AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FB 9 mois / 6 mois] Arrivée sur l'île des oiseaux !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [FB 9 mois / 6 mois] Arrivée sur l'île des oiseaux ! Ven 22 Mar - 21:12

Une grande île, une très grande île. Et en son centre un arbre titanesque, à tel point que je n'osais imaginer comment un arbre pouvait autant se développer ! Mon but était très simple sur cette île : Trouver qui avait tué les soldats basés sur l'île, et l'abattre. Des ordres simples et directs, comme je les aimes. On me débarqua donc seul sur cette île, et muni d'un cigare, je m'aventurais plus profond dans la forêt pour localiser l'ancien campement de la Marine. C'est alors que j'entendis un bruit de course, et je générais des lames autour de moi, prêtes à frapper, quand deux espèces d'autruches sortirent des buissons. Mais elles furent tués avant d'avoir terminé leur assaut. Qu'est ce que c'était que ces oiseaux de malheur ?! C'est à ce moment là que de géants oiseaux, ceux-là venant du ciel fondirent dans ma direction.

- Trop rapide !

Je n'eus le temps de me jeter sur le côté, il était trop tard et mon flanc venait d'être complétement lacéré. Je me relevais et je pris un violent assaut des oiseaux. Comment de simples animaux pouvait être si puissants ?! C'est au moment où une autre attaque allait me toucher que l'un des deux oiseaux s'effondra au sol. Ses congénère fuirent alors aussi vite qu'ils le purent. C'est là qu'un vieil homme émergea des buissons. Il était grand et dans son dos était placé un grand sabre qui m'avait l'air d'une grande qualité. Il me dévisagea un petit moment avant de déclarer que si je voulais survivre il fallait le suivre. Peut-être savait-il des choses sur les soldats qui étaient venus se faire massacrer sur cette île. Il avait l'air d'un bon gars, et je me trompe rarement.

Il me mena au plus profond de la forêt, jusqu'au pied de l'arbre, et bien que le trajet dura environ deux heures, aucun attaque ne se fit de la part des volatiles. Je découvris alors le lieu de vie du vieil homme, une grande et ancienne cité déserte, mais sa conservation était exceptionnelle, à tel point qu'il ne manquait plus que les habitants. Nous entrâmes alors dans ce qui devait être sa maison. Elle était rustique, et ne comportais pas de signe du confort moderne. Mais cet homme n'avait pas toujours vécu sur cette île, cela était sûr. Il m'invita à m'asseoir, chose que j'acceptais, et après m'avoir longuement dévisagé, il se leva et sortit de la maison, m'ordonnant de rester à l'intérieur. Puis il rentra à nouveau dans la maison et m'adressa enfin la parole.

" Mon nom est Hito, c'est tout ce dont tu a besoin de savoir. Je sais d'où tu viens et quel est ton métier. Mais je sais aussi que tu n'ira jamais loin avec cette force que tu possède actuellement. C'est pour ça que je vais la faire croître, et d'ici deux mois, tu seras capable d'écraser n'importe quel ennemi circulant sur la première moitié de Grand Line. Maintenant suis-moi.

Je ne comprenais pas pour quelle raison il voulant me faire progresser, mais cela m'était égal. Je devais simplement le faire, car il était bien vrai que ma puissance était lamentable, comme me l'avait prouvé mon combat à Marinford. La rapidité était l'un des plus grand défauts que je possédais, et c'était dû à l'immobilité que m'imposais mon fruit. Je devais être plus rapide pour me dégager du contact en urgence et parer les coups adverses. Le vieil Hito était en train de m'emmener vers ce qui semblait être une arène. J'entrais à l'intérieur et me plaçais au centre. C'est là qu'arrivèrent les bestioles que je devais combattre. Je me lançais dans la bataille !



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB 9 mois / 6 mois] Arrivée sur l'île des oiseaux ! Sam 23 Mar - 11:49

Cette arène, je la connaissais depuis trois mois, elle était devenu en quelque sorte mon terrain de jeu. J'y entrais pour la dernière fois en cette magnifique journée. Une fois à l'intérieur, les trois autruches du premier combat arrivèrent. Elle m'attaquèrent en même temps, mais elles étaient trop lente pour moi. Je me déportais simplement sur la droite, et les mains dans les poches, un cigare à la bouche, elle furent touchés par trois épées longues. Vint alors la vague des oiseaux de taille moyenne. Ils fondirent sur moi, et au moment où ils allaient me toucher, je sautais sur le premier et une fois sur lui, je le transperçais d'un grand coup de lame. Un en moins, avant de m'attaquer aux neufs autres. Je sautais de ma position pour atterrir au sol, où une attaque groupé se fit de la part des oiseaux.

Ils attaquèrent tous en même temps, mais je les bloquais grâce à mes lames, sur lesquelles six d'entre eux s'écrasèrent violemment, les mettant hors course. Les trois derniers ne valaient même pas la peine de sortir une grosse technique, celle de la tornade de lame suffisant. Je générais donc une quarantaine de lame que je lançais trop vite vers l'ennemi, qui fut plumé sur place. La manche trois serait plus dure que les précédentes. Un immense volatile terrestre apparut devant moi, ses ailes soulevant un immense nuage de poussière, dont il profita pour envoyer son coup de bec, qui fut bloqué par une grande épée de huit mètre de haut. Le choc fut terrible entre ma lame et le bec de l'oiseau, et il tenta un coup d'aile venant de la droite. J'utilisais encore ma technique de déplacement pour l'éviter.

Il était bien plus lent qu'avant à mon goût. Une série d'attaque s'en suivit mais il ne pouvait m'attraper grâce à ses coups. Trois mois d'entraînement m'avais trop aguerris. Sur un ultime coup de bec venant de la droite, je le clouais au sol grâce à une gigantesque lame, de huit mètres de hauteur elle aussi. Le grand oiseau fut privé de sa fierté et aussi de sa vie grâce à l’Indomptable, ma lame fétiche. Venait ensuite la vague où les deux premiers types de volatiles étaient combinés avec un oiseau bien étrange, qui vivait sous le sol. Le combat fut court lui aussi, leur puissance étant devenue banale face à la mienne. Et la vague la plus difficile arriva, celle que je n'avais jamais passé jusqu'ici, celle ou j'affrontais Hito en personne. Il se plaça au centre de l'arène, et se lança immédiatement dans le combat.

Je voyait clairement ses rapides mouvements, et je générais ma meilleure épée pour ce combat, une épée supérieure à l'Indomptable, la Star Sword. Son nom venait de sa couleur bleue nuit et de ses points blancs qui la faisait ressembler à un ciel étoilé. Il fondit sur moi à la vitesse de l'éclair et lança un coup puissant que je stoppais net avec mon arme à moi. Il disparaissais et revenait à l'assaut par l'arrière, mais je m’éclipsais assez vite pour éviter son attaque, arrivé en lieu sûr, je renvoyais au combat mon arme, qui fit reculer mon adversaire, et il tentait d'esquiver la Star Sword aussi bien qu'il le pouvait. Je le touchais au bras, l'entaillant ne serait-ce que superficiellement, mais ça suffisait pour me satisfaire, car c'était la première fois que je le touchais.

Il s'envola alors grâce à un saut prodigieux, et il envoya des lames d'air dans ma direction. Je les bloquais avec d'autres lames que je créais simultanément. J'étais en train de faire un gros effort, et je me fatiguais de plus en plus. Je devais utiliser ma meilleure technique maintenant. Je créais donc des lames assez grandes et supprimais la Star Sword de la réalité. J'envoyais la multitude de lame embêter l'ennemi le plus possible. Les lames furent supprimés quand l'Indomptable et sa sœur jumelle, la Valeureuse se lancèrent dans leur frénétique danse. L'une attaquant d'un côté pendant que l'autre se chargeait d'attaquer à l'opposé. C'était là que résidait l'atout de cette technique, une attaque sur deux fronts, avec deux armes puissantes. Le vieil Hito fut vite dépassé, et les plaies s'ouvrirent rapidement sur son corps.

Il posa un genou à terre, et fit signe que le combat était terminé. Je supprimais donc mes lames, et je m'approchais de lui. Il me regarda avec un air étrange avant de me demander de le suivre. Il m'emmena à nouveau jusqu'à la cité et il me fit de nouveau entrer dans sa maison, et une fois à l'intérieur, il activa un levier. Un grand bruit se fit alors, et quand je sortais à l'extérieur de sa maison, je vis un immense canal au milieu de la ville, et en son centre un bateau de la Marine. Je devais forcément rêver, mais il était bien là, le Navire qui avait conduit les soldats disparus jusqu'ici. Je montais dans ce bâtiment, et quelle ne fut pas ma surprise de trouver les soldats sur le pont, au garde à vous, prêts à revenir à leur base. Je donnais donc les ordres pour repartir, et le bateau s'élança.



Revenir en haut Aller en bas

[FB 9 mois / 6 mois] Arrivée sur l'île des oiseaux !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: High Island-