AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

L'île des délices {Cp9/ Marines}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: L'île des délices {Cp9/ Marines} Lun 1 Avr - 9:54

Un veritable délice?"
« L’ordre est le plaisir de la raison, mais le désordre est le délice de l’imagination. »


Mes paupières se fermèrent d'elles mêmes alors qu'une mouche plus hardi que les autres, fixa ma pupille de ses grands yeux quadrillés de bien trop près. Ma main vola à sa rencontre mais, la mouche qui se désintéressa de mes yeux fermés, l'ignora en s'éloignant de bruit de vieux moteur pétardant. Qu'il faisait chaud... Le vieux ventilateur conçue au moins durant le siècle dernier auprès duquel je m'étais plaint d'un bruit aussi énervant qu'intarissable ne laissait dorénavant échapper plus qu'un souffle à peine moins chaud que celui qui régnait dans cette maudite pièce. Il s'arrêta tout court, je l'avais prévenu pourtant! Son silence fut accompagné d'une belle baffe qu'il se prit dans les hélices, il râla en hoquetant avant de ne plus donner signe de vie.. à jamais.

« Katy? ... Katy! Amène moi de l'eau fraiche, ah carrément des glaçons tant que tu y es s'il te plait. Fait trop chaud! De l'air... t'as trouvé un ventilo? Un nouveau Ventilo! Aerio vient de rendre l'âme! Je suis seule Katy... Dis Katy, je peux sortir? Promis je vais juste faire un tour puis je reviens! »

Ça faisait à peu près la dixième pause que je lui demandai depuis ce matin, mais, alors que je répétais sans cesse le même numéro, Katy me regardait par dessus ses lunettes pour me tendre d'un petit air narquois un nouveau paquet de feuille, accompagné de quelques paroles encourageantes comme: « Allons Madame, vous n'allez pas me dire qu'une directrice de votre trempe ne peut finir ce travail en un claquement de doigts! Courage Madame Shiwara! ». Et elle repartait, claquant des talons signe du fou rire qui naissait en elle. Oui Katy je sais... Depuis ma nouvelle promotion, je n'avais cessé de me vanter devant elle, de me pavaner en sifflotant, fière de ma nouvelle attribution. Et voilà que je payai maintenant pour la fierté que je m'étais permis d'afficher. Et Katy sous son air narquois et sévère s'amusait au plus haut point à me tourmenter. Mais aujourd'hui je n'avais pas dis mon dernier mot! Mes talents d'actrices allaient enfin être dévoilés à la face du monde. Prenant ma tête entre mes bras alors que les pas de ma secrétaire résonnaient dans le couloir, je pris l'air le plus dépité que je pus. Katy posa la main sur la poignet de la porte, l'ouvrit, un râle sortit de ma bouche et je m'étalai sur mon bureau, faisant tomber un petit tas de papiers qui s'étala sur le sol. Mes yeux se fermèrent, signe d'une immense pression et d'une intense fatigue alors que Katy se rapprochai de moi, ignorant ma superbe humeur. Elle posa un verre devant mon nez et ramassa les feuilles que j'avais laissé tomber. Elle les remit dans l'ordre puis les posait sur le bureau. Elle me regarda d'un air impatient en tapotant de ses longs doigts le bord de ma chaise. Devant son regard de tueur, je n'eus pu faire autre chose que me redresser, la tête dans les épaules en buvant mon verre d'eau d'une traite. Qu'aurais je donné pour une bonne choppe de rhum... Mais tout comme mes petites sorties, l'alcool semblait me filer sous le nez. Et ma bourreau s'en moquait éperdument de me voir ainsi à la dérive. Si seulement j'avais fais mon travail petit à petit au lieu d'attendre, peut être que je n'aurais pas eu à être séquestré ainsi pendant de longues heures! Katy m'adressa un sourire encourageant avant de repartir de ses petits pas sonores sur le carrelage. Je regardai l'heure... A peine trois heure de l'après midi... L'heure la plus chaude et la plus insupportable. Je tentai tant bien que mal de me remettre au boulot... Ma tête retomba sur un paquet de feuille alors que mon regard se fit trouble. Je clignai des yeux en tentant d'y voir plus nettement. Entourée de feuille de papier, je m'amusai à tentait de deviner d'où provenait les arbres à leur origine, lorsque mon regard fut attiré par un dossier particulier.

Ma main se tendit vers la pochette rose, je l'ouvris en soupirant et découvris quelque chose d'intéressant, il s'agissait des fiches personnels des membres du CP9.

Je feuilletais le dossier, mon regard passant d'un nom à l'autre. Nous n'étions pas beaucoup, et pourtant, je me rendis compte que beaucoup d'entre eux m'étaient inconnus. J'eus alors une idée formidable, sautant sur mes pieds, je m'emparai d'une feuille vierge et serrai mon stylo entre mes doigts.

Une heure plus tard

« Katy! KATYYYYYYYY! Tiens! Envoie ce papier à chacun des membres du cp9: Azel, Lady, ah, et Nagato aussi! J'ai eu une idée Phé-No-Mé-Nale! »

Spoiler:
 

J'avais fais des recherches car, me souvenant d'une certaines île dont on m'avait parlé, l'île des délices. Il s'agissait en faite d'un îlot ambulant ou se rendait les hautes personnes de la société. C'était un véritable paradis de bourges, avec un confort maximal et tout un tas d'activités difficilement praticables autre part. Je savais que nos caisses étaient loin d'être vide, et allai donc sans remords user de leurs contenus, car en effet, l'île des délices allait surement nous couter cher, mais j'avais toujours aimer dépenser. Une fois Katy partie avec mon papier dans les mains et une expression interrogatrice sur le visage, je m'étalai sur le sol en recherchant la fraicheur du carrelage. J'allai partir l'après midi même afin de préparer tout ce qu'il fallait pour notre petit séjour. Je décidai de m'habiller de la robe la plus classe que je possédai. Rouge, elle se mariait à merveille avec la couleur de ma peau, joliment décoté, elle mettait en valeur mes formes.

Katy à mes cotés, nous montâmes à bord d'un petit navire, le plus rapide que nous possédions. Katy avait fait parvenir par lettre ou escargot-phone mes instructions envers mes invités. Je trouvai dommage de n'être que quatre pour un tel événement et, réfléchissant aux personnes que je connaissais et qui pourraient participer, je tirai un trait sur Makkura. Ce vilain était devenu amiral en chef sans même m'en demander la permission ! Cela faisait un moment que je ne l'avais pas vu... Mes pensées vagabondèrent de visages en visages puis, les souvenirs d'une discussion avec un marine, ami à moi me revinrent. Il m'avait parlé d'une nouvelle recrue des plus originale, c'était un chat. Je n'avais pas retenue son nom, mais j'avais tout de suite montré un grand intérêt à son égard, je demandai donc à Katy de lui faire parvenir la même lettre (en changeant certains mots) afin de le convier à ma petite fête. Nous allions donc être six (avec Katy). N'aimant pas ce chiffre, je pris l'initiative d'inviter un autre marine. Je survolai le peu d'hommes sur le bateau et décidai qu'aucun ne convenait. Alors, tel un signe du destin, un bateau marine apparut sur l'horizon. Je demandai au petit équipage de les rejoindre. Une fois à côté du navire trois fois plus grand que le notre, je sautai à son bord et mesurai du regard les hommes qui s'y trouvaient, un sourire aimable sur mon visage. Je trouvai ma cible et, m'approchant vers lui avec un sourire de présentatrice télé, je lui pris le bras en lui annonçant :

« Bravo très cher ami ! Vous avez été choisis pour faire partie de l'incroyable aventure dont je suis l'initiatrice ! »

Je l'entrainai vers mon petit navire tellement vite que tout cela pouvait passer pour un kidnapping. Mais l'homme que je tenais par le bras était plutôt mignon, et je soupçonnai qu'il convenait à merveille à mon projet. Avant de sauter sur le pont de mon bateau, je lui lâchai le bras, le laissant choisir si oui ou non, il voulait venir avec nous.

C'est à peine quelques heures après que nous arrivâmes à bon port. L'île, mouvante, ne restait jamais bien longtemps à la même place, mais nous possédions un suffisamment bon matériel pour la trouver, et elle était en effet aux alentours de Water Seven. Nous débarquâmes et laissant Katy derrière moi avec le reste de l'équipage, je me rendis dans le bâtiment. De loin, cette île formait une sorte vision paradisiaque, avec deux trois arbres immenses et de toutes beauté, des fontaines qui jaillissaient de part et d'autre, des couleurs chatoyantes ainsi qu'un panneau travaillé possédant le nom de l'île. Cette île attira au premier regard ma sympathie. Le bâtiment dans lequel j'entrai se fondait au paysage et je ne savais pas en quelle matière il était fait. Mais l’intérieur était époustouflant. Digne d'un palace, il était lumineux, spacieux, magique... Un homme des plus distingué s'approcha de moi en m'offrant une magnifique coupe de cocktail pour m’accueillir et je lui fis part de mon projet de séjour ici à 7 en prenant le verre. Il me proposa immédiatement sept suites luxueuses, des activités à tout va et les mets les plus fins qu'ils possédaient. Je le remerciai d'un sourire et lui dit que les autres n'allaient pas tarder à arriver. Je retournai dehors, le verre à la main.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'île des délices {Cp9/ Marines} Lun 1 Avr - 19:08



... Invitation mystère ? ...


J'étais sur un navire de la Marine, complètement K.O. et écrouler sur le bord. Je revenais d'un copieux repas. Je m'étais arrêté dans un restaurant de Grand Line, endroit très connu. J'avais une nouvelle fois un peu trop manger. J'étais affaler contre le mat prêt à sortir mon Kiseru pour conclure ce repas. Soudain l'escargot-retentit, je levais les yeux en regardant un Marine décroché. Dès les premiers mots il me regardait, je devinais que c'était pour moi. Je commençais déjà à râler sans même savoir ce qu'on me voulait. J'avais décidé de prendre une petite journée de repos et après ce repas, je comptais dormir un peu. Le Marine m'adressait le message qu'il avait reçu. Je n'écoutais que d'une oreille faisant semblant de m'endormir doucement. Seulement, ce n'était pas une mission, mais une invitation. Cette nouvelle me réveillait et m'ouvrait aussitôt l'appétit. Au départ, je ne prenais pas vraiment le temps de savoir qui m'invitait. Le Marine insistait pour que je comprenne bien la situation. D'après lui ce n'était pas une simple invitation. Moi quand on me dit "Vous êtes invités sur l'île des Délices", qui que ce soit je ne dis pas non. Malgré tout j'écoutais attentivement ses paroles.

Une grosse poignée de minutes plus tard il terminait son petit discours. Je le remerciais par simple politesse, mais je n'avais écouté que la moitié. D'après lui c'était la nouvelle directrice du Cp9 qui m'invitait. Une organisation du gouvernement a priori. De un je ne savais même pas ce que c'était. De deux je ne savais même pas que j'étais connu par le gouvernement. Moi tout ce que je comprenais, c'était une invitation pour manger. Bien sûr j'allais rencontrer du monde. Pas n'importe qui, puisqu'il s'agit du gouvernement. Pour moi, ça ne changeait rien du tout. La seule chose qui s'affichait dans ma tête c'était "Manger". Je demandais aux Marines sur le navire de mettre le cap sur l'île des délices.

La particularité de cette île, en plus d'être un paradis. C'est qu'elle est mouvante, elle se déplace. D'après le message elle semblait être autour de Water Seven. C'est là que ma chance légendaire entait en action. Je n'étais pas loin de cette zone et surtout, on tombait sans le vouloir sur cette île. Je laissais le navire de la Marine pour rejoindre l'île. De toute façon il n'avait pas été inviter. L'île était un endroit magnifique. Pourtant, j'étais habitué aux îles paradisiaques, mais là c'était bluffant. Mon débarquement se faisait remarquer. Comme d'habitude un Chat, ça ne passe pas inaperçu. Bien sûr j'étais habillé en tenu de tous les jours. Même si l'un des Marines du navire insistait pour que je m'habille bien, je n'avais rien d'autre. Je n'ai pas de belle tenue comme les humains. C'est bien trop encombrant, je bouge tout le temps. Je m'avançais donc dans l'île pour rejoindre le rendez-vous. Je ne savais ni qui chercher, ni où me renseigner. Je voyais bien que je n'avais pas trop ma place. Les personnes de cette île étaient toutes classe et distingué. Moi ça me faisait sourire, mais j'ignorais ce que je faisais là. À force de vagabonder dans tous les sens, quelqu'un m'interpellait.

-Puis-je vous aider ? Sans vouloir vous offenser je doute que vous ayez les moyens de séjourner sur cette île... monsieur.
-Quoi ? Ah non, j'ai été invité et je... euh... attendez un instant... Ah oui voilà, je dois chercher une certaine... ... ... Ella Shi... Ah ! Ellana Shiwara ! Désoler, cet officier écrit vraiment avec ses pieds. Je vous jure, je comprends rien à ce qu'il écrit. Pourtant, je lui ai déjà dit et...
-C'est fort intéressant, mais laisser moi me renseigner je reviens.

Je remarquais une femme qui nous regardait. Elle avait jeter un regard dès que j'avais prononcé le nom de la personne qui m'invitait. Je n'attendais pas le retour de l'homme qui m'avait accueillit. De toute façon je finirais bien par trouver. Je m'approchais de cette femme avec un large sourire. Elle était très classe et distinguée elle aussi. Pour l'instant elle était surtout seule, je me disais que j'allais commencer à discuter pour patienter. Si j'ai de la chance je trouverais même le buffet. Je commençais déjà à avoir faim. Cette île devait posséder des plats délicieux, vu son nom. J'imaginais déjà toutes sortes de plats. Tellement inspiré par mes pensées, que je n'avais pas remarqué que j'étais devant la jeune femme. Les yeux complètement dans le vide à rêvasser. Je revenais à moi en secouant la tête.

-Salut ! Moi c'est Tsume Azakeri... J'ai reçu une invitation pour venir ici vous saver ! Je sais pas qui, je sais pas pourquoi... Après tout, on s'en fout non ? Enfin ça dépend... Si c'est encore pour me faire engueuler, c'est non, même avec de la nourriture. J'en ai marre moi... L'autre jour par exemple, convoquer parce qu'en voulant attraper un pirate j'ai, malencontreusement détruit une petite boutique... Dans le feu de l'action aussi, c'est pas facile de réfléchir !

Soudain je m'arrêtais net de parler et je rigolais. J'avais beaucoup trop parlé, j'avais dû passer pour un dingue. Du coup, je ne disais plus un mot, faut dire que j'étais occupé à rire. J'étais là à lui raconter mes petites histoires sans même savoir qui elle était. De toute façon, je n'imaginais pas quelqu'un de très important. Tous les hauts gradés ou les nobles que j'avais vu semblait... trop coincé et de mauvais poils. Là, elle n'avait pas l'air méchante. Puis elle ne m'en voudra surement pas d'avoir un peu parlé. Bien sûr je devais passer pour un illuminé, mais peu importe, je m'amusais déjà. J'avais hâte que la petite fête commence et surtout de rencontrer les personnes présentent. Peut-être que je croiserais un tas de personnalité connue du gouvernement. Rien que d'y penser, c'était impressionnant. Je devais faire attention quand même et ne pas faire de gaffe. Par exemple, si cette jeune femme était Ellana Shiwara, je serais déjà grillé. Dans ce cas précis, je n'aurais plus qu'à aller me cacher au fond d'une grotte.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'île des délices {Cp9/ Marines} Mer 3 Avr - 16:45



~~ Il n'y a rivalité que quand les deux se valent ~~






Après que ma « chère » boss est fait les présentations, elle prit le jeune Sting par le bras, puis on entra tous ensemble dans un ascenseur des plus inutiles, je suivai la belle pour une simple bonne raison : L'attente. Oui j'attendais qu'elle baisse sa garde pour rajouter du rouge sur ma robe, un rouge écarlate, un rouge pur comme le sang dont je m’abreuve tous les matins ! J'avais envie de faire saigner cette fille pour la simple et bonne raison qu'elle se croyait supérieur alors qu'elle ne l'était pas. Oui elle était la boss du CP9, mais ce n'était pas vraiment un grade digne de prestige. A part au sein du gouvernement et certains marines privilégiés, personne, je dis bien personne ne connait notre organisation ! Moi je cherche le prestige, la gloire, la richesse, la luxure (J'aime profiter des petits plaisirs ♥), mais surtout le pouvoir ! Je veux sentir ce monde, des blues au Shin Sekai dans la paume de ma main. Je ne cherche pas le bonheur, les amis toutes ses choses éphémères, non … Moi j'attend que ma légende se transmette à travers les âges, c'est ce qu'on appelle l'immortalité les enfants. Bref, elle se l'a pété un peu trop à mon goût et j'attendais qu'elle baisse sa garde pour taper là où ça fait mal, il fallait tout de même que je sois discrète ou que cela passe pour un accident c'est donc un sourire au lèvre que j'attendais patiemment ce moment.

Nous montions donc dans l'ascenseur, ce-dernier nous donnait l'occasion d'observait l'île sur laquelle on se trouvait … Je me fichais complétement du lieu où on se trouvait, c'est pour ça que je pris le temps d'observer les gens qui étaient à nos côtés, tout d'abord Sting … J'avais vu son dossier, jeune homme, plutôt bien foutu malgré son style émo-dark, hum … Oui si je me rappelle bien il avait mangé un Fruit du Démon, mais lequel … Hum je m'en rappelais pas vraiment bien, ça faisait déjà quelques temps que je l'avais lu. Puis il y avait Tsume un petit chat étrange, s'il n'avait pas tous ses poils et ses mains hideuses on aurait juré que c'était un humain et … Non c'est tout ! La fête bien pourrie à quatre moi qui pensais que Nagato serait là, je me faisais sûrement des idées ! Il avait bien raison moi aussi j'aurai préféré ne pas venir pour cette pimbéche exécrable … Franchement je la supportais pas cette garce et même Nagato l'avait ignoré elle et sa fête à la con.

On nous avait donc laissé carte blanche pour visiter nos chambres respectives, même si on était dans un moment de fête je ne voulais pas me ramollir c'est donc d'un Soru que je m'en alla vers ma chambre. J'ouvris le mini bar avec une idée en tête, asperger ma boss mal aimée, il y avait exactement ce que je voulais, du cola ! Je pris donc la bouteille avant de prendre quelques menthoos dans une main, je sortis sans même prendre la peine d'observer ma chambre ni les décorations qui ornaient la pièce.

Une fois dehors Ella vient à ma rencontre pour m'adresser quelques paroles toujours aussi sournoise avec sa fausse gentillesse, elle puait l'hypocrisie à plein nez, en même temps c'était pas l'amour fou entre nous deux

" Alors très chère, comment se déroule ta vie? Moi tout va à merveille, si tu savais à quelle point c'est bien d'être directrice! je me sens tellement importante maintenant! Et puis, c'est tellement drôle de voir les autres s'attrouper autour de moi comme si j'étais une reine, un exemple, une idole! tu ne dois pas connaitre beaucoup ce sentiment là toi. Je comprends... tu as toujours été solitaire et renfermée de toute façon. Tiens! voilà les autres qui arrivent nous allons pouvoir commencer à nous amuser!"


Je lui plaçai quelques mots avant que qu'ils puissent nous entendre

« Ma vie est parfaite tout comme moi, sâches ma chère directrice je n'ai que faire de ta vie, j'ai peur du vide ♥ Alors comme ça les gens s'attroupent autour de toi ? Ou est Nagato ? Je ne le vois point chère pimbèche et puis regarde un peu qu'elles sont les personnes qui t'entourent, moi un simple serpent qui n'attend qu'une chose de voir chuter de ton trône, un pov' type que t'as séquestré contre con gré … Avais-tu peur qu'il fuit en te voyant ? J'ai eu aussi du mal à m'habituer à ton faciès des plus ingrats, tu n'as pas été gâté par la nature physiquement comme mentalement ♥ Pour être reine tu es reine au royaume de l'ignorance, au royaume de la mocheté tu dois y être impératrice même. J'ai toujours été solitaire hum … C'est vrai, j'ai peur de m'attacher à des déchets dans ton genre, à des incapables … Dans ton genre aussi ♥ »

Un grand sourire s'afficha sur mon visage, pendant mes paroles j'avais pu placer les menthoos dans le coca, le liquide qu'il contenait montait peu à peu à la manière d'un volcan. Je commençais à pointer la belle avec ma bouteille

« Laisse moi te rafraîchir les idées tu veux ♥ »

Le liquide sortit rapidement de la bouteille, mais je n'étais pas une tireuse d'élite ou autre mon tir avait donc lamentablement échoué, le liquide ainsi que le bouchon avait heurté de plein fouet un majordome innocent … J'affichai un grand sourire devant ma boulette, autour de moi se trouvait Sting et Tsume qui … Qui était entrain de bouffer quel glouton ce type … Enfin ce chat … Ce truc quoi ! D'ailleurs cet hybride avait cessé brutalement de sourire, ce qui était pour le moins étrange … Était-ce ma faute ? J'en savais rien, mais je m'en fichais, je voulais juger à quel point la fête allait être un flop.

« Alors Miss Ella ? On fait quoi maintenant ? Et toi chaton sourit c'est la fête … Enfin je crois »








(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia



Spoiler:
 


Dernière édition par Lady Halliwell le Mer 1 Mai - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'île des délices {Cp9/ Marines} Jeu 4 Avr - 14:20


Une invitation des plus bizarres !

J'étais sur Grand Line à voguer sur mon bateau à ne rien faire, je galèrais comme cela n'était pas permis. Je regardais l'horizon, la mer bleutée qui me faisait face, infinie. Soudain je m'apercevais qu'une autre petite embarcation appartenant au Gouvernement Mondial n'était pas loin, et celle-ci se dirigeait vers nous. Leur bateau était petit, mais beaucoup plus rapide que le notre, surement car justement il était beaucoup plus petit et qu'il devait bénéficier de la pointe de la technologie. Enfin la question qui me survolait l'esprit à ce moment-là était : "Que fous un bateau du Gouvernement dans cette zone ?", c'était tout de même assez bizarre. Après qu'il soit arrivé à nos côtés, une femme fit un saut impressionnant pour atteindre le pont du bateau sur lequel je me trouvais, elle était sacrément sexy, une robe rouge très moulante, décolleté, qui mettait en valeur ses formes qui étaient très présentes. Peut-être ma journée allait-elle devenir plus intéressante à moins que cette femme qui avait le visage d'une adolescente ne soit là que pour nous briser les couilles et nous donner des ordres pendant que mademoiselle allait prendre du bon temps. Son regard se posa sur tous les membres présents sur le navire, les membres masculins surtout, j'avais l'impression qu'elle cherchait quelqu'un en particulier lorsque soudainement son regard se posa sur moi et elle s'approcha vers moi avec un sourire qui ne me mettait pas du tout en confiance mais alors pas du tout et elle m'attrapa par le bras en m'annonçant :

"Bravo très cher ami ! Vous avez été choisis pour faire partie de l'incroyable aventure dont je suis l'initiatrice !"
"Hein ?"

C'était la seule réponse que j'avais trouvé à dire à ce moment-là. En tout cas, une chose était sure, c'est que la petite là, elle était sacrément forte, je n'avais même pas eu le temps de comprendre ce qu'il se passait jusqu'à ce que j'arrive sur le bord du pont de mon bateau, et que la fille sautait pour rejoindre le sien, comme si elle me laissait le choix. Enfin, j'avais un choix, bien que je ne pense pas que je puisse appeler cela un choix vu que ma réponse était déjà toute faite dans ma tête, mais je m'égare. J'avais donc le choix entre rester sur le bateau à galérer comme jamais ou bien de suivre cette charmante demoiselle, et passait surement une journée beaucoup plus excitante que celle qui m'attendait sur le navire sur lequel je m'attardais un peu trop je pense. Je lâcha un bref regard à mes compagnons et leur fit un signe de la main, leur indiquant que je m'en allais. La tête qu'ils lâchaient me tordait de rire, et je sautais sur le pont du petit navire du Gouvernement à ce moment-là, rejoignant la demoiselle qui avait déjà pris les devants.

Quelques heures plus tard, après avoir fait connaissance avec à peu près tous les membres de l'équipage qui étaient avec moi sur ce voyage, nous vîmes une île, de loin elle avait une sale gueule, je me demandais ce que l'on allait bien pouvoir faire là-bas ? Enfin après que nous ayons débarqués je révisais mon jugement, comment décrire cette île en un seul mot : irréelle, prodigieuse, paradisiaque, splendide ? Beaucoup trop de termes me vinrent à l'esprit pour que je puisse donner un qualificatif exact concernant ce petit coin de paradis qui avait l'air de se mouvoir toute seule. Qui plus est, si mes souvenirs étaient bons, j'avais déjà entendu parler de cette île par le biais de mon grand-père, je crois qu'elle s'appelait "l'Île aux Délices", un nom parfait pour une île parfaite, cela se voyait que les personnes n'étaient pas les premiers trou du culs venus de n'importe où, non, des nobles en veux-tu en voilà et autres riches ambassadeurs et hommes d'affaires, enfin bref, le gratin du show business comme j'aimais les appeler.

Je suivais la demoiselle qui demoiselle qui m'avait emmenée sur cette île magique, elle semblait tout aussi stupéfaite que moi, comme sic 'était la première fois qu'elle venait sur cette île. Enfin cela ne m'étonne guère, vu les personnes qui étaient présentes, peu de gens de mon rang social avaient les moyens de se rendre sur ce genre d'îles aux allures de paradis. Nous entrions dans un bâtiment, où là aussi il n'avait rien à envier aux plus grands palais des plus grands rois des plus grands royaumes. Un homme très classe, très propre sur lui s'approcha de mon "amie" si je pouvais me permettre de l'appeler ainsi et lui offrit une coup de champagne, moi je m'étais déjà esquivé pour aller au bar et je réclamais déjà la meilleure boisson alcoolisée qu'il possédait, peut-être me prendrait-on pour un vulgaire routier, mais j'étais sapé de manière assez classe, petit costard cravate sous ma veste de Marine, un pure beau gosse, même si les manières ne suivaient pas. Je sortais dehors avec la femme qui m'avait entraîné dans ce rêve, dont je ne connaissais même pas le nom et je comptais bien y remédier.

"Excusez-moi belle demoiselle, mais j'aimerai connaître le nom de cette beauté que vous êtes, pourriez-vous me le donner je vous prie ?"

Je parlais avec le plus de classe et le maximum de distinction que j'avais amassé lors de missions infiltrations dans des royaumes très riches qui requerraient un certain savoir-faire. En attendant je venais de m'apercevoir qu'il y avait un chat, que je reconnaissais en prime abord car il était l'une des personnalités que j'appréciais le plus dans la Marine, c'était le Commandant Tsume Azakeri, il m'avait manqué celui-là, il adressait la parole à la jeune femme qui était à mes côtés, peut-être ne m'avait-il pas remarqué, il bégayait et rigolait à chaque fin de phrases, il était timide et c'était compréhensible. Soudain une autre femme qui avait une robe noire sortie de nulle part vint chuchoter à l'oreille de celle qui m'avait entraînée dans ce délire en lui offrant un présent, que je n'arrivais pas à voir, et il semblait que cette nouvelle protagoniste ne m'est pas remarqué, mais put** j'étais pas invisible quand même, j'étais assez grand, surement l'un des plus longs qui étaient présents ici alors merde on arrête de se foutre de ma gueule une seconde. A la fin de sa phrase elle avait parlée fort, afin qu'on l'entendre, enfin surtout qu'afin que Tsume l'entende, vu que personne me connaît, mais par la même occasion je venais d'entendre son nom :"Ella"


Dernière édition par Sting Crusher le Mer 1 Mai - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: L'île des délices {Cp9/ Marines} Lun 22 Avr - 17:56

Un veritable délice?"
« L’ordre est le plaisir de la raison, mais le désordre est le délice de l’imagination. »


Le cocktail que l'on m'avait donné était à la hauteur de l'île. Un véritable délice. L'homme qui m'avait suivit depuis un autre bateau alla lui même se chercher un verre et revint pour m'adresser quelques mots. Il voulait en toute distinction connaitre mon nom, je n'eus cependant pas le temps de répondre car j'entendis une petite voix minauder mon nom. Je me tournai. Il était là! Celui que j'attendais avec tant d'impatience! Je lui adressai un sourire alors que ce dernier s'approchait de moi, comme s'il cherchait quelqu'un avec qui converser.

"-Salut ! Moi c'est Tsume Azakeri... J'ai reçu une invitation pour venir ici vous savez ! Je sais pas qui, je sais pas pourquoi... Après tout, on s'en fout non ? Enfin ça dépend... Si c'est encore pour me faire engueuler, c'est non, même avec de la nourriture. J'en ai marre moi... L'autre jour par exemple, convoqué parce qu'en voulant attraper un pirate j'ai, malencontreusement détruit une petite boutique... Dans le feu de l'action aussi, c'est pas facile de réfléchir !"

Je n'accordai aucune importance à son débit de parole, absorbé par l'étrange personne devant moi. Alors que de sa petite voix le chaton déversait ses dires, mes mains se portèrent à mon visage en une expression d'admiration confuse et, dans un petit cri d'excitation je soulevai le chat pour le lever à hauteur de mes yeux en le contemplant.

" Il est trop mignon!!!

Le reposant au sol en une exaltation non feinte je m'agenouillai, une expression béate sur le visage. Je ne pus m’empêcher de passer ma main sur sa tête ravie de sa présence. Cependant mon bonheur fut de courte durée, je sentie sa présence dans mon dos comme si un courant glacial venait soudain d'entrer dans la pièce. Elle se glissa à mes côtés alors que je me remettais debout, et je sentie son venin se rependre dans mon oreille.

" Alors, con*asse on est devenu Directrice du CP9 ? Crois pas, tu restes toujours en dessous de moi sale Pimbêche, je t'offre ce collier cerné de pierre précieuse en espérant que le métal un jour t'étrangles et que les pierres se fendent et te tranchent le cou, te laissant une douleur des plus affreuses ♥ J'espère que tu t'en rappelleras … »

Elle n'en avait pas finit et c'est avec un "Ma chère Ella" qu'elle se détacha de moi. Je lui rendis pour première réponse un sourire que je rendis le plus éclatant possible. Puis, prenant son menton entre mes doigts je la fixai de mes yeux pétillants de malice et lui adressai ces quelques mots:


" Ma petite Lala, tu m'avais tant manqué! Je suis absolument confuse que tu m'aies apporté tant de cadeaux! je te jure d'en prendre grand soin, ces parures iront à merveille avec mon teint bronzé et mes cheveux, je comprends d'ailleurs pourquoi tu t'en sépare...

Je pris le collier et le passai à mon cou en lui adressant un clin d’œil provocateur. Lady Halliwell... Cette fille et moi entretenions une relation des plus étranges. Nous ne nous supportions pas et ses avec des lames et langues de vipère que nous montrions notre amour l'une envers l'autre. Nos joutes verbales me plaisaient tout de même et j'avais avoir du mal avec elle, je me faisais un plaisir de la croiser. D'ailleurs, en ce beau jour, elle avait commencé fort! Je n'en avais pas finie avec elle ♥
Lui tournant ostensiblement le dos, je pris Sting par le bras en décidant de lui faire les présentation.


" Très cher ami, laissez moi vous présenter Lady, la grand mère de mon service mais aussi ma servante favorite. Elle nous abreuve de son savoir et nous est fort utile en ce qui concerne le radotage. Ce chaton se nomme Tsume, c'est mon protégé! Et moi je suis Ellana Shiwara, directrice d'une faction du gouvernement, je nous souhaite à tous ici présent un agréable moment sur l'île des délices!"

Restant au bras de Sting, je laissai l'un des majordomes s'approcher en nous annonçant que nous pouvions nous rendre dans nos suites afin de poser nos affaires avant de visiter les lieux. Tout le monde n'était pas arrivé mais s'il y en avait qui devaient s'ajouter à la liste, ils nous rejoindraient plus tard. Je le remerciai d'un sourire et le suivie, ma main toujours accrochée à l'avant bras de Sting. Avant d'atteindre les escaliers, je finis mon verre et le posai sur le piédestal d'une statue d'ange. Nous entrâmes dans un gigantesque ascenseur aux mur incolore qui nous permettait d'observer l'île à souhait. Je pus y voir un monde incroyable, coloré, vivant, splendide. Il s'agissait là d'un véritable chef d’œuvre architecturale. Cependant notre moyen de transport était rapide, à moins que nous n'étions pas dans les plus hauts étages. Dans tous les cas, nous arrivions à destination et je dus détacher mes yeux du magnifique décor pour reporter mon regard sur la route que nous faisait suivre le majordome. Et à nouveau mes yeux brillèrent devant de tels beautés. Ce bâtiment était à l'image de l'île, un véritable château! Tel un musée, maintes œuvres décoraient les lieux, sans pour autant alourdir le paysage. Peu de temps après nous le majordome nous présenta nos suites respectives et nous laissa en faire la visite nous même. Je me séparai des autres hâtive de voir comment était aménagé l’intérieur.

Et je peux dire en toute simplicité que je ne fus pas déçue. Sans pour autant m'attarder sur les détails, je peux dire que les lieux étaient aussi sophistiqués que spacieux et lumineux. Sans hésitation je me jetai sur le lit qui, en m’accueillant en son sein me fit l'effet d'un véritable coussin. Il s'agissait du lit certainement le plus confortable qu'il m'était donné d'avoir eu. J'eus un sourire ravie et ressortie de ma chambre ne voulant pas faire attendre les autres. Cependant tout le monde n'était pas là. Il y avait juste Lady à vrai dire. Je lui fis le sourire le plus chaleureux que je pus et m'approchai d'elle.


" Alors très chère, comment se déroule ta vie? Moi tout va à merveille, si tu savais à quelle point c'est bien d'être directrice! je me sens tellement importante maintenant! Et puis, c'est tellement drôle de voir les autres s'attrouper autour de moi comme si j'étais une reine, un exemple, une idole! tu ne dois pas connaitre beaucoup ce sentiment là toi. Je comprends... tu as toujours été solitaire et renfermée de toute façon. Tiens! voilà les autres qui arrivent nous allons pouvoir commencer à nous amuser!"


Lady, lorsqu'elle s'adressait à moi avait tendance à être plutôt "brute de décoffrage", disant tout simplement ce qu'elle voulait dire. Je préférai la chanson des mots doux et l'ironie que peut prendre une phrase. Mon ton avait été doux, nullement grinçant, presque niais. Mais mon regard ne me trompait pas, je narguais belle et bien Lady!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'île des délices {Cp9/ Marines} Mer 24 Avr - 17:20



... Un monde luxueux ...


En regardant tout le monde autour de moi et en écoutant leur parole, je m'apercevais que... J'étais dans un monde de fous ! Une île très luxueuse, des gens bizarres, bref un endroit pas net. Je ne savais pas ce que je faisais là, mais si j'avais de quoi manger je pouvais être n'importe où. Heureusement pour moi il y avait un visage connu, celui de Sting Crusher. On s'était bien amusé la dernière fois tous les deux. Découpant du Pirate à tour de pattes ! En revanche, les deux autres humaines, j'ignorais qui elles étaient. Enfin, j'avais compris que la première personne à qui j'avais parlé n'était autre que celle qui m'avait invitée. Pour l'autre fille... j'avais beau chercher, mais je ne la connaissais pas. Les paroles d'Ellana me fit rire, mais pas longtemps, le majordome débarquait pour nous conduire à l'intérieur. Tout était très luxueux, rien à voir avec les endroits les plus importants de mon île. Même le palais n'est pas aussi luxueux, bien que je préfère le décor de mon île. Je suivais le groupe en regardant de tous les côtés, chaque détail attirait mon regard. Ensuite on prenait un transport pour rejoindre un autre endroit de l'île. Une île qui était agréable, tout en couleur, mais pas autant que mon île. Ellana semblait s'émerveiller devant le décor magique, c'était plutôt drôle à voir. Le voyage prenait fin et on arrivait à destination.

Encore une demeure gigantesque et luxueuse. Les humains semblaient aimés les grands espaces luxueux, ceux-là en tout cas. Moi je trouvais ça trop grand et j'avais peur de casser quelque chose avec mes griffes. Je faisais donc attention lorsque je marchais, de peur de faire tomber une statue ou autre chose. Le majordome nous présenta nos chambres et toujours la même définition qui me venait en tête. Grand et luxueux. Bien trop pour moi, c'est pour cette raison qu'une fois tout le monde entrer dans sa chambre je retournais en vitesse en bas. Une fois en bas j'utilisais mon flaire infaillible pour trouver de la nourriture. Lorsque j'entrais, je reconnaissais la voix d'Ellana non loin de là. Je prenais une assiette à la hâte et je me dirigeais vers eux. C'était des brochettes de "je ne sais quoi", mais c'était vraiment bon. En tout cas je me régalais. Je mangeais ça rapidement et tout en les rejoignant j'essuyais ma moustache. L'air de rien je les rejoignais, mais je n'étais pas crédible pour un berry !

-C'est très grand chez vous Ellana... trop grand pour moi, puis trop luxueux... Si je casse quelque chose, c'est grave ? Non pas que je compte casser quelque chose, mais... Enfin je ne suis pas habitué à ce genre d'endroit et je ne voudrais pas me faire engueuler. D'ailleurs, je fais quoi ici ? Bon l'invitation est sympa, ce n'est pas le problème, mais... Je me demande ce que je fais là et puis j'ignore qui vous êtes toutes les deux. Heureusement qu'il y a ce bon vieux Sting !

J'affichais un large sourire. Une fois de plus je disais les premières choses qui me traversèrent l'esprit. J'avais encore surement trop parler, mais il y avait tellement de choses à dire. J'ignorais tout de cet endroit et des gens avec qui j'étais. Je me plaisais bien ici, ça avait l'air amusant, mais je n'avais pas les mêmes centres d'intérêt que ces gens-là. Je suis sûr qu'il ne mange pas comme moi ! Bien que leur brochette étaient délicieuses, il faut l'avouer. Puis c'était un endroit étrange. Je ne connaissais même pas ce lieu, même si je ne connaissais pas grand-chose j'avais des bases. Puis j'avais faim... très faim, cet encas m'avait encore plus ouvert l'appétit. Puis soudain une pensée traversa mon esprit... et si j'avais été kidnappé ! Oui, peut-être qu'ils voulaient faire de moi leur animal de compagnie ! J'imaginais déjà les deux humaines en face de moi en train de me mettre des robes et des noeuds dans les cheveux. Une vraie vision d'horreur ! Je n'avais pas peur de me battre, je pouvais même affronter un géant, mais ça... non ! J'avais envie de fuir et je regardais dans tous les sens, mais aucune porte de sortie à proximité. Puis mon regard se posa sur Sting Crusher et j'affichais de nouveau un large sourire. Pourquoi il était là lui ? Il n'allait pas lui mettre des noeuds ou des robes, j'étais donc en sécurité. Bien sûr il pouvait être là pour profiter du spectacle ou me mettre en confiance. Sur le coup je ne pensais pas à cette éventualité et je lâchais plus mon sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'île des délices {Cp9/ Marines} Mer 1 Mai - 17:33



~~ Il n'y a rivalité que quand les deux se valent ~~






Après que ma « chère » boss est fait les présentations, elle prit le jeune Sting par le bras, puis on entra tous ensemble dans un ascenseur des plus inutiles, je suivai la belle pour une simple bonne raison : L'attente. Oui j'attendais qu'elle baisse sa garde pour rajouter du rouge sur ma robe, un rouge écarlate, un rouge pur comme le sang dont je m’abreuve tous les matins ! J'avais envie de faire saigner cette fille pour la simple et bonne raison qu'elle se croyait supérieur alors qu'elle ne l'était pas. Oui elle était la boss du CP9, mais ce n'était pas vraiment un grade digne de prestige. A part au sein du gouvernement et certains marines privilégiés, personne, je dis bien personne ne connait notre organisation ! Moi je cherche le prestige, la gloire, la richesse, la luxure (J'aime profiter des petits plaisirs ♥), mais surtout le pouvoir ! Je veux sentir ce monde, des blues au Shin Sekai dans la paume de ma main. Je ne cherche pas le bonheur, les amis toutes ses choses éphémères, non … Moi j'attend que ma légende se transmette à travers les âges, c'est ce qu'on appelle l'immortalité les enfants. Bref, elle se l'a pété un peu trop à mon goût et j'attendais qu'elle baisse sa garde pour taper là où ça fait mal, il fallait tout de même que je sois discrète ou que cela passe pour un accident c'est donc un sourire au lèvre que j'attendais patiemment ce moment.

Nous montions donc dans l'ascenseur, ce-dernier nous donnait l'occasion d'observait l'île sur laquelle on se trouvait … Je me fichais complétement du lieu où on se trouvait, c'est pour ça que je pris le temps d'observer les gens qui étaient à nos côtés, tout d'abord Sting … J'avais vu son dossier, jeune homme, plutôt bien foutu malgré son style émo-dark, hum … Oui si je me rappelle bien il avait mangé un Fruit du Démon, mais lequel … Hum je m'en rappelais pas vraiment bien, ça faisait déjà quelques temps que je l'avais lu. Puis il y avait Tsume un petit chat étrange, s'il n'avait pas tous ses poils et ses mains hideuses on aurait juré que c'était un humain et … Non c'est tout ! La fête bien pourrie à quatre moi qui pensais que Nagato serait là, je me faisais sûrement des idées ! Il avait bien raison moi aussi j'aurai préféré ne pas venir pour cette pimbéche exécrable … Franchement je la supportais pas cette garce et même Nagato l'avait ignoré elle et sa fête à la con.

On nous avait donc laissé carte blanche pour visiter nos chambres respectives, même si on était dans un moment de fête je ne voulais pas me ramollir c'est donc d'un Soru que je m'en alla vers ma chambre. J'ouvris le mini bar avec une idée en tête, asperger ma boss mal aimée, il y avait exactement ce que je voulais, du cola ! Je pris donc la bouteille avant de prendre quelques menthoos dans une main, je sortis sans même prendre la peine d'observer ma chambre ni les décorations qui ornaient la pièce.

Une fois dehors Ella vient à ma rencontre pour m'adresser quelques paroles toujours aussi sournoise avec sa fausse gentillesse, elle puait l'hypocrisie à plein nez, en même temps c'était pas l'amour fou entre nous deux

" Alors très chère, comment se déroule ta vie? Moi tout va à merveille, si tu savais à quelle point c'est bien d'être directrice! je me sens tellement importante maintenant! Et puis, c'est tellement drôle de voir les autres s'attrouper autour de moi comme si j'étais une reine, un exemple, une idole! tu ne dois pas connaitre beaucoup ce sentiment là toi. Je comprends... tu as toujours été solitaire et renfermée de toute façon. Tiens! voilà les autres qui arrivent nous allons pouvoir commencer à nous amuser!"


Je lui plaçai quelques mots avant que qu'ils puissent nous entendre

« Ma vie est parfaite tout comme moi, sâches ma chère directrice je n'ai que faire de ta vie, j'ai peur du vide ♥ Alors comme ça les gens s'attroupent autour de toi ? Ou est Nagato ? Je ne le vois point chère pimbèche et puis regarde un peu qu'elles sont les personnes qui t'entourent, moi un simple serpent qui n'attend qu'une chose de voir chuter de ton trône, un pov' type que t'as séquestré contre con gré … Avais-tu peur qu'il fuit en te voyant ? J'ai eu aussi du mal à m'habituer à ton faciès des plus ingrats, tu n'as pas été gâté par la nature physiquement comme mentalement ♥ Pour être reine tu es reine au royaume de l'ignorance, au royaume de la mocheté tu dois y être impératrice même. J'ai toujours été solitaire hum … C'est vrai, j'ai peur de m'attacher à des déchets dans ton genre, à des incapables … Dans ton genre aussi ♥ »

Un grand sourire s'afficha sur mon visage, pendant mes paroles j'avais pu placer les menthoos dans le coca, le liquide qu'il contenait montait peu à peu à la manière d'un volcan. Je commençais à pointer la belle avec ma bouteille

« Laisse moi te rafraîchir les idées tu veux ♥ »

Le liquide sortit rapidement de la bouteille, mais je n'étais pas une tireuse d'élite ou autre mon tir avait donc lamentablement échoué, le liquide ainsi que le bouchon avait heurté de plein fouet un majordome innocent … J'affichai un grand sourire devant ma boulette, autour de moi se trouvait Sting et Tsume qui … Qui était entrain de bouffer quel glouton ce type … Enfin ce chat … Ce truc quoi ! D'ailleurs cet hybride avait cessé brutalement de sourire, ce qui était pour le moins étrange … Était-ce ma faute ? J'en savais rien, mais je m'en fichais, je voulais juger à quel point la fête allait être un flop.

« Alors Miss Ella ? On fait quoi maintenant ? Et toi chaton sourit c'est la fête … Enfin je crois »








(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'île des délices {Cp9/ Marines} Mer 1 Mai - 23:16


Un endroit de rêve !

Je regardais donc la discussion qui m'avait l'air d'être des plus amicales entre cette chère "Ella" et la femme qui lui disait des secrets et qui lui avait offert des cadeaux, enfin toute sorte de choses dont je ne comprenais pas la signification, peut-être était-ce l'anniversaire de cette "Ella" qui me faisait face, où bien une fête à son honneur, peut-être a-t-elle été promue ? Je n'en savais rien, en tout cas elle faisait partie intégrante du Gouvernement, vu qu'elle était venue me chercher sans rencontrer aucune résistance de la part des personnes présentes sur le navire de guerre. Enfin bref, je continuais de regarder ce qui était en train de se passer devant mes yeux et je voyais que la femme s'était beaucoup intéressée à Tsume, elle ne regardait que lui quasiment, c'est vrai qu'un chat qui parle et qui n'a pas mangé de fruit du Démon, c'est rare. Enfin bref je voyais aussi que son attention se reportait maintenant sur l'autre femme, celle qui lui avait parlée dans l'oreille, ce qu'elle lui avait dit resterait un secret pour moi et aussi pour Tsume je pense. Elle lui attrapait alors le menton et lui répondit de la manière la plus polie et en même temps la plus provocatrice que j'avais rarement eue l'occasion de voir.

Enfin bref, elle reportait enfin son attention sur moi, il était temps quand même, tout le monde avait l'air de m'ignorer comme jamais on m'avait ignoré, même Tsume, qui me connaissait d'auparavant m'ignorait, à moins qu'il ne m'avait pas encore vu, il n'était pas méchant et était très sincère, il disait ce qu'il pensait et c'est ce que j'appréciais chez lui. La femme "importante" m'attrapait par le bras et me fit les présentations. Ce que j'entendis me choquait au plus haut point, elle me présentait d'abord Lady, qu'elle nomma comme la "grand-mère de mon service" étaient les mots qu'elle avait utilisée, en précisant qu'elle était utile, enfin des formules de politesse qui avaient l'air d'être fausses. Enfin bref je ne m'attardais pas là-dessus, vint le tour de Tsume, pas besoin de m'en dire des pavés sur lui, je le connaissais très bien et j'avais hâte de refaire une nouvelle mission afin de le connaître encore plus, j'avais plusieurs questions à lui poser la dernière fois mais je n'avais pas eut le temps, mais ce qui m'interloquait le plus dans son discours était le fait qu'elle considérait Tsume comme son protégé. Puis son tour était venue de se présenter en se surnommant elle-même "directrice d'une faction du gouvernement" et son nom : Ellana Shiwara.

"Eh bien ma chère, je ne pensais pas que vous étiez aussi haut placée au sein du Gouvernement.", je me tournais alors en direction de la fille nomée Lady "Enchanté, je me nomme Sting Crusher, Commandant de la Marine pour vous servir." pour enfin m'adresser à Tsume "Hey Tsume comment va ? Ca fait longtemps n'est-ce pas ?"

La femme qui était à mon bras et moi-même nous dirigions vers nos chambres respectives après qu'un majordome vint nous annoncer que celles-ci étaient prêtes. Je terminais mon verre avant de monter tout comme Ellana et je le mis sur le plateau d'un serveur qui était en train de passer. Nous grimpions donc avec l'ascenseur pour atteindre l'étage qui nous était destinés. Là, surement l'une des plus belles vues qui m'avaient offertes d'observer était devant mes yeux, c'était tout simplement magnifique, des couleurs, des ornements des plus précieux, des pierres aussi grosses que ma tête étaient présentes, des vases datant d'époques lointaines, des objets encore et toujours plus précieux, montrant la richesse que détenait cette petite île qui attirait les plus gros bonnets du monde entier. Puis le majordome vint nous montrer nos "chambres" respectives si l'on pouvait les nommer comme ça car leurs superficies étaient égales à celle de ma maison toute entière sur East Blue. Enfin bref, je me séparais de la personne qui s'était presque agrippée à mon bras pour me diriger vers ma chambre, puis d'un coup, je me dis que non, je me dirigeai vers Tsume pour lui demander ce qu'il s'était passé depuis tout ce temps.

"Alors Tsume, on m'a dit que tu as accompli un bon nombre de missions depuis celle que nous avions faits en duo, mais j'ai aussi appris que tu avais perdu un combat contre un pirate, Edward Von Rosenkreuz me semble-t-il, t'inquiètes, moi non plus je n'ai pas réussi à le battre."

Je le regardais et je sentais que c’était un sujet sensible pour lui, je n’attendais même pas sa réponse que je m’éloignais de lui, peut-être était-ce trop dur d’en parler pour le moment, je préférais encore attendre un peu avant de le laisser me raconter cette dure épreuve. Enfin bref je m’avançais dans le couloir qui nous avait été réservés de la part de la « directrice d’une faction du Gouvernement » comme elle s’était présentée à moi, elle ne m’avait même pas précisée laquelle s’était. Puis lorsque j’avançais, je vis l’une des tentatives les plus idiotes de nuire à une personne de toute ma vie, technique simple, mélanger du menthos et une boisson gazeuse, effet explosif réussi vous avez ma parole, mais il faut savoir contrôler la force de recul du jet, et la personne qui se nommait « Lady » qui venait d’utiliser cette technique pour de toute évidence nuire à Ellana, venait de manquer son coup et de toucher de plein fouet le pauvre majordome qui ne faisait que passer. Puis je regardais Tsume toujours un large sourire, qui disparut tout à coup, cela m’avait foutu les chocottes au début car je ne comprenais pas un tel changement d’expression à une telle vitesse, et surtout quel changement ! Passer du grand sourire au visage macabre et effrayé était assez rare, enfin on parlait tout de même Tsume, surement une idée des plus farfelues venait de passer dans sa tête, mais bon, cela montrait à quel point il n’avait pas changé, il ne savait vraiment pas cacher ses sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Shiwara
Chef du cp9
Chef du cp9
avatar
Messages : 59
Points d'activités : 628
Premier Haki : Kenbun-shoku : la Couleur de l'Observation (2/4)
Age : 22
Localisation : Sur ton cadavre

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 4001
Points de popula' [PP] : 0
Divers:
MessageSujet: Re: L'île des délices {Cp9/ Marines} Dim 5 Mai - 11:05

Un veritable délice?"
« L’ordre est le plaisir de la raison, mais le désordre est le délice de l’imagination. »


Sa réponse fut aussi hostile que ce à quoi je m'attendais.

« Ma vie est parfaite tout comme moi, saches ma chère directrice je n'ai que faire de ta vie, j'ai peur du vide ♥ Alors comme ça les gens s'attroupent autour de toi ? Ou est Nagato ? Je ne le vois point chère pimbêche et puis regarde un peu quels sont les personnes qui t'entourent, moi un simple serpent qui n'attend qu'une chose de voir chuter de ton trône, un pov' type que t'as séquestré contre son gré … Avais-tu peur qu'il fuit en te voyant ? J'ai eu aussi du mal à m'habituer à ton faciès des plus ingrats, tu n'as pas été gâté par la nature physiquement comme mentalement ♥ Pour être reine tu es reine au royaume de l'ignorance, au royaume de la mocheté tu dois y être impératrice même. J'ai toujours été solitaire hum … C'est vrai, j'ai peur de m'attacher à des déchets dans ton genre, à des incapables … Dans ton genre aussi ♥ »

Son discours, quelque peu incompréhensible sur les bords me laissa de marbre. Cette pauvre fille n'avait jamais connu l'amour, elle ne semblait pas faire partie de notre monde. Et pourtant... Ses paroles semblaient tellement immatures et complètement humaines! J'avais l'impression de faire face à une gamine, bon il fallait dire que je jouais son jeu aussi... Mais ses paroles aux ardeurs de piquant sonnaient creuses tellement elles étaient absurdes. En effet Nagato n'était pas venu... Je n'avais pas de nouvelles de lui depuis un moment. Il est vrai que à part elle ce n'était pas vraiment des amis qui étaient présents, et que nous n'étions que deux appartenant au cp9... Mais ses propos injurieux suivant étaient de trop. Il ne fallait pas abuser! Si une personne n'avait pas été gâté par la nature ce n'était pas moi. Je le savais aussi bien qu'elle car je sentais sa rage au fond d'elle contre ma "beauté", sa profonde jalousie envers moi. Elle n'aimait pas ma popularité. Était-ce par envie? Par dépit? Peu m'importait. Ce qu'elle disait ne m’intéressait plus, je n'allai même pas répliquer tellement ses propos étaient inutiles. Elle n'avait pas changé depuis la dernière fois! En faite, c'est ce que j'aimai chez elle, quand elle bouillonnai au point de sortir un flot de paroles ignobles de méchanceté mais qui poussés par sa haine s'avèrent aussi vides qu'une choppe de rhum après mon passage. Je m'étais désintéressé d'elle car mon regard fixait ses mains.

Elle me préparait un coup ne faisant qu'augmenter son aspect puéril. N'était ce pas cette femme qui était centenaire? Rien ne le montrait si ce n'était son coté acariâtre et dégouté du genre humain. Menthos et Coca, quelle science de haut niveau! L'avais je autant fâché que ça? Encore après sa mauvaise blague je me demandai pourquoi elle l'avait fait... Aurait-elle éclaté de rire devant ma mine déconfite? Elle n'aurait tiré aucune gloire... Je ne suis même pas sure que j'aurais riposter tellement sa bêtise atteignait son comble. Le fait est qu'elle ne me toucha guère, non pas pour me déplaire car la robe que je portai était d'une grande richesse! Lady ignora le fait qu'elle ne m'avait touché, elle voulait tout simplement anéantir ma fête. Un sourire désolé s'afficha sur mon visage alors que ma main se porta à celle de Lady pour lui retirer son jouet. Je me retournai vers le majordome, la bouteille de coca à la main et la lui tendit en sortant un mouchoir de mon sac pour essuyer son visage. Le majordome avait des allure de playboy. S'approchant de la vingtaine, il avait des cheveux noirs coupés courts, son regard brillant était des plus craquant, de même que ses belles dents blanches parfaitement rangées, seul son costume taché et les gouttes de coca sur son visage le dégradai. J'entrepris d'essuyer quelques gouttes de Coca sur sa joue d'un geste doux et, avec un sourire gêné lui adressai ces mots:

" Veuillez nous excuser ravissant jeune homme... Cette vieille dame n'a plus toute sa tête et elle vous a confondu avec moi. Si vous avez besoins d'un quelconque dédommagement n’hésitez pas à m'en faire part "

Après avoir était trempé, le jeune majordome n'avait pas su comment réagir. Il ne pouvait élever la voix contre une cliente, il ne devait pas quitter son poste... Il avait donc agit de la seule façon qui lui semblait exemplaire et, ne bougea pas d'un pouce en ignora la giclée de Cola qui avait recouvert son être tout en jetant des regards aux alentours pour voir si l'un de ces supérieurs était dans l'opportunité de le tirer de ce mauvais pas. Ne voyant personne aux alentours, il s'était résigné à attendre notre sorti. C'est donc avec soulagement qu'il accueillit mon acte humain qui fut de m'excuser et de l'aider. Il rougit quelque peu mais ne prononça mot, acquiesçant de la tête tout en sachant qu'il était fort malvenue de demander un simple remboursement aux clients. Lui laissant mon mouchoir, je lui tournai dos en ignorant exemplairement la gamine âgé de 100 ans et des bananes qui nous portait malheur. Je n'avais pas voulu lui répondre tellement son précédent discours m'avait paru idiot. Entre nous s'était dés le début développé une relation faite de joute verbale. Lady était habituellement forte à ce jeu la, mais cette fois ci, je ne ressentie même pas le besoin de répondre à ses exhortations injurieuses.

Avant notre débâcle entre fille, j'avais entendu Tsume me poser des questions alors que Sting, qui le connaissait entamer une conversation avec lui. Je m'approchai des deux marines avec un sourire chaleureux et entrepris de répondre au mieux à Tsume sachant que je ne me souvenais pas exactement de sa remarque.

" Chaton! Vous êtes ici car j'en ai voulus ainsi. En faite, mes invités ne pouvant venir en grand nombre il aurait été dommage de ne pas faire profiter un si bel endroit avec plus de monde. De plus, un bon amis à moi m'a fait part de votre existence! Et comme vous pouvez le voir, de ma faction, seule Lady a pu venir... Pour notre plus grand plaisir à tous! Sur ce, mon ventre m'indique qu'il est grandement l'heure de s'attabler!"

Le majordome de l’accueil m'avait donné un descriptif des lieux en m'indiquant précisément ou se trouvait la salle principale: lieu de détente, de jeux divers et variés, de buffet. Je décidai donc d'y amener ma troupe.

Elle se trouvai non loin du bâtiment on l'on était logé. Nous empruntâmes de nouveau un ascenseur de glace qui nous y conduis directement. Le paysage m'impressionna de nouveau. Au centre de l'île se trouvait un magnifique bassin gigantesque relié par de nombreux toboggan et autres attractions diverses à de petits bassins creusés dans de grandes vasques colorées et bouillonnante d'eau limpide. Peu de temps après nous arrivâmes dans la salle prévue. De toute beauté cette salle se détaché minutieusement de l'allure principale de l'île. De couleur simple, elle s'étendait sans fin, que ce soit en haut sur les côtés ou en bas. En bas! Nous marchions sur un gigantesque aquarium! Je ne le remarquai qu'au moment ou un immense requin frôla mon pied avec sa nageoire. Je ne le sentis évidemment pas tellement la paroi était solide. Et c'est avec un petit hoquet de surprise que je remarquai que nous étions entouré d'une immense aquarium! Les murs étaient eux aussi fais d'eau et de poissons multicolores! Mais le plafond de même! Et c'est alors que je la vis... C'était la première fois de ma vie que je vis un tel être. Gracieuse, elle semblait voler! Elle trônait au milieu de la pièce et il me semblait voir dans le fond de ses yeux, malgré son resplendissant sourire, une profonde tristesse non feinte. Elle était tout simplement extraordinaire!





Un sirène! Un être aussi gracieux qu’irréel. Aussi enfermé qu'un poisson dans son bocal. Comment pouvait-on ainsi traiter un être aussi beau? Je m'étais perdue dans sa contemplation pendant un bon nombre de secondes, mais je me repris, il ne s'agissait pas là de la seule chose invraisemblable! Un dizaine de visages me sautèrent aux yeux. Tous avaient paru dans les journaux!



Que ce soit haut fonctionnaires, mannequins, enfants de milliardaire, ou autre, ils étaient tous d'un prestigieux monde. Mes yeux s'ouvrirent en grand devant ces star. J'aimai ce monde, j'y étais à l'aise! De plus, avec mon allure et mes habits je pouvais parfaitement passer pour appartenant à part entière à leur monde. Un sourire éclatant apparut sur mon visage alors que Davis, l'un des plus connus mannequin de Grand Line posa son regard sur moi. Je m'avançai de ma démarche souple vers la table de buffet en regardant comment les autres réagissaient face à ce monde auquel nous étions peu habitués.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'île des délices {Cp9/ Marines} Lun 6 Mai - 16:42



... Une réalité choquante ...


Je trouvais l'ambiance plus qu'étrange dans ce palace. Autant les employés ça ne m'étonnais pas, mais les deux jeunes femmes avec nous, un peu plus. Elle semblait bien se connaître et manier à perfection les multiples facettes de leur personnalité. Je n'avais pas besoin d'avoir passé des heures avec eux pour comprendre. Leur regard, leur murmure, tout semblait si faux ou si forcé. Je commençais à me demander ce que je faisais là et ça, même avec la réponse d'Ellana. Heureusement Crusher était là, au moins avec lui je savais à quoi m'attendre. D'ailleurs il me posa une question intéressante et il fit même une référence à mon passé. Ce qui me rappelait aussitôt des souvenirs. J'avais pas mal changé depuis que nous nous étions vu à Shell Town. J'avais fait de la route pour arriver jusque là et maintenant je me retrouve dans cet étrange endroit. Je suivais le groupe tout en réfléchissant à ce que m'avait dit Sting Crusher. Du coup, pendant cette petite marche, je prenais le temps de lui répondre.

-En effet, j'ai fait pas mal de chemin depuis notre dernière rencontre... Réussites ou échecs, j'ai connu bon nombre d'aventure... Le combat contre ce Roseunkreuz m'a permis d'avancer et d'atteindre un nouveau pallier... Je suis sûr que même toi tu serais surpris de me voir en action !

Je me mettais à rire en disant ça. Il est vrai qu'on avait fait des étincelles lors de notre mission ensemble. Aujourd'hui, je ne suis pas sûr qu'il serait capable de me suivre. Malgré tout, je le coïnciderais comme mon égal, c'était un compagnon et un ami. J'étais content qu'il soit là, les deux humaines étaient de plus en plus flippante et pourtant... j'ai vu des animaux effrayant. Je n'étais même pas sûr de ressortir d'ici entier, j'étais toujours un peu inquiet. Je commençais a avoir très faim et j'avais hâte de commencer à manger. Je ne connaissais pas l'endroit, mais j'avais hâte d'attaquer le buffet.

On arrivait enfin dans une immense salle. Pour être exact, autour de nous c'était un gigantesque aquarium et il y avait beaucoup de poissons ! Toute cette bouffe en mouvement, me donnait encore plus faim. Puis soudain, je remarquais quelque chose... je n'en croyais pas mes yeux, je croyais rêver. Un gigantesque buffet ! Je n'attendais même pas mes camarades je me jetais dessus sans attendre. Je prenais un plat de poisson, puis je le chargeais avec un peu tout ce que je trouvais. Une fois terminer j'avais... une grosse assiette entre les mains et lorsque je me retournais, tout le monde me regardait. Tous les gens présents semblaient être des personnalités connues ou quelque chose comme ça, ce qui ne m'empêchait pas de manger. Si ça les amuses de me regarder manger. Je commençais à dévorer les différents plats que j'avais empilés. C'était un véritable délice, je ne m'arrêtais plus de manger. Puis je me tournais vers notre hôte Ellana.

-Fweh fwafment fond... *Termine sa bouche*... C'est vachement bon tout ça ! Je peux enfin manger ! Aaaah j'avais les crocs !

Aussitôt je terminais mes paroles, j'attaquais de nouveau ma nourriture. Puis lorsque je terminais mon assiette, une nouvelle chose attirait mon attention. Je terminais mon plat que je déposais grossièrement sur le buffet, sans même regarder. Je me dirigeais vers l'une des parois d'un pas décidé, en laissant les autres plantés là. Dans l'aquarium il y avait de nombreux poissons que j'aurais aimé dévorer. Il y avait une chose qui n'avait pas sa place à l'intérieur de cet aquarium. Il y avait une sirène. Ces créatures mi-femme, mi-poisson, m'ont toujours fascinée. Ce monde était tellement vaste, mais je connaissais leur existence. Pourtant, je ne suis pas du genre à me poser à réfléchir, surtout lorsqu'il y a de la nourriture. La chose qui me dérangeait le plus, c'était de voir cette créature enfermé dans un vulgaire bocal. Elle me ramenait à ma propre condition d'animal. J'ai rencontré des gens comme ceux présent dans cette pièce et à de nombreuses reprises. À chaque fois c'était la même chose. Je n'étais qu'un vulgaire animal à leur yeux. J'imagine que j'aurais pu finir dans une cage moi aussi. Voir cette sirène enfermée me donnait envie de tout détruire sur mon passage. Seulement, je me rappelais où j'étais, ce n'est pas le lieu pour ce genre d'attitude. Je me retournais, la tête basse pour rejoindre mes camarades. Une fois à leur niveau je relevais la tête. Il n'y avait plus de sourire, mes yeux rouges fixaient ceux d'Ellana. J'avais un regard dur, comme si je la tenais responsable de cette mascarade. Ce n'était pas de sa faute, c'était le monde qui était ainsi, mais c'est elle qui nous avait emmené dans ce lieu.

-Alors, c'est à ça que s'amuse les nobles entre eux ? Enfermés de pauvres créatures dans un bocal pour les admirer... c'est pitoyable. Un jour, un homme m'a dit que je devais bien me tenir dans la Marine... sachez qu'à cet instant, je suis obligé de bataillé pour ne pas laisser éclater ma rage et découper un à un chaque personne présente dans cette salle...

Mes paroles étaient dures, mais elles étaient justifiées. La Marine et le Gouvernement ne devrait pas accepter ce genre de pratiques. Il devrait sévir, même lorsqu'il s'agit de nobles. J'espérais voir une réaction de ceux qui m'accompagnaient. Ces foutues nobles qui se croient au-dessus des lois me dégoûtaient. On met des criminels moins dangereux que ça en prison. Je baissais la tête et je soupirais, mes paroles étaient surement inutiles. De nombreuses personnes dans la salle avait entendu mon petit discours. Certains murmuraient, d'autres étaient surpris. Je commençais à attirer beaucoup de regards, mais je préférais les ignorer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'île des délices {Cp9/ Marines} Ven 10 Mai - 15:22




La justice est aveugle
Lady Halliwell & Tsume & Sting Crusher& Ellana Shiwara



" Veuillez nous excuser ravissant jeune homme... Cette vieille dame n'a plus toute sa tête et elle vous a confondu avec moi. Si vous avez besoins d'un quelconque dédommagement n’hésitez pas à m'en faire part "

De la pitié, toujours et encore de la pitié, Ellana commençait à me sortir par les yeux, j'en avais marre, notre organisation, le CP9, était censé être un groupe d'élite, fort, froid, cruel, capable de tuer n'importe qui, pour n'importel quel motif … Mais non, Ellana était une vraie enfant de coeur qui se préocupait des petits merdeux qui pleuraient pour un petit bobo de rien du tout. Franchement j'en ai marre de passer pour des petits gentils, on est méchant, on est la justice aveugle, on les anges purificateurs de ce monde et pas de gentils enfants !

Bref, après avoir néttoyé le majordome ma jeune chef expliqua à Tsume pour quel raison il se trouvait à nos côtés et je peux vous dire que l'explication est digne d'un enfant de trois ans « Parce que je le veux »ou comment ne pas expliquer quelque chose à quelqu'un par Madame Shiwara s'il vous plait. Selon ses dires elle avait faim … Vu ce qu'elle a au niveau des hanches j'aurai pensé qu'elle possédait une réserve en terme de graisse, mais apparemment ce n'était pas le cas. Un aquarium avec tout un tas de créature plus magnifique les une que les autres, les poissons étaient brillants et colorés, ils illuminaient parfaitement l'aquarium et le rendait plus beau que jamais. Mon regard se baladait pour observer toutes les variétés de poissons et là je vis une chose qui me fit … Mal ? Je n'avais pas vraiment de sentiment ça c'est sur, mais j'étais aussi une grande scientifique et je connaissais les gènes des hommes-Poissons et ils étaient humains ! Plus humain que moi ou Ellana surement, mais les nobles de l'avaient pas de cet oeil là, à leurs yeux la jeune sirène ne devait être qu'un animal, un amusement rien de plus … Je ne le supportais pas … Mon magnifique sourire avait laissé place à un visage énervé qui prouvait clairement que je ne rigolais pas sur ce sujet.

Je regardais autour de moi pour voir la réaction des autres et là j'eue une envie de tuer encore plus forte qu'avant … Ellana s'en foutait, elle était émerveillée par les pignoufs qui passaient dans les journeaux, mais elle n'avait que faire de la pauvre sirène qui souffrait dans l'aquarium, pourquoi était-elle traité comme une putain de bête ?! Je ne savais pas, mais j'avais bien l'intention de mettre tout ça au clair, quand nous arrivâmes dans la grande salle je tournai mon regard vers les nobles qui intéressaient tellement Ellana, mais il y eut un homme ou plutôt un chat, qui comprit toute la cruauté dont était victime la jeune sirène, il prit la parole et nous adressa des mots crues et dures qui avait touché le peu d'âme qui me rester. Ce Chat sabreur … Bizarrement quand il parlait j'avais l'impression qu'il parlait de ce qu'il avait vécu, il était surement objectif pour la simple et bonne raison qu'il avait du passer par là … Il n'est vraiment pas rare de voir des hybrides dans des cages, combien de fois j'ai vu un homme singe, une harpie, un homme chat ou encore des hommes poissons dans un cirque entrain de faire les bêtes de foires ? Je ne sais pas, mais le nombre de fois où j'ai vu ce triste spectacle était très important.

Un sourire chaud et plus ou moins sincère apparut sur mon visage, je m'approchai donc près du chaton afin de lui adresser quelques mots

« Comme tu l'as clairement expliqué les nobles sont pitoyables … Ils mériteraient qu'on les enferme dans des cages et qu'on les maltraite pour leur montrer les souffrances que cela provoque chez un être … Toi petit chaton ou la sirène qui se trouve actuellement dans cette geôle, vous êtes bien plus humains que ses déchets de la haute société … Se sont des moins que rien qui ne mériteraient qu'une chose qu'on leur montre la vraie justice … Le problème c'est qu'actuellement c'est censé être une fête toi tu peux pas gâcher la dite fête … »

Je me rapprochai un peu plus du chaton afin de lui glisser quelques mots

« Mais ne t'inquiètes pas … Avant la fin de la fête justice sera rendue et la liberté sera offerte au méritant si tu vois ce que je veux dire ... »

Avec un soru je m'approchai d'Ellana, j'avais mit notre rancoeur de côté afin de lui adresser quelques mots qui sortaient directement de mon âme même s'il semblait insultant ils étaient justifiés. Je la coupais donc pendant qu'elle mangeai un grand sourire sur son visage

« Alors c'est tout ? C'est tout le putain d'effet que ça te fait ? Une sirène, un être légendaire et magnifique et toi tu manges un sourire au lèvre … Comment tu peux rester de marbre face à ça … Tu es chef … Chef des conneries, à l'heure actuelle, le sang, des nobles et des majordomes, devrait être entrain de couler sur le sol, mais non ils ricanent et s'amusent alors qu'une pauvre fille est entrain de souffrir … Mais toi tu t'en fous tant que tu picoles et que tu consommes pas vrai ? »

J'avais parlé fort … Très fort afin que tout le monde puisse m'entendre, les nobles avaient perdu leur stupide sourire et commençaient surement à avoir peur … Mais je m'en foutais un mot, un acte, un geste de travers et le sang aurait giclé sans préavis !



code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'île des délices {Cp9/ Marines} Lun 13 Mai - 11:42


Un monde de strass et de paillettes !

La jeune fille qui avait envoyée le mélange qui avait explosé de la bouteille pour arriver en plein dans la gueule du majordome n'en avait strictement rien à faire, je suis sure qu'elle se disait :"Ok, je l'ai salie et alors ?" ou ce genre de conneries qui me mettaient hors de moi. C'est vrai quoi, imaginons un petit peu la scène, je suis censé protéger quelqu'un à tout prix et ce quelqu'un en question est un véritable chieur de première et, celui-ci me fait une crasse. La seule chose que j'aurai envie de faire sur le moment, c'est de l'étriper tout simplement. Mais bon, on voyait était très professionnel mais aussi extrêmement gêné de se retrouver dans une telle situation, je parie qu'il aurait préféré que ça arrive à l'un de ses supérieurs. Après qu'Ellana ait aidée un petit peu le majordome à sécher, nous nous dirigions vers la salle à manger, pour pouvoir déguster un repas bien mérité et, nous arrivions dans une sorte de "couloir aquarium", un couloir qui était entouré d'un aquarium, tout simplement. Enfin bref nous continuions notre route pour atteindre la salle du buffet lorsque d'un coup, Ella s'arrêta et regarda vers le plafond, comme émerveillée par ce qu'elle voyait. Par pure curiosité je fis de même, je levais la tête et ce que je fis changea mon visage en un visage dur et froid, je n'appréciais pas ce genre de choses.

Une sirène était présente dans l'aquarium, elle avait le sourire certes, mais on sentait tous que celui-ci était d'une tristesse, une tristesse infinie, nous savions qu'elle ne souhaitait pas être là. C'est à ce moment-là que Tsume m'avait répondu, il me disait que depuis la mission sur Shell Town, il avait beaucoup évolué et n'était plus le même, il me parlait d'un combat contre le Supernova Edward Von Rosenkreuz, pirate primé aujourd'hui à 225 millions de Berrys, qui l'avait changé et remis en question, il avait d'ailleurs l'air d'être devenu beaucoup plus fort, je dirai qu'il m'a même dépassé maintenant. Enfin bref nous arrivions à la salle de buffet et Tsume n'attendit pas pour foncer vers la nourriture, il remplissait son assiette sous le regard amusé des nobles et d'autres personnages dont le visage ne m'était pas inconnu, connaissant Tsume, je savais qu'il s'en fichait et il continuait à manger. Moi je restais là, le regard dur vers toutes les personnes qui étaient présentes et qui osaient croiser mon regard. Je faisais cela car je ne comprenais pas pourquoi des pratiques telles que l'emprisonnement des sirènes, car il fallait bien le dire car c'était ce que je pensais, pouvaient être tolérés non seulement par le Gouvernement Mondial, mais aussi par la Marine, c'était ce genre de choses qui me faisaient regretter d'avoir rejoint cette organisation.

J'observais alors Tsume, et je compris qu'il venait enfin de voir la sirène, il la contemplait l'air triste et se retourna dans noter direction, l'air blasé. Je le comprenais car moi-même j'avais du mal à comprendre pourquoi ce genre de pratiques pouvaient exister, c'est alors qu'il prit les devants et posa un regard meurtrier sur Ellana, ce n'était pas sa faute mais c'était elle qui l'avait invitée, elle allait surement en prendre pour son grade, elle pensait peut-être que Tsume était une petite peluche toute mignonne mais il n'en était rien : il était un véritable guerrier. Il lui expliquait qu'il avait tout simplement envie d'exterminer toutes les personnes présentes dans la salle, si il le faisait, je crois que je m'en donnerai à cœur joie moi aussi. Puis, vint le tour de la "chieuse" de se diriger, surement allait-elle lâcher encore une de ses mesquineries, il n'en était rien, elle lui expliquait qu'elle avait le même point de vue que Tsume et j'étais assez surpris de l'entendre, elle était vraiment déterminée et n'était pas aussi méchante qu'elle en avait l'air. Elle se dirigea ensuite vers Ellana pour lui expliquer le fait qu'elle voulait tout simplement elle aussi exterminer toutes les personnes présentes. La réaction ne se fit pas attendre et les nobles commençaient à ressentir de la peur, je les comprenais mais je n'adhérais pas à leurs idéaux, je me dirigeais alors vers Tsume en lui mettant une de mes mains sur son crâne de chat.

-Tu as 100% raison Tsume, si je dois m'en aller, je ne m'en irai sans avoir libéré cette sirène de sa prison de verre ! Même si pour cela je dois tuer toutes les personnes présentes ici !

[size=18]J[size]'avais moi aussi parler fort, j'avais rejoins les idées de tout le monde, il restait à voir si Ellana se mettrait au travers de notre route pour protéger les nobles et empêcher la libération de la sirène. Ces mêmes nobles qui étaient presque en train de pisser dans leurs slips à cause du stress procuré.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'île des délices {Cp9/ Marines}

Revenir en haut Aller en bas

L'île des délices {Cp9/ Marines}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Les autres île de Grandline-