AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Vol de Vaches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Vol de Vaches Mer 6 Mar - 13:28

Île de Fuschia
Huit années plus tôt


Fils, tu seras marine !
Non.
Fils, tu seras agent du gouvernement !
Non.
Dans ce cas t’es privé de vacances, tu ne pars plus à Holiday Island !
Non nonononononono !!! Je plaisantais, papounet ! Bien sur que je vais rejoindre la marine !!! Je rigol…
Je vais t’envoyer à Fuschia chez le vieil Houblon ! Ca va te rafraichir les idées, et ça t’apprendra à répondre insolemment à ton vieux père !!!
PITIEEEEEEE !!!! TOUT MAIS PAS CA !!! PAS LE VIEUX HOUBL…



☼☼☼


Aaaaaaaaaaaaahhhh… Fuschia… un endroit où il fait bon vivre… et mourir aussi.
C’est un petit coin de paradis pour ceux qui cherchent la tranquilité. Bien qu’étant proche du royaume de Goa, ce petit patelin à pourtant gardé son air montagnard, digne des patelins les plus pommés qui soient. Des vaches, des chèvres, des moutons, des troupeaux, des bergers, des chiens de bergers… vous trouverez absolument de tout ici, avec un paysage typique de la montagne, des prés, des vergers, des flans visibles au loin, une flore revigorante, une odeur de nature, des greniers à blés accompagnés de leur meuniers, des paysans en pleine récolte dans leurs champs… Non sans rire, vous vous y plairez VRAIMENT à Fuschia, surtout en pleine période estivale.
Assis en tailleur sur un tonneau, à côté du vieil Houblon qui traitait une vache, Kody avait une mine vraiment déconcertante. Et dire qu’il avait troqué ses vacances au soleil sur Holiday Island avec des cocotiers et du sable chaud, d’adorables petites minettes en sous-vêtements, un hôtel cinq étoiles, contre des vacances à la campagne d’East Blue. Et alors qu’il essayait de positiver en tentant de trouver le lieu agréable…


Aid’-moi à traire l’bestiau au lieu de rester là à glander ! C’plus possible les jeunes de nos jours, toujours la tête en l’air, attendant qu’le temps passe! Moi, quand j’tais jeune, mon père n’avait même pas besoin de m’dire quoi faire, je m’levais tôt le matin pour aller chercher de l’eau à la rivière ! Après, j’allais à la boulangerie à deux kilomètres de la ferme ! Ensuite j’allais au…
** S’il vous plaît !!!!!!!!!! FAITES LE TAIRE !!!!!!! J’EN PEUX PLUS !!!! JE TE DETESTE, PAPA !!!!**

… voilà que le vieil Houblon était reparti pour un monologue, qui, selon les pronostics du noiraud allait durer deux heures ou peut-être même trois. C’était un vieil ami de la famille, un ancien ami de Kizaro Akaike, le père de Kody. Houblon était un ancien milicien de Shimotsuki, né sur Fuschia, et qui dés sa retraite y est retourné pour pouvoir y mourir en paix. Les oreilles du petit Akaike ne tenaient plus sur place, alors qu’il n’était qu’à cinq minutes de l’interminable discours. Ses paroles étaient comme de lourdes enclumes qui venaient s’écraser sur la tête touffue du jeune adolescent rebelle.
Enfin son supplice fut terminé lorsque celui-ci lui demanda d’aller porter ses seaux de lait au laitier qui s’occuperait de sa fermentation, à quelques pas d’ici. Le vieil Houblon, après avoir tapoté sa vachette avec affection déclara :


Ah Marguerite… tu es la seule survivante des vaches qui me donnaient beaucoup de lait… j’espère que t’vas pas t’en aller aussi…
La seule survivante ?
Oui, en vérité… ça fait quelques temps que plusieurs d’mes vaches ont disparu sans raison. Et pas qu’les miennes d’ailleurs… celles du vieux Merou aussi…

**Mais quelle histoire passionnante… non j’te jure… des vaches qui disparaissent…**

Ennuyant, mais à la fois passionnant. En tout cas, cette affaire était bien plus intéressante que la traite des vaches. Mais Kody n’en avait que faire, et décida de fausser compagnie à son hôte en allant porter les lourds seaux de lait au laitier qui habitait pas bien loin d’ici.
C’est qu’il faisait vraiment gars de la campagne maintenant, vêtu avec une veste de berger, un béret de travailleur et des sandales pour palier à la chaleur.


Non mais j’ai l’air de quoi maintenant, avec ces seaux de lait…

Mais c’est à ce moment là qu’il vit, dans le même sentier, une jeune femme aux airs familiers…

Eh mais attends… je l’ai déjà vue quelque part…


Dernière édition par Kody Akaike le Jeu 7 Mar - 9:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vol de Vaches Mer 6 Mar - 15:52



"Vol de Vache... Le Kidnapping du Siècle !"












.............................................Manœuvre de pénétration du Bios, F1, Supprimer, F12, ctrl+alt+inser.............................................01100001 01110100 01110100 01100101 01101001 01101110 01110100 01100101 00100000 01100001 00100000 01110101 01101110 00100000 11000011 10101010 01110100 01110010 01100101 00100000 01101000 01110101 01101101 01100001 01101001 01101110 00101100 00100000 01101110 01101001 00101100 00100000 01110010 01100101 01110011 01110100 01100001 01101110 01110100 00100000 01110000 01100001 01110011 01110011 01101001 01100110 00101100 00100000 01110000 01100101 01110010 01101101 01100101 01110100 01110100 01110010 01100101 00100000 01110001 01110101 00100111 01110101 01101110 00100000 11000011 10101010 01110100 01110010 01100101 00100000 01101000 01110101 01101101 01100001 01101001 01101110 00100000 01110011 01101111 01101001 01110100 00100000 01100101 01111000 01110000 01101111 01110011 11000011 10101001 00100000 01100001 01110101 00100000 01100100 01100001 01101110 01100111 01100101 01110010 00101110 Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger.............................................Manœuvre de sécurité biométrique, veuillez entrer vos coordonnées génétiques, press F15.............................................01010101 01101110 00100000 01110010 01101111 01100010 01101111 01110100 00100000 01100100 01101111 01101001 01110100 00100000 01101111 01100010 11000011 10101001 01101001 01110010 00100000 01100001 01110101 01111000 00100000 01101111 01110010 01100100 01110010 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01101100 01110101 01101001 00100000 01100100 01101111 01101110 01101110 01100101 00100000 01110101 01101110 00100000 11000011 10101010 01110100 01110010 01100101 00100000 01101000 01110101 01101101 01100001 01101001 01101110 00101100 00100000 01110011 01100001 01110101 01100110 00100000 01110011 01101001 00100000 01100100 01100101 00100000 01110100 01100101 01101100 01110011 00100000 01101111 01110010 01100100 01110010 01100101 01110011 00100000 01100101 01101110 01110100 01110010 01100101 01101110 01110100 00100000 01100101 01101110 00100000 01100011 01101111 01101110 01100110 01101100 01101001 01110100 00100000 01100001 01110110 01100101 01100011 00100000 01101100 01100001 00100000 01010000 01110010 01100101 01101101 01101001 11000011 10101000 01110010 01100101 00100000 01101100 01101111 01101001 00101110 Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première loi..............................................ENTREE CONFIRMEE, ACTIONNEZ LES PARTITIONS PROFONDES, F3+F8, redémarrez le système..............................................01010101 01101110 00100000 01110010 01101111 01100010 01101111 01110100 00100000 01100100 01101111 01101001 01110100 00100000 01110000 01110010 01101111 01110100 11000011 10101001 01100111 01100101 01110010 00100000 01110011 01101111 01101110 00100000 01100101 01111000 01101001 01110011 01110100 01100101 01101110 01100011 01100101 00100000 01110100 01100001 01101110 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01100101 01110100 01110100 01100101 00100000 01110000 01110010 01101111 01110100 01100101 01100011 01110100 01101001 01101111 01101110 00100000 01101110 00100111 01100101 01101110 01110100 01110010 01100101 00100000 01110000 01100001 01110011 00100000 01100101 01101110 00100000 01100011 01101111 01101110 01100110 01101100 01101001 01110100 00100000 01100001 01110110 01100101 01100011 00100000 01101100 01100001 00100000 01010000 01110010 01100101 01101101 01101001 11000011 10101000 01110010 01100101 00100000 01101111 01110101 00100000 01101100 01100001 00100000 01000100 01100101 01110101 01111000 01101001 11000011 10101000 01101101 01100101 00100000 01101100 01101111 01101001 00101110 Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième loi..............................................Installation des programmes principaux, machine prête à l'emploi.............................................

Un jour Maid, l’autre assassin et le surlendemain ingénieur en charpente maritime.. Aujourd’hui, la cyborg était en mission très spécial. Kyu, son maitre, un homme néfaste et prêt a tout pour un peu plus d’argent ou de pouvoir, était aussi un grand sentimental et, la femme qu’il convoitait du haut de ses 1metre vingt-deux (officiellement, puisque les yeux cybernétique de la maid avaient estimés sa taille à un mètre dix huit… Une constatation valant d’ailleurs nombre de réprimandes). Perdue dans un monde hors du temps, fait de campagne et de terroir ; la maid ce rendait chez un certain « Houblon » probablement un surnom, ou quelque chose dans ce genre là. Ce vieil homme n’était pas précisément le père de la demoiselle mais plus, un grand père spirituel par l’aide qu’il lui avait apporté. La crise qu’il traversait en ce moment, lui et l’un de ses amis du village, attristait beaucoup la jeune femme que désirait épouser … Ou juste choper un soir ou deux … Le ‘bon’ maitre d’Izayoi. Voilà donc pourquoi on envoyait un petit bijoux de technologie ce perdre dans les environs. Elle avait pour mission ‘simple’ de retrouver et sauver des vaches laitières et ensuite, de rester toute la période de vacance scolaire. Sa première permission, pour aider le vieux bonhomme, normalement… Il était prévenu. Vus que les escargophone eux même captaient assez mal dans ce trou à merde.. Difficile de croire à cette affirmation. Encore une fois, ca n’allait pas être facile de ce faire accepter. Quoi qu’à y repenser, ca ce n’était pas si mal passé au chantier naval, bien que sa mission avait été un sacré échec. Ce maudit Akaike lui faisait une belle croix rouge sur son tableau de mission. Ce nom si elle avait des s’sentiments, serait a proscrire par cent fois !

Sa tenue… Oui… Eh bien, la méca-maid avait pas chercher bien loin. Sa tenue habituelle de maid quoi. Sauf qu’aux pattes elle avait des bottes et sur la tête un chapeau de paille… D’ailleurs, son regard allait et venait sur les rares bâtiments, espérant trouver tenue plus adaptée dans une plus qu’hypothétique commerce. Clairement ici, il ne devait pas y avoir de boutiques… Ou peut-être perdue au sommet d’une montagne, tenue par un Hermite X ou Y ? Pff.. Nan mais vraiment, même sans sentiments, c’était sacrément illogique d’envoyer un cyborg à plusieurs millions de Berry’s dans une mission aussi foireuse !

Déambulant sur les petites routes mal tracées, parcourues d’empreintes d’équidés ; une silhouette c’était rapprochée ; sans que la servante n’y face réellement attention. Perdue dans l’installation de quelques programmes téléchargés la veille, ainsi que la lecture de web-book. Sur les grands enquêteurs et le travail à la ferme. Bref, quand elle put s’attarder sur la personne qui s’approchait, ce ne fut que parce que celle-ci lui adressait la parole, s’arrêtant et semblant quelque peu surprise. Sans y réfléchir, la robote était elle aussi stoppée et contemplait l’adolescent. AKAIKE ! L’un de ses poings se ferma, craquant légèrement sous la force de sa propre poigne… « Effectivement. »

Un ballot de paille soufflé par le vent passa en vend, alors qu’une petite musique sifflée retentie dans le lointain. Ils étaient seuls, plus une vache dans les alentours pour observer et témoigner de l’assassinat du gamin… Ah mais non ! C’était le père ca cible. Sa main se rouvrit. Le mode mission assassinat annulé… « Vous avez l’air de vivre ici, amenez-moi acheter une tenue plus adaptée. » … « Votre père vous à abandonner si je comprends bien ? Ou n’étiez-vous pas son fils ? Ce qui serait logique, vitre faciès n’à pas de point commun. » Oui bon un peu direct mais, la pauvre androïde ne sachant pas trop comment aborder une conversation, ce basant sur des écrits en mémoire et autres références foireuses, eh bien… Elle fait avec ce qu’elle à ! Pas de critique. Au final, c’est une bonne entame, d’un certain point de vus et si l’on veut être méchant, non ? Bien que la jeune femme ne désire en aucun cas être désobligeante. Mais bon, les expériences de al vie forgeron probablement un peu plus de retenue, de décoration et de contournement des sujets sensibles… Bien que la chose l’intriguait, deux formes de visages si différentes, non vraiment, l’enfant était forcément adopté !


© Rédaction, Encodage et Modification graphique d'images de moi (wulfou@hotmail.fr).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vol de Vaches Jeu 7 Mar - 9:15

Elle était habillée en tenue de bonne avec un chapeau de paille et des bottes, ce qui était plutôt singulier par ici… ça se voit qu’elle n’est pas de Fuschia, ou bien c’est juste une femme bizarroïde…
Elle s’était figée d’un seul coup. Son poing resserré et son regard plus vide que jamais, le petit Akaike crut que celle-ci allait bondir sur elle et le zigouiller. Celui-ci ne comprit pas, était sur le point de s’apprêter à courir devant la bonne-paysanne sans demander son reste. Elle avait l’air menaçante avec son regard inexpressif rivé sur lui, avec ce poing serré qu’elle continuait de maintenir.


** Mais c’est quoi son problème à elle ??? **


Subitement alors, elle se calma. Sa réaction avait été très robotique, on aurait même dit qu’elle était calculée… ou programmée… bizarre, mais sa réaction n’était pas du tout humaine.
Il se rappela alors d’où est-ce qu’il avait pu voir cette femme. C’était sur la North Blue, il y a un an de cela, sur Cardoff un chantier naval. C’était également pendant les grandes vacances, durant lesquelles Kody avait rejoint son père, un vice-amiral de la marine pour les passer avec lui. Durant ce séjour il avait fait la rencontre d’un jeune charpentier nommé Gouki, ainsi que de cette jeune femme… Izayoi Sekai… mais il n’avait eu le temps de faire plus ample connaissance avec cette personnalité étant donné que son père l’avait envoyé bouler.
Cette jeune femme était restée gravée dans sa mémoire… une femme « plate », inexpressive, semblant marcher précisément. Même ses paroles étaient platoniques, droites et carrées. C’était bien la première fois que le jeune enfant voyait une femme de ce caryotype.
Elle lui avait demandé de la guider afin qu’elle puisse acheter une tenue adaptée. Le petit noiraud la regarda de haut en bas. C’est vrai que son accoutrement couplé à son chapeau de paille et ses bottes n’était pas des meilleurs pour s’accommoder à Fuschia. Elle lui demanda également si son père l’avait abandonné, ou si ce n’était pas son père.


**Eh bien parfois je me l’demande… ‘-‘**
Nan c’est bien mon foutu d’père celui-là.
**Oh purée j’me mets à parler comme Houblon !!! MAIS IL M’ARRIVE QUOI BORDEL ??!!**
Les gens ont plus tendance à dire que je ressemble à ma mère… Je ne peux pas t’accompagner t’acheter des habits vu que je n’habite pas ici, je ne sais pas où sont les magasins. En fait mon père m’a envoyé en grandes vacances ici pour me… punir.


Elle n’avait pas vraiment réagi lorsque le jeune enfant lui avait dit tout ça, comme à son habitude. Le jeune décida donc de reprendre la parole.

Viens, on va voir Houblon. Il pourra mieux t’aider que moi, mais avant si tu pouvais m’aider à porter ces seaux chez le laitier là-bas…

Déclara-t-il en lui tendant un de ses seaux de lait.

Dis-moi… comment ça se fait que tu te retrouves-ici ? T’es en vacances ?

Elle ne pouvait pas avoir de la famille ici, s’était dit le petit, car sinon elle n’aurait pas l’air d’une débarquée de l’improviste. Le petit était curieux, tant par sa personnalité que son attitude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vol de Vaches Jeu 7 Mar - 11:30



"Vol de Vache... Le Kidnapping du Siècle !"











.............................................Manœuvre de pénétration du Bios, F1, Supprimer, F12, ctrl+alt+inser.............................................01100001 01110100 01110100 01100101 01101001 01101110 01110100 01100101 00100000 01100001 00100000 01110101 01101110 00100000 11000011 10101010 01110100 01110010 01100101 00100000 01101000 01110101 01101101 01100001 01101001 01101110 00101100 00100000 01101110 01101001 00101100 00100000 01110010 01100101 01110011 01110100 01100001 01101110 01110100 00100000 01110000 01100001 01110011 01110011 01101001 01100110 00101100 00100000 01110000 01100101 01110010 01101101 01100101 01110100 01110100 01110010 01100101 00100000 01110001 01110101 00100111 01110101 01101110 00100000 11000011 10101010 01110100 01110010 01100101 00100000 01101000 01110101 01101101 01100001 01101001 01101110 00100000 01110011 01101111 01101001 01110100 00100000 01100101 01111000 01110000 01101111 01110011 11000011 10101001 00100000 01100001 01110101 00100000 01100100 01100001 01101110 01100111 01100101 01110010 00101110 Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger.............................................Manœuvre de sécurité biométrique, veuillez entrer vos coordonnées génétiques, press F15.............................................01010101 01101110 00100000 01110010 01101111 01100010 01101111 01110100 00100000 01100100 01101111 01101001 01110100 00100000 01101111 01100010 11000011 10101001 01101001 01110010 00100000 01100001 01110101 01111000 00100000 01101111 01110010 01100100 01110010 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01101100 01110101 01101001 00100000 01100100 01101111 01101110 01101110 01100101 00100000 01110101 01101110 00100000 11000011 10101010 01110100 01110010 01100101 00100000 01101000 01110101 01101101 01100001 01101001 01101110 00101100 00100000 01110011 01100001 01110101 01100110 00100000 01110011 01101001 00100000 01100100 01100101 00100000 01110100 01100101 01101100 01110011 00100000 01101111 01110010 01100100 01110010 01100101 01110011 00100000 01100101 01101110 01110100 01110010 01100101 01101110 01110100 00100000 01100101 01101110 00100000 01100011 01101111 01101110 01100110 01101100 01101001 01110100 00100000 01100001 01110110 01100101 01100011 00100000 01101100 01100001 00100000 01010000 01110010 01100101 01101101 01101001 11000011 10101000 01110010 01100101 00100000 01101100 01101111 01101001 00101110 Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première loi..............................................ENTREE CONFIRMEE, ACTIONNEZ LES PARTITIONS PROFONDES, F3+F8, redémarrez le système..............................................01010101 01101110 00100000 01110010 01101111 01100010 01101111 01110100 00100000 01100100 01101111 01101001 01110100 00100000 01110000 01110010 01101111 01110100 11000011 10101001 01100111 01100101 01110010 00100000 01110011 01101111 01101110 00100000 01100101 01111000 01101001 01110011 01110100 01100101 01101110 01100011 01100101 00100000 01110100 01100001 01101110 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01100101 01110100 01110100 01100101 00100000 01110000 01110010 01101111 01110100 01100101 01100011 01110100 01101001 01101111 01101110 00100000 01101110 00100111 01100101 01101110 01110100 01110010 01100101 00100000 01110000 01100001 01110011 00100000 01100101 01101110 00100000 01100011 01101111 01101110 01100110 01101100 01101001 01110100 00100000 01100001 01110110 01100101 01100011 00100000 01101100 01100001 00100000 01010000 01110010 01100101 01101101 01101001 11000011 10101000 01110010 01100101 00100000 01101111 01110101 00100000 01101100 01100001 00100000 01000100 01100101 01110101 01111000 01101001 11000011 10101000 01101101 01100101 00100000 01101100 01101111 01101001 00101110 Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième loi..............................................Installation des programmes principaux, machine prête à l'emploi.............................................

Sa réponse fut un peu mâchée. S’il avait été un jeune homme sous son service ; elle l’aurait reprit. M’enfin. Ce n’était pas le cas. Ce qui importait ici c’était qu’il avait reprit par la négative ; il n’était pas un fils illégitime et trouvait d’ailleurs cela dommage. Puis appuya ses propos en remarquant qu’on le comparait plus souvent à sa mère. Il est vrai que les enfants prennent plus souvent les caractéristiques physiques de la mère. En tous cas, accoutré ainsi on aurait us croire à un vrai « fils du pays » très loin du bellâtre de la marine, un homme poissant et respecter dont les enfants devraient dans la logique, paraitre un peu plus… Bourgeois. Ou au moins être mieux bâti, plus sur d’eux peut-être aussi dans le sens de l’arrogance pur et dur. Mais, ce gamin là en était bien loin, ainsi l’androïde n’était pas convaincue. Peut-être qu’on lui cachait ses origines après-tout. D’ailleurs dans ses propos il avait relaté des vacances chez la même personne qu’elle. Bien que pour son cas, ce ne fut pas des vacances. En tous cas, ceci l’entraina à supposer qu’il était le rejeton du paysan, ou peut-être juste e petit-fils vendu pour une meilleur situation ou une quelconque autre solution dans cet ordre d’idée. En tous cas, la demoiselle était resté à attendre, sans bouger sans rien dire, juste à écouter. Supposant qu’il n’en avait pas terminé ou juste, n’ayant rien à répondre. Attendant que celui-ci accepte de l’amener là ou elle souhaitait se rendre.

A bien y penser, des vacances à la campagne n’étaient peut-être pas si foireuse idée, sa le fortifierait un peu se morveux. A défaut de lui apprendre un langage plus correct, chose à laquelle la cyborg songeât peut-être s’occuper. Après-tout, visiblement, ils allaient résider chez la même personne. En tous cas, ce qu’il dit ensuite le lui indiqua. Alors que le gosse tendait un sceau de lait… La jeune femme haussa les épaules : « Hors de question. Votre père vous à envoyer ici, et ce n’est pas pour rien. Sinon vous seriez plus certainement dans un coin paradisiaque, pas à porter ses sceaux. Ca va vous endurcir. » Bien sur entendu, il serait vain de penser qu’il prenne bien une telle remarque mais celle-ci avait le mérite d’être basée sur des faits, et supposément sur la vérité. Le gamin ne pourrait décemment pas revenir là-dessus. Eh puis comme la maid refusait, il n’avait pas d’autres choix que de continuer a porter seul, en plus après avoir mit son bras en extension… Peut-être apprendra-il au passage à attendre les réponses avant d’agir et d’imposer sa loi sans pouvoir assurer derrière.

« Une servante tel que je le suis, ne prend pas de vacances. Je suis en mission et me rend chez ce « Houblon », Il semble.. Que nous allions passer vos ‘vacances’ ensemble. » Sur cette conclusion, la robote prit les devants, prenant donc direction opposée pour accompagner l’adolescent, histoire d’être certaine qu’il ne demande pas à un hypothétique autre passant un coup de main pour se décharger de sa tâche, chose qui fut l’objet de ses propos suivant : « Dépêchons. Plus vite vous aurez fini votre mission, sans vous en décharger sur autrui, plus vite nous pourrons rentrer. Et avec le sourire » achevât-elle toujours aussi froidement. Ce qui était pour le moins… Antinomique. Chose impossible à constater de son point de vus. « Avez-vous entendu parler de la disparition des vaches ? » Oui bon, fallait-bien caser ca quelque-part, en parler à tout le monde comme-ci c’était une rumeur ou peut-être bien dire cash que c’était une mission. En tous cas, son cobaye était maintenant présent ! Tel serait son utilité ; Peut-être qu’il finirait par prendre du grade dans cette affaire et finir comme Robin et elle Batman, se fabuleux héros d’une série dessinée qu’Izayoi connaissait par cœur après une seule et unique ‘lecture’.


© Rédaction, Encodage et Modification graphique d'images de moi (wulfou@hotmail.fr).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vol de Vaches Ven 8 Mar - 13:22

La réponse fut plus froide que jamais, au détriment du petit Akaike qui apparu complètement désespéré. En plus, elle lui demandait de garder le sourire…

** Non mais je rêve… ils sont tous contre moi où quoi ???? **

Ils étaient arrivés devant la simple fabrique du laitier après quelques durs efforts pour le noiraud. Avant cela, il avait appris qu’Izayoi n’était pas en vacances, mais avait à faire chez le vieil Houblon. Mais ce qui avait particulièrement rendu perplexe le petit, c’était le fait qu’elle emploie le terme « mission » pour parler de son travail ici. La mission, c’est plus un terme spécifique à la milice, comme à la marine ou au gouvernement, et ce Kody le savait. C’était encore une fois un sur plusieurs doutes qu’il commençait à avoir sur cette femme. D’ailleurs, sur North Blue, c’était un ingénieur en charpenterie travaillant dans le dock de Cardoff. Une jeune femme qui avait prouvé par une telle rigueur scientifique, qu’un bateau prévu pour la flotte du contre-amiral Kizaro Akaike était instable sur des points auxquels on ne pouvait s’attendre.
Le jeune Kody regarda minutieusement la jeune femme. Est-elle réellement une servante ? Une servante qui saurait dénoncer des erreurs de chiffres dans des calculs aux envergures immenses, dans un endroit aussi réputé pour la charpenterie que l’était Cardoff ? La question était à étudier rigoureusement, et le cas d’Izayoi était devenu un véritable mystère pour le jeune noiraud, qui se gratta les cheveux de sa main libérée par les seaux de lait. De toute façon, il aurait bien le temps d’avoir la réponse à sa question, étant donné qu’Izayoi devait passer TOUTES les vacances avec elle.


** Eh bien… ça promet… ça m’apprendra à ouvrir ma bouche pour rien devant papa… **

Enfin, après avoir rendu le du au laitier qui lui l’argent de la commande en conséquence, les deux rentrèrent alors à la ferme du vieil Houblon. Kody, les bras derrière la tête, se reposait en savourant le bruit des oiseaux et le petit mistral frais qui lui rafraichissait l’échine, quand Izayoi vint à lui demander s’il avait ouï la rumeur à propos d’un voleur de vaches dans la région.

Justement le vieil Houblon m’en à parlé tout à l’heure… il m’avait dit qu…
NOOOOOOOOOOOOOOOOON !!! A L’AAAAAAAAAIDE !!!

C’était le vieil Houblon depuis sa ferme qui criait ainsi. Le petit se mit alors à courir.

Izayoi ! Viens ! Houblon à besoin d’aide !!!

Il leur fallut quelques secondes pour arriver derrière la clôture de la ferme du vieux Houblon. Lorsqu’il arriva, il vit le vieillard, assis sur les fesses, pleurant sur son sort.

Ooh non, non non non ! Pas elle !
Qu’est-ce qui vous arrive ??? Dites nous !!!
Ma… Marguerite... ils ont volé ma belle Marguerite !!!
Quoi ? Marguerite ? Mais qui est Marguerite ?
Ma vache ! Elle n’est plus là ma belle vache ! oh seigneur !

** Ah… sa vache… il nous à fait courir pour une vache… MAIS C’EST QUOI LEUR PROBLEME AVEC LES VACHES ICI ???!!! **

Après avoir repris ses esprits, le vieil homme expliqua un peu mieux la situation. En réalité il sortait de chez lui pour se rendre à son étable, et là, à sa grande surprise, Marguerite sa vache avait disparue. Il était alors ressorti, choqué et triste, et avait commencé à crier. C’est vrai qu’il y tenait beaucoup à cette vache, Marguerite… C’était une vache énorme, beaucoup plus grosse que les autres.

Il doit s’être enfui par là ! Regardez, il y a un trou dans la clôture !

Il pointa du doigt la clôture de campagne. Kody la regarda et y vit un trou de grosse envergure. Apparemment, c’était par là qu’était parti le voleur de vaches.
Drôle d’histoire vraiment, surtout dans un pays aussi calme que celui de Fushia…


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vol de Vaches

Revenir en haut Aller en bas

Vol de Vaches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Village de Fushia-