AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Un nouveau départ ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Un nouveau départ ? Dim 17 Mar - 14:38

Mes derniers instants dans la Marine ? Et bien c'est ce que j'ai pensé en me dirigeant vers le port de la base, espérant y trouver la Banshee. Mais je m'étais fait de faux espoir. Il n'y avait aucun Shichibukai ici, et cela ne me surprit pas. C'est en revenant vers ma chambre que quelque chose qui me redonna confiance en la Marine se déroula devant mes yeux. Quelques jours plus tôt un soldat raquetté par un caporal n'avait rien oser faire et j'avais dû intervenir. Et je vis la même scène se dérouler, avec le même caporal, qui déclarait à son sous-fifre que si je n'avait pas été là, il aurait souffert. Le Caporal avait été gracié par mon père, et ce n'était qu'un coup de chance pour lui. Un coup de chance qu'il venait de perdre, au moment où il mit un coup de poing au soldat devant lui. Le jeune tomba au sol, et quand il m'aperçu, il serra les poings et tout en se relevant, il sortit son sabre. Il se tourna face à l'offensant Caporal et le menaça de son sabre. Ce dernier sortit son arme et se mit en garde. Le jeu de jambe du jeune soldat était bon pour un simple matelot. Il passa à l'offensive et je pus estimer son niveau de puissance, et sa rapidité. Il avait l'habilité et la vitesse d'un bon sabreur. Il pourrais vite devenir un bon officier, si on lui tendait la main pour l'entraîner vers le haut.


Les assauts du jeune soldat fusaient droit vers le Caporal qui fut vite dépassé. Le combat se continua au fil des couloirs de la base, pour se terminer dans le coeur de la salle d'entraînement de la base. De nombreux Marines assistèrent à ce combat. Les coups fusaient, et l'avantage était largement pour le soldat. Des collègues tentèrent d'arrêter le combat, mais mes lames leurs coupèrent la route. Ils se tournèrent donc vers moi et en tant que porte-parole de mon père, je donnais l'accord pour que l'on continue ce combat. Personne ne trouva quelque chose à redire à ma décision. Mais le combat changea littéralement de sens. Une chose impensable se passa, laissant le Caporal reprendre l'avantage d'un seul coup expédiant le jeune homme que j'avais décidé de prendre sous mon aile au sol. Je m'avançais alors vers la zone de duel et récupérais mon apprenti en pleurs. Il me demanda pardon d'avoir perdu et je lui expliquais qu'il serait vengé dans les instants qui suivraient. Il sanglota de plus belle et je le faisait envoyer à l'infirmerie, puis je me tournais vers le Caporal. Un grand silence dans la salle se fit. Puis un homme commença à m'encourager, non pas sous le nom de mon père, mais en déclarant : "Allez Caporal Gujin".



- Met toi en garde, où tu risque d'y passer !

- Je ne vais pas perdre contre toi ce coup-ci !

Je n'utiliserais que mon fruit du démon lors de ce combat, pour prouver que j'avais le niveau bien supérieur à celui d'un Caporal. Et je ne portais pas le premier coup, le laissant faire. Il fonça droit sur moi en tenant son sabre d'une façon qui prouvait son expérience. Il avait lui aussi son lot de supporter. Sa première attaque fut esquivé grâce à ma souplesse naturelle, et tout en me projetant en arrière, je lui lançais un coup de pied dans la tête, qu'il esquivait. Jusque là rien de bien compliqué, mais je me reculais et lançais une attaque de base, consistant à générer trois lames et de les envoyer droit vers l'adversaire en les faisant tourbillonner, l'empêchant ainsi de déterminer laquelle va vraiment l'attaquer. Et je lançais les trois à son assaut. Il les déviait, les envoyant se planter dans les murs. Il ne vit pourtant pas venir l'ultime épée camouflée derrière les trois premières. Elle lui entailla profondément l'épaule, enfin suffisamment pour l'empêcher d'utiliser son bras gauche. L'avantage venait enfin d'être gagné. La réplique fut violente, mais je le tenais à distance raisonnable grâce à mon pouvoir, l'empêchant de trop m'approcher pour pouvoir reculer au fur et à mesure. J'avais une idée pour le battre en un coup.

Je générais discrètement des lames derrière lui, une cinquantaine de lames de la taille d'une aiguille à tricoter. Puis je fis semblant de trébucher, avant d'encaisser un coup qui me lia à lui par son épée que j'avais attrapée à pleines mains. Je ramenais alors l'ensemble des lames vers lui, chacune d'entres elles touchant sa cible. Le Caporal tomba à genou, couvert de sang devant moi. Il n'avait eu ni la force ni la prestance suffisante pour m'affronter. Je lui ordonnais alors de me remettre son sabre et de partir sur le champ. Il s’exécuta et me donna son arme. Nous n'en entendrions plus jamais parler. Je décidais d'aller à l'infirmerie pour deux raisons. Elle était à l'autre bout de la base mais je m'y rendais assez rapidement, en même temps j'avais l'habitude de ces longs couloirs. Une bonne quinzaine de minute fut néanmoins nécessaire. Arrivé là-bas, on me recousu la main, et je me dirigeais au chevet du jeune soldat. Ses blessures étaient minimes, et il aurait pu en avoir bien plus que ça. Je m'asseyais à côté de son lit, sortais un cigare et commençais à le consommer. Je l'éteignais vite après qu'on m'eut demandé de l'éteindre ou de sortir. J'arrivais enfin à placer une conversation avec le jeune matelot :

- Tu sais, j'ai trouvé que tu te débrouillais mieux que les autres avec un sabre entre les mains. Tu a du potentiel et il ne faut surtout pas le négliger. Mais ce n'est pas en récurant les chiottes que tu arrivera à quelque chose. J'ai décidé de changer l'image de la Marine, et j'ai aussi décidé de t'emmener avec moi. Voilà un sabre de qualité, garde le si tu veux me suivre. Je pars pour une mission ce soir. Rejoins moi au port et je t'embarquerais. Le choix est tiens.

Je ne savais pas ce qu'il déciderais de faire, mais j'avais fortement envie qu'il me suive. Il me fallait maintenant trouver une mission, et puis aussi un navire, un bon navire. J'avais plus que quelques heures devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un nouveau départ ? Dim 17 Mar - 16:45

Pour la mission, ce fut vite plié, le temps d'un saut au tableau des Wanted des pirates se situant sur Grand Line. Il me fallait une grosse mission, qui me permettrait de monter en grade d'un seul coup. Un gros coup de filet en quelque sorte. J'en vis une intéressante, un équipage pirate dont le Capitaine se situait au dessus de la barre des 50 millions, semait le trouble sur l'île de Drum. C'était une mission qui pourrait être dangereuse si on ne faisait pas suffisamment attention, mais j’amènerais avec moi des soldats compétents. Il fallait partir le soir même car les pirates devenait de plus en plus menaçant vis-à-vis des habitants de l'île. Leur équipage se nommait "Kuro Tori", et une chose clochait, car sur cette île se trouvait la base d'un puissant équipage qui s'était fait protecteur de Drum, le clan Sensoko. Aurait-il déserté l'île ? Où bien aurait-il été vaincu ? Je n'en savais rien et de toutes manières cela m'importait peu. J'avais réussi à faire affréter un bateau pour partir le soir même, une simple caravelle, mais cela suffirait à rallier l'île de Drum. Cette mission ne devrait pas être confiée à un simple Caporal comme moi, mais mon père en avait décidé autrement, et je me fiais à lui. Si il me faisait confiance, c'est que je pouvais y arriver. Une fois un bateau prêt, une mission en main, il ne me manquait plus que des hommes pour mener cette mission à bien.

Après quelques heures passés à sélectionner les meilleurs soldats possibles en les sélectionnant, je me dirigeais vers le port, mon groupe qui me suivait. Je faisais la Check-List des provisions et armes embarqués lorsque j'entendis un bruit de course, et des cris de mécontentement. Et je vis le jeune soldat à qui j'avais laissé un choix devant moi, un sac sur le dos et un magnifique sabre accroché à son pantalon. Il avait la classe ce petit gars, rien à dire. Il se présenta, et j'appris qu'il voulait intégrer le groupe d'attaque sur l'île de Drum. Je lui demandais si il avait passé les tests pour aller sur Drum et il me répondit que non. Je lui demandais alors de me prouver qu'il était capable d'aller sur cette île. Il dégaina son arme et passa à l'attaque. Mais je bloquais ses lames grâce à mon pouvoir, mais malgré la puissance de mon pouvoir, il réussit à franchir la zone que je lui avait imposé. Il attaqua une fois de plus et je pivotais légèrement pour éviter. De simple pivots sur mes appuis me permettais de le tenir à distance. Jusqu'à ce que je bute contre un mur. Je générais donc deux lames et envoyais bouler le jeune Jinzo. Il tomba à terre mais se releva, prêt à attaquer de nouveau. J'annonçais alors son intégration au groupe d'attaque, et le nommais mon second. Il en fut ravi et monta rapidement à bord. Je montais également et nous larguâmes l'ancre vers une longue mission...
Revenir en haut Aller en bas

Un nouveau départ ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Base G8-