AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
20/03/13 : Le forum a subi de nombreuses modifications aujourd’hui. Pour prendre connaissance de tout ce qui a changé veillez cliquer : ici

Partagez|

[FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mar 7 Mai - 16:36



○○○ Passage par la case prison ○○○



Depuis mon retour sur East Blue, j'ai eu envie de retourner sur Season Town. Je savais ce qui m'attendait si je me rendais là-bas, je préférais attendre. Seulement, pour occuper mon esprit, je devais absolument trouver des réponses. Bien qu'être un gamin haut comme trois pommes soit parfois amusant, c'est quelquefois énervant. Je me suis donc mis en quête de réponses et surtout, d'informations. Un vieux fou, ancien archiviste chez la Marine, me conseilla les archives de Shell Town. Seulement d'après lui, il y avait peu de chances que j'y accède. Les différentes missions menées sur Time's Arc sont tenues secret. Il faut un grade très élevé pour espérer mettre la main dessus. Je n'avais pas besoin de grade, je pouvais facilement pénétrer à l'intérieur. Il me suffisait d'un peu de chance et aussi d'agir de nuit. Rien de bien difficile... bon, peut-être un peu, mais ça va le faire, j'ai confiance en ma bonne étoile.

Je n'avais jamais vraiment visité Shell Town auparavant, juste quelques rares fois pour me réapprovisionner. Aujourd'hui, j'avais la chance de pouvoir visiter un peu l'endroit. Enfin avant ça, je tentais ma chance auprès des gardes de la base. Ces derniers me refusaient l'accès, comme c'était attendu. Je reprenais ma route le cul posé sur mon disque avec une mine boudeuse. Je décidais de m'installais au bar pour me saouler au... lait. Inconvénient majeur de cette forme de nain de jardin. Le deuxième ne se faisait pas attendre, puisqu'un gars saoul comme un cochon s'approchait de moi. Il sentait la sueur et l'alcool à trois kilomètres, mais d'après ses habits, c'était un Marine. Il commençait à me regarder bizarrement, puis il rigolait de temps à autres. Je commençais à m'agacer et je terminais mon verre de lait. Cul sec !

-Hips... c'est quoi ton nom gamin ? J'te connais pas... Hips...
-Moi ? Je m'appelle Shin... Maintenant, auriez-vous l'amabilité de bien vouloir poser votre cul ailleurs, votre odeur de porc alcoolique me dégoûte...


Je ponctuais par un magnifique sourire enfantin. Je voulais lui faire comprendre qu'il ne fallait pas jouer avec moi. Que sous ses airs de joyeux gamins ce cache un pirate redoutable. Bien sûr ce n'est pas marqué sur mon front et ce dernier s'énerva. Il hurlait dans tout le bar, criant qu'il était un puissant Lieutenant de la Marine et qu'il allait me faire ma fête. Ses collègues et amis tentaient de le calmer, mais en vain. Il commençait à m'ennuyer avec ses cris. Je jouais avec la bouteille vide qu'il avait laissé sur le comptoir. Soudain, je la fis léviter et je l'envoyais en plein sur la tête de l'alcoolique. L'effet fut immédiat, l'alcool et un choc sur la tête, voilà que maintenant il dormait profondément. Ses collègues me regardèrent avec de grands yeux, persuadé que j'étais le responsable.

-Hé gamin ! T'es pas bien de frapper un Lieutenant toi ? Tu veux aller te rafraichir les idées en prison ?!
-Ah, c'est vraiment un Lieutenant ça ? J'espère qu'ils ne passent pas tous leur temps dans cet état... Sinon, je comprends pourquoi les pirates vol et pille sans vergogne.


Les clients du bar se mirent à rire, mais ça ne faisait pas rires les Marines face à moi. L'un d'entre eux ramassa son Lieutenant, tandis que l'autre s'approchait de moi. J'allais lui jetais mon verre vide, quand soudain, j'ai eu une idée. Si je ne pouvais pas entrer à l'intérieur de la base, alors j'allais me faire emmener à l'intérieur. Je montais sur la chaise du bar et je donnais un coup de tête dans le visage du Marine. Puis je saisissais mon disque et je m'enfuyais en courant. Une course-poursuite à travers toute la ville s'est alors engagée. Je les tenais à distance, pas trop pour les semer, mais juste assez pour les énervés. Puis, lorsqu'ils se séparèrent pour me prendre en tenaille, je me rendais. L'un d'entre récupéra mon disque et ils m'emmenèrent en prison. Il voulait me montrer ce qui m'attendait si je continuais dans cette voie là. Moi je jouais mon rôle de jeune délinquant à merveille, me débattant comme un diable.

Ils déposaient mon disque dans une pièce à part, puis ils me confièrent aux gardes de la prison. Celui à qui j'avais mis un coup de tête me faisait la morale. M'expliquant qu'un jour je finirais comme tous ces criminels, voir pire. Il me parlait de Tequila Wolf, puis de Impel Down, moi je souriais et je tirais la langue aux prisonniers. Puis je remarquais les clés du garde accrochées à sa ceinture, c'est là que j'entrepris un plan. Je faisais mine de m'échapper et je saisissais les clés du garde en courant partout et en rigolant. Une chose est sûre, je mettais de l'animation dans cette prison. Je me faisais vite arrêter par un garde et celui qui me faisait la morale, était fou de rage.

-Tu n'a rien écouté ou quoi ?! Très bien ! Tu vas passer la nuit avec nous ! Tu vas voir un peu ce qu'est une prison sale gosse !

Bien sûr il récupérait ses clés, il les recomptait et les rangeait, mais ce n'était pas le principal. Il me jetait dans une prison avec un autre détenue. C'était un jeune homme, lui aussi avait été enfermé. J'affichais un large sourire en le regardant, ce qui avait le don d'énerver le garde. Ce dernier repris son poste un peu plus loin et je soupirais. Le rôle de jeune délinquant est épuisant à la longue. Je m'installais en m'adossant au mur. Puis je me tournais vers mon compagnon de cellule.

-Moi c'est Shingen... Tu as fait quoi pour être enfermé ici ? Moi j'ai assommé un Lieutenant et j'ai donné un coup de tête à l'autre abrutit avec son bandage sur le nez.

Je disais ça fièrement pour me vanter, mais cet exploit n'était pas si grandiose que ça. Le Lieutenant était saoul lorsque je l'ai assommé et j'ai pris le second par surprise. Bon n'empêche je m'étais bien amusé et j'avais eu ce que je voulais. J'étais maintenant enfermé et je n'avais plus qu'une chose à faire, attendre la nuit. Une fois que la nuit sera installée, je pourrais passer à l'action, sortir de là et trouver les documents qui m'intéresse.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mar 7 Mai - 21:24





Rencontre étrange


Mon voyage sur la "Mer Bleue" continuait, je ne connaissais pas encore beaucoup de monde et je ne connaissais pas non plus beaucoup d'endroits et c'était le problème qui se posait le plus souvent devant moi : le manque d'entraide. Oui, certes dans un petit village o m'aidait lorsque je demandais mon chemin ou des informations générales sur les lieux où je me trouvais, mais autant lorsque j'étais dans de plus vastes agglomérations, bonjour l'entraide, tout le monde m'évitait, il n'y avait que quelques personnes qui étaient là pour m'aider et je pouvais les compter sur les doigts de ma main. Enfin bref j'étais arrivé sur une île du nom de Shell Town où je ne sais pas enfin bref c'était une île différente, un peu plus animé, il me semble. En tout cas, on répondait à mes interrogations et j'appréciais déjà ce point-là, je me disais que cette île était toute mignonne et tout le tralala habituelle mais la nuit commençait à tomber et je ne trouvais toujours pas de foyer. Certaines personnes sur la dernière île que j'avais visité qu'il fallait boire une boisson très forte qui nous mettait dans un état second assez pitoyable, cela se nommait "alcool". Jamais entendu parler, et je ne comptais pas en boire et je ne comptais surement pas aller dans un endroit où tous les "alcoolos" comme on appelle les buveurs de cette boisson se trouvait, un "bar", ça je connaissais, on servait une excellente boisson à base de racines de goujag, une plante dont les racines étaient extrêmement nutritives et c'était ma boisson favorite sur mon île natale.

Enfin bref le fait est que je n'arrivais pas à trouver d'endroits où je pourrai crécher pour la nuit mais bon, l'hospitalité n'était pas ua rendez-vous sur cette île, comme la plupart d'ailleurs mais il arrivait que je réussisse à gratter une nuit en concoctant un bon petit plat en échange d'un lit douillet et d'une bonne nuit de sommeil. J'errais donc dans la nuit, je me retrouvais maintenant sans but lorsqu'un homme vint à ma rencontre, il semblait être à la recherche de quelqu'un et je me décidais de m'approcher de lui. Il avait la bonne trentaine et avait un visage assez rigolo : de petits yeux en forme de croissant de lune et une coupe de cheveux hilarante. Je retenais difficilement mon rire et je me décidais à aller le voir pour lui rendre, peut-être me laisserait-il dormir chez lui par la même occasion. J'allais donc à sa rencontre, il semblait perdu et malgré mon manque de connaissances des îles de la "Mer Bleue", je souhaitais l'aider alors je l'interpella.

-Bonsoir Monsieur, vous m'avez l'air perdu, besoin d'aide ou autre chose dans le genre.

Pas de réponse, il commençait à me gonfler celui-là à m'ignorer comme si j'étais invisible, je décidais de le retenir pour au moins le faire s'excuser de son comportement lorsque soudain il se mit à rire de manière démente, qu'est-ce que ça veut dire à la fin, il est dingue ce type. Je me résignais à l'idée de l'aider car il me fichait vraiment la chaire de poule et je n'avais pas envie de vivre un film d'horreur maintenant. Enfin bref alors que je reculais je l'entendis hurler dans ma direction, je le voyais alors sortir un sabre "Putain c'est quoi ton problème abruti !", c'était sorti tout seul et je sortis à mon tour mon sabre et commençait à me défendre de ses attaques. Soudain, une patrouille de ce qui semblait être la police du coin vint à notre rencontre et nous calmer, mais je ne comprenais pas pourquoi, ces mêmes policiers venaient de me serrer des sortes de pinces metalliques assez fortement au niveau des poignets, on appelait cela des menottes en haut, mais nous elles étaient faites à partir de nuage qui absorbait l'énergie de celui qui était attaché, il était donc maîtriser plus aisément. Peut-être était-ce pareil ici, sur le doute je répliquais.

-Qu'est-ce que ça veut dire ? Pourquoi vous me mettez ces bracelets métalliques autour du poignet et faites attention à cet individu, il est complètement dingue, il a essayé de me tuer.
-C'est impossible, il est peut-être dingue mais il ne ferait pas de mal à une mouche, tu es le fautif, en taule !

Quoi ? Je rêve où il venait de dire que j'étais le fautif, alors que c'était l'autre tamponné du cerveau qui m'avait agressé, je n'avais fait que me défendre, cela me mettait hors-de-moi mais je ne pouvais rien faire, j'étais cerné, aucun moyen de s'échapper avec ces bracelets autour des poignets et sans mes sabres, c'est pire. On me jetait alors en prison alors qu'on emmenait mes sabres dans une autre salle surement pour les stocker ou je ne sais quoi. Une journée passa, puis une deuxième et vers la fin de cette deuxième journée, on m'octroyait un compagnon de cellule rien que ça, il avait l'air très jeune et semblait innocent. Je préférais ne pas lui adresser la parole car il semblerait que lorsque l'on essaie d'être gentil ici, on se fait arrêter et jeter en prison puis c'était lui qui m'adressait la parole.

-Moi c'est Shingen... Tu as fait quoi pour être enfermé ici ? Moi j'ai assommé un Lieutenant et j'ai donné un coup de tête à l'autre abrutit avec son bandage sur le nez.

Ah c'était trop dur, je n'arrivais pas à ne pas répondre à quelqu'un qui m'adressait la parole, alors je me retournais vers lui et le regardait intensément. Il souriait, il n'avait pas l'air d'être comme les autres enflures qui sont ici.

-Salut, moi c'est Azuma, je suis là parce que je me suis défendu d'un grand malade qui a essayé de me tuer. Un Lieutenant, qu'est-ce que c'est ? Désolé je ne viens pas du coin.

J'avais dit ça en me grattant l'arrière du crâne et en rigolant, cela pourrait sembler louche, mais je préférais jouer cartes sur table, pour savoir à qui j'avais affaire.




Dernière édition par Azuma le Jeu 9 Mai - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mar 7 Mai - 22:18



○○○ Étrange personnage ○○○



Le jeune homme me répondit et pour être honnête j'étais très surpris. Il ignorait ce qu'était un Lieutenant, ce qui me fit sourire. Non pas que je me moquais, mais j'imaginais qu'il venait surement de loin. Jadis, lorsque je voyageais encore sur les mers, j'ai rencontré bon nombre de personnes. Certaines venaient même des nuages et d'autres de sous la mer. J'en ai même eu un qui disait venir d'au-dessus des nuages, un truc nommé "Espace". Bref, un illuminé, mais un type sympa et qui tenait l'alcool à merveille. Mon compagnon de cellule semblait avoir goûté à l'hospitalité légendaire des Marines. Son histoire ne m'étonnait pas, des cinglés il y en a à tous les coins de rues. Du coup son histoire était assez intéressante pour que je l'inclue dans mon plan. Après tout si ce jeune homme est innocent, il n'a rien à faire là. Moi je ne fais qu'agir pour le bien d'une communauté malade. Moi aussi je sors ? Bien sûr que oui ! Je ne vais pas moisir dans ce trou à rats. Je suis moi aussi innocent, ce sont ces Marines qui m'ont cherché. L'autre ivrogne et ses sbires là, vraiment un tas de bons-à-rien. Je réfléchissais un instant, puis je prenais la décision de filer un coup de main à ce type. Il avait l'air sympa et pas méchant, autant lui filer un coup de main.

-Un Lieutenant c'est... quelqu'un qui est monté en grade dans la police locale pour faire simple... Bon, il est toujours aussi mauvais que ses collègues, mais que veux-tu... En tout cas, bienvenue dans la prison de la Marine de Shell Town l'ami !

Ma phrase était ponctuée par un léger rire. Rien de méchant, je n'avais pas l'intention d'être hostile envers lui. Ce gars ne semblait pas savoir où il avait foutu les pieds, il aurait dû rester de là où il vient. Ici ce n'est pas le meilleur endroit pour débarquer. Les mers ne sont pas des endroits de vacances. Enfin, j'imagine que je pouvais racheter mes mauvaises actions, par une bonne. C'est bon pour le Karma à ce qui parait, même si je comptais voler après être sorti. Que voulez-vous, j'ai dix ans, c'est de mon âge les bêtises. J'affichais un large sourire avant de me lever et de regarder ce qui se passait dans le couloir. Le garde qui possédait les clés faisaient sa ronde, mais il discutait avec un autre garde. J'avais le temps d'expliquer mon plan à mon nouveau camarade de jeu. Je me tournais vers lui puis je m'approchais, pour enfin m'accroupir face à lui. Je me mis à parler tout bas, pour lui expliquer ce qui allait se passer.

-Ecoute l'ami, tu m'as pas l'air d'un bandit de grands chemins... Je vais donc te filer un coup de main, mais si je te fais sortir de là, tu m'aides en échange, ça te va ? J'ai besoin d'un document qui se trouve dans les archives du troisième étage... On sort de là, on prend les documents et on se tire, rien de compliquer... Tu marches avec moi ?

Je ne lui laissais pas vraiment le choix, mais si ce Azuma venait à refuser, je le ferais sortir quand même. De toute façon, dans mon plan tous les prisonniers s'enfuit pour créer une émeute. Héhé je suis un vrai génie... enfin je crois. Il est vrai qu'on est dans une base de la Marine, ça doit grouillé de soldats. Bon, avec de la chance on sera sorti lorsqu'ils se rendront compte qu'il manque des prisonniers. Ensuite en route pour la ville et pour boire un verre ! Bon, ce ne sera pas du bon saké, mais pas grave, la réussite d'un plan ce conclut toujours par un verre. C'est une règle d'or chez les pirates... enfin, surtout pour les pirates comme moi, mais peu importe. La priorité était de sortir d'ici et de savoir si ce type était courageux. Pour être franc, il n'avait pas l'air d'être un combattant redoutable. Enfin, c'est moi qui dis ça, je suis haut comme trois pommes et je fais volé tout ce que je touche. Il faut avoué quand de le genre, je me pose là. Une chose est sûre, la nuit risque d'être animée.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mar 7 Mai - 23:57





Tête brûlée !


J'avais l'impression que je venais de lui poser une colle, m'enfin ce n'est pas très grave je m'attendais déjà une réaction pareille. Il était surpris, et j'avais compris que si l'on posait une question de la sorte à un habitant de la "Mer Bleue", la surprise se lirait sur son visage mais pas seulement. Un jour où j'étais sur une île du nom de Batara Town, il y a de cela trois-quatre semaines, j'avais demandé à une femme qui m'avait gentiment offert l'hospitalité de me parler un peu plus du monde dans lequel je me trouvais, elle semblait choquée car d'après elle, toutes les personnes présentes sur terre devaient savoir ce qu'il se passait ici-bas. Je l'ai donc naturellement informé que je venais d'en haut, d'une île dans le ciel et j'enchaînais en lui racontant comment j'avais fait pour descendre sans mourir, parce que même si je ne sais pas beaucoup de choses sur les humains, je suis tout de même un humain alors je sais qu'une chute de cette hauteur me coûterait la vie. Enfin bref après lui avoir raconté mon histoire, l'assiette qu'elle tenait dans sa main se brisa en mille morceaux, elle l'avait lâchée, je décidais de l'aider mais sa seule réaction fut d'hurler au monstre et autres insultes dont j'avais l'habitude maintenant, mais qui me faisait toujours autant souffrir.

Enfin bref j'observais les comportements que pouvait adopter cet enfant qui était en face de moi, mais c'est vrai ça, ce n'est qu'un enfant, il a pu assommer un "Marine" qui est un Lieutenant, ce qui semblait être une distinction assez impressionnante chez cette organisation et casser le nez de l'un d'entre eux alors qu'il est tout petit, et bien, cela monstre à quel point les enfants de nos jours ont de plus en plus de ressources. Puis le jeune enfant commençait à sourire, allait-il se moquer de moi, au moins ça diversifierait les réactions c'était déjà ça et ensuite il m'expliquait ce qu'était un Lieutenant, c'était donc comme je le pensais quelqu'un de haut gradé dans la Police, eh ben c'était bien fait, cette Police m'a arrêté sans preuve concrète alors bien fait. Puis le jeune Shigen venait à ma rencontre, il se mit en face de moi en étant accroupi, puis il commençait à parler d'une voie basse.

-Ecoute l'ami, tu m'as pas l'air d'un bandit de grands chemins... Je vais donc te filer un coup de main, mais si je te fais sortir de là, tu m'aides en échange, ça te va ? J'ai besoin d'un document qui se trouve dans les archives du troisième étage... On sort de là, on prend les documents et on se tire, rien de compliquer... Tu marches avec moi ?

Moi, un bandit ? Non mais je rêve, j'ai juste essayer de sauver ma peau d'un malade mental qui a essayé de m'enfourcher mais bon peut-être ne me croyait-il pas, enfin on dirait bien que si il me croyait, il avait l'air de ne pas être effrayé. C'était la première fois que quelqu'un réagissait de la sorte et cela resterait à jamais marqué dans ma mémoire. Alors naturellement, rien que pour la réaction qu'il venait d'avoir je me devais d'accepter sa proposition et cela me permettrait en même temps de foutre une rouste à ceux qui m'ont arrêtés et leur montrer qui j'étais.

-Shingen c'est ça ? Ta proposition me plaît, j'aurai juste besoin auparavant d'aller récupérer mes deux sabres qui sont surement dans une salle de stockage, et oui je sais ce qu'est une salle de stockage haha.




Dernière édition par Azuma le Jeu 9 Mai - 19:55, édité 6 fois (Raison : !!)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mer 8 Mai - 0:30



○○○ Un plan sans failles ! ○○○



J'étais à la fois surpris et ravi qu'il accepte ma proposition. Il se faisait même plaisir en plaçant une petite blague à la fin. Décidément, il était plein de surprises celui-là. Il était maintenant temps d'entrer en action. J'allais lui montrer ce que sait faire un gamin. Enfin, s'il savait la vérité, il ne me croirait surement pas, comme tous les autres. Je me dirigeais vers les barreaux et j'hurlais pour faire venir le garde. Ce dernier se précipitait pour venir me voir, mais je restais silencieux avec un large sourire. Il soupirait longuement, il commençait à en avoir marre de moi. Je vérifiais que ses collègues ne regardaient pas et avec mon index je pointais les clés du doigt. Je les décrochais de la ceinture du garde sans qu'il s'en rende compte, puis je les amenais à moi en rigolant. En m'entendant rire, il se retourne, mais je cachais les clés au même moment en souriant. Je me tournais vers Azuma en secouant les clés avec un large sourire.

-Admire le travail ! C'est pas la classe ça quand même ? Ils sont stupides ces Marines... Aller, il est temps de mettre les voiles, je m'occupe des gardes et toi tu libères tout le monde, cette bande de criminels va nous servir de diversion...

Il était temps de sortir de là, la visite n'avait que trop durer. L'hospitalité des Marines laisse à désirer, il pourrait faire un effort. J'ouvrais la porte et je passais la tête, aussitôt sorti, tous les prisonniers nous faisaient signe. Moi je saisissais un tabouret qui traînait et je le faisais voler autour de moi. Lorsque l'un des gardes revint dans la prison, je lui envoyais le tabouret en pleine tête. Il s'écroulait au sol. Je rigolais, comme un enfant et je sautillais joyeusement. Je saisissais un nouveau projectile, un banc cette fois et je l'envoyais sur les deux gardes qui sortaient de la salle de pause. Tous les deux assommés comme leur collègue. Les bandits se regroupaient une fois tous libérer et je faisais signe à Azuma de me rejoindre. Je m'éclaircissais la voix et pour impressionner un peu cette bande de bandit, je faisais léviter quelques morceaux de bois.

-Ecoutez-moi bien les minables, je me fous de savoir ce que vous avez fait... Vous êtes libre ! Je vous demanderais seule chose en retour... mettre à sac la base !

Tous s'unissaient pour hurler leur approbation. Je faisais mine de les mener vers le centre de la base, mais au dernier moment j'attrapais Azuma par le bras pour l'emmener dans la salle de stockage. Il y avait toute les affaires qui avaient été prisent aux détenues. Je retrouvais enfin mon petit Shizun chéri que je prenais dans les bras. Ce bon vieux disque m'avait manqué, pourtant, je n'étais pas spécialement attaché à lui. Il était temps pour moi et Azuma de nous rendre au troisième étage. Je le voyais saisir des sabre. Mon regard devenait plus sérieux, très intéressé de savoir ce qu'il valait.

-Bon, pendant que ses abrutit se font attraper, on va aller faire un tour un peu plus haut... J'ai vraiment besoin d'un document important... Ensuite on se casse et on se cache en ville jusqu'à demain matin...

On prenait la les escaliers afin de rejoindre le troisième étage. On pouvait entendre les bruits de lutte, mais aussi des bruits de soldats dans le couloir. Je séparais mon disque en six parties et je découpais tout soldats qui se présentait à moi. Ils étaient nombreux et la montée était difficile, mais avec Azuma, on se débrouillait bien. Il était plutôt doué avec un sabre en main, c'était agréable d'avoir un sabreur à ses côtés. On arrivait enfin dans les archives, mais la salle était immense, je soupirais longuement en voyant ça.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mer 8 Mai - 3:07





Un sorcier, Shingen !


J'observais maintenant la suite des événements, après lui avoir donné mon accord et ma confiance, chose que je faisais aisément auparavant mais plus maintenant car à trop se faire trahir, on devient méfiant. Mais ce petit homme venait de me rappeler que tous les humains ne devaient pas être mis dans le même sac, qu'il y en avait de différents qui étaient capables de ne pas avoir peur d'une personne disant venir des cieux. Ce n'était pas si effrayant lorsque l'on y repensait, il devrait plutôt se sentir bien après avoir entendu ce genre de choses, quelqu'un venu des cieux sous leurs toits, j'avais entendu quelque part que la plupart des humains idolâtraient elles aussi une divinité, comme dans mon pays natal, en haut. Donc, après avoir accepté la proposition du jeune homme qui me faisait face commençait à placer les pions sur l'échiquier, il faisait le premier mouvement et les Policiers étaient ses adversaires, c'est ainsi que je voyais que les choses en tout cas. Alors d'après ce que je pouvais constater, son premier était d'hurler comme un demeuré pour qu'un garde s'approche, je sentais que c'était maintenant que cela devenait intéressant et je m'approchais pour voir le prochain coup de mon allié du moment.

Alors que le garde qui était venu voir ce que voulait Shingen commençait à s'en aller à cause du comportement insolent qu'adoptait le jeune homme, celui-ci prit alors les clés du garde avec discrétion et sans se faire remarquer, "Impressionnant.", voilà ce que je pensais des mouvements et de la tactique adoptée par le jeune pré-pubère. Il se retournait vers moi, sourire aux lèvres, fier de son exploit du moment en me narguant et en me montrant qu'il n'était pas qu'un simple enfant. J'arrivais à comprendre qu'il soit fier de lui-même car ce genre d'actions se jouent en quitte ou double, on réussit tout va bien, si on échoue rien ne va plus ! Enfin bref, après cela, il commençait à ouvrir notre cellule et commençait à en sortir, je le suivais de près maintenant. Soudainement, devant mes yeux ébahis, il fit soulever un tabouret qu'il envoya sur l'un des Policiers qui étaient dans le couloir, puis réitéra le même exploit en balançant cette fois-ci un banc sur deux autres Policiers qui sortaient de ce qui semblait être un endroit où il se reposait les Officiers qui devaient surveiller les prisonniers. Je regardais alors le jeune homme de haut en bas, c'était dingue ! Est-ce que tous les humains pouvaient faire ce genre d'exploits ? En tout cas cela m'avait éblouit. Puis vint un mouvement qui mettrait le Roi en échec, ce mouvement était la provocation à la rébellion des prisonniers présents ici, dans cette prison.

Après qu'il ait fait la proposition de libérer tous les hommes ici présent mais pour seule condition de mettre sens dessus dessous le QG de la Police de cette île, une clameur générale se fit entendre, signifiant l'approbation de tout ce petit monde il avait très bien joué son coup c'était sûr. Alors que tout le monde sortait guidé par le jeune Shingen, celui-ci se détacha du groupe en m'attrapant par le bras et en m'emmenant dans un endroit où plusieurs furent stockées, là je voyais mon jeune ami prendre ce qui semblait être un disque métallique qui semblait être son arme vu l'amour qu'il lui donnait. Enfin bref je venais de repérer mes deux sabres et je les ramassais : "Kurayami no Shiro" et mon autre sabre que je mettais maintenant dans mon dos. Nous continuions notre ascension du QG de la Police et arrivé dans un couloir plusieurs soldats arrivèrent pour nous barrer le chemin, je dégainais alors mon sabre et j'allais au front pour les battre lorsque je vis plusieurs objets métalliques passer devant moi et trancher les Marines, il semblerait que Shingen ait été plus rapide, j'accélérai alors le rythme et commençait à mettre KO tous les Marines qui essayaient de nous arrêter, je ne frappais qu'avec le plat du sabre, je ne voulais pas tuer pour rien, puis je m'adressais à celui qui m'accompagnait.

-Au faite, ce disque, tu le contrôles, tu pratiques de la Magie Noire ? Tu es sorcier ? Est-ce que tous les humains savent faire ça ?!

Je posais mes questions avec excitation alors que nous arrivions dans la salle où voulait se rendre Shigen, mais lorsque que nous entrions, un air dépité et déçu apparut sur son visage, il semblerait qu'il n'ait pas penser que salle pouvait être aussi grande, cela signifiait que nous allions devoir nous secouer les miches afin de trouver au plus vite ce qu'ils cherchent avant que des renforts n'arrivent.




Dernière édition par Azuma le Jeu 9 Mai - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mer 8 Mai - 9:29



○○○ Une fuite hasardeuse ○○○



Azuma semblait intéresser par mon pouvoir et sa remarque me fit sourire. La magie noire ? J'avais donc l'air d'un sorcier avec mon pouvoir... j'aime l'idée ! Shingen le sorcier, ça c'est plutôt cool comme surnom. Il ne semblait pas connaître l'existence des Fruits du Démon. Surement que de là où il vient, il n'y en a pas. Il est vrai que le Fuwa est un fruit étrange lorsqu'on ne le connait pas. Un seul contact et voilà que l'objet s'envole. C'est ce que j'avais fait avec les clés d'ailleurs. Lors de mon arrivée, j'avais saisi les clés du garde. Lui avait cru à une mauvaise blague de gamin, mais s'il avait su. Bon, ce n'était pas vraiment le moment des grandes explications. Les prisonniers allaient surement se fracasser sur les troupes de la Marine et retourner en prison. Nous devions faire vite pour sortir de là avec les documents. Malgré ça, je prenais le temps de renseigner Azuma. Avant ça, j'assemblais mon disque et je m'asseyais dessus pour ne pas avoir à marcher.

-J'ai mangé un Fruit du Démon... ce sont d'étranges fruits qui te donnent des pouvoirs, certains humains en on mangé et ça leur donne des dons surhumains... Dans mon cas, lorsque je touche un objet, je peux le faire voler et m'en servir comme arme, c'est aussi simple que ça.

J'espérais qu'il avait compris ce que je voulais dire, mais c'était fort probable. Il n'y a rien de compliquer, c'est simplement quelque chose de bizarre. Un fruit qui vous donne des dons surhumains, ce n'est pas commun. Bien sûr, je ne lui parlais des inconvénients liés à ces pouvoirs. Comme l'impossibilité de nager ou alors le Granit Marin de nos amis les Marines. Bon, j'imagine que vu les pouvoirs conférer par ses fruits, ce n'est rien. Quoi que, couler comme une enclume au fond de l'océan, ce n'est pas ce qu'il y a de mieux.

Au bout des archives, on tombait sur de vieille archives poussiéreuse. C'était la réserve et elle n'était pas très grande heureusement pour nous. Ce que je cherchais devait forcément se trouver là. J'entrais à l'intérieur et je regardais tous les côtés. Soudain, sur une étagère, je tirais une caisse inscrit "Time's Arc" dessus. Je trouvais ça trop facile, mais je fouillais quand même dedans. Il n'y avait pas grand-chose, simplement un dossier. J'allais le lire quand soudain j'entendis du monde débouler dans les archives. Je rangeais le dossier et je me relevais, puis je touchais un maximum de caisse avant de sortir. Tout en restant à l'intérieur de la petite pièce, j'envoyais mes projectiles sur les Marines qui étaient débarqués. Ils avaient déjà arrêter les prisonniers, j'avais sous-estimer leur nombre finalement. Je décomposais une nouvelle fois mon disque et je sortais avec Azuma. Seulement, lorsque je vu le nombre de Marine présent, j'hallucinais.

-Ouaaah, mais en voilà du beau monde dites moi ! Héhé, vous avez de la chance... il y a quelques années je vous aurais surement tous pris, mais là... j'ai à faire !

Bien sûr les gardes n'allaient pas me laisser partir aussi facilement. Je me retournais vers Azuma avec un large sourire, ce qui n'annonçait rien de bon. J'utilisais mon disque pour nous défendre contre leur fusil. Une fois face à la fenêtre je saisissais le bras d'Azuma et on sautait tous les deux. C'est une fois dehors que je m'apercevais que le troisième étage c'était haut. Je recomposais rapidement mon disque dans notre chute et je le plaçais sous nos pieds. La chute ralentissait doucement, mais le sol lui arrivait rapidement. Je ralentissais un maximum notre chute et je nous écrasais sur un toit en toile. Nous avons rebondit et atterrit le cul par terre.

-Ahahahah c'était trop cool ! On recommence ? Ah j'aimerais trop refaire ça ! Houlà, on n'a pas le temps...

Certains soldats déboulaient et d'autres tiraient de la fenêtre. Nous arrivions rapidement en ville et une fois dans les ruelles, c'est là que nous avons semer les gardes. Une fois certains qu'il ne me suivait pas, j'entrais avec Azuma dans une petite porte dissimulée. À l'intérieur ça sentait l'alcool et le tabac, mais c'était un endroit sûr. C'était un bar clandestin tenu par des bandits, je les connaissais depuis longtemps. Je les avais rencontré lors de mes courts passages à Shell Town. Il me reconnaissait aussitôt, même si sur leur visage on pouvait lire une totale incompréhension. Il faut dire que la dernière fois je faisais plus d'un mètre quatre-vingts quand même. La barman me lança avec un large sourire.

-Eh bah Shingen, on dirait que tu as rétrécit au lavage depuis la dernière fois... Que tu es chou comme ça !
-Rhaaa je t'ai déjà dit de ne pas dire ça ! Bon, on se pose ici jusqu'à demain matin...
-Haut comme trois pommes, mais toujours autant d'ennuies hein ?

Je lui souriais et j'allais m'installer dans une table isolée. J'imaginais qu'Azuma avait un tas de questions à me poser. J'y répondrais, après tout, on c'était bien amusé tous les deux. Il n'y a pas de raison d'être hostile, il est plutôt sympa comme gars. Puis en plus, il me suit dans mes plans sans rechigner, d'autre ce serait fait dessus.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mer 8 Mai - 15:18





Escapade nocturne !


Nous continuions à chercher dans la salle mais je commençais à me poser une question assez normale : Qu'est-ce que l'on cherchait ? Mince j'avais complètement oublié de lui demander et maintenant j'étais là à chercher comme un idiot un certain document dont je ne connaissais ni le contenu ni l'apparence spécifique qui pourrait avoir. On dirait que Shingen aussi avait du mal à trouver ce qu'il recherchait mais ça m'amusait, il fallait que l'altercation avec les Marines tout à l'heure m'avait vraiment fait du bien, cela faisait longtemps que je ne m'étais pas battu au sabre et j'avais presque oublié les sensations que procuraient certains échanges à l''épée. Enfin bref, Shingen se retournait dans ma direction et utilisa le même sorte de Magie Noire pour refaire léviter son disque, cette fois-ci sous sa forme complète. Il s'asseyait dessus et m'expliquait en gros qu'il n'y avait que lui qui pouvait utiliser ce pouvoir, que c'était ce qu'on appelait les "Fruits du Démon", des fruits qui, lorsqu'on les mangent, nous donnent des pouvoirs surhumains qu'il disait. Pourquoi pas, je voulais bien le croire, vu que j'avais la preuve devant mes yeux, lui, assis sur un disque en train de léviter, si ce n'est pas un pouvoir surhumain ça !

Alors que nous nous enfoncions de plus en plus dans ce qui semblait être des archives celles-ci devenaient de plus en plus poussiéreuses, signe qu'elles dataient dans le temps. Puis, Shingen vint à sortir une boîte où il y avait écrit "Time's Arc" dessus et il en sortit un simple dossier tout poussiéreux qui semblait dater de quelques années déjà, je me demandais ce que cela fichait encore là. Enfin bref, alors que Shingen allait lire le dossier qu'il recherchait tant, une troupe de Marine arrivait en trombe, la première réaction de mon compagnon de cellule suivit aussitôt, il touchait plusieurs caisses qui contenaient surement des documents et les faisait se diriger vers les Marines, qui se firent repousser par cette attaque. Nous sortions de la salle et nous virent une petite armée composée de Policiers qui nous tiraient dessus, nous étions protégés par le disque des balles qui arrivaient sur nous. Je ne savais pas ce qu'était ces "armes à feux" dont parlaient les Policiers, mais ils avaient un ressemblance avec l'arme qui avait tuée mon père, alors elles étaient dangereuses. Il fallait déguerpir et sans m'en rendre compte, je me retrouvais en compagnie de Shingen en face de la fenêtre et celui-ci me souriait d'une manière à me dire :"Attention, c'est parti !".

Puis il m'attrapait le bras et sautait à travers la fenêtre et là je me rendis compte de la hauteur du bâtiment, si nous faissions une chute d'une telle hauteur, de gros dommages nous attendaient à l'arrivée, mais ça, c'était sans l'intervention de Shingen et de son pouvoir surhumain, il mit son disque sous nos pieds, ce qui eut pour effet de ralentir notre chute et de nous permettre d'atterrir plus tranquillement que ce qu'il devait en être à l'accoutumé. Bref, après notre atterrissage forcé, nous prenions la fuite pour arriver en ville le plus rapidement possible, je suivais de près celui qui m'avait libéré de ma prison alors que d'autres Policiers nous canardaient avec leurs armes. Enfin bref, après avoir traversé moults et moults ruelles et autres passages secrets, nous entrions dans un établissement par une porte qui ne semblait pas en être une en prime abord, cela m'étonnait au plus haut point mais bon. .

Ma première réaction après être entré dans l'établissement fut de mettre ma main devant ma boucher et mon nez et de m'exclamer :"Pouah, ça pue ici !". L'odeur était insoutenable et j'avais du mal à rester conscient alors que je retenais au maximum ma respiration pour éviter d'avaler l'air et surtout de subir de nouveau l'odeur nauséabonde de cet endroit, c'était donc ce les humains appelaient un "bar". Je suivais tout de même Shingen, il n'en restait pas moins mon guide et je fis un effort de présentation pour l'homme qui tenait ce "bar" que l'on nommait lui-même un "barman", l'homme qui tient le bar. Après une discussion entre celui-ci et le jeune homme et après plusieurs regards surpris de la part des usagers de ce "bar" qui semblaient être ceux que l'on nommait les "alcooliques". Je décidais de passer une commande.

-Bonsoir monsieur, j'aimerai un jus aux extraits de goujag je vous prie !
-De quoi, écoutes mon petit ici, soit tu prends une chopine de bière comme les grands, soit tu prends un bon verre de lait, comme les enfants.

Quoi ? Moi, un enfant ? Jamais de la vie, je décidais donc de prendre la chopine de bière et de l'avaler cul sec, pour lui montrer que moi aussi j'étais un grand mais bizarrement, ma tête tournait beaucoup, j'étais dans les vapes, un poison peut-être, mais je réussissais à garder mon sérieux et je rejoignais Shingen sur une table isolée du reste du groupe, j'avais deux-trois petites choses à régler avec lui.

Alors premièrement, je souhaite te remercier pour ton aide. Deuxièmement, qui t'es en réalité, soit t'es un gamin surdoué, soit t'es pas le gamin que tu prétends être. Tout le monde avait l'air surpris lorsque tu es rentré dans le bar, et les propos du "barman" sont tout de même bizarres, alors expliques-moi tout !




Dernière édition par Azuma le Jeu 9 Mai - 20:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mer 8 Mai - 17:27



○○○ Un peu de calme ○○○



Je regardais Azuma commander une bière avec amusement. Il ne semblait pas savoir ce que s'était, en tout cas, il l'a bu cul sec. Après ça il s'installait à ma table et le barman m'apportait un verre de lait avec un large sourire. Puis il me glissait doucement "J'ai rajouté une surprise", avec un clin d'oeil. Je prenais une gorgée en écoutant le jeune homme. Je souriais, le barman m'avait fait une fleur, il avait rajouté de l'alcool dans ce lait. Bon, ce n'était pas super bon, mais c'était de l'alcool. Cela faisait des lustres que je n'en avais pas bu. Ses questions étaient justifiées, il est vrai qu'il avait vu des choses bizarres avec moi. Seulement, est ce qu'il allait me croire ? C'était moins sûr. La plupart des gens me prennent pour un fou. La plupart du temps en tout cas, lui était différent, son histoire à lui aussi était un truc de fou. Je sortais le document que j'avais récupéré et je lui montrais la couverture avec le nom "Time's Arc". Je réfléchissais pour lui expliquer, mais ce n'était pas facile.

-Time's Arc... c'est une île sur Grand Line où le temps agit bizarrement sur ceux qui vont sur l'île. J'étais un explorateur avant et j'ai été conduit sur cette île par un traître... mes compagnons sont morts, je suis le seul survivant... Comme récompense, j'ai eu ce rajeunissement...

C'était surement l'histoire la plus tordue qu'il avait entendu. De là d'où il vient, il y a peu de chance qu'il ait déjà vu ce genre de phénomène. En tout cas, c'était une sorte de malédiction. J'utilisais mon temps pour trouver des réponses et des informations. Seulement, je n'ai jamais rien trouvé de concluant. Pas même une piste ou quelque chose d'utile. La Marine garde bien le secret et personne n'est en mesure de m'aider. Je comptais revenir sur cette île un jour, afin de retrouver mon âge et surtout... ma hallebarde. Même si ce disque est redoutable, rien ne valait cette magnifique arme. Dire qu'elle est sur cette maudite île en train de moisir.

J'ouvrais le dossier, pour essayer de trouver quelque chose. Je parcourais le dossier, mais il n'y avait rien d'intéressant, comme à chaque fois. Des listes de personnes disparues ou bien des témoignages. Rien d'assez pertinent pour avoir une piste. J'avais une nouvelle fois fait mauvaise route. Je gardais la liste, dans l'espoir de l'étudier plus tard, mais je me concentrais sur Azuma. Je terminais mon verre et je reprenais.

-Tu vois, moi aussi j'ai une histoire de fou... Les gens me prennent pour un dingue et croient que Masshiro Shingen est mort sur Grand Line... Un jour je retournerais sur cette île, mais avant, j'ai des choses à régler sur East Blue... et toi alors, dit moi d'où tu viens ? Tu n'as pas dit grand-chose à ce sujet... Viendrais-tu des nuages ? Je n'ai pas eu la chance d'y aller, mais j'ai entendu de nombreuses histoires...

C'était à lui de me parler, car moi aussi j'avais des questions. Enfin, une seule, surtout celle-là. J'avais assez d'informations sur lui pour l'apprécier. C'était un gars sympa, un peu trop gentil peut-être, mais qui savait se battre. Après tout c'était le principal sur les mers. Il me rappelait un homme de mon équipage. Un peu perdu dans ce monde, mais un excellent combattant. Je commençais à devenir nostalgique avec tout ça. Je commandais un autre verre, mais cette fois-ci je faisais des folies, je demandais de l'alcool au barman. Heureusement qu'il était sympa avec moi, il me servait ce que je voulais. Il était l'une des rares personnes à m'avoir cru et surtout à m'avoir aidé. Je le connais depuis longtemps, mais ce n'est que depuis mon retour que j'avais appris qu'il était ici. Au départ, je n'avais pas prévu d'aller le voir tout de suite. Il me fait flipper, il est trop bizarre ce type. Il dit venir d'une île de travelos. Enfin bref, on s'en fout, ce n'est pas mon problème d'où il vient. Il est sympa et il me sert de l'alcool, certes il est bizarre, mais on fait avec, il n'est pas méchant. En tout cas, malgré le fait que je n'ai pas eu les informations que je cherchais, j'ai fait une sacré rencontre.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mer 8 Mai - 18:49





Histoire ahurissante !


Je regardais mon interlocuteur intensément, pas que je sois gai, pédophile ou quoi que ce soit dans le genre mais je me devais de regarder l'enfant qui me faisait face de cette manière pour éviter tout simplement de tomber dans les pommes. La "chopine de bière" que j'avais bu juste d'un coup m'avait complètement lessivée et retournée le cerveau, moi j'appelle ça de l'empoisonnement intentionnel ! J'étais dans état pitoyable, je me retenais de vomir aussi à cause de l'odeur qui m'entourait et de l'haleine de certaines personnes dont je ne désirais pas voir le visage, car vu comment ils sentaient, leurs visages devaient suivre le mouvement et être d'une vulgarité sans pareille. Enfin bref je voyais que mon compagnon de route cherchait à m'adresser la parole, j'essayais de garder mon sérieux et je me mis une bonne claque pour me remettre les idées en place et cela avait l'air de marcher. Il m'expliquait alors qu'il venait d'une île du nom de Time's Arc sur Grand Line, je m'interrogeais car je n'avais aucune de ce qu'était ni l'un ni l'autre, cela restait un mystère complet que je me devais d'éclaircir. Il m'expliquait juste ensuite qu'on l'a trahit et qu'à cause de cette trahison, tous ces compagnons sont morts et que lui, le seul survivant avait eut le droit à un rajeunissement express. Cela voudrait qu'en vérité ce n'était peut-être qu'un vieillard sénile et donc je ne comprenais pourquoi il souhaitait retrouver son air de vieux.

J'eus surement l'air d'un air abruti avec ma bouche ouverte et mes yeux qui brillaient, il avait réussi à me sortir complètement de mon état second et j'avais retrouvé mes esprit. Je repensais à ce qu'il m'avait dit et je commençais à réfléchir, car mon temps de raction était vachement lente à cause de e que j'avais bu précédemment, soudain je me rendais compte que cet homme, ce petit homme qui était en face, venait du... du... du FUTUR ! Tout d'un coup, je me mis à penser à plein de choses en même temps, comme, comment ça se passe dans le futur, est-ce que c'est vrai que l'on peut voler sans avoir d'ailes ? Toutes sortes de questions que je n'arrivais pas à faire sortir de ma bouche à cause de toute l'excitation que je ressentais à ce même instant. J'avais de plus en plus de mal à respirer, je commandais alors un simple verre d'eau, pour me déboucher la gorge et surtout me calmer. Après quelques gorgées de ce breuvage naturelle excellent pour la santé, je réussis à reprendre mon calme. Dans le même moment, Shingen ouvrit le dossier qu'il avait volé à la base de la Police d'où nous venions de nous échapper, puis un air déçu apparut sur son visage, on aurait dit qu'il n'avait pas trouvé ce qu'il recherchait dans ce dossier-là, ce sera la prochaine fois qui sait !

Puis, Shingen, me regardait, après avoir terminé son verre en une traite et m'adressa la parole. Il me disait que lui aussi avait eut une histoire de fou et que lui aussi les gens le prenaient pour un dingue et il enchaîna en me disant qu'il retournait sur cette île et récupérerait son apparence. Il avait annoncé cela avec énormément de sérieux, cela se voyait que ce n'était pas des paroles en l'air, il était plus que déterminé et je ressentais cette détermination m'oppressait. Il avait désormais un visage que je n'avais jamais vu, lui avec l'esprit si enfantin et blagueur était maintenant animé d'un esprit de vengeance et était en quête d'un but bien précis. Cette détermination me fit me poser des questions, et moi dans tout ça, n'ai-je pas oublié quelle était mon but ? N'ai-je pas perdu de vue toutes ces promesses que j'ai faite ? Il fallait que je me ressaisisse, c'était une question d'honneur et de devoir. Puis, vint le moment que je redoutais tant, il souhaitait mieux me connaître, mais si il savait plus sur moi, ne prendrait-il pas peur ? Non, impossible, son histoire est beaucoup plus effrayante que la mienne.

-D'où je viens ? Je viens "d'en haut" comme tu le dis, c'est fou hein, je viens du ciel ! Et pourtant dès que j'en parle à quelqu'un c'est la même réaction que je lis sur leurs visages, la peur, le dégoût ! Je suis peut-être né dans le ciel mais je n'en reste pas moins un humain !




Dernière édition par Azuma le Jeu 9 Mai - 20:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mer 8 Mai - 19:33



○○○ Un aperçu des talents du sabreur ○○○



Mon partenaire du moment semblait surpris de cette nouvelle, ce qui me faisait rire. Malgré ça, il avait l'air de me croire, j'espérais simplement qu'il n'imagine rien de travers. Il est facile de se faire des idées avec ce genre d'histoire. Pourtant, il n'y avait rien de bizarre là-dedans... bon, peut-être que si, rien qu'un peu. Ensuite, c'était à mon tour d'avoir des réponses. Son histoire m'intéressait et bien qu'il semblait être réticent à se confier, il le fit quand même. En l'écoutant, je comprenais ses craintes. C'est vrai que les gens ont du mal avec la différence ou bien ce qu'ils ne comprennent pas. Là, nous avions un exemple flagrant. Moi je n'avais qu'une seule réaction, un large sourire sur le visage. J'étais content de pouvoir enfin rencontrer quelqu'un qui venait des nuages. En tant qu'ancien explorateur, c'était une aventure que j'avais envie de vivre. Seulement, ce n'était pas possible, je n'ai pas réussi. Azuma pourrait surement me renseigner et m'en apprendre plus. Plus tard, j'aurais peut-être l'occasion d'y aller, mais avant ça, j'avais beaucoup de choses à faire. Toujours avec un large sourire, je le rassurais sur ma réaction.

-Moi je trouve ça plutôt cool, étant un ancien explorateur, c'est un endroit que j'aurais aimé visiter... Je n'ai hélas pas eu cette chance, mais j'espère bien y aller un jour. Puis, on s'en fout de l'avis des autres... ce n'est pas ce qui compte le plus, le plus important, c'est l'aventure ! Et peut-être...

Je me stoppais net et mon sourire disparaissait pour laisser place à un visage sérieux. Je posais ma main sur mon disque, tout en regardant en direction de l'entrée. Un groupe de Marines était entré dans le bar. D'après eux, ce n'était que pour un contrôle de routine. Ce bar était un repère de bandits et de pirates, mais il était en règle. Les Marines savent bien le genre de clients qui traînent ici, mais généralement il ne cherche pas les ennuies. Sauf que là, c'était moi et Azuma qu'il devait chercher. L'homme à la tête de cet escouade était celui-là même que j'avais assommé avec une bouteille. Le soi-disant Lieutenant. Au début il ne nous remarquait pas, puis il regardait autour de lui. J'aurais dû cacher mon visage, mais je le fixais droit dans les yeux avec un sourire aux lèvres. Je ne comptais pas me cacher et encore moins l'ignorer. Si cet enflure était assez stupide pour m'affronter, alors je l'éclaterais avec plaisir. J'ai peut-être l'air gentil en gamin de dix ans, mais je suis un pirate avant tout. Je n'ai aucune sympathie pour la Marine ou le Gouvernement. Je mourrais d'envie de l'attaquer, mais je le laissais s'approcher de moi. Il affichait un large sourire satisfait, puis il s'arrêtait à quelques mètres.

-Te voilà toi... c'est fou, mais je me doutais qu'on allait te trouver dans ce genre d'endroits, tu es vachement informé pour un gamin, je crois que tu vas retourner en prison... Cette fois, j'ai quelques questions à te poser...
-Tsh... tu crois vraiment que je vais te suivre ? Je t'éclate toi et tes potes sans soucis... Ta mère ne t'as jamais appris à ne pas se fier aux apparences ? Héhé... tu ne sais pas dans quelle merde tu t'es foutu l'ami...
-Petit insolent ! Gamin ou pas, je vais te faire payer !

Il était fou de rage, mais c'était ce que je voulais. Aussitôt ses paroles terminées, il faisait signe à ses hommes de nous attaquer. Je faisais lévité la table et je l'envoyais sur les gardes. Ils se la prenaient en pleine tête et ils étaient sonnés au sol. L'officier comprenait enfin qu'il n'avait pas à faire à un gamin. Il sortait son sabre, prêt à en découdre. Moi je saisissais mon disque que je fractionnais en plusieurs parties. Elles tournaient autour de moi lentement, afin de m'octroyer une défense. Ses attaques étaient puissantes, mais frappaient toujours sur Shizun. Les chocs étaient violents, mais il tenait le coup. Je me tournais vers Azuma, j'avais envie de le voir à l'oeuvre face à un adversaire plus coriace.

-Aller Azuma, montre moi ce dont tu es capable... J'ai envie de voir ce que tu vaux vraiment au sabre.

Je faisais tourner rapidement les parties au-dessus de ma tête et avec ma main, je les pointais sur mon adversaire. Ce dernier n'était pas mauvais, il se défendait bien face à mes coups. Il n'était pas un officier pour rien. Nous étions deux contre un, ce n'est peut-être pas loyal, mais il l'avait cherché. Cela me permettait d'en apprendre un peu plus sur Azuma. Je faisais en sorte de l'éloigner en sautant sur les tables. Puis, une fois arrivée au bout du bar, certains soldats se relevèrent. Avant qu'il me gêne, j'envoyais une table en direction de notre adversaire. Il était projeté vers Azuma, c'était maintenant à lui de jouer. Pendant ce temps je m'occupais de terminer les soldats qui s'étaient relevés. Je ne les tuais pas, je ne faisais que les assommer.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mer 8 Mai - 21:02





Un peu d'action !


J'avais dit tout ce que j'avais sur le cœur, j'avais peut-être et même surement choisi la mauvaise personne pour m'énerver car Shingen était tout de même la seule personne qui ne m'avait pas rejeté comme les autres, bien qu'il ne connaissait pas toute la vérité sur moi. J'observais donc sa réaction et celle-ci me bluffait, il souriait, un sourire d'enfant innocent certes mais en sachant que celui-ci vient du futur on pourrait qu'il a l'âge d'une personne mature réfléchissant comme un grand et ayant déjà surement quelques pré-jugés. Lui, il me souriait, c'était limite si il ne m'avait pas foutu les larmes aux yeux l'enflure, il était la première personne à m'accepter comme j'étais et cela lui octroyait mon éternel respect et une grande redevance envers ce personnage des plus énigmatiques. En plus d'avoir l'air réjouit d'apprendre une telle nouvelle, on aurait dit qu'il essayait de me comprendre, c'est vrai que lui aussi avait eut un passé difficile et n'avait pas été gâté par le destin, ça nous faisait un point en commun, c'était déjà ça.

Alors qu'il m'adressait la parole et qu'il m'expliquait qu'au lieu d'être terrifié d'une part à cause du monde inconnu dont j'étais originaire, il trouvait cela plutôt cool et qu'il aurait même voulu aller voir de plus près la contrée qui se trouvait au-dessus des nuages, il me disait aussi qu'on se fichait royalement de l'avis des autres. Ouais, tu parles, moi j'arriverai pas à vivre dans un monde qui souhaite me rejeter et me traite de monstres ou autres insultes dont j'ai eu le droit depuis la naissance. Il y avait même eut un moment sur la "Mer Bleue" où j'avais souhaité en finir, en finir cette vie dans laquelle non seulement je me sentais rejeter, mais le pire, c'est que j'étais vraiment considéré comme une sorte de maladie. Alors qu'i allait enchaîner, il se fit stopper dans son élan par l'arrivée d'invité non-souhaité : la Police.

Je me retournais pour voir qui étaient les personnes qui avaient cassé l'ambiance de ce magnifique endroit, bien que la déco et l'aération fut à refaire et je vis les personnages odieux qui venaient surement pour nous arrêter de nouveau, c'était ces maudit Policiers, dont celui qui m'avait arrêté. Il ne fallait absolument pas qu'il nous remarque mais Shingen était tout simplement trop cramé, il regardait ce qui semblait le chef avec son sourire d'enfant insolent, ça, ça allait nous attirer des emmerdes c'était sûr. Puis, après avoir enfin remarqué le jeune homme, le chef de la Police vint à notre rencontre et commença à nous menacer et avec les réponses insolentes de Shingen, c'était obligatoire que cela allait mal tourner et c'est ce qui finit par arriver. Le chef de la Police envoya ses troupes et je me levais pour me défendre mais Shingen fut plus rapide et envoya valser la table sur laquelle nous étions en train de savourer, qui mit KO les hommes envoyés pour nous attaquer. Puis, ce fut au tour du chef de nous attaquer, il fonçait sur Shingen avec rage, ses coups étaient violents mais Shingen bloquait assez bien en mettant les six parties de son disques sur les trajectoires des coups d'épées. Puis il repoussa d'un coup le Policier dans ma direction et me dit.

-Aller Azuma, montre moi ce dont tu es capable... J'ai envie de voir ce que tu vaux vraiment au sabre.
-Très bien, approches, cachalot puant !

Je dégaînais mon sabre banal pour combattre cet adversaire, bien qu'il ait l'air coriace, il n'était pas digne d'être 'adversaire de mon "Kurayami no Shiro" et ceux, même si j'avais un bras en moins. Je restai sur la défensive, je ne me décidais pas à attaquer, mon adversaire semblait assez énervé et commençait à perdre patience, pour encore plus l'énerver, je lui renvoyais quelques petits coups très bien placés pour lui montrer qui était le patron et ce que j'attendais depuis le début arriva enfin, un coup trop ample. Ni une ni deux j'utilisa ma technique.

Ittoryuu Iai : Ryû no ōtō

Spoiler:
 

Cette technique le mit automatiquement KO, je ne frappais pas avec le tranchant de mon sabre, seulement avec le plat car je ne souhaitais tuer personnes d'autres. Je me dirigeais donc vers Shingen et je voyais qu'il s'était mis en tête de se débarrasser des petits faiblards.

-Alors, j'espère que t'as vu ! Et surtout que t'es satisfait !!




Dernière édition par Azuma le Jeu 9 Mai - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Mer 8 Mai - 21:49



○○○ Fin de l'exercice ○○○



Je m'amusais avec les larbins, tout en regardant Azuma se battre. Il était plutôt doué comme sabreur et c'était intéressant à voir. J'appréciais les sabreurs, ils étaient capables de se battre d'égal à égal face aux pouvoirs des Fruits du Démon. Il était pourtant très jeune pour un sabreur, mais son talent n'était plus à faire. Tout ceci me ramenait loin en arrière, avec moi et mon équipage. Tandis que je devenais nostalgique, l'un des Marines se releva pour me foncer dessus. C'est le Barman qui lui éclatât une bouteille sur la tête. Maintenant, ils étaient tous au sol, c'était amusant à voir. Moi je me tenais debout sur une table en rigolant. Pendant que le Barman les traînait dehors. C'était une bien belle bataille et on s'était bien amusé. J'avais enfin pu voir les talents d'Azuma. Avant de lui répondre, je me tournais vers le Barman qui venait de mettre les derniers dehors. Il soupirait et passait derrière son bar pour se servir un verre.

-Désoler pour le dérangement, mais... je n'ai pas pu résister.
-Bwahahaha, ce n'est pas grave va ! Il y a au moins trois bagarres par jour dans mon bar ! J'aurais ouvert un bar à Logue Town si je voulais être tranquille.
-En tout cas Azuma, tu es doué je dois l'admettre... J'apprécie les sabreurs, car ils prouvent qu'on n'a pas besoin de pouvoir surhumain pour être un bon combattant.

Il n'était peut-être pas encore en mesure de rivaliser avec un détenteur de Fruit, mais il avait les qualités nécessaires. Soudain, je me prenais à rêver. Reformer un équipage et repartir en mer. Faire la fête tous les soirs, vivre un tas d'aventures toutes plus farfelues les unes que les autres. J'avais toujours ce rêve en tête d'explorer le monde et de vivre libre. C'était peut-être idiot ou tout simplement irréalisable. Seulement, je revenais vite à la réalité et à ce que j'avais à faire sur East Blue. Je me devais de repasser par chez moi pour en finir avec cette histoire. Je suis persuadé que je ne suis pas revenu pour rien. C'est en repensant à tout ça qu'une idée me traversa l'esprit. Si un jour je compte retourner à Season Town, il me fallait des compagnons loyaux. Azuma représentait bien ce que je recherchais. Il serait surement capable de m'aider, mais je gardais pour l'instant le silence sur mon histoire. Ce n'est peut-être pas sympa, mais je le tiendrais au courant en temps voulu. Pour l'instant, vaut mieux qu'il ignore mes projets.

-Ecoute Azuma, je trouve que tu te bats bien et en plus, tu es plutôt sympa... Tu ne connais rien à ce monde et moi je cherche des compagnons de route. Que dirais-tu de faire un peu de chemin ensemble ? Je pourrais t'aider à trouver tes marques dans ce monde et puis on verra où cela nous mène.
-Oooh mon petit Shingen, comme tu es mignon quand tu parles comme ça !
-Rhaaa la ferme et sers nous à boire tient !

Le Barman se mit à rire aux éclats, puis il préparait deux choppes de bière. J'avais hâte d'entendre la réponse d'Azuma. Bien sûr je ne l'obligeais à rien, mais dans cette association, nous étions gagnant tous les deux. Je connaissais bien les mers, je pouvais donc lui apprendre pas mal de choses. Moi de mon côté, il est vrai que je m'ennuie lorsque je suis tout seul. Je suis fait pour partager mes aventures avec d'autres personnes. L'aventure tout seul, ce n'est pas ce qu'il y a de plus palpitant. Bien sûr, j'avais d'autres projets pour lui, mais encore une fois, je ne l'obligeais pas à m'accompagner jusque là. C'était quelque chose de personnels, je comptais partir là-bas seul. Il n'est pas question que j'embarque d'autres pirates dans mes galères.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma] Jeu 9 Mai - 0:53





Coopération !


J'avais fini d'enfumer le haut gradé de la Police et j'observais maintenant Shingen qui était censé se battre mais qui au lieu de ça était en train de me regarder et n'avait pas vu l'un des Policiers qui l'attaquait. Heureusement pour lui le barman attrapa une bouteille et la fracassa sur le visage du Policier qui attaquait, qui tombait dans les vapes. Après un soupir de soulagement du fait que mon compagnon ne s'était pas fait étripé j'apercevais le "barman" sortir les hommes inconscients de son établissement en les traînant par terre, cela me faisait marrer parce que maintenant, ce "bar" allait être réputé pour la violence de son propriétaire haha ! Même si celui qui s'est pris le coup de bouteille n'avait pas vu qui l'avait frapper. Enfin bref par respect et par politesse, Shingen s'excusa de la gêne occasionnée. La réaction m'arrachait un rire incontrôlée, il se tapait un fou rire en expliquant qu'en gros, une journée sans bagarre ici, c'était une mauvaise journée.

Alors que j'essayais tant bien que mal de me calmer, Shingen me complimentait sur ma manière de combattre, en disant qu'il aimait bien les sabreurs en général, car d'après lui "Ils prouvent que l'on a pas besoin de pouvoir surhumain pour être un bon combattant". Et bien que de flatteries, je rougissais à ces propos, mais je me disais aussi que si nos places pouvaient être échangées, je les échangerais sans aucune hésitation. Attends, c'est pas tous les jours que l'on peut se permettre de faire léviter tous les objets qu'on veut, t'imagines un peu sur le long terme, je ferai léviter un pays tout entier ! Je regardais le petit homme qui était descendu de l'endroit où le "barman" servait les verres, ça s'appelait un "bar". Putain mais qu'est-ce qu'ils ont avec ce mot il est partout dans cet établissement : "bar" ; "barman" et maintenant même pour ce truc en bois où l'on sert les boissons ils donnent le même nom. Alors que je m'asseyais à ce bar Shingen m'adressa la parole.

-Ecoute Azuma, je trouve que tu te bats bien et en plus, tu es plutôt sympa... Tu ne connais rien à ce monde et moi je cherche des compagnons de route. Que dirais-tu de faire un peu de chemin ensemble ? Je pourrais t'aider à trouver tes marques dans ce monde et puis on verra où cela nous mène.

Il fut soudainement coupé par le barman qui disait qu'il trouvait l'enfant venu du futur "trop mignon quand il parle comme ça", cela m'amusait énormément et j'avais du mal à retenir mon rire qui était soutenu par des gestes très larges qui me faisaient surement passer pour un fou. Enfin bref, je me devais de reprendre mon sérieux pour pouvoir répondre à la proposition de Shingen bien que je pense qu'il connaissait déjà la réponse.

-Un peu de chemin ensemble ? Ca ne me dérange pas, cela me permettra de découvrir cette mer d'où provienne mes parents. Alors allons-y, partons pour l'aventure !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma]

Revenir en haut Aller en bas

[FlashBack] Rencontre dans les prisons de Shell Town [PV - Azuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Shell Town-