AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FB] Niveau 4 du Busou-Shoku ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 105
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: [FB] Niveau 4 du Busou-Shoku ! [PV] Mar 26 Mar - 13:59








“ Vila ! „




G r a n d _ L i n e : E n _ p l e i n e _ M e r _ à _ u n e _ d e m i - h e u r e_ d e _ V i l a


Une mer paisible et calme, pourtant rien ne laissait penser que le navire sur lequel voguait l'Amiral Shitori venait de traverser une tempête plutôt puissante. Pas parce que le navire était ce que la marine utilisée régulièrement en d'autres termes des vaisseaux de guerre non, mais plutôt parce que le navigateur était un as dans sa discipline. Oui comme divulguer, l'Amiral aujourd'hui ne naviguait pas sur un officiel de la marine, mais plutôt sur un navire marchand et dont justement le capitaine était une de ses connaissances. Mais pourquoi ne pas avoir pris un navire propre à la marine au lieu de voyager sur ce genre de navire ? Étrange mais le capitaine de bord et ami dira-t-on pour faire court, aller lui demander. Bien que la tâche soit difficile avec un silencieux comme l'était Shitori, difficile d'entreprendre une quelconque discussion surtout quand on sait qu'il ne parle jamais pour rien. Assit au rebord du côté droit de son navire marchand accompagné de deux aigles blancs possédant d'une beauté prestigieuse, d'un air décontracté tout en tenant dans sa main gauche une fiole de rhum il dit alors sur un ton cool et décontracté.


« Shitori-San, peux tu me dire pourquoi toi qui es un solitaire et un homme peu sociable, a demandé à un type comme moi de t'amener jusqu'à Vila ? Je sais que c'est sur mon chemin mais, de là à trimbaler un Amiral sur ce rafiot... »


Plutôt pertinent et très détendu dans sa manière de s'adresser à l'Amiral Shitori, pas de problème pour le membre de la marine, il avait l'habitude avec ce jeune fripon. Un insolent certes mais, un insolent très utile. Et oui si l'Amiral avait demandé à cet homme qui portait le nom de « Al'go », un marchand très connut dans le monde du commerce, c'était pour passer inaperçu. Passer Inaperçu ? Mais pourquoi donc ? Tout simplement parce que l'Amiral à ce jour même n'était pas affecté à une quelconque mission. Donc si Shitori n'avait pas emprunté de vaisseau de guerre de la marine s'était pour ne pas attirer l'attention sur lui puisque généralement un départ est toujours inscrit dans un cahier de bord bien tenu et pour être ensuite remit à l'Amiral en chef. Oui toutes les sorties et les entrées d'un vaisseau étaient notés avec l'heure et la raison. Voilà pourquoi Shitori avait préféré embarquer sur un navire marchand. Déjà pour rester sous couverture et secundo parce qu'il connaissait assez bien Al'go le marchand. Et le but de son voyage jusqu'à Vila était d'ordre purement personnel, il avait en quelque sorte des comptes à régler et aussi des informations à récolter dans le tas.


D'ailleurs sur ce même navire L'Amiral Shitori était lui accoudé au bord de la cabine du capitaine, du moins sur la paroi en bois de la cabine qui était la seule à être sur le pont du navire. Mise à part cette petite cabine tout le reste se trouvait dans la cale du bateau marchand. Shitori au départ avait été seul à errer sur le pont, les bras croisés le regard plongé vers le rivage de la mer qui paraissait infinie. C'était à ce moment même ou Al'go avait rejoint Shitori et lui avait posé justement cette question. Le marine avait bien entendu les paroles de celui-ci et il n'était pas surpris de l'entendre parler et de demander le comment du pourquoi. Toujours le regard porté vers les cieux, on pouvait voir peu à peu les rayons du soleil disparaître, le coucher du soleil avait atteint sa phase quasi-finale pour laisser apparaître des tâches sombres, puis peu à peu la lune scintillante déjà à l'affut pour éclairer la beauté de la nuit. C'était sans nul doute le moment que Shitori préféré, les nuages prirent un teint de rosée, c'était en fait l'inclinaison du soleil vers le bas qui donnait au ciel cette couleur. Et quel beau spectacle que celui du ciel. Shitori abaissa la tête, les bras croisés et le regard caché par sa casquette aux symboles de la marine il rétorqua alors d'une voix calme et puissante à la fois.



« Tu te le demande hein…? Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes et l’insensé le demande aux autres… »



le capitaine marchand se tue et se contenta de sourire, la parole de l’Amiral était directe, il ne dirait absolument rien. Et avec ce genre de phrase il faisait étrangement pensé au lointain Amiral Goyah. Suite à cela après au moins une grande poignée de plusieurs minutes, un membre de l’équipage venait dire qu’il entreprendrait l’appareillage du navire dans les plus brefs délais. Le capitaine acquiesça d’un geste de la tête, Shitori leva immédiatement la tête est s’empressa alors de marcher jusqu’à la rampe du navire sur laquelle il y fit un saut pour être dessus et ensuite pouf dans un amas de gaz qui avait aveuglé l’équipage Shitori disparut en une étincelle, tel un ninja. Toujours aussi solitaire et mystérieux, ne prenant même pas la peine de dire au revoir ou merci…Ah si là juste en bas de la rampe du navire une petite fumée venait de jaillir, avec un rayon de gaz qu’il avait sans doute fait jaillir de l’un de ses doigts avait été gravé sur le bois fumant à présent : « Merci ». Sacré Shitori, il n’était vraiment pas sociable.



V i l a : C e n t r e - V i l l e


Après avoir disparu, Shitori venait de réapparaître aussitôt sur la terre ferme, plus précisément sur l'île de Vila, une île de Grande Line. Cette île possédait un Gouvernement interne en constante décadence, depuis qu'elle avait connu une guerre de 150 ans, une guerre identique à celle de Taikou anciennement l'île ou vivait la famille Korokuzawa. Aujourd'hui Shitori recherchait une personne qu'il n'avait pas vu depuis au moins dix ans facilement, une personne qu'il avait connue déjà dans son enfance, ce n'était pas un homme, ni même un pirate ou un marine, c'était tout simplement un géant qui avait vécu durant la période ou toutes les personnes de prestance se sont succédé. Il avait aujourd'hui 260 ans et oui les géants vivaient plus longtemps que les humains et c'était pour dire puisque ce géant-là avait vécu toutes les périodes les plus traumatisantes pour la terre elle-même. Une personne donc d'une expérience monstrueuse. Il avait côtoyé les types du genre Zakushin, Akuma (des anciens ennemis de Makkura) et plus particulièrement l'ancienne Shichibukai Pavini Vongola Aerine et c'était pour ce sujet que Shitori était là.


Shitori était apparu au plein centre-ville là où il avait le plus de chance de retrouver ce géant, oui le centre-ville car il y avait des gens et qui dit « gens », dit aussi « informations ». Mais cela n'aura pas été nécessaire le destin avait joué d'un coup maître en sa faveur, oui la personne retrouvée avait fait son apparition plus tôt que prévu et même de manière étonnante. Surprenante certes, mais pas au point de surprendre l'homme qu'était Shitori, imperturbable tel que le fut un certain Amiral Goyah dans l'ancienne époque. L'apparition du géant fut bougre, comme l'était ce géant, Shitori connaissait bien cette masse de graisse imposante, c'était réellement un sanguinaire, avoir vécu des époques aussi rudes que celle qu'avait vécu ce géant avait fait de lui sans doute l'un des plus puissants adversaires de ce monde que Shitori connaissait. Sur un immense trône poussé devant par quatre chevaux imposant à l'avant et à l'arrière en utilisant la puissance de dials soit au total une centaine au vu de la taille et du poids du géant, qui était d'ailleurs bien entouré.


Une sorte d'armée qui l'entourait ou peut être une garde royale ? Le temps avait si vite passé ? Serait-il devenu une sorte de Roi sur cette île qui, jadis ne connaissait presque même pas d'habitant ? Le marine du quartier général de Marinford allait très vite le savoir. Alors que l'immense trône s'avançait, on pouvait distinguer un magnifique tissu qui recouvrait le corps du géant, ne laissant que d'immenses doigts apparents, un jeune garçon, un enfant avait eu le malheur de se trouver sur le chemin du convoi. Le convoi s'arrêta, le géant immédiatement jaillit de derrière l'immense rideau qui le cachait sur son trône et fit jaillir sa main vers l'avant pour tenter carrément d'écrabouiller le jeune enfant qui avait eu le malheur de se trouver sur le chemin du tyran immensément grand.



« INSOLENT !! »


La main se dirigea à une tel vitesse...Pourtant, il était d'une grosseur et d'une taille qui ne laissait pas présager ce genre de vitesse justement...A cet instant là l'enfant n'avait aucune chance de survie. Si avec l'Amiral Shitori c'était du 400% tout cuit. Étant un profond justicier et étant même tout naturellement Amiral et un marine digne de ce nom il n'allait pas laisser passer ça. Avant même que le géant atteigne la pauvre cible qu'il avait dans son champ de vision, à la vitesse du « Soru » Shitori apparut quatre secondes avant l'impact, prenant le temps de prendre dans le creux de son bras droit le jeune enfant et ensuite il disparut tranquillement tout comme il était apparu. Un gaz aveuglant apparut aux yeux effrayants de l'immense géant qui avec son expérience de combat venait de comprendre qu'une personne extérieure venait d'intervenir sans trop savoir comment ni même pourquoi et il savait aussi pertinemment que ce n'était pas quelqu'un de l'île mais bien une personne extérieure de l'île, tout cela déterminée en une seconde. Une telle capacité d'analyse en un temps extrêmement court témoignait de la très grande force du géant. Shitori réapparu sans ce pauvre enfant, il avait eu le temps de le ramener auprès de sa mère en un rien de temps, il se tenait droit comme un roc, les deux poings serrés face au géant et il s'écria alors de vive voix.


« Tu n’as en rien perdu de ta force, je dois même dire que ton niveau de « Saki » et de « Haki » ont terriblement évolué… »



Le géant lui de son côté était étonnement surpris de voir qui se trouvait à ses pieds. Il reconnut immédiatement les yeux de ce jeune enfant qu'il avait connu en rencontrant justement la Shichibukai Pavini Vongola Aerine. Oui à l'époque ou Shitori avait été recueillit par celle-ci, ils étaient souvent ensemble comme pour le cas d'un Maître et d'un élève bien que leur relation était plus compliquée que le stade de Maître et élève, c'était plutôt le Maître et l'esclave. Ce qui avait surpris davantage le géant c'était le moyen utilisé pour esquiver ce genre de coup. En effet le coup esquivé précédemment avait quand même provoqué des dégâts importants. La moitié du côté gauche venait d'être rasé comme si quelqu'un avait balayé des miettes sur une table d'un simple geste de la main. Ce n'était qu'un coup d'une grande faiblesse de la part du géant, mais la destruction d'un simple coup comme celui-ci était déjà énorme et Shitori put voir à quel point le géant avait grandi en force et en puissance. L'amiral regardait avec peine toutes les habitations déraciné du sol plus loin sur le côté gauche de l'île. Lançant un regard rapide et vif sur le côté en voyant les dégâts occasionnés, Shitori s'écria alors.


« Quelle folie… »



Juste après les mots de l'amiral, le géant se servait de son trône pour prendre place et répondre immédiatement à Shitori :


«Oi Oi ! C'est toi qui a évité le coup...Si tu n'avais pas esquivé, la partie gauche de cette île serait encore sur pied mais, le destin en a décidé autrement...Même jeune tu prenais les mauvaises décisions et je dois dire qu'en majeur partie la marine se trompe souvent préférant préserver leur vie ou celle des vermisseaux pour sacrifier tout un tas de gens... L'exemple même aujourd'hui...Parole d'expert Gozo* ! » (Gozo* = Gamin)


Ensuite le géant avait pris un air décontracté, sa main gauche de revers déposé sur ça joue gauche et il continua de nouveau...Tout en buvant du rhum qui était contenue dans une jarre immense.


« Akuma, Zakushin, Zakus, Scheinzel, Sidius, Sauzer, Leena, Shinryo, Gold Roger, Ao Tatsu, Keikaran, Ikkarus, Aerine, Eye-G, Zero, Kage, Navarino, Loki, Shisen, Richardson Selecto, Lilya, Goyah, Sayuki...Tous marquèrent leurs temps par des prouesses que peu d'êtres humains pouvaient exercer et influer sur le monde, je suis l'un des très rare survivant de cette fameuse « Ère du chaos ! » maintenant que Sayuki est mort...GUHAHAHAHAHA !! N'est-ce pas amusant ? Moi j'ai survécu à toutes les époques ! J'ai accumulé l'expérience de chaque époque, devenant jours après jours plus fort ! J'en ai pris conscience lors du légendaire combat que Zakushin et Akuma se sont livrés, ce jour-là c'était la première fois que j'avais ressentit de la peur. »



« Oui la crainte qu'avec leur folie de prouver leurs forces que tout disparaisse jusqu'à ma propre ambition...Oui ce jour-là, je devais devenir plus fort pour que moi aussi je laisse ma trace sur cette foutu planète comme eux l'ont fait...Oui, car un homme meurt lorsque son souvenir tombe dans l'oublie et la preuve encore aujourd'hui. Je suis là pour parler d'eux et pour t'en faire-part à toi aussi. Toi qui a eu l'audace extrême de côtoyer la femme la plus dangereuse du monde à l'époque... Cette femme qui, jadis m'avait infligé 7845 défaites en un seul moi. Je n'étais qu'un jeu, un entraînement d'observation pour toi lorsqu'elle te montrait comment t'y prendre contre un adversaire de ma taille...Oui un homme doit connaître l'humiliation pour évoluer, mais maintenant ce temps-là est révolu Gozo ! GUHAHAHAHA !! Yosh ! Je bavarde toujours autant n'est-ce pas ?! Alors qu'en est-il de toi ? Qu'est ce qui t'amène Gozo ?!»


L'Amiral Shitori s'était assit au sol en position du lotus, les jambes et les bras croisés et la tête légèrement abaissé vers le bas, laissant la visière de sa casquette cacher son regard ne laissant que l'ombre de celle-ci apparente sur sa peau. écoutant attentivement le géant que Shitori connaissait bien puisque dans son enfance comme il l'avait expliqué lui-même, ils s'étaient tout deux côtoyés pendant une bonne période. Voilà une chose que l'amiral de la marine aimait assez. Cependant, cela lui rappelait certains souvenir déplaisant, il aimait entendre ce genre de discours ou l'on relate la prestance des certaines personnes telles qu'énoncé au début par le géant. Même si certains noms avaient suscité chez Shitori un agacement des plus stridents. Oui ses dents tellement serrées, se mirent à frotter de colère et de haine à l'écoute de certains noms. Cela ne pouvait pas échapper aux géants. Les yeux cachés dans l'ombre de sa casquette, la tête légèrement basse et sur un ton des plus calme Shitori rétorqua alors simplement:


« Je viens pour Aerine !! »




Ce nom : « Aerine » résonna en continue dans la tête du géant, comme d'un grincement désagréable, le géant avait une veine palpitante sur le haut du front et son poing gauche se serait et se contractait à un tel point que du sang jaillit de sa paume. Son côté décontracté venait de disparaître pour laisser place à la frustration et à l'énervement en un rien de temps après que ce nom soit énoncé de la bouche de Shitori. Oui ce prénom dit de la bouche du seul pseudo-élève de cette femme mettait en rogne le géant, car Shitori avait été le seul témoin de nombreuses défaites du géant contre cette femme. Une honte suprême pour un homme de cette race qu'était les géants. La tension venait de monter d'un cran, comment se déroulerait la suite de l'entretien ? Entre temps une immense foule s'était réuni autour des hommes qui affichaient une prestance digne des plus grands de ce monde. Assit au sol en position du lotus et minuscule en taille par rapport au géant qui lui siégeait sur un trône d'or et de marbre tout en ayant perdu sa tranquillité pour avoir fait place à l'énervement.
















Codage fait par Raio, pour Raio & Byby. Ne pas recopier. Merci !

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 105
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Niveau 4 du Busou-Shoku ! [PV] Mer 27 Mar - 23:12








“ Fight In Vila ! „




- V i l a -


La tension avait grimpé d’un coup, le fait que l’Amiral Shitori lui rappel le prénom de « Aerine » avait rendu comme gêné le géant à la carrure impressionnante. En une fraction de seconde on pouvait le voir en train de stresser. Le simple fait de lui faire rappeler cette femme et toute ces défaites écumées dans le pire mois de sa vie lui était pénible. D’autant plus que « l’élève » de cette mystérieuse femme était devenu un Amiral de la marine presque bientôt Amiral en chef. Chose qui avait rendu encore plus tendu le géant. De la bouche de Shitori s’était comme une sorte d’humiliation. Le géant perdait patience devant le calme et le silence royal qu’affichait Makkura assit paisiblement en face du géant en position du lotus. Les bras et les jambes croisées accompagné de sa longue veste de la marine posé sur ses épaules, laissant un bout du manteau traîner sur le sol. Autour d’eux les habitants s’étaient réunis, comme pour assister au début d’un spectacle. Le géant se leva de son trône et voilà que d’un coup on pouvait voir sa vraie taille, il était encore plus immense que quand il était assit. Il enleva ses longs et lourds vêtements qu’il jeta en pleine mer et de cette distance et de cette hauteur c’était largement possible pour lui. Ensuite une fois debout face à Shitori qui était tout en bas il s’écria alors.


« Tu commence à m’agacer sérieusement Gozo ! Si tu savais combien j’ai évolué en 250 années, d’autant plus que je suis un des descendants lointains de la lignée d’un ancien démon croisé avec un géant. Et voilà ce que ca donne : Kaikou le grand moi-même GUHAHAHAHA ! Comment est ce qu’un minus comme toi ose me parler sur ce ton hein ? Aerine par-ci, Aerine par-là ! Qui est vivant aujourd’hui ? Qui à survécu aux pires époques hein ?! Cette idiote avait beau développer des compétences scientifiques hors du commun, mais je doute qu’elle puisse avoir crée un remède miracle pour l’immortalité ! Oui elle est morte depuis des années GUHAHAHAHA ! Je pense que je vais t’aider à la rejoindre, ainsi il ne restera plus personne pour me faire rappeler la seule honte dont j’ai été la victime. Oui je vais définitivement devenir le maître incontesté de cette planète. J’ai étudié durant cent ans différents art de combat. Des hommes toujours plus forts se sont succédés et je vais te montrer comment est ce qu’on devient une légende GOZOOOO !! »



Le géant lâcha donc aussitôt sa gourde de rhum et celle-ci avait finit par s’éclater au sol avec encore un peu de rhum qui éclabousserait en grande partie l’Amiral Shitori. Sans attendre le géant avait déjà disparut du champ de vision du marine de l’état major. Incroyable n’est ce pas ? Malgré sa très grande taille, il était d’une rapidité effarante et il avait pris de court Makkura qui à cet instant précis semblait perdu. C’est alors que le géant réapparut puis lança un foudroyant coup de poing avec l’un de ses quatre bras puissant et imposant. Le sol tremblait dans toute la zone de combat et le géant dans sa folie destructrice sans même s’en apercevoir avait détruit son trône en le fauchant directement dans la foulée. Un peu partout des éclats de bout de bois de grande taille tombèrent lourdement au sol à cause du choc causé, la foule tout autour effrayé s’était dispersé.




Le coup lancé par le géant était une copie amélioré d’une des techniques que le Schichibukaï Sir Navarino utilisé anciennement. C’est un coup de poing extrêmement puissant, Kaikou avait concentré tout son Haki pour ensuite écarter les jambes et prendre le plus de puissance possible en drainant l’énergie à partir de son seul poing. La force est décuplée grâce à sa nature surhumaine de mi-démon, mi-géant. L’effet du coup de poing et donc en faite divisé en une centaine de coups de poings qui se divise par force aléatoire et qui frappe toute la totalité du corps que ce soit à distance ou au corps à corps. Donc l’adversaire ne peut ni reculer ni esquiver puisque le coup se propage dans l’air. C’était maintenant sûre, le géant ne plaisantait pas…Il avait réellement étudié les techniques de combats des plus grands de ce monde et la preuve avec l’une des techniques copiées à la manière d’un plagiat qu’il avait ensuite amélioré à sa manière. Sous le choc du coup immense, l’île tremblait de toute part, et un immense cratère se forma sous le poing de Kaikou « le grand » comme il se surnommait. L’Amiral n’était même plus visible dans tout ce tas de poussière et de roche soulevé à la seule force de Kaikou, de nombreux habitants furent annihiler sur le coup. Mort sans souffrir et sans trop comprendre ce qui leur était tombé sur la tête. Kaikou ne voyait plus non plus l’Amiral dans son champ de vision…Puis après quelques secondes, il pouvait apercevoir une ombre dissimulé derrière un écran de poussière accompagnée d’une traînée de fumée épaisse.



** Nandato !? Je vois…Il est de type Logia, mais ça n’explique pas comment il a pu résister au Haki…Alors voilà le « génie » de l’élève de cette « Biatch » d’Aerine. Même dans la tombe elle me cause des problèmes cette petite peste…A vrai dire je ne sais même pas si elle est véritablement morte… ? Non vivre aussi longtemps pour une simple humaine c’est impossible !! **


En effet plus loin on pouvait voir l’Amiral Shitori debout tel un roc sur ses deux jambes, les bras croisés, venant à peine de se reconstituer sous sa forme humaine après avoir explosé en un amas de gaz. Cependant comment avait-il put résister au Haki déversé par le géant qui pourtant annule tout effet des fruits du type logia ? C’était simple, connaissant l’évolution massive du géant, Shitori n’avait pris aucun risque et dix secondes avant l’impact du surpuissant coup de poing, le marine de l’état major s’était déplacé à la vitesse du « soru ». Durant ce déplacement il pouvait apercevoir le mouvement du géant et de ce fait analyser jusqu’où l’impact du coup serait réellement dangereux pour lui. C’était en effet pour cela qu’il s’était déplacé sur une surface de cinquante mètres plus loin, là ou le Haki ne pouvait pas le toucher à une telle distance. Mais il était vrai que les débris de roches et d’habitations détruites avaient fauchés l’amiral, d’où le fait qu’il se soit reconstitué sous sa forme initiale par la suite. Pensif et debout en position de combat, l’amiral Shitori restait tout de même imperturbable face à ce premier assaut.


« La terre est peuplée d'hommes bavards comme toi, qui se servent des mots comme d'une monnaie qu'ils sauraient fausse…Tu as beau avoir copié des techniques de combat de ceux qui avaient marqués l’histoire par le passé mais, tu ne restes rien d’autre qu’un suiveur, un rêveur sot, une masse de graisse géante qui ne parviendra jamais à la gloire… »



« Petit j'étais déjà impressionné par ton charisme effrayant. Maintenant je suis tout bonnement fatigué par tes bavardages ennuyant et incessant...Je te le demande en signe de notre passé mutuelle…Qu’est devenu Aerine et ou est son labo !? »


Le géant restait surpris par le calme et le sang froid olympien de l’Amiral Shitori. Mais ce n’était pas pour autant qu’il allait en rester là. Et le fait que Makkura continue de sous-estimer cette masse de muscle et d’expérience n’allait en rien arranger les choses. Le géant-démon retira son poing du sol, faisant une nouvelle fois trembler l’île de toute part et se mit en position de combat du même style qu’un certains Sidius. Apparemment Kaikou allait utiliser tout le répertoire qu’il avait put enregistrer et développer au cours de sa vie. Immédiatement le géant-démon utilisa une technique portant le nom de : « Atomic Knytnäve !! » (Poing Atomique). C’est une technique copié d’un ex-Schichibukaï portant le nom de « Sidus » du temps ou Sayuki était lui-même corsaire à l’époque. Kaikou avait réussit à Utilisé l’art personnelle que Sidius avait développé au cours de sa vie et qui se nommait les « Cornes Du Dragon ». Bref Kaikou en usant de sa force physique et de son « Haki » qu’il confine au bout de son poing, il relâche alors toute cette puissance en visant les nerfs du corps de son adversaire et en visant le cœur à la normal. Mais étant donné que le corps de Shitori est trop petit pour viser quoi que se soit, le coup avait été adapté pour frapper toute la surface du corps de l’Amiral. Le coup serait tellement puissant et intense que le corps ne supporterait pas l’intensité du coup. Si Makkura était visé il serait explosé instantanément. Encore une fois à la vitesse du « soru » et en usant des capacités de son Gazu Gau No Mi pour se mouvoir sous une forme de gaz subtile, Shitori esquiverait d’au de justesse pour être à l’abri du déferlement de Haki de Kaikou. Le coup du géant finit sa route en pleine mer pour exploser en un déferlement d’eau gargantuesque. Il fallait en profiter et Makkura n’avait pas perdu d’avantage de temps. Se déplaçant rapidement en accourant sur les débris, l’Amiral Shitori restait pensif. Une goutte de sang venait de perler, on pouvait la distinguer sous son œil gauche. Néanmoins, celle-ci sécha très vite avec la vitesse à laquelle se déplaçait le marine. Malgré tout la puissance de Kaikou restait effrayante puisqu’il avait blessé quelqu’un de la carrure de Makkura, même si ce n’était que très minime et superficielle.


** Les techniques qu’il utilise sont hors du commun. Je n’avais jamais vu ça auparavant…Ces hommes de l’époque de l’ère du chaos étaient sans nul doute effrayant à en voir les quelques échantillons… **



Shitori stoppa net sa course en glissant sur plusieurs tas de gravats sous ses pieds. Il venait de s’apercevoir que le géant-démon avait complètement disparut. Comment est ce qu’une masse aussi imposante pouvait se déplacer aussi subtilement et aussi rapidement. A vrai dire il n’avait pas mentit sur ces capacités et sur ces prétentions d’être un des survivants de cette époque de l’ère du chaos. Oui, il le prouvait par ses prouesses au combat. L’amiral de la marine tournait la tête à droite et à gauche rapidement, puis en haut et soudain il entendu un bruit sourd et un vent puissant souffler dans le dos du marine pour lancer une nouvelle technique de combat qui portait le nom de : « Soru ! Knytnäve Flash !! » (Poing Éclair). Étonnamment Kaikou avait utilisé le « Soru », il s’était inspiré de la technique que l’Amiral En Chef Charles IV et ex-agent du CP9 Kage. Il plaça ses deux mains l'une contre l'autre en une position semblable à la brasse, puis à les séparer violemment afin que le frottement d'air fasse voler droit devant une sorte de boule d'air condensé qui écrase plus qu'elle ne tranche au contact d'une cible. Pour plus de précision Kaikou accompagne le coup de son poing pour améliorer l’allonge et la puissance de frappe. L’amiral de la marine lui était de dos, et instantanément il se retourna et se lança à son tour à une technique défensif de pur corps à corps.


Makkura avait enduit ses deux bras avec toute la puissance de son haki de l’armement. Cette parade défensive consistait à utiliser la paume de la main comme d’une lame plaquée. C’est un système de technique que Shitori avait appelé « Eau Tranquille ». En effet en utilisant la force de son adversaire comme d’un torrent qui s’abattrait sur une eau calme, Makkura laisserait l’immense poing de Kaikou toucher sa paume de main et une fois que celui-ci aura effleuré la paume de main du marine, Makkura pouvait passer à la seconde phase de cette parade qui consiste à renvoyer la force de son adversaire contre lui-même tout en additionnant de surplus sa propre force physique afin de briser le poignet du géant. Normalement l’effet escompté sur un être humain aurait été que son poignet soit brisé en mille morceau, mais avec un mi-géant et mi-démon l’attaque avait seulement réussit à faire repousser le poing géant de Kaikou et lui avait donné une douleur désagréable au poignet. Au contact des deux coups une terrible onde de choc se souleva dans les airs et se propagea au dessus de l’île pour balayer les nuages aux alentours. Profitant de cette ouverture Makkura se lança à l’assaut pour lancer son « Fumikomi-Geri !! » (Coup de pied écrasant).


Après avoir exécuté un saut à la vitesse du « Soru », Makkura arriva à hauteur de la tête de son adversaire pour frapper violemment le haut du crâne du géant-démon d’un surpuissant coup de pied enduit du haki de l’armement. Il fendrait le crâne de l’immense tas de muscle. Kaikou s’enfonça dans le sol sous la puissance du coup de pied de l’Amiral. Écraser quelqu’un d’aussi gros au sol était certes la révélation d’une force physique extrêmement impressionnante. Si l’Amiral voulait remporter ce combat il devait avoir l’intention de tuer et il venait de le prouver en assommant littéralement l’immense géant-démon au sol qui s’enfonça la tête la première sous la terre et une nouvelle fois l’île trembla de toute part sous le séisme provoqué par la chute soudaine de Kaikou. Shitori s’apprêtait à se laissé tomber au sol bien tranquillement mais, il n’en était rien. Immédiatement Kaikou se releva et riposta. En effet il avait fait mine d’être inconscient pour profiter du fait que Makkura serait en plein air et donc en plus grande difficulté pour esquiver. Kaikou de suite avait chargé de plein fouet en envoyant un surpuissant coup de poing enduit du haki de l’armement.


Cette fois-ci Makkura ne put esquiver à temps, beaucoup trop surpris par le fait que Kaikou avait usé de la stratégie du « Mort ». Faire semblant de ne plus donner signe de vie pour ensuite riposter de manière foudroyante et inattendue. Il avait envoyé valser très loin l’Amiral Shitori qui s’enfonça dans les décombres. Après environ quelques minutes sous les décombres, Makkura ressorti en poussant de manière violente les roches sous lesquels il avait été ensevelit. Il retomba au sol les deux genoux à terre et les deux mains à plat en crachant du sang et en toussant de manière pénible à cause de la douleur et de la poussière qui s’était infiltré dans ses narines et dans sa bouche.



« Guh…Kof…Kof !!! »




Shitori souffrait le martyr, il n’avait jamais été malmené de cette manière depuis son combat contre Sayuki le « Dieu Noir ». A vrai dire le démon-géant n’avait pas du tout mentit au sujet de son expérience du combat démentielle, ni sur le fait qu’il avait véritablement rencontré des personnes tel que Gold Roger, Sayuki ou l’ex-Amiral En Chef Ao Tatsu. Il avait réellement tout assimilé de ces personnes là. Sur ses deux genoux, Makkura tentait de reprendre son souffle. Il restait assez surpris de voir son propre sang s'écouler sur le sol poussiéreux. Kaikou le géant se rapprocha de Makkura pour le moment désemparé toujours au sol et il s’écria alors d’une voix rauque du haut de sa gigantesque taille.


« Dosheta hein ?! GUHAHAHAHA !! Tu as apprécié ? Je dois avouer que le style de combat de l’ex-Schichibukaï Sidius est de loin le meilleur et celui que j’apprécie le plus parmi les techniques de combat que j’ai pu assimiler…Je viens de te faire l’honneur d’un aperçut de ce qu’était l’ère du chaos…C’est ce niveau de puissance qui existait auparavant, ce genre de coups qui changeait tout un destin ! »



« Qu’est ce que ça fait de voir son propre sang couler ? Les détenteurs de logia comme toi n’ont plus ressentit la douleur ni même vu leur sang jaillir de leur peau depuis le jour ou ils ont avalé leur fruit…GUHAHAHA !! »


L’amiral Shitori se releva tout en enlevant les quelques débris de poussière et de petit caillou sur les épaulières de sa longue veste de la marine qu’il finit par retirer en une traite d’un geste vif du bras. Le sang de Makkura coulait toujours à perte au niveau de sa bouche, de son nez, de son front. Il n’avait jamais était aussi frappé et malmené à ce jour. Se relevant, l’amiral de la marine s’écria alors.


« Ça ne me fait absolument rien…Gamin ! »



D’un charisme fou et d’un sang froid digne des plus grands, l’amiral gardait son calme et son silence habituel. Un sourire en coin des plus rassurant et charismatique, son regard profond et semblable à celui d’un fauve, le marine haut gradé était encore loin de mordre la poussière et c’était cela qui venait d’agacer encore plus le géant. Surtout lorsque Makkura avait employé le mot « Gamin » pour interpeller Kaikou. Et comme il fallait s’y attendre, voilà que le démon-géant entra dans une rage folle.


« NE ME SOUS-ESTIME PAS ! KISAMAAAAAAAAA !! TU VAS ME LE PAYER ! JE VAIS T’ENVOYER CROUPIR AVEC L’AUTRE GARCE ! »


Sous la rage excessive et hystérique de Kaikou, l’amiral d’un calme presque olympien mit la main à l’intérieur de sa veste de costard tout en faisant mine d’ignorer la colère de son adversaire. Et par provocation, Makkura se mit à lire un livre sur lequel était dessiné en couverture de page, deux sabres qui se croissaient et sur lequel juste au dessus du dessin remarquablement bien dessiné était inscrit en kanji : « 殉教者 » signifiant « Martyr ». Il se mit à feuilleter quelque page sous le nez du géant-démon par pure audace et provocation afin de pousser son adversaire à lui faire perdre son sang froid et donc à le pousser à commettre des erreurs éventuelles dans ses futurs assauts. Le combat que se livrait les deux personnages était un vrai combat des générations. Kaikou le géant-démon de "l'ère du chaos" et l’amiral Shitori bientôt Amiral en chef de la nouvelle génération.
















Codage fait par Raio, pour Raio & Byby. Ne pas recopier. Merci !

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Gensui Makkura
Amiral en chef
Amiral en chef
avatar
Messages : 143
Points d'activités : 43
Premier Haki : Busou-shoku : la Couleur de l'Armement (4/4)
Second Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (2/4)
Age : 105
Localisation : In Your Eyes !

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 1607
Points de popula' [PP] : 1574
Divers:
MessageSujet: Re: [FB] Niveau 4 du Busou-Shoku ! [PV] Lun 1 Avr - 0:02








“ Fight In Vila ! „




- V i l a -


Fou de rage le géant-démon voyait son sang bouillir tel un volcan prêt à l’explosion. L’attitude de l’amiral Shitori lui était insupportable et le fait de voir que ses assauts n’avaient pas eu l’effet escompté le rendait encore plus fou. En effet Makkura s’était remit sur pied, même si il avait été blessé par les assauts redoutable de son adversaire cela ne l’avait pas empêché de se relever et de faire preuve de charisme et de panache. Il avait même eut l’audace immense de sortir son livre si mystérieux et de le bouquiner en plein combat, alors que son sang glisser sur sa peau. L’œil du démon Kaikou devint frénétiquement calme, il venait de reconnaître une relique, pas n’importe relique, un livre si précieux qu’il en valait la peine d’être tué et sacrifié à vie. Il avait reconnu les symboles des deux sabres et surtout le kanji qui y était inscrit. Kaikou devint ensuite soudainement clairvoyant, il venait de comprendre une chose qu’il ne devait pas laisser passer, une occasion à prendre, celle de récupérer cette relique de la précédente époque lui qui en était totalement obsédé au point d’en avoir copié même des techniques de combat des plus illustres personnages d’antan. Les yeux écarquillaient il s’écria alors.


« Ce livre que tu tiens…C’est…Kkguu…Kisama…La « Voie Du Martyr » n’est ce pas ?! C’est ce livre là que possédait Aerine hein ?! DONNE LE MOI !! TU NE LE MERITE PAS ! SURTOUT PAS TOI!!! »


dans une rage folle animée par une nouvelle soif de convoitise avait maintenant le but de prendre le livre que possédait Shitori, à en voir la réaction du géant c’était un livre de haute valeur. Et il avait tout de suite compris que cette relique lui serait utile. Ainsi il se lança dans une nouvelle attaque frontale : un puissant coup de poing imbibé du Haki, cette fois-ci en utilisant toute la force motrice de ses muscles et de sa seule force en un seul point d’impact. Shitori usa de la vitesse de « Soru » pour esquiver et pour s’éloigner du champ d’attaque de Kaikou, rangeant ainsi son livre à sa place, à l’intérieur de sa veste de la marine. En une fraction de seconde pendant que le poing de Kaikou s’était enfoncé au sol, Shitori en avait profité pour revenir se coller au poing de Kaikou et c’est alors qu’il riposta en utilisant le tranchant de ses deux mains comme d’une lame et de sa force brute seule, cela est possible par une rotation des hanches et par un mouvement des poignets rapide.


L’amiral de la marine trancherait les doigts de Kaikou afin de mettre hors d’état de nuire le poing droit de Kaikou. Cette attaque combine vitesse et force afin d’avoir le meilleur « Tranchant » possible et avec l’effet de cette technique, elle agit à retardement. Après une poignée de seconde Kaikou sentit l’immense douleur le parcourir aux doigts. Oui, ses doigts lourds tomberaient un à un comme des lourds troncs d’arbres. Kaikou hurla de douleur, il était vrai que cette technique de combat offrait une grande capacité destructrice et la coupe était net et rapide. Shitori était un génie du combat il n’y avait pas de doute là-dessus. Il savait aussi bien se battre au corps à corps que ne le faisait le géant. Pour cause en règle générale le style de combat de l’amiral Shitori ne se base presque uniquement que par le combat à main nue et l’utilisation de son fruit et de rien d’autre. Cependant l’amiral n’avait pas encore utilisait une seule bribe de gaz, prouvant bien qu’il pouvait se défendre sans son fruit du démon. Cependant Kaikou ne se laisserait pas abbatre, il se releva immédiatement pour tenter de faucher Shitori avec une technique de celle utilisé par les « sumos ».




Surprenant et surpuissant à la fois. Shitori ne s’attendait vraiment pas à ce genre de mouvement de la part de Kaikou et de son imposant gabarie. Cependant l’amiral était lui de son coté un combattant d’élite et ce genre de stratagème et de puissance brute il savait y faire face dans la mesure où son expérience était assez grande pour le faire jouer en sa faveur. A la vitesse du soru il se propulsait tout en dégageant une épaisse couche de gaz qui lui donnerait un gain d’accélération afin d’être hors de porté de son adversaire. Une fois l’attaque esquivée, l’amiral de la marine se lança à la contre attaque, se propulsant dans les airs toujours par le biais de son gaz il arriverait au niveau de la tête du géant pour déverser son offensif.




Makkura lancerait deux amas de gaz imbibé du haki de l’armement pour cogner lourdement les deux épaules géantes de son adversaire. L’attaque visait sensiblement les jointures de son adversaire afin de lui causer le plus de dégât possible à cet endroit précis pour handicapé ses mouvements liée à ces bras. Le géant se mit à gémir silencieusement…L’attaque l’avait touché lourdement au point d’impact prévu, le faisant ainsi reculer de quelques pas vers l’arrière. Celui-ci trébucha ensuite contre un arbre juste à sa gauche qu’il avait immédiatement arraché en une seule traite pour le balancer violemment en direction de Makkura qui lui était déjà retombé au niveau du sol. L’amiral n’avait pas pu échapper à cette soudaine attaque et l’arbre le percuta de plein fouet, le faisant ainsi exploser en un amas de gaz épais.




A peine après avoir eu le temps de se reconstituer sous sa forme humaine que Makkura se retrouvait une nouvelle fois acculée par la puissance du géant. En effet Kaikou venait de lancer un surpuissant « Mae Geri » qui n’est autre qu’un puissant coup de pied de face qui peut se donner soit avec la balle du pied, soit avec le talon (forme kekomi) ou le dessus du pied (kingeri). D’autant plus que le coup avait été imbibé du fluide. Makkura ne put échapper à cela et il fut touché de plein fouet une nouvelle fois. Il avait eu à peine le temps de croiser ses bras en forme de croix et de s’enduire du busou-shoku pour limiter les dégâts. Effectuant un vol plané des plus ahurissants, l’amiral shitori finit par percuter violemment un rocher dans lequel une partie de son corps avait été encastré. Du sang s’écoulait de son visage, sa chevelure, sa chair, un frémissement désagréable parcourait Makkura après ce coup surpuissant. Kaikou à très grande vitesse avait rejoint la position de Makkura pour continuer son assaut en lançant un coup de pied de côté pénétrant en utilisant le tranchant externe du pied. Une technique des arts martiaux qui utilisait aussi parfois le talon comme surface de frappe, c’est une technique instantané qui à pour capacité de « trancher » à la même ancienne qu’un Rankyaku. Une gigantesque lueur vivace venait de surgir. La lueur se dirigeait dangereusement vers Makkura qui lui immédiatement se releva pour éviter de justesse le coup en effectuant une roulade rapide sur le côté. Sans attendre l’amiral Shitori contre-attaqua sans vergogne :



« Gasu More !! »



L’une des techniques fétiches de Makkura. En propageant du gaz tout autour du géant et même dans une grande zone, il allumerait par la suite une allumette pour tout enflammer. La flammèche entrerait en contact avec la totalité du gaz répandu dans la zone et tout exploserait en un seul coup. Le géant n’avait aucune chance de fuite et comme on pouvait le penser, il fut brutalement touché. En effet sur plusieurs parties du corps du géant immense on pouvait apercevoir de la chair calciné ainsi qu’un bras qui avait été arraché à cause de l’explosion. Il avait sans doute réduit les dégâts en utilisant le haki de l’armement. Nul doute que sans le haki il serait totalement hors d’état de nuire. On, pouvait voir des traînés de ses pas au niveau du sol, signe qu’il avait tenté de dévier l’explosion avec sa seule force brute. Peut être avait-il eu l’idée saugrenue de la "smatcher" avec ses bras ou quelque chose dans le genre, dans tout les cas l’adversaire de haut niveau qui faisait face à l’amiral Shitori avait grandement trinqué. Celui-ci reprenait son souffle, doucement mais sûrement. Un silence morbide régnait sur le champ de bataille. Un silence que le géant brisa avec quelques mots :


« Je ne me laisserais jamais battre par un gosse comme toi ! Si seulement cette maudite Aerine ne t’avais pas élevé…Tu es comme cette maudite chienne…Guggh…, tu prétends défendre la justice mais ton unique souhait est d’assouvir ce monde…Tu es comme ces fous qui sont épris de conquête, tu veux devenir une sorte de Dieu ! Un « Dieu » humain qui voudrait diriger d’autres humains !! Quelle folie « Amadeus Zost » ! Ton ancêtre l’amiral « Amadeus Goyah » était pareil après tout…»



« Je ne regrette rien de ce que j’ai vécu ici bas. Finissons-en maintenant !! »


L’explosion avait comme qui dirait résigné le géant. L’amiral Shitori s’avançait par des pas calme en direction de son adversaire. L’explosion de sa propre technique de combat avait également déchiré les vêtements de Makkura au niveau de son torse. Un torse dévoilé pour laisser apparents des muscles saillants et impressionnant. Le géant se releva prêt à se lancer dans un ultime assaut. Peu à peu on pouvait voir les jambes et les bras de Makkura être recouvert du haki de l’armement. Le fluide sombre et noir recouvrait ses membres avec une certaine aisance, son gaz s’échappait petit à petit par flux successive à un tel point que son gaz prenait la couleur noir du busou-shoku. L’essence même de sa partie faite de gaz était imprégné du haki. Sans le savoir par le combat, Makkura venait d’atteindre le niveau ultime du haki, un niveau tel qu'il lui permettrait une utilisation parfaite puisqu’il avait une affinité particulière avec le Busou-Shoku. Ses mèches de cheveux venaient recouvrir son œil droit laissant son œil gauche apparent. Une lueur étrange et effrayante émanant de l’aura du futur amiral en chef. Son charisme et sa prestance pouvait en faire frémir plus d’un. Il rétorqua alors :


« Amadeus Zost était mon ancien « moi », je suis aujourd’hui Byakuya Makkura ! Et c’est avec ce nom que je vais conquérir le cœur des hommes ! C’est la fin Kaikou !! »




« Busou-Shoku»


leva l’un de ses bras immenses pour laisser apercevoir un canon qui avait jaillit étrangement de sa paume de main. Son bras avait été sans doute robotisé ou quelque chose dans ce genre là. Le canon était énorme et une lueur commençait peu à peu à s’intensifier accompagné d’un bruit étrange qui retentissait de plus en plus rapidement et surtout de plus en plus fort. Comment avait-il pu cyberniser l’un de ses bras ? Grand mystère…Bref l’amiral de la marine se mit en position, il n’allait pas esquiver ou s’échapper de la ligne de mire de son adversaire. Non il allait tout simplement tenter de contrer le tir avec sa maîtrise du haki. Le géant finit par déverser toute sa puissance dans ce tir de canon qui n’était autre qu’un tir de laser surpuissant. La vague déferlante énergétique venait en trombe à très grande vitesse en direction de l’amiral de la marine. Makkura prit une grande inspiration pour se concentrer au maximum. Une fois que sa concentration avait atteint son paroxysme il se fiait maintenant uniquement dans la pleine maîtrise de son fluide pour finalement dresser une sorte de mur invisible.


Le laser se cogna lourdement contre le mur de haki de l’armement. Le choc fut d’une violence inouïe mais finalement le laser fut dévier in-extremis dans les airs pour finalement exploser en plein vol au beau milieu des nuages. Kaikou n’en revenait pas, il était bouche bée incapable de faire quoi que se soit, il avait tout donné dans cette dernière attaque. L’amiral Shitori comme il l’avait promit allait immédiatement en finir. Se déplaçant par mouvement successif à la vitesse du « soru » il arriverait juste devant la tête du géant pour lancer un surpuissant coup de poing imbibé du busou-shoku pour frapper violemment la base du nez du géant. Le poing de Makkura s’enfoncerait cruellement dans l’une des narines du géant. Et après avoir prit contact avec la paroi du nez de son adversaire, il y déverserait un gaz extrêmement toxique qui se propagerait directement dans le cerveau puis dans les poumons de Kaikou. Prit de violente convulsion il finirait par mourir, s’écroulant lourdement au sol. La victoire avait été finalement acquise par le futur Amiral en chef. La persévérance de Kaikou avait fait que Makkura n’avait rien pu apprendre sur la femme qu’il recherchait tant…Aerine.















Codage fait par Raio, pour Raio & Byby. Ne pas recopier. Merci !

_____________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.op-history.net/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FB] Niveau 4 du Busou-Shoku ! [PV]

Revenir en haut Aller en bas

[FB] Niveau 4 du Busou-Shoku ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Vila-