AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jin'ichi Kintarô
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar
Messages : 48
Points d'activités : 556
Localisation : South Blue - Ancienne base de Sayuki / East Blue - Orange Town / North Blue - Île du Chaton / East Blue - Season Town / Grand Line - Hoshikame > Shirokame

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 397
Points de popula' [PP] : 435
Divers:
MessageSujet: [FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher] Sam 23 Mar - 16:15


Un grand pas pour l'humanité !


Plusieurs jours passèrent suite à l’altercation entre ce pirate appelé Oni N. Asura et les deux congénères de la Marine, Kintarô et Sting, ce dernier, Kintarô, décida d’aller prendre du bon temps suite à sa mission compromise qui lui avait été confiée. Il avait laissé échapper un pirate dans la ville, non dans la mer et maintenant qui sait ce qui aurait pu arriver, se passer, en laissant un fugitif en pleine liberté, libre de ses actes ; il aurait pu tuer plusieurs innocents pour rien, cambrioler des magasins, agresser des personnes sans mêmes aucunes raisons valables et j’en passe… Tout cela restait marquer dans la conscience de Kintarô et si quelque chose devait se produire, ça serait entièrement de sa faute et il ne pouvait jamais se le pardonner.

L’éveil de ce matin fut plutôt difficile comme d’habitude, mais cette fois-ci un autre facteur important y jouait un rôle. En effet, les premiers rayons du soleil pénétrèrent petit à petit le hublot de la pièce dans laquelle il se trouvait. Oui, le hublot. Notre jeune Caporal avait passé la nuit non pas dans sa maison à Logue Town, mais dans un navire de la Marine, dans un compartiment réservé aux personnels qui était de préférence de la qualité haut de gamme comparé aux jeunes matelots de la première à la troisième classe. Même si la chambre en elle-même était satisfaisante dans l’ensemble, cela ne convenait point au jeune bretteur.

Vous vous demanderez sûrement c’est quoi les bails de dormir dans un vaisseau de la Marine quand l’on veut passer du bon temps surtout pour un personnage comme Kintarô à propos de ses caractéristiques qui lui sont propres, mais, voilà la vérité des faits : il y eut imprévu face à son séjour. Au tout dernier moment, le commandant de sa base à Logue Town le convoqua lui ainsi que son coéquipier Sting à propos d’une enquête assez spéciale et qu’ils devaient bien y faire attention afin de la mener à bien étant donné qu’ils allaient se mesurer face à des ennemis bien pire que des Pirates… Il s’agissait bien en effet des Révolutionnaires, que même les membres du Gouvernement les craignait plus que tout, car l’objectif des Révolutionnaires, c’était de tout simplement renverser le Gouvernement et vu que la Marine et le Gouvernement ne faisait qu’un si l’on pouvait le dire ainsi, il allait de soi que les ennemis de ses amis étaient également de piètres ennemis.
La mission en question était une piste, une voie qui nous indiquait quelques mouvements agités vraiment suspects. Il fallait vraiment agir dans la plus grande des discrétions sans pourquoi il en était perdu d’avance. Kintarô et Sting n’avait que très peu d’informations, excepté le fait que l’endroit concerné n’était situé autre que au Royaume de Goa ! Quelle drôle de coïncidence, me diriez-vous, étant donné que c’était là-bas que se trouvaient les nobles, les personnes qui regardaient tout le monde de haut et que quelques-uns d’entre eux avaient quelques relations avec les Tenryuubitos. Peut-être que Kintarô aurait eu la chance d’en voir un de si près… Quiconque qui défiera ces personnes-là haut placées dans la hiérarchie de ce monde se verrait prendre un billet simple aller en enfer.

Kintarô était vraiment ferme à l’idée d’accomplir cette mission à bien. Il pouvait vraiment monter en grade, pensa-t-il. Le jeune Caporal était bien plus que déterminé, il n’allait pas échouer sa mission deux fois de suite consécutives, et de plus, c’était la première ainsi que la dernière fois qu’il commetrait une telle erreure fatale pour les habitants de ce bas monde. Pour en revenir au sujet, le commandant en chef avait décidé de les expédier la nuit et que le temps était compté et qu’il n’en avait pas assez. Il devait vraiment agir vite et dans la plus grande des discrétions.

Le navire allait bientôt amarrer, et via un Den Den Mushi général qui se fit entendre à travers tout le bateau, le Lieutenant qui était chargé de transmettre le message en fit passer un.


« Dans cinq minutes nous atteindrons la terre ferme, je répète dans cinq minutes nous atteindrons la terre ferme. Terminé. »
*Nous y voilà enfin… Nos ennemis jurés… Il faut vraiment agir avec prudence, surtout après ce à quoi avait insisté le commandant, il avait l’air vraiment sérieux, voir même terrifier à cette idée…*


Effectivement, le commandant en chef de la base de Logue Town avait bien insisté au fait que ce n’était pas une partie de jeu et que cette fois-ci, ils pouvaient prendre cher et qu’ils ne pouvaient garantir leurs sécurités à propos de cette mission, que plusieurs hypothèses étaient possibles tels que seulement l’uns d’entre eux parviennent à rentrer sain et sauf à Logue Town, que les deux pouvaient y perdre la vie et bien d’autre encore, que Kintarô aurait un bras coupé, etc. Bref, Kintarô était assez grand maintenant et avait comprit le message, cependant seulement une seule des hypothèses étaient parvenue jusqu’à ses oreilles et y est restée tandis que les autres étaient toutes ressorties de l’autre.

« Nous allons accomplir cette mission à bien… Et nous rentrerons ensemble !! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher] Sam 23 Mar - 19:16


Arrivé à Goa !

Cette journée marquait la fin de la semaine durant laquelle j’avais échoué dans l’accomplissement de ma mission, qui était entre autres de capturer le fauteur de troubles de l’île de Cocoyashi, qui s’avérait être, après cette mission, mon pire ennemi, la personne que je détestais le plus et de très très loin, Oni N. Asura. Cet homme me répugnait, j’avais du mal à dormir car il avait réussi à m’échapper, il m’était passer entre les doigts, je suis sur que Kintarô lui aussi avait du mal à s’en remettre. Alors que j’étais au siège de la Marine à Logue Town, je reçus un ordre de mission du Commandant de la base, avec Kintarô, nous avions été convoqués par celui-ci afin que surement il nous passe un savon, enfin on le verrait bien maintenant vu qu’on attend plus qu’il ouvre la bouche.

Je ne vais pas vous mentir, je suis déçu, le fait que vous ayez laisser s’échapper le chieur de Cocoyashi et qu’en plus il s’avère que ce soit un Pirate, qu’est-ce qu’il vous est passés par la tête bon sang ? Vous m’avez vraiment déçu, mais comme je sais que ce n’est pas dans vos habitude de rater des missions, voilà pour vous.

Alors qu’il exécutait son sermon, je baissais la tête, il avait totalement raison et je ne pouvais pas le contredire et ça m’énervait. Je sortis alors juste après avoir reçu l’ordre de mission qui était d’atteindre le Royaume de Goa et de démanteler un réseau de Révolutionnaires, ces révolutionnaires sont censés être les pires ennemis du Gouvernement Mondial, et donc naturellement nos pires ennemis, qui plus est le chef de cette armée révolutionnaire, Sayuki, avait perdu contre les plus grandes forces de la Marine avec certains Shishibukais, j’aurai bien être là pour voir ce combat et pourquoi pas y participer, mais bon je savais que c’était pas très bien de rêver, si j’avais été sur ce champ de bataille, je me serai fait tout simplement tuer. Enfin bref la nuit passa rapidement et les premiers rayons du jour tapaient mon visage et m’obligèrent à me lever car mon départ pour Goa était pour l’aube.

Arrivé au port, je vis Jin’Ichi et Sylvia qui était déjà prêts à partir, ils étaient pressés et comme je le pensais comme moi, ils n’avaient pas digérés cette défaite, car c’était le terme à employer dans ce cas-là, contre Oni N. Asura. Je me dépêchais de me mettre en place sur le pont du navire et je saluais tout ceux qui étaient présents à bord de celui-ci et j’indiquais au navigateur que nous étions prêts à mettre les voiles. Le voyage dura quoi, une demi-journée, c’était assez rapide pour se rendre à Gao, car elle est très proche de Logue Town et facile d’accès. Après avoir amarré sans problèmes particuliers, je descendis rapidement du bateau avec Sylvia et annonça à Kintarô que je pensais qu’il fallait plus chercher dans l’énorme décharge que formait le paysage de Goa, en son centre, une ville magnifique, peuplée seulement de nobles et de personnes riches et hauts-gradés dans la civilisation, des moins que rien quoi, des mange-merdes le genre de personne que je déteste le plus. Kintarô avait l’air assez excité pour cette mission, je sentais qu’il avait envie de la mener à bien, tout comme moi, pour effacer l’échec de la dernière en quelques sortes, l’effacer de notre esprit surtout, car si on arrivait pas à oublier cet échec, on ne pourrait pas aller de l’avant. Je fis signe à Kintarô que j’allais démarrer ma recherche avec pour compagnie Sylvia, il pouvait prendre le reste des hommes avec lui si il le voulait, ça ne m’intéressait guère.

Je me séparais donc du groupe principal avec Sylvia à mes côtés et je me dirigeais vers le « Grey Terminal », c’était comme ça que les habitants de la décharge appelaient cet endroit, « Le Terminal Gris », assez bizarre comme nom, ils l’avaient surement choisis à cause de toute ces merdes qui les entourent, et le terme « Terminal » ici pourrait signifier qu’ils comptent mourir ici, c’est triste, si les nobles habitants dans la ville juste à côté se décidait à cotiser un tout petit peu pour les aider, ils pourraient aisément agrandir la ville et créer des logements pour ceux qui n’en ont pas, c’était la raison principal de mon mépris envers les nobles. Et les pires d’entre eux, ceux que je déteste le plus était les Tenryuubitos, ces personnages n’étaient pas humains pour moi, ils se pensaient supérieurs, portant des bulles d’air spéciales afin d’éviter de respirer le même que le nôtre, tuant tout ceux qui leur répondraient par mégarde. Je n’en avais jamais vu, et j’espérais ne jamais en voir, car je sentais que je n’allais pas prendre beaucoup de temps pour leur planter mon poing dans la gueule. Mais bon l’important maintenant, c’était de trouver l’emplacement de la base de ces maudits révolutionnaires, et d’en finir une bonne fois pour toutes avec eux.

Revenir en haut Aller en bas
Jin'ichi Kintarô
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar
Messages : 48
Points d'activités : 556
Localisation : South Blue - Ancienne base de Sayuki / East Blue - Orange Town / North Blue - Île du Chaton / East Blue - Season Town / Grand Line - Hoshikame > Shirokame

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 397
Points de popula' [PP] : 435
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher] Sam 23 Mar - 20:36


Rencontre d’un Tenryuubito… Remise en question !


Venant tout juste d’ancrer, lier, immobiliser le navire dans le port du Royaume de Goa, Kintarô qui était en train de cogiter silencieusement dans sa cabine, finit par sortir de celle-ci en allant sur le pont du bateau où il aperçut Sting et Sylvia. Il leur esquissa d’un bref sourire et paraissait plutôt tendu ; en effet, il avait vraiment hâte de mener à bien cette mission mais il avait un peu la chair de poule à l’idée de perdre la vie sachant que à son admission chez les Marine auparavant, il avait fait le serment de risquer sa vie pour le Gouvernement afin de mener à bien une mission et protéger les civils. Cela était un peu comme un challenge pour lui, ce qui lui redonna rapidement de l’enthousiasme.

Descendant lentement du bateau, son camarade Sting, ainsi que cette dénommée Sylvia, qui prétendait connaître notre jeune bretteur au dojo, prirent rapidement les devants : ce dernier pensait que s’il fallait chercher une sorte de planque ou quelque chose comme ça, on devait commencer par le Grey Terminal, surnommé ainsi dû à la tonne de pollution qui s’y trouvait. D’un point de vue, il avait raison, mais Kintarô répondit simplement que ça le aller, qu’il allait le rejoindre plus tard et qu’avant il voulait voir quelque chose en ville. Qui sait, il aurait pu découvrir des informations intéressantes. En voyant Sting ainsi que Sylvia partir au loin, Kintarô qui descendait du bateau, arrivant à la terre ferme, il haussa la voix.


« Voix là… *désignant un groupe de marine sur le pont*
-Hmm ? Qu’y-a-t-il Caporal Kintarô ?
-Composez deux équipes de dix ou quinze personnes grands max et allez de votre côté dans le Gret Terminal… Si vous avez du nouveau, contactez-moi via mon Den Den Mushi bébé, je l’ai toujours sur moi, ainsi que Sting, étant donné qu’il sera le plus près de votre position…
-A vos ordres chef ! VOUS avez entendu, alignez-vous !!!
-Quant au reste de l’équipage, vous surveillerez le bateau… »


Alors que les équipes se formèrent petit à petit et qu’ils se dirigèrent à leurs tours vers le Grey Terminal, Kintarô, quant à lui, se dirigea vers la ville. Notre jeune héros voulait absolument voir un Tenryuubito, et vu qu’il était simplement de passage, un petit détour ne lui ferait pas de mal, même si d’un certains point de vue, cela lui désapprouver de faire cela comme bon lui semble après une défaite. Cette défaite n’allait pas disparaître d’un jour à l’autre, en effet, il fallait du temps pour déguster un bon repas, qu’il soit bon ou non. Le jeune bretteur savait un peu l’histoire de cette ville ; au centre se situait le palais royal, qui gouvernait sur la ville même, la « petite » frontière entourant le palais se trouvait les bourgeois, des personnes de classes importantes, entre la frontière séparant le Grey Terminal de la ville ainsi que la petite frontière se trouvait des familles aux moyens plutôt aisés et le centre-ville. Et en dehors de la frontière… Des rapatriés.

De son propre point de vue, Kintarô trouvait ça vraiment déguelasse de ne pas aider ses pauvres personnes. C’est vrai quoi, dans la ville les habitants étaient là, tous avec le grand sourire, heureux de vivre, de passer une bonne journée tous les jours, se faisaient tous plaisirs mutuellement, tandis que dans le Grey Terminal c’était la muerte… Ils vivaient tous dans la misère, faisaient de leurs mieux pour subvenir à leurs besoins. C’était vraiment atroce. Le Caporal de la Marine ne comprit pas pourquoi, mais avait remarqué une sorte de pressentiment vis-à-vis de ces habitants. Les gens le regardaient assez différemments, bien qu’il soit quelqu’un de la Marine, ça ne changeait rien on dirait, tout le monde le regardaient de haut. C’était la deuxième fois qu’il avait eu une similitude pareille ; la première fois, c’était lors de sa rencontre avec le Caporal Yohoshi Kentarô qui lui fait sourire.

Continuant de marcher à la recherche d’informations qui pourraient lui être utile, le soleil était à son zénith et se dirigeant droit vers le noyau de la ville, il se dirigea vers un bar populaire où il commanda comme à son habitude un jus d’orange pour se rafraîchir. Il faisait vraiment une chaleur de chien, c’était abusé. Il se demandait comment toutes ces personnes pouvaient bien rester tranquille avec leurs vêtements de soie ou je ne sais quoi, en gros assez couvert et ne pas rouspéter. En buvant son jus d’orange, il surprit une conversation qu’il l’intrigua. Elle parlait d’un certain Tenryuubito qui se trouvait dans le Palais Royal et qui allait bientôt partir en mer. C’était une opportunité pour ce dernier d’en voir un, et il se depêcha de finir son jus d’orange, déposait quelques Berrys sur la table de quoi payer son jus et se diriger vers le cœur de la ville. Après plusieurs montées par-ci, par-là, il finit poser des questions aux habitants de cet « étage », pensant qu’ils connaitraient davantage d’informations à propos de ce dragon céleste et ce fut le cas. En effet, ce dernier venait tout juste de descendre la descente, ce qui fit faire un long demi-tour pour Kintarô. Mais juste avant de partir, il demanda à la personne de répéter la fin qu’il l’avait étonné et notre jeune bretteur avait bien entendu cela… Le passant lui avait dit comme quoi il avait descendu la pente sur un Monsieur enchaîné… What the fuck, se disait-il, comment ça sur un monsieur enchaîné ? Pensant qu’il était fou, il le remercia et descendit rapidement la pente, au pas de course. Cette découverte lui intriguait, et remarqua une sorte de « lignes » faîtes par les habitants pour laisser passer un… Un homme enchaîné qui portait un gros lardon avec un hublot d’aquarium sur la tête… Il le dressait comme un chien, avec un fouet pour le fouetter s’il n’avançait pas, ça dégouter Kintarô. Alors qu’il s’apprêtait à donner une correction à ce personnage grossier, il s’arrêta net : un habitant l’avait arrêté…


« Que faîtes-vous ?! Depêchez-vous de vous agenouiller nous disons au revoir à un Tenryuubito !
-Quoi ? Comment ça un Tenryuubito ?! Où ça ?!
-Là juste devant vous…
-Ne me dîtes pas que… »


A ce moment, un autre habitant fit pression avec le premier sur Kintarô qui tomba aussitôt ; en effet, le Tenryuubitô venait de se retourner pour voir s’il y avait un quelconque problème. Alors c’était donc ça… Un Tenryuubito, en reprenant rapidement ses esprits, il ne pouvait le faire face si tel était le cas, et ce qui se passa par la suite se confirma. En effet, son Den Den Mushi parla et venant de la part de ceux qui restaient surveiller le navire, les membres de l’équipage prévinrent Kintarô qu’un énorme navire de guerre du Gouvernement venait tout juste d’accoster sur la terre ferme. Cela avait laissé notre jeune héros bouche bée… Il n’était pas au courant que c’était comme ça, avalant sa salive, il était dégouté et se demanda si c’était pour des types comme lui qui travaillaient au final, si les autres personnes au sein du Gouvernement étaient tous comme ça ; c’était un autre mystère à résoudre. Alors qu’il se releva en enlevant la poussière sur sa tenue en remerciant les habitants de sa découvert, son Den Den Mushi sonna une nouvelle fois. Cette fois-ci c’était un des groupes qui avaient été envoyé au Grey Terminal.

« Caporal Kintarô ? Vous me recevez ?!
-Yup’…
-Nous avons du nouveau, nous avons aperçut quelques activités suspectes…
-Dîtes moi vos coordonnées, je vous rejoints de suite, prévenez également Sting-san ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher] Sam 23 Mar - 21:24


Le début d'une haine infinie !

Après nous être séparés du groupe de départ de Marine qui nous avait accompagnés jusqu’ici, Sylvia et moi-même continuions notre chemin en nous enfonçant de plus en plus dans le Grey Terminal, la misère était la reine de cette zone et cela me faisait mal au cœur de voir tant de personnes souffrir car d’autres volent toutes les richesses existantes et ont le droit d’avoir la belle vie juste parce qu’ils sont qualifiés comme « noble », c’était la partie que je ne comprenais pas, avant d’être noble, pirate, marine ou autres, nous étions tous des humains, malheureusement la valeur d’égalité n’existe pas dans ce monde, tous les hommes ne sont pas libres et égaux en droit et c’était le plus attristant. J’observais autour de moi, une forêt qui semblait remplie de monstres et autres, mais il n’y avait pas l’air d’y avoir de présence humaine et je décidais donc de continuer ma recherche dans le Grey Terminal, voir ce qu’il s’y passait.

Après avoir farfouillé plus profondément, je trouvais des sortes d’immeubles faits spécialement en déchets, mais ce n’est pas comme si ils étaient habitables ou quoi que ce soit du genre, juste que la manière dont ils étaient bâtis m’amusait quelque peu. Plus vers la ville, j’apercevais plusieurs groupes de nomades qui racontaient leurs histoires à des enfants habitant dans le coin, aucun fils de noble en tout cas, d’après ce que je pouvais entendre, je déduisais qu’ils étaient d’anciens pirates mais je décidais de ne pas les arrêter ou faire d’autres choses à leur encontre car les pauvres avaient déjà assez soufferts je pense, les jetaient en prison ne me ferait pas du bien et je comptais éviter de faire de l’injustice envers les Pirates. Qui plus est, ce sont des ex-pirates qui ne faisaient rien d’autres que de raconter leurs histoires d’antan aux enfants qui veulent bien les écouter, ça me rappelait mon grand-père, mort il y a six mois de cela, cela me rendit triste et Sylvia le voyait tout de suite.

Qu’y-a-t-il Caporal ?
S’il te plaît tu sais très bien que tu peux m’appeler par mon prénom Sylvia, et il n’y a rien de spécial je suis juste un peu… Nostalgique.
Ah si vous le dites Sting-sama, je ne poserais plus de questions.
Sting suffira Sylvia.

Après ça je regardais vers la mer, j’aperçus alors un énorme navire de guerre appartenant au gouvernement mondial que je n’avais pas vu lors de mon départ qui attendait surement une personne très importante, lorsque j’aperçus une foule énorme qui formait une ligne jusqu’au bateau, je décidai de voir ce qui était en train de se passer lorsque j’aperçus un homme qui marchait sur le dos d’un autre homme, celui-ci semblait avoir été apprivoisé. J’étais dégouté, j’avais envie de défoncer ce gros balourd avec sa bulle d’oxygène qui lui recouvrait sa gueule de brouteur d’herbes, un Tenryuubito, j’en étais sur maintenant. Je décidai de ne rien faire et m’en aller, alors que j’avais mis une distance d’une petite centaine de mètres entre la foule et moi tout en restant le long de la mer, je me disais que j’étais suffisamment loin et que je pouvais observer tranquillement sans être spécialement dérangé. C’est alors que j’aperçus une petite barque avec un très jeune pêcheur dessus, en train de revenir vers le rivage pour nourrir sa famille, il croisa alors le chemin du bateau gouvernemental et ce que je vis était la chose qui restera marquer à jamais dans mon esprit, à partir de cet instant, la vision que j’avais des plus hauts gradés du gouvernement mondial changeait radicalement, comment pouvait-il servir de telles personnes ? Ils ne sont pas humains. Cet homme, ce Tenryuubito, ce monstre, il venait d’utiliser l’un des nombreux canons du navire gouvernementale pour détruire la barque du pêcheur et le tuer avec, c’était trop à supporter, je me préparais à m’envoler jusqu’à leurs bateaux et à leur faire leurs fêtes, quitte à en mourir, je tuerai ce Tenryuubito. Il avait donné son nom quand il jouissait de sa domination sur ce pauvre esclave humain, Oswald Roshtwin, il était la personne que je haïssais le plus au monde. C’est alors que Sylvia m’arrêta dans ce qui pourrait être une boucherie et au même moment je reçus un appel.

Caporal Sting, vous me recevez ?
Oui quoi ?
On a aperçut des personnes répertoriés comme étant des révolutionnaires pas très loin dans le Grey Terminal !
Suivez-les et indiquez-moi votre position que je vous rejoigne.

La haine que j’éprouvais envers ce Tenryuubito à ce moment-là était telle que je devais la calmer par n’importe quelle moyen, même si je dois tuer quelques uns de ces révolutionnaires.
Revenir en haut Aller en bas
Jin'ichi Kintarô
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar
Messages : 48
Points d'activités : 556
Localisation : South Blue - Ancienne base de Sayuki / East Blue - Orange Town / North Blue - Île du Chaton / East Blue - Season Town / Grand Line - Hoshikame > Shirokame

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 397
Points de popula' [PP] : 435
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher] Sam 23 Mar - 22:20


Un indice sur la bonne voie !


Allant au pas de course vers l’appel qu’il a reçu il y a à présent cinq minutes sur son Den Den Mushi, Kintarô entendit une sorte de détonation d’un boulet de canon ; il ne pouvait pas se tromper, mais tourna la tête en regardant en direction de l’océan et aperçut de la fumée qui se dégageait vers le bout du port ainsi que dans l’un des canons du bateau du Tenryuubitô. Ne cherchant pas à comprendre, notre jeune héros priviligia sa mission. Il continua sa course en direction de l’immense arche reliant le Grey Terminal du Royaume de Goa et remarqua que plus il avançait, plus les habitants de ce royaume féodal, dans les conditions où ils cohabitaient, devenaient de plus en plus dégradants. Il reçut à ce moment un nouvel appel de son Den Den Mushi.

« Yup’ ?
-Caporal Kintarô , nous ne pouvons nous en approcher davantage sous peine d’être vu et remarqué… J’ai pris la soigneuse disposition d’ordonner à certains membres de la Marine qui étaient avec moi de retourner au bateau, nous sommes à présent seulement quatre personnes dans l’effectif.
-Soka… Ordonnez-le deuxième groupe qu’ils peuvent également rentrer dans le port…
-Wakarimashta. Terminé. »


Notre jeune héros était bientôt arrivé à destination où il arrêtait de courir. S’il s’en souvenait bien, son collègue de la Marine lui avait dis que l’endroit en question se situation à l’Est de la porte, vers les montagnes en supposant le fait que le mont Colbo se situait à l’Ouest. Le bretteur reprit une allure normale histoire de reprendre son souffle, les mains dans les poches en marchant vers le point X des révolutionnaires. En chemin, Kintarô observa plusieurs individus, que ce soit des hommes, des femmes ou encore des enfants qui vivaient dans la misère, faisant tout leurs possibles pour rester en vie, c’était vraiment critique pour eux… Et dire qu’à côté de l’autre muraille il y avait exactement l’opposé même de cette vie ici ; quelle drôle de contraste, il ne comprenait pas pourquoi les gens à l’intérieur ne se souciaient point des personnes à l’extérieur.

Après une dizaine de minutes, il eut un peu de mal à localiser ses coéquipiers et remarqua pourquoi. Une fois qu’il était arrivé à proximité des lieux, les faits qu’il aperçut le choqua, le laissant bouche bée, resserant son cœur à l’aide de sa main droite…


Spoiler:
 

*Shimata !!! N… Noooon, c’est impos-*

Il avança lentement avant de tomber sur ses genoux. Il y avait devant lui cinq personnes qui pissaient le sang. Les cinq qui l’avaient contacté il y a moins de dix minutes. Tous là, étendus par terre. Kintarô vérifia le poul de chacun à l’aide de son index ainsi que son majeur collé pour voir s’il n’y avait pas la moindre onde de respiration mais ce fut en vain. Alors qu’il s’approchait du dernier matelots, ce dernier finit par bouger, émettant quelques paroles. Il avait vraiment du mal.

« A de.. Deux heures… Ca-Cape bei-beige… L’en-l’entrée est… sss-
-Ça suffit, ne parle pas davantage… Vous avez fais du beau boulot les gars, votre mort ne sera pas vaine… »


Les larmes aux yeux, Kintarô s’essuya rapidement à l’aide de sa manche, alors qu’il allait contacter les membres de son vaisseau à l’aide de son Den Den Mushi, son interlocuteur, à l’agonie, l’en empêcha.

« Ariga-arigato-gozaïmasu… -sol »

Ce dernier venait d’émettre ses dernières paroles. Il ne devait pas pleurer pour la mort d’un camarade, après tout pour la Justice, les membres de la Marine se devaient de mettre leurs vies en jeu pour protéger les citoyens afin qu’ils mènent chacuns une vie heureuse. Kintarô referma les yeux de son compagnon au sol, et se releva lentement. Notre jeune héros n’allait pas laisser passer et ses éclaireurs venaient de perdre la vie. Il se jetait la faute sur lui, se sentant coupable, pensant que s’il avait été avec eux, cela n’aurait jamais pu se produire. Il se situait à la « pointe » du lac, qui était débordé de la mer. Apparemment ce lac était autrefois une partie du Grey Terminal engloutit dans l’eau. Reprenant sa respiration, il réunit les informations qu’il avait en sa possession… A savoir « deux heures », « cape beige » ainsi que « sol »… Que pouvait bien signifier le dernier terme ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher] Sam 23 Mar - 23:13


La tristesse mélangée à la colère

Après quelques minutes de marches en compagnie de Sylvia, je me dirigeais de plus en plus à l’Est du Grey Terminal, bien que n’ayant aucune information concernant la position exacte de mes interlocuteurs et avec la colère qui me contrôlait je me dirigeais dans cette direction et rien ne pouvait m’en empêcher, j’étais comme possédé, impossible de m’arrêter même pour Sylvia qui essayait de me retenir tant bien que mal mais que je calmais avec un regard meurtrier qui lui donner le réflexe de mettre sa main sur la garde de son sabre, prête à se défendre. Généralement je m’en voulais quand je faisais ce genre ce choses, mais là, rien, il n’y avais qu’un seul sentiment qui me dominait, il était omniprésent, c’était la haine, la colère, le mépris, le dégoût, tout cela réunit me donnait des nausées qui me faisaient tomber genoux à terre.

Après cinq bonne minutes de marche en direction de l’est je reçus un appel via Den-Den Mushi qui m’indiqua que je devais me dirigeait vers la pointe du Lac pas très loin du Grey Terminal, très bien c’était exactement là où je me dirigeai et cela me faciliterait la tâche. J’accélérai alors mon allure et Sylvia essaya de me suivre tant bien que mal mais malheureusement elle avait du mal à rester à ma hauteur et se laissa rapidement distancer, aujourd’hui elle allait apprendre à la dure, elle devait rapidement devenir forte, sinon elle ne survivrait pas longtemps sur un champ de batailles, je faisais dans son intérêt, pour son bien, pour qu’elle puisse compter sur ses propres capacités et non pas toujours se reposer sur mes épaules. Je la laissais alors à son sort, elle devrait surmonter ses faiblesses et se dépasser car à partir d’aujourd’hui, son entraînement allait être féroce et je continuais à la distancer.

Arrivé sur les lieux ce que je vis me mit encore plus les nerfs et me fit connaître un sentiment que je n’avais alors que très rarement ressenti : la tristesse, mais amplifia aussi celui qui me guettait depuis une dizaine de minutes, celui de la haine, cette fois-ci ce n’était pas une haine qui allait s’en aller facilement, elle était ancrée en moi. Je regardais alors tous les visages de ces humbles soldats morts pour le bien de la Justice ! Je les reconnaissais tous, c’étaient des hommes de Kin, et lui-même était là, au bord du lac, regardant le ciel, on voyait bien qu’il avait pleuré, j’étais triste pour mon frère mais je devais rester fort, si nous étions tous les deux faibles dans ce moment-là nous serions tués comme les soldats d’ici. Je lui adressais alors la parole.

Kin, désolé pour tes hommes… Ils t’ont donnés des informations à propos de celui qui a fait ça ?

J'attendais sa réponse même si je savais qu'il n'allait pas me répondre de si tôt, il était plongé dans ses pensées et n'avait plus l'air connecté au monde d'aujourd'hui, ou peut-être était-il tout simplement en train de penser à un moyen de venger ses partenaires tombés au combat ?
Revenir en haut Aller en bas
Jin'ichi Kintarô
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar
Messages : 48
Points d'activités : 556
Localisation : South Blue - Ancienne base de Sayuki / East Blue - Orange Town / North Blue - Île du Chaton / East Blue - Season Town / Grand Line - Hoshikame > Shirokame

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 397
Points de popula' [PP] : 435
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher] Dim 24 Mar - 1:23


Eurêka !



Peu de temps après, Sting finit par rejoindre Kintarô, qui était affalé par terre sur ses genoux, regardant le ciel d’un air rêvasseur. C’était de sa faute, tout était de sa faute. A cause de son obsession à voir ce put** de Tenryuubitô, qui au final ne lui servit strictement à rien, a fit ôter la vie de ses camarades… Alors qu’il reprenait petit à petit ses esprits, il fit la minute de silence pour ces derniers avant de songer aux dernières paroles de son officier. Qu’est-ce que cela pouvait bien signifier. En leurs éspérant une tombe digne de leurs noms, il attrape son Den Den Mushi dans sa poche et contacta les membres du navire par lequel ils arrivèrent en leur ordonnant de ramener cinq brancards. Sting lui avait entre-temps demandé des informations vis-à-vis de cela, s’ils avaient eu le temps de dire quelque chose. Il était vraiment vif, ce Sting. Mais il avait raison, après tout, ça ne servait à rien de rester là, à contempler le cadavre de ses nakamas, un sacrifice n’est jamais inutile, au contraire…

« Ouais… Mais j’ai mené mes camarades à leurs morts !! »

Kintarô frappa le sol à plusieurs reprises avec force pour montrer sa haine à propos des agresseurs ainsi que sa culpabilité vis-à-vis de ses compatriotes. En reprenant de profondes inspirations pour se contrôler, il finit par se relever, l’air plus que déterminé en répondant à Sting.

« « Deux heures », « cape beige » et « sol »… C’est tout ce qu’il m’a dis juste avant son dernier souffle… »

En y réfléchissant rapidement, c’était assez logique dans l’ensemble. Deux heures devaient signifier à deux heures à partir du point où ils, Kintarô et Sting, se trouvaient, cape beige étaient sûrement leurs vêtements et sol… Quelque chose n’y allait vraiment pas. Il aurait dû le laisser finir mais bon, maintenant ce qui est fait, est fait. Il en fit rapidement part de ses idées à Sting, ses hypothèses et prirent aussitôt la route. En chemin, Kintarô demanda à ce dernier où se trouvait sa petite, Sylvia, elle avait disparue.

Alors qu’ils marchaient au pas de course à deux heures pendant environ dix bonnes minutes, ils aperçurent enfin au loin quelques sortes de cabanes qui étaient construites avec tous ces déchets qui se trouvaient autour. Se regardant mutuellement avec Sting en fronçant les sourcils, il décida d’aller dans l’une d’entre elles. Sachant que le mystère du mot sol n’avait toujours pas été trouvé et qu’il regardait par terre au cas où il y aurait un indice, subitement, une flèche venue de nulle part ailleurs vint rapidement sur la porte à laquelle Kintarô allait ouvrir. En se retournant, il vit plusieurs flèches et ce dernier s’empressa de dégainer Los Lobos d’un geste vif et de dévier toutes qui se dirigèrent vers lui.


« put** vous êtes qui vous… »

La réponse ne tarda point à voir le jour. C’était d’étranges individus vêtus de capes beiges, dont quelques-uns avec quelques armes de la Marine, et du sang sur leurs vêtements…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher] Dim 24 Mar - 12:23


L'heure de la vengeance a sonné !

Kintarô était à terre, sur ses genoux, regardant le ciel en pleurant ses hommes, leurs morts a du l'affecter au plus haut point, je le regardais avec un regard triste, j'étais triste pour lui mais aussi pour la famille des hommes, je les connaissais bien, ils avaient une femme et des enfants pour la plupart et des parents, quelle tristesse. Je suis sure de connaître ses pensés à cet instant précis "C'est ma faute si ils sont morts, tout est ma faute", il devait penser à un truc comme ça constamment, je le savais car je le connaissais depuis maintenant six ans, on a fait les quatre cents coups ensemble, on en aura pas ratée une. Il tapait le sol avec ses poings tout en répondant à ma question, et en se plaignant, il me faisait de la peine. C'est alors qu'il me donna les indices que lui avaient donnés dans son dernier souffle l'un de ses subordonnés tombés au combat, ces indices étaient "deux heures","cape beige" et "sol", pas vraiment compliqué, ils sont à deux heures d'ici et porte une cape beige, quand au "sol" je ne vois pas de quoi il parle, peut-être qu'ils sortent de la terre, ou que tout simplement leurs bases est sous terre, ce serait assez malin de leurs parts que de se cacher sous le Grey Terminal, peut-être avaient-ils créer une sorte d'excavation leur permettant de traverser l'île de bout en bout tout en restant à découverts.

Alors que je pensais à toutes sortes de possibilités à propos de ce dernier mot, Kintarô m'interpella pour me donner ses idées sur ces indices et ils s'avèrent qu'il pensait la même chose que moi, au moins ses capacités d'analyses n'avaient pas l'air d'avoir été affectées après ce choc provoqué par la mort de ses hommes. Il me demanda où était Sylvia, ma protégée, il disait aussi qu'elle lui a semblait avoir disparue, je lui répondais tout simplement que je l'avais laissée derrière et qu'à partir d'aujourd'hui, je ne prendrai plus de pincettes avec elle, et qu'elle devrait suivre mon rythme bien que pour elle ce soit un enfer, c'est comme cela qu'elle pourrait survivre dans notre monde guetté par la haine et la souffrance, et nous en faisions Kintarô et moi notre première expérience. Nous nous dirigeâmes alors à deux heures de notre position et après un certain temps à courir à pleine vitesse, j'arrivais à distinguer au loin des sortes de cabanes, cachées par le grand monticule de déchets que formaient le Grey Terminal, mais elles n'étaient pas cachées de manière involontaires, cela avaient étés faits exprès.

Mes doutes s'évaporèrent lorsqu'une flèche se planta juste à côté de la tête de Kintarô, et que l'une d'entre elles me transperça le ventre. Puis, en nous retournant je vis une horde d'hommes qui portaient avec des capes beiges et un style vestimentaire des plus médiocres, qui nous envoyaient une flopées de flèches, je les esquivais pendant que Kintarô les déviaient avec la garde Los Lobos, son katana. Je ne perdais pas de temps et fonçait sur eux en mode Phénix, arrivé entre eux à une vitesse folle, j'utilisais ma technique des "Serres du Phénix" pour éliminer une partie d'entre eux, je laissais le reste à Kintarô pendant que j'interrogeais ceux que je venais d'attaqués.

Où est votre base ?
Comme si on allait te le dire ! Vas te faire voir !

Après cette réponse, je l'exécuta simplement et je jetais son corps dans les déchets que formaient le Grey Terminal, je me retournais vers ses "compatriotes" avec le regard dur.

Alors, votre base elle est où ? Et répondez-moi sinon vous finirez comme lui.
Tshh, il y a une entrée là où nous avons tués vos camarades Marines, juste à l'Ouest de là où vous avez retrouvés leurs corps
Alors c'est vous qui les avaient tués, je laisse le soin à mon coéquipier de faire ce que bon lui semble de vos corps, on emprisonnera seulement votre chef pour avoir toutes les informations nécessaires sur toutes vos planques sur East Blue, et on les détruira toutes, sans exception.

Après leur avoir montré ma détermination à tous les éliminer, j'exécutais celui qui avait avoué le meurtre des hommes de mon frère, j'adressa la parole à celui-ci.

Kintarô, ces gars-là ont un truc à te dire, alors ne traine pas !
Revenir en haut Aller en bas
Jin'ichi Kintarô
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar
Messages : 48
Points d'activités : 556
Localisation : South Blue - Ancienne base de Sayuki / East Blue - Orange Town / North Blue - Île du Chaton / East Blue - Season Town / Grand Line - Hoshikame > Shirokame

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 397
Points de popula' [PP] : 435
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher] Dim 24 Mar - 23:05


La vengeance n’est qu’un cycle de haine…


Les fléchettes de leurs ennemis, à Kintarô et Sting, continuaient de virevolter de partout, de part et d’autre, sans arrêts. Cela tapait pertinemment le système nerveux de Kintarô, et d’un bout à l’autre il n’allait pas tarder à péter les plombs. Notre jeune bretteur s’apprêta à dévier les flèches qui vinrent à sa rencontre en contre-attaquant et avançant vers l’ennemi d’un pas bien plus que déterminé, lorsqu’il vit une flèche qui ne partit pas en sa direction mais celle de Sting. Le Caporal de la Marine se retourna brusquement, écarquillant les yeux, l’air suffoqué, une goutte de transpiration sur la tempe. La flèche venait d’affranchir Sting sur son torse et passait de l’autre côté… Cependant, il avait complètement oublié que ce dernier était un utilisateur du fruit du démon du Phénix, de type Logia et que tout lui passait au travers. Quel soulagement se disait-il…

Alors que Sting contre attaquait à son tour en utilisant de ses pouvoirs pour voler jusqu’au front, Kintarô se dit qu’il formait vraiment un duo extraordinaire ; en effet, au corps à corps, Kintarô était là, en compagnie de Los Lobos, personne ne pouvait les arrêter, du moins pas encore, et au loin il y avait Sting. Les deux frères n’avaient aucunes faiblesses, si on voyait les choses ainsi, et c’est ceux qui donnaient la force à nos deux protagonistes d’être aussi puissants sans jamais pour autant baisser les bras. Son partenaire s’était occupé d’environ la moitié des ennemis, et il en restait encore une bonne moitié. C’était au tour de Kintarô de prouver ce qu’il avait dans le ventre à ces enculés… Levant Los Lobos verticalement, il abaissa son épée rapidement verticalement puis, tournant sa poignée à quatre-vingt dix degrés, il répéta la même action mais horizontalement en murmurant tout doucement « Moon Flash » avec une certaine haine, serrant les dents. L’attaque balaya rapidement une série d’ennemies de part et d’autres, les blessant gravement mais sans pour autant sur le point de les tuer.

Notre jeune héros venait de finir son boulot, lorsque Sting l’interpella ; il posait certaines questions à ces antagonistes pour en savoir un peu mieux sur leurs organisations de malfrats sûrement. Ce dernier lui dit comme quoi les membres de cette « patrie » avaient quelque chose à lui dire. Curieux, ce dernier se dirigea vers l’un d’eux qui étaient terrifiés par la peur, ils tremblaient de partout, sûrement dû à la pression spirituelle de Sting ; il en avait encore trop fait comme d’habitude. Il régaina son katana dans son étui, et se dirigea vers le petit groupe encore en vie où il aperçut un cadavre juste à côté.


« Nanimoro-da…
-Nous… Nous sommes désolés !! Ne nous tuez-pas…
-Hmpf…
-Nous sommes ceux qui ont… qui ont tué vos camarades et ON VA TA TUER AUSSI !!!


A ce moment là, l’ennemi qui interlocutait avec Kintarô attrapa une flèche tailladante qui se situait par terre et tente de le planter sur un point vital de Kintarô, son cœur très exactement, mais ce dernier, avait fait une grosse erreur : en effet, au lieu de faire ça en lâche, il a hurlé ce qu’il fallait faire et dans ce petit laps de temps, cela permit à Kintarô de reculer et donner un puissant coup de pied verticale sur le menton de son ennemi sans même eut le temps de faire quoi que ce soit. Pour couronner le tout, ce dernier l’attrapa par le col, le soulevant de toutes ses forces à sa hauteur.

« T’AS DIS QUOI ??! Répète un peu pour voir !!! *faisant prise sur son col*
-Je… GO… GOMENA-SAYO…
-Je n’ai que faire de tes excuses, s’excuser ne fera pas revivre mes nakamas !!! *versant quelques larmes encore une fois pour ces derniers*
-J… Je…
-Et vous tuez également… La vengeance n’est qu’un cycle de haine qui ne fera que se répétait mainte et mainte fois… Estimez-vous heureux d’être tombé sur moi bande de connards… Vous allez passer le restant de vos vies en prison !


C’était la meilleure solution à faire… Kintarô attrapa son Den Den Mushi afin de prévenir ses coéquipiers de venir à leurs rencontres, à Sting et Kintarô, afin d’embarquer tous ces malfrats mal au point, et également deux brancards pour deux ennemis qui ont péri sous les mains de Sting sûrement… Mais cela était à confirmer. Le bretteur finit par rejoindre le phénix un peu plus haut. Apparemment, il avait une piste, l’un des malfrats à qui il avait interrogé lui semblait avoir dire quelque chose et ce dernier paraissait plutôt déterminer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher] Dim 24 Mar - 23:41


La base ennemie

Kintarô venait de se débarasser assez aisément de ceux qui attentaient à sa vie et se dirigeait d'un pas déterminé et effrayant vers moi et vers ceux que je venais de "capturer" bien qu'il ne soit ni menotté ou quelque chose dans le genre, arrivé à leur hauteur, il vit les cadavres de ceux que j'avais froidement exécutés, il me regardait l'air interrogatif, jusqu'à ce que celui que j'avais mis en première pour qu'il subisse le joug de Kintarô se fasse entendre, il essayait d'attenter à la vie de mon frère, mais c'était sans compter sur ses réflexes surhumains, un salto-arrière avec un coup de enchaîné qui empêchait le révolutionnaire de faire de mouvements trop brusques. Lorsqu'il avait braillé, il avait avoué les meurtres des compagnons d'armes de Kintarô, cela n'allait pas plaire à celui-ci qui l'attrapa par le col et qui le souleva jusqu'à ce que celui n'ait plus aucun appui sur le sol, quel force quand même,i l hurlait toute la haine qu'il avait au fond de son coeur en versant des larmes et annonça qu'il ne ferait que les emprisonner, que c'était leurs punitions, je n'étais pas d'accord aurait été de tous les tuer. Je m'éloignais alors du lieu de l'altercation entre Kintarô et les révolutionnaires, il me regardait intensément comme si il attendait la réponse à une question, cette question je la lisais dans ses yeux et c'était :"Tu les as tués froidement ou c'était dans le feu de l'action ?", je le regardais moi aussi, en soutenant son regard, puis je soupirais et lui répondait.

Je les ai tués froidement si c'est ce que tu veux savoir, et je ne regrette rien. Direction l'Ouest, c'est là où est leur base.

Je lui avais annoncé la couleur, je n'étais plus le même enfant innocent que l'on surnommait juste parce que je laissais des gens en vie derrière moi et ceux-ci pouvaient raconter mes exploits, non tout ça c'était fini, toutes mes cibles je les tuerai, à part si l'on me demandait de simplement les capturer, sinon aucune pitié je les exécuterai. Après ce discours, je me dirigeai vers l'Ouest afin d'en finir avec ces putains de Révolutionnaires qui commençaient sérieusement à me les briser, j'accélérai le rythme et j'arrivai rapidement à l'endroit où les Marines avaient été tués, je sentais l'odeur de la mort dans cette zone et je vis Sylvia qui était effondrée, elle avait surement due assistée au rapatriement des Marines morts qui étaient là, cela lui ferait une bonne expérience, mais elle ne devait pas être briser psychologiquement, je la réconfortai alors en la prenant dans mes bras et en lui soufflant que la mission devait continuer, que nous ferions un enterrement exceptionnel pour ces hommes morts au combat, pour servir notre idéal, je la relevais et lui fit signe de me suivre, ce qu'elle fit. Je regardais alors un peu vers la falaise où j'étais posté, la base était là-bas je la voyais, avant de m'y rendre, je devais prévenir Kintarô qui était surement en train de surveiller l'arrestation des malfrats, je pris une brindille et écrit dans la terre "En bas" en mettant une flèche vers le bord de la falaise, il comprendrait, je pris alors la main de Sylvia et sauta dans le vide en me transformant en Phénix, je la déposais délicatement dans la grotte où le combat final allait pouvoir débuter.

Je m'enfonçais dans celle-ci sans hésiter, je m'éclairais avec l'aide de mes flammes bleutées, avec Sylvia qui fermait la marche, après une bon quart d'heures, je trouvais enfin ce que je pourrais appeler la salle de commande" de ces Révolutionnaires, ils étaient tous là, et leur Chef était énorme, deux mètres cinquante, il me regardait avec du dédain, je soutenais son regard mais le mien était rempli de haine, je commençai sur la centaine de Révolutionnaires qui peuplaient cet endroit, certains avait des épées qui avaient été forgées avec du granit marin, je me prenais des blessure de toutes parts, mais pour chaque blessures que je recevais j'abattais cinq révolutionnaires, j'esquivais tous les coups et Sylvia s'occupait de ceux qui l'attaquait. La situation devenait critique, je recevais trop de blessures et j'avais du mal à me régénérer à cause des énormes assauts de ces enculés, je devais faire un gros coup pour en éliminer un max, la seule que je pouvais utiliser était l'Envol du Phénix, que je n'hésitais pas à utiliser, elle fit plus d'une trentaine de victimes. Il restait vingt cinq révolutionnaires et Sylvia était hors-combat et j'étais très blessé, c'était vraiment de plus en plus compliqué.

Revenir en haut Aller en bas
Jin'ichi Kintarô
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar
Messages : 48
Points d'activités : 556
Localisation : South Blue - Ancienne base de Sayuki / East Blue - Orange Town / North Blue - Île du Chaton / East Blue - Season Town / Grand Line - Hoshikame > Shirokame

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 397
Points de popula' [PP] : 435
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher] Lun 25 Mar - 22:09


Tout cela en vain !


Jin’ichi Kintarô regardait toujours bouche bée son partenaire, Sting Crusher, pour savoir qu’est-ce que tout cela signifiait vis-à-vis des ennemis qu’il avait buté ; certes, c’étaient peut-être des ennemis mais c’était cependant pas la peine de leur faire perdre la vie, même si en contrecoup ces derniers n’y étaient pas allés de mains mortes pour les cinq membres de la Marine. Le Sergent de la Marine avait décidé de rester sur les lieux, en attendant que les Marines qu’il avait contacté auparavant viennent le plus vite possible afin de s’occuper des arrestations de ces malfrats et enfin reprendre la route en compagnie de Sting. Alors qu’il attendait à ses côtés, à son confrère, en attendant les Marines, ce dernier finit par lui dire qu’il les avait tué non pas sur le coup mais simplement que c’était leurs tristes sorts, leurs destins, que Kami avait décidé à ce que leurs pitoyables vies s’arrêtent là… Assez gêné de cet acte désinvolte, qui pour Kintarô, ne représentait point la Justice de la même façon qu’il y pensait, il préféra baisser les yeux, ne pas croisant le regard de Sting avant que celui-ci lui indique la prochaine position… A savoir l’Ouest.

Le Soleil allait bientôt se coucher petit à petit, le temps s’obscurcissait de plus en plus vite et il fallait agir vite ; en effet, suite à tous ces gardes qu’ils venaient de mettre au trou, le chef n’allait sûrement pas tarder à prendre la fuite, excepté si ce dernier était suffisamment con pour ne pas remarquer qu’il manquait environ un bon quart de leurs effectifs. Au bout d’une vingtaine de minutes, les soldats de la Marine finirent par débarquer dans la position où se trouvait Kintarô. Eh ben, il en était temps !


« Sergent Jin’ichi, nous voilà !
-Yup’… Qu’est-ce qui vous a retenu ?
-Excusez-nous, nous avions eu du mal à entreprendre tout le matériel que vous nous aviez demandé !
-Yosh’… Sur ceux, je vous laisse… »
*Shimata… Il fait déjà assez tard comme ça, j’espère que rien n’est arrivé à Sting, il faut que je me depêche…*


Le temps était lancé, et ni une, ni deux, Kintarô se hâta dans sa course qu’il venait à peine de démarrer à se diriger vers l’Ouest. Il avait vraiment du mal à circuler avec tous ces déchets par-ci, par-là, et avec une visibilité réduite, c’était encore plus galère ! La brume se levait peu à peu, et notre jeune héros avait vraiment du mal à se localiser dans de telles circonstances. Fonçant à l’aveuglette, il devait impérativement se rendre à la « pointe » d’eau, où étaient décédés ces camarades il y a à présent quelques heures. Pour dissiper ce brouillard intense, il n’avait pas d’autre choix que de dégainer son katana puis lancer une puissante lame d’air afin d’évaporer tout ce bordel et ainsi permettre une meilleure vue. Ce qu’il ne tarda point à faire ; le bretteur dégaina son katana rapidement, en tirant rapidement deux lames d’airs consécutives de façon circulaire pour dégager son espace. Le vent qui était plutôt favorable en ce temps lui permit de faire une lame d’air un peu plus évoluée que celle de d’habitude. C’était un Moon Flash, une de ces techniques favorites.

Alors que la poussière s’évaporait petit à petit, Kintarô remarqua qu’il était même pas à moins de dix mètres de l’endroit où il y avait la « pointe » de l’eau. Se dirigeant là-bas rapidement, il observa l’environ. C’était vide. Il n’y avait rien d’anormal. Alors qu’il commençait à penser, Kintarô avait la fâcheuse manie de penser en regardant parfois le sol, sinon au contraire, il pensait en regardant le ciel, mais étant donné qu’il n’y avait rien à voir d’intéressant dans le ciel, son choix ne tarda pas lorsqu’il remarqua quelque chose d’intéressant. Il y avait une flèche qui se dirigeait vers le bas, avec une petite indication « en bas ». C’était sans aucun doute l’écriture de son frère, il aurait pu la reconnaître parmi mille écritures différentes, même si ce dernier ne séchait que les cours. En regardant vers le bas à travers la falaise, il aperçut une sorte de grotte qui devait sans aucun doute être le repaire de ces révolutionnaires, dû à la fumée qui émanait de l’intérieur dû à de nombreux dégâts. Sûrement Sting, se disait-il avec sourire.

Ni une, ni deux, ce dernier prit son souffle avant de sauter dans le néant, espérant qu’il puisse s’accrocher de justesse ou encore pile poil afin de ne pas tomber à l’eau et escalader ensuite la falaise comme un idiot. Cela dura une fraction de secondes ; sautait dans le néant, c’est la dernière fois qu’il fera ça, même si ça avait une sensation plutôt classe ; notre jeune héros tomba sur le sol, juste à l’entrée de la grotte, où il fit une roulade en avant sur lui-même afin de limiter les dégâts. Sa tenue était déchirée au niveau de l’épaule gauche suite à un imprévu mais bon, ça ne lui faisait rien. Se relevant, il courut à vive allure à l’intérieur où le Sergent de la Marine aperçut à perte de vue Sting, Sylvia, une bonne trentaine de révolutionnaires et… Et une sorte de géant, mesurant aux alentours des deux mètres. Ça devait sûrement être le boss. Alors qu’il s’apprêtait à aider Sting dans sa lutte contre ces vulgaires pions, il remarqua en regardant de plus près que Sylvia était à moitié morte, et Sting était épuisé, cela se voyait au remuement de ses épaules qui montaient et descendaient constamment. Alors que ce dernier allait se prendre un coup fatal par derrière par un ennemi qui était à terre, le bretteur se précipita sur celui-ci afin de l’annihiler sur le champs à l’aide de Los Lobos. En regardant attentivement la salle, enfin la grotte où il se trouvait, il remarqua que il y avait déjà plusieurs ennemis au sol et comprit pourquoi Sting était dans un tel état, à vrai dire, si c’était lui, sur l’endurance d’un combat il n’aurait pas fait long feu.

S’échangeant un bref regard rapide avec son frère qui voulait tout dire, que Sting s’occupait des membres restants et Kintarô du boss, il se hâta vers le géant.


« Yow’ teme… Je suppose que tu es à l’origine de tout ça kusoyaro…
-Hein ?! T’es qui sale morveux pour me parler ainsi ??!
-Orewah… Jin’ichi Kintarô et je vais te massacrer ! »


Il éprouvait une certaine haine envers cet antagoniste grossier. C’était donc lui qui était à l’origine de tout ce désordre, bordel et il allait vite le regretter de s’être mis de travers sur le chemin de Kintarô ! Notre jeune héros éprouvait une certaine haine, serrant avec intensité la garde de Los Lobos. Ni une, ni deux, Kintarô brandit son katana en face de lui, la pointe en direction du géant. Il allait très vite en finir…

Spoiler:
 

« Ittôryû Straight !! »

A ce moment, une énorme détonation retentit de la pointe de Los Lobos, fonçant tout droit sur le géant. Cela s’expliquait à une concentration de masse d’air autour de sa pointe avant de relâcher le tout qui crée une sorte de pistolet. Le projectile accélérait de plus en plus sur le géant, pensant que ça sera finit, cependant, ce dernier, malgré sa grande taille parvient tout de même à l’éviter, provoquer un trou assez balèze sur le mur.

Spoiler:
 

Furtivement, ce dernier se déplaça à une vitesse hallucinante juste en face de Kintarô, une grosse massue à la main, l’attaquant de plein fouet. Le jeune bretteur s’était servi de Los Lobos pour parer ses attaques cependant, il ne pouvait pas contre attaquer ; en effet, le géant n’utilisait que sa propre force brute, et à chaque coups, cela faisait reculer Kintarô de quelques pas, voir lui faisait perdre l’équilibre, mais il essayait tout de suite de se remettre en position. Alors que le géant dominait Kintarô, ce dernier, pendant qu’il parait ces attaques, il profita de faire plusieurs mouvements rapides pour tenter de prendre le dessus mais c’était en vain. Cependant, son réel but n’était pas seulement de donner plusieurs coups rapides pour prendre le dessus, c’était également pour créer de petits « courants » de vent frais afin qu’il puisse utiliser le Moon Flash. L’échange dura pas mal de temps, et lorsque tout fut prêt, il envoya une lame d’air assez faible dû au fait qu’il était au fond d’une grotte et que le simple vent qu’il parvenait à créer était vraiment minime.

Spoiler:
 

« MOON FLASH !!!! »

Kintarô fit jaillir de son katana Los Lobos une lame d’air certes, peu puissante, mais assez en effet pour essayer de distraire le géant. Encore une fois, il ne fallait pas prendre ce gros balourd pour un bébé, et avec sa force dévastatrice, il réussit à contrer la lame d’air de Kintarô. C’était la première fois qu’il voyait une telle chose… Quelle surhomme, brute ! Une nouvelle série de croisement de fer commença à nouveau. Cependant, Kintarô, faisant preuve de sang-froid en remarquant qu’il était impossible de rivaliser avec un tel adversaire au corps à corps, il se laissa délibérément battre en retraite, c’est-à-dire se faire attaquer sans même riposter, de sorte à se placer stratégiquement afin de laisser un grand espace derrière le géant. Cela lui causa quand même pas mal de problèmes, car déplacer un tel colosse dont ses coups étaient vraiment imprévisibles ne lui facilitaient pas la tâche. Après un certain temps, il finit par réussir et régaina son katana aussitôt. Notre jeune héros se concentra rapidement, tandis que le géant, quant à lui, ne s’était aps arrêtait pour voir ce que préparait Kintarô. Il n’avait que peu de temps et le risque d’échec avait un pourcentage plus élevé que le taux de réussite quand soudain…

Spoiler:
 

« SHISHI SONSON !! »

Kintarô venait de dégainer son katana Los Lobos, et fonça à une vitesse ahurissante sur le géant, plus rapide que le géant lui-même lorsqu’il semblait que ce dernier avait téléporté face à Kintarô au tout début du combat quand il avait esquivé son Ittôryû Straight. Cela se passa en une fraction de seconde, on eut l’impression que Kintarô avait cette fois-ci voyageait dans le temps jusqu’à derrière le géant, coupant tout ce qui se trouvait entre le point A où il était et au point B derrière le géant. Ce fut juste impressionnant. Etant donné que le géant était en plein mouvement, il s’était prit le coup de plein fouet, coupant ainsi sa massue, entaillant gravement son bras droit ainsi que son épaule… Eh ben, le plus dur était fait. Ce dernier, le boss, était fait comme un rat. N’allant pas le finir étant donné qu’il était désormais inoffensif, il détourna légèrement la tête en direction de son coéquipier. Apparemment ce dernier aussi avait finit son boulot de justesse et les deux confrères se regardaient en souriant.

*Eh bien… Yare yare il en a fallut du temps…*

Alors qu’il s’apprêtait à se reposer, il remarqua quelque chose qui le frappa soudainement à la tête. En regardant de plus près la grotte où il se trouvait, ça ressemblait plutôt à un bandit des montagnes, qui stockait son trésor ici. Il s’était fait complètement avoir, et en regardant de plus près la tête du géant, c’est vrai qu’il eut comme un sentiment de déjà vu. Ce géant se nommait Apollo Shôjiro, un ancien bandit primé qui avait disparu du jour au lendemain pour X raisons. Et ben, Kintarô n’avait vraiment pas de bol et contacta son navire une nouvelle fois afin d’escorter toutes les personnes malsaines qui se trouvaient ici jusqu’à leurs quartier général où ils passeraient désormais le restant de leurs vies en prison.

Eh bien, c’était vraiment une longue journée, mais qui en valait le coup finalement, après deux heures, tous étaient enfin dans le bateau, prêt à rentrer à Logue Town, où ce dernier, Kintarô, en compagnie de son frère, Sting ainsi que son assistance Sylvia allait faire leurs rapports détaillés auprès du Commandant en Chef…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher]

Revenir en haut Aller en bas

[FB] Une piste troublante vers les révolutionnaires ! [PV : Sting Crusher]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Royaume de Goa-