AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

Soins et explications ( Pv Elisabeth )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Soins et explications ( Pv Elisabeth ) Mar 16 Avr - 18:58






"
Besoin d'aide svp..
"


Les Wild Hunter avaient vu le jour il y a une petite semaine déjà. Moi et Elisabeth plus le staff technique nous avions commencé à voyager tranquillement à la recherche de racailles des mers. Le but ? Appliquer la justice divine et surtout, la loi de la monnaie dure. Nous étions des chasseurs après tout non ? Quoi de plus normal que bosser pour le fric et rien d'autre. Tous ensemble, nous allions traquer les malfaiteurs qui semaient le trouble sur les Blues avant de s'attaquer à la racaille de haut niveau. Je comptais bien emmener Elisabeth loin et la garder proche de moi pour longtemps.

Possessif à son égard ? Je ne l'avouais pas, mais c'est une des raisons pour laquelle ce qui m'est arrivé est arrivé... En effet, une chasse s'était finit et me voilà donc blessé. Grimaçant, seul dans ma chambre, je m'étais mis torse nu, admirant ce buste plutôt plaisant à voir. M'enfin, quoi qu'il en soit, je n'allais pas m'attarder. Je passais un peu de coton sur ma plaie, voyant celle-ci partir du haut de mon épaule droite finissant vers le milieu du torse, à savoir au niveau du ventre. Pourquoi ? Comment ? La raison était simple, lors de l'intervention contre un épéiste révolutionnaire, celui-ci allait attaquer ma protégée et c'est de manière rapide que je m'étais interposé sans avoir eu le temps de me transformer. Du moins, pas totalement d'où la marque peu imposante, mais qui n'était pas non négligeable pour autant. Une blessure d'un demi centimètres. De quoi mériter des bandages sur mon torse.

«  Tss... »


Grognant, je finissais de désinfecter cela, revoyant ce moment en boucle. Le moment où l'épée avait traversé ma chaire provoquant ce sillon de sang, ce bruit sourd puis plus rien. Un bref instant où mon regard avait croisé celui de la fille l'air de lui demander si tout allait bien. Puis après, la suite, des plus classique. Un coup de queue et le gars qui a volé au loin. Voilà comment on finit une belle histoire. Après cela, nous avons capturé le gars, livré à la marine puis nous sommes repartit rapidement sans que j'aille parler vraiment à la miss comme si j'étais pudique. À la limite d'un homme qui a peur d'aller parler à une amie. Je ne voulais pas me justifier de mon geste c'est aussi simple que ça.
C'est donc comme un grand que je tentais de me soigner, mais il faut bien le dire... J'y arrivais pas. Il me faudrait des mains dans le dos pour y arriver or, je n'en ais pas. Soufflant, j'épongeais donc ce sang puis laissais la plaie ainsi, sachant bien qu'à la longue ça me ferait super mal... Tch, quelle merde. Je vins à m'asseoir sur mon lit réfléchissant tout en tentant de mettre des pansements vidant ma boite sur le coup. Le résultat était des plus stupide. Un médecin qui sait pas se soigner, quelle blague. Je continuais à penser inlassablement à mon geste... Avais-je agis comme leader d'un groupe ? Ou comme un ami ? Pourquoi ce sentiment était dur à avouer ? Au fond, je ne savais pas et ça me tracassais.

«  .. Allons... A quoi tu penses grand con... Tu l'as protégée c'est tout, rien de plus.. Fin de l'histoire... »

Paroles pour fuir la possible réalité. Je me taisais soufflant continuant à me pavaner en douce devant le miroir trouvant horrible cette armée de pansement sur mon torse. Un bon vieux bandage suffirait. Attrapant donc le ruban et des compresses, je me mis à soupirais.

«  … J'ai définitivement besoin d'une autre paire de main.. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Soins et explications ( Pv Elisabeth ) Jeu 18 Avr - 18:29

La jeune Elisabeth se trouvait dans sa cabine. L'air pensif, sûrement, car elle jouait tranquillement un petit air qui lui avait trotté dans la tête il y a peu. Au moins, maintenant elle ne pouvait pas se plaindre de son logis, il était plutôt spacieux, résistant et surtout elle avait une chambre pour elle seule. Cela peut paraître bien futile, mais pour une musicienne le calme et l'espace pour travailler étaient deux conditions indispensables. Malgré tout on pouvait voir si on la connaissait un minimum, qu'elle n'était pas à fond dans sa musique. A quoi réflechissait-elle ? Il n'y avait que peu de chances qu'elle réflechisse à autre chose que ce qui venait de se passer. Elisabeth et le bellâtre était ensemble sur les blues pour traquer, chasser, tuer la racaille pour ensuite la liver au gouvernement. Malgré que le combat et Elisabeth ça faisait deux elle acceptait, car l'attraction qu'avait l'argent sur elle était des plus importantes. Une vie sans argent est une vie déjà finie, car on ne peut pas vivre d'eau et de pains comme le penseraient certains. On peut dire que Shizuo était la tête, le corps, les muscles et Elisabeth n'était que le squellette du navire, car le blondinet pouvait se reposer sur la demoiselle dès qu'il y avait un problème à bord. Mais bon, au fond d'elle Daisy ne supportait pas le faite d'être un boulet pour les Wild Hunter, car à part la navigation on va pas se mentir, elle était des plus inutiles à bord. Pour enfoncer le clou Shizuo-kun avait été blessé par sa faute lors d'une attaque face à un stupide révolutionnaire. Ils cherchaient à capturer un épeiste à la con, quand ce dernier vint attaquer la jeune fille, elle avait préparé son arme pour parer le coup, mais pas assez rapidement résultat des courses elle risquait de se faire trancher, mais c'était sans compté avec l'aide du jeune homme, il para le coup avec son corps … Quel crétin, voilà les seuls mots qui passèrent dans la tête de la jeune fille. D'un grand coup de queue le partenaire de la demoiselle fit voler au loin l'épeiste et s'en était déjà fini de lui.

Les deux jeunes amis emmenèrent le révolutionnaire à la marine pour toucher leur argent et pendant toute cette « balade » Elisabeth n'entendit pas une seule fois la voie de Shizuo, avait-il comprit qu'elle était plutôt attristée à cause de sa faiblesse ? Car oui la jeune femme, commençait à douter sur son importance dans l'organisation, elle était faible et elle savait que face aux Sons ainsi que bien d'autres groupes de pirates ou de révolutionnaires elle serait complétement inutile. Daisy s'était donc retirée dans sa cabine afin de jouer un peu de musique comme je l'ai dit plus tôt. Après avoir joué, Elisabeth prit la décision de prendre les choses en mains, elle posa Blackie sur son lit, elle se mit un peu de rouge à lèvre avant de rejoindre le lieu où se reposer son coéquipier, à l'heure actuelle il devait être entrain de se soigner comme le bon médecin qu'il était censé être. La demoiselle posa ses doigts sur la poignée puis après une grande inspiration elle ouvrit la porte.

« … J'ai définitivement besoin d'une autre paire de main.. »

Un sourire se fit voir sur le visage triste de Daisy, elle s'asseya au côté du jeune homme, puis posa ses mains sur le torse de Shizuo, elle espérait surement que ça lui fasse mal. En même temps ce sombre idiot avait subi une attaque qui ne lui était nullement destiné, par conséquent on pouvait voir qu'il souffrait. Cependant la musicienne n'était pas médecin par conséquent elle n'esseya pas de le soigner, s'il désirait un coup de main il n'avait qu'à lui demander. Un petit soupire à peine audible sortit de la bouche d'Elisabeth puis elle prononça quelques mots à l'encontre du jeune médecin qui était dans une piètre posture

« S'il te plait … Dit moi pourquoi t'as fait ça ? Il était claire que j'allais me faire blesser, mais je veux pas être un boulet perpétuellement pour toi et les Wild Hunter … »
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: Soins et explications ( Pv Elisabeth ) Jeu 18 Avr - 21:19






"
Pourquoi ? Parce que...
"


Chaque gestes a une répercutions sur le futur. Pour ma part, mon geste qui avait été de protéger la demoiselle m'avait causé un sérieux dommage physique. Quoi qu'il en soit, j'assumais pleinement mon acte sans me douter de la culpabilité que pouvait ressentir la demoiselle. Je ne pensais pas à 100% à ce genre de choses. Parfois, il m'arrive de ne voir que la surface de l'iceberg, mais pas le fond... Bref, pour l'heure, j'étais dans ma chambre réfléchissant à tout ça. Laissant ma plaie à l'air libre. J'étais vraiment perdu dans mes pensées. Je ne me rendais pas compte de ce que j'avais fait et d'ailleurs, voilà que la belle entrait dans ma chambre lentement. Sûrement voulait-elle discuter un peu. Comme au bon vieux temps, ce temps où nous passions du temps ensemble comme de vrais amis. Chose qui est encore d'actualité à mes yeux. Elle est une amie précieuse, une complice, une personne indispensable. Soupirant, je vins à ressentir la présence de la belle QUE quand elle déposa ses mains glacées sur mon torse me provoquant une vive douleur. Je grimaçais alors que ses mains restaient là, posées un bref instant alors qu'elle était muette. Elisabeth... Intérieurement, je ne m'en remet toujours pas de nos retrouvailles, mais c'est la strict vérité, elle est bien là en ma présence. Ma compagne, MA Elisabeth.

« S'il te plait … Dit moi pourquoi t'as fait ça ? Il était claire que j'allais me faire blesser, mais je veux pas être un boulet perpétuellement pour toi et les Wild Hunter … »

Ainsi donc, elle culpabilisait ? Je vins à la regarder du coin de l'oeil retirant mes lunettes au passage. Yeux dans les yeux à 80%, je réfléchissais à mes mots. Ne pas sortir de cette couche protectrice, rester maître de moi-même, voilà la solution. Je ne savais pas quoi lui dire. Pas quoi répondre dans l'immédiat. Peut-être avais-je réagis par hasard, pas pur caprice, ou bien est-ce une raison du coeur auquel cas il n'y a que une explication n'en étant pas une. Je me mordais la lèvre prenant alors le sparadrap désinfectant.

«  … Pour te protéger c'est tout. Que je te protège ou non, ça ne fait pas de toi un maillon faible. En tant que... boss, je me dois de veiller sur mes associés tel que toi. Vois ça comme tu veux, c'est... Normal entre amis non ? Si ce gars aurait été capable de me porter un coup fatal, tu aurais pas fait pareil pour moi ? Tout ça pour dire que tu n'as pas à t'en vouloir, c'est nullement ta faute si je suis blessé.. J'en suis pas mort alors t'en fait pas d'accord ? »

Suite à ces paroles, ma main droite était passé sous son menton, remontant vers sa joue gauche. Mes doigt caressant sa peau, je voulais capter son regard bleuté. Tout ceci devenait très... sentimental. Rougissant, je vins à détourner le regard puis à retirer ma main trouvant mon geste déplacé. Je ne pouvais pas me cacher indéfiniment, de toute façon elle allait le comprendre d'elle même mon geste. Depuis toujours on se connait, ces quelques années ensemble sur Drum ont liées un lien entre nous, alors pourquoi le renier bêtement. Place à l'aveu qui tue.

«  … Je tient tout simplement à toi aussi... C'est aussi simple que ça.  »

Libre à elle d'imaginer ce qu'elle voulait. Elle me connaissait alors niveau sentiment, elle savait que ce n'était pas encore là. Mais que les possibilités d'y arriver étaient nombreuses. Quoi qu'il en soit, je vins à me redresser pour alors lui dire en me détournant un peu en tendant le sparadrap et le désinfectant.

«  Maintenant, si ça te gêne pas... Pourrais tu m'aider ? Passer du désinfectant sur ma plaie et bander celle-ci, en échange de quoi, je ferais une chose que tu voudras, peu importe ce que c'est... Promis.  »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Soins et explications ( Pv Elisabeth ) Mar 23 Avr - 14:13


« ... J'en suis pas mort alors t'en fait pas d'accord ? »

Il était facile pour lui de dire que ce n'était pas de ma faute, n'empêche que le résultat est le même il s'est fait blessé, car je n'étais pas assez forte pour pouvoir esquiver ce coup, alors que lui l'avait littéralement détruit à l'aide d'un simple coup de queue … Comment je me sentais ? Pitoyable, petite, incapable de bien réussir, pourtant je ne désirais réellement qu'une chose pouvoir parcourir les mers aux côtés de mon ami de longue date Shizuo. Cet homme qui à Drum était déjà un fidel ami, qui me cotoyait non pas par intérêt, mais bien parce qu'il m'aimait … Moi ! La petite ex-reine de la zik clairement casse couille qui a gardé ses mauvaises manies de royales … Étrangement j'avais l'impression que c'était dans mes veines depuis que je suis toute petite, cette envie insassiable de dominer, ce sentiment de puissance, alors que je suis clairement faible par rapport aux autres personnes qui sillonnent les mers de nos jours. Laisson de côté mon âme princière pour revenir à ce dont-on parler. Le jeune homme essayait donc par ses douces paroles d'apaiser mon esprit tourmentait par les événement passés dans la journée. Je ne savais pas vraiment le sentiment de Shizuo sur nos retrouvailles, mais moi je me questionnais sur notre futur … Car je ne pouvais m'empêcher de me dire que j'étais un vrai fardeau sur les épaules de notre humble équipage, je n'étais pas dôtée de fruit du démon, je n'avais pas une force titanesque, ni des techniques capables de terrasser un pirate monstrueux. Même si ça me dérangeait fortement il fallait que je m'entraîne ce n'était pas les remords et mes plaintes sucessivent qui aller me rendre plus forte loin de là, j'allais au contraire me ramollir à force de chouiner sur mon sort et sur mes tracas quotidiens. J'en étais où alors ? Ah ouais c'est vrai, mon partenaire qui me remontait le moral aussi bien qu'il le pouvait … Ouais donc c'était pas super enfaite, je m'efforçais de sourire tant bien que mal pour lui prouver que ses efforts n'étaient pas vains, c'était en quelque sorte de la pitié que je ressentais à l'égard de mon ami. Ce même ami vient à me carresser le menton de manière bien trop sentimentale ç mon goût, tout d'un coup me vient à l'esprit que peut-être il n'était pas aussi insensible à mes charmes, même si moi je ne voyais en Shizuo qu'un grand ami, peut-être qu'à ses yeux j'étais plus qu'une amie d'enfancee … Il me fallait donc comprendre ce qu'il ressentait réellement ! Je le voyais mal amoureux, mais n'étant point dans sa tête je ne pouvais que supposer et espérer. Rapidement il rougit comme une petite tomate, c'était assez mignon la manière dont il rougissait après une simple carresse. Depuis notre enfance il n'a pas vraiment grandi à ce que je vois, j'avais toujours gardé une place pour lui dans mon coeur dans mes concerts, mes années de gloire et celle de tristesse il était là c'était donc en pensant à lui que j'avais composé plusieurs de mes musiques en quelques sortes il ne m'avait jamais quitté, il était resté là, au fond de mon coeur. On dirait pas, mais je ne voulais rien de plus avec lui c'était juste mon meilleur ami, un homme digne de confiance qui me respectait et qui se foutait totalement de mon statue social ! Il ne plaça qu'une petite et simple phrase qui vint me faire douter un peu plus sur ce qu'il ressentait au fond de lui.

« … Je tient tout simplement à toi aussi... C'est aussi simple que ça. »

C'est tout ? Alors c'était juste ? Il tenait à moi … Au fond de moi, j'espèrais réellement et sincèrement qu'il n'y avait pas plus dans notre relation, une relation platonique entre deux grands amis, mais je n'en avais aucune preuve à part les quelques mots qu'il m'avait adressé … Je sentais que j'allais devoir une petite enquête telle une Sherlock Holmes des temps modernes il fallait avec l'aide de tous les indices même les plus infimes signes pouvaient me mettre sur la voie. Je ne répondis rien à sa phrase, car dans ma tête tournait trop de questions, il y en avait tellement que j'avais oublié que par ma faute il avait été blessé, mais ce fut quand il reprit la parole qu'il me rappela que j'avais causé indirectement sa blessure. Il me tendit le sparadrap et le désinfectant

« Maintenant, si ça te gêne pas... Pourrais tu m'aider ? Passer du désinfectant sur ma plaie et bander celle-ci, en échange de quoi, je ferais une chose que tu voudras, peu importe ce que c'est... Promis. »

Avec un sourire je pensais à qu'est ce que je pourrais lui faire endurer s'il fallait que je ménage ou au contraire que je lui fasse une cruauté en guise de punition ou bien fallait-il que je garde cette promesse pour plutard. Je pris donc le sparadrap et le désinfectant pour m'occuper de sa plaie, ce qui fut assez … Douloureux pour lui j'imagine, car je n'étais pas vraiment médecin et que le tact n'était pas vraiment ma qualité principale ce fut donc tant bien que mal que je le soignai pour qu'il puisse à nouveau gambader et combattre à mes côtés. Après la tâche accomplit je m'allongeai sur son lit pour réfléchir à ce que je pouvais lui faire subir … Étrangement je voulais utiliser ce « jocker » pour apprendre un peu plus sur ce qu'il ressentait réellement pour moi, mais d'un autre côté je savais bien que s'il devait se passer quelque chose entre moi et Shizu-kun cela se passerait bien évidemment durant notre aventure par conséquent je préfèrai le temps faire son oeuvre au lieu de presser les choses … Je pris donc la parole après un blanc qui s'était installé

« Si tu veux tellement faire quelque chose pour moi alors qu'il en soit ainsi … Tu feras quelque chose, quand j'en aurai envie pour l'instant il vaut mieux que tu te reposes et quand ça ira mieux je trouverais un truc, en attendant garde tes forces »

En réalité c'était juste que j'avais aucune idée d'une action que je pouvais lui faire exécuter, je mourrais d'envie de lui faire comprendre que ça m'avait gêné son sauvetage, mais rien ne me passer à l'esprit … Je regardais donc des mes yeux bleutés le visage de mon médecin incapable de se soigner seul.

Revenir en haut Aller en bas
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: Soins et explications ( Pv Elisabeth ) Mar 23 Avr - 15:38






"
... Tell me everything
"


Rassurer la demoiselle est une vrai histoire. Ne pas la brusquer, y aller avec des pincettes... Vraiment, je ne savais ps m'y prendre avec elle parfois. La fille excitée pouvant être calme est une vraie plaie à comprendre et supporter. Cependant, moi j'y arrive et je l'apprécie grandement. D'ailleurs, on pourrait croire à une drôle de relation entre elle et moi. Certain dirons un classique chef qui se tape une de ses membres, d'autre diront que c'est la belle qui se tape son chef, ou les deux en même temps. Mais en réalité, ce n'est rien de tout ça. La belle et moi, c'est une vraie histoire compliquée où amitié et taquineries se côtoient dans un seul et même sentiment. Il n'y a pas d'amour à proprement parlé. Du moins, pas d'amour dans le sens sentimental de la chose. Pour dire vrai, je n'ai jamais réfléchis à la question. L'aimais-je ? Après tout, elle et moi, on a un âge raisonnablement proche, elle est belle et je pense ne pas lui déplaire... Alors pourquoi pas oser l'approcher un jour ? Rhaaa, mais à quoi je pense moi... Nous sommes là pour ramasser du fric en se battant côté à côte, pas se torturer l'esprit en se demandant si on s'aime bordel...

Admirant son regard tourmenté, je voulais qu'elle oublie ça, mais avec ce que j'ai sur le corps et qui restera un petit temps, autant dire, mission impossible... J'allais devoir lui faire oublier par un moyen naturel. L'oubli... Revenant donc à l'instant présent, je la laissais faire en essayant de la guider. Malheureusement, mes mots ne sont pas les siens tout comme mes gestes, de ce fait, un bon vieux «  doucement  » pour elle équivait à un «  trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès gentiment  » pour moi. C'est donc de manière maladroite et assez dure que je fut guéris par la demoiselle. Ses mains passant sur ma plaie sans trop de tact, je grimaçais de temps à autre me retenant de jurer au ciel ma douleur de temps à autre. Mais au final, le résultat était bon. Je me retrouvais avec un torse à un quart bandé de façon diagonal, les bandages couvrant ma plaie soignée par la miss sous mes directives. Vivant donc, je la regardais s'allonger sur mon lit sans trop de gêne.
Sourire aux lèvres en la voyant dans cette position, je vins à me redresser pour alors aller enfiler une chemise laissant quelques boutons ouverts donnant une vue sur mon torse. Pas de blouse noir, pas trop de serveur dans ma mode de m'habiller là. J'étais en mode civil. Me retournant, je vins à la remercier du regard écoutant ses dires. Je rigolais légèrement la trouvant touchante.

«  Bien maman Daisy Kiss.. »


M'approchant furtivement, je passais ma main sur sa joue puis la remontais sur son front, dégageant quelques mèches, puis je déposa un baiser sur son front la remerciant dans un murmure pour les soins. Puis suite ce geste affectif classique entre nous, je m'assis sur le lit pour alors dire de dos.

«  Par contre... Si je veux m'allonger, faudrait te décaler un peu étant au milieu de celui-ci.. A moins que... Tu veuilles me servir de nounours en faite ? Pas que l'idée soit pas alléchante... mais ce serait ambigüe non ? »


Souriant de manière taquine, je vins à m'allonger à côté d'elle ayant largement la place. Sur le dos, je regardais le plafond pensif. Je repensais au passé imaginant bien des choses. Malheureusement, son air occupé me démontrait bien un petit tracas... Je me déportais donc vers elle la regardant. Ma main vint appuyer sur sa joue pour capter son attention.

«  A quoi tu penses miss ? … Me cache rien, tu sais que jte connais... Là, tu veux dire un truc ou poser une question... Alors vas-y... On est que nous deux ici, alors va.. Suite à quoi, promis je me reposerais un peu.
Hm... Au faite tout va bien ? Tu as pas trop le mal de mer dans ce sous marin ? Je veux dire, le fait de se savoir sous l'eau etcetc... Puis comment ça se passe avec les autres. Hm ? »


Sourire aux lèvres, je plongeais mon regard dans le sien. Complice jusqu'au bout, au fond, on avait l'air d'ado proches comme des frères.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Soins et explications ( Pv Elisabeth ) Dim 19 Mai - 18:05


Amour, gloire et rock'n'roll !



« Bien maman Daisy Kiss … »

Ce fut après m'avoir donné ce surnom très peur recherché que Shichou s'en alla afin de changer de tenue, une attitude normale après avoir subi une telle blessure … Encore une fois ce problème me tourmentait, je ne comprenais pas pourquoi Dieu m'avait faite si faible … Pourquoi fallait-il que mon ami, sûrement le plus proche, soit blesser par ma faute ? Je ne souhaitais pourtant qu'une chose, prendre du galon, devenir une grande chasseuse de prime comme Salazar Léodia ! La belle et grande chasseresse redoutait par la vermine pirate et admirait par les chasseurs de prime. Cette fille avait tout comprit et elle était devenue extrêmement puissante afin de protéger ses alliés et se faire de la tune, malheureusement pour la belle elle commença à devenir forte une fois que son amant perdit la vie … Je ne voulais pas attendre, il fallait que je devienne la plus grande chasseuse de prime avant de voir mon grand ami perdre la vie dans un affrontement à la con ! J'affichais un sourire convaincu et qui montrait toute ma determination, il était fini le temps où je pleurais sur mon sort, où j'étais obligée de compter sur mes alliés pour m'en sortir, aujourd'hui je prend ma plume et je commence à écrire la légende de Queen Elisabeth. Pendant que je réfléchissais à tout ça Shizuo vint s’asseoir à mes côtés avant de me caresser amicalement la joue … Encore une fois notre relation était plutôt ambiguë, mais j'imagine que tous ses signes d'affection qu'il me portait et qu'il m'offrait été normaux dans une relation entre ami … Je ne pouvais être sur de rien, mais j'arrêtais de me poser des question ! J'étais enfin décidée et j'allais prendre ma vie en main.

« A quoi tu penses miss ? … Me cache rien, tu sais que jte connais... Là, tu veux dire un truc ou poser une question... Alors vas-y... On est que nous deux ici, alors va.. Suite à quoi, promis je me reposerais un peu. Hm... Au faite tout va bien ? Tu as pas trop le mal de mer dans ce sous marin ? Je veux dire, le fait de se savoir sous l'eau etcetc... Puis comment ça se passe avec les autres. Hm ? »

En vérité j'étais tellement heureuse que je devais afficher un visage inquiet ou troublé sans m'en rendre compte, mais il n'était rien de tout ça, j'étais vraiment à ce moment là, jamais je ne m'étais sentie comme ça il est vrai … Même le jour où m'avait offert le titre de reine de la musique je ne m'étais pas sentie aussi bien … Pourquoi ? C'est simple rien ne sert le prestige, la gloire, les trophées, l'argent s'il n'y a personne avec qui partageait tout ça ! Dans mon cas c'était mon équipage, notre équipage ma raison d'être, il fallait que je me concentre sur le manière dont j'allais protégé mes amis … La force semblait le moyen le plus logique d'arriver à mes fins, mais il y avait aussi une autre piste à explorer … Il fallait que je la rencontre … Salazar Léodia, j'avais besoin de ses conseils elle était un peu mon model et ma maîtresse même si je ne l'ai connu que grâce à sa réputation j'admirais vraiment cette personne.

« Tu te poses trop de question mon chou … Carpe Diem, cueille le jour et ne te précocupes pas du lendemain … Pour ne plus te revoir dans cet état là je vais devenir forte … Grande et puissante, on me craindra comme on craint Léodia je t'en fais le serment ! Mais je ne te laisserai pas périr sous mes yeux avant que cela arrive, je deviendrai forte à tes côtés afin de pouvoir vivre chaque jour, chaque heure, chaque minute pleinement, dans la joie, dans la peine, dans ma musique … Avec tous nos amis et les Wild Hunter »

Je me levai du lit afin de rejoindre la sortie, j'avais un grand sourire au lèvre, j'avais comprit, j'avais enfin comprit par quoi serait rythmé ma vie et je sentais déjà le tempo entraînants de nos aventures près de la porte je me retournai une dernière fois vers Shizuo, j'avais eu beau faire un discours global je tenais à lui adresser quelques mots à lui ! Après tout c'était mon plus proche ami et sans lui je serais encore entrain d'attaquer les petites racailles.

« Peu importe si je suis dans un sous marin, sous les flots, peu importe avec qui je suis ou le temps qui passe … Avec toi je me sens bien. »

Ces mots qui auraient pu paraître pour une déclaration d'amour n'en étaient pas ! Ils étaient tout simplement là pour raconter la vérité, car avec Shizuo je me sentais toujours bien et en sécurité.



Revenir en haut Aller en bas
Shizuo White
Chasseur de prime confirmé
Chasseur de prime confirmé
avatar
Messages : 117
Points d'activités : 640
Premier Haki : Haou-shoku : la Couleur du Roi Conquérant (1/4)

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 636
Points de popula' [PP] : 622
Divers:
MessageSujet: Re: Soins et explications ( Pv Elisabeth ) Dim 19 Mai - 21:45






"
I ???? you.
"


Inquiet. Toujours inquiet que j'étais. La belle était cette principale raison car voir son air meurtri, cela me fendais le coeur. De la mélancolie, une amitié sûre, et peut-être un peu plus de mon côté, au fond, je voulais qu'elle sourit. Qu'elle s'épanouisse au milieu d'argent et de bonheur. Deux choses diamétralement opposé dit-on, pourtant, j'y croyais. Je voulais le lui offrir ce bonheur. À elle, mais aux autres aussi... Mais plus elle qu'autre chose. Sans arriver à mettre un nom sur cette envie, je la mettais au centre de me priorités depuis que je l'avais retrouvé. Peut-être parce qu'en réalité, je m'étais rendu compte de l'importance qu'elle avait à mes yeux. Ce n'est que quand on perd le choses qu'on aime qu'on se rend compte de leurs importance sans doute. Ce dicton était vrai car j'avais réalisé ce jour là... Je tenais à elle comme une allié, comme une amie... Veiller sur elle, voilà le rôle que j'avais pris en étant moi-même. La belle semblait pensive, mais heureusement, elle finit par parler. Ses yeux délivrant une lueur des plus étonnante. La belle avait décidé quelque chose. Une résolution ? Pourtant, nous ne sommes pas le 1er de l'an. Mais soit.

« Tu te poses trop de question mon chou … Carpe Diem, cueille le jour et ne te précocupes pas du lendemain … Pour ne plus te revoir dans cet état là je vais devenir forte … Grande et puissante, on me craindra comme on craint Léodia je t'en fais le serment ! Mais je ne te laisserai pas périr sous mes yeux avant que cela arrive, je deviendrai forte à tes côtés afin de pouvoir vivre chaque jour, chaque heure, chaque minute pleinement, dans la joie, dans la peine, dans ma musique … Avec tous nos amis et les Wild Hunter »

Cette révélation était troublante, mais ô combien touchante. Sans rien dire, bouche bée, je la laissais quitter la pièce. Se redressant, je l'observais. Sa silhouette bougeant avec harmonie, je la fixais jusqu'à tomber nez à nez avec on regard. Ce sont ces paroles qui suivent qui vinrent me rendre muet comme une carpe. Alors qu'elle partit après, elle me dit.

« Peu importe si je suis dans un sous marin, sous les flots, peu importe avec qui je suis ou le temps qui passe … Avec toi je me sens bien. »

Elle disparut suite à ça. Je devenais pensif. Regardant le plafond, je fermais les yeux revoyant quelques images du passé. La belle endormie sur son bureau avec des partitions, moi lui mettant une couverture sur les épaules. Ou alors simplement ma main sur sa joue quand elle dormait dans le passé après une tournée. Bien des gestes, des mots... Au fond, elle est une sorte d'amie. L'Amie avec un grand A. Intérieurement, je ressentis comme une explosion en moi. Une chose venait de se dévoiler. Je savais un peu plus sur mon ressentis. Oui, la belle était importante pour moi, mais un peu plus avec des mots.

« Avoir fait ces aveux... cela te rend déjà plus forte... Je te protégerais moi aussi... Car je.... »

Même en me parlant à moi-même, je n'arrivais pas à le dire. Je ne trouvais pas le mot adéquat. Mais il était là, inscris dans ma tête. Cette courte entrevue avait sûrement enrichie notre lien. Je n'en doutais pas. Mais ne me trompais-je pas sur l'interprétation de notre lien ? Quoi qu'il en soit, ma conviction pour elle et l'organisation, elle se voyait boosté. J'allais aller de l'avant avec elle et pour elle.
Posant ma main sur mon front, je soupirais d'aise venant à m'endormir doucement. Le sommeil, la fatigue, la blessure, l'émotion faisant que... Eli... Liam.. Tout les autres... Nous irons loins pour sûr.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Soins et explications ( Pv Elisabeth )

Revenir en haut Aller en bas

Soins et explications ( Pv Elisabeth )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Sur les mers de East blue-