AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[ FB ] Petit contre temps ( PV : Sons )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: [ FB ] Petit contre temps ( PV : Sons ) Dim 24 Mar - 19:44



Sons Of Cortes adventure !
« Petit contre-temps.»



En route pour l'île natale des frères Kyookoo. Voilà la décision qui avait été prise depuis cet arrivée de journal à la con.. Un journal qui parlait fortement de nous et peu des autres pirates. Depuis ce moment, Ketsu avait donc décidé que nous allions devoir nous entrainer au calme. Pas ici, pas au milieu des mers, mais sur l'un des seuls lieux qui pourrait être l'un des plus sûr pour nous.. L'île natale des frères Kyookoo. Direction ? Je ne sais pas vraiment où et au fond je m'en fiche. Pour moi l'entrainement avec l'ex-pédale de Gouki avait porté ses fruits. J'avais appris une nouvelle technique, Gouki semblait avoir fait de même, ou alors était sur la même voie que moi, bref... tout allait bien. Personnellement, je repensais juste à ces dires sur le journal. Un journal fort en rebondissement. Entre l'annonce officielle comme quoi le seigneur des pirates ne l'est pas vraiment, l'annonce que le leader de la révolution soi-disant connu est mort, le fait que nous soyons recherché ET que des teubés tentent de nous imiter, autant dire, la suite de nos aventure ne sera pas très... calme comme l'eau d'un lac. Au fond, c'est tant mieux, car les moments un peu nian nian ça me barbe plus qu'autre chose. L'horizon était d'un calme... Un ennuie dessiné sur l'horizon, palpable. D'ici un moment, j'allais m'énerver, mais dans l'immédiat, aussi étrange et étonnant cela soit-il, je me saisissais non pas de mon épée, mais de mon balais pour frotter un peu le pont. C'est pour dire à quel point je m'emmerdais. Après tout, les seules autres fois où je balayais, s'était après une belle salve de mornifles données par tout l'équipage sauf le clodo, car je refusais... Et oui, au lieu de roupiller dans ma pièce attitrée, je faisais un peu de ménage sur le pont.

«  Tain... Tu parles d'une belle journée... »


Nous avancions tranquillement. L'eau ne démontrait aucune animosité. Rien ne semblait nous en vouloir, pas même le courant marin. Je m'ennuyais tellement que je voudrais presque qu'une tempête s'abatte sur nous pour jouer un peu avec les éléments. Mais non, mon souhait n'allait pas être entendu par le seigneur qui n'existe pas en réalité.

«  Bordel... Moi qui veux de l'action... HEY... GOUKI... RAMÉN... »


Je ne pu finir ma phrase appelant Gouki pour lui parler que je fut projeté vers l'avant suite à une secousse assez importante. Le bateau semblait avoir heurté quelque chose de suffisamment gros pour nous stopper en pleine route. Grrr... Pour ma part, je me relevais suite à ma chute m'ayant fait bouffer le parquet soigneusement nettoyé. Prenant mon arme en main, je vins à hurler de plus belle.

«  put**... VOUS POUVEZ PAS NAVIGUER NORMALEMENT !!! »


En réalité, le soucis était autre. En effet, étant l'un des seuls sur le pont, je me jeta vers l'avant du bateau pour admirer le pourquoi du comment et sur le coup, s'était une belle surprise que nous avions là. En effet... Ce n'était pas un rocher qui nous avait stoppé, mais un alliage métallique démontrant que un sous marin nous barrait la route. Dessus, un signe assez étrange s'y trouvait. Mais au fond, je me fichais du signe... Les purges de l'appareil s'étaient ouverte laissant apparaître soudainement quatre silhouettes. Trois habillées d'un manteau noir, tandis qu'un autre avait un manteau blanc. Chacun avait un masque et ceux-ci semblaient alors regarder le bateau de leur position. Pour ma part, je n'avais pas envie de chercher plus loin. Ne voyant personne arriver, je fonça vers l'escalier continuant de gueuler comme un putoi.

«  On est attaqué bon sang... Réveillez-vous bande de troufions... Pour une fois que je veux bien partager pour un combat... Ramenez vos sales trou de balle viiiiiiiiiiiiiiiteuh... Sinon je me les fait tous à moi tout seul... TOUBIB, PEDALE, CAPTAIN !!! »

C'est alors que des bruits métalliques se firent entendre. Le haut du navire avait été cible de chaînes avec à leurs bouts des grappins. Visiblement, les invités allaient monter d'une seconde à l'autre. Mais avec une surprise... Puisqu'en réalité, sans le savoir, ils n'étaient plus quatre, mais six.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [ FB ] Petit contre temps ( PV : Sons ) Lun 25 Mar - 23:37


    L'entraînement sur l'île du crabe avait porté ses fruits. Notre Cahir s'était bien amélioré dans l'utilisation de son nouveau pouvoir, le Haki, et il avait également conçu une nouvelle technique. Ses nuées ardentes se révélaient également viables, car leur vitesse de propulsion compensait le temps nécessaire à leur création. Et puis, à force de les utiliser, il parvenait à les faire de plus en plus vite. Contre Ace, il n'avait par contre pas utilisé son autre technique secrète... Sans doute pour un prochain gros combat. Car il était sûr que celle-là déchirait! Mais, à la fin de leur aventure, la mouette avait déposé le journal, "Le Rivage". Et une grande partie était consacrée à nos héros: leurs primes avaient bondi après le combat à Logue Town, portant Ketsueki et Gouki à respectivement deux-cent vingt millions et deux-cent quinze millions de berries. Gouki avait soupiré en apprenant la nouvelle: décidément, ils étaient finis les jours de tranquillité... Ace et Igaku n'étaient pas en reste, et si seuls les jumeaux Kyookoo étaient affublés du titre de Supernovae, les Sons of Cortes étaient, d'après le journaliste, l'un des équipages les plus craints du monde malgré qu'ils soient encore sur les Blues. Il est sûr qu'avec de tels primes et pouvoirs, ils allaient sûrement attirer l'attention des plus hauts gradés. D'où la proposition de Ketsueki de se faire oublier un moment sur l'île natale des Sons of Cortes où ils pourraient progresser, motion acceptée à l'unanimité.

    Et donc, nos guerriers étaient en route vers le passage reliant East Blue à South Blue. Au fur et à mesure qu'ils avançaient, les vents et l'atmosphère se réchauffaient, et la faune devenait plus colorée et bariolée. Les oiseaux qui venaient se poser aux côtés de Gouki à la vigie (Le Cahir affectionnait la hauteur) ressemblaient plus à de gros toucans qu'à des mouettes. Ace balayait tranquillement, Igaku devait traîner dans un coin, Ketsueki était à la barre et Sakazuki buvait en chantonnant, bref, une journée tranquille pour un équipage habituellement plus... bruyant, surtout à cause d' Ace. Visiblement, l'éducation à la Kyookoo commençaient à rentrer dans sa petite tête de linotte. C'était la tradition depuis Papy Hernan de donner des mornifles aux enfants qui criaient un peu trop fort. Mais ça n'allait pas durer: le débilarbin jeta rageusement son balai et commença à appeler notre héros: ce dernier avait remarqué que l'épéiste semblait le tenir en haute estime depuis leur petite passe d'arme. Mais soudain, l'avant du vaisseau pirate heurta quelque chose, et Ace se vautra, tandis que le Cahir sentait le mât trembler jusqu'à ses fondations. Le débilarbin brandit son épée, agacé, et son niveau sonore revint à la normale. Gouki descendit de son perchoir, tandis que tout l'équipage se rassemblait à l'avant du navire.

    Le Conquistador avait cogné un sous-marin, qui était remonté à la surface. Sur ce sous-marin, il y avait un étrange signe que Gouki pensait avoir déjà vu: quelque chose avec des ailes de dragon... Peut-être dans le journal. Avec un crissement métallique, des grappins mordirent la rambarde du vaisseau et des types se hissèrent dans le navire: tous six masqués, dont trois avec un manteau noir, un manteau blanc, et deux autres en armure légère. Ace s'était lancé au combat en beuglant, sans s'être rendu compte que tous ses nakama étaient déjà prêts... C'était Ace, il ne fallait pas trop lui en vouloir car il n'était pas très malin. Notre héros s'approcha donc du type au manteau blanc, et lança le combat par un jab au visage, histoire de faire tomber le masque. Son opposant esquiva, mais au dernier moment: le solide poing du charpentier rasa le masque, faisant tomber la capuche. Le masqué grogna et extirpa un sabre court de sa manche, visant la gorge de notre guerrier. Celui-ci esquiva sans peine d'une pirouette sur le côté, et envoya un coup de paume dans l'estomac de l'autre qui se courba en poussant un vilain râle. Le second des Sons arracha la lame et la fit fondre avant de jeter le morceau de métal liquide à la mer. Il acheva l'autre d'un violent coup de tête qui brisa le masque et fit s'écrouler l'envahisseur. Son visage était tout ce qu'il y a de plus normal, la vingtaine avancée, de courts cheveux clairs.

    Notre héros observa ses camarades qui avaient tous triomphé, à leur manière. Il saisit le col de sa cible, la souleva à bout de bras, et commença à l'interroger:


    - Qui es-tu et que nous veux-tu? A qui appartient ce sous-marin? Si tu réponds, nous serons cléments!
    - Ha... ha.. ha! Va te faire... mettre, enculé! Je préfère mourir que parler!

    Là-dessus, le Cahir lut dans son regard qu'il allait se trancher la langue, et son bras se détendit comme un cobra, pressant les joues de l'autre et l'empêchant de manier ses dents. Le sanglier ardent avait une poigne terrible, après tout. Il assomma de nouveau sa cible, et la déposa en arrière. Il demanda à Sakazuki de les attacher solidement quelque part, et surtout de les bâillonner, le temps que Ketsueki décide quoi en faire. Mais avant cela, notre guerrier suggéra qu'ils visitent le sous-marin: ça serait sûrement intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] Petit contre temps ( PV : Sons ) Jeu 28 Mar - 14:41

Le monde est craint et nous n'en sommes qu'au début de son exploration... L’événement de Loge town, dont nous avons était complètement chargé Gouki et moi, en est la preuve ! Nous avons encore du chemin à faire pour que je puisse devenir Seigneur des pirates... Pour être vraiment libre ! L’entraînement plutôt musclé que nous venions de terminer nous avez été profitable à tous et la nouvelle technique que j'avais en réservé, bien qu'encore difficile à exécuter, pouvait s'avérer être salvatrice dans des situations difficile. De plus, depuis ce combat contre ce robot technique... Je me suis rendu compte que le savoir et les connaissances étaient des armes que j'avais trop longtemps négligé. Des noms tel que « Sayuki » ou « Makkura » ne me disait rien, alors qu'ils auraient normalement dû m'être connu...

J'avais pris la décision de combler ce manque, ainsi que de devenir plus puissant... C'est pourquoi, après avoir tous unanimement choisi, nous faisons route doucement vers notre île natal, à Gouki et moi ! Et tranquillement, le Conquistador, comme la lance de notre légendaire ancêtre s'est engouffré dans la poitrine du serpent à plume, s’enfonce dans les vagues et les flots pour les fendre avec splendeur ! Tout le monde était à ses occupations, Ace s'occupe des nombreuses tâches de nettoyage que nous lui avons confié, son éducation semble porter ses fruits, le très vieux con serait fier de nous, autant de mornifle chargé d'amour fraternel, ça l'aurait presque ému s'il avait eu encore une âme ce vieux con !

J'étais tranquillement à la barre, laissant doucement le bateau avancé tout seul. Le cape était facile à tenir, à vrai dire, on aurait pu laisser la barre seule, mais c'était un bon endroit pour réfléchir, quand la vigie est occupé et c'est Gouki qui s'y tenait ! Mais brusquement, un violent tremblement s'est fait sentir dans tout la navire. Visiblement, la coque venait de toucher sur quelque chose et si je n'avais pas rapidement attrapé la dite barre, j'aurai facilement pu me retrouver les quatre fers en l'air ! Et malheureusement pour lui, Ace n'avait pas eu se réflexe et il venait de goûter le parquet. J'espère pour lui qu'il avait bien fait son travail car il a l’occasion d'en admirer la qualité. Et comme il fallait s'y attendre de la part d'Ace, il s'était mis à noyer le monde sous les insultes ! Mais dans les insultes le « nous sommes attaqué » avait attiré mon attention !

Rapidement, des bruits de métaux se sont fait entendre, sûrement des grappins utilisé pour l'abordage. J'ai alors relégué le message d'Ace pour Sakazuki et Igaku, ne sachant pas vraiment où ont filé ces deux là ! En courant, je me suis donc dirigé vers la proue du navire, traversant l'imposant trois mats. Mais Gouki était déjà arrivée avant moi et il semblait avoir assommé un des étranges bonhommes masqué qui venait de nous attaquer. On pouvait voir un sous-marin avec un étrange symbole de dragon... Je l'ai déjà vu quelque part ce symbole... Mais nombreux étaient ceux qui ont tenté de s'incruster à bord. J'avais maintenant de nombreuses cordes à mon arc. Fermant et ouvrant les yeux, les trois guerriers qui se trouvaient devant moi sont tombé dans les pommes directement, la bave aux lèvres !

« - C'est le symbole du Dieu-noir ! Je me souviens l'avoir vu dans le journal l'autre jour sur l'île, il s'agit donc d'homme de Sayuki, soyons prudent ! Sakzuki, arme toi et vielle sur eux, qu'ils ne bougent pas, nous allons explorer le sous-marin pour voir s'il n'y a pas informations intéressante à récupérer ou au contraire, des renforts... Prépare toi aussi à plongé pour nous repêché mon brave clodo, je n'aime pas tellement ça, de plonger quatre enclume dans l'eau... »


Merci à Tsubaki pour le code

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidoi Igaku
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 51
Points d'activités : 550
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 472
Points de popula' [PP] : 486
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] Petit contre temps ( PV : Sons ) Mer 17 Avr - 11:10



Mais oui! Sautons à l'eau!



Quelle bonne idée...




L'entrainement sur l'île du crabe avait porté ses fruits.L'équipage semblait plus soudé que jamais (si on oubliait les envies de meurtre d'Igaku concernant le clodo) même si il y avait encore certainement plein de choses à faire concernant le travail d'équipe. Cependant, ils n'avaient toujours pas atteint le niveau nécessaire pour affronter des monstres comme Guren. Oui, ils devaient encore gagner en puissance s'ils voulaient se rendre sur Grand Line, le Nouveau Monde et péter la gueule aux empereurs!

Les Sons of Cortes avaient donc décidés de se rendre sur l'île natale des frères Kyookoo afin de s'y entraîner pendant un moment. Là-bas, ils ne manqueraient pas de confort et de nourriture. Ils seraient ainsi en sécurité le temps de gagner en force! mais avant tout ça, il fallait s'y rendre et la route, bien que très calme, était aussi très longue. Igaku rongeait donc son frein dans sa salle d'opération, travaillant sur un médicament un peu spécial. Il espérait créer une espèce de drogue de combat avec le peu d'ingredients qu'il avait réussit à collecter. Autant, dans le labo de Gato il avait eu tout ce dont il avait besoin à disposition, autant là il se retrouvait avec sa bite et son couteau! Il devait donc improviser avec les deux trois plantes qui avait récoltées et les quelques instruments qu'il avait acheté ou fabriqués.

Ce jour là, tout se passait bien. Il profitait d'une mer calme et sans vagues pour plancher sur son projet et il voyait le bout de cette histoire! Il était presque parvenu au résultat attendu et il ne manquait qu'un peu de temps avant qu'il ne puisse le finaliser! Penché sur un petit réchaud, il tentait de récupérer les quelques gouttes d'huile essentielle d'une plante pour les ajouter à son produit presque terminé. Il suffirait ensuite d'en faire de jolies petites boules et de les laisser sécher et il pourrait passer aux phases de test! Enfin, c'est ce qu'il aurait souhaité. Un grand choc projeta en avant tout ce qui se trouvait sur son bureau, et malheureusement, le travail d'Igaku se retrouva complètement gâché. Le réchaud avait en effet atterrit sur le plat où se trouvait la préparation du docteur, lui mettant le feu et réduisant ainsi à néant des heures et des heures de travail.

Sans attendre une seconde, il sorti d'un bond de son bureau et se dirigea vers le pont en hurlant, puis en râlant dans sa barbe.

- HA put**! SAKAZUKI! KETSUEKI! J'VAIS VOUS ARRACHER LES YEUX BANDE D'INCAPABLES! Même pas fichus de tenir une foutue barre... Des journées de travail à la benne... Putains de clochard décérébré... J'vais le massacrer... Des jours et des jours que je le dis, mais j'vais le faire ctte fois hein! Je vais le massacrer! Je vais lui arracher les doigts et l'ettoufer avec. Ouai, j'vais faire ça, ça sera drôle...

De son pas rapide, il arriva bien vite jusque sur le pont où tout le monde semblait gueuler. Les Insultes d'Ace étaient couverte par des bruits de combat et des ordres gueulés par le capitaine. Aisni donc ils étaient attaqués? Ils avaient donc étés heurtés par des ennemis... La rage d'Igaku se matérialisa par l'apparition d'une room qui engloba tout le navire et le sous marin des 6 abrutis sur le pont. Enfin 6... Rapidement, ils ne furent plus que deux après que les frères Kyookoo s'en soit mêlés. Il restait donc deux types qui semblaient équipés de petites armures et bien décidés à en foutre plein la gueule d'Ace qui gueulait insulte sur insulte. En un instant, Igaku fut sur l'un des deux, frappant avec sa faux. Le type en armure fit genre de se moque et le va le bras pour parer la faux avec un wakizashi pas de chance, le médecin ne s'arretait pas à ce genre de considérations. Sa lame traversa le petit sabre, trancha le bras et le tronc du pauvre type avant de s'arrêter au niveau du sol. Surpris, le pseudo-ninja se retrouva découpé en petits morceaux qui flottaient sans qu'il ne puisse rien faire et ne put donc pas esquiver le retour de la faux. Cette fois-ci, pas de tour de magie, c'était la lame elle même qui vient frapper au niveau de sa tempe, ouvrant son crâne dans un craquement d'os brisé. Le sang aspergea le pont tandis que le haut de la tête du type tombait à terre.

- Enculé de fils de pute... ça t'apprendra à foutre en l'air mon travail... Bon, il est où l'autre?

Igaku chercha du regard l'autre type en armure mais Ace devait déjà s'en être occupé. Pourtant, la rage du médecin n'était pas encore retombée. Il se dirigea donc vers ceux qui se trouvaient à terre, prêt à répandre le sang. Pourtant, arrivé au niveau de prisonniers, Ketsueki s'interposa. Il fit comprendre d'un regard qu'ils devaient d'abord les interroger, et le médecin soupira donc, serrant le poing. Seul un self-contrôle extrême lui permettait de ne pas exploser et il resta donc droit comme un i, lorgnant sur les types à terre et imaginant des tortures toutes plus abominables les unes que les autres.

Gouki suggéra alors d'explorer le sous marin. Son frère continua dans la même idée en précisant qu'il s'agissait d'un vaisseau de Sayuki, et qu'ils devaient faire attention car ils risquaient de se retrouver face à des renforts. Sans attendre, Igaku jeta sa faux et se dirigea vers l'écoutille du sous-marin. L'arme était trop grande pour servir efficacement dans les couloirs d'un tel engin, ce serait donc juste avec un scalpel qu'il égorgerait les membres de l'équipage de cette foutue boite de conserve. Il en sortit donc un de sa blouse et se tourna vers le autres, l'air particulièrement pressé.

- Bon, on y va? Qu'on en finisse avec ces déchets..

Politesse et patience? Non, ça ne faisait plus partie du vocabulaire du médecin. Sa soif de sang était particulièrement forte ce jour là et n'aurait de cesse que lorsqu'il aurait anéantit cette saloperie de conserve.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace Lagan
Grand criminel
Grand criminel
avatar
Messages : 85
Points d'activités : 639
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (2/4)
Localisation : Dans ton _ _ _

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 692
Points de popula' [PP] : 670
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] Petit contre temps ( PV : Sons ) Mer 17 Avr - 21:59



Sons Of Cortes adventure !
« Petit contre-temps.»



Journée de merde, voilà ce que ce début de matinée m'avait inspiré. Nous étions attaqué par des sortes d'homme ninjas qui étaient venus ici pour x raison. Sûrement des chasseurs de primes, ou alors des gens à la solde de Y pour stopper tout les méchants qui approchaient. Mais de quoi d'ailleurs ? Rho puis zut, j'avais pas la tête à réfléchir en ce jour... Ce que je savais, c'est qu'on était attaqué et que ces gens voulaient une put** de baffe comme réponse. Autant dire, ils allaient l'avoir car malheureusement, l'équipage et moi, on est pas du genre à se laisser avoir ainsi, loin de là. On est plus dans le genre à répliquer quand on nous emmerde et non tendre les bras pour qu'on nous passe les menottes. Quoi qu'il en soit, Ketsueki et Gouki faisaient un massacre tandis que moi, je vis deux types en armure. L'un d'eux disparu tranquilement tandis que l'autre fondit sur moi. Sourire aux lèvres, j'attrapais à pleine main mon arme de prédilection et je donnais alors un coup droit sur cet homme, malheureusement il contra avec une petite arme se faisant mettre un genoux au sol. L'air sûr, je ne vis pas son autre main fouiller dans une poche sortant de là des aiguilles. À bout portant, il les lança vers ma jambe, ce qui me surpris assez. Car alors que je ricanais, je vins à sentir non pas une douleur, mais au contraire, plus rien à ce niveau là...

«  …  »


Continuant à appuyer sur mon épée, ma jambe droite étant anesthésié, je vins à lui donner un chassé dans le ventre avec ma jambe gauche pour alors écraser violemment mon arme sur sa personne l'ouvrant en partie en deux. Certes, on m'a interdit ou limité lors de meurtre, mais là s'était plus fort que moi. Surtout qu'en plus, voilà que le toubib ramenait sa fraise semblant en rogne. En rogne comme jamais qui plus est. Bref, il finit cela très vite à sa façon puis voilà que le capitaine eu une très belle idée. Nous dire d'aller dans ce machin métallique à moitié enfouis sous la mer et explorer. Tu parles...

«  Hm ? Quoi ? Qu'on aille là dedans ? Hey... Si ce truc coule, on fait comment hein ? AUCUN DE NOUS NE SAIT NAGER... »

Malgré tout, très vite je changeais d'avis, me disant qu'au fond, si je ne changeais pas d'avis, bah je le ferais suite à des mornifles. Soupirant donc, j'entrais dans le machin en fer puis j'admirais une fois l'échelle descendu. Ça puais vraiment là dedans... Puis s'était mal éclairé. Nous pouvions voir comme des caméras sur le plafond, à chaque coins de l'appareil. Visiblement on était filmé.

«  On fait quoi ? »


///////

«  Monsieur... Monsieur... Nos invités sont arrivés... »
« Excellent.. Combien de pertes sur le pont ? »
«  … Toutes monsieur, dois-je demander aux hommes de... »

Pas le temps de finir, voilà que l'homme assez petit et chauve vint à tirer plusieurs coups de feu. L'homme n'aimait pas les défaites et le faisait clairement comprendre. Jurant, il vint à s'asseoir sur un siège de fer assez massif, regardant un écran affichant toutes les vues des caméras, puis, doucement, il pris son chat blanc comme neige, marmonnant quelques mots avant de dire.

«  Laissez les venir ici... Quant à vous mes chers... Restez là et acceuillez les comme il se doit une fois arrivé ici... Le but est simple, faire de ce lieu leur tombeau.. »
«  B... Bien monsieur. »

Le sacrifice... Quelle beauté.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [ FB ] Petit contre temps ( PV : Sons ) Ven 19 Avr - 21:29


    Après s'être débarassé vite fait bien fait des attaquants, les fils de Cortes se décidèrent à aller explorer le sous-marin. Le symbole peint sur le submersible était celui de Sayuki, d'après Ketsueki. Sayuki, ou le dieu noir, celui là même qui avait été abattu par la Marine sur l'île des Homme-Poissons, pendant que nos guerriers ainsi que d'autres étaient aux prises avec Gongbao. Sayuki était vivant depuis de très longues années, et de fait il avait sûrement des connaissances intéressantes. Le capitaine ordonna donc au clochard d'être prêt à plonger, au cas où l'équipage fasse un malencontreux tour dans la mer, et le quatuor sauta sur le submersible, avant de passer par l'écoutille, descendant une échelle chacun à leur tour. L'intérieur sentait le renfermé, et l'obscurité les attendait. Ace demanda ce qu'ils pouvaient faire, et Gouki repéra du coin de l'oeil des Denden Mushi lié à des caméras. Il soupira, et leva sa main, la changeant en magma, improvisant une torche, avant de commencer à avancer dans ce qui serait peut-être leur tombeau de fer. Vu de dehors, le sous-marin n'avait pas l'air très long, par contre il semblait être assez large, et s'étendre sur plusieurs ponts. Après un passage par une salle des machines et des commandes (il y avait même le périscope sorti), nos quatre héros descendirent par une écoutille, passant au pont inférieur. C'était les quartiers de l'équipage: des couchettes superposées étaient fixées sur les murs, et ça et là des posters représentaient de jolies filles dénudées, ce qui fit rougir Gouki: après tout, en mer, les hommes d'équipage devaient avoir faim. Mais l'endroit était étrangement vide... Si on faisait abstraction des sous-vêtements sales jonchant le plancher. Bizarre, très bizarre.

    La troupe continua d'avancer, passant à un niveau encore inférieur. Les grincements du métal étaient de plus en plus nombreux, et notre Cahir n'était pas rassuré en sentant autour de lui la mer. Même si ce n'était qu'East Blue, tout l'équipage serait mort sans pouvoir rien faire si le bâtiment coulait. Parce que le charpentier doutait sérieusement que Sakazuki soit assez vif pour les tirer d'un sous-marin en train de couler. Enfin il aurait peut-être une surprise. Cette fois, c'était les quartiers cuisine et salle à manger. Des tables, des éviers sales et des placards grands ouverts constituaient le mobilier. C'était vraiment étrange que l'endroit soit si vide. Un chuintement résonna, et notre héros aperçut une ombre se faufiler par l'écoutille: il le transmit donc à l'équipage, précisant qu'ils avaient de la compagnie. L'exploration reprit, et les Sons empruntèrent l'échelle. Rien d'intéressant au niveau inférieur, en revanche l'écoutille était fermée à double tour. Alors que notre charpentier s'apprêtait à la faire fondre avec un peu de magma, elle s'ouvrit brusquement et plusieurs hommes encapuchonnés en sortirent. Leurs masques évoquaient ceux de tout à l'heure, mais leurs silhouette semblait un peu plus carrée. Ils prirent la parole d'un ton menaçant:


    - Désolés, Sons of Cortes! Mais vous ne descendrez pas plus bas! Ce tombeau sera votre tombeau!

    Les quatre hommes chargèrent alors, sans se gêner malgré l'étroitesse du passage qui ne permettait pas à quatre hommes d'avancer de front. Il y en avait un pour chacun des Sons. Celui de Gouki avait un masque évoquant un oiseau. Il poussa le Cahir au niveau des épaules, le faisant basculer en arrière, et sa tête heurta une paroi avec un "Bong" sonore. Il ne pouvait pas utiliser son fruit: une goutte de magma pouvait faire fondre le sous-marin, et alors ils seraient bien beaux... Il esquiva un poignard avec lequel l'autre avait essayé de le planter, et il lui balança un coup au visage avant de se relever d'un bond. Il envoya un coup de coude, que son opposant esquiva avant de balancer un coup horizontal vers la gorge. Le Cahir esquiva en se baissant, et envoya une balayette à son adversaire, qui esquiva en sautant... et se cogna la tête contre le plafond. Le Sanglier sourit, et profita de l'instant de confusion de l'autre pour le saisir à la gorge et le jeter au sol, le plaquant sous son poids, avant de lui arracher son masque, révélant un visage affreusement balafré, avec des courts cheveux drus et bruns. Le Cahir jeta ensuite un oeil alentour, pour voir si ses nakama s'en étaient sortis....
Revenir en haut Aller en bas
Kyookoo Ketsueki
Supernovas
Supernovas
avatar
Messages : 166
Points d'activités : 701
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (3/4)
Age : 24

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 959
Points de popula' [PP] : 888
Divers:
MessageSujet: Re: [ FB ] Petit contre temps ( PV : Sons ) Mar 7 Mai - 17:17

Il est vrai que se rendre tous ensemble dans un sous-marin n'était pas l'idée la plus brillante que j'ai eu de ma vie. Mais il fallait bien prendre des risques de temps en temps, ça nous ferait un bon exercice ! De plus, on avait toujours Sakazuki près à venir nous sauver en cas de problème, même si je doute de sa sobriété si jamais ! Enfin, comme d'habitude, tout le monde, Gouki mise à part, qui lui était habitué, avait râlé et au final, tout le monde avait fait ce que j'avais demandé ! Et puis, il s'agissait uniquement de risquer notre vie, ce n'était pas comme si je demandé grand chose après tout ! Je pourrais leur demander bien bien pire ! Et je le ferai sûrement un jour et ça sera amusant, là, faisant dans le classique !

Rapidement donc, nous avons bondit à l'intérieur du sous-marin et refermé l'écoutille. Nous retrouvant dans le noir complet, ce qui avait fait surchauffé les neurones d'Ace, il ne pouvait pas attendre que nos yeux s'habituent à l'obscurité ou simple, utiliser nos pouvoirs non... Penser, c'était vraiment quelque chose de compliqué pour lui ! Enfin, le problème réel de l'histoire c'est que nous étions filmé et il va être très difficile d'avancer dans ces couloirs étroit quand on épie chacun de nos faits et gestes... Enfin, après avoir poussé un profond soupire, Gouki s'était empressé d'allumer son bras pour nous faire une torche improvisé. Plutôt pratique il faut dire et surtout, ça m'évite de devoir m'en charger moi même !

Nous nous sommes donc lancé dans l'exploration du navire et il faut dire que malgré les apparences, il était plus long et profond que ce qu'on pouvait croire ! Mais malgré la présence de la mer tout autour, très oppressante, c'était une aventure plutôt marrante, malgré la présence de linge sale et l'absence de baston. Mais c'est un problème qui allait rapidement trouver solution. Car après encore un étage vide, nous avons aperçu des ombres dans les coins,Gouki le premier. Puis, voulant nous enfoncer encore plus profondément dans le bâtiment marin, nous nous sommes retrouvé face à une bande de déchets consanguins, sûrement, qui voulait nous bloquer le passage. Et il avait l'air plutôt à leur affaire, malgré leur masque d'animaux étranges !

Chacun de nous avais un adversaire dont il devrait s'occuper. Gouki semblait être au prise avec le sien. Qui l'avait rapidement poussé un peu plus en arrière. On pouvait entendre les bruits de coups de partout, qui résonnait dans l'obscurité et la chaleur ambiante. Passant ma langue sur le coin de mes lèvres, j'avais un adversaire à affronter ! Il était rapide et leur coup précis. J'aurais pu l'oblitérer d'un coup de Haki ou faire fondre ses organes à l'aide de ma foudre, mais je ne savais pas quel effet pourrait avoir mon premier pouvoir sur mes équipiers, surtout dans une zone si petit et fermé... Et quel effet la foudre aurait sur le sous-marin. Nos vies dépendaient de la conservation de se bidule après tout !

Son premier coup n'avait frappé que du vide car je m'étais reculais rapidement. C'était un habile manieur de couteau et je devais rivaliser d'ingéniosité pour pouvoir éviter ses coups. Les dieux seuls savent, et encore, avec quoi la lame est fait ! Autant ne pas tenter le diable. Enfin, j'avais repéré une ouverture lors d'un coup qu'il avait porté trop directement, tombant ouvertement dans la feinte de corps que je lui avait fait. J'ai donc rapidement saisi son bras et exercé une torsion dessus, puissante et implacable. Un bruit de craquement s'était alors fait entendre, encore plus sinistre que d'habitude dans ce petit endroit sombre et exigu! Puis, devant l'angle étrange de son bras j'avais souris, puis, frappé, d'un bon direct son visage. Après avoir fait un quart de tour sur lui même, l'homme masqué c'était écroulé sur lui même. Dans les vapes. Gouki avait déjà abattu son adversaire... Mais quand-était-il des autres ? J'ai profité de ce petit moment de calme pour retirer le masque de notre énergumène. C'était un étrange bonhomme... Il avait une tête de poisson ! Un homme poison ! Et bah, il n'était pas vraiment à la hauteur de leur réputation !

« - Igaku, je crois que celui-là devrais te plaire ! C'est un peu comme si c'était ton anniversaire en avance ! »

Merci à Tsubaki pour le code

_____________________________________________________


Merci à James pour l'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [ FB ] Petit contre temps ( PV : Sons )

Revenir en haut Aller en bas

[ FB ] Petit contre temps ( PV : Sons )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Sur les mers de East blue-