qui se trouvait non loin du bastingage du navire, mordis farouchement dans mon saucisson avant de lui répondre, la bouche pleine:

" La persuasion féminine mec, ils se sont gentiment laissé marché dessus devant ce mystérieux pouvoir que, je dois avouer, je maitrise plutôt bien."

Je lui fis un clin d’œil en finissant ma bouchée. Mais alors que je finissais ma tirade, Shizuo me fit une étrange question. il voulait que je l'entraine. Drôle de question, il ne semblait pas avoir vu comment je combattais, mais juste le fait que j'ai mis plusieurs pirates au tapis sans être touché semblait me mettre au rang de "maître" pour lui. La classe. Alors que j'allai répondre, je vis du coin de l’œil un pirate se lever pour s'en prendre à mes saucissons, je n'eus pas besoin de réagir, une étrange chose se produisit. Un truc vert sortit de nul part et frappa fougueusement l'homme qui alla retrouver ses camarades dans le monde des rêves. Hum.. c'était quoi ça?

Alors que Shizuo me fit signe de reprendre la conversation, je supposai que c'était lui qui avait agis. Lui qui n'avait pas voulu se baigner plutôt faute de pouvoir aller dans l'eau. Il devait donc s'agir de son fruit du démon! Ma première intuition semblait être approuvée par ce qu'il venait de se passer, mais j'attendais d'en savoir plus avant de tirer mes conclusions trop hâtivement. J'agitai un saucisson devant moi avant d'expliquer à Shizuo:

" Tu sais, pour posséder ce pouvoir, il faudrait déjà être... Comment dire ça sans te vexer... plus... Féminine? Mais... Comme j'ai un problème te concernant et qu'il me fallait une solution et que tu me l'apporte sur un plateau doré... J'accepte de t'enseigner l'art de la persuasion féminine! Il s'agit la d'une habilité issue de la naissance de notre monde, elle est innée, mais on peut, suite à un certain entrainement... la maitriser. Pour commencer.... Mmmmh, oui c'est cela.

Je pris l'un de mes chouchous dans mon sac et fis une sorte de couette comme je pus, avec les cheveux de Shizuo. Je pris mon tube de rouge à lèvre et lui en recouvrai la bouche. Afin de voir le résultat, je me reculai de quelques pas et eu un sourire fière.

" Oui, c'est parfait!

Je n'eus pas plus le temps de m'attarder sur mon œuvre d'art car, le bateau sur lequel nous nous trouvions décida de façon présomptueuse de faire ami-ami avec le port. Mais il s’avéra que le bois n'étais pas fait pour être pierre, et le navire, bien lancé à petite vitesse nous accorda un concert de planche cassé et de glouglou. Oui, le bateau piquait la tête dans l'eau. Je jetai un clin d’œil complice à Shizuo en disant:

"Première leçon: Savoir se sortir des situations les plus embêtantes. Ah et en faite... Hem... J'ai malencontreusement perdue ta prime.

Prenant mon élan et rassemblant le reste de mes saucissons, je courus vers l'avant du bateau, les pieds un peu dans l'eau puis, dans un jolie saut suivit d'un salto, me retrouvai saine et sauve sur la terre ferme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Jeu 28 Fév - 13:51



Un dino et une muse .


    Envouté ? Un peu... Bon d'accord beaucoup, mais malheureusement pour elle, je ne perdais pas mon amour pour l'argent et donc j'avais eu l'idée de lui rappeler. Tout ceci avait donné suite à un moment des plus étrange mais terriblement mouvementé. Un bateau pirate était apparu et commençait à semer la zizanie, mais heureusement, la belle et moi avions été là pour stopper tout ça. Place à la discutions avant l'apéro vu les saucissons qu'elle a sous les bras. La belle semblait vouloir me dire son secret et moi j'en étais tout ouïe. Quel était-il donc ? Ce «  pouvoir  » ? J'aurais du me douter de la blague, pourtant, elle la faisait de manière subtile. Je l'écoutais donc très attentivement priant ne pas tomber dans un panneau... Mais malheureusement, le saucisson avait rompu ma concentration et je ne voyais pas le coup venir. Visiblement, vu ses dires, j'aurais du me douter, pourtant, elle accepta mon « pacte » et se mis à parler agissant en même temps. Le chouchou aurait du me faire dire stop, pourtant, je ne disais rien, trop occupé à buguer sur le mot féminin... Je m'imaginais en mode femme croyez le ou non...

    Spoiler:
     

    Ce qui change ? L'accoutrement. Au lieu d'un gilet masculin, j'aurais eu un haut plus long, plus moulant, histoire de mouler les possibles formes de ma personne. Quant au bas, ce ne serait pas un pantalon; mais une jupe, histoire de pouvoir dévoiler mes jambes plus fines, mais qui ne manqueraient pas de charme. Ajoutez à ça, des collants qui donnent un léger reflet à tout ça... Plus des chaussures à talons très petit, mouai, ça pourrait être plaisant. Quant à la tête, ne changeons rien, sauf l'air, passons le de masculin à féminin, sans les lunettes, puis une chevelure d'un blond brillant. Moui, ça pourrait être mignon en fin de compte. Secouant la tête, je remarqua qu'elle appliquait donc du rouge à lèvre... WTF ??

    Soupirant, je vins à comprendre sa leçon... Le charme. Vraiment ? Allons, me prenait-elle pour un pigeon ? Je vins à prendre la parole, mais aucun mot ne sortit que nous fûmes légèrement secoués par l'arrivée du bateau sur le port. Cet idiot commençait à couler. Tss... Bateau de seconde main va. Grognant, j'effaçais ce rouge à lèvres alors que la demoiselle vint à avouer tout le reste. Nous devions nous sortir de là, enfin surtout moi, MAIS... Elle avait perdue la prime. Le blé n'était donc pas au rendez vous.

    «  COMMENT ?!!! »


    Pas question de la lâcher. Je vins à courir malgré l'eau qui recouvrait mes pieds, m'affaiblissant doucement puis d'un bond, je sauta de l'avant du bateau jusqu'au port me rattrapant de peu. Lentement mais sûrement, le bateau allait dire bonjour aux fonds marins. Je me redressa pendant ce laps de temps pour alors voir la demoiselle et lui dire tout en retirant les truc superflus qu'elle m'avait mis.

    «  Oki... Donc le charme c'est le secret. Bon, face à des adversaires féminin ça devrais marcher, mais en attendant, pas question de me travestir. Quoi qu'il en soit, si j'ai bien tout compris, vous avez perdu la prime et donc vous vous comportez comme ça pour vous racheter pensant me faire... oublier cela ? »

    Dit ainsi, on pourrait croire que j'allais m'énerver. Soupirant, je vins à faire un léger facepalm pour alors la regarder das les yeux.

    «  Soit... Trouvons donc un autre arrangement... Au diable la prime pour cette fois... Vu que le préjudice est de mon côté, peut être est-ce donc à moi de miser. Donc de mon côté, je vous proposerais hm... Un petit moment d'entrainement sérieux ainsi qu'un comportement normal de votre personne à mon égard en échange de l'oublie de ce détail monétaire... Cela te convient-il Lana ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Jeu 28 Fév - 18:14

L'argent peut faire le bonheur parfois"
« Ce qui est tordu ne peut être droit, ce qui manque ne peut être compté. »

Je dois avouer que Shizuo en mode fille aurait été un véritable canon. Mais il ne semblait pas vouloir se travestir pour l'heure et après m'avoir rejoint sur la terre ferme, enleva les accessoires féministes que je lui avais appliqué. Nous regardâmes quelques instants le bateau qui décidai de devenir sous marin dans les profondeurs océaniques. Cependant, les pirates eux ne semblaient pas en accord avec cette idée et, pour ceux qui étaient vivants, tentaient de regagner surface en nageant vers la terre ferme. Ils firent cependant demi tour quand ils nous virent et décidèrent d'aller voir derrière le prochain rocher si nous y étions. Shizuo apprécia ce spectacle quelques instants avec moi avant d'interrompre le silence langoureux qui s'était installé:

« Oki... Donc le charme c'est le secret. Bon, face à des adversaires féminin ça devrais marcher, mais en attendant, pas question de me travestir. Quoi qu'il en soit, si j'ai bien tout compris, vous avez perdu la prime et donc vous vous comportez comme ça pour vous racheter pensant me faire... oublier cela ? »

Flûte, il avait vu clair dans mon jeu... Bon, il est vrai que je ne m'étais pas montré très adroite mais en même temps, c'était ma journée de la gaffe. Mis à part le fait qu'il n'avait pas vraiment prit ma plaisanterie de ma "persuasion féminine" très au comique, il semblait plutôt bien réagir tout de même au fait que je n'avais point ses sous. Il poursuivit d'ailleurs dans un soupir en me fixant, me proposant une issue intéressante.

« Soit... Trouvons donc un autre arrangement... Au diable la prime pour cette fois... Vu que le préjudice est de mon côté, peut être est-ce donc à moi de miser. Donc de mon côté, je vous proposerais hm... Un petit moment d'entrainement sérieux ainsi qu'un comportement normal de votre personne à mon égard en échange de l'oublie de ce détail monétaire... Cela te convient-il Lana ? »

Je ne compris pas tout de son discours, notamment du côté du... "préjudice". Son marché me semblait honnête et m'arrangeai. Je ne voyais pas vraiment comment il voulait que je l'entraine, mais en tout cas, plus sérieusement que précédemment. Ce qui suivit sur mon "comportement" sonnait aussi un peu bizarre. N'aimait-il pas la femme fatale que je jouais pour lui? et qui était à vrai dire... un trait de caractère que je possédai. Mais bon... je lui devais quelques milliers de Berry alors je pouvais bien faire un effort pour ce prix-là. Je fis mine de réfléchir un instant puis, prenant sa main dans la mienne je la serrai comme si nous avions conclu un grave marché, mon sourire couronna le tout puis, je dis:

" Je ne vois pas ce que tu reproche à mon comportement! Mais bon, j'accepte d'être ton maitre! Par contre je ne vois pas vraiment ce que tu veux que je t'enseigne... Je sais super bien mélanger les cartes pour le tarot stu veux! Nan? hem... Peut être qu'on ferait mieux de commencer par un combat amical alors?"

Je mordis de nouveau dans un saucisson, qui était mon dernier. Je me dis que j'avais bien fait de les prendre, vu dans quel état était leur véhicule, ils n'auraient pas fait long feu. En mâchouillant l'aliment, je réfléchis à ce que je pourrais enseigner à Shizuo. Je n'avais jamais été très douée en tant que professeur, surtout que j'avais pour habitude de faire apprendre les techniques du Rokushiki au peu d'élève que j'avais possédé. Or, je ne pouvais me permettre d'en apprendre à un inconnu. De plus, selon mes doutes, Shizuo possedait un fruit et il fallait qu'il apprenne à l'exploiter s'il ne le faisait pas déjà. Je pris donc l'initiative de le questionner directement.

" Par contre, j'aimerai savoir quel est ton style de combat... et... tu possèdes un fruit n'est ce pas? Moi je me bats plutôt avec le tranchant de mes lames, que ce soit pour le lancer ou le corps à corps, mais je sais aussi très bien me battre sans. T'attends quoi de moi exactement? "




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Jeu 28 Fév - 18:51



Un dino et une muse .


    La fin de la partie avait sonné pour la belle. Du moins, dans le sens que depuis tout à l'heure elle jouait un rôle voulant uniquement me faire oublier le pourquoi du comment elle est là. S'il y avait bien une chose dont j'avais horreur c'est qu'on me prenne pour un con et justement jouer la femme fatale juste pour me faire oublier les sous-sous, cela était une chose très irritante. M'enfin... Cela était en partant du principe qu'elle n'ait pas été naturelle depuis peu, chose qui semblait pas vraiment être le cas donc moitié pardonée... Pour l'heure, je lui avais proposé un pacte si on peut dire puisqu'au fond, celui qui a subit préjudice c'est moi n'ayant pas eu ma paye... De ce fait il est normal que ce soit moi qui mette les close du contrat non ? Bref, mes paroles ainsi dites, j'attendais sa réponse suite à une possible réflexion, car mine de rien, je ne lui demandais pas un simple baiser, ou une partie de jambe en l'air comme d'autres hommes auraient pu lui demander. Quoi que l'idée n'est pas mauvaise... BREF... La belle semblait interpréter mes dires puis par la suite elle vint à serrer une de mes mains l'air d'être d'accord. Ses premières paroles se faisaient inutile, ou du moins moins importante dans la situation actuelle, mais j'allais y répondre comme il se doit.

    «  Disons que après coup, tes actions passées peuvent être interprétés autrement... M'enfin, je ne vais pas tomber dans la parano et dire que tu es été vile de te jouer de ma pauvre personne en voulant me séduire de toutes les manières possibles, tu ne sembles pas être du genre à vouloir t'offrir à tous n'importe comment... » Petit rire avant de reprendre. «  Pour ce qui est du combat amical, je ne voyais pas vraiment d'autre options... Après tout, je n'ai rien à gagner que de taper vraiment une femme comme toi, si ce n'est devenir ensuite le goujat du siècle... »

    Charmeur sans trop exagéré, je lui avais dit ce que je pensais.
    Suite à cela, je l'observais elle qui mâchouillait son saucisson à pleine dent. Alala... Souriant je l'écoutais me questionner semblant avoir une idée derrière la tête, mais avant tout elle se devait d'en savoir plus sur moi. Chose compréhensible. Je vins à réfléchir à sa question puis je lui dit.

    «  Et bien pour ma part, j'ai plus tendance à me servir de mon environnement le transformant en arme n'ayant aucune pitié pour ce qui est des maisons et autres objets pouvant servir d'arme. Bien entendu, je t'avoue avoir un faible pour les panneaux quelconque... Quant à mon style de combat, je suis disons très branché corps à corps... Et de ce fait, j'aimerais apprendre disons de quoi faire mal tout en prenant des risques. Pour ce qui est de mon fruit... Hm... Le prend pas mal, mais je ne vais pas te dire lequel c'est, du moins pas de manière directe, cependant... Je tient à souligner que celui-ci me donne naturellement le titre de... hm... roi des prédateurs ? Tu en jugeras par toi même... Ayant souvent tendance à user de ma personne en premier lieux, puis une fois la partie devenant intéressante, je n'hésite pas à devenir ce que je suis vraiment... »

    Le peu d'information pouvait déjà lui confirmait que j'avais mangé un fruit de type zoan. Lequel ? Disons que roi des prédateur il pouvait y avoir vite méprise. Lion ? Animal féroce mais lequel ? Telle est la question, mais la queue de tout à l'heure pouvait lui donner un autre indice. M'écartant doucement, malgré le port et donc la présence d'eau qui peu vite devenir phobique pour moi, je vins à sourire allant vers une sorte de panneau allant l'arracher forçant un petit peu. Le tenant telle une batte, je vins à lui dire.

    «  Je pense qu'un combat amical est parfait car justement... Pas de but précis, juste se battre puis quand tu repéreras un truc intéressant à souligner comme une faiblesse, tu pourras m'expliquer et m'aider à corriger l'erreur d'accord ? »


    Suite à cela, je vins à me tenir en position m'élançant vers elle. Pas n'importe comment, je fonçais légèrement penché vers l'avant préparant sans doute un lancé ou une utilisation du poteau et en effet, je vins à user de ma position légèrement en avant pour alors tenir vers l'arrière le poteau et alors l'abattre dans sa direction une fois environ à un bon mètre de sa personne. La rapidité de course avait été normale, cependant le coup démontrait une force physique supérieur à la normale. L'examen avait commencé.
    Sans me soucier de savoir si elle avait esquivé ou non, je vins à frapper dans ce nuage de poussière s'étant soulevé me disant que si elle avait esquivé de peu, un second coup en écharpe ne serait pas de trop. Fendant donc le nuage de poussière je ne sentais aucune résistance prouvant qu'elle n'était pas là, ou qu'alors autre chose s'était passé. Vrai ou bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Ven 1 Mar - 10:37

L'argent peut faire le bonheur parfois"
« Ce qui est tordu ne peut être droit, ce qui manque ne peut être compté. »

Sans s’ôter de son ton charmeur, il m'avait bien fait comprendre que mon rôle d'actrice ne lui avait pas vraiment plu, mais alors que je mâchouillai mon saucisson, peut m'importait qu'il l'ait bien ou mal prit. J'appris par la suite qu'il n'avait pas d'armes spéciales, se servant plutôt de ce qu'il lui passait sous la main, tout en restant combattant au corps à corps. Il voulait ainsi, apprendre quelque chose qui lui permettrait d'être rapide et efficace. Sans pour autant me dévoiler son fruit, il m'apporta certains éléments qui me permirent de tirer mes conclusions. Il s'agissait d'un Zoan, et il devait s'agir d'un bon, car il le définit de "roi des prédateurs". J'attendrais donc de voir quel était sa forme, pour cela, il fallait que je le chauffe un peu car il spécifia qu'il ne s'en servait qu'en dernier recours. Je ne possédai pas de fruit mais, ayant côtoyé un bon nombre de possesseur, je pensais que Shizuo se trompait. S'il devait apprendre à combattre, c'était avec son fruit, ainsi, ses attaques seraient bien plus efficaces et les combats plus courts. Surtout que souvent avec les fruits de type Zoan, les combattants acquerraient les capacités sensoriels souvent bien plus développés chez les animaux, et cela, sans prendre forcement la forme complète de l'animal.

Shizuo fit quelques pas en arrière et, prenant une sorte de panneau pour arme, se prépara au combat. Il voulait que je lui dise ses points faibles après que nous ayons échangé quelques coups. Je me demandai comment il faisait pour faire ainsi confiance à une inconnue, bien que marine, il semblait certains de mon niveau alors que j'avais juste mis au tapis quelques pirates... M'enfin, il ne se trompait pas sur le fait que je pourrais surement lui apprendre deux trois choses, mais je trouvai tout de même dommage qu'il garda sa capacité spécial juste en cas de "besoins" et non comme une réelle arme. J’acquiesçai devant sa question, attendant qu'il lance l'offensive. Ce qu'il fit sans attendre et se mit à courir dans ma direction. Je l'attendais, bras le long du corps et le regard fixé dans ses yeux. Mes pieds bien ancrés au sol étaient près à régir au moindre de mes vouloirs. Shizuo, une fois arrivés à porté de coup abattit son panneau sur moi avec une force que son aspects physique ne semblait pas dévoiler. Son attaque était rapide, mais je dois tout de même l'avouer, je l'étais encore plus. Ce que Shizuo supposa sans problème car sans vérifier que j'eusse esquivé, il enchaina avec un coup à l'aveuglette dans le nuage de poussière que sa précédente attaque avait soulevé. Comme son deuxième coup avait été large, il aurait pu en effet touché facilement une personne qui avait esquivé en justesse sa première attaque. Mais il me sous estimait.

J'avais en effet évité sa première attaque de peu, en effectuant un pas sur le coté, mais je m'étais attendu à ce qu'il n'en resta pas là, et, profitant du manteau de poussière qui empêchait une vision bien claire, j'avais deux choix. Soit esquiver encore une fois en me mettant hors de portée de mon adversaire, soit, l'attaquer. Je choisis la seconde issue, et alors que le panneau sifflait dans l'air pour se diriger dans ma direction, je me plaquai au sol, laissant l'arme passer au dessus de moi. Mais sans attendre la fin de son passage, je bondis sur mes pieds et, mettant une main au sol je fauchai le menton de mon adversaire avec ma jambe. Ce n'était qu'une attaque "rudimentaire" dans le sens ou elle n'était pas vraiment construite et que je n'étais pas au maximum de mes capacités, de plus, mon but n'était pas de faire mal, mais plutôt de faire reculer Shizuo. Après avoir effectué mon coup, je bondis en arrière afin d'échapper à une possible contre attaque. Et, à moitié cachée par le nuage de poussière je pris la parole:

" Première erreur: tu n'as pas suffisamment analyser ton adversaire. Tu sais pourtant que je possède un sabre, lorsque tu m'as attaqué tu étais à porté de lame et j'aurais pu te faire mal... Ton panneau demande de trop ample mouvement, tu laisses de trop belles ouvertures. La deuxième serait que tes coups sont super brouillons! Ou t'as appris à te battre comme ça? Je sais pas si c'est que tu laisses ton instinct agir, ou bien que t'es pas encore échauffé mais j'ai eu l'impression que tu ne t'appuyais que sur ta force brute sans chercher à ruser ou à profiter de ta vitesse pour enchainer avec une attaque plus dangereuse encore. Tu n'es pourtant pas un gros bras... Bien que tu possèdes une force hors du commun!"

J'attendais qu'il utilise son fruit. C'est cela que je voulais. Je sentais bien qu'il saurait se battre sans, mais je ne comprenais pas le fait qu'il n'utilisa pas plus les capacités que pourraient lui apporter son Zoan... Et puis, juste pour vérifier qu'il était dans le combat, alors que je finissais mon discours, mon bras plongea dans ma manche et sortis un petit poignard qui, dans un même mouvement se dirigea droit sur Shizuo, au niveau de son visage, mais je ne m’arrêtai pas là. Mon attaque n'avais été prévenu ni par mon regard, ni par ma posture, mais suivant le premier poignard, un deuxième fila en direction du panneau de Shizuo. J'avais visé le pied juste plus haut ou la main de l'homme était posé, dans le but peut être qu'il le lache, ou que l'arme improvisée, qui ne semblait pas bien solide cassa.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Ven 1 Mar - 14:26



Un dino et une muse .


    Un combat pour apprendre. Intérieurement, je le savais qu'elle était forte. Comment ? Pourquoi ? Je ne savais pas, mais mon instinct masculin me le disait. Peut être je me trompais, mais étrangement je le savais que je ne me trompais pas... Bref, c'est donc dans un momen de sérieux que j'avais foncé vers elle pour alors frapper avec ce panneau. Simple, légèrement lourd mais pas trop, de quoi faire mal si pris en pleine poire. Malheureusement, je ne me doutais pas de son esquive, ou du moins, je pensais qu'elle aurait pu, mais je ne savais pas si elle l'avait fait, d'où mon coup horizontal, cependant là encore elle semblait avoir esquivé. Pour sûr, puisque d'un coup, surgissant de cette amas de poussière, une de ses jambes vint à frapper violemment mon menton me faisant reculer et un peu vasciller. Son coup était classique, tout comme le mien et je devais avouer qu'elle m'avait eu. Souriant, je me frottais le menton, histoire de faire disparaitre la légère douleur que j'avais. Pourquoi intérieurement j'avais cette sensation qu'elle se battait pas sérieusement ? Alala... J'écoutais alors ses dires puisqu'elle prenait la parole sur un ton plaisant.

    " Première erreur: tu n'as pas suffisamment analyser ton adversaire. Tu sais pourtant que je possède un sabre, lorsque tu m'as attaqué tu étais à porté de lame et j'aurais pu te faire mal... Ton panneau demande de trop ample mouvement, tu laisses de trop belles ouvertures. La deuxième serait que tes coups sont super brouillons! Ou t'as appris à te battre comme ça? Je sais pas si c'est que tu laisses ton instinct agir, ou bien que t'es pas encore échauffé mais j'ai eu l'impression que tu ne t'appuyais que sur ta force brute sans chercher à ruser ou à profiter de ta vitesse pour enchainer avec une attaque plus dangereuse encore. Tu n'es pourtant pas un gros bras... Bien que tu possèdes une force hors du commun!"

    Ainsi donc, je jouais trop avec l'autre hm ? Je n'eus pas le temps de répondre que sortit du nuage de poussière, un petit poignard fonça vers moi. Celui-ci, je vins à l'esquiver en faisant un pas sur le côté, cependant, le deuxième quant à lui venait à me couper au niveau de la main me faisant ainsi lâcher mon panneau. Du sang coulait le long du dos de ma main, mais heureusement, la coupure n'était pas trop grave. Suffisante pour me donner envie de contre attaquer. Ainsi donc, je n'étais pas assez sérieux ? Sourire aux lèvres, je vins donc à déclarer pendant qu'elle se mouvait sûrement dans le nuage de poussière.

    " En effet.. J'ai tendance à m'amuser avec mes adversaires. Ainsi donc, je suis peut être trop direct ? Je note et j'en prendrais compte... Je considère la partie terminée pour ce qui est de ma personne... Mais voyons ce qu'il y a à corriger avec... Un prédateur..."

    Au fur et à mesure que je parlais, ma voix semblait devenir plus grave, celle ci créant de faible écho. Visiblement, j'avais mué ou bien autre chose. En effey, durant mes paroles, j'avais laissé place à ma forme compléte. Plus de jeune homme aux airs de serveur, mais juste désormais un t-rex faisant au moins quatre voir cinq fois la taille de la belle. La première chose que je fit fut de pousser un cri capable de glacer le sang de plus d'un villageois, mais la demoiselle n'est pas une villageoise... Elle semble courageuse, à moins d'être vraiment capable de cacher ses émotions. Grognant, je vins à laisser ma queue battre l'air tandis que mon cri avait dissipé une bonne partie du nuage de poussière. La vision se faisait doucement mais sûrement et je vins à reparler une fois de plus.

    " Surprise Lana... J'espère qu'elle est à la hauteur de vos attentes et que maintenant vous savez pourquoi je semble si sûr de moi...
    Maintenant... Que diriez vous d'être sérieux dans ce combat... Juste pendant une minute ? ... Prête ?"

    Sans prévenir, je me retourna pour alors laisser la queue aller vers elle, balayant tout sur son passage. Suite à cela, je vins alors la chercher du regard la gueule grande ouverte. Oui oui... La bouffer était un objectif, après tout... L'arme la plus puissante de mon zoan reste la gueule puisqu'au fond, qui pourrait y résister si ce genre d'attaque réussis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Ven 1 Mar - 16:03

L'argent peut faire le bonheur parfois"
« Ce qui est tordu ne peut être droit, ce qui manque ne peut être compté. »

Shizuo esquiva sans difficultés le premier poignard. Le deuxième cependant frôla sa main, laissant couler un filet de sang. Il avait réagit vivement et efficacement, surtout suite à une attaque surprise comme je venais de faire. Shizuo semblait enfin vouloir réveiller la bête en lui. Au fur et à mesure que ça qu'il parlait, sa voix se fit de plus en plus grave, et, à travers le nuage qui déjà se faisait moins dense autour de moi, je vis sa silhouette s'allonger et se transformer. En l'espace d'un instant, le jeune homme aux allures de serveur avait laissé place à un lézard bipède faisant tout juste la taille d'une grande maison, tout droit sortit d'un cauchemars. Un sifflement surprit sortit d'entre mes dents et une expression impressionnée prit place sur mon visage. C'est ainsi qu'était le roi des prédateurs! Je dois avouer que je m'attendais à quelque chose de... Bien plus imposant! Non... je rigole, en fait, je sentis même une sueur froide me parcourir le dos. Je n'aimai pas spécialement les lézards, et encore moins les gros. mais une chose était sure, Shizuo était drôlement impressionnant dorénavant, et me battre avec lui m’apparaissait moins... tentant.

En tout cas, je comprenais pourquoi il ne se baladait pas toute la journée dans cette forme, ce ne devait pas être très pratique pour faire du shopping, d'un côté, avec les habits de serveur qu'il portait encore, il aurait presque pu être une effigie ou même une mascotte, cette idée m'arracha un petit rire nerveux. Le monstre ne fit pas que me prendre de haut avec sa hauteur, mais il poussa aussi un rugissement qui aurait donné une crise cardiaque à ma pauvre grand mère! (paix à son âme) et qui eut sur moi l'effet d'une accélération direct de ma tension. Je reçue l'haleine de l'animal en plein fouet et la poussière autour de moi se retrouva en un instant quelques mètres plus loin, libérant la vision situé à mon périphérique.

" Surprise Lana... J'espère qu'elle est à la hauteur de vos attentes et que maintenant vous savez pourquoi je semble si sûr de moi...Maintenant... Que diriez vous d'être sérieuse dans ce combat... Juste pendant une minute ? ... Prête ?"

Un sourire mi gêné mi inquiet se refléta sur mon visage et alors que je reculai de quelques pas comme si de rien n'étais je répondis:

" Ahah... Tu sais j'ai jamais été fan des lézards... Tu... préférerais pas plutôt aller reprendre un ... petite verre?~"

Il ne sembla pas d'accord avec ma proposition et sans même attendre que je finisse de parler, tourna sur lui même m'envoyant sa redoutable queue en pleine tête.

" Hey!!! Tu veux pas que je combatte un mutant qui fait vingt fois ma taille quand même?!"

Bon, il fallait cependant que je réagisse alors que sa queue toute piquante fondait sur moi. Bondissant d'un pas en arrière, je pris un maximum d'élan afin de sauter dans les airs en direction de Shizuo et, effectuant un Geppou pour me maintenir en hauteur, je fonçai sur Shizuo. Ce dernier semblait me cherchait et grâce à sa gueule grande ouverte je pus voir pour la première fois la composition d'une gueule en détail. Mais n'étant pas dentiste de naissance, je me lassai vite du paysage et, voltigeant sur moi même, je tirai mes sabres de leur étuis et, les gardant en mains, me jonchais sur le dos du gros animal.

Une fois la haut, je pris le temps de regarder plus en détail ce monstre. Il était protégé par une carapace d'écaille qu'il me serait impossible de percée avec de simples attaques... Mes sabres n'allaient pas apprécier cette nouvelle épreuve, mais je n'allai pas leur laisser le choix. J'aurais pus directement attaquer le crane de l'animal, mais de la ou j'étais, je n'aurais pas la vitesse nécessaire.... Il ne fallait pas non plus oublier que mon objectif n'était pas la mort...

Passant de position accroupis à debout, je sautai à la verticale et dans un salto atterris gracieusement sur le sol, face à l'animal. J'allai viser son torse, après tout c'était l'endroit ou les écailles me semblaient les moins solides. Sabres tournés vers le haut, je ne pris pas le temps d’atterrir complètement et reprenant mon élan, courut vers ma cible. Et effectuai ma technique.

Spoiler:
 

Je ne savais pas si ça allait suffire à percer la carapace mais bien qu'un Rokugan aurait pu je pense sans mal suffire, j'étais dans mon mois ou je voulais me servir le plus possible de mes sabres pour me rabibocher avec eux. Il est vrai qu'à partir du moment ou j’eus maitrisé le Rokushiki, mes sabres ne me servaient qu'à de futiles attaques... Cependant, sans attendre de voir les résultats de mon attaque, je continuai ma course en repensant aux terribles dents qui m'attendaient si je faisais demi tour. D'un autre côté, la queue ne me disait rien qui vaille non plus, j'écoutai donc mon instinct, roulai au sol du côté droit et une fois sortie d'en dessous de cet animal, me remis sur les pattes. Si j'avais su le matin même que j'allai rencontrer par hasard un lézard mutant, je ne me serais peut être pas levée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Mer 13 Mar - 9:43



Un dino et une muse .


    Devenu homme lézard géant, j’attendais de voir sa réaction. Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on peut admirer un reptile du genre. A moins de vivre sur un monde différent du notre… Non non. Sourire aux lèvres, bien que cela soit difficile sous cette forme de sourire avouons le… Je vins à attaquer donc l’ayant écouté parler. Ainsi donc, la belle n’aimait pas les reptiles géants ? Tant pis, dans la vie, il faut savoir s’y faire et je ne comptais pas lui faire de cadeau comme elle allait ne pas m’en faire. Soupirant, je fonçais donc balançant ma queue malgré ses contres via la parole.
    Malheureusement, plus petite signifie plus agile et vu sa rapidité, voilà que non sans mal elle était sur mon dos en train de faire joujou avec moi. Grognant, je cherchais à l’attraper, mais comment attraper une lilliput si celle-ci est sur mon dos et que mes putains de bras ne font que même pas de quoi me gratter le dos ? Bref… N’ayant pas de bras télescopique, bouger et lui faire faire du rodéo était la seule solution .

    Soucis, la voilà ailleurs visiblement et moi… Je n’étais que l’idiot ne pouvant rien faire. C’est donc surpris que j’encaissais son attaque de sabre ayant l’effet douloureux de piqures si je devais donner une échelle, mais après niveau réalité, j’avais un mal de chien soudainement… Un cri se fit entendre puis alors qu’elle semblait observer, pour ma part je m’effondrais au sol lamentablement. Pas par mal, mais sa technique n’était pas pour les faibles et visiblement, j’avais du mal…

    Le nuage de poussière se dissipait et il n’y avait plus vraiment ce gros lézard au sol, mais juste ma personne à genoux. Haletant, je grognais encore peu satisfait de ma performance. Voilà ce qui se passe quand on joue avec plus fort que soit ? Noté…. Noté dans mon esprit, je ne recommencerais plus. Me redressant, regardant alors le joli tatouage maison qu’elle m’avait fait, ne ressemblant plus trop à un morpion de par le fait que ma peau soit moins tendue n’étant plus en version géante, je vins à souffler entre deux souffles.

    « Tu y es pas aller de main morte… »


    Je rigolais à moitié puisqu’au fond ce n’était qu’un entrainement mi sérieux. Je me rendais bien compte de la différence de puissance et j’acceptais. Heureusement pour moi que je ne suis pas misogyne. Sans quoi, j’aurais pu balancer bien des choses… Soupirant d’aise, je déchirais une partie de mon haut maintenant saccagé puis je pompa le sang via ce tissu. Rien de grave, mais ça pissait légèrement donc autant nettoyer un peu.

    « Alors alors ? Avez-vous analysé un peu ma façon de me battre ? Pas que je ne veuilles pas continuer, mais je pense que vous en avez assez vu pour aujourd’hui non ? Bref… Le mieux ne serait-il donc pas de me donner un conseil, aller boire un truc puis nous dire au revoir hm ? »

    Couper court ? Non non, mais bon au fond elle se devait bien de partir non ? Quoi qu’il en soit, je n’étais pas mécontent de ce moment, même si au fond de moi, j’admet être dégoûté du fait que je n’ai pas eu d’argent au final. M’enfin, j’aurais été pervers, j’aurais pu avoir un lot de consolation non ? Allons allons… Pourquoi être si coquin. Soupirant, j’attendais sa réponse puis la suite qu’on en finisse rapidement et que nous puissions avancer. Qui sait, nos chemins se croiseront sans doute un jour ou l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Sam 23 Mar - 16:17

L'argent peut faire le bonheur parfois"
« Ce qui est tordu ne peut être droit, ce qui manque ne peut être compté. »


J'y étais peut être aller fort. Mais comment se retenir alors qu'un dinosaure venu d'une lointaine contrée est à deux pattes de me marcher dessus. De toute façon, même si je m'étais pas vraiment retenue, la blessure que j'avais causée n'avait fait qu'une entaille qui, par rapport à la bête semblait bien superflue. C'est pourquoi j'étais sure que le jeune homme n'allait pas m'en vouloir... Après que le nuage de poussière se soit un peu dissipé, je remarquai que la silhouette de l'énorme dragon lézard avait laissé place au mignon petit humain qui possédait cet étrange fruit. Ses mains étaient pressées contre son flanc d’où s'échappait une certaine quantité de sang. Cependant, la blessure semblait bien moins impressionnante qu'en version agrandi et alors que Shizuo se levait en m'adressant une simple parole, il entreprit de nettoyer un peu la blessure. En effet, je n'y étais pas allez de main morte, mais en même temps, je ne m'étais pas souvent trouvé face à un gros lézard et bien que j'ai l’expérience du terrain, j'aimai laisser mes émotions parler lorsque je me trouvai dans une situation inhabituelle. Shizuo reprit la parole peu de temps après.

« Alors alors ? Avez-vous analysé un peu ma façon de me battre ? Pas que je ne veuilles pas continuer, mais je pense que vous en avez assez vu pour aujourd’hui non ? Bref… Le mieux ne serait-il donc pas de me donner un conseil, aller boire un truc puis nous dire au revoir hm ? »

Je lui fis signe de se taire, alors que, semblant réfléchir, ma main se dirigea vers ma besace et, les yeux au ciel comme en grande concentration, je finis par trouver ce que je cherchais. Tendant l'objet à Shizuo je déclarai joyeusement:

" Après mon attaque, au vu de la blessure je m'étais inquiétée car cela n'allait pas être suffisamment grand pour aider, mais peut être que pour cette forme, ça peut servir!"

Le jolie pansement que je lui tendais était d'un jolie rose bonbon accompagné de petits cœurs rouges en dentelles. Les pansements servaient toujours et la blessure que Shizuo avait n'était pas si grave que ça, même s'il était vrai que je me foutai un peu de sa gueule en lui proposant ces pansements qui n'allaient en rien protéger sa blessure. En faite, je ne savais pas vraiment quoi lui répondre. Shizuo possédait un véritable potentiel mais, même si pour l'instant il battait facilement les marins d'eau douce qu'il trouvait, il lui faudrait acquérir une toute autre force pour pouvoir avancer vers Grand Line et se faire connaitre en tant que remarquable chasseur de prime.

" J'en ai en effet assez vu. Et ce que j'ai remarqué de ta force est un peu décevant face au potentiel que tu pourrais acquérir. Le seul conseil que je peu donner et de t'enjoindre à viser des adversaires toujours plus fort. Avec un tel fruit, je ne pense pas que de l'entrainement seul te fasse progresser, ce qu'il te faut c'est de vrais adversaires, de la trempe de ceux qui vont te faire mordre la poussière. Mmmh peut être que jouer sur l'effet de surprise est quelque chose de bien aussi."

Il se faisait déjà tard et, si j'avais bien compris, le dernier bateau qui quittai l'île n'allait pas tarder. Je décidai donc de couper court à notre conversation et, passant mes doigts dans les cheveux, je m'approchai de Shizuo avec un clin d’œil en déposant un baiser sur son front.

" Bonne chance Lezado je suis sure que je vais pas tarder à entendre parler de toi dans les hautes sphères, l'heure tourne et je vais devoir te laisser. De plus, j'ai un cadavre à trimballer. Bye Bye~"

Peut être que nos routes allaient se croise de nouveau, et se serait avec plaisir que je le reverrai. Lui faisant un signe de la main, je lui tournai le dos et me dirigeai vers le capitaine pirate toujours dans les vapes. Il me suffisait de le ramener à ce bon vieux Cräm, un sourire me vint alors que je le savais allongé sur un lit d’hôpital et, je me jurai intérieurement de ne plus faire des paris avec des Vikings, cela pouvait s’avérer dangereux... Je me demandai si sa maison avait retrouvé ses murs pendant que, assise sur le pirate, j'attendais mon bateau.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana ) Sam 23 Mar - 21:06



Un dino et une muse .


    Le combat test étai finit. Nous n'avions plus besoin de nous battre pour nous tester. Je voulais qu'elle analyse mes gestes et décide d'une note, afin de me donner des conseils. Là commencera mon ascension vers la force. En effet, le but était que je puisse avoir un avis extérieur qui n'est pas influencé par moi pour le prendre ne compte et ainsi progresser en combat. J'attendais sa réaction étant redevenu un homme normal. Pas un homme lézard, pas un lézard géant, mais bel et bien un homme à la tenue de serveur. Sourire aux lèvres malgré le blessure qui n'était pas à oublier, je la laissais me faire signe de me taire. Signe strict et amical, je m'exécutais me taisant sur le coup. Inquiète ? La demoiselle était inquiète ? Était-elle si puissante que ça ? Son coup représentait quoi par rapport à un vrai coup ? Cette question me faisait frissonner ayant eu l'impression de me battre contre quelqu'un de comme moi, mais en réalité, le niveau est bien au dessus.
    Voilà que la belle vint à me proposer un... pansement ? Vu la couleur, s'était plus une blague de mauvais goût qu'autre chose. Croyait-elle que mon boxer était assortis ? Genre blanc avec des coeur bien rouge ? Le genre de sous-vêtement que l'on porte parce qu'on est soit homo, soit c'est mamie qui l'a fait... Je soupirais déclinant ce « cadeau » des plus amusant. Je la regardais dans les yeux mettant de côté ce joujou qui servait de moquerie.

    " J'en ai en effet assez vu. Et ce que j'ai remarqué de ta force est un peu décevant face au potentiel que tu pourrais acquérir. Le seul conseil que je peu donner et de t'enjoindre à viser des adversaires toujours plus fort. Avec un tel fruit, je ne pense pas que de l'entrainement seul te fasse progresser, ce qu'il te faut c'est de vrais adversaires, de la trempe de ceux qui vont te faire mordre la poussière. Mmmh peut être que jouer sur l'effet de surprise est quelque chose de bien aussi." 

    Ainsi donc, je maîtrisais ma force pour un niveau, mais celui-ci était trop faible actuellement ? Je me devais d'aller plus haut ? Soit, son conseil était noté au fond de ma tête et en fin de compte, je me disais qu'elle avait raison. Souriant, je la laissais m'embrasser sur le front tel une soeur embrassant son petit frère avant de s'absenter. Étonnant n'est-ce pas ? Je vins à réfléchir encore à ses dires, lui disant au revoir d'un signe de main tandis que moi, j'étais plongé dans mes pensées. Ainsi donc, ce soir, je n'aurais pas de prime à remettre au gouvernement ayant fait un marché, mais quand on y regarde d'un peu plus près, n'y avais-je pas gagné au change ? Désormais, j'allais m'attaquer aux gros poissons plutôt que stagner chez les gosses... Ceux qui ont des primes élevées... Gare à leurs fesses car je ne vais en faire qu'une bouchée...
    Souriant de manière narquoise, je me dirigea vers une auberge du coin, jugeant trop tard pour prendre un bateau. Je me devrais de réfléchir et cette réflexion allait être faite sous peu... Je vins donc à m'allumer une clope pour alors sourire et me mettre en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana )

Revenir en haut Aller en bas

[ FB ] L'heure de la paye ( PV Ellana )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Autres Iles de South Blue-