AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Une rencontre plutot innatendue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Une rencontre plutot innatendue. Dim 10 Mar - 5:01


--- Un deuxième naufragé ? ---

Shimizu s'était réveillé assez tôt aujourd'hui, il était environs 14h30 du matin et Shimizu s'entrainait encore a son pouvoir, sans grand succès car a chaque fois qu'il créait quelque-chose, celle ci tombait en poussière. Il s'entraina toute la "matinée" puis s’arrêta vers 17h pour se reposer et lire un livre a l'ombre d'un palmier. Pendant qu'il lisait il prit faim et tendit une main vers son sac qu'il fouilla tout en continuant de lire, il fouilla de plus en plus vigoureusement avant de s’arrêter. Il soupira, posa son livre a coté de lui et se leva lentement. Il n'avait plus de nourriture dans son sac et parti sur la plage a la recherche de noix de coco mais il abandonna au bout de quelques minutes ayant envie de chercher de régime.

Il revint donc a son "campement", vida son sac au pied d'un arbre et le pris sur lui avant de s'aventurer au cœur de l'ile. Il prit son temps pour ramasses tous les fruits qu'il reconnaissait comme comestibles, il se débrouilla aussi pour prendre le plus de fruits différents possibles histoire de varier le menu. Après avoir bien remplis son sac de fruits il se dirigea vers son campement tour en cherchant le sol pour y trouver des vers de terre ou des asticots pour la pèche. Il en trouva un ou deux puis ramassa du petit bois pour le feu et revint au camp. Il vida son sac au pied de l'arbre ou il avait mis le contenu de son sac et rangea ses affaires a l’intérieur de celui-ci.

Il posa le bois a coté du feu éteint, et se prépara pour la pèche. Il attrapa la canne a pèche qu'il avait récupéré sur le bateau pirate échoué et une caisse pour mettre les poissons dedans. Il en profita pour récupérer un des sceaux qui lui servait a dé-saliniser l'eau par évaporation/condensation, et les pris avec lui pour remettre de l'eau dedans et en vider le sel.

Il alluma le feu de camps avant de partir pécher, car le soleil commençait a se coucher, et si un bateau passait, il serait peut-être attiré par la source de lumière, si celle ci était assez visible.

Il parti donc vers la plage, lava ses sceaux et les remplis, puis commença a pécher tout en lisant un livre. Il resta plusieurs heures a pécher. Il ne rentra qu'a la nuit tombée et quand il se rapprocha du camp il cru voir une silhouette a coté du feu, et le feu paraissait plus grand que quand il était parti ... Shimizu était-il en train de devenir fou ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre plutot innatendue. Dim 10 Mar - 15:42

C'est une odeur très forte, et très désagréable, qui me fit me réveiller en sursaut ce matin là.. Pas l'odeur de pisse et de moisi qui traînait dans ma cellule, comme d'habitude, mais plutôt une odeur de bois mouillé, de chaînes rouillées, et de fruits pourris. Mes poignets me faisaient mal, et je ne voyais absolument rien. Je voulus m'étirer, comme d'habitude, mais mes mains refusèrent de s'étendre.. Elles étaient comme retenues.. Retenues par des chaînes.. C'est pas vrai.. On m'avait remis mes menottes? Mais mon comportement était exemplaire depuis quelques jours? Qu'est ce qui me valait un comportement si injuste? Je ne comprenais pas.. En plus, je me trouvais dans le noir le plus total.. Pourquoi? On m'avait enfermé en chambre de contention? Je ne le méritais pas. Je tentais de me lever pour atteindre la porte, que j'imaginais face à moi, mais mes pieds refusèrent de se décoller du sol.. Quoi? On m'avait carrément mis les fers aux pieds? Ça ressemblait plus à une vengeance qu'à une punition.. Mais de qui? Le commandant? Non, il était plutôt laxiste.. Les soldats? C'est vrai qu'ils m'en voulait, et avec raison.. Ce que J'avais fait était horrible.. Et pendant que mon cerveau échafaudait toutes les hypothèses possibles, un bruit se fit entendre.. Quelqu'un poussa la porte.. Qui s'ouvrit vers le bas? Quoi? Et ce fut un soldat que je ne connaissais pas, qui descendit de la trappe, jusqu'à moi.. On m?avait enfermé dans une cave? Inacceptable! On ne traitait personne ainsi! Qu'est ce que ça veut dire, un comportement pareil? Le soldat alluma une torche, et je découvrais autour de moi, des caisses, des cages, tout un tas de choses que l'on met dans une cale.. Une cale? Le petit soldat me prit la mâchoire, profitant de mon impuissance..

Alors p'tit con? Comment ça se passe pour toi? Tu es à l'aise ici, le décor te plait? Je sais que oui. Je viens pour t'annoncer la fin du voyage.. Pas le grand voyage, bien que ce dernier me ferait plus plaisir, mais le petit. Tu te souviens? La lettre d'hier.. Oh, j'aurais oublié de te la donner? Mince alors, ça c'est vraiment bête.. Bref, le juge t'a condamné à un exil sur Calm Belt, en plein milieu d'une île réputée pour ses dangereux animaux marins.. J'ai hâte de voir comment tu vas 'en sortir.. Apparemment, cet exil est un prémices, le temps que les juges trouvent ton supplice. Durée indéterminée donc.. Bonne chance grand criminel..

L'ironie de sa voix était particulièrement désagréable.. Je ne supportais pas les grandes gueules comme lui.. J'aurais été détaché, il aurait pris la plus grosse raclée de sa vie. Il me regardait, comme contemplant avec bonheur son œuvre.. Sans hésiter plus longtemps, je lui crachais au visage, le laissant dans son étonnement.. Il me fila une claque, avant de remonter, me laissant seul, la trappe ouverte.. Avant que deux grands gaillards ne viennent me soulever.. Quelle honte.. Apparemment, on se trouvait à la limite rentrer sur Calm Belt, depuis quelle mer, je ne sais pas, c'est toujours la question avec eux.. Ils s'amusent à trimballer leurs prisonniers d'îles en îles, pour qu'ils comprennent bien leur souffrance.. On avait fait tant de chemin en une nuit? Étrange.. Mais là n'était pas la question.. Je ne devais surtout pas le retrouver sur Calm Belt.. Trop de danger.. Trop dur de survivre.. Le bateau brassait ses dernières miles dans le vent, avant de pénétrer la zone marine la plus dangereuse du monde.. Ils m'avaient rapproché du bord, et le forgeron s'attelait à détacher mes chaînes, pour me libérer.. Ça allait se jouer très vite, et très juste.. Ting.. Le dernier coup de marteau sonna,rompant mes chaînes. Un coude de coude dans le nez du forgeron, un coup de pied sous la mâchoire du garde, et j'entamais ma course vers l'eau, du côté le moins dangereux.. Un saut, et je me crus dans l'eau. Avant que le plus gros des gaillards ne m'attrapa par le cou, à quelques centimètres au dessus de l'eau. Et quand mes dents se plantèrent dans sa main, il me lâcha, me laissant chuter dans les profondeurs sombres de cet océan moins dangereux.. Une île. Il y avait une île juste en face. Une tout petite île, mais qui me permettait de me reposer. Je nageais comme un fou, tandis que le bateau de guerre venait d'activer son sonar et tout les moyens de locomotion utilisés sur Calm Belt, pas simple à arrêter tout ça.. Et je me retrouvais sur une île, au premier abord déserte.. Mais de la fumée s'élevait d'un point,non loi de moi.. En me rapprochant,je vis un feu,clair et récemment allumé.. Je n'étais donc pas seul sur cette île, Dieu merci! Je me contentai de jeter trois bouts de bois dans le feu, et de me blottir contre celui ci, profitant de cette chaleur offerte..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre plutot innatendue. Dim 10 Mar - 21:17


Plus il se rapprochait et plus la silhouette lui paraissait nette, Shimizu n'en revenait pas, il était réellement entrain de devenir fou, en même temps, après un ou deux mois passés sur une ile déserte, qui ne le serait pas ? Il avança bêtement en direction du feu, comme un papillon de nuit attiré vers la lumière, sans plus prêter attention a la silhouette qui, il en était persuadé, n'était rien d'autre qu'une création de son esprit. Sans s'en apercevoir il avait déjà atteint le campement, et posa machinalement la caisse de poissons prés du feu et le sceau a coté des autres, le préparant pour la désalinisation. Il retourna vers le feu et c'est a ce moment la qu'il le vit, assis la, a coté du feu : Un homme, qui avait l'air mouillé et plutôt mal en point. Il s' arrêta net et recula de deux ou trois pas sous le coup du choc.

Il y avait bien quelqu'un a coté du feu, quelqu'un de bien réel, ou en tout cas il le paraissait. Shimizu resta un moment a le fixer de ses yeux blancs, reflétant les flammes du feu de camp, sans dire un mot, choqué de voir une autre personne que lui sur cette ile. Il resta a le fixer pendant près de deux minutes puis il finit par s'asseoir près du feu, toujours le regard porté vers lui, peut être de peur qu'il ne disparaisse. Il finit par engager la conversation ... d'une manière plutôt étrange.

" Est-tu réel ? "

Shimizu voulait en être absolument sur, il ne pouvait pas laisser de place au doute dans son esprit plus longtemps. Il attendit un peut pour voir si la personne lui répondrait, puis enchaina par :

" Moi c'est Shimizu, et toi, c'est quoi ton nom ? Et tu t'est retrouvé ici comment ?

Pour ma part j'étais sur un bateau, et celui ci s'est échoué après avoir été attaqué. Ça va faire un peu plus de deux mois que c'est arrivé ... enfin je crois, je ne sait même pas quel jour on est, ni quel mois on est. "

Shimizu se leva et alla récupérer des fruits qu'il avait cueilli un peu plus tôt, il en posa quelques un a coté de son compagnon d'infortune puis il tira la caisse de poisson qui n'en contenait pas plus de cinq entre eux deux et repris la parole.

" Mange a ta faim, t'as l'air d'avoir une sacrée histoire a raconter toi aussi ... "

Il pris un poisson de la caisse et lui enleva ses écailles avec un bout de fer qu'il avait taillé avant de le planter sur une branche et de le poser proche du feu. Il se leva ensuite et alla vers ses sceau, en ouvrit un et en sorti un sceau plus petit remplis d'eau douce buvable. Il remplis une gourde d'eau et revint pers du feu et tendis la gourde et le "couteau" a l'homme. Il récupéra ensuite son poisson et tendis la branche un peu plus au dessus du feu, juste assez pour pouvoir le faite cuite assez vite, mais pas trop pour que la branche ne prenne feu. Il mordit dans un fruit, il n'avait pas très bon gout et il était un peut pâteux, mais au moins cela le nourrissait.

Il resta assis comme ça a faire cuire son poisson, en attendant que l'autre naufragé fasse quelque-chose. Déjà il n'était plus seul, cela le rassurait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre plutot innatendue. Mar 12 Mar - 19:12

Point de solitude, point d'exil..


Quelle surprise! À peine m'étais-je installé à côté de ce feu de camp, que déjà on m'abordait. Oui, il y avait un autre homme que moi sur cette île.. Et apparemment il était là depuis fort longtemps, trop longtemps. À sa façon de parler trop vite, aux intonations de sa vois trop heureuse, on sentait que cet homme souffrait depuis bien trop longtemps de la solitude, terrible fléau des mers.. Il semblait, à ses habits sales et déchirés, être échoué sur cette île depuis un temps qui n'était pas acceptable pour un humain convenable! Avant même de le connaître, je louais déjà son courage, face à cette souffrance exceptionnelle qu'il avait du endurer, tout ce temps.. Il avait encore la force de parler, et même de s'expliquer, et même les formes de politesse étaient présentes.. D'ailleurs sur ce coup là, j'étais vraiment à la ramasse.. Cela faisait bien une minute qu'il m'avait dit son nom, et je n'avais toujours pas ouvert la bouche.. Quelle indécence..

Enchanté Shimizu.. Mon nom est Yohoshi Kentarô.. Je n'ai pas spécialement envie de te déballer ma vie, mais je viens de me faire exiler.. J'ai échappé de peu à Calm Belt, et ces dingues devraient bientôt être revenus sur moi, le temps de faire marche arrière.. Ils vont sûrement me réembarquer.. Tu monteras, si tu en as marre de cette île, ce dont je ne doute pas..

Sans que je m'en rende vraiment compte, le jeune homme s'était levé, avait préparé quelques fruits cueillis fraîchement. Il avait embroché un poisson, qui tournait lentement au dessus du feu, pour le moment.. Et je fus rapidement charmé par le doux fumet du poisson qui rôtissait, lentement au dessu de ce feu improvisé.. Cela faisait si longtemps que je n'avais pas mangé de poisson, ou même de nourriture digne de ce nom! Depuis plus de deux mois, je me nourrissais uniquement de pain sec et d'une poignée de graines quand c'était dimanche.. Les conditions d'incarcération sur East Blue étaient vraiment inacceptables.. Il faut dire que je le méritais amplement... Après mes actes, un tel châtiment n'était que mérité.. Et je savais que mon existence s'arrêterait dans peu de temps, dès que la cour suprême aurait décidé de ma mort. Mais je n'y étais pas prêt! Je ne voulais pas mourir, avant même d'avoir pleinement la sensation d'expier mes fautes! Pour l'instant, j'avais juste l'impression de copier des lignes comme en primaire. Une punition imbécile et rébarbative. Revenons à nos poissons.. Ils sentaient vraiment bons ceux là! Je ne sais pas où il les avait péchés, mais quel fumet, mes aïeux! Mon estomac me jouait sûrement des tours depuis tant de temps passé en prison, mais cela avait vraiment l'air bon. Je le retournais pour demander la permission à mon hôte, quand je vis que celui ci me tendait une gourde et un couteau. Sans que je ne puisses contrôler quoi que ce soit, un large sourire s'établit sur mon visage, illuminant clairement cette face austère. En ce jour affreux, rien ne pouvait me faire plus plaisir.. Je m'en saisis, grommelant un merci, attrapant un poisson, pour l'écailler. J'éclatais les écailles de ce poisson, comme s'il cachait des diamants en dessous. Sans hésiter plus longtemps, je le plantai sur un bâton, le tendait au dessus du feu, tandis que ma main gauche amenait la gourde à mes lèvres. La douce sensation d'une eau fraîche, propre, et sans cafards infiltrés, me revigora mieux que dix injections de vitamines. Je me sentais si heureux.. Et malheureusement si redevable..

Merci! Merci pour cette eau, merci pour ce poisson, merci pour tout cela, et même pour ces flammes qui me réchauffent plus que tout! Je n'aurais jamais cru être aussi heureux pour quelques fruits et trois bouts de bois! J'en ai gros sur la caboche tu sais, comme toi je pense.. Tu sais aussi bien que moi les dangers de la solitude.. Les mots et les questions se bousculent dans ma tête, tout se dérange, et jusqu'à tout à l'heure, je ne me rappelais plus que mes jambes savaient battre pour avancer dans l'eau. Mes sens, je les ai perdus, et je crois que ma tête, mon esprit, je les perds aussi.. Depuis combien de temps tu traines ici toi?

C'est vrai que je venais de parler un peu en monologue depuis tout à l'heure, mais je n'avais pas déballé mon sac depuis un moment, et il pesait encore bien lourd. Mais il était temps de le laisser parler.. En tout cas, j'étais très heureux d'avoir trouvé un compagnon de galère.. Pour peu de temps, certes, mais cela me suffisait. Je jetait un regard à l'horizon, n'apercevant toujours pas le bateau. Tant mieux.. Un peu de tranquillité ne me ferait pas de mal..



©Oni N. Asura, Le Ténébreux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre plutot innatendue. Ven 15 Mar - 5:37


Yohoshi Kentarô, c'était le nom de son compagnon d'infortune, et d’après la suite de ses paroles, il était dans une situation au moins aussi déplaisante que la sienne, voir plus. Il avait néanmoins dit quelque-chose qui attira bien son attention : Partir d'ici. Il allait enfin avoir une chance de sortir de cette ile paumée. Cependant, lui n'avais apparemment pas vraiment envie de les voir revenir. Shimizu se posait plusieurs questions sur ses conditions de vie a bord de ce bateau, et même qui étaient ces personnes. Il commença a mordre dans son poisson et tomba sur une arrête, parfait. Il recracha l'arrête qu'il venait de mordre et ouvrit un peu la chair du poisson en deux. Il posa un doigt sur l’arrête principale et se concentra dessus pendant quelques secondes, celle ci se décomposa en poussière, et Shimizu la vida hors du poisson avant de se remettre a manger.

Yohoshi semblais apprécier la nourriture et l'eau, et Shimizu se refusa a récupérer la gourde, il ne savait pas vraiment pourquoi, mais peut être qu'en voyant cet homme aussi heureux de boire un peu d'eau, il ne pouvait simplement pas se permettre de lui enlever son plaisir. Il se leva donc avec son poisson et se dirigea vers un cocotier. Il posa sa main sur l'écorce de l'arbre et se servit de son pouvoir pour décomposer les liens entre les noix de coco et l'arbre. Trois de ces noix tombèrent de l'arbre, et shimizu les ramassa avant de retourner au près du feu, toujours en prenant des bouchés de son poisson. En passant a coté de Yohoshi, il posa une noix a coté de lui, et en jeta une vers son sac.

Il s'assit a la même place qu'il occupais précédemment et pris la noix de coco dans ses mains. Il ferma les yeux une seconde, et l'écorce de la noix se décomposa avant de tomber en poussière dans le sable, laissant la chair de la noix a nue. Il posa ensuite un doigt sur le haut de la chair et créa une petite ouverture dans le blanc de la noix. Il la porta ensuite a sa bouche et commença a boire le lait qui se trouvait a l’intérieur.

Shimizu n'avait pas vraiment fait attention a Yohoshi pendant tout ce petit manège, et après coup il se dit qu'il aurait peut être été plus sage de ne pas lui révéler tout de suite ses talents cachés. Cependant le mal avais été fait, tout dépendait maintenant de l'attention que lui portait son "compagnon" a ce moment la.

D'ailleurs, Shimizu ne tilta que maintenant ce que lui avait dit Yohoshi un peu plus tôt, il le remerciait pour la nourriture et l'eau, et visiblement lui aussi connaissait bien la sensation de profonde solitude que l'on peut ressentir lorsque les seules formes de vies avec lesquels on est en contact sont des êtres dépourvus d'intelligence et de conversation. Il semblait avoir vécu des choses qui ne donnent pas envie d’être vécues, et Shimizu comprenait cette situation.

- " Je sait ce que ça fait de se retrouver seul, comme je te le disait, ça fait a peu près deux mois que je suis ici, et encore, je ne peut pas vraiment te le confirmer car j'ai perdu mes repères de temps, a cause de mon rythme de sommeil pour le moins étrange. "


Oui, Shimizu ne se couchait plus, et même, ne se levait plus, a des horaires que l'on qualifierait de "normaux". Il se couchait quand son corps ne tenais plus debout, et il se levait quand il en éprouvait le besoins. Il lui arrivait donc de vivre la nuit par moments. Shimizu mordit plusieurs bouchées de son poisson et mangea un autre fruit, qui cette fois avait plus de gout que le précédent. Il alla prendre un autre poisson dans la caisse et repris le couteau prés de Yohoshi avant de se rasseoir, et entrepris avec le nouveau poisson, le même travail qu'il avait effectué avec l'ancien, pendant qu'il terminait de le manger.

Il attendais une que son interlocuteur reprenne la parole, ou au moins qu'il réagisse a ce qu'il venait de dire ou de faire. Il était néanmoins content de pouvoir converser avec quelqu'un, même si ce n'était qu'une conversation "banale" entre deux "naufragés".

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre plutot innatendue. Mer 20 Mar - 21:49

Magie or not Magie?


Boum. C'est le bruit mat et sourd que fit la gourde en tombant sur le sol. Je venais à peine de commencer mon régal, qu'une chose exceptionnelle venait de se produire.. Je vais tenter de raconter cela, mais j'en avais du mal à le croire.. Mon compagnon d'infortune avait approché son doigt de l'arête principale du poisson, et celle ci disparut. Plus une seule trace d'elle. Comme envolée en fumée. Et mon étonnement devait sûrement se lire sur ma figure, sous la forme d'un sourcil levé. Mais cela ne fut pas la seule chose étonnante qui arriva. Peu de temps après, par simple apposition de sa main sur un tronc de cocotier, les précieux fruits bruns lui tombèrent droit dans la main. Incompréhensible! Aucun lien entre ces deux actions! Mais il ne se stoppa pas là. Il serra la noix de coco dans ses doigts, et l'écorce dure et immangeable fut réduite en poussière.. Je n'avais jamais vu un truc pareil! J'avais d'abord pensé à un fruit du démon, car j'avais entendu dire qu'ils faisaient des miracles. Mais cela n'avait pas de sens! Aucune de ses actions n'avaient l'air liées. Par deux fois, il avait fait disparaître des choses, mais pour les noix de coco tolbées comme par miracle? Je ne comprenais vraiment plus rien, et cette situation était légèrement déplaisante. Je continuais à manger, comme si de rien n'était, le surveillant du coin de l'œil. Enfin, c'est ce que je pensais faire. En réalité, je devais avoir la mâchoire tombante, les yeux grands ouverts, et les bras ballants. Et vint la réponse. Une réponse que j'entendis à peine, tellement j'étais éberlué par ce que je venais de voir. C'était réellement incroyable. Je voulais parler à l'étranger, mais les images de l'arête décomposée repassaient en boucle dans mon esprit. Je voulus lui demander, mais un bégaiement impossible s'en suivit. Ma parole était bloquée, et les mots que je voulais prononcer refusaient de sortir. Est il possible d'être interloqué à ce point? Ça ne m'était jamais arrivé. Et ce fut au prix d'un effort exceptionnel que je parvint à prononcer quelques mots, où en tout cas, quelque chose qui y ressemblaient..

Qu...qu'e...qu'est ce que tu viens de faire? Là, avec les noix de coco? Tu es sorcier? Ou bien tu es un de ces "démoniaques" qui ont mangés ces fruits bariolés?

Une question qui ne pouvait être plus directe.. Et ma réaction, en prévision de la réponse, m'étonna moi même. Je venis de me relever difficilement, le couteau rouillé dans la main. Je le tenais devant moi, fébrilement, comme un enfant qui tente de se protéger contre une bande de racketteur.. Je vivais exactement ce que j'avais fait vivre à des tas de gens pendant si longtemps... Sauf que là, ce n'était pas justifié.. Il ne m'avait rien fait, mais cela est, et sera toujours. La différence nous fait peur. Et j'avais peur. Autrefois, utilisateur de magie ou pas, je me serais contenté de lui mettre mon poing sur le coin de la tronche, et tout aurait été réglé. Mais la prison change un homme. Les personnes présentes là bas sont plus terrorisantes que la perspective de traverser Calm Belt à la nage..

Je guettais l'horizon de temps en temps pour surveiller l'arrivée du navire de la marine, et déjà sa silhouette se dessinait au fond de mon paysage. Environ 5 minutes avant qu'ils arrivent...


Spoiler:
 


©Oni N. Asura, Le Ténébreux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre plutot innatendue. Ven 22 Mar - 19:20


--- Démoniaque ? ---

Shimizu n'aimait pas vraiment la tournure des évènements. Pendant qu'il buvait son lait de coco, Yohoshi s'était levé, et pointait dans sa direction le seul objet "dangereux" qu'il avait a portée de main. Shimizu fut légèrement déçu de sa réaction, mais il la comprenait. Âpres tout, l’être humain a peur de ce qu'il ne peut comprendre, et quelle réaction plus normale que de vouloir faire face a ce qui nous effraie. Cela démontrais néanmoins une chose sur Yohoshi : Il n'étais pas un trouillard. Shimizu resta assis et termina sa gorgée avant de poser la noix a coté de lui.

Il prit une poignée de sable dans sa main st se concentra sur celui-ci. Il ne mit pas longtemps a se changer en pierre. Shimizu la lança alors doucement vers Yohoshi, mais a mi-chemin entre les deux personnes, la pierre se décomposa, et la poussière tomba a terre. Shimizu pris alors la parole.

" Hmmpf... Il n'y a aucune raison d'avoir peur, j'ai beau avoir mangé un fruit ça ne fait pas de moi un démon. Je ne suis même pas capable de maitriser mes pouvoirs correctement, tout ce que je sait faire c'est décomposer la matière. Je ne suis même pas capable de transmuter un objet correctement, sans qu'il tombe en poussière a la fin. "

" Quand a ta question, mon pouvoir est celui de l'alchimie ... ou du moins c'est ce qu'il devrait être. Je ne suis donc pas un sorcier. Tu peut donc te rasseoir et prendre des forces, car il semblerais que l'on ait de la visite sous peu. "


Shimizu repris la noix de coco et découpa un bout de chair avec son pouvoir pour ensuite le manger. Il mangea encore deux ou trois bouchée, puis se leva, s'étira, bailla puis alla près de l'arbre ou étaient toutes ses affaires. Le bateau n'était pas bien loin, et il allait arriver dans très peu de temps. Shimizu récupéra ses tonfas et les attacha a l’arrière de sa ceinture, sous son manteau. Pendant qu'il faisait cela, il se remit a parler a Yohoshi.

" Dis moi, tu sait naviguer ? "


Shimizu marqua une pause après cette question. C'est vrai qu'elle était un peu déplacée, et hors contexte, mais Shimizu ne posait pas cette question pour rien.

" Tu sait, je ne t'en veut pas pour ta réaction, tu as agi de manière totalement normale, et si j'avais été a ta place j'en aurais surement fait autant. "


Ce n'était pas complètement la vérité, car bien que sa réaction soit normale, Shimizu lui aurait plutôt tenté de comprendre ce qu'il se passe, au lieu de tenter de s'en protéger, sans avoir compris de quoi il s'agissait.

" Écoute, j'ai bien l'intention de partir sur ce bateau, mais je refuse que tu soit fait prisonnier. Tu n'as pas l'air d'une mauvaise personne, et même si je ne te connais pas, c'est toi qui as amené ce bateau a moi. Je trouve donc normal que tu regagne ta liberté en même temps que je regagne la mienne. "

" De plus, je doute que n'importe qui laisse un passager clandestin monter sur son navire ... Surtout si il a aidé un prisonnier. J'ai remarqué des traces a tes poignets et a tes chevilles, celle laissés par des menottes, je me trompe ? "


Shimizu n'avait pas amené le sujet jusqu’à présent car il attendait que Yohoshi en parle de lui même, mais le temps n'était pas de leur coté. C'est pourquoi il avait mis ce fait en avant, car cela était un bon argument pour faire comprendre a Yohoshi qu'il était de son coté.
Le bateau était en train d'accoster, et ils allaient forcément se diriger en priorité vers le feu de camp, Shimizu ramassa donc toutes les affaires dont il avait besoin, et les cacha avec la nourriture, dans un arbre.
Il se retourna une nouvelle fois vers la mer pour voir le bateau accoster pour de bon, et lança a Yohoshi :


" Si tu est avec moi, viens ! Ils vont surement déployer des hommes pour ratisser l'île et vont se diriger en priorité vers ce feu de camp. On va profiter de la nuit pour se cacher dans un arbre et prendre une arme a un des hommes qui seront descendu du navire. Ensuite on attendra qu'il s'aventurent un peu plus dans le milieu de l'île, on se glissera discrètement jusqu'au bateau, et on en prendra le contrôle. Notre taux de réussite dépendra du nombre d'homme présents sur le bateau a ce moment la, et de leur force. On aura aussi l'avantage de la surprise, car ils ne s'attendent pas non plus a deux personnes. "


Shimizu venait de faire une fois de plus la démonstration de son esprit analyste, mais bien que le plan soit plutôt correct si l'on prend en compte la situation, il y avait tout de même des failles. Shimizu ne savait pas combien de personnes étaient dans le bateau au total, ni combien allaient descendre pour partir a la recherche de leur prisonnier. Il ne connaissait pas non plus la force des Hommes qui seront encore sur le bateau. C'était cependant le meilleur plan qu'il avait pu trouver en si peu de temps et il comptais bien le mettre a exécution.

Il partit donc du "campement" en longeant la lisière de la foret, se doutant que Yohoshi allait le suivre ... il n'avait pas de réelle raisons de ne pas le suivre ... n'est-pas ? Il se retourna quand même pour en être sur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre plutot innatendue. Sam 23 Mar - 23:50

†TITREeeeeeeee†


Un possesseur de fruit alors, pas un sorcier sorti des contes de fées. Un fruit vraiment étrange qu'il possédait, dont je ne comprenait pas vraiment le principe en fait... Et apparemment, ce qui était plus problématique, lui non plus. Il tenta de m'en faire une démonstration, sans succès aucun. On m'avait toujours dis que les fruits étaient durs à maîtriser, mais je n'avais jamais pensé que c'était à ce point. Mon compagnon d'infortune avait fait preuve d'une grande sérénité face à ma réaction un peu primitive, je dois bien l'avouer. J'étais impressionné. Enfin, il parait que la solitude rend les hommes plus sages, jusqu'à ce que leur sagesse les rendent fous. Sans plus attendre, il posa le doigt sur un élément essentiel, qui n'avait pas quitté mon esprit tout ce temps. Le bateau de la Marine, qui n'était vraiment plus très loin. Je le regardais attentivement, réagissant peu à peu à ces quelques mots..:

Dis moi, tu sais naviguer?

Qu'entendait il donc par là? Supposait il que nous pilotions cet engin de guerre, colossal et rempli de soldats? Il était fou décidément.. Et les phrases qui suivirent ne firent que confirmer cette pensée. Ce projet était totalement fou! Il voulait voler un navire de guerre de la Marine! Soit la solitude l'avait d'ors et déjà rendu fou, soit il était vraiment décidé. Mes yeux reflétaient plus la surprise qu'autre chose. Ce ne fut que quand il m'expliqua son plan que je commençai à y croire. Soudain, tout semblait possible et réalisable. Une attaque, se saisir d'armes, monter dans le bateau, massacrer les gardes et se barrer avec ce bâtiment. Au niveau discrétion on avait vu mieux, mais ça irait pour le moment. Et de toute façon, Shimizu avait fait son choix. Il quittait le campement, longeant la lisière de la forêt. J'avais très peu de temps pour faire mon choix. Mon esprit fit TILT, je me levai, frappai du pied les quelques braises encore rougeoyantes du feu, poussait les déchets de nourriture dans le sable, et me mît à courir derrière l'alchimiste en herbe. Il se retourna une fois, comme pour se rassurer, et il pût voir que j'étais là. Nous entrâmes alors légèrement dans la forêt, grimpant dans un arbre spacieux, et avec une belle vue sur la plage. Le parfait endroit pour une embuscade.

La nuit commençait à tomber, et cela devait faire une bonne heure déjà que les soldats ratissait la forêt. Nous étions coincés dans notre arbre, à attendre notre chance. Quand soudain, elle vint. Un soldat lambda, accompagné d'un autre, vinrent se balader près de notre arbre. Ni une ni deux, saisissant le couteau de fer qui avait servi à écailler les poissons, je sautai à terre, tombant avec le tranchant de la main sur la nuque du premier, plantant le couteau dans la jugulaire du second. Un double assassinat propre, net et sans bavure, comme je savai le faire. Les deux portaient à la taille un sabre basique. Étant un peu sabreur dans l'âme, je me saisis de l'une des armes, regardant mon comparse. Il n'avait pas l'air d'un sabreur, plutôt le genre qui se bat avec ses poings. Enfin, deux précautions valent mieux qu'une. En fouillant le corps des marines, je trouvai deux pistolets chargés, que je remit entre les mains de Shimizu. Il en ferait bon usage. Maintenant, le plan se corsait. Il fallait s'introduire dans le bateau. Des bruits de pas se rapprochaient, sûrement une deuxième patrouille. À en juger par les voix, ils étaient encore deux. Rien de bien méchant. Je me tapi dans la pénombre, indiquant à mon compagnon de faire de même. Je pris le sabre dans la main droite, préparant la lame en arrière. Les voyant passer devant nous, je m'élancai, terminant mon action derrière eux. Ils tombèrent tous les deux, transpercés en plein cœur. On pouvait maintenant avancer..

Allez, viens. Fais moi confiance, je suis capable de nous défendre largement. J'espère juste que le sang ne t'ecoeure pas...



©Oni N. Asura, Le Ténébreux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une rencontre plutot innatendue.

Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre plutot innatendue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Autres Iles de South Blue-