AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FB] Au service de sa majestée [Goats & vip]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [FB] Au service de sa majestée [Goats & vip] Ven 19 Avr - 11:06

Spoiler:
 

Encore une fois le vieux, enfin plus si vieux maintenant, Joe s'était embrouillé avec son grand ami caprin à cause d'une histoire de carte. Francisco le Capitaine des Goats venait de s'engloutir sa énième carte de navigation, c'était la troisième de la semaine ce qui enragea l'Argenté encore plus que d'habitude, c'était la carte de secours, celle que Joe cachait au milieu des conserves de Walter, un endroit où l'herbivore bipède n'allait pas vu qu'il ne faisait jamais la cuisine et demandait même des fois des plats spéciaux comme de la salade-tomate-oignon au Cramoisi. Joe du alors sortir l’ultime recours pour la navigation, sa carte, pas n'importe laquelle en plus, c'était celle de son ancien capitaine, celle d'Erwann Barkley qui la détenait lui-même de l'ancien Capitaine des Darling Eagles. En plus d'être un trésor personnel qu'il gardait bien à l’abri dans son long manteau de cuir noir, cachée dans une doublure, cette carte était faite sur un parchemin mais pas un parchemin classique, c'est une peau d'animal, une peau de chèvre plus particulièrement. Alignant Loggy, son logpose avec la carte, Joe fit prendre à Francisco qui était à la barre la direction du nord-est, la direction de l'île de Grite-Britène.

Pourquoi Joe voulait-il à tout prix se rendre sur cette île? La réponse était fort simple. Le Shichibukai voulait aller se recueillir dans un temple mariniste se trouvant sur l'île et plus particulièrement dans le royaume de Langlethaire. Après sa dépression qui suivit l'ingestion de son fruit du démon, Joe avait eu du mal à se sentir bien en lui à cause des préceptes du Marinisme par rapport à ceux ayant mangé un fruit démoniaque mais la découverte des vestiges d'un temple consacré à Taïfon, celui qui crée les tempêtes, avait ranimé sa foi en la modifiant. Découvrant des faits que les Econistes avaient sciemment caché dans les nouveaux écrits saints, Joe avait pu faire la paix avec lui même et les pouvoirs qu'il possédait maintenant. L'île de Grite-Britène était une île où il faisait souvent gris et où il pleuvait assez souvent, les marinistes y avait construit un temple en l'honneur de Dzaloc le pleureur, celui qui fait pleuvoir. Bien qu'il soit un dieu céleste, c'était peut être l'un des seul que les marinistes d'aujourd'hui priait car il était celui qui remplissait les mers de ces larmes.

On se dirigeait vers le milieu de l'après-midi lorsque le navire des Goats s’arrima au quai du principal port du royaume. Il fallait dire qu'être Corsaire changeait bien des choses, fini les arrivées dans les ports secondaires, voir par la barque laissant le navire en pleine mer. Maintenant que les Goats brandissait le pavillon du Gouvernement, c'était tout autre chose. C'était parti pour la descente du navire, certains badauds reconnurent les deux Capitaines Corsaires et les saluèrent en scandant leurs noms, cela remémora des souvenirs lointains à Joseph, lorsqu'il jouait au Brugball et que dans le stade les supporters hurlaient son nom pour porter l'équipe vers la victoire. Ils avancèrent un peu plus vers le port pour s'arrêter à la lisière de la ville. Jagu comme toute diva et grande folle qu'il était attira Leo vers le centre ville pour que le blondinet deviennent son porteur de sac attitré, Walter lui fila vers le quartier du marché pour aller refaire le plein de provision du navire. Franceska ne semblait pas chaude elle par rapport à aller flâner sur l'île, et pourtant une meuf à si gros nichons ne pouvait qu'être une chaudière, huhu... Peut être qu'elle avait peur de fondre face à toute la pluie que cette île recevait... Il ne restait donc que Francisco, Duncan et Joe. Duncan avait l'air intéressé par ce lieu de culte de la pluie, peut être que son sang de reptile marin lui donnait envie d'en savoir plus ou sinon son éternelle enquête et étude sur le genre humain... Quand à Francisco, Joe était presque sur que ce que ce dernier voulait, c'était brouter de la grasse et haute herbe bien humide des collines que l'on voyait derrière la ville.

Joe flânait des informations quand au lieu où se trouvait le temple de Dzaloc, ce dernier se trouvait de l'autre coté de la ville dans le quartier de Ouéstemihnsteur. Joe parlait assez bien le Langlet, c'était la langue officiel de l'île ainsi que celle du Marinisme. Il fallait dire que l'île avait été un haut lieu religieux il y a quelques siècles. Il questionnait un petit moustachu avec un drôle de chapeau rond sur son crâne dégarni lorsqu'une cloche retentit cinq fois. Tout le monde stoppa alors leurs activités et tous rentrèrent dans ce qui semblait être des habitations... Bizarre bizarre...

_ Ze titaïme? Vous avez compris ce qu'ils voulaient dire par la? On reprend notre route où on va boire un coup? Il parait que la bière Langlèze est très bonne.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au service de sa majestée [Goats & vip] Dim 21 Avr - 1:41

Francisco volait. Oui, oui, il volait ! Depuis qu'il avait dévoré le moku moku no mie, la chèvre était devenu un être de fumée. Le changement physique avait été difficile, douloureux même mais le résultat en valait largement la peine. De fait,  dès que les corsaires purent descendre à quai, le caprin ne prit même pas la peine de descendre. Voletant par-ci, plant par-là, il se déplaçait tel un serpent blanc dans l'atmosphère. Ou tout du moins avait-il essayé. À peine était-il rentré dans l'espace terrestre, une enclume s’écrasa sur son corps nuageux. Un poids inhabituel depuis qu'il avait cette consistance de barbe à papa céleste.

La pluie. Cet élément qu'il n'avait jamais aimé. Il ne pleuvait pas sur la mer blanche, vous marchiez sur les nuages alors la pluie ne vous touchait jamais. De fait, il n'avait connu cette misérable météo avant de descendre dans les royaumes humain. L'odeur d'une chèvre mouillé est pire que celle du chien. D'une, ce n'est pas confortable pour le cornu et c'est particulièrement dérangeant pour l'entourage. On finit par s'y habituer et à force, Francisco avait comprit que s'habiller empêchait son poil d'être trempé puis de dégager cette drôle d'odeur.

Toujours était-il qu'il n'aimait pas la pluie. Contrairement au vieux Joe qui semblait y trouver un certain réconfort. Papy Pervers était l'adepte d'une religion des plus bizarre que le caprin n'avait que vaguement compris et de toute façon, n'avait aucun intérêt. Une religion où personne ne faisait pousser de l'herbe à volonté était inutile. Point.

Mais revenons à nos chèvres. Serpentant jusqu'au quai de bois, tournant autour du shishibukai argenté tel une écharpe pris de volonté, seul la tête de l'Arkham était matérialisé pour voir où il allait. Parlant, rigolant, « trollant » dirait certains robot, le trio qu'il menait avec Duncan et Joe avait rapidement voyagé jusqu'au bord de l'île, la vrai, pas des docks en bois rajouté pour rangé tout les bateaux. De temps à autres, ils répondaient aux salutations des passants. C'est qu'ils commençaient à se faire une sympathique réputation. Il était loin le temps où on les craignaient en tant que pirate persécuteurs.

Vint alors le moment où la pluie rentra en jeu. Venu de nulle part et frappant au millimètre près, elle s'était abattu sur les trois corsaires. Surpris, le Smokibukai avait été rabattue sur le sol avec force sous les rires à moitié fou de l'homme-tortue. Le caprin se releva totalement matérialisé mais d'une méchante humeur.

-J'aime pas la pluie.

Biquet essuya les quelques traces de terre qui s'était mis sur son costume tandis qu'il observait d'un œil noir les quais possédant un soleil éclatant. Depuis cinq ans qu'il voyageait sur Grand Line avec son troupeau, il avait vu de nombreuses îles particulièrement délirante. Pourtant, à chaque fois qu'il pensait en avoir fait le tour, d'autres apparaissait au coin d'une brume. La Grite-Britène  en faisait partie. Une île qu'il renomma immédiatement la Grise Britène vu cette lourde atmosphère pluvieuse. Un rideau gris d'eau tombant des cieux et interrompus. Jusqu'au limite de l’île donc. Tout ce qui était en-dehors : les quais, les navires était protégé. Le vieux Joe rigola dans son dos, compatissant tout en se moquant légèrement du désarrois de son avis. Un bras autour des épaules du caprin, il lui rappela les larges pâturages d'un vert flamboyant qu'ils avaient vu au loin. Francisco maugréa dans son bouc de bouc mais finit par suivre le pervers argenté. Ce dernier cherchait un temple précis dont Biquet n'avait aucun intérêt. Aussi préférait-il discuter avec son samouraï ninja tortue à moitié fou. Jusqu'à ce qu'une cloche retentit dans l'atmosphère humide.

La chèvre releva ses oreilles, curieux de l'origine du son. Avec ce temps, il était difficile de vraiment cerner d'où il venait mais le plus étrange fut de voir tout le monde se barrer. Tranquillement certes mais se barrer quand même. Papy pervers se retourna vers les deux hommes-bêtes, lui aussi surpris par la réaction des locaux.

-J'écoutais pas ce que tu disais mais je suis tout à fait pour allez boire. D'une parce que boire c'est cool. De deux parce que j'en ais marre d'être trempé. De trois, de toute façon, faut aucune raison pour boire. Allons-y !

Sans attendre la réponse de ses camarades, la chèvre prit le devant, ses sabots claquant fort sur le sol trempé et il rentra dans la première taverne venu. Un bon thé aux herbes Langlaise lui ferait le plus grand bien. Une rasade de rhum juste après ne pourrait qu'égayer la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au service de sa majestée [Goats & vip] Lun 22 Avr - 10:29

L'île de la Grite-Britène, c'est l'endroit que tout homme-poisson pourrait apprécier, tant les conditions climatiques sont désastreuses. La pluie qui y tombe régulièrement rend la température parfaite, aucune chance de souffrir d'une canicule ici. D'autant que l'eau pour un homme-poisson, il n'y a rien de meilleur, alors quand elle me tombe dessus en abondance, cela me rend de très bonne humeur ! Si bien qu'alors que j'accompagne les deux Shichibukais sur la terre ferme, j'suis pris d'une envie d'pousser la chansonnette. Ce n'est pas Madness qui ira m'arrêter en plein élan, tant il aime entendre c'tte voix désastreuse qui est la mienne. Toujours un grand moment d'émotion qu'il me dit. Et aujourd'hui, les amis Joe et Francisco vont pouvoir me dire ce qu'ils en pensent eux aussi.

    ♪ Si j'avais un marteau, je cognerai le jour, je cognerai la nuit ♪ J'y mettrais tout mon cœur ♪ J'écraserai le crâne de la chèvre, prendrait son rang et son équipage ♪ SWAHAHAHAHAH !


Évidemment que la chanson avait une suite, que ce rire fou n'en faisait pas partie, seulement je n'avais pu me retenir en observant le manège de la chèvre au logia. Claqué au sol par la pluie sans rien voir venir, c'est quand même beau. Et forcément qu'on s'marre ! L'avait qu'à pas bouffer son fruit dégueulasse ! Les fruits du démon, c'est qu'une énorme blague inventé par les humains pour essayer d'égaler la puissance naturelle des hommes-poissons. Notre race n'a pas besoin de manger ces fruits idiots et maudissant des flots pour prouver qu'ils sont supérieurs aux autres. Et puis franchement, quand voguer sur les flots est notre quotidien, être interdit d'y plonger sous peine de couler comme une enclume, c'est franchement stupide.

Cela n'a pas pour autant arrêter les deux Shichibukais d'en bouffer un, transformant la chèvre en fumée et le vieux pervers en babouin géant. Un animal de plus chez les Goats. La marche reprit, à la recherche d'un temple, ou quelque chose qui devait s'y rapprocher, que le Fosters voulait approcher. Si j'étais là, c'était uniquement pour découvrir comment la pluie pouvait tomber sur une zone bien précise, épargnant le reste autour du périmètre en question. Une cloche sonnant par cinq fois, donnant le signal pour une activité en particulier, envoya les natifs de l'île se cloîtrer dans leurs habitations. Nous laissant comme des glands au milieu d'une ville désormais vide. Comme quoi, chaque nouvelle île apporte son lot de conneries et d'effets de surprises.

    J'sais pas ce que c'est que c'tte connerie de ze titaïme, mais on le découvrira en allant chopper quelques infos dans une taverne ! Puis si la bière Langlèze est si bonne qu'on le dit... ce serait dommage de rater ça, hein ? Et puis toute cette pluie donne soif !


Faut-il plus de raison pour aller boire un verre ? Absolument pas quand on est des ivrognes. La première taverne croisée fit parfaitement l'affaire. Les Goats déboulaient la gorge sèche, y'aurait-il assez de litres de rhum pour les contenter ?

    Ohayo ici ! Tavernier, trois bouteilles de rhum et que ça saute ! Et fais gaffe, nous donne pas la pisse que tu donnes à boire aux autres couillus ! Tu sais qui sont Francisco Arkham et Joe D. Fosters, pas vrai ? Bien. Alors t'avise pas de jouer au con avec nous, on veut ton meilleur rhum. Ben qu'est-ce que t'attends pour t'bouger ducon ? Me regarde pas comme ça hein ! J'vais me fâcher !


Il m'a parfaitement saisi l'gars et s'en va chercher ce qu'il faut au frais, il ne voudrait pas décevoir deux hommes aussi puissants et bossant pour le Gouvernement Mondial. Il sait que son établissement n'y survivrai pas. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, le v'là qui nous dépose trois bouteilles sur la table où nous nous sommes installés. L'atmosphère est plutôt bonne ici, tout le monde se marre, chante et danse tout en buvant des litres d'alcool et en bouffant des tonnes de viande. C'est un bon coin !


Dernière édition par Duncan Madness le Mar 23 Avr - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au service de sa majestée [Goats & vip] Mar 23 Avr - 14:57



~~ Si tu veux l’arc-en-ciel, tu dois supporter la pluie. ~~






J'aime bien dormir … Non sans blague j'ai vraiment besoin de dormir en ce moment. Entre les combats chiants que je dois mener, les expériences que je dois réaliser et surtout tous les droides que j'essaye, je dis bien essaye de concevoir c'est plutôt galère de gérer tout ça. Après je râle, je râle, mais moi au final, on m'héberge, on me paye et on me demande de faire ce que j'aime, de manière abusive certes, mais c'est ce que j'aime. Bref ! J'étais donc après une belle journée sur un navire de la marine en tant que … Ouais en tant que squatteuse ! Je m'explique cinq secondes avant de me huer et de me cracher à la geule. J'ai réussi l'ordre direct d'un haut gradé de la marine de trouver une nouvelle arme de pointe de combat, immortelle si possible. J'avais eu un budget assez conséquent, mais malgré tout c'était un échec, j'avais crée un petit robot d'à peine un mètre incapable de combattre réellement. Il possédait bien un lance flamme et jet d'eau à haute préssion, mais même comme ça il ne pourra jamais se battre avec un vrai pirate tel que Kyo-kun ou un autre bonhomme puissant, mais je m'en foutais, j'allais l'équiper avec des armes tellement cool qu'il pourra exploser toute l'armada des grands pirates de ce monde … Bof, je m'emballe peut-être un peu avec toute cette exitation, mais je venais tout de même d'enfanter ma toute première création que j'avais nommé avec affection Anti Mosca ! Son utilité principale était tout de même de me protéger des mouches, moustiques et de tous les insectes qui polluent ce monde, pardon, mon monde. J'étais cloitrée dans ma cabine comme à mon habitude pour étudier, travailler, assouvir ma soif de connaissance et comme à mon habitude j'étais plutôt à l'aise vu que j'étais nue dans cet cabine avec Anti Mosca. La marine lui avait fourni plusieurs donnés que je lui avais incorporé sous forme de puce, il était donc d'une aide des plus précieuse et ses petits mains aussi pouvaient m'être utile lors des manipulations qui demandaient une précision chirurgicale.

En parlant de manipulations, j'étais à l'heure actuelle entrain d'observer les gènes d'une espèce rare de chimère … Oui j'étais allée sur une île bizarre il y a peu et là bas il n'y avait que chimère partout, chiencochon, pouleblaireau, serpinsecte (je les aimais pas ceux-là) et bien d'autres animaux des plus impressionants ! Je me demandais s'il était possible pour des animaux incompatible en première apparence pouvait ne former qu'un être ne gardant que les atouts des deux espèces, il serait sans nulle doute possible de faire des humains bestiaux ! Même si ça touche du domaine divin de modifier les gènes des êtres vivants afin de les faire évoluer et les rendre plus performants je me sentais largement capable d'accomplir cette tâche, après tout l'immortalité est une caractéristique divine après tout pourtant je la possédais. Il y avait donc sur ma petite table un cadavre d'un écurossignol … Ouais en gros c'était un écurueil avec des ailes ça vous pose un problème ? Non, tant mieux alors. J'étudiais à l'aide du microscope les gènes de « l'animal » peu après Anti Mosca vint me voir, il me tapota l'épaule à l'aide de ses cinq doigts boudinets puis il m'annonça de sa voix robotique une île qui se trouvait non loin de là où le bateau se dirigeait

« Maitresse Bzt, nous passons à côté de Bzt, la Grite-Britène Bzt, une île intéressante Bzt »

Malgré les petits Bzt qui m'empêchaient de pleinement profiter de la discussion avec mon petit robot j'avais pu comprendre qu'on passait près d'une île que je trouvais des plus intéressantes, la raison était des plus simple, leur religion ! Une religion qui bannissait les fruits du démon et que je voulais étudier de a à z, leurs dieux, leurs rites, leurs fêtes religieuses et surtout la raison pour laquelle ils haissent les fruits du démon qui sont au final un cadeau des dieux ! Nous faire dépasser notre stade d'humain pour devenir immortelle, élèment de la nature, animal et je ne cite pas chaque paramécia sinon y en aurait pour quelques heures ! Pourquoi veulent-ils rejeter le progrès ? Mais s'ils le rejettent ils doivent bien avoir une technique, du granit marin surement, mais il est possible aussi qu'ils possèdent d'autres techniques dévastatrices face aux maudits par les flots et surtout les logias … A vrai dire c'était ceux qui me posaient le plus de problème, malgré ma force et mon charisme inégalable je ne pouvais même pas les frolés … Ce qui était plutôt frustrant, car moi qui possède pleins de projets pour mon avenir si je peux même pas éclater la face de ses idiots de logia j'allais pas faire long feu ! C'était donc pleins de rage et d'envie que je sortis de ma cabine pour aller prendre la barre et diriger le navire vers l'île de la Grite-britène. Étrangement persone ne m'empêcha de changer le cap du navire … Ce fut juste quelques minutes après que je saisis la raison des saignements de nez de tous les marines présents à bord. J'étais vêtue du plus simple habit qu'est la peau, j'étais nue comme un ver devant tous les matelots. Pas du tout gênais par la situation j'ordonnai à Anti Mosca d'aller me chercher un habit pour éviter une syncope hemorragique à toutes les personnes présentes à bord.



Après une trentaine de minutes on arriva enfin sur l'île, je demandai à l'un des marine d'appeler un certains Sting Crusher que j'avais croisé il y a quelques temps, j'avais besoin d'homme plutôt fort pour porter des objets que j'allais prendre un peu partout ou porter Anti Mosca s'il venait à tomber en panne. Oui le problème avec les machines c'est que sous la pluie ça marche moins bien et ici la pluie il n'y avait que ça ! Bref je fus tout d'abord surprise non pas parce que la pluie tombait sans cesse sur cette île, mais par le faite qu'il n 'y avait … Personne, je me tournai donc vers Mosca afin d'obtenir de lui quelques informations sur l'île

« Il est Bzt 17 heures Bzt, c'est le Titaime Bzt, tout le monde boit du thé Bzt, vous en voulez maitresse ? »

Je me dirigeai vers un bar qui semblait assez calme afin de glaner des informations à mon habitude en tant que CP9, mais surtout en tant que scientifique je cherchais toujours et encore des informations, des réponses à toutes les questions qui tourmentaient mon esprit, j'étais comme ça moi, toujours en perpettuelle recherche de savoir. Comme je l'avais pensé le bar où je me rendais était vite, mise à part le barman il n'y avait personne qui picolait et qui criait sa joie de vivre. Un endroit des plus triste qui changeait par rapport aux autres bars que je fréquentais, mais au moins on pouvait y savourer des thés délicieux. M'asseyant sur un tabouret Anti Mosca addressa quelques mots au barman dans la langue local Langlet. Une langue aussi moche que dur à parler, mais le petit robot avait dans une de ses puces plusieurs langues qu'il pouvait parler à mon plus grand plaisir

« Ouie nide a VGT, a Ti aindeuh a glace ofeuh milck faur Sting, Bzt »

J'avais seulement comprit Sting dans ses paroles, mais à vrai dire je m'en foutais, le barman me servit mon TGV et un thé fraichement préparé s'en suivit un verre de lait pour Sting … Apparemment le petit robot avait hérité de mon sens de l'humour pourri ! Même si pour moi Sting était un petit enfant (comme tous les marines quasiment) je n'aurai jamais pensé que ma vision était partagée par le robot. Bref j'attendais donc Sting dans le bar les yeux fermés réflechissant à la manière dont j'allais questionné le Barman …



(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au service de sa majestée [Goats & vip] Mar 23 Avr - 19:40


La Grite-Britène !

J’étais tranquillement posé sur le navire de la Marine qui me transportait je ne sais plus où, mais en tout cas ce voyage me faisait bien chier, comme tous par ailleurs. J’avais laissé en plan mon frère Jin’Ichi sur East Blue depuis déjà presque six mois, il avait ramassé un fruit du Démon sur l’île où nous étions sur South Blue où nous avions rencontrés un énorme adversaire, Ace Lagan, il avait peut-être réussi à m’échapper, mais pour moi la victoire était nôtre et pas la sienne. Après avoir fouillé le laboratoire derrière j’avais trouvé un fruit bizarre, qui ressemblait étrangement au fruit que j’avais avalé il y a de cela plus de deux ans, qui s’avérait être un fruit du Démon qui faisait désormais ma réputation, celui du Phénix. J’avais onc décidé de l’amener à mon frère pour que celui-ci, vu que son arme était brisée après le combat, peut-être devrait-il le manger pour gagner un nouveau pouvoir, qui lui permettrait d’aller en avant. Depuis, il était toujours en pleine hésitation pour savoir si il le mangerait ou pas.

Enfin bref cette histoire était peut-être celle qui me trottait l’esprit pour le moment, mais cela ne durait pas, une femme, qui était une agent du gouvernement d’une agence dont elle ne voulait pas dévoiler l’identité, enfin ça ne me tracassait pas plus que ça, si elle dit qu’elle fait partie d’une agence gouvernementale pourquoi ne pas la croire, même si cela paraissait bizarre en prime abord. Enfin tout ce que je voyais, c’est que personne ne la faisait chier elle, pas comme moi, tout le monde me saoulait à me parler de la fille en question en me disant « Ouais elle est trop belle, vas’ y vas la voir pour moi, toi t’es pas timide avec les filles ! », j’avais juste envie de répondre « Ta gueule non ? » mais ça ne sortait pas, je me contentais d’ignorer leurs dires et je continuais de soupirer fortement de manière à montrer mon ennui et mon exaspération.

Soudain, un événement assez spécial survint du fait que la femme en question qui était depuis tout à l’heure enfermée dans la chambre que nous lui avions passés dans la hâte, certes vous allez me dire « Oui elle est sorti et après, on s’en balance ! » mais ce que vous ne savez pas, c’est que celle-ci était carrément toute nue et cela ne passait pas du tout inaperçue. En plus de cela, on avait l’impression qu’elle ne l’avait elle-même pas remarquée et l’effet fut immédiat sur tout le monde, tous ces pervers saignaient du nez comme des chacals qui n’avaient jamais vus une fille à poil, bien que ne m’y attendant pas du tout, je rougis un petit peu avant de reprendre mon sérieux. Après un certain moment et qu’elle est changée le cap de notre navire, elle remarquait enfin les différentes réactions qui n’étaient pas si différentes que ça vu qu’ils étaient tous en train de saigner du nez.

Enfin bref après qu’elle ait ordonnée à son robot dont je ne connaissais pas l’origine allait lui chercher une petite tenue afin quand même de ne pas tuer tous les membres d’équipage à cause des impressionnants saignement qui sortaient des orifices qui leurs servaient d’odorat. Je décidais de ne pas rester sur le pont avec tous ces petits parasites qui commençaient à me taper sur le système et je me retirai dans ma chambre. Trente minutes plus tard, un simple officier vint me chercher pour me dire que la dénudée venait de m’appeler car elle avait besoin d’hommes forts pour porter ses affaires. Et puis quoi encore, elle se fout de ma gueule, j’allais à sa rencontre non pas pour porter ses affaires mais surtout pour lui dire ma façon de penser.

Arrivé sur le pont elle n’était plus là, elle était partie sur l’île qui s’élevait maintenant devant mes yeux, il faisait beau et la journée était propice pour la bronzette et autres, mais rien, personne à l’horizon, aucune âme humaine n’était présente, ça m’intriguait plus qu’autre chose et je décidais de m’engouffrer dans l’île. Je descendais du bateau et aller de plus en plus loin pour arriver devant un bar, putain de merde il y a vraiment personne ça me les pétait tellement que je décidais de rentrer prendre un petit calmant vu que le bar était encore ouvert et surement l’endroit où la seule personne en vie était. Enfin bref, j’entrais dans le bar et j’avais raison, il y avait bien des âmes présentes ici, il y en avait deux, le barman et une femme qui était dos à moi, il y avait un verre de lait à côté, j’en déduisais donc qu’il était pour moi et je vins m’asseoir à côté d’elle sans même lui lâcher car je connaissais son identité et je lui posais simplement une question, la tension était retombée et j’étais redevenu le plus sérieux du monde.

« Alors, pourquoi tu m’as fait venir avec toi ? Lady Halliwell. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au service de sa majestée [Goats & vip] Mer 24 Avr - 11:39

Spoiler:
 

Le trio de corsaires était entré dans la première taverne qu'ils avaient trouvé. Elles étaient rempli à moitié, et la moitié des personnes dedans buvait du thé dans des petites tasses blanches avec des petits gâteaux secs sur des coupelles qu'ils grignotaient, Joe entendait le mot titaïme plusieurs fois et crut comprendre que cela voulait dire le temps du thé donc. Coutume bizarre... L'autre moitié des clients buvait de la bière ou du whisky. Duncan je pouvait s'empêcher de faire le connard de service. Il était le plus faible des trois et le moins connu et pourtant il ouvrait sa gueule comme un porcelet devant un plat de tomates pourries. Lorsque Joe entendit que la tortue venait de commander du rhum il ne put s’empêcher de lui foutre un bon taquet qui lui fit rebondir sa tête verte contre la table.

_ Tiens-toi donc un peu tranquille tête d'algue! Gagnes ton titre et reviens causer après!

Il héla ensuite l'aubergiste pour qu'il revienne sur ces pas, ce que ce dernier fit.

_ Annulez donc la commande de ce crétin de subordonné insolent... Apportez nous trois grandes brunes et une bouteille de whisky aussi. Et un thé bien herborisé pour mon ami Francisco, une bonne triple dose si vous voyez ce que je veux dire.

Il fusilla du regard la tortue qui voulut ouvrir sa gueule. Duncan ne moucheta pas il savait que Joe pouvait l'étaler s'il s’énervait vraiment. L'enervement sur la tête de Joe s'effaça dés que leur commande arriva. Un énorme broque de bière brune s'installa devant lui, c'était presque un vase avec sa contenance d'un litre et demi. Le Shichibukai porta un toast rapide avant de s’engloutir un tiers de sa chope en quelques gorgées puis c'est discutant d'un peu de tout et de rien, que le trio vidèrent leurs verres et la bouteille de whisky.

La bouteille était presque vide et les buveurs de thé venait de se barrer, reprenant leur vie normal à l'extérieur, certain avait même commandé de la bière comme tout habitué du bar. Il fallait faire un choix soit continuer à picoler et liquider des tonneaux de bière et des cartons de whisky, soit se bouger le cul et aller voir ce qu'ils devaient aller voir, le temple de Dzaloc. Joseph avait besoin d'un peu plus d'infos, voir un guide pour aller au temple, il devait se trouver au moins un informateur. Il scruta et observa un bon moment les Langlets du bar et en repéra un qui lui plaisait. Une gueule de fouine fouille merde qui était vêtu tout de noir. Une barbichette dans le pur style Langlet, des grandes bottes et une culotte bouffante, c'était le candidat parfait. Il était assis à table dans le fond de la taverne, il semblait parler avec un homme petit et barbu qui semblait être son subordonné à entendre sa façon de lui parler, il semblait s'appelait Bole Drique. Joe se leva avec le reste de la bouteille de whisky et s'invita de lui même à la table du mec en noir et de son ami Bole. Il commença à bredouiller en Langlet mais l'homme vint lui répondre en langue mondial avec un peu accent qui ne trompait pas qu'il venait bien de la Grite-Britène.
Spoiler:
 

_ Je pense qu'il faudrwait mieux continwer dans votrwe langue mateurnelle, n'est-il pas? Je me nomme Blaque Adeur et voici mon, comment vous dites? Ah oui mon disciple? Yès voila.

_ Enchanté de vous rencontrer Seur Adeur. Je me nomme Joe D. Fosters.

_ C'est bien ce que j'avais crwu comprwendrwe. Votrwe animal de compagnie torteul a bien su le crwier, n'est-il pas, hahaha. Je suis moi-même zo api de rencontrwer un Shichibukai de votrwe renommée.

_ En verité, mes amis et moi nous cherchons à nous rendre au Temple de Dzaloc. Serait-il possible que vous puissiez m'indiquer la routeà prendre?

_ Oh! Mais quelle coïncidence fortwuite, je dois me rendrwe juste à coté pour la fin de la soirwée. Je vous prwopose même de me suivrwe si vous le voulez.

_ Fort bien cher ami, je propose qu'on se retrouve devant la taverne d'ici quelques minutes.

Blaque Adeur salua alors Joe et chuchota quelques paroles dans l'oreille de son disciple Bole Drique. Dix minutes après le trio de corsaire était dehors sous une pluie un peu plus faible qu'à leur arrivée. C'est alors que l'homme en noir arriva sur un cheval tout aussi noir que sa tenue tenant en bride deux trois autres chevaux. Il dit alors de monter dessus et de le suivre. L'homme s'enfonça alors dans la ville puis bifurquer pour longer une rivière puis après la sortie de la ville, le temple si attendu pour Joe se fit enfin voir.
Spoiler:
 

Les trois corsaires et le Langlet s’arrêtèrent juste devant l'énorme et imposant édifice érigé à la gloire du dieu de la pluie. Joe était impressionné, il avait hâte d'y rentrer. Devant le batiment religieux il y avait une bonne quarantaine de personne, surement des fervents eux aussi peut être.

_ Vous voila à destination misteurz.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au service de sa majestée [Goats & vip] Jeu 2 Mai - 0:17

Francisco se tordit le coup pour essayer de voir jusqu'où allait l’édifice devant lui. C'était difficile à évaluer voir le plafond de pluie qui tombait de manière ininterrompue sur cette île infernale. Docilement, drogué pourraient dire certains herboristes, il avait suivi papy pervers et leurs nouveaux compagnons. La chèvre ne s'était que peu intéressé à eux comme il s'était peu intéressé aux gens de l'île en premier lieu. Le pauvre vieux avait déprimé pendant longtemps pour être devenu un singe géant et du peu que le caprin avait out tiré de lui, il venait plus ou moins se faire pardonner ici. Le petit trio de goats avait donc été conduit face au temple du dieu le plus détestable jamais créé pour une chèvre : le Dieu Faiseur de Pluie. Aussi Francisco regardait sa « maison » d 'un œil noir.

Le shishibukai aurait pu pleurer de rage si la pluie ne camouflait pas son état émotionnel. Il ne redescendit le regard vers le plancher des vaches que lorsque de nombreux murmures attirèrent son attention. La grosse foule devant lui s'ouvrait tandis qu'une boule à facettes faisait son entrée. Le corsaire baissa ses lunettes de pluie pour s'assurer de n'avoir aucune hallucination. Il tira même sur la chevelure argentée de son collègue en tant que second test.

-Tu vois ce que je vois ?

La boule à facettes se révéla être un humain drôlement habillé. Tous ses vêtements étaient flashy, renvoyant les torches du temple comme les rares rayons de soleil. Même la pluie semblait renforcer son éclat. Ses épaules se balançaient à un rythme soutenu, faisant ressembler sa marche à une espèce de danse. Il marchait sur les pavés du parvis comme d'autres marches sur des carrés lumineux dans des sous-sols clandestins. Finalement, il s’arrêta, regarda un instant derrière lui puis prit la pose.

Spoiler:
 

-Hi Maïte


Sa moustache en double croissant de lune frémit à peine alors que ses lèvres s'écartaient, laissant une voix avec un terrible accent s’élever dans l'atmosphère humide. Tout autour de lui, les fidèles faisaient de nombreux signes de la main, dans des prières presque silencieuses. Francisco regarda autour de lui, interloqué jusqu'à ce qu'un nouveau son attire encore son attention. Un micro était apparu comme par magie dans la main de l'inconnu et, semblant prendre son inspiration quelques instants, il inspira un bon coup avant de laisser sa voix émettre de nouveau.

-Aïe wanneu braique friiiiiiiiiiiit. Aïe Wanteuh Braique Frit !


Derrière ses lunettes noires, ses yeux semblèrent tomber sur le trio de corsaire. Tirant son micro, le large pied et la prise sous la pluie, quelques fidèles la couvrant de leurs manteaux, il s'approcha du pervers, la chèvre et la tortue.

-Nyou followeurs. Welcome. Zisse ize ze Taimepeule ofeu Dzaloc.

Écartant grand les bras, ce que Francisco comprit difficilement comme un prêtre dudit temple leur montra la maison de son Dieu. On pouvait voir la fierté et la confiance l'habité tandis qu'il gardait sa drôle de pose, le gigantesque bâtiment dans son dos. Le Shishibukai ne put s’empêcher de questionner l'individu, comprenant un mot sur quatre depuis le début de cette aventure.

-Quoi ?

Malheureusement, la parole sacrée de la chèvre tout aussi sacré se perdit dans un bruit sourd et un souffle chaud. L'onde de choc, venant de non loin dans le dos du trio mit tout le monde à terre, faisant même décoller les plus proches de l'explosion. Francisco, prit de court disparu dans un nuage de fumée avant de tomber lourdement sur le sol, son état de logia échappant momentanément à son contrôle. Tout autour de lui, tout n'était que silence excepté un drôle de son aigu. L'homme-chèvre se remit difficilement sur pied que pour observer une scène de chaos. Une main contre l'un des piliers soutenant le porche du temple. Depuis le centre de l'explosion, de larges traînées rouges repeignaient les fidèles comme le parvis. Pire, des morceaux de bras, de jambes ou de torse était clairement visible un peu partout.

Une grimace de dégoût s'empara du visage de Francisco lorsque l'odeur du massacre vint à ses narines. Marchant d'un sabot chancelant, le caprin finit par revenir sur à l'origine du chaos. Il avait rapidement identifié une tête restée sur les pavés ensanglantés. La tête d'un moustachu et au collier de barbe fournit. Un œil tombait de son orbite, relié à sa tête par un fil crépitant d’électricité. L'oreille du même côté avait fondu, laissant apercevoir un étrange boîtier noir.

-Mort à la Reine ! Mort à la Reine ! Mort...grehdfgvdugfv...reine.


L'ancien guide du trio de corsaire venait de rendre son dernier souffle dans un gargouillis métallique. Francisco resta quelques instants à le regarder, son esprit refusant de fonctionner pour l'instant. Toute sensation repoussait dans un coin de son cerveau, ne laissant son esprit que dans un nuage brumeux et difficile d'accès. Tout autour de lui, les blessés criaient, les indemnisés criaient et couraient et le prêtre chanteur ramenait aussi vite que possible tout le monde à l’intérieur du bâtiment. Grimaçant de douleur, une partie du visage de la chèvre étant gonflée suite au choc sur le sol, l'Arkham réussit à prononcer quelques mots tandis qu'il rejoignait ses camarades et suivait le mouvement de repli....

-Plus jamais tu choisis le guide Joe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au service de sa majestée [Goats & vip] Ven 3 Mai - 11:17

Vieux grincheux, c'est bien ce qui me traversa l'esprit en frottant l'extrémité d'mon nez avec la main, tentant ainsi vainement d'y dissiper la douleur. Pouvait-on être aussi con ? La question se posait. C'pervers venait de m'éclater la gueule sur la table pour avoir trop profité du statut de mon Capitaine, ainsi que du sien. Il alla même jusqu'à annuler ma commande... D'me faire un nom qu'il m'disait avant de vouloir profiter des avantages à être un pirate du Gouvernement. Quel vieux grincheux de merde. Je lui collerais bien ma lame dans le fion pour lui faire comprendre qui j'suis, mais pas sûr que ça lui ferait l'effet escompté. C'est qu'il est pervers le type. Mah, dans c'genre de situation où c'est le Shichibukai qui veut s'imposer, mieux vaut s'écraser afin d'éviter la démolition de la taverne. Et la mienne, il cogne dur le Joe, j'le sais que trop bien.

On se contentera de ce qu'il a commandé hein.

Vint le moment de quitter les lieux, afin d'suivre un homme fringué comme une gonzesse jusqu'au temple que recherchait l'vieux grincheux. D'le suivre sur un moyen de transport encore jamais essayé par Madness et moi-même. Le cheval qu'ils disent. Pas aussi remuant qu'un éléphant, ni même aussi amusant, mais cela reste sympatoche de se balader dessus. La sensation de hauteur que cela offre et la résonance des sabots sur le sol créé une douce mélodie qui apaise l'esprit. C'est du moins ce qu'un dégénéré dans mon genre dirait. Pour un humain normal, pas sûr que ce soit aussi exagéré. Une chose qui est certaine, c'est que cette bête est pas feignante, on arrive rapidement à destination donc. Et à la vue du bâtiment, je ne peux retenir un sifflement admirateur d'vant la beauté d'un tel édifice. Les types qui ont construit ce temple, ils en avaient dans les bras.

Les berrys qui ont fini dans les poches de ces types à la fin du travail devaient être nombreux aussi.

L'entrée accueillait de bonnes dizaines de personnes, adepte d'une religion qui restait inconnue pour ma part, mais que je voulais découvrir. Lorsque je vivais avec mes frères du commando, nous vénérions un seul et unique dieu, le Dieu Saumon. Toute autre divinité ou religion n'étant pas la nôtre n'était que de la pisse de chat à nos yeux. Aujourd'hui que j'étais libre de mes choix et de mes mouvements, j'avais l'opportunité de découvrir de nouvelles choses bien différentes des miennes. Décider par moi-même de ce qu'elle représentait à mes yeux. Les yeux ne pouvant décrocher de l'entrée du temple, je patientais, brûlant d'envie d'observer ce qu'il renfermait. Le destin voulut que nous en ayons un petit aperçu, avec l'apparition d'un bien étrange personnage. Le genre de mec qui te fait éclater de rire instantanément, sans même chercher à amuser qui que ce soit.

Ce qui me faisait rire bruyamment comme un déglingué ? Ses vêtements d'un goût douteux, sa moustache ridicule et la façon qu'il a de se déplacer. Oh, et son accent. Comme ceux des autres sur cette île, l'est vraiment affreux. Il me fait bien rire. Il fait bien rire Madness. Par contre, il était bien difficile de comprendre ce qu'il pouvait dire.

    Il veut des frittes, c'est ça ? J'en ai pas apporté avec moi, vous ?


Les autres non plus, forcément. Le reste du discours fut encore plus sombre que le début. Temple de Dzaloc, c'tout c'que j'ai pigé. Et le Capichèvre semblait aussi emmerdé que moi avec cette langue, c'qui me rassura. Je n'étais pas plus con qu'un autre, juste qu'il fallait s'arracher pour déchiffrer une unique phrase. Heureusement, l'essentiel était compris. Il nous invitait à entrer. Ce que je m'apprêtais à faire si une déflagration ne m'avait pas soufflé aussi brutalement qu'elle était apparue. L'explosion étant déclenchée dans notre dos, c'est tout naturellement que je volais loin devant, m'écrasant plusieurs mètres plus loin, tête la première. Bordel ! Me relever se fit dans la difficulté. Un sifflement m'agressait les tympans, le mal gagnait mon visage. Fort heureusement, ma solide carapace m'avait protégé des flammes venant me mordre au dos.

    Mais bordel ?! Il se passe quoi ici ?!


Désireux d'en savoir plus, ignorant l'appel au replis du prêtre chanteur, je suivais les pas de la chèvre jusqu'à la source de l'explosion. La tête de ce guide habillé comme une donzelle était là, le reste du corps n'étant plus que fumée. Cet enfoiré était l'origine même de l'explosion ! Une foutue bombe humaine ! Ou plus que cela, il semblait... différent. L’œil qui tenait miraculeusement au visage par un fil électrique laissait planait le doute quant à son humanité. Un robot ? Pfeuh. Pas le temps d'en savoir plus, le Capitaine regagnait l'intérieur du temple afin d'éviter d'être pris dans une nouvelle déflagration. Avant de partir, je balançais un glaviot ensanglanté sur la tête de la bombe humaine cybernétique, exprimant mon dégoût. Une fois à l'intérieur, les deux Shichibukais cherchèrent à en savoir plus sur cet attentat, car c'était bien ce qui avait eu lieu.

Si le prêtre chanteur réussissait à berner les pauvres gens dépassés par les événements et qui priaient leur dieu pour être épargné d'une telle catastrophe, cela ne prenait pas avec nous. Il mentait. Dans le bien de tous, il était évident, mais il mentait. A nous trois, il ne le ferait pas. Joe se chargea de poser les questions, étant le seul à savoir s'exprimer comme eux et à le comprendre. Ce que voulut bien dévoiler cet homme m'apparut comme brouillon pour ne pas changer, mais l'essentiel fut saisi.

    Donc si je résume bien, ce qui était censé être notre guide, n'était autre qu'un putain de robot kamikaze destiné à vous faire péter à vous, prêtre ? Ces types combattraient pour la libération de Lhaiquoce en usant de toute sorte de robot comme celui-ci ? Ils cherchent à renverser le pouvoir en écrasant l'armée Langleze et tous ceux qui lui obéisse ? Mah, une autre île où c'est un bordel monstre, pour changer.


Depuis que j'ai rejoint l'équipage de l'Arkham, j'ai l'habitude d'être pris dans des situations merdiques à chaque île nouvelle. A croire qu'aucune d'entre elle n'est stable. Ici, en Langlethaire, c'est une lutte entre deux camps pour le pouvoir et nous sommes au milieu de cette guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au service de sa majestée [Goats & vip] Lun 6 Mai - 19:25



~~ Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. ~~






Le barman plutôt musclé me regardait de ses yeux vide d'intelligence. Son regard n'étais pas du tout vif, comme s'il se fichait de ce qu'il se passait … En même temps il faisait pas le métier le plus passionnant du monde, loin de là d'ailleurs, mais bon j'allais pas non plus le plaindre ! Lui au moins, il ne devait pas parcourir le monde pour une organisation secrète totalement ingrate dirigée par un incompétente de première. Non seulement Ellana était incompétente en chef de groupe, mais elle ne foutait rien, elle glandait derrière son bureau, faisait des petits entretients d'embauche parfois et c'est tout. Je vous jure, pourquoi fallait-il que le groupe le plus puissant de ce monde après le CP0 soit diriger par le plus grand boulet de ce monde ? C'est pour rétablir l'égalité c'est ça ? Une idiote au pouvoir.

Bref, Sting vint après quelques minutes me voir pendant que j'étais tranquillement entrain de réfléchir, je me demandais si je devais interroger le barmen abruti par la force ou bien en étant bienveillante à son égard … Le dilemme de quasiment toutes mes missions, je peux les réussir en faisant le bien ou au contraire semait le Chaos et la destruction, c'est à ce moment là que deux petites voix se réveillent dans ma tête. Une sage, qui pronait l'indulgence, la bonté d'âme, la charité et toutes ses conneries et l'autre qui est … Un peu plus folle qui pronait le carnage, le massacre, les folies sanguinaires, le non-respect d'autruis … Vous l'aurez comprit en général c'était cette voix que j'écoutais et pas la première, non pas qu'elle n'avait pas de bons arguements ! C'est juste que je prenais un malin plaisir à la noyer sous l'alcool pour écouter la voix du diable, mais là je devais me la jouer plus finement, je ne connaissais vraiment rien de cette île et par conséquent je ne connaissais pas la force des personnes qui y vivaient. Comme je disais Sting était venu me voir, il m'adressa la parole sans aucune salutation, ni aucun tact … Même si ça m'avait un peu énervée je vous l'avoue, j'étais restée de marbre pour gérer cette situation en étant totalement apaisée.

« Alors, pourquoi tu m’as fait venir avec toi ? Lady Halliwell. »

Je lui gratouillait doucement le menton en souriant, un sourire grand et étincelant … Même si c'était plus une forme de politesse qu'autre chose, les faits étaient là, je souriais à ce jeune pigeon enflammé, car oui, Sting avait mangé un fruit du démon tout comme moi. Le jeune marine avait mangé un zoan, celui du phénix pour être plus précise ! Du coup, j'avais fait le rapprochement entre les poulets cuits et le phénix qui était un volatile avec le feu au cul … Je regardais les yeux du bellâtre aux cheveux grisonnants avant de lui adresser quelques mots.

« Bien le bonjour à toi aussi Sting Crusher. Vous portez-vous bien ? En faite non c'est pas important … Bref, si je vous ai appelé à mes côtés aujourd'hui c'est pour une seule et bonne raison … M'aider lors de mes recherches que j'entreprend pour le gouvernement mondial. Le gouvernement m'a donné le droit de choisir un partenaire tu as donc eu le privilège ou le malheur, tout dépend comment tu le vois, de m'accompagner pour cette mission … Tu vas devoir me supporter encore une fois. »

Quand je venais enfin de prendre la décision finale il eut un léger changement de plan … Hum comment dire simplement ce qui venait de se passer … BOOM ? Oui un gros boom venait de se faire entendre quelques kilomètres plus loin. Je fis un simple geste à Mosca qui voulait tout dire, je pris donc Sting par la manche afin de le trainer dehors, c'était pour son bien malgré la totale immunité que lui offrait son fruit du démon … Qu'allait-il se passer ? C'est simple mon petit robot allait foutre le feu purement et simplement à ce pitoyable bar. J'avançai vers le lieu qui avait subi l'énorme explosion. Je marchais lentement et j'espérais que Sting me suivait, mais je n'en étais pas sûr, il faut dire que c'était un gentil marin, par conséquent il aurait très bien pu sauver le barman même s'il avait l'air louche.

Après une trentaine dizaine de minutes de marche j'arrivais enfin sur les lieux, il y avait beaucoup de personnes présentes sur les lieux de l'explosion. Je poussais toutes les personnes présentes afin de m'ouvrir un passage tant bien que mal, de plus j'avais pu voir parmis tout ce beau monde un groupe d'hommes qui ne m'était pas inconnu, mais … Mais je n'arrivais plus à les remettre, ils étaient connus, mais je ne savais plus d'où ! A mon plus grand plaisir Mosca était revenu à mes côtés pour me donner le nom des jeunes « hommes » face à moi … Pour le coup on pouvait plutôt parler de chimère, car sur les trois présents il y en avait deux qui étaient plus des animaux de foire qu'autre chose je vous l'avoue. La voix mécanique de Mosca retentit pendant que je réfléchissais à toutes les tortures que je pouvais faire endurer à ces deux hybrides.

« Francisco Arkham, Bzt, l'homme chèvre, Bzt, Duncan Madness, Bzt, l'homme tortue, Bzt, Joe D Foster, Bzt, l'humain »

Maintenant qu'il me l'avait rappelé je me rappelais d'eux, plus ou moins bien. Je m'approchais donc de l'étrange équipage afin de leur adresser quelques mots.

« Prue Halliwell Colonel pour vous servir … Que c'est-il passé ici ? J'aimerais que vous m'accordiez un peu de votre temps pour m'être tout ça au clair ! »




[/color]


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Au service de sa majestée [Goats & vip] Sam 11 Mai - 2:27


Rencontre avec des grosses pointures !

J'observais mon interlocutrice avec attention pour savoir ce qu'elle me voulait en fin de compte, pendant qu'elle regardait intensément le barman, qui lui n'en avait strictement rien à secouer de ce qu'elle pensait de lui et je pense qu'il devait penser à ce soir lorsqu'il rentrerait chez lui et que sa femme l'attendrait gentiment dans le lit conjugal dans une tenue assez excitante prévu pour l'occasion (), en tout cas, c'était ce que son regard de pervers m'annonçait. Enfin bref après qu'elle eut finie de regarder le barman elle retomba dans une longue réflexion avec elle-même. Puis après quelques instants où je continuais à le regarder intensément pour avoir une réponse des plus claires le plus rapidement possible celle-ci se laissait désirer, en même temps vu avec quel manque de tact je lui avais adressé la parole, elle devait surement être assez irritée.

Malgré tout elle ne laissait rien paraître, elle m'attrapait par le menton en le grattouillant, je me laissais faire, de toute façon, ce n'était pas comme si c'était un homme avec 130kg de testostérones qui était en train de me toucher de cette manière-là et je devais avouer que cela ne me déplaisait guère. Je la regardais, cette fille ne faisait vraiment pas son âge, j'avais reçu des informations sur elle par une personne qui avait fait une mission avec elle, on m'avait dit qu'elle était immortelle, lorsque j'avais entendu cela, j'avais directement penser à une vieille sorcière complètement folle qui sautait sur tout ce qui bougeait, une agréable surprise en somme. Puis elle me regardait et me parlait en accentuant bien sur le fait que je ne l'avais pas salué, enfin bref je m'en fichais, elle m'avait fait venir sans raisons apparentes. Du moins c'est ce que je croyais, elle commençait à dire que le Gouvernement l'avait autorisée à emmener en mission avec elle une seule personne et c'était moi qu'elle avait choisie, à ce moment là, je me disais en rien que c'était un privilège, c'était plus une galère qu'autre chose et elle me le précisait bien.

Enfin bref le temps passait et j'allais commencer à m'en aller vers de nouvelles aventures lorsque j'entendis une explosion au loin, je pense que la vieille peau qui ressemblait à une bombe atomique que l'on voyait en couvertures de magasines tels que "Les Femmes Marines les plus Hots du Mois", l'avait elle-même entendue. Elle m'avait attrapée par la manche et me sortait du bar en question de force, puis elle ordonna à son petit robot merdique de foutre le feu à l'établissement : "Pourquoi ?", c'était la seule chose que je me demandais maintenant, peut-être était-ce parce que la tête du barman ne lui revenait pas, elle ne pouvait sûrement pas l'encadrer. Enfin bref moi je m'en fichais qu'il se débrouille, aujourd'hui j'avais mis le masque du Marine qui n'en a que faire des problèmes de la populace, je ne me concentrerai que sur la mission qui avait été donnée à Halliwell, pour l'exécuter le plus rapidement possible et pouvoir me séparer d'elle par la même occasion.

Nous arrivions après une trentaine de minutes de marche à pied accélérée sur les lieux de la dite explosion, il y avait beaucoup de monde, beaucoup de monde qui observait le centre d'un cercle parfait, surement l'origine de l'explosion. Je suivais alors Halliwell se fondre dans la masse en poussant toutes les personnes qui la gênaient, il ne fallait pas l'énerver en tout cas, enfin bref je suivais et nous arrivions au centre de l'explosion, trois personnes étaient là, dont deux particulièrement connues, mais j'en reconnaissais surtout une. En effet, j'avais effectué une petite randonnée dans le Royaume de Drum avec ce dernier pour l'aider à un peu mieux comprendre sa religion, le Shishibukai Joe D. Fosters, surnommé l'Argenté et, logiquement si je le voyais lui, je cherchais du regard la femme qui était avec lui auparavant, pour la décrire en deux mots : gros boobs, malheureusement je ne la trouvais pas malgré que mes yeux se soient posés partout. J'observais ses deux autres compagnons, un homme-chèvre qui n'était autre que le Shishibukai Franciso Arkham et une tortue qui faisait la taille d'un humain, rien que ça. Enfin bref après que le robot d'Halliwell est présenté les trois hommes et que celle-ci se soit elle-même présentée, je m'avançais à mon tour pour faire de même.

-Commandant Sting Crusher, enchanté. Au faite Fosters, où est la femme qui était avec toi au Royaume de Drum ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FB] Au service de sa majestée [Goats & vip]

Revenir en haut Aller en bas

[FB] Au service de sa majestée [Goats & vip]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Les autres île de Grandline-