AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Phénix et Pirate Corsaire (FB 1 mois)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Phénix et Pirate Corsaire (FB 1 mois) Dim 7 Avr - 15:44

Ah, quelle belle journée, il était rare qu’une journée aussi belle se présente après la nuit que je venais de passer : une énorme tempête s’était abattue sur mon embarcation alors que je me dirigeais vers Alabasta car je recherchais une certaine personne. Astral Senta, ancien Marine extrêmement connu qui est maintenant sous les ordres du Shishibukai Oga Saruwatari, Shishibukai Royal extrêmement connu dans le monde entier. Je recherchais cette personne qu’était Astral Senta pour connaître ses ambitions, pourquoi avait-il quitter la Marine, quelles sont maintenant ses buts, que veut-il faire ? Enfin beaucoup de questions et aucune réponses pour le moment, et je n’allais pas tarder à en avoir. En effet un rapport que j’avais reçu la veille au matin m’avait confirmé la présence de cet individu sur l’île d’Alabasta, en apprenant cette nouvelle, j’ordonnais à toutes les personnes présentes qui étaient sous mes ordres de faire en sorte d’arriver à Alabasta le lendemain au plus tard, car je doutais fort qu’un homme de cet envergure reste plus d’une semaine sur la même île.

Arrivé vers midi, j’aperçus un petit bout de terre qui n’était autre que l’île d’Alabasta, je la reconnaissais aisément car déjà plus l’on s’approchait, plus le bout de terre devenait un énorme îlot, et il n’y avait que du sable à perte de vue, cette île était tout simplement un désert. Nous accostions vers quatorze heures car nous n’avions pas beaucoup suite à cette nuit très mouvementée, et le manque de sommeil nous avait attrapés et nous avions donc décidés de taper une petite sieste. Je ne perdais pas de temps et me dirigeait vers la ville où le palais se trouvait car les derniers rapports m’indiquaient que l’homme que je recherchais était dans cette direction.

Je traversais difficilement le désert, plusieurs monstres m’attaquèrent comme des insectes géants, des félins sauvages et autres types de merdes du genre que j’utilisais par la suite comme monture. Une sorte de fourmi géante était la monture que j’avais choisie, elle était rapide et confortable. J’arrivais rapidement à l’entrée de la ville royale où les gardes m’empêchaient d’entrer, c’était comme si quelque chose de bizarre était en train de tramer.

« Ecoutez, je suis le Commandant Crusher de la Marine, je n’ai aucunement l’intention d’attenter au paisible train de vie que vous avez l’air de mener, je cherche simplement quelqu’un. »

Après lui avoir prouvé mon identité, il me laissait entrer sans aucun empêchement, c’était mieux ainsi, sinon j’aurai eu à forcer l’entrée moi-même, et cela n’aurait pas fait du bien à mes états de service. J’entrais donc dans la cité et je cherchais un endroit appelé « Le Bar de la Chance », je sais, un nom foireux qui attire, ça existe depuis la nuit des temps et c’est le moyen de faire le plus de profits de nos jours. Je trouvais ce bar assez rapidement car il n’était pas non plus caché, au contraire il était placé pas très loin de l’entrée de la Cité, sur la Grand Avenue qui menait directement au palais. J’entrais alors dans le bar et commençait à regarder ceux qui s’y trouvaient à l’intérieur, personne de bien particulier, soudain mon regard se posa sur quelqu’un qui était assis au bar, il avait une sorte de coupe allongée qui avait l’air d’être faite au gel, c’était mon homme, j’allais me poser à côté de lui au bar, peut-être allait-il comprendre une fois qu’il verrait ma veste où l’insigne de Marine était gravée, mais j’avais vraiment la flemme d’attendre et je décidais d’entamer la conversation.

« Astral Senta ? Commandant Sting Crusher de la Marine, j’aimerai vous poser quelques questions si vous voulez bien y répondre. Premièrement j’aimerais savoir pourquoi vous avez quittés la Marine ? »

Voilà le débat était lancé, allait-il me répondre ou me foutre un vent et s’en aller, avec son statut de Pirate Corsaire je ne pouvais pas l’arrêter ou autre, il avait toutes les cartes en mains.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Phénix et Pirate Corsaire (FB 1 mois) Lun 8 Avr - 15:27






• Lion et Phénix..

---------------------------------------------------------------------------------

La journée venait à peine de commencée sur l’ile désertique d’Alabasta, une ile connue pour ces nombreux déserts ou il faisait tellement chaud que toute goutte d’eau s’évaporait en quelques instants. Pourtant, malgré ce climat dur et brulant, Alabasta était une des iles les plus touristiques de Grand Line notamment grâce à sa capitale, la magnifique Alubarna, l’étoile du désert, une ville immense ou se mêle casino et bain relaxant alors autant dire que les touristes étaient nombreux à venir ici. En plus, de nombreux raids dans le désert étaient organisaient pour la plus grande joie des touristes. Enfin bref, ce n’est pas pour parler de la tendance touristique de l’ile que nous sommes là mais plutôt pour parler d’un de ses habitants. Un homme qui est connu de beaucoup de monde. Ancien soldat, il est maintenant sous les ordres d’un Capitaine corsaire et il en est le second. Je parle bien d’Astral Senta, le roi de la jungle en personne, cela ne sert à rien de crier son nom jeunes demoiselles, il s’en fiche complétement, la seule chose qui a de l’intérêt pour lui c’est le combat et la nourriture.

A Alabasta, tout le monde savait qui il était, un ancien commandant de la marine, un homme avec une force monstrueuse qui avait par la suite trahis l’organisation de la justice mondiale avec pour but de suivre un capitaine corsaire, une action que la plupart des personnes ne comprenaient pas et à vraie dire c’était mieux ainsi ils n’avaient pas à savoir trop de chose. Enfin bref, revenons à nos moutons. En ce doux matin ou la température atteignait déjà les trente degrés, Astral se leva lentement de son lit en baillant après une nuit agité à se battre avec quelques poivrots sortants d’un bar dans la nuit. Ses muscles le faisaient souffrir à cause des récents combats qu’il avait essuyé contre plusieurs pirates voulant accrocher un corsaire à leurs tableaux de chasse. Bien sûr, ces petits idiots ne faisaient pas une seconde le niveau d’Astral mais ils étaient fourbes et attaquaient souvent en bande de dix à vingt individus ce qui pouvait vite devenir problématique. Enfin, ce n’était pas ces quelques petits voyous qui allaient le mettre dans la tombe, il avait quand même affrontait des êtres bien plus effrayant et puissant que cela.

Enfin bref. Comme il venait de se levait, il dut attendre quelques secondes avant que ses yeux ne s’habitue à la lumière du soleil qui était d’autant plus forte dans une ville désertique ce qu’il faut avouer. Après ces quelques secondes d’adaptation, il se dirigea vers la salle de bain et commença à faire couler la douche à une température qui en congèlerait plus d’un. Sous cette eau glacée et revigorante il se sentait bien, comme s’il était loin de tous les problèmes quotidiens de la vie ou encore de ses obligations de corsaires qui ne tarderaient sans doute pas à venir le voir. Et comme si j’étais un devin, quelques secondes à peine après qu’il eut finit sa douche la porte de son domicile commença à bouger bruyamment signe non pas d’un tremblement de terre mais preuve que quelqu’un frappait à la porte. Après un long soupir qui voulait tout dire sur l’état d’esprit de notre cher corsaire, celui-ci s’en alla donc vers la porte afin de l’ouvrir. Heureusement pour lui il avait eu le temps de s’habiller ! Arrivant à la porte, il baissa doucement la poignée et entrouvrit la porte. Il n’était pas parano mais bon, il y a pas mal de monde qui veut lui faire la peau il valait mieux être vigilant. Derrière la porte, c’était juste un simple soldat qui attendait. Soulageait de ne pas voir une troupe de pirate, Astral ouvrit la porte demandant au soldat de lui dire ce qu’il voulait.


« Excusez-moi de vous dérangez monsieur mais je suis là pour vous transmettre des ordres de la plus hautes importance. En effet nous venons d’apprendre qu’un groupe de malfrat allait commettre un casse dans un des bars de la capitale vous devez vous postez là-bas et attendre les voyous. Mes supérieurs disent qu’il leurs en faut un seul de vivant pour les autres vous faites ce que vous voulez. »

Astral était aux anges, il allait pouvoir se battre et tuer des gens sans que personne ne viennent lui réclamer quoi que ce soit, une aubaine pour un homme comme lui. Claquant alors la porte sur le nez du soldat qui poussa un cri de douleur, il attrapa sa veste et partit dehors en direction du bar dans lequel sa mission devait débuter. Il y arriva très rapidement en effet le bar était en plein milieu d’une des rues les plus touristiques de la capitale, il ne comprenait donc pas pourquoi les casseurs voulaient s’en prendre à un lieu aussi à découvert, n’importe quel imbécile de passage pouvait appeler la marine à n’importe quel moment mais bon, c’est pas de la faute d’Astral si les criminels sont plus cons que des manches à balais hein. Enfin, quand il arriva près du bar, il put lire l’enseinge qui indiquait : « Le Bar de la Chance », un nom qui fit rire notre corsaire car après son passage ce sera plutôt le bar de la malchance ! Il rentra donc ensuite à l’intérieur et s’assit au comptoir. Manque de bol, à peine quelques secondes après son arrivée, un commandant de la marine entra dans le bar et commença à lui posé plusieurs questions dont la fameuse : « Pourquoi as-tu quitter la marine ? » De une, cet idiot allait faire capoter le plan en restant ici et de deux, Astral en avait marre que tout le monde lui pose cette question. Il se leva donc pour se retrouver les yeux dans les yeux avec ce Sting Crusher, il prit ensuite la parole :


« Ecoutez-moi bien commandant, si j’ai quitté la marine c’est que j’en avais envie, j’aime plus tout ce qui est mort et torture de pauvres gens innocent. Voilà, satisfait ? »

Attendant maintenant que le commandant prenne la parole, il ne pouvait pas entendre la bande de malfrat qui commençait à se diriger vers le paisible bar…


---------------------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Phénix et Pirate Corsaire (FB 1 mois) Mar 9 Avr - 18:50

« Ecoutez-moi bien commandant, si j’ai quitté la marine c’est que j’en avais envie, j’aime plus tout ce qui est mort et torture de pauvres gens innocent. Voilà, satisfait ? »
" Pas vraiment pour vous dire la vérité, je pensais que vous seriez un peu plus explicite sur le fait de votre départ, mais bon on dirait bien que vous n'êtes pas le genre de personnes qui aiment revenir sur le passé, surtout si il s'agit du pourquoi de votre départ, je ne vous importunerai donc plus à ce sujet."

Je respectais son choix, moi-même je savais qu'il y avait certains sujet qui fâchent pour chaque individu, et celui-ci semblait être celui d'Astral Senta, je décidais donc de ne pas essayer d'entrer plus dans les détails sous peine de l'énerver. Je commandais alors un simple rhum que je me contentais de siroter sans rien dire. L'ambiance dans le bar était assez festive et joyeuse, à part au niveau du bar, mais je trouvais tout de même cela bizarre, la façon dont il m'envoyait bouler me tapait sur les nerfs. Enfin bref, je buvais cul sec ma bouteille de rhum qui était de grand cru, pas comme les merdes qu'on me servait sur East Blue, mis à part Logue Town évidemment, le seul rhum qui avait meilleur goût que celui de Logue Town était un que j'avais goûté sur South Blue, le meilleur du monde, celui qui me faisait virevolter à chaque gorgée, c'était meilleur qu'une femme... Enfin bref je m'égare, le fait est que cet individu m'envoie chier de cette façon m'énervait, je n'allais pas en faire tout un fromage. Je décidais donc de sortir du bar pour visiter un minimum la Cité Royale dans laquelle je me trouvais, c'est vrai qu'en ce moment j'enchainais mission sur mission et la fatigue se faisait de plus en plus ressentir.

Et comme si cela ne suffisait pas, une sorte de groupe de pirates ou de mercenaires je ne sais pas, enfin des mecs qui n'avaient rien à faire dans une Cité royale, se pointait en grand nombre et comme si cela ne suffisait pas, ils étaient armés jusqu'aux dents, il y allait avoir un carnage je vous le dis. Je me dirigeais donc vers le bar au pas de course et arrivé à la porte, j'entendais des hurlements à l'intérieur, comme si l'on égorgeait des animaux, oui c'était ça, ces hurlements ne me disaient rien qui vaille. Si c'était les personnes que j'avais vu entrer juste avant dans le bar, ils allaient le sentir passer et pas qu'un peu, j'allais tout simplement les défoncer.

J'entrais donc le bar en espérant que rien de grave n'était arrivé et ce que je voyais me surpris quelque peu, tous les attaquants étaient à terres, affalés sur le sol comme si il venait de se faire balayer par une force beaucoup trop supérieure. Je regardais les personnes présentes mis à part ceux qui étaient KOs, tout le monde avaient simplement l'air horrifiés, sans plus, aucune blessure physique visible, aucun morts, comme si ces bandits n'avaient eut le temps de ne rien faire. Ensuite mon regard se posa en direction du bar, il était là, assis comme si de rien n'était au bar, Astral Senta faisait comme si rien ne s'était passé, mais dès que je l'avais vu, je comprenais que c'était lui qui avait cela. Au moins, il aura fait mon boulot à ma place, bien que ce ne soas une mission officielle, le devoir premier d'un Marine est de protéger la civilisation.

Soudain, un de mes soldats entraient furie dans le bar et était tout exténué, je le voyais choqué de voir tous ces corps affalés sur le sol, qui paraissaient sans vie. Après ça, il reprit rapidement ses esprits pour m'annoncer ce qui'l avait à m'annoncer tout simplement, il demandait à s'entretenir avec moi en privé, nous nous asseyons à l'autre bout du bar et dans son agitation j'avais du mal à comprendre ce qu'il disait, je n'entendais que quelques mots qu'il balbutiait mais ne construisait jamais de phrases, je ne comprenais que les mots "attaque", "royaume", et "aider". J'en avais marre de lui, il me faisait penser à un trisomique en manque d'amour, hop là, je lui collais une bonne gifle pour qu'il reprenne ses esprits tout en lui disant de se concentrer et surtout : d'AR-TI-CU-LER.

"Désolé Commandant, voilà alors j'étais en pleine visite dans le Royaume et soudain d'un coup d'un seul une bande de malfrats sorties de nulle part a attaqué les gardes du palais, ceux-ci n'avaient aucune chance et avec l'effet de surprise, ils se sont rapidement faits balayés. En sachant que moi-même je n'ai aucune chance de les vaincre seul, j'ai décidé de fuir et d'appeler une valeur sure, c'est-à-dire vous, il faut vite y aller !

Méga ultra relou, comment j'étais censé faire face à une prise d'otage, j'en avais strictement rien à battre du roi de ce pays moi, enfin bien que mon statut de marine m'obligeait à intervenir dans ce genre de cas, et aussi cela me permettrait de me faire rapidement un nom. Je me dirigeai donc vers le Palais Royal et je voyais de la fumée émanait d'une des salles, cela n'annonçait rien de bon, je décidais d'accélérer le rythme, j'espérais arriver à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Phénix et Pirate Corsaire (FB 1 mois)

Revenir en haut Aller en bas

Phénix et Pirate Corsaire (FB 1 mois)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Royaume d'Alabasta-