AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FB] Un lieu oublié de tous [PV Walter et Sting]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [FB] Un lieu oublié de tous [PV Walter et Sting] Jeu 2 Mai - 9:29

Le vieux Joe s'était séparé de l’équipage des Goats depuis quelques jours, Walter avait eu envie de le suivre et Joe accepta la compagnie du cyborg à la condition qu'il l'écoute comme s'il était son capitaine. Francisco les avait fait débarqué sur une île où se trouvait un avant poste de la Marine. De là, Joe contacta Marijoa pour réclamer un navire pour le transporter. C'est ainsi que le lendemain soir on lui affréta une frégate pour qu'il puisse quitter l'île avec Walter. La navire de la Marine prit alors la mer pour les emmener en direction de l'entrée de Grand Line et plus particulièrement vers le Royaume de Drum. Leur destination exacte était l'île de Pruga, une île se trouvant à l'est de celle de Drum, à l'ouverture du climat hivernal régnant dans cette zone de Grand Line.

Pourquoi se rendre ici? Joe pensait y trouver le fameux temple disparu de Diyeuz. qui était Diyeuz? Diyeuz était un dieu mariniste qui gouvernerait le ciel et serait l'ennemi d'Econa la déesse de la Mer mais Joe était convaincu que Diyeuz n'était pas si malsain que cela. On disait que c'était ce dieu qui avait créé les fruits du démon et qu'était ennemi d'Econa, cette dernière aurait maudit les personnes en ayant mangé. Joe n'avait jamais trop réfléchi à cela avant en fait mais depuis qu'il avait ingéré le Gori Gori no Mi, sa foi bien que différente d'un véritable mariniste d'après lui avait été mise à rude épreuve. Il fallait dire qu'après sa dépression post-ingestion, il avait travaillé sur lui et avait accepté le fait que maintenant une partie de sa force, de sa puissance vienne de son fruit. Il accepté un peu mieux ses pouvoirs mais il avait alors en lui une scission entre sa foi mariniste et son fruit. Joe s'était alors replongé dans les Ecrits des Saints des Mers, véritable bible du Marinisme. Ce livre lui avait été offert par les moine de l'Ordre de Chugare et il le relit une fois, puis deux fois puis trois, il s'isolait de temps en temps dans sa cabine et au lieu de feuilleter des minettes à poils sur papier glacé, il imprégnait son esprit des écrits saints. Mais bientôt il fut surpris de certaines incohérences minimes et de changements de temps entre deux pages se suivant. Son livre datait d'environ vingt ans et il commença à fouiller les bibliothèques ou les libraires lorsque ils était sur une île assez évolué pour en avoir, il acheta une édition vieille de cent vingt ans une petite fortune et tomba sur une autre de deux cent ans dans un musée qu'il examina. Il nota des différences qui n'était pas forcément propre à une réédition ou à un ajustement de vocabulaire pour qu'il colle avec celui de l'époque. Pour le corsaire, quelque chose était caché dans cela et il trouvait que les mots devenait de plus en plus agressif contre les fervents célestes et notamment Diyeuz ou bien les possesseurs de pouvoir du démon.

Il avait contacté des théologiens et des chercheurs dont un qui était en fait un religieux, l'un des rares prêtres de Zutriep existant. Ce dernier accorda à Joe sa confiance surtout après l'avoir entendu parler de ses croyances, de sa vie et l'avoir vu utiliser son fruit du démon. Angus Thorlston, tel était le nom du prêtre, lui fit des révélations avec preuve à l'appui, des textes des documents... Angus disait que le marinisme n'avait pas toujours était ainsi, il disait que Diyeuz avait été à une époque le dieu complémentaire et allié d'Econa et non son ennemi. Ces paroles étaient des blasphèmes pour un véritable croyant et pourtant l'homme avait des preuves. Pour Angus Thorlston, lors de l'affaissement spirituel de Grand Line qui se passa trois siècles auparavant, quelqu'un ou une institution s'amusa à rebâtir la religion marinisme en omettant certaines choses ou les changeant plus exactement. Pour Angus toute les réponses se trouvait dans le temple de Diyeuz mais tout le monde savait que ce temple avait disparu et que personne ne l'avait encore trouvé. Angus avait passé les quinze dernières années à le chercher et après de longues recherches et différents voyages, il avait repéré trois îles qui pourrait être l'île où se trouvait le temple. Joe en connaissait deux et pour lui, aucun temple ne s'y trouvait, par contre il ne connaissait pas Pruga et jugea donc que le temple s'y trouvait...

Walter et Joe ne s'était pas trop rapproché avec l'équipage de la Marine, ils restaient dans leur coin. Seul un troisième classe du nom de Bobby et un sergent qui portait le nom de Keleinz était de leur compagnie, ils jouaient au carte ensemble les soirs pour passer le temps ou discutaient la journée pendant les taches de ces derniers. Joe les regardait bosser tout en fumant un petit Choint comme disait Francisco. C'était de l'herbe venant de l'île de Raztapharas avec certaines vertus de détente et de jubilation. Joe faisait tourner son pétard à Walter qui débranchait son système de filtration pour l’occasion, les corsaires buvaient aussi le rhum qu'il avait fait monté à bord et en filait en douce à leurs deux potes de traversés...

L'île était en vue et on prépara alors l’accostage. Joe et Walter allait passer pied à terre quand un petits gars arriva leur demanda d'attendre l'arrivée de son supérieur. D'après ce qu'il comprit, le commandant Crusher voulait les accompagner. Sans voir que ce dernier arrivait derrière lui Joe répondit au jeune militaire.

_ Qu'il nous suive s'il veut, mais c'est mon expédition, il devra me suivre alors.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Un lieu oublié de tous [PV Walter et Sting] Jeu 2 Mai - 21:58

    Depuis quelques jours, Walter faisait chambre à part de l'équipage et explorait la voie du squatteur. On avait parfois tendance à l'oublier, mais le vieux Joe, plus si vieux depuis qu'il s'était rasé, n'était pas un Goat, mais bien un Shichibukaï à part entière, qui traînait simplement avec Francisco vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Si Joe n'avait pas été un tel admirateur de la gent féminine, notre héros aurait soupçonné qu'il soit gay avec Francisco... A moins que le gay ne soit Francisco? A moins que Francisco ne soit une femme, après tout on disait bien "UNE" chèvre? Mystère mystérieux, en tous cas, Joe aimait les boobs et ne couchait pas avec Bicket, comme il l'appelait, donc c'était la fin de cette rumeur. Et puisqu'on parlait de femmes, notre bon Walter avait eu quelques ennuis d'ordre hormonaux: Jagu avait récemment obtenu un Fruit du Démon agissant sur les hormones, et avant son départ le Goat cramoisi avait été la cible d'une sacrée injection de progestérones. Et de Walter, il était donc passé à.... Walter femelle. Bon, il se trouvait plutôt sexy comme ça, avec ses boobs, sa taille de guêpe, sa chevelure sombre et son visage fin sans brûlure, et vu que ses armes fonctionnaient toutes bien, comme par "magie", bah c'était presque tout bénef. Par contre, ses deux mètres trente lui avaient parfois manqué dans les quelques jours qu'avaient duré la traversée sur le navire fourni à Joe par la Marine.

    Nos deux héros se rendaient donc sur une île prêt de Drum (une île hivernale de Grand Line, tiens tiens, cela rappelait son enfance à Walter) du nom de Pruga. Joe cherchait un temple en rapport avec sa religion: notre héros, ou plutôt héroïne, avait écouté mais n'aurait pas pu restituer l'histoire: il tolérait toutes les croyances mais ne les approfondissaient pas puisqu'il était lui-même athée et s'efforçait de toujours agir en accord avec lui-même. Nos deux Corsaires restaient relativement séparés de l'équipage de la Marine qui peuplait le navire, mais avaient tout de même deux amis: un bas-gradé appelé Bobby, avec les cheveux ras et de grandes oreilles, très gentil mais un peu limité intellectuellement (par exemple, Walter lui avait expliqué trois fois qu'il était un homme et qu'il risquait de reprendre son apparence originelle, beaucoup moins sexy, à tout moment, le petit Bobby continuait de le trouver "trop bonne, si vous m'permettez, m'dame White") et un sergent du nom de Keleinz, avec des cheveux blonds plaqués en arrière qui lui arrivaient à hauteur de la nuque. Ils étaient de bons partenaires pour la belote, ou la coinche, ou le poker, ou le rami. Parfois, notre cyborg fumait un peu de "Boeufs" avec Joseph, ou ils buvaient un coup et faisaient tourner à leurs srabs Marines. D'ailleurs, dans ce corps féminin et si peu corpulent, le bon cuistot tenait beaucoup moins bien l'alcool, et finissait ivre après deux rasades de rhum, puis vomissait à la troisième.

    Mais le trajet s'était déroulé tranquillement, donc. En faisant le tour des cuisines, Walter avait retenu deux trois recettes et s'était promis de les essayer à son retour chez les Goats. De plus, il avait analysé la structure de la Marine: elle se dresserait sûrement dans sa lutte contre le gouvernement, vu que les Amiraux étaient censés protéger les Tenryuubito, et comme avait dit un grand homme un jour, il fallait "connaître son ennemi" (c'était aussi pour ça que le cyborg était allé sur l'île des Oneau Matopée il y a quelques mois et avait fini dans l'équipage de Francisco, comme quoi, beaucoup de choses biens lui arrivaient lorsqu'il suivait cet adage.) Heureusement, Walter s'était procuré des vêtements féminins pendant une escale du navire, sur les conseils d'un tailleur qui avalait sûrement des membres péniens par kilomètres, si vous me passez la métaphore. La belle Walter était donc particulièrement jolie le jour du débarquement sur Pruga, avec ses petits talons écarlates, ses collants sombres encadrant des jambes parfaitement sculptées, et son top violet recouvert d'une robe noire particulièrement courte et échancrée. Avec des lunettes de soleil pour le côté mystérieux, Walter se trouvait vraiment belle... L'influence de Célestine, sans doute. Alors qu'il allait partir à l'aventure avec Joe, l'un des mousses demanda au Capitaine Corsaire d'attendre le Commandant Crusher qui voulait se joindre à l'expédition. Ce dernier suivait sans doute, puisqu'un type avec de longs cheveux argentés était non loin derrière le bonhomme. Walter baissa ses lunettes de soleil avec des doigts fins aux ongles parfaitement manucurés, zieutant le dit Commandant: il dégageait plus de charisme que le reste du navire, effectivement. Il était plus fort que notre cyborg, à vue de nez, et devait s'approcher du niveau de l'ex-barbu. Ce dernier accepta d'ailleurs sa présence, seulement s'il suivait ses ordres, et le cyborg ricana d'un rire cristallin.


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Un lieu oublié de tous [PV Walter et Sting] Ven 3 Mai - 16:19


Rencontre avec un Shishibukai !

J'étais sur Grand Line sur un navire que je dirigeai tranquillement et comme d'habitude je galérais, je rentrais d'une mission toute simple une mission d'escorte où j'étais censé protéger une personne importante dans l'import/export sur Grand Line, il recevait tellement de lettres de menaces que celui-ci a commencé à prendre peur et a demandé de l'aide à la Marine. Alors naturellement comme j'tais dans le coin, c'est moi qu'on appelait pour lui servir d'escorte. Enfin bref, une mission de merde vu que toutes ces lettres n'étaient en faite qu'une petite farce en quelques sortes, après une brève enquête j'avais réussi à trouver qui était celui qui écrivait ces lettres, était un groupe d'hommes qui restait 24h sur 24 dans des barres, des bourrés notoires de grands adeptes d'alcool, tiens ils m'avaient donnés soif. Je venais donc de finir cette mission après avoir déposé le "grand monsieur ultra important" dans le Royaume de Drum, là où devait se dérouler sa transaction et même si l'on était supposés l'attendre, je n'avais pas que ça à faire alors j'avais décidé de m'en aller sans lui.

Plus tard alors dans la journée, je reçus un appel via Den Den Mushi pour m'informer d'une "mission", si je pouvais me permettre de nommer ainsi cette demande faite par les plus hauts gradés. J'étais censé aller chercher un Shishibukai, Joe D. Fosters sur une île o celui-i se trouvait et il n'avait pas de navire, selon le QG je devais me plier à ses demandes et tous ses caprices, putain de merde 'espère juste qu'il est pas relou sinon la traversée va me saouler mais d'une manière ! Enfin bref le lendemain au soir, nous arrivâmes sur l'île où était censé se trouver l'homme que je devais transporter, et il était là avec une femme, assez canon si je puis me permettre, mais elle avait tout de même un air bizarre et quand je trouve que quelqu'un a un air bizarre, c'est que la personne n'est pas normale.

Maintenant le voyage débutait et je ne connaissais toujours pas la destination de celui-ci, j'allais donc demander à un de mes sous-fifres pou apprendre finalement que nous nous dirigions vers le Royaume de Drum, putain c'et de là que je venais quoi, fais hier ce putain de Shishibukai commence déjà à me les péter. Enfin bref, c'était tout de même un ordre et je ne pouvais en aucun cas en réchapper, j'étais obligé de l'emmener là où il le désirait, j'avais donc décidé (même si je n'avais pas vraiment le choix) de me plier à sa volonté et de le transporter où il voulait. Il voulait se rendre sur l'île de Pruga, je ne connaissais pas vraiment cette île et elle semblait beaucoup tenir à ce papy. Puis soudainement, je reçus un nouvel appel du QG.

"Allô Commandant ? Ici le QG de la Marine, nous avons une nouvelle mission pour vous, elle consiste à suivre le Shishibukai Joe D. Fosters dans son expédition !"
"Et comment je suis censé faire, enfin bref je vais essayer je vous recontacte plus tard."

Après ça je soupirais, comment j'allais faire pour être de son voyage sur cette île, enfin bref alors que nous arrivions enfin sur cette île dénommée Pruga, j'envoyais un de mes hommes voir le Shishibukai pour lui dire que je souhaitais les suivre dans leur expédition. Il prit les devants pendant que moi je le suivais, arrivé sur le pont je le regardais demander au vieillard de m'attendre, il acceptait sans broncher, mais à une seule condition, je devais faire ce qu'il me disait, cela ne m'enchantait guère mais j'étais obligé pour le bien de la mission. Je regardais alors son compagnon, une femme qui me regardait de manière intense et qui se mit à rire comme une véritable pouffe, peut-être se sentait-elle sexy mais je n'en avais que faire d'elle, j'étais concentré sur le bon déroulement de la mission et la première étape était un succès.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Un lieu oublié de tous [PV Walter et Sting] Mar 7 Mai - 15:19

Spoiler:
 

Walter ou plutôt Waltette sa version femme passa la première pour descendre du pont. Joe ne put s'empêcher de reluquer le cul du cyborg qui au passage était alléchant, Joe maudissait Célestar d'avoir jouer avec son fruit du démon pour avoir transformer Walter en femme alors que Joe allait être coincé avec durant plusieurs jours. Le seul hic de cette transformation était en fait les manières de Walter, sa démarche de baroudeur, ses tics, ses petites grattements par ci par la, montrait bien que derrière cette carapace de bonasse à faire bander un moine castré se cacher un homme un vrai. Joe était sur que le soir dans sa couchette le cramoisi se peloter les nibards et se tapoter le bouton à plaisir pour voir comment ça faisait, mais ça c'était une autre histoire... Joe détourna la tête et regarda le dénommé Sting Crusher, Commandant de la Marine. Il lui était inconnu, il fallait dire qu'il connaissait plus les gradés d'il y a dix ans qui trainait vers Jaya ou les hauts gradés, la fine fleur tel que ce péteux de Makkura ou ce gras double de Ganesha.

Alors que Waltette commençait à partir, Joe le siffla pour qu'il stoppe. Ils étaient pas la pour faire du tourisme mais pour retrouver une chose importante pour Joe. Fosters sortit de sa poche intérieur une carte qu'il avait dessiné avec Angus Thorlston. Il ajuste son long manteau noir, l'attachant comme il fallait et passa sa capuche sur sa tête. Il y avait un petit vent froid et la neige commençait à tomber légèrement. Purga était à la limite de la zone hivernale, elle possédait en fait deux saisons, un hiver durant les trois quarts de l'année et un printemps. D'après ce qu'il voyait, c'était pour Joe le début de l'hiver, peu de neige et encore quelques pins non recouvert de poudre blanche. Il se dit qu'il arrivait deux semaines trop tard et que trouvait ce qu'il cherchait aurait été plus facile ainsi. Il reporta son attention sur la carte, d'après leur position il devait d'abords s'enfoncer dans l'île et se diriger vers la montagne qui se trouvait à l'est. Joe prit alors le devant de la marche, celle-ci dura de longues minutes, très longues minutes, pour ne pas dire qu'elle avait pratiquement durée plus d'une heure et demi. Il était devant ce qu'il cherchait ou tout du moins ce qu'il pensait être ce qu'il cherchait, le premier indice. Angus avait déchiffré une énigme par rapport au lieu où devait se trouvait le temple, la clé de l'énigme se trouvait à l'intérieur même de celle-ci. Joe récita la traduction en langue mondiale de la description qui était en langlet.

_ Dressée vers les cieux, la lance ancestrale qui était tombé du ciel sera l'entrée du chemin. Regardant le ponant, tu te dirigeras en sa direction jusqu'à atteindre l'un des deux seins de femme le contenant. Léchant sa surface dans le sens des tourbillons, une coupure se fera voir dans la chair aride de la femme. Dans cette plaie béante tu trouveras une veine déversant le liquide de la vie. Traverses cette veine et tu sauras quand tu y seras.

Il marqua une pause et regarda Walter puis Sting et redirigea son regard vers l'espèce de pique de pierre qui se trouvait seul dans cette partie rocailleuse au pied de la montagne. Haut d'une bonne cinquantaine de mètres, de la glace semblait se former sur sa partie supérieure.

_ Ma déduction est qu'il faudrait monter en haut de ce pic et de regarder vers l'ouest. Normalement si on a bien traduit le truc, il devrait y avoir deux collines dont une pile en face. On la contourne ensuite dans le sens des aiguilles d'un montre, car normalement dans cette zone, il tournerait ainsi. Bon qui monte?

Etonné, Joe eut la proposition du commandant et il compris bien vite pourquoi il s'était proposé. L'homme s'entoura de flammes bleues et ses bras devinrent comme des ailes et il s'envola vers le sommet du pic. Joe fut d'abord surpris puis éclata de rire, ainsi donc ce Sting avait lui aussi bouffé un fruit dégueux... Etait-ce le fameux et mythique phénix? Joe chantonna pour obtenir sa réponse alors que Sting en haut de son perchoir hurlait qu'il y avait bien deux collines en formes de nichons devant son regard.

_ Comme la légende du phénix, nos fins étaient au début... Ce qui maintient la planète en rotation, la force du début...


Le trio prit alors la direction de l'ouest, Waltette ouvrait la marche, Joe maudit les pouvoirs de Jagu encore une fois lorsque ses yeux tombait sur le derrière rebondit du cyborg. après une nouvelle marche d'une bonne heure, il tombèrent sur la première colline.

_ Si Angus ne se trompe pas on devrait trouver une crevasse ou un truc du genre...

Après dix minutes de marche, Walter trouva la dite crevasse qui était en fait un canyon, le cyborg avec son ouïe surement améliorée par des micros avait capté le bruissement d'un corps d'eau au fond de celui-ci. Et ce fut alors partie pour une partie de descente en rappelle sans corde de plus de trois cent mètres... Heureusement pour chacun, ils avaient tous des capacités spéciales qui leur permit de descendre sans trop de problèmes. Sting joua à l'oiseau de feu et n'eut aucune difficultés. Waltette usa de ses capacités de cyborg et ses divers accessoires pour y arriver et Joe lui se transforma en gorille de six mètres pour avoir toute l'agilité que sa forme complète lui apportait. Ils arrivèrent en bas et Joe eut la merveilleuse idée de plonger dans l'eau en faisant une bombe. A peine avait-il toucher l'eau qu'il reprit sa forme humaine. C'était de l'eau de mer! Il commença à couler tel l'enclume maudite qu'il était.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Un lieu oublié de tous [PV Walter et Sting] Mar 7 Mai - 22:28

    A partir du moment où il avait rejoint les Goats, Walter n'était plus un homme focalisé sur sa vengeance et son objectif d'éradication des Tenryuubito: non, il avait trouvé véritablement de la chaleur humaine dans cet équipage, et un goût prononcé pour l'aventure. C'est donc tout naturellement qu'il avait tendance à prendre les devants, et qu'il avait commencé à avancer vers le cœur de l'île, mais Joe l'avait rappelé à l'ordre d'un sifflement, et notre héroïne s'était aussitôt arrêtée: après tout, l' Argenté était le chef de cette expédition. Tandis que le vieux et le Commandant s'emmaillotaient dans leurs manteaux, Walter lui se contentait de remercier son chauffage interne, et il observa son cap'taine extirper une carte de sa poche. Après un instant, l'ex-Shichibubarbe prit la tête du trio, qui entama donc une marche à travers l'hiver, indifférent à la neige qui tombait en traître, se glissant dans le col des manteaux et dans les yeux. La belle n'était pas ennuyée par tout cela, mais compatissait intérieurement avec ses deux compagnons: avant d'être un cyborg, il avait été un homme, et il vivait aussi sur une île enneigée. Combien de fois il avait eu droit à des rhumes carabinés après seulement un quart d'heure dehors? Et là, ils marchèrent plus qu'un quart d'heure, vu que c'est au terme d'une heure et demie d'avancée qu'ils marquèrent finalement la première pause, devant une tour de pierre, dressée seule au milieu des étendues neigeuses, défiant le froid et l'hiver sans doute depuis des dizaines d'années, à en juger par le lichen la recouvrant. Notre cyborg femelle en arracha une partie, et l'effrita entre ses doigts: il n'y connaissait rien en végétaux, mais ça faisait classe et scientifique d'agir comme ça donc il se devait de le faire.

    Le Capitaine Corsaire se lança dans une longue tirade, résultat de ses études des dernières semaines, et notre cuisinier(e) ne put s'empêcher de noter que le tout était rempli de doubles sens à connotations sexuelles. Le Marinisme était-il donc une religion de pervers? Une fois la litanie terminée, il expliqua la manière de faire à ses deux acolytes, et le petit nouveau, le Commandant Crusher, se révéla très pratique pour la première étape: se changeant en un volatile fait de flammes bleutés, il n'eut aucun mal à voler jusqu'au sommet du mât de pierre, confirmant qu'il y avait des collines arrondies à l'ouest. Il avait une sacrée vue le petiot, même si l'altitude aidait, le rideau de neige aurait dû gêner un être humain normal... Mais les gens avec des fruits étaient-ils vraiment des êtres normaux? En tous les cas, la marche reprit, vers l'ouest donc, et durant toute la randonnée, notre cyborg eut la désagréable impression qu'un regard lubrique se posait sur son délicat petit booty: était-ce Sting ou Joe? En tous les cas, ça faisait bizarre à notre héroïne, parce qu'avec une telle quantité d’œstrogènes, son caractère était un peu influencé, et s'il restait un homme au fond de lui, il ne pouvait s'empêcher de se sentir un peu gêné par tant d'attention. Une fois à la colline, le Corsaire leur indiqua qu'ils cherchaient une crevasse, et Walter mit donc tous ses sens à contribution, tapotant régulièrement le sol et le monticule, écoutant avec attention les retours sonores. Lorsqu'il la trouva, il s'étonna de sa largeur et zieuta en bas: très profond, et avec la neige qui tourbillonnait le fond n'était pas trop discernable, en revanche il entendait très nettement de l'eau couler. Sans doute le liquide de vie de l'énigme du pilier...

    Le trio entama la descente, et si notre guerrière ainsi que Sting volèrent, la première au moyen de ses réacteurs et l'autre avec son fruit, Joe descendit, agile comme un signe, vraiment transformé en singe en fait. Pour sûr, il était plus poilu, et plus grand. Mais tellement moins beau (ciel, Walter commençait à penser comme Jagu, maudits œstrogènes! Il s'envoya donc une gifle pour chasser ces idées noires, ou plutôt rose if you know what I mean, s'attirant un regard étonné du Commandant). Lorsqu'ils prirent pied, le cyborg remarqua que ses capteurs avaient ajusté sa température corporelle: ici, à l'abri du vent, il faisait meilleur, et presque bon même! Ce primate de Joe, aussi rustre que nos cousins poilus (les singes, pas les portugais #raciste) sauta dans l'eau, éclaboussant tout le monde... et coulant, puisque les capteurs corporels de notre cuistot lui indiquèrent que c'était de l'eau de mer au vu de la concentration saline. Saloperies de fruit. Oubliant qu'il était une femme, Walter jeta sa robe, révélant donc un top moulant (et sans soutien-gorge ) ainsi que ses collants, et plongea à l'eau avec la grâce et l'agilité d'une nageuse olympique. Joe coulait vite, mais fort heureusement malgré ce corps changé, notre corsaire restait aussi fort qu'en homme vu que la majeure partie de sa puissance provenait de ses machineries. Battant des pieds et fendant l'eau de toutes ses forces, il saisit son chef sous les aisselles, et remonta à la surface, tirant l' Argenté sur la rive, et commençant à lui presser les pectoraux pour lui faire cracher l'eau avalée. Avec ce lavage forcé, son top la moulait affreusement, révélant la silhouette de ses délicats tétons, et son collant était devenu particulièrement serrée au niveau du postérieur, if you know what I mean bis. S'il avait eu un miroir, le Walter à l'intérieur aurait eu une érection du diable, et sans doute que Joe (et le Commandant s'il ne contrôlait pas ses pulsions) étaient dans le même état.

    Une fois que le sang affluait à nouveau au cerveau des deux mâles, et non ailleurs (Walter avait remis sa robe), le trio reprit la route, suivant le bras de mer. Les alentours étaient admirablement bien taillés, et la grotte était trop lisse pour être naturelle. Walter soupçonnait, peut-être à juste titre, que l'endroit ait subi des aménagements de la part de mains humaines. Ils suivirent le bras d'eau salée pendant plusieurs dizaines de minutes, et finirent par arriver dans une sorte de grotte: si dans le canyon ils pouvaient encore apercevoir le ciel et recevaient de temps à autres des flocons de neige rebelles, là ils étaient complètement coupés de l'extérieur. Dans l'entrée de la grotte brillait un lagon où se jetait la rivière qui avait failli noyer Joe. Walter resta un moment bouche-bée: le paysage était joli, mais étaient-ils au bon endroit? Il se tourna vers l'ancien barbu et demanda sobrement:


    - Joe, on est au bon endroit? Tes indices parlent-ils de cette grotte?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FB] Un lieu oublié de tous [PV Walter et Sting] Jeu 9 Mai - 1:56


Petite randonnée

Je descendais le bateau en dernière position, devant moi se trouvait celui que l'on surnommait l'Argentée et encore devant lui se trouvait une bombasse, le genre de filles sur lesquels on se retourne dans la rue. Enfin bref, alors que celle-ci commençait à un petit peu trop s'enflammer malgré le froid qu'il y avait, ce que j'appellerai pour le moment son Maître la siffla, ce Maître n'était que Joe D.Fosters. Il l'avait sifflé et elle s'était arrêtée, comme un petit clebs. Alors que je m'arrêtais moi aussi car le "guide" de cette expédition s'était arrêté et, ne sachant pas où aller sans lui, je me devais de m'arrêter pour éviter de me perdre. Après qu'il eu décidé du chemin à suivre, je commençais à suivre le vieillard, 10 minutes, puis 20, puis 30 puis une heure passa et nous n'étions toujours pas arrivé, en plus il n'y avait aucune ambiance et cela m'agaçait au plus haut point. Ce n'est seulement qu'après une heure et demie que nous arrivâmes à l'endroit désigné par la carte.

Puis, après une longue tirade et une explication sur le sens des termes qui n'avaient pas l'air de signifier exactement la même chose que ce que je pensais, en même temps il est marrant lui, comment il peut être aussi sérieux alors qu'il nous traduit une langue que je ne connaissais pas et, en plus une traduction qui, j'avais l'impression, était un tout petit peu du foutage de gueule. Après le petit silence qui suivait et mes nerfs qui commençaient à se chauffer, Fosters nous expliqua le sens de ces paroles, selon lui, quelqu'un devait monter tout en haut de ce pic et regarder vers l'Ouest, puis cette personne devait normalement y avoir deux collines dont une qui était pile poil à l'Ouest. A partir de là je n'écoutais plus ses explications et je me proposais sans même le laisser finir, je m'envolais ensuite vers le sommet du pic pour vérifier si ce qu'il disait était vrai, il n'avait pas intérêt à ce que ça soit des balivernes sinon gare à lui. Puis arrivé en haut, je me tournais vers l'Ouest, alors que j'étais bien positionné ce que je vis m'octroya un petit moment de surprise, il y avait bien une colline exactement à l'Ouest, en forme de rond, en forme de boobs il fallait le dire. Putain mais c'est qui l'enfoiré qui a gravé ça ici ?

-Y a bien une colline en forme boobs droit vers l'Ouest !!!

Je redescendais de mon perchoir pour atterrir devant mes deux compagnons de voyage et notre route reprenait de plus belle vers l'Ouest, vers la colline en forme de Boobs. Une autre heure de marche à pied sous le froid et derrière le fessier rebondit de la femme qui devait faire partie de l'équipage du vieillard, nous arrivâmes devant une énorme crevasse. Il fallait donc descendre, bon bha aucun problème, je descendais normalement grâce à ma forme animale, la femme qui était anormalement bonne utilisait des sortes de réacteur qui me fit penser qu'elle n'était pas humaine, le troisième énergumène descendait de manière beaucoup moins classe que moi ou que l'autre femme, mais cela restait impressionnant, il descendait sous une forme de singe géant d'à peu près six mètres, j'étais assez impressionné car je ne savais pas qu'il avait mangé un Fruit du Démon, je fus assez surpris de voir que la femme se mit une gifle sans aucune raison apparente, je la regardais de manière à lui dire :"Mais à quoi tu joues ?".

Enfin bref nous venions enfin de finir noter descente, j'atterrissais sur la terre ferme en compagnie de la fille qui était à mes côtés dont je ne connaissais toujours pas le nom, mais comme si le destin me jouait des mauvais tours, cet abruti de Shishibukai prit un malin plaisir à faire une bombe dans la rivière et je reçus par la même occasion un peu d'eau qui, bizarrement, m'avait presque vidée de mon énergie, c'était de l'eau de mer ou quoi ? Ni une ni deux, la femme se jeta dans l'eau et partir repêcher son capitaine et lorsqu'elle sortit de l'eau, j'eus du mal retenir Popole, ces tétons à l'allure divine se laissait voir à cause du lavage express de son haut et son postérieur était magnifiquement bien formé, mais il fallait que je me calme, je ne pouvais pas me permettre de perdre mes moyens face à une Pirate, aussi bonne soit-elle ! Après que nous nous soyons calmés, nous reprîmes notre route de nouveau en suivant chemin de la rivière, après plusieurs dizaines de minutes de marche à pied, nous arrivâmes dans une grotte, une vraie grotte cette-fois, on ne pouvait voir le monde extérieur de l'intérieur de celle-ci. Puis la Corsaire s'adressa à son Capitaine en lui demandant si nous étions arrivés.

-Ouais, on est arrivé là, déjà que ça caille si en plus l'autre stipteaseuse essaie encore de m'exciter ça va pas le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FB] Un lieu oublié de tous [PV Walter et Sting]

Revenir en haut Aller en bas

[FB] Un lieu oublié de tous [PV Walter et Sting]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Royaume de Drum-