AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[Flash Back] PILE OU FACE ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [Flash Back] PILE OU FACE ? Lun 6 Mai - 12:51
















❝PILE OU FACE ?❞
«Le monde est un grand bal où chacun est masqué.»

Cette journée avait bien commencé pourtant, grand soleil il faisait ni chaud ni froid, le climat idéal. J'avais fumé quelques cigarettes depuis mon réveil à l'aurore. Je m'étais entrainé durement avec mon sabre d'entrainement, fait quelques séries de pompes et de traction. Après cela je rédigeai mon journal et je dessinais alors le paysage printanier qui s'offrait à moi. Une journée banale avant se foutu appel. Et oui, un marine ne reste jamais trop longtemps sans rien faire, une nouvelle mission et je pris alors la route de l'île de Baterilla, une île assez proche de où je me trouvais. Je ne savais grand-chose sur ce que je devais faire là-bas, on m'a dit de me rendre à l'hôtel de ville et quand me donnerais les détails de la mission une fois sur place. Je revêtis alors mon armure écarlate et je rangeai alors mes deux sabres ainsi que mon poignard. Je me dirigeais alors vers le port, pour essayer de trouver un marchand qui pourrait me déposer. Après avoir fait le tour du différent je trouvais un marchand d'épices qui avait une livraison à faire sur Baterilla.

Le voyage ne dura pas plus d'une-demi journée, j'étais maintenant sur l'île il était dans les alentours de quinze heures. C'était une île qui semblait plutôt paisible. Quoique, quand je me retrouvais au centre de l'île, il y avait comme une sorte de carnaval, avec de la musique, des masques et des confettis. Cela me donnait rapidement mal à la tête, j'avais vraiment horreur de ce genre de fête, surtout avec cette musique qui tourne en boucle pendant des heures. Il y avait des affiches partout par terre et sur les murs, un bal apparemment. Après quelques minutes de marche, je me retrouvais alors devant la porte de l'hôtel de ville. Un homme arlequin ouvrit alors la porte avant que je puisse mettre la main dessus.

-« Ah vous devez être le Lieutenant Marshall ! Ravi de vous rencontrer, je suis Giavionni Pastalala, le maire de cette ville »

« C'est vous qui m'avais convoqué ici ? »

« Oui, oui, j'ai contacté la marine et il m'ont dit que vous viendrez. C'est affreux, c'est un drame, heureusement que vous êtes là. »

Après quelques secondes de suspens, le Maire Pastalala repris la parole

« Je vous explique, on a un problème majeur ! Nos gardiens du musée sont tous tombés malade, à cause de l'alcool qui ont bu hier soir, c'est pourquoi je vous demande d'organiser la sécurité du musée qui va ouvrir ses portes ce soir, je vous en prie ! »

J'étais muet, surement parce que j'étais sidéré, moi un vulgaire vigile ...Je n'avais pas le choix, mais j'étais toujours abasourdi par la nature de ma venue ici, Chef de la sécurité remplaçant, encore un métier d'avenir. Bordel, le quartier général à que ça à foutre il faut croire.

« Ah oui, il y a encore une chose, il parait que le QG envoie également deux autres personnes pour vous aider, ils ne devraient pas tarder à arriver également »

« Super, vous avez embelli ma journée M. Pastalala, je vous en remercie » dis-je du ton plutôt ironique.

« Oh, je suis heureux de vous avoir rendu heureux, vous pouvez les attendre dans le bureau en haut si vous le désirez »

Non, mais c'est quoi un idiot, il ne comprenait donc pas l'ironie ? Cette « mission » était foireuse avant même d'avoir commencé, le bal masqué était pour ce soir, je me soûlerais la poire pour oublier que j’étais relégué au rôle de vigie, je m'installais dans un des canapés du bureau, j'étendu mes jambes et fumais alors une de mes cigarette-magique-marrante.Et dire qu'ils ont mobilisé plusieurs personnes sur cette « mission » ...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Flash Back] PILE OU FACE ? Mar 7 Mai - 0:36




Comme d'habitude, Fugma se réveilla dans les environs de sept heure du matin. Il se leva de son lit en baillant se dirigeant dans sa salle de bain. Le shandia se trouvait dans un petit village paisible de South Blue se faisant passé pour un nouveau villageois en attendant d'être envoyé en mission. Revenons à nos petits moutons, donc, l'agent se dirigea dans sa salle de bain et prit une douche bien chaude, le but étant de détendre les muscles le plus possible. Cette longue douche terminé, l'homme se brossa rapidement les dents, puis enfila ses vêtements d'entraînements et sortit. Sauf qu'il y avait un petit hic, le jeune bretteur avait oublié ses sabres, il re-rentra chez lui et prit ses kantanas en vitesse, une fois de nouveau dehors Fugma commença à faire son footing habituelle, sans ce footing quotidien, la vitesse de Fugma serait réduite de dix pour cent, c'était donc très sérieux et à ne pas prendre à la légère du tout !

Pendant sa course, il coupait quelques troncs d'arbre afin de s'entraîner, cela faisait quatre jours maintenant que l'agent du gouvernement n'avait reçu aucune mission, en recevoir une aujourd'hui ne l'aurait pas étonné. Son petit footing terminé, Fugma rentra cher lui et prit deux poids de cinquante kilos pour s'entraîner. Pour le shandia, ce genre d'entraînement était juste indispensable afin de toujours garder la forme. Une goûte de sueur apparu sur le front de Fugma, celui-ci relâcha donc ses poids et médita tranquillement pendant une demi-heure, après avoir terminé il fit une sieste sur son futon. Le céleste se réveilla à cause du bruit, quelqu'un toquais à la porte, l'agent s'étira et alla ouvrir, c'était un brave villageois nommé Kenishi. Cet homme avait perdu sa femme pendant un voyage, sur le navire, une tempête fit rage et sa femme ne put survivre, avec ça l'homme avait perdu un enfant. Kenishi fit signe de la main à Fugma en souriant et prit la parole.

" Bien l'bonjour Fugma-San ! Eh bien voilà j'me d'mandais si vous pouviez me donnez un p'tit coup de main pour mon déménagement, vous êtes le seul qui aime s'entraîner ici ! Ah ah ah ah ! Vous inquiétez pas mon navire est juste à côté à deux on devrait pas mettre un peu plus d'une heure. "

Malgré qu'il soit un agent du gouvernement mondial, Fugma avait pitié pour cet homme, malgré son passé, ce Kenishi gardait activement le sourire, toujours la bonne humeur. Bref, au début le shandia ne comprit pas, il était très intrigué par ce changement, mais c'est juste après qu'il comprit que cet homme devait déménager juste aujourd'hui afin de rejoindre sa grand-mère souffrante quelque part sur South Blue. Gugma hocha la tête et suivit l'homme jusqu'à sa maison, une fois arrivé, l'agent vit dans la maison du villageois des cartons à ne plus savoir de quoi en faire ! Mais bon, le céleste prenait plutôt ça pour un entraînement qu'un travail fastidieux, alors les deux hommes prirent un carton et se dirigèrent vers le bateau de Kenishi, et ainsi de suite. Après une heure, il ne restait plus aucun carton, Fugma étant curieux exhiba ces paroles.

" Dites vous allez où exactement ? "

Le civil répondit alors regardant le cial pour tenter de se souvenir de l'endroit exacte, une fois qu'il se souvenu du lieu il dit d'un air séreux cette phrase.

" Je vais sur l'île de Baterilla. Je partirais d'ici vers neuf heure, en attendant j'vais faire une pause, ce travail m'a lessivé, bon eh bien à plus Fugma-San ! "

Tout en partant, l'agent fit un signe de la main à Kenishi et rentra chez lui, il en profita pour faire quelques pompes. Quand tout à coup il reçut un appel du gouvernement mondial, comme quoi le jeune bretteur devait se rendre sur l'île de Baterilla, plus précisément à l'hôtel de ville et que soit-disant il en serait plus là-bas. Et voilà ! Le boulot avait repris, Fugma pensait passer une bonne journée, ça faisait quatre jour qu'il n'avait pas eu de mission, et le jour où il avait le plus la flemme il en reçut une, mais fallait voir le bon côté des choses, Kenishi n'était pas encore partit et il allait maintenant faire route ensemble. Alors le shandia se dépêcha de rejoindre Kenishi jusqu'à son navire, Fugma arriva juste au moment où l'homme allait partir, l'agent arriva tout en reprenant son souffle, il prit la parole.

" ATTEND ! Kenishi *tousse*, j'viens d'me souvenir que j'dois aller aussi sur Baterilla parce que j'ai rendez-vous avec le frère du cousin de ma mère ! "

Kenishi répondit par un simple.

" Euh, ok... "

C'est ainsi que les deux hommes se rendirent sur l'île de Baterilla. Après presque une demi journée en mer, ils arrivèrent enfin sur l'île, les deux hommes étaient enfin arriver. À première vue, l'île était calme et paisible, le temps était doux et le paysage était magnifique. Bon eh bien il était temps d'annoncer les adieux, Fugma posa sa main sur l'épaule de Kenishi et exhiba ces paroles de moqueries.

" Tu sais, quatre-vingt-dix pour cent des gays se laissent toucher l'épaule, ha ha ha ! Allez salut ! "

Sur ces mots l'agent du gouvernement partit en courant vers l'hôtel de ville. Après quelques minutes de courses il arriva, visiblement une fête avait lieu ici, les goûts musicaux de ces personnes étaient vraiment, mais alors vraiment nul ! Cette musique faisait vraiment mal au crâne, bref, apparemment c'était une sorte de carnaval vu les affiches misent un peu partout sur l'île. Fugma se dirigea vers la porte de l'hôtel et vit un arlequin et un type vêtu de rouge avec deux sabres parler. L'arlequin posa un court regard sur l'agent, puis c'est après qu'il se rendit compte qu'il faisait partit de la mission, il se dirigea rapidement vers le céleste et dit d'un air joyeux.

" Ah voilà l'agent Fugma, content de vous voir ! Je suis Giavionni Pastalala, le maire de la ville comme je l'ai dit au lieutenant Marshall. "

" Yosh ! Moi c'est Fugma ! On m'a dit que j'en serais plus sur la mission une fois sur place, dites moi tout ! "

Le maire regarda un peu autour de lui et répondit au céleste en croisant les bras.

" Nos gardiens du musée sont tous tombés malade, à cause de l'alcool qui ont bu hier soir, c'est pourquoi je vous demande d'organiser la sécurité du musée qui va ouvrir ses portes ce soir, il ne manque plus q'un de vos co-équipiers, en attendant je vous laisse causer avec le lieutenant ! "

Fugma dit au lieutenant en regardant ses katanas.

" Yo, toi aussi on t'as fourré là ? Moi c'est Fugma, j'travaille pour le gouvernement mondial. J'vois que tes lames ne sont pas de mauvaise qualité, j'aimerais bien qu'un jour en se fasse un petit duel amical. "

Dit-il en chuchotant. Fugma attendait la réponse du marine avec impatience, en attendant il se demdandait quel genre de personne allait faire son apparition, ce fameux dernier co-équipier...


Dernière édition par Fugma le Mar 7 Mai - 14:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 25
Points d'activités : 110
Premier Haki : Aucun

Feuille de personnage
Points de force [PF]: 213
Points de popula' [PP] : 213
Divers:
MessageSujet: Re: [Flash Back] PILE OU FACE ? Mar 7 Mai - 10:39
















Mission

Quelque part sur le pont d'un navire de guerre, notre jeune femme lisait tranquillement un livre sur la culture des Amazones et buvait un délicieux, et rafraîchissant, cocktail à l'ananas. Olivia était en repos aujourd'hui, du moins, elle le serait jusqu'à son arrivée sur l'île de Baterilla. En inspectant de vieux grimoires dans les bibliothèques du conté, Mira put apprendre qu'il s'agissait d'une île printanière avec un lourd passé. C'est sur cette île que le légendaire Seigneur des Pirates, Gol D. Roger, avait été arrêté par les forces du Gouvernement. Olivia n'avait pas encore eut la chance d'apprendre toutes les légendes de ce monde. Cela faisait déjà quelques temps qu'elle était entré en sein de la Marine, mais elle passa plus de temps à s'entraîner qu'à partir en mission. Cette mission était un vrai bole d'air frais pour elle. Elle pourrait enfin s'appliquer d'avantage sur le terrain et montrer à ses supérieurs qu'elle s'appliquait à la tâche. Elle ne voulait pas rester Caporal toute sa vie. Elle devait de ce faite donner son maximum dès qu'elle en avait la possibilité.

Après une bonne douche et quelques grains de ris dans l'estomac, Mira était fin prête pour l'aventure. Elle remercia l'équipage pour se léger détour et posa pied à terre. Dommage ! C'étaient de charmants garçons ... Ils étaient toujours présent pour rendre service. Quelques minutes de recherche et elle trouva l'hôtel de ville. Hélas, il était bien trop tôt pour se rendre sur le lieu de travail. Notre jeune femme n'avait encore jamais visité cette citée. Elle en profita pour faire une petite visite de la ville et contempler la splendeur du printemps. Elle adorait tous ses arbres en fleurs et ce doux vent chaud qui venait à chaque fois caresser ses joues. Cheveux au vent, elle prit même le temps de s'aventurer dans quelques boutiques. Avec son uniforme bleu, elle ne passait jamais inaperçu et les citoyens l'accueillait chaleureusement. Pourtant, elle ne prit pas le temps d'acheter le moindre article. Elle ne pouvait pas revenir les bras chargés de cadeaux. Son supérieur risquerait de lui mettre un blâme.

Une petite pause café sur le bords d'un terrasse et elle était enfin prête pour s'élancer dans ses responsabilités. Le temps avait filé promptement, mais elle n'était pas encore en retard. Elle s'approcha de l'hôtel de ville et fit la connaissance du maire du village. Il était habillé dans un costume d'arlequin. Il expliqua prestement la situation à notre jeune demoiselle et lui indiqua le chemin. Donc la mission serait de garder un objet, car ses hommes de mains étaient malades. Olivia sourit et gravit les marches de l'escalier. Elle n'avait aucun intérêt à contester les ordres. La mission était certes banale, mais on ne pouvait rien faire pour contre-dire les faits. Elle faisait partie d'une institution militaire et à moins d'être tout en haut de la liste, notre héroïne devait se plier aux ordres et donner son maximum pour se démarquer des autres afin de gravir les échelons.

Elle poussa une large porte et déboucha sur une petite pièce. Il y avait déjà deux personnes à l'intérieur. Ses hommes étaient plus que ponctuels. Elle jeta un rapide coup d’œil et ne remarqua que l'homme en armure rougeâtre. Elle s'approcha de lui et le salua dans toute la rigueur militaire. Un geste ferme et salut plus que discipliner.


Caporal Sanders pour vous servir Lieutenant !

Sans dire un mot de plus, elle alla se positionner juste à côté du marine. Elle gratifia d'un discret sourire l'autre personnage en signe de salutation. Puis, elle resta de marbre en attendant d'autres directives de la part du Lieutenant. Elle avait une très bonne mémoire et apprenait toujours l'identité de ses supérieurs lors d'une mission. Par contre, elle ne connaissait rien sur l'autre étranger, certainement un agent de renseignement du service secret.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Flash Back] PILE OU FACE ?

Revenir en haut Aller en bas

[Flash Back] PILE OU FACE ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: île de Baterilla-