AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 25

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Dim 3 Mar - 22:15

Nous étions tous plus ou moins amoché, mais une chose est sûr. Cette victoire c'est la notre ! Et avec ça, le début de notre aventure. Nous avons trouvé là un navire sans commune mesure. Et il sera bien mieux utilisé entre nos mains que dans celle d'un noble idiot qui s'en servira pour parader ou pour décorer le port de son île adoré ! Mais maintenant, il allait nous suivre à travers toutes les mers du monde. C'était un bon début, ce navire avait de la gueule et il devait en avoir sous le capot. Enfin, il faudrait déjà qu'on commence pas quitter le port ! Une chose à la fois ! Une fois installé sur le navire, enfin installé, je devrais plutôt dire, plus ou moins mise en place. On avançait tous plus ou moins à tâtons car nous n'avions pas la moindre idée du fonctionnement exacte du navire ! Ace et notre bon docteur avait levé l'ancre. D'ailleurs il semble particulièrement épuisé car aucune insulte n'était sorti de sa bouche depuis tout à l'heure ! Un signe !

L'ancre levé, nous avons fini par trouver comment lever les voiles ! Par chance, mais nous l'avons appris que plus tard ! La marée était avec nous ce jour là et le vent... Comme quoi, le hasard fait bien les choses des fois ! Mais, le temps qu'on trouve tout ça, les petites mouettes ont eu le temps de préparer leur contre attaque. Et rapidement, on a du faire face à un petit bombardement de quelques canons posté ça et là sur l'île. Rien de bien méchant pour l'équipe que nous formions, même fatigué ! Ce n'était pas vraiment une énorme salve qui avait pour bute de nous couler. Non, c'était plutôt destiné à faire acte de présence qu'autre chose ! Nous avons donc fini par quitter le port et nous engouffré dans la haute mer, sans vraiment avoir idée de l'endroit où nous comptons aller. Mais c'était plutôt le but de l'aventure.

Mais nous étions complètement épuisé. Qui aurait cru que faire navire un si gros navire serait si fatiguant ? Complètement vidé, nous étions sur le pont. Il y avait là un tonneau. C'était une offrande destiné au dieu de la mer, parait que ça se fait de lui donner de l'alcool pour pouvoir rentrer à bon port ! Chez moi, le dieu de la mer s’appelle Sobophie le poulpe aux neuf tentacules et il n'est pas très amical ! Il aime pas le rhum, contrairement aux autres poulpes que je connais, mais préfère la bière. Pour lui rendre honneur, on se met de temps en temps des grosses mines en dansant autour du feu. J'aime bien les fêtes de Sobophie, mais Gouki n'y participais jamais ! Enfin bref, nous avons donc ouvert le tonneau remplis de Rhum, de très bonne facture et nous l'avons donc sifflé comme il se devait, en l'honneur du dieu poulpe, même s'il aime pas le rhum et parce que c'est du rhum aussi ! Et pour fêter notre victoire...

Puis, le réveil s'est avéré plutôt difficile le lendemain car tous, Gouki compris et ça a été très rapide pour lui, malheureusement, avons abusé du rhum. Et nous avons dormi là, quelqu'un avait vomi, si on peut en jugé par l'odeur qui planait sur le pont. Il y avait encore les tâches de sangs... put**, on avait bien ripaillé ! Faut nettoyer maintenant ! Cherchant rapidement Ace, il était là, allongé par terre comme... tout le monde, mais il avait quelque chose d'étrange sur la tête, put** un slip. Mais celui de qui... Vérifiant rapidement, j'avais toujours le miens, ouf, c'est déjà ça ! Commençons pas lui. Je m'approche du débile et lui cale un grand coup de latte pour le réveiller ! Après les habituels insultes et le refus systématique, qui fini par réveiller les autres. Suivit des traditionnelles mornifles dans la gueule pour le faire bosser, Ace accepte d'aller chercher un balais, un sceau et de quoi nettoyer le navire.

Une fois le débile parti, Gouki, Igaku et moi avons convenu que nous avions faim et que nous devions faire passer notre cuite et pour ça, on devait manger un truc et peut-être reboire un coup ! Bref, on devait explorer le navire...


Dernière édition par Kyookoo Ketsueki le Mar 19 Mar - 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Dim 3 Mar - 23:57

    Les premières brasses du navires avaient été difficiles: certes, Gouki s'était proposé pour prendre la barre, mais il n'avait aucune idée de comment manier tout ça. Et pour couronner le tout, des Marines avaient essayé de donner le change avec leurs canons. Ketsueki, qui s'en était tiré le mieux durant son combat, avait repoussé les boulets sans trop d'efforts, et après un moment, le navire avait enfin mis les voiles loin de cette île. Certes, il zigzaguait un peu, mais il avançait, c'est ce qui comptait! Gouki avait été charpentier de longues années, et connaissait donc sur le bout des doigts chaque pièce, mais quand à savoir l'explication physique à son fonctionnement, mystère et boule de gommes! Enfin, le vaisseau flottait et avançait plutôt bien. Ce noble avait pris de bons charpentiers, ça c'était sûr. Peut-être que maître Geralt avait travaillé sur ce navire... Ou Izayoi. Gouki se demanda ce qu'elle était devenue, depuis le temps. A l'occasion, il vérifierait le navire sur les points particuliers qu'elle avait soulevés. Mais Éole était à leurs côtés, le navire filait, tout l'équipage était en vie, Ace était silencieux (c'en était presque inquiétant d'ailleurs), rien ne pouvait aller mal. Après un moment, lorsque l'île eut disparue du champ de vision de l'équipage, ils s'autorisèrent un moment de repos, laissant le navire voguer seul au gré de la mer calme. Alors, l'équipage se retrouva sur le pont. Ace s'était remis et avait récupéré l'usage de sa langue, pour le plus grand malheur de nos héros. Pour fêter leur victoire, ils se décidèrent à jeter un sort au tonneau qui se trouvait au milieu du pont. D'après les coutumes des pirates, offrir un tonneau d'alcool était une façon de s'attirer les faveurs du dieu de la mer. Au pays, il y avait Sobophie, qui était réputé pour avoir une sacrée descente. Les célébrations en son honneur finissaient souvent en jeux à boire, et y participer avait été une des choses que Ketsueki attendait le plus lors de son passage à l'âge adulte. Notre héros, lui, ne tenait pas l'alcool, et s'arrangeait pour s'éclipser pendant les fêtes: une méditation dans la forêt pour renforcer son lien avec la nature par-ci, une chasse par-là... Bref, il était fort pour esquiver. Il préférait le dieu des rivières, Jenbon, plus calme et posé.

    Mais ce soir, pas de nunucheries! Il avait envie de se laisser aller: après tout, il venait de défaire un adversaire terrible, et de prendre possession du navire, il fallait fêter ça comme un homme! Les verres s'enchaînèrent, et Gouki y voyait déjà trouble au deuxième. Au troisième, il s'était précipité sur la rambarde pour vomir, mais s'était un peu trop penché et avait failli tomber à l'eau, et n'avait dû sa vie sauve qu'à son frère qui était encore sobre. Le charpentier était joueur: il avait directement rattaqué. L'ivresse du moment. Et au final, même s'il devait aller vomir tous les deux ou trois verres (toutefois, il avait maîtrisé la distance de sécurité avec la rambarde), il finit quand même la soirée. Le lendemain matin, il avait l'impression qu'on lui vrillait le crâne au marteau et au burin, et il activa par réflexe sa défense Logia, avant de sentir le pont commencer à brûler et de s'interrompre. Tout le monde émergeait, et ça sentait fortement le vomi. Il s'approcha de la rambarde en grommelant, et constata qu'il avait tellement évacué de substances qu'une mare durcie s'était formée sur la mer. Il y avait même quelques éclaboussures sur la coque. Pfff, ce serait laborieux de nettoyer ça... Sûrement un travail pour Ace, que Ketsueki était occupé à tirer des bras de Morphée avec un joli coup de pied. Si Violette fonctionna à reculons comme d'habitude, il finit par se mettre à la tâche... Sauf qu'il avait un slip sur la tête. Notre pirate se contenta de hausser les épaules: il avait appris à ne plus se poser de questions lorsqu'il s'agissait du débilarbin. Le second rejoignit son capitaine et le dernier venu, et les trois grands esprits du navire s'accordèrent sur une certaine faim. C'était donc l'occasion de fouiller le navire, et de faire l'inventaire. Il faudrait qu'ils trouvent un cuisinier, par contre, car ni les jumeaux, ni Violette ni Igaku ne savaient comment faire des repas équilibrés.

    En tant que charpentier, notre Cahir connaissait la structure d'un navire mieux que personne et pensa à descendre à la cale, ce qu'il fit, suivi par Igaku et Ketsueki. La partie inférieure du navire était vaste, avec des rangées de canon étincelantes. Le noble avait donc l'intention de pouvoir se défendre en cas de besoin. Notre héros lâcha vite ses nakama pour partir tâter le grain du bois: devant ce bateau, il était comme un gosse devant un nouveau jouet, toujours désireux d'apprendre de nouvelles façons d'exercer le magnifique métier qui était le sien. Comme le voulait la sécurité, la pièce où se trouvaient les boulets et la poudre était fermée par une porte renforcée, pour éviter qu'un incendie se propage trop facilement, provoquant ainsi très rapidement l'explosion du vaisseau. D'ailleurs, le vaisseau n'avait pas de nom. Il faudrait en trouver un. Et un pavillon. Ils étaient des pirates, après tout! Alors que Gouki jetait un œil aux canons, quelque chose attira son regard: il pivota et put clairement apercevoir une silhouette dans l'ombre, derrière un canon. Il retourna vers ses amis et leur chuchota:


    - Je crois qu'il y a quelqu'un derrière ce canon. Igaku, si tu peux l'immobiliser avec ton pouvoir, qu'on voit qui il est, ou ce qu'il est, ce serait magnifique. Et si c'est un adversaire, nous te laisserons le disséquer. Tant que tu le reranges correctement après.
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Lun 4 Mar - 1:19



Sons Of Cortes en action !
« Découverte à l'intérieur du bateau.»



HAHA... Nous avions vaincu un des sept shichibukai, un homme qui se doit d'être la sécurité. Un pirate ayant vendu son âme au gouverement. Une pédale quoi... Mais qui là, avait joué deux fois plus la pédale en faisant un ragequit de la mort qui tue. Nous nous étions battu jusqu'au bout sauf l'autre combattant. Dommage car s'il avait persisté il aurait pu nous mettre une belle raclée à la longue. Quoi que le toubib l'aurait sûrement transformé en crecelle humaine au passage ce qui m'aurait bien fait marrer lui et sa tête en hérisson. Bref, cela allait nous rendre célèbre et cette idée m'avait fait oublier que j'étais blessé au point de presque m'évanouir. Heureusement, le toubib m'avait pansé un poil et je me sentais mieux depuis ce moment sur le port. Heureusement aussi que grâce à mon fruit, la chaleur ET les explosions n'étaient pas un soucis pour moi. Sans quoi, quand il avait plut des boulets de canon, là on aurait moins ris, du moins... moi j'aurais moins ris ayant été sous les feux des projecteurs à ce moment là. Désormais, nous étions donc en possession d'un putain de navire. Je dit bien putain car pour 4 personnes, nous avions de quoi faire. Spacieux, grand puis l'air classe. Que dis-je. Avec une tête de proue en forme d'aigle ça ne peut QUE être mac comme bateau. On avait bien fait de tenir tête à ces gay de première. On avait gagné le gros lot poursûr. Un bateau des plus mac pour des macs.. Du moins moi, les compagnons notamment le doc n'étant que des sous mac comparé à moi..
Bon, point positif, le soir du vol... C'est à dire hier, on c'est mis un putain de caisse... Autour du dieu je sais plus quoi tarentulor ? Sûrement, bref, nous et surtout moi, avions bu comme des trou et d'ailleurs, j'avais finit par danser comme un demeuré sur une jambe en faisant genre le peau rouge en voulant me foutre de la gueule de la gueule des deux frères, mais visiblement, ils ne l'avaient pas captés, puis suite à cela plus rien...

" Hm..... HMMM...."


PAF !!

" SALOP VA.. "


Réveil sur les chapeaux de roux. Je tenta de frapper le responsable de ce coup de latte et je pris le jus quand je remarqua que ce fut Ketsuki. Putain de tricheur de capitaine va. Tout ça pour quoi ? Nettoyer le pont hein ? Réponse toujours aussi soutenue de ma part.. " Va chier tentouse, je crache sur ta mère jour et nuit et je peux te dire que jamais elle m'a dit non, alors moi je le dit aussi et oui je sais ça a aucun sens... Comme ta demande ". Puis au final... C'est après deux mornifles et quelques... arguments électriques que je vins à coopérer. Tss... Voilà que moi je nettoyais avec un morceau de tissu pendant que EUX, ils visitaient le navire dans ses tréfonds. Putain d'enfoirés va. Je jurais chantant des injures en tout genre arrivant presque à faire une chanson sonnant juste...
Maheureusement, je me stoppa devant une flaque de vomi... Pas question de nettoyer va avec le tissu sans s'en prendre plein les doigts...

" OH LES GUSS... Je veux un balais..."


Une minutes... Deux... Pas de réponses. Cette fois ça va barder. Suis pas un larbin faut pas déconner.. C'est donc énervé et à moitié dans les vapeurs de la veille, que je descendais toujours avec ce slip sur la tête que j'avais pas capté. Je vins à les voir dans un coin proche des canons et alors qu'il semblait y avoir des messes basses, je vins à leur dire.

" BANDE DE TROU DUC.... J'AI PAS DE BALAIS... Alors comptez pas sur moi pour nettoyer la merde que vous avez recrachés... "


Une chose était sûre... Se faire discret pour pas effrayer le mec derrière les canons... Raté...



40 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidoi Igaku
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 51
Points d'activités : 550
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 472
Points de popula' [PP] : 486
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Mar 5 Mar - 18:31



De nouvelles ailes...



RHUM!



La victoire revenait enfin à ceux qui la méritait. Et oui, même s'il pleuvait quelques boulets de canons, Igaku et ses compagnons avaient réussis à s'emparer de ce foutu navire et avaient mis en déroute leur adversaire respectif. C'était un grand pas pour l'équipage qui allait enfin pouvoir naviguer correctement sans risquer de mourir à la moindre petite vaguelette (difficile de voguer sur une barque quand personne ne sait nager). Bon, il fallait encore réussir à mettre en marche l'énorme bout de bois qui allait leur servir de bateau, mais ça, Igaku était sûr que Gouki saurait le faire vu ses connaissances en matière de bateau. Alors, pendant que ce dernier tentait de faire avancer le nouveau bien des sons, le toubib et le capitaine usèrent leurs pouvoirs de concert pour dégager les boulets qui s'approchaient trop près de leur précieux. Ils avaient beaux être tous les deux blessés, l'excitation qu'avait provoqué cette victoire leur faisait oublier la douleur et leur donnait des ailes. Ainsi, grâce à quelques efforts et une grosse part d chance, les voiles se gonflèrent et le navire commença lentement sa course vers le large. Bientôt, Wallis Island ne fut qu'un petit point à l'horizon et l'équipage se retrouva hors d'atteinte, seul avec leur trophée.

Alors que tout le monde se reposait et qu'Igaku se recousait tranquillement la jambe en sifflotant, Ketsueki annonça avoir trouvé un tonneau de rhum plein et déclara qu'il était temps de fêter cette victoire. Il expliqua aussi qu'il s'agissait d'honorer un Dieu poulpe alcoolo que le médecin respecta tout de suite énormément, même s'il n'était pas vraiment croyant. (Mais un Dieu poulpe nommé Sobophie, c'est forcément un dieu Badass!) Il termina donc soigneusement sa séance de couture, puis... Il se torcha littéralement la gueule. Alternant ses cigarettes et l'alcool ambré, notre toubib oublia les recommandations de son médecin et but jusqu'à plus soif. Le problème étant que le docteur avait une soif qui avait du mal à s'étancher! Aussi, il fêta dignement leur réussite, riant de bon coeur de la faiblesse de Gouki et de la danse ridicule de Violette. D'ailleurs, ce dernier ne tarda pas à sombrer sous le coup de l'alcool et Igaku, carrément pompette, trouva drôle de lui enfiler un slip sale qu'il avait trouvé en cherchant un hypothétique autre tonneau sur le navire. Il n'avait pas été loin, le rhum l'appelant sans faiblir, mais il avait pu voir ce petit bout de tissus dégueulasse et avait jugé bon sur le coup de l'emmener pour montrer que le noble avait des petits penchants scato'. Ce qu'il ne savait pas encore c'est que ça n'appartenait pas au noble... Mais à quelqu'un qu'il rencontrerait bien assez tôt.

Bref, après avoir torché le tonneau et rit avec Ketsueki (qui tenait foutrement bien l'alcool pour un peau rouge), le doc tomba lui aussi dans un profond sommeil. Autant vous dire que le reveil fut atrocement difficile et que cette fois, les indiens n'étaient pas autours de lui mais sous son scalp.

- Ah putain.. V'là qu'ils font la danse de la pluie... Vos gueules les indiens... Vos gueules...

Au milieu des plaintes du docteur, un bruit se fit entendre. Un gargouilli qui indiquait que l'estomac du médecin était un peu masochiste et qu'il voulait se remplir après la cuite de la veille. Mais comme Igaku était à l'écoute de son corps, il se leva et suivit Ketsueki et Gouki qui avaient eu la même idée: trouver de la bouffe. Mais à peine descendu au niveau des canons, quelque chose retint l'attention du Cahir. Apparemment, quelqu'un se trouvait derrière les canons. L'ordre était donné, le second voulait que le doc l'immobilise et, si c'était un ennemi, le dissèque. Au début, Igaku avait pensé que le frère du capitaine était un coincé du cul, mais avec ça il remontait dans son estime! C'est donc avec une joie non dissimulée qu'il déploya sa room, englobant une partie des canons. Puis, pointant la main vers la silhouette, le plus frappa-dingue des médecin chanta:

- Tournicoti ♪ Tournicoton! ♫ Ah le con...

Pendant qu'il chantait, il avait fait un petit mouvement de la main, puis avait fait tourner son index dans l'air, traçant de nombreux cercles. L'effet avait été immédiat et un étrange personnage sortit de l'ombre en flottant et se mit à tournoyer sur lui même, un coup la tête en haut, un coup la tête en bas, assez rapidement pour donner le tournis à un type qu'aurait bien les pieds sur terre! Le soucis était qu'en chantant, Igaku avait fait du bruit. Et que ce bruit, bah son cerveau ne l'avait pas aimé vu qu'il l'avait perçu comme une véritable agression sonore. Il faut dire qu'avec ce qu'il avait bu, la gueule de bois qu'il se tapait était tout à fait justifiée! Quoi qu'il en soit, Igaku se trouvait maintenant avec une main sur le visage, avec l'air de souffrir d'un magnifique mal de crâne tandis que l'inconnu se retrouvait la tête en bas, flottant dans les airs grâce au poivoir de l'Ope Ope no Mi. Mais qui donc était ce personnage?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 25

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Mer 6 Mar - 21:41

Gouki, Igaku & moi nous sommes engouffré dans le navire à la chercher de la sacro-sainte salle à manger et le cellier. Avec un peu chance, il serait rempli à raz-bord de divers fromages, confitures, viande séché et autre chose qui font rêver l'estomac d'un marin un lendemain de cuite ! Et puis, peut-être une jolie et douce brune, bien sirupeuse, pour faire détendre tout ça, il ni a rien de mieux. Enfin, c'était surtout l'occasion de faire un tour de notre nouveau domaine. Rapidement, des étranges bruits gutturaux nous parvenait de l'extérieur... On aurait dit que quelqu'un était en train de sauvagement éventrer une mouette... Le pauvre animal ! Non attend... Les cries de la mouette ressemblait trop à des insultes pour être l'agonie d'un animal marin. C'était Ace qui devait chanter! Que tout les dieux nous protèges de ce malheur qui s’abat sur nous !

Gouki se mit alors à crier, non pas à cause des insultes sonores qui m »'avait donné des frissons, mais il avait vu quelqu'un derrière les canons ! Oui... Il me semblait bien avoir discerné une ombre se mouvoir à notre arrivée ! Ni une, ni deux, Gouki avait donné des ordres à Igaku...Eh mais c'est moi le capitaine ! C'est moi qui donne les ordres putains ! Enfin bref, c'est le genre d'ordre que, même si elle venait d'une vieille on ne peut plus moche, il aurait suivit ! S'il y avait bien une chose qu'Igaku aimait plus que les femmes et l'alcool, c'était disséquer des trucs ! Oui, il est pas net ce type, il lui manque plus qu'une grosse vis dans la tête pour avoir l'air d'un vrai docteur fou ! Et une grosse faux noir aussi... Ouais, là il aurait la panoplie complète !

Enfin bref, le petit bonhomme s'était mit à léviter, accompagné d'une chanson d'Igaku qui s'était vite stoppé, car le médecin avait rapidement pris sa tête dans sa main libre. Aïe aïe aïe, la gueule de bois, ça pardonne pas du tout ! Enfin, les hurlements de Violette qui s'était joins à nous ne devrait pas l’arranger ! Plus ou moins doucement, par respect pour le docteur et que surtout, pour pas avoir droit à un boucan du diable la prochaine fois que c'est moi, qui aurait mal aux cheveux, je dis alors à Violette de fermer sa gueule et d'arrêter de hurler ! Une fois chose fait, je retourne mon attention sur le nouvel « habitant » du navire, mais pour combien de temps encore ! Soudain, un détail se remémora à mon esprit et je fis de nous volt-face vers Ace ! Et là... Je me suis mis à éclater de rire ! Il avait toujours son slip sur la tête ! J'en étais presque à me rouler par terre, surtout quand on voit l'état du slip !

Mais, le tableau burlesque, les jolies danseuses en moins, ne s'arrête pas là. Notre visiteur était en train de tendre sa main vers Ace en grognant. Il réclamait son slip à lui ! Ou-là... Je me souviens vaguement qu'Igaku est revenu avec ça... Et bah mon cochon, il n'en rate pas une ! Je demande alors gentiment à Ace d'enlever son nouveau « chapeau » et le rendre à ce pauvre monsieur. Enfin, il était habillé c'est déjà ça ! Le remous de la mer faisait claquer rythmiquement une trappe, sûrement celle qui devait servir à la lumière. Je me suis alors doucement dirigé vers elle, notre ami toujours suspendu dans l'air ! Une fois soulevé, la pièce était alors maintenant baigné de lumière et nous pouvions maintenant voir clairement le visage de notre invité.

C'était un homme de taille normal, plutôt sale il faut le dire, au moins autant qu'Ace, AVANT qu'il ne patauge dans le sang et le vomi pour nettoyer le pont ! Il était vêtu de haillon d'un marron douteux qui ne devait pas être d'une première fraîcheur, ainsi qu'une large cicatrice sur son visage carré et sur sa barbe mal taillé ! Puis, dans un vocabulaire égale à celui d'Ace, il s'était mit à faire pleuvoir des insultes sur... tout ce qui bougeait ! Du petit nuage à nous même, les quatre gentils pirate présent dans la salle des canons ! Sa petite bouge avait fini de s'agiter dans sa barbiche sale et mal taillé. Je lui demande alors ce qu'il fait là dans « mon » bateau ! Il me répond que c'est pas « mon » bateau mais plutôt « sa » maison ! Un petit rire et une mornifle plus tard, notre ami se met alors à raconter sa vie !

Il s'agit en fait d'un sans domicile fixe, qui après une longue histoire de citrouille-agra. Euh...Ça me dit vaguement quelque chose ça tiens, c'est que c'est peut être ma faute ! Enfin bref, il était devenu clodo après avoir tout perdu, il s'était plus ou moins installé ici, voguant de bateau en bateau ! Après avoir compatis quelques instants, je lui ait dit qu'il avait deux options, la mer, ou faire partie de la bande ! Il répond la mer. Je demande alors Igaku de le noyer. D'un claquement de doigt, Igaku le fait passer de l'autre côté du navire. Il se met alors à crier de façon très clair qu'il choisi de faire partie de la bande ! Igaku le refait passer dans le navire ! Le dépose doucement par terre et nous voilà, avec un nouveau dans la bande ! Qui s’appelle ?

« - Furousha Sakazuki !
- Clodo, ça t'iras très bien comme nom ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Jeu 7 Mar - 1:52

    Sur l'île natale des jumeaux fondateurs des Sons of Cortes, il y avait un dicton: "Yare yare daze". Grosso modo, cela signifiait que tout va de mal en pis. Et bien, il était parfaitement adapté à la situation. A la demande du charpentier, Igaku avait paru ravi de s'exécuter, et avait même chantonné. Mais une malheureuse migraine, sans doute vestige des abus d'hier, lui avait fait porter sa main à son visage, laissant là le passager caché, arrivé avec le soleil levant, et que les Sons of Cortes avaient emmené avec eux (#Pendulum #TheIsland #J'écouteImmersionenfaisantcerpetjemetouchedessuspourquoiPendulumsesontséparéspourfairecettemerdedeKnifePartyputainjerage) avait fini pendu en l'air, tête en bas. Il n'avait pas l'air très bien socialement, vu sa barbe grisonnante, de saleté ou à cause de l'âge, Gouki n'aurait pas su le dire, ses haillons brunâtres et son air agacé. Il est vrai que voir le monde la tête en bas doit être un spectacle bien peu réjouissant. Surtout que, justifiant d'autant plus le dicton, Ace avait débarqué là en beuglant comme une Conchita à qui on aurait volé son balai, le slip toujours sur sa tête, ce qui avait amusé le jumeau de notre pirate. Le mystérieux passager réclama d'ailleurs son slibard, et Ketsueki ordonna à Ace de le rendre à son propriétaire. Quelques mouvements patauds du débilarbin plus tard, le sous-vêtement était de retour en mains (plus ou moins) propres de l'inconnu qui épargna à nos héros le spectacle de lui remettant le slip. Ketsueki partit ensuite ouvrir la trappe qui donnait sur le pont, laissant entrer la lumière. Gouki remarqua alors la cicatrice du mystérieux barbu, mais comment avait-il pu la louper? Le porteur de la balafre s'agita alors soudain, évoquant dans un vocabulaire qui aurait fait pâlir d'envie Ace (il semblait à notre charpentier que l'épéiste était un peu pâlot, mais c'était peut-être un manque d'exposition au soleil à cause du slip radioactif) chacun des Sons et la moindre molécule, que dis-je, atome autour de lui.

    Ketsueki l'interrompit et lui demanda ce qu'il faisait dans le vaisseau des Sons of Cortes. L'inconnu le traita, je cite "d'enculé bâtard de profiteur de suceur de queue de cadavres" et rétorqua que c'est plutôt les dits "Sons of Connard" (© Ryry mon bro) qui étaient dans sa maison. Ketsueki lui rentra dans le crâne, au sens propre, qu'il se trouvait sur le vaisseau de nos héros. Alors, l'inconnu conta une histoire: il était autrefois un commerçant, et plutôt doué avec ça, un vrai requin des finances que rien n'arrêtait. Il avait le don pour flairer les bonnes affaires. En particulier le Citrouillagra. Sa meilleure trouvaille. Des citrouilles soit-disant aphrodisiaques qu'il vendrait à des gogos en les faisant passer pour un puissant stimulant sexuel. Seulement, les gens étaient moins cons que prévus, et il avait fini ruiné, et sa femme et ses deux filles s'étaient barrés, emportant jusqu'à la réserve de secours. Depuis, il était clochard et avait élu domicile dans ce bateau en arrivant sur l'île, parce qu'il était à quai et ne bougeait pas. Gouki se dit que quelque part, le sdf était chanceux: le noble n'aurait peut-être pas été aussi clément que les Sons. Le capitaine de ces derniers proposa deux choix au clochard, qui prit la mer. Mais après qu' Igaku l'ait envoyé dire bonjour aux poissons, il se rétracta et déclara vouloir être un Fils de Cortes.

    Le médecin le lâcha, et Ormas lui demanda son nom. Il se présenta comme Furousha Sakazuki, affectueusement surnommé "Clodo" par le jumeau du charpentier. Charpentier qui commença à tourner autour de Sakazuki, comme s'il était une bête de foire, pas une graine de star, et se gratta le menton: il réfléchissait. Dur dur avec la faim qui le tiraillait et son crâne qui dansait la salsa avec une grosse femme et un congélateur (oui, c'est la gueule de bois et les trves comprendront), mais il restait le plus sensé des Sons. Il prit la parole, d'un ton qu'il voulait sérieux, mais il était sceptique sur le rendu vu comme il avait la bouche pâteuse:


    - C'est bien beau, Sakazuki, mais qu'est-ce qui nous oblige à te garder? Après tout, nous sommes des pirates, et ce qui nous est inutile on s'en débarrasse, yarr yarr yarr! et c'est à cet instant que Gouki se promit de ne plus jamais tenter de rire comme un pirate car il venait de se faire très mal à la gorge Tu as des talents particuliers, comme, je ne sais pas moi, la cuisine? La musique? Peut-être le marchandage. Ébahis-nous, Sakazuki, et tu gagnes ta place au paradis, parmi les Sons of Cortes!

    Certes, Gouki n'aurait jamais voté pour qu'on tue un innocent comme ça, par noyade qui plus est. (#Ahtienslàc'estTheIsland<3), mais ça ne coûtait rien de lui faire peur. Ils étaient des pirates, yarr yarr yarr! Non, vraiment, plus de rire de pirate.


Dernière édition par Gouki le Jeu 7 Mar - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Jeu 7 Mar - 16:05



Sons Of Cortes en action !
« Découverte à l'intérieur du bateau.»



Visiter le bateau hein ? Voilà une belle idée que même moi j'avais pas eu le temps d'avoir. Moi, je me retrouvais à nettoyer les merdes crachées plus tôt par moi et mes compères... Ceependant, je ne comptais pas me laisser faire éternellement. C'est donc une fois face à un monstre de dégueuli que je vins à aller chercher les responsables qui devaient faire des truc à trois dans un coin. Pourquoi dire ça ainsi d'ailleurs ? Simplement parce qu'au fond, ça ne m'étonnerais pas qu'ils se montent dessus dans un coin... Gay jusqu'au bout ils m'ont l'air, mais malgré tout il sont sympa.. Bref, j'étais aller les voir pour pousser une belle gueulante, mais au moment où j'arrivais dans l'endroit malsain avec les trois larrons plus un autre qui flottait, l'air pas frais en plus, je vins à les regarder puis là, ce fût le fou rire. Quoi ? Comment ? Pourquoi ? Je ne comprenais que lorsque le singe la tête à l'envers commençait à sortir des mots que moi je comprenais. Ah ? Un gars qui parle le Ace ? Ça c'est good pour moi... Souriant de manière carnassière je laissais les autres me montrer pourquoi ils rigolaient. Je retira sèchement ce slip qui me rendait dégueulasse, puis je le jeta à cette chèvre dans les airs qui insultait... Le parquet, les canons, nos pieds et tout ce qui était autour de lui.

Ni une ni deux, le médecin s'amuse à le noyer sur les autres du capitaine quand à moi, je les laisse allant chercher mon épée resté sur le pont. Pas question de laisser un putois pareil ici. Je gromelle donc jurant par-ci par-là pour alors chercher ma chère et tendre. Alala... Où est-elle ? Je cherche de fond en combles, mais rien... Jusqu'à ce que finalement je la vois. Lui sautant dessus, je lui fait un bref câlin avant de l'empoigner en hurlant sur le pont, ce qui doit être à peine audible en dessous.

«  SUS A L'ENNEMI !!! »


Sans plus attendre, je cours sur le pont fraichement nettoyé avant de glisser sur une flaque de cette soupe gastrique... Me rétament sur le cul, je vins à hurler de rage jurant de plus belle que ce sous fifre allait y passer. Il allait payer pour les autres pour sûr. L'épée en main je descendis les escalier pour alors dire d'une voix rauque alors qu'ils commençaient déjà à parler de le garder s'il avait des qualifications.

«  Rien à faire, moi je le coupe et basta de pl... WAAAHHH !!! »

Boom... Une marche en moins, je me rétame la tête la première dans ces escaliers à la con l'épée finissant à mes pieds. Le clodo se permet alors de rire en me lançant une vanne comme quoi ma mère serait un poulet à trois pattes et moi un vulgaire poulet prêt à dorer. Je me relève alors parlant avec lui sur un jargon que les autres ne doivent pas comprendre. Gros mots, insultes à la con puis finalement on en arrive aux familles... Tsss... Il s'attaque à mon père dont j'ai rien à faire, mais quand il parle de frères... Là ça chauffe et la tension est palpable. Malgré que j'ai un coup dans le pif, je vins à saisir mon arme pour alors la garder en arrière prêt à donner un coup en fonçant vers lui. Puis l'insulte de trop me fait sauter telle une cocotte minute sous pression mal fermée.

«  Tu vas voir si je descend d'une volaille sale rat de mer !!! »

Ni une ni deux, je fonce bousculant le doc puis je m'apprête à le couper en deux via mon hachoir géant. Du moins, tout devrait fonctionner ainsi à moins que Igaku le bouge ou que quelqu'un d'autre intervienne...


40 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidoi Igaku
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 51
Points d'activités : 550
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 472
Points de popula' [PP] : 486
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Mar 12 Mar - 23:01



De nouvelles ailes...



RHUM!

Précédement

Comme si cela ne suffisait pas, Ace arriva rapidement auprès de ses camarades et tortura Igaku avec des piaillements à vous en perforer le crâne. Heureusement pour lui (et pour violette qui manqua de se faire couper en deux), le capitaine ordonna le silence et fit fermer sa gueule au crétin qui cherchait un balais. D'ailleurs pour bien marquer son imbécillité, ce dernier se promenait avec un slip sur la tête, sous-vêtement que le médecin était sûr d'avoir déjà vu quelque part. Après un court instant de réflexion, il haussa les épaules et se résigna. l'alcool avait embrumé ses souvenirs et il n'arrivait pas à trouver d'où venait ce slibar. Mais une voix forte et colérique vint répondre à cette question! En effet, le type qui flottait manifesta son mécontentement et réclama ce qu'il décrivait comme étant sa propriété. Le médecin tourna la tête vers Ace, puis vers le clodo, puis vers Ace, et il éclata de rire, désactivant par la même sa room ce qui fit que le sdf s'écrasa lamentablement sur le sol. pas de chance, l'euphorie ne dura qu'un temps vu que le docteur s’assomma presque rien qu'avec son rire. sa main revint à son visage et il tenta de garder son calme, souriant et grimaçant en même temps à cause de la douleur.

- Hu... Hu... Vio... Violette, t'es vraiment la meilleure...

Mais le jeune homme n'était pas de cet avis. Fou de rage, ou simplement vexé, Violette tourne du talon et quitte le petit groupe d'un pas décidé, laissant simplement les autres rire et le bouseux insulter tout ce qui bougeait. Tandis que le bretteur allait on ne sait où, le capitaine tenta d'interroger ce fameux clodo qui refusa tout d'abord de parler. Tout ce qui sortait de sa bouche étaient des insultes que même Ace n'avait encore jamais prononcées, et pourtant c'était un expert en la matière! Pas de chance, Ketsueki était un pro pour redresser les esprits retords et une belle série de mornifle le fit se calmer pendant un instant. Scène qui désappointa quelque peu notre médecin.

- Hey, j'suis le seul à avoir l'impression d'avoir déjà vu ça?

Au final, le petit homme raconta son histoire, même si Igaku se contenta d'écouter son prénom avant de se détourner. Il faut dire que l'entendre débiter ses conneries à propos de citrouillamachin donnait encore plus mal au crâne au docteur qui ne rêvait que d'une chose: manger et se préparer un cocktail de plante qui vireraient cette foutue gueule de bois. Mais il fallait d'abord s'occuper de cet homme et le capitaine lui donna donc un choix: rester et servir les intérêts des Sons ou terminer à la flotte. Pas de chance, le clodo répondit qu'il préférait crever et Igaku activa sa room en affichant un sourire des plus sadiques. sans attendre, il fit à nouveau léviter le clochard et le fit passer par dessus bord avant de le saluer de la main.

- Bye Bye Bob ♫

Mais pas de chance, cette petite démonstration fit changer d'avis à cet enfoiré de sdf qui demanda à rester à bord. Le médecin se tourna vers son capitaine, le questionnant du regard, et ce dernier répondit d'un signe de tête qu'il pouvait le ramener sur le pont. Dépité, le médecin fit ce qu'on lui ordonnait et ramena la saloperie qui gigotait en touts sens sur le raffiot. Sans désactiver sa room pour autant, il posa l'homme à terre et le scruta de haut en bas en croisant les bras. Celui-là, il le tuerait un jour, c'était certain!

- Dites... On est obligé de le garder? Sans blagues, on en a déjà un comme ça qu'est bruyant et qui sert pas à grand chose... On peut pas le foutre à la flotte?

Mais peut être qu'il n'allaient pas avoir besoin de le jeter à la mer. En effet, alors que Gouki questionnait ce clochard, Ace était revenu, sabre à la main et insultes à la bouche. Le médecin, fatigué de tout se bruit posa ses mains sur ses oreilles et observa la scène avec un regard fatigué. Avec un peu de chance, Violette tuerait vraiment Sakazuki et ils pourraient à nouveau vaquer à leurs occupations en paix!






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 25

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Ven 15 Mar - 16:27

Doucement, l'ami clodo était en train de se faire une place parmi nous. Les autres n'ont visiblement pas tellement l'air d'accord mais merde, c'est moi le capitaine et on va garder ce clodo ! C'est cool d'avoir un clodo dans l'équipage ! Igaku avait signifié son mécontentement, mais lui, c'était plutôt parce qu'à mon avis, il n'avait pas pu le découper comme il aimerait bien faire avec l'humanité entière, notre clodo ne fait pas exception ! Je me demande d'ailleurs s'il y a des gens qu'il ne veut pas découper... Mais je sais pas si vraiment, j'ai envie de savoir le fin mot de cette histoire. Oui, je préfère rester dans l’ignorance sur ça, c'est mieux pour tout le monde je pense ! Gouki avait essayé de faire le cruel pirate mais c'est un rôle qui ne lui vas vraiment pas. Son rire pirate m'avait arraché à moi, un fou rire assez violent et des larmes sur les yeux ! Décidément, on rigolait de plus en plus et c'était ça qui est bon !

Même s'il avait parlé de jeter notre ami Sakazuki à la mer, jamais il ne l'aurait fait, il est trop gentil Gouki. Enfin, techniquement, le jeter à la mer ça pourrait coller, car après tout, il avait toujours une chance de joindre une île à la nage sans se faire attaquer par un monstre marin. Mais non ! On va le garder sur le bateau. Avant qu'il n'ait le temps de répondre à mon frère, le plus débile des débiles à fait son entrée de façon fort remarqué ! Il venait d'arriver les fesses avant le reste et Igaku n'y était pour rien. Il avait juste raté les marches de l'escalier. Il avait eu de la chance de ne peut pas perdre un morceau à cause de sa grosse épée. Je suis sur qu'il devait être le gendre d'idiot qui passé son enfance à courir avec des ciseaux sans que personne le lui dise rien !

Sakazuki avait commencé à lancer des insultes à Ace. C'était un vrai combat d'infirme. Comme si un paraplégique se battait avec un cancéreux en phase terminal. C'était sale, mais c'était marrant ! En plus, ce crétin d'Ace était couvert d'un étrange substance, sans doute d’origine gastrique. Oui, il s'était vautré dans le vomi ! Je me suis mis donc à rire de plus belle. Décidément quelle matinée amusante ! Puis, après les avoir laissé s’insulter pendant quelques brèves minutes, Ace, primitif qu'il est, s'est mit à hurlé une fois de plus et à se jeter sur le clodo dans l’indifférence général ! Poussant un profond soupir. Il était marrant Ace, mais des fois, il savait pas vraiment rigolé. Son éducation est vraiment, vraiment loin d'être terminé. Utilisant mon pouvoir, l'espace d'un petit bang sonore je m'étais placé entre lui et Sakazuki, jambe tendu.

Et ni une, ni deux, il ne l'avait pas vu venir, vu la vitesse d’exécution et s'était pété lamentable la gueule, s'écrasant sur un tas de caisse. Sûrement celle qui doivent logiquement servir à stocker les boulets de canon. Bien, une fois le débi-larbin calmé, avec en prime, quelques avertissement verbal de ma part. Je lui dit d'abord de fermer sa mouille et d'aller se laver, il peu le vomit ! Et que s'il continue à se balader comme ça, avec des slips sur la tête ou du vomi, Igaku va s'occuper de lui avec du savon à sa façon et qu'il ne vraiment, vraiment pas aimer ça ! Espérant avoir était assez clair avec notre débi-larbin national, je me tourne alors vers le clodo, pour lui demander de répondre à la question de Gouki ! Il devait bien avoir d'autre talent que celui de l'insulte facile !

Il se lance alors dans un long monologue, explicitant ses compétences. Il était un très bon négociant, mais que l'alcool avait tendance à émousser un peu ses capacités. Surtout que depuis un moment, il n'était pas forcément le mieux placé pour néogcier, mais qu'avec un équipage pirate comme nous, il aurait de nouveaux atouts pour ce genre de problème. Oui, c'est le genre de capacité qui nous aurait fait gagner du temps avec le sale petit rat de Wallis Island. Puis, il s'avère également qu'il a quelques capacités de récupération avec son passé dans les rues. Toujours bon à prendre et puis, surtout ! Surtout son talent le plus utile, il s'avère être capable de navigué ! Un peu, mais c'est toujours mieux que nous tous réuni !

« - Et bien voilà ! On a trouvé notre nouveau navigateur les amis ! Que pensez vous de fêter ça dignement ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Ven 15 Mar - 21:50

    Les questions de Gouki avaient fait rire Ketsueki, ou peut-être était-ce son rire pirate qui avait fini en toux vu que sa gorge ne le supportait pas. Mais avant même que le vieux barbu sale ne puisse répondre, la voix de Violette résonna, ainsi que des pas lourds au-dessus d'eux: le débilarbin courait sur le pont. Un "zip" et des jurons plus tard, Violette débaroulait dans l'escalier en jurant de plus belle. Il lâcha sa grosse épée qui tomba sur le plancher du navire avec un bruit de casseroles à réveiller un mort, et le clochard commença à insulter le larbin de l'équipage. C'était l'heure du d-d-d-d-duel, puisque les injures s'enchaînaient des deux côtés, et nul ne semblait pouvoir s'en sortir. A chaque fois que Gouki pensait qu'il n'y aurait pas pire, le participant suivant, Ace ou Sakazuki, portait l'action au niveau supérieur. Mais au bout d'un moment, Violette s'agaça et attaqua le clochard avec sa lourde lame. Ketsueki se déplaça entre les deux et envoya bouler le débilarbin d'un coup de pied bien placé. En voyant le capitaine se déplacer, Gouki et Igaku soupirèrent: notre héros de soulagement, puisque vu son état, il n'aurait pas pu s'interposer à temps, et le médecin lâcha un soupir blasé car garder le clochard ne l'inspirait pas. Enfin, le capitaine avait parlé, et quoi qu'il arrive il ne changerait pas d'avis: désormais, Furoushi Sakazuki était un membre des Sons of Cortes, le cinquième. Mais il fallait le connaître, alors, après avoir ordonné à Ace d'aller se lever et de cesser ses frasques, le jumeau de notre pirate somma Sakazuki de répondre aux questions du charpentier.

    Le clochard parla alors d'un ton plus calme: sans doute la téléportation de Ketsueki et le pouvoir du médecin qui faisaient leur petit effet, expliquant qu'il était doué pour le baratin et la négociation, même si ses capacités étaient inversement proportionnelles au taux d'alcool dans son sang. De plus, en bon clochard, il savait faire beaucoup avec pas grand chose, mais surtout, surtout, le graal pour un équipage, il savait naviguer! La nouvelle enchanta Ketsueki, qui accueillit définitivement le vieux barbu dans l'équipage et proposa de fêter ça. Gouki ne signait pas pour la boisson, et il demanda à ses trois nakama de retourner sur le pont et d'aller chercher Ace qui avait, après tout, le droit de participer. Lui s'occupait de chercher à manger. Ne s'occupant plus de ses frères d'arme et du clochard, il remonta sur le pont avant de filer vers le bâtiment principal: il devait sûrement y avoir un garde-manger, puisque la cale et le pont inférieur étaient consacrés aux canons. Il ouvrit les portes et pénétra dans le bâtiment, qui se composait d'un long couloir avec six portes, trois de chaque côté. Il ouvrit chacune d'entre elles: les deux premières salles étaient vastes et vides et feraient de parfaites chambres. Les deux autres portes avaient le même genre de pièces et, enfin, les dernières portes donnaient sur une luxueuse salle de bain en marbre (après tout, c'était le navire d'un noble), et une cuisine non moins luxueuse: même si seuls des esclaves allaient s'en servir, le noble voulait bien manger. Dans la cuisine, il y avait un garde-manger assez rempli, et beaucoup de viandes en salaison. Parfait. Le Cahir chargea un tonneau de bière sur son épaule gauche, un tonneau de charcuterie sur la droite, et quitta le bâtiment, retournant sur le pont.

    Là-bas, tout le monde était réuni. Ace et le clochard se regardaient dans les yeux, la tension était palpable, mais Ketsueki devait veiller au grain et empêcher que les deux débiles se battent. Notre héros posa ses tonneaux, se servant au passage un quartier de jambon, puis prit la parole tout en mâchant à pleines dents:


    - Ce navire est superbe. Il y a six pièces: je pense que la première et la deuxième de gauche pourraient faire de bonnes chambres pour Ketsueki et moi. Première porte à droite, ta chambre Igaku, deuxième porte à droite, ton cabinet. Le charpentier s'interrompit, arrachant un gros morceau à son jambon, qu'il mâcha et avala, avant de reprendre: Tu dormiras sur le pont Ace. Plus sérieusement, si l'équipage grandit, les pièces sont assez grandes pour accueillir jusqu'à quatre personnes, cinq en se serrant un peu, mais tu seras quand même sur le pont, Ace. Ensuite, la dernière porte à gauche est une superbe cuisine équipée avec un garde-manger plein à ras bord, et la troisième porte à droite donne sur une salle de bain en marbre. Ce noble nous a fait un sacré bateau! Il faudrait lui donner un nom, d'ailleurs. Et créer un pavillon. Mais avant, bon appétit, à votre santé, et bienvenue parmi les Sons of Cortes, Sakazuki!
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Sam 16 Mar - 12:58



Sons Of Cortes en action !
« Découverte à l'intérieur du bateau.»



Tel un félin j'avais bondis laissant sur la touche le médecin et le gros porc enflammé. HAHA ! Fumés, coiffés au poteau comme on dit. Désormais, rien n'allait empêcher ma chère et douce arme de dissocier en deux le clochard qui s'était invité sur NOTRE bateau. Pas question pour moi d'avoir un opposum ( big up à Vexy ) sur ce navire. Un Ace ça suffit AMPLEMENT ! Alors c'est d'un bond que j'avais laissé sur place les deux inutiles allant m'occuper de cet invité d dernière minute, mais dans la précipitation, j'en oubliais mon capitaine qui lui se fichait du timing. Après tout, la foudre se déplace mille fois plus rapidement que moi. Limite ma lame pourrait être à un centimètre de ma cible, il pourrait bouger le petit doigt pour me rattraper il n'aurait aucun mal. D'ailleurs, en parlant de rattraper.. Alors qu'un bang retentissait, je vins à sentir une vive douleur dans le bassin... Pas entre les jambes, pas dans l'estomac, entre les deux. Le capitaine s'était déplacé d'un coup et m'avait attendu à l'arrivé me faisant aller dans le sens contraire en ligne droite. Autant dire, le résultat n'était pas fameux. Telle une merde qui tombe par terre, je m'étais étaler contre des caisses avant de rester silencieux un petit moment. Pas sonné, mais au fond, ça faisait mal d'être envoyé ainsi dans des caisses. On croirait presque que pour le capitaine et les autres ça va devenir un sport reconnu : le lancé de Ace.

Grognant au fait que les caisses m'aient un peu assommées, je vins à écouter le discours de bon papa que faisait le capitaine. Soit disant que je puais le vomit etcetc... Intérieurement, je rageais mais il avait raison sur certains points. Je vins à forcer un peu pour reprendre mon arme ert la déposer au sol. Voilà que le soit disant nouveau se vendait à nous. Donnant du rêve, on pourrait croire que Ketsu est un gosse devant une vitrine de jouet à Noël. Il bavait limite... Pfff. L'autre ne faisait que nous dire des trucs que moi même je ne suivais pas. Il voulait faire partit des notre et pour la peine, il sucait sucait et continuait sans relâche. Les trois gars devaient kiffer à mort.. Quoi que non, Igaku semble tirer une gueule pas possible. Quoi de plus normal pour un hétéro qui préfère ouvrir des boobs et des cuisses creuses et non des corps plats et des jambes avec un truc au milieu...
En ayant assez, je vins à aller sur le pont quittant cet étage de fou. Tsh... Je vins à me mettre presque à nu, retirant mon haut principalement touché par le vomit, puis je vins à le nettoyer de façon spéciale. En effet, j'accrochais une corde à une manche puis je jeta celui-ci à la mer. Malheureusement, les noeuds sont pas trop mon truc alors quand je tira sur la corde... Plus de haut.

«  ' TAIN !!!  »


Alors que j'allais tout casser, on vint me chercher pour fêter la venue du nouveau membre. Mouai... S'était ça ou rien. Je vins à aller chercher un nouveau haut en ayant un autre. Non pas violet, mais noir cette fois-ci dans le même style. Nous nous retrouvâmes tous là. Le porc flamboyant ayant ramené bouffe et de quoi manger, je vins alors à écouter le porcos parler tout en gardant un oeil sur le dernier venu. Ma réaction ne se fit pas attendre.

«  WHAT ?!! Tu déconnes là j'espère ? Attends attends... Suis votre premier nakama et tu me dis que le toubib a DEUX pièces pour lui seul ? Moi je me coltine le pont ? Oula, on va se calmer dessuite hein... Son cabinet, il transforme sa chambre, mais JE VEUX... J'ai bien dit JE VEUX une pièce pour moi. Pas question de me les cailler dehors comme un chien sur le paillassons. Non mais quelle idée. Le clodo pourquoi pas, mais moi c'est mort. Quitte à faire le conquistadore, conquérir le navire à moi seul pas de soucis, mais... JE-NE-DORMIRAIS-PAS-DEHORS !!! Compris ? Quitte à vous déloger en pleine nuit et finir transformé en tête de proue bis c'est hors de question. Je veux une chambre comme tout le monde, vive l'égalité des sexe non mais oh... »

Je vins à mordre mon morceau de jambon tel un ogre n'ayant pas mangé depuis peu. Tss... Manquait plus que ça, être traité comme un put** de sous fifre qui n'a même pas une once de remerciement pour ses services.



40 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidoi Igaku
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 51
Points d'activités : 550
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 472
Points de popula' [PP] : 486
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Dim 24 Mar - 12:38



De nouvelles ailes...



RHUM!

Précédement

Pas d'accord, mais alors pas d'accord du tout! Le médecin des Sons était vraiment contre le recrutement de ce déchet. Si il supportait à présent Ace (sous la torture on aurait réussit à lui faire avouer qu'il l'appréciait un peu), il ne voulait aucunement intégrer cette saloperie ambulante aussi bon soit-il en navigation ou en marchandage. D'ailleurs, si il était aussi bon, il ne serait pas dans cette situation! Mais le câpitaine méttait un point d'honneur à défendre le clodo et envoya valser Violette qui aurait facilement pu raccourcir le squatteur de quelques centimètres. Le rêve de voir mourir le sdf s'envola ainsi et avec lui un Ace Lagan qui avait à nouveau tâté du talon du capitaine. C'était vraiment une belle occasion de manqué. Le doc' grogna donc quand Kestsueki affirma qu'ils avaient à présent un nouveau navigateur et secoua doucement la tête quand il déclara qu'ils allaient fêter ça.

Lorsque tout le monde se rendit sur le pont pour chercher Violette qui devait certainement être en train d'essayer de récupérer sa fierté, le doc s'éloigna et parcourut lentement le navire avant de s'arrêter dans une petite pièce. Là, il péta littéralement son câble. Faisant valser une table, brisant quelques babioles et frappant un mur qui n'avait rien demandé, Igaku se défoula. Il était difficile pour lui de se contrôler totalement, même si d'habitude, lorsqu'ils étaient entre eux, il n'y avait rien qui puisse exciter son envie de tuer. Mais pour l'occasion, il aurait voulu étriper ce petit être abject, répandre ses boyaux sur le pont et rire en regardant Violette nettoyer le merdier. Il s'arrêta au bout d'un moment et constata les dégâts: une petite pièce entièrement retournée. Bah, pas de quoi l'inquiéter vraiment! Il haussa donc les épaules et sortit de la pièce en fermant la porte pour rejoindre ses camarades. En chemin, il alluma une cigarette qu'il extermina à une vitesse hallucinante. Du coup, une fois arrivé sur le pont, il s'en alluma une autre, l'air contrarié.

Gouki lui aussi revenait les bras chargés de victuailles. Charcuteries et alcool, un régime pirate des plus déséquilibré mais qui avait le don de faire plaisir à tout le monde! Aussi, tout l'équipage se servit abondamment et commença à festoyer. Enfin, pas tout le monde vu que le docteur se contenta d'un bout d'épaule qu'il grignota sans grande conviction. Une fois tout le monde servi, Gouki rendit compte de l’état du navire et commença à répartir les Sons dans chaque pièces, allouant 2 chambres au médecin et le pont pour le débilarbin. Violette protesta vivement, ce qui provoqua un léger sourire chez le médecin qui s'autorisa une petite pique:

- Ne t'en fais pas Violette, si tu veux une chambre, je te laisserai dormir sur ma table d'opération... Mais je ne garantis pas que tu t'en sortes avec tous tes membres ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 25

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Dim 24 Mar - 20:44

Visiblement, l'idée de garder notre nouvel ami clochard ne faisait pas l’unanimité dans l'équipage. Gouki s'était résigné, il me connaissait par cœur et il savait que je ne changerai pas d'avis. Ce qui n'étais pas encore le cas des deux autres, ils doivent prendre le temps de s'adapter à mes décisions, mon comportement ! Je suis le capitaine après tout, je décide de qui viens ou qui ne vient pas ! Ace semblait marqué par le désapprobation, plus que par son habituelle connerie. Igaku était celui qui m’inquiétait le plus. Il était au moins aussi instable qu'Ace, mais pas de la même façon. Si le premier avant tendance à tout ramener à son pénis, vouloir « trancher » des trucs et hurler des insultes, le docteur était beaucoup subtile et donc, insatiable. Il ne s'ouvrait pas beaucoup, même s'il semblait à sa place dans l'équipage !

Gouki avait décidé de prendre les choses en main après le petit vol plané d'Ace. Mais vu son état, je doute qu'il soit capable de quelque chose de probant, il pue l'alcool aussi fort qu'un tonneau de rhum ! Mais c'est peut être moi ça... J'ai l'impression d'avoir plongé tout habillé dedans hier soir, mais c'est sûrement un rêve ou pas. Enfin, c'est pas grave, on avait de quoi laver nos vêtements, nous installer correctement, on devrait faire le plein de denrées au prochain port, ainsi que quelques meubles, des vêtements... Ouais, on a un très beau navire, autant bien le remplir. Enfin, nous verrons bien ce que fera Gouki. Il y avait quelque chose de plus inquiétant maintenant, Ace était remonté sur le pont et on pouvait l'entendre proférer des insultes, comme à son habitude.

Enfin bref, nous sommes tous les quatre remontés sur le pont, accompagné de notre ami clodo. Je l'ai laissé là, il devait connaître mieux les lieux que nous. Pour discrètement suivre Igaku. Il s'était enfermé dans une petite pièce, on pouvait entendre du bruit de l'extérieur, il était en train de passer ses nerfs sur tout ce qui lui passait sous la main et heureusement, il n'y avait pas d'humain là dedans. J'ai déjà vu les gens faire ça, en prison. Certains sont soumis à des... pulsions. Qu'ils ne peuvent pas contrôler et qui souvent les poussent à faire des choses qui sont très... particulière... Allant de l'arrachage de dent à la dissection ! Oui... Il va falloir s'occuper de ça. Je me suis alors éloigné un peu, continuant plus loin l'exploration du navire, mais il n'y avait pas grand chose à vrai dire. Si ce n'est l'océan infinie qu'on pouvait parfaitement observer de la proue...

Prenant une cigarette dans l'intérieur de ma veste, j'en ai moi aussi allumé une, prenant la même direction qu'Igaku, vers le reste des membres de l'équipage. Gouki était revenu avec énormément de victuailles. Gouki avait repéré des pièces qu'il était en train de nous attribuer. Nous ramenant au passage de la nourriture, voilà une chose bien pensé. Mais le reste, l'alcool devait toujours embrumer son cerveau. Mais il n'avait pas vraiment compris l'entièreté du navire. Il était beaucoup plus grand que ce qu'il avait vu. Enfin, j'étais d'accord pour la plus part des choix qu'il venait de faire. Ace avait hurlé son mécontentement et il y avait de quoi, personne ne voudrait dormir sur le pont, même pour lui. Puis, notre bon docteur lui avait proposé une place dans sa chambre, enfin plutôt son cabinet. Ouais.. dormir dehors c'est pas si mal ! J'ai à mon tour attrapé un saucisson épissé, croquant dedans un bon goût et mastiquant.

« - T'as encore de l'alcool dans les yeux Gouki ! Il y a assez de place pour tout le monde, même pour Ace ! Igaku a déjà trouvé une cabine ! Je pense qu'il va la garder. On trouvera bien une pour Ace, j'ai bien l'impression qu'on puisse mettre une centaine de personne ici... Enfin, une bonne chose de faite, nous sommes près pour de nouvelle aventure, avec Sakazuki ! »

Puis je m'étais tourné vers Igaku, m'approchant un peu de lui pour éviter de crier ça au grand jour. Évitons que les autres soient au courant de ça. Ils le sauront bien assez tôt.

« - J'ai vu ce qui t'es arrivé... Et je sais que ce n'est pas facile, si jamais tu as besoin de passer tes nerfs sur quelqu'un, je suis là... J'ai déjà eu à faire à ce genre de... pulsion !  Vaut mieux moi que les autres ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Dim 24 Mar - 23:12

    La nourriture amenée par le Cahir avait fait l'unanimité. Par contre, on ne pouvait pas en dire autant sur ses propositions de répartition des chambres. Comme il fallait s'y attendre, Ace avait ragé, ce qui était tout à fait normal. Sans doute que le second était encore un peu sous l'emprise de l'alcool, pour être aussi méchant avec leur nakama. Pendant son discours, l'épéiste avait utilisé des termes intéressants: Conquistador, et conquérir. Conquistador était certes un mot passé dans le langage commun, mais c'était aussi, et surtout, le nom de la lance légendaire de Cortez, l'ancêtre des jumeaux Kyookoo, celui-la même qui avait donné son nom à leur équipage. Avec, il avait terrassé le terrible serpent à plumes, et une fois trempée dans le sang de l'horrible créature, la lance était devenue indestructible et à même de transpercer n'importe quoi. Bref, en réponse aux suppliques du débilarbin, Igaku l'avait invité à dormir sur sa table de travail, même si ce statut ne lui garantissait pas de finir entier au petit matin. Ketsueki, en bon capitaine, dissipa le malentendu: selon lui, Gouki avait encore de l'alcool dans les yeux (ce qui était plutôt vrai, décidément le charpentier ne boirait plus jamais comme ça) et il y avait bien assez de place pour tout le monde. Comme Igaku s'était trouvé une cabine, il y en aurait forcément une pour Ace vu que selon Ketsueki il y avait assez de place pour cent personnes. Le balafré observa le navire: effectivement, avec de pareilles dimensions, ç'aurait été stupide que le navire ait si peu de pièces. Non, vraiment, plus jamais comme hier soir. Ketsueki avait fait une messe basse à Igaku, puis avait reporté son attention sur le groupe. Notre héros avait terminé son jambon et, bien décidé à éponger l'alcool qui polluait encore ses vaisseaux sanguins, il s'empara de bacon et commença à manger.

    Maintenant qu'ils avaient délogé le passager clandestin (s'il y en avait d'autres, ils les trouveraient bien un jour ou l'autre), bien mangé bien bu, il ne restait plus qu'à nommer le navire. L'idée d' Ace était intéressante, et continuerait bien la thématique de l'équipage. Quoi de plus normal que le nom reflète le passé des deux frères qui étaient respectivement Capitaine et Second. Arrêtant de manger, le charpentier toussota et prit la parole. Il se sentait un peu plus calme que lorsqu'il avait tenté de répartir les cabines:


    - Désolé Ace, je suis à la masse ce matin, bien sûr que tu auras droit à une cabine. Tu feras le ménage dans toute, mais tu auras la tienne propre. Ensuite, maintenant que ce bateau est à nous et plus à cet immonde noble, nous devons lui donner un nom et trouver un pavillon qui force le respect! Pour le nom, j'ai pensé à quelque chose qui te plaira sûrement, Ketsueki. Et je dois l'idée à Ace: pourquoi pas le Conquistador? Je pense que c'est un nom plus qu'approprié pour ce fier vaisseau. Pour la petite histoire, Igaku, Ace, le Conquistador, c'est la lance de notre ancêtre, le légendaire Cortez, oui, celui qui a donné son nom à l'équipage. Avec, il a triomphé du monstrueux serpent à plumes, et elle est indestructible et vénérée tel un trésor dans notre village. Pour le pavillon... Je n'ai aucun talent d'artiste, mais il me paraît clair qu'il faudrait qu'un crâne y figure!

    C'est son frère qui était plus au fait des choses sur les pirates, il saurait sans doute quoi mettre pour faire un parfait pavillon. Il imagina les pavillons selon les membres: pour Ketsueki, le pavillon idéal aurait des seins, des ailes et des éclairs. Ace, des épées, des grands objets contondants, peut-être à connotation phallique, et une insulte particulièrement sale. Igaku, enfin, deux scalpels, des seins et... ça faisait déjà pas mal. Notre héros, lui, ferait simplement figurer un crâne et les motifs de son tatouage, histoire de symboliser leur attachement à leur île natale. Peut-être qu'il proposerait ça si aucun de ses nakama n'avait d'idée excellente. Car oui, tout en rêvassant, il restait à l'écoute, mangeant de temps à autres une tranche de bacon, qui, décidément, aurait été meilleur grillé à la poêle.
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Lun 25 Mar - 0:53



Sons Of Cortes en action !
« Découverte à l'intérieur du bateau.»



Quelle scandale. Moi, le premier nakama de ces frères, je n'allais pas avoir droit à une chambre. Non mais là, ils se foutaient le doigt dans l'oeil jusqu'au coude pour sûr. Pas question de faire la conchita jusqu'à la fin de mes jours, mornifles ou non. J'allais avoir une cabine ou alors ils allaient compter un membre en moins et pour sûr que ma première action si je devais les trahir, ce serait couler ce foutu rafiot. Je croqua dans un morceau de saucisson jurant sur celui-ci intérieurement. Voilà d'ailleurs que le clodo parlait de tout et de rien me provoquant à moitié avant qu'au final, ce ne soit le toubib qui lance les vrais hostilités. Ambigüité au maximum, je lui lançais un regard furieux. Pas question de finir dans sa piaule. Son bord n'est pas le mien. Qu'il touche à des femmes moches, qu'il découpe des clodos d'accord, mais qu'il me touche moi, hors de question. Plutôt crever ou lui donner une sursit. Soupirant, je vins à entendre le capitaine qui allait sûrement rajouter une couche de trollage, mais à ma grande surprise il pris en quelque sorte ma défense, ce qui m'étonnais agréablement sur ce coup. Je le laissais donc dire, le voyant s'accoler au toubib pour faire des messes basses.

«  Ah... c'est mieux comme nouvelle ça... »


Je continuais donc l'apéro plus sereinement qu'à la normale. Claquant saucissons sur saucissons, je m'empiffrais tel un homme n'ayant pas mangé bien depuis perpet, ce qui était le cas un peu. De façon gourmande, je mangeais une bonne dizaine de petits saucissons me remplissant la panse. J'allais laisser passer pour cette fois, mais pour sûr que s'ils me prenaient pour un cochon, j'allais les allumer quitte à en déloger un lors de son foutu sommeil. Le Cahir se mis à reparler s'excusant en gros. Soupirant à ses dires, je vins à faire un geste circulaire de la main disant en gros qu'on s'en fiche, ou du moins pour ma part.

«  Tss... Une tête de mort, un petit cercle genre pour faire un ange, puis un petit côté démoniaque, genre des ailes ou un truc du genre... Comme ça il y a le côté bisounours avec l'auréole et le côté dark avec les ailes non ? Puis au fond, on s'en fiche, au pire on marque notre nom sur le pavillon au moins ils sauront qui on est... »


Je me fichais de cette idée, je voulais pioncer moi, alors voulant voir ma pièce, je vins à m'étirer doucement baillant aux corneilles.

«  Bon.. On fait quoi outre le choix du pavillon ? Conquistador ça claque entre nos envies et nos actions donc bon. Puis il a la gueule du conquistador avec un aigle en tête de proue ouesh... »


Je vins à reprendre un saucisson attendant qu'ils disent de quoi agir. Là, rassuré d'avoir ma chambre, j'en oubliais presque l'indésirable clodo qui titiller mon épée semblant curieux sur ce coup. Ce n'est que quand il tenta de la soulever et que celle-ci tomba sur mes pieds les écrasant d'un coup que je sauta presque au plafond.

«  BORDEL !!! JE VAIS LE TUER CET ENFLURE... Qu'on lui dise de faire attention sinon la prochaine fois, c'est lui le saucisson... Je l'égorge comme un poulet pour sûr... »

" Et ta mère c'est une volaille ? Sp'éce de décérébré fils de cannonier boucher de l'ère ancien... Tu sais à peine parler"
" QUOI !!!??? Oh put**... Retenez moi ou je le saigne sur le pont..."

La tension montait de plus belle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidoi Igaku
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 51
Points d'activités : 550
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 472
Points de popula' [PP] : 486
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Dim 7 Avr - 10:31



De nouvelles ailes...



RHUM!

Précédement

Pas de chance pour le médecin du plus mac des équipages, il avait en effet été suivit avant son tabassage de chambre innocente et s'était donc fait capter par le capitaine. Ce dernier n'avait rien dit sur le moment mais, au final, il n'avait pu s'empêcher de prendre le doc' à part. Étrangement, il ne fit aucune remontrance au médecin mais lui proposa au contraire un peu d'aide pour sa prochaine crise. Étonné, Igaku en oublia un instant sa cigarette puis finit par se reprendre, secouant la tête d'un air amusé.

- Il vaut mieux pour tout le monde que je n'ai personne sur qui passer mes nerfs. Je suis tout à fait conscient de ma condition cap'taine. Si je devais avoir quelqu'un sur qui frapper, je ne saurai m'arrêter avant sa mort.. Ou la mienne.

Oui, se proposer pour défouler le docteur était une idée pleine de bon sens, s'il y avait vraiment quelque chose à faire pour lui. Après tout, Ketsueki aurait parfaitement pu calmer Igaku qui aurait dut se résoudre à frapper dans le vide face à cet éclair vivant. Mais le médecin savait qui si cela devait vraiment avoir lieux, s'il devait vraiment devenir fou face à son chef, il serait assez en pétard pour continuer à se battre jusqu'à ce que le capitaine soit obligé de le mettre en pièces. Cette pensée ne le gênait pas plus que ça, après tout, il faisait tout pour ne pas avoir à s'emporter face à ses camarades. Jamais il n'aurait levé la main sur le capitaine des Sons of Cortes ou son équipage. Igaku voulait aider Kestueki à réaliser son rêve et il n'y arriverait pas s'il semait le chaos dans l'équipage! Alors il se bridait, gardait ses envie de dissection au fond de lui. Heureusement qu'ils faisaient de nombreuses escales pour laisser sortir tout ça!

Du côté des autres, tout semblait aller pour le mieux. Ils s'empiffraient allègrement en discutaillant du nom du navire et du pavillon. La recherche de nom n'était pas le fort du médecin qui se contenta d'aligner cigarette sur cigarette en les observant débattre. Gouki tenta bien de lui expliquer une petite chose à propos d'une lance qui aurait bousillée un serpent à plumes. Tout ce que retint Igaku, c'est qu'il existait des créatures étranges comme les serpents à plumes et qu'il devait absolument en trouver un et le découper en petits morceaux! Ace aussi fit quelques propositions parlant de bisounours et de dark. Sur ce coup là, le médecin eut l'impression de ne pas être dans le coup. Si il avait eu quelque chose à proposer, c'aurait peut être été un pavillon avec une tête de mort couverte de cicatrices. C'est joli les cicatrices. Mais alors qu'ils se mettaient d'accord, le clodo fit à nouveau une gaffe et une nouvelle rixe éclata entre lui et violette.

Cigarette dans une main, disque bleuté dans l'autre, Igaku offrit son plus beau sourire aux deux larbins.

- Bientôt fini? Si vous continuez, je vous offre tous les deux un aller simple pour mon nouveau cabinet ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 25

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Lun 8 Avr - 20:47

Igaku avait refusé ma proposition. A vrai dire, je m'y attendais. C'était la réponse la plus évident et celle qui avait le plus de sens. Mais ça ne coûtait rien d'essayer. Le médecin était un membre de l'équipage et petit à petit, lui et le débile commençait à prendre une place importante dans ma vie et celle de Gouki. Ils sont en train de devenir des frères de sang et d'armes ! Mais j'ai confiance en lui, je sais qu'il sera se gérer seul et que si jamais il a besoin d'aide, il saurait venir la demander où il la trouverait, toujours ! Car c'était ce que font les frères d'armes et de sang ! Ils s'entre-aident et ne se laissent pas tomber !

Nous ripaillons bien et nous nous étions plus ou moins installé, mais il nous restait malgré tout des détails important à régler ! Nous devions encore donner un nom à notre navire et nous trouver un pavillon ! Car des pirates ne sont rien sans leur drapeaux ! Ils définissent qui ils sont et inspirent la peur dans le cœur des plus lâches, l'envie dans celui des braves et la hargne dans le cœur de ceux qui le défendent ! C'est un symbole absolu de liberté ! Et c'est pour ça qu'il nous en fallait un ! Et pas n'importe lequel ! L'un des plus mac qui puissent exister ! Il avait de suite éliminer son nom dans la liste de ceux qui peuvent avoir une idée pour la drapeau. Mais il avait soutenu l'idée, pour une fois intelligente d'Ace ! Le « Conquistador » ! Comme lance du légendaire Cortes, capable de tout détruire, y compris les serpents à plume ! Et notre navire serait une lance qui fend les fléaux ! J'aime beaucoup l'idée !

Ace s'était donc proposé de suite, bavant des conneries toutes plus stupides les unes que les autres pour notre Jolly Roger. Mais c'était Ace, il n'y avait pas d'insultes ou de grosses lames dans ses propositions, il avait du faire un sacré effort. Puis, il avait simplement fini par on a qu'a écrire nos noms dessus. C'était pas une si mauvaise idée, pour lui du moins. Mais ce drapeau était tout un symbole et on se devait d'en trouver un qui égale la légende que nous représentons, Cortes et des rêves que nous avons à accomplir ! Il avait au moins eu le mérite de m'arracher un long et profond fou rire, comme souvent avec Ace ! Il était aussi con que marrant ! C'est dire ! Mais la suite des événements s'est avéré un peu plus amusante !

En effet, Sakazuki, qui n'avait pas dit un moment depuis tout à l'heure, grignotant et buvant beaucoup, s'était doucement approché de l'épée d'Ace, qu'il avait fait tomber sur les pieds de ce dernier. Qui était, mais cette fois, comme tout le monde, montré au créneau ! Et notre bon clodo avait répondu sans faillir aux gentillesses d'Ace et lui avait appris la vie. Mais ce dernier, égale à lui même, a encore une fois ramené ça, non pas à une affaire phallique, mais à du sang répandu un peu partout. Mais Igaku avait à son tour montré les crocs. Et le cercle bleu de sa room avait un effet dissuasive sur les deux hommes ! J'ai rajouté par dessus tout ça, une mornifle par personne, donc à l'alcoolique et au débi-larbin. Un petit conflit amusant de suite désamorcé ! Finalement, il se faisait bien à la dynamique de l'équipage ce traîne savate ! Ça serait drôle d'organiser des combats entre lui et Ace tiens !

« - Enfin, c'est pas de tout ça les enfants, un peu de calme ! C'est déjà bien d'avoir réussi à formulé autant d'idée Ace, mais elles sont débiles tes idées ! Je sais ce qu'on va faire... »


Rapidement, je suis allé chercher de quoi dessiné l’étendard. Par chance, il y avait de la peinture blanche et des draps noirs feront très bien l’affaire. J'avais ramené le tout sur le pont, où tout les autres attendaient de voir ce que j'avais en tête. C'était très simple à vrai dire... J'ai pris le pot de peinture, l'ai ouvert puis j'ai plongé mon pinceau dedans et commencé à dessiné. Gouki avait tout sur lui pour le drapeau idéal ! Ne restait qu'à ajouter la tête de mort ! Voilà qui lirait parfaitement tradition et piraterie...



« - Voilà... Il est beau hein ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Lun 8 Avr - 21:51

    La discussion pour choisir un pavillon et un nom pour ce fier vaisseau allait bon train. Ace approuva l'idée de nom suggérée par notre charpentier, puis commença à déblatérer tout ce qui lui passait par la tête pour le pavillon: des cornes, des ailes, des bisounours (sûrement une espèce sortie de la folie du débilarbin), bref, un embrouillaminis de choses et d'autres, qui au final reflétait plutôt bien le mental de Violette: bordélique et un peu en dessous de la moyenne, avec tout le respect de Gouki, bien entendu. Mais contrairement à d'habitude, même Ace ne semblait pas convaincu par ses idées et suggéra simplement d'écrire le nom de tous les membres de l'équipage sur le pavillon. Après un moment occupé par les moqueries du capitaine à l'égard du canonnier, Sakazuki se fit remarquer de nouveau: voulant jouer avec l'épée d' Ace, il l'avait faite tomber sur les pieds du débilarbin, et résultat, les deux participants au concours du plus faible Q.I des Sons of Cortes commencèrent à s'insulter. La situation aurait pu vite dégénérer, mais la menace de la Room d' Igaku ainsi que les mornifles du Capitaine désamorcèrent la bombe (#Çac'estAce). Ketsueki calma le petit jeu, donc, puis remercia Ace pour sa contribution, bien que stupide, et fit durer le suspense: il avait une idée.

    Il s'éclipsa, pour faire on ne savait quoi, (#Peutêtredumacchèvredanslescalesenskread), et Gouki en profita pour reprendre un morceau de jambon, et lever les yeux au ciel, observant le vol des mouettes. En l'absence du Capitaine, le clochard et le larbin se jetaient régulièrement des regards électriques, mais il suffisait qu' Igaku montre une ébauche de Room pour que les deux débiles détournent le regard et grommellent dans leur coin. Notre héros, lui, était à des milles de tout cela: il pensait à la maison, à ses parents, à papy Hernan... South Blue lui manquait un peu. Au final, à part son bref passage sur son île au début de leurs aventures, il venait de passer les dernières années de sa vie sur North Blue. Soudain, son wi-fi bromantique s'améliora: Ketsueki revenait avec un carré de tissu noir et de la peinture blanche. Il commença à œuvrer tel un Vane Gaugh, peintre célèbre, puis après dix minutes de gribouillis, fit admirer son oeuvre aux autres: un crâne entremêlé avec l'un des tatouages du Cahir. Quel bel hommage à leur île natale! Notre héros acquiesça d'un signe de tête, et saisit le pavillon. Il commença alors à grimper au pavillon, tel un homme-singe (toutefois, heureusement pour lui, il avait un meilleur orthographe). Il avait souvent occupé la vigie pour réfléchir depuis qu'ils avaient ce navire (c'est à dire à peine quelques heures, et il avait dû y passer un quart d'heure), c'est donc tout naturellement qu'il s'était approprié ce poste.

    Une fois en haut, il accrocha le pavillon noir, qui claqua alors fermement sous le vent qui venait de se lever, comme pour bénir le navire. Désormais, l' équipage était complet! Certes, ils pouvaient recruter d'autres nakamas, mais les fonctions vitales étaient occupées.. Ils avaient un navire d'élite, le fier Conquistador, un pavillon noir à même d'instiller la peur dans le cœur des ennemis, et un nom d'équipage terrible, les Sons of Cortes! Gouki, toujours suspendu au mât, s'écria à qui veut l'entendre:


    - Messieurs, les mers n'attendent plus que nous! Le Conquistador mènera ce pavillon jusqu'au bout du monde!
Revenir en haut Aller en bas
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Lun 8 Avr - 22:28



Sons Of Cortes en action !
« Everything is all right !»



Trouver un pavillon est une belle chose. Un sacré merdier pour mon cerveau en tout cas. Heureusement, il y a de gentils clodo sur le navire qui font des conneries et qui donc provoquent des colères noires chez moi. Dans le cas actuel, ce foutu Sakafoutre avait réussit à me mettre en rogne en jouant avec MON épée. Décidé à le buter, j'allais vraiment m'énerver, mais alors que j'allais le saigner comme un porc... voilà que le médecin vint à faire entendre sa voix toute rassurante qui ne le faisait pas passer pour pedobear loin de là. Bref, vous l'aurez compris, sur le coup, sa voix et les mornifles de Ketsu sont les choses qui me calment de manière radicale avec un grand R. Suite à ça, voilà que le capitaine usait de la technique suprême du calmage de personnes énervées... une mornifle. Une droite et une gauche à chacun de nous deux. Voilà, les comptes étaient bon. Un partout...

«  'Culé va... »


Je me remettais à bouder alors que le capitaine s'était sûrement enfermé dans les toilettes pour se fap fap. Nous grignotâmes de plus belle du jambon, des saucissons et autres charcuteries. Pour ma part, je buvais tranquillement gardant un oeil cette fois sur ce rat des mers et mon épée, ma tendre et précieuse épée ♥. MAIS... Alors que nous étions tranquille, voilà que le papouz de service revenait à l'assaut avec son mouchoir pour s'essuyer après s'être touché. Diantre qu'il était grand. Ah non, c'était un tissu pour pavillon ou un truc du genre. Voilà que Ketsu s'amusait à faire le peintre, like Picasso... Non mais quelle blague, le voyant faire, je grognais comme si j'essayais de comprendre son dessin.

«  Quelle blague, même moi avec ma pinne j'arrive à peindre plus droit que ça... Avec la pinne droite et les yeux bandés même... HAHA !!! »

Jeux de mots débiles, pour sûr le toubib ou Ketsu n'allaient pas me louper, mais je m'en foutais. Le regardant faire, j'admirais au final le drapeau une fois accroché et hissé sur le mat. Mouai... ça allait plutôt bien. Bon d'accord, ça claquais sa mère la coquine, mais bon, je n'allais pas le lui dire ça me ferais chier un maximum sur ce coup. Je vins donc à rentrer dans le navire applaudissant un bref instant Ketsu puis...

" Bon aller... Dodo, suis crevé moi..."


Je me dirigea vers une pièce, plus précisément celle du toubib. Sa pièce soit disant pour son labo. Je vins la squatter, fermant à clef la porte pour m'endormir tranquillement.

La vie des Sons démarrait réellement désormais.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidoi Igaku
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 51
Points d'activités : 550
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 472
Points de popula' [PP] : 486
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde ! Mar 9 Avr - 19:51



De nouvelles ailes...



RHUM!

Précédement

Comme on aurait pu s'en douter, le conflit Ace/Sakazuki ne dura pas très longtemps. En effet, les deux chaperons de l'équipage, à savoir Ketsueki et ce psychopathe d'Igaku calmèrent tous deux les deux hommes à leur manière. L'un y allait avec la menace, une menace qu'il ne fallait pas prendre à la légère car le médecin était tout à fait capable de mettre les deux larbins en morceaux et leur greffer chacun la tête de l'autre sur le corps sans culpabiliser le moins du monde! L'autre était plus direct et colla quelques baffes magistrales qui avaient le mérite d'être concrètes bien que dénuées d'originalité. Bien sûr, la combinaison des deux eut l'effet d'une douche froide sur les abrutis de l'équipe et ils finirent par se contenter de grogner dans leur coin.

Cette bonne chose de faite, Ketsueki se retira sans prévenir, laissant son frère et ses camarades mâchonner tranquillement leur bout de charcuterie respectif. En quelques heures, ils avaient vécus d'intenses moment pour, au final, se retrouver ensemble sur le pont à festoyer. Il va sans dire que si Igaku n'avait pas rencontré l'étrange capitaine des Sons of Cortes il n'aurait jamais pu vivre ce genres d'aventures complètement dingues. Le plus beau était certainement qu'à ce moment là, il commençait déjà à essayer de se projeter dans l'avenir, chose qu'il ne faisait que très rarement quand il était seul. Il avait longtemps vécu comme un animal, vivant au jour le jour, vacant de proie en proie sans savoir vraiment où il allait passer la nuit. Tant qu'il pouvait pratiquer la médecine, il avait été heureux et se fichait totalement de l'endroit où il dormirait la nuit venue, pour peu qu'il ait eu envie de passer une nuit à dormir et non à traquer les patients potentiels.. Mais il était finit ce temps! Il pouvait se consacrer à de nouveaux objectifs et envisager de nouvelles choses pour le futur! Oui, peut être finirait-il par créer un hybride d'Ace et de Sakazuki, une chimère infernale qui pourrait décourager le plus tenace des ennemis grâce à l'action combinée des insultes des deux hommes! Non... Vraiment, c'était une arme trop dangereuse...

Ketsueki finit par revenir assez rapidement avec un grand drap noir et ce qui semblait être de la teinture blanche. En voyant cela, Igaku s'autorisa un léger sourire. Ainsi donc le capitaine avait-il des talents cachés en peinture? Et cela sembla être effectivement le cas. Après quelques jolis coups de pinceaux, il avait assemblé sur le drap un crâne et un des motifs du tatouage de Gouki. Etrangement, cette idée farfelue rendait plutôt bien et le médecin ne put que hocher la tête en s'allumant une énième cigarette. Le Cahir fit de même (sauf en ce qui concernait la clope vu que lui il faisait attention à son corps, le petit canaillou) et se proposa même pour aller l'installer sur le mât, ce qu'il fit sans attendre. Une fois installé, le médecin se retrouva envahit par un sentiment étrange qu'il n'aurait sut définir. Peut être de la fierté? Quoi qu'il en soit, il passa un moment à observer ce bout de tissus qui valait à présent de l'or. Non, la valeur intrinsèque de l'objet n'était pas très élevée, mais il était dès lors devenu la carte d'identité de l'équipage, un symbole de leurs rêves et de leur liberté.

Grand Line et toutes les mers du monde n'avaient qu'à bien se tenir!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde !

Revenir en haut Aller en bas

[FB] Partie 3 : Des nouvelles ailes pour voir le monde !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: North blue :: Sur les mers de North blue-